AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-44%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte Mémoire MicroSDHC Ultra 128 Go + Adaptateur SD, A1
17.34 € 30.99 €
Voir le deal

 busboys and poets (winny #4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wyatt Parker
Wyatt Parker
le désert littéraire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (27.01.1980)
SURNOM : wyatt. c'est très bien, t'amuse pas à lui trouver un surnom débile.
STATUT : célibataire, elle a pris la carte du coeur et le reste avec.
MÉTIER : écrivain pour le style, pigiste parce qu'il faut bien se nourrir
LOGEMENT : au #623 water street avec la première des emmerdeuse comme colocataire aka sa soeur
busboys and poets (winny #4) Tumblr_mnak90lBzR1rijbg1o1_500
POSTS : 277 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : aîné de la famille Parker, il sera à jamais le grand frère bien trop protecteur △ passionné de littérature depuis toujours, il ne sort jamais sans un livre ou deux △ fume comme un pompier △ a fait dix mois de prison pour couvrir sa sœur △ parle couramment français △ ne sait pas s'exprimer sans lâcher une insulte △ laisse une femme lui piétiner le cœur depuis des années...
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : busboys and poets (winny #4) 886eb964cc4b49476b72da1ea7637452dd92418b
WYRIANE & co #1 & WYRIANE #2 △ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes man no regrets. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe

busboys and poets (winny #4) Tenor
YELALIAH △ through the wind down to the place we used to lay when we were kids. memories of a stolen place, caught in the silence. an echo lost in space, it comes and goes in waves

busboys and poets (winny #4) Tumblr_inline_p7hsz8zARe1ro4fjb_540
WINNY #1 (fb) & WINNY #3 & WINNY #4 △ she's the silver lake queen. she's a lucid dream, a gin martini and nicotine fiend. she's a dark soul with a heart of gold got me jumping up whenever I'm told


RPs TERMINÉS : Winny #2Martin
PSEUDO : paindep.
AVATAR : orlando bloom.
CRÉDITS : (avatar) arté
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33154-modern-loneliness-wyatt https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t34771-wyatt-parker#1556344

busboys and poets (winny #4) Empty
Message(#) Sujet: busboys and poets (winny #4) busboys and poets (winny #4) EmptyJeu 24 Sep - 20:28



« Je voulais juste me faire un peu de thunes, par ressembler à un putain de pingouin Nicolas. » Il éclate de rire ce con, alors qu’il bataille avec sa cravate. « Je te jure que tu vas te faire un max de blé. » Le plan me semble plus bidon que jamais. Le deal est de faire le serveur durant quelques heures dans cette soirée guindée, après c’est carte blanche. À nous les femmes de riches frustrées de leurs vies merdiques et qui veulent bien passer un peu de temps avec un plus jeune en lâchant quelques billets et un peu de poudre au passage. Le miroir devant me renvoie un reflet que je méprise. Tiré à quatre épingles, dans un pantalon au pli parfait et ce gilet cintré qui me donne un air con de premier de la classe. L’ordre d’attacher mes cheveux mi-long est la cerise sur le gâteau. J’ai l’air d’un clown, mais tant pis, les pauvres gens comme nous doivent se fondre dans le décor.

Plateau de champagne à la main, j’attends aligner avec les autres dans cette salle immense aux moulures dorées du sol au plafond. Il va falloir se faufiler entre les silhouettes, éviter de trop observer ses dames, caresses la gente masculine dans le sens du poil. Tout me hérisse dans leurs faux sourire à trois mille dollars. C’est un milieu que je ne comprendrais jamais réellement, mais qui dans le fond me fascine. Un mélange de faux semblants jouant à celui qui aura la plus grosse queue et la femme la plus docile. Elles jouent à un jeu puéril de celle qui présentera la plus belle toilette et réussira sans se faire pincer à envoyer des sourires langoureux à son amant du jour. Des gens qui pensent avoir les meilleures vies quand en réalité, ils sont tous tristes à en mourir.

