AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-67%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe à induction Samsung avec charge rapide sans fil ...
9.99 € 29.99 €
Voir le deal

 Let the sunshine in (Marius Warren n°3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans
SURNOM : Beth pour la famille, Eli ou Liz pour les amis proches
STATUT : Le coeur brisé, une période noire pour elle, elle a du mal à croire qu'un jour elle arrivera à être heureuse
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
POSTS : 1405 POINTS : 740

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 17/15 : Marius n°3, Tommy n°2, Scarlett n°2, Cade n°1, Allan n° 1 (Blanc-RP-Coco), Cody n°3, Hayden n°2, Heather n°2, Stella n°1, Chevy n°1, Auden n°1, Samuel n°1, Lennon n°1, Jon n°1, Keith n°1, Alec n°1, Nicholas n°1
RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Olivia n°1, Nicolas n°1, Gregory n°2, Ash n°2, Jamie n°1, Wim n°1, Evelyn n°2, Robin n°1, Birdie n°2, Ana n°3, Zachary n°2
RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
PSEUDO : Pinkie
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Avatar: Speedy aka Wim et Moana, Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Empty
Message(#) Sujet: Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 21:57


Année 2009
 
Tommy et Alice s’étaient mariés, ils vivaient dans leur bulle de bonheur. Marius avait déjà eu beaucoup de mal à encaisser ce premier coup. Cela faisait déjà quelques temps qu’il broyait du noir. Mais l’annonce de la grossesse d’Alice puis la naissance de Moïra n’avaient fait que l’enfoncer davantage.

Elizabeth ne supportait plus de voir son frère aîné se perdre ainsi. Il faisait peine à voir, quand on réussissait à le voir. Et les parents Warren n’étaient pas d’une grande aide…Soit ils blâmaient Tommy et crachaient sur ses choix de vie, soit ils se retournaient contre Marius en lui ordonnant de reprendre le dessus. Montrer ses émotions était synonyme de faiblesse dans la famille Warren.

Nous étions un dimanche après-midi, Elizabeth se rendit en direction de chez Marius pour lui faire une visite surprise. Rien de mieux pour évaluer l’état d’une personne que de débarquer chez elle de façon inattendue. Elizabeth était la seule qui continuait de croire en Marius et en sa capacité de résilience. Elle savait de quel métal il était fait même si il avait tellement souffert de la relation Alice/Tommy. Elle n’arrivait pas à comprendre ce qu’il avait ressenti car elle n’avait encore jamais aimé comme lui mais elle pouvait imaginer ce qu’il avait ressenti. Elizabeth n’en voulait pas spécialement à Tommy mais elle était beaucoup plus proche de Marius, c’était plus facile pour elle de parler avec lui qu’avec son cadet.

Elle arriva à la porte, la boule au ventre, espérant voir un Marius en meilleure forme. Elle frappa une première fois. Pas de réponse. Elle attendit quelques secondes et frappa une seconde fois. Toujours aucune réponse. Peut-être n’était-il pas chez lui ? Peut-être avait-il eu enfin la force de sortir et d’aller rencontrer des gens ou voir des amis ? Marius s’était totalement replié sur lui-même, il s’était coupé de sa vie sociale. Dans le doute qu’il n’ait pas entendu et comme on ne dit jamais deux sans trois, elle tenta à nouveau.

Elle était à deux doigts de tourner les talons quand la porte d’entrée s’ouvrit. Son cœur se serra: Marius avait une sale tête. Il ne s’était rasé depuis plusieurs jours, il avait les yeux cernés et injectés de sang, il peinait d’ailleurs à les ouvrir et…son appartement était-il entièrement plonger dans la pénombre ? Il semblerait bien car aucune fenêtre n’était ouverte. C’était bien pire que la dernière fois qu’elle était passée. Elizabeth avait essayé de venir le voir régulièrement mais son travail lui prenait beaucoup de temps et elle ne pouvait pas venir aussi souvent qu’elle le souhaitait. Elle avait l’impression de ne pas être assez présente pour lui alors qu’elle en faisait déjà beaucoup…Elle compensait son absence physique par des messages auxquels elle recevait souvent des réponses très courtes. Oui. Non. Ca va. Merci.

« Salut toi »

Elle lui fit un sourire chaleureux, espérant réchauffer son cœur. Elle rentra dans la pièce principale.

