AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-31%
Le deal à ne pas rater :
– 100€ sur ASTRO Gaming A50 Casque sans Fil pour PS5, PS4, PC, ...
219.99 € 319 €
Voir le deal

 Perfect strangers ¤ Gabriel (FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludwig Schäffer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. (14.07.1984)
SURNOM : Lulu, réservé à sa petite soeur adorée surtout.
STATUT : Marié depuis trop longtemps. Ni l'un ni l'autre ne savent encore pourquoi.
MÉTIER : Educateur spécialisé, la galère, c'est son quotidien et il adore ça.
LOGEMENT : Dans une petite maison sans prétention sur Toowong.
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Tumblr_inline_phv0imf5031uuih1s_540
POSTS : 102 POINTS : 960

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son fils n'est techniquement pas son fils et sa famille entière vit sur le fil. ¤ Il est issu d'une famille d'artisans sans le sou, ultra religieux qui ont une vision archaïque de ce que doit être une famille. Manque de bol, Ludwig ne correspond pas tant à leurs attentes, il le cache donc, question de survie. ¤ Sa soeur Edda a 29 ans et est polyhandicapée, il s'occupe d'elle et ils ont une relation plutôt fusionnelle. ¤ Il fuit ses différences, mais jamais ses responsabilités, de quoi le rendre profondément frustré, voire même malheureux.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 8588f9f4baef40718bf61f3cfedf9dfe83c53726

gabriel ¤ gabriel (fb) ¤ anastasia#2 ¤ penny
RPs EN ATTENTE : reese ¤ mia
RPs TERMINÉS : anastasia
AVATAR : Oliver Jackson-Cohen
CRÉDITS : Kidd.
DC : Wren, Elwyn, Zeke & Tim.
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34418-la-vie-est-belle-aussi-belle-que-toi-ludwig https://www.30yearsstillyoung.com/t28823-wren-elwyn-tim-zeke-ludwig-daydream

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty
Message(#) Sujet: Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) EmptyDim 1 Nov - 22:26



La situation était suffisamment désespérée pour qu'un Ludwig à l'aube de sa majorité française prenne les devants afin de trouver un travail d'appoint. En effet, sa tante refusait de lui faire la charité: elle considérait qu'il recevait déjà assez de sa part en étant logé et nourri alors qu'elle devait "se coltiner le paquet de sa soeur" comme elle le disait si bien. On ne pouvait pas le cacher: l'entente n'était pas tellement au beau fixe entre eux, Ludwig en était peut être le fautif car il ne manquait jamais de faire part de l'hypocrisie de sa tante lorsqu'elle se rendait à l'église tous les dimanches mais était incapable d'avoir une existence stable et entièrement catholique de l'autre. Il n'aimait pas la religion pour ce type de raisons et de toute évidence, l'adolescence avait apporté cette bonne dose de rébellion au grand garçon. Schäffer n'avait qu'une envie depuis son arrivée en France: s'amuser, perdre du temps à flâner, s'inventer mille histoires afin de paraître plus intéressant qu'il ne l'était en réalité. En effet, sa vie était loin d'être un conte de fée si on s'y attardait un petit peu: on parlait d'un garçon qui avait été envoyé à l'autre bout du monde par ses géniteurs car ils avaient quelques doutes sur sa sexualité... Lui aussi, mais à quoi bon agir de la sorte? Il n'était pas un pestiféré, enfin il n'en savait trop rien. La seule chose dont il avait parfaitement conscience, c'était qu'il était loin d'Edda et que ce seul fait lui brisait le coeur toujours un peu plus à chaque heure qui s'écoulait. Ludwig se devait de tenir le coup cela dit, pour sa soeur justement, pour qu'il puisse rentrer la maison le plus rapidement possible, même s'il n'allait pas plus travailler au lycée pour obtenir ce résultat. Ne pas faire de vague, c'était ce à quoi il aspirait à l'heure actuelle alors qu'il passait la porte d'un café-libraire sans prétention. Etait-il qualifié pour ce type de postes? Ludwig n'en était pas certain mais il s'était tout de même présenté devant le comptoir avec son CV à la main, convaincu qu'avec son petit sourire et ses quelques charmes, on l'accepterait sur le champ pour un travail étudiant. A la place, on attrapa son dossier en lui assurant qu'on le tiendrait au courant. Légèrement dépité, Ludwig alla s'asseoir dans un coin du café après avoir commandé une limonade, observant les rayons de livres autour de lui, captant finalement la présence d'un homme non loin de lui, apparemment absorbé dans son travail. "C'est à vous le livre par terre? Faites attention, on pourrait vous le subtiliser." Il arborait un fin sourire qui faisait sûrement ressortir bon nombre d'atouts physiques chez le grand adolescent qu'il était. Schäffer avait cette aptitude sociale particulière alors que tout le reste de sa vie était toujours un foutoir sans nom, lui qui se pensait sans avenir. En réalité, il était en train de s'en créer de multiples, tous aussi différents les uns que les autres.

