AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Précommander le jeu Mario Kart Live Home Circuit
99 €
Voir le deal

 Nice to meet you - Kieran -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keith Weddington
Keith Weddington
le coup de poignard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Keith, c'est suffisament court pour ne pas nécessiter de surnom
STATUT : Est-ce que l'amour est réellement fait pour lui...
MÉTIER : (2012- Mai 2018) Ancien lieutenant des affaires criminelles. // (Depuis Septembre 2019) reconverti en professeur de sciences et de psychologies
LOGEMENT : Toowong, #16 sherwood road
Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_inline_o0dobcJWVQ1rifr4k_500
POSTS : 1197 POINTS : 3415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Nice to meet you - Kieran -  31627810
KEYDEN Ø you got his heart and my heart and none of the pain, you took your suitcase, I took the blame.

Nice to meet you - Kieran -  Ezgif-10
KEIDREA Ø Said I'm terrified but I'm not leaving I know that I must pass this test, So just pull the trigger


Nice to meet you - Kieran -  2_how-10
DANIKEITH Ø Ø Ø Our story binds us Like right and wrong. Your hand in mine Marching to the beat of the stars

Nice to meet you - Kieran -  Ezgif-11
Les chasseurs de frimes Ø So no one told you life was gonna be this way, Your job's a joke, you're broke Your love life's D.O.A. It's like you're always stuck in second gear, When it hasn't been your day, your week, your month or even your year.


Leah - Wim - Loris - Marius - Jacob - Livia - Helena#2 - Dalina - Amy#2 - Dylane - Kieran - Noa - Judith - Keithisy - Liz - Lisbeth
RPs EN ATTENTE : Chevy#2
RPs TERMINÉS : Dani - Dani#2 - (FB) Dani#3-Amy - Helena - Hayden - Dani#4- Leena - Siekeyneston - Byron - Edge- Zachary - Chevy

Les chasseurs de frimes : Saül#1
- ABANDONNE- Ava - Ada - Eve - Loreley - Brianna - Jodie- Thea
PSEUDO : P. (Me) pour l'avatar + Ub (Loonywaltz)
AVATAR : Brett Dalton
CRÉDITS : P.
DC : Samuel Siede
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30439-shadows-of-my-past-life-keep-me-up-keith-weddington https://www.30yearsstillyoung.com/t33711-keith-weddington-samuel-siede-just-give-me-a-reason

Nice to meet you - Kieran -  Empty
Message(#) Sujet: Nice to meet you - Kieran - Nice to meet you - Kieran -  EmptyMer 29 Juil - 22:09



Nice to meet you
@Kieran Halstead & Keith Weddington"
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


J’inspirais longuement, statique face à ces portes battantes, le cœur battant. J’étais à deux doigts de faire demi-tour, me demandant encore quelle mouche m’avait piqué pour me rendre dans ces lieux. On pouvait parfois se demander pourquoi le temps n’effaçait jamais certains souvenirs. Pourquoi notre mémoire nous ramenait à ces choses superflues au moment où l’on s’y attendait le mois ? A cette musique pour laquelle la première note de l’introduction faisait naître en nous l’image d’un visage lointain au bonheur enivrant. A cette route que l’on empruntait seul pour la première fois, rendant le siège passager hanté d’une présence aujourd’hui disparue. A ce paysage qui – aussi loin qu’il s’étendait – nous prouver que nous n’étions que de passage sur cette Terre. Ce même passage que l’on tentait de marquer de notre empreinte avec plus ou moins de réussite. Et c’est ce que je tentais de faire depuis des années maintenant. Je dis bien tenter car les résultats n’étaient jamais garantis tout comme le fait que je m’apprêtais à entrer dans cet hôpital psychiatrique. J’avais comme cette intime conviction que je me préparais au pire. Comme si c’était moi, le patient dans l’histoire. Les gens qui me connaissaient réellement aurait encouragé cette démarche, tentant de me détourner de cette autodestruction que je pratiquais depuis bientôt deux ans. Mais ce n’était pas pour moi que j’allais franchir le pas. C’était pour contenter ma loyauté vis-à-vis d’une femme.

Je ne m’attendais pas à entendre parler de nouveau d’Autumn. Pas après tout ce temps. Pas dans ces circonstances. Mais je n’avais pas hésité une seconde quand l’on m’avait appris qu’elle s’était retrouvée enfermée ici même. Malgré toutes les incertitudes que cette femme avait soulevées, malgré toutes les zones d’ombre que son histoire avait révélé, ma loyauté restait sans failles. A moins que cela ne soit ma soif de vérité qui me poussa à franchir la porte de sa chambre. La conversation avait été cordiale. Nos relations distantes. Et notre amicalité inexistante. Je n’étais pas venu ici pour la plaindre non. J’avais besoin de savoir. Savoir qu’elle ne s’était pas jouée de moi. Savoir si elle m’avait abordé pour l’homme que j’étais ou le statut que je n’avais plus. Je n’étais pas entré dans les détails de ma nouvelle vie, jugeant la chose inintéressante. Et elle n’avait pas la nécessité de s’enticher de ces informations. Les secondes me parurent des heures, et l’heure de visite une éternité. Tant bien que lorsque je m’apprêtais à faire le chemin inverse, mon cœur se trouva larguer d’un poids mais mes questions elles étaient restées sans réponses. Pourtant ma main se porta vers la poignée sans une once d’hésitation, et je quittais les lieux sans laisser la promesse d’une nouvelle venue. La porte se referma comme l’on pouvait clore une histoire avec ce sentiment d’inachevé. J’étais déterminé à faire toute la lumière sur ses dires. Et ma première étape était de reprendre là où mes recherches s’étaient arrêtées : Auprès de son compagnon. Mais quelle ne fût pas ma surprise de tomber nez à nez avec ce dernier au détour du couloir menant à sa chambre, le percutant presque de plein fouet. Je me stoppais dans mon élan, relevant la tête vers le visage de cette silhouette qui se trouvait sur ma trajectoire. Et lorsque mon cerveau compris que le destin me donnait une chance de commencer dès maintenant, j’eus de longues secondes d’immobilité avant qu’enfin ma voix ne vienne briser ce silence. « Monsieur Halstead ? » Ma question n’était que pure rhétorique, ayant déjà vu l’homme de façon lointaine dans des circonstances qui pouvaient être caractérisées de déplorables. « Nous devrions parler avant que vous ne vous rendiez dans la chambre d’Autumn. » La conclusion était directe et sans préambule. Je ne m’étais pas présenté, en oubliant les bonnes manières. « Je pense que nous avons des choses à nous raconter. » Je pensais que si j’avais réellement voulu me montrer mystérieux, je n’aurais pas pu faire mieux de ce point de vue. « Mais pas ici… » lui dis-je en montrant d’un signe de main l’accueil du services et le personnel médical qui s’affairaient ici et là. Je lui indiquais la direction de la sortie de secours qui donnait sur une cage d’escalier extérieure dont je pris la direction sans attendre la moindre réponse de sa part. Parce que du temps, j’en avais assez laissé couler.

code by bat'phanie


I'm still alive but I'm barely breathing
by EXORDIUM.

