AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ella Matthews
Ella Matthews
le poids des apparences
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans, l'entre-deux parfait, et pourtant un peu préoccupée par le fait de vieillir et de se faire remplacer.
SURNOM : Juste Ella, E., et surtout Els pour les intimes.
STATUT : Lovesick about Grace. Can't even pretend to be strong.
MÉTIER : Instafamous, elle-même ne sais pas trop pourquoi ni comment mais ça fonctionne et ça rapporte, et même plutôt bien. Elle ne sait pas non plus pourquoi les gens ont autant de choses à dire sur sa vie privée.
LOGEMENT : Au #28 Parkland Boulevard à Spring Hill. Un loft moderne, très lumineux de type pièce unique et spacieuse en briques.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 8H0VRINH_o
POSTS : 201 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Elle mesure 1,78m. Elle a besoin d'être confortée dans l'acceptation de son orientation sexuelle. Elle est née dans une famille intégriste et renfermée sur ses idées. Elle a forgé en conséquence une attitude en apparence froide et désintéressée. Elle n'a jamais été autant passionnée que par les activités artistiques. Elle est dotée d'un très bon sens de la répartie. Elle reste assez vulnérable et elle a peur de tomber amoureuse et que ça la détruise. Elle voudrait utiliser son influence pour faire bouger les choses politiquement, mais elle ne sait pas comment s'y prendre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : GRACE 04 + 03
JESSIAN 02
RUDY
JORDAN
LENA
KANE
RPs EN ATTENTE : Mia / Dylane
RPs TERMINÉS : GRACE 01 / GRACE 02 / JESSIAN 01

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 X5hd

PSEUDO : BT
AVATAR : Ella Balinska
CRÉDITS : Dea Tacita
DC : /
INSCRIT LE : 30/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32721-your-dream-came-true-everyone-loves-you https://www.30yearsstillyoung.com/t32836-ella-you-freeze-so-soon https://www.30yearsstillyoung.com/t32838-ella-matthews https://www.30yearsstillyoung.com/t32861-ella-matthews

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyLun 17 Aoû - 23:38



Ella a beaucoup de mal à se faire à la réalité, à prendre conscience qu’elle n’est plus sur ses genoux et qu’elle est censée déambuler entre les sacs de manière totalement légitime et pondérée. Les remords s’en mêlent : est-ce possible qu’elle ait-été été trop avide ? a-t-elle précipité les choses ? aurait-elle dû essayer de se contrôler ? Depuis le temps, elle se serait crue imperméable aux allusions salaces de Grace. Cette soirée lui a montré que ça n’était pas le cas et qu’elle a encore beaucoup de choses à découvrir sur elle-même et sur leur couple. Elle s’en mord les doigts, figurativement et littéralement, en parcourant les messages sur son application. « Je le trouve plutôt sobre celui-là, comparé à d’autres. » Elle voudrait redescendre dans l’eau pour la rassurer de baisers dans le cou mais se ravise. Cette petite capitulation lui confirme ce qu’elle sait déjà : Grace tient les rênes, ça a toujours été le cas, et elle reste à la merci de son impatience comme de son imperturbabilité. Ella se relève bientôt, manque de justesse de s’étaler de tout son long sur le carrelage. Elle ne manque pas, en revanche, de lancer un regard noir vers Grace pour la décourager d’avance d’oser quelconque commentaire. « La playlist 36, hein ? Et ton code pin ? Attends, laisse-moi deviner. » Elle fait mine de réfléchir un instant. « 121069 ? Tu veux autre chose tant que je suis debout ? »

Ses yeux plissés rivés sur son téléphone accompagnent une grimace alors qu’elle lit le prochain message une première fois pour elle, faisant abstraction des erreurs de syntaxe et carrément de vocabulaire, faisant aussi - du mieux qu’elle peut - abstraction de Grace qui se rapproche, puis se lance : « Alors : Si tu n’arrêtes pas je vais plus te suivre. Tu n’es pas là pour inciter à la... dépravation ? STP ARRÊTE. Ou fais de la TV réalité. » Elle se mord la lèvre pour réfréner un sourire espiègle et relève les yeux vers Grace, parce qu’il lui semble important de préciser : « TV épelé t-y-v-y... » L’eau qui sèche sur son corps lui arrache un frisson désagréable et pour s’en distraire elle décide d’observer son amante qui flotte toujours tout près d’elle. Elle décide que c’est une mauvaise idée, que de ne pas voir Grace, c’est aussi insupportable que de la savoir toute proche, indéfiniment présente, et de ne pas pouvoir la toucher.

Et puis, elle est beaucoup trop belle, pense Ella, alors qu’elle fait semblant de parcourir ses messages en agitant doucement ses pieds dans l’eau au rythme de la musique. Elle peut encore voir l’expression sur le visage de Grace quand elle lui a annoncé qu’elle voulait l’entendre gémir, elle peut voir - même sans regarder - les gouttelettes sur son front, et sur ses bras, et dans son décolleté, ses cheveux collés à son cou. Elle entend presque les grognements, les souffles d’effort qu’elle aurait lâché contre elle. Les images d’elles sur ce toit, sur ce banc, lui traversent l’esprit à vive allure. Elle se voit la pousser contre un mur, ressentir enfin ses épaules nues, l’embrasser dans le cou, ses mains glissant sur les hanches de Grace, et entre ses cuisses, l’entendre gémir doucement de nouveau dans son oreille alors que ses hanches se cambrent vers l’avant - Oh fuck. Elle sursaute presque en entendant sa question. Grace se tient toujours à côté d’elle. Pendant un long moment, Ella ne réagit pas. Et pendant une fraction de seconde, alors qu’elle peine à se ressaisir et retrouver un visage neutre, Ella est certaine que Grace a vu l’expression du supplice et d’un fuck me sur son visage. Elle resserre ses jambes machinalement alors qu’elle décide de brusquement reposer son téléphone sur le sol avant qu’elle ne s’offre une, puis deux gorgées de tequila - elle agite la bouteille devant son constat effarant : elle est presque vide - et affiche une moue dubitative : « Ça dépend de ce que tu appelles 'connues'. Et puis, c’est facile de faire une déclaration sur Instagram, tu sais. Si tu pouvais changer quelque chose dans cette relation, ça serait quoi ? » C'est à ce moment-là qu'elle décide qu'elle a trop froid pour rester pantoise sur le rebord et qu'elle replonge dans l'eau. Elle ramène ses cheveux d'un côté de son cou et en reposant son visage sur ses bras elle est prise de la vive tentation de l'embrasser. Ça l'angoisse profondément de constater qu'elle est toujours ramenée à ce fait indéniable : elle a physiquement besoin d'elle pour exister correctement. Ella se penche alors et effleure son coude de ses lèvres puis se rétracte. « Pardon. J'oubliais que le date était pas fini. » Un brin aigrie ? C'est possible. « Et si tu devais nous décrire en un mot, ça serait quoi ? » Ses yeux avides ont retrouvé toute la tendresse et l'amour qu'elle éprouve pour Grace. « Tu vas me rendre dingue, un jour. » Cette phrase provient de loin en elle, et elle la regrette aussitôt qu'elle traverse ses lèvres.

@Grace Coughlin



Revenir en haut Aller en bas
Grace Coughlin
Grace Coughlin
le coeur fragile
le coeur fragile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (12/10).
SURNOM : coughlin, pour tous ses potes et collègues. gracie pour sa famille qui la voit pas grandir.
STATUT : tombe doucement amoureuse d'ella. il s'avère qu'en fait, elle ne contrôle pas grand-chose.
MÉTIER : à ça d'envoyer bouler son job de photographe de plateau pour se consacrer au photojournalisme. pas très sûre d'elle-même pourtant.
LOGEMENT : #47 james street, fortitude valley.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Tumblr_oylqzoNCAK1vuv9bpo1_250
POSTS : 1823 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : "les avc c'est un truc de vieux", qu'on lui avait dit, et elle y a bêtement cru. sa main droite repliée et sa démarche déséquilibrée perdurent comme témoins de son inconscience passée. un bête accident qui n'arrive qu'aux autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 6/5 pris

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 7caa1f8acdb4c96621db1f975e04330e40f9c6c8
ELLA#4 #3 i want you to stay, and if I try my hardest, would you look my way? let me take your heart, love you in the dark – no one has to see.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 200
JORACE#5 the brother of my heart lives in you, i know ; as long as they beat i will always have a safe retreat.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 33ur
GRISY#6 it’s a dangerous business, going out your door. you step onto the road, and if you don’t keep your feet, there’s no knowing where you might be swept off to.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Mm5t
TEAM GRISY someone came up to me and said, young man, take a walk up the street, there's a place there called the YMCA, they can start you back on your way.