@Gabriel Carnahan


Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Carnahan
Gabriel Carnahan
l'entre-deux chapitres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (13 oct 79)
SURNOM : Gaby, Gab'. Pretty Little Galway Boy. La Tendresse, il y a longtemps.
STATUT : Perdu, égaré entre les chapitres de sa vie. Le vide à l'intérieur.
MÉTIER : Libraire, gérant de la State Liberty (Toowong).
LOGEMENT : #152 Bywong Street, Toowong. Appartement au-dessus de la librairie, partagé avec Wren, deux chats (Aodh & Croustibat) et un chien (Sirius).
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) IyJb
POSTS : 6089 POINTS : 450

RPs EN COURS : FLASHBACK
Robin (fb1)Jameson (fb2)Jill (fb)Ludwig (fb1)

PRESENT
TimothyWren#3RDBCAEveRobin#3Ludwig#1

UNIVERS ALTERNATIFS
Wren (ua3)Ezechiel (ua)

DIMENSION FANTÔME
Robin (df)Clément & Kyte (df)Jameson (df)Jack (df)


Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Wk8d
Wreniel

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Tl3d
Gabin

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 21hc
Ludwiel

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Wdvb
Ciariel


RPs EN ATTENTE : Robin#2 ≈ Jameson (Irlande) ≈ Maze ≈ Ciara ≈ Malachi


RPs TERMINÉS : Terminés : Clément#1MaximilienGreta#teamaperoClément#2OwenJameson (fb1)Wren#1Tea Time (ua)MPR-Robin#1ElwynWren#2Jack (fb1)Wren (ua1)Wren (ua2)

Archivés : Charlotte L.JunVictoriaLeahRosalynTeliaJoshuaBélialTessEllieSheridynOwen & Marius (df)Cole#teamcitrouilles (df)JosephJadyn (df)LiamCoraMaximilien (fb)CleoChadna (df)Myrddin (df)SavannahViniel 50's (ua)Deviniel (ua)JamesonTerrenceLizzieFreya (ua)Zelda (fb)Sacha

PSEUDO : Sleepy Raven
AVATAR : Hugh Dancy
CRÉDITS : Ira', Birdie & Harley (crack) ≈ loonywaltz (ub) ≈ Sleepy Raven (avatar)
DC :
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19426-gabriel-carnahan-open-a-book-and-forget-the-rest https://www.30yearsstillyoung.com/t19695-gabriel-carnahan-il-est-des-rencontres-dont-la-chaleur-suffit-a-emplir-toute-une-vie-et-dont-le-deuil-vous-laisse-estropie-a-jamais https://www.30yearsstillyoung.com/t19770-gabriel-carnahan https://www.30yearsstillyoung.com/t20550-gabriel-carnahan

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) EmptyVen 6 Nov - 0:43


Perfect strangers
Ludwig ~ Flashback


Une main égarée parmi ses mèches brunes, la seconde armée d’un crayon qu’il faisait tournoyer de temps à autres, perdu entre les pages de carnets de notes et d’ouvrages, Gabriel arborait un air concentré, tout plongé qu’il était dans le travail qui l’occupait depuis une poignée d’heures déjà. Comme il en avait pris l’habitude depuis quelques semaines déjà, il s’était installé dans un coin du petit café-librairie qu’il avait découvert au gré de ses errances dans les rues de la ville. Le lieu lui avait tout de suite plu, peut-être parce qu’il lui rappelait un peu la boutique parentale au Canada, avec ses étagères chargées de livres aux vieilles couvertures, son atmosphère cosy et l’odeur diffuse de caféine qui flottait dans l’air. Il y avait là un petit quelque chose de familier pour le bouclé qui vivait désormais à des milliers de kilomètres de son pays d’adoption. Il s’y faisait plutôt bien cela dit, à cette nouvelle réalité. Il fallait dire qu’il avait toujours aimé voyager, à croire que le garçon avait hérité de la bougeotte de ses parents. Peut-être bien finalement. Gaby n’avait, en tous cas, pas franchement hésité lorsque s’était présentée à lui la chance de pouvoir bénéficier d’un programme d’échange universitaire, et ce fut comme une évidence pour lui que de choisir la France comme destination. Ce pays, c’était une part de lui, les racines maternelles, une culture et une langue qui faisaient partie intégrante de son existence, c’était la terre qui l’avait vu naître, celle où il était revenu bien des fois déjà. France, Irlande, Canada, un triptyque unique qui avait construit le jeune homme qu’il était désormais, qui continuerait assurément de le faire. Trois langues au compteur, des cultures mélangées, un accent singulièrement mâtiné, voilà le résultat des étonnants hasards de la vie qui avaient poussé une demoiselle bretonne à franchir le pas d’une librairie de Galway. C’était cela, la genèse de l’histoire de ce garçon aux indisciplinées boucles brunes et aux prunelles bleutées, perdu dans ses pensées au cœur d’un café ne payant pas de mine, ce garçon à la discrétion si irréprochable que personne ne semblait lui accorder la moindre considération. Ou presque. A vrai dire Gabriel en fut d’ailleurs profondément surpris, que quelqu’un lui adresse la parole, lui qui était si absorbé par ce qu’il faisait qu’il en avait oublié le décor alentour. Aussi, releva t-il doucement le nez, tournant des yeux pour le moins interloqués vers celui qui troublait ainsi son isolement d’une belle voix grave, celle qui captura son attention en premier lieu, au-delà des mots choisis, ou de la mise en garde quant au livre ayant glissé de son sac qui gisait effectivement à ses pieds. Et de trouble justement, il aurait pu en être question lorsque le bouclé arrêta son regard sur celui qui venait de lui adresser la parole. Un jeune homme, qu’on devinait aisément grand, des cheveux aussi sombres que ses iris étaient claires, un sourire au coin des lèvres, et c’eut été mentir que de dire qu’il ne dégageait pas quelque chose d’absolument charmant, consciemment ou non, allez savoir. Étrange sensation que celle qui parcourut alors Gaby, tant et si bien qu’il en demeura silencieux, l’espace d’une seconde, comme si le retour au monde réel lui demandait un effort tout à fait inattendu. « Je… » Il revint finalement lentement à lui, inclinant légèrement la tête de coté pour mieux aviser le livre au sol, avant d'enfin se décider à le ramasser. « Merci. » Et le sourire qu’il dédia au jeune homme était sincèrement reconnaissant alors que ses doigts fins époussetaient doucement la couverture cartonnée. « Même si je doute que beaucoup de monde soit intéressé par ce genre de livre. Enfin, à part moi visiblement. » Gabriel avait ajouté cela sur le ton de la plaisanterie, son accent métissé habillant joliment chaque syllabe des mots qu'il prononçait, alors qu'il jetait au passage un coup d’œil à l’ouvrage en question, véritable pavé universitaire que d’aucun aurait qualifié de passablement barbant. En d’autres circonstances le petit brun se serait assurément contenter d’un remerciement poli avant de se replonger de plus belle dans son travail sans demander son reste. Pas cette fois pourtant, comme il s’essayait plutôt à initier un semblant de conversation, assurément tout en maladresse. Une entorse qu’il faisait de bon cœur à ses habitudes, sans peut-être encore en comprendre les véritables raisons à cet instant.