Nice to meet you - Kieran -  Tkjz5H3
Nice to meet you - Kieran -  Bape0aa
Nice to meet you - Kieran -  72rEhYO
Nice to meet you - Kieran -  RpHpVCJ
Nice to meet you - Kieran -  UZtPGmC


Dernière édition par Keith Weddington le Ven 31 Juil - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
le paumé de service
le paumé de service
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un ans (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : le premier qui tente « kiki » aura le droit aux aboiements et autres morsures qui vont avec le surnom.
STATUT : il devait lui dire oui le 18 avril. il a voulu la fuir, elle ne cesse de le hanter depuis.
MÉTIER : dessinateur/scénariste de comics attendant de devenir le prochain stan lee, enseignant d'arts visuels pour payer les jeux vidéo.
LOGEMENT : adieu la famille d’accueil, il squatte désormais au 178 oxlade drive (f. valley) avec sa meilleure amie, fiona.
Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_pbuq19GJJ71wkzcn7o3_400
POSTS : 808 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Nice to meet you - Kieran -  Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

Nice to meet you - Kieran -  Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.

Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_mr3w6b0cUN1rt3g7zo2_250
kiesla ⊹ i'm only up when you're not down don't wanna fly if you're still on the ground.

Nice to meet you - Kieran -  Gif?url=https%3A%2F%2Fimages.hellogiggles.com%2Fuploads%2F2016%2F08%2F18063659%2Frelationship-1
autumn ⊹ people said i'd be dead from the sorrow that i felt when you left, but i lived, ain't that nice ?

ichabod (2001)keith (2019)hannah (2019)dylanehalseyjessalynivy #4elias #6elias #7 & ava #1lexluciaava #2projet xraphael #3

(16/06)
j'ai jamais été douée en maths, pardon

Nice to meet you - Kieran -  Mm5t
RACE OF AUSTRALIA
birdie & eliasjacob & eliaselias #2ivy #3sienna #1elias #5team grisy

Nice to meet you - Kieran -  629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244

RPs EN ATTENTE : tommy › rudy › lena › victoria › rhea › ana
RPs TERMINÉS : raphael (2015)eve #1raphael

abandonnés
miranmavi

Nice to meet you - Kieran -  Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1ivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #3suite s2elias #4
AVATAR : dan bb smith.
CRÉDITS : homemade (ava), flowerysl (gifs), cham & padawan & bleeding_light (crackships), loonywaltz (ub)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et la pile électrique (alfie maslow).
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

Nice to meet you - Kieran -  Empty
Message(#) Sujet: Re: Nice to meet you - Kieran - Nice to meet you - Kieran -  EmptyVen 31 Juil - 3:32



KEITH & KIERAN ⊹⊹⊹ When you're at my door And I'm fine. No I lied, I feel it screaming, I know what you've come for.

Son crayon danse sur la feuille déjà bien usée par les multiples passages de la mine, par son obstination à vouloir assombrir le papier au même titre que son cœur depuis quelques semaines. Ses mouvements sont fluides, comme souvent, mais ils sont surtout terriblement naturels.

Et ça t’effraie ça, Kieran, pas vrai ?

Il secoue furtivement la tête, peu habitué à de telles pensées ; qui deviendront une véritable présence au fil des semaines. Mais ça, il ne le sait pas encore. Je lui laisse encore un peu de répit avant de m’affirmer. Ou peut-être n’est-il pas encore en mesure de concrétiser mon existence.

Ne t’en fais pas, Kieran, ça va venir.
Tout se craquèle autour de toi, es-tu donc si aveugle ? Tout menace de s’effondrer. Et dans quelques semaines, ce sera effectivement le cas.
Et ce jour-là, tu ne pourras plus te débarrasser de moi.

Créatif et plein d’imagination, il n’est pas anodin que les traits qu’il couche sur papier prennent ceux d’une sorcière. Peut-être est-ce une croyance bien enfantine du haut de ses trente ans, mais ô combien inspirante en cet instant. Il est naïf, Kieran, mais pas totalement stupide. Il y a des légendes dont on ne peut croire l’existence passé les sept ans réglementaire (désolé, Père Noël), il y a d’autres qui se concrétisent à l’âge adulte. Les sorcières en font partie. Il a toujours été fasciné par le mystique, l’inexplicable, Kieran, malgré une volonté d’être le plus rationnel et banal possible, autant dans son comportement que ses propos. En apparence fermé, son esprit, lui, cogite énormément. Tout le temps, à vrai dire. Les traits continuent d’être posés sur le papier, prenant la forme d’un chapeau pointu. Légèrement modernisé pour la peine, mais représentatif de la créature qui prend – presque – vie sous ses yeux. Longtemps, il a cru dur comme fer que s’il n’était pas sage, une méchante sorcière viendrait s’occuper de lui. Après tout, l’un de leurs buts n’est-il pas de faire du mal aux enfants ? Il en avait vu, des femmes laides, au cours de ses séjours en foyer. De passage au quotidiennement présente autour de lui ; leur mauvaise mine caractéristique ne lui inspirait aucune confiance. Coïncidence ou pur hasard, elles possédaient des traits similaires les unes aux autres (et surtout similaire au souvenir de sa mère biologique). Elles étaient grandes, brunes, souvent vêtues de noir et de profil leur nez dépassait aisément leur menton. Et elles le réprimaient, toujours. L’assistante sociale en charge de son dossier, l’infirmière qui venait faire un bilan de temps à autre, même la responsable de l’accueil, toutes avaient cette capacité de lui faire comprendre en un regard qu’elles n’approuvaient pas son comportement. Toujours en retrait, souvent hypocrite, la Suprême (c’est-à-dire sa mère) avait même laissé échapper, un jour, qu’il serait « maudit ». Le chat noir de la famille avait tenté de désapprouver en mordant jusqu’au sang la matriarche ; le paternel s’était chargé de sa mort en amorçant une rencontre avec un mur en béton. Mais il était mort, ce jour-là, parce qu’il avait vexé la Sorcière. Et cette scène était restée dans les mémoires d’un Kieran impuissant, qui se cachait peut-être derrière le fantastique pour ne pas accepter la réalité.
Pourtant, elles existent toujours, les sorcières. Elles ont simplement évolué avec leur temps. Il dépose son regard sur celle qui vient de sortir de son imagination et son cœur manque un battement.
Elle a le nez pointu, elle a le chapeau, elle a les vêtements noirs, elle a l’air peu aimable. Tout est réuni. Mais elle est blonde, possède de grands yeux verts et un sourire mutin. Et il ne sait plus exactement qui il a dessiné entre la légende et la réalité, qui a pris les traits de sa petite amie.
Elles existent toujours, les sorcières. Elles continuent de lancer des sorts et le raisonnement est peut-être enfantin, n’en demeure pas moins que cela lui permet d’expliquer la malédiction dont il se sent de plus en plus être victime. Il est sous le charme et rien ne pourra défaire le sort, qu’il croit. L’image s’est modernisée, mais les pouvoirs, eux, se sont renforcés. Il en fait les frais.

« Sa visite est terminée, vous pouvez y aller. » Il sursaute lorsque l’infirmier le sort de ses pensées, tandis qu’il jette un coup d’œil au carnet posé sur les genoux de Kieran, que le jeune homme referme aussitôt en adressant un regard désapprobateur à l’homme – plus parce qu’il est pris sur le vif que par réel mécontentement, mais allez faire comprendre la différence, alors que le type soupire et se permet de commenter ; « je vois qu'elle a raison » avant de disparaître.

