AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-49%
Le deal à ne pas rater :
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain 2019/20 Stadium Fourth
46 € 90 €
Voir le deal

 (tomarius) battle scars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tommy Warren
Tommy Warren
la rédemption
la rédemption
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (13/02/1984)
SURNOM : tommy est déjà un surnom pour thomas, sa petite soeur l'appelle tom-tom mais elle est la seule à avoir ce privilège
STATUT : veuf, père célibataire parfois dépassé de voir son bébé grandir si vite
MÉTIER : docker pour la fox line shipping company, ancien barman du mctavish (2016-2018)
LOGEMENT : #45 hughton avenue (redcliffe), avec sa fille de 11 ans, Moïra (et Microbe, ce squatteur de chat de gouttière)
(tomarius) battle scars 7f38bfc0c4bd940bd94d2012e16cb01e82138c33
POSTS : 4246 POINTS : 160

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : incarcéré de mi-2013 à fin 2015 dans une prison canadienne (vol, détournement de fonds) ☆ a perdu sa femme dans un accident de la route en 2012 ☆ une fille de 11 ans, Moïra ☆ a vécu à Kenora, Canada, de 2005 à 2015 ☆ bûcheron dans une scierie durant son expatriation ☆ ancien fumeur ☆ porte son alliance autour du cou ☆ addiction déraisonnable aux sodas ☆ parle le français et baragouine le serbe ☆ ancien accro au jeu (poker) ☆ dyslexique ☆ niveau -112 de la confiance en lui ☆ concurrent malheureux de race of australia 2020
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : elizabeth #2 ☆ maevemarius #5frederickhelenamarius #4islalene #6norah #2leahscarlett #4 (11/10)

RACE OF AUSTRALIA : (s1)ivyezra(s2)kanecolleen #2love #6 (s6)paintballmaycampfire

(tomarius) battle scars Tumblr_otly7idxZz1r5n0h0o2_250

RPs EN ATTENTE : dimitri #2 ☆ kieran
RPs TERMINÉS :
(tomarius) battle scars Tumblr_nb1m495h7L1st5z40o7_r1_250
guilt kicks in and I start to see the edge of the bed where your nightgown used to be. I told myself I won't miss you, but I remembered what it feels like beside you. I really miss your hair in my face and the way your innocence tastes.

2020race of australialove #5love #4colleen #1love #3love #2love #1top départelizabeth #1 2019emmaoakley #1marius #3dimitri #1lene #5harvey #1norah #1 2018marius #2scarlett #3jilllene #4matt #2ginny #1elora #1marius #1matt #1eva #2lene #3liviana #3 2017jamesloanliviana #2#teamburgereva #1aaronscarlett #2lene #2 2016saul #2camber #2blackout d'halloweenvidalliviana #1scarlett #1camber #1lexislene #1saul #1rebeccaeliemilena #1

(tomarius) battle scars Tumblr_p37iysNMet1tuyf8ho3_r1_540
(tomarius) battle scars Tumblr_p37iysNMet1tuyf8ho4_r1_540
PSEUDO : yumita (élodie)
AVATAR : chris evans
CRÉDITS : avatar@bambi eyes & sign@forchrisevans & userbar@loonywaltz
DC : hassan & vittorio & anwar
INSCRIT LE : 19/11/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t5613- https://www.30yearsstillyoung.com/t5814- http://dawnoftimes.tumblr.com

(tomarius) battle scars Empty
Message(#) Sujet: (tomarius) battle scars (tomarius) battle scars EmptyLun 27 Juil - 23:07




marius & tommy
battle scars

These battle scars don't look like they're fading, don't look like they're ever going away. They ain't never gonna change, these battle, never let a wound ruin me, but I feel like ruin's wooing me, arrow holes that never close from cupid on a shooting spree. ☆☆☆



