AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : some things you let go, in order to live
MÉTIER : co-fondateur, chanteur et guitariste principal de 15 possible girlfriends, le meilleur wedding band de ce côté-ci de l'Australie
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  JrKnsDa
POSTS : 121 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, à la tête de ton propre groupe depuis 4 ans, 15 possible girlfriends, groupe qui joue uniquement aux mariages • toujours aperçu en pulls • grand fan de rom-com • timide dans l’âme, aller vers les autres est une épreuve pour toi
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

elizabeth#1 (fb)jo#4
evelyn#1roman#1

----
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  VxxCLAx
little miss sunshine • She's just a girl, and she's on fire, hotter than a fantasy, longer like a highway. she's living in a world, and it's on fire, feeling the catastrophe, but she knows she can fly away. Oh, she got both feet on the ground and she's burning it down...

RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
PSEUDO : malibu
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : malibu (av, gifs profil, icons & code sign)
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-various-storms-saints https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Empty
Message(#) Sujet: (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  EmptyDim 13 Sep - 17:31




≈ ≈ ≈
{I'm like chardonnay, get better over time }
crédit/ (rostovarps/tumblr) ✰ w/ @Evelyn Pearson

"Hey Vance, Vance laisse faire, va t’amuser avec les autres, ça ne me dérange pas, je m’en occupe." Que tu lances à l’autre musicien tandis qu’il ouvre les portes de ton van, pour y placer ta guitare avec une précaution certaine. Tu lui renvoies un sourire, tes traits ne trahissant qu’un peu de ta fatigue et quand l’autre homme se tourne vers toi, très probablement pour offrir des arguments, te rappeler que vous êtes un groupe et que tu n’as pas à faire cela tout seul, tu l’interromps d’un simple geste de la main. Parce que ce n’est pas une conversation que tu as envie d’avoir là tout de suite, que cela ne sert à rien de perdre votre temps respectif, quand on sait que Vance et Dahlia ont leur petite tradition à la fin de chaque cérémonie et contrat rempli et tu as les tiennes. Il se fait tard, mais eux, ils ne le voient pas vraiment de cette façon-là et tu ne peux pas vraiment leur en vouloir.
Il y a tellement d’énergie qui circule quand on est sur scène, c’est une sensation toute particulière que de se produire devant un public, c’est l’aboutissement d’heures et d’heures de répétition mais pas que. C’est votre gagne-pain, votre raison de vivre et votre passion, parce que c’est bien sur scène que tu te retrouves, que tu accueilles de nouveau cette partie de toi que tu négliges constamment. Celui qui n’est pas timide, celui qui ne questionne pas chacune de ses actions ou celle des autres, celui qui sait quoi faire quand et comment, parce qu’il s’agit de son domaine d’expertise ni plus ni moins. Alors oui, quand il faut descendre de scène, quand il faut reposer les deux pieds sur terre, tu te sens un peu bancal et tu comprends que certains ne veulent pas juste retourner à leur petite tranquille. Il faut continuer de faire la fête, continuer de s’époumoner et continuer de vivre. "Je suis sérieux, vas-y." Tu insistes et c’est tout ce qu’il faut pour que Vance te rappelle que tu es le meilleur, te gratifies d’une tape sur l’épaule et s’éloigne, en direction du bar le plus proche, tu le sais déjà.
Seul, tu prends une profonde inspiration, prends le temps de sortir ton téléphone portable de la poche de ton pantalon et roules un peu des yeux en voyant l’heure tardive. Plus que tardive même. Mais tu as d’autres préoccupation, tu abandonnes la veste de ton costume bleue marine à l’arrière du van et commences ton propre rituel. Celui de sécuriser tous les instruments du groupe à l’arrière de ton van, pour votre départ dans quelques heures, cela prend plusieurs allers-retours, demande que tu te retrousses les manches mais, cela ne t’a jamais dérangé. Il faut bien que quelqu’un s’en charge et de tous les membres du groupe, tu es le moins fêtard. La perspective de te fondre dans la masse, au comptoir d’un bar, ou même d’ingurgiter de l’alcool maintenant… Non, tu es bien mieux là, à porter cette basse et à t’assurer que l’instrument est bien en un seul morceau, tu ne te le pardonnerais pas si c’était le contraire. Et puis cela te permet de mettre de l’ordre dans tes pensées, de te dire que tu as hâte de rentrer sur Brisbane et de faire un détail de la cérémonie à Esmée, ainsi que de la réception et de lui montrer les photos que tu as prises. Des deux mariés, de la pièce montée et d’absolument tout. Est-ce que tu planifies déjà ton propre mariage ? Tout le temps, c’est impossible de ne pas le faire dans ta ligne de métier, et puis, cela ne fait de mal à personne et tu aimes bien imaginer la coupe du costume que tu porteras ce jour-là.
Tu feras les choses un peu différemment qu’aujourd’hui, tu le sais, tout le monde devra porter du blanc déjà, y compris toi et ta moitié… Tu divagues, complètement et tu es rappelé à l’ordre par ton propre esprit, quand de retour dans la salle de réception, tu constates que tu as fini. La salle est vide, toujours éclairée et tu peux entendre une autre partie du personnel, cuisiniers et serveur,s s’affairer au loin, mais personne à part les tables, les chaises vides, et un seul instrument sur scène. "Heureusement que je n’ai pas à porter le piano sinon…" Que tu marmonnes, grimpant déjà sur scène, te dirigeant vers ledit piano. Un très bel instrument que tu as pu utiliser aujourd’hui et tu ne réfléchis pas vraiment avant de t’installer devant, il n’y a plus que toi et ce n’est pas comme si tu allais déranger qui que ce soit, pas vrai ? Tu regardes quand même par-dessus ton épaule, comme un gamin sur le point de faire la bêtise du siècle et avec un autre sourire, tu te mets à jouer une série de notes qui ne font pas vraiment de sens. Puis une autre. Avant d’avoir un air particulier en tête, une chanson que Dahlia affectionne particulièrement, ta voix s’élevant bien malgré toi. "Mirror, mirror on the wall, don't say it, 'cause I know I'm cute. Louis down to my drawers. LV all on my shoes... " Pourquoi est-ce que la brune n’est jamais dans les parages pour apprécier tout ton talent ? Tu n’en as aucune idée, mais elle râte quelque chose c’est certain. "Got a boy  lookin' like RAGÚ. Lit up like a crystal ball. That's cool, baby, so is you…" Ton sourire s’agrandit tandis que tu changes de tempo et de rythme, continuant sur ta lancée, car pourquoi pas après tout ? Jouer du piano, en oubliant le reste du monde, est quelque chose que tu fais souvent, il ne manque plus qu’Esmée pour bouger la tête en rythme ou pour te demander si tu es l’auteur de la chanson que tu es en train d’interpréter. Si seulement c’était le cas.
Cependant, tu finis par apercevoir quelqu’un d’autre du coin de l’œil, signe que tu n’es plus tout seul et tu abandonnes les touches du piano, les joues légèrement rosies, avec un air particulièrement coupable, te tournant vers la nouvelle venue. "… Evelyn ! Je pensais que j’étais le seul à être resté en arrière." Pas une très bonne excuse selon toi, mais tu offres un sourire à l’organisatrice de mariage, sachant que tu n’as aucune raison de te trouver ici, maintenant que tout est terminé et que le couple heureux à souhait à quitter la salle. "C’était une belle cérémonie n’est-ce pas ?"



