AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -50%
XIAOMI Mi band 5 – Montre Connectée
Voir le deal
29.99 €

 Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jules Rhodes
Jules Rhodes
l'histoire sans fin
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (23/05)
SURNOM : Jules, à force de l'utiliser, j'en oublie presque mon vrai prénom
STATUT : En couple depuis quatre ans, en équilibre instable depuis plus d'un an
MÉTIER : Bibliothécaire spécialisée dans les romans jeunesses et écrivaine en devenir si je trouve le courage d'arriver au bout de ce que j'ai commencé
LOGEMENT : Appartement #95 à Toowong que je partage avec Alfie, deux rats, une tortue et Anabel, cette petite fille qui n'est pas la mienne mais que je considère de plus en plus comme mon propre enfant
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Source
POSTS : 1070 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ainée d'une famille de cinq enfants ✿ A perdu son père à l'âge de onze ans ✿ Est passionnée par les livres ✿ Est maniaque et psychorigide mais se soigne ✿ Est amoureuse depuis quatre ans de celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie ✿ S'est décidée récemment à reprendre sa passion pour l'écriture et s'est lancée dans la rédaction d'un livre pour enfant ✿ Vit mal de devoir reléguer son désir d'enfant au fin fond de la liste de ses priorités parce que son petit-ami ne se sent pas prêt à être père.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Tumblr_n7ecjkDxmL1tendedo1_500
Alfiana ✿ In all the world, there is no heart for me like yours. In all the world, there is no love for you like mine.

(4/5) Hassan #1Diana #1Alfiana #6Caleb #3

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Tolerar-playa
Rhodes' family ✿ Being a family means you are a part of something very wonderful. It means you will love and be loved for the rest of your life.

RPs TERMINÉS : Harvey #1Stephen #1Tad #1Asher #1Leah #1Harvey #2Alfie et Ariane #1Joseph #1Alfie et Joseph #1Asher #2Caleb #1Alfiana #1Alfiana #2Evelyn #1Eva #1Leah #2Alfiana #3Tad #2Ariane #2Norah #1Joseph #2Alfiana #4Caleb #2Alfiana #5Norah #2
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Jenna-Louise Coleman
CRÉDITS : shieldmaiden et loonywaltz
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23445-a-room-without-books-is-like-a-body-without-a-soul-juliana-rhodes#950001 https://www.30yearsstillyoung.com/t23470-you-get-in-life-what-you-have-the-courage-to-ask-for-juliana-rhodes#951283 https://www.30yearsstillyoung.com/t23469-juliana-rhodes

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Empty
Message(#) Sujet: Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb EmptyVen 9 Oct 2020 - 22:51



Twenty little fingers and twenty perfect toes
A godmother always has love to give and time to spare.

Complètement surexcitée, je traverse l’appartement sans savoir ce que je cherche, le téléphone coincé entre la joue et l’épaule, écoutant seulement à moitié ce que me raconte ma mère durant un de ces nombreux appels dont j’ai l’habitude et qui ne me dérangent pas habituellement mais a tendance à m’agacer légèrement aujourd’hui. Je fourre dans mon sac un paquet de mouchoirs et mes clés, que je viens de passer cinq minutes à chercher alors qu’elles se trouvaient évidemment à leur place habituelle, avant de refermer ledit sac. « Je vois. » J’essaie de faire acte de présence alors que non, je ne vois pas du tout de quoi ma très chère mère me parle puisque je suis occupée désormais à chercher le téléphone… Qui se trouve toujours coincé contre ma tête. Je soupire. « Maman ? Désolée de te couper, mais je vais devoir y aller. » Un peu abrupte comme approche, mais j’ai laissé tomber depuis longtemps l’idée du faire du politiquement correct avec celle qui ne s’embarrasse jamais des conventions sociales pour me faire savoir ce qu’elle a sur le cœur lorsque c’est le cas. Les remontrances ne se font pas attendre et je lève les yeux au ciel alors qu’elle m’accuse de laisser seule sa pauvre mère qui n’a personne à qui parler toute la journée. Je ravale mes sarcasmes et toutes les saloperies qui me viennent en tête alors qu’elle continue son grand discours larmoyant. « Je sais maman, je suis vraiment désolée, je te rappelle demain, c’est promis. » Je m’écrase, comme d’habitude, parce que j’ai toujours culpabilisé de laisser ma mère seule pour vivre ma vie et je sais pertinemment que mes frères et sœurs s’investissent beaucoup moins que moi pour combler sa solitude. Peut-être que le fait que je la materne autant n’aide pas à lui donner des envies d’émancipations mais c’est plus fort que moi, je ressens le besoin de la protéger et de veiller sur elle comme elle a pu le faire pour moi durant les onze premières années de ma vie. « A demain. » Le téléphone vient s’échouer dans le sac que je rouvre pour l’occasion et je jette un dernier coup d’œil à l’appartement vide avant d’attraper l’énorme sac posé sur le sol et de franchir la porte.