Oui, mais à propos de quoi ? Il ne se pose pas de question, Kieran, pas encore. Mais je suis là, je veille, je guette, le moment propice pour lui les imposer. Le compte à rebours est enclenché ; et ma présence le frappera bien plus tôt qu’il ne s’y attend.

Il se lève en silence et prend le chemin de ce couloir qu’il ne connaît que trop bien. À droite, puis à gauche et encore une fois à gauche. Quatrième porte à droite. Cela devrait être une routine, pourtant Kieran n’arrive ni à se familiariser avec la situation, ni avec les lieux. Aussi est-il presque soulagé lorsqu’il manque de heurter une silhouette, laissant échapper un « mais merde » d’agacement, plus lié à la journée qu’il passe qu’à l’inattention du type, mais allez faire comprendre la différence. Un peu perturbé, il en oublie l’essentiel, ce que d’ordinaire est automatique de ses lèvres : des excuses. Trop surpris d’être identifié, trop surpris d’avoir cette lumière braquée sur lui alors qu’il ne souhaite que longer les murs et disparaître. « Oui ? » Et la surprise rend son ton plus autoritaire que véritablement interrogateur, mais allez faire comprendre la différence. Et il fronce les sourcils lorsque des précisions sont apportées. « Je peux savoir qui vous êtes ? » Et il enchaîne les faux pas, Kieran, incapable de se ressaisir.

Ne t’en fais pas, bientôt je serai là pour cela.

Pour l’heure, il est encore (presque) seul. Je sais qu’il a commencé à me créer, ne reste plus qu’à lui de faire le choix de m’activer et de me donner la place que je mérite dans sa vie et, surtout, dans son esprit.
Mais pas aujourd’hui. Du moins, pas maintenant. Non. Trop perturbé, trop inquiet quant à cette facette qu’il a vue de lui-même, il ne l’est plus, justement, lui-même. En proie aux doutes pour la première fois quant au rôle de sa petite amie de sa vie, il ne parvient pas à faire disparaître ses pensées parasitaires et cela s’en ressent sur son comportement, anormal pour quiconque le connaît, détestable pour d’illustres inconnus. « Je n’ai pas le temps. » Et sa voix s’élève, non pas par opposition, mais parce que l’homme a déjà filé, mais allez faire comprendre la différence. Et il est tenté de l’ignorer, pour autant cela repousse le moment de se confronter à sa petite amie. Et il s’en veut déjà pour cette pensée.
Pourtant, il accélère le pas pour rejoindre le type, poussant la porte qui donne sur la cage d’escalier, se pressant pour rejoindre cet inconnu. « Hé ! » Que sa voix finit par résonner, ans une tentative d’interpeller l’homme. Lorsque celui-ci concède enfin à s’arrêter, Kieran soutient son regard – détail qu’il ne fait pas d’ordinaire, mais il s’agit-là de tenter d’identifier ce type et de se remémorer si, oui ou non, leurs chemins se sont déjà croisés. « Est-ce que vous pouvez m’expliquer, là ? » Il demande, son carnet dans la main, toujours autant perturbé par le contenu ; le souci est que Kieran, aussi réservé soit-il, ne peut pas se permettre d’être perturbé. Car il n’est pas en mesure de se raisonner, de se contenir, face aux émotions qu’il ressent et qu’il ne gère pas ; et sa réserve passe pour de l’arrogance, son silence pour des accusations et sa nervosité pour de la colère.

Exactement ce qu’elle veut, exactement ce que je veux lui éviter.



Nice to meet you - Kieran -  OCO9Xmnx_o

Nice to meet you - Kieran -  383200artist
Nice to meet you - Kieran -  480954teachers
Nice to meet you - Kieran -  EIhyBXy
Nice to meet you - Kieran -  QqLqwzn
Nice to meet you - Kieran -  NZd8ug4
Nice to meet you - Kieran -  Cn4FJZV
Nice to meet you - Kieran -  XXVvg8f
Revenir en haut Aller en bas
Keith Weddington
Keith Weddington
le coup de poignard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Keith, c'est suffisament court pour ne pas nécessiter de surnom
STATUT : Est-ce que l'amour est réellement fait pour lui...
MÉTIER : (2012- Mai 2018) Ancien lieutenant des affaires criminelles. // (Depuis Septembre 2019) reconverti en professeur de sciences et de psychologies
LOGEMENT : Toowong, #16 sherwood road
Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_inline_o0dobcJWVQ1rifr4k_500
POSTS : 1197 POINTS : 3415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Nice to meet you - Kieran -  31627810
KEYDEN Ø you got his heart and my heart and none of the pain, you took your suitcase, I took the blame.

Nice to meet you - Kieran -  Ezgif-10
KEIDREA Ø Said I'm terrified but I'm not leaving I know that I must pass this test, So just pull the trigger


Nice to meet you - Kieran -  2_how-10
DANIKEITH Ø Ø Ø Our story binds us Like right and wrong. Your hand in mine Marching to the beat of the stars

Nice to meet you - Kieran -  Ezgif-11
Les chasseurs de frimes Ø So no one told you life was gonna be this way, Your job's a joke, you're broke Your love life's D.O.A. It's like you're always stuck in second gear, When it hasn't been your day, your week, your month or even your year.


Leah - Wim - Loris - Marius - Jacob - Livia - Helena#2 - Dalina - Amy#2 - Dylane - Kieran - Noa - Judith - Keithisy - Liz - Lisbeth
RPs EN ATTENTE : Chevy#2
RPs TERMINÉS : Dani - Dani#2 - (FB) Dani#3-Amy - Helena - Hayden - Dani#4- Leena - Siekeyneston - Byron - Edge- Zachary - Chevy

Les chasseurs de frimes : Saül#1
- ABANDONNE- Ava - Ada - Eve - Loreley - Brianna - Jodie- Thea
PSEUDO : P. (Me) pour l'avatar + Ub (Loonywaltz)
AVATAR : Brett Dalton
CRÉDITS : P.
DC : Samuel Siede
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30439-shadows-of-my-past-life-keep-me-up-keith-weddington https://www.30yearsstillyoung.com/t33711-keith-weddington-samuel-siede-just-give-me-a-reason

Nice to meet you - Kieran -  Empty
Message(#) Sujet: Re: Nice to meet you - Kieran - Nice to meet you - Kieran -  EmptyVen 31 Juil - 18:48



Nice to meet you
@Kieran Halstead & Keith Weddington"
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

En le voyant de près, la première pensée qui me vint à l’esprit n’était pas des plus positives à son égard : On aurait dit un imbécile heureux. Enfin pour le bonheur on reviendra. Je le regardais serrer son carnet, et pourtant le doute s’immisçait au fur et à mesure dans mon esprit. Je me souvenais de ces longues discussions avec Autumn, qui prétendait ne pas vouloir me déranger et à qui je devais répéter sans cesse qu’elle pouvait me parler, que j’étais là pour l’écouter… Avec cette promesse que ce qui était dit ne sortirait pas de ce cercle très fermé que constituait notre tête à tête. Pourtant, c’est bel et bien avec son petit ami que je failli faire – littéralement – un tête-à-tête. Un juron en guise d’excuse qu’inconsciemment j’essayais de ne pas prendre pour moi, mais mon regard en disait long. Je détestais ce genre d’attitude, et l’homme qui n’était déjà pas très bien placé au niveau de mon estime se contentait de dégringoler un peu plus bas dans le sillage de ceux que je caractérisais comme de « pauvres cons ». J’aurais voulu que mes bonnes vieilles habitudes d’enquêteur reviennent. Celles qui me permettaient de ne pas me fier aux cancanages, aux apparences et à mes a priori. Pourtant plus j’essayais de me forcer à penser qu’il n’était pas celui que je pensais, plus son comportement me prouvait le contraire. « Langage fleuri. » relevais-je de façon totalement désabusée. C’est qu’il semblait pris de court le pauvre agneau. « Tout comme Autumn quand tu te décharges sur elle. » pensais-je en retenant mes poings de se fermer face à ces idées. Il fallait que je m’en détache car la jeune femme n’était pas si blanche et c’étaient ces interrogations là que je devais lever.

