AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -37%
Disque Dur Externe – WD Elements™ – ...
Voir le deal
49.99 €

 Tripping on the now ¤ Malachi (FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezechiel Blythe
Ezechiel Blythe
le cow-boy
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans. (25.09.1983)
SURNOM : Zeke, simple, basique.
STATUT : A donné son regard à une si jolie petite fleur.
MÉTIER : Gère plus ou moins la ferme familiale. Bûcheron dans une scierie brisbanaise. Ébéniste à ses heures perdues.
LOGEMENT : Quelque part dans la campagne brisbanaise.
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 640dc722a2d6c8976ad0872144681af6
POSTS : 2003 POINTS : 0

PETIT PLUS : insomniaque qui ne dort pas plus de 4 heures par nuit ¤ crée des meubles, une passion qu'il réalise dans la grange de la ferme ¤ gère officieusement la ferme de ses parents depuis que son père révèle des signes de la maladie de Parkinson ¤ ne parle que très peu et surtout avec ses expressions faciales ¤ amoureux des animaux ¤ solitaire et dyslexique profond.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : maze ¤ heather ¤ eve#5 ¤ gabriel (ua) ¤ malachi (fb) ¤ alex#2

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 3
RPs TERMINÉS : chloe#1 ¤ birdie (fb) ¤ ginny ¤ lily ¤ chloe (fb) ¤ chloe#2 ¤ eve ¤ birdie ¤ ginny#2 ¤ chloe#3 ¤ eve#2 ¤ eve#3 ¤ eve#4 ¤ alex ¤ birdie#2
AVATAR : Adam Driver.
CRÉDITS : skywalkers.
DC : Wren, Elwyn, Ludwig & Tim.
INSCRIT LE : 30/10/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28815-never-miss-a-good-chance-to-shut-up-zeke https://www.30yearsstillyoung.com/t28823-wren-elwyn-tim-sky-zeke-daydream

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Empty
Message(#) Sujet: Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Tripping on the now ¤ Malachi (FB) EmptyVen 16 Oct - 19:41



Il ne réagirait pas car c'était bel et bien ce qu'ils désiraient tous, non, que la grande montagne qu'il était sorte de ses gonds et abatte des poings sur les murs? Peut être même pire encore, peut être qu'on attendait de lui qu'il frappe une personne humaine, ce dont Zeke était humainement incapable. Il n'était encore qu'un enfant mais ses émotions jouaient au yo-yo depuis bien trop longtemps pour qu'il puisse continuer ainsi jusqu'à la fin de ses études. Le pauvre Blythe était la lanterne rouge de la classe et de loin, toujours loin d'être en mesure de lire un mot en entier, non sans essayer bien évidemment. Le problème pour lui résidait dans le fait que toutes les lettres se mélangeaient dès lors qu'elles avaient un léger point commun et les efforts intellectuels que lui demandaient l'exercice étaient énormes. Il en revenait totalement démoralisé, même si son professeur avait arrêté depuis bien longtemps de s'acharner sur lui: alors, Ezechiel restait sagement dans son coin à attendre que les heures passent tant tout demeurait abstrait pour lui. Pas les moqueries, néanmoins, jamais celles-là. Il n'était pas dupe, il avait senti les boules de papier s'abattre contre son dos, cible facile puisqu'on avait choisi de le mettre tout devant en classe. Lorsque l'heure fatidique de la sortie arriva, Zeke se leva fort rapidement de sa chaise pour quitter les lieux sans même attendre que l'instituteur le demande. Il savait qu'il avait tort, que les règles étaient importantes et que ses parents ne cautionneraient pas un tel manque de politesse mais il était usé jusqu'à la moelle. La journée avait été longue et les sifflets avaient perduré, quolibets qui ne cessaient jamais. Même là, maintenant qu'il était dehors, le grand fermier se retrouva pris à parti, coincé entre deux camarades de classe qui l'insultaient de tous les noms. Qu'il était exténué, qu'il voulait simplement la paix, qu'on arrête de le chahuter pour si peu. Méritait-il tout ce raffut? Il n'en savait rien mais Zeke se contenta de se boucher les oreilles en attendant que le tout passe, une excellente idée puisqu'il reçut quelques coups dans le genou qui le laissèrent pantelant. Tout ce qu'il put faire pour s'en sortir, c'était de se dégager et de courir jusqu'aux toilettes, se laissant choir là, par terre, misérable carcasse géante qui tâchait de respirer et retrouver son calme. Ne pas les laisser gagner, c'était ce qu'il s'était promis, n'est-ce pas? Arrivait le moment où Blythe devait le prouver, tout simplement.