Et au milieu de tout cela, se distingue une silhouette familière. Petite brune, à la robe parfaite, mais qui cache tant bien que mal une paire de Converse usée par le temps et les tâches de peinture. En une seconde, la soirée vient de prendre une toute autre tournure. « Laisse, je m’en occupe. » Ce groupe, il est pour moi. Plateau empli de flûte d’un champagne hors de prix, mais au goût dégueulasse, je me dirige vers Ginny et celui qui semble être son époux. « Champagne ? » Il est subtil le sursaut de son corps, mais il est là et je me mords la lèvre pour retenir un sourire amusé.




You better run from me. You better say goodbye and even if I plead don't waste your time 'cause I'm a broken home. You're better off alone. You better run from me Before I take your soul

busboys and poets (winny #4) OV4BS2P
busboys and poets (winny #4) JQVaF5n
busboys and poets (winny #4) FximBIO
busboys and poets (winny #4) ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : non, leur enfant ne se prénommera pas Auden junior ; McGrath devenue officiellement Williams en février 2020, même si le compte des mariages entre eux deux frôle le signe de l'infini.
MÉTIER : peintre et photographe, enseigne le street art et le dessin à la Brisbane Academy of Art, son atelier de création est (en rénovation) à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden - ça, c'est quand ils ne sont pas à l'autre bout du monde juste parce que personne ne les attendaient pour le dîner.
busboys and poets (winny #4) C8af861141ce80ae2e17277c73f2cffb
POSTS : 8456 POINTS : 240

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ///
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : ++ i'll be back ++
PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : avenged in chains ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

busboys and poets (winny #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: busboys and poets (winny #4) busboys and poets (winny #4) EmptySam 26 Sep - 0:52



Bailey est parfait, parfaitement calculé, parfaitement posé. Sa main est un centimètre trop proche de la zone à éviter, il l'a lovée contre mon bassin juste là où la Terre en entier croira qu'elle caresse tendrement la silhouette de sa femme, là où lui et moi savons très bien qu'il n'a ancré ses doigts qu'à la couture de ma robe. Ma robe d'ailleurs, qui jure avec tous les vêtements que j'ai toujours portés dans ma vie, une robe et un masque qui va avec. Celui-là, il vogue entre mon regard illuminé d'une étincelle presqu'aussi fausse que celle qui colore mes lèvres, le rouge carmin pour seule parure.

Ils parlent de musique et ils parlent du label, la femme de l'un me parle maintenant d'art en pensant ainsi m'inclure à la conversation ce qu'elle réussit, du moins en parure. Qu'elle ait passé un après-midi complet à la Tate's Gallery suffit à m'emballer assez pour que je lui parle de mes portraits préférés, de ces artistes que j'ai étudiés à l'école et qui aujourd'hui passent plusieurs fois par mois l'après-midi en tête à tête avec mes cahiers et moi. Oui j'avoue, pendant un moment, pendant une miette de fraction d'instant, j'ai cru que j'étais à ma place. Que le rire que j'ai ajouté suite à une blague qu'a pu énoncer Bailey et que le baiser pudique qu'il a posé sur ma joue étaient peut-être ce à quoi j'étais vouée, pour le reste de ma vie. Et en soit, ce n'est vraiment pas si pire que ça peut bien en avoir l'air, quand l'angoisse et le stress et la panique prennent le relais. En soit, mon quotidien n'est pas si douloureux et n'est pas si malsain et n'est pas si faux et et et et et -

« Champagne ? »

- et tout fait mal, et tout est horrible, et tout n'est que mensonges. J'aurais dû savoir que c'était lui, j'aurais dû repérer Wyatt bien avant maintenant. Si je n'avais pas été occupée à chercher des points communs et autres atomes crochus avec les collègues de Bailey et leurs femmes pour la soirée, j'aurais sûrement été en mesure de le faire. Son parfum est bariolé de tabac froid et de cuir, il sent la pluie aussi, il détesterait que je le lui dise sûrement. Ses cheveux sont remontés sur sa tête et ça aussi, il doit haïr, quand ce que je hais moi en l'instant, c'est le « Oui, merci. » net, froid, simple et bien trop poli qui quitte mes lèvres lorsque ma main, évidemment celle à l'alliance, s'investit de prendre une flûte alors que jusqu'à maintenant je n'en avais aucune entre les doigts. « Ils laissent vraiment n'importe qui servir à ces soirées. » oh, Abigaïl. Elle pince sa voix, presque autant que claque sa langue sur son palais, dès lors que rien n'est subtil dans son intervention lorsqu'elle chuchote à mon oreille en croyant être inaudible. Elle ne parle que pour blesser, que pour faire état de son statut à elle quand justement, personne ne le lui envie. La femme d'un producteur de cinéma au centre d'une multitude de rumeurs de tromperie et d'adultère, autant de son côté à lui que de son côté à elle.

