AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -45%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
23.75 €

 friendship runs on coffee (dylane #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans - (23.08.1991)
SURNOM : Archie, pour la frime.
STATUT : Célibataire, bien trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour son portefeuille.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : sur le canapé de Swann au 400 Carmody Road, il jure que c'est le temps d'une semaine.
friendship runs on coffee (dylane #2) 5238aced1b6855c2f2c856e93c945a6d205748c3
POSTS : 2624 POINTS : 105

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : it's coming
RPs EN COURS : (06)murphy #1maisie #1martin #1seth #2swann #2nora #1

friendship runs on coffee (dylane #2) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

friendship runs on coffee (dylane #2) Lorde-sleepy
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space and i know i'll lose control of the things that i say. i was lookin' for a way out, now i can't escape. nothin' happens after two, it's true. my bad habits lead to you.

friendship runs on coffee (dylane #2) Saoirse-ronan-dance
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces


RPs TERMINÉS : swann #1
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) jessalyn - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest - (gif) cheekeyfire
DC : Cian, Shiloh, Loan & Wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyMer 18 Nov 2020 - 23:29


On dit toujours que c’est lorsque l’on perd quelqu’un que l’on se rend compte de tout ce que l’on n’a pas fait avant. L’adage semble idiot et cliché parfois, mais mon voyage à Londres, m’as fait réaliser à quel point, je me suis perdu dans ma bulle depuis la naissance des jumeaux. Il a fallu gérer leur arriver un brin mouvementé dans ce monde, les disputes avec Jill, son voyage, mon accident de voiture et tout le reste. Les événements se sont accumulés sans que je ne voie le temps passer et nous voilà en fin d’année. Mon père est décédé, et même si cela s’apparente comme un soulagement – je ne suis pas près à concevoir l’inverse – je réalise que ces quatre derniers mois, je n’ai pas pris le temps de voir mes proches. Des amis, je n’en ai pas des tonnes, ils se comptent sur les doigts d’une main et c’est amplement suffisant. Puis il y a ces personnes que je ne vois pas régulièrement, qui ne font pas réellement parti de mon cercle proche, mais pourtant qui compte tout autant. Et c’est comme cela que j’ai réalisé ne pas avoir vu Dylane depuis ce qui semble être une éternité. Depuis ce funeste jour de juillet 2018, il ne s’est jamais passé plus de quelques mois sans que je ne rentre en contact avec la jeune femme. Les années se sont écoulées, mais je cherche toujours à m’assurer que tout va bien pour elle. C’était devenu un rituel, rien que nous deux. Se retrouver le temps d’un café et d’une discussion. La dernière fois semble remonter à des années lorsque j’y repense et c’est pour cela que je m’empresse de lui envoyer un message afin de remédier à cela.

C’est quelques jours plus tard et avec les jumeaux bien installer dans leur poussette, que je me rends au Death Before Decaf. Notre lieu de rendez-vous depuis ce fameux lendemain de l’accident. Au départ, on se voyait très souvent, elle savait me parler et je savais l’écouter. Puis on parlait un peu moins de son frère et plus du quotidien en général au fur et à mesure que les mois s’écoulait. Aujourd’hui, c’est en tant que père de famille que je passe le pas de la porte, heureux de pouvoir présenter mes enfants à la jeune femme. Elle est déjà là, Dylane, assise à la même table que d’habitude. Ma course est freinée en chemin par un Matt sauvage qui vient dérober Tracy pour lui faire découvrir les mille et une chose que renferme le café, promettant que ce serait le tour de Bowie juste après. Je laisse mon beau-frère jouer son rôle à la perfection et me dirige vers la brune. « Salut ! » J’installe la poussette de manière à ne gêner personne et prends place en face de la jeune femme. « Ca fait si longtemps ! Comment tu vas ? »

@dylane bradford :l:


friendship runs on coffee (dylane #2) 62tJq9b
friendship runs on coffee (dylane #2) U0la2WN
friendship runs on coffee (dylane #2) KPZB94a

friendship runs on coffee (dylane #2) 1484806105:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyLun 23 Nov 2020 - 23:30


Quand elle repense au passé et surtout au décès de son frère, Dylane ne peut s'empêcher de faire le lien avec Bailey. S'il n'avait pas été présent, elle serait dans cet autre monde avec son frangin. Il lui a sauvé la vie alors qu'il ne la connaissait pas du tout mais il n'a pas fait que ça. Il l'a aidé à traverser cette épreuve en prenant toujours de ses nouvelles et s'assurant qu'elle aille bien. Elle a menti quelques fois au téléphone en disant que tout allait et qu'elle avait repris sa vie mais une fois en face de lui, elle n'arrivait plus à mentir. Autant elle sait le faire avec pas mal de personnes que lui non. Sûrement car il était présent et qu'il comprend mieux que les autres, que sa propre famille par moment. Heureusement le temps a passé et ils ont su doucement aborder d'autres sujets bien plus heureux. Elle sait qu'il est papa depuis peu mais elle n'a pas encore eu la chance de voir ses enfants alors quand elle a reçu un message de sa part la conviant à boire un café, elle a de suite accepté ne voulant pas manquer cette occasion de faire connaissance avec ces petits êtres et aussi de voir comment lui il va car à vrai dire, elle n'en sait rien. Le temps a passé depuis la dernière fois et leur emploi du temps ont sûrement fait qu'ils n'ont pas pu se voir. Ce qu'il y a de bien entre eux, c'est qu'aucun n'en tient rigueur. Ils peuvent ne pas se voir pendant des semaines et se retrouver comme s'ils s'étaient vu la veille. Cela doit être ça aussi avoir un vrai lien amical avec une personne. Car oui même s'il est plus âgé qu'elle, Dylane le considère comme un ami à part entière et cela depuis longtemps maintenant.