And it's hard to write about being happy, 'Cause the older I get, I find that happiness is an extremely uneventful subject...
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère, vivie par ses neveux et nièces
STATUT : look up in the mirror like damn she the one
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation, assistée par la douce lucia. elles répandent bons conseils et sourires dans l'agence qui porte son nom et qui est située à la périphérie de spring hill
LOGEMENT : après une colocation de deux ans avec chad, elle l'a enfin quitté pour occuper un bel appartement avec sa cousine préférée, lara. adresse: #70 st pauls terrace, spring hill
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Tumblr_pafrpovxVu1vnbx6ao4_250
POSTS : 4338 POINTS : 165

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  B4461d445f33de7ad7e83a462d0919cd7fda64ec
PEARSON² ◦ so don't you forget about the little girl that you met now the one that's in your spirit she still got your back yeah don't you let the world take back all the love that you gave her this is all her world now this is all your world now
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Tumblr_inline_pj7pxuo3DD1ricaxd_540
BAMBI ◦ you're not alone together we stand i'll be by your side you know i'll take your hand when it gets cold and it feels like the end there's no place to go you know i won't give in keep holding on


RPs EN ATTENTE : knox#2 ◦ siloë#1 ◦ elizabeth#2 ◦ joanne#3
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av) ◦ ©serpentiinequeen&osvaldrps&rostovarps (gifs profil&sign) ◦ ©siren charms (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji & jo carter
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t28922-evelyn-pearson https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  EmptyJeu 17 Sep - 14:55




≈ ≈ ≈
{I'm like chardonnay, get better over time }
crédit/ (xladymorganx/tumblr) ✰ w/ @Nicholas Hurley