FIN JUIN 2020. Deux semaines. C’était donc tout ce qu’aurait duré la grande aventure de Tommy, celle qui aurait pu – soyons fous – lui permettre de quitter ce boulot qui ne semblait plus bon qu’à lui apporter des ennuis, et de voir l’un de ses accomplissements pour une fois auréolé de réussite. Au lieu de cela le voilà qui attendait tête basse qu'arrive le bus supposé lui faire quitter l’aéroport, la grisaille hivernale semblant coïncider avec son humeur maussade, et la perspective de revoir sa fille seule parvenant à lui mettre un peu de baume au cœur et lui rendre un brin de sourire. Compte tenu de l’heure, Tommy tablait sur le fait qu’elle ne soit pas encore sortie du collège ; Il n’était pas enchanté à l’idée d’aller l’attendre chez Marius et de devoir potentiellement faire la conversation à son frère plus que de raison dans l’entre-deux, mais paraît-il que ce genre de choses se faisaient entre adultes civilisés, et malgré le regard de jugement que Tommy s’attendait à recevoir de la part de son aîné à propos de toute cette histoire – Marius ne s’était en effet pas caché pour admettre qu’il voyait cela comme une lubie, et malheureusement pour lui en échouant son frère venait de lui donner raison – il se sentait suffisamment en paix avec la situation telle qu’elle était actuellement pour se sentir capable de parler météo avec lui jusqu’à l’arrivée de Moïra. Mettons cela sur le compte de la conversation qu’il avait eu la veille avec Colleen, et qui lui avait permis de se raisonner un peu quant au fait que Marius n'attendait pas après chaque broutille pour lui chercher des poux. La lettre brièvement rédigée par l’infirmière à l’occasion de cette conversation était d’ailleurs sagement calée dans un coin de son sac à dos, et au bout du compte son frère serait peut-être bien content de pouvoir la réceptionner sans que la possible curiosité de sa nièce ne vienne y mettre son grain de sel.

Le SMS qu’il avait envoyé à son frère par acquis de conscience avant de grimper dans l’avion le matin même avait reçu une réponse laconique, l’absence de réseau durant les presque cinq heures qu’avait duré le vol ne lui permettant pas de savoir quand son frère l’avait envoyé. Moïra rentrait à dix-sept heures trente – ça, Tommy le savait – et il serait chez lui à partir de seize heures. Soit. Un coup d’œil à sa montre lui permit d’estimer qu’il pourrait être à Spring Hill pour dix-sept heures, et une demi-heure de battement lui semblait largement suffisant pour les politesses d’usage. Avec un taxi le trajet aurait été bien plus rapide, mais la bonté de la production de Race of Australia s’arrêtait visiblement à la descente de l’avion, et payer un taxi le prix d’un rein quand il ne savait même pas s’il avait encore un emploi n’était pas un plan judicieux. Assis dans le fond du bus, il avait passé le trajet visage appuyé contre la vitre, une pluie fine venant finalement y perler tandis que l’aéroport s’éloignait et que dans le véhicule un groupe de touristes européens riaient à gorge déployée. Quelle idée de venir visiter Brisbane à cette période de l’année, pour commencer. L’écran de son téléphone indiquait dix-sept heures passées de deux minutes lorsqu’il avait enfin atteint l’immeuble de Marius, et profitant qu’un autre habitant de l’immeuble passe la porte du hall Tommy était entré sans utiliser l’interphone et s’était engouffré dans l’ascenseur, encore un peu intimidé par cet immeuble à des années-lumière de celui dans lequel ils vivaient Moïra et lui, et dans lequel il n’avait mis les pieds qu’à de très rares occasions.

Croisant son regard dans le miroir de l’ascenseur, il y avait eu le visage défait du loser rentrant au bercail la queue entre les jambes, et l’espace d’un instant il avait presque pensé faire demi-tour, sa propre défaite encore trop amère à digérer pour se sentir la force d’affronter le regard de ceux qui, le reste du temps, ne croyaient déjà pas en lui. Son sac à dos lui semblait peser des tonnes, l’accident de voiture dont Love et lui avaient été victimes trois jours avant avait laissé cette raideur dans sa nuque que le poids de son paquetage semblait accentuer, et il espérait égoïstement voir Moïra trop fatiguée par sa journée de classe pour bavarder trop longtemps après le repas … Il rêvait d’une nuit seul dans le confort douillet de son lit. Après cela les choses iraient forcément un peu mieux, au moins concernant son humeur. Mais chaque chose en son temps, et pour l’heure le brun venait de prendre son courage à deux mains et d’écraser son index contre la sonnette du loft de son frère, pétri sans qu’il ne sache bien pourquoi d’une pointe d’appréhension – l’habitude, peut-être, que ses entrevues avec son frère soient moins souvent plaisantes que le contraire pour l’un comme pour l’autre.










