AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (ichabod) there’s no room for you here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kieran Halstead
Kieran Halstead
le paumé de service
le paumé de service
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un ans (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : le premier qui tente « kiki » aura le droit aux aboiements et autres morsures qui vont avec le surnom.
STATUT : il devait lui dire oui le 18 avril. il a voulu la fuir, elle ne cesse de le hanter depuis.
MÉTIER : dessinateur/scénariste de comics attendant de devenir le prochain stan lee, enseignant d'arts visuels pour payer les jeux vidéo.
LOGEMENT : adieu la famille d’accueil, il squatte désormais au 178 oxlade drive (f. valley) avec sa meilleure amie, fiona.
(ichabod) there’s no room for you here Tumblr_pbuq19GJJ71wkzcn7o3_400
POSTS : 808 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (ichabod) there’s no room for you here Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

(ichabod) there’s no room for you here Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.

(ichabod) there’s no room for you here Tumblr_mr3w6b0cUN1rt3g7zo2_250
kiesla ⊹ i'm only up when you're not down don't wanna fly if you're still on the ground.

(ichabod) there’s no room for you here Gif?url=https%3A%2F%2Fimages.hellogiggles.com%2Fuploads%2F2016%2F08%2F18063659%2Frelationship-1
autumn ⊹ people said i'd be dead from the sorrow that i felt when you left, but i lived, ain't that nice ?

ichabod (2001)keith (2019)hannah (2019)dylanehalseyjessalynivy #4elias #6elias #7 & ava #1lexluciaava #2projet xraphael #3

(16/06)
j'ai jamais été douée en maths, pardon

(ichabod) there’s no room for you here Mm5t
RACE OF AUSTRALIA
birdie & eliasjacob & eliaselias #2ivy #3sienna #1elias #5team grisy

(ichabod) there’s no room for you here 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244

RPs EN ATTENTE : tommy › rudy › lena › victoria › rhea › ana
RPs TERMINÉS : raphael (2015)eve #1raphael

abandonnés
miranmavi

(ichabod) there’s no room for you here Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1ivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #3suite s2elias #4
AVATAR : dan bb smith.
CRÉDITS : homemade (ava), flowerysl (gifs), cham & padawan & bleeding_light (crackships), loonywaltz (ub)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et la pile électrique (alfie maslow).
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) there’s no room for you here Empty
Message(#) Sujet: (ichabod) there’s no room for you here (ichabod) there’s no room for you here EmptyMer 19 Aoû - 1:41




@ICHABOD BATES & KIERAN ⊹⊹⊹ you’ve been granted three wishes, say goodbye to your mother, your father, your son. i can hear your pulse racing from here, sitting next to this gun beats your heart in your mouth.

En fin de compte, son père avait raison depuis le début. Il n’a aucune force et il pleure comme une fillette. C’est ce qu’il constate alors qu’il a emprisonné Mira dans ses bras, pas suffisamment fort pour qu’elle ne puisse pas s’échapper, et qu’il mouille son épaule de ses larmes. Quitter sa petite sœur est un déchirement ; pas seulement parce que cela implique qu’ils ne grandiront plus ensemble (même si Kieran en est sûr, rien ne pourra jamais les séparer), mais surtout parce que cela ne fait que réactiver une douleur du même acabit – si ce n’est pire – qu’il a vécu il y a presque deux ans, lorsqu’il a dû dire au revoir à ses parents. Il avait mouillé la jupe de sa mère et s’était accroché à la taille de son père ; mais là aussi il avait été trop faible et celui-ci n’avait eu aucune peine à se défaire de son fils pour partir sans se retourner. Il est sûr, pourtant, qu’ils ont aussi mal vécu la séparation que lui et qu’ils n’ont jamais cessé d’espérer que les Halstead soient à nouveau réunis. À peu près comme il était persuadé que le jour où il quitterait ce foyer, ce serait pour retourner vivre avec eux et reprendre possession de sa chambre. Pourtant, c’est bien sa chambre qui est venue à lui, alors qu’il emballe les quelques affaires qu’il compte prendre avec lui chez les Bates (les seules qu’il possède, surtout). Il a un sanglot alors qu’il constate que son kit du petit chimiste n’en fait pas partie, autant que son t-shirt Courage the Cowardly Dog, son favori. Il n’y a pas non plus la photo d’eux que sa mère lui a donné quelques années plus tôt, froissée et presque déchirée, mais jamais loin de lui. Il n’a pas la peluche que l’hôpital lui a donnée à sa naissance, tout comme il ne voit pas la lampe à lave fabriquée en compagnie de l’assistante sociale alors qu’elle lui posait (quand même) beaucoup de questions sur ses parents et la vie à la maison. Il n’y a rien de tout cela ; mais ce n’est pas grave, c’est parce qu’ils ont tout gardé dans sa chambre, là-bas, à Delungra, pour qu’ils retrouvent ses repères le jour où il rentrera.
Ce n’est pas aujourd’hui, c’est sûr, mais c’est bientôt.