Pour l'heure, elle peut bien critiquer et être amère, vindicative et injuste, je ne la vois pas. Mes prunelles se sont vissées à celles de Wyatt en espérant qu'il ne se laissera pas atteindre par son commentaire de pacotille. Ou qu'il ne fera pas tout de suite un meurtre, c'est selon.


    busboys and poets (winny #4) X7ti








Revenir en haut Aller en bas
Wyatt Parker
Wyatt Parker
le désert littéraire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (27.01.1980)
SURNOM : wyatt. c'est très bien, t'amuse pas à lui trouver un surnom débile.
STATUT : célibataire, elle a pris la carte du coeur et le reste avec.
MÉTIER : écrivain pour le style, pigiste parce qu'il faut bien se nourrir
LOGEMENT : au #623 water street avec la première des emmerdeuse comme colocataire aka sa soeur
busboys and poets (winny #4) Tumblr_mnak90lBzR1rijbg1o1_500
POSTS : 277 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : aîné de la famille Parker, il sera à jamais le grand frère bien trop protecteur △ passionné de littérature depuis toujours, il ne sort jamais sans un livre ou deux △ fume comme un pompier △ a fait dix mois de prison pour couvrir sa sœur △ parle couramment français △ ne sait pas s'exprimer sans lâcher une insulte △ laisse une femme lui piétiner le cœur depuis des années...
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : busboys and poets (winny #4) 886eb964cc4b49476b72da1ea7637452dd92418b
WYRIANE & co #1 & WYRIANE #2 △ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes man no regrets. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe

busboys and poets (winny #4) Tenor
YELALIAH △ through the wind down to the place we used to lay when we were kids. memories of a stolen place, caught in the silence. an echo lost in space, it comes and goes in waves

busboys and poets (winny #4) Tumblr_inline_p7hsz8zARe1ro4fjb_540
WINNY #1 (fb) & WINNY #3 & WINNY #4 △ she's the silver lake queen. she's a lucid dream, a gin martini and nicotine fiend. she's a dark soul with a heart of gold got me jumping up whenever I'm told


RPs TERMINÉS : Winny #2Martin
PSEUDO : paindep.
AVATAR : orlando bloom.
CRÉDITS : (avatar) arté
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33154-modern-loneliness-wyatt https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t34771-wyatt-parker#1556344

busboys and poets (winny #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: busboys and poets (winny #4) busboys and poets (winny #4) EmptyJeu 1 Oct - 23:35



Elle était là. Perdue, comme minuscule, dans l’Océan d’ego surdimensionner qui surplombe la pièce. Presque cacher par la carrure de celui qui en apparence ne relâche jamais son étreinte quand dans son dos, sa main la frôle à peine. Ils sont parfaits dans le tableau des mondanités. Elle est magnifique dans sa robe, il porte le costume comme aucun autre. L’arrangement parfait, le couple qui fait tourner les regards tant on les sait puissants. Lui, surtout, dégage quelque chose de différent, il est clairement important tant, les gens ne cessent de lui tourner autour. Tout ce que je méprise, encore plus lorsqu’elle ressemble à une poupée de chiffon que l’on aurait placé là, un trophée qu’on exhibe, celle que l’on oublie trop souvent, mais a qui on finit par sourire poliment. Le spectacle est affligeant tant, il est douloureux. Le pire reste les pimbêches qui l’entourent, faites de plastiques et de scandales rocambolesques. J’aurai pu rester en retrait, j’aurais probablement dû le faire, c’est bien mal me connaître.