GaïaSixtine (fb)Leena (ua espace)Heather#2

---

Race of Australia : jackisaac#2kieran & elias & isaaceveisaac#3isaac#6la course folle
RPs EN ATTENTE : Adèle • Chloe • Justin • Raph •
RPs TERMINÉS : Lola#1 (fb)GregAsh (event)Lola#2 (fb)Nico (event)Jordan #2 (event)Lola #3Lola#4 & Ginny & Jill & AudenJessian #1Lola#6Heather#1 (fb)rp expositionLola#8Jordan#4Jordan#1 (fb)Jessian#2Jill & Bailey & Lola#5LéonieIsaac#1 (ROA)Greg, Sienna & Isaac#2 (ROA)CrystalKane (ROA)Isaac#4 (ROA)Isaac#5 (ROA)Kane#2 (ROA)Ella#1Mira#1 & Jordan#3Ella#2Jessian#3
PSEUDO : (an)kana
AVATAR : adelaide kane la parfaite
CRÉDITS : ava (c) amor fati, crackships (c) greg/mira
DC : irina la ruskov éventreuse et ellie la viking
INSCRIT LE : 30/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27680-grace-c-bite-your-face-to-spite-your-nose https://www.30yearsstillyoung.com/t32235-lostmyhead-grace-irina-ellie https://www.30yearsstillyoung.com/t27917-grace-coughlin https://www.30yearsstillyoung.com/t28955-grace-coughlin

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyMar 18 Aoû - 18:25



69 ? Mais pourquoi je mettrais ça ?” Elle s'esclaffe comme si l'idée était complètement stupide, comme si quelque chose d'aussi bête et beauf ne lui traverserait jamais l'esprit. Ella n'en croit pas un mot, elle capitule sans condition : “T'as raison. 121069.” Son regard coupable à peine voilé se baisse jusqu'à l'eau, parce que fixer son amante à nouveau lui semble impensable – pas alors qu'elle est dans cette tenue, pas après qu'elle l'a poussée sur le banc, pas alors que ses résolutions faiblissent à vue d'oeil sans même qu'Ella ne cherche à y faire quoi que ce soit. “Non, je veux rien d'autre, merci.” Ses clopes. Ses clopes ses clopes ses clopes. Il lui paraît impossible de délayer sa taffe parce que c'est tout ce qui la calme et que quand aura-t-elle besoin d'être calmée sinon maintenant ? Elle s'abstient pourtant, héroïque dans sa grandeur malgré ses cheveux en plein visage et elle se mord la lèvre pour ne pas revenir sur ses mots. Tout, ce soir, est retenue et si c'est bien elle, l'instigatrice de cet échange, c'est peut-être bien elle qui s'en mord le plus les doigts. Un sourire triomphal la reprend alors qu'Ella énonce le deuxième message, sourcils froncés, les yeux visiblement éreintés par la traduction requise par la missive. “Oof. Quand on t'accuse d'incitation à la dépravation, tu sais que t'as atteint le point de non-retour.” Elle grimace, pleine de dérision, la brune ; elle qui ne connaît rien à ce monde et qui a l'étrange sentiment d'être face à des menaces proférées entre enfants sur MySpace. Que penseraient-ils s'ils les voyaient, là, à moitié nues à entrer sans permission dans un lieu public, elle préfère ne pas se l'imaginer.

Mais Ella est distraite, répond à peine à sa plaisanterie et laisse sa question en suspend, le regard perdu au loin, alors Grace s'autorise à l'observer du coin de l'oeil, expression tout ce qu'il y a de plus narquoise sur les traits pour cacher l'affection qui la borde. Acte manqué : elle détourne presque pudiquement les yeux lorsqu'Ella capte son regard et le sonde, gênée, pour savoir combien elle en a compris – bien trop ; sa retenue partira en fumée bien avant celle de son amante, c'est sa seule certitude. “Oh, beaucoup de questions, là, Els.” Elle proteste avec les sourcils froncés, son cerveau a déjà du mal à suivre – là-dessus, l'AVC non plus, n'a pas été son meilleur allié. Elle prend une grande inspiration, plonge à nouveau sa nuque dans l'eau fraîche et contemple la question, distraite, les yeux échoués sur le bord de carrelage brisé, au coin à gauche. “J'en sais rien. La date ?” suggère-t-elle et elle copie inconsciemment et du mieux qu'elle peut (sans réussir cependant à être particulièrement convaincante) l'expression impassible caractéristique d'Ella. “J'ai un peu tardé avec tout ça.” Son moyen cryptique à elle de faire passer que, eut-elle eu un peu plus de nerf et un peu moins de lâcheté par centimètre cube de corps, elle n'aurait probablement pas mis aussi longtemps à faire comprendre à Ella qu'elle attendait bien plus de leur relation que du sexe avec un embryon d'amitié qui peinait à traverser le reste. Ses émotions face à Ella avaient toujours été contradictoires, ambivalentes – c'était davantage la peur, sinon la culpabilité, qui l'avaient empêchée de le réaliser plus tôt. La jeune femme la rejoint dans l'eau, se met près d'elle, beaucoup trop près et bon sang, ne réalise-t-elle pas le danger, la précarité de leur position ; à quel point l'aînée lutte pour se concentrer ne serait-ce que sur ce qu'elle dit plutôt que sur ses lèvres ? “Un mot ? C'est pas beaucoup. Tu vois, là j'en ai déjà dit... Bref, même un mot ça en fait deux. C'est impossible.” Tais-toi. Elle pince ses lèvres, prend impitoyablement conscience de leur proximité jusqu'à ne plus savoir comment se détacher de ce détail. Il devrait être anodin, facile à occulter, pour celle qui a si bien su s'en distancier jusqu'à présent. Le retour karmique est douloureux et elle s'en veut de ne pas l'avoir mieux anticipé.

Puis Ella reprend la parole, leurs yeux se croisent et Grace perd toute envie de plaisanter. “Viens-là”, réclame-t-elle et sa voix tremblante reste demandeuse, presque capricieuse – “Tant pis pour le premier date, j'ai besoin de toi.” Et tant pis pour cette résolution qu'elle ne saurait tenir une minute de plus ; tant pis pour sa fierté quand, après coup, elle réaliserait sa faiblesse. Rien ne compte sauf le corps d'Ella près du sien et leurs souffles qui s'entremêlent et elle l'invite à passer ses jambes autour de sa taille, profite de la piscine pour oblitérer leur différence de tailles. Très tôt sa main droite serre comme elle peut le bas de son dos pour la rapprocher près d'elle et l'autre se perd sur sa nuque, la griffe du bout des ongles. Les baisers qu'elles échangent sont fiévreux, témoins d'heures de frustrations jamais apaisées et quand sa main glisse enfin sous l'élastique de son bas, le gémissement de Grace achève de faire tomber toutes ses barrières. Elle ne retient aucun cri, aucune injonction parce qu'elle sait qu'Ella l'aime comme ça, violente dans son plaisir, bruyante dans ses supplications et par-dessus tout qu'elle aime la savoir sienne, sans conditions ni relâchement. Et ce soir Grace est sienne, marque son dos de ses ongles, gémit son nom comme elle n'a jamais osé le faire. Ella, elle, lui appartient, et elle le lui murmure entre deux caresses de sa langue, plus que jamais possessive sans jamais s'en excuser.

Elle ignore comment elles se retrouvent entièrement nues sur le sol à côté de la piscine mais sa tête tourne, autant à cause de l'alcool qu'à cause de l'orgasme et elle ne se relève pourtant pas, reste blottie près de son amante, le nez dans son cou, la main sur son ventre. “Putain”, murmure-t-elle, et elle retrace du bout du doigt les traces d'ongles et de morsures qu'elle a parsemées sur l'épiderme de son amante. “Meilleur orgasme de mon existence. Hands down.” Et elle n'a jamais dit ça et d'un coup ça l'inquiète, parce que ce n'était peut-être qu'un orgasme sympa sans plus, 14/20 pour Ella et qu'elle en a trop dévoilé d'un coup et peut-être même qu'elle n'était absolument pas un des meilleurs coups d'Ella, et impossible de lui en vouloir car on ne fait pas autant avec une main qu'avec deux et... “T'as entendu ça ?” Ça doit être la diversion la plus incroyablement claquée du monde mais c'est tout ce qu'elle trouve et il faudra s'en contenter. “Faut qu'on y aille. Ramasse tes affaires.” Elle semble tellement sur le qui-vive qu'elle y croirait presque elle-même. Et en même temps, elles sont tellement éméchées qu'Ella y croira sans doute sans preuve supplémentaire.

@Ella Matthews


- i'm HOT
hard to love
obnoxious
terrible


:gayheart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Ella Matthews
Ella Matthews
le poids des apparences
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans, l'entre-deux parfait, et pourtant un peu préoccupée par le fait de vieillir et de se faire remplacer.
SURNOM : Juste Ella, E., et surtout Els pour les intimes.
STATUT : Lovesick about Grace. Can't even pretend to be strong.
MÉTIER : Instafamous, elle-même ne sais pas trop pourquoi ni comment mais ça fonctionne et ça rapporte, et même plutôt bien. Elle ne sait pas non plus pourquoi les gens ont autant de choses à dire sur sa vie privée.
LOGEMENT : Au #28 Parkland Boulevard à Spring Hill. Un loft moderne, très lumineux de type pièce unique et spacieuse en briques.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 8H0VRINH_o
POSTS : 201 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Elle mesure 1,78m. Elle a besoin d'être confortée dans l'acceptation de son orientation sexuelle. Elle est née dans une famille intégriste et renfermée sur ses idées. Elle a forgé en conséquence une attitude en apparence froide et désintéressée. Elle n'a jamais été autant passionnée que par les activités artistiques. Elle est dotée d'un très bon sens de la répartie. Elle reste assez vulnérable et elle a peur de tomber amoureuse et que ça la détruise. Elle voudrait utiliser son influence pour faire bouger les choses politiquement, mais elle ne sait pas comment s'y prendre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : GRACE 04 + 03
JESSIAN 02
RUDY
JORDAN
LENA
KANE
RPs EN ATTENTE : Mia / Dylane
RPs TERMINÉS : GRACE 01 / GRACE 02 / JESSIAN 01

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 X5hd

PSEUDO : BT
AVATAR : Ella Balinska
CRÉDITS : Dea Tacita
DC : /
INSCRIT LE : 30/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32721-your-dream-came-true-everyone-loves-you https://www.30yearsstillyoung.com/t32836-ella-you-freeze-so-soon https://www.30yearsstillyoung.com/t32838-ella-matthews https://www.30yearsstillyoung.com/t32861-ella-matthews

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyMer 19 Aoû - 1:28



Le rire de Grace la fera toujours sourire, quelles que soient les circonstances, et vient contredire les yeux qu’elle lève admirablement haut, vers le ciel - habitude qu’elle a prise à cause de son amante et qui semble ne se manifester qu’avec elle. En y réfléchissant bien, elle se dit que c’est tout à fait normal : elle n’a jamais rencontré personne d’autre qui saurait la faire réagir avec cet humour impayable. Et à force, elle se dit aussi qu’elle n’a jamais rencontré personne d’autre qui saurait la faire réagir tout court. Que rétrospectivement, il n’y avait jamais eu vraiment qu’elle. 121069. « T’es impossible... » qu’elle murmure tandis qu’elle déverrouille le téléphone. « C’est quoi ce fond d’écran ? » Tout est prétexte pour éviter d’avoir à ressasser sa frustration grandissante, omniprésente. Même de retour dans l’eau, et quand Grace lui annonce qu’elle aurait sans doute voulu se mettre avec elle bien avant, la plaisanterie lancée ne la convainc pas elle-même. D'ailleurs elle ne prend pas : « C’est pas grave, tu peux toujours te faire pardonner ? »