Bientôt, comme lorsqu’ils ont promis qu’ils se battraient pour lui. Bientôt, comme la promesse d’un anniversaire passé tous les trois, un vrai cette fois, où ils iraient au cinéma après avoir mangé du gâteau. Bientôt, comme la réponse universelle à chaque fois qu’il demandait quand est-ce qu’il pourrait revenir à la maison. Bientôt, comme l’annonce de leur prochaine visite lorsqu’il avait souligné qu’elles s’espaçaient de plus en plus. Mais bientôt, ça n’a jamais été demain, ni dans un mois, ni même dans une année. Alors, c’est quand, exactement ?

Mais c’est pas grave. Parce qu’il vaut mieux que ce soit bientôt que jamais, alors Kieran ravale ses larmes – parce qu’il faut qu’il y arrive, s’il veut que son père puisse être fier de lui –, continue de ranger ses affaires dans le sac qui contient toute sa vie et prend une dernière fois Mira dans ses bras avant de monter dans la voiture de l’assistante sociale.

Ils sont gentils, les Bates. Maman Bates l’est en tout cas. Elle sourit beaucoup. Il n’a pas l’habitude des gens qui sourient beaucoup et ça lui a fait bizarre au début, avant de comprendre qu’en fait, c’est normal. Papa Bates, il râle beaucoup et il le voit peu. C’est pas grave, il est habitué, ça doit être un truc de papas. Ichabod, c’est un mystère. Il sait qu’il existe, mais il a jamais vraiment participé à tout ça. C’est normal, c’est un truc de vieux tout ça, pas un truc de grand. Parce qu’il est grand, Ichabod, presque dix ans de plus que lui et c’est stressant autant que c’est excitant. Il est enfant unique, Kieran, il paraît qu’en avoir un comme lui c’est suffisant, alors au moins avec Ichabod il saura ce que ça fait d’être deux. Et puis, il fait des trucs d’adulte, Ichabod, il n’aura pas à partager ses jouets et sûrement pas sa chambre non plus.

Est-ce qu’il aura seulement une chambre ?

La réponse est oui. Une grande chambre, un peu trop d’ailleurs, car il y a la place pour un lit et même d’autres meubles. Le lit est plutôt grand, même s’il a l’air bizarre avec cette couverture d’un nouveau genre. Elle est très épaisse et il ne comprend pas l’intérêt d’avoir plus d’un coussin. Il fait le tour de la pièce pendant de longues minutes (heures ?) avant d’être interpellé par madame Bates depuis la cuisine, ce qui lui donne l’autorisation de quitter la pièce. « Kieran ? Je suis désolée mon grand, mais je dois faire un détour en ville avant de t’aider à déballer tes affaires, ça ne t’embête pas trop ? » Et elle sourit, toujours de façon bienveillante, ce qui permet à Kieran de parvenir à formuler un semblant de réponse, après avoir secoué la tête pour confirmer que cela ne l’embête pas. « Oh, oui, je-je vais dans la chambre, en attente que vous reveniez. » En attendant que vous reveniez, mais elle le sait, c’est écrit dans son dossier ; il n’a pas eu un suivi de scolarité classique et cela se ressent dans les lacunes qui sont encore les siennes. « Je bouge pas, oui. » Qu’il anticipe la question avant de faire demi-tour et d’être rattrapé par une main sur son épaule. « Tu sais que tu n’es pas tout seul ? Ichabod est là pour te surveiller. » Face à l’incompréhension du gamin, elle reprend rapidement la parole. « Je veux dire, s’il y a un souci, il est là, alors, ne t’enfermes pas dans ta chambre, d’accord ? » Il fronce légèrement les sourcils avant de secouer vaguement la tête. « Oui, oui, c’est sûr. » Bien sûr. « Et je t’ai déjà dit de me tutoyer. » « Oui, pardon. » Il s’excuse avec un sourire gêné avant qu’elle ne parte et qu’il se retrouve dans le silence et l’angoisse.