    - I'm sorry for everything, oh, everything I've done. From the second that I was born it seems I had a loaded gun, and then I shot, shot, shot a hole through everything I loved -

(tomarius) battle scars 763064237  :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante-trois ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : célibataire, un coeur verrouillé qui commence petit à petit à s'ouvrir de nouveau.
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
(tomarius) battle scars Tumblr_inline_oc99s2Ckry1rifr4k_500
POSTS : 1165 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de onze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : quinn.2jacobtommy.2eve.2allan.2keith (fb)jodie.2scarlett.2liamgregorybeth.2mayjoanne.3simonaugustoliviamargotcolleen.5tommy.3

(tomarius) battle scars Hm1i
malleen ❥ I've been spending the last couple years thinking all love ever does is break and burn and end but with you in my life I watched it begin again

RPs EN ATTENTE : auden.3 ● elie ● livia.2 ● elia ● jane ● colleen.6 ●

RPs TERMINÉS : (2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

PSEUDO : mollywobbles, #emma.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : odistole (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : jessian reed.
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility

(tomarius) battle scars Empty
Message(#) Sujet: Re: (tomarius) battle scars (tomarius) battle scars EmptyDim 2 Aoû - 20:50



FIN JUIN 2020. Quand le SMS de Tommy arriva dans ta boîte de réception, tu étais à quelques minutes du début de ton cours. Les élèves continuaient à arriver et à prendre place, le brouhaha se faisant on ne peut plus important alors que les minutes défilaient. Tu savais déjà qu’il n’était qu’une question d’heures avant que ton frère ne remette les pieds à Brisbane. May t’avait envoyé un message la veille pour te prévenir de son élimination mais ce n’était pas tout ce que contenait son message. Elle avait aussi précisé qu’elle avait surpris Colleen en train de rentrer dans la chambre d’hôtel de Tommy la veille au soir et qu’elle en était ressortie quelques heures plus tard. Enfin, elle n’était pas sûre de combien de temps Colleen était restée en compagnie de ton cadet mais elle n’était pas juste entrée et sortie. Ces quelques mots, gravés sur ton écran, étaient venus confirmer les doutes qui grondaient en toi depuis le début de cette aventure. Laisser Colleen partir parcourir l’Australie en compagnie de ton frère avait été une folie. Une folie que tu ne pouvais pas arrêter car tu savais très bien que tu ne pouvais pas empêcher la jeune femme de se lancer dans cette course folle. La télé-réalité, c’était quelque chose que tu ne portais pas dans ton coeur et tu l’avais fait comprendre à ton frère. Aujourd’hui, tu n’avais pas compris ce qu’il cherchait avec cette participation ? Tu doutais que ce soit la notoriété, tu ne le connaissais pas très bien mais tu le connaissais assez pour savoir que ce n’était pas ça. Deux autres options s’étaient présentées à toi et les deux étaient probables mais tu ne connaissais pas assez la vie de ton frère pour te prononcer. Cherchait-il à fuir quelque chose ? Si c’était le cas, les deux petites semaines de son absence risquaient d’être un peu juste peut-être pour se faire oublier. Ou alors il voulait peut-être gagner de l’argent ? Tu n’avais pas demandé les détails financiers à May mais ce genre d’émission se termine par une prix à gagner et souvent, ce prix est financier. Mais Tommy avait-il besoin d’argent à ce point-là ? Encore une fois, il t’était impossible de répondre à cette question. Les raisons qui ont poussées Colleen à participer étaient bien plus claires à tes yeux et même si tu aurais préféré la garder à Brisbane près de toi, c’était illusoire que de penser que tu pourrais la convaincre de le faire. Le souvenir de cette dernière après-midi passée avec Colleen était présent dans ton esprit et tu n’arrivais pas à chasser le goût des lèvres de la jeune femme, son odeur et les mots qu’elle avait prononcés ce jour-là. Elle t’avait soutenu être incapable de tomber sous le charme de ton frère, incapable de te trahir comme ça. Et cela t’avait rassuré, un temps en tout cas. Parce que tu étais programmé pour toujours envisager le pire, pour ne voir que ce qui peut mal se passer. Et le message de May était venu réaliser tes pires craintes. Tu répondis brièvement à Tommy que tu serais de retour dans ton loft à partir de seize heures mais que Moïra ne rentrera pas avant dix-sept heures trente. Tu mis ensuite ton téléphone sur silencieux, le rangea dans ton sac et ne le sortit plus pendant les prochaines heures.

