AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Pack : Manette Xbox sans fil Carbon Black + 3 Jeux ...
Voir le deal
69.99 €

 you're the origin of love (rowann #3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory Craine
Rory Craine
le faux-pas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans (28/06/91).
SURNOM : son nom est bien assez court comme ça.
STATUT : célibataire, sa vie sentimentale n'est jamais qu'une des nombreuses choses où rien ne va dans sa vie.
MÉTIER : acteur à la dérive, ou comment compromettre sa carrière en frappant le réalisateur de son prochain film. pas son idée la plus brillante.
LOGEMENT : #272 edward street, un loft sur spring hill.
you're the origin of love (rowann #3) FASAVhOE_o
POSTS : 2069 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né à Adelaïde, vit à Brisbane depuis ses douze ans ☆ a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du y renoncer après s'être blessé au genou ☆ la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien ☆ apparu aux castings de quelques séries et films ces dernières années ☆ aurait du incarner Clyde Barrow au cinéma, mais la production du film est en stand-by et lui dans le flou concernant sa carrière ☆ sujet à la dépression ☆ végétarien ☆ bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
you're the origin of love (rowann #3) 5ON3V6O
avoryeverything I went through you were standing there by my side. and now you gon' be with me for the last ride. so let the light guide your way, hold every memory as you go and every road you take will always lead you home.

you're the origin of love (rowann #3) RSfM1i5T_o
cringerwe've all been there before, searchin' for open doors, living on fading hope. we all got battle scars, demons and broken parts, trying our best to cope. so you should never worry. you can trust me, you're not on your own. if you leave it all behind this moment, I'll be by your side.

you're the origin of love (rowann #3) XcaZJI73_o
rowannso this is me swallowing my pride, standing in front of you saying I'm sorry for that night. and I go back to december all the time. it turns out freedom ain't nothing but missing you, wishing I'd realized what I had when you were mine. I'd go back to December, turn around and make it all right.

you're the origin of love (rowann #3) 3PdptgO9_o
rockyfamily is supposed to be our safe haven. very often, it's the place where we find the deepest heartache.

mayclément (fb)heathersohanpeter (fb)ava #2erinnickychloe (fb)swann #2penny #2le royaume enchantéswann #3 (fb)
RPs EN ATTENTE : alma ☆ maxence ☆ jessian #2 ☆ raphael ☆ marcus ☆ chary
RPs TERMINÉS : jessian #1penny #1lily #1

flashbacks : ava #1swann #1

rps abandonnés:
 

PSEUDO : nairobi, charlotte.
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar@ladyfame, userbar@loonywaltz.
DC : dimitri horowitz et james weatherton.
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t35324-dimitri-rory-james-go-where-the-stars-take-you https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

you're the origin of love (rowann #3) Empty
Message(#) Sujet: you're the origin of love (rowann #3) you're the origin of love (rowann #3) EmptySam 21 Nov - 21:48



 
You're the origin of love.

2018. La masterclass venait de s'achever. Tout autour de lui, les étudiants se dispersaient pour gagner l'extérieur de la salle. Certains s'arrêtaient à sa hauteur pour tenter de négocier une photo, aussitôt freinés dans leur élan par Michael, l'un des professeurs à qui Rory devait la plupart des conseils qu'il leur avait lui-même donné aujourd'hui. Ce studio, il n'y était plus retourné depuis la fin de ses cours, et pourtant par bien des aspects c'était comme si tout remontait à hier. Il se revoyait, assis dans l'un de ces fauteuils, happé par les discours qui se tenaient devant lui et plus que jamais convaincu de tenir la voie qui lui correspondait vraiment. Il avait vingt-ans la première fois qu'il avait mis un pied ici, et sept ans après Rory peinait encore à réaliser à quel point sa vie avait déjà changé. Grâce au studio, grâce à Donna, grâce à tous ceux qui à un moment ou à un autre avaient suffisamment cru en lui pour lui donner l'impulsion dont il avait besoin pour persévérer. Aujourd'hui, il avait plusieurs projets à la télévision et au cinéma à son actif, plusieurs tournages de prévus et de futures auditions à préparer. Sa vie était bien remplie, à tous les niveaux, et lui n'aurait pas pu être plus heureux de pouvoir afficher ce sourire fier face à ces jeunes à qui il n'avait jamais eu l'intention de mentir sur la dure réalité du métier, mais à qui il ne mentait pas quand il leur assurait que ça en avait profondément la peine. « Quand je pense qu'il y a quelques années, c'est toi qui étais à leur place. » Michael se posa à ses cotés, lui dont le regard bienveillant n'avait pas changé depuis la dernière fois. Il avait pris quelques rides, portait plus souvent ses lunettes, mais au fond il était toujours le même mentor qui l'avait toujours poussé à se dépasser. Sans lui, sans les autres, le Rory d'aujourd'hui n'en serait pas là. « Je suis toujours fier quand le talent d'un de mes anciens élèves est reconnu à sa juste valeur. » Son sourire s'étira, témoignant de sa reconnaissance et du fait que même des années plus tard, il était toujours aussi à l'aise entre ces murs. « Je vous dois tout, comptez sur moi pour ne jamais l'oublier. » Et il le savait, Michael, que Rory avait toujours une pensée pour le studio, qu'il faisait toujours en sorte de les tenir au courant de l'avancée de ses projets, allant parfois boire un café avec d'anciens camarades de promotion. Il n'oublierait jamais d'où il venait ni grâce à qui il en était là. « Ça m'a fait plaisir de passer un moment avec eux, il faudra remettre ça. » Parce qu'aussi étonnant que ce puisse être pour lui qui ne pensait pas avoir l'âme d'un pédagogue, il s'était pris au jeu. Aujourd'hui, on avait bu ses paroles, envié son parcours, et ça valait toutes les bonnes critiques du monde.

