AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

 but there were so many people you just had to meet (saülmon #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Williams
Damon Williams
le berceau des illusions
le berceau des illusions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt ans, dans la fleur de l'âge, dans le néant des certitudes. vingt-ans, et pourtant l'impression de devoir tout recommencer du début.
SURNOM : cosimo (et ses dérivés, tels que cosco ou couscous) son prénom officiel, damon étant celui qu'il s'est choisi depuis qu'il vit en pays anglophone. willy, par ses connaissances de la faculté de new-york. dam par le reste du monde.
STATUT : célibataire, d'autres soucis en tête pour le moment pour se concentrer sur ce genre de détails.
MÉTIER : étudiant en sciences politiques, venant passer sa troisième année de licence en alternance à l'université du queensland et en stage chez michael hills. rattaché à la colombia university sur papier cependant - on ne laisse pas glisser un si bon élément volontairement d'entre ses doigts.
LOGEMENT : chez maman, ce qui n'est pas souvent chez papa (667 water street, spring hills); là où un canapé lui donnera un sommeil presque correct en réalité lui convient parfaitement.
but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Tumblr_omcf2kgXEI1tk5hpho5_r1_250
POSTS : 62 POINTS : 655

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien, se débrouille plutôt bien en espagnol
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (sept) - present: audencharlie › elise › ilariasaül › la famiglia | past: ivy
RPs EN ATTENTE : marcus
PSEUDO : luleaby.
AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : non uccidere (avatar), briennesjaime (gif), RENEGADE (icons signature).
DC : ezra beauregard, le privé de raclette (ft. sam claflin) et diana rhodes, la chasseuse d'étoiles (ft. ana de armas).
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Empty
Message(#) Sujet: but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) EmptyVen 6 Nov 2020 - 18:28




but there were so
many people you just had to meet.

***

Le diner avait eu le temps de passer du four aux assiettes, de faire le chemin contraire et d’aller refroidir tristement dans la cuisine. Le soleil avait pu terminer doucement sa course du jour vers l’horizon, alors que l’air ambiant réussissait à perdre quelques degrés au fur et à mesure des heures qui s’écoulaient. La circulation s’était intensifiée, pendant un temps, permettant aux milliers de personnes de passer de leur bureau à leur chez-eux, de la foule à la tranquillité, de clôturer une nouvelle journée de travail. Des milliers de personnes, et pourtant la seule que Damon s’attendait à voir passer le pas de la porte de leur maison n’avait pas daigné en faire partie - et encore, s’attendait était un terme bien fort pour la situation actuelle qui régnait au sein de ce qui n’était plus qu’une maison et non plus un foyer depuis bien longtemps.

« Tu montes te coucher ? » Elise avait jeté un regard à son fils depuis le bas des escaliers, alors que ce dernier vint relever les yeux de son livre, secouant quelque peu la tête. « Je vais rester encore un peu. » Elle lui avait adressé un petit sourire, presque triste, avant de déloger son regard de sa progéniture et de monter d’un pas las vers l’étage. Damon avait attendu qu’elle soit rendue en haut des marches et que ses réactions soient hors de portée de sa mère pour venir laisser s’échapper un petit soupire. Il ne savait pas trop les raisons qui le poussaient à rester encore un instant, une poignée de minutes supplémentaires dans le salon. C’était idiot, et pourtant c’était comme si une force extérieure l’empêchait de faire d’une autre manière. Soupirant une nouvelle fois, il vint tourner la page du livre sur lequel il tentait d’avancer depuis le début de la soirée, un mélanger d’histoire, d’art et de politique - des sujets qui d’habitude avaient don de capter son attention, mais pour lesquels cette dernière s’amenuisait au fil des semaines.

Il en était à sa troisième tasse de thé et autant de dizaines de pages avalées lorsqu’un bruit se fit enfin entendre du côté de la porte d’entrée. Déglutissant presque nerveusement, Damon ne vint cependant pas relever le regard de suite sur la personne passant le pas de la porte - ils n’étaient qu’une poignée de personnes à posséder la clef de cet endroit, et que trop peu restantes en dehors des quatre murs pour que le jeu des devinettes vaille vraiment la peine d’être joué. « Le diner t’attend dans le four, mais il doit être froid depuis le temps. » Il n’avait pris peine de relever le regard vers son père, lorsque les pas de ce dernier s’étaient faits entendre à proximité du salon. Comme s’il pourrait se glisser à l’intérieur de la maison sans être vu, comme si Damon ne portait pas une oreille attentive aux moindres allers et venues des personnes résidant dans la même bâtisse que lui. « Et maman est montée se coucher. » Il vint tourner la page de son livre, attrapant d’une main distraite sa tasse de thé refroidi pour venir en boire une gorgée.



