AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur la Sélection de Jeux PS4 Gamme PlayStation Hits (9,99€)
9.99 € 19.99 €
Voir le deal

 PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyte Savard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 58 ans.
SURNOM : Le grand type louche, ou hippie hargneux. Par un certain boxeur/plongeur. Oh, et puis grand oncle. Celui-là pour le coup ça me vient d'un rongeur australien.
STATUT : Veuf, divorcé & célibataire.
MÉTIER : Militant écologiste et cause animale… ou écoterroriste et dangereux criminel selon les points de vue. Membre fondateur de l'ALF, s'il faut s'identifier à une association.
LOGEMENT : Sans domicile fixe.
PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow 8b7308b5f482fa5781e74f45b0cc1a8a
POSTS : 631 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Ancien militaire, souffre de PTSD. Découvre le véganisme et le militantisme écologique à travers son club de motards en Norvège. Accusé du meurtre de sa femme, séparé de sa fille en 1996. Ne pas l’avoir vue grandir est son plus grand regret. Idéaliste insatiable, Kyte est prêt à tuer et mourir pour la cause animale. Marginal et impulsif, ne respecte pas les lois et suit son propre code de l’honneur et de la justice. Ces années d’activisme sanglant et hors la loi l’ont rendu paranoïaque. Pour calmer son délire de persécution, il a des médocs qu’il n’aime pas trop prendre.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Alex [2] » Robin [d.z.] » Gab » Robin [d.m.]

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Uww1
» WANTED DEAD OR ALIVE ft. Bloody Gaby & Dep. Winchester [1868]
» LES RÔDEURS DE L'AUBE ft. Hassan le marin [1868]
» LA BRUTE ET LE TRUAND ft. Bosie [1868]


▼ ▼ ▼

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Lu6i
BLY » A marcher sous la pluie cinq minutes avec toi et regarder la vie tant qu'y en a. Te raconter la terre en te bouffant des yeux, te parler de ta mère un p'tit peu. Et sauter dans les flaques pour la faire râler, bousiller nos godasses et s'marrer.

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Lku5
JAIMIE » A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, regarder le soleil qui s'en va. Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fous, te dire que les méchants c'est pas nous. Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie et l'aimer même si le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants.

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Tumblr_lwkwvqUyVh1qc4bg8o4_250
ROBIN » A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi et regarder les gens tant qu'il en a. Te parler du bon temps qu'est mort ou qui reviendra en serrant dans ma main tes petits doigts. Et entendre ton rire qui lézarde les murs et qui sait surtout guérir mes blessures.

RPs EN ATTENTE : Joseph [2] » Robin [70's] » Phoenix » Jack [f.b]

Je ne prends que 5 RPs à la fois
PSEUDO : Whitefalls
AVATAR : Kim Coates
CRÉDITS : Avatar: schyzophrenic » Sign: Okinnel » Gifs: tumblr
DC : Jaimie la louve et Aisling la paumée
INSCRIT LE : 05/06/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t9554-we-all-die-alone-he-shouted-as-he-passed-with-no-sense-of-regret-he-never-looked-back https://www.30yearsstillyoung.com/t9749-kyte-savard-if-you-don-t-live-for-something-you-ll-die-for-nothing

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Empty
Message(#) Sujet: PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow EmptyDim 25 Oct - 1:17



there lies a river of blood in a fury flow
Kyte & Robin
Ah, elle est bien belle l’apocalypse ! Des papiers partout. Des cartons. Tellement de cartons dans les rues. Des poubelles éventrées, des chaussures oubliées, des landaus renversés au milieu de la chaussée... voilà ce qu’il se passe quand les travailleurs les plus importants de la ville manquent à leur poste ! Quelle honte, quel désastre. Un pli de contrariété entre ses sourcils froncés, Kyte secoue la tête. C’est qu’il s’efforce de garder son musée en état, lui. D’offrir aux momies et autres trésors du passé une ultime demeure digne de leur valeur ancestrale. Et cela même si la catastrophe est précisément la faute de l’une d’entre elles. Ânkhti, celle qui est vivante. Celle qui nous emmerde ! Pour sûr avec un nom pareil elle n’allait pas pouvoir s’empêcher de foutre le bordel. Et Kyte, il n’a aucune patience pour les névrosées récalcitrantes, fussent-elles des princesses païennes embaumées ! Alors ce soir-là, tandis qu’il range ses balais après une journée un peu trop solitaire et ferme à double tours le musée pour la nuit, le canadien est bien décidé à la renvoyer d’où elle vient. Car il a en sa possession un précieux parchemin. Laissé par une petite main qui en savait sans doute plus qu’elle n’y paraissait. Glissé dans la coupure d’un carnet oublié sur le coin d’un banc esseulé. Acte volontaire ou simple négligence ? L’agent de propreté n’en sait rien et il s’en fiche. Car il tient la clef entre ses mains aussi fripées que le parchemin. Une mission qu’il entend exécuter au nom de Roger, gardien bon vivant et bon ami surtout, compagnie nocturne entre ces hauts murs seulement habités par l’histoire après la tombée de la nuit. « J’te vengerai, Roger ! » Il jure aux nuages capricieux, un point revanchard levé vers le ciel qui s’ouvre et déverse une pluie fine sur le bitume craquelé. Manquait plus qu’ça…  

