AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-47%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique Mi Electric Scooter Essential de Xiaomi
240 € 450 €
Voir le deal

 such a mess. (alec&naomi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Carlson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans. (14/02)
SURNOM : nao, naoo.
STATUT : boys boys boys, i'm looking for a good time.
MÉTIER : escort-girl. bosse pour le compte du club.
such a mess. (alec&naomi) Irina
POSTS : 25 POINTS : 170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : asher > lara > mitchell > alec > dan > clyde
RPs EN ATTENTE : wim
AVATAR : irina shayk.
CRÉDITS : morphine.
DC : camil, carlisle.
INSCRIT LE : 03/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34111-baby-there-s-a-shark-in-the-water

such a mess. (alec&naomi) Empty
Message(#) Sujet: such a mess. (alec&naomi) such a mess. (alec&naomi) EmptyMer 4 Nov 2020 - 18:25


« Mademoiselle Carlson, vous êtes libre. » Un simple coup d’oeil à l’inspecteur de police lui fit comprendre que les mots qu’il venait de prononcer lui coûtaient. Il aurait voulu la garder là, au chaud. Continuer à la cuisiner, pour la faire craquer. Continuer à l’humilier, en lui rappelant que contrairement à son client, qui avait été embarqué au même moment qu’elle, elle n’avait pas les moyens de se payer un ténor du barreau pour être défendue. Qu’elle était faite comme un rat, et que même si elle s’obstinait à ne rien dire, d’autres membres du Club seraient plus bavards. Naomi avait serré les dents, mais elle n’avait jamais cédé : elle savait — ou plutôt, elle espérait — que ce ne soit que des manoeuvres pour la faire flancher. « Vous devez néanmoins rester à la disposition des autorités de police pour les nécessités de l’enquête. » Autrement dit, même si elle ressortait libre, elle n’en avait pas fini. Elle n’était qu’en sursis. Elle devrait être vigilante dans les prochaines semaines, et éviter les rendez-vous avec les hommes qu’elle avait rencontré par le biais du Club. « Je n’y manquerai pas. » Siffla-t-elle, plongeant son regard clair dans les yeux orageux de son interlocuteur. Elle récupéra son sac à main, ses bijoux et ses talons vertigineux, qu’elle enfila comme une seconde peau. Et maintenant ? Qu’était-elle supposée faire ? Elle quitta les lieux, sans jeter un regard en arrière. Une petite voix lui disait que, de toute façon, elle serait bientôt de retour. On ne la laisserait pas tranquille bien longtemps. Et si ce n’était pas en raison du Club, ce serait pour ses activités d’escort-girl.


Lorsqu’elle sentit l’air frais sur son visage, elle inspira puis expira pendant de longs instants. Elle avait besoin de faire le vide dans sa tête, dans son esprit. Besoin de réfléchir, de faire le point sur sa situation, de songer aux prochaines questions que la police ne manquerait pas de lui poser. Elle fouilla dans son sac à main, s’empara de son téléphone portable, et maugréa en constatant qu’il était entièrement vidé de sa batterie. Alors, ou pouvait-elle aller, maintenant qu’elle était libre ? Elle avait erré, longuement. Et ce n’est que lorsque ses pieds commencèrent à la faire souffrir qu’elle releva la tête, et qu’elle constata qu’elle avait naturellement dévié jusqu’au restaurant du Club. Puisqu’elle était là… autant aller jeter un oeil. Elle retira ses chaussures, et fit les quelques mètres qui les séparaient de l’entrée de derrière pieds nus.


