AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -47%
Bureau Gaming – Alpha Omega Players – Noir ...
Voir le deal
79.99 €

 (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amos Taylor
Amos Taylor
les raisins de la colère
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 43 ans (02/05/1977)
SURNOM : Quelle idée !
STATUT : J’ai brisé un vase, c’est à moi de le recoller.
MÉTIER : Il gère, à l'essai et pour le compte du Club, un casino clandestin.
LOGEMENT : L'appartement qu'il loue à Redcliffe est vide depuis bien longtemps, il loge sur son catamaran à la marina.
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT UO4C2p7m_o
POSTS : 3342 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il arrive qu'il l'admette.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT 0bjz
Amelyn 38UA 2DZ ▬ Every breath you take and every move you make, every bond you break, every step you take, i'll be watching you.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13141516171819202122232526272829303132333435363738


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Ja7y
Taylor family Liam & Chad ▬ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Fb9e306d12cab402d6c8531ecfe47a46
Olivia ▬ If this world makes you crazy and you've taken all you can bear. You call me up because you know, I'll be there and I'll see your true colors.
1(FB)2345


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Tumblr_m174hkbsaI1qcpaygo1_500


UNIVERS ALTERNATIFS :


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT EqES0raY_o

RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.
PSEUDO : Ci!
AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : S.U.L.L.Y (avatar) Sunflower (gif) Livia (code signature)
DC : Edward Rhodes
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades https://www.30yearsstillyoung.com/t29131-amos-taylor

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Empty
Message(#) Sujet: (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT EmptyJeu 1 Oct - 1:07







SMELLS LIKE TEEN SPIRIT


Elle n’est pour moi qu’une adolescente comme les autres, une que j’ai croisée de temps à autre avec son père, une qui a dans le regard cette lueur de défiance qui ferait passer tout adulte pour un vieux con, une qui me rappelle la jeune femme qui j’ai perdue et qui, au même âge, m’a tout autant jugé “d’abruti de père.” Sofia aussi a vécu ses premières histoires d’amour en cachette. Elle s’est enfermée dans sa chambre pour pleurer ses chagrins d’amour ou pour entretenir par téléphone des idylles sans importance. La chenille est devenue papillon sous mes yeux, sans que j’accepte de m’en rendre compte et, maintenant qu’elle n’est plus, je regrette de n’avoir su être à l’écoute de ses problèmes ou de ses victoires. N’ai-je pas pourtant été un père attentif ? Ne lui ai-je pas prêté l’oreille lorsqu’elle en avait besoin ? N’avons-nous pas partagé une complicité rare entre un père et une fille ? J’aime m’accrocher à cette idée. Je l’aime malgré qu’elle soit source d’un tristesse profonde. Il a mal fini, mon bébé. Elle est morte dans une chambre d’hôtel, nue, droguée et peu à peu, quoique la mort dans l’âme, j’apprivoise cette réalité qui la suggérait consciente de ses actes et, qui plus est, consentante lorsqu’il s’agissait de vendre son corps pour…. pour quoi ? Un fix en échange d’une gâterie à la sauvette ? Pour rembourser une dette ? Il y a un monde entre la vérité et le monde illusoire que j’impose à mon coeur de papa. Il y a un fossé qui les sépare et quitter le déni est un long processus. La preuve étant, dès lors que la gamine de l’artiste ouvre la porte de leur demeure, c’est à la mienne que je pense. A son âge, fumait-elle déjà des joints ? Durant mon absence et celle de sa mère, a-t-elle accueilli un ami de la famille  - voire l’un de ses oncles - les yeux rougis par l’herbe et le sourire hagard d’être perchée ? S’est-il effacé de constater que, sur le seuil de notre maison, elle ne fait pas face à l’interlocuteur qu’elle attendait ? Nul doute qu’elle n’est pas ravie de me voir et je me souviens… je me souviens que Jack, durant son aventure ROA, m’a parlé d’un mec qu’elle fréquentait. Il l’avait comparé à un incapable et, s’il est rentré trop tôt pour que j’aie le temps de confronter le jeune couple - il me l’avait pourtant demandé - je mettrais ma main au feu que c’est lui qu’elle attendait. Lui ou un autre : quelle différence ça fait à son âge. « C’est ce qu’on appelle un faux espoir. » l’ai-je taquiné sans m’avancer dans le couloir : si elle est seule, je resterai sur son paillasson. « Ton père n’est pas là ? » me suis-je enquis, les mains dans les poches, l’air de ne pas y toucher. Je n’avais pas rendez-vous. En me pointant à l’improviste, je prenais le risque d’avoir soit la porte de bois soit d’être traité en intrus. Le sort a choisi la seconde option. « Tu sais quand il rentre ? J’aurais aimé lui parler.» Va-t-elle seulement me répondre ou, contrariée, me renvoyer dans mes buts ? Et moi, ai-je le droit de souligner qu’elle pue la drogue douce ? Que d’où je suis, il a l’air de faire “tout bleu” dans son salon alors qu’elle a l’air seule pourtant ?

