AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-20%
Le deal à ne pas rater :
Multiprise Electraline 8 prises avec interrupteur et câble de 1,5 m
9.59 € 11.99 €
Voir le deal

 SMIDY#5 • I'll be there

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deborah Brody
Deborah Brody
la touche à tout
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-deux ans. (26.02)
SURNOM : Debra. Deb. Debbie. Parfois Brody.
STATUT : L'affection est naturellement née pour Camil mais elle ne ressent pas de sentiments amoureux. Pas pour lui en tout cas.
MÉTIER : Être en couple n'a jamais été aussi rentable.
LOGEMENT : Appartement au #151 à Oxlade Drive (Fortitude Valley) avec Joseph, de temps en temps, quand il est décidé à dormir dans un lit digne de ce nom.
SMIDY#5 • I'll be there  Tumblr_lym40o6fT51qcsk0xo1_500
POSTS : 7677 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis l'été 2016. Avant ça, elle a toujours vécu à Dublin en Irlande. • Elle a un frère (Benjamin) et une sœur (Rebecca) tous les deux plus âgés qu'elle. • Elle vient d'une famille très catholique mais elle est athée. • C'est une touche à tout. • Elle a donné naissance à un petit garçon le 20 avril 2017 qu'elle a mis à l'adoption. Ses parents n'ont jamais été mis au courant. • Elle fuit les responsabilités. • Elle cache sa sensibilité derrière une attitude de je m'en foutiste et du cynisme. • Elle n'a jamais eu de relation longue bien qu'elle soit un véritable cœur d'artichaut.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

SMIDY#5 • I'll be there  Bf037a688f7393ffd069ec5e98290faa
KEEDY – Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme, est un sentiment qui manque à l'amour, la certitude.

SMIDY#5 • I'll be there  Hytv
SMIDY – Un jeu de crétins? Peut-être bien, mais c'était notre jeu!

SMIDY#5 • I'll be there  B31947752de73ce698ad35deab78ecc3
DODY – One night can make a difference.

2019 – Elwyn#1Allie & Nino#1Mitchell#2Wren#2Wren#UA
2020 – Wren#3Isaac#UACamil#4 (& Sixtine#1)Camil#5Jax#2

RPs EN ATTENTE : Elias (voir fiche de liens) • Svetlana
RPs TERMINÉS :
2018 –
Joseph#1Ben#1Vitto#1Kane & Wren#1
2019 – Mitchell#1Austin#1Camil#1Raelyn#1Raelyn & Joseph#2Joseph#2Raelyn#3One shotJoseph#3Calie#1Camil#2Adorjan#1Joseph#4
2020 – Camil#3Joseph#UAJoseph#5Jax#1

SMIDY#5 • I'll be there  Tumblr_lychbksWXH1qat4nno1_500
AVATAR : Daisy Lowe.
CRÉDITS : cocaïne (kit) • the parish of space dust (gifs) • bat'phanie (code sign)
DC : /
INSCRIT LE : 28/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22389-acid-candy-d-brody https://www.30yearsstillyoung.com/t22455-notebook-d-brody https://www.30yearsstillyoung.com/t22582-deborah-brody#918039 https://www.30yearsstillyoung.com/t22593-deborah-brody https://rpgressource.tumblr.com/

SMIDY#5 • I'll be there  Empty
Message(#) Sujet: SMIDY#5 • I'll be there SMIDY#5 • I'll be there  EmptyVen 6 Nov - 18:55


La journée avait été courte et à la fois très longue. Comme c’était prévu dans son contrat avec Camil, à défaut de réellement travailler, elle se devait de se montrer citoyenne et investie. Elle avait donc passée sa journée dans une maison spécialisée pour personnes âgées à rendre visite aux plus délaissés. Aucun paparazzi pour témoigner de sa présence mais elle s’en fichait, elle savait que cette visite se saurait du grand public au moment voulu et sincèrement, ce n’était pas plus le plus important. La journée avait été longue parce qu’elle s’était retrouvée face à la solitude de ces gens laissés pour compte, face à la maladie aussi, souvent dégénérative. Pourtant, elle avait été courte parce qu’elle en redemandait encore. Les sourires, leur bienveillance envers elle, les histoires racontées, les instants de rire aussi avec le personnel soignant. Des instants de vie qu’elle se ferait un plaisir de réitérer comme elle leur avait promis. En attendant et en dépit de la soirée bien avancé, elle ne se dirigeait pas vers chez elle mais bel et bien chez Camil. Ça ne l’étonnait que peu qu’il lui demande à lui parler à cette heure-ci. C’était un homme très occupé, d’autant plus depuis que tout s’accélérait pour ses projets. Il n’était pas rare qu’il demande à la voir après ses journées chargées, une fois qu’il était au calme chez lui. C’était donc sans appréhension qu’elle trouvait une place où se garer proche de chez lui.