« Alec ? » Elle fronça les sourcils, et avança de quelques pas, hésitante. Une fois de plus, elle n’avait pas réfléchi avant d’ouvrir la bouche ; il était désormais trop tard pour faire demi-tour, au cas où cette personne soit un intrus. Et si ce n’était pas Alec ? Et si c’était quelqu’un qui n’avait rien à voir avec le Club ? Et si c’était un putain de flic, qui traînait encore là pour voir ce qu’il allait advenir ? Elle aurait du mal à justifier sa présence ici, seule, sans la compagnie d’un homme. Pourtant, son inquiétude fut de courte durée : elle soupira de soulagement en voyant un faciès familier se relever vers elle. Naomi marqua un temps d’arrêt, comme indécise : cet homme, elle n’en était pas particulièrement proche. Il était le frère cadet de Mitchell, le chef cuisinier du restaurant. S’il n’y avait aucune animosité entre eux, ils ne se connaissaient pas réellement. Et pourtant, l’Australienne se sentait plus proche de lui que jamais. Elle abandonna ses talons hauts sur une table vide du restaurant, et combla la distance qui les séparait encore. Comme à l’accoutumée, il était derrière son bar. C’était son espace, son endroit, et jamais Naomi ne se serait permise d’entrer sans autorisation dans sa bulle. Au Club, chacun restait à sa place — et c’était d’ailleurs pour cela qu’ils en étaient là. « Alec. » Murmura-t-elle, ses mains se superposant aux siennes. Elle referma ses doigts autour des poignets de son interlocuteur, à la fois rassurée et profondément inquiète de la conversation qui allait suivre. Mais avant d’entrer dans détails, elle avait besoin de s’assurer de quelques banalités. « Ça a été ? » Elle se mordit la lèvre, prenant conscience de l’absolu ridicule de sa question. Comment est-ce que ça aurait pu aller ? La police avait débarqué, et ils étaient tous repartis avec les menottes aux poignets. Impossible pour eux d’échanger, d’accorder leurs violons, de se préparer. Ils allaient devoir être malins et astucieux, pour éviter de tomber et de faire tomber les autres. « Quand t’ont-ils laissé sortir ? » Demanda-t-elle à voix basse, comme si leur conversation risquait d’être surprise par une tierce personne. Elle eut un instant d’arrêt, posa son doigt sur ses lèvres pulpeuses, et jeta un coup d’oeil aux alentours. Être vigilante et méfiante, voilà deux choses que Mitchell lui avait inculqué. Le maître, s’il avait été là, aurait probablement été fier de son élève. Elle tapota sur son oreille, puis désigna sa bouche de son index. « Safe ? » Put-il lire sur ses lèvres, alors qu’aucun mot n’était prononcé.

@Alec Strange


 

.up to no good.

Pleased to meet you Hope you guess my name But what's puzzling you Is the nature of my game.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Strange
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans
SURNOM : Alec est bien assez court, les rares qui connaissent sa vie d'avant l'appellent parfois Finn (diminutif de Finnegan), mais il s'est habitué à Alec.
STATUT : Célibataire, n'ayant que des relations superficielles, rêvant de plus.
MÉTIER : Chef cuisinier pour le restaurant qu'il gère avec son frère. Mafieux, bras droit du Club le reste du temps.
LOGEMENT : Une petite maison non loin du Club à Toowong où il habite avec son chien Otis.
POSTS : 279 POINTS : 250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Bras droit du Club - Chef cuisinier assez connu sur Brisbane - S'il est quelqu'un de calme c'est parce qu'il se force à être toujours en contrôle, sanguin et colérique il peut devenir violent - Fait beaucoup de sport pour se contrôler, notamment la course à pied et la boxe - reste éloigné de tout ce qui touche à la drogue - loyauté sans failles pour son frère Mitchell et pour Raelyn - a de plus en plus de doutes concernant son implication dans le Club - rêve d'une vie plus simple.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : such a mess. (alec&naomi) 6hVs
MITCHALEC 2 ►  There's an endless road to rediscover, know the water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down, for you, there's nothing in this world I wouldn't do.

such a mess. (alec&naomi) Tumblr_nzhm5t4ZGV1rv6sroo2_540
RAELEC ► I'll be lying awake counting all the mistakes I've made.

such a mess. (alec&naomi) Giphy
STRANGREL 4 + Jet + 5 ► If I could take your hand, oh if you could understand that I can barely breath the air is thin, I fear the fall and where we'll land. We fight every night for something, when the sun sets we're both the same, half in the shadows, half burned in flames.

such a mess. (alec&naomi) 200w
MIALEC #4 (fb) + #6 + Geo ► We've become echoes, but echoes are fading away. So let's dance like two shadows, burning out a glory day. Devil's on your shoulder, strangers in your head, as if you don't remember, as if you can forget. It's only been a moment, it's only been a lifetime but tonight you're a stranger, some silhouette.

such a mess. (alec&naomi) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f655f414167767a46713850572d673d3d2d3637383534333232312e313537376331376236363736653664353933323234353135353333372e676966?s=fit&w=720&h=720
ALDRÉA ►Tell me what it takes to let you go. Tell me how the pain’s supposed to go.