Rory avait fini par s'entretenir quelques minutes en tête-à-tête avec certains jeunes, puis il était naturellement reparti d'où il était venu. Cette journée, il l'avait organisée de façon à être certain de pouvoir faire tout ce qu'il avait prévu, et si le début de l'après-midi était dédiée à cette masterclass, les prochaines heures seraient entièrement consacrées à Swann. Swann, qu'il se languissait comme chaque fois de retrouver et qui plus que n'importe quoi d'autre lui donnait jour après jour envie de se dépasser. Parce que briller dans son regard à lui, c'était bien différent du reste. C'était ses sourires, ses baisers et ses encouragements qui donnaient aussi un sens à tout ça. Il était son socle, son tout et même si ça n'était pas tous les jours nécessairement parfait, c'était tout ce dont il avait besoin. Aujourd'hui, l'anglais entraînait l'équipe de juniors au terrain de football, une occasion trop belle de l'y rejoindre et de le regarder faire avec les mêmes yeux charmés et attendris que d'habitude. Ça lui faisait toujours quelque chose, de le voir avec ces enfants, parce qu'il pouvait lire dans le regard de l'anglais combien il prenait son rôle à cœur. En temps normal, fouler le sol d'un terrain aurait réveillé de vieilles blessures, mais lorsqu'il était question de Swann tout avait toujours un goût très différent. Tout à coup, rien ne comptait plus que de le voir s'épanouir et Rory lui était prêt à endosser son rôle de supporter – ou peu importe le rôle qu'il tiendrait aujourd'hui tant qu'il pouvait montrer à Swann que ce qui comptait pour lui, comptait pour tous les deux. Arrivant aux abords du terrain qu'il connaissait par cœur, Rory ne mit que quelques secondes à apercevoir Swann à l’œuvre avec sa jeune équipe. Mon dieu, faites qu'un jour il puisse se voir tel que moi je le vois, qu'il pensa en sentant un sourire tendre fleurir sur ses lèvres. Il pourrait rester des heures comme ça, en retrait à simplement observer sans rien dire, à penser à tout ce qu'il ferait s'il pouvait seulement lui tenir la main en public sans craindre d'attirer des regards qu'ils avaient toujours pris soin d'éviter. Il pourrait se contenter de penser aux moments d'intimité qu'ils retrouveraient dès ce soir, dans son appartement, lorsqu'il n'y aurait plus qu'eux. Il pourrait simplement attendre le moment où leurs regards se croiseraient, comme le jour où ses yeux avaient plongé dans les siens pour la première fois. Mais Rory ne voulait pas se contenter de le voir, c'est bien auprès de lui qu'il espérait passer les prochaines minutes. L'australien avança de quelques pas, ne rejoignant pas les tribunes comme n'importe quel autre spectateur mais s'approchant de la pelouse, les mains derrière le dos et le regard brillant d'une lueur amusée. « Besoin d'un assistant ? » Swann releva la tête et il sentit son sourire s'étirer un peu plus – jamais il n'avait autant réprimé son envie de l'embrasser, quand bien même ils n'étaient presque entourés que d'enfants. Il lui avait dit qu'il passerait, sûrement, cette semaine. Il avait juste fait un secret du fait que ce serait précisément aujourd'hui. Il ne voulait pas que l'anglais s'imagine qu'il mettait le reste entre parenthèses pour être ici, tout ce qu'il voulait c'était le voir faire ce qui lui faisait plaisir. Le fait que le football australien les rapproche comme tant d'autres choses, quand bien même lui n'avait plus joué depuis dix ans, ne rendait ça que plus précieux.