Les emmerdes commencent, mon frère @jack epstein



(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT 2929714247
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Qsba
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT JLuMeCF

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT C9dw
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT H0nh


Dernière édition par Amos Taylor le Jeu 1 Oct - 3:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Empty
Message(#) Sujet: Re: (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT EmptyJeu 1 Oct - 3:34


Y a-t-il meilleure façon de passer un après-midi ailleurs que dans les bras de son petit-ami ? J’en ai pas l’impression. Josh s’est pointé une bonne heure après que mon père ait quitté la maison, comme convenu. C’est lui qui a ramené le matos. Les feuilles à rouler, l’herbe la plus bonne que j’ai jamais fumé… C’est tout récent avec lui, ça a commencé y a quelques semaines mais j’sens qu’il y a un truc, qu’il est différent des autres mecs. Il est doux, il m’appelle « princesse »… puis il a ces traces d’une barbe fraîchement rasée que je lui interdis et interdirais toujours de toucher… j’aime trop y traîner mes doigts.

Jack est parti en ce début d’après-midi, à quitté la maison sans m’en dire un mot. L’heure à laquelle il s’est barré, les notes collées sur la porte du frigo… Il est parti bosser, comme toujours. Il va encore passer une bonne partie de son après-midi entre les murs du studio à discuter avec un artiste pourave dont les prochains enregistrements viendront me détruire les tympans quand mon père se posera dans le salon pour se poser et les analyser.

Heureusement, c’est quelque chose de plus agréable qui nous berce pour l’instant. Josh a pris son téléphone, a lancé sa petite playlist « chill » avant de le laisser se perdre dans les plis du plaid qui couvre nos corps entremêlés. Ma tête posée sur son torse, je tire une énième fois sur ce joint qu’il nous a roulé il y a bientôt une heure… Bien chargé, loin d’être fin… le joint parfait. On discute, on refait le monde autour d’un joint qui rend nos propos délirants, qui nous fait parler d’choses qui nous mettent mal à l’aise, de trucs qui sont pas vraiment importants. L’une de ses mains glisse sous la couverture, vient agripper l’une de mes fesses à travers ce jogging qui me tient au chaud.

Un sourire amusé se dessine sur mon visage. Je me redresse avec douceur, me débarrasse du joint pour venir l’embrasser, mes jambes autour de son bassin. Mes lèvres glissent autant sur les siennes que ses mains bien trop curieuses de découvrir un corps qu’elles connaissent déjà. Je sais quelle tournure on va prendre, c’était écrit, fallait s’y attendre… et ça ne me gêne pas.

Sauf que l’inattendu arrive, un poing vient s’abattre contre la porte d’entrée... « On s’en fout, ils repasseront. » J’essaie de rester dans le mood, de pas gâcher un moment appréciable. Nos deux langues se mettent à danser, puis la sonnette se met à retentir.