Grace l’incite à se rapprocher, et même si dans sa voix elle peut entendre un supplice similaire à celui qui l’a traversé plus tôt, en entourant ses jambes autour d’elle, elle ne peut s’empêcher de lui saisir l’avant-bras avant d’incliner la tête de manière préventive, l’air de dire : commence pas quelque chose que tu vas pas finir. Elle sait que cette frustration ne s’en ira que lorsque Grace décidera enfin de l’embrasser et de la toucher. Et lorsqu’elle le fait, c’est une telle libération qu’elle ne peut s’empêcher d’en gémir. Et sur le carrelage, Ella se redressant, prenant le relai sur Grace, il y a beaucoup de tendresse mais aussi beaucoup de pugnacité, toutes deux ponctuées par le désir qu’elles manifestent l’une pour l’autre et la tension qui a été ignorée trop longtemps ce soir. Ella soutient Grace contre elle pour être le plus proche possible. Des myriades de sensations lui tournent dans la tête, souvenirs effroyables de la soirée passée à avoir envie de la posséder toute entière. Elle ne se pose plus la question de savoir d’où lui proviennent tous ces désirs, l’excitation dissipe les moindres tentatives de raisonnement d’Ella. Elle les met toujours sur le compte du physique de Grace. Mais ce n’est pas uniquement son physique. Ce sont certes ses yeux pleins de luxure, son visage magnifique, mais c'est aussi le mouvement de son bras,  ses dents sur sa peau, sa langue dans sa bouche, les courbes sous ses mains, ses gémissements, ses cris, son souffle chaud et erratique dans son cou, son prénom dans son oreille lorsque Grace est sur le point de s’abandonner.

Le corps d'Ella est endolori, comme le matin après un exercice difficile. Elle décide de ne pas trop y voir une quelconque signification - les hormones post-coïts étant toujours des facteurs à prendre en compte - mais elle trouve Grace d’autant plus belle après l’amour, son côté brûlant faisant place à la douceur et l’apaisement. Étendues sur le carrelage froid, le corps qui convulse presque encore, Ella se rapproche de ses lèvres pour l’embrasser. Grace trace les marques qu’elle a laissé sur sa peau, elle les retrouve, et elle doit avoir ses favorites, celles pour lesquelles ses doigts reviennent trop fréquemment pour ça soit un hasard. Puis, elle a le visage enterré dans le cou de Grace et ses bras autour d’elle quand elle est forcée de se redresser : « C’est vrai ? » L’espoir et l’affection qui doivent soudainement illuminer ses yeux la rendraient presque malade, alors elle enchaîne sur une plaisanterie : « Tu mets la barre haut, il va falloir que je me donne à fond pour les prochains alors. » Et parce qu’elle a trop envie d’embrasser chaque centimètre de son visage et de lui murmurer des mots férus d’amour et qu’elle n’a pas envie de pousser sa chance, elle préfère marquer une brève pause durant laquelle elle en profite pour tracer distraitement des ronds sur les clavicules de Grace, avant de poursuivre sur un ton qu’elle veut flatteur : « à ton avis pourquoi tu crois qu’au bout de deux ans j’ai toujours autant envie de toi ? » Elle n'a jamais su se contenter d'autres femmes. Il lui a toujours fallu Grace. Du bout des doigts, elle fait des allers retours entre ses côtes et ses hanches. A ce stade ça lui importe peu qu’on les découvre ainsi et qu’elles fassent les gros titres demain, tout ce qui compte ce sont les bras de Grace autour d’elle. Leurs lèvres se rencontrent à nouveau, une fois, deux fois, mais déjà, trop vite, Grace se relève, et Ella lâche un soupir immodéré en se rétractant.

Elle se rhabille difficilement, son corps encore engourdi, usé par l’effort et l’eau de la piscine. Elle rassemble leurs affaires avant de s’extirper de la salle. Ella n’attend pas de voir si c’était une fausse alerte, elle entraîne Grace vers l’extérieur. Le tumulte de la ville s’est calmé avec la nuit tombée, tout ça rappelle à Ella ses balades le soir à Sydney avec ses amis et les fous rires qu’elle a eu en échappant à sa famille, au luxe, en faisant le mur de temps en temps à l'adolescence. A une autre époque, dans d’autres circonstances, ça ne l’aurait pas dérangé de vivre de cette manière, de prendre plus souvent des risques. Elle saisit la main de Grace pour l’entraîner dans une rue un peu plus loin, puis se tourne vers elle : « Bon... je suis sérieuse. Pile : Tasmanie. Face : cinéma. »

Win : Tasmanieeeee
So close : wherever you want
Fail : Cinéma

@Grace Coughlin



Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Da66fcfabe46dc7efc86d809dc10393cf7c4c9f2
POSTS : 11006 POINTS : 2180

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
PSEUDO : le destin.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
INSCRIT LE : 15/12/2014

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyMer 19 Aoû - 1:28



Le membre 'Ella Matthews' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 PfAvyFy
Revenir en haut Aller en bas
Grace Coughlin
Grace Coughlin
le coeur fragile
le coeur fragile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (12/10).
SURNOM : coughlin, pour tous ses potes et collègues. gracie pour sa famille qui la voit pas grandir.
STATUT : tombe doucement amoureuse d'ella. il s'avère qu'en fait, elle ne contrôle pas grand-chose.
MÉTIER : à ça d'envoyer bouler son job de photographe de plateau pour se consacrer au photojournalisme. pas très sûre d'elle-même pourtant.
LOGEMENT : #47 james street, fortitude valley.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Tumblr_oylqzoNCAK1vuv9bpo1_250
POSTS : 1823 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : "les avc c'est un truc de vieux", qu'on lui avait dit, et elle y a bêtement cru. sa main droite repliée et sa démarche déséquilibrée perdurent comme témoins de son inconscience passée. un bête accident qui n'arrive qu'aux autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 6/5 pris

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 7caa1f8acdb4c96621db1f975e04330e40f9c6c8
ELLA#4 #3 i want you to stay, and if I try my hardest, would you look my way? let me take your heart, love you in the dark – no one has to see.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 200
JORACE#5 the brother of my heart lives in you, i know ; as long as they beat i will always have a safe retreat.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 33ur
GRISY#6 it’s a dangerous business, going out your door. you step onto the road, and if you don’t keep your feet, there’s no knowing where you might be swept off to.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Mm5t
TEAM GRISY someone came up to me and said, young man, take a walk up the street, there's a place there called the YMCA, they can start you back on your way.

GaïaSixtine (fb)Leena (ua espace)Heather#2

---

Race of Australia : jackisaac#2kieran & elias & isaaceveisaac#3isaac#6la course folle
RPs EN ATTENTE : Adèle • Chloe • Justin • Raph •
RPs TERMINÉS : Lola#1 (fb)GregAsh (event)Lola#2 (fb)Nico (event)Jordan #2 (event)Lola #3Lola#4 & Ginny & Jill & AudenJessian #1Lola#6Heather#1 (fb)rp expositionLola#8Jordan#4Jordan#1 (fb)Jessian#2Jill & Bailey & Lola#5LéonieIsaac#1 (ROA)Greg, Sienna & Isaac#2 (ROA)CrystalKane (ROA)Isaac#4 (ROA)Isaac#5 (ROA)Kane#2 (ROA)Ella#1Mira#1 & Jordan#3Ella#2Jessian#3
PSEUDO : (an)kana
AVATAR : adelaide kane la parfaite
CRÉDITS : ava (c) amor fati, crackships (c) greg/mira
DC : irina la ruskov éventreuse et ellie la viking
INSCRIT LE : 30/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27680-grace-c-bite-your-face-to-spite-your-nose https://www.30yearsstillyoung.com/t32235-lostmyhead-grace-irina-ellie https://www.30yearsstillyoung.com/t27917-grace-coughlin https://www.30yearsstillyoung.com/t28955-grace-coughlin

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyJeu 20 Aoû - 21:24



Courir à l'opposé de ses réflexes et se montrer vulnérable, pour Grace, ça n'a plus rien d'évident. L'ancienne reine du spontané se découvre un mal fou à s'ouvrir de la plus pure des façons et sitôt qu'elle s'y tente, elle s'en mord les doigts, craint immédiatement de s'y brûler à nouveau. La perspective d'un vigile pour les foutre dehors est loin de l'excuse parfaite, mais c'est peut-être la seule crédible qu'elle trouve pour s'extirper de ce faux-pas alors que son esprit embrumé par l'alcool galope à toute allure : et si elle se moquait ? Et si Ella lui sortait ce sourire un peu mal à l'aise, un peu gauche qui signifiait plus une excuse silencieuse qu'un assentiment ? Elle qui s'était pourtant jurée de ne pas étendre son ancienne et plus longue expérience à ses nouvelles se retrouve démunie, à piocher dans son vécu avec Alexandria pour mieux résister au potentiel coup. Rien ne vient pourtant : Ella se redresse pour planter ses yeux pétillants dans les siens, la rassure à mi-voix, cherche son contact plutôt que de le fuir. Grace, elle, se contente de hausser les épaules et de divertir l’attention en rassemblant ses vêtements le plus vite possible. La sensation est désagréable contre son corps humide, enfiler un haut par-dessus ses épaules mouillées a quelque chose d’encore plus pénible que d’habitude, mais elles s’extirpent prestement de la piscine et retrouvent l’air libre, beaucoup moins dense de la rue - enfin. “On a eu chaud”, qu’elle fait mollement, et si Ella n’avait pas encore compris son coup de bluff, pas moyen qu’il lui échappe cette fois.