 « Je sais que ça ne va pas Marius mais tu ne peux pas rester sans lumière du jour »

Elle commença par ouvrir les rideaux et volets et constata le désordre et la saleté évidente.


@Marius Warren




" De tous les maux, les plus douloureux sont ceux que l'on s'est infligés à soi-même. "

Sophocle



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante-trois ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : célibataire, un coeur verrouillé qui commence petit à petit à s'ouvrir de nouveau.
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Tumblr_inline_p82bheUK5d1ro4fjb_540
POSTS : 1293 POINTS : 275

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de onze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : quinn.2eve.2keith (fb)scarlett.2liammayaugustolivia (fb)tommy.3beth.3 (fb)colleen.6auden.3

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Hm1i
malleen ❥ I've been spending the last couple years thinking all love ever does is break and burn and end but with you in my life I watched it begin again

RPs EN ATTENTE : elie ● livia.2 ● jacob.2 ● allan.3 ● justine ● joanne.4 ● violet ● gregory ●

RPs TERMINÉS : (2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

PSEUDO : mollywobbles, #emma.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : lux asterna (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : jessian reed.
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EmptyJeu 27 Aoû 2020 - 15:38


Le faire-part de naissance que tu avais trouvé sur la table basse de tes parents avait été le coup de grâce final. Tu savais que tu n’aurais pas dû aller chez tes parents ce jour-là et pourtant, ta mère avait insisté. Elle ne t’avait pas vu depuis longtemps et voulait te parler de sa nouvelle association. Lassé des sermons que tu recevais quasi quotidiennement, tu avais accepté de venir manger le samedi midi. Cela avait ravi ta mère et tu avais pris soin de t’habiller correctement et de ne laisser sur toi aucune trace de la décadence dans laquelle tu tombais un peu plus tous les jours. Le repas s’était passé correctement et tu avais fini par te dire que ta mère avait peut-être eu une bonne idée. Jusqu’à ce que tu l’aperçoives. Le faire-part était posé sur la table du salon, destiné à être vu par tous les visiteurs que ta mère recevait. Bien sûr que tu savais qu’Alice était enceinte, ta mère t’avait annoncé cela avec un bonheur qu’elle n’avait pas réussi à totalement dissimuler. Ta mère ne portait pas Alice dans son coeur, loin de là mais la perspective d’avoir un petit-enfant était plus importante. Et apparemment, cette petite fille était arrivée. Les mains tremblantes, tu avais profité que ton père passe aux toilettes et que ta mère prépare les cafés pour attraper le faire-part et plonger tes yeux sur la photo. C’est le prénom de ta nièce qui attira ton regard en premier. Moïra … Alors que tes yeux se posaient sur la photo, tu ne pus t’empêcher de te dire qu’elle était la matérialisation de tout ce que tu ne pourras pas avoir. Pas avec Alice et pas avec quelqu’un d’autre car tu étais incapable d’imaginer que quelqu’un puisse s’approcher de ton coeur de cette manière. Une vague de nausée s’était emparée de toi et quand ta mère était arrivée dans le salon avec les cafés, tu t’étais levé brusquement, reposant le faire-part avant de prétexter une urgence. Ta mère ne te crut pas une seule seconde mais te laissa partir. Tu tremblais comme une feuille tout le trajet, incapable de te sortir de l’esprit le visage de cet enfant dont tu avais rêvé. Peut-être avais-tu été trop vite mais en voyant Alice débarquer en Australie, tu t’étais dit que c’était un signe, que c’était la bonne et que vous alliez pouvoir commencer votre vie à deux …