you're the origin of love (rowann #3) IUJCx06
you're the origin of love (rowann #3) 908854lgbt

you're the origin of love (rowann #3) FximBIO
you're the origin of love (rowann #3) R5x0JQM
Revenir en haut Aller en bas
Swann McGrath
Swann McGrath
le colosse d'argile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (20/01/1990)
STATUT : En couple avec Lucia, ils ont promis d'y aller doucement.
MÉTIER : Kinésithérapeute dans un cabinet géré avec Martin. Entraîne des petites têtes blondes sur le terrain sur son temps libre, quand il ne s'entraîne pas lui même.
LOGEMENT : 407 Doggett Street, Fortitude Valley. Lucia a un tiroir (une armoire, en fait) pour elle. Il a aussi les gamelles pour son chien. Ne manque que le chien.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 1254 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Fils d'un père qui ne l'a jamais reconnu ☼ Joueur de football australien ☼ Se blesse souvent ☼ Sûr de lui en apparence seulement ☼ Apprend à connaître sa famille un peu plus chaque jour ☼ Médiateur par excellence ☼ A fait une tentative de suicide à l'âge de 18 ans ☼ Poignets marqués par les cicatrices ☼ Passionné par son métier ☼ Ecoute beaucoup, se confie peu
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (09/05) : ariane #2rory #2chloe (fb 2018)lucia #10penny #2rory #3 (fb 2018)dbd crew ☾ alex (fb) ☾ maxence (fb fev. 2020)

you're the origin of love (rowann #3) Tumblr_ntwiy5RosV1rrzgs6o1_250
luwann ☾ You and I, we're really really not so innocent. Back seat, light off, window open, stereo on. Lyin' here together, stratchin' every second into more. Kiss me under the light of a thousand stars. If you say you'll be there tomorrow then I love tomorrow.


you're the origin of love (rowann #3) Ada08db0ee42aeec9c0f21a3e6e82d93158f1c0c
rowann ☾ I don't get waves of missing you anymore, they're more like tsunami tides in my eyes. If you want I'll take you in my arms and keep you sheltered from all that I've done wrong and I know you'll say that I'm the only one but I know God made another one of me to love you better than I ever will.

RPs EN ATTENTE : danika #2 ☾

you're the origin of love (rowann #3) 5b1efd26f4027ca2cdf308f16fccbfd6
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens

Swann parle en mediumpurple.
PSEUDO : Kaelice
AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : hungry (avatar) + Joseph (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Ichabod
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

you're the origin of love (rowann #3) Empty
Message(#) Sujet: Re: you're the origin of love (rowann #3) you're the origin of love (rowann #3) EmptySam 21 Nov - 23:43



Les cours dispensées dans l’après midi sont toujours ceux qui demandent le plus d’énergie et pour cause : les enfants n’ont jamais été informés qu’ils doivent à un moment ou à un autre réduire le rythme. La seconde cause à cela est le précieux goûter octroyé à toutes les filles du groupe de football australien, à base de sucre, de sucre et encore du sucre, histoire de s’assurer qu’elles soient incapables de rester en place plus de deux minutes. Dans ce rôle là, tous les parents excellent, à n’en pas douter. L’hyperactivité générale est loin de mettre à mal la motivation de l’anglais et bien au contraire, il redouble d’idées pour occuper les têtes blondes - sans qu’elles se tapent les unes sur les autres. Leur échauffement se fait sous forme de jeux et ce n’est qu’après les avoir épuisées pendant de longues minutes qu’elles obtiennent le droit de faire un match final entre elles, sous l’oeil fier et brillant de beaucoup de leurs parents qui ont pris pour habitude de venir les voir un peu avant la fin du cours.

Ils n’en sont pas là pour le moment encore et chacune vient saluer Swann qui prend des nouvelles des mamies, chiens et chats et autres notes obtenues à l’école. Il en sait sûrement plus à leur propos qu’il n’en sait sur ses amis. Les enfants ont une capacité à s’ouvrir qu’il continue de trouver admirable. Il les entraîne avant qu’elles n’atteignent l’âge de se refermer sur leur coquille et il trouve ça tant mieux : ce n’est pas un âge qu’il a envie de revivre sous cette forme là, avec ce point de vue là. D’un côté les plus jeunes commencent à s’amuser avec un ballon et de l’autre il rassure les parents toujours trop anxieux d’un rien - bien sûr, ce ne sont pas ces mêmes mots là qu’il leur réserve. Beaucoup pensaient que ce n’est qu’une occupation comme une autre mais pour lui tout est différent et il prend son rôle de coach autant à cœur que son métier. Une fois toutes les joueuses arrivées (et il doit s’y reprendre à trois fois pour les compter puisque, comme prévu, elles ont bien du mal à rester en place), il tape dans ses mains pour leur annoncer le début officiel de la séance et la fin de leurs bavardages en tout genre. “Tu feras un tour de plus à chaque fois que tu râleras, Emmy.” Il prévient face à la petite brune ayant déjà la bouche grande ouverte pour contester l’ordre des deux tours de terrain à faire en courant. Son regard abaissé sur le sien, il continue de garder ses yeux dans les siens jusqu’à ce qu’elle finisse par céder dans la plus longue et théâtrale expiration qui soit. Il fait un pas en arrière pour sortir du terrain et ne pas les gêner - parce que oui, il a beau être immense, elles trouvent toujours le moyen de lui foncer dessus - et garde seulement un œil sur elles pour s’assurer que tout se passe bien. Au bout de quelques minutes et un seul tour de terrain à peine, le premier drame est à déplorer lorsque l’une d’entre elles les yeux pleins de larmes et une couette de perdue. Qui dit après midi dit aussi fatigue accumulée de la journée et des Junior à cran qui, parfois, se mettent dans des états catastrophiques pour de simples problèmes du quotidien. Swann ne le leur dira jamais ainsi, pourtant, et c’est avec un sourire compatissant qu’il vient s’accroupir face à la jeune fille en question pour lui demander de sécher ses larmes en même temps qu’il lui refait sa couette.