Rapidement la jeune femme la rappelle à elle, l’entraîne à sa suite dans une ruelle et Grace la regarde, encore un peu fatiguée et confuse des derniers événements, et humecte ses lèvres comme pour se reprendre. Celles-ci ont encore le goût d’Ella et elle sent instinctivement son bas-ventre se serrer à nouveau - putain, focus. La cadette lance la pièce en l’air et celle-ci atterrit sur pile au creux de sa main : le pacte semble scellé, pourtant Grace a du mal à en saisir pleinement la signification. “Quoi, là, maintenant ?” Elle la dévisage, l'air incrédule, comme si elle s'attendait entièrement à ce qu'Ella lui renvoie un oui, c'est vrai, c'est complètement stupide – et à raison. Et malgré toutes les contre-indications qui peuvent exister et qu’elle serait capable de soumettre, elle piétine presque d’impatience. C'est sûrement un plan avec lequel la Grace d'il y a quelques années aurait directement marché, sans se soucier du boulot ni de ses responsabilités, sans avoir peur des conséquences quelles qu'elles soient. Et peut-être bien qu'elle a besoin d'être cette Grace, ce soir-là. “Ok. On prend le bus pour l'aéroport. On repasse pas chez nous, le destin veut pas.” Elles auraient tout le loisir de regretter ça au matin venu ; pour l'instant, Grace a les yeux qui pétillent et rien, rien au monde ne pourrait la décourager.

Elle serre sa main dans la sienne tout le long du trajet en navette qui les mène à l'aéroport, et elle ne tarit pas d'idées sur ce qu'elles pourront visiter, si elle n'est pas en train de pointer du doigts des détails insignifiants par la fenêtre. Toute légèreté dans son ton est revenue et, cette fois, la photographe n'est pas près de s'en défaire.
L'aéroport se vide de ses arrivants tardifs et la clameur habituelle des jours intenses est loin derrière les nuages de la nuit : seuls quelques passagers s'aventurent, récupèrent hâtivement leurs bagages pour vider les lieux au plus vite. Grace, elle, a le nez perdu sur le tableau des départs et les yeux intensément fixés sur les prochains horaires de départ pour Hobart. “6h30”, déclare-t-elle, piteuse. Coup d'oeil rapide sur l'horloge murale : 2h. “Toujours partante ? Sinon, y a le Timor-Leste à 6h.” Sa voix est un peu plus creuse, découragée, cette fois : bien sûr, que l’aéroport fermait de nuit. Elle vient se rasseoir, fatiguée, sur le banc qu’elles ont élu leur à leur arrivée. “Ca nous laisse le temps de vider les stocks”, suggère-t-elle en désignant leurs sacs de course du menton - de toute façon, ils ne passeraient pas les barrières avec elle. “T’as beaucoup voyagé ? Avec ta famille, je veux dire.” Elle se laisse glisser dans son siège, croque un Tim Tam pour se remplir un peu le ventre avant d’entamer une nouvelle bouteille. “J’ai jamais été en Tasmanie. C’est une première.” Première d’une longue liste de premières, espère-t-elle sans le prononcer. Elle comble l’absence de mots d’un baiser sur les lèvres d’Ella et elle démêle d’une main ses cheveux encore humides, les yeux perdus dans le vague.

Tu sais, quand j’étais gamine, on a jamais trop voyagé avec mes parents. On est jamais sortis de l’Australie, en tout cas, et j’avais jamais pris l’avion. Mais je me rappelle que dans un dessin animé que regardait ma soeur, je sais plus lequel, y avait une scène où deux personnages faisaient la course dans un aéroport désert en fauteuil roulant. C’est un peu devenu une lubie, après.” Un sourire guette la commissure de ses lèvres alors qu’elle se retient d’une inspiration, poursuit son histoire avec un air amusé : “Du coup, quand j’ai enfin pu prendre l’avion, j’ai voulu essayer. J’ai proposé ça à un pote, quand on faisait une escale entre Tegucigalpa et Buenos Aires. On a pris les fauteuils roulants qu’ils stockent à l’accueil, on a fait notre course sur toute la longueur de l’aéroport, puis on s’est faits arrêter par la sécurité de l’aéroport après cinq minutes. On a passé la nuit et la journée suivante au commissariat.

Ca la fait rire, en rétrospective, bien qu’elle n’ait pas trouvé l’anecdote aussi humoristique pendant qu’elle se déroulait - les flics honduriens ne déconnaient pas avec les infractions. “Y a des trucs que t’as toujours voulu faire, mais jamais pu essayer ?” glisse-t-elle finalement, se saisissant du sac de course pour y prendre une autre bouteille de rhum. Elle grimace - un peu compliqué pour le mélange -, puis se résout à boire directement à la bouteille et la passe à Ella avec un regard sans équivoque : quoi qu’elle ait envie de faire et qu’importe le degré d’interdit, leur excursion en Tasmanie semble être l’endroit idéal pour les faire.

@Ella Matthews


- i'm HOT
hard to love
obnoxious
terrible


:gayheart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Ella Matthews
Ella Matthews
le poids des apparences
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans, l'entre-deux parfait, et pourtant un peu préoccupée par le fait de vieillir et de se faire remplacer.
SURNOM : Juste Ella, E., et surtout Els pour les intimes.
STATUT : Lovesick about Grace. Can't even pretend to be strong.
MÉTIER : Instafamous, elle-même ne sais pas trop pourquoi ni comment mais ça fonctionne et ça rapporte, et même plutôt bien. Elle ne sait pas non plus pourquoi les gens ont autant de choses à dire sur sa vie privée.
LOGEMENT : Au #28 Parkland Boulevard à Spring Hill. Un loft moderne, très lumineux de type pièce unique et spacieuse en briques.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 8H0VRINH_o
POSTS : 201 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Elle mesure 1,78m. Elle a besoin d'être confortée dans l'acceptation de son orientation sexuelle. Elle est née dans une famille intégriste et renfermée sur ses idées. Elle a forgé en conséquence une attitude en apparence froide et désintéressée. Elle n'a jamais été autant passionnée que par les activités artistiques. Elle est dotée d'un très bon sens de la répartie. Elle reste assez vulnérable et elle a peur de tomber amoureuse et que ça la détruise. Elle voudrait utiliser son influence pour faire bouger les choses politiquement, mais elle ne sait pas comment s'y prendre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : GRACE 04 + 03
JESSIAN 02
RUDY
JORDAN
LENA
KANE
RPs EN ATTENTE : Mia / Dylane
RPs TERMINÉS : GRACE 01 / GRACE 02 / JESSIAN 01

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 X5hd

PSEUDO : BT
AVATAR : Ella Balinska
CRÉDITS : Dea Tacita
DC : /
INSCRIT LE : 30/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32721-your-dream-came-true-everyone-loves-you https://www.30yearsstillyoung.com/t32836-ella-you-freeze-so-soon https://www.30yearsstillyoung.com/t32838-ella-matthews https://www.30yearsstillyoung.com/t32861-ella-matthews

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyVen 21 Aoû - 14:54



Dans le bus, Grace la prend par la main, Ella l’écoute sans la moindre difficulté puis se serre contre elle. « Merci, pour ce soir. Tu sais… c’est le meilleur date. Le meilleur orgasme aussi. » Elle baisse d’un ton, pour les oreilles indiscrètes, tandis qu’elle joue avec ses doigts, caresse le dos de ses mains, ses poignets, dessine des motifs sur ses avants-bras pour la distraire de sa timidité soudaine. Difficile de croire qu’elle est la même personne que celle ayant enjambé Grace après l’avoir poussée sur un banc dans une piscine dans laquelle elle est entrée par effraction. Difficile aussi de se faire à l’idée qu’il y a à peine une demi-heure elle était cambrée sans aucune retenue sous sa bouche et ses mains expertes et qu’en cet instant, elles lui donnent plutôt l’impression de deux adolescentes en cavale. « T’es sûre que tu veux pas qu’on passe chez toi prendre ton appareil photo ? » Elle lui écarte quelques mèches de cheveux qui sont venues se coller sur son visage et lui vole un baiser. Elle est émerveillée par l'harmonie qui se dégage de cette situation hasardeuse avec elle.

A l’aéroport, elle se trouve dans un état proche de l’euphorie à cause de l’alcool. Elle s’écarte de temps en temps et la fixe de son regard devenu frêle, un sourire béat, qui n’appartient qu’aux gens ivres, sur la bouche. La faim commence à se faire insistante, et elle observe les vitrines fermées avec envie. Elle n’a pas d'appétence pour les Tim Tams et impossible de se faire cuire un brocoli au milieu d'un aéroport. Elle répond distraitement : « Le quoi ? » Elle retourne auprès d'elle se concentrer sur le tableau d’affichage et croit comprendre que Grace hésite, mais elle ne le ferait pas longtemps, peut-être qu’Ella a-t-elle besoin d’insister ou de lui rappeler pourquoi elle avait eu envie de partir en premier lieu, peu importe la destination. « Quand j’étais plus jeune j’accompagnais mon père partout, mais c’était surtout en Australie. Et quand je partais avec ma mère j’avais pas le droit de sortir de ma chambre d’hôtel sans escorte, j’ai pas vu grand chose. »

Ella rejoint ensuite Grace sur son siège, envisage une seconde de s'asseoir sur ses genoux mais sa taille l’en dissuade autant que le regard des gens dans l’aéroport, même plutôt dépeuplé. Elle rit des bêtises de son amante et se lamente immédiatement de ne pas avoir connu Grace plus tôt. « J’espère qu’il y a des photos de ça. » Elle se rapproche du mieux qu’elle peut, les bras autour de son cou en reposant son visage sur l’épaule de Grace, son ventre qui se soulève contre elle à chaque inspiration. Elle ne regrette qu’une chose, c’est que dans cette position, elle ne peut pas voir la réaction et son visage. Ce visage dont, lui semble-t-il, elle est tombée précipitamment et inconditionnellement amoureuse. Ella se redresse alors soudainement pour reprendre sa position initiale. « Faire de la plongée, prendre de la drogue, partir en kayak sur une île, passer la nuit sur la plage, faire une randonnée à cheval, une course dans un aéroport ça me semble pas mal aussi. Tiens passe-moi le rhum… » Coup d’oeil en direction de son amante, à l'affût de la moindre de ses réactions. Lorsqu’elle a terminé, Ella passe lentement son pouce sur ces lèvres qu’elle aime tant. Grace a un effet surnaturel sur elle, au-delà de toutes les drogues.