Il n’aime pas la grisaille, Kyte, mais il ne se laisse pas abattre. Armé d’une cisaille, de son fidèle râteau et d’une amulette à l’effigie d’un félin sacré, il s’aventure entre les hauts bâtiments de la ville, vestiges d’une civilisation à l’agonie qu’il refuse de voir s’effondrer. Bientôt, il arrive près du fleuve. Il ne fait pas le fier, ça non ! Si bien qu’il en oublie même de fredonner sa petite chanson ! C’est cette odeur âpre qui s’infiltre dans vos naseaux, vous colle à la trachée et vous retourne les tripes. En approchant de la berge, il comprend : l’eau pâle a fait place à une substance sombre qui s’écoule lentement et reflète d’une bien sinistre façon les rayons du soir. Surement un effet d’optique. Pragmatique, le canadien y trempe le bout de son râteau pour en tâter la surface huileuse. Le bois usé en ressort indemne, mais imbibé d’un liquide grenat et ferreux. Seigneur ! Pas de doute, le jour maudit que prévoyaient les prêtres de son village est arrivé. Pas l’temps d’s’apitoyer, j’ai une mission à mener ! Ou plutôt, un bateau à trouver. Plissant ses yeux de rapace, il repère sans mal le petit convoi bétailler abandonné au milieu du fleuve. Là, c’est là que tout commence. Le torse bombé du courage nécessaire à cette tâche de la plus haute importance, Kyte étudie son environnement à la recherche d’une idée qui pourrait lui éviter de devoir nager dans cette rivière aussi esthétiquement satisfaisante qu’elle en est écœurante… et probablement dangereuse. C’est alors qu’il repère la jeune femme.

Silhouette poétique, boucles brunes battues par le vent, vêtements bouffants d’une autre époque, d’un autre temps. Comme un mirage, elle semble flotter parmi les hautes herbes. Il ne peut discerner ses traits, mais devine sans mal qu’elle est jeune. Probablement effrayée par cette eau visqueuse qui lèche lascivement le rivage à ses pieds. Bon citoyen, il décide de lui venir en aide. « Eh bien ! » Il lance pour attirer son attention. « C’est pas un temps à mettre une jolie p’tite demoiselle dehors ! » Voilà une façon bien agréable d’entamer une discussion. Persuadé qu’elle peut l’entendre malgré le vent qui souffle dans son dos et porte ses paroles en sens inverse, il poursuit gaiement : « Qu’est-ce c’est donc qu’vous venez chercher par ces rives moisies ? Si c’est un signe de Dieu, j’crois bien qu’il s’est fait la malle… »  
 
Forged in blood by tragedy, dark were the thorns of crimson death
pando & whitefalls


Spoiler:
 



there are no more barriers to cross

All I have in common with the uncontrollable and the insane, the vicious and the evil, all the mayhem I've caused and my utter indifference toward it. But even after admitting this there is no catharsis, my punishment continues to elude me and I gain no deeper knowledge of myself; no new knowledge can be extracted from my telling. This confession has meant nothing. » okinnel.