Sur le chemin qui me sépare de la maison de Caleb et Alex, je peine à ne pas sautiller de joie et seul le poids du sac que je porte m’en empêche réellement. J’ai essayé d’être une adulte responsable, je ne me suis pas précipitée à la maternité pour rencontrer Lucy et ma filleule Lena parce que j’ai appris ces dernières années qu’une jeune maman avait besoin de repos plus que d’une tonne de visites. Avec des jumelles, j’imagine que c’est d’autant plus vrai, j’ai donc félicité les jeunes parents par téléphone – grande frustration – attendant bien sagement qu’ils prennent leurs marques à la maison avant de pouvoir m’émerveiller devant les deux nouveau-nés. Je me souviens comme si c’était hier de l’annonce de la grossesse d’Alex, de la joie que j’ai ressenti en voyant le bonheur de Caleb mais également de la jalousie qu’elle m’a procurée. Pourtant, c’est bien le bonheur de mon ami qui me rend heureuse aujourd’hui et je laisse de côté la frustration que le refus d’Alfie me procure encore aujourd’hui. D’autant plus que les amoureux m’ont fait l’honneur de me choisir comme marraine de Lena et rien n’aurait pu me faire plus plaisir. Je sais pertinemment que je vais chouchouter cette petite princesse – et sa sœur, puisqu’il me parait impossible de traiter différemment les deux enfants – et je meurs d’impatience à l’idée de la tenir dans mes bras. Effectuer cette visite avec Alfie aurait pu paraitre logique, mais j’ai toujours du mal à évoquer le sujet des enfants avec lui ou à m’en approcher, de peur qu’il le prenne – sûrement à juste titre – comme une relance implicite de mon souhait le plus cher. J’ai donc choisi exprès un après-midi où je ne travaillais pas et où il était retenu par ses obligations avec Anabel pour me déplacer enfin. Le trajet me parait infiniment long avant que j’arrive enfin devant la maison. En la voyant se dresser devant moi, je réalise à quel point Caleb a fait du chemin ces derniers mois et je suis heureuse que la vie lui sourit de nouveau après tout ce qu’il a eu à traverser.

Oubliant l’idée d’appuyer sur la sonnette – mauvaise idée si les bébés dorment – j’envoie un message à Caleb pour l’informer que je me trouve devant la porte. Il devait guetter mon arrivée car sa réaction ne se fait pas attendre. J’entends du mouvement dans la maison et bientôt la porte s’ouvre devant moi et c’est un Caleb qui a l’air fatigué mais heureux qui m’accueille. « Salut nouveau papa ! » J’amorce, sur un ton qui ne permet pas de douter de mon enthousiasme. « Je vous ai ramené quelques petits trucs. » Je surélève légèrement le sac que je tiens à la main pour lui montrer de quoi je parle. Par quelques petits trucs j’entends des tenues pour les filles, deux hochets de dentition, des cookies d’allaitement pour Alex – faits avec amour – et un T-shirt super papa pour Caleb. C’est kitsch mais je n’en ai rien à faire, tout ce qui est en lien avec leur nouvelle petite bulle de bonheur me parait parfaitement adapté à la situation. « J’ai tellement hâte de les voir ! » Malgré mon enthousiasme, je tente de modérer le volume sonore de ma voix, toujours dans un souci de préserver la paix au sein du foyer. « Tu vas bien ? Enfin, je veux dire, vous allez bien ? » En réalité, il parait évident qu’ils vont bien, mais je veux tout savoir sur les événements de ces derniers jours et surtout rencontrer les deux petites filles qui ont déjà pris tellement de place dans mon cœur. Je les aime déjà la folie et je n’imagine même pas ce que ce sera avec mes propres enfants, mais ça, je ne le saurais que dans un futur lointain – ou pas du tout, d’ailleurs – alors je me contente de savourer le moment présent sans penser à l’avenir.

code by black arrow





We cannot go back. That's why it's hard to choose. You have to make the right choice. As long as you don't choose, everything remains possible.

