AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, jusqu’à 64%
Voir le deal

 (keith & edge) this is not a social call

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (12.04.85)
SURNOM : edge est déjà ton surnom, on t'appelle aussi par ton nom de famille et seuls quelques privilégiés ont le droit au prénom complet, Edgerton, sans que tu ne grinces des dents
STATUT : I want you to hold me while I'm smiling
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu es officiellement sans emploi depuis quelques jours, à la recherche d'inspiration
LOGEMENT : tu vis dans une maison à toowong (#45) avec Paul, ton cousin et colocataire officiel mais cela ne t'empêche pas de faire quelques détours pour squatter le canapé de ton infirmière préférée
(keith & edge) this is not a social call  VVLOuQ5
POSTS : 448 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : fils unique • originaire de Melbourne • a été élevée par une mère comptable, tu n'as jamais connu ton père • un peu tête en l'air et bagarreur, la boxe est ton amour de toujours, tu pratiques le sport depuis depuis le lycée, et a même quelques jolis trophées chez toi, histoire de frimer • photographe de métier, que personne ne prenne de photos à l'IPHONE devant toi, tu le prends très mal • grand amateur de whisky • tu te débrouilles très bien en cuisine • tu es un grand fan de voyages et collectionnes cartes postales, livre de cuisines et autres petites babioles locales •
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : paul#4the dudeskeithpriadji#11jo#2
———

(keith & edge) this is not a social call  3PUqMOO
priadji • stop making a big deal out of the little things, let's get carried away. come right now you know where I stay. I just wanna say you're mine, you're mine. Fuck what they heard you're mine.

(keith & edge) this is not a social call  Tumblr_lt58kf0ly81qfexlno2_250
price family • father, father, unforgivable... this is my house, you made it personal, its always trouble when they go too far, nobody mention my familia.

(keith & edge) this is not a social call  QsFejjN
charlie • baby, don't you know all o'them tears gon' come and go...baby you just gotta make up your mind, we decide it. we’re gonna be alright.
RPs EN ATTENTE : sohan. olivia. charlie.
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
PSEUDO : malibu
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : malibu (av, gif, icons & code sign), shaninash (gif) & tumblr
DC : lara pearson & nicholas hurley, les artistes
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-nobody-made-me-but-the-main-streets https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price

(keith & edge) this is not a social call  Empty
Message(#) Sujet: (keith & edge) this is not a social call (keith & edge) this is not a social call  EmptyLun 25 Mai 2020 - 16:23