C'est aujourd'hui qu'ils doivent se voir et Dylane est souriante à souhait autant par le fait de le retrouver que par ce qu'il se passe dans sa vie en général. Elle termine son service et file se changer tranquillement. « A demain les gars » Lance-t-elle tout sourire en quittant la caserne alors qu'ils sont encore en train de manger comme des goinfres et cela même si le service est terminé. Mais faut pas gaspiller la nourriture qu'un avait lâché ce qui l'avait fait rire vu que le shift suivant se serait fait un plaisir de le faire. Elle grimpe dans sa voiture et roule jusqu'au café, leur café presque vu qu'ils vont tout le temps là. Enfin garée, elle y entre et s'installe à une table pour ensuite regarder son portable et voir qu'elle est à l'heure, ce qui est rare chez elle mais ça elle ne l'avouera pas la brune bien trop fière par moment. La sonnette du café retentit et elle se tourne pour le voir passer la porte avec cette énorme poussette. Elle sourit en voyant Matt sauter la petite alors qu'il arrive avec le petit bout toujours bien attaché. « Salut ! » Son regard se lève vers lui «  Coucou » et se retourne vers le petit gars. « Ca fait si longtemps ! Comment tu vas ? » C'est vrai que pas mal de temps s'est écoulé depuis la dernière fois. Et bien plus qu'ils ne peuvent l'imaginer. » J'avoue que là on a fait fort. Et ça va très bien et toi ? » Dit-elle alors qu'elle ne peut lâcher le bébé des yeux. » Il est si mignon. Vous avez bien fait ça en tout cas » Lance-t-elle totalement sincère car non tous les bébés ne sont pas beaux mais ceux-là ils le sont totalement.

Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans - (23.08.1991)
SURNOM : Archie, pour la frime.
STATUT : Célibataire, bien trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour son portefeuille.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : sur le canapé de Swann au 400 Carmody Road, il jure que c'est le temps d'une semaine.
friendship runs on coffee (dylane #2) 5238aced1b6855c2f2c856e93c945a6d205748c3
POSTS : 2624 POINTS : 105

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : it's coming
RPs EN COURS : (06)murphy #1maisie #1martin #1seth #2swann #2nora #1

friendship runs on coffee (dylane #2) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

friendship runs on coffee (dylane #2) Lorde-sleepy
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space and i know i'll lose control of the things that i say. i was lookin' for a way out, now i can't escape. nothin' happens after two, it's true. my bad habits lead to you.

friendship runs on coffee (dylane #2) Saoirse-ronan-dance
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces


RPs TERMINÉS : swann #1
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) jessalyn - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest - (gif) cheekeyfire
DC : Cian, Shiloh, Loan & Wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyVen 4 Déc 2020 - 23:00


C'est en chemin pour le café que je réalise à quel point cela fait longtemps que je repousse notre rendez-vous mensuel avec Dylane. Il faut dire que depuis la naissance des jumeaux ma vie, c'est complètement retrouver sans dessus, dessous. Du jour au lendemain, il a fallu gérer deux petits êtres fragiles et mon couple en a pris une sacré balle dans l'aile. Tout semblait aller de travers et je me suis perdu dans ma bulle de jeune papa. Je ne jurais que par mes enfants en oubliant tout le reste. Alors, je me suis un peu éloigné de mes amis, j'ai vu mon couple partir en vrille pour en arriver à une rupture si proche qu'elle nous a probablement servi d'alarme. Puis il y a eu l'accident causé par tout ce stress et cette fatigue accumulé et pour finir le décès de mon père. Alors les mois on filer sans que je ne prenne le temps de proposer un autre rendez-vous à Dylane. Oh, elle m'a envoyé plusieurs messages la jeune femme, et même si parfois, je mettais quelques jours à lui répondre, je m'efforçais au moins de faire cela, refusant bien trop souvent sa proposition de retrouvailles autour d'un café. Il était temps que je prenne les devants et que je lui propose de rattraper le temps perdu.

Sortir de la maison avec deux bébés, c'est forcément partir en retard. Je ne trouvais plus la veste de Tracy et Bowie avait décider que laisser tomber sa tétine trois fois, c'était bien trop marrant, surtout quand papa la ramasse à chaque fois. C'est donc plus en retard que jamais et après quelques péripéties sur le chemin que je finis par arriver au DBD. Je n'ai même pas besoin d'annoncer mon arrivée tant, Matt s'en charge pour moi à foncer droit sur nous en s'exclamant. Je sais d'avance qu'il va présenter les jumeaux à tous ses clients favoris et qu'ils vont chacun avoir le droit à une énième visite complète du lieu. Bien entendu, c'est Tracy qui atterrit en premier dans les bras de son parrain, alors c'est un Bowie tout gazouillant que j'amène près de mon amie. On prend de la place avec cette poussette double, mais au moins personne ne viendra nous déranger. « J'avoue que là, on a fait fort. Et ça va très bien et toi ? » Je lui offre un sourire tout en prenant place en face d'elle. « Ca va bien, bien occupé comme tu peux le voir. » que je plaisante en pointant du doigt mes enfants. « Il est si mignon. Vous avez bien fait ça en tout cas. » Il sait que l'on parle de lui mon fils et voilà qu'il se met à faire le plus beau des sourires à Dylane. « C'est déjà un charmeur comme tu peux le voir. » D'un signe de la main, je réclame un café à Deklan qui semble bien trop occupé à vouloir faire l'idiot devant ma fille. « Je suis désolé d'avoir tant de fois repoussé, mais ça n'a pas été de tout repos ces derniers mois... » Je pense qu'il n'est pas bien difficile d'imaginer pourquoi quand on voit les deux terreurs, mais il y a tellement plus que cela. Enfin, pour le moment, je ne souhaite pas vraiment m'apitoyer là-dessus et préfère sortir mon fils de sa poussette pour le prendre dans mes bras et lui laisser tout le loisir de fixer Dylane avec ses petits yeux tout rond. « Mais toi alors, qu'est-ce que tu deviens? Tout va bien pour toi? »


friendship runs on coffee (dylane #2) 62tJq9b
friendship runs on coffee (dylane #2) U0la2WN
friendship runs on coffee (dylane #2) KPZB94a

friendship runs on coffee (dylane #2) 1484806105:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyJeu 7 Jan 2021 - 4:28