« Te retourne pas, mais derrière toi, on nous regarde depuis tout à l’heure. A mon avis, ils vont pas tarder à venir nous voir. Tu veux qu’on s’embrasse pour les mettre mal à l’aise? » Entre le moment où Ella lui offre un sourire taquin et celui où elle relève les yeux, ils ont déjà fait trois mètres de plus. « Ils arrivent. » Elle se sépare complètement de Grace et, droite sur sa chaise, elle essaie de contrôler les expressions de son visage pour paraître le plus sobre possible. Cette idée qui l’obsède parfois revient la préoccuper, celle qui est de tout quitter à nouveau, partir s’exiler, se réfugier en ermite quelque part où elle ne serait jamais dépendante de personne ou de quelconque besoin matériel. Alors mentalement, elle rassemble souvent ses affaires dans un sac, puis elle se retrouve toujours assise sur son lit, à se questionner sur où elle pourrait bien se rendre, puis le découragement et le désistement surviennent. Elle sait pertinemment qu’elle a appris à être incapable de pouvoir le faire. Elle aurait toujours trop besoin de Grace, d’art, de son argent, des autres, elle aurait toujours trop besoin de cette influence qu’elle exerce, et la seule manière de la faire disparaître, c’est de la laisser l’engloutir à tout jamais. Face à cette interruption, Ella se demande aussi comment Grace recevrait-elle cette nouvelle vie qui va lui être imposée, et Ella ne peut que baisser la tête et rougir, de honte ou de culpabilité, elle n'en est pas certaine. « Bonsoir… » lance-t-elle ensuite, à peine surprise de démarrer la conversation avec des inconnus.

@Grace Coughlin



Revenir en haut Aller en bas
Grace Coughlin
Grace Coughlin
le coeur fragile
le coeur fragile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (12/10).
SURNOM : coughlin, pour tous ses potes et collègues. gracie pour sa famille qui la voit pas grandir.
STATUT : tombe doucement amoureuse d'ella. il s'avère qu'en fait, elle ne contrôle pas grand-chose.
MÉTIER : à ça d'envoyer bouler son job de photographe de plateau pour se consacrer au photojournalisme. pas très sûre d'elle-même pourtant.
LOGEMENT : #47 james street, fortitude valley.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Tumblr_oylqzoNCAK1vuv9bpo1_250
POSTS : 1823 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : "les avc c'est un truc de vieux", qu'on lui avait dit, et elle y a bêtement cru. sa main droite repliée et sa démarche déséquilibrée perdurent comme témoins de son inconscience passée. un bête accident qui n'arrive qu'aux autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 6/5 pris

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 7caa1f8acdb4c96621db1f975e04330e40f9c6c8
ELLA#4 #3 i want you to stay, and if I try my hardest, would you look my way? let me take your heart, love you in the dark – no one has to see.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 200
JORACE#5 the brother of my heart lives in you, i know ; as long as they beat i will always have a safe retreat.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 33ur
GRISY#6 it’s a dangerous business, going out your door. you step onto the road, and if you don’t keep your feet, there’s no knowing where you might be swept off to.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Mm5t
TEAM GRISY someone came up to me and said, young man, take a walk up the street, there's a place there called the YMCA, they can start you back on your way.

GaïaSixtine (fb)Leena (ua espace)Heather#2

---

Race of Australia : jackisaac#2kieran & elias & isaaceveisaac#3isaac#6la course folle
RPs EN ATTENTE : Adèle • Chloe • Justin • Raph •
RPs TERMINÉS : Lola#1 (fb)GregAsh (event)Lola#2 (fb)Nico (event)Jordan #2 (event)Lola #3Lola#4 & Ginny & Jill & AudenJessian #1Lola#6Heather#1 (fb)rp expositionLola#8Jordan#4Jordan#1 (fb)Jessian#2Jill & Bailey & Lola#5LéonieIsaac#1 (ROA)Greg, Sienna & Isaac#2 (ROA)CrystalKane (ROA)Isaac#4 (ROA)Isaac#5 (ROA)Kane#2 (ROA)Ella#1Mira#1 & Jordan#3Ella#2Jessian#3
PSEUDO : (an)kana
AVATAR : adelaide kane la parfaite
CRÉDITS : ava (c) amor fati, crackships (c) greg/mira
DC : irina la ruskov éventreuse et ellie la viking
INSCRIT LE : 30/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27680-grace-c-bite-your-face-to-spite-your-nose https://www.30yearsstillyoung.com/t32235-lostmyhead-grace-irina-ellie https://www.30yearsstillyoung.com/t27917-grace-coughlin https://www.30yearsstillyoung.com/t28955-grace-coughlin

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyLun 24 Aoû - 22:51



Elle suppose qu'il y a une bonne raison à leur présence ici, que quelque part c'était écrit ou bien explicité d'une façon qu'elle n'aurait pas loupé, eut-elle prêté davantage attention ; mais en vérité, Grace n'a aucune traître idée de ce qu'elle fiche ici. Ce qu'elle sait, et ça lui suffit, c'est qu'elle se sent à sa place. Qu'il lui semble presque logique de poser sa tête sur l'épaule d'Ella dans le bus et de prendre sa main, évident qu'elles se retrouvent dans l'aéroport à deux heures du matin en direction d'Hobart sans aucune idée de ce qu'elles allaient y faire ni comment elles allaient s'en sortir ; intrinsèquement accepté que cette soirée avait commencé à profondément changer quelque chose en elles et qu'il n'y avait plus de marche arrière possible. Tout est exactement à sa place et Grace nage dans une quiétude qui l’effraierait, si elle n'était pas aussi solide sur ses jambes, aussi à l’aise sur ses bases. La dernière fois qu'elle s'est retrouvée à l'aéroport de Brisbane, c'était pour aller à Reykjavik avec Lola. Une impulsion, une de plus, un saut dans le vide ni plus ni moins – son premier voyage à l’étranger depuis son AVC et sa plus grande crainte. Tout était alors aux antipodes d’aujourd’hui, l’incertitude avait été maître-mot de leur séjour et Grace avait eu tout le mal du monde à s’y faire. Non : ce soir, l’aéroport aurait très bien pu être son refuge et Ella son chez-elle. Peut-être qu’il n’y avait pas à chercher plus loin que ça.

« Quand j’étais plus jeune j’accompagnais mon père partout, mais c’était surtout en Australie. Et quand je partais avec ma mère j’avais pas le droit de sortir de ma chambre d’hôtel sans escorte, j’ai pas vu grand chose. »

Elle hoche distraitement la tête : ni sa mère ni son père n’avaient jamais embarqué aucun des trois enfants Coughlin dans leurs voyages d’affaire mais si déplacements il y avait eu, c’est comme ça que Grace se les serait figurés - 100% travail, aucune visite si ce n’est le lobby d’un hôtel pompeux et un accompagnement aux rendez-vous soporifiques des parents. Cette rétrospective la force à apprécier un peu plus leurs week-ends gardés par la voisine, puis par elle-même, où les trois gamins s’asseyaient devant des séries rediffusées et se nourrissaient exclusivement de brownies en sachet. “Et regarde-toi, jusqu’à ce soir t’as une escorte. Ta mère serait fière de toi.” La conversation vire à un ton plus léger, parce qu’il n’est plus question du passé mais de ce qu’elles sont en train de construire, pas à pas, de confessions échangées sur un toit à un voyage improvisé en Tasmanie.

Attends, t’as jamais pris de drogue ?” Elle se redresse subitement, comme si Ella lui avait dit ne pas savoir faire du vélo ; “Ooooh, on va tellement se défoncer ensemble un jour.” Et de préférence, plutôt tôt que tard. Elle lève la tête au ciel, fait mine de réfléchir, puis déclare du ton solennel qu’elle utilise uniquement pour se donner un style sobre en étant bourrée : “On aurait pu prendre un kayak jusqu’en Tasmanie. Si on avait pris beaucoup de dope et des bons gilets de sauvetage avant. On se serait même arrêtées au milieu de l’océan pour faire de la plongée : bam, trois objectifs d’un coup.

Elle est bien trop enthousiaste, bien trop éméchée pour se heurter à la raison ou être dérangée par le groupe qui s'approche d'elles – la photographe accueille la remarque de son amoureuse avec un rire peu discret, qui éclate entre elles et brise la bulle de silence que constituait l'aéroport. “Comme tu es scandaleuse”, qu'elle souffle non sans ironie alors pourtant même qu'elle ne désire que ça – l'embrasser, repousser les inconnus hors de leur monde et profiter de sa présence sans interruption, jamais. Mais voilà, le trio arrive et Grace garde une main assurée sur la bouteille de rhum qu'elle vient de récupérer, carrant les épaules comme pour se préparer psychologiquement à l'impact : il est extrêmement probable que ce soit à des fans d’Ella qu’elles aient à faire, et les regards intimidés ou réprobateurs croisés à leurs dernières rencontres avec ceux-ci l’ont mise en garde contre un discours trop chaleureux. Or les silhouettes qui se dessinent se tournent davantage vers elle que vers son amante et les profils qui finissent de se préciser font remonter un frisson désagréable, moite contre son échine. Elle s’écarte instinctivement d’Ella, contre son propre gré, pour fournir un sourire crispé aux arrivants.

Gracie ! Je me disais bien que c’était toi !