L’approche se fait en douceur tant elle ne sait rien de ma présence ici. Elle me pense à des milliers de kilomètres, down under. Plateau de champagne, sourire de circonstances. Le serveur parfait en toute apparence, celui qui s’intéresse à un petit groupe un peu oublier des autres. Aucun ne m’accorde un regard, pas même elle. « Oui, merci. » Jamais elle ne m’avait ignoré de la sorte et sa camarade semble le notifier. « Ils laissent vraiment n'importe qui servir à ces soirées. » Dans son monde à elle, je ne suis qu’une vermine. Loin des ruelles abandonnées, des cannes de peintures et son intérêt pour mes écrits, je ne suis personne. Dans sa tour, elle semble intouchable. Tu joues le rôle à la perfection Ginny. Elle me dévisage la bourgeoise, attendant que je m’éloigne de son cercle. Mes pas en décident tout le contraire alors que le regard de Ginny me supplie de ne pas faire d’esclandre. Trop tard. « Si vous saviez. » que je viens murmurer en me penchant légèrement entre les femmes. « J’ai fait de la prison seulement parce que j’ai tenté de tuer quelqu’un. » Personne n’a besoin de savoir que je m’étais dénoncé pour ma sœur, pas même elle quand déjà elles s'offusquent toutes de ma révélation, cherchant l sécurité du regard. « Mais lui… » Et je pointe un collègue du doigt. « Parais qu’il a égorgé son ex-femme. » Déjà, mon doigt poursuit un autre de mes collègues. « Paraît que celui-là dépouille les petites bourgeoises, faites attention mesdames. » Sourire de vainqueur au coin des lèvres, je me redresse, tire sur mon veston et récupère mon plateau. « Bonne soirée, Virginia. » Qu’elle ne m’approche pas, tant qu’elle joue à ce rôle-là.




You better run from me. You better say goodbye and even if I plead don't waste your time 'cause I'm a broken home. You're better off alone. You better run from me Before I take your soul

busboys and poets (winny #4) OV4BS2P
busboys and poets (winny #4) JQVaF5n
busboys and poets (winny #4) FximBIO
busboys and poets (winny #4) ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
l'étoile filante
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : non, leur enfant ne se prénommera pas Auden junior ; McGrath devenue officiellement Williams en février 2020, même si le compte des mariages entre eux deux frôle le signe de l'infini.
MÉTIER : peintre et photographe, enseigne le street art et le dessin à la Brisbane Academy of Art, son atelier de création est (en rénovation) à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden - ça, c'est quand ils ne sont pas à l'autre bout du monde juste parce que personne ne les attendaient pour le dîner.
busboys and poets (winny #4) C8af861141ce80ae2e17277c73f2cffb
POSTS : 8456 POINTS : 240

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : ///
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : ++ i'll be back ++
PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : avenged in chains ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

busboys and poets (winny #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: busboys and poets (winny #4) busboys and poets (winny #4) EmptyDim 11 Oct - 3:57



Je déteste cette soirée comme je déteste l'air qu'il a lorsque mes prunelles s'accrochent aux siennes. C'est l'Australie et la vie d'avant qui clash avec le présent. Et c'est aussi et surtout la main de Bailey que je sens se resserrer contre ma colonne vertébrale contractée tant il reconnaît l'accent, tant il sait ce que ça signifie pour moi. Mes racines ont du mal à reprendre ici quand elles ont été arrachées ailleurs.

« Si vous saviez. » il joue Wyatt, il n'en a rien à faire des diktats et des règles et de tout ce que cette mascarade signifie et c'est probablement autant ce qui m'effraie que ce qui me fascine chez lui. « J’ai fait de la prison seulement parce que j’ai tenté de tuer quelqu’un. » et jamais, jamais il ne parle de ses mois en prison de la sorte. Il n'en parle pas, tout court, d'habitude. Un des nombreux sujets proscrits au tableau de nos règles, un des blocages qu'il entretient et envers lequel jamais je ne serai assez ingrate pour le forcer à s'en libérer. Elles nous allaient bien, nos vies en parallèle. Nos vies qui agissaient comme des lignes voisines sans jamais se croiser. Ces mondes-là ne se mélangeaient jamais avant aujourd'hui. « Mais lui…  parais qu’il a égorgé son ex-femme. » et il poursuit, bien sûr qu'il continue. Son doigt désigne à droite et à gauche, attire l'attention avec. Il se fait porteur de ragots quand ma main se referme avec vigueur sur ma flûte pour éviter les tremblements. « Paraît que celui-là dépouille les petites bourgeoises, faites attention mesdames. » Bailey voudrait sûrement le dégager, mais il n'en fera rien. Les apparences. « Bonne soirée, Virginia. » à peine je ne sais pas si je veux qu'il parte ou qu'il reste, le voilà déjà envolé, dissipé et disparu dans la foule.