Même si elle n'a plus vu Bailey depuis quelques mois maintenant alors qu'ils avaient pris certaines habitudes, cela n'a pas spécialement choqué la brune. Car dans le fond, elle sait qu'il a sa vie, qu'il est devenu papa et puis elle n'est pas toute blanche dans cette histoire vu qu'elle n'a pas plus fait que lui pour le voir, occupée de son côté. Mais c'était sans savoir par quoi il est passé et même à l'heure actuelle, elle ne le sait toujours pas. Donc c'est avec une grand sourire qu'elle se rend dans ce café, leur café dans un certain sens, contente de pouvoir passer du temps avec lui et ayant hâte qu'ils parlent de tout et de rien comme ils l'ont fait tellement de fois. Déjà arrivé au café, elle est installée quand elle le voit entrer avec la double poussette ce qui lui évoque un tendre sourire. Être papa a l'air de bien lui aller au teint. Matt s'empresse de vite s'emparer d'un des jumeaux tandis que Bailey arrive et s'installe enfin à son tour, chose non aisée avec un tel engin. De suite, la conversation s'entame par des banalités d'usage comme la plupart des gens à vrai dire.  « Ca va bien, bien occupé comme tu peux le voir. » Et elle le croit sur parole. Déjà un enfant, ce n'est pas facile mais deux alors ... Et puis, elle l'a bien vu avec Adam quoiqu'elle n'a pas connu ses enfants bébés donc c'est encore autre chose. «  Dis toi que tu fais le plus beau métier du monde » Dit-elle avec un sourire pour ensuite observer le petit Bowie. « C'est déjà un charmeur comme tu peux le voir. » Un petit rire sort d'entre ses lèvres.  «  Ha j'avoue que je suis déjà sous le charme ! Je l'étais déjà en photo mais là il m'a eue le petit chenapan » Dit-elle pour ensuite reposer son regard sur Bailey. « Je suis désolé d'avoir tant de fois repoussé, mais ça n'a pas été de tout repos ces derniers mois... » Elle hoche la tête comprenant tout à fait mais bizarrement quelque chose la pousse à en savoir plus. « Je m'en doute bien mais tu n'étais pas seul, Jill était là non ? » Demande-t-elle simplement sans se douter qu'elle vient de pointer un sujet sensible. « Mais toi alors, qu'est-ce que tu deviens? Tout va bien pour toi? » Pour une fois, elle allait pouvoir dire que oui et ça lui faisait un bien fou. « Toujours le même boulot, le même caractère, la guerre avec mon frère Mason mais j'ai rencontré quelqu'un par contre » Avoue-t-elle avec un sourire en coin alors qu'elle interpelle un des serveurs libres pour qu'ils puissent commander. «  Un moka crème svp et toi, tu prends quoi ? » Demande-t-elle à Bailey comptant bien offrir les premières boissons de l'après-midi.

Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans - (23.08.1991)
SURNOM : Archie, pour la frime.
STATUT : Célibataire, bien trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour son portefeuille.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : sur le canapé de Swann au 400 Carmody Road, il jure que c'est le temps d'une semaine.
friendship runs on coffee (dylane #2) 5238aced1b6855c2f2c856e93c945a6d205748c3
POSTS : 2624 POINTS : 105

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : it's coming
RPs EN COURS : (06)murphy #1maisie #1martin #1seth #2swann #2nora #1

friendship runs on coffee (dylane #2) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

friendship runs on coffee (dylane #2) Lorde-sleepy
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space and i know i'll lose control of the things that i say. i was lookin' for a way out, now i can't escape. nothin' happens after two, it's true. my bad habits lead to you.

friendship runs on coffee (dylane #2) Saoirse-ronan-dance
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces


RPs TERMINÉS : swann #1
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) jessalyn - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest - (gif) cheekeyfire
DC : Cian, Shiloh, Loan & Wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyDim 10 Jan 2021 - 22:58


On s’impose en moins de cinq minutes lorsque l’on débarque dans un café avec une poussette double et deux bébés de cinq mois. Les têtes se tournent toujours autant sur mon passage et encore plus lorsque le patron du dit café vient voler un des bébés avec une voix suraiguë et des grimaces sortie de nulle part. Je me pense gaga parfois, mais je crois que Matt gagne la médaille par mille. Cela me laisse l’occasion d’aller à la rencontre de mon amie avec plus qu’une seule terreur à gérer. Cela fait bien longtemps que je n’avais pas retrouvé Dylane et je veux pouvoir lui donner toute mon attention – plus que possible en tout cas. « Dis-toi que tu fais le plus beau métier du monde. » Je hoche la tête avant de m’asseoir et d’installer Bowie sur mes cuisses pour qu’il puisse voir tout ce qui se passe autour de lui et surtout pour qu’il fasse tous ses sourires à Dylane. C’est un vrai petit charmeur mon fils, il a le sourire parfait en coin et la même fossette que sa mère sur la joue droite. « Ha j'avoue que je suis déjà sous le charme ! Je l'étais déjà en photo, mais là il m'a eue le petit chenapan. » Il lâche un petit cri de joie mon bébé et cela me fait éclater de rire. « Et comme tu peux le voir, il est assez en forme. » Ils le sont tous les deux depuis ce matin et je dois dire que parfois, c’est fatiguant, mais c’est la vie de papa et je ne vais pas le cacher j’adore ça. Malgré les débuts difficiles, malgré le fait que notre famille soit encore si fragile. « Je m'en doute bien mais tu n'étais pas seul, Jill était là non ? » La question me met mal à l’aise, je profite que Bowie cherche à enlever sa chaussette pour ne pas croiser le regard de la jeune femme trop longtemps. « Ce… C’était pas tout rose au départ. » que j’avoue alors doucement. « On… On s’est séparé. » Parce que c’est la réalité et parce qu’on a juré que personne n’avait besoin de savoir le reste pour le moment. « Mais ça va un peu mieux. On se voit pour les enfants. » Nos bébés qui n’ont jamais rien demander et qui nous ont bien trop entendu hurler depuis leur naissance. On prend un nouveau chemin petit à petit et c’est déjà bien assez.

« Toujours le même boulot, le même caractère, la guerre avec mon frère Mason mais j'ai rencontré quelqu'un par contre. » « Oh vraiment ? » Je souris à la jeune femme, soudainement bien plus curieux. « Va falloir m’en dire plus. » Oh on va sûrement passer un long moment dans ce coin du café, jusqu’à ce que je sache un peu plus de tout cela. Il faudra qu’elle me parle de son frère aussi, mais je ne veux pas la presser de question. Deklan s’approche de nous et je souris au jeune homme. « Un moka crème svp et toi, tu prends quoi ? » « Je vais prendre un café. » Pas besoin d’en dire plus, il connaît ma commande par cœur. « Et tu diras à Matt de pas secouer ma fille comme ça, elle vient de manger. » Il va vite le regretter le tonton sinon. Je lève les yeux au ciel, mais me concentre à nouveau sur la jeune femme assise en face de moi. « Je t’oublie pas tu sais, je veux tout savoir. » que je plaisante à nouveau.


friendship runs on coffee (dylane #2) 62tJq9b
friendship runs on coffee (dylane #2) U0la2WN
friendship runs on coffee (dylane #2) KPZB94a

friendship runs on coffee (dylane #2) 1484806105:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyLun 18 Jan 2021 - 0:05