Avant de rentrer dans ton appartement, tu fis un détour par l’épicerie en bas de chez toi. Tu achetais plusieurs bouteilles d’alcool et tu laissais le caissier faire ses petites blagues sur la fête que tu allais organiser. Si seulement il savait … Tu le remerciais avec un sourire avant de rentrer chez toi. Il était à peine deux heures de l’après-midi quand tu avalais ton premier verre. Il fut un temps où avaler une pareille dose d’alcool aussi rapidement t’aurait fait tourner la tête. Toutefois, tu buvais trop ces derniers temps pour que cela fonctionne aujourd’hui. Ce n’est qu’après avoir avalé la moitié de la première bouteille que tu sentis les premiers effets de l’alcool dans ton corps. Tu tremblais encore légèrement et tu décidais de fermer tout de suite les rideaux de l’appartement pour que les ténèbres t’emportent. Tu tremblais toujours un peu mais tu essayais de ne pas y prêter attention. Quand tu revins prendre place sur le canapé après avoir mis une musique de fond, tu n’avais plus qu’un objectif : faire disparaître de ton esprit l’image de ta nièce. Tu enchainais donc les verres, ayant arrêté de les compter il y a longtemps. Boire pour oublier, boire pour disparaître. Tu étais allongé sur le sol quand ton portable sonna. Tu le laissais sonner comme bien souvent ces derniers temps. Le plafond tournait mais tu refusais d’arrêter de boire, pas quand l’image risquait de te revenir à l’esprit, plus vive que jamais. Tu ne savais pas quelle heure il était quand tu t’endormis et c’est une envie vomir qui te réveilla. Tu te précipitais dans la salle de bain et n’essaya même pas de te retenir. Tu te surpris à avoir faim alors tu allais grignoter quelques petites choses dans la cuisine avant de retourner au salon. Les meubles avaient été bougés, le canapé était retourné et le sol collait. T’installant dans le canapé, tu ouvris une autre bouteille car l’image était revenue et elle se devait de disparaître. Tu ne te souvenais pas de t’être rendormi mais ce sont des coups frappé à la porte qui te réveillèrent. Décidant que tu devais rêver, tu refermais les yeux mais les coups se firent de plus en plus insistants. Tu grognais avant de te lever et une fois debout, tu te pris la table basse manquant de t’étaler sur le sol. « Putain ! » T’exclamas-tu avant d’aller ouvrir la porte. « Salut toi. Je sais que ça ne va pas Marius mais tu ne peux pas rester sans lumière du jour » Tu fis une grimace aux paroles de Beth. Pas par leur contenu mais parce que sa voix venait de réveiller le mal de tête qui te rongeait. « Qu’est-ce que tu fais là Beth ? » Lui demandas-tu en guise d’accueil en laissant la porte ouverte. Tu revins t’installer dans le canapé, te fichant pertinemment de ce que ta soeur pouvait penser. Tu en avais assez de souffrir, d’être pris pour un con, de faire ce que tout le monde attendait de toi. Tu avais besoin de t’échapper. « Tu veux un verre ? » Lui demandas-tu alors que tu te resservais. Tu n’avais aucune idée de l’heure qu’il était ou du jour qu’il était. Peut-être avais-tu loupé des cours à l’université ? C’était pour ça que Beth était là ? Tu n’en savais rien. Mais dès que la brûlure rassurante de l’alcool dans ta gorge revint, tu te sentis capable d’affronter la colère qui naissait dans le regard de ta soeur.


@Elizabeth Warren :l:


- - anything that is successful is a series of mistakes

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Udv22bR
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) DqM3eSK
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans
SURNOM : Beth pour la famille, Eli ou Liz pour les amis proches
STATUT : Le coeur brisé, une période noire pour elle, elle a du mal à croire qu'un jour elle arrivera à être heureuse
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
POSTS : 1405 POINTS : 740

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 17/15 : Marius n°3, Tommy n°2, Scarlett n°2, Cade n°1, Allan n° 1 (Blanc-RP-Coco), Cody n°3, Hayden n°2, Heather n°2, Stella n°1, Chevy n°1, Auden n°1, Samuel n°1, Lennon n°1, Jon n°1, Keith n°1, Alec n°1, Nicholas n°1
RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Olivia n°1, Nicolas n°1, Gregory n°2, Ash n°2, Jamie n°1, Wim n°1, Evelyn n°2, Robin n°1, Birdie n°2, Ana n°3, Zachary n°2
RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
PSEUDO : Pinkie
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Avatar: Speedy aka Wim et Moana, Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EmptyMar 1 Sep 2020 - 2:44


Marius laissa la porte ouverte et elle put pénétrer dans la pièce principale pour aller directement ouvrir les rideaux et y voir plus clair. Son frère avait déjà été se rasseoir. Il avait l’air d’une loque, cette scène était digne d’un cataclysme.

