AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -35%
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
Voir le deal
99.99 €

 I'm lost, help me find the light / Adriel #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erin Sanders
Erin Sanders
la princesse disney
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Bonnie. Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? La musaraine (Longue histoire)
STATUT : Célibattante. Avec un frère comme Elias c'est difficile autrement
MÉTIER : Etudiante dans une école vétérinaire. Egalement babysitter pour arrondir ses fins de mois
LOGEMENT : #11 Victoria avenue à Redcliffe en coloc avec son frère et sa cousine.
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 926481159b49a88faad65589de3ebf7dcfff097c_00
POSTS : 6444 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle adore les Disney ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Une adepte des rendez-vous Tinder mais c'est plus un jeu qu'autre chose.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Soirée projet XEagle #1Erilias #1Clément&Sybille #1Wim #1 Michael #1Ava #1Rory #1Adriel #1Geo #1
RPs EN ATTENTE : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Giphy
Bonnie&Clyde

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 UkHI9MP
Family Sanders

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 KnobbyCanineKouprey-size_restricted.gif.e0d5f8632b5df68b5f5545cd3cba8928
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MLjYGKj
Le trio de choc

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 AliveSafeBronco-max-14mb
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.


RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1
AVATAR : Dove Cameron
DC : Adam le papa ours
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t33943-erin-un-brin-de-folie-dans-un-corps-de-poupee https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Empty
Message(#) Sujet: I'm lost, help me find the light / Adriel #1 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 EmptyMar 17 Nov - 15:22







I'm lost, help me find the light

Erin ⊹ Adriel

C'est samedi soir. Ça sonne comme une envie de sortir pour la blonde. C'est un peu son quotidien depuis quelques temps. Sortir, faire la fête. Enchaîner les rencards Tinder sans grande conviction. Elle s'amuse Erin.  Bon, elle n'était pas fière quand elle était tombée nez à nez avec un professeur de l’université. Mais ça elle ne s'en ventera pas. Assise devant sa coiffeuse, elle se maquille raisonnablement. Elle avait un don pour ça. D'ailleurs, Ava lui demande souvent de le faire pour elle. Sa main cherche son rouge à lèvre Dior qui était pourtant poser là. Elle soupire « Avaaaaa ??? C'est toi qui prit mon rouge à lèvre ?? » Restant sans réponse elle se lève sans s'imaginer ce qui l'attends. La deuxième Sanders est encore sous la douche. Erin entre alors dans sa chambre pour se servir toute seule. D'ailleurs elle ne tarde pas à mettre la main dessus. Le tube était posé sur le bureau de la demoiselle. « Haa te voilà » Elle sourit et s'apprête à quitter la pièce jusqu'à ce que son regard s'arrête sur un panel de photo épingler au mur. Elles sont un peu mise n'importe comment. Certaine sont même superposées les unes sur les autres. Mais l'une d'entre elle attire son intention. Elle représente Ava assise sur un muret aux côtés d'un garçon. Mais son visage est caché par un autre cliché. Alors elle passe sa main pour découvrir la face caché. Maxence ! Non … ce n'est pas possible. Elle hallucine … ça ne peut pas être lui. Ses mains tremblantes détachent la photo pour la supposée à celle qu'elle a prise avec son portable l'autre soir. Devant l'évidence elle sent son regard s'embuer de larmes. Elle renifle et replace à la photo à sa place en oubliant finalement ce pourquoi elle était venue là. Lorsqu'elle passe devant la salle de bain Ava passe sa tête dehors pour lui demander pourquoi elle l'avait appelé. Mais Erin trace son chemin sans se retourner. « C'est bon t'inquiète » Dit-elle en essayant de cacher à sa cousine qu'elle était au plus mal. Elle attrape son sac au passage et sors de l'appartement dans la précipitation. Impossible pour elle de rester là. Elle est incapable de soutenir le regard d'Ava sans craquer et elle se demande bien comment elle va lui avouer pour Maxence.  Erin se sent stupide  et terriblement mal d'avoir sympathiser avec l'ennemi sans même s'en rendre compte. Max était si différent … si sympathique. Elle pleurs d'avantage en repensant à leur dernière soirée. Sanders pensait vraiment s'être fait un ami. Mais là elle se sent terriblement trahit car lui, il avait toutes les cartes en mains pour savoir qui elle était. Son nom, son prénom sur le carnet de chienne alors qu'elle … mise à part son prénom, elle n'avait rien si ce n'est de vague souvenirs d'un brun à la dérive.

Son bras vient sécher ses larmes tandis qu'elle enclenche la clé dans le neiman de sa vieille coccinelle. Elle ne démarre pas du premier coup « Choupette s'il te plait ce n'est pas le moment de me faire un caprice » A croire que la voiture est réellement vivante, elle démarre au second essai. Erin conduit jusqu'à son refuge qui n'est autre que l'appartement du second Mayers. Quelle ironie quand on y pense. Mais Adriel n'avait rien à voir avec son frère. Même si Sanders a eu beaucoup de mal avant de lui faire confiance. Aujourd'hui c'était son confident, son meilleur ami. Elle savait qu'elle trouverait toujours une oreille attentive avec Adriel. Lorsqu'elle arrive devant son immeuble, la Volkswagen prend place sur une place de parking. Elle marche jusqu'à l'appartement numéro 4. Ce chemin elle le connait par cœur pour être rendu là assez souvent. Ils étaient amis depuis plusieurs années. Un trio qu'ils formaient avec Ava. Mais ce soir, Erin s'estime heureuse que sa cousine n'ai pas eu la même idée. Sa main vient frapper deux coups, puis deux autres plus rapidement. C'était leur code. Ensuite la règle c'est quelle ouvre la porte. Sauf que là … celle ci est verrouillée. Son désespoir prend soudain plus d'ampleur. Où était-il à cette heure ? Erin décide quand même de rester là. Elle cherche les clés dans son sac à main et déverrouille la porte par ses propres moyens. Soucieux du bien être de la demoiselle, Adriel avait jugé bon de lui laisser une clé dans le cas où elle aurait besoin. Et ça l'arrangeait dans le sens où elle pouvait aussi veiller sur ses compagnons s'il avait un imprévu. Peter ne vient pas lui faire la fête, pour cause, pas de chien à la maison. Juste Rocket. Ce qui expliquerait surement l'absence de son maitre. Erin ne cherche pas à comprendre. Elle vient s'allonger dans son canapé et s'enroule dans le plaid en tournant le dos à la porte. La culpabilité vient l'envahir. Ses larmes sont trop dure à retenir. Elle lâche prise et les laisse se déverser sur ses joues en hoquetant. Elle aimerait pouvoir retourner en arrière et refuser l'aide du brun quand il avait voulu la dépanner avec sa coccinelle. Chaque sourire échangé avec lui lui donne envie de vomir. Maxence avait été un monstre avec Ava. Il ne méritait pas son amitié. De plus, il lui avait menti délibérément alors qu'il savait que c'était un point qu'elle détestait chez les gens. Le mensonge... la violence gratuite … le manque d’honnêteté. On pourrait presque penser à une description de Maxence. En trois mots elle l'avait déjà cerner. Oubliant tous ces bons moments passé avec lui … Elle attrape la couverture pour la passer au dessus de son épaule et se mettre un peu plus en boule. La seule personne qu'elle voulait encore voir c'était son ami. Adriel avait toujours les mots pour la consoler et lui redonner son sourire. Elle ne pense pas qu'il soit au courant du retour de son frère à Brisbane. Addie l'aurait prévenue. Elle l'espère. Ils n'avaient pas de secret l'un pour l'autre et c'était très bien comme ça.




@Adriel Mayers I'm lost, help me find the light / Adriel #1 674657830 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 893420793 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 1557708215


Carpe Diem ▬ Qui sourit n'est pas toujours heureux. Il y a des larmes dans le coeur qui n'atteignent pas les yeux.

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 IUJCx06
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MGSbLAu
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 OrLErGE
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 OBCGg4U


Dernière édition par Erin Sanders le Dim 22 Nov - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Photographe(-journaliste).
LOGEMENT : #04 Parkland Boul. (Spring Hill)
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Ldew
POSTS : 34 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MLjYGKj

Ava
Chloe
Elias
Erin
Maxence
Svetlana
Tessa
RPs EN ATTENTE : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 1daf1780e277f1271bcfea5f50d21ae4
Peter Quill le Bengal et Rocket le hérisson. Les babies.

Visiter le loft d'Adriel.