@Malachi Etherstone



       
L'univers a ses mystères, words are mysteries.
Revenir en haut Aller en bas
Malachi Etherstone
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (26.10.1984)
SURNOM : Mal', Malak'. Maki par Birdie (la seule autorisée à l'utiliser). Du reste, il préfère son nom en intégralité.
STATUT : Célibataire. Divorcé depuis plusieurs années
MÉTIER : Assistant funéraire dans l'entreprise familiale de pompes funèbres. Compositeur de musique. Ancien violoniste international et premier violon dans l'orchestre symphonique de Sydney.
LOGEMENT : #34 Redcliffe (Victoria Avenue). Chez son petit frère, Cillian qui s'apparente dernièrement plutôt à un courant d'air.
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) E9c33e9379ddaf4bb99649f4f78934dc332cb126
POSTS : 1446 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Australo-italien ♪ Il n'a plus touché son violon depuis des mois, depuis une rupture d'anévrisme qui l'a laissé paralysé du bras et de la main gauche ♪ Il souffre d'autres troubles qu'il considère bien moins gênants ♪ Sa vie, à présent, c'est la rééducation et la composition, toujours mais d'une seule main, au piano quand ce ne sont pas des bouquets dans la boutique funéraire de son aînée où il travaille désormais ♪ Il est depuis peu le propriétaire surprise d'une Grammostola rosea, cadeau d'Heather et très sérieusement baptisée en son honneur Heather-Kimberley
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (07/05) ElwynTimothyZeke (FB)

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) M.-martari-i.-poots-003-02-57411fa
MADIE ♪ The only way to deal with an unfree world is to become so absolutely free that your very existence is an act of rebellion FB FB2RP1

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) FT7GiDK
HEATHACHI ♪ The absurd is born of this confrontation between the human need and the unreasonable silence of the world. RP2

RPs EN ATTENTE : Livia ♫ Novella ♫ Gabriel ♫ Birdie 4

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) XTL1gBj
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) KtpRxkJ
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 2Gt2RfY
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 2eDseF9
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) FximBIO
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) NZd8ug4
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) R5x0JQM
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 698629tortue
RPs TERMINÉS : Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 88fb73067fe21ba7dfe3a6580951c01f5e07c8f0

♫:
 

PSEUDO : Ira'
AVATAR : Matteo Martari
CRÉDITS : Ira' (cracks & avatar) / cristalline (gif) / loonywaltz (ub)
DC : xxx
INSCRIT LE : 19/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t25865-malachi-my-heart-in-passion-and-my-head-on-rhymes https://www.30yearsstillyoung.com/t25959-malachi-music-is-where-we-find-our-common-humanity https://www.30yearsstillyoung.com/t25997-malachi-etherstone#1085324 https://www.30yearsstillyoung.com/t26074-malachi-etherstone

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Tripping on the now ¤ Malachi (FB) EmptyDim 18 Oct - 20:53




     

