AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €

 and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40934 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyDim 22 Nov - 10:22



and maybe i don't quite know what to say but i'm here in your doorway

***

« Votre enfant a quel âge ? » Relevant la tête alors qu’il était plongé dans la contemplation de deux peluches, Ezra vint hausser un sourcil plutôt déstabilisé en direction de la vendeuse. Il ne comprenait pas réellement pourquoi elle venait lui poser cette question. « Mon fils a dix ans, il ne prend plus de… Oh, je vois. » Il vint avoir un petit rire et un petit sourire en coin. Il tenait des peluches d’enfants dans ses mains et la vendeuse avait supposé qu’il s’agissait du sien - il aurait aimé pouvoir choisir des peluches pour Noah, mais la réalité avait été toute autre. « C’est pas pour mon fils, c’est pour… mon neveu et ma nièce. » Ce n’était pas totalement vrai - voire même carrément faux car les enfants de Jill et Bailey n’avaient aucun sang commun avec lui -, mais c’était la façon la plus simple de décrire ce qu’ils représentaient à ses yeux. « Des jumeaux. Ils sont nés il y a quelques mois. » Un mince sourire se dessina sur les lèvres de la vendeuse. « J’ai exactement ce qu’il vous faut alors. »

Ce fut donc avec deux ours en peluche, l’un rose et l’autre bleu, qu’Ezra vint se pointer chez Jillian ce jour là. Des semaines qu’elle ne lui parlait plus et qu’elle évitait ses appels. Des semaines qu’elle le laissait dans le noir et qu’elle refusait de lui donner signe de vie. Il lui en voulait, en réalité, Ezra - mais il s’en voulait d’autant plus que la situation ait tourné vers une finalité de la sorte. Il avait fauté, il était bien au courant de tout ça sans soucis. Il ramassait les pots cassés pour les reconstruire, sans aucun soucis, et assumait les conséquences de ses actes. Cependant, Jill ne lui laissait même pas le temps de s’exprimer ou de s’expliquer auprès d’elle, préférait décréter qu’il ne valait plus la peine de faire partie du décor. Ca l’énervait, Ezra, déjà d’ordinaire lorsqu’elle faisait sa tête de cochon de la sorte. Ca l’énervait d’autant plus présentement car ils venaient à peine de renouer le lien qu’ils avaient pendant trop longtemps perdu. Il pensait que désormais, elle serait capable d’entendre ce qu’il avait à dire - et finalement, ils s’éteint retrouvés dans la même situation que dix ans plus tôt.

La chose que Jillian ne pouvait pas lui refuser, cependant, c’était de voir les jumeaux. Car si les deux jeunes gens ne s’étaient pas parlés depuis tout ce temps, c’était autant de jours qui s’étaient écoulés sans qu’Ezra ne puisse revoir les deux petites bouilles d’amour que la jeune femme avait mis au monde plus tôt dans l’année. Il avait donc décidé de prendre le taureau par les cornes et de se pointer directement chez la jeune femme - en espérant que les jumeaux soient avec elle à ce moment là. Inspirant longuement, il finit par devenir frapper trois coups secs sur le bois de la porte, attendant sagement que l’on vienne lui ouvrir. Au pire, il se ferait jeter. Ce n’était pas le scénario idéal ni celui qu’il attendait le plus, mais au moins il aurait tenté. Au mieux, elle voyait qu’il faisait des efforts et lui laissait assez de temps pour venir s’exprimer un peu plus librement que la dernière fois. Bonus: il pouvait vraiment voir les jumeaux, cette partie de la visite n’étant pas juste une excuse à ses yeux.



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyDim 22 Nov - 23:07


Jill est seule avec les jumeaux aujourd’hui, et, étonnement, elle n’est pas allée rejoindre Matt dans leur appartement. Lui aussi il doit travailler de temps en temps, et elle sait que Bailey rentre plus tôt du travail que Matt. Alors elle a décidé de rester dans cette maison qu’elle a abandonné il y a peu de temps. Elle s’occupe des jumeaux qui sont calmes, elle a même pu garder Tracy dans ses bras pendant de longues minutes. Elle a toujours du mal à créer un lien avec sa petite fille. Elle essaie, un peu plus tous les jours, mais la petite a bien trop de caractère. Elle pleure, elle hurle, elle sait faire comprendre quand quelque chose ne lui va pas. Elle ressemble beaucoup à Jill, et ça la terrifie bien plus que ce qu’elle ne voudrait l’admettre. Bailey sait qu’elle a du mal avec Tracy, mais ils y vont doucement, et elle avance à son rythme, comme ils l’ont promis.

Elle habille Tracy et nourrit Bowie. Elle garde le petit garçon dans ses bras et entend quelqu’un toquer à la porte. Elle ne sait pas qui ça peut bien être. Elle jette un coup d’oeil à son téléphone, mais elle n’a de nouvelles de personnes, même pas de la voisine. Après seulement quelques minutes elle ouvre la porte, et elle tombe sur Ezra. Ca, c’est une surprise, elle ne s’attendait réellement pas à le voir ici. Elle ouvre la bouche, comme si elle allait dire quelque chose, puis la referme et entre à nouveau dans la maison sans fermer la porte en voyant qu’il arrive avec des sacs.