Heiana #1 - Naomi #1



RPs EN ATTENTE : amos #3 - raelyn #3 - andréa #2 - mia #7
RPs TERMINÉS : Jessian #1 - Alice #1 (fb) - Alice 2 (fb) - Jessian #2 - Mia - Mia #2 - Alice 3 - Rae 1 (fb)  - Rae 2 - Byron - Mia #3 - Mitch #1 - Amos #1 - Amos #2 - Elizabeth - - Ichabod - Geo #1 - Andréa #1 - Mia #5
AVATAR : Henry Cavill
CRÉDITS : avocado (avatar) ; tumblr( gif) ; signa 'b ; loonywaltz (ub)
DC : Peter Mulligan & Danika Riley
INSCRIT LE : 11/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32211-alec-strange-violent-ends https://www.30yearsstillyoung.com/t34377-alec-one-day-is-hell-the-next-day-is-the-dawn

such a mess. (alec&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: such a mess. (alec&naomi) such a mess. (alec&naomi) EmptyDim 8 Nov 2020 - 23:24




Si Alec avait été embarqué dans une rage folle, s’étant débattu, ayant eu l’occasion de mettre son poing dans la figure d’un ou deux policiers, il n’avait pas fallu longtemps pour que les policiers le maitrisent, que des coups de matraque s’abattent sur lui et que la vengeance soit immédiate. Il s’était retrouvé au sol, les cris retentissant dans le restaurant. Voir son frère se faire menotter l’avait mis dans une colère qu’il n’avait pas su contrôler et avait donné la parfaite excuse pour les policiers pour l’embarquer. Il l’aurait été dans tous les cas, mais la garde à vue aurait sûrement été moins longue. Parce que le lien qui le liait à Mitchell en faisait le complice parfait.

Il se souvenait des mots de Mitchell des années auparavant lui promettant qu’ils ne finiraient par en prison, qu’il ferait tout pour les protéger de ça. Pourtant aujourd’hui son espoir s’écroulait. Son restaurant avait été retourné, son appartement également,  la plupart de ses amis embarqués et son frère n’allait pas pouvoir s’en sortir cette fois avec des belles paroles. Quelqu’un les avait vendus, Alec en était certain.

Sa garde à vue s’était terminée quelques heures plus tôt. Il était clair que s’il était toujours un suspect, son rôle dans le restaurant, sa réputation locale et le fait qu’on n’ait rien trouvé de concret pour le lier directement aux activités du Club faisait qu’il n’y avait pas assez de preuves pour le garder plus longtemps, du moins pour le moment. Son avocat, un type qui trempait tout autant dans l’illégalité, était tout à fait réputé et avait su jouer de technicalité pour le faire sortir, la garde à vue étant entachée de vices de procédures.

Alec était donc libre. Pour le moment du moins. Il était, cependant, complètement perdu et avait pris la direction de son restaurant comme un vieux réflexe pour voir les dégâts causés.

« Alec ? » C’est le bruit de la porte qui le fait relever la tête, il se relève en la reconnaissant. Naomi. Une des escort du club. Probablement embarquée comme beaucoup d’autres membres pour un entretien avec les flics plus ou moins longs et plus ou moins agréables. S’ils se côtoyaient ils se connaissent peu ou mal,  pourtant il n’avait jamais été aussi heureux de voir un visage familier.  Elle combla la distance entre eux en quelques pas,  talons hauts abandonnés,  ses mains se posant sur les siennes.

« Ca a été ? » L’américain planta son regard bleu dans le sien, hochant la tête d’un air un peu vide, comme si la journée l’avait vidé de toute son énergie.  Le restaurant avait été renversé, tables et chaises retournées. Il s’était réfugié derrière son bar, à la recherche d’un bon whisky pour apaiser son inquiétude. Son visage était tuméfié. « Plus ou moins. » Un léger rire s’écorche dans sa gorge, il serre ses mains dans les siennes. Ils n’ont jamais eu de contact physique par le passé pourtant aujourd’hui cela lui semble nécessaire pour s’ancrer ici dans ce restaurant. « J’ai peut-être un peu mal réagi quand ils ont arrêté Mitch. » dit-il pour expliquer les raisons de son visage abimé.  Ce n’était même pas tant pour sa propre personne qu’il était devenu violent, l’idée qu’il soit arrêté lui-même lui importait peu, il s’était avant tout inquiété pour son frère, ayant immédiatement réagi au quart de tour.