≈ ≈ ≈
{this is not a social call}
crédit/ (maurawrites/tumblr) ✰ w/ @Keith Weddington
Voilà qui est fait, c’est la première pensée qui te traverse l’esprit tandis que tu refermes la porte du bureau de ton supérieur direct, après une très longue conversation. Une conversation que tu as mise de côté pendant trop longtemps, celle concernant ton départ de la technique judiciaire et la fin de ta carrière de photographe, du moins au sein de la police locale. Tu pensais que tu te sentirais mieux une fois que tu aurais vidé ton sac, que tu aurais le cœur un peu plus léger, mais le sentiment est bizarre. Tu fais le chemin jusqu’à ton bureau à pas mesuré, ayant conscience de l’activité qu’il y a autour de toi, mais sans être là pour autant, faisant le point sur les minutes qui viennent de s’écouler. Donner ta lettre de démission a été facile, le plus difficile a été de trouver une date pour ton dernier jour officiel de boulot, la fin juin visiblement, et encore plus de convaincre l'autre homme que si, c’est la bonne chose à faire pour toi.
Oui, ça fait huit ans désormais que tu fais ce métier et tu as accepté les compliments avec un léger sourire, pas convaincu que la flatterie soit la meilleure des stratégies pour te faire changer d’avis. Tu as toujours fait ton métier avec une rigueur certaine, soucieux d’aider tes collègues à résoudre des affaires souvent simples, parfois épineuses, mais toujours en ayant pour but d’aider les autres. C’est pour ça que ton choix de carrière s’est tout de suite porté vers les rangs de la police, c’est pour cela que tu n’as pas hésité et c’est également pour toutes ces raisons que songer à partir, enfin le concrétiser, et même si la date est dans quelques semaines, tout cela, ça reste étrange. Cette étape-là de ta vie est bientôt finie, et si tu as assuré à Yasmine que tu étais plus que prêt pour ce changement, c’est facile de jouer les types confiant devant ta petite-amie, maintenant que tu te retrouves face à cette impasse, les choses sont complètement différentes.
Tellement différentes et tu es tellement perdu dans tes pensées que tu sursautes, vraiment, quand ton téléphone portable se manifeste. Tu murmures un juron, plus pour la forme qu’autre chose et tu fronces les sourcils en lisant un message de ta cousine Camille, et une de ses urgences. Bien entendu, elle a besoin d’un chauffeur et que tu passes récupérer des livres pour elle sur la bibliothèque de son campus, tu ne sais pas vraiment comment elle fait pour jongler entre les cours qu’elle prend et son boulot, mais soit, tu veux bien l’aider et en plus… tu as besoin de partir d’ici et techniquement ta journée de boulot est finie. Okay, il te reste 25 minutes de boulot, mais tu as besoin de quitter la station de police dans tous les sens du terme, et tu le fais en adressant des signes de tête à tes collègues, attrapant tes clés de voiture. Le campus est familier, Camille va avoir besoin d’un véritable assistant si les choses continuent sur cette lancée et quand tu pousses la porte de la bibliothèque quelques minutes plus tard, tu sais que tu n’es pas du tout dans ton élément. Il ne s’agit que d’un détour, ensuite, tu pourras récupérer Camille, lui expliquer que non, tu n’es pas disponible toute la journée et rentrer chez toi. Ou aller squatter le canapé de Yasmine, au choix. "Vous avez l’air perdu, je peux vous aider ?" C’est ce que l’étudiante, visiblement, te lance derrière le comptoir et tu lui lances un léger sourire. "Ah … Vous trouvez aussi ?" Perdu est le bon mot pour te caractériser aujourd’hui, entre le boulot et les services que tu rends à Camille, tu n’es pas dans ton élément aujourd’hui et tu as déjà hâte que cette journée se termine.
"Je ne suis pas là pour moi hein, je sers un peu d’homme de main et de chauffeur à ma cousine, est-ce que vous pouvez me dire où se trouve la section business ?" Tu poses la question et tu finis par sortir ton téléphone portable de ta poche, lui montrant les titres des ouvrages que l’autre Price recherche. Tu te retrouves avec deux références et des indications l’instant d’après et c’est dans un soupir que tu cherches ton chemin parmi les étudiants et les étagères remplies de livres. Tu n’es pas aussi studieux que Camille c’est certain, à l’époque où tu fréquentais l’université, tu étais plus du genre à te laisser porter et aller en cours quand tu en ressentais vraiment l’envie. Étudier en soit ne t’a jamais dérangé, assister à des cours est un exercice plus que difficile, tu préfères l’action, bouger, faire quelque chose plutôt que de rester assis pendant des heures à prendre des notes. Fort heureusement pour elle, Camille ne partage pas cet avis-là et tu laisses échapper une exclamation audible alors que tu trouves le premier bouquin indiqué. Plus qu’un et tu pourras faire demi-tour. C’est ce que tu te dis au moment où tes yeux se posent sur une silhouette familière, pas Hassan cette fois-ci, mais un de tes anciens collègues de boulot et face à Keith, ton sourire disparait aussitôt qu’il est arrivé, tes sourcils se fronçant déjà. La réaction est sans doute stupide et peut-être que dans une autre vie vous auriez pu très bien vous entendre, mais… quand on te corrige ou qu’on te dit de quelle manière faire ton boulot, tu réagis mal, étrangement. "Oh… les rumeurs sont donc vraies, tu traînes vraiment dans le coin." Que tu lâches en guise de bonjour, n’ayant pas l’envie ni la motivation d’être poli.