PSEUDO : MpitiousMermaid
AVATAR : Finn Harries
CRÉDITS : MpitiousMermaid
DC : //
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: I'm lost, help me find the light / Adriel #1 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 EmptyJeu 19 Nov - 8:54





I'm lost, help me find the light
Erin+Adriel.
Meow. Je tends la main vers la cage dans laquelle se trouve Peter Quill, elle est posée sur le siège côté passager et j’ai passé la ceinture par la poignée sur le dessus. « On est bientôt arrivés, Pete. » Aucune idée pourquoi je m’entête à tenter de rassurer mon chat qui miaule sans cesse dès que je le mets dans sa cage, ça ne semble même pas aider. Il déteste être là-dedans et j’évite le plus possible, mais en voiture je n’ai pas trop le choix. M’enfin, c’est un peu par automatisme que je lui réponds. Meoooow. Je soupire. « Dans quelques minutes, tu vas voir, on va être à la maison », je lui promets en essayant de lui caresser le museau; mais il ne veut rien savoir, il se recule et continue de se plaindre. Plus que quelques rues et on sera rendu dans notre quartier, plus que quelques rues et je pourrai le libérer directement en arrivant dans le loft. Nous revenons du vétérinaire pour un autre vaccin et je sens qu’il va me bouder une fois de retour. Heureusement, c’est le dernier pour un moment; j’ai bien de la chance, en tout cas, que la clinique vétérinaire à laquelle je l’amène soit ouverte les samedis. Toute la semaine, j’ai couru comme un malade, entre les appels de clients et la planification de mes réseaux sociaux et les quelques projets que j’ai en ce moment, je manque grave de temps. Et ça, c’est sans compter que, comme tous les mercredis soirs, je suis cordialement invité (obligé) à dîner chez mes parents; en m’achetant le loft quand je suis revenu ici, ils m’ont imposé cette condition.  Mais pour avoir un appartement de ce genre à un prix moindre (je leur paie quand même un petit loyer, bien sûr), ça passe bien. Argh quand même. Disons que je m’en passerais, de leurs discours sur comment être comme les deux plus vieux des enfants Mayers et de leurs oh combien on est heureux que tu sois de retour à Brisbane mon fils - ça ne te dirait pas de retourner à l’université pour faire quelque chose de plus “pratique” de ta vie? Et, le weekend, je ne me planifie que rarement du travail, que si j’ai réellement besoin de temps supplémentaire pour mes contrats. Mais comme j’arrive à bien m’organiser la semaine et, malgré le fait que je sois travailleur autonome, j’arrive à avoir un semblant d’horaire normal. Je ne manque pas de temps pour sortir, voir des amis, me promener dans la ville et lire quelques livres qu’on m’a recommandés.

Dès que je franchis la porte de mon loft et la referme derrière moi, je pose la cage par terre et je libère Peter Quill, mon Star Lord, qui court se cacher quelque part à l’étage, probablement au-dessus de mon armoire ou sous mon lit, ce sont ses endroits préférés pour que je le laisse tranquille. Il va me bouder pendant au moins deux jours, je le sens, et il ne sortira que pour manger et faire ses besoins. Je me tourne donc vers mon autre compagnon, Rocket, qui chill dans sa cage, bien caché. Je le prends doucement et m’installe sur le canapé un moment pour le câliner et jouer avec lui, puis je le remets dans sa cage et il se cache de nouveau immédiatement. Apparemment, il n’est pas dans le mood pour faire de la roue présentement. Peut-être un peu plus tard, quand il fera noir, comme à son habitude, et il m’empêchera de dormir pendant un (trop) long moment. Une chance que je l’aime, hein. Je prends mon équipement de photographie et je sors, je me suis acheté un nouvel objectif de nuit hier et j’aimerais bien l’essayer. Je roule jusqu’au George Clayton Park, c’est vraiment un de mes endroits préférés dans Brisbane pour prendre des photos, ce sera parfait pour prendre des clichés du coucher de soleil, avec celui-ci qui se reflète sur l’eau et tout. Je dois avouer que même si de voyager commence à vraiment me manquer, je suis quand même dans une ille photogénique, genre je ne suis pas dans un village perdu de l’Iowa (no offense).

Quelques heures plus tard, il est temps de rentrer parce que mon estomac gronde comme jamais. Quand je suis en pleine photographie, ce n’est pas rare que j’en oublie ma faim; mais là, ayant mes clichés prêts à être travaillés sur Adobe Lightroom, elle ne semble pas vouloir que je l’oublie. Je ne peux donc pas m’empêcher de passer chercher du Thaï au service au volant, j’ai franchement pas envie de cuisiner ce soir. Un Général Tao, des rouleaux impériaux… beaucoup de rouleaux impériaux, quelques desserts. Si au final je n’arrive pas à tout manger, j’en aurai pour demain. J’ai hâte de m’installer devant Netflix et de manger, peut-être que Peter arrêtera de me bouder quelques secondes quand il sentira que j’ai ramené du resto, ce gourmand. Il faudra alors que je le repousse aux deux secondes ou que je lui donne quelques morceaux de mon poulet (aux deux secondes) parce que ce chat est un vrai bébé gâté. Mais bon, c’est de ma faute s’il continue de s’essayer et c’est comme ça que je l’aime.

Je pousse la porte de mon chez-moi et, aussitôt ai-je fait un pas à l’intérieur, que je m’exclame, comme à chaque fois que je reviens: « Hellooo mes babies » Mais je m’interromps soudainement, sans avoir la chance de pouvoir faire tenir la dernière syllabe de babies comme je le fais d’habitude, muni d’un gros point d’exclamation. Ce sont des sanglots qui ont retenu mon attention et je m’avance lentement vers le salon, déposant mon repas sur le comptoir avant de remarquer une silhouette à la chevelure blonde en boule sur mon divan de cuir. Il n’y a pas de doute, c’est Erin, et elle… pleure? Je presse le pas pour arriver près d’elle et je m’agenouille à côté pour être à sa hauteur. Je pose d’abord ma main sur son épaule. « Riri, qu’est-ce qu’il y a ? » Ma main laisse place à ma tête, que je pose sur son épaule et je l’enlace en même temps du mieux que je peux Je ne suis pas surpris en tant que telle qu’elle se trouve dans mon appart’, ça arrive qu’elle débarque sans prévenir ici et là. Ava et elle sont les deux seules, à part mes parents, à qui j’ai donné la clé (ceux-ci ne sont pas au courant, c’est mieux comme ça, et je n’avais pas le choix de leur la laisser); elles sont toujours les bienvenues ici et puis bon, c’est plutôt pratique quand j’ai besoin que quelqu’un vienne s’occuper de Peter Quill et de Rocket. Ce ne sont surtout pas mes géniteurs qui vont le faire, hein. Mon chat, ça va, mais ma mère s’affole dès que mon hérisson bouge un peu trop à son goût. Et puis je suis certain qu’elle enverrait juste son jardinier s’occuper de mes babies à sa place. « Dis-moi ce qui ne va pas… », je dis en relevant la tête pour l’observer un peu. Je garde mes bras sur elle, resserre un peu plus le plaid autour de ses épaules. Mais qu’est-ce qui se passe? Elle est dans tout un état, ses sanglots me fendent le coeur et j’aimerais pouvoir l’aider, peu importe ce qui cause son chagrin. C’est peut-être un gars qu’elle a rencontré sur Tinder qui a mal agi avec elle? Cet idiot… Oh… elle s’est peut-être disputé avec son frère ou avec Ava? Allez, dis-moi, Erin.
code by bat'phanie


@Erin Sanders I'm lost, help me find the light / Adriel #1 3210902267 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 893420793 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 4041738186
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la princesse disney
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Bonnie. Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? La musaraine (Longue histoire)
STATUT : Célibattante. Avec un frère comme Elias c'est difficile autrement
MÉTIER : Etudiante dans une école vétérinaire. Egalement babysitter pour arrondir ses fins de mois
LOGEMENT : #11 Victoria avenue à Redcliffe en coloc avec son frère et sa cousine.
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 926481159b49a88faad65589de3ebf7dcfff097c_00
POSTS : 6444 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle adore les Disney ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Une adepte des rendez-vous Tinder mais c'est plus un jeu qu'autre chose.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Soirée projet XEagle #1Erilias #1Clément&Sybille #1Wim #1 Michael #1Ava #1Rory #1Adriel #1Geo #1
RPs EN ATTENTE : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Giphy
Bonnie&Clyde

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 UkHI9MP
Family Sanders

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 KnobbyCanineKouprey-size_restricted.gif.e0d5f8632b5df68b5f5545cd3cba8928
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MLjYGKj
Le trio de choc

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 AliveSafeBronco-max-14mb
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.


RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1
AVATAR : Dove Cameron
DC : Adam le papa ours
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t33943-erin-un-brin-de-folie-dans-un-corps-de-poupee https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: I'm lost, help me find the light / Adriel #1 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 EmptyDim 22 Nov - 23:09






I'm lost, help me find the light

Erin ⊹ Adriel

L'heure passe et Erin finie par somnoler sur le canapé. Certainement toutes ses larmes qui l'ont achevé. Ici, elle sait qu'elle est en sécurité. Elle a eu du mal à accorder sa confiance à Adriel, mais aujourd'hui, Sanders lui accorde tout son crédit. Elle n'hésitait pas à lui confier ses craintes, ses peurs, et même ses plus sombres secrets. Il est son meilleur confident, son meilleur ami. Elle n'a pas hésité une seule seconde à venir chez lui. Ce n'était pas la première fois. Mais d'habitude, c'était plus pour lui faire des surprises, plus joyeuses. La dernière fois, il était rentré de son escapade photographique. Erin leur avait préparer un petit festin. En dessert, un moelleux au cœur fondant. Chocolat, évidemment ! Ils avaient fini par s'endormir dans le canapé. Au petit matin ils avaient bien rit en voyant leur tête toute décoiffée. Erin n'avait pas vraiment prévu de dormir ici ce soir-là. Même si ce canapé c'est son deuxième lit. Soucieux, Addie ne la laissait pas rentrer quand il sentait qu'elle était trop fatiguée. Et sa voiture, aussi mignonne soit-elle, elle n'était pas des plus rassurantes. Pas airbags, pas de freins. Des phares qui éclairent presque rien. Une torche ferait aussi bien. Non, il préférait largement la voir squatter là plutôt que de stresser pour rien. Une clé remue dans la serrure. Erin tend l'oreille. Surement son hôte qui rentre. Elle n'ose cependant pas relever la tête. Elle reste bien cacher sous la couverture. Bien que sa chevelure blonde dépasse largement. « Hellooo mes babies »  Cette voix la fait sourire malgré tout. C'est son didi d'amour. Ce garçon est un amour. Comment, c'est possible que Maxence soit son frère ? Y a eu une erreur à conception, ce n'est pas possible. Les pas du brun se font entendre. D'ailleurs, elle ne tarde pas à sentir sa main se poser sur son épaule. Erin lève alors ses yeux fatigué de pleurer sur lui en reniflant. Elle aurait voulu lui éviter un tel spectacle. Mais là, sourire, ça lui semble encore un peu tôt.  « Riri, qu’est-ce qu’il y a ? » La tête d'Adriel vient se poser contre la sienne. Aussitôt, elle entoure ses bras à son cou pour se blottir contre lui. Ses larmes coulent de nouveaux à flots. Elle n'a jamais utilisé son sourire de façade avec lui. Erin est totalement transparente avec le photographe. Et si par malheur elle tente de lui cacher la vérité, Addie le voit tout de suite. Il la connaît par cœur. Son petit numéro ne marcherait pas bien longtemps avec lui. « C'est Maxence... Il est revenu. » Arrive t-elle à dire malgré ses sanglots. Son visage vient s'enfouir contre le torse de son ami. Elle envie de s'y cacher comme un petit Koala le ferait avec sa maman. « Dis-moi ce qui ne va pas… » Adriel se détache un peu. Juste de quoi relever son visage et observer celui de la jeune Sanders. Erin finit par ravaler ses larmes. Elle les balaye avec son bras et soutient son regard du mieux qu'elle peut. « Je ne l'ai pas reconnu. Il a tellement changé. Je lui ai accordé ma confiance, mon amitié … il ne la mérite pas. Pas après ce qu'il a fait à Ava. Je n'ose même pas parler à Vava de tout ça ... » Sanders redoute cette conversation. Pourtant elle sait qu'elle devra lui dire. Erin se sent terriblement coupable d'avoir sympathisé avec l’ennemie. Le souvenir qu'elle avait de Maxence était complètement différent de ce qu'elle pu constater récemment.

Elle ressert le plaid sur elle en ramenant ses jambes contre son ventre. Son menton prend place sur ses genoux. Le regard vide, elle fixe la télévision qui est éteinte. Erin ne sait pas trop quoi penser tout ça. Est-ce qu'elle doit tout avouer à sa cousine ? Où bien ne rien lui dire pour éviter de ressasser le passé. Maxence était très bien dans les oubliettes après tout. D'ailleurs, pourquoi il est revenu à Brisbane ? Il croit peut-être qu'il va se pointer comme une fleur la bouche en coeur devant Ava. Coucou c'est moi, j'ai changé. On se remet ensemble ? Elle roule des yeux rien que d'y penser. Par chance, sa cousine n'était pas si bête. Sa tempe vient pencher sur ses genoux tandis qu'elle tourne la tête en direction d'Adriel. « Je dois avoir une sale tronche … » Une moue se dessine sur son visage de princesse. « Ça va toi ? » Elle lui offre un bref sourire tout en se balançant doucement. Un léopard miniature dévale les escaliers. Il saute aussitôt sur la table pour sentir le sac de nourriture poser sur la table. Quel goinfre celui-là. Sanders tend les bras pour l'attraper et lui faire un gros câlin. « Monsieur Quill ne pense qu'a son ventre. Même pas tu viens me faire un câlin » Le chat frotte sa tête contre la sienne en ronronnant comme une locomotive. Allongé sur le dos, il s'amuse à agiter ses petites pattes pour jouer avec le collier de la blonde. Elle lui grattouille alors le ventre avec tendresse en lui souriant. « Ho moins les animaux sont sincère. Tu savais qu'il était revenu ? » Elle espérer que non. D'habitude, ils se disent tout. Si Adriel commence à lui cacher des trucs elle serait déçue. Sanders récupère son portable dans sa poche et cherche la photo qu'elle a prise avec Maxence ce soir-là. Elle tend le téléphone vers le brun pour qu'il constate par lui-même. « Crois-tu qu'il m'aurait dit qui il était ? Je me suis occupé de sa chienne. Il avait mon nom, mon prénom sur le carnet. Mais non. Il m'a laissé croire qu'il était quelqu'un d'autre. Si je le croise il va s'en rappeler » Ho elle savait où il habitait Erin. Mais fallait mieux pas qu'elle se pointe tout suite. Elle ferait tout valser dans son appartement. Opale n'a rien demander à tout ça. En plus elle devait le revoir pour retirer les fils de sa chienne … Elle avait oublié ce petit détail … Sanders est déjà occupé de ruminer.




@Adriel Mayers I'm lost, help me find the light / Adriel #1 674657830 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 893420793 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 1557708215


Carpe Diem ▬ Qui sourit n'est pas toujours heureux. Il y a des larmes dans le coeur qui n'atteignent pas les yeux.

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 IUJCx06
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MGSbLAu
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 OrLErGE
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 OBCGg4U
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Photographe(-journaliste).
LOGEMENT : #04 Parkland Boul. (Spring Hill)
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Ldew
POSTS : 34 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MLjYGKj

Ava
Chloe
Elias
Erin
Maxence
Svetlana
Tessa
RPs EN ATTENTE : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 1daf1780e277f1271bcfea5f50d21ae4
Peter Quill le Bengal et Rocket le hérisson. Les babies.

Visiter le loft d'Adriel.

PSEUDO : MpitiousMermaid
AVATAR : Finn Harries
CRÉDITS : MpitiousMermaid
DC : //
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: I'm lost, help me find the light / Adriel #1 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 EmptyMer 25 Nov - 5:04