"Ce n’est pas à vous de faire tout ça. La maintenance est prévue pour demain, allez vous reposer." La voix d’Evie, un carillon hybride qui s’éleva par-delà le vacarme de l’ordre expressément remis après les festivités, résonna aux oreilles des employés du traiteur Hank Anderson comme une douce mélodie enjôleuse, agréable. Dans l’arrière-cuisine en désordre, certains soupirèrent d’aise en songeant à la bonne nuit de sommeil qui les attendaient et les serveurs, beaucoup sollicités au cours de la journée, dénouèrent enfin leur noeud de cravate pour relâcher le souffle qu’ils avaient retenu tout du long pour ne pas faire de vague et répondre à la demande des convives sans déroger à la politique de la maison. On mettait du temps à mettre en place une cérémonie comme celle qui avait eu lieu entre la veille et ce matin, aussi chic et fluide dans son déroulé, alors quelque part, ce n’était que logique et évidence que ça prenne autant de temps de tout remettre à sa place.
Mais pas ce soir. Tout le monde avait besoin de sommeil et étrangement, Evelyn la première "Vous êtes sûre que tout va bien, Evie ?" lui demanda le traiteur, un homme à la moustache touffue vers qui elle tourna la tête pour lui accorder un sourire rayonnant par-delà la somme des pensées qui lui trituraient l’esprit, chaque jour un peu plus fort. Ils travaillaient ensemble - en alternance cela dit, les demandes de ses clients étant aussi changeantes que le temps qui faisait dehors - depuis près de trois ans maintenant. Hank était du genre bonhomme, à vivre comme il cuisinait ; avec passion tandis que le léger renflement sous sa chemise de chef maintes fois étoilés révélait qu’il goûtait à tout, sans culpabilité. Il était amène, agréable à côtoyer dans le cadre d’une collaboration strictement professionnelle, tellement d’ailleurs, qu’il n’aurait pas dû être capable de s’apercevoir que la fille Pearson cachait des faiblesses.
Et pourtant, il l’avait trouvé ailleurs ces dernières heures. Et elle l’avait été, dans une certaine mesure, surtout quand, sans le vouloir, entre l’entrée et le plat principal, elle avait repensé à la manière dont Rubén s’était empressé de faire taire les racontars au sujet de son histoire avec Owen. Comme Lara le lui avait dit lorsqu’elle était venue lui apporter la nouvelle, il avait réussi à éteindre les braises le temps de lui laisser la possibilité d’envisager une échappatoire à ce qui allait très bientôt lui tomber dessus ; le feu reprendrait sans nul doute, et elle n’aurait que ses yeux pour pleurer. Elle savait qu’un incendie comme celui qui se profilait pouvait à peine être maîtrisé, et évidemment que ça la contrariait. Mais l’admettre ? Un léger rire s’échappa de sa gorge, et une main leste vint s’abattre sur l’épaule robuste de l’homme qu’elle gratifia d’un signe de dénégation de la tête, un peu comme s’il venait de faire une boutade déplacée à laquelle elle s’en voulait de rire, qui était beaucoup trop savoureuse pour qu’elle s’en empêche toutefois.
"Bien sûr, pourquoi cette question ?" Il ne lui répondit pas, il se contenta de la fixer, une lueur gentiment paternaliste faisant briller ses petits yeux bleus, sans intimement émettre rien d’autre que la possibilité qu’il était allé trop loin en la questionnant de cette façon. Un homme avec autant de délicatesse, ça ne courrait pas les rues, mais il avait été élevé par des femmes, et il savait y faire avec leurs secrets - qu’il respectait, c’était comme ça. Le sujet fût balayé d’un sourire pendant qu’il se détournait d’elle, puis qu’il s’avançait vers l’îlot central "Je vous ai laissé deux grosses parts de gâteau comme d’habitude. Elles sont déjà prêtes à être dégustées, et elles sont au frais. Ne les oubliez pas." Il se retrouvèrent soudain seuls, les autres passant et repassant en leur souhaitant une bonne nuit ; ce à quoi Evie répondit par de légers sourires, emplis de reconnaissance pour le travail fourni, non sans garder son attention dirigée vers le traiteur à qui elle dit, pleine de gratitude "Vous commencez à trop bien me connaître, Hank." Il haussa les sourcils un air de dire que oui, en sachant très bien que non, et alors qu’elle s’approchait elle aussi de l’îlot central sur lequel elle posa ses mains soignées, il attendit qu’elle ajoute quelque chose "Merci pour tout. Faites comme votre brigade, rompez, chef." Et il le fit sans discuter, se défaisant de sa tenue de travail en lui souhaitant, lui aussi, une bonne nuit ; aussi son départ fût accompagné de quelques notes de piano qui la firent froncer les sourcils, et prendre le sens inverse de la marche de Hank pour se diriger vers la salle de réception vide.

Enfin, pas tout à fait. Elle s’avança avec discrétion d’abord ; et puis sa présence fût rapidement remarquée par un Nicholas dont le teint devint plus soutenu - elle ne se souvenait pas d’avoir vu un homme rougir d’ailleurs. Elle fit comme si elle n’avait rien remarqué cependant, confortant la direction qu’elle avait prise en marquant la cadence de sa marche avec plus de détermination, le bruit de ses talons devenant le seul son qui succéda à la voix du jeune homme qu’elle avait trouvé jolie. Beaucoup plus assurée que lorsqu’il parlait, comme le prouva l’entame avec laquelle il l’accueillit et qui la fit prendre un air faussement sérieux "La première arrivée, la dernière partie… c’est la première clause de la charte des organisateurs de mariages." En quelque sorte, c’était l’une des clauses de sa charte personnelle en tout cas. S’arrêtant près des petites marches qui menaient jusqu’à la scène, elle les monta pour s’approcher du piano sur lequel elle se pencha, les coudes en avant pour soutenir le poids de son corps lourd de fatigue "Toi, rien ne t’obliges à rester. Où sont les autres ?" lui demanda-t-elle, mentionnant son groupe qu’elle avait eu l’occasion d’entendre jouer à de maintes reprises. L’univers du mariage était petit, et ils étaient doués alors forcément, ils s’étaient souvent croisés. Les 15 Possible Girlfriends offraient la possibilité à des futurs mariés nostalgiques d’offrir une touche plus authentique à leur cérémonie, au lieu de s’en remettre à un DJ qui se contenterait d’appuyer sur un ou deux boutons. Quand elle savait qu’ils étaient inclus dans les festivités, ça la ravissait, et ça autant que l’affirmation de Nicholas à propos de la cérémonie.
Elle lui sourit en se redressant, puis passant les mains sur le devant de sa robe d’un lis de vin subtil et cintrée sous la poitrine, elle leva le menton avec une élégance instinctive qui neutralisa le faux manque de modestie qu’elle laissa poindre, pour la farce, en reprenant la parole "Je prends ça pour un compliment. Je peux m’asseoir ?" finit-elle par lui demander, contournant enfin le piano pour le rejoindre du côté du siège qu’elle désigna du menton et qu’elle investi elle aussi en se laissant lentement asseoir. Face aux touches, elle en actionna une en grimaçant ; le piano était accordé, c’était elle qui n’était pas douée "Tu joues depuis longtemps ?" ajouta-t-elle par curiosité, tournant la tête de son côté pendant qu’elle laissait échapper une anecdote qui la fit rire à moitié ; et elle était vraie cette anecdote. Celie avait bien essayé de faire d’elle une virtuose sous les conseils d’un pédopsychiatre convaincu qu’elle avait besoin de se changer les idées après la mort de son père. Bien sûr, elle n’avait pas eu voix au chapitre sur la manière dont elle aimerait se changer les idées justement, et les cours de piano étaient arrivés tous les mercredi après-midi… jusqu’à ce qu’elle découvre le dessin et qu’elle se montre assez maline pour imposer sa décision d’abandonner la musique pour s’y consacrer "Ma mère a essayé de me convaincre que ce serait une bonne idée de m’y mettre à un moment donné, j’ai vite abandonné…. alors j’admire ta constance, tu es doué." Pour elle aussi, c’était une affirmation, qu’elle compléta cependant en se risquant à nouveau à tâter une touche du piano du bout de l’index "Vous l’êtes tous d’ailleurs. Tout le monde a adoré, bravo." Un coup d'épaule pour le faire un peu basculer, et elle lui adressa un autre sourire qui finit en grimace, dents serrées, quand à nouveau, la note qui s'échappa du piano sortit bien moins mélodieuse que lorsque c'était Nicholas qui le maniait.