« Qu’est-ce que tu fais là Beth ? »

Excellente question qu’elle se posait elle-même…Lui montrer du soutien ? Le faire se bouger de son dépotoir ? Lui faire…un câlin ? Non, bon, cette dernière option n’était pas envisageable tout de suite. Les Warren n’étaient pas démonstratifs pour un sou. Mais à ce stade, Elizabeth était prête à tout tenter pour aider son frère. Elle était réellement inquiète pour lui. Marius retourna s’installer sur le canapé, ou plutôt se laisser tomber dessus. Puis il se servit un verre d’alcool.

« Tu veux un verre ? »

En regardant Marius, on pouvait facilement deviner qu’il ne s’agissait pas de son premier. Il avait d’ailleurs probablement perdu la notion du temps. Son regard creusé laissait place à toute la peine qui venait s'y loger. Ses yeux étaient tristes et vides. Vides d'énergie, vides d'envie, vides d'amour...Les observer c'était comme sentir son coeur se faire compresser et écraser allègrement. Cela la déchirait tout simplement. Mais elle n'avait pas le choix, elle devait être forte. Elle était le roc de sa famille et aujourd'hui n'était pas une exception à cette règle.

« A cette heure-ci, non merci »

Elle présenta sa réponse ainsi, espérant que son frère réaliserait que ce n’était pas adapté de boire ainsi à cette heure de la journée. Elizabeth alla s’asseoir à côté de son frère.

« Boire n’efface pas »

Elle le dit sans attendre de réponse de la part de son frère, comme un postulat que l’on ne pouvait contre-dire. Si se remplir d’alcool pouvait effectivement faire oublier, ce n’était pas une potion magique qui amenait une amnésie permanente. Et le retour du sujet que l’on souhaitait oublier revenait nous hanter de plus bel après avec en plus un mal de tête et une envie de vomir ce dégoût de soi-même et de la vie qui nous avait poussé à boire en premier lieu.

« Marius, ça ne plus durer cet état. Je refuse de te laisser te noyer ainsi davantage. Aujourd’hui est le jour où nous cassons ce cercle vicieux »

Elle espérait mettre le plus d’enthousiasme possible dans son ton. Il avait besoin d’un soleil pour l’éclairer et elle souhaitait de tout cœur l’être pour lui. En tous cas, elle ne comptait pas le lâcher, ça c’était certain, donc il serait bien obligé d’accepter à faire des efforts pour qu’elle le laisse un peu respirer. Car Elizabeth, elle était comme ça, prête à étouffer ses proches de son amour maladroit mais sincère.

« Je sais que tu as vécu des moments difficiles mais tu as encore toute ta vie devant toi et il est hors de question que tu la passes à boire et regarder le temps passé »

Elle lui retira le verre des mains de façon franche et le posa de son côté à elle où il ne pouvait pas avoir accès à moins de passer sur le corps de sa sœur, ce qu’elle savait pertinemment qu’il ne ferait pas. Elizabeth était déterminée et tout le monde autour d’elle savait qu’elle avait une main de fer…
 

@Marius Warren




" De tous les maux, les plus douloureux sont ceux que l'on s'est infligés à soi-même. "

Sophocle



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante-trois ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : célibataire, un coeur verrouillé qui commence petit à petit à s'ouvrir de nouveau.
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Tumblr_inline_p82bheUK5d1ro4fjb_540
POSTS : 1293 POINTS : 275

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de onze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : quinn.2eve.2keith (fb)scarlett.2liammayaugustolivia (fb)tommy.3beth.3 (fb)colleen.6auden.3

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Hm1i
malleen ❥ I've been spending the last couple years thinking all love ever does is break and burn and end but with you in my life I watched it begin again

RPs EN ATTENTE : elie ● livia.2 ● jacob.2 ● allan.3 ● justine ● joanne.4 ● violet ● gregory ●

RPs TERMINÉS : (2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

PSEUDO : mollywobbles, #emma.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : lux asterna (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : jessian reed.
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EmptySam 5 Sep 2020 - 15:51