(c)Miss Pie

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 2eDseF9
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 872289volunteer
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Pf8cX3Q

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 73Ln5tgm_o
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
la seconde chance
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un an (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex.
STATUT : Jeune papa de deux merveilleuses petites filles, Lucy et Lena. Amoureux. Heureux. Comblé.
MÉTIER : Chef cuisinier et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill, récemment emménagé avec Alex. Une belle maison pour élever les jumelles avec un petit jardin dans lequel Dobby aime déjà passer tout son temps.
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Ced2443f2da33bc74ecc4f5655663ea8-daddy-daughter-baby-daddy
POSTS : 4764 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a un peu plus de trois ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout, même si sa relation avec sa sœur est compliquée
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 8acr
[07/07]

Matt #2
Rudy #1
Heather #1
Jet & Alex
Jules #3
Eve #2
Tim #2

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 9stf
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.


Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Llye
CALEVE - I know it hurts, it’s hard to breathe sometimes. These nights are long, you’ve lost the will to fight. Is anybody out there ? Can you lead me to the light ? Is anybody out there ? Tell me it’ll all be alright. You are not alone, I’ve been here the whole time.

RPs EN ATTENTE : Rebecca, Auden, Mason
RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31
PSEUDO : Deathly Hallows
AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : schizophrenic (avatar), edit-crackship (gifs), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Empty
Message(#) Sujet: Re: Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb EmptyVen 16 Oct 2020 - 22:52



Jules & Caleb
“Twenty little fingers and twenty perfect toes”
C’est officiel, je suis l’homme le plus heureux du monde. Lucy et Lena me couvrent toutes les deux de bonheur. Et Alex aussi. Bien sûr, il me semble impossible de ne pas pouvoir la citer. C’est elle qui m’a fait le plus beau cadeau possible en mettant au monde mes filles. Et elles sont belles mes filles. Je peux quelque fois passer des heures et des heures entières à les regarder sans jamais ne m’en lasser et sans que mon sourire ne quitte mes lèvres. De toute façon depuis qu’elles sont nées je souris tout le temps et je ne les quitte plus. Je ne quittais jamais la maternité plus d’une heure, pour l’instant les laisser toute seule ou surtout loin de moi me semble réellement inenvisageable. Leur présence me rend complètement gaga et je me rends de plus en plus compte que je serai prêt à tout pour elles. Même si elles m’empêchent de dormir. Même si elles pleurent tout le temps. Même si j’ai l’impression qu’avec leur arrivée dans nos vies je viens de faire une croix définitive sur notre intimité de couple. Tout ça ne me dérange même pas. Parce qu’elles sont là. Parce qu’elles sont magnifiques. Parce qu’elles sont parfaites. Parce que je les aime déjà bien au-delà du possible. Et si on m’avait prévenu qu’il était possible de ressentir autant d’amour d’un coup je ne suis même pas sûr que j’y aurais cru. Alex vient de partir acheter des couches. Oui, parce que forcément qui dit jumelles, dit, utilisation de deux fois plus de couches et je pense qu’on a encore un peu de mal à savoir gérer un stock correct. Je me retrouve donc seul avec les filles qui semblent plutôt calmes depuis que leur mère est partie. Lucy dort et je viens de donner à Lena son biberon, elle est calme elle aussi on ne l’entend pas. Ce qui est assez rare honnêtement mais un peu de silence me fait le plus grand bien. Jules est censée venir cet après-midi pour pouvoir enfin voir les jumelles et la choisir comme marraine pour Lena m’a semblé comme une évidence. Jules c’est ma meilleure amie et réellement l’une des personnes en qui j’ai le plus confiance. On se ressemble beaucoup. Vraiment beaucoup. On se comprend et elle a toujours été là pour moi, dans les bons comme dans les mauvais moments. Même si, depuis qu’on se connait les mauvais moments ont été plus nombreux maintenant la vie semble enfin me sourire. J’ai deux magnifiques petites filles, j’ai demandé à Alex de m’épouser et je suis maintenant fiancé. Pour la deuxième fois certes, et même si cette pensée me perturbe je ne la laisse cette fois pas être un frein à mon bonheur. Il faudra aussi que je trouve un moment pour lui acheter une bague, parce que des fiançailles sans vraie bague, pour moi, ce ne sont pas des fiançailles.