Et il jure avoir été totalement dévoué à la tâche jusqu’à ce qu’il reconnaisse la silhouette de Rory avancer sur le terrain et que, de là, il soit incapable de retenir l’immense sourire sur ses lèvres allant de pair avec ses yeux brillants. Il se rapproche soudainement un peu plus de l’âge des filles, ayant tout d’un adolescent bien trop amoureux incapable de dévier le regard de l’acteur. « Besoin d'un assistant ? »Oui Swann il sait pas refaire ma couette et moi je veux une tresse en plus.” Il esquisse un rire franc après l’intervention de la plus jeune, elle qui ne se doute de rien et n’a pas moindrement froid aux yeux. C’est une raison parmi beaucoup pour laquelle il a choisi d’entraîner les plus jeunes et non pas les adolescents ou même les adultes débutants. Ce ne sont pas les tranches d’âge qui manquent ici, vu la popularité du sport en question. “Apparemment, oui. C’est de ton ressort ?” Des deux il est le seul à avoir une soeur (une sœur avec qui il a grandi, en tout cas) alors ses techniques de confection de tresses auront peut être plus de chance de plaire à l’intransigeante Daisy. Et pendant tout ce temps, ses yeux ne se sont pas décrochés des siens ni même le sourire de ses lèvres. Il a beau adorer son travail ici, il a seulement envie de retourner chez lui pour être seul avec et ne plus avoir à se restreindre de quoi que ce soit. “Merci d’être venu.” Est tout ce qu’il peut lui murmurer du bout des lèvres pour le moment, pourtant non moins sincère. Ses doigts lui font place sur la jeune tête blonde qui ne reconnaît apparemment pas les talents de coiffeur de l’anglais. “Tu voudras t’occuper de leur entraînement ?” Désormais assis sur le sol, il le laisse gérer comme s’il avait toujours été là, les filles n’étant pas le moins du monde impressionnées par une nouvelle présence sur le terrain. Swann à son tour se garde bien de faire preuve de la moindre marque d’affection à l’égard de l’australien, se contentant finalement d’oublier comment retirer son sourire de ses lèvres. “Et ta masterclass ? Ça s’est bien passé ?” Il imagine déjà Daisy lever les yeux au ciel, forcée à assister à une énième discussion entre adultes qu’elle va trouver ennuyante à mort.


you're the origin of love (rowann #3) Vx21
you're the origin of love (rowann #3) 8conP1m
you're the origin of love (rowann #3) FhycjZK
you're the origin of love (rowann #3) 8ToRipb
you're the origin of love (rowann #3) EeR0psT
you're the origin of love (rowann #3) RGKFamO
you're the origin of love (rowann #3) D5bNV5u5_o
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
le faux-pas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf ans (28/06/91).
SURNOM : son nom est bien assez court comme ça.
STATUT : célibataire, sa vie sentimentale n'est jamais qu'une des nombreuses choses où rien ne va dans sa vie.
MÉTIER : acteur à la dérive, ou comment compromettre sa carrière en frappant le réalisateur de son prochain film. pas son idée la plus brillante.
LOGEMENT : #272 edward street, un loft sur spring hill.
you're the origin of love (rowann #3) FASAVhOE_o
POSTS : 2069 POINTS : 130

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né à Adelaïde, vit à Brisbane depuis ses douze ans ☆ a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du y renoncer après s'être blessé au genou ☆ la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien ☆ apparu aux castings de quelques séries et films ces dernières années ☆ aurait du incarner Clyde Barrow au cinéma, mais la production du film est en stand-by et lui dans le flou concernant sa carrière ☆ sujet à la dépression ☆ végétarien ☆ bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
you're the origin of love (rowann #3) 5ON3V6O
avoryeverything I went through you were standing there by my side. and now you gon' be with me for the last ride. so let the light guide your way, hold every memory as you go and every road you take will always lead you home.

you're the origin of love (rowann #3) RSfM1i5T_o
cringerwe've all been there before, searchin' for open doors, living on fading hope. we all got battle scars, demons and broken parts, trying our best to cope. so you should never worry. you can trust me, you're not on your own. if you leave it all behind this moment, I'll be by your side.

you're the origin of love (rowann #3) XcaZJI73_o
rowannso this is me swallowing my pride, standing in front of you saying I'm sorry for that night. and I go back to december all the time. it turns out freedom ain't nothing but missing you, wishing I'd realized what I had when you were mine. I'd go back to December, turn around and make it all right.

you're the origin of love (rowann #3) 3PdptgO9_o
rockyfamily is supposed to be our safe haven. very often, it's the place where we find the deepest heartache.