and what hurts the most is people can go from people you know to people you don't


Dernière édition par Damon Williams le Sam 14 Nov 2020 - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saül Williams
Saül Williams
l’imposteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante-cinq ans. S'est arrêté de compter à quarante. (10/08)
SURNOM : Ses associés le surnomment 'coccodrillo', mais surtout pas devant lui.
STATUT : Joue avec le feu.
MÉTIER : CEO de Michael Hills, une entreprise qui gère plusieurs joailleries un peu partout dans le monde.
LOGEMENT : #04 Redcliffe, un appartement partagé avec Ariane qu'ils appellent 'La Serre'.
but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Dfca94d91819a52d56ba695a1363ef30
POSTS : 1030 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Dépense toujours sans compter - à tort ✵ Fin négociateur ✵ N'a absolument aucune patience ✵ Piètre bricoleur, manque d'imagination, cartésien obtus, cuisinier hors-pair ✵ Premier né, sa fratrie est tout, n'admettra pourtant jamais l'amour qu'il porte aux siens ✵ Plutôt solitaire, s'entoure peu ✵ Addict aux jeux d'argent ✵ A un crocodile tatoué sur l'omoplate gauche, vestige laissé par Auden ✵ Père officiel de Cosimo, il n'est pourtant pas son géniteur
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Hcmq
WILLER #5, #7, #16, #17, #21, #24 & #25 ✵ I met a girl who was vivid and kind, not like the ones I usually find. We watched a poem, she lays her head down. On to my shoulder, she laid her crown.

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Marion-cotillard-gif-12
SAÜLISE #11 (ua) & #14 ✵ If thine is the glory, then mine must be the shame. You want it darker - we kill the flame.

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) 200729120509389952
FAMIGLIA savannah #1, saülden #12, anastasia #2 & famiglia #2 ✵ We told you this was melodrama. Oh, how fast the evening passes, cleaning up the champagne glasses.

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) 2wY3
UA's versailles, sill, lcdf #2 & saülden #11 ✵ I don't sleep.
RPs EN ATTENTE : but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) D5ae53b6ad413e63c832c7ac4a40b65193687e7fr1-320-181_00
THE YŌNKOscenarii libres

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) 1602390457-oh-no
RPs TERMINÉS : willer #31 (ua)willer #30 (ua)willer #29 (ua)willer #27 (ua)willer #26 (ua)willer #22bro's parkerwiller #17willer #21repas #1amoshalseysaülise #6saülise #13ivy #1willer #20saülden&anastasialcdf #1willer #19willer #18saülise #9saülden #10willer #14saülise #5willer #13soppy #1willer #11willer #10chaos #3yele #2chaos #2chaossebastiankaitlynwiller #6saülise #4saülise #2willer #3willer #2willer #1saülinny #1 (fb)yelesaülden #2maprsaülise #1daniel #1sixtinethe rich (skylar, aaron, james)saülden #1

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) PointedFatalCopepod-size_restricted

Abandonnés:
 

PSEUDO : Ocy
AVATAR : Leonardo DiCaprio
CRÉDITS : jamie (ub).
DC : Léo le lionceau & Victor le renard.
INSCRIT LE : 23/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28061-aut-caesar-aut-nihil-saul https://www.30yearsstillyoung.com/t30923-and-remember-that-bad-times-are-just-times-that-are-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t28103-saul-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t30372-saul-williams

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) EmptyLun 9 Nov 2020 - 2:01



C'est l'une de ces nuits. Saül est ramené en taxi, bredouille de sa soirée. Il n'ira pas à la Serre, c'est chez Elise qu'il crèche de nouveau. Chez Elise et chez Damon, le petit protégé rentré au nid. L'idée doit combler sa mère de joie. Saül a, au contraire, la terrible impression de faire un pas en arrière. Pourtant, tout devait s'arranger. Le divorce était sur la fin, plus que quelques papiers à signer et c'était fait. Ariane aurait dû le comprendre, mais elle n'en fait qu'à sa tête. Finalement, Saül est là, à traîner dans une maison qui s'apparente plutôt à une galerie des souvenirs qu'à un foyer. L'homme d'affaires n'a pas repris ses petits habitudes d'époux, préférant à la chambre conjugale l'horrible canapé de ce qui fut un jour son bureau. Les affaires sont encore en place, bien que certaines manquent à l'appel, suggérant un début de déménagement inachevé.