I kept knocking even though I knew what's behind that door, But then I heard you call my name and it sounded like the sweetest song...


Dernière édition par Edge Price le Dim 14 Juin 2020 - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keith Weddington
Keith Weddington
le coup de poignard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Keith, c'est suffisament court pour ne pas nécessiter de surnom
STATUT : célibataire endurci
MÉTIER : (2012- Mai 2018) Ancien lieutenant des affaires criminelles. // (Depuis Septembre 2019) reconverti en professeur de sciences et de psychologies
LOGEMENT : Toowong, #16 sherwood road
(keith & edge) this is not a social call  Brett-dalton-gif-hunt-7
POSTS : 610 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Eve - Leah - Hayden - Leena - Chevy - Byron - Ada - Wim - Loris - Marius - Dani#4 - Loreley - Dani#5 (FB) - Edge - Jacob - Siekeyneston - Keidrea#1 - Dani#6 - Jodie - Livia - Helena#2
RPs EN ATTENTE : Lisbeth-Jacob
RPs TERMINÉS : Dani - Dani#2 - (FB) Dani#3-Amy - Helena - ABANDONNE- Ava
PSEUDO : P. (Me) pour l'avatar + Ub (Loonywaltz)
AVATAR : Brett Dalton
CRÉDITS : P.
DC : No
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30439-shadows-of-my-past-life-keep-me-up-keith-weddington https://www.30yearsstillyoung.com/t30458-keith-weddington-it-s-a-new-day-it-s-a-new-life-for-me

(keith & edge) this is not a social call  Empty
Message(#) Sujet: Re: (keith & edge) this is not a social call (keith & edge) this is not a social call  EmptyMer 10 Juin 2020 - 14:50




≈ ≈ ≈
{this it not a social call}
crédit/ (maurawrites/tumblr) ✰ w/ @Edge Price
J’avais eu ce soudain besoin de quitter mon domicile après tout ces évènements qui ne faisaient que s’accumuler. Le retour d’Hayden, la mise à plat des sentiments de Danika et cette sensation de me retrouver au beau milieu d’un carrefour où le choix à faire serait celui qui me guiderait pour les prochaines années. J’aurais voulu me confier à quelqu’un tant chacun de mes actes laissait à désirer. J’avais embrassé Danika à plusieurs reprises pour mieux la laisser tomber, prenant mes jambes à mon cou quand les choses devenaient sérieuses. J’étais agressif en ce moment, bien loin de mon état naturel et j’avais la fâcheuse intuition que les choses n’étaient qu’à leur commencement. Alors pour mieux combler ce besoin d’occupation de l’esprit, je passais la plupart de mon temps à l’Université, ou en balade avec Ruby, la seule femme qui ne m’avait jamais laissé, emplie d’amour et d’énergie. J’aimais mon chien et la laissait m’arracher le cœur, mais j’avais besoin de souffler aussi.

C’était ce que je m’étais dis en poussant les portes de la bibliothèque ce matin, un tas de copies à la main, en vue de corriger les derniers devoirs remis. J’étais d’ailleurs ravi que Chevy ait accepté d’intervenir sur certains de mes cours, me déchargeant d’une dose de travail qui tombait à point nommé. Non pas que j’ai facilité à laisser mon amphithéâtre, loin de là, mais rester dans un coin m’assurait un peu de tranquillité là aussi. Car s’il y a bien une chose que j’avais compris avec le temps et l’expérience acquise dans ces amphithéâtres, c’est que c’était comme monter sur scène tous les jours. Je n’avais pas le droit à l’erreur ni à la moindre faille pour continuer de capter leur attention, d’obtenir les résultats attendus à la validation de leur unité d’enseignement et de leur cursus. J’étais un insatisfait chronique et mon exigence transpirait dans mes corrections et mes commentaires parfois acerbes effectués sur les devoirs de mes élèves. Je saluais la responsable des lieux, d’un petit sourire me dirigeant vers l’endroit qui était exclusivement réservé aux professeurs. Par chance, l’Université avait pensé à tout et me permettait de m’isoler de ce flot d’étudiants que j’appréciais malgré tout. Je restais un jeune professeur sous tous les sens du terme, j’avais encore des preuves à faire mais j’avais retenu la leçon de Marius lors de ma première visite des lieux : ne rien laisser paraître.