L’angoisse qui rend ses mains moites et son front mouillé, sa température corporelle prenant rapidement l’ascenseur alors qu’il se penche avec difficulté pour s’hydrater au lavabo – le problème étant plus dans sa taille que la manière de faire, habituelle. Mais il aimerait prendre un verre avec lui, Kieran, même s'il sait que c'est une règle universelle et qu'il est interdit de boire dans une chambre. Sauf que les verres sont hors de sa portée. S’il y a un souci, il est là. Mais est-ce que cela relève réellement d’un souci que d’aller le déranger pour si peu, pour un caprice ? Il hésite beaucoup, n’ose pas aller l’embêter alors il se contente de prendre la direction de la chambre du plus grand sans jamais osé s’approcher de la porte légèrement entrouverte. Et puis, il fait un pas de plus, un autre, prétend passer dans le couloir pour mieux jeter un coup d’œil à l’intérieur de la pièce, fait quelques allers-retours avant de ralentir le rythme de ses pas, de s’attarder un peu plus lorsqu’il passe devant la porte, pour finalement s’arrêter. Il n’ose pas passer la tête, ni même ouvrir la porte, alors il se contente de rester derrière celle-ci et d’observer d’un œil sur ce qu’il se passe à l’intérieur, avant de se racler légèrement la gorge pour s’annoncer (au cas où il ne l’aurait pas entendu lorsqu’il s’amusait à faire les cent pas). « Euh... salut... ça va ? » Il demande avec un petit sourire ; mais il a soif, Kieran, soit de curiosité aussi et épris d’une envie de découvrir ce grand frère dont il n’a jamais osé rêver. Et tant pis si les présentations sont maladroites ou tristement banales, c’est un adjectif auquel il est habitué, le concernant.


(ichabod) there’s no room for you here OCO9Xmnx_o

(ichabod) there’s no room for you here 383200artist
(ichabod) there’s no room for you here 480954teachers
(ichabod) there’s no room for you here EIhyBXy
(ichabod) there’s no room for you here QqLqwzn
(ichabod) there’s no room for you here NZd8ug4
(ichabod) there’s no room for you here Cn4FJZV
(ichabod) there’s no room for you here XXVvg8f
Revenir en haut Aller en bas
Ichabod Bates
Ichabod Bates
le roi déchu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans, il a roulé sa bosse.
SURNOM : Les gens sont plus à l'aise quand ils l’appellent Icha bien qu'il trouve le raccourci affreux.
STATUT : Solitaire dans l'âme, son style de vie lui interdit de se poser.
MÉTIER : Au milieu du cambouis et des câbles chez Mecanor. De l'autre côté, le monde de l'illégalité ne cesse de le rappeler à lui.
LOGEMENT : #201 Beachcrest Road, Bayside. Loin de l'agitation de la ville.
(ichabod) there’s no room for you here Tumblr_inline_p93pgesnJh1sj4qvu_250
POSTS : 175 POINTS : 540

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Ancien chef du gang des Manthas, il a succédé à son paternel sans avoir son mot à dire ▲ Il lui manque son avant-bras gauche, il ne s'est pas autorisé à faire soigner ses blessures parce que ça l'aurait laissé paraître faible ▲ Rêverait d'avoir une vie normale loin de la drogue ▲ Froid, distant et sévère par obligation ▲ Ne consomme pas de drogues, en aucun cas ▲ Veille sur sa mère hospitalisée, elle est tout pour lui (tu connais Psychose ?)
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (07/05) : joseph (fb 2003)ezraloukieran (fb 2001)alec (fb 2019)rhea #2 (fb 1996)raelyn
RPs EN ATTENTE : (ichabod) there’s no room for you here W51fExv
rheabod ☾ Take a broken love song, keep it by your side, never be lonely. Find a place to hide by the west way, inside the scrubs. How long must we wait? For they're killing us?

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens

Ichabod parle en darkgoldenrod.
PSEUDO : Kaelice
AVATAR : Benedict Cumbersnatch
CRÉDITS : ROGERS. (avatar)
DC : Charlie le tigreau, Auden le rhinocéros, Lily la licorne & Swann le paon
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32292-i-m-the-unreliable-narrator-of-my-own-story-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t32393-ichabod-bates

(ichabod) there’s no room for you here Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) there’s no room for you here (ichabod) there’s no room for you here EmptyMar 25 Aoû - 21:53