Tripping on the now
@Ezechiel Blythe
Ses doigts pianotent. Ils pianotent alors qu'il se retient.
De les serrer pour les abattre sur le bois. Sur des traits éreintants.
De les abîmer contre les murs. Sur ces expressions débectantes.
Il baisse les prunelles. Il pianote d'une main, écrit de l'autre. Il attend que la mesure des minutes prennent fin et que les secondes s'écoulent. Sur sa feuille, nulle autre ailleurs. Sur cette page, il concentre toute son attention. Impassible à l'ensemble. Luttant pour maintenir l'illusion. Il est presque temps. Presque. Quelques minutes. Juste quelques unes. Il pianote en rythme et ignore les yeux insistants de sa voisine. Il la dérange. Il s'en fiche. Si c'est la seule chose qui la gêne alors c'est elle qui a un problème. Il la fusille du regard, fait de même avec le dos résolument tourné de son enseignant. Pourquoi ne voit-il rien ? Pourquoi ne dit-il rien ? A quoi sert-il vraiment ? Il serre les dents, retourne vers sa feuille, ignore obstinément le premier rang. Et cette silhouette. Déjà si grande pour son âge mais qui tente de se faire si petite. Pourquoi faut-il qu'il se trouve ainsi exposé ? Quel est l'intérêt ? Il peine à comprendre. Il n'est pas bienvenue de demander. Il voit pourtant les bouts qui volent, qui ricochent sur son dos. Comment fait-il pour ne pas réagir ? Il l'ignore. Il n'a pas sa patience. Il les aurait déjà écorché. Pourtant, il se retient. Ils n'attendent que ça. Ces figures pathétiques. Ces êtres arriérés.

L'heure sonne, la silhouette file en trombe. Il n'a pas le temps de la voir s'évaporer. Un soupir s'échappe. Il prend promptement ses affaires, navigue à travers les rangs. Son regard le cherche dans le flot des élèves mais ils circulent sans ordre distinct. Il se mord la lèvre, renonce. Il manque de temps. Il faut qu'il attrape le bus pour Brisbane. Le Conservatoire. Mais il les entend. Les voix qui volent se mêlent au brouhaha informe. Mais leurs mots résonnent, brûlants. Il a entendu son nom, tronqué une fois encore. Sans doute est-il trop long pour ces imbéciles. Il les ignore. Il n'a pas le temps. Ils se rapprochent pourtant. Il ferme les yeux avec indifférence. Stupides. Ils sont simplement stupides. Ils n'en valent pas la peine. Ne l'ont jamais valu. Sa frustration monte d'un nouveau cran. Mais il n'a pas le temps. Ni la patience. Il s'éloigne, la tête haute. Plus que quelques mètres et il pourra noyer tout ça. Dans les accords de son violon. Dans une autre mélodie moins discordante. Jusqu'à l'écho. Il s'arrête, se fige, se retourne. Ebranlé soudain. Il devra partir, fuir, attraper ce foutu bus et ne plus y repenser jusqu'au lendemain. Mais la journée est déjà longue. Et les mots ont leurs limites. Lui aussi. "T'as dit quoi là ?" La question file, sans retenue. Les rires résonnent, insupportables. Moqueurs pour ne rien changer. "J'ai dit c'est vrai que ta mère se tape les cadavres ?" Sourd. Il devrait l'être. Il aurait du. Tout comme ce rictus aurait du appartenir à un muet. Mais ils ne sont ni l'un, ni l'autre. Et il n'a plus envie de contenir. Il secoue la tête, à cran. Craque. Ses phalanges heurtent cette face insupportable. Et l'écarlate gicle. Il n'aurait pas du. Il réalise mais tient sur ses jambes. "Dis encore un mot sur ma mère et je t'enterre vivant." Il insiste sur la fin, les cloue des yeux, sait qu'il passe encore pour un dingue mais qu'importe. L'autre s'est tu, ses lèvres se noient, sanglantes. Il se détourne rapidement, s'écarte avant qu'un adulte ne le remarque. Il va avoir des ennuis. Il le sait. Il n'en a que faire. Il tolère, tolère encore mais il est des jours où il n'y arrive plus. Zeke a plus de force que lui finalement, lui qui passe pourtant la journée sous les quolibets. Il se demande où il se trouve encore, espère qu'il est rentré. Lui se dirige vers les toilettes parce que la douleur se réveille, cuisante sur ses doigts abîmés. Il n'a rien cassé. Du moins, il le pense. Il l'espère. Il ne peut se permettre de prendre du retard. Surtout pas à cause de cette bande de décérébrés. Pourquoi a-t-il cédé ? Pourquoi ? C'est un aveu de faiblesse. Une erreur. Qu'il sait devoir payer. Il s'en soucierait plus tard. Demain. Ou ce soir quand il sera rentré. Il trouve enfin la porte, la franchit sans réfléchir. Le premier lavabo fait l'affaire. Il passe sa main rougie sous l'eau glacée. Il retient les larmes de frustration qui menacent. L'eau froide commence à calmer la douleur et ses nerfs. A vif. Il n'est pas seul cependant. Ses yeux cherchent puis aperçoivent rapidement cette silhouette qu'il fuit habituellement dans les heures qui avancent. C'est donc qu'il était. Il abandonne le lavabo sans même l'éteindre puis se rapproche de la carcasse ramassée. Il le voit tenter de se respirer et s'accroupit finalement face à lui. "Hey, Ze', hey. Respire, ça va aller, respire." Il se sent faible soudain, pathétique. Il aurait du craquer avant. Pour un autre, pas pour lui. Quitte à le faire, autant que ça en vaille la peine. Putain qu'il les hait, tous. Tous autant qu'ils sont. "Suis désolé, Ze. J'aurais du…" Il aurait du quoi ? Graver leur cervelle contre le mur, les retenir ? Craquer encore ? Se retenir lui-même ? Il n'en sait rien. C'est un jeu auquel il a l'impression de perdre et il déteste l'idée. Il hésite à le toucher, s'assoit face à lui. A même le sol, sur les carreaux froids. Ils sont seuls. Pour l'instant. Etrange répit esseulé. Il ne le quitte pas des yeux, se retient de baisser encore ses paupières. Il ne peut rester faible. En quoi vaut-il mieux que ces autres quand il le fait ? Ils ne peuvent les laisser vaincre. Non, ils ne peuvent gagner. Mais à quel prix ?