I'm lost, help me find the light
Erin+Adriel.
Des sanglots attirent mon attention et je ne tarde pas à repérer Erin sur le canapé, ce sont ses cheveux blonds qui dépassent de la couverture qui la dévoilent. Elle est toujours la bienvenue chez moi et c’est pour ça que je lui ai donné la clé à la base, mais je dois avouer que je suis plutôt surpris de la trouver dans un tel état parce que, normalement, elle est une petite boule d’énergie, son sourire donnerait envie aux plus malheureux de sourire à leur tour et il lui est arrivé plusieurs fois de me surprendre avec des desserts (au chocolat, bien sûr) ici. Je dépose les sacs de Thaï sur le comptoir et je m’approche de ma meilleure amie, m’agenouille à côté d’elle et pose d’abord ma main su son épaule enveloppée du plaid. Elle relève alors ses yeux vers moi, ils sont tous rouges et mouillés et elle renifle. Tout ça me brise le coeur et je m’empresse de lui demander ce qui ne va pas. Je pose ma tête près de la sienne en l’enlaçant du mieux que je peux et elle se tourne vers moi en enroulant ses bras autour de mon cou, et je me penche un peu plus instinctivement. Elle se blottit tout contre moi et les larmes se remettent à couler, je resserre mon étreinte un peu plus. Je ne sais pas trop quoi dire en attendant qu’elle me dévoile la raison de ses sanglots, alors je la serre contre moi et je passe mes doigts dans ses cheveux dans un geste que je veux réconfortant. Au travers de ses sanglots, je l’entends me dire que Maxence est revenu et ma main arrête de démêler sa chevelure blonde pendant un instant. Chaque fois que le prénom de mon grand frère est évoqué, ça me fait quelque chose, et pas dans le genre… positif. Chaque fois que mon grand frère vient dans la conversation, j’ai l’impression que mon corps en entier se refroidit. Et une bonne partie des raisons pourquoi ça me fait cet effet-là, c’est bien entendu à cause de ce qu’il a fait à Ava, du mode de vie dans lequel il a entraînée mon amie - mais lui aussi. C’est un mode de vie dangereux, addictif, qui peut faire du mal à bien des gens autour de soi. Mais c’est aussi que ça fait des années que j’ai coupé les ponts avec lui et il n’a pas tenté de me recontacter. Il est revenu à Brisbane et il n’a même pas cherché à me voir. Si ça n’avait pas été de nos parents, je n’aurais pas su qu’il était en ville. Mais lorsqu’Erin vient enfouir son visage contre mon torse, j’ai l’impression de revenir dans le présent, un moment dans lequel ma meilleure amie a besoin de moi. Elle ne va pas bien et, apparemment, ça a un lien avec mon frère, même si je ne comprends pas pourquoi. Oui, il est revenu, mais… quoi? Alors j’insiste, je lui demande ce qui ne va pas exactement. J’ai besoin qu’elle m’explique, je sens la colère monter contre mon frère avant même de savoir ce qu’il a pu faire. Je relève la tête pour observer Erin, plongeant mon regard dans le sien comme pour l’encourager à me dire ce qui ne va pas, ce que Max a bien pu faire pour la mettre dans un état pareil. Elle balaye ses larmes avec son bras et je l’aide en passant le pouce sur ses deux joues rougies. Elle m’avoue qu’elle ne l’a pas reconnu - ah bon, il a changé? Je me demande bien de quelle manière. Je ne le suis même plus sur les réseaux sociaux, ou c’est plutôt Facebook qui ne me le montre plus avec son drôle d’algorythme, je ne sais pas. Je ne suis pas certain de suivre mon amie, elle dit qu’elle lui a accordé sa confiance et son amitié… mais où se sont-ils vus? Je comprends qu’elle n’ose pas en parler à Ava, celle-ci a tellement souffert des agissements de mon frère. Mais puisqu’il est revenu, elle ne tardera pas à le savoir elle aussi… il cherchera peut-être même à la contacter, je n’en ai absolument aucune idée. « Je ne suis pas sûr de comprendre », je lui avoue finalement. « Tu l’as vu où? Tu t’es… lié d’amitié avec lui? » je la questionne, essayant de démêler tout ça. « Et je crois qu’on devrait peut-être le dire à Ava, des fois qu’elle le croise… ça sera peut-être moins une surprise comme ça… ? » Je plisse le nez, pensif. J’aurais moi-même peut-être dû le dire à Erin et Ava, si ce n’est pour qu’elles soient au courant au moins… La blonde ressert le plaid autour de ses épaules et ramène ses jambes près d’elle, avant de poser son menton sur ses genoux. Je m’installe à ses côtés et ramène mes jambes vers moi aussi. Un petit sourire vient étirer mes lèvres lorsqu’elle me dit qu’elle doit avoir une sale tronche. « T’as toujours une sale tronche, Riri », je la taquine pour tenter de la voir sourire à son tour. En vérité, ce n’est pas rare que je lui dis qu’elle est belle, mais l’envie de la taquiner est plus forte. Je me contente d’un petit sourire et d’un hochement de tête lorsqu’elle me demande si je vais bien. Honnêtement, oui, mais on s’en fout de comment je vais quand ma meilleure amie est tout aussi bouleversée. Juste de la voir comme ça, ça ne va pas. Au moins, je vois l’ébauche d’un sourire sur ses lèvres et ça me rassure. Je ne vois pas mon chat descendre les escaliers, mais je l’entends fouiller dans les sacs de bouffe et je me retourne vivement vers lui pour lui faire les gros yeux. « Peter Quill Mayers », je l’interpelle et il se fige comme si je l’avais pris sur le fait (et c’est le cas, dans le fond, il me fait trop marrer), juste avant qu’Erin ne le prenne dans ses bras en le réprimandant doucement. « Tu le gâtes beaucoup trop » je dis dans un soupir amusé. Mais avec mes petits compagnons, je suis tout aussi affectueux. Et déjà, il se met à ronronner, mon amie a toujours cet effet-là avec les animaux. Autant elle peut se montrer vraiment énergique et enthousiaste, autant avec eux, elle sait leur instaurer une présence rassurante, calme et réconfortante. Pete l’adore, je suis sûr que même s’il n’y avait pas eu de Thaï, il aurait fini par descendre pour la retrouver, elle. « Faut pas le prendre personnel », je dis dans un petit rire, « le pauvre me boude parce que j’ai dû l’amener chez le veto pour un vaccin. »

Je bug lorsqu’elle me demande si je savais que mon frère était revenu. Mon regard fuit et je me mordille la lèvre, j’aimerais tellement pouvoir lui dire que non, mais… ça serait lui mentir. Déjà que j’ai un peu l’impression de lui avoir menti en ne lui en parlant pas dès que j’ai eu la nouvelle. « Oui » je finis par dire dans un murmure. Je viens fixer mon regard dans le sien, espérant qu’elle comprenne que ce n’était pas contre elle. « Je suis désolé… Mes parents me l’ont dit, mais… je crois que j’ai voulu faire comme s’il n’était pas de retour, tu vois? Il ne m’a toujours pas écrit ou contacté d’une quelconque manière. » J’aimerais pouvoir dire que je m’en fous qu’il soit revenu et qu’il ne m’ait pas contacté - c’est moi, après tout, qui ait coupé les ponts avec lui -, mais je sais très bien que ça ne serait pas la vérité. Je déteste cacher des choses à Erin, j’ai l’habitude de tout lui dire. Mais je crois que j’ai juste réellement tenté d’oublier le fait que Max est de retour à Brisbane, vu les sentiments négatifs que ça me procure.

Erin me tend son téléphone et je reconnais sur la photo mon frère. Son visage a muri, il a une coupe de cheveux différente, plus de barbe, mais c’est bel et bien lui, il a toujours ce regard que je lui reconnais bien, enveloppant… rassurant. Quelque chose d’autre a changé chez lui, même si je ne saurais dire quoi. Et dire que nous étions si proches l’un de l’autre il y a plusieurs années, il était mon modèle. Il venait me chercher à l’école une fois par semaine environ pour qu’on passe la journée juste tous les deux. Puis… tout a changé. Ou est-ce que c’est juste que j’ai vu qui il est vraiment? Argh, j’en sais rien. Je ferme l’écran du portable d’Erin et je le pose sur le comptoir, elle le reprend pour le mettre dans sa poche. À sa question, je hausse les épaules, ne sachant que trop en penser. Ça fait tellement longtemps que je ne lui ai pas parlé, à mon frère, que je ne peux pas dire avec certitude comment il agirait ou whatever. Je m’appuie sur le comptoir, les coudes posés sur la surface. Alors comme ça, mon frère a une chienne, dont Erin s’est occupé. « Comment tu peux être certaine qu’il t’ait reconnue? » je demande, intrigué. Erin, Ava et Elias ne sont probablement pas les seuls Sanders dans Brisbane, après tout. En même temps… Ava lui a sans doute déjà au moins parlé de sa cousine, elles sont tellement proches toutes les deux. Mais si Erin ne l’a pas reconnu au départ, c’est possible que le contraire soit vrai, si? Je me force à penser le plus objectivement possible, mais ce n’est pas totalement facile. Mon cerveau me répète en boucle que c’est une possibilité aussi qu’il l’ait su et qu’il ne lui ait pas dit exprès. Mais pourquoi, je n’en sais rien… pour pas qu’elle aille annoncer son retour à Ava? Je tente de déceler les intentions de mon frère, de comprendre s’il pourrait vraiment avoir reconnu Erin, mais j’ai l’impression de ne plus connaître Max, après toutes ces années et ces… déceptions. J’ai l’impression que ma tête va exploser. J’attrape la main de mon amie, posée sur le comptoir, je la serre fort dans la mienne et je lève la tête pour lui sourire. Ça va aller, que mon sourire et mes yeux semblent dire, même si je n’arrive pas à le prononcer. Je sors les plats Thaï des sacs et j’ouvre immédiatement la petite boîte de rouleaux impériaux, je m’en prends un et pousse le reste vers Erin. « T’as faim? On peut regarder un film si tu veux. Ohhh, je sais. » Je cours dans les escaliers en engloutissant le rouleau impérial pour me rendre au demi étage qui se trouve au-dessus de nos têtes. J’attrape ma guitare, qui est posée sur son socle, et je redescends les escaliers en improvisant un petit air enjoué. « Eriiiiiinouuuuu », je chante en faussant exprès. Tout ce que je veux, c’est revoir ce sourire qui illumine le visage de ma meilleure amie. « Mange des rouleaux impériaux / ils sont bons / et beaux / et thaïlandais / et… » Je fronce les sourcils. « GÉNIAUUUUUUX » Impériaux, géniaux, ça rime, quoi. Je ris, je me prends zéro au sérieux et j’assume que je ne suis vraiment pas le compositeur du siècle. J’entame l’air de Fix Me Up, un air que Riri et moi adorons jouer/chanter ensemble; et chanter lui fait du bien, je le sais, alors autant y aller à fond. Peu de temps après les quelques premiers accords, Rocket se met à faire de la roue et je m’arrête brusquement en éclatant de rire. « Dude, tu sais choisir tes moments, toi! » Il s’arrête, me regarde comme pour me narguer (avec amour), et recommence. Je secoue la tête et je me remets à jouer,  malgré le bruit que fait mon hérisson, regardant Erin avec attention, le sourire aux lèvres, pour qu’elle m’accompagne comme elle le fait si bien.
code by bat'phanie