2981 12289 0



Save me from the nothing I've become

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) WJBxV7Q
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) OrLErGE
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) QqLqwzn
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 165911membre2
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Schäffer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. (14.07.1984)
SURNOM : Lulu, réservé à sa petite soeur adorée surtout.
STATUT : Marié depuis trop longtemps. Ni l'un ni l'autre ne savent encore pourquoi.
MÉTIER : Educateur spécialisé, la galère, c'est son quotidien et il adore ça.
LOGEMENT : Dans une petite maison sans prétention sur Toowong.
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Tumblr_inline_phv0imf5031uuih1s_540
POSTS : 102 POINTS : 960

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son fils n'est techniquement pas son fils et sa famille entière vit sur le fil. ¤ Il est issu d'une famille d'artisans sans le sou, ultra religieux qui ont une vision archaïque de ce que doit être une famille. Manque de bol, Ludwig ne correspond pas tant à leurs attentes, il le cache donc, question de survie. ¤ Sa soeur Edda a 29 ans et est polyhandicapée, il s'occupe d'elle et ils ont une relation plutôt fusionnelle. ¤ Il fuit ses différences, mais jamais ses responsabilités, de quoi le rendre profondément frustré, voire même malheureux.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 8588f9f4baef40718bf61f3cfedf9dfe83c53726

gabriel ¤ gabriel (fb) ¤ anastasia#2 ¤ penny
RPs EN ATTENTE : reese ¤ mia
RPs TERMINÉS : anastasia
AVATAR : Oliver Jackson-Cohen
CRÉDITS : Kidd.
DC : Wren, Elwyn, Zeke & Tim.
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34418-la-vie-est-belle-aussi-belle-que-toi-ludwig https://www.30yearsstillyoung.com/t28823-wren-elwyn-tim-zeke-ludwig-daydream

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) EmptyVen 6 Nov - 20:21



Il avait ce côté sociable qui était fort agréable en société: Ludwig se sentait toujours à son aise, qu'importe les circonstances, même s'il était question de lancer une conversation avec un parfait inconnu. Clairement, le jeune homme était né pour avoir un rôle majeur dans la communication avec ses pairs, même s'il ne savait pas encore quelle branche de métier il allait choisir à l'avenir. Tout ce qu'il savait à l'heure actuelle, c'était qu'il se trouvait à des milliers de kilomètres du reste de sa famille, à trier les textes de la Bible en compagnie de sa tante plus ou moins constamment de mauvaise humeur et l'ambiance lui pesait. Le lycée aurait dû être une porte de sortie, un endroit où il se serait senti parfaitement bien mais ce n'était pas tellement le cas. Ce n'était pas une question de culture car sa mère avait toujours tenu à ce qu'il garde un contact avec ses racines françaises alors, Ludwig avait appris les codes, il les avait même par trop souvent utilisés, même en Australie. Ce qui le gênait le plus, assurément, c'était de se retrouver seul, de ne pas avoir réussi à tisser de véritables liens avec des camarades de classe quelconques. Toutes ses journées se ressemblaient depuis son atterrissage sur le sol européen et voilà qu'il se décidait à chercher un travail d'appoint pour participer aux frais de sa tante, car, selon elle, il était hors de question d'accueillir un tire-au-flanc chez elle. Pour le moment, Schäffer parcourait le centre de la ville avec un résultat peu concluant mais il avait tout de même tenté sa chance à ce café qui pouvait faire office de libraire, sans s'attendre à quoique ce fut de gigantesque. Après sa proposition de main d'oeuvre, Ludwig était allé se perdre dans un coin du lieu, sans forcément se dire qu'il allait adresser la parole à son voisin de table et pourtant, c'était ce qui était naturellement arrivé, le moindre prétexte étant trouvé par le grand brun. Il l'avait à peine regardé au départ et il s'était vite dit que c'était une erreur quand Ludwig captait ses traits doux et ses boucles indisciplinés, un véritable charme au naturel qui le poussait à sourire sans qu'il ne le contrôle réellement. "Je dirais que ça dépend... C'est sur quel thème, ton livre?" Il devenait curieux, une habitude qui n'était pas nécessairement mauvaise mais quelque chose l'invitait à en savoir plus sur le brun non loin de lui, comme s'il était attiré irrémédiablement par son histoire, touché directement par son âme, sans pouvoir tout comprendre. "T'es encore en études?" Il n'aurait pas su lui donner un véritable âge mais quelque part, Ludwig se disait que ce n'était pas un problème alors qu'il buvait sa boisson en tournant ses yeux bleutés vers Gabriel, avenant au possible, d'ores et déjà à jouer un rôle qu'il ne pourrait pas tenir sur la durée. Un rôle, néanmoins, qui lui plaisait intensément, dès le départ.


Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Carnahan
Gabriel Carnahan
l'entre-deux chapitres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (13 oct 79)
SURNOM : Gaby, Gab'. Pretty Little Galway Boy. La Tendresse, il y a longtemps.
STATUT : Perdu, égaré entre les chapitres de sa vie. Le vide à l'intérieur.
MÉTIER : Libraire, gérant de la State Liberty (Toowong).
LOGEMENT : #152 Bywong Street, Toowong. Appartement au-dessus de la librairie, partagé avec Wren, deux chats (Aodh & Croustibat) et un chien (Sirius).
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) IyJb
POSTS : 6089 POINTS : 450

RPs EN COURS : FLASHBACK
Robin (fb1)Jameson (fb2)Jill (fb)Ludwig (fb1)

PRESENT
TimothyWren#3RDBCAEveRobin#3Ludwig#1

UNIVERS ALTERNATIFS
Wren (ua3)Ezechiel (ua)

DIMENSION FANTÔME
Robin (df)Clément & Kyte (df)Jameson (df)Jack (df)


Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Wk8d
Wreniel

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Tl3d
Gabin

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 21hc
Ludwiel

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Wdvb
Ciariel


RPs EN ATTENTE : Robin#2 ≈ Jameson (Irlande) ≈ Maze ≈ Ciara ≈ Malachi


RPs TERMINÉS : Terminés : Clément#1MaximilienGreta#teamaperoClément#2OwenJameson (fb1)Wren#1Tea Time (ua)MPR-Robin#1ElwynWren#2Jack (fb1)Wren (ua1)Wren (ua2)

Archivés : Charlotte L.JunVictoriaLeahRosalynTeliaJoshuaBélialTessEllieSheridynOwen & Marius (df)Cole#teamcitrouilles (df)JosephJadyn (df)LiamCoraMaximilien (fb)CleoChadna (df)Myrddin (df)SavannahViniel 50's (ua)Deviniel (ua)JamesonTerrenceLizzieFreya (ua)Zelda (fb)Sacha

PSEUDO : Sleepy Raven
AVATAR : Hugh Dancy
CRÉDITS : Ira', Birdie & Harley (crack) ≈ loonywaltz (ub) ≈ Sleepy Raven (avatar)
DC :
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19426-gabriel-carnahan-open-a-book-and-forget-the-rest https://www.30yearsstillyoung.com/t19695-gabriel-carnahan-il-est-des-rencontres-dont-la-chaleur-suffit-a-emplir-toute-une-vie-et-dont-le-deuil-vous-laisse-estropie-a-jamais https://www.30yearsstillyoung.com/t19770-gabriel-carnahan https://www.30yearsstillyoung.com/t20550-gabriel-carnahan