CODE BY MAY



It was pitch dark. I could hear only the violin, and it was as though Juliek's soul were the bow. He was playing his life. The whole of his life was gliding on the strings - his last hopes, his charred past, his extinguished future.
He played as he would never play again. When I awoke, in the daylight, I could see Juliek, opposite me, slumped over, dead. Near him lay his violin, smashed, trampled, a strange overwhelming little corpse. (E. Wiesel)
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Blythe
Ezechiel Blythe
le cow-boy
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans. (25.09.1983)
SURNOM : Zeke, simple, basique.
STATUT : A donné son regard à une si jolie petite fleur.
MÉTIER : Gère plus ou moins la ferme familiale. Bûcheron dans une scierie brisbanaise. Ébéniste à ses heures perdues.
LOGEMENT : Quelque part dans la campagne brisbanaise.
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 640dc722a2d6c8976ad0872144681af6
POSTS : 2003 POINTS : 0

PETIT PLUS : insomniaque qui ne dort pas plus de 4 heures par nuit ¤ crée des meubles, une passion qu'il réalise dans la grange de la ferme ¤ gère officieusement la ferme de ses parents depuis que son père révèle des signes de la maladie de Parkinson ¤ ne parle que très peu et surtout avec ses expressions faciales ¤ amoureux des animaux ¤ solitaire et dyslexique profond.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : maze ¤ heather ¤ eve#5 ¤ gabriel (ua) ¤ malachi (fb) ¤ alex#2

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 3
RPs TERMINÉS : chloe#1 ¤ birdie (fb) ¤ ginny ¤ lily ¤ chloe (fb) ¤ chloe#2 ¤ eve ¤ birdie ¤ ginny#2 ¤ chloe#3 ¤ eve#2 ¤ eve#3 ¤ eve#4 ¤ alex ¤ birdie#2
AVATAR : Adam Driver.
CRÉDITS : skywalkers.
DC : Wren, Elwyn, Ludwig & Tim.
INSCRIT LE : 30/10/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28815-never-miss-a-good-chance-to-shut-up-zeke https://www.30yearsstillyoung.com/t28823-wren-elwyn-tim-sky-zeke-daydream

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Tripping on the now ¤ Malachi (FB) EmptyLun 19 Oct - 2:14