« Quelle horreur. »
« J'aurais dû le savoir, Alistair engage au rabais. »
« Je pense qu'il a volé mon bracelet! »
« Il connaît votre prénom? »

Elles parlent et parlent, son effet a bel et bien marché. Quand Bailey fait signe qu'il sort à la terrasse avec les autres fumer le cigare, je sais que c'est sa manière à lui de me laisser un peu d'air. Oh l'ironie. Wyatt est surement parti. Il a fort probablement frappé deux ou trois types sur son chemin, rendu sa cravate et son plateau, piqué quelques bouteilles et décidé de mettre les voiles à l'autre bout du globe comme il le fait toujours. Il part sans que je ne sache jamais s'il va revenir, même si au final il n'a jamais failli. Les raisons sont variées et les durées changent, mais il est toujours là, assurément.

Toujours là, donc.
« Elle a remarqué. » au détour d'un groupe de bourgeois et d'un autre, c'est à mon tour de passer dans son dos, de murmurer à son oreille. Anticipant qu'il ne se retourne pas, j'allonge une seconde une seule mon bras de manière à ce qu'il fasse le lien, qu'il voit mon poignet et capte que l'une d'entre elles - l'une d'entre nous? - a attrapé ses aptitudes de pickpocket. Les ennuis doivent être sur le point de venir pour lui.

Mais ce n'est pas pour ça que mes prunelles le cherchaient désespérément dans la foule. « Je veux partir d'ici. » je ne pourrai jamais fatalement partir de Londres. De cette soirée par contre, j'en ai encore potentiellement le droit.


    busboys and poets (winny #4) X7ti








Revenir en haut Aller en bas
Wyatt Parker
Wyatt Parker
le désert littéraire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (27.01.1980)
SURNOM : wyatt. c'est très bien, t'amuse pas à lui trouver un surnom débile.
STATUT : célibataire, elle a pris la carte du coeur et le reste avec.
MÉTIER : écrivain pour le style, pigiste parce qu'il faut bien se nourrir
LOGEMENT : au #623 water street avec la première des emmerdeuse comme colocataire aka sa soeur
busboys and poets (winny #4) Tumblr_mnak90lBzR1rijbg1o1_500
POSTS : 277 POINTS : 85

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : aîné de la famille Parker, il sera à jamais le grand frère bien trop protecteur △ passionné de littérature depuis toujours, il ne sort jamais sans un livre ou deux △ fume comme un pompier △ a fait dix mois de prison pour couvrir sa sœur △ parle couramment français △ ne sait pas s'exprimer sans lâcher une insulte △ laisse une femme lui piétiner le cœur depuis des années...
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : busboys and poets (winny #4) 886eb964cc4b49476b72da1ea7637452dd92418b
WYRIANE & co #1 & WYRIANE #2 △ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes man no regrets. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe

busboys and poets (winny #4) Tenor
YELALIAH △ through the wind down to the place we used to lay when we were kids. memories of a stolen place, caught in the silence. an echo lost in space, it comes and goes in waves

busboys and poets (winny #4) Tumblr_inline_p7hsz8zARe1ro4fjb_540
WINNY #1 (fb) & WINNY #3 & WINNY #4 △ she's the silver lake queen. she's a lucid dream, a gin martini and nicotine fiend. she's a dark soul with a heart of gold got me jumping up whenever I'm told