Les jumeaux de Bailey, elle ne les avait encore vu qu'en photos et c'est une joie de pouvoir voir leurs frimousse si souriantes. Bien qu'elle n'ait pas beaucoup le temps de voir la fille de ce dernier tout de suite accaparée par son oncle. Mais le petit lui rend bien avec ses sourires charmeurs et Dylane ne tarit pas d'éloges sur ce petit bonhomme ce qui le fait réagir comme s'il comprenait déjà ce qu'elle dit. « Et comme tu peux le voir, il est assez en forme. » Un petit rire sort d'entre ses lèvres en le voyant faire. «  Je vois ça. Tu ne dois pas avoir le temps de souffler avec deux petits êtres pareils «  Dit-elle sans se douter que c'est bel et bien le cas. Enfin, un peu vu qu'elle a passé beaucoup de temps chez Adam par le passé mais c'est encore différent car les jumeaux de celui-ci n'étaient pas des bébés du tout. Sans le vouloir, la brune lâche une bombe en parlant de Jill, la femme de Bailey.  « Ce… C’était pas tout rose au départ. » De suite, elle le voit fuir son regard du mieux qu'il peut et profite d'une frasque de son fils pour baisser la tête. « Ho .. » Lance-t-elle étonnée par ces propos ne comprenant pas bien car la naissance aurait du les rapprocher non ?! A croire que ce n'est pas le cas pour eux et ça la rend triste pour Bailey car elle sait qu'il l'aime rien que par ce qu'il en a dit auparavant. Le jeune homme ne parle pas beaucoup de sa vie mais elle n'avait qu'à voir son sourire en parlant de Jill pour comprendre à quel point il l'aimait. « On… On s’est séparé. » Mal à l'aise d'avoir mis les pieds dans le plat, elle glisse une main dans ses cheveux. » Je suis désolée sincèrement » Que peut-elle bien dire de plus ?! Pas grand chose à part lui souhaiter que ça aille mieux. « Mais ça va un peu mieux. On se voit pour les enfants. »  Et ce qu'il dit ensuite la réconforte un peu. «  Je ne sais pas ce qu'il s'est passé et je ne me permettrais pas de te le demander mais je suis certaine que ça va s'arranger. «  Elle se pince les lèvres un moment. «  Je sais que tu l'aimes et vous avez deux enfants magnifiques. Elle a peut-être eu une dépression post-partum » Dit-elle vu son boulot et le fait qu'elle en ait déjà beaucoup entendu parler. » Et si tu veux en parler je suis là pour toi tu sais » Elle l'invite à se confier sans trop en faire non plus car elle ne veut pas s'immiscer là où elle n'a pas sa place.

« Oh vraiment ? » Un sourire en coin naît sur les lèvres de Dylane. Il est le premier à qui elle parle officiellement d'Elias. Bon Mia se doute bien qu'il y a quelque chose mais elle n'a encore rien avoué de concret. « Va falloir m’en dire plus. » Est ce qu'elle peut dire qu'ils sont ensemble ou pas ? Elle en a envie en tout cas car elle le ressent comme ça de son côté mais la peur de mettre des mots est encore présente, bien trop par moment. Le serveur arrive et cela l'aide à penser à ses mots ce qui n'est pas dérangeant en soi.« Je vais prendre un café. » Il repart donc et fait la commande pendant que Bailey parle de Matt qui va devoir changer de t-shirt s'il n'arrête pas dans les plus brefs délais. « Et tu diras à Matt de pas secouer ma fille comme ça, elle vient de manger. »  Dylane ne peut réprimer un petit rire à tout cela imaginant tellement la scène. « Je t’oublie pas tu sais, je veux tout savoir. » Et ça, elle n'en doutait pas. «  Et bien, il est flic et a un caractère de merde. Au départ, on s'entendait pas enfin je sais pas expliquer. Il m'attirait autant que je voulais le fuir et pourtant maintenant, je pourrais plus faire sans lui » Lance-t-elle s'étonnant elle-même de ses propos.

Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans - (23.08.1991)
SURNOM : Archie, pour la frime.
STATUT : Célibataire, bien trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour son portefeuille.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : sur le canapé de Swann au 400 Carmody Road, il jure que c'est le temps d'une semaine.
friendship runs on coffee (dylane #2) 5238aced1b6855c2f2c856e93c945a6d205748c3
POSTS : 2624 POINTS : 105

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : it's coming
RPs EN COURS : (06)murphy #1maisie #1martin #1seth #2swann #2nora #1

friendship runs on coffee (dylane #2) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

friendship runs on coffee (dylane #2) Lorde-sleepy
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space and i know i'll lose control of the things that i say. i was lookin' for a way out, now i can't escape. nothin' happens after two, it's true. my bad habits lead to you.

friendship runs on coffee (dylane #2) Saoirse-ronan-dance
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces


RPs TERMINÉS : swann #1
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) jessalyn - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest - (gif) cheekeyfire
DC : Cian, Shiloh, Loan & Wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyMar 2 Mar 2021 - 2:13


C'est prendre une bouffée d'air frais que de se retrouver à l'extérieur de la maison avec les jumeaux. Ils semblent de bonne humeur tous les deux et m'asseoir face à mon amie me donne envie de positiver. Il faut croire que tout ce que l'on raconte est vrai, les premiers mois sont parfois particulièrement difficiles, mais cela finit par s'arranger avec le temps. « Je vois ça. Tu ne dois pas avoir le temps de souffler avec deux petits êtres pareils. » Un rire m'échappe alors que mon regard se perd sur mes enfants, ceux qui sont devenus les deux personnes les plus importantes dans ma vie. « C'est sportif, c'est certain et encore, pour le moment ils ne savent pas se déplacer. » Ce sera l'enfer dès que l'un d'entre eux aura compris le système pour avancer d'une manière ou d'une autre. Je me doute que Tracy sera la première à se lancer dans l'aventure, elle qui semble déjà bien plus téméraire que son frère. Elle, qui rit aux éclats dans les bras de Matt un peu plus loin, alors que l'on évoque le sujet de ma relation avec Jill. Ce n'est jamais simple d'avouer que les choses se sont mal passées. Ce n'est jamais bien perçu par la société d'admettre qu'une mère peut avoir des difficultés avec ses enfants, que la naissance n'est pas toujours un pur moment de bonheur. Pourtant, elle semble comprendre Dylane même si ses mots sont un peu maladroits. « Je ne sais pas ce qu'il s'est passé et je ne me permettrais pas de te le demander, mais je suis certaine que ça va s'arranger. Je sais que tu l'aimes et vous avez deux enfants magnifiques. Elle a peut-être eu une dépression post-partum. » Par politesse, je lui offre un sourire de circonstances quand clairement, je ne souhaite pas m'étaler sur l'état de santé mentale de ma femme. « C'est plus compliqué que ça, mais on avance à notre rythme. » Jill me tuerait si j'osais en dire plus et jamais je n'oserais partager ce genre de secret avec Dylane. J'ai confiance en la jeune femme, mais ce sont des histoires qui ne se partage pas réellement. Personne n'a besoin de savoir que l'on se donne une dernière chance, personne ne se doute que l'on essaye malgré tout, mais que l'on a besoin de le garder pour nous, encore un peu.