Je ne relevais même pas ses deux questions, signes qu’il n’était pas en position de les poser – déformation professionnelle oblige – et qu’il n’avait que pour unique solution celle de me suivre sans rechigner. Là encore, nous reviendrons pour la discrétion et la docilité. Quoi qu’il finît bien par pousser la porte le brave après avoir tenté de m’expliquer que son emploi du temps de ministre ne le lui permettait pas. J’étais adossé au mur faisant face à la porte, les bras croisés contre mon torse, le regard fixé sur son arrivée, un rictus trépassant mes lèvres. C’est qu’il était têtu le bougre. Ou impatient. Allez savoir. J’acquiesçais à sa question, tout en restant silencieux. Il semblait si mal à l’aise, à deux doigts de s’effondrer dans ce qui me semblait être de la colère ou de l’exaspération. Je ne savais pas trop et c’était déroutant. Pourtant j’en avais vu passer des hommes en face à face lors d’interrogatoire. Mais je n’étais pas là pour jouer au bourreau. Je ne devais pas le brusquer. Ni l’attaquer à charge. Des faits. Voilà ce qu’il me fallait. Et voilà ce que je lui donnerais. « Keith. Appelez-moi Keith. Vous ne me connaissez pas, je le sais. » Je préférais continuer d’argumenter plutôt que de lui donner la possibilité de me l’annoncer. « Mais moi, je vous connais Kieran. » repris-je calmement, pesant chacun de mes mots, prenant le temps de leur permettre de faire leur bout de chemin dans l’esprit de ce dernier. «Et avant que je ne décide réellement de vous refaire un si joli portrait, permettez-moi de vous poser quelques questions… Parce que je pense que nous avons bien plus de choses en commun que la simple connaissance d’Autumn… » rajoutais-je en finissant par quitter ma place pour m’approcher de lui.

J’étais bien décidé à mener l’entretien d’une main de fer – sans gants de velours – et je savais que l’attaquer de front ne réussirait probablement qu’à le faire se braquer. Je tendais un doigt en direction de son carnet l’interrogeant du regard. « Vous dessinez si je me souviens bien ce qu'Autumn m'a raconté à votre sujet… » Premier élément : Vérifier qu’elle ne m’avait pas menti sur le portrait dressé. J'en oubliais même que cet aveu de confidence pouvait être perturbant. A vrai dire je m'en fichais. Mais n’était-il peut-être pas au courant de cette relation qu’entretenait Autumn avec moi-même quelques années auparavant ? « Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas entendu parler d’Autumn… Après votre départ je suppose… puis là… Vous réapparaissez… Elle n’a même pas voulu me dire pourquoi… Vous la martyriser peut-être ? Profitez de la faiblesse des autres ça vous amuse ? » continuais-je tout en perdant la pointe de sourire et de sympathie que j’avais pu avoir en le croisant. Maintenant qu’il était dans ce guet-apens, je n’allais pas être des plus tendres. Parce que mon intuition m’hurlait que l’un des deux protagonistes de ce couple, se fichait royalement de ma tête. Je n’avais plus qu’à le vérifier.



code by bat'phanie


I'm still alive but I'm barely breathing
by EXORDIUM.

Nice to meet you - Kieran -  Tkjz5H3
Nice to meet you - Kieran -  Bape0aa
Nice to meet you - Kieran -  72rEhYO
Nice to meet you - Kieran -  RpHpVCJ
Nice to meet you - Kieran -  UZtPGmC
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
le paumé de service
le paumé de service
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un ans (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : le premier qui tente « kiki » aura le droit aux aboiements et autres morsures qui vont avec le surnom.
STATUT : il devait lui dire oui le 18 avril. il a voulu la fuir, elle ne cesse de le hanter depuis.
MÉTIER : dessinateur/scénariste de comics attendant de devenir le prochain stan lee, enseignant d'arts visuels pour payer les jeux vidéo.
LOGEMENT : adieu la famille d’accueil, il squatte désormais au 178 oxlade drive (f. valley) avec sa meilleure amie, fiona.
Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_pbuq19GJJ71wkzcn7o3_400
POSTS : 808 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Nice to meet you - Kieran -  Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

Nice to meet you - Kieran -  Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.

Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_mr3w6b0cUN1rt3g7zo2_250
kiesla ⊹ i'm only up when you're not down don't wanna fly if you're still on the ground.

Nice to meet you - Kieran -  Gif?url=https%3A%2F%2Fimages.hellogiggles.com%2Fuploads%2F2016%2F08%2F18063659%2Frelationship-1
autumn ⊹ people said i'd be dead from the sorrow that i felt when you left, but i lived, ain't that nice ?

ichabod (2001)keith (2019)hannah (2019)dylanehalseyjessalynivy #4elias #6elias #7 & ava #1lexluciaava #2projet xraphael #3

(16/06)
j'ai jamais été douée en maths, pardon

Nice to meet you - Kieran -  Mm5t
RACE OF AUSTRALIA
birdie & eliasjacob & eliaselias #2ivy #3sienna #1elias #5team grisy

Nice to meet you - Kieran -  629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244

RPs EN ATTENTE : tommy › rudy › lena › victoria › rhea › ana
RPs TERMINÉS : raphael (2015)eve #1raphael

abandonnés
miranmavi

Nice to meet you - Kieran -  Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1ivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #3suite s2elias #4
AVATAR : dan bb smith.
CRÉDITS : homemade (ava), flowerysl (gifs), cham & padawan & bleeding_light (crackships), loonywaltz (ub)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et la pile électrique (alfie maslow).
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

Nice to meet you - Kieran -  Empty
Message(#) Sujet: Re: Nice to meet you - Kieran - Nice to meet you - Kieran -  EmptyMar 18 Aoû - 22:46


Il a une capacité d’anticipation exacerbée, Kieran.
Il réfléchit toujours à tout. Il fait partie de ces gens qui, lorsqu’ils arrivent dans un lieu inconnu, s’empressent de chercher la sortie de secours. Il est de ceux qui imaginent toujours le pire dans n’importe quelle situation, juste pour y être préparés dans la micro hypothèse où le pire pourrait effectivement avoir lieu. Il répète des discours entiers afin de limiter son malaise si quelqu’un venait à lui reprocher quelque chose et lorsque cela se produit, il n’a qu’à chercher dans le dossier sagement rangé dans sa mémoire la répartie dont il peut faire l’usage face à une critique. Aujourd’hui, il a imaginé les diverses façons dont sa visite pourrait se passer, des plus agréables aux plus désagréables, de fous rires avec sa douce à s’en étouffer aux crises qui ne feraient qu’accentuer l’état de sa petite amie. Il a passé en revue une bonne vingtaine de scénarios afin de se préparer à toutes les éventualités – y compris à la perspective d’être interrompu avant même d’avoir pu rejoindre sa chambre. Mais il avait supposé que cela pourrait être dû à un coup de fil professionnel, à l’heure exceptionnellement raccourcie des visites, à la volonté de la jeune femme de ne pas le voir aujourd’hui. Jamais il n’a envisagé que le facteur puisse être externe et prendre la forme d’un individu dont l’identité lui est méconnue.
Alors il n’a pas assez anticipé, Kieran. Et il retient la leçon pour la prochaine fois. Il en faut toujours plus, pour calmer ses angoisses.