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) EmptyMer 11 Nov - 17:44


Perfect strangers
Ludwig ~ Flashback


Gabriel était si absorbé par ce qu’il faisait qu’il n’avait même pas vu le grand brun s’installer non loin de lui. A tort assurément quand, trop perdu dans son monde, il n’aurait sûrement pas levé le nez une seconde si la voix grave du jeune homme n’était pas venue s’échouer à ses tympans. Une voix qui l’avait doucement arraché à ses notes et ses livres pour le pousser à se tourner vers son tout nouvel interlocuteur. Le bouclé s’était alors surpris à le détailler, l’espace d’un instant, avant de revenir entièrement à la réalité. Il n’était pas rare que Gaby se laisse aller à observer le monde qui l’entourait, les personnes qui y évoluaient, leurs attitudes, leurs gestes, qu’il se laisse charmer par toutes ces petites choses qui rendait chaque individu particulier, qu’il essaie d’en capter l’essence, le temps d’une fraction de seconde. C’était un réflexe venu tout naturellement avec son goût pour l’art visuel en général, avec sa pratique du dessin et de la photographie en particulier, avec celle de l’écriture, aussi. Tous ces détails qu’il attrapait ici et là, qui l’émerveillaient tant il décelait du beau dans ces infimes fragments qui, une fois assemblés, formaient un tout unique, il tentait de les retranscrire, dans ses croquis, dans ses carnets d’écriture. Son quotidien était ainsi parsemé tantôt de phases d’observation, tantôt de phases où il semblait établir une bulle impénétrable autour de lui lorsqu’il s’égarait dans un monde qui n’appartenait qu’à lui. Ce jour-là c’était bien la seconde option qui était de rigueur. Sa concentration était telle que rien ne semblait en mesure de l’atteindre. Rien sauf les intonations profondes du grand brun à quelques pas de lui qui le détournèrent de son travail avec une aisance folle, rien sauf ses grands yeux couleur océan auxquels vinrent se heurter ses propres prunelles claires, rien sauf son sourire assurément charmant, certainement charmeur, qui lui en fit esquisser un, bien plus timide, en retour. La prime surprise que Gabriel avait éprouvée se dissipait doucement, à mesure que la conversation s’engageait, laissant place à une sensation bien plus discrète, légèrement floue, et pourtant bien présente. Un trouble indistinct qui se baladait dans ses veines, et qui n’était peut-être pas prêt de le quitter de sitôt. « Eh bien, pour faire court ça parle de mythes, de légendes, de leurs origines, leur transmission, l’importance de la tradition orale, ce genre de choses. » Le petit brun ne le savait pas encore, mais ce sujet d’étude le suivrait encore longtemps après l’université, au point de poursuivre ses travaux et d’écrire sur la question. Pour l’heure il se contentait surtout de synthétiser au maximum les bonnes dizaines de pages de l’ouvrage, encore tout étonné que son tout nouvel interlocuteur fasse mine de s’y intéresser. Gaby n’avait nulle envie de l’assommer de blabla universitaire au risque de le faire fuir. Et s’il n’en cernait pas encore toutes les raisons réelles, au fond de lui il espérait le voir rester un peu. C’était plus fort que lui, un petit quelque chose qui le poussait à faire fi de sa légère introversion naturelle, de son tempérament discret et rêveur pour porter tout son intérêt au jeune homme assis là. Les yeux océans de ce dernier n’y étaient peut-être pas tout à fait pour rien, tout comme son sourire auquel le bouclé ne trouvait qu’à répondre du sien. Une chose, en revanche, s’avérait certaine : le grand brun avait le don de captiver son attention avec une facilité déconcertante. Un fait que trahissaient les prunelles claires du bouclé qui revenaient immanquablement s’échouer dans sa direction. « A l’université oui. En Lettres. Et toi ? » Fréquentaient-ils le même établissement ? Gabriel espérait-il l’y croiser ? Peut-être bien. A vrai dire il ne songeait pas encore consciemment à tout cela, il se laissait seulement charmer par cette rencontre inattendue, au point d’en oublier que la curiosité vis-à-vis d’autrui n’était guère dans ses habitudes. En effet, l’irlandais était plutôt de ceux qui se contentaient généralement d’écouter et d’observer, plutôt que de ceux qui posaient les questions. Pour une fois il s’y risquait néanmoins, d’un ton doux et pourtant empreint d’un intérêt non feint. Infime assurance qui contrasta bien vite avec l’air presque timide qui se dessina soudain sur son visage. Trouble discret qui le saisit au moment où ses yeux accrochèrent une nouvelle fois le regard lagon du garçon à quelques pas de lui, pour s’y attarder assurément plus que de raison. Et il s’y perdit, le petit brun, une seconde, puis une autre, celle de trop, à n’en pas douter.

2981 12289 0



Save me from the nothing I've become

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) WJBxV7Q
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) OrLErGE
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) QqLqwzn
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 165911membre2
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Schäffer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. (14.07.1984)
SURNOM : Lulu, réservé à sa petite soeur adorée surtout.
STATUT : Marié depuis trop longtemps. Ni l'un ni l'autre ne savent encore pourquoi.
MÉTIER : Educateur spécialisé, la galère, c'est son quotidien et il adore ça.
LOGEMENT : Dans une petite maison sans prétention sur Toowong.
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Tumblr_inline_phv0imf5031uuih1s_540
POSTS : 102 POINTS : 960

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son fils n'est techniquement pas son fils et sa famille entière vit sur le fil. ¤ Il est issu d'une famille d'artisans sans le sou, ultra religieux qui ont une vision archaïque de ce que doit être une famille. Manque de bol, Ludwig ne correspond pas tant à leurs attentes, il le cache donc, question de survie. ¤ Sa soeur Edda a 29 ans et est polyhandicapée, il s'occupe d'elle et ils ont une relation plutôt fusionnelle. ¤ Il fuit ses différences, mais jamais ses responsabilités, de quoi le rendre profondément frustré, voire même malheureux.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 8588f9f4baef40718bf61f3cfedf9dfe83c53726

gabriel ¤ gabriel (fb) ¤ anastasia#2 ¤ penny
RPs EN ATTENTE : reese ¤ mia
RPs TERMINÉS : anastasia
AVATAR : Oliver Jackson-Cohen
CRÉDITS : Kidd.
DC : Wren, Elwyn, Zeke & Tim.
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34418-la-vie-est-belle-aussi-belle-que-toi-ludwig https://www.30yearsstillyoung.com/t28823-wren-elwyn-tim-zeke-ludwig-daydream