Heureusement, la conversation dérive assez rapidement sur le quotidien de la jeune femme assise en face de moi. Elle a bien grandi Dylane, beaucoup évolué surtout. Elle n'est plus la brunette que j'avais ramassée à la petite cuillère le jour de l'accident de son frère. Ses fragilités perdurent, mais elle a su en tirer une force qui me laisse bien souvent admiratif et c'est tout naturellement que je veux entendre ce qu'elle semble impatiente de me raconter. « Et bien, il est flic et a un caractère de merde. Au départ, on s'entendait pas enfin, je sais pas expliquer. Il m'attirait autant que je voulais le fuir et pourtant maintenant, je pourrais plus faire sans lui. » J'aurais pu m'inquiéter si dès ces premiers mots je n'avais pas décelé ce petit éclat dans ses prunelles. Elle semble amoureuse la jeune femme et cela me fait sourire. On oublie parfois, à quoi peut bien ressembler la folie des premiers jours. « Et il s'appelle comment ce flic ? » Autant continuer à faire le curieux, tant elle semble vouloir en parler et combien cela me permet de me changer les idées. « Tu as l'air vraiment heureuse Dylane. » et c'est plus qu'un plaisir d'assister à tout cela.


friendship runs on coffee (dylane #2) 62tJq9b
friendship runs on coffee (dylane #2) U0la2WN
friendship runs on coffee (dylane #2) KPZB94a

friendship runs on coffee (dylane #2) 1484806105:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyMar 9 Mar 2021 - 5:08


Avoir des enfants n'a encore jamais éffleuré l'esprit de Dylane, sûrement car elle n'en est pas encore à ce stade de sa vie. Ce n'est pas une question d'âge car certaines de ses connaissances sont déjà parents et d'autres pas du tout et sont pourtant beaucoup plus âgés. Maintenant, les enfants des autres, elle les adore et les gâteraient comme jamais. Les bons côtés sans avoir les mauvais en soi et ça lui convient très bien d'ailleurs et encore plus quand elle voit la fatigue sur la visage de son ami mais pas que ... Aussi des yeux pétillants d'amour dés qu'il pose les yeux sur ces deux petits êtres. « C'est sportif, c'est certain et encore, pour le moment ils ne savent pas se déplacer. »  Un rire s'échappe d'entre ses lèvres quand il fait mention de ça car les mois passent vite et ils marcheront tous les deux sûrement avant qu'il ait le temps de dire ouf. « Tu n'es pas sorti de l'auberge «  Qu'elle dit pour le taquiner sachant bien que ce n'est pas du tout un poids pour lui et que de les voir grandir et s'épanouir doit être un pure bonheur quand on est parent. «  Ho j'allais oublier » La brune sort de son sac un paquet qu'elle aurait presque oublié. «  Ce n'est pas grand chose mais ça me faisait plaisir » Un petit cadeau pour les enfants. Des tenues assorties mais de différentes couleurs en espérant que ça lui plaise et autant à la future maman. Un sujet qui est délicat pour le papa devant elle. Dylane a mis les pieds dans le plat sans le savoir et s'en veut un peu. Maladroitement, elle tente de s'en sortir en parlant de dépression post partum car c'est ce qu'on lui a appris dans ses cours d'ambulancière. Les bases rien de plus. « C'est plus compliqué que ça, mais on avance à notre rythme. » Elle n'insiste pas et hoche la tête en faisant un sourire compatissant à Bailey lui faisant comprendre que malgré le fait qu'ils ne se soient pas beaucoup vu ces derniers temps, elle serait là pour lui s'il a besoin que ce soit pour parler ou encore garder les enfants bien que la dessus, le tonton ne dirait pas non vu comment il s'est approprié la petite dés qu'il a franchi la porte des lieux.

Sans qu'elle ne s'en rende compte, Dylane parle d'Elias avec une facilité étonnante et pourtant ce n'est pas son genre. Peut-être qu'avec Bailey, c'est plus facile car il l'a connue dans le moment où elle a été la plus faible et que du coup, elle n'a pas besoin de porter de masque ou encore de se construire un mur avec lui. « Et il s'appelle comment ce flic ? » Autant elle ne le dirait pas aux autres que là encore, elle répond. «  Elias mais ça m'étonnerait que tu le connaisses » Dit-elle simplement bien qu'elle ne peut pas en être sûre. Brisbane a beau être une grande ville, des fois elle a l'impression que tout le monde est lié d'une façon ou d'une autre. « Tu as l'air vraiment heureuse Dylane. » Le mot heureuse ne fait pas réellement partie du vocabulaire de la demoiselle mais elle s'autorise pour une fois a accepté ce mot mais à certains conditions. «  Dans cet aspect de ma vie, pour le moment, on va dire que oui » Son regard se pose sur l'homme et elle hésite avant de parler mais tant pis, elle le fait tout de même. «  Tu te rappelles de l'accident ? Et bien en fait ce n'en était pas un ... «  Qu'elle avoue sans en dire plus ne sachant pas si elle peut le faire, si elle doit le faire. «  Enfin soit, et toi à part tes enfants, le boulot ça va ? » Demande-t-elle voulant sincèrement savoir si ça allait et n'osant plus trop aborder le sujet de sa vie privée pour ne pas encore faire d'erreurs et rendre ce moment gênant alors que de passer quelques heures avec lui est un réel régal surtout depuis tout ce temps.

Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans - (23.08.1991)
SURNOM : Archie, pour la frime.
STATUT : Célibataire, bien trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour son portefeuille.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : sur le canapé de Swann au 400 Carmody Road, il jure que c'est le temps d'une semaine.
friendship runs on coffee (dylane #2) 5238aced1b6855c2f2c856e93c945a6d205748c3
POSTS : 2624 POINTS : 105

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : it's coming
RPs EN COURS : (06)murphy #1maisie #1martin #1seth #2swann #2nora #1

friendship runs on coffee (dylane #2) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

friendship runs on coffee (dylane #2) Lorde-sleepy
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space and i know i'll lose control of the things that i say. i was lookin' for a way out, now i can't escape. nothin' happens after two, it's true. my bad habits lead to you.

friendship runs on coffee (dylane #2) Saoirse-ronan-dance
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces


RPs TERMINÉS : swann #1
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) jessalyn - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest - (gif) cheekeyfire
DC : Cian, Shiloh, Loan & Wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyLun 15 Mar 2021 - 0:19


« Tu n'es pas sorti de l'auberge. » Je lui lance un regard noir, complètement faux, en riant quelque peu. « Chuuuuuut malheureuse, ne leur donne pas des idées. » Oh, pour le moment, tout est simple, ils sont encore petits, ils ne courent pas dans tous les sens et je peux les surveiller aisément. Ce ne sera pas la même chose lorsqu’ils auront appris à marcher et que Bowie voudra aller voir ce qui se passe d’un côté et sa sœur à l’extrême opposé. Je préfère ne pas penser encore à tout cela pour le moment. Non vraiment, chaque chose en son temps. « Ho j'allais oublier. » Et avant que je n’aie le temps de comprendre quoique ce soit, la jeune femme se penche vers son sac pour ressortir un petit paquet cadeau. « Ce n'est pas grand-chose, mais ça me faisait plaisir. » « Il ne fallait pas Dylane. » Elle n’était clairement pas obligée et les deux petits ont déjà été énormément gâtés, mais c’est avec un grand sourire que j’ouvre le paquet offert par la jeune femme. J’y découvre deux petites tenues tout ce qu’il y a de plus adorable. « C’est parfait, vraiment merci ! » Je me note dans un coin de bien penser à lui envoyer une photo dès qu’ils seront habillés avec.

Lentement, la conversation s’oriente vers la vie privée de la jeune femme. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas pris le temps de prendre de ses nouvelles. Elle m’apprend avoir rencontrer quelqu’un et je suis presque étonner lorsqu’elle m’annonce sa profession. Non pas que je jugerais une personne sur cette simple donnée, mais après la mort de son frère elle n’avait pas été une très grande admiratrice des autorités. « Elias, mais ça m'étonnerait que tu le connaisses. » Je laisse échapper un rire rapidement imité par mon fils. « Effectivement, je ne connais pas tous les policiers de la ville. » D’un geste assuré, je viens remettre Bowie dans sa poussette afin de pouvoir boire mon café sans risquer qu’il ne s’amuse à mettre sa main dans le liquide brûlant. C’est déjà arriver, malheureusement. « Dans cet aspect de ma vie, pour le moment, on va dire que oui. » Je fronce les sourcils alors que j’ai le pressentiment que la jeune femme ne m’a pas encore tout dit. « Tu te rappelles de l'accident ? Et bien en fait ce n'en était pas un… » Un peu sonner par l’information, je n’ai pas le temps de réagir que déjà elle enchaîne. « Enfin sois, et toi à part tes enfants, le boulot ça va ? » « Attends Dylane. » Non pas que je ne veux pas parler de ma personne ou ne pas répondre à ses questions me concernant, mais elle ne peut pas lâcher une information aussi importante et passer à autre chose aussi rapidement. « Comment ça ce n’était pas un accident ? » J’étais là lorsque la voiture de son frère a fini dans le mur. Je me souviens encore de chaque détail de cette soirée. « Qu’est-ce qui a bien pu se passer ? » Et surtout qui avait pu faire ça ? Comment elle l’a su ? J’ai une centaine de questions qui me viennent en tête, mais préfère ne pas harceler la jeune femme immédiatement. Je pressens sa réticence et m’empresse de lui rappeler : « Tu peux tout me dire, tu sais, ça ne sortira pas d’ici. »


friendship runs on coffee (dylane #2) 62tJq9b
friendship runs on coffee (dylane #2) U0la2WN
friendship runs on coffee (dylane #2) KPZB94a

friendship runs on coffee (dylane #2) 1484806105:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyJeu 22 Avr 2021 - 23:26


« Chuuuuuut malheureuse, ne leur donne pas des idées. » La brune rit de suite et hausse les épaules en mode je n'ai rien fait. Mais c'est vrai que d'être parents ne doit pas être simple tous les jours. Un jour peut-être qu'elle saura ce que c'est mais actuellement ce n'est pas dans ses projets, déjà que de se mettre en couple ne l'était pas alors bon. En tout cas, ça lui fait plaisir de voir le sourire de Bailey et l'amour qu'il porte à ses enfants même si elle n'en attendait pas moins de sa part. D'ailleurs, elle se souvient enfin qu'elle avait amené un cadeau et lui offre.  « Il ne fallait pas Dylane. » Elle lui sourit simplement. «  Cela me faisait plaisir vraiment » C'est vrai et elle n'avait pas exagéré comme elle l'habitude de le faire dans les cadeaux. Après tout, elle a les moyens pourquoi s'en priver.   « C’est parfait, vraiment merci ! » «  De rien et ravie que ça te plaise » Dit-elle vu qu'elle avait demandé conseil à une vendeuse, faut dire qu'elle et les bébés ...