mayclément (fb)heathersohanpeter (fb)ava #2erinnickychloe (fb)swann #2penny #2le royaume enchantéswann #3 (fb)
RPs EN ATTENTE : alma ☆ maxence ☆ jessian #2 ☆ raphael ☆ marcus ☆ chary
RPs TERMINÉS : jessian #1penny #1lily #1

flashbacks : ava #1swann #1

rps abandonnés:
 

PSEUDO : nairobi, charlotte.
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar@ladyfame, userbar@loonywaltz.
DC : dimitri horowitz et james weatherton.
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t35324-dimitri-rory-james-go-where-the-stars-take-you https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

you're the origin of love (rowann #3) Empty
Message(#) Sujet: Re: you're the origin of love (rowann #3) you're the origin of love (rowann #3) EmptySam 28 Nov - 21:18



 
You're the origin of love.

Il ressemblait sûrement au parfait cliché du petit-ami impatient de retrouver sa moitié, avec son pas pressé, ses bras se balançant le long de son corps à défaut de tenir en place et cet immense sourire accroché aux lèvres. Rory exultait, parce qu'une journée déjà nettement positive était sur le point de prendre une tournure encore plus agréable, et que rien n'aurait pu l'empêcher de passer les prochaines heures auprès de Swann. Il s'accoutumait au quotidien qu'il leur faille faire preuve de prudence et de retenue lorsqu'ils se retrouvaient en public et que le reste du monde n'était pas censé se douter des sentiments qui les unissaient, mais ça n'empêchait pas son regard de briller d'une lueur vive et amoureuse chaque fois qu'il le rejoignait. Le terrain avait beau être immense et les enfants nombreux, Rory lui ne voyait que Swann. Il ne voyait que ses boucles balayées par le vent, ses sourires trahissant la complicité de ses échanges avec ces petites têtes blondes que l'anglais regardait avec bienveillance. De jeunes recrues qui pour certaines voyaient déjà leurs pères et mères s'installer discrètement dans les tribunes. Et si Rory avait peut être l'air de l'un d'entre eux quand il rejoignait le terrain à toute hâte, c'est en réalité pour leur séduisant coach qu'il était là. Leurs regards se croisèrent et le rythme de ses battements de cœur lui sembla doubler de vitesse. Ils étaient certes supposés réprimer ce qu'ils ressentaient, son corps lui ne pouvait pas s'empêcher de délivrer certains signaux pour témoigner du bonheur qu'il éprouvait d'être ici. Il se proposa comme assistant mais très vite, c'est l'une des petites joueuses de l'équipe qui pesta pour attirer son attention. La scène tira à l'australien un rire attendri : ça n'était pas exactement le genre de coup de main qu'il proposait de donner, mais une urgence était une urgence. « C'est parce que Swann s’entraîne dur pour pouvoir être le meilleur des coachs, il a besoin d'un assistant pour s'occuper de vos tresses pendant que lui s'occupe de vous. » Un sourire d'une infinie tendresse au coin des lèvres, il croisa le regard de l'anglais et se retint d'ajouter qu'à son humble avis, il était non seulement le meilleur coach dont elles auraient pu rêver, mais aussi le petit-ami le plus attentionné qui soit. Et tant pis si son objectivité était mise en doute, il ne partagerait de toute façon jamais cette pensée à voix haute si ce n'est auprès du principal intéressé, qui se contenterait de secouer la tête pour cacher que ses joues s'étaient mises à rougir. C'était ce genre de réactions, et tant d'autres choses, qui renforçaient sa conviction qu'il n'aurait pas pu être plus chanceux que le jour où sa route avait croisé la sienne. « Tu sais, j'ai deux sœurs, dont une plus petite que moi. Les tresses, c'est mon domaine. » Il assura à la fillette, ponctuant ses paroles d'un clin d’œil. La fillette qui pour peu lui rappellerait Wendy lorsqu'elle avait dix ans de moins et n'était pas encore une adolescente – une presque adulte, en réalité, puisqu'elle avait eu dix-huit ans cette année. « Tout est sous contrôle. J'espère juste qu'elles voudront pas toutes la même. » Il défit la couette de la petite et sépara ses cheveux en trois mèches, retrouvant le regard de Swann avec malice. Ce ne serait ni dans son intérêt à lui ni dans celui de Swann, qui espérait sans doute terminer son entraînement et non voir ses recrues se succéder pour un atelier coiffure improvisé. « Ça me fait plaisir d'être là. » Il souffla avec plus de tendresse encore, ses yeux ancrés aux siens comme si le reste du monde n'importait subitement plus.