    - - cause baby i could build a castle out of all the bricks they threw at me, and every day is like a battle, but every night with us is like a dream. baby, we're the new romantics come on, come along with me...
    (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  P043axop_o

    (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  1949770018:
     


Dernière édition par Evelyn Pearson le Mar 6 Oct - 13:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : some things you let go, in order to live
MÉTIER : co-fondateur, chanteur et guitariste principal de 15 possible girlfriends, le meilleur wedding band de ce côté-ci de l'Australie
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  JrKnsDa
POSTS : 121 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, à la tête de ton propre groupe depuis 4 ans, 15 possible girlfriends, groupe qui joue uniquement aux mariages • toujours aperçu en pulls • grand fan de rom-com • timide dans l’âme, aller vers les autres est une épreuve pour toi
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

elizabeth#1 (fb)jo#4
evelyn#1roman#1

----
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  VxxCLAx
little miss sunshine • She's just a girl, and she's on fire, hotter than a fantasy, longer like a highway. she's living in a world, and it's on fire, feeling the catastrophe, but she knows she can fly away. Oh, she got both feet on the ground and she's burning it down...

RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
PSEUDO : malibu
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : malibu (av, gifs profil, icons & code sign)
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-various-storms-saints https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  EmptyDim 27 Sep - 17:54




≈ ≈ ≈
{I'm like chardonnay, get better over time }
crédit/ (rostovarps/tumblr) ✰ w/ @Evelyn Pearson