« Quand t’ont-ils laissé sortir ? » Il allait répondre mais il l’observa poser un doigt sur ses lèvres, regarder autour d’elle d’un air méfiant puis par une question silencieuse lui demander s’ils pouvaient parler sans être écoutés.  L’américain eut un demi sourire sans aucune joie cependant, hochant lentement la tête. Il attrapa derrière lui les mouchards qu’il avait écrasé de son pied les déposant sur le comptoir qui les séparait. « Ca fait deux heures que je suis sorti, j’ai tout fouillé.  Un gars est passé, il n’y a plus rien. » C’était la première chose qu’il avait fait, envoyer un des gars du Club qui s’occupait de leurs technologies et du recueil d’informations, vérifier le lieu principal comme son appartement à vrai dire.  Ils étaient donc hors d’écoute, il ne restait plus rien.  Alec repose ses mains sur les siennes, cherchant de nouveau son contact. « Et toi ça a été ? » Par-là l’autre question, celle que son regard plus dur ne cachait pas : Tu n’as rien balancé ?  Alec était sur le qui-vive. Tout le monde lui semblait un ennemi. « Je te sers un verre ? » la phrase avait été prononcée comme si c’était un jour normal, comme si le restaurant n’avait pas été retourné, comme si leur monde ne venait pas de s’écrouler comme un château de carte.


@Naomi Carlson  such a mess. (alec&naomi) 2523491165


alec
How could this happen to me ? I've made my mistakes, got nowhere to run. The night goes on as I'm fading away. I'm sick of this life I just wanna scream.




such a mess. (alec&naomi) MFbu7yg
such a mess. (alec&naomi) 981744criminal
such a mess. (alec&naomi) Nl6guHT
such a mess. (alec&naomi) 4dcIXIB
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Carlson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans. (14/02)
SURNOM : nao, naoo.
STATUT : boys boys boys, i'm looking for a good time.
MÉTIER : escort-girl. bosse pour le compte du club.
such a mess. (alec&naomi) Irina
POSTS : 25 POINTS : 170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : asher > lara > mitchell > alec > dan > clyde
RPs EN ATTENTE : wim
AVATAR : irina shayk.
CRÉDITS : morphine.
DC : camil, carlisle.
INSCRIT LE : 03/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34111-baby-there-s-a-shark-in-the-water

such a mess. (alec&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: such a mess. (alec&naomi) such a mess. (alec&naomi) EmptyVen 20 Nov 2020 - 12:10


Son coeur manqua un battement lorsque les doigts d’Alec emprisonnèrent les siens. Le soulagement qu’elle ressentit, à cet instant précis, était indescriptible. Ils ne se connaissaient pas réellement, et pourtant, ils étaient unis. Ils faisaient front, ensemble. Égoïstement, elle espéra que cette surprenante et improbable union tacite durerait, au moins le temps que chacun puisse repartir du bon pied. Les activités de chacun allaient être fortement chamboulées après les derniers événements, et avec l’arrestation de Mitchell, l’avenir du Club était peut-être en péril.  « Je sais. » Admit-elle à voix basse, avant de relever les yeux vers Alec. Son air interrogateur semblait lui demander de s’expliquer sur le sujet, ce qu’elle fit après un soupir. « J’étais là. » Assise sur les genoux de son client, un bras passé autour de sa nuque. Ses lèvres posées sur sa joue, sa mâchoire, son cou. Sa main, téméraire et baladeuse, qui avait déjà retiré les premiers boutons de la chemise de son client de la soirée. Mitchell lui avait dit de ne pas hésiter, de sortir le grand jeu pour l’impressionner. Alors, elle s’était exécutée. Pour elle, ce n’était qu’une formalité. La soirée aurait dû se dérouler comme toutes les précédentes : sans accroc. Mais une descente avait créé la panique, et la police avait embarqué tout le monde, sans exception.