Rory tâcha de se reconcentrer sur le moment présent, ne serait-ce que pour ne pas en oublier la tresse qu'il était entrain de réaliser, mais son cœur et chacune de ses pensées n'étaient déjà plus tournées que vers la promesse d'une soirée seul avec Swann. C'était toujours les moments qu'il attendait avec le plus d'impatience, ceux où ils n'auraient plus à faire attention à rien. Juste à profiter l'un de l'autre jusqu'au lendemain matin, protégés du monde extérieur dans un cocon qui n'attendait qu'eux. C'était génial et infiniment précieux, de voir son petit-ami à l’œuvre avec ces enfants, mais égoïstement il chérirait plus encore l'instant où il n'y aurait plus que lui pour accaparer son attention et profiter de sa tendresse. La suite le valut d'afficher une expression à demi-surprise, tandis qu'il s'assura auprès de la petite fille qu'il ne lui tirait pas trop les cheveux. « Oh, moi ? Bien sûr, oui, je peux m'en occuper sans problème. » L'idée répandit en lui un léger sentiment de panique, mais juste parce qu'il n'avait pas réellement joué lui-même depuis sa blessure au genou et n'avait pas plus d'occasions d’entraîner d'autres personnes que lui. Pourtant, la confiance que Swann plaçait en lui rien qu'à travers ces quelques mots signifiait beaucoup – elle signifiait tout, en réalité. « Si t'as pas peur d'hériter du rôle de coiffeur attitré pendant ce temps. » Il songea, dans un rire. Dans l'hypothèse où une autre de ses recrues ressentirait l'envie d'arborer une tresse et ne soit pas prête à attendre la fin de l’entraînement. Il lui sourit à nouveau, avec douceur, sachant bien qu'il avait toujours cru en lui plus que n'importe qui d'autre, et pas seulement quand un tournage le plongeait dans un état de stress tel qu'il se sentait tout à coup incapable d'assurer. Swann n'avait parfois qu'à plonger son regard dans le sien pour que Rory y lise instantanément tout ce qui était susceptible de l'apaiser. Comme à cet instant, où il prenait la peine de lui demander comment s'était passée sa masterclass, n'ignorant rien de la pression qu'il s'était mise avant d'y aller et ce que ça représentait pour lui, de conseiller des étudiants pour certains à peine plus jeunes que lui mais qui pour la première fois lui donnaient vraiment l'impression d'être cet exemple à suivre qu'il n'avait jamais vraiment aspiré à être mais qui était loin d'être une position qu'il irait refuser. Il avait expérimenté tout l'inverse quand il avait du arrêter le football et que plus personne ne voyait le moindre intérêt à continuer d'être amical avec lui – c'était bien plus simple de l'être quand il était encore l'une des figures populaires de son lycée – et c'était agréable aujourd'hui d'être perçu comme quelqu'un à qui on voudrait ressembler. « Très bien, oui. Ça m'a fait plaisir de revoir certains de mes anciens profs et de voir toute cette envie dans le regard de ces jeunes. » Une envie qui brillait au fond du sien lorsqu'il était à leur place. « Je crois qu'ils surestiment un peu l'importance de ma réussite, mais je peux pas leur en vouloir. Moi aussi quand j'étais à leur place, j'étais impressionné chaque fois que quelqu'un d'ici faisait parler de lui hors des frontières de l'état. » Ça lui tira un rire, parce qu'il avait été le premier à prendre ses aînés pour modèles et qu'il avait bien souvent lui-même assisté à l'une de ces masterclass en jurant que ça n'avait alors aucune importance d'arriver en retard pour son service dans le bar où il travaillait. « Tu pourras venir un jour, si tu veux. Ils laissent parfois entrer des personnes extérieures et si je leur dis qu'on se connaît, ça posera aucun souci. » Ses lèvres se parèrent d'un sourire dont seul Swann comprendrait ici le sens, et combien il se faisait l'écho de ses sentiments pour lui. « Mais je t'oblige à rien, je comprendrais que ce soit pas très intéressant d'entendre parler d'acting pendant une heure. » Il comprenait à tel point que son sourire ne fana pas, ses mains s'attelant à terminer la tresse sans plus chercher à lui laisser penser que ça lui ferait plaisir. C'était le cas, mais il n'avait pas à se sentir obligé de quoi que ce soit, il en faisait bien assez comme ça pour lui et il le savait. La fillette, elle, ne devait comprendre que la moitié de cet échange, quand Rory ne pouvait pas faire passer ses paroles pour autre chose qu'une proposition amicale. Elles étaient tout l'inverse, pourtant, et tout ce qui importait à ses yeux était de passer du temps avec Swann, peu importe où.



you're the origin of love (rowann #3) IUJCx06
you're the origin of love (rowann #3) 908854lgbt

you're the origin of love (rowann #3) FximBIO
you're the origin of love (rowann #3) R5x0JQM
Revenir en haut Aller en bas
Swann McGrath
Swann McGrath
le colosse d'argile
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (20/01/1990)
STATUT : En couple avec Lucia, ils ont promis d'y aller doucement.
MÉTIER : Kinésithérapeute dans un cabinet géré avec Martin. Entraîne des petites têtes blondes sur le terrain sur son temps libre, quand il ne s'entraîne pas lui même.
LOGEMENT : 407 Doggett Street, Fortitude Valley. Lucia a un tiroir (une armoire, en fait) pour elle. Il a aussi les gamelles pour son chien. Ne manque que le chien.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 1254 POINTS : 110