Car, voyez-vous, il ne s’en rend pas compte et ceux qui ne le connaissent pas non plus, mais ses réactions ne sont pas des plus adaptées. C’est bien pour ça qu’il a commencé à me façonner, une part rationnelle de lui-même qu’il a été obligé de développer sur commande à défaut de réellement la posséder. Et je peux témoigner de toutes ces choses propices aux mauvaises interprétations, à commencer par cette angoisse.
Il n’est pas très doué sur le plan émotionnel, Kieran. La faute à des parents qui ne lui ont jamais appris à développer les bons réflexes et à se construire sur des bases saines, en résulte la capacité émotionnelle d’une petite cuillère, c’est un fait. Parfois exacerbée, parfois inexistante, le plus souvent il se contente de se braquer face à son environnement et aux réflexions qui peuvent lui être faites ; donnant cette impression qu’il s’en fiche ou qu’il n’est pas perturbé. Pourtant, perturbé, il l’est profondément. Lorsque les choses ne se passent pas comme il le souhaite, lorsqu’il n’a pas été en mesure d’anticiper correctement, il perd ses moyens ; parce qu’il se retrouve face à l’inconnu et qu’il ne sait pas gérer l’inconnu.
L’inconnu qui prend ici la forme de ce dénommé Keith, comme il s’identifie. « D’accord... » Qu’il marmonne, toujours plus sceptique.
Il ne le connait pas, mais lui ne le connait pas ? Qu’est-ce que cela signifie ? Est-ce une plaisanterie ?
Il est de plus en plus perturbé, Kieran et ce n’est pas bon signe ; car il se braque de plus en plus à mesure que l’homme face à lui ouvre la bouche. Il se réfugie dans le silence et le langage non verbal qui parle tellement plus que ce qu’il est capable de verbaliser. Il est en retrait, mais il le fusille aussi des yeux, à défaut d’avoir le courage de partager sa colère face à ce jeu qui s’installe et dont il est le perdant tout désigné.  
« Et avant que je ne décide réellement de vous refaire un si joli portrait, permettez-moi de vous poser quelques questions… Parce que je pense que nous avons bien plus de choses en commun que la simple connaissance d’Autumn… » « Je vous demande pardon ? »
Et ça lui échappe des lèvres avec automatisme, avec colère ; comme l’impression d’être pris pour plus idiot qu’il ne l’est réellement. Une impression déjà présente dans son quotidien sans qu’un inconnu n’en rajoute une couche et peut-être est-ce parce qu’il s’agit justement d’un inconnu qu’il se montre plus sur la défensive que d’ordinaire. Car si Kieran est irrémédiablement conciliant, qu’il a ce besoin d’être approuvé par tous, cet homme parvient à lui démontrer qu’il est capable d’exceptions – ce qui n’est pas difficile quand il s’attaque aussi frontalement un Kieran, posant les bases de leur conversation et laissant présager qu’aucune amélioration n’est possible. Alors pourquoi devrait-il faire des efforts, dans ce cas ?

Ses doigts entourent son carnet avec ferveur tandis que le fameux Keith mène la danse ; mais il ne lui donnera pas satisfaction, il ne répondra pas, se contente de l’observer du coin de l’œil alors qu’il se mure dans le silence. Et il insiste ; et surtout, il ne cesse de prononcer ce prénom qu’il ne veut plus entendre, ou du moins, pas aujourd’hui. Mais ce prénom, aussi, qu’il est le seul à pouvoir prononcer avec autant de régularité et pas un illustre inconnu qui semble mettre en évidence sa relation avec la jeune femme, face au petit-ami de cette dernière. « En quoi ça vous regarde ? » Il interroge en fronçant les sourcils, d’une voix moins assumée qu’il ne le voudrait, mais démontrant d’une certaine accusation. Il tente malgré tout de reprendre son calme – et aussi surprenant que cela puisse paraître, oui, Kieran est en mesure de s’énerver. Malgré son besoin de constamment passer inaperçu, d’être inexistant aux yeux des autres, lorsqu’il se sent pris au piège, il ne réagit pas de la même façon et peut laisser émerger des traits de personnalité qui ne lui ressemblent pas. « Comment vous la connaissez ? » Qu’il questionne enfin, soutenant le regard de Keith, s’appuyant contre le mur derrière lui. Qu’est-ce qu’on lui cache ? Car il lui apparaît évidemment qu’une part d’ombre plane autour de lui et qu’il n’apprécie pas cette impression d’être pris pour un idiot. « Comment vous savez tout ça ? »

Oh. Grossière erreur, Kieran.
Toujours dans la maladresse, malgré le fait d’être de bonne volonté. La question est innocente, pourtant les omissions sont pleines d’accusation ; et l’hypothèse qu’il puisse martyriser quelqu’un lui parait si improbable qu’il omet de le préciser.
Or, ce qui est une évidence pour lui ne l’est pas aux yeux des autres, il devrait le savoir depuis le temps.  


Nice to meet you - Kieran -  OCO9Xmnx_o

Nice to meet you - Kieran -  383200artist
Nice to meet you - Kieran -  480954teachers
Nice to meet you - Kieran -  EIhyBXy
Nice to meet you - Kieran -  QqLqwzn
Nice to meet you - Kieran -  NZd8ug4
Nice to meet you - Kieran -  Cn4FJZV
Nice to meet you - Kieran -  XXVvg8f
Revenir en haut Aller en bas
Keith Weddington
Keith Weddington
le coup de poignard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Keith, c'est suffisament court pour ne pas nécessiter de surnom
STATUT : Est-ce que l'amour est réellement fait pour lui...
MÉTIER : (2012- Mai 2018) Ancien lieutenant des affaires criminelles. // (Depuis Septembre 2019) reconverti en professeur de sciences et de psychologies
LOGEMENT : Toowong, #16 sherwood road
Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_inline_o0dobcJWVQ1rifr4k_500
POSTS : 1197 POINTS : 3415

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Nice to meet you - Kieran -  31627810
KEYDEN Ø you got his heart and my heart and none of the pain, you took your suitcase, I took the blame.