La conversation dévie et elle parle un peu d'Elias sans en dire trop quoique son prénom c'est déjà beaucoup mais elle l'a prédit, il ne le connaît pas et c'est sûrement mieux comme ça. Au pire, elle fera les présentations en temps voulu.  « Effectivement, je ne connais pas tous les policiers de la ville. » Elle l'observe remettre son fils dans la poussette avec un léger sourire qu'elle perd quand elle parler de l'accident. En temps normal, cette information, elle la garde pour elle tant qu'elle n'a pas tout réglé mais là, ça sort. D'ailleurs, elle le regrette de suite et tente de changer de sujet en parlant de Bailey. « Attends Dylane. »  (....) « Comment ça ce n’était pas un accident ? » Ses lèvres se pincent alors que son regard se pose dans son café. « Qu’est-ce qui a bien pu se passer ? » Elle le sait bien et surtout il était présent donc il ne la prendra pas pour une folle mais elle hésite ne voulant pas le mêler dans des histoires qui sont trop compliquées et dangereuses. « Tu peux tout me dire, tu sais, ça ne sortira pas d’ici. » Un léger soupir sort d'entre ses lèvres. «  Tu me connais, j'arrivais pas à ne pas aller au bout de la chose, je sentais que quelque chose clochait, du coup j'ai croisé un gars enfin croisé t'as compris quoi. » Car non elle n'a pas juste croisé Géo, elle a cherché à le faire. «  Il était présent ce soir là et ça en est sorti que la voiture de Tommy n'aurait pas du exploser, ce sont des mecs contre qui ils avaient gagné avant qui ont fait en sorte qu'elle prenne feu comme ça donc ça aurait pu arriver un autre soir, en fait un choc trop violent et la voiture brûlait. » Explosait même vu que c'est ce qu'il s'est passé. «  Du coup, je continue mes recherches car je veux savoir qui ils sont » Elle sait bien qu'il ne va pas aimer mais peu importe, elle continuera que ça plaise ou pas. «  Enfin voilà, désolée de t'ennuyer avec ça, on est pas venu pour parler de choses qui fachent donc passons à autre chose d'accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans - (23.08.1991)
SURNOM : Archie, pour la frime.
STATUT : Célibataire, bien trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour son portefeuille.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : sur le canapé de Swann au 400 Carmody Road, il jure que c'est le temps d'une semaine.
friendship runs on coffee (dylane #2) 5238aced1b6855c2f2c856e93c945a6d205748c3
POSTS : 2624 POINTS : 105

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : it's coming
RPs EN COURS : (06)murphy #1maisie #1martin #1seth #2swann #2nora #1

friendship runs on coffee (dylane #2) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

friendship runs on coffee (dylane #2) Lorde-sleepy
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space and i know i'll lose control of the things that i say. i was lookin' for a way out, now i can't escape. nothin' happens after two, it's true. my bad habits lead to you.

friendship runs on coffee (dylane #2) Saoirse-ronan-dance
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces


RPs TERMINÉS : swann #1
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) jessalyn - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest - (gif) cheekeyfire
DC : Cian, Shiloh, Loan & Wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyDim 6 Juin 2021 - 22:52


On ne peut pas dire que ma relation avec Dylane est tout ce qu'il y a de plus banale. Ce qui n'avait été qu'une rencontre de pur hasard, c'était transformer en une amitié pas comme les autres. Si cet accident n'avait pas eu lieu, jamais je n'aurais adressé la parole à la jeune femme. Comme souvent, j'aurais continué mon chemin, regard baissé sur le trottoir, à me faufiler entre les corps pour rejoindre ma destination le plus rapidement possible. Mais il y a eu cet accident, la voiture qui fonce contre le mur, l'explosion et puis les pleurs de Dylane. Je me souviens encore de cette soirée comme si c'était hier, chaque détail me semble plus net encore, malgré les années écoulées. On en a souvent parlé tous les deux, de l'accident, de l'implication de son frère dans ce genre de course illégales, de tout ce qui tournait autour de ce tragique événement. Pourtant, cela faisait bien longtemps que le sujet n'était plus tombé au sein de nos rencontres. Il m'avait semblé que Dylane avait fini par tourner la page. Elle avait énormément souffert de la perte de son aîné, mais les années avaient fini par faire leur travail sur son deuil. C'est ce que je pensais tout du moins, jusqu'à ce qu'elle évoque tout cela à nouveau. Je suis surpris de l'entendre dire que rien de tout cela n'était un accident. Je l'avais vu de mes propres yeux. 

Elle hésite, Dylane, son regard se fait fuyant alors qu'elle se met à observer chaque nouvelle nuance de sa tasse à café. Si habituellement, je ne suis pas du genre à insister lorsque je comprends qu'un sujet pourrait être évité, cette fois, je fais fis de tout bon sens. Elle ne m'a pas dit tout cela par hasard, elle devait bien se douter que je n'allais pas prendre l'information sans vouloir en savoir plus. Elle a délibérément voulu m'en parler. « Tu me connais, j'arrivais pas à ne pas aller au bout de la chose, je sentais que quelque chose clochait, du coup, j'ai croisé un gars enfin croisé t'as compris quoi. » Elle a fouiné dans le passé pour savoir. Soudainement, je me demande ce qu'elle a bien pu découvrir pour autant avoir peur de me le dire. Mon regard se pose sur Bowie qui gazouille, mais se reporte, bien rapidement, sur la brune qui semble enfin vouloir me confier ses découvertes. « Il était présent ce soir là et ça en est sorti que la voiture de Tommy n'aurait pas dû exploser, ce sont des mecs contre qui ils avaient gagné avant qui ont fait en sorte qu'elle prenne feu comme ça donc ça aurait pu arriver un autre soir, en fait un choc trop violent et la voiture brûlait. Du coup, je continue mes recherches car je veux savoir qui ils sont. » Je me souviens encore du bruit de l'impact, se mélange de ferrailles et de tôles qui s'éclatent contre la brique. Qu'importe le choc, la voiture aurait pris feu non ? Avec l'essence, l'huile et tout le reste. J'avoue être encore confus quant à sa volonté de fouiller encore plus loin. « Enfin voilà, désolée de t'ennuyer avec ça, on est pas venu pour parler de choses qui fâchent donc passons à autre chose d'accord ? » Et son envie bien trop fulgurante de vouloir changer de sujet finit par relever tous les signaux d'alerte. « Dans quoi tu t'es lancé Dylane ? » Est-ce pour cela qu'elle fréquente un policier depuis quelque temps ? Pour en apprendre plus, pour lui demander de venger son frère ? « Je comprends que tu veuilles savoir, mais qu'est-ce que ça changera ? » J'ai peur qu'elle s'engouffre dans un monde plus grand qu'elle, bien trop avide de vengeance. Son frère ne reviendra pas qu'importe les vérités qu'elle pourra déterrer. « Tu devrais faire attention à toi. »


friendship runs on coffee (dylane #2) 62tJq9b
friendship runs on coffee (dylane #2) U0la2WN
friendship runs on coffee (dylane #2) KPZB94a

friendship runs on coffee (dylane #2) 1484806105:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptyVen 25 Juin 2021 - 23:49


La culpabilité ronge la brune qui en vient encore à parler de Tommy et cet accident malgré les trois années qui se sont passées. En venant rejoindre Bailey, ce n'était pas son intention. Tout ce qu'elle souhaite, de base, était de passer un bon moment avec lui, de prendre de ses nouvelles surtout vu le temps qu'ils sont restés sans pouvoir boire un café. Maintenant, il est vrai qu'elle a plus de facilité à se confier à lui qu'à toutes les autres personnes de son entourage. Sûrement car il était présent et qu'il a tout vu. Ils ont un lien particulier depuis ce fameux soir et même si elle hait les circonstances, elle ne voudrait pas perdre Bailey, amicalement parlant. Malgré lui, il est devenu une personne importante dans sa vie. Même s'ils ne se voient pas souvent, ce n'est pas important. Il est pas nécessaire de voir une personne tous les jours pour qu'elle compte à part entière.