Je termine de préparer les éclairs au chocolat pour la venue de Jules, une fois tous les éclairs bien nappés de chocolat je les mets au frigo, je termine la vaisselle et je sens mon portable vibrer dans ma poche. Je le sors pour en lire le message ; Elle vient d’arriver, elle m’attend devant la porte. Je laisse tout en plan pour partir lui ouvrir et c’est avec un grand sourire aux lèvres que je lui ouvre la porte. « Salut nouveau papa ! » Mes lèvres s’étirent davantage, je la prends brièvement dans mes bras pour la saluer et me décale un peu pour la laisser entrer. « Je vous ai ramené quelques petits trucs. » Une fois la porte refermée derrière elle je me retourne pour la regarder, toujours un sourire aux lèvres. « Merci, t’es adorable. Mais tu n’étais vraiment pas obligée d’amener quelque chose. » Je prends le sac et regarde rapidement ce qu’il y a dedans, des vêtements pour les filles, des hochets, un t-shirt super papa qui me fait d’ailleurs bien rire et je ressors quelque chose qui semble aider à l’allaitement mais je n’en suis pas trop sûr. « Ça sert à quoi exactement ça ? » Je lui demande les sourcils froncés, l’air un peu confus. « Mais merci beaucoup pour tout, t’es parfaite. » Parce qu’en me disant qu’elle avait acheté quelques petits trucs elle aurait dû me dire qu’elle avait dévalisé le magasin, plutôt. « J’ai tellement hâte de les voir ! » Moi aussi, j’ai hâte qu’elle puisse enfin rencontrer mes filles, c’est plus ou moins ce que je m’empresse de lui dire. « Elles sont dans le salon. » Je lui dis tout en l’y emmenant avec moi ne voulant pas attendre plus longtemps, et je sais qu’elle n’a pas non plus envie de patienter pour pouvoir les avoir dans ses bras. « Tu vas bien ? Enfin, je veux dire, vous allez bien ? » Si je vais bien ? Je n’ai même pas besoin de réfléchir à ce que je vais lui répondre. Je crois même que je ne me suis jamais senti aussi bien de toute ma vie, malgré la fatigue. « J’ai jamais été aussi heureux, si tu savais. Elles sont parfaites. Vraiment parfaites. » Je suis fatigué mais je ne le mentionne même pas, parce que le bonheur que je ressens quand je regarde mes filles est bien plus important que mon manque de sommeil. Je m’approche de leur berceau avec Jules, Lucy dort toujours mais Lena est, elle, réveillée. Je la prends doucement dans mes bras. « Ma chérie, j’ai quelqu’un de très important pour ton papa à te présenter. Et de très important pour toi aussi, d’ailleurs. Jules, je te présente ta filleule, Lena. » Mon sourire ne quitte pas mes oreilles alors que je regarde ma fille qui ouvre grand les yeux pour regarder Jules. « Tu veux la porter ? » Je lui demande, même si connaissant mon amie, la réponse me semble assez évidente.
© nightgaunt





☽☽ Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light.


Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Q6woY2Z
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Hod8yO6
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb MFbu7yg
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb QoPDAKU
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb QqLqwzn
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Dr4dErc
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Xc1pTzg
Revenir en haut Aller en bas
Jules Rhodes
Jules Rhodes
l'histoire sans fin
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans (23/05)
SURNOM : Jules, à force de l'utiliser, j'en oublie presque mon vrai prénom
STATUT : En couple depuis quatre ans, en équilibre instable depuis plus d'un an
MÉTIER : Bibliothécaire spécialisée dans les romans jeunesses et écrivaine en devenir si je trouve le courage d'arriver au bout de ce que j'ai commencé
LOGEMENT : Appartement #95 à Toowong que je partage avec Alfie, deux rats, une tortue et Anabel, cette petite fille qui n'est pas la mienne mais que je considère de plus en plus comme mon propre enfant
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Source
POSTS : 1070 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ainée d'une famille de cinq enfants ✿ A perdu son père à l'âge de onze ans ✿ Est passionnée par les livres ✿ Est maniaque et psychorigide mais se soigne ✿ Est amoureuse depuis quatre ans de celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie ✿ S'est décidée récemment à reprendre sa passion pour l'écriture et s'est lancée dans la rédaction d'un livre pour enfant ✿ Vit mal de devoir reléguer son désir d'enfant au fin fond de la liste de ses priorités parce que son petit-ami ne se sent pas prêt à être père.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS :
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Tumblr_n7ecjkDxmL1tendedo1_500
Alfiana ✿ In all the world, there is no heart for me like yours. In all the world, there is no love for you like mine.

(4/5) Hassan #1Diana #1Alfiana #6Caleb #3

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Tolerar-playa
Rhodes' family ✿ Being a family means you are a part of something very wonderful. It means you will love and be loved for the rest of your life.