Ce soir est comme les autres d'avant. Il est tard lorsque Saül manque de se vautrer dans le jardin, tard encore lorsqu'il met cinq bonnes minutes avant de trouver la clef adéquate pour ouvrir la porte d'entrée. Ce soir, il a joué l'un de ses montres et sa dernière voiture. Les tables de poker qu'il fréquente sont au dessus de ses moyens, gourmandes en argent - qu'il n'a pas. Les consommations qui viennent lorsqu'il perd vident ses poches et pour la première fois, il n'a pas quitté la salle de gré mais de force, gentiment poussé vers la sortie par deux colosses en costard. On ne reverra plus Saül dans cet établissement, assurément. Lui prétendra que c'est parce qu'il est mal fréquenté, mais les comptes de l'italien parlent pour lui. Sauver les cendres de ce mariage, c'est tout ce qu'il lui reste.

Passer la porte se fait dans un silence tout relatif. La pénombre n'aide pas Saül qui, tout chancelant qu'il est, peine à trouver le crochet pour suspendre son manteau. Heureusement, Elise est couchée. Heureusement, Damon aussi. « Le diner t’attend dans le four, mais il doit être froid depuis le temps. » Ou pas. « Merci. » qu'il marmonne, la tête passée dans l'embrasure qui mène au salon. D'ici, Saül ne voit qu'Auden. Dans ses traits, dans sa voix, dans sa posture négligée, dans sa tendance à découcher. Auden partout et Saül nul part et il faut à ce dernier une poignée de secondes de plus pour décrocher le regard de ce garçon qu'il a élevé sans jamais apprendre à le connaître vraiment si ce n'est entre deux portes ou entre deux avions. « Et maman est montée se coucher. » « Et tu devrais faire de même. Ton livre attendra. Au lit. » Lui se détourne, le pas incertain mais la tête haute, apparences aux rendez-vous.

Il ne lui faut que deux minutes pour trouver le repas contre trente secondes pour trouver la bouteille de scotch rangée dans un placard. Encore dix secondes pour attraper un verre, moins de trois pour le briser par terre et s'ouvrir les doigts sur les larmes de verre. Ses jurons, chuchotés, ne font qu'accentuer l'énervement qui le rend maladroit. « COSIMO ! Viens ici ! » Il l'a presque appelé par le nom de son père, le vrai, le biologique, l'autre qu'il ne peut plus dissocier de la progéniture qui a grandi sous ses yeux toutes ces années. Il est trop lent le gamin, ou alors Saül n'est tout simplement pas assez alerte pour avoir remarqué qu'il a déjà rejoint le salon au premier appel. « Arrête de lire ton livre. Sois utile à ton père. » Les dégâts sont superficiels mais le tapis est, lui, à jeter. La situation pourrait presque faire rire Saül, s'il ne fallait pas une nouvelle fois lutter contre la petite voix qui, au fond de lui, crie "menteur" depuis vingt ans désormais.


bloom later
When you're gone, sky turns crimson. So I wait for the dawn 'til I - every time you shine, you help me define, how to remind myself what it's worth. Even when it rains, I need your little rays. Some things never change even when they hurt.







Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
le berceau des illusions
le berceau des illusions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt ans, dans la fleur de l'âge, dans le néant des certitudes. vingt-ans, et pourtant l'impression de devoir tout recommencer du début.
SURNOM : cosimo (et ses dérivés, tels que cosco ou couscous) son prénom officiel, damon étant celui qu'il s'est choisi depuis qu'il vit en pays anglophone. willy, par ses connaissances de la faculté de new-york. dam par le reste du monde.
STATUT : célibataire, d'autres soucis en tête pour le moment pour se concentrer sur ce genre de détails.
MÉTIER : étudiant en sciences politiques, venant passer sa troisième année de licence en alternance à l'université du queensland et en stage chez michael hills. rattaché à la colombia university sur papier cependant - on ne laisse pas glisser un si bon élément volontairement d'entre ses doigts.
LOGEMENT : chez maman, ce qui n'est pas souvent chez papa (667 water street, spring hills); là où un canapé lui donnera un sommeil presque correct en réalité lui convient parfaitement.
but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Tumblr_omcf2kgXEI1tk5hpho5_r1_250
POSTS : 62 POINTS : 655

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien, se débrouille plutôt bien en espagnol
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (sept) - present: audencharlie › elise › ilariasaül › la famiglia | past: ivy
RPs EN ATTENTE : marcus
PSEUDO : luleaby.
AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : non uccidere (avatar), briennesjaime (gif), RENEGADE (icons signature).
DC : ezra beauregard, le privé de raclette (ft. sam claflin) et diana rhodes, la chasseuse d'étoiles (ft. ana de armas).
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) EmptySam 14 Nov 2020 - 12:27




but there were so
many people you just had to meet.