« P’tain. Fait chier. » Je grogne, je mords doucement (sans le faire exprès) sa lèvre et lui vole un soupir de douleur, de surprise. « Si c’est un putain de témoin de Jéhovah, j’vais lui mettre sa Bible dans le cul. » Je soupire, glisse hors du canapé pour marcher à travers le salon, totalement plongé dans un brouillard auquel je n’accorde pas d’importance… Jack rentre assez tard en ce moment, j’aurais qu’à ouvrir les fenêtres et ce sera réglé.

J’ouvre la porte d’un coup sec, clairement déterminée à renvoyer l’inconnu chez lui… mais je découvre qu’il n’en est rien. Amos, un pote de mon père… un vieux ringard de plus à ajouter à la liste de ses potes chiants qui aiment se taper l’incruste à la baraque quand il est pas là. Rien de nouveau à l’horizon. « Hein ? » que je dis avec incompréhension, pas trop sûre de comprendre sa réflexion ni de pouvoir correctement analyser cet air taquin collé à son visage… Moi, j’connais mon état. Sans même le sentir, je sais que je pue l’herbe, que ça doit se lire sur ma figure… J’ai salement merdé, mais je ne m’en rends pas encore compte.

Il confirme de lui-même qu’il est là pour voir mon père… Encore heureux, l’inverse serait étrange et bien flippant. « Il est pas là, j’crois qu’il est parti bosser… et il rentre pas avant ce soir. J’te conseille de passer directement là-b… » « Tu veux pas leur dire qu’t’es pas intéressée et qu’on a mieux à faire, là ? » Et le vla-t’y pas qu’il apparaît dans l’entrée, cet imbécile, complètement torse nu, les yeux rouges avec notre joint au bout des lèvres, pensant apercevoir n’importe qui et pas l’un des amis du père de sa petite amie.

Je me tourne pour lui faire face et lui jeter ce fameux regard qui veut dire « mais qu’est-ce que tu fous ? ». Il comprend sa boulette, pige qu'on fait pas face à n’importe quel casse-couilles… C’est un pote de mon père, c’est la loose.

Je me tourne à nouveau vers Amos… le rouge aux joues et les yeux un peu froncés, visiblement gênée. J’sais que Jack en entendra parler, et même s’il a tendance à laisser couler pas mal de choses, je suis pas sûre qu’il laisse passer ça… Josh à la maison en son absence, le joint qu’on a laissé entrer dans la maison…

« Tu veux pas aller le voir directement ? J’pense que ce serait mieux, hein… » que j’lui dis en essayant de rester zen et de pas être démontée par les futurs ennuis qui vont pas tarder à me tomber dessus. Et dans un sourire gêné, je commence à lui dire au revoir. Je lève la main pour le saluer avec le moins d'intérêt possible, commence à refermer la porte… Mais une main vient se glisser dans mon dos. « On s’fera ça une autre fois Ellie, hein. » Il ouvre la porte de lui-même, une main sur la poignée et l’autre par-dessus sa tête alors qu’il renfile son t-shirt et quitte la maison sous mes yeux totalement dépassés.

J’ai envie de le supplier d’rester avec moi, de pas s’en aller pour si peu… parce que quitte à être dans la merde, autant en profiter jusqu’au bout, mais il est déterminé à ne pas s’attirer d’ennuis. Il a deux ans de plus que moi, il sait que Jack a une dent contre lui… il veut pas se mettre dans la merde.

« C'est encore un coup d'mon père, ou t'as juste décidé de te pointer pile quand il fallait pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
les raisins de la colère
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 43 ans (02/05/1977)
SURNOM : Quelle idée !
STATUT : J’ai brisé un vase, c’est à moi de le recoller.
MÉTIER : Il gère, à l'essai et pour le compte du Club, un casino clandestin.
LOGEMENT : L'appartement qu'il loue à Redcliffe est vide depuis bien longtemps, il loge sur son catamaran à la marina.
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT UO4C2p7m_o
POSTS : 3342 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il arrive qu'il l'admette.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT 0bjz
Amelyn 38UA 2DZ ▬ Every breath you take and every move you make, every bond you break, every step you take, i'll be watching you.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13141516171819202122232526272829303132333435363738