Elle frissonna en songeant aux autorités, et aux méthodes douteuses qu’elles avaient pu employer pour les faire tomber. Les enquêteurs n’avaient pas dû lésiner sur les moyens — ce qu’Alec lui confirma en lui présentant sa paume. « Bien vu. » Déclara-t-elle en contemplant le résultat de l’agacement d’Alec, alors qu’un petit sourire narquois venait illuminer ses traits. Des gadgets techniques des enquêteurs, en mille morceaux. Des centaines de dollars, réduits en poussière par le talon rageur du frère du patron. « Tu crois que ton gars pourrait passer chez moi, un de ces jours ? » Demanda-t-elle, alors qu’elle prenait soudainement conscience que son appartement risquait d’être truffé de ces petits mouchards. Même si elle ne risquait pas grand-chose là-bas, elle préférait se montrer prévoyante et vigilante : on n’était jamais trop prudent. Mitchell aurait été fier de son élève, s’il l’avait vue aussi appliquée et disciplinée. Par contre, il n’aurait sans doute pas approuvé le rapprochement physique qui s’était naturellement initié entre Alec et elle. Ce n’était pas malin, et surtout pas en ce moment, alors que la police cherchait à faire des liens entre les éventuels membres du Club. Mais quelle importance, après tout ? Il n’était pas là pour constater les faits. Ils étaient seuls, perdus, sans leader. Elle haussa les épaules, et inclina légèrement la tête. « Ça a été. » Concéda-t-elle, alors qu’elle voyait encore le visage rougeâtre de l’enquêteur se poster à quelques millimètres du sien pour répéter, telle une litanie sans fin, les mêmes questions. Puis les mêmes menaces. Et les mêmes insultes. « Pour le moment, en tout cas. » Ajouta-t-elle en secouant la tête. Apparemment, personne n’avait parlé — sinon, Alec et Naomi ne se seraient probablement pas là. À moins que tout ceci ne soit qu’une diversion… Elle n’en savait plus rien, Naomi. « Si personne ne dit rien, je devrais passer entre les mailles du filet. » En tant que prostituée, elle ne risquait pas grand-chose. « Et toi ? » Si Mitchell était le seul patron reconnu par le Club, personne n’ignorait son affiliation avec Alec. Le chef cuisinier était au courant de bien plus de choses qu’il ne voulait bien l’admettre, Naomi en était convaincue. Et s’il ne prenait pas officiellement part aux activités du Club, il en connaissait cependant tous les membres. Une coïncidence ? Les enquêteurs n’y croiraient pas. « D’accord. » Accepta-t-elle, sans réelle hésitation. Boire n’était probablement pas la meilleure idée qu’ils puissent avoir à ce moment précis… Mais c’était peut-être une de leurs dernière soirées de liberté, alors autant en profiter. « Double dose, s’il te plait. » Réclama-t-elle en appuyant son index sur le goulot de la bouteille. Elle observa le liquide s’écouler dans son verre, et redressa la bouteille lorsqu’elle estima avoir la dose qu’elle méritait. « J’ai besoin d’oublier tout ce merdier. » Admit-elle, alors qu’un pauvre sourire glissait sur ses lèvres pulpeuses. L’avenir était, plus que jamais, incertain.

@Alec Strange


 

.up to no good.

Pleased to meet you Hope you guess my name But what's puzzling you Is the nature of my game.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Strange
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans
SURNOM : Alec est bien assez court, les rares qui connaissent sa vie d'avant l'appellent parfois Finn (diminutif de Finnegan), mais il s'est habitué à Alec.
STATUT : Célibataire, n'ayant que des relations superficielles, rêvant de plus.
MÉTIER : Chef cuisinier pour le restaurant qu'il gère avec son frère. Mafieux, bras droit du Club le reste du temps.
LOGEMENT : Une petite maison non loin du Club à Toowong où il habite avec son chien Otis.
POSTS : 279 POINTS : 250

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Bras droit du Club - Chef cuisinier assez connu sur Brisbane - S'il est quelqu'un de calme c'est parce qu'il se force à être toujours en contrôle, sanguin et colérique il peut devenir violent - Fait beaucoup de sport pour se contrôler, notamment la course à pied et la boxe - reste éloigné de tout ce qui touche à la drogue - loyauté sans failles pour son frère Mitchell et pour Raelyn - a de plus en plus de doutes concernant son implication dans le Club - rêve d'une vie plus simple.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : such a mess. (alec&naomi) 6hVs
MITCHALEC 2 ►  There's an endless road to rediscover, know the water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down, for you, there's nothing in this world I wouldn't do.

such a mess. (alec&naomi) Tumblr_nzhm5t4ZGV1rv6sroo2_540
RAELEC ► I'll be lying awake counting all the mistakes I've made.

such a mess. (alec&naomi) Giphy
STRANGREL 4 + Jet + 5 ► If I could take your hand, oh if you could understand that I can barely breath the air is thin, I fear the fall and where we'll land. We fight every night for something, when the sun sets we're both the same, half in the shadows, half burned in flames.