Nice to meet you - Kieran -  Ezgif-10
KEIDREA Ø Said I'm terrified but I'm not leaving I know that I must pass this test, So just pull the trigger


Nice to meet you - Kieran -  2_how-10
DANIKEITH Ø Ø Ø Our story binds us Like right and wrong. Your hand in mine Marching to the beat of the stars

Nice to meet you - Kieran -  Ezgif-11
Les chasseurs de frimes Ø So no one told you life was gonna be this way, Your job's a joke, you're broke Your love life's D.O.A. It's like you're always stuck in second gear, When it hasn't been your day, your week, your month or even your year.


Leah - Wim - Loris - Marius - Jacob - Livia - Helena#2 - Dalina - Amy#2 - Dylane - Kieran - Noa - Judith - Keithisy - Liz - Lisbeth
RPs EN ATTENTE : Chevy#2
RPs TERMINÉS : Dani - Dani#2 - (FB) Dani#3-Amy - Helena - Hayden - Dani#4- Leena - Siekeyneston - Byron - Edge- Zachary - Chevy

Les chasseurs de frimes : Saül#1
- ABANDONNE- Ava - Ada - Eve - Loreley - Brianna - Jodie- Thea
PSEUDO : P. (Me) pour l'avatar + Ub (Loonywaltz)
AVATAR : Brett Dalton
CRÉDITS : P.
DC : Samuel Siede
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30439-shadows-of-my-past-life-keep-me-up-keith-weddington https://www.30yearsstillyoung.com/t33711-keith-weddington-samuel-siede-just-give-me-a-reason

Nice to meet you - Kieran -  Empty
Message(#) Sujet: Re: Nice to meet you - Kieran - Nice to meet you - Kieran -  EmptyLun 7 Sep - 13:38



Nice to meet you
@Kieran Halstead & Keith Weddington"
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

Etais-je vraiment en train de vouloir jouer au flic et mener un interrogatoire pernicieux au détour d’un corridor, entre deux portes coupes feux ? Exactement. Pour pousser au maximum le jeune homme dans ses derniers retranchements. Pour obtenir les réponses que j’attendais tant. Je me demandais encore pourquoi j’étais en train de vouloir mettre les choses au clair. Comme si ce n’était pas déjà assez compliqué dans ma propre vie pour que je veuille gérer ce qu’il se passait dans la vie des autres. Pourtant je ne pouvais m’en empêcher. Devrais-je aller consulter pour gérer ce problème d’intrusion mal placée ? Je l’envisagerais un jour peut-être. Le jour où je ne serais pas pris pour un abruti dans le simple et unique but de manipuler autrui ? Voilà pourquoi j’étais en train de toiser cet homme au regard enfantin. Dans le simple et unique but de rassurer mon égo. Voilà l’image que je devais renvoyer et je m’en fichais éperdument. Je n’avais pas besoin qu’il me parle pour le traduire. Une partie de lui cédait à son impulsivité et ses réactions que je pouvais trouver disproportionnées étaient révélatrices de ce qu’il avait à se reprocher. C’était ça, la réalité. La communication était surtout non-verbale, et j’avais appris à associer chacune des possibles réactions à un comportement, une pensée ou un reproche. J’étais en constante analyse tout comme lui semblait être en perpétuel questionnement. Pourtant son air nonchalant et son sens du je-m’en-foutisme acéré donnait surtout l’impression que tout pouvait lui passer par-dessus… Et me donner surtout l’envie de le secouer.

D’accord… Voilà tout ? Je prenais la peine de me présenter, de tenter de le rassurer et tout ce qu’il trouvait simplement à répondre c’était d’accord. Je pensais rêver. J’aurais préféré rêver. Car dans ce cas-ci, j’aurais pu me réveiller, reprendre le courant de mon existence et oublier qu’un abruti fini se trouvait face à moi. J’aurais aussi bien pu oublier que ce dernier était celui qui était potentiellement à l’origine de la venue de notre connaissance commune entre ces lieux. Il était en train de me fusiller du regard et je le lui rendais bien, le tout accompagné d’un léger sourire sarcastique. Parce qu’il pensait m’intimider avec sa tête de bisounours ? Il était en train de m’excéder. Je sentais mon sang pulser contre mes tempes, mes mains frémir d’envie de venir se poser sur son minois de manière exacerbée. Était-il en train de me demander de répéter ? Je perdais toute traces de sourire, laissant échapper un soupir exaspéré. « Vous avez des problèmes d’auditions ? Ou vous préférez la pratique à la théorie ? » lui demandais-je pour lui répondre de but en blanc, voulant éteindre sa pointe de colère naissante. Il n’était pas en position de se plaindre et surtout pas en position d’être en colère.

Mes intentions n’étaient-elles pas d’une transparence absolue pour qu’il ne les comprenne pas ? Lui qui était accroché à son carnet comme un vieillard l’était à sa canne. Lui qui devait probablement penser que se murer dans un silence absolu était la meilleure des solutions pour ne pas me donner satisfaction. C’était là, qu’il se trompait. J’aurais été satisfait même d’un balbutiement. J’aurais été satisfait de le voir s’énerver, fuir ou m’insulter de tous les noms. J’aurais été satisfait quoi qu’il advienne. Car j’étais à deux doigts de trouver ce que je cherchais : cette once de vérité. Voilà en quoi cela me regardait. Lui qui aurait voulu défendre son intimité mais qui semblait surtout être en train de reculer dans ses derniers retranchements. Je mimais une légère hésitation, faussement sincère, avant de lui répondre en toute franchise. « A partir du moment où l’on décide de m’impliquer de près ou de loin à votre histoire, considérez que cela me regarde. Il faut toujours connaître les personnes que l’on affronte. Puis je reste persuadé que si vous ne parlez pas vous-même, vos dessins eux parleront pour vous… » rajoutais-je en étirant une satisfaction sur mon visage. « C’est que vous êtes un faux calme dites donc… » Je tentais de le pousser un peu plus dans son agacement en écartant les bras en guise de réponse. « Je ne sais pas… Ne vous a-t-elle jamais parlé de moi ? » demandais-je étonné. « Quoi qu’en y réfléchissant bien, cela ne me surprend pas… » rajoutais-je finalement. « Quel aurait été l’intérêt de vous dire qu’elle a voulu me mettre dans son lit. » dis-je dans le plus grand des calmes en attendant de voir sa réaction, lui qui ne niait aucunement ses possibles violences conjugales. « C’était donc vrai ? Cela vous apportait quoi de frapper plus faible que vous ? » lui demandais-je en serrant les dents, mon doigt pointé dans la direction de sa poitrine. « A votre avis ? Comment pourrais-je être au courant que vous n’êtes qu’un lâche, prêt à ridiculiser votre compagne ? » Je m’étais avancé sur chacune de mes paroles, finissant par attraper son col et le maintenir fermement contre le mur. « J’ai toujours eu du mal à comprendre comment un homme qui se respectait pouvait être violent avec une femme… Et j’ai toujours haï ce genre de comportement… » dis-je en élevant mon poing en arrière, prêt à prendre le trajet direct vers son faciès, sans une once de regret. Je n’aurais pas été meilleur que ceux que je haïssais, il était vrai, mais je ne pouvais pas le tolérer. C’était plus fort que moi. a



code by bat'phanie


I'm still alive but I'm barely breathing
by EXORDIUM.