Si on était dans un film d’horreur et à en juger par la façon dont je ne cesse de surveiller le nouvel arrivant du haut de la fenêtre de ma chambre, je serais le tueur en série. Il n’y a que les tueurs en série qui font ça et à défaut d’en être un, j’essaye de me dire que j’ai peut être le même pouvoir qu’eux, c’est à dire faire fuir les nouveaux occupants. Jusqu’ici tous les enfants qui ont été sous la garde mes parents (donc de ma mère seulement) ne sont restés que quelques jours à peine mais cette fois-ci elle a bien spécifié pendant de longues et interminables minutes à quel point elle était heureuse de savoir qu’on lui confiait un jeune d’une dizaine d’années pour une période de temps non donnée. Période de temps non donnée, ça sonne comme ‘très longtemps’ si vous voulez mon avis et depuis la récente crise de colère de mon paternel, je ne peux pas risquer d’avoir une seconde âme qui vive à protéger dans cette maison. Je faillis déjà à la tâche avec une seule, je ne veux même pas savoir ce que cela pourrait donner si mon père venait à s’énerver contre le nouveau venu - c’est quoi son nom d’ailleurs ? L’assistante sociale est trop occupée à parler avec ma mère pour trouver le temps de répéter son nom. Je n’entends de toute façon pas grand chose, depuis là haut, et cela me semble impensable que je descende dire bonjour à qui que ce soit. Mon père m’a chargé de vérifier qu’aucune information confidentielle ne fuite pour la journée et c’est là la seule raison pour laquelle il ne m’a pas emmené avec lui sur le terrain comme il dit ; je compte bien remplir ce rôle avec brio.

En bas, ma mère et le nouveau venu discutent comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Moi, je retourne m’allonger sur mon lit, les mains derrière la tête et les yeux fermés, simplement pour me concentrer sur leur voix. Là où sa voix efféminée d’enfant m’aurait attendri, je vais devoir m’en agacer. Là où ses erreurs de langue m’auraient donné envie de l’aider à progresser, je vais devoir m’en moquer. Mentalement, je prépare déjà la liste de tout ce que je vais devoir faire sans que cela ne me ressemble le moins du monde. C’est pour son bien, pourtant. Plus court sera son séjour ici et mieux il s’en portera et un jour, il le comprendra. Lorsque le moteur de la voiture familiale vrombit, je sais qu’elle n’est plus dans les parages et que je n’ai qu’un courte fenêtre de tire pour entrer en action. Par curiosité et contre toutes recommandations de mon paternel, je le laisse pourtant évoluer seul pendant quelques secondes, à l’affût du moindre bruit qui pourrait trahir son occupation du moment. Le parquet grince sous chacun de ses pas et trahit sa position autant que sa démarche : lente, sûrement mal assurée.

Je le soupçonne de monter à l’étage simplement parce que ma mère a trahis ma position ainsi que mon supposé rôle de grand frère modèle que je ne pourrai jamais tenir. J’ai toujours rêvé d’avoir une petite soeur ou un petit frère, la n’est pas le problème : les circonstances de son arrivée et surtout de son séjour ici le sont. Son pas lent passe et repasse devant ma porte, sa silhouette se dessine parfois. Je l’entends ralentir lorsqu’il est devant et accélérer de nouveau au moment de faire demi tour. J’entends ses doigts craquer, parfois, quand ce n’est pas son souffle qui se fait sonore. On dirait moi, le premier jour où j’ai intégré le gang. Comme c’est ironique. J’en viens à me lever du lit pour me poser devant la porte, attendant les bras croisés le moment où il se décidera enfin à venir ouvrir pour demander ce qu’il a à demander (des biscuits, je suis sûr qu’il veut des biscuits parce que vu l’heure, il doit avoir faim). Au lieu de ça, la formulation de sa demande et tout autre et justement … elle n’a rien d’une demande. « Euh... salut... ça va ? » Surpris par cette entrée en matière, je lève un sourcil d’étonnement alors que mon regard s’abaisse de plusieurs dizaines de centimètres de plus que prévu. Je ne pensais pas les enfants de cet âge aussi petit et c’est un sourire que je refrène de toutes mes forces, préférant plutôt venir plonger mes mains dans les poches de mon pantalon. “Ecoute petit morveux, ne prends pas ce que dit ma mère pour acquis.” C’est une erreur de débutant puisqu’elle vit elle même dans un monde fantasmagorique. Il ne faut jamais la croire, jamais. “Tu veux quoi ? Je suis pas là pour te surveiller, c’est faux. Tu fais ta vie et moi la mienne et on se parle pas.” Si on ne se parle pas, il ne sera jamais au courant du secret qui entoura notre famille. Je sais que mon père ne viendra pas vers lui et si de mon côté j’arrive à assez m’endurcir et/ou à lui faire peur, jamais je ne dévoilerai quoi que ce soit non plus. Je dois être assez crédible aujourd’hui pour ne pas risquer aucun problème ensuite, c’est important. “Si t’es assez intelligent, Kristoff, tu demanderas à te trouver une autre famille d’accueil pour petit orphelin éploré.” Là, je ne pense pas qu’il y ait besoin d’explications complémentaires.