Je m’étais donc installé dans une salle libre, ayant laissé tomber la veste de mon costume et défait un bouton de ma chemise avant de retrousser mes manches pour m’atteler à la tâche de mon après-midi. Je décidais d’étaler mes copies sur la table comme à mon habitude, sortant mon bloc-note et mes stylos que j’installais à leur tour. J’étais resté méthodique et minutieux, comme à mon habitude, frôlant presque le perfectionnisme et l’insatisfaction chronique. Une fois tout en place, je décidais d’aller récupérer quelques ouvrages dont j’avais récupéré la référence avec l’aide de Gabriel dans sa librairie, et je me déplaçais, post-it à la main, à la recherche des allées correspondantes. Je n’étais pas le plus à l’aise dans les lieux, mais avec l’expérience, j’avais fini par m’y habituer. Même si je mettais plus de temps pour trouver mes ouvrages, j’étais devenu autonome. Je restais concentré sur les allées que je traversais, essayant de m’organiser dans mes recherches quand je me retrouve nez à nez avec un de ceux que je considérais comme sorti tout droit de mon passé. Edge Price. L’une des personnes avec qui il a été le plus difficile de travailler mais également l’une des raisons pour laquelle je ne regrette pas de ne plus mettre les pieds au sein du commissariat. Pourtant, je crois que nous venons tout deux de tester le fameux adage qui dit que le monde est petit. Je le regarde de la tête aux pieds, recommençant le mouvement à plusieurs reprises avant de rire nerveusement à sa remarque. « Une rumeur ? On en est donc toujours au même stade, tu te fies toujours aux bruits de couloirs ? » ripostais-je en serrant les dents, observant l’ouvrage qu’il tenait à la main, un sourire toujours aussi sarcastique aux lèvres. « Tu as appris à lire depuis le temps ? Parce que j’ai souvenir que comprendre oralement les choses que l’on pouvait te dire c’était compliqué, mais alors là, si en plus tu te mets à lire… » J’attrapais le livre de ses mains, l’observant attentivement avant de reposer mon regard sur lui, plaquant le livre contre son torse. « Les dictionnaires sont un peu plus loin, si tu as du mal à comprendre le mot incompétence et tous les autres qui sont indiqués dans ce bouquin. » crachais-je presque d’énervement. « Et au cas où que tu veuilles agrémenter la rumeur du poste. Je ne traîne pas dans le coin, je m’y suis installé. Il y a parfois des reconversions réussies… Et parfois des gens qui persistent à rester là où ils sont… » répondis-je presque avec amertume sans réellement savoir ce qu’il devenait et en m’en fichant royalement.  « Il te fallait autre chose où tu comptes rester dans mon espace vital ? » lui demandais-je avec l’espoir qu’il quitte les lieux sans se faire priser ni sans nous faire remarquer. Parce que si j’avais une réputation qui n’était plus à faire au poste de Brisbane, je me montrais discret depuis mon arrivée ici. Et ce n’était pas Edge Price qui ternirait mon image rédemptrice. Je le mettrais moi-même dehors s’il le fallait.


l'homme que je suis
J'assume tout crois moi et si j'avais le choix, je ne changerais rien du tout. Non rien du tout. ▬