Nice to meet you - Kieran -  Tkjz5H3
Nice to meet you - Kieran -  Bape0aa
Nice to meet you - Kieran -  72rEhYO
Nice to meet you - Kieran -  RpHpVCJ
Nice to meet you - Kieran -  UZtPGmC
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
le paumé de service
le paumé de service
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un ans (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : le premier qui tente « kiki » aura le droit aux aboiements et autres morsures qui vont avec le surnom.
STATUT : il devait lui dire oui le 18 avril. il a voulu la fuir, elle ne cesse de le hanter depuis.
MÉTIER : dessinateur/scénariste de comics attendant de devenir le prochain stan lee, enseignant d'arts visuels pour payer les jeux vidéo.
LOGEMENT : adieu la famille d’accueil, il squatte désormais au 178 oxlade drive (f. valley) avec sa meilleure amie, fiona.
Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_pbuq19GJJ71wkzcn7o3_400
POSTS : 808 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Nice to meet you - Kieran -  Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

Nice to meet you - Kieran -  Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.

Nice to meet you - Kieran -  Tumblr_mr3w6b0cUN1rt3g7zo2_250
kiesla ⊹ i'm only up when you're not down don't wanna fly if you're still on the ground.

Nice to meet you - Kieran -  Gif?url=https%3A%2F%2Fimages.hellogiggles.com%2Fuploads%2F2016%2F08%2F18063659%2Frelationship-1
autumn ⊹ people said i'd be dead from the sorrow that i felt when you left, but i lived, ain't that nice ?

ichabod (2001)keith (2019)hannah (2019)dylanehalseyjessalynivy #4elias #6elias #7 & ava #1lexluciaava #2projet xraphael #3

(16/06)
j'ai jamais été douée en maths, pardon

Nice to meet you - Kieran -  Mm5t
RACE OF AUSTRALIA
birdie & eliasjacob & eliaselias #2ivy #3sienna #1elias #5team grisy

Nice to meet you - Kieran -  629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244

RPs EN ATTENTE : tommy › rudy › lena › victoria › rhea › ana
RPs TERMINÉS : raphael (2015)eve #1raphael

abandonnés
miranmavi

Nice to meet you - Kieran -  Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1ivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #3suite s2elias #4
AVATAR : dan bb smith.
CRÉDITS : homemade (ava), flowerysl (gifs), cham & padawan & bleeding_light (crackships), loonywaltz (ub)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et la pile électrique (alfie maslow).
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

Nice to meet you - Kieran -  Empty
Message(#) Sujet: Re: Nice to meet you - Kieran - Nice to meet you - Kieran -  EmptyMer 23 Sep - 22:26


Il anticipe toujours tout, Kieran.
Mais ses réactions à lui sont, elles, difficiles à anticiper.

Même moi, qui apprends doucement à le côtoyer quotidiennement depuis peu, je ne parviens pas encore à comprendre son fonctionnement. La raison est simple ; il n’en est pas de prédéfini. S’il aime moduler sa personnalité en fonction des attentes d’autrui, ce n’est pas pour autant qu’il agit ainsi par automatisme. Dans certaines situations, les choses lui échappent et il n’est pas en mesure de s’adapter à ce désir de complaisance tant voulu, parce qu’il présume qu’il n’y a qu’ainsi qu’il peut trouver une place dans ce monde trop grand pour lui. Alors il anticipe les situations pour mieux réfléchir à la manière d’agir, celle qui saura le rendre adéquat aux yeux d’autrui et qui lui permettra de conserver cet intérêt qu’il recherche constamment auprès des autres. Mais lorsque les situations s’avèrent plus complexes que tout ce qu’il a été en mesure d’imaginer, le jeune homme est bien incapable de réussir à gérer ces émotions desquelles découlent ses réactions. Durant la majeure partie de son existence, il lui a été demandé de taire ses sentiments – ne pas pleurer, ne pas être atteint par les paroles des autres, donner l’impression qu’il s’en fiche ou, à défaut, privilégier la colère et la froideur. Ce sont deux choses qu’il n’a jamais réellement maîtrisées à une exception près : lorsque de tels sentiments dépréciatifs sont retournés contre lui. Lorsqu’il s’agit de s’énerver à son encontre, de se montrer virulent, voire violent à son égard, il n’est pas difficile pour Kieran de faire émerger de telles sensations. Lorsqu’il est supposé les destiner aux autres comme on a tenté de le lui inculquer, cela est beaucoup plus difficile : cela voudrait dire que les autres ne l’apprécieront plus et pour lui, en constante recherche d’approbation sociale, ce serait intolérable. L’autre manière dont il tente de se sortir de telles situations s’entremêle à la première, et taire son ressenti donne lieu à la fuite. Il est lâche, Kieran, n’importe qui l’ayant côtoyé pourra en attester – même si, de mon côté, je ne suis pas aussi catégorique sur la question. Dans tous les cas, face à cet homme qui en sait plus sur lui que la réciproque, Kieran oscille entre les deux principes, se veut ambivalent dans son comportement. Il tente de refouler ses interrogations en fuyant cette conversation qu’il ne veut pas avoir, son regard traduisant de son agacement d’être ainsi malmené, ses paroles qui disent tout l’inverse alors qu’il tente de se rattraper – oui, mais de quoi au juste ?

Keith évoque Autumn et ce n’est plus la fuite qui dicte les réactions de Kieran ; c’est la surprise et l’incompréhension, ne parvenant pas à comprendre la raison pour laquelle sa fiancée serait leur lien commun. Il connait la famille d’Autumn, y compris celle qui est très éloignée puisqu’ils demeurent très importants pour la jeune femme. Il connait ses amis, il connait même ses exs pour avoir eu le droit aux récits relatant à quel point ils sont différents de lui. Mais cet homme n’appartient à aucune de ces catégories, restant un point d’interrogation face à lui. « La pratique à la... » Il entreprend de commenter avant de s’abstenir, se contentant de tenter de soutenir le regard de ce Keith, n’y parvenant pas jusqu’à ce que la voix de son père résonne dans son crâne pour le traiter de fiotte. « Je ne comprends pas, je... » Suis désolée, qu’il manque d’ajouter et cette voix résonne toujours plus. Il peut même sentir les doigts sur sa nuque qui exige de lui qu’il retire ces excuses – parce que ce serait montrer une faiblesse que de reconnaître ses torts et que ce n’est pas ainsi qu’il a été élevé, que ce n’est pas ça qui fera de lui un homme, un vrai. Et il soupire, non pas d’agacement, mais de fatigue alors que la présence de son père l’accompagne comme un nuage noir sur son épaule, qu’il entend ses réprimandes comme si c’était hier, qu’il tente de satisfaire à son envie. N’est-ce pas son but, après tout ? De correspondre à ce qu’on attend de lui et cette situation en est un bon exemple. À défaut de savoir ce que ce Keith veut, à défaut de s’adapter à ses attentes qui lui sont méconnues mais qui sont assurément négatives à son encontre, il sait ce que son père aurait voulu de lui dans pareille situation. Trop conditionné, trop réceptif à son éducation, il s’imagine qu’il s’agit de la solution adéquate, sans comprendre que les enjeux sous-jacents font qu’il ne peut pas y avoir de solutions.  