(ichabod) there’s no room for you here G7sy
(ichabod) there’s no room for you here 607594mecanor
(ichabod) there’s no room for you here Hod8yO6
(ichabod) there’s no room for you here 2eDseF9
(ichabod) there’s no room for you here D5bNV5u5_o
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
le paumé de service
le paumé de service
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un ans (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : le premier qui tente « kiki » aura le droit aux aboiements et autres morsures qui vont avec le surnom.
STATUT : il devait lui dire oui le 18 avril. il a voulu la fuir, elle ne cesse de le hanter depuis.
MÉTIER : dessinateur/scénariste de comics attendant de devenir le prochain stan lee, enseignant d'arts visuels pour payer les jeux vidéo.
LOGEMENT : adieu la famille d’accueil, il squatte désormais au 178 oxlade drive (f. valley) avec sa meilleure amie, fiona.
(ichabod) there’s no room for you here Tumblr_pbuq19GJJ71wkzcn7o3_400
POSTS : 808 POINTS : 360

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (ichabod) there’s no room for you here Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

(ichabod) there’s no room for you here Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.

(ichabod) there’s no room for you here Tumblr_mr3w6b0cUN1rt3g7zo2_250
kiesla ⊹ i'm only up when you're not down don't wanna fly if you're still on the ground.

(ichabod) there’s no room for you here Gif?url=https%3A%2F%2Fimages.hellogiggles.com%2Fuploads%2F2016%2F08%2F18063659%2Frelationship-1
autumn ⊹ people said i'd be dead from the sorrow that i felt when you left, but i lived, ain't that nice ?

ichabod (2001)keith (2019)hannah (2019)dylanehalseyjessalynivy #4elias #6elias #7 & ava #1lexluciaava #2projet xraphael #3

(16/06)
j'ai jamais été douée en maths, pardon

(ichabod) there’s no room for you here Mm5t
RACE OF AUSTRALIA
birdie & eliasjacob & eliaselias #2ivy #3sienna #1elias #5team grisy

(ichabod) there’s no room for you here 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244

RPs EN ATTENTE : tommy › rudy › lena › victoria › rhea › ana
RPs TERMINÉS : raphael (2015)eve #1raphael

abandonnés
miranmavi

(ichabod) there’s no room for you here Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1ivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #3suite s2elias #4
AVATAR : dan bb smith.
CRÉDITS : homemade (ava), flowerysl (gifs), cham & padawan & bleeding_light (crackships), loonywaltz (ub)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et la pile électrique (alfie maslow).
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) there’s no room for you here Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) there’s no room for you here (ichabod) there’s no room for you here EmptyLun 7 Sep - 21:33



Il n’a pas été assez préparé, c’est une certitude. Margaret lui avait juré que ce serait pour le mieux, qu’il quittait le foyer pour être heureux et qu’il pourrait peut-être être perdu pendant quelques temps, mais qu’il trouverait un équilibre et qu’il pourrait aspirer à la normalité. Elle l’avait préparé, en réalité, bien plus que tous les autres enfants, conscient que la personnalité de Kieran – aussi optimiste qu’il essaie d’être – fait que ses angoisses l’empêchent de voir les choses sous leur meilleur jour, même lorsqu’il le verbalise pour s’en convaincre. C’est ce qu’il se passe alors qu’il tourne en rond dans cette chambre et qu’il utilise la technique enseignée par son ancienne gardienne ; de nommer à voix haute (ou de les penser très fort, dans son cas) les choses qui lui semblent particulières et inhabituelles, même si au fond il sait que ce n’est pas le cas et que c’est justement la normalité à laquelle il n’a pas eu le droit durant son enfance qui lui paraît bien trop nouvelle pour être acceptable. Il ne comprend pas pourquoi il a une chambre ; auparavant il partageait l’espace commun avec ses parents et même si parfois ils faisaient beaucoup de bruit et recevaient beaucoup de gens, c’était normal pour lui, de même qu’il n’était pas inhabituel qu’il soit envoyé dans la salle de bain pour ne pas déranger les adultes ou pour se calmer quand c’est lui qui faisait trop de bruit. Alors une chambre, avec un vrai lit, trop haut, trop chargé, c’est compliqué à accepter pour lui. Il a mis des semaines à s’habituer à celui qu’on lui avait assigné au foyer, refusant de dormir dessus pendant de longues semaines avant de découvrir la joie d’avoir un matelas à mémoire de forme. Il aurait pu rester de nombreuses heures dans sa chambre en attendant le retour de sa mère d’accueil ; il l’avait déjà dit, ce n’est pas un souci pour lui d’être enfermé. Au début, c’est sûr qu’il paniquait de ne trouver personne dans l’appartement et que les portes ne s’ouvrent pas, mais à force il a compris que c’était pour sa sécurité et il avait déjà mentionné à Maman Bates qu’elle avait oublié de verrouiller la porte de sa chambre. Et même si elle jure qu’elle n’a pas à le faire, il peine à comprendre pourquoi elle ne le fait pas alors que c’est pourtant une évidence avec un enfant de son âge. Il y a encore beaucoup de choses auxquelles il ne s’est pas habitué durant son passage en foyer et qui vont être difficiles à accepter, y compris la possibilité d’avoir le droit de se servir un verre d’eau quand il le souhaite et non pas quand un adulte lui en tend un. Il a toujours pensé que cela se faisait sur autorisation, ou alors qu’il doit trouver une parade pour s’élever jusqu’au lavabo – et c’est bien le problème aujourd’hui. Avec ses parents, il savait où aller chercher une caisse ou un marchepied pour mener à bien son objectif, ici il n’ose pas fouiller dans les placards. Alors il ne lui reste plus que la solution évoquée par la mère de famille, celle d’aller chercher de l’aide auprès d’Ichabod. Et même si Kieran a compris qu’il était préférable de se faire discret, si ce n’est pas invisible, pour mener sa vie au mieux, pour glisser entre les mailles du filet comme dirait sa mère, il a aussi intériorisé le fait que les adultes savent mieux que lui et sont ceux en mesure de lui donner l’autorisation dont il a toujours besoin pour tout ce qu’il fait. Il suffit simplement de trouver la meilleure façon de s’annoncer, sans être trop collant (c’est ce qu’on lui reproche souvent). C’est plus difficile à mettre en œuvre qu’à le penser, surtout lorsque la personne qui représente un dernier espoir est particulièrement intimidante.