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Fils d'un père qui ne l'a jamais reconnu ☼ Joueur de football australien ☼ Se blesse souvent ☼ Sûr de lui en apparence seulement ☼ Apprend à connaître sa famille un peu plus chaque jour ☼ Médiateur par excellence ☼ A fait une tentative de suicide à l'âge de 18 ans ☼ Poignets marqués par les cicatrices ☼ Passionné par son métier ☼ Ecoute beaucoup, se confie peu
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (09/05) : ariane #2rory #2chloe (fb 2018)lucia #10penny #2rory #3 (fb 2018)dbd crew ☾ alex (fb) ☾ maxence (fb fev. 2020)

you're the origin of love (rowann #3) Tumblr_ntwiy5RosV1rrzgs6o1_250
luwann ☾ You and I, we're really really not so innocent. Back seat, light off, window open, stereo on. Lyin' here together, stratchin' every second into more. Kiss me under the light of a thousand stars. If you say you'll be there tomorrow then I love tomorrow.


you're the origin of love (rowann #3) Ada08db0ee42aeec9c0f21a3e6e82d93158f1c0c
rowann ☾ I don't get waves of missing you anymore, they're more like tsunami tides in my eyes. If you want I'll take you in my arms and keep you sheltered from all that I've done wrong and I know you'll say that I'm the only one but I know God made another one of me to love you better than I ever will.

RPs EN ATTENTE : danika #2 ☾

you're the origin of love (rowann #3) 5b1efd26f4027ca2cdf308f16fccbfd6
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens

Swann parle en mediumpurple.
PSEUDO : Kaelice
AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : hungry (avatar) + Joseph (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Ichabod
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

you're the origin of love (rowann #3) Empty
Message(#) Sujet: Re: you're the origin of love (rowann #3) you're the origin of love (rowann #3) EmptyDim 29 Nov - 4:27



Swann l’observe parler à Emmy avec un éternel sourire au coin des lèvres alors qu’il ne cesse de se répéter qu’en plus d’être un bon frère il ferait sûrement un père excellent si l’envie lui venait. L’anglais garde un éternel sourire caché sous des lèvres pincées qu’il peine à cacher, devant souvent pencher sa tête pour que personne ne puisse en venir à aucune conclusion en les regardant. Si son attention reste éternellement tournée vers Rory et sa nouvelle présence à ses côtés, il vérifie pourtant constamment que tout se déroule bien avec les Juniors en train de s’entraîner seules. Leur petit jeu est souvent bien difficile à tenir mais en cet instant il se pense retourné à l’époque de l’université, obligé de cacher sa relation avec une fille parce qu’il s’était aussi perdu entre les draps de sa meilleure amie. Avec Rory l’envergure est toute autre et au milieu des adversités de la vie d’adulte se mêlent surtout de puissants sentiments amoureux. « Si t'as pas peur d'hériter du rôle de coiffeur attitré pendant ce temps. » D’un sourire en coin, il lui assure à son tour qu’il pense que le rôle de coiffeur est loin d’être le pire de ses cauchemars. Qui plus est, il pense réellement faire une bonne action en lui proposant d’entraîner les jeunes filles et il se dit que cela lui remémorera quelques bons souvenirs. En ce moment sa carrière décolle doucement et ils peuvent passer un peu plus de temps ensemble que d’usuelle, à tel point que l’anglais ne sait pas réellement où il a déposé ses clés pour la dernière fois. Puisque tout va bien, Swann essaye d’ajouter sa pierre à l’édifice, incapable d’arrêter de sourire comme un imbécile éperdument amoureux et incapable de le crier au monde.

En retour, il l’écoute avec attention lui faire le retour de sa masterclass alors qu’il se doutait déjà que tout s’était bien passé, à en juger par le sourire qu’il arborait déjà au moment de traverser le terrain. “A leur place aussi j’aurais été impressionné.” Il se contente de dire le minimum de ce qu’il pense, se sachant écouté par la jeune Emmy. Pourtant ses paroles lui viennent du fond du cœur et Rory le sait très bien, l’anglais n’ayant jamais été avare en compliments à son sujet - et il en a toujours pensé chaque mot. Puisque la jeune fille leur fait dos et que les parents sont au loin, le McGrath se permet de poser une main dans le dos de son petit-ami, par besoin autant que par habitude. Il se dit que personne ne les verra ; il se dit que personne n’en saura jamais rien. Et il se dit que pour lui, cela signifie beaucoup. Le simple fait de le toucher demande beaucoup d’efforts mais puisqu’il est le seul à avoir demandé à garder le secret de leur relation alors il en accepte les conséquences sans broncher. “Oui.” Il a à peine eu le temps de finir de formuler sa question que le voilà en train de répondre, sans même avoir eu le temps de réfléchir. Il n’en a pas besoin. Il veut venir et il veut l’écouter parler de sa passion. Il se fondra dans la masse, lui qui aura des étoiles plein les yeux parce que c’est son Rory et le reste de la classe qui en aura parce que c’est le Rory. Les raisons sont différentes, le résultat est le même. Presque. Aucun n’aurait intérêt à ressentir les mêmes sentiments. « Mais je t'oblige à rien, je comprendrais que ce soit pas très intéressant d'entendre parler d'acting pendant une heure. » En effet, le monde du cinéma n’est pas le sien et au fond il n’en comprend ni les tenants et encore moins les aboutissements, mais ce n’est pas même ce qui importe le plus. Il s’intéresse réellement à tout ce que fait Rory et son travail représente toute son existence, alors il ne voudrait rater ce genre d’occasion pour rien au monde, quitte à se plaindre de ses joues fatiguées de sourire au bout d’une heure à ne pas cesser de le faire. Il serait fier de le voir parler de sa passion devant une assemblée - déjà qu’il est constamment fier de lui. "C'est trop tard, maintenant que tu m'as invité le mal est fait." Peu importe tous les cons qu'il pourra trouver, l'anglais ne changera pas d'avis à propos de la prochaine masterclass.