Elle ne lui a pas donné de nouvelles depuis des semaines. Ils ont tous les deux perdu contact à partir du moment où le jeune homme a avoué à Jill qu’il avait été l’homme qui avait brisé Matt. Elle ne peut pas lui pardonner une telle chose, même après tous ses messages et ses appels qu’elle a soigneusement évité. “Qu’est ce que tu veux ?” S’il est là c’est pour une raison, et, étonnement, elle se sent prête à l’écouter un peu cette fois. Même si elle le déteste toujours autant, ça lui a brisé le coeur qu’ils brisent ce lien si important pour elle une nouvelle fois. Elle tient toujours Bowie dans ses bras et Tracy est dans son transat. “Si elle se met à hurler c’est que t’as mal choisi ton cadeau !”

Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40934 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyLun 23 Nov - 9:12



and maybe i don't quite know what to say but i'm here in your doorway

***

La surprise vint se lire dans les yeux de Jillian à peine avait-elle ouvert la porte. Il s’y attendait, à cette réaction, Ezra. Il espérait juste qu’elle suffirait pour ne pas que la jeune femme le jète comme une vieille chaussette en lui demandant de repasser plus tard - à un moment où elle ne serait pas présente à la maison, par exemple. Mais elle ne vint prononcer mot, sur l’instant, Jill. C’était toujours meilleur signe que si elle était venue lui hurler ses quatre vérités dessus. Finalement, elle vint tourner les talons pour entrer à l’intérieur de la maison, laissant dernière elle la porte ouverte. Un petit sourire vint se glisser alors sur les lèvres d’Ezra. Les jumeaux se devaient d’être présents également, pour qu’elle le laisse entrer après avoir vu les sacs qu’il tenait à la main. Alors, après avoir inspirer une longue bouffée d’air frais, Ezra vint entrer à la suite de la jeune femme.

« Qu’est ce que tu veux ? » Les banalités semblaient passer à la trappe, alors, pour aujourd’hui. « Je suis venu voir les jumeaux. » Et alors, il vint porter à hauteur de leurs regards les deux sacs qu’il tenait dans sa main. Il avait même fait l’effort de venir faire emballer les présents, comme s’il s’agissait de leur anniversaire ou d’un noël en avance. Leurs pas les menèrent dans le salon et Ezra ne put s’empêcher de venir jeter un coup d’oeil à la maison au fur et à mesure qu’ils avançaient à l’intérieur. Il ne se rappelait pas avoir mis une fois les pieds ici, et c’était pour dire que les liens de nouveau noués avec Jillian étaient encore frais et fragiles. « Si elle se met à hurler c’est que t’as mal choisi ton cadeau ! » Il eut un petit rire, avant de venir s’approcher de la petite qui le regardait avec des grands yeux étonnés dans son transat. « Je sais d’avance que ça va lui plaire. » Il vint défaire le noeud qui terminait l’emballage de l’ours en peluche, qu’il vint agiter devant les yeux de la petite fille. Cette dernière vint accorder un grand sourire au Beauregard, qui se trouvait agir comme un oncle gaga devant le petit être. « Elle m’a l’air de s’être calmée depuis la dernière fois. » Car il y avait fort à parier que s’il était venu quelques semaines plus  tôt, la petite serait venue se mettre à crier à peine aurait-il sorti le présent du sac. Tracy était un petit être plein de vie, même parfois trop plein de vie - de ce que lui disait Jillian.

Ezra vint d’ailleurs, finalement, se relever pour se tourner vers la jeune femme qui tenait toujours le petit garçon dans ses bras. « Comment ils vont, depuis le temps ? » Depuis le temps où il n’avait pas pu les voir car Jill refusait de venir répondre au moindre de ses messages, ayant décrété qu’il n’en valait plus la peine depuis qu’il lui avait avoué être celui avec qui Lily était venue tromper Matt. « Comment tu vas ? » Autant physiquement que mentalement, autant par rapport à sa situation familiale générale que par rapport à leur relation à eux. Il prenait toutes les réponses, Ezra, du moment qu’elle acceptait de lui parler.



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyJeu 26 Nov - 22:00


Elle ne s’attendait pas à avoir de la visite cette après-midi. Elle pensait rester seule avec ses deux enfants, et cette fois elle aurait accepté son destin. Elle commence à apprivoiser les bébés correctement, elle arrive même à s’en occuper près d’une heure alors qu’ils sont deux et qu’elle est seule. Mais aujourd’hui, c’est Ezra qui toque à la porte, et elle n’avait pas prévu de le revoir aussi tôt. Elle ne sait pas vraiment comment réagir, ne voulant pas faire de crise devant les jumeaux. Elle ne veut pas crier et leur faire peur, elle n’a pas le droit d’interdire à Ezra de les voir parce qu’il y a encore quelques semaines elle le considérait comme leur oncle. « Je suis venu voir les jumeaux. » Très bien, ce n’est donc pas pour elle qu’il est là selon ses dires. “Tracy est là.” Elle pointe le berceau, et si Tracy est allongée c’est bien Bowie qui se tient entre ses bras.