such a mess. (alec&naomi) 200w
MIALEC #4 (fb) + #6 + Geo ► We've become echoes, but echoes are fading away. So let's dance like two shadows, burning out a glory day. Devil's on your shoulder, strangers in your head, as if you don't remember, as if you can forget. It's only been a moment, it's only been a lifetime but tonight you're a stranger, some silhouette.

such a mess. (alec&naomi) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f655f414167767a46713850572d673d3d2d3637383534333232312e313537376331376236363736653664353933323234353135353333372e676966?s=fit&w=720&h=720
ALDRÉA ►Tell me what it takes to let you go. Tell me how the pain’s supposed to go.

Heiana #1 - Naomi #1



RPs EN ATTENTE : amos #3 - raelyn #3 - andréa #2 - mia #7
RPs TERMINÉS : Jessian #1 - Alice #1 (fb) - Alice 2 (fb) - Jessian #2 - Mia - Mia #2 - Alice 3 - Rae 1 (fb)  - Rae 2 - Byron - Mia #3 - Mitch #1 - Amos #1 - Amos #2 - Elizabeth - - Ichabod - Geo #1 - Andréa #1 - Mia #5
AVATAR : Henry Cavill
CRÉDITS : avocado (avatar) ; tumblr( gif) ; signa 'b ; loonywaltz (ub)
DC : Peter Mulligan & Danika Riley
INSCRIT LE : 11/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32211-alec-strange-violent-ends https://www.30yearsstillyoung.com/t34377-alec-one-day-is-hell-the-next-day-is-the-dawn

such a mess. (alec&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: such a mess. (alec&naomi) such a mess. (alec&naomi) EmptyLun 30 Nov 2020 - 21:42


Elle était là quand leur monde s’était écroulé. Elle avait vécu comme Alec cette sensation d’être déjà derrière les barreaux avant même d’y être. Les flics avaient débarqué et il avait suffi d’un instant pour que le monde du Club bascule, pour que tout le monde soit embarqué, pour que ce restaurant soit retourné. Et si lui était sorti, son frère était toujours en garde à vue et cela le bouffait.

« Bien vu. Tu crois que ton gars pourrait passer chez moi, un de ces jours ? » Il hoche la tête avec un faible sourire qui ne reflète aucune joie. « Je lui dirais de passer. T’inquiètes pas. Il n’y a pas de raisons qu’ils en aient planqué chez toi. » Parce qu’elle ne serait pas considérée comme importante ils le savaient tous les deux. Parce que les policiers ne verraient sûrement que le corps à vendre et pas la personne derrière, ils sous estimeraient sûrement l’important qu’elle aurait pu avoir pour Mitchell. Il cherchait à la rassurer mais elle avait raison, on n’était jamais trop prudents. Peut-être qu’ils ne sous estimeraient pas son importance, comme ils ne sous estimeraient pas l’importance du lien entre Alec et Mitchell. Mais s’ils étaient libres ce soir, c’était bien grâce à ça il le savait. On les avait sous-estimés tous les deux. Pour une fois, Alec ne pouvait en être qu’heureux.

Son regard parcoure son visage, ses mains toujours sur les siennes à la recherche de quelque chose à s’accrocher. Il se sent perdu dans ce lieu qui a été son chez lui, ce lieu qui est le résultat de dix ans de travail et d’échelons montés au sein du Club jusqu’à en faire ce qu’il est aujourd’hui. Aujourd’hui il avait l’impression d’être sans repère, comme si la police avait donné un coup de pied dans le château de carte minutieusement construits par Mitchell et lui. « Ca a été. Pour le moment, en tous cas. » Leur liberté à tous les deux dépendaient en effet des bavardages et des aveux, les membres du gang révèleraient-ils les secrets capables de les faire tous tomber ? Ou parviendraient-ils à passer entre les mailles du filet ? C’était ce sentiment que tout pouvait basculer d’un instant à l’autre qui serrait la gorge d’Alec et lui donnait la nausée. « Si personne ne dit rien, je devrais passer entre les mailles du filet. » Alec hoche doucement la tête, conscient qu’ils dépendaient tous les deux de la loyauté d’une bande dont les principes étaient discutables. « Et toi ? » Cette question-là est plus difficile. Il estime que c’est un miracle qu’ils ne l’aient pas gardé plus longtemps en garde à vue, après tout le lien entre les frères étaient connus. Si la personne qui les avait trahis avait voulu faire les choses bien il aurait été facile de les dénoncer tous les deux, après tout cette organisation avait été construite ensemble. Mais Alec était plus chanceux que d’autres. « Ils ont pas assez de preuves concrètes sur moi. Ca se sentait. Et mon rôle dans le restaurant ne les aide pas. » Sa réputation à Brisbane n’était plus à faire et c’était sans doute ça qui allait également permettre à Mitchell de se créer une défense, un business qui tenait la route et qui était réputé, une illusion de normalité dans leur monde. Mais cette illusion ne tenait qu’à un fil Alec le savait. « Si quelqu’un parle, c’est terminé pour tout le monde. » Il soupire, passe une main sur son visage avant d’attraper la bouteille de whisky.