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Ja7y
Taylor family Liam & Chad ▬ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Fb9e306d12cab402d6c8531ecfe47a46
Olivia ▬ If this world makes you crazy and you've taken all you can bear. You call me up because you know, I'll be there and I'll see your true colors.
1(FB)2345


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Tumblr_m174hkbsaI1qcpaygo1_500


UNIVERS ALTERNATIFS :


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT EqES0raY_o

RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.
PSEUDO : Ci!
AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : S.U.L.L.Y (avatar) Sunflower (gif) Livia (code signature)
DC : Edward Rhodes
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades https://www.30yearsstillyoung.com/t29131-amos-taylor

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Empty
Message(#) Sujet: Re: (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT EmptyVen 2 Oct - 19:43







SMELLS LIKE TEEN SPIRIT


J’ai précisé plus tôt que je n’ai pas été surpris qu’elle tire soudainement une tête de six pieds de long en tombant nez à nez avec un ami de son père sur le pas de sa porte. J’ajouterai désormais que je ne le suis pas davantage qu’elle ne distingue pas le cynisme ou l’ironie dissimulé derrière ma remarque. Ce serait dans ces cordes pourtant. Ellie, elle a les yeux brillent de malice. Elle est rusée, la gosse. pour moi qui n’ai jamais rencontré sa mère, je ne peux que lui reconnaître ses traits communs à son père. Lui aussi, il respire l’intelligence, mais ce n’est qu’une ado, Ellie. Jouer les idiotes en faisant mine de ne pas comprendre le langage des adultes dès lors que le discours n’abonde pas dans son sens, c’est un mode de fonctionnement, une façon propre à l’état soucieuse de s’ancrer à son son temps, d’appartenir à sa génération - et non à la mienne - tout en s’en démarquant. « J’ai dit : c’est ce qu’on appelle un faux espoir... » me suis-je fait un plaisir de répéter aux mots près, un sourire narquois étirant mes lèvres et en articulant à outrance. Je ne suis pas le livreur de pizza ni quelqu’un dont elle pourra se débarrasser avec aisance si je n’en ai pas envie. Je connais la chanson : elle m’a amusée avant elle et elle plaisait beaucoup à la Sofia de son âge. Lequel d’ailleurs ? Seize ans ? Dix-sept ans ? Jeune, c’est un fait. Bien trop pour assumer sans honte d’être défoncée à l’herbe ou au shit quand elle est face à face à un adulte qui fréquente l’autorité paternelle. Bien trop pour qu’un type torse nu et à la dégaine douteuse ne la rappelle à l’ordre, chez elle, devant un inconnu susceptible d’être plus important que le facteur, un prospecteur, un représentation du marché de l’électricité ou le plombier. BIen trop selon, bien entendu, mon système de valeurs. Mais, qu’en est-il de celui de Jack ? Qu’en penserait-il du comportement la prunelle de ses yeux et de ce bon à rien qu’il ne m’a pas décrit en termes élogieux ? Et pourquoi n’est-elle pas à l’école d’ailleurs ?

