AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 love and hate (keith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livia Visconti
Livia Visconti
la famille décomposée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans.
STATUT : célibataire, maman d'un petit garçon né en janvier 2017 et séparée de cameron depuis mars 2019.
MÉTIER : propriétaire et gérante d'une épicerie bio, natura verde (logan city).
LOGEMENT : #402 beachcrest road (bayside), un petit duplex à deux pas de la plage.
love and hate (keith) Xysj
POSTS : 652 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : italienne, s'est installée en australie à vingt-trois ans ≈ craint souvent de renvoyer le stéréotype d'une maman parfaite et d'une femme accomplie, alors que ce n'est pas si simple ≈ rongée par le regret de n'avoir eu qu'un fils, elle qui rêvait d'une famille nombreuse.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
love and hate (keith) Dddg
cameron#1 (fb)if i walk down this hallway tonight, it's too quiet, so i pat through the dark and call you on the phone. push your old numbers and let your house ring, till i wake your ghost.

love and hate (keith) Htap
visconazzetti familyvitto #1 & nino #2 › i know your anger about the stories you told, they blacken my name, it doesn't make a difference at all. so stay, if only i could try to explain, then we'll have it all and must stop slipping away.

(9) vitto #1jessaugustginny
(fb) carlisleciankeithezracameron #1

RPs EN ATTENTE : malachi › malleenia #2 › josh #2.
RPs TERMINÉS :
love and hate (keith) Sl0x
(2020) mariussimoncharlievictoiremalleenia #1joshnino #1
AVATAR : alicia vikander.
CRÉDITS : aslaug (ava), tumblr (gifs), captain rogers (dessin), loonywaltz (ub), moi (code signa).
DC : clyde.
INSCRIT LE : 28/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29904-livia-leave-all-my-ghosts-behind https://www.30yearsstillyoung.com/t32068-livia-clyde-set-a-fire-in-my-head-tonight https://www.30yearsstillyoung.com/t31074-livia-visconti

love and hate (keith) Empty
Message(#) Sujet: love and hate (keith) love and hate (keith) EmptyVen 12 Juin - 18:55


KEITH & LIVIA
Love and hate
No more pain and no more shame and misery
You can't take me down
You can't break me down


Octobre 2008. S’il y avait une chose dont Livia était persuadée, c’est qu’elle correspondait parfois un peu trop à l’expression trop bonne, trop conne. Non pas qu’elle ne fasse pas preuve de mauvais caractère parfois, mais elle avait une tendance influençable qui la rendait manipulable par des personnes parfois dépourvues de sa sensibilité. Elle voyait le bien en chacun, trop facilement, trop rapidement. Cela faisait à peine quelques mois qu’elle était arrivée en Australie, depuis son Italie natale dans laquelle elle avait grandit dans un cocon. Peu aimant, certes, mais protégé de la dureté de la vie et des déconvenues régulières qui l’accompagnaient. Elle avait pourtant vécu une adolescence normale, entourés d’amis et d’histoires parfois ridicules ayant entrainé des disputes qui ne méritaient même pas leur nom, mais elle n’avait jusque là jamais été trahie – ni même vraiment prise pour une idiote. Ce n’était que maintenant, à vingt-trois ans passés, qu’elle découvrait cette désagréable sensation nichée au creux de son ventre, mélange de colère, d’incompréhension et de manque. Manque d’une explication, surtout, alors que cela faisait désormais trois semaines que Keith n’avait daigné lui donner de nouvelles. Les premiers jours, elle avait envoyé bien trop de messages pour une personne sensée comme elle, puis ses amies lui avaient fait comprendre que se calmer sur le harcèlement serait sûrement une stratégie bien plus efficace. Cela faisait donc près d’une semaine qu’elle avait laissé tomber l’affaire – du moins en apparence, car en fond d’elle, elle bouillait de ne pas comprendre comment elle en était arrivée là. A avoir l’impression de n’avoir été qu’un jouet, qu’un amusement passager qu’on ne daignait même pas informer que la partie était terminée. Elle ne se considérait pourtant pas comme une idiote finie qui se laissait avoir naïvement par les mecs – jusque-là, elle avait plutôt l’impression d’avoir contrôlé ses relations, et d’avoir réussi à s’en détacher sans que cela ne la tiraille des semaines durant. Mais cette fois-là, la disparition soudaine et inexpliquée de Keith lui avait laissé un arrière-goût amer en travers de la gorge, qu’elle n’arrivait pas à faire disparaître malgré sa volonté d’oublier celui qu’elle qualifiait désormais comme un gros con. Dire qu’elle s’en était même inquiétée, et avait été jusqu’à contacter un de leurs amis communs, pour savoir si Keith allait bien – lorsqu’elle avait su que oui, elle avait alors compris qu’il la prenait vraiment pour la dernière des imbéciles et l’évitait volontairement. Elle aurait pu concevoir qu’il n’ait pas le temps de la voir, mais le fait qu’il ne daigne même pas lui donner signe de vie et répondre à ses messages – parfois désespérés – laissait clairement entrevoir qu’il ne lui accordait pas l’importance qu’elle pensait mériter. Ils ne connaissaient pas depuis très longtemps, et Livia aurait été loin de qualifier cette relation comme réellement sérieuse, mais elle était très vite tombée sous le charme du futur policier. Il avait ce petit sourire en coin, cet air déterminé et empli de confiance en lui qui avaient suffi pour qu’elle l’écoute avec attention la première fois qu’il l’avait approchée. Et puis, c’était le premier Australien qu’elle rencontrait, elle qui n’avait toujours fréquenté que des Italiens – cela n’aurait dû avoir aucune incidence, mais avait joué sur le désir de Livia d’apprendre à le connaître davantage. Cela faisait donc quelques semaines qu’ils se voyaient régulièrement, au point qu’elle n’ait pas du tout été préparée à ne plus avoir de ses nouvelles du jour au lendemain – elle pensait que tout se passait bien, pourtant, et qu’ils partageaient de nombreux points communs qui rendaient leurs moments passés ensemble agréables et vrais. Mais elle avait eu tout faux, visiblement.