Même si entraîner les têtes blondes est une des choses que Swann préfère dans la vie, force est de constater qu’à l’instant présent son esprit est ailleurs et son sourire n’a rien à voir avec les remarquables progrès de ses recrues depuis leur premier jour d’entraînement. Il leur a proposé de faire des matchs plutôt que des diverses entraînements comme ça elles sont heureuses de pouvoir jouer et lui l’est d’autant plus de pouvoir simplement rester aux côtés de Rory sur le côté du terrain, ses avant bras posés contre la barrière alors qu’il est assez près de lui pour pouvoir sentir son parfum. Il voudrait pouvoir prendre sa main dans la sienne et l’embrasser tout comme il voudrait pouvoir lui dire un millier de fois ô combien il l’aime. Pour l’heure encore, il demande à Emmy d’arrêter de bouder et à Anna de ne pas faire des croche-patte à toutes ses adversaires. Les suites de match sont pourtant mises à mal par la météo qui s’en mêle, laissant d’abord s’écouler quelques gouttes sans conséquences avant que Swann ne doive demander aux parents de déjà ramener les enfants chez eux et d’annuler la fin de l’heure de cours. Les filles auraient sans doute été bien heureuses de se tirer les cheveux dans la boue mais il doute que ce ne soit pas le cas de n’importe quelle autre personne ici présente. Ses propres cheveux sont gorgés d’eux et ceux de Rory tout autant, et pourtant il ne cesse de rigoler d’un rien alors qu’il s’assure en même temps que tous les parents ont bien pu récupérer leur bambin chéri. “Imagine la tête des parents d’Emmy quand ils vont devoir lui défaire sa tresse trempée sans qu’elle ne hurle de douleur.” Il se moque déjà, pressé de rentrer tant à cause de la météo que pour enfin se retrouver seul avec lui. Chacun est protégé sous sa veste qui sert désormais de parapluie de fortune ; et les yeux bleus de son petit-ami ne le sont que plus encore sous la pluie. Lorsque les rues menant à Spring Hill sont désertes, sa propre trajectoire dévie en sa direction de la sienne et ses lèvres se posent sur sa joue. Il ressemble à un adolescent dès qu’il en a l’occasion, sans même ne jamais chercher à l’autre. On dira que c’est plus fort que lui tout comme on ajoutera qu’il ne sait toujours pas se comporter lorsqu’on aime réellement une personne.

Il faudra que je repasse chez moi cette semaine. Pour arroser les plantes, avant qu'on me traite d'assassin.” La réponse est pathétique mais non moins réaliste. Il se dit qu'en le prévenant autant à l'avance, il va vraiment finir par le faire. La réalité dans tout ceci c'est qu'il n'est jamais certain de savoir quand est ce que Craine devra repartir et qu'il ne veut pas perdre la moindre seconde qu'ils peuvent passer ensemble. Une fois entrés dans le hall de l'hôtel, il enlève enfin la veste de dessus sa tête et passe une main trempée dans ses cheveux qui le sont tout autant d'en le but d'en faire retomber quelques gouttes. “Je me dis que si je t'en parler, je vais être obligé de le faire.” L'anglais précise sa pensée avec un sourire au coin des lèvres, appuyant sur le bouton de l'ascenseur par habitude, comme s'il était réellement chez lui. Bientôt, ils n'auront réellement plus aucun filtre.


you're the origin of love (rowann #3) Vx21
you're the origin of love (rowann #3) 8conP1m
you're the origin of love (rowann #3) FhycjZK
you're the origin of love (rowann #3) 8ToRipb
you're the origin of love (rowann #3) EeR0psT
you're the origin of love (rowann #3) RGKFamO
you're the origin of love (rowann #3) D5bNV5u5_o
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

you're the origin of love (rowann #3) Empty
Message(#) Sujet: Re: you're the origin of love (rowann #3) you're the origin of love (rowann #3) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

you're the origin of love (rowann #3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-