@Erin Sanders I'm lost, help me find the light / Adriel #1 3210902267 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 893420793 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 4041738186
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la princesse disney
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Bonnie. Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? La musaraine (Longue histoire)
STATUT : Célibattante. Avec un frère comme Elias c'est difficile autrement
MÉTIER : Etudiante dans une école vétérinaire. Egalement babysitter pour arrondir ses fins de mois
LOGEMENT : #11 Victoria avenue à Redcliffe en coloc avec son frère et sa cousine.
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 926481159b49a88faad65589de3ebf7dcfff097c_00
POSTS : 6444 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle adore les Disney ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Une adepte des rendez-vous Tinder mais c'est plus un jeu qu'autre chose.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Soirée projet XEagle #1Erilias #1Clément&Sybille #1Wim #1 Michael #1Ava #1Rory #1Adriel #1Geo #1
RPs EN ATTENTE : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Giphy
Bonnie&Clyde

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 UkHI9MP
Family Sanders

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 KnobbyCanineKouprey-size_restricted.gif.e0d5f8632b5df68b5f5545cd3cba8928
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MLjYGKj
Le trio de choc

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 AliveSafeBronco-max-14mb
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.


RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1
AVATAR : Dove Cameron
DC : Adam le papa ours
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t33943-erin-un-brin-de-folie-dans-un-corps-de-poupee https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: I'm lost, help me find the light / Adriel #1 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 EmptyMer 25 Nov - 15:58






I'm lost, help me find the light

Erin ⊹ Adriel

Dans ses bras, Erin a l'impression que rien ne peut l'atteindre. Adriel a toujours était une valeur sûre à ses yeux. Sa simple présence la rassure. Alors elle se confie à son meilleur ami sans craintes. Son expérience récente avec Maxence la chagrine beaucoup. La blonde a eu l'impression d'avoir rencontré une belle personne. Quelqu'un avec elle avait commencé une belle amitié. Elle y croyait Sanders. Jusqu'à ce qu'elle tombe sur cette photo … Erin a eu l'impression que son petit monde s'écroule sous ses pieds. Non seulement elle avait sympathisé avec un des hommes qu'elle déteste le plus sur cette terre, en plus de ça elle à l'impression d'avoir trahit sa cousine. Elle espèce qu'Addie trouvera des réponses à ses questions. À savoir, quoi faire ? Et comment … « Je ne suis pas sûr de comprendre » Il se détache légèrement afin de croiser son regard. Erin relève alors ses yeux tout mouillés vers lui en reniflant. Elle lui explique brièvement sa mauvaise expérience avec le brun. « Tu l’as vu où? Tu t’es… Lié d’amitié avec lui? » Sanders baisse les yeux, honteuse. « Il est venu amener sa chienne pour un soin, à la clinique. Je m'en suis occupé. Et de fil en aiguille j'ai sympathisé avec lui » Elle ne lui donnera pas les détails de la soirée, c'est bien assez énervant comme ça. Si c'était à refaire, elle l'étoufferait de chantilly et de pop-corn. Sucré les pop-corn. Évidemment ! « Et je crois qu’on devrait peut-être le dire à Ava, des fois qu’elle le croise… Ça sera peut-être moins une surprise comme ça… ? » Une moue se dessine sur son visage de poupée. Prévenir Ava … C'est ce qu'elle redoute le plus. Elle peur de sa réaction. Pire, de la blessée alors que c'était totalement involontaire de sa part. Elle se mordille la lèvre nerveusement en fixant son ami. « Je flippe de lui dire. J'ai peur qu'elle me fasse la gueule. Je ne veux pas me fâcher avec elle. Et lui parler de Maxence ça va remuer le couteau dans la plaie. Tu sais qu'on est voisin en plus … genre il habite à trois rues de chez nous ... » Ouais, ça c'était franchement ironique. Brisbane c'est grand. Mais non, il a fallu qu'il choisisse le même quartier cet abruti. Un poil agacé par tout ça, Erin change de position en ramenant ses jambes contre son ventre. Adriel s'installe à côté d'elle en prenant la même position. Elle a l'impression d'être au bout de sa vie Sanders. Ironiquement, elle s'auto critique en espérant avoir des paroles réconfortantes de son ami. « T’as toujours une sale tronche, Riri » Mais c'est une toute autre réponse à laquelle elle a le droit. Erin le regarde en faisant les gros yeux. « QUOI ! MAIS ! » De suite elle lui tire la langue en faisant une mine boudeuse. Et vu qu'elle estime que ce n'est pas assez, elle le pousse délibérément avec sa main pour le faire basculer sur le côté. « Je te retourne le compliment » Qui n'en est pas un. Elle en a bien conscience. Mais il s'agit d'Adriel là. Il pouvait bien lui dire qu'elle était laide, affreuse, repoussante, venant de lui, elle sait qu'il n'y a aucune once de méchanceté. Ils aiment se chamailler, c'est comme ça. Elle de son côté, elle n'hésite pas à lui balancer des saloperies aussi quand l'occasion se présente. Pendant ce temps là, y en a qui profite qu'ils soient occupés à chahuter pour venir renifler ce qu'il a de bon sur la table. « Peter Quill Mayers » C'est sûrement le seul chat sur terre qui a un nom aussi long. « Sanders ! Peter Quill Mayer SANDERS ! » Oui, ce n'était pas assez long comme ça. Et Erin estime que c'est son chat aussi. Tout ce qui est à lui est à elle, et tout ce qui est à elle est lui. Même si elle doute qu'il aille faire un tour dans sa garde-robe. Quoi que … On peut vite être surpris. Elle se lève pour attraper le félin et lui faire une vraie-fausse remontrance. Comment être sévère avec une bouille aussi adorable. « Tu le gâtes beaucoup trop » La demoiselle fait mine de ne pas l'entendre. Elle se concentre sur les caresses qu'elle donne à Peter sans relever les yeux sur le brun. « Ne l'écoute pas mon petit cœur. Il dit que des bêtises papou » Erin le berce comme si c'était un nouveau-né. Son amour pour les animaux est débordant. Encore plus pour ceux qui partagent la vie de Mayers. Ils font partit de la famille c'est indéniable. « Faut pas le prendre personnel » Elle le regarde en roulant des yeux. « Ne sois pas jaloux » Peter en rajoute en venant frotter sa joue contre celle de la blonde. Comme s'il essayait de narguer son maitre en le provocant. « le pauvre me boude parce que j’ai dû l’amener chez le veto pour un vaccin. » Elle arrête immédiatement ses caresses et regarde Adriel en fronçant des sourcils. « Quoi ?! Tu l'amènes la clinique et même pas tu m'en parles ??? Je lui aurai fait son vaccin moi. Il aurait été moins stressé le pauvre. T'abuses Mayers » Tous les mêmes. Le chat retourne à ses occupations alors qu'elle lui demande s'il était au courant du retour de son frère dans le coin. « Oui » Erin se fige tout en plantant ses yeux vert/bleu sur lui. La bouche légèrement entrouverte, elle semble avoir perdu l'usage de la parole. Adriel était au courant et même pas il lui dit. « Sérieux ? Y en a pas un pour rattraper l'autre en fait » Finit-elle par sortir sèchement. Sanders serre les dents sans le lâcher des yeux. « Je suis désolé… Mes parents me l’ont dit, mais… je crois que j’ai voulu faire comme s’il n’était pas de retour, tu vois? Il ne m’a toujours pas écrit ou contacté d’une quelconque manière. » Qu'il enchaîne bien vite pour essayer d'apaiser les choses. Erin trouve rien de mieux que de lui balancer un oreiller dans la tronche. « Tu n'as pas jugé de bon m'en parler ???!! Putain Addie t'abuse. Ava va te tuer. Et moi après ... » Elle voudrait lui faire la gueule mais elle n'y arrive pas. Car dans le fond elle sait qu'il partage le même opinion sur Maxence.