:creepy::
 
Revenir en haut Aller en bas
Robin-Hope Berry
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente cinq voyages autour du soleil.
SURNOM : rob, robin des bois, carotte, la p'tite lapine, la petite fée, allons-y gaiement !
MÉTIER : artiste peintre & sculptrice, curatrice à la galerie d'art, bénévole dans un refuge pour animaux.
LOGEMENT : cottage feuillu, bordélique et charmant à logan city avec martin, ariel et les petites créatures velues recueillies en chemin. vous êtes les bienvenues !
PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow 3r92
POSTS : 5458 POINTS : 75

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : hippie rêveuse dans l'âme ☽ fouillis intrépide & survolté, furieux de tout vivre & tout essayer ☽ orpheline abandonnée à la naissance, a grandi en foyers ☽ cœur cabossé, cicatrice au creux du décolleté ☽ (hyper) sensible, optimiste, loupnatique, excentrique, impulsive & passionnée ☽ l’art comme éxutoire ☽ d'un extrême à l'autre ☽ fervente protectrice des animaux, de la nature & des plus démunis ☽ vit pour les aventures spontanées, la créativité, les concerts de rock, les cookies vegan, la liberté, les conversations avec des êtres authentiques & les roucoulements de chats ღ
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : phoenix (fb) ☽ gaby (fb) ☽ aisling 2phoenix 2martin 2arieljill (fb) ☽ jordanmaxaisling 3jameson 6matt 2 ☽ gaby 4 (fb) ☽ gaby 5

dimension zombies : zombinsonkyte rôdingdimension fantômes : lady jamesonbloody gabydimension momie : j'te vengerai roger
RPs EN ATTENTE : joseph (fb teotfw) ☽ gaby (librairie) ☽ jesse
PSEUDO : birdie
AVATAR : rachel mcadams
CRÉDITS : (ub) jamie
INSCRIT LE : 08/03/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7659-robin-hope-berry-fall-seven-times-stand-up-eight https://www.30yearsstillyoung.com/t8093-robin-hope-life-is-a-daring-adventure-or-nothing-at-all https://www.30yearsstillyoung.com/t19923-robin-hope-berry https://www.30yearsstillyoung.com/t25303-robin-hope-berry

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Empty
Message(#) Sujet: Re: PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow EmptySam 31 Oct - 22:26




there lies a river of blood in a fury flow
"ORGED IN BLOOD BY TRAGEDY, DARK WERE THE THORNS OF CRIMSON DEATH"
@kyte savard
S’il y a bien une chose dont j’étais certaine, c’est que les égyptiens vénéraient les chats, et qu'ainsi pour survivre, il allait falloir devenir chat. Avançant sur la pointe des pieds, le dos légèrement courbé et les oreilles aux aguets, je me faufilais vers ma destinée entre cartons et voitures laissées à l’abandon, arbalète en main et sac sur l’épaule, me plaquant de temps à autres contre les murs en dégainant ma citronnelle quand le cri distinctif d’une sauterelle récalcitrante semblait me vriller le tympan. Mais pas de sauterelle pour le moment, seulement du sang, du sang, du sang.

J’avais bien essayé de les raisonner : voyons les gars, les choses sont assez chaotiques comme ça, nous ne sommes pas en position de faire les chauds ! Mais m'avaient-ils écouté ? Oh que non ! Ils m’avaient catalogué de naïve illuminée et m’avaient ri au nez, comme à l’accoutumer ! Bon… indubitablement j'avais déjà prédit l’apocalypse une bonne douzaine de fois avant ça... mais ce coup-ci c’était vrai ! Ouvrir un sarcophage, quelle idée ! Bien sûr qu'elle allait être furieuse et déboussolée, Ânkhti, après plus de 2 500 ans dans l’obscurité, sans socialiser ! Peut être qu’après s’être un peu dégourdi les jambes, avoir câliner quelques chats et mangé quelques frites, elle serait en de meilleures dispositions pour discuter et bien vouloir retirer ces affreuses malédictions… mais elle était assez si loin, et je ne savais pas où la trouver. Oscillant entre panique et espoir, j'avais tout de même trouvé un drôle de parchemin indiquant l’emplacement de tablettes pouvant nous aider à nous débarrasser des plaies et avais rassemblé une petite troupe de valeureux guerriers mais elle s'est peu à peu dissipée. Il faut dire que les temps étaient rude et avec la malédiction qui s’était abattue sur moi, les gens préféraient se tenir à distance, même avec mes gants que je promettais de ne jamais retirer, ils n'étaient rassuré. Prenant alors mon courage à deux mains gantés, je m’étais auto-investi de la mission d’affronter ces épreuves seule. « Non pas seule ! » avait scandé un héro en surgissant de l’ombre. Brayden, jeune américain sans peur et sans reproches, toujours armé d’un smith & whilson et de son sourire dévastateur, venu à Birsbane pour l’aventure avant que tout ne bascule et aujourd’hui déterminé à sauver le monde (et Dieu sait que le monde ne peut pas être sauvé sans un américain dans l'équipe !) Il avait passé pas moins de quatre jours en Egypte lors d’un voyage humanitaire et s’y sentait une profonde connexion. Son enthousiasme était touchant, même si parfois il me faisait sauter au plafond quand il dégainait subitement son revolver pour canarder le sable parce que c'est lui qui avait commencé. Un chic type, sinon !

