AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-35%
Le deal à ne pas rater :
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 Compact (via ODR ...
241.99 € 369.69 €
Voir le deal

 a face from the past (théa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danika Riley
Danika Riley
la poigne de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27
SURNOM : Dani
STATUT : En couple avec Keith en espérant qu'ils ne s'entretuent pas.
MÉTIER : Barmaid au DBD depuis juillet 2020
LOGEMENT : Redcliffe
POSTS : 694 POINTS : 2670

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Co-propriétaire d'un Dojo de karaté et d'une société commercialisant du matériel pour sports de combat.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Keith #5 (fb) - Swann- Vittorio - Helena #2 -
Leena - - Jessian 2 - Keith #6 - Hayden -
RPs TERMINÉS : Keith #1 ; Keith #2 - Keith #3 (fb) - Amy - Jessian - Helena - Keith #4

AVATAR : Demi Lovato
CRÉDITS : P.
DC : Alec Strange
INSCRIT LE : 06/04/2020

a face from the past (théa) Empty
Message(#) Sujet: a face from the past (théa) a face from the past (théa) EmptySam 1 Aoû - 14:06




@THÉA GILBERT & DANIKA RILEY
A FACE FROM THE PAST
⤜⤐⤞


Danika les répète inlassablement. Ceux du début, les tous premiers qu’elle avait appris, ceux qu’on donné aux premières ceintures. Heian Shodan, Heidan Nidan puis les suivants.  Puis les Tekki et enfin ceux de la ceinture noire. Elle fait les katas uns à uns. Enchaînements de techniques dans une chorégraphie. Un combat seul. Un outil de concentration et d’énergie. Le seul moyen de parfaire sa technique encore et encore. Son père lui avait dit un jour qu’il fallait répéter un million de fois le mouvement et même là il ne serait pas encore parfait. Et cela faisait des mois qu’elle ne s’entraînait plus. Alors elle avait repris depuis le début seule. Se rendant au dojo quand il n’y avait personne. Refusant toujours de reprendre sa place comme enseignante et comme directrice de toute l’organisation familiale. Cette place lui revenait de droit. Elle n’en voulait pas. Pas pour l’instant. Alors elle s’entraîne, seule dans sa pièce favorite. ‘Il n’y a quasiment personne au dojo ce jour-là.  Elle essayait d’éviter les moments où le dojo était rempli de ses anciens élèves. Elle ignore le peu de gens qu’il y a. Après deux bonnes heures à s’entraîner elle décide finalement d’aller prendre une douche, enlevant le kimono pour des affaires de sports classiques.  Alors qu’elle s’apprêtait à sortir du dojo elle remarqua une jeune femme qui y faisait son entrée. Le visage lui semble familier comme si elle l’avait déjà vu. Elle ressent de l’hésitation, après tout en travaillant dans les bars elle rencontrait beaucoup de gens, il était probable qu’elle l’ait déjà croisé. Non ce n’était pas un simple visage qu’elle avait croisé dans une foule. C’était quelqu’un qu’elle connaissait. Elle met un peu de temps pour la resituer. Puis soudain se souvient de cette rencontre il y a quelques années sur les plages d’Australie. Une jeune femme charmante qui faisait de la photo. Elles avaient discuté, s’étaient bien entendues. Le genre de rencontres imprévues où le bon contact avait été immédiat comme si étrangement elles se connaissaient déjà depuis longtemps. « Théa ? » Danika ne l’avait pas revue depuis. « Tu te souviens de moi ? Danika » Dit-elle en se représentant. Elle lui sourit, surprise et contente de la voir. « Mais tu fais quoi à Brisbane ? Et ici surtout ! Tu n’habitais pas en France ?! » Si elle se souvenait bien Théa était surfeuse professionnelle. Aux dernières nouvelles, elle habitait normalement en France et ne faisait pas de karaté.  Alors pourquoi était-elle ici dans son dojo ?
⇜ code by bat'phanie ⇝


Getting lost late at night, under stars
Finding love standing right where we are
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Théa Gilbert
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, 8 août 1990
STATUT : Noie son chagrin dans des relations sans lendemain
MÉTIER : Ancienne surfeuse professionnelle, reconvertie en photographe - Utilise sa notoriété pour aider des associations caritatives/humanitaires
LOGEMENT : #613 - Wellington Street - Bayside
a face from the past (théa) 01n8
POSTS : 65 POINTS : 555

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ~ 2007 - 17 ans : Lauréate Champions WSL Junior Europe ~ 2009 – 19 ans : Lauréate Champions WSL Europe ~ 2012 – 22 ans : Lauréate World Championship Tour ~ 2013 – 23 ans : Lauréate World Championship Tour ~ 2014 – 24 ans : Lauréate Champions WSL Europe
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Auden Williams