Il n'était pas si fragile à l'accoutumée, sûrement parce que Zeke prenait toujours beaucoup trop sur lui. Il était hors de question d'alerter le reste de sa famille sur ses conditions de vie en milieu scolaire. A vrai dire, ses parents avaient déjà assez à faire lors des rendez-vous avec le professeur pour qu'on leur narre en long, en large et en travers à quel point leur fils n'avait aucune aptitude. S'il était nul dans absolument tout, que lui restait-il pour avancer? Zeke cherchait encore la faille quelque part, en s'enfermant beaucoup trop sur lui-même, loin du reste du monde dans un coin de sa ferme. Devenir invisible, voilà le seul rêve qu'il avait encore et Ezechiel avait conscience qu'il lui serait toujours refusé, éternel déçu qui n'aurait plus qu'à attendre la fin en espérant sincèrement obtenir le moins de souffrance possible. Autant dire que ce n'était pas gagné en vue de l'état dans lequel ses camarades cherchaient à le mettre au quotidien: la cruauté humaine n'avait en effet pas la moindre limite alors que la patience du grand Blythe, elle, ne pouvait qu'en connaître. Certains jours, le grand garçon n'avait plus envie de se lever de son lit pour subir la même journée que la veille car, il savait parfaitement qu'on viendrait le cueillir au détour d'un couloir désert pour lui voler le peu d'argent qu'il pouvait avoir sur lui. Bien sûr, Zeke ne comptait plus les insultes et les moqueries: elles étaient devenues monnaie courante et il avait appris assez jeune à fermer ses oreilles à toutes sortes de diatribes qui lui porteraient préjudice. Dans ce cas, pourquoi aujourd'hui n'arrivait-il pas à faire aussi bien abstraction que la veille? Sûrement parce qu'ils s'y étaient mis à plusieurs, cherchant à faire craquer la bête noire de cet établissement. Jusque là, Ezechiel n'avait jamais craqué mais les journées étaient si longues pour un dyslexique qui n'obtenait pas la moindre aide de l'institution alors, comment tenir quand même les camarades se mettaient sur son dos pour lui faire péter un plomb d'envergure? Dans les moments où Blythe sentait que la colère était beaucoup trop proche, il fallait qu'il s'isole at les toilettes avaient été l'endroit idéal pour ne découvrir la tête de personne de mauvais dans les minutes à venir. Au sol, à se faire le plus petit possible, le grand fermier pour son âge tâchait de contenir toute sa rage entre ses poings serrés, sa respiration était haletante mais ses pensées portées vers un seul objectif: tous les briser. Il l'aurait certainement fait s'il n'avait pas senti la silhouette de Malachi le rejoindre au sol pour lui apporter un soutien inespéré durant cet instant de crise intense. "Rien. Il faut rien faire. Jamais leur montrer." Il ne savait pas que Etherstone avait dépassé la limite du raisonnable de son côté, il ne le vit qu'en captant la marque sur ses phalange et il souffla, Zeke, parce que c'était inévitable, qu'ils étaient tous deux condamnés à empirer leur situation. "T'aurais pas dû. Ils se vengeront. Ce sera pire pour toi." Il serait le paria au même titre qu'Ezechiel. Malachi l'était déjà avec le business familial mais il était plus intelligent que le grand fermier du coin alors, on avait quelques raisons de moins de venir lui chercher des noises. Jusque là, malheureusement, car le second round débutait ce jour-là.



       
L'univers a ses mystères, words are mysteries.
Revenir en haut Aller en bas
Malachi Etherstone
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (26.10.1984)
SURNOM : Mal', Malak'. Maki par Birdie (la seule autorisée à l'utiliser). Du reste, il préfère son nom en intégralité.
STATUT : Célibataire. Divorcé depuis plusieurs années
MÉTIER : Assistant funéraire dans l'entreprise familiale de pompes funèbres. Compositeur de musique. Ancien violoniste international et premier violon dans l'orchestre symphonique de Sydney.
LOGEMENT : #34 Redcliffe (Victoria Avenue). Chez son petit frère, Cillian qui s'apparente dernièrement plutôt à un courant d'air.
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) E9c33e9379ddaf4bb99649f4f78934dc332cb126
POSTS : 1446 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Australo-italien ♪ Il n'a plus touché son violon depuis des mois, depuis une rupture d'anévrisme qui l'a laissé paralysé du bras et de la main gauche ♪ Il souffre d'autres troubles qu'il considère bien moins gênants ♪ Sa vie, à présent, c'est la rééducation et la composition, toujours mais d'une seule main, au piano quand ce ne sont pas des bouquets dans la boutique funéraire de son aînée où il travaille désormais ♪ Il est depuis peu le propriétaire surprise d'une Grammostola rosea, cadeau d'Heather et très sérieusement baptisée en son honneur Heather-Kimberley
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (07/05) ElwynTimothyZeke (FB)