« Je sais d’avance que ça va lui plaire. » Elle le regarde faire en s’asseyant sur une chaise. Ses sourcils se froncent en apercevant la peluche, il n’a pas fait vraiment original mais la petite a l’air heureuse de voir le petit animal immobile, alors Jill se tait et garde sa remarque pour elle. “Je la mettrai dans leur lit quand j’irai les coucher” et ce n’est pas pour tout de suite. C’est bien pour ça qu’elle ne lui propose pas d’attendre pour les mettre lui même. « Elle m’a l’air de s’être calmée depuis la dernière fois. » “Elle va être bien moins calme si tu décides d’arrêter de faire bouger la peluche devant ses yeux.” Jill hoche la tête, elle espère que Tracy restera calme si elle a la petite peluche dans ses bras. « Comment ils vont, depuis le temps ? » Jill tourne la tête pour éviter les yeux d’Ezra le plus possible. “Ils commencent à faire leurs nuits, et Tracy est très bavarde” Même si ses conversations sont constituées principalement de areuh et de babillages incompréhensibles. Ca commence à la faire sourire la McGrath, c’est un bon signe pas vrai ? « Comment tu vas ? » “C’est pour ça que t’es venu ?” Elle lui en veut peut-être un peu moins. Et, de nouveau, elle ne criera pas sur lui. “Si t’étais là pour les jumeaux, tu peux leur donner leurs peluches et partir.” Elle est encore froide, très froide. Parce qu’elle a besoin de voir qu’elle est importante pour lui. Que c’est pour vraiment arranger les choses qu’il est venu taper à cette porte.

Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40934 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptySam 28 Nov - 10:58



and maybe i don't quite know what to say but i'm here in your doorway

***

« Tracy est là. » Au moins, c’était un début de quelque-chose et plutôt un bon début. Ezra avait eu le droit de la suivre à l’intérieur de la maison et désormais, elle venait lui indiquer où se trouvait sa fille, comme une autorisation dissimulée pour qu’Ezra puisse s’en approcher. A la base, l’idée était là qu’il avait émise en arrivant sur place était celle-ci, de venir prendre des nouvelles des jumeaux. Et il s’y tiendrait malgré tout - parce-qu’il était réellement heureux de pouvoir voir les petits. Mais il mentirait en disant qu’il n’était venu que pour ça.

Il commença cependant en venant offrir leurs deux peluches, l’une pour l’un et l’autre pour le deuxième, qu’il avait acheté plus tôt dans la journée. « Je la mettrai dans leur lit quand j’irai les coucher. » Un fin sourire se glissa sur les lèvres d’Ezra. « Merci. » Qui faisait également office d’un merci silencieux, qu’elle accepte l’idée qu’il puisse tenir à eux sans que leur relation à eux deux soit au beau fixe. Elle pourrait avoir fait un amalgame de tout ça, Jillian, et pourrait ne pas vouloir Ezra trainer autour de ses enfants. Mais encore une fois, elle lu montrait qu’elle avait grandi, qu’elle avait muri, et qu’elle savait faire la part es choses désormais. « Elle va être bien moins calme si tu décides d’arrêter de faire bouger la peluche devant ses yeux. » Le sourire d’Ezra vint s’agrandir un brin, alors qu’il continuait de venir agiter la peluche devant les yeux d’une Tracy très intéressée parce-qu’il se passait là. « Je vais continuer un peu, alors. » Quelques instants supplémentaires, le temps que le bébé vienne finalement lancer son regard vers un autre objet plus brillant et plus intéressant de la maison, alors Ezra vint se relever pour pouvoir venir faire face à Jill pour la suite de la discussion.

« Ils commencent à faire leurs nuits, et Tracy est très bavarde » Un sourire moqueur, cette fois-ci, s’étira sur ses lèvres. « Ca me rappelle quelqu’un tiens. » Et il aurait bien voulu laisser son regard dévier vers celui de la jeune femme en disant cela, mais elle évitait soigneusement que leurs yeux se croisent. Il ne vint pas insister de ce côté là, parce-que la question qu’il lui posa ensuite allait forcément venir attirer son attention davantage - et il y avait fort à parier qu’à un moment donné, elle ne saurait s’empêcher de le foudroyer du regard. « C’est pour ça que t’es venu ? » Il vint faire le tour de la table, pour venir s’asseoir en face de la jeune femme. « Si t’étais là pour les jumeaux, tu peux leur donner leurs peluches et partir. » Ses lèvres se pincèrent en une ligne fine. Il savait qu’il allait devoir ramer et ramper pour réussir à gagner de nouveau ne serait-ce qu’un brin d’amabilité et un semblant d’équité entre Jill et lui. Il l’avait su à la seconde où elle avait compris que c’était lui, l’autre homme. Ce n’était pas pour autant que ça ne lui faisait pas mal de la voir agir de la sorte envers lui.

« Je fais une pierre, deux coups. » Il vint soupirer, doucement. « Je savais que tu voudrais pas me parler et que tu me laisserais pas entrer ici pour autre chose que si je venais en paix voir tes enfants. » Son regard glissa de Bowie dans les bras de sa mère, à Tracy qui jouait désormais avec ses pieds. Et il était plus qu’heureux de les voir, Ezra, il n’y avait pas à se méprendre là-dessus. Les McGrath avaient été pendant longtemps une famille d’adoption pour lui et il désirait, en dépit de tous les événements arrivés au cours des dernières semaines et années, que cela ne change pas. « Et tu peux être fière d’eux, Jill, ce sont de beaux bébés. » Ce n’était pas la première fois qu’il venait lui indiquer ça, mais il n’était pas avatar de compliments lorsqu’il s’agissait d’enfants, Ezra. « Mais je suis venu pour voir les petits autant que la maman. » Et il vint poser son regard avec insistance sur la jeune femme.