Dan Orsino s’avance vers elle et lui ouvre ses bras comme si c’était la chose la plus naturelle au monde à faire ; Grace n’arrive qu’à répondre à son étreinte avec une expression ostensiblement désorientée. Dan a pris deux ans, perdu du poids et sa barbe auparavant rasée de près s’est garnie davantage. Son entourage d’amis a lui aussi complètement changé. “Salut, Dan. T’avais pas une phobie des avions, toi ?” C’est elle qui temporise avec une légèreté, retarde le sujet phare tout en sachant qu’elle ne pourrait l’éviter. “Ouais, j’étais censé. Je crois qu’ils ont pas trop écouté cette partie…” Il désigne d’un signe de la tête ses amis, en arrière-plan, qui se sont retranchés en arrière-plan pour poursuivre leur conversation. “Et toi ? Repartie dans une secte au Tibet ?” Cette fois c’est un vrai sourire qu’il obtient : “Tasmanie, pour le moment. Mais qui sait, y a sûrement des sectes sympas à visiter aussi…” Elle récolte un rire qui contribue à la calmer : finalement, peut-être qu’ils vont l’éviter, le fameux sujet, peut-être qu’elle pourra s’épargner ça et que la descente brutale d’alcool ne sera que momentanée. Dan, lui, ne prend qu’une demi-seconde à enchaîner, tenant mordicus à sa question : “Et Alex...?” Parce qu’il est incontournable de parler de leur ex en commun, et parce qu’il était impensable qu’on ne lui rappelle pas Alexandria d’une façon ou d’une autre ce soir. Il doit la voir serrer les lèvres, envoie un regard en coin à Ella puis finit d’enregistrer complètement sa présence : “Pardon. Dan, un ami de longue date...enchanté.” Grace laisse Ella retourner la faveur, mais pose une main dans son dos. Le geste est clair : pas d’Alex ce soir. “Pas depuis un moment”, se borne-t-elle à répondre avant que son regard se perde du côté des amis de Dan. Eux, par contre, semblent avoir repéré Ella bien plus rapidement que Dan.

@Ella Matthews :OO:


- i'm HOT
hard to love
obnoxious
terrible


:gayheart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Ella Matthews
Ella Matthews
le poids des apparences
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans, l'entre-deux parfait, et pourtant un peu préoccupée par le fait de vieillir et de se faire remplacer.
SURNOM : Juste Ella, E., et surtout Els pour les intimes.
STATUT : Lovesick about Grace. Can't even pretend to be strong.
MÉTIER : Instafamous, elle-même ne sais pas trop pourquoi ni comment mais ça fonctionne et ça rapporte, et même plutôt bien. Elle ne sait pas non plus pourquoi les gens ont autant de choses à dire sur sa vie privée.
LOGEMENT : Au #28 Parkland Boulevard à Spring Hill. Un loft moderne, très lumineux de type pièce unique et spacieuse en briques.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 8H0VRINH_o
POSTS : 201 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Elle mesure 1,78m. Elle a besoin d'être confortée dans l'acceptation de son orientation sexuelle. Elle est née dans une famille intégriste et renfermée sur ses idées. Elle a forgé en conséquence une attitude en apparence froide et désintéressée. Elle n'a jamais été autant passionnée que par les activités artistiques. Elle est dotée d'un très bon sens de la répartie. Elle reste assez vulnérable et elle a peur de tomber amoureuse et que ça la détruise. Elle voudrait utiliser son influence pour faire bouger les choses politiquement, mais elle ne sait pas comment s'y prendre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : GRACE 04 + 03
JESSIAN 02
RUDY
JORDAN
LENA
KANE
RPs EN ATTENTE : Mia / Dylane
RPs TERMINÉS : GRACE 01 / GRACE 02 / JESSIAN 01

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 X5hd

PSEUDO : BT
AVATAR : Ella Balinska
CRÉDITS : Dea Tacita
DC : /
INSCRIT LE : 30/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32721-your-dream-came-true-everyone-loves-you https://www.30yearsstillyoung.com/t32836-ella-you-freeze-so-soon https://www.30yearsstillyoung.com/t32838-ella-matthews https://www.30yearsstillyoung.com/t32861-ella-matthews

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyMar 25 Aoû - 12:33



Bien avant que Grace ne parte six semaines de rang, quand elle s’absentait, Ella se trouvait ébahie, puis honteuse de constater combien elle lui manquait. Rien ne l’avait préparée à cette sensation toute neuve : la douleur de l’attente. Elle en avait même eu du mal à trouver le sommeil et perdait l’appétit ; qu’elle l’appelle ou qu’elle lui envoie un message n’aurait rien changé, la lire ou l’entendre n'aurait fait qu'aggraver les choses. Elle se surprenait à espérer qu’elle souffrait autant ; pour la première fois de sa vie, il lui importait de compter vraiment pour quelqu’un. Cette sensation était pire qu’une intoxication. Au début, elle l’avait considérée comme une simple expérience, un truc agréable, sans complication. Elle avait cru possible de la maîtriser. Mais elle s'insinuait partout. Elle finissait par colorer toutes les pensées. Elle créait un manque et, pour Ella, qui y succombe pour la première fois à vingt-cinq ans, le choc est grave. Elle n’avait jamais envisagé se retrouver dans cette situation-là, en cet instant précis, parce que plus d’une fois, Ella avait fini par se convaincre, tous les matins alors qu’elle détestait se lever tôt pour faire mine de travailler, que ce qu’elle ressentait pour Grace n’existait pas vraiment. Mentir à ses proches la blessait et elle détestait trouver ça si facile, mais dans sa carrière, c’était devenu une seconde nature. Alors elle essayait d'étayer ses mensonges avec la perspective que Grace ne soit rien qu’un autre mensonge. Par conséquent, fidèle à elle-même, elle n’essayait de ne lui montrer qu’indifférence, et ça avait semblé lui suffire.

A sa surprise, elle se rend compte que ce sont les petits détails qu’elle apprécie le plus chez Grace. Elle aime l’observer lorsqu’elle s’enfonce dans son siège et fait mine de réfléchir, ou les rictus sur son visage, le mouvement de ses sourcils lorsqu’elle parle, son enthousiasme lorsqu'elle lui propose de partir en kayak. Elle absorbe ces détails, les classe dans une bibliothèque imaginaire. Grace rit, et Ella se sent abominablement heureuse ce qui, presque inévitablement, fait naître une tristesse en elle quand elles se font interrompre. Elle découvre qu’ils se connaissent, et ça paraît extraordinaire à Ella d’être entourée de gens normaux, heureux de partager une bonne soirée. Elle sourit à l’inconnu qu’elle découvre être une ancienne connaissance de Grace. Néanmoins, Ella remarque immédiatement la différence dans le comportement de son amante. Un mouvement, même infime, pour se dégager d’elle, mais qui l'interpelle. Et même si elle soulève la perspective que ça soit pour protéger leur vie privée, elle ne peut pas passer à côté de la sensation désagréable qui vient l’agiter. Dans sa tête elle a trouvé le moyen de créer un univers seulement occupé par Grace et elle, et leur désir et leurs sentiments, et Dan est un choc désagréable. Elle sait que les ex de Grace sont inévitables, mais elle sent poindre une angoisse familière. A croire qu’il ne pouvait jamais en être autrement, et tout à coup elle ne se sent plus à sa place. Finalement, elle en conclut que c’est l’alcool. Comment expliquer autrement cette nausée qui s’infiltre en elle ? Elle voudrait passer le bras autour de la taille de Grace et la serrer contre elle pour se tenir chaud mais elle s’empêche de le faire quand elle sent la main que Grace voudrait sans doute rassurante dans son dos. « Ella. Je suis, euh... » Comment Grace l’aurait-elle présentée ? Comme Grace l’avait présentée jusqu’à présent ? « ...une amie. » Elle soupire franchement, dépitée. Elle n’a pas besoin de lui poser la question, elle sait de quoi la conversation est faite. Et de retour dans sa peau d’avant, dans l'impassibilité, ce talent qu’elle a développé jusqu’à la perfection, elle se sépare de Grace comme si c’était la chose la plus facile du monde.

Alex. Le nom est tatoué en face de ses yeux. Elle ne comprend pas pourquoi elle se sent de cette façon alors Grace ne lui a jamais donné de raisons de douter d’elle, et cette réaction la bouleverse autant que sa cause. Elle sent son coeur battre contre sa cage thoracique et s’efforce d’ignorer la vague sensation de nausée au creux de son estomac, elle se retire lentement de son siège, la présence de Grace laissant une chaleur douloureuse dans son sillage. Elle sait qu’elle ne devrait pas y accorder d’importance, et avec le recul, elle aurait pu se dire que l’alcool avait sacré part de responsabilité. Elle se relève complètement et part un peu plus loin pour observer les tableaux d’affichage. Elle n’étudie pas vraiment les heures et les destinations, puis elle s’intéresse à des prospectus, qu’elle replace soigneusement après les avoir touchés. Elle sent une présence près d’elle, et elle sait que ce n’est pas Grace, parce qu'elle aurait reconnu son approche, elle aurait senti son parfum. La main qui tient le prospectus tremble et ses yeux larmoyants reprennent leur habituel vide en se tournant vers l’inconnu. Il jette un coup d’oeil rapide derrière lui, puis retourne son attention vers Ella : « Moi c’est Noah. Vous allez où ? » Elle hausse les épaules, indifférente - en apparence : « En Tasmanie, je crois. » Il l’observe l’air pensif et se gratte dubitativement la mâchoire. Ella espère qu’il remarque son apathie totale et qu’il soit rapidement dissuadé de poursuivre la conversation - si tant est qu’il soit en état de remarquer quoi que ce soit. « J’ai l’impression de t’avoir déjà vue quelque part. T’en veux un peu ? » Il lui tend une fiole de whisky qu’elle toise un instant. Un coup d’oeil en direction du reste de la bande suffit à lui faire comprendre qu’ils sont bien aussi éméchés qu'elles. Elle se saisit de la bouteille et avale trois gorgées sans le quitter des yeux. Il hausse les sourcils : « T’as une sacré descente. » « On a prit de l’avance. » « Vous faisiez quoi ? » « On était à la piscine. » Il fronce les sourcils, affiche un air confus, puis constate : « Tu parles pas beaucoup. Tu veux aller te promener dehors ? » C’est à ce moment là qu’elle décide qu'elle en a assez de cette sensation et qu'elle ne voit pas plus d'inconvénients à aller discuter dehors avec lui que de rester pantoise devant le tableau des départs. Elle acquiesce alors silencieusement et revient sur ses pas. Au moment de se saisir de la bouteille de rhum elle jette un coup d’oeil glaçant vers Grace puis s’échappe à l’extérieur de l’aéroport, Noah s'engageant à sa suite.