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) EmptyMer 11 Nov - 18:30



Allait-il mentir en toute impunité? Ludwig était encore un adolescent et dans ce genre de circonstances, pouvait-il se grandir un minimum pour paraître plus crédible? Schäffer avait toujours eu une peur bleue du jugement de la part des gens autour de lui, une peur qu'on pourrait qualifier de légitime quand on savait ce qu'il avait dû endurer de la part de ses parents. Il ne s'appréciait pas tant au final, au contraire même, le grand brun passait le plus clair de son temps à se demander comment il pourrait trouver un sens profond à son existence. Aucune réponse ne venait réellement, c'était clairement à l'allemand de faire le chemin mais il était encore beaucoup trop jeune pour se connaître dans la profondeur. En attendant, Ludwig allait jouer dans une nouvelle cour, rentrant dans ce rôle de séducteur hors pair avec brio car, oui, lorsqu'il devenait comédien, il atteignait des sommets sans trop comprendre comment il arrivait à cette performance. Schäffer avait sûrement toujours agi ainsi parce qu'il avait fallu s'intégrer dans un monde qui n'était pas le sien en plein coeur de sa famille: il devait être l'hétéro de base, religieux comme personne avec une certaine ambition pour se sortir de sa petite condition d'artisan commerçant qui avait dû mal à arrondir les fins de mois. Mentir était vite devenu son crédo au lycée parce qu'il savait que la pression sociale avait un impact dans absolument tous les domaines et il était hors de question qu'il passe au travers de cette expérience de vie que pouvait être sa scolarité. Au fond, il savait que c'était ridicule, qu'il n'était pas vraiment lui-même en suivant les indications d'untel ou untel, encore moins lorsqu'il était question des souhaits de ses parents mais Ludwig se refusait à la solitude. Il allait donc retourner dans ses vieux travers, écoutant attentivement les propos de son nouvel interlocuteur, un passionné de littérature apparemment. Pouvait-il lui faire croire qu'il était un cérébral alors qu'il n'était qu'un impulsif? C'était apparemment ce que le jeune Ludwig s'était fixé comme objectif en l'observant avec ce sourire conquérant. "Et bien, ça a l'air fort intéressant, les lettres. De mon côté, on peut dire que j'étudie la psychologie." Il n'était pourtant qu'un fichu lycéen, en dernière année certes mais Schäffer captait que quelques années le séparaient des yeux bleus voisins. La première pierre de son mensonge était vraisemblablement posée et le brun n'était pas prêt de pouvoir le quitter, comme s'il le désirerait à un moment donné de toute manière. "Moi, c'est Ludwig. Tu viens souvent ici?" S'il finissait par obtenir le poste, c'était une opportunité de pouvoir croiser ce regard unique et si doux surtout mais Ludwig ne voulait pas se précipiter, terminant sa boisson avec entrain en ramassant quelques feuillets qui s'étaient écroulées à côté de la table de l'étudiant, les reposant sur sa table, un sourire aux lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Carnahan
Gabriel Carnahan
l'entre-deux chapitres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (13 oct 79)
SURNOM : Gaby, Gab'. Pretty Little Galway Boy. La Tendresse, il y a longtemps.
STATUT : Perdu, égaré entre les chapitres de sa vie. Le vide à l'intérieur.
MÉTIER : Libraire, gérant de la State Liberty (Toowong).
LOGEMENT : #152 Bywong Street, Toowong. Appartement au-dessus de la librairie, partagé avec Wren, deux chats (Aodh & Croustibat) et un chien (Sirius).
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) IyJb
POSTS : 6089 POINTS : 450

RPs EN COURS : FLASHBACK
Robin (fb1)Jameson (fb2)Jill (fb)Ludwig (fb1)

PRESENT
TimothyWren#3RDBCAEveRobin#3Ludwig#1

UNIVERS ALTERNATIFS
Wren (ua3)Ezechiel (ua)

DIMENSION FANTÔME
Robin (df)Clément & Kyte (df)Jameson (df)Jack (df)


Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Wk8d
Wreniel

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Tl3d
Gabin

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 21hc
Ludwiel

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Wdvb
Ciariel


RPs EN ATTENTE : Robin#2 ≈ Jameson (Irlande) ≈ Maze ≈ Ciara ≈ Malachi


RPs TERMINÉS : Terminés : Clément#1MaximilienGreta#teamaperoClément#2OwenJameson (fb1)Wren#1Tea Time (ua)MPR-Robin#1ElwynWren#2Jack (fb1)Wren (ua1)Wren (ua2)

Archivés : Charlotte L.JunVictoriaLeahRosalynTeliaJoshuaBélialTessEllieSheridynOwen & Marius (df)Cole#teamcitrouilles (df)JosephJadyn (df)LiamCoraMaximilien (fb)CleoChadna (df)Myrddin (df)SavannahViniel 50's (ua)Deviniel (ua)JamesonTerrenceLizzieFreya (ua)Zelda (fb)Sacha

PSEUDO : Sleepy Raven
AVATAR : Hugh Dancy
CRÉDITS : Ira', Birdie & Harley (crack) ≈ loonywaltz (ub) ≈ Sleepy Raven (avatar)
DC :
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19426-gabriel-carnahan-open-a-book-and-forget-the-rest https://www.30yearsstillyoung.com/t19695-gabriel-carnahan-il-est-des-rencontres-dont-la-chaleur-suffit-a-emplir-toute-une-vie-et-dont-le-deuil-vous-laisse-estropie-a-jamais https://www.30yearsstillyoung.com/t19770-gabriel-carnahan https://www.30yearsstillyoung.com/t20550-gabriel-carnahan