Elle lui plante quand même son téléphone devant les yeux pour qu'il admire le selfie qu'elle a fait avec son frère. Il était tout souriant le brun sur cette photo. Il le sera certainement moins la prochaine fois qu'elle le croisera. Car Erin ne se privera pas pour lui dire le fond de sa pensée. « Comment tu peux être certaine qu’il t’ait reconnue ? » Sanders se refait la soirée dans sa tête. Même elle n'en a pas la certitude, certains points la font douter quand même. « On passait une soirée sympa chez lui. Et d'un coup je l'ai trouvé absent. Comme s'il avait eu une révélation tu vois ? En plus je venais de lui dire juste avant que je n'appréciais pas les gens qui manque de franchise. La blague. Je me trompe peut-être. J'espère me tromper ... » Elle lui accorde le bénéfice du doute. Mais ça n’effacera pas ce qu'il a fait subir à Ava dans le passé. Erin n'est pas sûre de réussir à lui pardonner pour ça. Alors qu'elle se perd dans ses explications, elle sent la main de son meilleur ami se glisser dans la sienne. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Ce geste a toujours eu un effet apaisant chez elle. « T’as faim? On peut regarder un film si tu veux. Ohhh, je sais. » Mais quelle mouche l'a piqué ? Le brun s'enfuit presque au courant au niveau de sa mezzanine. Erin le regarde s'éloigner en se questionnant. Elle n'a même pas eu le temps de répondre à sa question qu'il est déjà occupé à autre chose. Elle reste planter là à l'attendre. Avec lui on pouvait s'attendre à tout. Ils n'étaient inséparables pour rien les deux. « Eriiiiiinouuuuu » Elle glousse en mettant une main devant sa bouche. Il avait le don de lui remettre du baume au cœur dans n'importe quelle circonstance. « Adriouuuuuuuuu » Finit-elle par répondre en utilisant la même intonation de voix. « Mange des rouleaux impériaux / ils sont bons / et beaux / et thaïlandais / et… » Elle regarde en arquant un sourcil. « GÉNIAUUUUUUX » Le rire de la blonde retenti dans tout l'appartement. Ses yeux pétillent de joie. Le son de sa guitare la fait vibrer. Elle adore quand il fait son petit clown. Mais ce qu'elle aime par-dessus tout c'est mélanger sa voix à la sienne. « Géniaux comme toi » Qu'elle admet en plissant son nez tout en lui souriant. Le brun se met à jouer une mélodie qu'elle connaît que trop bien. Ils ont écrit les paroles ensemble. Enfin, Erin s'est occupée de trouver le texte et lui la mélodie. C'était leur truc à eux. Ils se complétaient très bien dans ce duo musical. Elle chante depuis qu'elle est haute comme trois pommes. Partager sa passion pour le chant c'était que du bonheur avec lui. Et leur complicité rendait leur chanson encore plus émotive. « Dude, tu sais choisir tes moments, toi! » Ils se regardent est sourient ensemble en voyant le petit hérisson faire tout son ramdam. Adriel reprend la composition au début. Elle s'avance vers lui tout en le regardant sourire aux lèvres. « Tell me something you never told before, Before I walk through the door, I adore you, I adore you, I do, I dooooo » Leurs voix se mélangent, son sourire s'élargie un peu plus. Tout au long de la chanson, Erin garde son visage rayonnant. Sa voix se veut douce. Elle s'amuse à lui tourner autour pour finalement se placer dos à lui. Elle cale ses épaules dans le dos du brun. Elle ferme les yeux et chante les derniers couplets avec lui en se concentrant sur les paroles. « One more moment, please ... » Erin se laisse bercer par la mélodie de l'instrument. Lorsque la chanson arrive vers la fin, Sanders se retourne et vient rouler ses bras à sa taille tout en restant derrière lui. « Fix me up my darling . » Murmure t-'elle en restant blottit contre lui. « Merci.. » Merci de lui avoir redonner le sourire. Merci d'être toujours là pour elle. Merci d'être toi.

Mais pas question de s'attarder dans les câlins. Son ventre crie famine. Erin détache ses bras et se dirige vers le sac de nourriture. « A TABLEEEE ! Ça va être froid ! » Elle attrape le sac et s'installe sur le canapé. La demoiselle se met à son aise. Elle se sent ici comme chez elle. A la différence que son frère relou est absent. Frère qu'elle adore. Mais parfois il la saoule. Ici elle est vraiment au top ! Plusieurs fois elle c'est demandée pourquoi sa valise n'avait pas atterri ici. « On se regarde quoi ? L’incroyable voyage ? » Sa main attrape la télécommande pour allumer la télévision. Ils l'ont vu dix mille fois mais ce n'est qu'un détail. Elle pioche dans le sac de nourriture pour attraper de ces rouleaux si géniauuxxxx, puis elle croque dedans à pleine dent. « T'imagines, Peter et Rocket qui font la malle comme eux. » Un hérisson est un chat … l'idée fait sourire. Mais pour rien au monde elle voudrait les perdre. Que se soit le hérisson, le chat et le grand dadais qui leur sert de maître. Elle reprend un rouleau et le déguste jusqu'à la dernière miette. « T'as prit de la glace j'espère !! » Cookie chocolat de chez Ben et Jerry. Erin en raffole. Régulièrement, ils se partagent un pot à deux. Chacun sa cuillère. Même si Sanders prend un malin plaisir à faire son bébé. Le brun résiste rarement à lui céder sa cuillère en la glissant dans sa bouche. Elle savait y faire la blonde. « C'est trop bon, j'adore. En fait j'ai bien fait de venir ce soir » À la base elle aurait dû aller en boite faire la bringue. D'ailleurs il suffisait de voir sa petite robe blanche pour voir qu'elle était en tenue pour y aller. Mais disons que les événements ont quelque peu changer ses plans. « Ils font un lâcher de lanternes prés du lac. On pourrait aller y faire un tour après. T'en pense quoi ? » A l’occasion de la fête des lumières, il y avait toute sorte d'animation dont celle-ci qui est la plus courante de toute. Ça avait un petit côté féerique de voir toutes ces lumières s'envoler. Erin laisse reposer sa tête sur l'épaule du brun tout en regardant le film. Elle lève les yeux sur lui en lui souriant puis elle se cale un peu plus contre lui.




@Adriel Mayers I'm lost, help me find the light / Adriel #1 674657830 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 893420793 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 1557708215


Carpe Diem ▬ Qui sourit n'est pas toujours heureux. Il y a des larmes dans le coeur qui n'atteignent pas les yeux.

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 IUJCx06
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MGSbLAu
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 OrLErGE
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 OBCGg4U
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
STATUT : Célibataire.
MÉTIER : Photographe(-journaliste).
LOGEMENT : #04 Parkland Boul. (Spring Hill)
I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Ldew
POSTS : 34 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 MLjYGKj

Ava
Chloe
Elias
Erin
Maxence
Svetlana
Tessa
RPs EN ATTENTE : I'm lost, help me find the light / Adriel #1 1daf1780e277f1271bcfea5f50d21ae4
Peter Quill le Bengal et Rocket le hérisson. Les babies.

Visiter le loft d'Adriel.