Ce soir-là, elle ressassait cette histoire une fois de plus, tournant en boucle dans sa tête les différentes interrogations auxquelles elle n’avait jamais aucune réponse, car elle ne pouvait y répondre pour lui. Elle s’était bien imaginé des dizaines de scénarios, s’était dit qu’il fallait juste passer à autre chose et ne plus chercher à le contacter – mais elle ne comprenait pas comment les gens pouvaient disparaître du jour au lendemain, sans jamais s’expliquer ou regretter. Tandis qu’elle se préparait pour la énième fois une soupe instantanée, lovée au creux du canapé de son studio, elle se releva lorsqu’un coup frappé à la porte la tira de ses pensées. Sans doute une de ses amies, qui passait voir si elle allait mieux que la veille – bien qu’elle n’en soit pas au point de se laisser aller et de ne plus sortir de chez elle, au contraire, cela se voyait sur ses traits qu’elle était préoccupée et pas vraiment dans son assiette. Lorsqu’elle tira la porte avec élan, elle fut stoppée net en découvrant Keith devant elle. L’expression qui s’afficha sur son visage donna l’impression qu’elle venait de voir un fantôme, comme si elle ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il apparaisse devant elle ainsi, sans prévenir. Après tous ces messages et ces jours sans nouvelles, le voir se présenter chez elle était bien la dernière chose qu’elle aurait imaginé. Quelque peu sous le choc, elle écarquilla les yeux, partagée entre l’envie de l’insulter, de lui claquer la porte au nez, ou de l’assaillir de questions sans attendre. « Je suis contente de voir que t’es pas mort. » Contente était un bien grand mot, mais sa voix trahissait un sarcasme qui ne laissait aucun doute. Elle tentait tant bien que mal de ne pas lui lâcher à la figure tout ce qu’elle avait emmagasiné en elle, mais se résolut à l’idée que s’il était là, c’était sans doute qu’il était prêt à s’expliquer. Et des explications, elle en voulait. Alors, presque à contre-cœur, elle s’écarta de l’embrasure pour le laisser entrer, prête à entendre la vérité ou les bobards qu’il lui avait peut-être préparé. Son ressentiment envers lui effleurait la surface, et pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de le trouver toujours aussi beau maintenant qu’il était en face d’elle – et elle se haïssait déjà de penser cela alors qu’il ne méritait plus qu’elle ait ce genre de pensées. Déterminée à ne pas le laisser s’en tirer si facilement, ou à jouer de son charme pour l’adoucir, elle prit les devants. « Du coup c’est quoi l’excuse ? Ton téléphone n’avait plus de batterie et ton chien a mangé le chargeur ? Ou alors t’as déjà une copine et t’avais oublié de me le dire ? » Tant de possibilités lui étaient passées par la tête qu’elle ne pouvait humainement les énumérer, mais elle s’était préparée à presque tout – ce qui ne ferait pas forcément moins mal une fois qu’il prononcerait lui-même les mots.
@Keith Weddington