Evelyn marque un bon point, rien ne te force à rester ici après la performance. Une fois que tout le monde a fini de danser, une fois que le couple heureux s’est éclipsé, techniquement, tu n’as plus besoin d’être ici. Tu pourrais regagner ton van ou même ta chambre d’hôtel ou alors te joindre au reste du groupe qui va fêter une autre performance réussie… et pourtant tu es là. Tu ne peux pas vraiment l’expliquer, la scène est rassurante pour toi et s’il y a bien des années en arrière la perspective de chanter ou même de jouer devant de parfaits inconnus te terrifiait véritablement, tu aimes beaucoup trop jouer pour pouvoir t’en priver. Et puis tu as su passer outre ta peur et ton anxiété latente, te servant d’un argument avancé par Dahlia il y a quelques années de cela, quand vous fréquentiez les scènes ouvertes avec pour seuls instruments une guitare et un tambour, tout le monde aime la musique. Impossible de faire autre chose que des heureux, impossible de décevoir ou quoi que ce soit de négatif. Il suffit juste d’entamer un air populaire pour gagner la confiance de son public et pour garantir que tout le monde passe un bon moment, et fort heureusement, tu connais beaucoup trop d’air populaires alors… mais cela remonte à bien des années, maintenant tu vis de ton art, complètement et totalement, et la scène est ta seconde maison.
Bien loin de Brisbane, bien loin d’Esmée et de ton propre environnement, tu y trouves donc refuge et ce même quand tu n’es plus obligé. Sauf que tu ne dis rien de tout cela à Evelyn, assez gêné que la jeune femme ait pu te surprendre et tu hausses les épaules, dans un mouvement qui se veut léger mais qui est loin de l’être. "Oh les autres… ils ont leur propre petit rituel et j’ai les miens." Que tu expliques simplement, l’ombre d’un sourire sur les lèvres, tu ne fais pas exprès d’être mystérieux ou autant asocial que cela. Ce n’est tout simplement pas fait pour toi et tu préfères rester en arrière, ce n’est pas que tu ne fais pas d’effort pour le cas, tu sais que quelqu’un pourrait te le reprocher, c’est que quelqu’un doit bien être raisonnable. Les autres musiciens t’en seront plus que reconnaissants demain, quand tu les réveilleras avec du café, des pâtisseries et que tu aurais l’énergie suffisante pour pouvoir conduire le van qui vous ramènera jusqu’à Brisbane. Ce rôle te convient très bien et tu l’as accepté depuis longtemps, sans vraiment sourciller et sans que personne ne te l’impose, c’est naturel pour toi de t’occuper des autres. Un fait qu’Esmée a déjà soulevé, prétendant que tu aurais fait un très bon infirmier ou aide-soignant dans une autre vie. Une autre vie seulement.
"Ils sont plus portés after party, bar et consommation d’alcool que moi…. Moi, je suis déjà rangé et j’agis déjà comme un grand-père. Les mots de Dahlia, pas les miens." Là encore, pas vraiment une insulte dans ton monde, mais bien un compliment et un vrai, tu acceptes toutes blagues à ce propos, sachant que tu ne peux pas vraiment blâmer Esmée et son rythme de vie. C’est votre rythme de vie, qu’on se le dise et tu as autant copié ses habitudes qu’elle a copié les tiennes. Tu es plus que prêt pour le grand âge et pour la retraite, tu le sais déjà. L’explication fournie, tu hoches la tête face à Evelyn, sachant qu’elle a eu une journée toute aussi longue que la tienne, si ce n’est même plus. Toi, tu ne t’occupes que de la musique, elle, elle a dû gérer tout le reste et ce probablement depuis des mois. Tu adores les mariages et tout le glamour et, oui tu peux le dire, le semblant de magie lié à toute cette atmosphère, mais tu ne sais pas si tu pourrais échanger ton métier avec la brune, c’est certain.
"Bien sûr que tu peux t’asseoir." Tu te décales légèrement pour lui faire davantage de place, tes yeux retombant sur les touches du piano la seconde suivante, Evelyn produit quelques notes et c’est assez pour t’arracher un léger rire. Un rire qui n’est que de courte durée, remplacé par une gêne certaine face au compliment de la brune. Ça et le léger coup d’épaule qu’elle te donne, sûrement pour te mettre un peu plus à l’aise et tu lui renvoies un sourire, sentant toujours tes joues s’empourprer, légèrement cette fois-ci. Toi et les compliments, ça fait deux, c’est certain. "Merci… personne n’a remarqué qu’on n’était pas trop synchrone sur le troisième morceau mais… le débriefing sera dans quelques jours donc." Un autre haussement d’épaules, que tu ponctues par une autre intonation de piano, un ta-da plus que dramatique à souhait. Il faut dire que si quelqu’un se montre critique envers le groupe, c’est toujours toi. Dahlia trouve que tu en fais trop parfois et tu lui rappelles que si ce n’était pas pour les quelques débriefings, vous seriez encore en train de jouer à un arrêt de bus à espérer qu’un producteur vous repère et non vraiment, tu ne veux pas retourner à la case départ. Les années de galère sont derrière vous et tu en es plus que content. "Le piano ou en général ? Depuis des années dans tous les cas." Tu serais bien incapable de donner un chiffre à Evelyn, tu as grandi entouré d’instruments et plus jeune, quand les mots te manquaient, Esmée était la première à t’encourager à t’asseoir devant le piano qui trône dans votre salon. Et si au début, les sons produits par l’énorme instrument avaient pour habitude de t'effrayer, tu as fini par déchiffre l’instrument, à ton rythme, sans vraiment suivre de cours particulier ou quoi que ce soit de ce style.
"Dans certaines familles il faut être docteur pour réussir, dans la mienne il faut jouer d’un instrument… donc je joue… depuis très, très longtemps." L’analogie est mauvaise mais c’est bien le cas chez les Hurley, certes la carrière de ta mère a été arrêtée quelques années après ta naissance, mais Esmée te raconte souvent les histoires de son propre groupe, qui a cessé d’être après ses années universitaires. Et puis il y a toujours ce père, que tu n’as jamais vraiment connu, mais qui remplit toujours les salles de concerts et qui se débrouille sûrement mieux que toi. La musique, c’est de famille chez les Hurley, tu n’en as jamais douté."Et ma politique est que tout le monde peut jouer donc maintenant que tu l’as dit je suis curieux…c’est ton tour." Tu es sincère pour le coup, tu ne crois pas vraiment au mythe du génie et ceux qui ont juste la fibre musicale, pour toi, c’est beaucoup de travail, beaucoup de déception et parfois, des heures à jouer les mêmes accords pour pouvoir les perfectionner et faire en sorte que tout cela devienne naturel. Pas d’autres moyens à tes yeux, pas de secret. "Et puis… j’ai assez joué pour aujourd’hui, non ?" Une vaine tentative de ta part, la vérité c’est que tu ne joues jamais assez, jamais.