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) M.-martari-i.-poots-003-02-57411fa
MADIE ♪ The only way to deal with an unfree world is to become so absolutely free that your very existence is an act of rebellion FB FB2RP1

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) FT7GiDK
HEATHACHI ♪ The absurd is born of this confrontation between the human need and the unreasonable silence of the world. RP2

RPs EN ATTENTE : Livia ♫ Novella ♫ Gabriel ♫ Birdie 4

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) XTL1gBj
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) KtpRxkJ
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 2Gt2RfY
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 2eDseF9
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) FximBIO
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) NZd8ug4
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) R5x0JQM
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 698629tortue
RPs TERMINÉS : Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 88fb73067fe21ba7dfe3a6580951c01f5e07c8f0

♫:
 

PSEUDO : Ira'
AVATAR : Matteo Martari
CRÉDITS : Ira' (cracks & avatar) / cristalline (gif) / loonywaltz (ub)
DC : xxx
INSCRIT LE : 19/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t25865-malachi-my-heart-in-passion-and-my-head-on-rhymes https://www.30yearsstillyoung.com/t25959-malachi-music-is-where-we-find-our-common-humanity https://www.30yearsstillyoung.com/t25997-malachi-etherstone#1085324 https://www.30yearsstillyoung.com/t26074-malachi-etherstone

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Tripping on the now ¤ Malachi (FB) EmptyMar 27 Oct - 18:00



     