Et ainsi nous étions parti.

Seul hic… j’avais oublié mon carnet au musée avec le parchemin et toutes les informations dessus et quand j’y étais retourné le soir-même en réalisant mon infortune, il avait disparu. Chiottes. Mais ce n’était pas si grave, je me souvenais de la première étape de notre périple, et c'était déjà ça, ensuite... ensuite on improvisera, comme les héros le font toujours !

Première étape donc, où nous venions d’arriver, j’ai nommée : le marais des morts... oui, oui c’est comme ça qu’il s’appelait (ou le fleuve de Brisbane, plus communément). La discrétion incarnée, je me suis rapprochée à pas de loups (de chats) de la rive rouge en faisant craquer toutes les feuilles sous mes pieds et j’ai contourné le barrage que ma troupe et moi-même avions commencé à monter afin d’empêcher les animaux de s’abreuver dans ce fleuve damné. Son odeur me soulevait le cœur. Sa vision plus encore. Mais je ne pouvais pas me laisser aller à la moindre émotion, j’avais une mission ! Enjambant les petites chandelles que j’avais déposée, je me suis rapprochée encore un peu pour mieux viser. L’idée, c’était que le harpon de mon arbalète (ou quelque soit son nom) s’accroche au navire, que j’accroche la corde à un arbre et que je m’accroche moi à la corde pour avancer jusqu’à la tablette façon cochonnet. Une nouvelle idée brillante signée Robin, héhé.

« HALTE LÀ ! » Hein quoi ? « L'eau est probablement empoisonnée... »
« Euh, oui, oui c’est pour ça qu’on - » Du coin de l'œil je l'ai remarqué qui frôlait la surface poisseuse et rapprochait dangereusement ses doigts rougies de sang de ses lèvres d'un air concentré. « NON ! » attrapant une pierre, je l’ai jeté sur lui (elle a atterri deux mètres plus loin mais il a relevé la tête et n’est pas mort empoisonné donc ça a marché). Secouant la tête pour lui indiquer qu’il ne fallait pas toucher, j’allais me concentrer à nouveau sur ma mission quand soudain j’ai aperçu une silhouette un peu plus loin.

Le vent soufflait dans ses bouclettes mais il m’était impossible de reconnaître ses traits dans l’obscurité du jour maudit. Etait-ce une âme égarée ? Un valeureux membre de notre groupe venu en renfort pour nous aider ? Toutankhamon réincarné ?! Intimidée, j'ai hésité un instant et puis d’une voix peu assurée j’ai tenté : « M-monsieur ? hélais-je dans le vent, une main à côté de la bouche pour mieux me faire attendre, vous allez bien mon brave ? » Sa réponse n’a pas tardé à fuser : « ‘tends un peu p’tite démone ! » C-comment ? Papillotant, j’ai vu l’individu me faire un signe de la main, mais j'avais du mal entendre, assurément il ne venait pas de m’appeler « petite démone », n’est ce pas ? « Vous m’cherchez, rongeur moisi ? » « Rongeur m- rongeur moisi ?! » Les yeux écarquillés, je sentais le rouge me montait aux joues, cette fois c’est sûr, cet individu instable brandissant son râteau de malheur me provoquait outrageusement « Nom de Dieu, j’me fais la malle. » La tête tremblante, j’ai bien vite senti le courroux m’emporter. « Alors ça… ça c’est pas gentil ! j’ai bramé avec la répartie qui me caractérisait. V'nez donc me l'dire en face si vous l'osez ! Ou oui tiens, partez, partez ! J'espère que vous allez trébucher et vous noyez dans... dans... (pas dans l'eau tout le même ce serait bien cruel) dans votre propre méchanceté ! Voilà ! Vilain maroufle avarié ! »