Proposer un verre à Beth n’avait pas été ta plus brillante idée vu la grimace avec laquelle elle accueillit ta proposition et sa réponse qui ne laissait aucun doute : « A cette heure-ci, non merci » Quelle heure était-il ? Tu n’en savais rien et cela n’avait pas d’importance. Rationnellement, tu savais qu’Elizabeth avait raison. Il n’était pas certainement pas l’heure de boire vu qu’il faisait désormais soleil dans ton appartement. Une lumière qui te fit pousser un petit cri plaintif car il venait brûler tes rétines. Tu fermais instinctivement les yeux, essayant de les ouvrir un peu plus longtemps à chaque fois sans succès pour l’instant. Oui, il n’était pas l’heure de boire mais quelle importance ? Tu ne buvais pas pour boire, tu buvais pour oublier, pour essayer au moins. Et comme si Beth pouvait lire dans tes pensées, elle te dit : « Boire n’efface pas » Ça aussi tu le savais, tu le savais plus ou moins en tout cas. Bien sûr que boire n’effaçait rien, du moins rien sur le long terme. Mais c’était au moins un moyen d’oublier, pendant quelques minutes, quelques heures, l’image de cette enfant qui n’avait rien demandé mais que tu ne pensais pas pouvoir un jour aimer. La cristallisation parfaite de ce que tu n’auras jamais, de ce que tu avais osé espérer avant que tout ne s’effondre autour de toi. « Au contraire, boire efface les images, c’est en s’arrêtant qu’elles réapparaissent. » Tu n’avais même plus assez de bon sens pour te rendre compte de ce que tu venais de dire. Personne ne pouvait boire sans s’arrêter pour oublier, ce n’était pas possible à moins de chercher à se tuer. Cherchais-tu à te tuer ? Des fois, tu te demandais si ce ne serait pas plus simple. Il ne te restait pas grand chose pour quoi vivre à Brisbane et tu doutais que tu manquerais à grand monde. A Beth très certainement et à votre mère un peu mais elle trouvera bien assez tôt un moyen de faire revenir Tommy et sa famille sur les terres de son enfance et là, tu seras bien vite oublié. Tu ne te fais pas d’illusion, tu n’es pas de ces personnes qui font grande impression. Tu vis ta vie tranquillement, sans rien attendre de personne et l’une des seules fois où tu avais failli à cette règle, tu l’avais mangé à pleines dents. Tu bois une nouvelle gorgée de ce liquide qui te brûle la gorge. Tu ne sais pas exactement ce que c’est mais Beth te l’enlève vite des mains. Elle est trop rapide, tes mouvements sont engourdis par les milligrammes d’alcool qui coulent dans ton sang. Tu protestes mais elle n’en a que faire. « Marius, ça ne plus durer cet état. Je refuse de te laisser te noyer ainsi davantage. Aujourd’hui est le jour où nous cassons ce cercle vicieux » Quoi ? Pourquoi vouloir changer les choses ? Tu allais aussi bien que possible. Comment pensait-elle que tu allais réagir en voyant la fille de Tommy et Alice en photo ? En souriant et en félicitant les heureux parents ? Non, il ne fallait pas trop t’en demander non plus. « Je sais que tu as vécu des moments difficiles mais tu as encore toute ta vie devant toi et il est hors de question que tu la passes à boire et regarder le temps passé » Regarder le temps passer … N’était-ce pas ce que tu faisais déjà ? En ce moment, la seule chose qui te motivait c’était on boulot mais même ça ne suffisait plus. Parce qu’à part ton boulot, tu n’avais rien. Personne ne t’attendait le soir pour passer la soirée et tu n’étais pas certain de pouvoir réouvrir ton coeur pour convaincre une femme de vouloir de toi. Alors cette solution était bien plus facile. Mais la détermination dans le regard d’Elizabeth était belle et bien là et tu savais que tu n’allais pas t’en sortir facilement. « Et si je n’en veux pas de cette vie devant moi ? » Demandas-tu à ta soeur, en la provoquant délibérément. Serais-tu assez courageux pour t’ôter la vie ? Peut-être pas … « J’ai plus rien Beth, rien. Elle a pris avec elle tout ce que j’avais à offrir sans oublier ma confiance en moi alors il me reste plus rien. » Finis-tu par cracher. Tu n’étais pas au meilleur de ta forme, c’était un euphémisme … « Ils ont eu un gosse Beth, une putain de gosse … » Dans d’autres circonstances, tu t’en voudrais de parler ainsi d’une enfant qui n’avait rien demandé mais c’était des considérations qui ne pouvaient pas arriver jusqu’à ton cerveau actuellement.