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyDim 20 Déc - 23:45


Elle le déteste toujours, et pourtant, elle sait qu’elle ne veut plus l’imaginer hors de sa vie. Alors elle a ouvert la porte, et elle l’a laissé donner ses peluches aux jumeaux. Elle le laisse jouer avec Tracy et elle utilise toutes ses forces pour ne pas lui hurler dessus à nouveau. « Merci. » Elle hoche simplement la tête, tentant de l’ignorer au maximum. Il mérite d’être ignoré après avoir fait ce qu’il a fait à Matt. Elle pince les lèvres et s’occupe de Bowie. Elle le laisse jouer avec ses doigts et elle ne le quitte pas des yeux une seconde tout en continuant d’écouter et d’essayer de deviner ce qu’Ezra est en train de faire en face de sa fille. « Je vais continuer un peu, alors. » Elle s’autorise un coup d’oeil et se retient de rire en le voyant secouer la peluche devant les yeux de Tracy tout en ayant une moue idiote ancrée sur le visage. Il est gaga le jeune homme, et Jill sait qu’il est un oncle parfait pour les jumeaux. Parce que, même s’ils ne partagent aucun lien de sang, Ezra est un comme un frère pour elle.

« Ca me rappelle quelqu’un tiens. » Elle lève les yeux au ciel. “J’ai jamais autant parlé.” Elle déteste savoir que sa fille lui ressemble autant, parce qu’elle sait ce que la petite fille va devoir traverser tout au long de sa vie. Elle aurait voulu qu’elle soit son opposée, qu’elle soit parfaite et bien plus calme que Jill.

« Je fais une pierre, deux coups. » Elle sait très bien qu’il est là pour venir la voir, même si elle a toujours eu l’impression de passer au deuxième voir même au troisième plan pour Ezra. “Oh et tu viens pour moi alors un peu aussi ? Je vois pas bien pourquoi tu serais venu me voir.” Elle ne l’aide pas, elle veut qu’il galère et qu’il rame pour qu’elle accepte l’idée de lui pardonner. « Je savais que tu voudrais pas me parler et que tu me laisserais pas entrer ici pour autre chose que si je venais en paix voir tes enfants. » “Et tu les as vu, je dois te virer du coup ?” Elle reste plus ou moins sérieuse et complètement froide. Il faut qu’il fasse des efforts pour que Jill soit à nouveau la meilleure des amies qu’il aurait pu avoir. « Et tu peux être fière d’eux, Jill, ce sont de beaux bébés. » Ses yeux se fixent sur Bowie qui babille et regarde vers la peluche que Jill pose délicatement sur son ventre. “Ils grandissent vite.” Et elle essaie de rattraper une partie du temps qu’elle a perdu en voulant à tout prix les éviter. « Mais je suis venu pour voir les petits autant que la maman. » Elle sent son regard sur elle et elle sert les dents. “T’es venu avec quelle excuse ?” Parce qu’il a intérêt à en avoir travaillé des centaines.

Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40934 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyMar 12 Jan - 21:22




and maybe i don't quite know what to say but i'm here in your doorway

***

« J’ai jamais autant parlé. » Et si la situation n’avait pas été autant compliquée avec la jeune femme, et s’il ne se savait pas autant sur la sellette, il serait venu ouvertement rire de la réponse de Jillian. Comme si elle n’avait jamais été bavarde - ça aurait été aussi vrai que de dire que Matt et Ezra n’étaient pas en guerre froide malgré tout depuis des années; ça ne faisait aucun sens et il était persuadé qu’elle le savait, pourtant. « Il fallait trouver de bonnes idées pour réussir à en placer, quand je t’ai connu. » Et de temps en temps encore désormais - mais vraiment, ce n’était pas le moment ni la meilleure des idées de venir insister sur ce point là aujourd’hui.

« Oh et tu viens pour moi alors un peu aussi ? Je vois pas bien pourquoi tu serais venu me voir. » La peluche qu’il tenait dans la main et qui jusque maintenant s’agitait devant les yeux de la petite Tracy vint se stopper. Il retint un soupire, mais ne sut pas retenir de venir lever les yeux au ciel - elle ne pouvait pas le voir de toutes façons, étant de dos par rapport à elle, alors il en profitait. Elle jouait avec ses nerfs, elle le faisait exprès. Elle le savait, il le savait, mêmes les jumeaux pouvaient surement le sentir et pourtant, il ne pouvait se permettre de faire le moindre commentaire. Dans toute cette situation, il était le fautif et il comprenait qu’elle lui en veuille autant. Cependant, Ezra ne désirait pas laisser la situation dans un tel état, et voulait remettre les choses en place avec Jill. S’il y parvenait tant bien que mal avec Matt, il saurait le faire avec la jeune femme - il en était persuadé. « Et tu les as vu, je dois te virer du coup ? » « J’ai pas prévu de partir de suite, mais tu peux essayer. » Parce-qu’il comptait profiter plus qu’une poignée de minutes de la présence des enfants, et qu’il savait qu’il en faudrait au moins autant de temps pour que Jill daigne lui adresser autrement la parole qu’en lui lançant des attaques ouvertement de la sorte. Ou qu’elle daigne au moins poser son regard sur lui, ce serait déjà un début à tout ça.