Suspicieux, je n’ai pas saisi l’occasion de m’en aller pour retrouver le recherché sur son lieu de travail. Je n’y mets jamais les pieds, faute à la musique : je n’en écoute jamais plus. Je me suis plutôt adossé contre le mur adjacent à la porte, j’ai allumé une cigarette et j’ai assisté à la cène du départ sur fond de supplication avec un oeil extérieur et agacé. Pour qui se prend-il ce môme ? Pourquoi prendre la poudre d’escampette s’il n’a rien à se reprocher ? Et elle ? Pourquoi ai-je l’impression qu’elle se brade pour l’attention d’un gamin qui n’aurait pas froid aux yeux. En passant à côté de moi, il m’a toisé. Il m’a détaillé de la tête au pied et j’ai haussé un sourcil qu’il n’oublie pas la politesse. Il m’a salué d’un signe de la tête et moi, qui suis habituellement si discret, je l’ai interpelé. « Hey, avant de partir, tu as pas oublié ta beuh sur la table basse j’espère ? ça ferait mauvais genre.» Il a blêmi, a palpé ses poches et a fugué sans un dernier regard pour sa petite amie. Elle, elle aurait sans doute préféré que je me taise. C’est ce que suggère le regard noir qu’elle m’a jeté. « Qu’est-ce que tu en penses toi ? Ton père aurait eu intérêt à m’envoyer voir ce qu’il se passait ici ? » me suis-je enquis en tirant une latte de nicotine. « Je te laisse le temps de ramasser ta veste pour y réfléchir. On va aller prendre l’air. Je pense que ça ne peut pas te faire de mal. » Protesterait-elle que j’insisterais au point qu’elle n’ose refuser. « C’est pas comme si quelqu’un avait eu le cran d’assumer et qu’il t’attendait dans le salon. Tu as tout ton temps et moi aussi. » Et elle m’inquiète ! Elle m’inquiète au regard de Sofia parce que je suis convaincu qu’elle a commencé comme ça, elle aussi. Peut-être était-elle plus âgée, mais n’est pas encore plus alarmant ? Je ne veux pas être vieux jeu. Je suis pas le dernier à consommer à l’occasion. Sauf que je suis responsable et que je n’agis pas sous l’influence d’un gamin qui se croit tout droit sorti de la cuisse de Jupiter, un qui a autant de jugeote qu’elle… parce que c’est drôle à son âge. C’est divertissant, normal et sans conséquences. Je les connais, moi. Elles m’ont plongé longtemps dans un profond désespoir..



(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT 2929714247
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Qsba
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT JLuMeCF

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT C9dw
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT H0nh
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Empty
Message(#) Sujet: Re: (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT EmptyMer 7 Oct - 16:29


Elle voit bien qu’il a les yeux plein de sarcasme, Amos. Ami de son père qu’elle ne connait que très peu, elle a déjà vu défiler son nom sur le téléphone de son paternel alors qu’ils déjeunaient, un beau matin. Il est déjà passé à la maison quelques fois, elle reconnaitrait son visage entre mille… Loin d’être atypique, il a pourtant des traits qui la marquent. Dommage qu’il n’est pas aussi sympa qu’il est beau, sinon Ellie s’entendrait peut-être bien avec lui. Mais ce n’est qu’un ami de Papa, un autre adulte qui ne comprend rien à l’adolescence et qu’elle soupçonne surtout là pour la fliquer, sur les ordres de son père.

À peine remise de leur précédente activité, elle a les cheveux ébouriffés, une mèche qui lui empêche de pouvoir le voir correctement… alors, elle passe sa main dans ses cheveux pour la remettre en place et venir la caler derrière son oreille. Elle espère pouvoir sauver ce qu’il reste de leur petit après-midi entre jeunes, pouvoir l’envoyer chier et le rediriger vers les bureaux du label que gère son père… Mais forcément, Josh vient tout faire capoter sous les yeux impuissants de la gamine qui ne contrôle plus cette situation qu’elle pensait tenir fermement entre les mains.

Elle l’observe alors, dans le silence le plus complet. Elle le supplie de rester d’un regard confus, quelque peu attristé par la situation qu’il vient, au final, détruire de lui-même. Il se tire, la laisse seule avec l’inconnu qui est venu leur troubler la fête. Il pue l’herbe, il se rhabille sur le chemin qui le mène à la sortie sous les yeux peu surpris d’un Amos qui va tout aller raconter à son père, elle le sait. « J’te la rendrais la prochaine fois, laisse. » qu’elle lui lance alors qu’il est déjà en train de quitter l’allée pour aller choper le premier bus qui passera. On rigole pas avec ça, pas avec la beuh.