@Elizabeth Warren :l:


- - anything that is successful is a series of mistakes

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Udv22bR
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) DqM3eSK
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans
SURNOM : Beth pour la famille, Eli ou Liz pour les amis proches
STATUT : Le coeur brisé, une période noire pour elle, elle a du mal à croire qu'un jour elle arrivera à être heureuse
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
POSTS : 1405 POINTS : 740

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 17/15 : Marius n°3, Tommy n°2, Scarlett n°2, Cade n°1, Allan n° 1 (Blanc-RP-Coco), Cody n°3, Hayden n°2, Heather n°2, Stella n°1, Chevy n°1, Auden n°1, Samuel n°1, Lennon n°1, Jon n°1, Keith n°1, Alec n°1, Nicholas n°1
RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Olivia n°1, Nicolas n°1, Gregory n°2, Ash n°2, Jamie n°1, Wim n°1, Evelyn n°2, Robin n°1, Birdie n°2, Ana n°3, Zachary n°2
RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
PSEUDO : Pinkie
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Avatar: Speedy aka Wim et Moana, Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EmptyLun 7 Sep 2020 - 22:58


Marius faisait peine à voir mais Elizabeth utilisa son talent de se couper de ses émotions pour garder la tête haute et rester solide pour son frère. Il en avait besoin. Et elle ne pouvait pas le perdre, c’était inconcevable. Il était le seul qui la comprenait. Réciproquement, elle était donc la seule capable de l’aider à se relever.

« Et si je n’en veux pas de cette vie devant moi ? »

Elizabeth ne voulait pas croire les mots désespérés de son frère. Le désarroi pouvait faire dire beaucoup de choses que l’on pouvait regretter. Elle s’accrochait à sa certitude que Marius était juste perdu et blessé, sur un champ de bataille abandonné depuis longtemps. Elle se faisait la mission d’aller le sauver, en évitant les dernières mines encore présentes au sol.

« Tu ne le penses pas Marius. Toi et moi on sait très bien que tu ne veux pas vraiment que ta vie s’arrête. Il y aura toujours en toi cette petite lueur d’espoir qui t’accrochera à la vie. Elle est diminuée mais pas éteinte et je vais m’asseoir en face de toi, te regarder et te demander de t’y accrocher »

Elle s’exécuta en tournant son frère vers elle et en le regardant intensément. Il avait du mal à garder ses yeux ouverts mais elle savait qu’il pouvait lire en sa sœur la détermination. Elle avait une main de fer cette Elizabeth…

« J’ai plus rien Beth, rien. Elle a pris avec elle tout ce que j’avais à offrir sans oublier ma confiance en moi alors il me reste plus rien. »

Il fallait coute que coute qu’il réalise qu’il avait encore tout à construire. La vie c’est tomber et de se relever et ça serait toujours ainsi.

« Tu as encore tellement à offrir mon frère. Et la confiance en soi ça se retrouve. Pas du jour au lendemain, mais ça se retrouve. Tu n’as pas rien. Tu m’as moi et ton travail. C’est déjà beaucoup plus que des tas de personnes. »

Oui, c’est certain, ils n’avaient pas la famille la plus soudée qui existe. Ils avaient des caractères tous très différents et donc leurs visions en étaient impactées. Mais Marius et Elizabeth avaient toujours parlé le même langage. Ils partageaient les mêmes valeurs et le même amour du travail et de l’épanouissement professionnel.

« Ils ont eu un gosse Beth, une putain de gosse … »

Les mots résonnaient en elle tellement ils étaient teintés d’amertume et de désolation. Le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres…Cette pauvre enfant n’avait rien demandé mais elle incarnait tout ce qu’il aurait pu avoir avec Alice, cette femme qu’il a tant aimée. Arriverait-il un jour à aimer Moïra ?

« Je sais…je ne peux qu’imaginer ce que tu ressens mais tu ne peux rien changer à tout ça. Ils sont loin, ils font leur vie. Tu n’es pas obligé d’en faire partie. »

Et c’était certain que pour l’instant, il devait s’en éloigner pour sa propre survie psychique. Un jour viendra, elle savait que Marius et Tommy renoueront. En tous cas, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire en sorte que cela arrive. Mais aujourd’hui, on en était encore loin. Aujourd’hui, il fallait que Marius se répare et pour cela, il fallait qu’il ait le moins de contact possible avec leur jeune frère.