Tripping on the now
@Ezechiel Blythe
Aveu de faiblesse. Maudite erreur. Il ne tolère ni l'un, ni l'autre. Mais c'est pourtant là qu'il s'égare. Il a laissé les entrelacs de la déraison prendre le dessus. La pensée courte. Inexistante. Ce sang qui tourne au cœur des veines, qui incendie, récupère l'avantage. C'est un instantané. Un regret. Une fierté furtive. De le voir choir. D'observer l'écarlate marquée ses grimaces. De jauger ses yeux teintés de surprise. Il a pris peur, l'espace d'une seconde. Il a regretté, ne serait-ce qu'un instant. La satisfaction atténue la douleur mais cette dernière se réveille. Comme tout le reste. La frustration. La honte. Non pas d'être mais d'avoir cédé. D'avoir laissé cet autre vaincre après avoir tant résisté. Il se hait mais il les hait plus encore. Il abhorre ce qu'ils font naître, ce qu'ils parviennent à créer. Il devrait être indifférent. Au dessus d'eux tant ils sont insignifiants. Il se dit que leurs mots ne naissent que parce qu'ils se savent condamnés à la médiocrité. Alors pourquoi cette faiblesse ? Il a relevé la tête, ignoré les signaux douloureux. Il a lâché son venin dans le vent, entretenant encore l'image qu'ils lui ont donné. Qu'importe. Il n'a jamais eu honte. Pourquoi devrait-il ? Pourquoi a-t-il cédé ? Il espère que l'heure, que les paroles lui offriront un répit. Sans doute se noie-t-il d'illusions. Il devrait quitter les lieux. En hâte. Ne pas se retourner. Juste le temps de glacer ses jointures rosacées et il pourra immerger sa colère dans sa musique. Mais il n'est pas seul. Encore moins indifférent. Son coup de colère en a bien l'évidence. Alors il se rapproche. De ce garçon qui peine à respirer, qui serre les poings, qui retient sans doute ce que lui n'est pas parvenu à conserver. Il pourrait paraître faible là, recroquevillé au sol mais sa présence ainsi lui donne plutôt l'impression de l'inverse. Il admire cette force, cette résilience. Un jour après un autre. Une semaine suivant la précédente. Le flot est incessant mais il résiste. Toujours. Comment il l'ignore. En cet instant, il se le demande encore plus. Il l'observe, ses poings serrés. Son souffle est saccadé, sans rythme. Il le rejoint sur les carreaux glacés. Il ajoute des mots au silence. Des excuses qui ne font rien avancer. Est-il donc si faible ? Ou devrait-il s'estimer heureux d'avoir su tenir jusque là ? Il ne sait plus. Le jeune garçon lui confirme qu'il ne faut rien faire. Mais comment les faire cesser ? Attendre est insupportable. La lassitude finit par vaincre. Il doit monter des murs, ajouter des murailles que nul ne viendra briser. L'indifférence en guise de mépris. L'ignorance en forme de vengeance. Mais il a cédé. Zeke le voit bien assez vite. Il souffle. Il aurait pu du. Ce sera pire. Peut-être.
Peut-être. Tourner les talons. Les ignorer. Venir directement en ce lieu. Les ignorer. Ne pas les entendre. Faire taire les voix. Ce son insupportable. Ces mots qui ne vont pas. Ils sont de trop, de trop. Il n'a pas pu. Il le regrette mais ils l'ont cherché. Alors qu'ils viennent. Qu'ils viennent donc se venger, faire jouer les représailles. Qu'ils se mettent à plusieurs parce qu'ils sont si faibles et si lâches. Si bas et sans intérêt. Il serre le poing à son tour, grimace de la douleur qui lance. "Peut-être bien mais j'ai pas pu. Pas cette fois. Je suis pas toi, Zeke." La frustration. Les mouvements frénétiques. La voix basse mais qui souffle, sourde entre les briques. "Quand c'est contre moi, je m'en fous. Mais on touche pas à ma famille." Il s'en convainc. C'est une évidence. Il le sait. C'est sa limite, son point faible. Ils ont trouvé et ils ont pressé. "Ils viendront quand même façon. Rien faire a pas l'air de changer les choses." C'est bien là l'accroc. L'indifférence qui ne fait pas de différence. Ils viennent, ils continuent. Ils assènent sans cesse, incessants, inlassables. Encore et encore. Jour après jour après jour. C'est lancinant, c'est harassant. La corde se tend puis cède. Il cède après avoir tant tenu. Si la suite vient alors il la prendra. Il n'est pas impassible, pas encore. Un jour viendra peut-être mais pour l'heure, il est là. Face à cet autre qui reçoit sans répit. Face à ce gamin qui endure sans cri. Mais pour combien de temps ?

CODE BY MAY



It was pitch dark. I could hear only the violin, and it was as though Juliek's soul were the bow. He was playing his life. The whole of his life was gliding on the strings - his last hopes, his charred past, his extinguished future.
He played as he would never play again. When I awoke, in the daylight, I could see Juliek, opposite me, slumped over, dead. Near him lay his violin, smashed, trampled, a strange overwhelming little corpse. (E. Wiesel)
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Blythe
Ezechiel Blythe
le cow-boy
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans. (25.09.1983)
SURNOM : Zeke, simple, basique.
STATUT : A donné son regard à une si jolie petite fleur.
MÉTIER : Gère plus ou moins la ferme familiale. Bûcheron dans une scierie brisbanaise. Ébéniste à ses heures perdues.
LOGEMENT : Quelque part dans la campagne brisbanaise.
Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 640dc722a2d6c8976ad0872144681af6
POSTS : 2003 POINTS : 0

PETIT PLUS : insomniaque qui ne dort pas plus de 4 heures par nuit ¤ crée des meubles, une passion qu'il réalise dans la grange de la ferme ¤ gère officieusement la ferme de ses parents depuis que son père révèle des signes de la maladie de Parkinson ¤ ne parle que très peu et surtout avec ses expressions faciales ¤ amoureux des animaux ¤ solitaire et dyslexique profond.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : maze ¤ heather ¤ eve#5 ¤ gabriel (ua) ¤ malachi (fb) ¤ alex#2