Quelques pas dans la rue, un bonsoir accompagné d’un sourire poli à Kuparr, le gardien de la résidence qui avait, dorénavant, l’habitude de la voir passer les portes. L’’ascenseur lui octroyait une petite pause dont elle profitait pour retirer ses talons dès maintenant et reposer ses pieds douloureux. Ses talons en main, elle traversait le couloir de l’étage, tapant quelques coups contre la porte de l’appartement avant d’entrer dans ce dernier. C’était une petite habitude qu’ils avaient prise : quand il lui demandait de passer, il laissait toujours la porte ouverte pour lui permettre d’entrer. « Camil ? C’est Debbie. » Comme d’habitude, elle laissait ses chaussures à l’entrée. L’appartement des Smith n’avait plus de secret pour elle, elle s’avançait donc sans crainte vers le salon de celui-ci. « Ah ! Te voilà. » son enthousiasme transperçait sa voix. Ce n’était que trop rarement que Deborah était de mauvaise humeur. Elle faisait donc le tour du canapé pour s’asseoir à ses côtés, constatant une bouteille de vin sur la table basse. « Depuis quand tu commences à fêter quelque chose sans moi ? » Si seulement elle savait… et elle s’en rendait vite compte quand elle posait enfin ses iris sur le visage de Camil, visiblement défait et pas seulement par la fatigue. « Hey… est-ce que ça va ? » soulignait-elle d’un geste tendre en posant sa main sur son épaule pour réellement capter son attention.



this is about love
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Camil Smith
Camil Smith
les grandes ambitions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : quarante-trois ans. (23.11)
SURNOM : cam.
STATUT : officiellement surpris en plein bécotage avec debbie brody lors de la soirée du nouvel an. officieusement très satisfait de sa petite mise-en-scène.
MÉTIER : ancien directeur du cabinet du maire de brisbane (a démissionné fin mars). a de fortes ambitions politiques, et compte les concrétiser prochainement.
LOGEMENT : vit avec sa sœur au 525, water street (spring hill).
SMIDY#5 • I'll be there  Original
POSTS : 709 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : deb&six ; byron ; anastasia ; heïana ; sixtine #3 ; deborah #4 ; hassan #2 ; lexie ;
RPs EN ATTENTE : ivy #2
RPs TERMINÉS : deborah ; primrose ; yasmine ; cora ; sixtine ; raelyn ; jessian ; skylar ; deborah #2 ; skylar #2 ; nolan ; hassan ; deborah #3 ; sixtine ; skylar #3 ; sixtine #2 ; ivy ; irina ; leena
AVATAR : alexander skargård.
CRÉDITS : gif : unknown ; avatar : cocaïne.
DC : baby bishop, sexy naomi.
INSCRIT LE : 29/11/2015

SMIDY#5 • I'll be there  Empty
Message(#) Sujet: Re: SMIDY#5 • I'll be there SMIDY#5 • I'll be there  EmptyDim 15 Nov - 0:34


Si Sixtine n’était plus là, alors son monde n’avait plus lieu d’être, voilà la conclusion à laquelle il était arrivé après des jours et des jours de réflexion. Ils vivaient ensemble depuis tellement longtemps, maintenant. Ils avaient développé une relation parfaite, où la confiance qu’ils plaçaient l’un en l’autre était primordiale. Ils formaient un duo soudé, quelque peu atypique — même si les binômes familiaux n’étaient pas rares, il était rare qu’ils concernent un frère et une soeur, surtout avec un écart d’âge si grand. Camil avait une confiance aveugle en sa petite-soeur, que ce soit dans le domaine professionnel ou personnel, et cette dernière le lui rendait bien. Ils se couvraient mutuellement, s’assuraient d’écarter les obstacles qui se présentaient sur le chemin de l’autre, et se confiaient volontiers l’un à l’autre. Ils étaient un tout, une entité.