And it's hard to write about being happy, 'Cause the older I get, I find that happiness is an extremely uneventful subject...
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère, vivie par ses neveux et nièces
STATUT : look up in the mirror like damn she the one
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation, assistée par la douce lucia. elles répandent bons conseils et sourires dans l'agence qui porte son nom et qui est située à la périphérie de spring hill
LOGEMENT : après une colocation de deux ans avec chad, elle l'a enfin quitté pour occuper un bel appartement avec sa cousine préférée, lara. adresse: #70 st pauls terrace, spring hill
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Tumblr_pafrpovxVu1vnbx6ao4_250
POSTS : 4338 POINTS : 165

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  B4461d445f33de7ad7e83a462d0919cd7fda64ec
PEARSON² ◦ so don't you forget about the little girl that you met now the one that's in your spirit she still got your back yeah don't you let the world take back all the love that you gave her this is all her world now this is all your world now
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Tumblr_inline_pj7pxuo3DD1ricaxd_540
BAMBI ◦ you're not alone together we stand i'll be by your side you know i'll take your hand when it gets cold and it feels like the end there's no place to go you know i won't give in keep holding on


RPs EN ATTENTE : knox#2 ◦ siloë#1 ◦ elizabeth#2 ◦ joanne#3
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
PSEUDO : ssoveia
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av) ◦ ©serpentiinequeen&osvaldrps&rostovarps (gifs profil&sign) ◦ ©siren charms (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji & jo carter
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t28922-evelyn-pearson https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  EmptyMar 6 Oct - 15:22




≈ ≈ ≈
{I'm like chardonnay, get better over time }
crédit/ (xladymorganx/tumblr) ✰ w/ @Nicholas Hurley

Evelyn comprenait la notion de rituel. Avec Neal, ils en avaient un qui avait pris place dès leur tout premier mariage.
Qu’importe l’heure à laquelle la célébration se terminait, trop tard ou trop tôt selon les avis, ils finissaient toujours la soirée par une danse improvisée au centre de la piste de danse désertée par les invités rentrés chez eux, pleins de souvenirs, mais pas que. Elle laissait le choix de la musique à son partenaire, ainsi elle s’était rapidement aperçue que les contrats passants, il s’arrêtait de plus en plus souvent sur des titres qui nécessitaient la proximité. C’était sans doute ces petites danses tardives et secrètes qui avaient fini par sceller le lien spécial qui les liait… et comme tout le reste quand ça concernait son ancien assistant, ce rituel en particulier lui manquait. Au début, elle avait tenté de le perpétuer seule, de lancer un titre au hasard et de se laisser aller à se déhancher le temps de deux ou trois minutes, mais ça n’avait pas le même intérêt. Et puis le proposer à Lucia, elle ne s’y était même pas risquée car d’une certaine façon, elle savait qu’elle appréciait ce moment uniquement lorsqu’elle le partageait avec le jeune homme. Alors elle comprenait Dahlia, elle comprenait Nicholas, elle comprenait les autres qui tenaient à décompresser après de longues heures à honorer leur parole en proposant leur service de la meilleure façon qui soit.
Elle comprenait aussi le besoin de se retrouver un peu seul dans ces moments-là, et c’était la raison pour laquelle elle avait demandé son autorisation au musicien de s’asseoir à ses côtés. Quelque chose lui avait soufflé qu’il ne lui refuserait pas le privilège de partager son siège le temps de quelques mots, ou de quelques notes, échangées, aussi prit-elle le coche en s’installant, activant les notes du piano avec un manque de talent flagrant qu’elle justifia aussitôt. On ne pouvait pas tout savoir faire et ça, c’était hors de sa portée… pas comme maintenir une conversation qui se joua naturellement entre eux et qui, malgré le rougissement notoire des pommettes de Nicholas, semblait aussi naturelle que possible.