@Marius Warren




" De tous les maux, les plus douloureux sont ceux que l'on s'est infligés à soi-même. "

Sophocle



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Marius Warren
Marius Warren
le syndrome de l'aîné
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante-trois ans (11/11/1976)
SURNOM : jamais enclin aux surnoms, ton prénom est rarement écorché.
STATUT : célibataire, un coeur verrouillé qui commence petit à petit à s'ouvrir de nouveau.
MÉTIER : professeur d'histoire de l'art à l'University of Queensland.
LOGEMENT : loft numéro 613 sur water street (spring hill).
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Tumblr_inline_p82bheUK5d1ro4fjb_540
POSTS : 1293 POINTS : 275

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné et fils adoré d'une fratrie de quatre enfants, un rôle qui te pèse toujours aujourd'hui ● tu détestes le sport à l'exception du surf, tu es un citadin élitiste et tu le revendiques ● tu dessines et peins depuis ta plus tendre enfance, ta spécialité réside dans les aquarelles ● tu as étudié à Paris en 2002 pendant un an, ville où tu es revenu t'exiler en 2016 ● tu as une nièce de onze ans pour qui tu déplacerais des montages, elle est le trait d'union entre ton frère et toi. ● de retour à Brisbane en janvier 2018 ● ta loyauté est sans faille, la trahir ne rend ta rancoeur que plus tenace.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : quinn.2eve.2keith (fb)scarlett.2liammayaugustolivia (fb)tommy.3beth.3 (fb)colleen.6auden.3

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Hm1i
malleen ❥ I've been spending the last couple years thinking all love ever does is break and burn and end but with you in my life I watched it begin again

RPs EN ATTENTE : elie ● livia.2 ● jacob.2 ● allan.3 ● justine ● joanne.4 ● violet ● gregory ●

RPs TERMINÉS : (2020) colleeneveallancolleen.2jodieauden.2 (fb)bethliviajoanne.2colleen.3malleeniacolleen.4allan.2beth.2jacobjoanne.3colleen.5jodie.2tommy.2
(2019) evelynjoannequinn (fb)justinetommyauden (fb)scarlettpaul

PSEUDO : mollywobbles, #emma.
AVATAR : michael fassbender.
CRÉDITS : lux asterna (avatar), tumblr (gifs), siren charms (signature), loonywaltz (ub), bleeding_light (crackship), Captain Rogers (dessin).
DC : jessian reed.
INSCRIT LE : 02/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t26175-pride-and-prejudice-marius https://www.30yearsstillyoung.com/t26247-marius-sense-and-sensibility