Les bras s'agitaient comme les boucles brunes flottantes autour de la tête courroucée et la veine sur mon front était gonflée de rage et d'humiliation quand j’ai enfin repris mon souffle dans un petit râle de rongeur hystérique (mais pas moisi !) réalisant que j'avais oublié de respirer pendant ma tirade enflammée. M'insulter de la sorte, alors que nous devions nous serrer les coudes maintenant plus que jamais ! Ensuite j’ai réalisé qu’insulter un individu instable brandissant un râteau de malheur en pleine apocalypse c’était peut-être pas l’idée du siècle et je me suis pincée les lèvres, repentie.

« Qui est-ce que j’dois plumer ?! » Revolver en main, sourcil haussé, cheveux aux vents brushingué, Brayden venait d’apparaître d’entre deux roches et déjà pointait puissamment son arme dans la direction de mon assaillant.
« Non non c’est rien c’est rien » les joues en feu, les yeux exorbités, j’ai agité la main pour effacer toute cette histoire et je me suis retournée vers le bateau qui était ne n’oublions pas ma mission de la journée, alors, prenant une grande inspiration pour arrêter de trembler, j'ai braqué l'arbalète dessus, et j’ai tiré.


Win : Miracle ! Le harpon atteint le navire, il ne reste plus qu’à attacher la corde et l’escalader en cochonnet. Brayden quant à lui écoute Robin et ne tire pas sur Kyte.
So close : Perturbée et peu adroite de nature, Robin manque sa cible et le harpon tombe dans l’eau. Brayden décide de tirer en l’air pour montrer qui est le patron.
Fail : Perturbée et peu adroite de nature, Robin manque sa cible et le harpon tombe dans l’eau. Brayden n’écoute que son instinct lui susurrant que le danger n’est pas loin et sans hésiter il tire dans la direction de Kyte, pas de quartier.

amatis, pando & birdiesnow





my soul is painted like the wings of butterflies. fairytales of yesterday will grow but never die. i can fly, my friends.

Spoiler:
 


Dernière édition par Robin-Hope Berry le Dim 1 Nov - 3:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Tumblr_n1k4o5kV3c1t04aflo1_400
POSTS : 12143 POINTS : 5590

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
PSEUDO : le destin.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
INSCRIT LE : 15/12/2014

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Empty
Message(#) Sujet: Re: PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow EmptySam 31 Oct - 22:26



Le membre 'Robin-Hope Berry' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow AAO1L5H
Revenir en haut Aller en bas
Kyte Savard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 58 ans.
SURNOM : Le grand type louche, ou hippie hargneux. Par un certain boxeur/plongeur. Oh, et puis grand oncle. Celui-là pour le coup ça me vient d'un rongeur australien.
STATUT : Veuf, divorcé & célibataire.
MÉTIER : Militant écologiste et cause animale… ou écoterroriste et dangereux criminel selon les points de vue. Membre fondateur de l'ALF, s'il faut s'identifier à une association.
LOGEMENT : Sans domicile fixe.
PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow 8b7308b5f482fa5781e74f45b0cc1a8a
POSTS : 631 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Ancien militaire, souffre de PTSD. Découvre le véganisme et le militantisme écologique à travers son club de motards en Norvège. Accusé du meurtre de sa femme, séparé de sa fille en 1996. Ne pas l’avoir vue grandir est son plus grand regret. Idéaliste insatiable, Kyte est prêt à tuer et mourir pour la cause animale. Marginal et impulsif, ne respecte pas les lois et suit son propre code de l’honneur et de la justice. Ces années d’activisme sanglant et hors la loi l’ont rendu paranoïaque. Pour calmer son délire de persécution, il a des médocs qu’il n’aime pas trop prendre.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Alex [2] » Robin [d.z.] » Gab » Robin [d.m.]

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Uww1
» WANTED DEAD OR ALIVE ft. Bloody Gaby & Dep. Winchester [1868]
» LES RÔDEURS DE L'AUBE ft. Hassan le marin [1868]
» LA BRUTE ET LE TRUAND ft. Bosie [1868]


▼ ▼ ▼

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Lu6i
BLY » A marcher sous la pluie cinq minutes avec toi et regarder la vie tant qu'y en a. Te raconter la terre en te bouffant des yeux, te parler de ta mère un p'tit peu. Et sauter dans les flaques pour la faire râler, bousiller nos godasses et s'marrer.