Et pour ça, il devait lui dire qu’il était autant venu voir les enfants que la maman, car là était en réalité son intention première s’il était honnête avec tout le monde. « T’es venu avec quelle excuse ? » Son regard ne lâchait pas le visage de la jeune femme, en détaillant les traits tendus. Il savait, pour la connaitre depuis un sacré bon bout de temps désormais, que certains d’eux étaient tirés à cause de la fatigue que provoquait un nouveau-né - deux en l’occurence -, mais que les sourcils un brin de trop froncés étaient du à sa présence à lui chez la brune. « J’ai pas préparé d’excuse. » Il soupira, se relevant, parcourant quelques pas en direction de Jill avant de s’arrêter dans son élan. Elle serait capable de lui jeter la première chose qui lui venait sous la main à la figure, et ce n’était pas le but. « J’ai pas d’excuses, Jill. J’ai tenté d’en présenter à Matt, mais pour toi j’en ai pas. » Quitte à ce qu’elle le déteste, autant qu’il reste véritable dans son comportement et ses paroles - qu’importe ce qu’elle pouvait penser, il l’avait toujours été à ses côtés. « Si tu parlais d’une excuse pour pas que tu me mettes à la porte… » Il soupira une fois de plus. « J’en ai pas non plus. J’ai juste espoir que tu sois assez ouverte d’esprit pour pas me mettre à la porte de suite, qu’on ait le temps de discuter. »



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyMer 10 Fév - 21:44


Elle a envie de lui faire la tête pendant au moins dix ans. Elle le déteste d’avoir fait une connerie pareille, et elle se demande pourquoi il n’a pas été capable de connecter ses deux neurones pour se rendre compte que c’était une mauvaise idée. « Il fallait trouver de bonnes idées pour réussir à en placer, quand je t’ai connu. » “T’as toujours pas réussi à me convaincre que t’étais pas gay d’ailleurs.” Elle s’autorise un retour en arrière, un souvenir qui lui plaît et qui la détend un peu. Mais elle n’en démord pas, elle sait qu’elle se doit de le détester pour deux parce que Matt lui pardonnera bien trop facilement. « J’ai pas prévu de partir de suite, mais tu peux essayer. » Elle n’a pas envie de le voir partir, parce qu’au fond il est son meilleur ami et qu’elle n’aime pas forcément être aussi énervée contre lui. Mais c’est Ezra, et si elle s’amusait à compter le nombre de fois où il la met hors d’elle elle se rendrait compte que ça doit sûrement s’approcher des 90% du temps passé avec lui. Il passe son temps à faire des conneries, et elle sait qu’elle n’arrivera jamais à vraiment le changer.

« J’ai pas préparé d’excuse. » Il aurait dû, il aurait eu plus de chances qu’elle laisse tomber les barrières. Mais, comme toujours, il fait les choses de travers. « J’ai pas d’excuses, Jill. J’ai tenté d’en présenter à Matt, mais pour toi j’en ai pas. » Elle n’est pas la première touchée dans cette histoire, et elle le sait. Mais la famille est plus importante que tout pour la McGrath, et tromper Matt, c’est un peu comme s’il avait directement craché sur l’amitié qu’ils entretiennent depuis des années, celle qu’ils viennent tout juste de retrouver. Et elle ne supporte pas l’idée de pouvoir le perdre encore pendant une dizaine d’années pour des conneries qui ne les concernent pas eux directement. “Je te déteste” comme toujours. On ne change pas une équipe qui gagne. Elle le déteste mais elle n’a pas envie de qu’il s’éloigne d’elle, elle ne refera pas l’erreur d’il y a quelques années. « Si tu parlais d’une excuse pour pas que tu me mettes à la porte… » Elle n’a pas envie de le mettre à la porte et il le sait. “Les jumeaux ont pas l’air de vouloir que tu partes tout de suite.” Par les jumeaux elle veut aussi dire elle mais sa fierté est un peu trop importante pour qu’elle ne l’avoue aussi facilement.

Elle reste assise et elle le regarde de loin en faisant attention à ce que les enfants ne se mettent pas à pleurer. « J’en ai pas non plus. J’ai juste espoir que tu sois assez ouverte d’esprit pour pas me mettre à la porte de suite, qu’on ait le temps de discuter. » “Qu’est ce que t’as à dire ? J’aime pas quand tu merde comme ça… et le pire c’est que dans cette famille j’ai l’impression que je suis la seule à t’en vouloir à chaque fois que tu fais de la merde.”


Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40934 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyJeu 25 Mar - 17:25




and maybe i don't quite know what to say but i'm here in your doorway

***

Il ne savait pas spécialement sur quel pied danser avec une Jillian toujours quelque peu sur les nerfs en face de lui, alors il osait la carte de la vérité, de la sincérité. Avec d’autres, ils auraient pu tisser un filet de mensonges pour se sortir de cette situation. Avec d’autres, les choses auraient été bien différentes - mais avec Jill, il n’avait jamais opté pour un autre comportement que la sincérité et il ne changerait pas ses habitudes aujourd’hui. « Je te déteste » Qu’elle vint commencer par dire, pour lui répondre, alors qu’il lui avouait ne pas avoir d’excuses toutes faites à lui présenter. En réalité, il n’était pas dans l’obligation de lui en fournir - ce n’était pas elle qu’Ezra avait trompée, ou bafouée par l’intermédiaire d’un tiers; mais étrangement, c’était à cette McGrath là qu’il se devait de se justifier le plus. « Je sais. » Il n’avait pas besoin d’être devin Ezra pour comprendre rien qu’avec son regard que Jill lui en voulait beaucoup. La famille, tout comme chez les Beauregard, était quelque-chose de sacrée chez les McGrath et il s’était permis de jouer à l’idiot avec l’un de ses membres. Il était parfaitement conscient de cette part là de l’histoire, et était prêt à accepter les conséquences qui allaient avec ses actes - il l’avait clamé haut et fort depuis le début.