RPs TERMINÉS : Harvey #1Stephen #1Tad #1Asher #1Leah #1Harvey #2Alfie et Ariane #1Joseph #1Alfie et Joseph #1Asher #2Caleb #1Alfiana #1Alfiana #2Evelyn #1Eva #1Leah #2Alfiana #3Tad #2Ariane #2Norah #1Joseph #2Alfiana #4Caleb #2Alfiana #5Norah #2
PSEUDO : Watermelon
AVATAR : Jenna-Louise Coleman
CRÉDITS : shieldmaiden et loonywaltz
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23445-a-room-without-books-is-like-a-body-without-a-soul-juliana-rhodes#950001 https://www.30yearsstillyoung.com/t23470-you-get-in-life-what-you-have-the-courage-to-ask-for-juliana-rhodes#951283 https://www.30yearsstillyoung.com/t23469-juliana-rhodes

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Empty
Message(#) Sujet: Re: Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb EmptyVen 13 Nov 2020 - 15:42



Twenty little fingers and twenty perfect toes
A godmother always has love to give and time to spare.

Caleb rayonne de bonheur – et de fatigue aussi, peut-être – et je sais que je ne peux pas du tout imaginer la joie qu’il a dû ressentir en amenant ses deux merveilles à la maison. Je me rappelle à quel point je me suis sentie envieuse lorsqu’il m’a annoncée la grossesse d’Alex, mais aujourd’hui je suis tellement heureuse pour mon meilleur ami et tellement soulagée de voir qu’il s’est sorti du mal-être dans lequel la mort de sa future femme l’avait plongé que tous les sentiments négatifs sont oubliés. Je n’ai qu’une hâte, découvrir ma filleule, tenir dans mes bras ces deux petits êtres venus bouleverser la vie de leurs parents et profiter pendant quelques instants de ce bonheur familial qui est déjà contagieux alors même que je viens seulement de franchir le seuil. « Tu plaisantes, j’étais absolument obligée de ramener quelque chose, il faut que tes petites princesses comprennent dès maintenant qu’elles ont une tata gâteau qui sera toujours dans leurs pattes. » Je plaisante, parfaitement consciente que Lucy et Lena ne vont rien comprendre du tout et sont encore, pour le moment, occupées à manger, dormir et pleurer pour obtenir toute l’attention dont elles ont besoin. Difficile pour deux petits êtres qui ont vécu dans le ventre de leur maman pendant d’aussi longs mois de se confronter au monde extérieur, beaucoup plus froid et nettement moins rassurant. Une chose est sûre, parce que Caleb est mon meilleur ami, je suis déjà très attachée à ces deux petites filles que je n’ai pas encore vues et je sais que je serais là pour les voir grandir et évoluer. Le temps passe extrêmement vite à travers l’évolution des enfants et même si je sais que Lucy et Lena ne sont pas mes filles et que je devrais faire attention à justement ne pas trop m’immiscer dans cette vie de famille qu’ils vont construire à quatre et certainement pas à cinq, j’ai envie de profiter de chaque souvenir que je vais pouvoir créer avec elles. J’imagine que connaitre le passé de Caleb et le chemin sinueux qu’il a parcouru pour en arriver là est ce qui me permet de considérer cette naissance comme un joli miracle. Je pense que si on m’avait dit il y quelques années qu’il en serait là aujourd’hui, je ne l’aurais sans doute pas cru et je suis extrêmement fière de mon ami. « Des gâteaux, enfin des cookies, plus exactement, j’ai suivi une recette spéciale pour femmes allaitantes, il parait que ça favorise la lactation… Ne me demande pas comment, je n’y connais absolument rien. » Je me suis renseignée sur le sujet il y a longtemps déjà, parce que mon désir d’enfant me poussait à envisager mon futur de mère et que je voulais me projeter en me demandant quels étaient les meilleurs choix pour le futur nourrisson que j’aurais dans les bras. Maintenant, j’ai arrêté tout ça, bien sûr, parce que j’ai trop peur que cette projection qui ne deviendra peut-être jamais une réalité soit trop difficile à supporter. « Evidemment que je le suis. » Je plaisante une nouvelle fois alors que Caleb prétend – à tort, bien sûr – que je suis parfaite. Si seulement je l’étais, peut-être qu’il y aurait moins de problèmes dans mon couple ou même dans ma famille car prétendre que tout va bien dans ma vie, en ce moment, serait un énorme mensonge.