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Lku5
JAIMIE » A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, regarder le soleil qui s'en va. Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fous, te dire que les méchants c'est pas nous. Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie et l'aimer même si le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants.

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Tumblr_lwkwvqUyVh1qc4bg8o4_250
ROBIN » A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi et regarder les gens tant qu'il en a. Te parler du bon temps qu'est mort ou qui reviendra en serrant dans ma main tes petits doigts. Et entendre ton rire qui lézarde les murs et qui sait surtout guérir mes blessures.

RPs EN ATTENTE : Joseph [2] » Robin [70's] » Phoenix » Jack [f.b]

Je ne prends que 5 RPs à la fois
PSEUDO : Whitefalls
AVATAR : Kim Coates
CRÉDITS : Avatar: schyzophrenic » Sign: Okinnel » Gifs: tumblr
DC : Jaimie la louve et Aisling la paumée
INSCRIT LE : 05/06/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t9554-we-all-die-alone-he-shouted-as-he-passed-with-no-sense-of-regret-he-never-looked-back https://www.30yearsstillyoung.com/t9749-kyte-savard-if-you-don-t-live-for-something-you-ll-die-for-nothing

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Empty
Message(#) Sujet: Re: PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow EmptyMer 4 Nov - 1:50



there lies a river of blood in a fury flow
Kyte & Robin
Elle tremblote, la vision mirage. Le vent, surement. Ça ou bien l’émotion. « Alors ça c’est très gentil ! » Qu’elle lui crie, sa voix fluette entrecoupée par le mauvais temps. Un air satisfait sur le visage, Kyte reçoit le compliment en abaissant un chapeau imaginaire d’un geste révérencieux. Elle est touchée, la belle enfant. Ça se voit à ses joues rouges, ses petits poings serrés, ses yeux brillants de vie. « Faut bien que jeunesse se passe, vous pensez ! » Il ignore si elle parle d’Ânkhti ou si elle complimente sa propre fougue, mais dans le doute, il accepte son éloge avec la même cérémonie. « Oui tiens, partez, partez ! » Partir ? Mais où donc ? Un contresens surement, à moins que la douce créature ne cherche à le protéger des eaux maudites qui s’écoulent à leurs pieds. Intuition qui se confirme aussitôt qu’elle reprend la parole avec un cri passionné : « J’espère que vous n’allez pas trébuchez et vous noyer dans… dans… je dois faire du thé ! » Touchée par sa sollicitude, Kyte repousse ses craintes d’un geste aimable et s’avance déjà dans sa direction. « Vous en faites pas pour moi mon p'tit, j’ai l’pieds agile ! » Il scande, sautillant comme pour le prouver sur la première pierre bien droite qui se présente à lui. Hélas, voilà que la demoiselle se vexe de sa confiance démesurée : « Vilain maroufle avarié ! » Qu’elle lui hurle, la peau diaphane rougie par l’emportement, le bras un peu fou, le regard noir. Étonné par une telle véhémence, il comprend trop tard qu’il l’a surement froissée en balayant un peu rapidement son offre charitable de partager avec lui une boisson chaude. « Allons, allons ! ‘Faut pas vous offenser comme ça ma p’tite dame ! » Il tempère en la rejoignant, sautillant de troncs d’arbres en pierres glissantes avec autant d’habileté que ses vieux os engourdis veulent bien le lui permettre. Concentré sur sa tâche, il ne remarque pas tout de suite le nouveau venu, ni ne réalise que l’attention de son aimable névrosée s’est focalisée vers le bateau… ce même bateau qu’il doit lui-même atteindre.