(keith & edge) this is not a social call  Tkjz5H3
Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (12.04.85)
SURNOM : edge est déjà ton surnom, on t'appelle aussi par ton nom de famille et seuls quelques privilégiés ont le droit au prénom complet, Edgerton, sans que tu ne grinces des dents
STATUT : I want you to hold me while I'm smiling
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu es officiellement sans emploi depuis quelques jours, à la recherche d'inspiration
LOGEMENT : tu vis dans une maison à toowong (#45) avec Paul, ton cousin et colocataire officiel mais cela ne t'empêche pas de faire quelques détours pour squatter le canapé de ton infirmière préférée
(keith & edge) this is not a social call  VVLOuQ5
POSTS : 448 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : fils unique • originaire de Melbourne • a été élevée par une mère comptable, tu n'as jamais connu ton père • un peu tête en l'air et bagarreur, la boxe est ton amour de toujours, tu pratiques le sport depuis depuis le lycée, et a même quelques jolis trophées chez toi, histoire de frimer • photographe de métier, que personne ne prenne de photos à l'IPHONE devant toi, tu le prends très mal • grand amateur de whisky • tu te débrouilles très bien en cuisine • tu es un grand fan de voyages et collectionnes cartes postales, livre de cuisines et autres petites babioles locales •
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : paul#4the dudeskeithpriadji#11jo#2
———

(keith & edge) this is not a social call  3PUqMOO
priadji • stop making a big deal out of the little things, let's get carried away. come right now you know where I stay. I just wanna say you're mine, you're mine. Fuck what they heard you're mine.

(keith & edge) this is not a social call  Tumblr_lt58kf0ly81qfexlno2_250
price family • father, father, unforgivable... this is my house, you made it personal, its always trouble when they go too far, nobody mention my familia.

(keith & edge) this is not a social call  QsFejjN
charlie • baby, don't you know all o'them tears gon' come and go...baby you just gotta make up your mind, we decide it. we’re gonna be alright.
RPs EN ATTENTE : sohan. olivia. charlie.
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
PSEUDO : malibu
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : malibu (av, gif, icons & code sign), shaninash (gif) & tumblr
DC : lara pearson & nicholas hurley, les artistes
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-nobody-made-me-but-the-main-streets https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price

(keith & edge) this is not a social call  Empty
Message(#) Sujet: Re: (keith & edge) this is not a social call (keith & edge) this is not a social call  EmptyDim 21 Juin 2020 - 1:51