~ :
 


Dernière édition par Livia Visconti le Jeu 27 Aoû - 19:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keith Weddington
Keith Weddington
le coup de poignard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Keith, c'est suffisament court pour ne pas nécessiter de surnom
STATUT : Est-ce que l'amour est réellement fait pour lui...
MÉTIER : (2012- Mai 2018) Ancien lieutenant des affaires criminelles. // (Depuis Septembre 2019) reconverti en professeur de sciences et de psychologies
LOGEMENT : Toowong, #16 sherwood road
love and hate (keith) Tumblr_inline_o0dobcJWVQ1rifr4k_500
POSTS : 1212 POINTS : 3430

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : love and hate (keith) 31627810
KEYDEN Ø you got his heart and my heart and none of the pain, you took your suitcase, I took the blame.

love and hate (keith) Ezgif-10
KEIDREA Ø Said I'm terrified but I'm not leaving I know that I must pass this test, So just pull the trigger


love and hate (keith) 2_how-10
DANIKEITH Ø Ø Ø Our story binds us Like right and wrong. Your hand in mine Marching to the beat of the stars

love and hate (keith) Ezgif-11
Les chasseurs de frimes Ø So no one told you life was gonna be this way, Your job's a joke, you're broke Your love life's D.O.A. It's like you're always stuck in second gear, When it hasn't been your day, your week, your month or even your year.


Leah - Wim - Loris - Marius - Jacob - Livia - Helena#2 - Dalina - Amy#2 - Dylane - Kieran - Noa - Judith - Keithisy - Liz - Lisbeth
RPs EN ATTENTE : Chevy#2
RPs TERMINÉS : Dani - Dani#2 - (FB) Dani#3-Amy - Helena - Hayden - Dani#4- Leena - Siekeyneston - Byron - Edge- Zachary - Chevy

Les chasseurs de frimes : Saül#1
- ABANDONNE- Ava - Ada - Eve - Loreley - Brianna - Jodie- Thea
PSEUDO : P. (Me) pour l'avatar + Ub (Loonywaltz)
AVATAR : Brett Dalton
CRÉDITS : P.
DC : Samuel Siede
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30439-shadows-of-my-past-life-keep-me-up-keith-weddington https://www.30yearsstillyoung.com/t33711-keith-weddington-samuel-siede-just-give-me-a-reason

love and hate (keith) Empty
Message(#) Sujet: Re: love and hate (keith) love and hate (keith) EmptyLun 15 Juin - 18:47




Love and hate
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Enfin. J’en voyais le bout. Après des années entières passées à l’académie, j’arrivais dans la dernière ligne droite de cette course effrénée que je voulais mener avec brio. Je voulais rendre mes parents fiers de moi, même si je savais pertinemment que mon père désapprouvait totalement ce choix de carrière pour lui-même avoir été dans le milieu, j’avais à cœur de lui prouver qu’il se trompait totalement sur mes capacités et ma probable réussite. Pourtant il y a une chose que je n’avais pas envisagée en intégrant les forces de l’ordre, c’était l’attrait de la gente féminine pour l’uniforme. Et ce ne serait que mentir de dire que je n’avais pas envie d’user de mes charmes et de cet atout pour profiter un peu de la vie. Car malgré tout, je restais un jeune homme, sûr de lui, ayant une facilité à parler et converser avec autrui qui faisait que je n’étais pas le dernier à trouver une femme à charmer. Malheureusement, ce côté bourreau des cœurs ne me satisfaisait que sur du court terme, ne supportant pas blesser les gens de part mon comportement. Assez contradictoire en sorte, à tel point que généralement je disparaissais dans la nature le temps de remettre les choses au clair dans mon esprit. C’est ce que j’ai fais avec Livia. Cette jeune italienne resplendissante rencontrée à son arrivée en terre Australienne. Celle que je n’eus pas de mal à séduire et qui restait pourtant accrochée à cette relation éclair que nous avions pu avoir. Je n’avais pas compté les nombres de messages reçus, d’appels manqués, le tout mêlant désespoir, peine, impatience pour finir sur de la colère et du dégoût. C’était ce que j’avais ressenti en les parcourant en diagonale, espérant que l’orage ne cesse et que la tempête se calme. Car je n’étais pas prêt et étais loin d’avoir imaginé ce genre de scénario lorsque mes lèvres étaient venues chercher les siennes pour la première fois. Loin de là.