Alors que m’extasie d’avance à l’idée de rencontrer les nouveaux membres de la famille, je m’intéresse tout de même à Alex et Caleb. L’arrivée d’un bébé est un véritable chamboulement dans une vie de couple – alors deux bébés, ça doit être un sacré tsunami – et je ne veux pas qu’il ne se sente pas libre d’exprimer auprès de moi les difficultés qu’ils rencontrent si difficultés il y a. Heureusement, Caleb a l’air loin de les connaitre ces fameuses difficultés, il est sur un nuage rose de bonheur et j’en suis ravie pour lui. « Parfaites, hein ? C’est ta nouvelle objectivité paternelle qui parle ? » Je le taquine gentiment alors qu’il m’emmène près du berceau. Il prend dans ses bras ma filleule qu’il me présente avec un sourire tellement immense que je ne peux sourire à mon tour. « Bonjour Lena. » Je lui parle à mon tour, alors que la petite fille semble peiner à garder les yeux ouverts. Je fonds immédiatement devant ses traits parfaits, ses gazouillis de bébés et ses mains tellement minuscules. On dirait une fragile petite poupée. « Je retire ce que j’ai dit, tu étais objectif, elle est vraiment parfaite. » Tout comme sa sœur que j’aperçois encore assoupie. Caleb me propose immédiatement de porter la petite fille et je suis touchée par sa confiance. Je crois que si j’avais un enfant, je voudrais vivre avec lui dans une bulle pour être sûr que personne ne puisse le toucher en dehors de moi – et peut-être d’Alfie mais j’ai actuellement tellement du mal à l’imaginer dans mon futur que la projection dans une vie de famille est impossible –. « Oh oui ! Je peux ? » J’ai presque faille oublier de chuchoter tant je suis heureuse de pouvoir dès à présent tenir ce petit ange dans mes bras. « Je me lave les mains, je reviens. » Un bref aller et retour dans la cuisine et me voilà prête à un premier contact avec ma filleule Lena que j’aime déjà de tout mon cœur. Je tends les bras vers elle alors que Caleb s’approche de moi pour me la confier et je fais attention à bien soutenir sa petite tête, savourant le contact de sa petite peau de bébé contre mes mains. C’est la meilleure sensation au monde et je la contemple sans parler pendant quelques secondes, essayant de figer ce moment dans ma mémoire. « Alors Lena, tu t’es réveillée parce que tu savais que marraine Jules allait venir te rendre visite c’est ça ? » Je lui demande, comme si elle risquait de tenir une véritable conversation avec moi. « Elle est intelligente. » Je reprends, à l’intention de Caleb, cette fois. « Elle doit tenir ça d’Alex. » Petite pique gratuite lui rappelant que ce n’est pas parce qu’il est devenu un adulte accompli en donnant à notre planète deux nouveaux êtres humains à chérir qu’il se sortira indemne des moments que je passerais avec lui. « Quand est-ce que vous êtes rentrés à la maison ? » J’imagine que ça a dû leur faire du bien de sortir de la maternité pour retrouver leur foyer, mais ça veut aussi dire devoir gérer seul sans le soutien du personnel médical et j’imagine que ça doit être un peu effrayant au début. « Tu gères parfaitement le changement de couches, maintenant ? » Le pauvre, je le harcèle de questions. « J’ai lu un article sur une femme extraordinaire qui fait des formations massages sur des nourrissons à destination des jeunes parents, si ça vous tente, je te l’enverrais. » Est-ce que je devrais lui proposer de lui rendre sa fille ou est-il parfaitement confiant de la savoir avec moi ? Une chose est sûre, je pourrais la garder contre moi pendant des heures, et cette petite Lena me rappelle à quel point fonder une famille est important pour moi.

code by black arrow





We cannot go back. That's why it's hard to choose. You have to make the right choice. As long as you don't choose, everything remains possible.

(c)Miss Pie

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 2eDseF9
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 872289volunteer
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Pf8cX3Q

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 73Ln5tgm_o
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
la seconde chance
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un an (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex.
STATUT : Jeune papa de deux merveilleuses petites filles, Lucy et Lena. Amoureux. Heureux. Comblé.
MÉTIER : Chef cuisinier et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill, récemment emménagé avec Alex. Une belle maison pour élever les jumelles avec un petit jardin dans lequel Dobby aime déjà passer tout son temps.
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Ced2443f2da33bc74ecc4f5655663ea8-daddy-daughter-baby-daddy
POSTS : 4764 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a un peu plus de trois ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout, même si sa relation avec sa sœur est compliquée
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 8acr
[07/07]

Matt #2
Rudy #1
Heather #1
Jet & Alex
Jules #3
Eve #2
Tim #2

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb 9stf
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.


Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Llye
CALEVE - I know it hurts, it’s hard to breathe sometimes. These nights are long, you’ve lost the will to fight. Is anybody out there ? Can you lead me to the light ? Is anybody out there ? Tell me it’ll all be alright. You are not alone, I’ve been here the whole time.

RPs EN ATTENTE : Rebecca, Auden, Mason
RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31
PSEUDO : Deathly Hallows
AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : schizophrenic (avatar), edit-crackship (gifs), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Empty
Message(#) Sujet: Re: Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb EmptyMer 25 Nov 2020 - 14:57


Jules & Caleb
“Twenty little fingers and twenty perfect toes”
« Tu plaisantes, j’étais absolument obligée de ramener quelque chose, il faut que tes petites princesses comprennent dès maintenant qu’elles ont une tata gâteau qui sera toujours dans leurs pattes. » Un grand sourire s’étire sur mes lèvres alors qu’une main passe dans mes cheveux. Avant même leur naissance je passais déjà le plus clair de mon temps à découvrir tout un tas de magasins et à rentrer les bras chargés de jouets, peluches ou encore vêtements pour mes filles. Parce qu’avoir des enfants c’est quelque chose dont je rêve depuis toujours et ça, particulièrement après la naissance de mes dernières petites sœurs. « Elles ont déjà officiellement la meilleure tata du monde. » Et la meilleure maman, parce qu’Alex est vraiment parfaite avec Lucy et Lena et la voir se comporter comme une maman gaga avec elles me touche énormément. Et je dois dire que je pense que ça semble également multiplier les sentiments que j’avais déjà pour elle. Sûrement la raison pour laquelle je lui ai demandé en mariage quelques heures après la naissance. Submergé par un trop-plein d’émotions positives, d’amour et j’étais clairement sur un petit nuage. J’y suis toujours, d’ailleurs et je ne pense pas que je vais en redescendre d’aussi tôt. La vie de père de famille est parfaite et me comble entièrement de bonheur. Et de fatigue, aussi. Mais ça passe clairement au second plan pour moi. « Des gâteaux, enfin des cookies, plus exactement, j’ai suivi une recette spéciale pour femmes allaitantes, il parait que ça favorise la lactation… Ne me demande pas comment, je n’y connais absolument rien. » Je lâche un petit rire, elle n’y connait rien et je dois bien avouer que malgré les nombreux livres que j’ai pu lire sur la paternité et les nourrissons, l’allaitement je n’y connais pas grand-chose non plus. C’est le domaine d’Alex, ça. Je me contente de m’occuper des biberons de Lena qui elle ne semble pas accepter le sein malgré toutes les tentatives effectuées. « Merci beaucoup, t’es adorable. Alex va adorer. Elle ne devrait pas tarder à rentrer d’ailleurs, elle est partie acheter des couches. » Parce qu’on fait encore l’erreur de ne jamais en acheter assez. Pourtant qui dit jumeaux dit tout acheter en double mais on a beau le savoir, garder un stock nécessaire pour tenir plusieurs jours avec des nourrissons n’est pas aussi facile que ce qu’on pourrait le penser.