Mais il n’a jamais été à l’image de son père, n’a jamais su correspondre à ses attentes – et sûrement est-ce la raison pour laquelle il n’a jamais cherché à rétablir le lien avec son fils, même si c’est une hypothèse que Kieran refuse d’admettre. Et il essaie, Kieran, il essaie dans cette envie de rendre fier son paternel même à trente ans, même autant d’années après son abandon, alors même qu’il sait qu’il n’a jamais été heureux avec ces préceptes. Mais tout réside dans le fait qu’il essaie et non pas qu’il y arrive, alors qu’il se mure dans le silence, incapable d’avoir suffisamment de contenance pour répondre, incapable d’imaginer ce qu’il serait approprié de partager, lui qui s’éloigne de toute forme de conflit pour ne pas revivre les schémas dramatiques de son enfance. « Mais de quelle histoire vous parlez ? » Qu’il finit par interroger, les sourcils froncés, dans une attitude défensive apprise et non naturelle. Il n’est pas à l’aise dans cette façon d’agir, mais elle lui semble la plus appropriée au conflit. Alors, comme toujours, il met de côté son propre ressenti pour celui que la société lui a appris. « C’est mon travail personnel. » Qu’il finit par s’opposer en jetant un coup d’œil à son carnet à dessins, toujours bien dans ses mains, pour faire comprendre à cet homme qu’il n’a aucun droit de regard sur quelque chose qui lui appartient. « Non, elle ne m’a jamais parlé de-. » Et il ne finit pas sa phrase, coupé par Keith.

Perturbé par ce souffle qui lui manque soudainement, suite à ce choc à la poitrine.
Interrompu par ce mal de crâne immédiat, qui manque de lui faire perdre l’équilibre.
Brisé par la mécanique de son cœur qui s’enraye, pour éclater en un millier de morceaux.  

« Quel aurait été l’intérêt de vous dire qu’elle a voulu me mettre dans son lit ». La phrase résonne en boucle dans son esprit, n’en devient pas plus logique, cohérente, ni même envisageable. Elle résonne, alors qu’il a besoin d’être sûr d’avoir entendu, de ne pas laisser son esprit s’évader comme il le fait si souvent sur la base d’un quiproquo. Mais ça n’en est pas un, à mesure que la répétition se fait dans sa boîte crânienne.
Et là, plus que jamais, tu aurais besoin de moi, Kieran.

« ... me mettre dans son lit ». Non, ce n’est pas possible. Les bases de leur relation sont solides ; même s’ils n’ont signé aucun contrat, c’est si explicite que l’infidélité ne peut pas être envisagée. Ils sont dévoués l’un à l’autre, aucun autre cas de figure ne peut exister et ce que cet homme suppose est un mensonge, en plus d’être un flagrant manque de respect à son encontre, mais surtout à l’égard de la jeune femme. « ... Dans son lit ». La phrase continue de résonner, alors qu’il s’accroche à cette certitude ; jamais Autumn n’aurait pu lui faire cela. Jamais elle n’aurait pu l’envisager. Parce qu’elle n’est pas ainsi, sa fiancée. Parce qu’elle est bienveillante, parce qu’elle est généreuse, parce qu’elle est gentille, parce qu’elle est aimante, parce qu’elle est fidèle, tout simplement et que la liste des défauts qu’il lui a dernièrement attribués se mue en qualités pour se persuader du caractère mensonger de cette affirmation.

Et il n’entend plus les propos de Keith, ne prête plus attention à sa voix alors que toutes ses certitudes sont ébranlées. Et la voix de l’homme est remplacée par le visage de sa dulcinée dans son esprit, dont l’amour, l’attitude, n’ont jamais pu le faire douter de quoi que ce soit. Cela lui paraît si improbable qu’il n’est pas réellement difficile de se convaincre qu’il s’agit d’un mensonge, l’inverse serait bien trop douloureux pour être, ne serait-ce qu’un instant, envisagé. Non, plus les minutes passent, plus la certitude grandit : s’il tend à penser depuis peu qu’Autumn est coupable de beaucoup de choses, ce n’est pas un crime dont il peut l’accuser. Dont il veut l’accuser, en réalité, parce qu’en fin de compte n’est-il pas question que de lui ? Je le connais, je le perçois, ce cœur brisé et piétiné à l’intérieur de sa poitrine, qu’il devra panser de longues semaines avant d’en faire à nouveau l’usage ; mais il y arrivera. Il y arrivera, parce qu’Autumn n’a pas pu lui faire ça, pas à lui, pas alors qu’elle sait à quel point d’autres ont manipulé ses sentiments. Comment oserait-elle lui faire de même après toutes les insécurités qu’il lui a confiées ? Ce n’est pas envisageable ; il ne veut pas le faire du moins et s’il faut prétendre le déni pour mieux cicatriser son palpitant, il le fera. Et il croira si dur qu’il modifiera la réalité si cela peut l’aider à faire face à tout ceci, si cela peut l’aider à ne pas se sentir abandonné une nouvelle fois, s’il a le droit à cette fin heureuse dont il rêve depuis si longtemps et qu’il touchait enfin du bout des doigts avant l’intervention de cet homme.

Et il sursaute un instant alors qu’il voit son poing prêt à frapper, ne comprenant pas comment ils ont pu en arriver là, comment il a pu en arriver là. La journée devait être radieuse, le programme était simple ; c’est dans le regard de sa fiancée qu’il devait se perdre, c’est son sourire qui devait le commander, comme toujours. Ce ne sont pas les mots de cet homme, l’agressivité de son attitude, qui doivent le faire douter. Et alors qu’il est question de trouver un autre coupable, bien plus à son aise dans ce rôle que sa parfaite petite amie, celui-ci est tout désigné en la personne de Keith. Son sourire provocateur, ses mots, les affirmations qui sont les siennes et qu’il n’a pas pris la peine d’écouter, tout en lui prône le jeu, le sadisme, tandis que Kieran est la victime toute désignée. Non. Lui s’en satisfait et ne refuse jamais ce rôle si cela peut plaire aux autres, mais c’est bien d’Autumn dont il est question et du rôle que cet homme lui assigne. De l’irrespect dont il fait preuve alors qu’il invente cette chose horrible sur sa moitié, alors qu’il fait preuve d’autant de convictions pour faire accepter l’affirmation. Mais ça n’en est pas une, ça ne le peut pas et alors que le regard de Kieran croise celui de son bourreau, que celui de sa petite amie s’imprime une nouvelle fois dans son esprit et que son cœur disparaît toujours plus sous le poids de la tristesse, ce sont ces mots, sincères, frappants, assumés – pour une fois – qui s’échappent d’entre ses lèvres.

« Allez-vous faire foutre. »


Nice to meet you - Kieran -  OCO9Xmnx_o

Nice to meet you - Kieran -  383200artist
Nice to meet you - Kieran -  480954teachers
Nice to meet you - Kieran -  EIhyBXy
Nice to meet you - Kieran -  QqLqwzn
Nice to meet you - Kieran -  NZd8ug4
Nice to meet you - Kieran -  Cn4FJZV
Nice to meet you - Kieran -  XXVvg8f
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Nice to meet you - Kieran -  Empty
Message(#) Sujet: Re: Nice to meet you - Kieran - Nice to meet you - Kieran -  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Nice to meet you - Kieran -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-