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EmptyMer 16 Sep 2020 - 8:34


Tu devais faire bien de la peine, toi l’homme fier à la tête haute. Enfin ça, c’était avant. Il te semble si loin le temps où tu marchais, insouciant dans les rues de Paris. Tu ne perdais pas souvent le sourire à l’époque, persuadé que le meilleur était devant toi et que tu n’avais qu’à continuer d’avancer pour découvrir ce que te réservait la vie. Maintenant que tu avais vu, tu te demandais s’il n’aurait pas été mieux que tu te fasses écraser l’un de ces soirs où tu étais rentré totalement alcoolisé dans ton petit studio. L’amour ça vous change, l’amour ça vous détruit aussi quand vous ne faites pas attention. Tu ne sais pas si tu vivras longtemps, personne ne peut le savoir mais tu es bien décidé à ne pas te faire avoir deux fois si ton temps sur cette terre n’est pas encore terminé. « Tu ne le penses pas Marius. Toi et moi on sait très bien que tu ne veux pas vraiment que ta vie s’arrête. Il y aura toujours en toi cette petite lueur d’espoir qui t’accrochera à la vie. Elle est diminuée mais pas éteinte et je vais m’asseoir en face de toi, te regarder et te demander de t’y accrocher » Beth et sa douce voix … Beth et sa détermination sans faille … En y repensant, tu ne l’avais jamais vue s’effondrer alors qu’elle avait eu des raisons de le faire. Tu ne l’avais jamais vue se laisser aller comme tu étais en train de le faire. Mais ces dernières années, tu avais encaissé sans rien dire, en courbant la tête et en te disant que tout cela se transformerait en mauvais souvenirs. C’était mal compter sur tes parents qui aimaient te donner des nouvelles dès qu’ils en avaient. Heureusement, Tommy ne semblait pas enclin à les appeler très souvent. « C’est là que tu te trompes Beth, de l’espoir, j’en ai plus du tout. Je ne sera qu’un fantôme dans cette marée humaine … » Tu laissais ta phrase en suspens alors que ta soeur te regardait presque suppliante. Tu ne savais même pas si tu avais la force de te suicider, pas aujourd’hui, pas cet après-midi mais peut-être un jour. Tu n’avais jamais eu la détermination de Beth, tu n’avais jamais eu l’impertinence de Scarlett ou la bravoure de ton frère et ces trois qualités font que tu es réellement en train de considérer les laisser tous tranquilles. « Tu as encore tellement à offrir mon frère. Et la confiance en soi ça se retrouve. Pas du jour au lendemain, mais ça se retrouve. Tu n’as pas rien. Tu m’as moi et ton travail. C’est déjà beaucoup plus que des tas de personnes. » Et n’était-ce pas légèrement triste. Oui, tu avais Beth, oui tu avais ton travail mais au final, à part auprès de ta soeur, tu n’étais pas irremplaçable et tu manqueras à peu de gens. C’était injuste tu le savais, tu avais des amis qui comptaient pour toi mais à cet instant, tu avais du mal à voir plus loin que le bout de ton nez ou plutôt le fond de ton verre. « Non, je pense que ma confiance en moi s’est envolée. » Dis-tu en prennent une nouvelle gorgée. « Mais t’as raison, j’imagine qu’il y a plus à plaindre. » C’est toujours ce que l’on dit aux personnes qui souffrent pour diminuer leur sentiment de mal-être mais ça ne fonctionne jamais. Peu importe qu’il y ait des enfants qui meurent de soif en Afrique ou des hommes et des femmes qui meurent au Moyen-Orient, quand on souffre, on souffre de l’intérieur et on aime pas comparer sa peine à celle des autres. Tu finis par cracher le noeud du problème, ce qui t’a amené à ouvrir la bouteille ce soir. Elizabeth n’a pas besoin d’un dessin, elle comprend de suite comme toujours. « Je sais…je ne peux qu’imaginer ce que tu ressens mais tu ne peux rien changer à tout ça. Ils sont loin, ils font leur vie. Tu n’es pas obligé d’en faire partie. » Oh ce n’était pas une question d’obligation. Bien sûr que tu n’en feras pas parti. Le fait que tu n’avais pas reçu le faire-part de naissance était déjà parlant … Ce n’était pas le sujet et pas réellement la question finalement. Certes, Tommy, Alice et leur progéniture étaient loin mais cela ne voulait pas dire qu’ils n’étaient pas présents dans ton esprit. « Je n’en ferai jamais parti, ils y veilleront de toute manière. Tout comme maman veillera à me donner des nouvelles à chaque fois qu’elle en aura. » Lâchas-tu légèrement vénéneux. Tu ne savais pas si ta mère cherchait à te torturer ou si elle ne faisait vraiment pas exprès de te parler de ton frère dès qu’elle en avait l’occasion pour te dire à quel point il était heureux. « Qu’est-ce que je lui ai fait putain ? Qu’est-ce que je lui ai fais pour mériter ça ? » Ta relation avec Tommy n’avait jamais été au beau fixe mais tu ne pensais pas que cela pourrait se traduire de cette manière un jour. La fatigue commence à te rattraper, tu la sens monter mais tu luttes, tu refuses de la laisser gagner. « T’en as pas marres toi de te battre pour réparer toutes les merdes de notre famille ? » Parce que Beth avait mis ce fardeau sur ses épaules sans que personne ne le lui demande et tu ne pouvais t’empêcher de t’interroger sur cette tâche qui était tout sauf simple.


@Elizabeth Warren :l:


- - anything that is successful is a series of mistakes

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Udv22bR
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) DqM3eSK
Let the sunshine in (Marius Warren n°3) EIhyBXy

:l::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Let the sunshine in (Marius Warren n°3) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Let the sunshine in (Marius Warren n°3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-