Je suis fier de pouvoir les présenter à Jules, parce qu’elle est une personne très importante pour moi mais pas seulement. Aussi parce qu’elle sait à quel point être père un jour était quelque chose d’important dans ma vie et je dois bien dire qu’il s’agissait d’une chose à laquelle je ne croyais plus. Parce qu’en restant avec Alex, après ce qu’elle avait pu faire il y a dix ans, pour moi c’était sûr et certain ; elle ne voulait pas d’enfant et elle n’en voudra jamais. Et pourtant. Et pourtant elle est tombée enceinte et à ma plus grande surprise elle a décidé de les garder. Elle n’a pas envisagé l’avortement, ni l’adoption ou du moins si ces idées lui ont traversé l’esprit elle ne m’en pas tenu informé. Certainement parce qu’elle connaissait très bien mon opinion à ce sujet. « Parfaites, hein ? C’est ta nouvelle objectivité paternelle qui parle ? » Là, elle marque un point. Je ne suis sûrement pas objectif mais comment est-ce que je suis censé l’être ? Elles sont magnifiques et tellement parfaites que je ne pense pas que je pourrais changer d’avis un jour. Toujours en souriant un peu – parce que ce sourire n’a pas quitté mon visage depuis ces derniers jours – je lui réponds. « Non tu verras, elles sont vraiment parfaites. En même temps avec une maman aussi belle qu’Alex c’est pas vraiment étonnant. » Je l’emmène avec moi très vite jusqu’aux berceaux et comme à chaque fois que je les regarde, mes yeux sont remplis d’étoiles et d’amour. Et je souris – encore plus – devant mes filles. Comme ça Jules pourra le constater, elles sont parfaites. Ce sont de loin les plus beaux bébés du monde, en toute objectivité. « Je retire ce que j’ai dit, tu étais objectif, elle est vraiment parfaite. » Bien sûr que j’avais raison, pour une fois que je n’en doute pas. Mon regard est complètement scotché à celui de ma fille qui ouvre les yeux quelques secondes avant de les refermer aussi vite. Elle ne pleure pas – pour une fois – mais ses petits gazouillis me font complètement fondre. Et oui, je suis un véritable papa gaga mais je l’assume complètement. Je lui propose tout de même de prendre sa filleule dans ses bras chose qu’elle accepte sans une once d’hésitation. C’est sans appréhension que je lui confie ma fille, faisant tout de même attention lors du transfert maintenant avec une grande précaution sa nuque. Lena a l’air plutôt bien dans les bras de sa marraine, elle ne bronche pas elle réussit à rester calme, ou du moins pour l’instant et en entendant Jules lui parler je ne peux m’empêcher de sourire – oui encore, je suis sûrement bientôt avoir de grosses douleurs aux zygomatiques, –  la voir ainsi avec ma fille me rappelle que quand je parle avec Lucy ou Lena, je dois vraiment avoir l’air d’un abrutit au vu de l’extérieur. Ma voix et mon ton qui changent, oui, je suis vraiment un papa gaga de ses enfants. « Elle est intelligente. Elle doit tenir ça d’Alex. » Cette petite pique lancée me fait rire et je lui donne en guise de réponse une petite tape sur l’épaule. « Ce qu’elle tient très certainement d’Alex, c’est son sale caractère. » Parce que même si je suis réellement très amoureux d’elle, il est impossible de nier qu’Alex n’a pas le meilleur caractère possible. Elle n’est pas toujours facile à vivre. « Elle pleure toujours. Tout le temps. La nuit c’est presque pire. Là elle fait bonne figure juste parce que tu es là, elle veut se faire bien voir. » Je souris, je rigole et je lance ces piques à ma fille qui ne peut même pas se défendre. Mais en soit je suis presque sérieux. Elle pleure vraiment beaucoup et je n’ai jamais été aussi fatigué de ma vie, les cernes en dessous de mes yeux le prouvent. « Quand est-ce que vous êtes rentrés à la maison ? » Mon regard se détache enfin de Lena et je jette un coup d’œil à Lucy qui elle, dort toujours paisiblement. J’en profite pour la border encore un peu plus en remontant la petite couverture pour m’assurer qu’elle ne puisse pas avoir froid. « Il y a quelques jours. » Et si revenir à la maison était un soulagement, ça a également été une véritable source de stress. Parce que cette fois nous n’étions plus que deux pour tout gérer. « Tu gères parfaitement le changement de couches, maintenant ? J’ai lu un article sur une femme extraordinaire qui fait des formations massages sur des nourrissons à destination des jeunes parents, si ça vous tente, je te l’enverrais. » Elle me pose énormément de questions et elle parle beaucoup, aussi. À croire que c’est une vraie caractéristique féminine. En espérant que les filles seront moins bavardes, parce qu’avoir trois filles qui ne cessent de parler chez moi, ça ne sera sûrement pas facile à gérer pour moi. « Je pourrais changer leurs couches les yeux fermés. » Je lui avoue en riant un petit peu. « Et oui ça m’intéresse carrément. Alex aussi sera sûrement ravie. » Je l’invite à s’installer au salon alors que je disparais dans la cuisine. « J’ai fait des éclairs au chocolat. Tu veux boire un café ? Un thé ? » C’est comme ça avec moi, à chaque fois que je reçois quelqu’un chez moi je me sens presque obligé de cuisiner ou pâtisser quelque chose. Mais ça me fait plaisir, je veux bien les recevoir.

© nightgaunt





☽☽ Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light.


Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Q6woY2Z
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Hod8yO6
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb MFbu7yg
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb QoPDAKU
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb QqLqwzn
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Dr4dErc
Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Xc1pTzg
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Empty
Message(#) Sujet: Re: Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Twenty little fingers and twenty perfect toes ✿ Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-