« Les jumeaux ont pas l’air de vouloir que tu partes tout de suite. » Et comme ils n’étaient pas encore capables de s’exprimer et de ressentir ce genre de besoin, il comprenait parfaitement que par les jumeaux, elle mentionnait sa propre personne. « On va pas les contrarier, pour une fois qu’ils sont sages. » Sa voix était toujours douce, toujours calme. Ce n’était pas le cas tout le temps, mais il était vrai qu’au contact d’enfants, Ezra avait tendance à se trouver bien plus apaisé que nulle part ailleurs. C’était d’ailleurs surement la raison pour laquelle il réussissait si bien à rester tranquille, posant son regard sur Jillian, alors qu’il lui avouait ne pas avoir d’excuses à lui présenter. Devait-il, de toutes façons, lui en exposer ? Ce n’était pas elle, la principale intéressée de l’histoire. « Qu’est ce que t’as à dire ? J’aime pas quand tu merde comme ça… et le pire c’est que dans cette famille j’ai l’impression que je suis la seule à t’en vouloir à chaque fois que tu fais de la merde. » Pinçant les lèvres, Ezra vint soupirer légèrement. Elle n’avait pas tord, la brune. Ginny avait toujours eu cette faculté de savoir lui pardonner en un rien de temps, même lorsque le crime ne correspondait pas à ses standards - il n’y avait qu’à voir cette histoire avec Matt pour comprendre. Et le fils McGrath lui-même, au grand étonnement d’Ezra, l’avait pardonné avant-même qu’il n’ait eu le temps de venir se confondre en excuses à ses côtés. « C’est pas impossible, tu sais. » Ses yeux qui vinrent s’éloigner de la jeune femme, se perdre un peu plus bas, alors que ses lèvres restaient de nouveau en une ligne fine. Peut-être qu’elle était la seule à le voir pour ce qu’il était: quelqu’un qui enchainait les faux pas et qui s’en sortait un peu trop bien. Ce n’était pas que l’histoire avec Matt qui venait remettre certaines parties de sa réalité en question, c’était même davantage toutes les autres situations dans lesquelles il avait pu, par le passé, se retrouver.

« J’ai pas d’excuses pour ce que j’ai fait. Peut-être un million de raisons mais le pire c’est que je pense pas que ce soit pour ça que j’ai agi comme ça. » Là où devant d’autres, il se serait caché derrière un rideau tissé de mensonges et d’acrobaties pour ne pas s’exposer, avec Jillian ce n’était pas la peine d’agir de la sorte. Avec les McGrath de façon générale, étendue il fallait croire aux pièces rapportées. « Juste, je veux pas que tu me tournes le dos et que tu me pourrisses la vie alors que même ton frère m’ne veut pas autant que tu m’en veux. » La petite moue qui venait orner son visage désormais démontrait parfaitement le sentiment désolé avec lequel il s’adressait à Jillian - de paire allant avec la culpabilité qui transparaissait dans le ton de sa voix. « Je comprends pourquoi tu veux m’en vouloir, mais s’il te plait, le fais pas. » Il en était presque ridicule à la supplier de la sorte; simplement, il connaissait à quel point elle savait être intransigeante et il ne pouvait pas se permettre le loisir de la perdre une seconde fois. Pas à cause d’idioties comme celle qu’il avait commise; pas une fois de plus à cause de Matt, également.



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyMar 27 Avr - 18:06


« Je sais. » Comment est ce qu’elle pourrait réagir autrement qu’en le détestant de toutes ses forces ? Ils venaient à peine de se retrouver, de réussir à construire à nouveau cette amitié spéciale. Et il faut qu’il merde comme il le fait à chaque fois, il a fallu qu’il gâche tout. Elle le déteste mais elle ne veut pas qu’il parte, elle a besoin de lui parler et de comprendre ce qu’il a bien pu se passer dans sa tête. « On va pas les contrarier, pour une fois qu’ils sont sages. » Elle hoche la tête, il n’a pas tort. Tracy est rarement aussi calme aussi longtemps. “C’est bien pour ça que je reste aussi calme.” Sinon il peut se douter qu’elle aurait rapidement haussé la voix contre lui.