PSEUDO : MpitiousMermaid
AVATAR : Finn Harries
CRÉDITS : MpitiousMermaid
DC : //
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: I'm lost, help me find the light / Adriel #1 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 EmptyMer 2 Déc - 4:52




I'm lost, help me find the light
Erin+Adriel.
Erin est toute bouleversée à cause de mon grand frère et je ne suis pas tout à fait certain de la suivre. Je sais qu’il est revenu à Brisbane il y a quelques mois, je ne l’ai pas vu il y a un très long moment, mais je ne sais pas comment ma meilleure amie est au courant et je lui demande plus d’explications. Je suis un peu confus lorsqu’elle me dit ne pas l’avoir reconnu d’abord, qu’elle lui a accordé son amitié - cela implique qu’ils se sont vus plus d’une fois, non? Et donc, j’apprends qu’il a une chienne et qu’Erin s’en est occupée à la clinique vétérinaire. Ainsi, ils auraient sympathisé. Je lève un sourcil, me demandant comment une simple rencontre chez le vétérinaire peut avoir mené à une amitié. À moins qu’il y en ait eu plus d’une… peut-être que sa chienne est très malade. Toutefois, je décide que je chercherai des détails peut-être plus tard et je lui dis qu’on devrait peut-être le dire à Ava qu’il est revenu, avant qu’elle ne tombe sur lui par hasard également. Déjà qu’Erin est chamboulée par cette rencontre, je ne doute pas que ça sera le cas pour sa cousine. Vaut mieux qu’elle le sache d’avance, non? Même si moi, j’aurais dû leur dire à toutes les deux déjà… Mais à mon idée, Erin m’adresse une moue et finit par se mordiller la lèvre, je peux facilement m’imaginer ce qu’elle va me dire. Et comme de fait, elle a peur de le lui dire et a peur qu’elle lui fasse la gueule. « Mais tu le savais pas que c’était lui… elle peut pas t’en vouloir pour ça il me semble. » Même si je sais que, parfois, les émotions peuvent prendre le dessus et qu’il y a une possibilité qu’elle ne voit pas ça comme ça. M’enfin… je ne sais pas. Et bon… peut-être qu’en effet, ça pourrait remuer le couteau dans la plaie de lui en parler. Ça a été une période plutôt difficile pour Ava. « À trois rues de chez vous », je répète dans un murmure en fronçant les sourcils.  Mes parents n’ont pas jugé nécessaire de me dire où il habite maintenant. Est-ce que Max pourrait s’être installé près de chez Ava exprès? Je ne peux pas croire qu’il l’ait su… argh, j’en sais rien. Je n’arrive pas à déceler ses intentions. Je suis tenté de croire que le Maxence avec qui j’ai grandi est le même que quand nous étions plus jeunes, de qui j’étais proche… Mais ce Max-là n’aurait jamais giflé sa petite amie. Ou qui que ce soit. Si?

Toujours dans mes pensées, je m’installe dans la même position qu’Erin et celle-ci de me dit qu’elle doit avoir une sale tronche, ce à quoi j’agrée sans plus tarder pour plaisanter seulement, bien entendu. Elle me fait les gros yeux et s’indigne, et j’éclate de rire sans pouvoir me retenir plus longtemps. Puisqu’elle me tire la langue, je le fais aussi, même si j’ai une mine beaucoup plus joueuse qu’elle, qui est boudeuse. Elle tend la main pour me pousser et je bascule sur le côté parce que je ne l’avais pas vu venir. « Hey! » je m’exclame en riant. « Tu sais que je blague, Riri, t’es belle même avec les yeux mouillés comme ça… » je lui dis avec un petit sourire en coin en me redressant, posant ma tête sur son épaule et levant les yeux vers elle pour me faire pardonner du regard. Au moins, nos chamailleries détournent mes pensées de ma confusion par rapport à mon frère. Elle finit par dire qu’elle me retourne le compliment et je souris de toutes mes dents, tel un gamin. « Merci », je fais, pour jouer le jeu. C’est constamment ça, entre elle et moi, autant il peut y avoir beaucoup d’amour, autant les taquineries n’hésitent pas à s’insérer. C’est plus fort que nous.

Peter Quill décide que les rouleaux impériaux sont à lui et je l’entends fouiller dans les sacs de bouffe. Je me retourne vivement et l’interpelle de son nom au complet en lui faisant les gros yeux, comme si ça pouvait réellement l’arrêter. C’est un peu de ma faute il faut dire, je lui ai toujours permis de monter sur les comptoirs et je n’hésite pas à lui partager ce que je mange (en quantité raisonnable quand même, Erin me taperait sur les doigts). « Sanders ! Peter Quill Mayer SANDERS ! » Je roule des yeux, amusé, alors qu’Erin se lève pour aller attraper mon aîné. « Oui, t’as raison, Peter Quill Mayers Sanders, mais je trouvais que ça commençait à faire long… », je la taquine en me traînant les pieds pour les rejoindre. Après tout, c’est grâce à elle que j’ai mon chat, je venais juste d’emménager ici et elle m’a supplié de le prendre, disant qu’il fallait une maison à cette petite boule de poil d’amour au plus vite, et je me suis vite laissé convaincre, même si je me doutais qu’un Bengal n’aurait pas vraiment de problème à se trouver une famille et qu’elle voulait que je l’adopte probablement parce qu’elle n’avait pas elle-même d’animaux de compagnie. Je ne l’ai jamais regretté et, depuis, c’est comme son chat à elle aussi hein, parfois je suis certain qu’elle vient dans mon loft seulement pour les voir, Rocket et lui, et pas moi. Lorsque je commente qu’elle le gâte beaucoup trop, elle m’ignore délibérément et se tourne plutôt vers Peter, qui a déjà commencé à ronronner si fort qu’on aurait dit une tondeuse. « Je dis jamais de bêtises », je rétorque avec une moue boudeuse qui ne tarde pas à se transformer en petit sourire. Erin cajole mon chat en lui disant que monsieur Quill ne pense qu’à son ventre et je lui dis qu’il ne faut pas le prendre personnel, ce à quoi elle me réplique que je ne dois pas être jaloux. Et comme pour en rajouter, il frotte sa joue contre la sienne. Mmmpfff. Pas juste. Je tends la main pour caresser mon chat et MONSIEUR décide qu’il veut jouer avec moi et se faire caresser par Erin seulement, il me mord doucement alors qu’avec elle, il est toujours super calme. J’explique à Erin la raison pour laquelle Peter me boude et, tout de suite, elle s’arrête de le caresser et se tourne vivement vers moi. « Maisj’aieuunrendez-vousdedernièreminute », je marmonne super vite, me mordillant la lèvre et détournant le regard. Mais je sais qu’elle a raison, je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête, j’aurais dû le lui dire quand même. Comme elle dit, il aurait été moins stressé avec elle, il la connaît bien et il l’adore. Je repose mon regard sur elle. « Je suis désolé, Riri, j’aurais dû, c’est vrai. » J’ai juste tendance à faire les choses super vite et à zapper, parfois.

Je redoutais un peu de devoir lui dire que j’étais au courant du retour de Maxence et voilà qu’elle me pose la question directement. Je commence par lui répondre un simple oui, je ne peux pas mentir à ma meilleure amie et, même si je le voulais, j’en serais tout simplement incapable. Son ton se fait sec et je sais que je le mérite, j’aurais dû lui dire et je comprends qu’elle m’en veuille. Mais son commentaire me blesse, même si je ne l’avouerai pas tout haut, mon estomac se sert et je me force à garder le contact visuel avec elle parce que, à voir le regard enflammé qu’elle me jette, ce serait plutôt tentant de le détourner. Je m’empresse de m’excuser et de lui expliquer ma raison, ce n’est pas que j’ai intentionnellement caché le retour de Max à Erin et à Ava, mais c’est que j’ai voulu moi-même l’ignorer, faire comme s’il n’était pas de nouveau dans notre ville natale, dans cette ville dans laquelle nous avons tant de bons souvenirs et… des moins bons, aussi. Erin serre les dents en me regardant et elle finit par me balancer un oreiller à la figure, oreiller que j’attrape pour serrer contre moi au final. Je l’implore des yeux. « Tu n'as pas jugé de bon m'en parler ???!! Putain Addie t'abuse. Ava va te tuer. Et moi après ... » Je sais qu’elle a raison, je suis aussi bien de préparer mon testament tout de suite. « T’as raison, je suis désolé », que je murmure en continuant de lui faire mes yeux de chien battu, je sais que j’aurais dû leur en parler, même si pour ça, il aurait fallu que j’admette que mon frère est de retour et qu’il n’a pas cherché à me contacter. Mais je sais que même si mon silence l’a blessée, qu’Erin n’arrive pas à être réellement fâché contre moi, sinon elle serait déjà partie. Ou je serais déjà mort.