Cette journée lui semblait interminable et il leur servit deux verres. Naomi lui demanda une double dose ce qui le fit sourire et un instant plus tard leurs deux verres étaient bien remplis. « J’ai besoin d’oublier tout ce merdier. » Il se sent proche d’elle, dans ce lieu où il n’a personne à qui se raccrocher. Il tend son verre pour trinquer avant d’en boire une longue gorgée. Son regard est sombre. « Quelqu’un nous a trahi. Je vois pas pourquoi cette perquisition a eu lieu, ils ont eu des informations qu’ils auraient pas dû avoir. » Il sort son paque de cigarette, en proposant une à la jolie brune avant de s’en allumer une. « Je sais pas si Mitch va pouvoir y échapper cette fois. » A la case prison, au danger qui les avait finalement rattrapés malgré ce que son frère lui avait promis en arrivant à Brisbane. Dans sa voix transparaît une angoisse qu’il n’aurait normalement jamais laissée paraître face aux membres du Club. Il s’ouvrait à elle ce soir, comme si elle était une bouée de sauvetage dans cet océan d’emmerdes.

@Naomi Carlson such a mess. (alec&naomi) 674657830


alec
How could this happen to me ? I've made my mistakes, got nowhere to run. The night goes on as I'm fading away. I'm sick of this life I just wanna scream.




such a mess. (alec&naomi) MFbu7yg
such a mess. (alec&naomi) 981744criminal
such a mess. (alec&naomi) Nl6guHT
such a mess. (alec&naomi) 4dcIXIB
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Carlson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-quatre ans. (14/02)
SURNOM : nao, naoo.
STATUT : boys boys boys, i'm looking for a good time.
MÉTIER : escort-girl. bosse pour le compte du club.
such a mess. (alec&naomi) Irina
POSTS : 25 POINTS : 170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : asher > lara > mitchell > alec > dan > clyde
RPs EN ATTENTE : wim
AVATAR : irina shayk.
CRÉDITS : morphine.
DC : camil, carlisle.
INSCRIT LE : 03/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34111-baby-there-s-a-shark-in-the-water

such a mess. (alec&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: such a mess. (alec&naomi) such a mess. (alec&naomi) EmptyHier à 16:50


Alec n’avait pas tort : il y avait peu de chance pour que les flics aient planqué des mouchards chez Naomi. Pourtant, la simple idée que quelqu’un d’étranger ait pu s’infiltrer dans son appartement sans qu’elle ne le sache, ne serait-ce que pour y jeter un oeil, lui glaçait le sang. Elle n’avait pourtant rien à y cacher : aucun document compromettant, aucune preuve de son appartenance au Club, aucun listing qui aurait pu permettre d’accuser quelqu’un, et aucune trace d’un client qui se serait prélassé entre ses draps. « Merci. » Répondit-elle, sincèrement soulagée. Elle était sincèrement rassurée qu’Alec ait accepté de faire passer son homme à tout faire chez elle. « Je squatterai peut-être à l’hôtel, en attendant d’être sûre. » Toujours être prévoyante, lui avait répété Mitchell des dizaines de fois. Et puis, il fallait bien l’admettre, ça la rassurait d’être dans une chambre aseptisée. Elle pourrait mener sa vie un peu plus librement, sans craindre d’être observée. Finalement, peut-être que cette descente inopinée au Club lui laisserait plus de trace qu’elle voulait bien l’admettre.