@Grace Coughlin sorry not sorry



Revenir en haut Aller en bas
Grace Coughlin
Grace Coughlin
le coeur fragile
le coeur fragile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (12/10).
SURNOM : coughlin, pour tous ses potes et collègues. gracie pour sa famille qui la voit pas grandir.
STATUT : tombe doucement amoureuse d'ella. il s'avère qu'en fait, elle ne contrôle pas grand-chose.
MÉTIER : à ça d'envoyer bouler son job de photographe de plateau pour se consacrer au photojournalisme. pas très sûre d'elle-même pourtant.
LOGEMENT : #47 james street, fortitude valley.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Tumblr_oylqzoNCAK1vuv9bpo1_250
POSTS : 1823 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : "les avc c'est un truc de vieux", qu'on lui avait dit, et elle y a bêtement cru. sa main droite repliée et sa démarche déséquilibrée perdurent comme témoins de son inconscience passée. un bête accident qui n'arrive qu'aux autres.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : 6/5 pris

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 7caa1f8acdb4c96621db1f975e04330e40f9c6c8
ELLA#4 #3 i want you to stay, and if I try my hardest, would you look my way? let me take your heart, love you in the dark – no one has to see.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 200
JORACE#5 the brother of my heart lives in you, i know ; as long as they beat i will always have a safe retreat.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 33ur
GRISY#6 it’s a dangerous business, going out your door. you step onto the road, and if you don’t keep your feet, there’s no knowing where you might be swept off to.

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Mm5t
TEAM GRISY someone came up to me and said, young man, take a walk up the street, there's a place there called the YMCA, they can start you back on your way.

GaïaSixtine (fb)Leena (ua espace)Heather#2

---

Race of Australia : jackisaac#2kieran & elias & isaaceveisaac#3isaac#6la course folle
RPs EN ATTENTE : Adèle • Chloe • Justin • Raph •
RPs TERMINÉS : Lola#1 (fb)GregAsh (event)Lola#2 (fb)Nico (event)Jordan #2 (event)Lola #3Lola#4 & Ginny & Jill & AudenJessian #1Lola#6Heather#1 (fb)rp expositionLola#8Jordan#4Jordan#1 (fb)Jessian#2Jill & Bailey & Lola#5LéonieIsaac#1 (ROA)Greg, Sienna & Isaac#2 (ROA)CrystalKane (ROA)Isaac#4 (ROA)Isaac#5 (ROA)Kane#2 (ROA)Ella#1Mira#1 & Jordan#3Ella#2Jessian#3
PSEUDO : (an)kana
AVATAR : adelaide kane la parfaite
CRÉDITS : ava (c) amor fati, crackships (c) greg/mira
DC : irina la ruskov éventreuse et ellie la viking
INSCRIT LE : 30/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27680-grace-c-bite-your-face-to-spite-your-nose https://www.30yearsstillyoung.com/t32235-lostmyhead-grace-irina-ellie https://www.30yearsstillyoung.com/t27917-grace-coughlin https://www.30yearsstillyoung.com/t28955-grace-coughlin

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyMer 26 Aoû - 23:00



L’arrivée de Dan dans leur bulle commence à la fragiliser avant que la conversation ne dérive sur Alexandria et ne l’éclate complètement. Grace se dandine d’un pied sur l’autre, mal à l’aise : l’aéroport, c’est bien le dernier endroit où elle se serait attendue à croiser un des seuls proches de son ex à être au courant de son existence. Que celui-ci ne soit visiblement pas au parfum de leur rupture, c’est encore un autre choc. Dan est grand, toujours resplendissant et il lui rappelle un complexe d'infériorité qu'elle pensait pourtant avoir digéré – Grace contemple son mètre quatre-vingt dix avec un air circonspect, presque intimidé ; au point qu'elle ignore comment inclure Ella dans la conversation ni comment retrouver leur bulle d'intimité dans laquelle elle était si bien. Comment lui dire ? Voici Dan, l’ex de mon ex, son meilleur ami depuis toujours, brillant en à peu près tout ? Elle caresse brièvement l’idée d’une sincérité désarmante, qui la repousse rapidement - trop soudaine, trop de contexte manquant, ou bien des heures d’histoires pour lesquelles Ella n’était pas prête. Elle se contente de laisser les choses se faire : Dan et Ella se présentent l’un à l’autre, s’échangent des sourires gênés qui ancrent davantage l’ambiance tendue. Une amie. Le ton pincé, embarrassé d’Ella ne lui échappe pas, mais pour une raison qu’elle ne s’explique pas, elle ne le relève pas immédiatement, se contente plutôt de la laisser partir sans rien tenter pour la garder près d’elle.

S’il relève, Dan, lui, ne commente absolument pas, tout concentré qu’il est sur leurs retrouvailles. Il lui offre son éternel sourire chaleureux, celui qu’elle avait toujours décrié comme paternaliste avant de ne le prendre que pour ce qu’il était : un élan de bonté pure et sans arrières-pensées à toute personne qu’il portait un tant soit peu dans son coeur. “Tasmanie, alors. Vacances entre potes ?” Sourire crispé aux lèvres, Grace n’ose plus démentir : comment le faire sans passer pour une idiote ? Un hochement de tête rapide confirme sa supposition au jeune homme et elle lui retourne la question : “On revient d’Allemagne. On faisait l’enterrement de vie de jeune homme de Gus.” Il désigne d’un mouvement discret de la tête un membre de son groupe, laissant Grace se demander qui avait le fric pour s’offrir un événement de maximum 48h à l’autre bout du monde. “Et toi, des nouvelles d’Alex ?” Sa voix se brise en pleine phrase parce qu’elle n’a même plus l’habitude de prononcer ce prénom et qu’il lui brûlerait presque les lèvres. “Non, plus vraiment depuis qu’elle vit à Brisbane. Je pensais que t’en aurais davantage…” Il hausse les sourcils, s’efforce de ne montrer aucune surprise face à son vague haussement d’épaules. “Pas tellement. Ca va faire deux ans qu’on n’est plus ensemble, tu sais.” Le silence s’impose entre eux comme une chape de plombs, à peine brisé par les éclats de voix qui leur parviennent de derrière. La bulle est revenue, mais maintenant, c’est pour aspirer tout son oxygène.

Ah. Je m’en doutais un peu.” Elle sursauterait presque quand Dan répond, ostensiblement mal à l’aise, grattant sa nuque du bout des ongles. “C’est con, Gracie. Je pensais vraiment que…

Il n’a pas à continuer : elle hoche la tête pour lui couper la parole. Elle aussi, pensait qu’Alexandria sortirait du placard pour elle, pour elles, qu’elle faisait bien d’attendre et que ça paierait. Elle aussi, voyait aussi loin qu’un mariage, malgré tous leurs problèmes, parce qu’elle s’imaginait que c’était le genre de trucs qui se réglaient en grandissant. Elle non plus, n’avait pas vu venir l’écueil avant qu’elle ne le formule d’elle-même. Elle non plus ne s’était pas rendue compte qu’elle était à bout. “Enfin, c’est des choses qui arrivent.” Il semble sincèrement surpris, Dan, et pour voir qu’il n’y a que lui vers qui Alex se tournait, elle se demande combien celle-ci a pu lui parler de leur rupture. “J’vais y retourner avant qu’ils ne cassent un écran. On va boire un verre un de ces quatre ?” Grace retrouve un semblant d’aplomb, ce qui suffit pour faire un sourire pas trop alambiqué, et ne répond à sa question que d’un hochement de tête vague pour conclure une de ces promesses qui ne se tiennent jamais. “Prends soin de toi, Dan.” Leurs chemins se séparent et rien que comme ça, elle retrouve l’air qui lui manquait, et entretemps, il est devenu dense, âpre et reste posé sur sa langue comme un voile de mort qui ne se décolle pas.

Quand elle se retourne enfin, c’est pour découvrir qu’Ella n’est plus là. Tour complet sur elle-même : sa ligne de mire est trop courte pour l’atteindre et Grace n’a aucune idée de comment la retrouver. Elle sort son portable, inspecte ses messages et appels manqués pour voir si une justification aurait pu lui parvenir - rien de la sorte. C’est elle qui l’appelle, avant de se rendre compte que de leurs affaires, seule la bouteille de rhum a disparu. Ses lèvres se pincent, ses jambes luttent pour retrouver leur stabilité malgré l’alcool et la porter jusqu’aux toilettes, puis vers les distributeurs avant qu’elle ne tente l’extérieur. Là se trouve la figure courbée de son amante, flanquée d’un homme plus petit qui frotte ses cheveux bouclés en signe d’embarras manifeste. Grace hésite à se manifester, songe un instant à faire demi-tour et trop tard, déjà, car l’inconnu a profité de son instant de flottement pour se rapprocher d’Ella et elle se racle la gorge de la façon la moins classe possible pour attirer leur attention. Le regard vert du garçon croise le sien et elle le harponne, glaciale, sûrement bêtement vexée ; lui sonde sa nouvelle compagnie du regard pour connaître la marche à suivre. “Si tu cherches tes potes, ils vont bientôt partir.” Sa voix est cassante, sans appel, mais elle est incapable de déterminer si elle est plus en rogne contre Ella, contre l’inconnu un peu trop proche d’elle ou bien contre elle-même. Non sans mal, l’inconnu prend congé d’elles, tente maladroitement de récupérer le numéro de la jeune femme avant de s’éloigner penaud et malgré le frais de l’extérieur, malgré ses cheveux encore humides, Grace découvre son coeur étreint dans un carcan qui l’étouffe. Peut-être que c’est ça, qu’elle serre dans ses poings. “Je te dérange ?