***

Un « Merci. » murmuré plus par un semblant d’habitude que par réelle envie de la part de Saül, alors qu’il s’aperçut enfin qu’il n’était pas le seul à ne pas avoir rejoint Morphée pour la soirée. Il se retint cependant de venir soupirer, Damon - son père était visiblement saoul, mais il n’était pas sourd ou idiot, il entendrait son fils venir quelque peu grogner à peine un seul mot prononcé de sa part. « Et tu devrais faire de même. Ton livre attendra. Au lit. » Saül se détourna de la scène pour s’en aller vers la cuisine alors que le jeune Williams, lui, s’autorisa à venir serrer un peu plus les mâchoires. Qu’avaient-ils fait, tous autant qu’ils étaient, pour en arriver à une situation de la sorte ? Ses parents avaient beau tout faire pour le préserver de la dure réalité des choses, cela faisait des semaines qu’il avait tout vu et tout compris, Damon. « Je ne suis plus un enfant, je n’ai pas besoin que l’on me dise d’aller au lit. » Qu’il vint murmurer entre ses dents, paroles inaudibles pour son père dont l’attention était déjà portée ailleurs, alors qu’il tournait la prochaine page de son livre et tentait de s’y laisser absorber une fois de plus.

« COSIMO ! Viens ici ! » La tranquillité ne fut, cependant, que de courte durée. Une fois de plus, le jeune homme vint soupirer et marmonner des mots que seul lui pouvait percevoir. « Damon. Viens ici, Damon. » Si son père avait réussi à imposer au reste de la famille un prénom américanisé depuis des années, Damon lui devait encore faire des efforts pour le faire intégrer dans les habitudes de son paternel - surtout lorsque ce dernier était énervé de la sorte. « Arrête de lire ton livre. Sois utile à ton père. » Il vint se lever du canapé non sans avoir pris le temps de marquer la page de son bouquin, et traina des pieds jusqu’à l’endroit où son père semblait avoir commis un crime à en voir le sang sur le tapis. Les yeux du jeune homme se baladèrent un instant - surement de trop aux yeux de Saül - de la main de son père au tapis, avant de venir soupirer et d’aller attraper un torchon humide dans la cuisine.

Il aurait eu une infinité de possibilité d’envoyer son père paitre en cet instant, Damon. Pour mille et une raison. Il aurait pu lui dire d’aller voir s’il se trouvait ailleurs pour l’avoir appelé Cosimo. Pour être rentré si tard et dans un état, qu’il avait déjà deviné à travers ses mots, pitoyable. Pour ne pas prendre en considération les efforts que faisait sa mère lorsque lui semblait juste prendre les bons partis de chaque situation. Pour le traiter encore comme un enfant là où il était, au fil du temps et loin de ses yeux à lui, devenu un adulte par lui-même. Il y avait encore une liste longue comme le bras de choses pour lesquels Damon pourrait se contenter de venir jeter le chiffon au visage de son père en lui disant de se débrouiller comme le grand garçon qu’il prétendait être. Mais s’il y avait bien quelque-chose dont le jeune italien n’avait jamais été capable, malgré tout et bien que les années eussent défilé, c’était ça - tenir tête à son père. Alors, après un énième soupire que Saül pouvait clairement entendre désormais, il vint s’abaisser pour venir passer le torchon autour de la main de son père. « Je suis pas sûr que ce verre de scotch soit nécessaire. » Il tentait de ne pas faire de reproche, vraiment il tentait fort - et le ton presque suppliant qu’il employait venait corréler avec ces faits. Il espérait juste que son père pouvait encore voir, qu’à travers le regard de son fils, il y avait encore de l’espoir qui trainait.



and what hurts the most is people can go from people you know to people you don't
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) but there were so many people you just had to meet (saülmon #1) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

but there were so many people you just had to meet (saülmon #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-