Elle a besoin de lui faire des reproches, parce qu’elle a l’impression que c’est la seule à être capable de lui en vouloir. « C’est pas impossible, tu sais. » Elle fronce les sourcils, cherche à comprendre où il veut en venir et ce qu’il veut bien dire. « J’ai pas d’excuses pour ce que j’ai fait. Peut-être un million de raisons mais le pire c’est que je pense pas que ce soit pour ça que j’ai agi comme ça. » Il tente de s’expliquer mais elle ne peut pas le trouver convaincant. Elle serre les dents, ne sachant même pas vraiment comment elle est censée réagir. « Juste, je veux pas que tu me tournes le dos et que tu me pourrisses la vie alors que même ton frère m’ne veut pas autant que tu m’en veux. » “Matt a toujours été le plus con des trois.” Et c’est certainement pour ça qu’il est pas capable de capter quelle est la vraie situation. Elle a envie de hurler mais elle ne veut plus perdre les gens qu’elle aime. Il a brisé Matt, et il a été au fond du trou pendant de très longues semaines parce qu’Ezra a encore une fois été incapable de réfléchir à ses actes. Elle pince les lèvres et évite son regard pendant tout le temps où il réfléchit. « Je comprends pourquoi tu veux m’en vouloir, mais s’il te plait, le fais pas. » C’est à ce moment là qu’elle le regarde dans les yeux, et elle pousse un très long soupir. “T’es un enfer.” Elle fronce le nez et s’enfonce un peu plus dans sa chaise. “Tu t’en sors trop bien.” Elle est fatiguée de toujours en vouloir à la terre entière parce que Matt et Ginny sont trop gentils. “Tu le fais exprès juste pour que je sois en rogne contre toi ?” Elle est déjà un peu plus calme, elle n’a pas envie de le perdre une nouvelle fois.

Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40934 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyLun 3 Mai - 21:24




and maybe i don't quite know what to say but i'm here in your doorway

***

« C’est bien pour ça que je reste aussi calme. » Ezra n’avait pas envie que ce soit uniment pour cette raison là qu’elle ait réussi à rester calme jusque maintenant, Jillian. Il aurait aimé que ce soit également parce-que, dans le fond, elle n’avait guère envie de venir s’énerver contre lui - même si pas mal de raisons allaient à l’encontre de lui, il ne voulait pas qu’elle désire réellement s’en prendre de colère à lui. « Merci Tracy, alors. » Phrase détournée, attention reportée, elle saurait comprendre qu’il était en cet instant reconnaissant pour bien plus de choses que simplement la petite sachant rester calme un instant de plus.

Si elle voulait des explications, cependant, elle allait certainement être déçue car ce n’était pas dans ce domaine là qu’Ezra s’exerçait le mieux ces derniers temps. Comme il le répétait à qui voulait l’entendre, il ne savait pas pourquoi il avait agi comme ça et il se refusait à croire que c’était à cause des histoires du passées. Parfois, simplement, la raison ne savait suivre la réalité et se laissait un brin trop emporter par le courant. « Matt a toujours été le plus con des trois. » Un petit sourire en coin se fit percevoir sur le visage de Ezra. Il n’allait en rien la contredire sur ce point, pour l’avoir répété bien des fois - ce à quoi Matt répondait par un ballon lancé en pleine tête ou des mots incompréhensibles grommelés dans sa moustache. « Pour une fois que ça joue en ma faveur et pas contre moi, je refuse pas. » Même si Matt aurait tous les droits du monde de venir lui en vouloir, de le pourrir par la suite également, dans cette situation le Beauregard était reconnaissant qu’il ne se soit en rien énervé contre lui et qu’il ait même réussi à regarder au delà de tout ça. Il ne connaissait pas beaucoup de personnes qui en étaient capables - lui le premier ne serait pas apte à agir de la sorte.

« T’es un enfer. Tu t’en sors trop bien. » - « Je sais. » Aucune fierté n’était cependant présente dans sa voix. Il ne se vantait en rien de se sortir un brin trop facilement de cette situation, mais il était tout à fait au courant de cette information. Que ce soit auprès de n’importe lequel des McGrath, il réussirait à trouver la sortie de secours à un moment donné; les années jouaient également en sa faveur et la promiscuité des familles depuis tout ce temps ne venait qu’ajouter une couche à ce tableau. « Tu le fais exprès juste pour que je sois en rogne contre toi ? » Il vint échapper un soupire, secouant légèrement la tête de gauche à droite, ne lâchant pas pour autant les prunelles de la jeune femme. Il voulait que Jill puisse voir à travers ses yeux qu’il était au plus proche du réel avec elle dans cette discussion. « Crois moi, j’aurais trouvé d’autres sujets plus drôles que ça si je voulais t’énerver facilement. » Il ne viendrait pas prouver son point de vue, il n’en avait pas besoin. Ezra savait que la demoiselle le croirait sur parole, car il avait réussi cet exploit plus d’une fois par le passé.

« Merci. » Qu’il vint enfin oser prononcer, après plusieurs minutes de silence, alors qu’il finissait par reposer la petite peluche aux côtés du bambin ayant maintenant fermés les yeux. « D’au moins m’avoir donné une chance de parler avant de me tuer. » Les mots étaient amusés, le sourire du Beauregard était davantage teinté de tristesse. Il n’avait pas voulu en arriver jusque là, mais il assumait les conséquences de ses choix. Si Jillian décidait désormais de lui en vouloir jusque la mort, ce qu’il ne souhaitait pas, elle aurait toutes les cartes en mains et ne le ferait pas jusque parce-que son frère ou sa soeur lui avaient reporté la situation.