≈ ≈ ≈
{this is not a social call}
crédit/ (maurawrites/tumblr) ✰ w/ @Keith Weddington
Si certains devaient te décrire, ils te qualifieraient certainement de type plutôt facile à vivre et avec un sourire sur le visage la plupart du temps. Ce qui n’est pas une description faussée quand tu y penses. Tu as souvent un sourire sur le visage, soucieux de mettre les gens à l’aise, tu as la blague facile, et même si ton humour peut être considéré comme vaseux et qu’on peut t’accuser d’en faire un peu trop et d’être frimeur, les rires arrivent souvent quand tu es là. En tant qu’ami, tu es du genre loyal, quand tu t’accroches, tu ne laisses pas partir les gens, du moins pas facilement. Un peu collant sur les bords, tu es du genre à t’inquiéter, mais également à soulever des montagnes pour tes proches, parce que c’est ainsi que tu as été élevé et que c’est la bonne chose à faire. La seule chose à faire quand ses amis sont dans une situation délicate et c’est bien ta mère qui t’a appris que la famille ne se limitait pas juste au sang ou à un simple nom de famille. Pour certaines personnes, les choses sont un peu plus compliquées que cela, il faut se montrer beaucoup plus tolérant et écouter sans juger. Le dernier point est quelque chose que tu maîtrises et que tu pratiques depuis des années, et en plus, tu estimes que tu n’es pas en position de juger qui que ce soit.
Tu as toi-même bien vécu, tu as commis des erreurs comme beaucoup et pour quelqu’un qui vient de célébrer très récemment ses 35 ans, ta liste de regrets est sûrement un peu longue. Mais soit, c’est la vie de tous les jours qui est comme ça, chaotique au possible et très compliquée parfois. Ce que tu as toujours eu pour toi ? De t’en sortir au boulot, d’être doué dans ton domaine, assez pour que l’on oublie le reste et qu’on ne remette pas en cause ton jugement. Bien entendu, Keith ne t’a jamais fait confiance et l’inverse est vrai, c’est plus que physique dans son cas précis et si vous deviez bien vous entendre eh bien… c’est loupé et totalement loupé pour le coup et les piques que vous vous envoyez ne datent pas d’hier. Tu sais bien qu’aux yeux de l’autre homme tu es juste un photographe avec une grande gueule et qui ne connaît pas sa place. Et franchement ? C’est très éloigné de la vérité. Le croiser ici, bien loin du lieu de travail que vous avez partagé pendant des années te semble bizarre, comme un retour à la réalité un peu cruel. Surtout maintenant que toi aussi, tu t’apprêtes à dire adieu à cette vie-là, mais s’il y a bien quelqu’un qui ne mérite pas d’avoir cette information, c’est bien lui.
Tu roules des yeux, vraiment, certain que cela est audible quand il réplique, remettant en cause ton intelligence, encore une fois, rien de vraiment original et c’était attendu. Mais toi qui es le champion pour tout laisser passer d’habitude, vraiment, tu en as entendu des pires à ton sujet, quand cela vient de lui, cela a tendance à te piquer à vif et ne pas aussi bien passer que le reste. "Oh, je vois que tu as gagné un sens de l’humour maintenant que tu as quitté la station de police… C’est bien de s’occuper sur son temps libre." Que tu répliques sur un ton qui se veut ennuyé, affichant un sourire totalement hypocrite et faux sur le visage. Cela va très bien avec le timbre de ta voix et celui de Keith et ses paroles acides. Heureusement que vous vous trouvez dans une bibliothèque universitaire et pas un établissement plus strict… Heureusement. Oh si Camille te voyait là tout de suite, tu es certain qu’elle rigolerait de voir son cousin s’énerver pour si peu. Tu finis par croiser les bras sur la poitrine, bouquin toujours à la main, décidant de mordre à l’hameçon. Parce que pourquoi pas, tu as bien quelques minutes à perdre alors… "Je te féliciterais bien mais on n’a jamais été amis et la liste des choses que je préférerais faire au lieu de te complimenter est très, très longue."
Tu ne lui as jamais adressé un seul compliment, même du temps où il était lieutenant et qu’il était plus que clair que malgré tes dires, et avouons-le, ta mauvaise foi, il était compétent, donc hors de question de commencer maintenant. Et son espace vital, vraiment ? Toutes les étagères lui appartiennent maintenant ? Cette remarque t’arrache le début d’un rire, mauvais et froid, avant que tu ne répondes à sa question. "Ce n’est pas ton espace vital, mais une bibliothèque, un espace commun, tu devrais le savoir mieux que quiconque Monsieur le professeur… et ce que je viens faire ici ne te regarde pas tellement." Il était lieutenant, c’est une bibliothèque… autant qu’il tire ses propres conclusions tout seul. "Comme ma vie à la station de police maintenant que j’y pense, ou alors tu continues de te mêler de choses qui ne te regardent absolument pas ?" Cela doit bien être sur ta liste de regrets, maintenant que tu y penses, remettre Keith Weddington et lui expliquer que sa méthode à lui n’est pas la seule qui existe, et juste parce que tu as une approche différente, cela ne veut pas dire que tu as tort. "Comme quoi, on dit que les gens changent mais… pas tellement au final. Mais ça ne me dérange pas de poursuivre cette conversation, et continuer de t’expliquer des règles de politesse ou de respect simples… vraiment."



I kept knocking even though I knew what's behind that door, But then I heard you call my name and it sounded like the sweetest song...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(keith & edge) this is not a social call  Empty
Message(#) Sujet: Re: (keith & edge) this is not a social call (keith & edge) this is not a social call  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(keith & edge) this is not a social call

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: queensland university
-