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) 3
RPs TERMINÉS : chloe#1 ¤ birdie (fb) ¤ ginny ¤ lily ¤ chloe (fb) ¤ chloe#2 ¤ eve ¤ birdie ¤ ginny#2 ¤ chloe#3 ¤ eve#2 ¤ eve#3 ¤ eve#4 ¤ alex ¤ birdie#2
AVATAR : Adam Driver.
CRÉDITS : skywalkers.
DC : Wren, Elwyn, Ludwig & Tim.
INSCRIT LE : 30/10/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28815-never-miss-a-good-chance-to-shut-up-zeke https://www.30yearsstillyoung.com/t28823-wren-elwyn-tim-sky-zeke-daydream

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Tripping on the now ¤ Malachi (FB) EmptyJeu 5 Nov - 23:17



Il s'écroulait et c'était là, une alternative inévitable, un fait qui lui pendait au nez depuis des jours, voire des semaines. Zeke jouait toujours à l'homme invincible, véritable Superman face à la moindre moquerie mais il ne gagnait en rien cette lutte acharnée contre lui-même. En vérité, il souffrait tout autant qu'un autre lorsqu'il entendait des commentaires désobligeants sur son physique ou son manque flagrant d'intelligence. Certes, son niveau scolaire était désastreux mais qu'y pouvait-il, lui, s'il n'arrivait pas à arrêter de mélanger la moindre lettre, le moindre son? C'était un désespoir permanent dès lors qu'il franchissait la porte d'une salle de classe, avec la parfaite réalisation qu'il n'arriverait pas à produire le moindre effort respectable aux yeux de la communauté. Ezechiel n'était qu'un moins que rien, la fameuse personne aisée à abattre parce qu'il ne répondait jamais. Pourquoi le faire? Qu'avait-il à gagner en rendant les coups? Il avait surtout conscience que l'équipe éducative ne prendrait pas son parti parce qu'il faisait peur, sans que le pauvre adolescent ne puisse comprendre les causes derrière tout cela. Il avait l'air d'un troll, voilà ce qu'on lui assénait au quotidien et il avait fini par l'assimiler à un tel point que c'était exactement ce genre d'images que le miroir lui renvoyait. La tragédie était profonde, tout autant que le traumatisme mais il rongeait son frein, encore et toujours, car Zeke se refusait à détruire sa famille et ses valeurs pour quelques idioties d'enfants. Il voyait le mal certes, mais il n'était pas en mesure de le combattre, pas aussi vaillamment que son camarade Malachi en tout cas, lui qui avait levé le poing et qui avait décidé de ne pas laisser le troupeau gagner face à ce manque de respect flagrant. Blythe relevait des yeux embués vers le brun mais ceux-là n'étaient pas aussi abattus qu'on ne pourrait le croire parce qu'il s'en relevait toujours, véritable machine de guerre que rien ne pouvait terrasser. "Et c'est quoi, être moi?" Laisser faire. Entendre mais ne pas écouter. Tout assimiler mais ne jamais rien exprimer. Voilà ce qu'il était et en quoi ce fait lui apportait-il la moindre aide au quotidien? Blythe n'obtenait strictement rien en retour, sauf ce mal-être persistant qui finirait par le faire chuter. Irrémédiablement. "Ils feront pire. Vraiment. C'est que le début. Tu leur donnes ce qu'ils veulent." Des réactions, n'importe lesquelles, c'était justifier leurs agissements fumeux et Zeke ne voulait pas que Malachi continue à s'acharner dans cette direction, cela marquerait sa fin, il en avait la certitude. "C'est bientôt fini. Enfin, pour moi. Aucune école voudra de moi après celle-là." Il retournerait à sa ferme, s'y enfermerait à double tour et il serait le plus heureux des fermiers, voilà ce que le jeune Blythe voulait croire mais il avait tort sur toute la ligne, bien entendu.



       
L'univers a ses mystères, words are mysteries.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Tripping on the now ¤ Malachi (FB) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Tripping on the now ¤ Malachi (FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-