Danika Riley

Dylane Bradford

Keith Weddington

Wim Coster

AVATAR : Josephine Skriver
DC : NON
INSCRIT LE : 17/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32344-thea-gilbert-il-est-temps-d-aller-de-l-avant https://www.30yearsstillyoung.com/t32706-thea-gilbert-il-est-temps-d-aller-de-l-avant

a face from the past (théa) Empty
Message(#) Sujet: Re: a face from the past (théa) a face from the past (théa) EmptyHier à 23:40


a face from the past (théa) Nyqc a face from the past (théa) Kytp


Directs, uppercuts, fouettés et autres chassés. Les réminiscences des heures passées dans cette salle de boxe me trottent en tête depuis mon départ de Biarritz et je ressens la nécessité de dépenser toute l’énergie qui traverse mon corps, mes footings matinaux ou tardifs au bord de plage ne suffisant plus. Après ma rééducation et ma convalescence, j’avais eu le besoin impérieux de me défouler, de frapper, de fracasser tout et n’importe quoi, alors la boxe m’avait semblé être l’échappatoire parfait, une pratique qui allait pouvoir me permettre de laisser sortir toute la hargne et la colère que j’essayai de contenir face yeux inquisiteurs qui me scrutaient. Dégommer un sac de frappe m’avait terriblement soulagé, mais se fut lors de mon premier essai en face-à-face que j’avais senti mes terminaisons nerveuses se détendre pour la première fois depuis des mois. Seulement voilà, si j’ai traversé la moitié du globe afin de m’éloigner de mes souvenirs, ce n’est pas pour reprendre mes habitudes, il me fallait donc quelque chose de nouveau, un truc qui me plairai tout en me permettant de me débarrasser de ce trop-plein d’énergie qui fait bouillir mes veines par moment. Comme à mon habitude, j’avais fait pas mal de recherche, me concentrant sur les arts martiaux, puis j’ai finalement jeté mon dévolu sur le karaté. En parcourant le web, je suis tombé sur le blog d’une karatéka et je me suis souvenu d’une rencontre faite, il y a des années sur une plage proche de Sydney.

Je venais de faire une cession magnifique dans les vagues, Chris m’avait emmené sur la fameuse plage de Bronte dont la réputation n’était plus à faire et avec laquelle il fallait cohabiter dans l’eau avec des voisins peu communs. Je m’étais donc retrouvé à surfer au fil de l’écume avec pour compagnie une tripoté de dauphins avant de troquer ma planche pour mon appareil photo afin d’immortaliser le moment, la vision de mon beau brun jouant avec ces majestueux animaux m’émerveillait au plus au point. En pleine prise de vu, j’avais été abordé par une jeune femme et nous avions discuté une bonne partie de la fin d’après-midi, papotant comme si nous nous connaissions déjà, échangeant sur nos existences, nos passions et nos envies pour le futur. Elle m’avait expliqué avoir un joli palmarès dans un sport de combat, le karaté. Son enthousiasme et la force qu’elle dégageait m’avais impressionné à l’époque, et je m’étais juré de faire une initiation à cet art. Mais, le temps avait passé, ma vie avait totalement changé et ma curiosité n’avait jamais pu être assouvie.

La main sur la poignée de portes d’un dojo réputé de Brisbane, je me demande si ce sport va me plaire, néanmoins, je trépigne d’impatience à l’idée de fouler le tatami avant de m’engouffrer à l’intérieur du bâtiment. Je n’ai même pas le temps de m’avancer jusqu’à l’accueil qu’on m’interpelle par mon prénom. Et merde, j’ai encore une fois oublié ma panoplie pour passer incognito : les lunettes de soleil et la casquette, je me retourne donc dans un soupir las avant de percuter deux prunelles familières.
« Danika, bien sûr que je me souviens de toi ! Quelle coïncidence, je pensais justement à notre rencontre. », un sourire scotché au visage, je suis à la fois surprise et contente de la trouver là. Cependant, la question suivante me rembrunit légèrement et mes dents viennent pincer l’intérieur de ma joue et c’est en esquivant certaines interrogations que je poursuis notre conversation. « J’ai eu envie d’essayer quelque chose de nouveau et donc, me voilà ! », une risette vient à nouveau étirer mes lèvres, « Alors, dis moi tout, parce que ça fait un bail depuis notre dernière rencontre. Tu t’entraînes ici pour tes prochaines compèt’ , ou c’est le fameux dojo familial dont tu m’avais parlé ? En tout cas, le lieu est super sympa. », mes yeux parcours la salle tout en me remémorant nos discussions passées, un détail me renvient en tête, « Tu ne donnais pas des cours de karaté toi ? Tu ne voudrais pas m’apprendre deux ou trois trucs ? ». Mon ton se fait enjouer, je trouve ça formidable de retrouver une tête connue ici, aussi brève fut notre relation, il me semble me souvenir que nous avions particulièrement bien accroché elle et moi.
Revenir en haut Aller en bas
 

a face from the past (théa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city
-