"Tu es marié ? Je l’ignorais." releva-t-elle lorsqu’il parla d’être rangé, et dans l’esprit de la brunette, ça ne lui parut pas étrange de lui poser la question étant donné son métier. Ça ne la surprenait pas non plus d’envisager qu’il puisse l’être d’ailleurs, mais déjà, il rebondissait sur ses compliments, et elle saisit la balle au bond "Je te confirme que personne n’a absolument pas remarqué ce manque de synchronie. Mais je sais que quand on maîtrise un domaine, on a tendance à se montrer plus exigeant avec soi-même alors j’aurais beau te dire ce que je veux, ce qui compte vraiment, c’est l’avis des autres membres de ton groupe, hum ? Je comprends." Vraiment, elle ne lui en tenait pas rigueur, comme il ne lui en avait pas tenu rigueur de souiller la discipline qu’il chérissait tant en se risquant à actionner les touches du piano.
C’était ironique de penser que femme avec autant de dextérité dans les mains, le bout de ses doigts assez gracieux pour manier la plume chinoise, soit aussi incapable de paraître mélodieuse, et pourtant. Sans en avoir vraiment conscience, elle voulut détourner l’attention de Nicholas de son manque flagrant de savoir-faire en la matière, et s’arrêta un instant sur la manière dont lui y était venu ; depuis longtemps, c’est ce qu’il lui répondit lorsqu’elle s’intéressa à son parcours, reprenant ensuite sur un sujet que là encore, elle connaissait bien et qui lui permit de s’insérer à nouveau dans le dialogue, la voix élevée suffisamment pour que leurs mots restent entre eux, mais pas assez pour qu’ils donnent l’air de se faire de confidences - alors que c’était peut-être un peu le cas en définitive "C’est important l’hérédité chez certaine famille." Elle ne s’épancherait pas sur l’idée que dans la sienne, c’était le moteur de tout. Elle n’avait pas la prétention de se dire que le jeune homme la connaissait qui plus est, son illustre famille, de fait elle s’abstint en reprenant, les yeux vrillant sur les touches du piano qu’elle cessa de caresser ; elle rangea ses mains d’ailleurs, les posant à plat sur le jupon de sa robe comme une enfant prise sur le fait "Mais si tu veux mon avis, les heures que tu as passé à apprendre tout ça n’ont pas été vaines. Tes parents ont eu raison de t’y mettre, ils doivent être fiers de toi." C’était un peu idiot de sa part de le prétendre, elle savait plus que quiconque que la fierté parentale était aussi nébuleuse que les prédictions d’une diseuse de bonne aventure, mais il était trop tard pour revenir sur sa parole de toute manière et puisque le jeune homme insista timidement pour qu’elle joue un peu plus, elle sauta à nouveau sur l’occasion pour ne pas s’embourber dans une situation qui la ferait passer pour une incompétente ; ce qu’elle était en matière de musique, malgré les quelques heures de leçons.
Elle leva les mains devant elle, résistant plus qu’elle ne capitulait face aux mots du jeune homme vers qui elle tourna la tête, posant sur lui un regard brillant de fatigue, un peu de malice aussi "Crois-moi, tu tiens beaucoup trop à ton oreille musicale pour que je ne vienne la dérégler avec mon manque de talent." fit-elle un sourire en coin remontant le côté de son visage tandis que ses yeux rencontrèrent les siens. Elle contra la déception potentielle que son refus de s’auto-humilier pourrait faire naître chez le jeune homme pour doucement se pencher vers lui, et sur le ton de la confidence cette fois, lui proposer "Hey, j’ai une solution pour apaiser l’immense déception que je viens de te faire en refusant de te faire saigner les oreilles… t’aimes le wedding cake ?" lui demanda-t-elle en se levant déjà du siège devant le piano, s’équilibrant en posant une main sur son épaule, et en ajoutant par la même, d’une voix un peu plus élevée "Ça, c’est le mien, de rituel. C’est très mauvais pour la ligne, mais c’est aussi mon unique caprice en tant que celle en charge de tout ; j’ai droit à plus de gâteau, et personne n’a jamais trouvé rien à redire." Se redressant totalement, elle attendit que Nicholas fasse de même et avec un air indéfinissable, les yeux plissés pour parfaire son manège et paraître plus mystérieuse qu’elle ne l’était en vérité, le sourire qu’elle essayait de retenir la trahit quand elle reprit "Ça te dit de partager une part avec moi ?" Lara et Chad ne lui en voudraient pas, elle en était certaine. Chassant une longue mèche ondulée de son visage, Evie la cala derrière son oreille en cherchant ses mots d’abord, y joignant un doigt professoral pour parfaire le tout, puis poursuivant enfin quand elle mit le doigt sur quoi ajouter. Les yeux toujours posés sur Nicholas, elle ajouta donc "Vois ça comme une prime et bien sûr, ça restera entre nous… je ne tiens pas à ce que les membres de ton groupe pensent que je te favorise." Tu penses, ce n’était pas du tout son genre.


    - - cause baby i could build a castle out of all the bricks they threw at me, and every day is like a battle, but every night with us is like a dream. baby, we're the new romantics come on, come along with me...
    (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  P043axop_o

    (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  1949770018:
     
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : some things you let go, in order to live
MÉTIER : co-fondateur, chanteur et guitariste principal de 15 possible girlfriends, le meilleur wedding band de ce côté-ci de l'Australie
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  JrKnsDa
POSTS : 121 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, à la tête de ton propre groupe depuis 4 ans, 15 possible girlfriends, groupe qui joue uniquement aux mariages • toujours aperçu en pulls • grand fan de rom-com • timide dans l’âme, aller vers les autres est une épreuve pour toi
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

elizabeth#1 (fb)jo#4
evelyn#1roman#1

----
(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  VxxCLAx
little miss sunshine • She's just a girl, and she's on fire, hotter than a fantasy, longer like a highway. she's living in a world, and it's on fire, feeling the catastrophe, but she knows she can fly away. Oh, she got both feet on the ground and she's burning it down...

RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
PSEUDO : malibu
AVATAR : ed skrein
CRÉDITS : malibu (av, gifs profil, icons & code sign)
DC : edge price & lara pearson, les audacieux
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-various-storms-saints https://www.30yearsstillyoung.com/t33763-nicholas-hurley

(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  EmptyLun 12 Oct - 12:43




≈ ≈ ≈
{I'm like chardonnay, get better over time }
crédit/ (rostovarps/tumblr) ✰ w/ @Evelyn Pearson