Nerveux, il se rassure en réalisant qu’Ichabod est un peu son « grand frère » désormais et que, forcément, il va être sympa avec lui. Pourquoi est-ce qu’il ne le serait pas, après tout il va vivre ici, dans cette famille, c’est bien parce qu’ils voulaient de lui, n’est-ce pas ? Alors, sans être confiant, il parvient toutefois à amorcer la conversation, un sourire sur les lèvres qui disparaît bien vite face à la réponse du géant. Il faut croire qu’il y a certaines choses qui restent malgré tout, comme le fait d’être qualifié de morveux. Il fronce les sourcils, se tort le cou à regarder Ichabod et à espérer qu’il éclate de rire et qu’il s’agisse d’une blague. Mais au fond, il sait que ce n’est pas le cas. Son père n’a jamais ri après de telles phrases, même quand il croisait si fort les doigts qu’il en perdait la sensibilité. « Je... je... juste de... vouloir de l’eau. » Il finit par formuler, déstabilisé face à cette entrée en matière, qui l’oblige à s’interroger plus qu’il ne l’aurait voulu. Il était supposé être content qu’il soit là. Il ne le reprend même pas lorsqu’il l’appelle Kristoff, préférant faire le dos rond si cela peut permettre à Ichabod d’être plus gentil. S’il fait comme le plus grand veut, tout va bien se passer, pas vrai ? Peut-être que ça lui fait plaisir de l’appeler Kristoff, et puis c’est pas un prénom si moche, alors il peut s’appeler Kristoff si ça plaît à Ichabod. « Je suis pas orphelin. » Il se permet toutefois de rétorquer d’une petite voix, conscient d’aller à l’encontre de ce que dit le plus grand et de prendre le risque de le vexer. « Mes parents sont vivants, bientôt ils vont venir me chercher, tu saches. » Il ajoute, toujours perturbé par ce rejet auquel il ne s’attendait pas et convaincu de ce qu’il avance. Il retrouvera ses parents, ils ont promis et une promesse ne peut être rompue. « Mais c’est bizarre si on se parle pas si je dois vivre ici, tu trouves pas ? » Il souligne, posant une nouvelle question, peut-être parce qu’il est maso, peut-être parce qu’il s’imagine que les questions sont le meilleur moyen de connaître quelqu’un, de connaître Icha et de mieux savoir quel rôle jouer pour être accepté par ce dernier.