Tout comme je n’avais pas pensé que revoir la jeune femme, lui faire découvrir ma ville natale et profiter du bon temps à ses côtés, me coûterait autant. Je pensais que les choses étaient claires comme de l’eau de roche et n’avait donc pas explicité le fait que je faisais parti de ceux qui prenaient peur en entendant le mot « couple ». J’avais une carrière à préparer, des résultats à obtenir et mon esprit était déjà bien trop embourbé dans toutes ces méandres. Je passais aussi du temps en compagnie de Danika lorsque l’académie nous octroyait des temps de repos. J’avais la fâcheuse impression de devoir me couper en deux, et le choix fût vite fait quant à la partie que j’abandonnais, à contre-cœur malgré tout. Livia payait les pots cassés de mon incapacité à éclaircir les choses quand il s’agissait de sentiments, et malgré ces trois semaines qui avaient été agréables, je n’avais pas assumé de lui briser le cœur. Je compris cependant qu’il était peut-être temps d’assumer mes actes quand une connaissance commune me raconta que la jeune italienne lui avait demandé de mes nouvelles. L’étau se resserrait et même si je gardais bonne figure, je m’en voulais intérieurement. J’avais d’ailleurs passé la journée à prendre conseils aux côtés de ma belle-mère, conscient qu’elle était l’une des rares à avoir l’oreille attentive et le bon mot au bon moment. Je compris donc à ses paroles vide de tout jugement que la moindre des choses était de me rendre au domicile de la jeune femme, lui offrir l’explication qu’elle attendait tant pour passer à autre chose. Car les non-dits étaient meurtriers.

J’avais une bonne mémoire géographique et sans grande difficulté, je m’étais retrouvé face à la porte du studio de la jeune femme, hésitant un moment avant de frapper un coup sec contre cette dernière, attendant la tête basse tout en tapotant du bout du pied le rythme de la musique que je me chantonnais en tête pour passer le temps. J’espérais intimement que la porte ne s’ouvre pas, n’étant pas forcément prêt à ce qui se trouvait derrière et pourtant, j’entendis le bruit de la serrure se déverrouiller, faisant cesser mon cœur de battre. « Bonsoir Livia… » murmurais-je dans un léger sourire presque désolé de la déranger à cette heure si tardive et surtout de la prendre au dépourvu. Je notais très rapidement ses traits qui étaient tirés, signe d’un esprit peu serein en espérant que je n’étais pas le responsable de son état. Je grimaçais à sa remarque acerbe, bien conscient qu’elle en avait parfaitement le droit et qu’elle était d’une justesse implacable. Je me retenais même de lui répondre sur le même ton, faisant taire ma répartie pour l’une des rares fois tandis que j’entrais dans son studio, jetant un rapide coup d’œil aux alentours. « Je te dérange peut-être… » fis-je remarquer en sentant l’odeur de son rapide repas et la position des coussins posés sur son canapé. Je m’apprêtais même à prendre la parole en voulant lui expliquer que ce ne serait pas long, que j’allais tout lui expliquer et que j’étais désolé mais elle me devança, et me surprit même. Elle en était donc à ce point ? A imaginer les différents scénarios des plus risibles pour s’expliquer quelque chose qui résidait dans une vérité simple ? Je retirais mon blouson, conscient que la discussion risquait de durer plus longtemps que prévu et je le déposais sur le haut du canapé, croisant mes bras face à elle dans un léger rire ironique. « Ni l’un. Ni l’autre. Et encore moins le dernier. » répondis-je dans le plus grand des calmes pour compenser la colère que je sentais naître dans la voix de la jeune femme. Je me surpris même à admirer de nouveau la pureté de ses traits et la douceur de son visage, m’arrachant comme la première fois que nous nous étions rencontrés, un sourire presque béat. « Tu me laisses parler ou tu as encore des idées farfelues à énumérer? Non parce que le cas échéant, je vais peut être prendre place sur le canapé pour t'écouter ! » lui demandais-je en m’approchant d’elle, réduisant la distance qui avait été mise dès le départ entre nous. « Je suis désolé Livia. Désolé de te décevoir si je t’apprends qu’aucun scénario tordu ne justifiera mes actes… » lui dis-je simplement, tentant de mettre des formes à une réalité qui était à la fois si simple et si compliquée à avouer : je ne voulais pas m’accrocher à une quelconque relation sentimentale. « Mais avant tout, laisse moi te faire un repas digne de ce nom… Parce que tu me sembles épuisée et que ces soupes ne te nourrissent pas assez… » lui fis-je remarquer en retroussant les manches de mon pull, retirant ma montre. Etais-je en train de tenter de gagner du temps ? Bien entendu… Car croiser son regard avait chassé toute ma confiance habituelle. Et qu’il me fallait du temps pour trouver les mots. Ceux qui ne la détruiraient pas plus que ce que j’avais moi-même brisé.