RPs TERMINÉS : Winny #2Martin
PSEUDO : paindep.
AVATAR : orlando bloom.
CRÉDITS : (avatar) arté
DC : cian, elora, bailey & loan.
INSCRIT LE : 21/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33154-modern-loneliness-wyatt https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t34771-wyatt-parker#1556344

busboys and poets (winny #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: busboys and poets (winny #4) busboys and poets (winny #4) EmptyDim 1 Nov - 17:11



S’enfuir. Imposer le plus de distance possible entre cette version de Ginny et ma personne. Elle n’est pas celle que j’ai pour habitude de fréquenter, elle ne m’intéresse en rien lorsqu’elle rentre dans leur faux-semblant. L’image même d’un caractère que je méprise de tout mon être. Virevolter entre les groupes, entendre la rumeur qui me poursuit, sourire aux lèvres. Semer la zizanie, c’est la signature même de la famille Parker. Du coin de l’œil, j’aperçois son mari qui se mêle aux pontes de ce monde dans une simplicité qui me donne la gerbe. Il est né là-dedans et il a réussi à entrer Ginny dans ce monde pourri jusqu’à la moelle. Ils se sont bien trouvés tous les deux, dans le mensonge et le qu’en-dira-t ’on. Quelle idée d’avoir vu l’approcher quand jamais elle n’admettra pouvoir connaître quelqu’un de la basse société, un de ses manants qui servent le champagne pour tenter de gratter quelques deniers, pour manger à sa faim demain encore. C’est bien la seule chose qui me retient dans cette salle qui pue l’hypocrisie.

Les minutes défilent, les bourgeoises se retournent sur mon passage désormais que j’ai relevé mes manches pour laisser apparaître un peu d’encre noire et que mes cheveux détachés me barrent la moitié du visage. La vermine se faufile parmi elles et ça les excite ses femmes bien trop ignorer par leur mari. Il ne restera plus qu’à choisir la grande gagnante, celle qui aura le droit a un peu plus ce soir.

« Elle a remarqué. » Je déteste le frisson qui parcours mon échine à l’entente de se murmurer si proche. Elle se pense grande sauveuse, probablement pour se redonner une contenance, pour donner un but à toute cette mascarade quand en réalité, je n’ai jamais eu besoin d’elle. « Il est dans la poche de ton précieux mari. » Jamais je n’aurais gardé le butin sur moi. J’aime le danger, mais je ne suis pas fou. Revoir l’intérieur d’une cellule ne m’enchante guère. Semer la zizanie parmi la bourgeoisie, c’est un autre jeu, bien plus intéressant. On lui prêtera une cleptomanie cachée ou une affaire avec cette Abigaïl. Qu’importe, ce ne sont pas mes affaires. « Je veux partir d'ici. » Un rire m’échappe. « Voyons Virginia, tu ne voudrais pas être associé à la vermine. » mon ton qui se rapproche tant de celui des autres femmes de son groupe. Mon regard qui lui lance des éclairs avant de partir vers les cuisines. Ce serait trop simple de tout lui accorder.

Nouveau plateau en main, quelques petits toasts enfournés en bouche et me revoilà à virevolter entre les groupes. Sourire de circonstances, regard poli et la sécurité qui ne cesse de dessiner des ronds de plus en plus circoncis autour de moi. Le jeu en devient presque excitant, jusqu’à ce que mon regard aperçoive à nouveau sa silhouette, seule au milieu de la foule. Ce n’est pas elle tout ça, d’être éteinte dans un coin, une coupe à la main pour faire semblant. Un soupire et déjà, je me faufile vers elle. « Les cuisines. 5 minutes. » Et la seconde d’après, j’ai disparu.

Tablier rendu sur la table, je l’attends, viendra-t-elle seulement ?




You better run from me. You better say goodbye and even if I plead don't waste your time 'cause I'm a broken home. You're better off alone. You better run from me Before I take your soul

busboys and poets (winny #4) OV4BS2P
busboys and poets (winny #4) JQVaF5n
busboys and poets (winny #4) FximBIO
busboys and poets (winny #4) ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

busboys and poets (winny #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: busboys and poets (winny #4) busboys and poets (winny #4) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

busboys and poets (winny #4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-