Ce n’est que de retour chez toi, quelques minutes avant seize heures que tu eus le temps de penser de nouveau à la situation. Tu ne savais pas quand Tommy atterrissait mais tu espérais qu’il ne vous faudrait pas faire la conversation trop longtemps. Les sujets que vous pouviez aborder sans incident étaient peu nombreux, ils tenaient sur les doigts d’une seule main et encore … Mais il n’y avait qu’un sujet que tu voulais aborder avec Tommy aujourd’hui, un seul sujet qui t’intéressait. Tu voulais savoir ce qui s’était passé derrière cette porte, dans cette chambre d’hôtel. Ton esprit te disait que tu savais déjà ce qui s’y était passé, que l’entendre ne ferait qu’enfoncer un peu plus le couteau dans la plaie. Et en même temps … Colleen n’était pas Alice. C’était une réflexion que tu t’étais faite à plusieurs reprises ces derniers temps. Colleen n’était pas Alice et elle n’était partie que deux semaines plus tôt. Pouvait-elle vraiment avoir changé d’avis aussi rapidement ? Ça, c’était la partie rationnelle de ton esprit qui parlait mais cette partie de ton esprit n’était pas la partie dominante. Alors que tu n’avais pas imaginé que ton frère et la femme que tu aimais pouvaient te trahir à l’époque, aujourd’hui, tu voyais cela comme la seule explication possible. Etais-tu maudis à ce point ? Qu’avais-tu fait pour que ton frère soit irrésistible à toutes les femmes qui faisaient tomber les barrières de ton coeur ? C’est la gorge serrée que tu récupérais les dernières affaires laissées par Moïra dans ton loft. Elles traînaient principalement dans la pièce principale car elle avait déjà tout rassemblé dans la chambre d’amis. La valise de ta nièce était à peu près prête et tu rassemblais les objets trouvés près de la valise ouverte. Tu t’appuyais contre l’encadrement de la porte en soupirant. Deux semaines … C’était plus que tu n’avais pu espérer mais pas assez en même temps … Moïra allait terriblement te manquer c’était certain.

C’est la sonnette qui te sortit de tes pensées. Tu regardais rapidement l’heure affichée sur l’écran de ta montre et tu vis qu’il était déjà dix-sept heures. Tu pousses un soupir avant de te diriger vers la porte d’entrée. C’est sans surprise que tu trouves Tommy de l’autre côté de la porte, comme prévu. Il n’a pas très bonne mine mais cela t’importe peu. Maintenant qu’il est devant toi, tu peux sentir la colère se diffuser peu à peu dans ton corps, cette colère et ce ressentiment qui monte sans que tu ne puisses y faire grand chose malheureusement. Tu te décales de l’entrée pour laisser entrer ton frère sans le saluer. Tu n’as pas envie de faire comme si tout allait bien, tu en étais incapable. Alors quand il a posé son gros sac dans le salon et qu’il se tourne vers toi, tu ne peux t’empêcher de lui jeter au visage : « Tu n’as pas pu t’en empêcher n’est-ce pas ? » La probabilité que Tommy sache de quoi tu parlais était faible mais en même temps, de quoi pouvais-tu être en train de parler ? Ce que Tommy savait de ta relation avec Colleen, tu l’ignorais car tu ne lui en avais jamais parlé de ton côté. Mais en la rencontrant durant le tournage, il devait bien savoir quelque chose. Tu n’élaborais pas plus, tu préférais en rester là pour l’instant pour ne pas en dire trop, pour ne pas laisser exploser cette anxiété qui te dévorait depuis plusieurs jours et qui désormais n’attendait qu’une chose, être évacuée.




- - anything that is successful is a series of mistakes

(tomarius) battle scars Udv22bR
(tomarius) battle scars DqM3eSK
(tomarius) battle scars EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
 

(tomarius) battle scars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-