code by bat'phanie


I'm still alive but I'm barely breathing
by EXORDIUM.

love and hate (keith) Tkjz5H3
love and hate (keith) Bape0aa
love and hate (keith) 72rEhYO
love and hate (keith) RpHpVCJ
love and hate (keith) UZtPGmC
Revenir en haut Aller en bas
Livia Visconti
Livia Visconti
la famille décomposée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans.
STATUT : célibataire, maman d'un petit garçon né en janvier 2017 et séparée de cameron depuis mars 2019.
MÉTIER : propriétaire et gérante d'une épicerie bio, natura verde (logan city).
LOGEMENT : #402 beachcrest road (bayside), un petit duplex à deux pas de la plage.
love and hate (keith) Xysj
POSTS : 652 POINTS : 155

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : italienne, s'est installée en australie à vingt-trois ans ≈ craint souvent de renvoyer le stéréotype d'une maman parfaite et d'une femme accomplie, alors que ce n'est pas si simple ≈ rongée par le regret de n'avoir eu qu'un fils, elle qui rêvait d'une famille nombreuse.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
love and hate (keith) Dddg
cameron#1 (fb)if i walk down this hallway tonight, it's too quiet, so i pat through the dark and call you on the phone. push your old numbers and let your house ring, till i wake your ghost.

love and hate (keith) Htap
visconazzetti familyvitto #1 & nino #2 › i know your anger about the stories you told, they blacken my name, it doesn't make a difference at all. so stay, if only i could try to explain, then we'll have it all and must stop slipping away.

(9) vitto #1jessaugustginny
(fb) carlisleciankeithezracameron #1

RPs EN ATTENTE : malachi › malleenia #2 › josh #2.
RPs TERMINÉS :
love and hate (keith) Sl0x
(2020) mariussimoncharlievictoiremalleenia #1joshnino #1
AVATAR : alicia vikander.
CRÉDITS : aslaug (ava), tumblr (gifs), captain rogers (dessin), loonywaltz (ub), moi (code signa).
DC : clyde.
INSCRIT LE : 28/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29904-livia-leave-all-my-ghosts-behind https://www.30yearsstillyoung.com/t32068-livia-clyde-set-a-fire-in-my-head-tonight https://www.30yearsstillyoung.com/t31074-livia-visconti

love and hate (keith) Empty
Message(#) Sujet: Re: love and hate (keith) love and hate (keith) EmptyVen 26 Juin - 20:38