@Ella Matthews EXCUSE TOI OUAIS this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 2078041801


- i'm HOT
hard to love
obnoxious
terrible


:gayheart::
 
Revenir en haut Aller en bas
Ella Matthews
Ella Matthews
le poids des apparences
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans, l'entre-deux parfait, et pourtant un peu préoccupée par le fait de vieillir et de se faire remplacer.
SURNOM : Juste Ella, E., et surtout Els pour les intimes.
STATUT : Lovesick about Grace. Can't even pretend to be strong.
MÉTIER : Instafamous, elle-même ne sais pas trop pourquoi ni comment mais ça fonctionne et ça rapporte, et même plutôt bien. Elle ne sait pas non plus pourquoi les gens ont autant de choses à dire sur sa vie privée.
LOGEMENT : Au #28 Parkland Boulevard à Spring Hill. Un loft moderne, très lumineux de type pièce unique et spacieuse en briques.
this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 8H0VRINH_o
POSTS : 201 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Elle mesure 1,78m. Elle a besoin d'être confortée dans l'acceptation de son orientation sexuelle. Elle est née dans une famille intégriste et renfermée sur ses idées. Elle a forgé en conséquence une attitude en apparence froide et désintéressée. Elle n'a jamais été autant passionnée que par les activités artistiques. Elle est dotée d'un très bon sens de la répartie. Elle reste assez vulnérable et elle a peur de tomber amoureuse et que ça la détruise. Elle voudrait utiliser son influence pour faire bouger les choses politiquement, mais elle ne sait pas comment s'y prendre.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : GRACE 04 + 03
JESSIAN 02
RUDY
JORDAN
LENA
KANE
RPs EN ATTENTE : Mia / Dylane
RPs TERMINÉS : GRACE 01 / GRACE 02 / JESSIAN 01

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 X5hd

PSEUDO : BT
AVATAR : Ella Balinska
CRÉDITS : Dea Tacita
DC : /
INSCRIT LE : 30/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32721-your-dream-came-true-everyone-loves-you https://www.30yearsstillyoung.com/t32836-ella-you-freeze-so-soon https://www.30yearsstillyoung.com/t32838-ella-matthews https://www.30yearsstillyoung.com/t32861-ella-matthews

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 EmptyJeu 27 Aoû - 21:27



Depuis qu’elles ont quitté la librairie, un ciel d’un noir profond et uniforme pèse sur la ville. Il fait froid, elle grelotte, les lumières lui paraissent faibles autour d’elle. Et le bruit, encore davantage. Noah s’approche, elle se recule : ils perpétuent ce numéro pendant deux bonnes minutes. Ella s’efforce de lui afficher son désintérêt mais elle sent qu’il commencera bientôt à perdre pied si elle ne dit rien. « Je… » Elle prend une profonde inspiration, inhale l’odeur de son déodorant pour homme, l’observe du coin de l’oeil pour se rappeler pourquoi ça la rebute. Il hausse les sourcils, attend patiemment la fin de sa phrase. Quelques mois auparavant elle aurait sûrement succombé à la panique, à la facilité et se serait réveillée le matin dans son lit, malade d’elle-même. Elle ne sait pas si elle doit se réjouir ou non d’être différente désormais. « Oui… ? » fait-il, toujours aussi proche après un silence lourd et qui lui rappelle pourquoi elle a préféré s'échapper à l’extérieur. Il n’obtient pas de réponse parce que l’arrivée de Grace vient la paralyser, puis elle jette un coup d’oeil à Noah qui regarde son amante : un instant, il a l’air franchement décontenancé, il est intimidé par Grace, ça crève les yeux. Et si elle n’avait pas été aussi bouleversée Ella n’aurait pas hésité à afficher une moue insolente, et quelque peu fière de son stratège. Comme si elle s’y entendait pour porter le fer dans la plaie, elle lui tourne ostensiblement le dos, sans un mot, sous le prétexte d’adresser un sourire d’adieu à Noah. Pas de meilleur moyen d'enclencher l’annonce d’une dispute.

Elle se retourne finalement avec peine et voit le visage de Grace dans la nuit. Quelque chose de lourd pèse sur sa poitrine. A sa question, le premier instinct d’Ella est de feindre l’indifférence pour se défendre. C’est sa réaction naturelle et, avec n’importe qui d’autre, elle ne se serait pas gênée. Mais plus avec Grace. Son affection pour ce genre de réaction lui semble excessive et puérile en sa présence. Elle voit l’expression de son regard, sa voix, sa posture, son poing serré. Grace veut plus qu’une réponse, elle veut une explication, et sans doute convaincante : elle est en colère, et ce qui aurait dû dissuader Ella ne fait que l’encourager à la provocation. Elle hausse les épaules accompagnant un « Pas spécialement. » qui aurait tout aussi bien pu sonner comme froid et distant tu fais ce que tu veux, free country. « J’avais besoin de prendre l’air. » Elle ne ment qu’à moitié, ne s’interroge pas plus que ça sur les raisons qui la poussent à omettre ce qui la dérange, et décide que pour l’instant, elles doivent être valables. Elle n’arrive pas à se défaire de cette sensation désagréable dans le fond de sa gorge et qui semble prendre de plus en plus d’ampleur à chaque fois qu’elle tourne les yeux vers Grace. Alors, elle évite de la regarder en lui tournant de nouveau simplement le dos. Elle joue de son pied avec un caillou sur le sol, doit vraisemblablement sembler s’y intéresser, et c’est pour ne pas avoir à affronter le fait qu’elle s’était projetée bien loin en Tasmanie, avec Grace. Au-delà d’une virée en kayak il y aurait aussi eu des bains de minuit, des nuits blanches dans un hôtel bien trop luxueux passées à discuter et faire l’amour, jouer les touristes dans les recoins les plus sauvages. Ce caillou, c’est pour pour éviter d’admettre que l’arrivée du certain Dan a eu l’effet d’une claque lui rappelant qu’elle s’était laissée emballée avant de la ramener sur terre avec l'évocation d'un seul nom. Ça avait duré une fraction de seconde, rien de monstrueux n'avait été dit, mais l’effet était colossal. Pour la première fois depuis leur relation, elle se sent fragilisée, blessée. Elle a du mal à mettre au point sa vision, et quand c’est fait, elle comprend que c’est parce que ses yeux sont pleins de larmes.

Elle a toujours essayé de résister à ce genre de moment. Intellectuellement, du moins. En pratique, ils ne se sont jamais produits. Elle n’a jamais laissé faire. Elle n’a jamais laissé quiconque s’approcher parce que c’est plus facile et plus sûr ainsi. Ni ses parents, ni ses exes, ni ses amis. Elle est terrifiée de s’ouvrir à qui que ce soit. C’est le meilleur moyen de devenir vulnérable. Mais c’est différent désormais. Force est de constater que ses doutes ne sont jamais restés très loin, mis en exergue par l’alcool - qu’elle continue de boire nonchalamment. Elle n’a aucune idée de ce que Grace a vécu avec d’autres avant elle, et elle remarque également qu’il n’y a pas de raison qu’elle diffère soudainement de ce qui l’a qualifié pendant tout ce temps : un simple plan cul. Elle se retourne vers la cause de tous ses maux et face au constant rappel de sa beauté, elle tombe en panne sèche. Elle ne veut pas laisser le silence s’installer alors elle se mord la lèvre pour gagner du temps, puis reprend la parole avec un sourire triste : « T’es parfaite, Grace. » Elle marque une brève pause pour soupirer, hausser les épaules pour appuyer ses propos et, sans laisser le temps à Grace d’intervenir, elle reprend : « Et... je pense que je t’ai aimée bien avant de te l’avoir dit et même de l’avoir réalisé. Et moi je… je sais pas si je serais un jour à ta hauteur, ou à la hauteur de tes exes et… même si on a le meilleur sexe du monde, j’ai pas l’impression d’être assez mature pour toi. Tout est si… nouveau. Et regarde nous, on n’a rien en commun ! » Il y a un bref moment où elle déglutit, réfléchissant à la meilleure manière de l’appréhender mais c’est trop tard, Ella s’est approchée progressivement, jusqu’à envahir l’espace personnel de Grace. « J’ai l’impression d’avoir deux vitesses : d’apprendre à pas de bébé tout en essayant de foncer la tête la première sans réfléchir. Même en tombant amoureuse de toi, je suis pas tombée petit à petit, ça a été brutal, comme notre rencontre et c’est arrivé d’un coup et je sais pas si j’arriverai à avoir de demi-mesure, jamais, et ça me fait peur... J’ai vingt-cinq ans et j’ai encore rien vu, rien fait, et tu vas te lasser de moi, et un jour tu parleras de moi comme toi et tes potes parlez de tes exes et ça me brise le coeur parce que je t’aimerai toujours et que j’ai aucune modération et que toi t’as besoin de temps et que je suis incapable de me contrôler avec toi ou pour toi parce que j’ai envie d’être avec toi tout le temps et ça m’étouffe et ça va t’étouffer, c’est sûr. » Elle réalise qu’elle est en train de pleurer en s’arrêtant pour reprendre son souffle. Elle affiche alors un air perplexe, sans doute parce qu’elle n’est pas habituée à un tel déballage, et elle se sent rougir, s’apprête à revenir sur ses paroles, mais elle en a déjà tellement dit. Elle se retourne alors, impossible de retrouver l’expression stoïque dont elle aurait besoin et s’échappe quelques mètres plus loin. « Rappelle-moi de plus jamais faire de mélanges d’alcools. » marmonne-t-elle, sans doute davantage pour elle-même que pour son amante.

@Grace Coughlin this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 2340009788



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4) - Page 3 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

this is for lovers, running away, just for today (ella&grace#4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong
-