(ichabod) there’s no room for you here OCO9Xmnx_o

(ichabod) there’s no room for you here 383200artist
(ichabod) there’s no room for you here 480954teachers
(ichabod) there’s no room for you here EIhyBXy
(ichabod) there’s no room for you here QqLqwzn
(ichabod) there’s no room for you here NZd8ug4
(ichabod) there’s no room for you here Cn4FJZV
(ichabod) there’s no room for you here XXVvg8f
Revenir en haut Aller en bas
Ichabod Bates
Ichabod Bates
le roi déchu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans, il a roulé sa bosse.
SURNOM : Les gens sont plus à l'aise quand ils l’appellent Icha bien qu'il trouve le raccourci affreux.
STATUT : Solitaire dans l'âme, son style de vie lui interdit de se poser.
MÉTIER : Au milieu du cambouis et des câbles chez Mecanor. De l'autre côté, le monde de l'illégalité ne cesse de le rappeler à lui.
LOGEMENT : #201 Beachcrest Road, Bayside. Loin de l'agitation de la ville.
(ichabod) there’s no room for you here Tumblr_inline_p93pgesnJh1sj4qvu_250
POSTS : 175 POINTS : 540

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Ancien chef du gang des Manthas, il a succédé à son paternel sans avoir son mot à dire ▲ Il lui manque son avant-bras gauche, il ne s'est pas autorisé à faire soigner ses blessures parce que ça l'aurait laissé paraître faible ▲ Rêverait d'avoir une vie normale loin de la drogue ▲ Froid, distant et sévère par obligation ▲ Ne consomme pas de drogues, en aucun cas ▲ Veille sur sa mère hospitalisée, elle est tout pour lui (tu connais Psychose ?)
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (07/05) : joseph (fb 2003)ezraloukieran (fb 2001)alec (fb 2019)rhea #2 (fb 1996)raelyn
RPs EN ATTENTE : (ichabod) there’s no room for you here W51fExv
rheabod ☾ Take a broken love song, keep it by your side, never be lonely. Find a place to hide by the west way, inside the scrubs. How long must we wait? For they're killing us?

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens

Ichabod parle en darkgoldenrod.
PSEUDO : Kaelice
AVATAR : Benedict Cumbersnatch
CRÉDITS : ROGERS. (avatar)
DC : Charlie le tigreau, Auden le rhinocéros, Lily la licorne & Swann le paon
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32292-i-m-the-unreliable-narrator-of-my-own-story-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t32393-ichabod-bates

(ichabod) there’s no room for you here Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) there’s no room for you here (ichabod) there’s no room for you here EmptyVen 11 Sep - 17:35


Il fronce les sourcils mais moi je les fronce plus encore dès que sa voix arrive à mes oreilles, celle là même qui sonne tant bizarrement. « Je... je... juste de... vouloir de l’eau. » Il ne sait donc pas parler ? Si j’ai pu mettre ses premières erreurs sur de l’inattention ou du stress, peut être, cette fois-ci je ne peux pas continuer à croire qu’il s’agit encore de la même chose. Il ne sait tout simplement pas parler et j’espère pour lui qu’il ne sait pas réfléchir non plus, parce qu’au moins s’ils nous ont envoyé un imbécile (comme dirait papa) alors ça serait bien plus rapide pour lui de comprendre qu’il n’a pas sa place ici. S’il est diminué alors je peux inventer des histoires de kraken et des choses dans le genre pour lui faire comprendre qu’il doit partir, parce que bien sûr que je ne pourrai jamais lui expliquer que mon père est un trafiquant d’armes et de drogues - imaginez la tête de l’assistante sociale si jamais cela venait à remonter à ses oreilles ; imaginez la tête de la police la seconde d’après. « Je suis pas orphelin. » Mes yeux roulent au ciel. Il va jouer sur les mots, il va m’inventer de grandes histoires faisant de son père un remake d’Ulysse partie à la guerre (acheter des cigarettes, en réalité, on le sait tous) qui un jour reviendra en grand héros. On lui a sûrement raconté de belles histoires pour faire paraître la réalité moins difficile mais le fait est que s’il est là, c’est qu’il est orphelin. Que ses parents soient en vie ou non, s’ils ne peuvent pas prendre soin de leur propre enfant alors ils ne devraient pas être qualifié de parents. “Tu parles.” Je souffle et siffle, amer, mes yeux vissés sur la petite carrure de l’enfant. « Mes parents sont vivants, bientôt ils vont venir me chercher, tu saches. » Ainsi donc le mensonge dans lequel il a été bercé ne se résume pas seulement à papa mais s’étend aussi à maman, ce que je trouve pathétique dans le sens premier du terme. Ils lui ont fait croire des choses qui n’arriveront jamais, ils lui ont donné de quoi apaiser l’affreuse réalité dans laquelle il vit et je déteste ça. Personne n’a jamais tenté une telle chose avec moi, quand le matin mon père ne m’a jamais une seule fois embrassé sur le front et qu’il se contentait de cacher son arme près de sa ceinture en disant où est ce qu’il allait viser pour tuer un ennemi aux Manthas. Je l’ai appris comme ça, l’anatomie. Je sais où tirer pour que la mort soit lente et douloureuse, parce que c’est comme ça que papa s’attaque le plus souvent à ses ennemis et jamais il ne leur offre quelque chose de trop net, trop rapide et surtout trop facile. S’ils meurent, c’est parce qu’ils le méritent. Kristoff a ses mensonges et moi j’ai les miens, mais ce n’est pas pour autant que je risque de me voir en ce petit être et de le prendre sous mon aile ou n’importe quelle autre bêtise dans le genre. Il n’y a que les faibles qui s’attachent aux plus faibles encore et lui, assurément, il fait partie de cette seconde catégorie. “C’est pas en restant ici qu’ils vont pouvoir revenir te chercher, pour ta gouverne.” Parce que ça veut rien dire “tu saches”, parce que tout ce qui sort de sa bouche ne signifie pas grand chose non plus au final. Il parle doucement mais ses mots restent mâchés, il a une diction correcte et compréhensible mais pourtant la forme n’est pas là. C’est quoi son problème, sérieux ? Papa va le détester, et il ne vaut mieux pas que papa vous déteste. Ce n’est jamais une bonne idée.