Elle me montre plutôt la photo de mon frère et je constate à quel point il a changé, ce n’est pas juste sa coupe de cheveux ou sa mâchoire qui a pris de la maturité, mais la manière dont il se tient, son sourire, tout. Je demande tout de même à Erin comment elle peut être aussi sûre qu’il l’ait reconnue; après tout, elle-même ne l’a pas reconnue, alors peut-être que c’est le cas pour lui aussi. Elle m’explique ce qui a pu lui faire croire qu’il a vu qui elle est, ça pourrait très bien concorder en fait… même si bon, il aurait pu avoir un moment d’absence, une révélation pour n’importe quoi d’autre. Genre qu’il ait oublié de fermer le four chez lui, ça arrive, et c’est un peu paniquant. Je me mords la lèvre lorsqu’elle dit qu’elle venait juste de lui dire qu’elle n’aime pas les gens qui manquent de franchise. Est-ce que c’est avoir manqué de franchise que de ne pas lui avoir dit pour le retour de mon frère? Elle lui laisse quand même le bénéfice du doute, à Maxence, elle dit qu’elle espère se tromper à son sujet. Je hoche doucement la tête, je ne sais pas trop quoi répondre, je dois avouer. Le seul qui puisse nous confirmer s’il l’a reconnue ou pas, c’est le concerné. Je me contente donc de glisser ma main dans celle de mon amie, que je serre très fort dans l’espoir que ça la réconforte. J’observe son sourire étirer finalement ses lèvres et je me détends. Ça va aller.

Je commence toutefois à avoir faim et je lui propose de manger, ça serait vraiment dommage qu’il faille réchauffer le Thaï au micro-ondes, hein. Manger, ou un film, ou les deux, ou… un éclair de génie me traverse l’esprit et je cours chercher ma guitare. J’ai commencé à jouer quand j’avais douze ans, j’ai supplié mes parents de m’en acheter une après avoir vu un musicien en jouer en live à une petite soirée étudiante à l’école. Je lui ai posé tout un tas de questions après le show, ce soir-là, et il m’a encouragé. J’ai pris quelques cours et je me suis pratiqué à la maison jusqu’à temps que le bout de mes doigts en saignent. J’improvise un air pour ma petite Erin et je chante son surnom, elle glousse en mettant sa main devant sa bouche et, déjà, je sais qu’il y a de bonnes chances que mon plan de faire revenir sa bonne humeur, de me faire pardonner, fonctionne. Je ris lorsqu’elle chante mon surnom aussi, et j’enchaîne avec des paroles vraiment nulles que j’improvise. Elle semble sceptique, elle doit se demander qu’est-ce que, pour l’amour du ciel, je suis en train de faire. Mais lorsque je lâche (crie serait plutôt le bon verbe) le dernier mot de cette petite chanson improvisée, elle éclate de rire et je termine avec quelques grattements de cordes plutôt intenses. Voilà, ce beau sourire que je connais si bien est revenu pour vrai sur les lèvres de la blonde et elle finit même par me complimenter. La guitare toujours dans une main, je m’approche d’elle pour l’enlacer et je lui colle un bisou sur le front au passage, avant de dire, la serrant fort dans mes bras: « C’est toi qui l’es, Riri. » Je me recule et entame la chanson que nous avons composée ensemble, je joue les premières notes et je suis pratiquement interrompu par Rocket, qui a choisi ce moment exact pour faire de la roue, comme pour dire ah non, pas encore cette chanson. Il l’a entendue à de nombreuses fois, c’est surtout ici qu’on l’a écrite. Mais Erin et moi échangeons un sourire, c’est peut-être aussi sa manière à lui de nous encourager, ne sait-on jamais. Je reprends les premières notes et Erin s’avance vers moi en chantant les premières lignes de sa merveilleuse voix dont je ne me lasserai jamais. Ma voix se joint à la sienne, Erin ne tarde pas à se laisser porter par la musique et je souris en grattant ma guitare et en la suivant des yeux. Je la sens s’appuyer contre mon dos, nous restons ainsi un moment, puis ses bras s’enroulent à ma taille, je ferme les yeux. Il y a de ces amitié qui ne datent peut-être pas de l’enfance, mais c’est tout comme. J’ai l’impression de la connaître depuis toujours et je ne vois pas ma vie sans sa présence énergisante. Je l’entends me remercier après les dernières paroles, alors que je balaie une dernière fois les cordes de ma guitare de mes doigts. Je souris et pose ma main sur la sienne en guise de réponse.

Mais ce n’est que quelques secondes après qu’Erin se détache de moi et se dirige vers les petits plats thaï. Elle s’exclame que c’est le moment de se mettre à table et je roule des yeux en esquissant un petit sourire en coin, en deux secondes elle est sur le canapé avec les sacs. « Mademoiselle Sanders ne pense qu’à son ventre », je dis en reprenant les paroles qu’elle a dites à Peter un peu plus tôt. Je vais de suite la rejoindre sur le canapé, mon ventre crie famine aussi. « Le canapé n’est pas une table, Erinou », je la reprends que pour l’embêter après son à table!, en m’installant à côté d’elle. Mais bon, c’est là que nous mangeons la majorité du temps, je n’ai qu’un comptoir de cuisine auquel on peut s’assoir pour manger et c’est bien moins fun. Elle propose qu’on regarde L’incroyable voyage et je soupire, faussement désespéré, parce qu’on l’a regardé au moins un million de fois ensemble. Mais je sais que c’est LE film qui la fait sentir bien et je serais vraiment le pire des amis si je le lui refusais. Et bon, il faut bien avouer que je ne me lasserai jamais de voir tous ces animaux à l’écran. De toute manière, je n’ai pas vraiment mon mot à dire parce qu’elle attrape la télécommande pour allumer la télé. Elle n’a jamais hésité à faire comme chez elle ici, même quand je venais tout juste d’emménager Il faut dire que ça ne me dérange pas, même que ça me plaît bien. Je me sens moins seul dans cet appartement ainsi, et puis elle est toujours la bienvenue. Je l’imite lorsqu’elle pioche dans le sac de nourriture et je manque de m’étouffer avec un rouleau impérial lorsqu’elle me dit d’imaginer Peter et Rocket qui se font la malle. « Ils seront privés de sortie pour le restant de leur vie », je dis en prenant une nouvelle bouchée sans plus tarder. Cette drôle d’idée fait sourire la blonde, je l’imite et je déballe une paire de baguettes pour déguster le pad thaï qui a été mis dans une petite boîte. Après deux bouchées, je tends celle-ci à Erin avec les baguettes. Elle me demande si j’ai de la glace et je prends le temps de finir ma bouchée avant de lui répondre, un air espiègle sur le visage. « Pour que tu me la voles toute? » je dis en passant à toutes les fois où je n’ai pas pu résister à lui laisser terminer le pot alors que j’avais encore droit à au moins quatre bouchées. « Bien sûr que j’en ai, t’as déjà vu mon congélo vide de glace? » je demande, jouant les indignés. « Tu me prends pour qui, Sanders? » j’ajoute en me levant pour aller le chercher avec deux cuillères. Ce n’est malheureusement pas sa sorte préférée, mais j’espère que caramel salé fera. Nous n’avons même pas fini les mets asiatiques que j’ai déjà ouvert le pot avant même d’avoir reposé les fesses sur le canapé. Je lui tends une cuillère et j’en prends une première bouchée. « C'est trop bon, j'adore. En fait j'ai bien fait de venir ce soir » dit-elle. « Je sais », je dis, les yeux pétillants. Je laisse mon regard s’attendrir. « Ça va mieux? » je lui demande doucement, pour m’en assurer. J’espère qu’elle sait que je vais toujours être là pour elle, même si c’est à cause de mon frère qu’elle est toute chagrinée.

Erin propose qu’on aille au lâcher des lanternes près du lac et mon regard s’attarde sur sa tenue. « T’avais pas prévu de sortir? » je lui demande en me disant qu’elle est en tenue parfaite pour sortir, ce soir. Mais, bien entendu, j’accepte avec joie. « C’est une bonne idée, j’adorerais qu’on y aille », je dis alors qu’elle pose sa tête contre mon épaule. J’enroule mon bras autour de ses épaules pour la rapprocher de moi et je colle ma tête contre la sienne alors que nous regardons le film. Je pense déjà à toutes les belles photos que je pourrai faire sur le terrain, avec mon nouvel objectif de nuit. Erin se doute probablement que je n’ai pas le choix d’apporter mon appareil.
code by bat'phanie


@Erin Sanders I'm lost, help me find the light / Adriel #1 3210902267 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 893420793 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 4041738186
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: I'm lost, help me find the light / Adriel #1 I'm lost, help me find the light / Adriel #1 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

I'm lost, help me find the light / Adriel #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-