L’adolescente est blasée, un peu lessivée. Prise la main dans le sac, elle se sait dans la merde… « Vous êtes vraiment chiants à tout toujours venir faire foirer. » Elle lui lance l’un de ces regards noirs, ceux que son père connait tant, ceux qui expriment la haine, l’envie d’invoquer le karma pour faire des sales coups… Mais il s’en fiche, il ne semble pas se démonter… Il sort sa clope comme si de rien n’était. « Je sais pas, peut-être ? » qu’elle lui répond, sans être sûre de sa réponse. Jack n’est pas naïf, Jack est loin d’être bête… Il ne réagit jamais, mais il sait qu’il se passe des trucs à la maison en son absence. Il serait bien bête de penser le contraire, que cette gamine qui ne cesse de lui apporter des problèmes se retient de les ramener à la maison.

Mais il décide de prendre les rênes, de prendre le contrôle du reste de son après-midi… « Hein ? Sérieux ? » Elle est pas sûre de bien comprendre, elle espère pouvoir filer… mais elle comprend assez rapidement qu’elle n’en aura pas la chance. Elle laisse la porte d’entrée entrouverte alors qu’elle file dans l’entrée pour attraper sa veste en jean qu’elle enfile après avoir mis les pieds dans sa paire de Converse. Elle n'oublie pas d'ouvrir la fenêtre du salon, parce qu'il faut bien aérer un peu avant qu'ils ne rentrent.

Il ne lui faut que quelques secondes pour à nouveau passer la tête dans l’entrée et le retrouver, prête sans vraiment l’être, un peu sur les nerfs. Privée d’un bon après-midi entre potes, privé d’une bonne défonce même si elle le sent encore, l’effet de l’herbe dans son crâne. Elle se sent toute drôle, Ellie. Dans un mood étrange, partagé entre la haine et l’apaisement, quelque chose d’indescriptible… « C’est bon, c’est bon, j’suis là. » Elle est blasée, toujours un peu dans les vapes. « Tu m’files quand même une clope, s’teuplaît ? » Parce que quitte à l’emmerder, il peut au moins lui rendre ce service… Elle se met à palper les poches de sa veste, poches plutôt bien remplies… pleines de tickets de caisse, de trucs sans importance qu’elle s’empêche de jeter à terre mais qu’elle oublie de mettre à la poubelle. L’écologie et la pollution, c’est important. « T’as un briquet, aussi ? J’ai pas le mien. »

Sur ces mots, elle joue avec la fermeture de sa veste et mes les mains dans ses poches avant de suivre l’homme dans la direction qu’il leur fait prendre. « À pied, en plus… ? » Elle soupire. Blasée jusqu'au bout. « Comment j’ai pu passer d’un truc vachement sympa dans mon salon, à une petite balade dans le froid avec un pote de mon père… ? J’comprends pas. Tu vas pas m'emmener dans un coin bizarre, hein... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
les raisins de la colère
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 43 ans (02/05/1977)
SURNOM : Quelle idée !
STATUT : J’ai brisé un vase, c’est à moi de le recoller.
MÉTIER : Il gère, à l'essai et pour le compte du Club, un casino clandestin.
LOGEMENT : L'appartement qu'il loue à Redcliffe est vide depuis bien longtemps, il loge sur son catamaran à la marina.
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT UO4C2p7m_o
POSTS : 3342 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il arrive qu'il l'admette.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT 0bjz
Amelyn 38UA 2DZ ▬ Every breath you take and every move you make, every bond you break, every step you take, i'll be watching you.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13141516171819202122232526272829303132333435363738


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Ja7y
Taylor family Liam & Chad ▬ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Fb9e306d12cab402d6c8531ecfe47a46
Olivia ▬ If this world makes you crazy and you've taken all you can bear. You call me up because you know, I'll be there and I'll see your true colors.
1(FB)2345


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Tumblr_m174hkbsaI1qcpaygo1_500


UNIVERS ALTERNATIFS :


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT EqES0raY_o

RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.
PSEUDO : Ci!
AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : S.U.L.L.Y (avatar) Sunflower (gif) Livia (code signature)
DC : Edward Rhodes
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades https://www.30yearsstillyoung.com/t29131-amos-taylor

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Empty
Message(#) Sujet: Re: (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT EmptyMer 14 Oct - 19:53