Je m’apprête à lui demander de redescendre dans la cuisine à tout instant pour qu’il aille se noyer dans son verre ou, au pire, s’étouffer avec, mais il est le parfait cliché de l’enfant qui a bien trop de questions à poser pour que cela soit une bonne chose. « Mais c’est bizarre si on se parle pas si je dois vivre ici, tu trouves pas ? » Il a l’innocence d’un enfant et je l’envie pour ça, parce que pour ma part je n’y ai jamais eu droit. Mais c’est bizarre de vendre de la drogue si c’est interdit papa, tu trouves pas ? Si j’avais osé poser cette question un jour, je serais aujourd’hui mort. Il a le droit d’avoir une vie normale sous notre toit où justement rien n’est normal. Il a le droit de vouloir le métier qu’il veut parce qu’aucun chemin n’est tout tracé pour lui et c’est une raison de plus pour moi de le détester. Il a une tête trop longue et en plus il ne sait même pas bien parler ; et quand bien même je suis certain que tout le monde continuera de tout lui pardonner parce qu’il est le pauvre petit orphelin (je suis pas orphelin ! ouais, ouais) récupéré sur le bas côté de la route. Il aurait dû y rester, parce qu’il n’a aucune idée de la voiture de merde dans laquelle il vient de rentrer. On est voués à faire un accident incroyable, les Bates, et je sais déjà qu’on entrera en collision avec d’autres. “J’ai pas demandé à ce que tu vives ici, moi, je te dois rien du tout. Si on se parle pas, c’est même mieux comme ça.” J’ai pas demandé à ce qu’il vienne mais je demande à ce qu’il reparte - dans un cas comme dans l’autre, ma parole n’a aucune force. “J’espère que tu ronfles pas parce que c'était le cas du dernier et papa déteste ça alors il l'a enterré dans le jardin, juste là où la voiture t'a posé.” C'est un mensonge, bien sûr, mais rien n'est moins sûre que mon paternel a cependant envisagé une telle fin précipitée pour le jeune dont maman s'occupait. La bosse dans le jardin, par contre, c'est là où il a enterré mon chat Gipsy y'a quelques jours à peine. Maintenant on a Kristoff, mais il ne pourra jamais le remplacer, et il ne devrait surtout pas penser à une telle chose. "Et si tu veux pas qu'il te coupe des doigts, lui parle pas, et le regarde pas non plus. Tu peux faire tes yeux de chien battu à maman seulement." Le ton est dur et les mots le sont tout autant pourtant au fond, tout au fond, je lui donne les meilleurs conseils qu'il soit pour que la vie ne lui fasse déjà pas plus de mal que c'est déjà le cas. Égoïstement, je me rassure au moins en me disant qu'avec ses petits bras, papa ne changera pas d'avis en le voulant comme successeur et je garde ma place attitrée dans la famille. "Ici, tu comprendras vite que y'a que des trucs bizarres."


(ichabod) there’s no room for you here G7sy
(ichabod) there’s no room for you here 607594mecanor
(ichabod) there’s no room for you here Hod8yO6
(ichabod) there’s no room for you here 2eDseF9
(ichabod) there’s no room for you here D5bNV5u5_o
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(ichabod) there’s no room for you here Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) there’s no room for you here (ichabod) there’s no room for you here Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(ichabod) there’s no room for you here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-