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) EmptyDim 22 Nov - 11:40


Perfect strangers
Ludwig ~ Flashback


Dans mille autres circonstances Gabriel n’aurait sûrement pas quitté une seconde ses ouvrages et ses notes, ou y serait retourné bien vite après cette interruption impromptue. Pourtant en cet instant quelque chose le retenait bien loin de toutes ces considérations purement universitaires. Quelqu’un, pour être tout à fait exact, en la personne du grand brun assis non loin de lui. Et Gaby n’avait même pas le moindre effort à fournir pour faire converger toute son attention, habituellement si aisément dispersée, vers lui. Il ne se l’expliquait pas encore à vrai dire, ne l’intellectualisait pas vraiment, c’était tout simplement plus fort que lui et il n’éprouvait pas le moins du monde l’envie de lutter contre cela. Bien au contraire même, quand il se laissait prendre au jeu de la conversation, quand il laissait des sourires étirer ses lèvres et qu’il éprouvait une irrémédiable envie d’en apprendre un peu plus sur Ludwig. « Fort intéressant oui. » Gaby ne put réprimer un rire soufflé, un amusement aussi léger qu’enfantin, né de l’expression choisie par le brun là où bon nombre auraient plutôt songer aux mots barbant ou assommant après qu’il eût exposé le sujet de son ouvrage. De son coté, c’était bien son interlocuteur que le bouclé commençait à trouver fort intéressant. Un intérêt qui naissait doucement, mais sûrement, sans qu’il n’ose toutefois déjà y songer réellement, sans qu’il ne s’attarde encore par trop sur cette pensée, préférant laisser ses prunelles bleutées glisser une fois de plus vers lui, l’air de rien. « La psychologie, ce doit être véritablement passionnant. » Le ton de l’irlandais était parfaitement sincère, et pour cause, il avait cette tendance à se montrer toujours curieux d’apprendre et de découvrir. Voilà assurément ce qui le poussait à s’intéresser de la sorte à tant de choses diverses et variées, alors le domaine d’étude du garçon face à lui n’en serait qu’une de plus sur cette liste déjà longue. Absorbé par cette rencontre et la conversation qui en découlait, Gabriel ne devinait rien du mensonge qui se construisait chez son interlocuteur. Il fallait dire que le petit bouclé n’était pas du genre suspicieux, plutôt de celui à offrir spontanément le bénéfice du doute aux âmes qui croisait son chemin. Comment aurait-il alors pu deviner qu’une petite poignée d’années les séparaient, que son vis-à-vis était en réalité bien plus lycéen qu’étudiant ? Il ne le pouvait pas. Et de toute façon pour quelles raisons aurait-il mis sa parole en doute à cet instant, quand même leur apparence respective s’avérait trompeuse tant elle ne reflétait guère leur différence d’âge réelle. A la place il imaginait volontiers le grand brun assistant à un cours de psychologie clinique ou cognitive sur les bancs d’un amphithéâtre bondé d’étudiants plus ou moins attentifs. Et si, plus jeune, il avait pu se montrer relativement méfiant vis-à-vis de ses semblables suite à quelques déboires et malmenages au cours de sa scolarité, les choses avaient foncièrement évolué. Avec les années, et l’entrée à l’université, tout avait évolué, les mentalités changeaient, les personnes fréquentées aussi, tant et si bien qu’aujourd’hui le petit brun avait acquis une meilleure confiance en lui, et avec elle sa crainte des autres s’était dissipée peu à peu. Pour le plus grand plaisir du bouclé qui, malgré un naturel discret et relativement timide, avait de fait appris à s’ouvrir davantage aux autres. Cela lui avait permis de lier connaissance avec des personnes aussi différentes qu’intéressantes, et il se rendait compte que c’était quelque chose qu’il appréciait et qui lui tenait finalement à cœur. « Ludwig. » Il n’avait pu retenir l’esquisse d’un sourire en répétant doucement ce prénom, loin de s’en moquer toutefois comme il le trouvait plutôt charmant. Au moins autant que le garçon aux yeux océan qui le portait. « Enchanté. » Et enchanté il l’était réellement. « Gabriel. » Même s’il avait plutôt l’habitude qu’on lui donne du Gaby, du Gab ou du Carnahan à tout va. « Depuis que j’ai découvert l’endroit, assez souvent oui. J’aime bien l’atmosphère, à la fois tranquille et vivante, et puis ça me rappelle un peu chez moi. » Ses chez-lui pour être précis, comme ce petit café lui évoquait tout à la fois la librairie canadienne de ses parents, autant que celle, irlandaise, qui demeurait dans la famille depuis quelques générations déjà. « Et toi, tu connaissais déjà, ou c’est une découverte ? » Manière détournée de lui demandait si c’était bien la première fois qu’il mettait les pieds dans ce lieu, comme Gabriel n’osait pas franchement lui dire qu’il ne l’y avait jamais remarqué si ce n’était pas le cas. Après tout le petit brun pouvait être si distrait, si rêveur, si absorbé par ce qu’il faisait ou ses songes, que la chose était tout à fait possible, bien qu’il se demandait comment il aurait pu le manquer, ne pas l’apercevoir au moins une fois, si Ludwig était lui aussi un habitué de l’endroit. Gaby n’eut toutefois guère l’occasion d’y songer plus longuement puisque son vis-à-vis choisit cet instant pour se mouvoir, esquisser un geste dans sa direction. Ou tout au moins celle de sa table. Dans tous les cas cela eut le chic de le troubler un peu plus. « Ah… merci. Désolé, je… je ne suis pas très ordonné, ou bien un peu trop maladroit. » Le bouclé eut un sourire confus alors que Ludwig ramassait les quelques feuilles qui s’étaient échappées pour les reposer sur sa table. « Sûrement les deux en fait. » Qu’il glissa dans un soupir amusé, triant distraitement feuilles de cours et dessins qui s’y étaient mêlés, en somme tout pour éviter d’égarer plus que de raison ses prunelles bleutées quelque part entre le sourire du grand brun et ses yeux clairs.