Livia se retint de répondre d’une remarque acerbe aux premiers mots du jeune homme devant elle, qui tentait malgré tout d’afficher un sourire. « Bonsoir Livia… Je te dérange peut-être… » En effet, il la dérangeait, mais c’était davantage parce qu’il ne l’avait justement pas dérangée suffisamment des derniers jours. Passer d’un silence total à une visite à l’improviste avait eu le don de surprendre la brune, qui n’avait pourtant pas pu se retenir de démarrer les hostilités instantanément, ne prenant même pas le temps de réellement le saluer autrement que par un maigre « bonsoir » celui qui était à l’origine de ses contrariétés du moment. Alors qu’elle l’avait laissé entrer pour lui donner une chance de s’expliquer sur sa disparition impromptue, il pris le temps de retirer son blouson avant de se tourner vers elle. Le sourire narquois qu’il affichait ne la faisait pas rire du tout, même si lui avait l’air de s’amuser de ses suppositions justifiant son absence de réponse – qui, maintenant qu’elle les avait entendues à voix haute, étaient peut-être parties trop loin alors qu’elle n’en savait strictement rien. « Ni l’un. Ni l’autre. Et encore moins le dernier. » Un soupir de soulagement quitta la jeune femme, ce qui eut pour effet de la faire redescendre d’un cran et l’empêcher d’enchaîner immédiatement sur l’interrogatoire. Malgré tout, rien ne lui prouvait qu’il était honnête – après tout, le mensonge n’était-il pas la première arme de ceux qui avaient réellement quelque chose à cacher ? Elle avait envie de le croire, mais elle l’avait trop maudit ces derniers jours pour avaler ses paroles sans en douter. « Tu me laisses parler ou tu as encore des idées farfelues à énumérer ? Non parce que le cas échéant, je vais peut être prendre place sur le canapé pour t'écouter ! » Il avait prononcé ces mots sans s’énerver, ce qui eut le mérite de ne pas nourrir la colère de la jeune femme, au contraire – s’il était monté dans les tours aussi vite qu’elle, nul doute qu’elle aurait suivi l’escalade et que l’échange aurait flirté avec les mauvaises limites de la politesse. Alors qu’il s’était approché d’elle, elle l’avait laissé faire, le regard méfiant mais bien incapable de reculer. Sans s’en rendre compte, la brune s’était inconsciemment laissée avoir par cette approche, qui, en réduisant la distance qui les séparait, calmait également les velléités de conflit.

Alors, sans se départir de son air de défiance qui montrait bien à quel point il ne réussirait pas à l’amadouer si facilement, elle baissa néanmoins les armes le temps de quelques instants. « Je t’écoute. » « Je suis désolé Livia. Désolé de te décevoir si je t’apprends qu’aucun scénario tordu ne justifiera mes actes… » Au moins, il reconnaissait visiblement que son comportement n’était pas exempte de tout reproche. « Mais avant tout, laisse-moi te faire un repas digne de ce nom… Parce que tu me sembles épuisée et que ces soupes ne te nourrissent pas assez… » Les yeux de la brune se teintèrent de surprise lorsqu’il commença à retirer sa montre en vue de préparer le-dit repas. Livia ne savait pas bien à quel jeu il tentait de jouer, s’il était là pour s’excuser ou simplement pour ré-apparaître dans sa vie comme si de rien n’était. S’il pensait s’en tirer sans explication, il se voilait la face, et elle préférait encore le mettre dehors plutôt qu’il tente de l’embobiner. Une part d’elle aurait bien balayé les dernières semaines pour se laisser aller à nouveau à la simplicité de leur relation, mais cette dernière ne valait pour autant pas la peine qu’elle s’écrase et mette ses ressentiments de côté. La brune ne se voilait pas la face, elle avait bien conscience que la policier n’était pas l’homme de sa vie, et elle ne comptait donc pas tout lui passer et le laisser la traiter comme un vulgaire jouet. Pour autant, elle devait bien avouer que se trouver face à lui permettrait enfin de mettre les choses au clair, et de se décharger des doutes et des déceptions qu’elle portait sur ses épaules depuis trop longtemps. « J’ai déjà mangé, mais sers-toi si tu veux préparer un truc. » En réalité, elle n’aurait pas dit non à un vrai repas, et son estomac était loin d’être rassasié, mais elle n’avait aucune envie de l’acclamer pour son attention, et encore moins de lui donner raison sur ses yeux fatigués. De ce qu’elle voyait, c’était surtout une occasion pour lui de ne pas rentrer dans le vif du sujet tout de suite. « C’est très sympa de vouloir cuisiner mais à quoi tu joues ? » Elle ne pouvait tout simplement pas attendre pour obtenir les explications qu’elle pensait mériter. « Y a une bonne raison au fait que tu m’aies juste ignorée pendant des semaines, du coup ? » Elle qui était parfois du genre à tourner autour du pot pour apaiser les conflits, elle avait clairement sauté les deux pieds dans le plat cette fois. « Je comprends pas ce que tu fais là alors que t’étais même pas capable de répondre à un message. » Et la brune le cherchait du regard, bien décidée à ce qu’il ne se défile pas. A part s’il comptait couper des oignons – là, elle voulait bien le regarder souffrir, ce serait le moindre des maux pour lui.