Voulant chasser ce sujet le plus vite possible, elle lui explique ce qu'elle a découvert en vitesse pour tenter qu'il ne pose pas de questions ou encore qu'il lui fasse la morale. Raté. Mais elle aurait du s'en douter venant de lui. « Dans quoi tu t'es lancé Dylane ? » Un haussement d'épaule en guise de réponse car elle n'en sait rien elle-même et ce n'est pas réellement ce qui la tracasse. « Je comprends que tu veuilles savoir, mais qu'est-ce que ça changera ? » Rien et elle le sait mais elle a ce besoin que la vérité éclate, que l'honneur de son frère soit sauver. » Je sais que cela ne le fera pas revenir mais il mérite au moins ça, la vérité » Dit-elle simplement ne perdant pas la face. Les larmes ont assez coulé dans le passé et elle arrive maintenant à contrôler cet aspect, du moins devant Bailey. «  Puis peut-être que Mason comprendra enfin que je n'y suis pour rien «  Ajoute-t-elle dans un murmure à peine audible. « Tu devrais faire attention à toi. » «  Je te promets que si cela devient trop dangereux, j'arrêterais » Une promesse en l'air bien entendu mais ça il ne le sait pas et c'est sans doute mieux comme ça. «  Autrement, tu as découvert des nouveaux talents ? «  Oui, elle change volontairement de conversation car il n'y a rien de plus à dire là dessus et quoique son ami puisse en penser, elle ferait ce qu'il lui chante. Son regard se porte sur le petit bout de Bailey et un tendre sourire se glisse sur ses lèvres. « On dirait qu'il y en a un qui s'endort » Dit-elle à voix basse de peur d'empêcher ce petit bonhomme d'arriver à sa sieste.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans - (23.08.1991)
SURNOM : Archie, pour la frime.
STATUT : Célibataire, bien trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour son portefeuille.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : sur le canapé de Swann au 400 Carmody Road, il jure que c'est le temps d'une semaine.
friendship runs on coffee (dylane #2) 5238aced1b6855c2f2c856e93c945a6d205748c3
POSTS : 2624 POINTS : 105

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : it's coming
RPs EN COURS : (06)murphy #1maisie #1martin #1seth #2swann #2nora #1

friendship runs on coffee (dylane #2) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

friendship runs on coffee (dylane #2) Lorde-sleepy
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space and i know i'll lose control of the things that i say. i was lookin' for a way out, now i can't escape. nothin' happens after two, it's true. my bad habits lead to you.

friendship runs on coffee (dylane #2) Saoirse-ronan-dance
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces


RPs TERMINÉS : swann #1
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) jessalyn - (ub) loonywaltz - (icons) pinterest - (gif) cheekeyfire
DC : Cian, Shiloh, Loan & Wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) EmptySam 31 Juil 2021 - 21:15


C’est que je ne devrais pas jouer au moralisateur avec la jeune femme. On ne se connaît, tout de même, pas assez pour que je puisse me permettre une telle intrusion dans sa vie privée. Ce sont ses envies et ses propres motivations qui l’ont entraîné sur ce chemin, je l’ai bien compris. Dès l’instant où a eu lieu cet accident, elle n’a eu que soif de vérité. Qui pourrait lui en vouloir quand tout s’est déroulé sous ses yeux impuissants. Dans un sens, je comprends la démarche, sans réellement validé la façon de faire. Quelque part, j’ai peur que Dylane se perde dans un chemin sinueux qui pourrait bien lui faire perdre pied. « Je sais que cela ne le fera pas revenir, mais il mérite au moins ça, la vérité. » Elle souligne en quelques mots ce que je pensais déjà. « Est-ce que ça te soulagera réellement ? De connaître la vérité ? » La question reste malgré tout légitime lorsque j’ose imaginer que rien ne pourra plus jamais changer. Elle aura tout de même une autre lumière sur la situation, probablement. « Puis peut-être que Mason comprendra enfin que je n'y suis pour rien. » La problématique qu’elle souffle timidement est bien plus difficile. Elle m’avait fait part des désaccords dans sa famille, des tensions qui émanait de cette soirée-là. Leur vie avait explosé sans prévenir et voilà des années que Dylane tente de recoller les morceaux. « J’espère que tu trouveras ce qui pourra tous vous apaiser. » dis-je doucement dans un léger sourire. « Je te promets que si cela devient trop dangereux, j'arrêterais. » Elle n’en fera rien, mais pour le bien commun, je hoche la tête sans faire de commentaire. C’est probablement bien mieux comme cela.

« Autrement, tu as découvert des nouveaux talents ? » Le changement de sujet est plus que volontaire et je l’accueille en douceur. « Pas tellement. » Il faut dire que je ne me suis plus vraiment replongé dans le travail depuis un certain temps. « On va dire que j’ai pris un léger congé paternité. » que j’indique en souriant quelque peu. Léger signifiant plusieurs mois dans un langage bien échauder de celui que je serre à mes associés. « On dirait qu'il y en a un qui s'endort » Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que j’observe mon fils qui semble vouloir démarrer sa sieste. En douceur, je viens le poser dans la poussette, que sa sœur vient tout juste de rejoindre.

On passera encore quelques minutes à discuter de tout et de rien avant de se séparer, se promettant encore une fois de ne plus laisser autant de temps s’écouler avant la prochaine fois.


friendship runs on coffee (dylane #2) 62tJq9b
friendship runs on coffee (dylane #2) U0la2WN
friendship runs on coffee (dylane #2) KPZB94a

friendship runs on coffee (dylane #2) 1484806105:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

friendship runs on coffee (dylane #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: friendship runs on coffee (dylane #2) friendship runs on coffee (dylane #2) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

friendship runs on coffee (dylane #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-