« Voilà. Voyez ? J’suis entier ! Kyte Savard pour vous servir, en chair et en os ! » Il se présente bien adroitement, petite courbette de circonstance à la clef. Mais en face, il n’y a aucun sourire pour lui répondre. Pas même le son charmant d’une voix. Deux détonations coup sur coup, voilà ce qui l’accueille ! La première provient d’une arbalète, tenue fermement par la jeune femme aux boucles brunes qui vise le bateau. La deuxième retentit à quelques pas sur sa gauche, coup de feu outrancier, lancé par un énergumène à la mâchoire si carrée qu’elle semble taillée dans un de ces gros blocs antiques qu’il époussette souvent dans l’aile consacrée à la Grèce Antique. A la lueur écarlate, ils se toisent et se dévisagent, les mains à la ceinture comme prêtes à dégainer un six coup. Un moment de calme, suspendu presque, dans lequel Kyte voit une brèche. « RAAAAAAH ! » Il hurle courageusement en se jetant sur le fou de la gâchette. De vieux réflexes lui reviennent. Vestiges d’une jeunesse troublée à la frontière du Minnesota. Enseignements précieux tirés de ses films d’action préférés, surtout. « VOUS INQUIÉTEZ PAS MA P’TITE DAME ! » Il hurle, grogne, s’essouffle en roulant sur le sol où l’autre se rebiffe, rugit, refuse de lâcher prise. « J’LE LAISSERAI PAS VOUS TIRER COMME UN LAPIN ! » Mise en garde d’une telle puissance que l’autre s’immobilise aussitôt et le dévisage, comme perturbé. « La tirer comme un lapin ? Mais je ne fais que la protéger dans sa quête, sombre crétin ! » « Eh bien ! » Réplique Kyte, les mains toujours accrochées à son col. « Z’avez une bien drôle façon d’le montrer, à tirer ainsi aux quatre vents ! » D’un geste irrité, l’homme se dégage et se relève pour épousseter ses vêtements. « C’est vous que je cherchais à avertir ! » Il assène, le torse bombé de l’importance que lui confère son accent.

Sentant monter en lui le souvenir d’une rivalité ancestrale, le canadien balaie l’air devant lui en laissant échapper un râle désabusé. « Rah, les américains… » Il grommelle à mi-voix en rejoignant la belle à l’arbalète. « Toujours prêts à faire du grabuge, mais quand s'agit d'être aimable y’a plus pers- » Il s’interrompt en pleine tirade, déconcentré par la lueur malicieuse qui éclaire la bouille bien trop familière de celle qui n’est pas une étrangère. Celle qui hante le bâtiment d’en face et partage parfois les miettes de son sandwich ou encore de son travail. Celle qu’il fait entrer dans le musée après la nuit tombée, pour nourrir sa passion ou sa curiosité des choses anciennes, des choses sacrées. « Robin ! Ça par exemple ! Si j’te connaissais pas si bien j’te demanderais c’qu’une jolie damzelle dans ton genre viens faire sur ces rives damnées. » Il déclame sans réaliser pleinement que c’est plus ou moins ce qu’il a fait tout juste quelques instants auparavant. « Mais à voir ton équipement j’dirais qu’t’es sur la piste de notre grande évadée… et qu’tu penses la trouver sur ce rafiot. J’me trompe ? » Connoisseur, le regard scintille en désignant son arbalète et le harpon sanguinolent qu’elle vient de récupérer. Sans réfléchir, il lui prend l’arme des mains et, d’un geste expert, la place sur son épaule. « Laisse-moi donc montrer à notre ami de quel bois c’est qu’on s’chauffe par chez moi ! » L’œil se plisse, chevronné. Le doigt effleure la gâchette, la respiration se coupe, le temps se suspend. « HISSEZ HAUT ! » Le cri transperce l’air et la pointe fend l’air. Véloce, glorieuse et victorieuse.  
Forged in blood by tragedy, dark were the thorns of crimson death
pando & whitefalls


Spoiler:
 



there are no more barriers to cross

All I have in common with the uncontrollable and the insane, the vicious and the evil, all the mayhem I've caused and my utter indifference toward it. But even after admitting this there is no catharsis, my punishment continues to elude me and I gain no deeper knowledge of myself; no new knowledge can be extracted from my telling. This confession has meant nothing. » okinnel.

:creepy::
 
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Tumblr_n1k4o5kV3c1t04aflo1_400
POSTS : 12143 POINTS : 5590

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
PSEUDO : le destin.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
INSCRIT LE : 15/12/2014

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Empty
Message(#) Sujet: Re: PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow EmptyMer 4 Nov - 1:50



Le membre 'Kyte Savard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow AAO1L5H
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Empty
Message(#) Sujet: Re: PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

PLAIE I ☥ there lies a river of blood in a fury flow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: Dimension Momie
-