"Hmm j’ai remarqué, et les autres vont devoir le remarquer aussi." Si on te posait la question, tu dirais que tu n’es pas un perfectionniste. Pas du tout d’ailleurs, tu as tendance à avancer à ton propre rythme, qu’on juge souvent de lent maintenant que tu y penses, et tu considères ton existence comme assez brouillonne. Peu de choses retiennent ton attention au final, tu te lasses parfois vite et l’ordre, dans tous les sens du terme, t’angoisse dans une certaine mesure. Pas quand la musique est concernée, c’est la seule chose qui te passionne véritablement depuis des années, la seule chose qui t’a permis de t’avancer, de te frayer un chemin dans un monde rempli de portes fermées et qui te permet de te tenir droit maintenant que tu y penses. C’est l’ordre dans le chaos, c’est les notes, la mélodie, les sons produits en jouant avec les vibrations de l’air, c’est une logique qui ne fait pas de sens, ou alors si, cela fait du sens quand tout est aligné, quand tout sonne juste, et tu baignes dans tout ceci depuis trop longtemps pour ne pas remarquer les petits détails. Et embêter le reste du groupe avec, non vous n’êtes pas des amateurs, vous n’êtes pas les meilleurs des professionnels mais vous pouvez toujours vous améliorez tu en es convaincu.
Tu es surpris par les légères confidences et informations que tu livres à Evelyn cependant, il y a des semaines de cela, tu aurais gardé le silence, ou alors tu aurais fini par rejoindre ton van pour regarder le temps passer en ta propre compagnie, ou avec un instrument entre les mains. Mais pourquoi ne pas faire des efforts ? Vous vous croisez souvent, à cause de votre métier et la jeune femme a toujours été polie et sympathique avec toi et tu as souvent entendu tes propres clients la féliciter et la remercier pour son sérieux et son professionnalisme. Des qualités que tu peux apprécier et respecter, surtout dans la ligne de métier que vous faites où dire non aux clients est complètement impossible et ce même si cela implique de littéralement faire des pieds et des mains. Mais tu ne sais rien d’Evelyn, en dehors de son métier, de son sourire et l’inverse est vrai et tu as presque envie de rire quand elle t’imagine déjà marié et avec une vie de famille plus qu’équilibrée. Oh si seulement… elle est très loin de la vérité et elle ne le sait pas du tout.
"Pas de parents chez moi, ni de partenaire, je suis célibataire." Premier aveu de la soirée ponctué par un léger haussement d’épaules, parce que ce n’est pas la fin du monde et tu accepté ton statut depuis longtemps. Pas besoin d’épiloguer sur ta vie de famille compliquée, hors de question de ruiner la légèreté du moment et ce n’est pas ce qu’Evelyn te demande de faire, elle ne risque pas de faire de commentaire désagréable ou te traiter de ringard ou te demander si tu te contentes de ta main droite, elle. Tu lui offres donc un autre sourire, chassant ta voisine et sa voix cassante de ton esprit, ajoutant simplement un: "Et j’ai été élevé par ma grand-mère, elle jouait du piano dans sa jeunesse, maintenant elle se contente de son harmonica pour embêter les voisins et je l’accompagne aussi… pour embêter les voisins." A des heures raisonnables, c’est ce que tu ne dis pas car si toi et Esmée vous habitez dans la même maison depuis ton enfance, vous êtes appréciés dans le voisinage. Plus Esmée que toi, mais c’est elle qui sait y faire avec les mots, elle qui arrive chez les gens avec les bras chargés de pâtisseries faites maisons et elle encore qui sait rassurer, et ce même les parfaits inconnus.
Et tu es persuadé qu’Esmée aurait réussi à convaincre Evelyn de jouer, mais soit, ton attention n’est plus sur l’instrument, Evelyn vient de te parler de nourriture et d’ainsi te rappeler que ton dernier repas remonte à… bien des heures, aussi, tu la suis donc sans vraiment aucune hésitation. "J’aime probablement ce genre de gâteau plus que je n’aime respirer alors … je te suis. Et je vais prétendre ne pas avoir remarqué que tu ne veux pas jouer devant moi, ce n’est que partie remise Evelyn." Tu fais très bien semblant et ce n’est pas ton genre de pousser qui que ce soit dans ses retranchements, et surtout pas quand une part de gâteau est en jeu. "Et ça me va de partager, aucun commentaire si ma part disparait en quelques secondes, okay ?" L’un des avantages d’être le dernier à partir est que tu croises souvent des cuisiniers, serveurs et tout autre personnel de cuisine et que les restes sont nombreux et tu n’as jamais dit non à un bon dessert. Esmée Hurley peut en témoigner et c’est probablement un des aspects les plus attirants de ton boulot. Bon, et jouer sur scène avec tes amis, bien entendu. Mais les desserts gratuits arrivent en second, tu le sais.
"Personne ne sera au courant, et puis je ne pense pas qu’ils seront en état de parler demain matin." Là encore, tu parles totalement d’expérience, tu suis toujours Evie, les mains croisées dans ton dos, tes doigts noués entre eux, car tu ne sais vraiment pas quoi faire de tes bras et que parfois tu voudrais être un peu moins grand, parfois seulement et tu te surprends à observer la jeune femme, car il serait vraiment impoli de fixer tes pieds. "Je peux te poser une question… enfin une autre question du coup ?" Tu fais la précision avec un léger sourire, l’interrogeant enfin. "Comment tu as fini wedding planner ? Je veux dire tu peux totalement me retourner la question, je pourrais jouer sur n’importe quelle scène, arrêter de piquer les textes des autres et tout mais..." On t’a déjà posé la question, pourquoi les mariages, pourquoi ne pas emprunter la route des autres artistes, avoir un agent, un producteur, passer une partie de sa vie dans un studio à inventer et à créer et ensuite partir en tournée, et répéter le même processus et tout simplement en vivre. En choisissant cette niche fermée au possible, Dahlia et toi, vous vous êtes imposés beaucoup de contraintes, c’est certain. "Mais c’est mieux ici." Que tu conclues à demi-voix, ton regard bleuté dérivant un instant sur la salle de réception vide, tandis que tu repenses à la cérémonie qui vient de se terminer il y a quelques instants. Non vraiment, tu préfères ce genre d’atmosphère, tout de suite plus vivante et moins prise de têtes.



And it's hard to write about being happy, 'Cause the older I get, I find that happiness is an extremely uneventful subject...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Empty
Message(#) Sujet: Re: (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time (evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(evelyn & nicholas) I'm like chardonnay, get better over time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-