Il était assis sur son canapé depuis de longues minutes, les jambes repliées sous son fessier. Son téléphone portable traînait sur la table basse qui était face à lui, et il regardait l’écran s’illuminer régulièrement sans être en capacité de réagir. Des appels, des notifications de mail, des textos ; qu’importe, puisque tout cela pourrait très prochainement prendre fin. Mais avant de prévenir ses collaborateurs les plus proches, il avait pris soin de demander à Deborah de passer dans la soirée. Il ne lui avait imposé aucun horaire — à quoi bon, de toute façon ? Il ne risquait pas d’aller se coucher dans la minute. Il ne dormait plus depuis des jours, et les cernes sous ses yeux se creusaient chaque jour davantage. Et ça ne risquait pas de s’améliorer de si tôt : Sixtine devrait prochainement être opérée. Deborah, qui venait d’arriver, n’en avait pas conscience. Comme toujours, elle fit preuve de politesse, de gentillesse et d’engouement. Elle ne lésinait pas sur les efforts — un talent que l’Américain lui reconnaissait volontiers — mais qui malheureusement ne suffirait pas, cette fois-ci.


Il pencha légèrement la tête, et bloqua la main de Debbie entre son épaule et sa joue. Bien sûr que non, ça n’allait pas. Et il n’était pas sûr que ça aille à nouveau un jour, à vrai dire. Mais pouvait-il vraiment lui dire ? Pouvait-il se montrer complètement honnête, alors qu’il n’était pas directement concerné par les tourments qui monopolisaient toute son attention ? S’il savait que Sixtine et Deborah entretenaient de bonnes relations, il ne connaissait pas pour autant leur degré de proximité. Sa soeur lui en voudrait-elle d’avouer son secret ? Et en même temps, comment justifier les décisions radicales qu’il avait en tête ? Il n’avait jamais caché son ambition dévorante, et il abandonnait tout du jour au lendemain ? Ça n’avait aucun sens, aucune logique. Il était perdu. Alors, foutu pour foutu, l’Australien libéra la main de Debbie et vint poser les siennes sur les joues de la jeune femme. Il fondit aussitôt sur sa proie, sans lui laisser le temps de réagir. Ses lèvres épousèrent les siennes avec habitude, et Camil ne dissimula pas son empressement. Il avait besoin de plus : de contact, de chaleur, de tendresse. Et, par dessus tout, il avait besoin d’oublier. Il se pencha sur sa prétendue compagne, posa une main inquisitrice sur son genou dénudé, et délaissa sa bouche au profit de son cou. Sans réfléchir. Machinalement. Mécaniquement. En fait, il n’était pas du tout à ce qu’il faisait : il n’agissait que par automatisme, sans la moindre envie. Comment avait-il pu en arriver là ? Quelques jours auparavant, il était encore attiré par Deborah. Et pourtant, aujourd’hui, son désir était réduit à néant. Sa libido ? Inexistante. Et sa morale et son bon comportement envers l’Irlandaise ? Envolé. Il était en train de se conduire comme un goujat avec elle, et elle méritait bien mieux que ça. Il se redressa brusquement, et retira ses mains des hanches de son officielle. « Excuse-moi. » Murmura-t-il, avant de baisser le regard. Il se sentait honteux, ridicule. « Excuse-moi. » Répéta-t-il avant de se redresser, et de commencer à faire les cent pas dans son salon, les bras croisés derrière la nuque. « J'aurais pas dû. »

@Deborah Brody


 

.WELL, THAT WAS SAUCY.

I only think in the form of crunching numbers, In hotel rooms, collecting page six lovers, Get me out of my mind, Get you out of those clothes, I'm a liner away From getting you into the mood One night and one more time Thanks for the memories.
Revenir en haut Aller en bas
 

SMIDY#5 • I'll be there

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-