@Keith Weddington


~ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Keith Weddington
Keith Weddington
le coup de poignard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Keith, c'est suffisament court pour ne pas nécessiter de surnom
STATUT : Est-ce que l'amour est réellement fait pour lui...
MÉTIER : (2012- Mai 2018) Ancien lieutenant des affaires criminelles. // (Depuis Septembre 2019) reconverti en professeur de sciences et de psychologies
LOGEMENT : Toowong, #16 sherwood road
love and hate (keith) Tumblr_inline_o0dobcJWVQ1rifr4k_500
POSTS : 1212 POINTS : 3430

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : love and hate (keith) 31627810
KEYDEN Ø you got his heart and my heart and none of the pain, you took your suitcase, I took the blame.

love and hate (keith) Ezgif-10
KEIDREA Ø Said I'm terrified but I'm not leaving I know that I must pass this test, So just pull the trigger


love and hate (keith) 2_how-10
DANIKEITH Ø Ø Ø Our story binds us Like right and wrong. Your hand in mine Marching to the beat of the stars

love and hate (keith) Ezgif-11
Les chasseurs de frimes Ø So no one told you life was gonna be this way, Your job's a joke, you're broke Your love life's D.O.A. It's like you're always stuck in second gear, When it hasn't been your day, your week, your month or even your year.


Leah - Wim - Loris - Marius - Jacob - Livia - Helena#2 - Dalina - Amy#2 - Dylane - Kieran - Noa - Judith - Keithisy - Liz - Lisbeth
RPs EN ATTENTE : Chevy#2
RPs TERMINÉS : Dani - Dani#2 - (FB) Dani#3-Amy - Helena - Hayden - Dani#4- Leena - Siekeyneston - Byron - Edge- Zachary - Chevy

Les chasseurs de frimes : Saül#1
- ABANDONNE- Ava - Ada - Eve - Loreley - Brianna - Jodie- Thea
PSEUDO : P. (Me) pour l'avatar + Ub (Loonywaltz)
AVATAR : Brett Dalton
CRÉDITS : P.
DC : Samuel Siede
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30439-shadows-of-my-past-life-keep-me-up-keith-weddington https://www.30yearsstillyoung.com/t33711-keith-weddington-samuel-siede-just-give-me-a-reason

love and hate (keith) Empty
Message(#) Sujet: Re: love and hate (keith) love and hate (keith) EmptyMer 29 Juil - 6:50



Love and hate
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Le timing ne me semblait pas tout à fait adapté à en voir l’air étonné que m’offrait Livia en guise d’accueil. Loin de moi l’idée même d’être accueilli à bras ouverts entre ces murs. Et pourtant une partie infime et probablement utopiste de mon esprit avait imaginé un scénario bien moins compliqué à affronter. Pourtant, je m’étais enlisé moi-même dans cette situation, pris entre l’étau de sentiments, le désir charnel et mon incapacité à admettre que je n’étais pas fait pour une relation. Les choses s’étaient accélérées en un claquement de doigt que la chose la plus logique que j’avais trouvé à faire était de fuir. J’avais préparé tellement de discours, de possibilités de réactions de la part de Livia, que je ne savais plus où mettre la tête. J’étais entré chez elle, le premier pas était enclenché. Cependant, jamais je n’aurais imaginé que tout ces scénarios disparaitraient en apercevant son doux visage empli d’incompréhension et de méfiance. J’étais face à la dure réalité de mes actes. Je venais de blesser une femme qui ne le méritait pas. Assumer n’était pas mon fort, et même si elle me laissa l’occasion de m’exprimer, je ne réussissais qu’à formuler de piètres excuses. Et je me rappelais que parfois il valait mieux allier l’acte à la parole. Mais la seule chose que je voyais à faire actuellement, c’était de cuisiner.