2981 12289 0



Save me from the nothing I've become

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) WJBxV7Q
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) OrLErGE
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) QqLqwzn
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 165911membre2
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Schäffer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans. (14.07.1984)
SURNOM : Lulu, réservé à sa petite soeur adorée surtout.
STATUT : Marié depuis trop longtemps. Ni l'un ni l'autre ne savent encore pourquoi.
MÉTIER : Educateur spécialisé, la galère, c'est son quotidien et il adore ça.
LOGEMENT : Dans une petite maison sans prétention sur Toowong.
Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Tumblr_inline_phv0imf5031uuih1s_540
POSTS : 102 POINTS : 960

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son fils n'est techniquement pas son fils et sa famille entière vit sur le fil. ¤ Il est issu d'une famille d'artisans sans le sou, ultra religieux qui ont une vision archaïque de ce que doit être une famille. Manque de bol, Ludwig ne correspond pas tant à leurs attentes, il le cache donc, question de survie. ¤ Sa soeur Edda a 29 ans et est polyhandicapée, il s'occupe d'elle et ils ont une relation plutôt fusionnelle. ¤ Il fuit ses différences, mais jamais ses responsabilités, de quoi le rendre profondément frustré, voire même malheureux.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) 8588f9f4baef40718bf61f3cfedf9dfe83c53726

gabriel ¤ gabriel (fb) ¤ anastasia#2 ¤ penny
RPs EN ATTENTE : reese ¤ mia
RPs TERMINÉS : anastasia
AVATAR : Oliver Jackson-Cohen
CRÉDITS : Kidd.
DC : Wren, Elwyn, Zeke & Tim.
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34418-la-vie-est-belle-aussi-belle-que-toi-ludwig https://www.30yearsstillyoung.com/t28823-wren-elwyn-tim-zeke-ludwig-daydream

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) EmptyDim 22 Nov - 13:21



On ne pouvait pas clamer que c'était une première pour Ludwig, tant le mensonge semblait être une deuxième peau. Il avait débuté jeune, face à ses parents, leur narrant de mille mots et mille regards à quel point leurs valeurs pouvaient compter pour lui. Etait-il en mesure de faire tenir l'illusion maintenant qu'il était loin d'eux? Leur suspicion le concernant n'avait fait que grandir avec le temps et ce séjour religieux se devait de ramener leur bambin sur le droit chemin: ils ne se doutaient sûrement pas une seule seconde que tout l'inverse se passerait. Plus Schäffer était loin de ses géniteurs, plus il se laissait aller à paraître comme un homme totalement différent de l'image qu'il désirait renvoyer face à eux. Il était évident que les artisans allaient être sacrément déçus en apprenant qu'il mentait à un étudiant dans un café-librairie parce que ses intentions n'étaient probablement pas si nobles que le jeune homme pouvait le penser. En réalité, sa réputation avait toujours été essentielle à Ludwig: il ne voulait pas se réduire à un homme sans ambition ou sans la moindre once de popularité, même s'il vivait plus ou moins ainsi quand il était en Australie. Être le lycéen invisible avait été relativement difficile à vivre mais ce n'était sûrement rien à côté de devenir la risée générale parce que sa soeur avait un handicap. A partir de là, Ludwig avait commencé à haïr pas mal de gens, à se sentir en colère et rageur quasi perpétuellement et quelque part, s'éloigner ne pouvait que lui faire le plus grand bien pour vivre plus sereinement la suite de son existence. Voilà, néanmoins, qu'il se lançait dans un nouveau mensonge d'envergure: lui, étudier la philosophie? Certes, il était capable de lire beaucoup de choses sur le visage des gens mais il n'était pas non plus un devin de l'extrême, il avait trop peu d'expérience pour cela. Tout ce que Schäffer pouvait faire, c'était suggérer l'inverse, se montrer avec de l'assurance en espérant que l'affaire passerait comme une lettre à la poste. "Y a rien de plus passionnant, en fait." Il souriait alors qu'il n'en savait strictement rien à dire vrai, Ludwig ne pouvait que s'imaginer la plupart des sujets qu'on abordait dans un cursus de ce type, à partir des quelques cours de philosophie qu'il avait depuis le début de l'année scolaire. Autant dire que ce n'était pas fou mais il était toutefois capable de citer la plupart des grands noms de la philosophie si jamais ce Gabriel qui se présentait à lui l'interrogeait sur la question. "Une vraie connotation française, Gabriel." Mine de rien, ils étaient dans ce pays et Ludwig dénotait pas mal dans le décor avec son prénom purement germanique, même s'il parlait couramment la langue maternelle, sans le moindre accent, on aurait pu se dire qu'il y avait anguille sous roche quelque part. Le grand brun, pourtant, s'approchait imperceptiblement de la table de son voisin, ramassant les quelques papiers froissés par terre pour les poser à côté de la silhouette de la jeune homme, non sans un sourire. "Première fois. je cherche un job étudiant, en fait." Au moins, Ludwig n'avait pas à mentir là-dessus parce qu'il devait participer aux frais de la maisonnée de sa tante, tyrannique à souhait. "Je connais déjà un de tes défauts dans ce cas. Il y a quoi d'autre à savoir sur toi qui traîne dans le café-librairie où je vais potentiellement travailler?" Il voulait y croire, même si toutes les chances n'étaient pas assurément de son côté, Ludwig posant sa boisson sur la table de son camarade, l'observant en souriant. Sans rien dire de plus, pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty
Message(#) Sujet: Re: Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Perfect strangers ¤ Gabriel (FB) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Perfect strangers ¤ Gabriel (FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-