« Bien sûr, bien sûr… » Souffla-t-elle, prenant conscience que la posture professionnelle d’Alec l’avait peut-être sauvé du pire. Pour tous, à Brisbane, il était le cuisinier et propriétaire d’un restaurant chic et qui avait bonne réputation. Alors, comment imaginer qu’un homme à la gueule d’ange soit au coeur des affaires du Club ? Cependant, tous deux savaient pertinemment que pour le moment, ils n’étaient qu’en sursis. Ils avaient eu de la chance : personne ne s’était vraisemblablement confié sur leur compte, ou ils auraient dormi derrière les barreaux. « Est-ce que tu sais s’il y a des… Clients dont on doit se méfier ? » Demanda-t-elle, tout en hésitant sur le terme à employer pour désigner les gens qui gravitaient autour de Mitchell. Lesdits clients joueraient probablement profil bas, au cours des prochaines semaines. Aucune personne saine d’esprit ne souhaitait voir son nom être associé à la pègre de Brisbane. « Je pourrais peut-être… Je sais pas, faire quelque chose. » Suggéra Naomi en haussant les épaules. Et par faire quelque chose, il n’était pas difficile de deviner ce à quoi l’Australienne faisait référence. Séduire un ou deux bavards, et faire en sorte qu’il y ait des preuves accablantes de leur rencontre charnelle. Écarter les cuisses pour convaincre une ou deux racailles de la ville de les couvrir, au besoin. Ce ne serait pas glorieux, mais ça aurait au moins le mérite d’être efficace. Et au vu de la situation dans laquelle ils étaient actuellement, ils ne pouvaient clairement pas se permettre de faire les fines bouches, ou d’évoquer leur fierté et leur dignité.


Elle fit tinter son verre avec celui d’Alec, avant de le porter à ses lèvres. « Je partage ton avis. Quelqu’un nous a trahi. » Déclara l’Australienne en hochant légèrement la tête. Cette supposition, qui devenait une hypothèse de plus en plus plausible, lui glaçait le sang. Qui ? Qui avait pu balancer les informations aux flics ? Et surtout, quelles informations ? Pour quelle raison ? Devaient-ils désormais tous se méfier les uns des autres ? Étaient-ils tous suspects ?  Les flics les avaient-ils relâchés en espérant qu’ils commettent une erreur, ou des imprudences ? Tant de questions qui restaient sans réponse. « Alec… » Commença-t-elle, avant qu’un frisson ne la traverse, des pieds à la tête. Elle avait imaginé des dizaines d’hypothèses sur ce qui s’était passé, et pourquoi. Mais une venait de retenir plus particulièrement son attention, et elle ne lui plaisait pas du tout. « Ce n’est pas logique… » Elle secoua la tête pour refuser sa cigarette. « Si on nous a balancé, on devrait tous être au trou. » Au moins pour quelques nuits, le temps de rassembler des preuves ou de les faire avouer. Et ce n’était pas le cas, puisqu’ils étaient tous les deux en train de converser autour d’un verre de whisky. « Pour le moment, seuls Mitchell et Steven semblent être retenus. Ça ne te paraît pas suspect ? » Demanda-t-elle en fronçant les sourcils. Un poids tomba dans le fond de son estomac lorsqu’Alec annonça à voix haute la dure réalité : Mitchell ne s’en sortirait peut-être pas aussi bien qu’eux. Naomi soupira fortement, et plaça ses mains sur ses tempes. Qu’allaient-ils faire ? Qu’allaient-ils devenir ? Qu’étaient-ils supposés faire ? L’Australienne resta immobile et silencieuse pendant quelques secondes, et releva finalement les yeux vers celui qu’elle considérait comme son allié. « Alec… C’est quoi le plan, si Mitchell n’est plus là ? » Demanda-t-elle, avant de poursuivre, à voix basse : « Est-ce que… Est-ce que c’est toi qui va prendre les rênes du Club ? » Quand Mitchell parlait du Club, c’était toujours avec assurance et emphase. Jamais, ô grand jamais, il n’avait parlé de ce qu’il adviendrait de l’organisation si quelque chose venait enrayer la machine. Et pourtant : voilà où ils en étaient, aujourd’hui. Dans l’inconnu, dans l’incertitude. Et Alec était le seul qui était susceptible d'avoir les réponses à ses questions.

@Alec Strange


 

.up to no good.

Pleased to meet you Hope you guess my name But what's puzzling you Is the nature of my game.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

such a mess. (alec&naomi) Empty
Message(#) Sujet: Re: such a mess. (alec&naomi) such a mess. (alec&naomi) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

such a mess. (alec&naomi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-