J’ouvrais ses placards, tombant sur tout un tas de nouilles iophélisées, de plat tout préparés et mon regard se tourna vers la jeune femme qui m’avouait avoir déjà mangé. Je sortais donc un de ces dits paquets, le levant par-dessus mon épaule pour être sûr qu’elle l’aperçoive tout en restant dos à elle, la tête dans les placards. « Ce n’est pas un repas ça, Liv. Tout comme les soupes instantanées ou les plats réchauffés… » laissais-je en suspens tandis que je refermais les placards, dépités de ce que je venais d’y trouver. « Tu m’étonnes que tu aies cette tête… » rajoutais-je tandis que je changeais de placard pour continuer ma recherche de nourriture. Elle n’attendit pas longtemps pour me rappeler à l’ordre quant à l’objet de ma visite, m’arrachant un soupir. « Je ne joue pas Livia… Ce n’est pas parce que je t’ai offert un silence-radio en bonne et due forme que je peux accepter de te voir comme ça… » dis-je en pointant mon index de sa tête à ses pieds. Mais je compris rapidement que quoi que je pusse lui expliquer, elle voulait entendre la vérité, et sans détour.

Je cessais donc de m’affairer dans sa cuisine, décidant de m’appuyer le dos contre son meuble, mes bras croisés contre mon torse, tout sourire ayant disparu. Elle venait de me prendre au dépourvu n’ayant pas prévu qu’elle fonce tête baissée dans la conversation. Comme quoi, je l’avais probablement mal cerné. « Je ne sais pas si elle te paraîtra bonne à tes yeux… Mais elle existe au mien… » commençais-je en cherchant mes mots, mon regard fuyant le sien. « J’ai eu peur… J’ai cru que tu commençais à avoir des sentiments pour moi Livia… » avouais-je sans détour, d’une voix totalement détachée. « Je me suis dis que si je ne répondais plus, si je disparaissais, cela tempèrerait la chose… » poursuivais-je tandis que je m’approchais d’elle. « Puis on m’a dit que tu avais essayé de prendre de mes nouvelles… Que tu t’inquiétais… J’ai compris alors que je te devais une explication… Mais à voir le laisser-aller que tu as, c'est moi qui aurait dû m'inquiéter pour toi... » dis-je pour justifier ma présence entre ces murs ce soir. Je posais mon regard dans le sien, surpris de l’apprécier toujours autant. Elle avait un charme indéniable, c’était une évidence. Je m’approchais d’elle légèrement, ma main venant chercher la sienne. « Je suis désolé Livia… Ce n’est peut-être pas ce à quoi tu t’attendais… » Je m’arrêtais une fraction de secondes, laissant remonter mes doigts le long de son bras avec délicatesse. « Je ne suis pas fait pour une relation Livia. Tu mérites mieux… » Mes doigts s’arrêtèrent à la naissance de son menton, déviant vers sa joue que je caressais de mon pouce. « Je n’ai pas compris pourquoi tu t’étais entêtée à m’écrire… Je les ai lu tes messages… Et ne pas y répondre fût compliqué… Pourtant je l’ai fait pour toi… » argumentais-je comme si le comportement que j’avais eu était celui d’un preux chevalier. Mes lèvres se pincèrent lorsque mon regard se posa sur les siennes et je me surpris de la désirer toujours autant. « Mais tu aurais peut-être préférée que je te dise que mon portable s’était noyé dans une bouche d’égoût, que le chien que je n’ai pas été décédé, ou alors que j’avais craqué pour une autre femme rencontrée dans un bar ? » tentais-je de lui demander dans un demi-sourire teinté de sarcasme. « Après… On peut toujours… se voir pour profiter de la vie ? » repris-je avec un peu plus de sérieux. Car après tout, il n’y avait pas que l’engagement dans la vie.

code by bat'phanie


I'm still alive but I'm barely breathing
by EXORDIUM.

love and hate (keith) Tkjz5H3
love and hate (keith) Bape0aa
love and hate (keith) 72rEhYO
love and hate (keith) RpHpVCJ
love and hate (keith) UZtPGmC
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

love and hate (keith) Empty
Message(#) Sujet: Re: love and hate (keith) love and hate (keith) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

love and hate (keith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-