SMELLS LIKE TEEN SPIRIT


Elle est amusante à me jeter des regards de biais comme si j’étais responsable de lâcheté de son mec. Je n’y peux rien, moi. J’observe même la scène avec un détachement que seul le divertissement vient troubler. En toute franchise, je sais que c’est de son âge de fumer de l’herbe avec ses potes. Si, au fond, je suis inquiet, c’est parce que je connais le rapport à la drogue qu’à son père et que je me demande s’il banaliserait qu’elle y goûte. Qui plus est, j’ai l’intime conviction que Sofia a commencé comme ça, qu’elle a d’abord tiré sur quelques joints jusqu’à ce que ça ne suffise plus. Ai-je pour autant l’intention de me la jouer prêtre moralisateur ? Non ! Je les laisse ça au catholique ou au protestant. « Vous ? Qui d’autres ? » Qui, avant moi, a déjà contrecarré les plans de la brunette à l’air arrogant ? So père ? Je tente de découvrir s’il est ou non au courant des habitudes de la gamine. Elle ne sait pas, pas plus que moi, à moins que nous ne feignons simplement d’être plus bête que nous ne le sommes réellement. Elle a l’air d’être douée pour ce jeu d’ailleurs : elle en maîtrise tous les rouages. « Oui, je suis sérieux. » lui ai-je répliqué, surpris qu’elle doute de ma proposition. Je ne mettrai pas un pied chez elle en l’absence de son père. Dans ces conditions, je ne vois que la possibilité de nous emmener ailleurs, de nous promener malgré l’air frais de cette fin d’hiver, de la presse un peu dès lors qu’elle traîne, abasourdie par la proposition. Que s’imagine-t-elle ? Que je n’ai que ça à foutre ? Me balader avec avec une gosse ? Je le fais pour son père : plus elle y mettra de bonne volonté, plus vite je partirai. En attendant, parce qu’elle y met enfin de la bonne volonté, je tire de mon paquet une cigarette. Je suis pas à l’aise avec l’idée, mais ce n’est pas le moment de la froisser : j’ai besoin d’une promesse de sa part pour ne pas avoir l’impression de cacher à Jack les frasques de sa gamine en son absence. Je ne lui témoigne pas non plus de mon agacement dès lors qu’elle me réclame mon briquet. « A pieds, oui. Il faut t’aérer l’esprit. Tu en as fumé combien ?  » Un quart - autrement dit quelques taffs ? - une demi ? La précision vaut la peine d’être demandée : elle va me permettre d’évaluer à quelle fréquence elle se drogue et si, en conséquence, c’est dangereux ou non. « Parce que tu as manqué de bol, je suppose. Et non, je ne vais pas t’emmener dans un coin bizarre. Ne m’insulte pas, petite.» Je bougonne, vexé qu’elle me prête de si mauvaises intentions. « Je te propose ça pour pas qu’on soit seul chez toi en plus.» Il y aura toujours du monde autour de nous d’ailleurs. « On va jusqu’au label, à pieds, si c’est ce qui te tracasse. Tu vas aller raconter toi-même à ton père ce que j’ai vu. » l’ai-je avertie, près à la retenir par le bras si elle envisageait s’en aller. « Je me fous de savoir s'il est d'accord ou non, s'il comprend ou pas. Je veux pas être dans la position de celui qui sait et qui n'a rien dit. » Et c'est lié à ma gamine évidemment. C'est lié à ce que je suis persuadé que ça s'est passé comme ça pour elle et, d'emblée, je me suis renfrogné. On est pas loin de chez elle. On a à peine marcher et, l'adolescente sur mes talons, je l'ai ramenée et j'ai ajouté, juste avant de prendre congé : « Je te fais confiance, Epstein. » qui résonne comme une mise en garde.

Spoiler:
 


(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT 2929714247
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Qsba
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT JLuMeCF

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT C9dw
(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT H0nh
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Empty
Message(#) Sujet: Re: (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT (AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(AMOS & ELLIE #1) ► SMELLS LIKE TEEN SPIRIT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-