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyMar 8 Juin - 20:55


Elle ne sait pas si Ezra est spécial ou si c’est seulement elle qui s’adoucit avec le temps, mais elle sait qu’elle ne va pas réussir à lui en vouloir très longtemps. Ils viennent à peine de se retrouver, et, même s’il fait les pires conneries du monde, elle ne veut pas le perdre à nouveau. Mais elle compte bien lui en faire baver un peu. C’est ce qu’elle a toujours fait après tout, alors pourquoi est ce qu’elle changerait ? « Merci Tracy, alors. » Elle hoche la tête en accordant un regard à sa fille qui n’a d’yeux que pour le blond et les peluches qu’il lui a emmené. « Pour une fois que ça joue en ma faveur et pas contre moi, je refuse pas. » Elle retient un léger rire. “Il a jamais été très logique non plus.” Il lui en a voulu pour bien moins pire que ça. Allez savoir comment le cerveau de ce McGrath fontionne. En attendant, Jill est la seule à encore lui en vouloir d’avoir couché avec la femme de Matt. Elle est épuisée de toujours devoir détester la terre entière parce que Matt et Ginny sont bien trop gentils.

Déjà elle craque et il le sait. Il sait y faire, il la connait trop bien après toutes ces années. « Je sais. » Au moins, il est honnête. Il sait qu’il aurait mérité de se faire tabasser à mort par Matt. « Crois moi, j’aurais trouvé d’autres sujets plus drôles que ça si je voulais t’énerver facilement. » “T’en as en stock ?” Elle fronce les sourcils, l’ambiance est déjà un peu plus détendue même si elle a gardé ses bras croisés sur sa poitrine. Elle est méfiante, et elle continuera de lui en vouloir un peu pour ça jusqu’à la fin des temps. Elle est rancunière la McGrath, et ça, ça ne changera pas.

Il pose la peluche à côté de Tracy et Jill croise le regard du blond, sans pouvoir s’empêcher de sourire légèrement. « Merci.D’au moins m’avoir donné une chance de parler avant de me tuer. » “Si tu merdes encore je pense que je t’enterre au fond de mon jardin.” Elle est à moitié sérieuse, elle essaie de le terrifier un peu, et détendre l’atmosphère maintenant qu’elle a pu vider son sac. Elle en avait besoin, et c’est certainement pour ça que Ezra a pris le temps de venir jusqu’ici pour discuter après ces quelques semaines de silence radio. “Je comprendrais jamais pourquoi faut que tu déconnes à chaque fois que tout va bien.” Elle secoue la tête et attrape une peluche pour la lui jeter à la figure.

Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
le coeur navré
Voir le profil de l'utilisateur
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) FQgUS3L ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : papa (c'est le rôle qui lui va le mieux au teint askip).
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : reste au #159, mais sur third street (logan city) désormais, petite maison qu'il partage avec noah. après être resté dix-huit ans dans le même deux pièces, il a l'impression de commencer une nouvelle vie (on dit merci au sugar daddy).
and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 40934 POINTS : 375

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
RPs EN COURS :
(cinq) – present: amoskieranlily #10 | past: thomas #6 | alternative: ichabod #3 | the only one:

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) 637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs TERMINÉS :

and now the chapter is closed and done:
 

chronologie des sujets pas du tout à jour dans ma fiche de liens.

et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : sweetpoison (avatar) › nobodys (profil gif) › RENEGADE (signature icons) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium) › harley (crackships ezrauden)
DC : damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyMer 16 Juin - 21:08




and maybe i don't quite know what to say but i'm here in your doorway

***

« Il a jamais été très logique non plus. » Un petit sourire vint se glisser sur les lèvres d’Ezra aux paroles de la jeune femme. « Non, pas vraiment. » Venir se moquer aussi facilement de Matt ensemble lui rappelait le bon vieux temps; une époque où tout était finalement plus simple, malgré le secret que Ginny et lui gardaient jalousement. A cette époque là, seul le bonheur était quelque-chose après lequel ils courraient tous, afin de faire de leurs jeunes années des souvenirs mémorables.

« T’en as en stock ? » Il pourrait regretter ses dernières paroles, le Beauregard. Le but n’était pas ici de venir énerver de nouveau Jillian, qui avait repris un tempérament plus calme dans la dernière poignée de minutes. « Non, pas pour aujourd’hui. » En creusant un peu, il aurait pu trouver un ou deux sujets qui l’auraient fait sauter au plafond. Encore une fois cependant, il voulait repartir d’ici en un seul morceau, il n’allait donc pas prendre ce chemin là. Elle lui en serait reconnaissante, un jour - lorsqu’elle aurait cessé de lui en vouloir avec l’intensité dont elle faisait preuve aujourd’hui. Car même si son comportement s’était douci, ses paroles allant de paire avec, Ezra n’était dupe en rien. Il savait qu’à tout moment, surement quand il s’y attendrait le moins, Jill reviendrait avec ses gros sabots et surtout son stock de reproches à lui accorder. Il serait prêt, si tel était le cas; depuis le début il l’affirmait être prêt à assumer la moindre conséquence de ses actes irréfléchis.

« Si tu merdes encore je pense que je t’enterre au fond de mon jardin. » Qu’elle vint finalement lui dire, alors qu’il s’était relevé pour lui faire complètement face désormais. Le regard du blond ne lâchait en rien celui de la jeune femme, alors qu’un petit sourire amusé se frayait un chemin sur ses lèvres. « J’espère que j’aurais une belle cérémonie avec, quand même. » Même s’il en doutait - elle ne viendrait lui faire aucune cérémonie, avant ou après l’avoir tué, s’il faisait encore un pas égaré dans une mauvaise direction. « Je comprendrais jamais pourquoi faut que tu déconnes à chaque fois que tout va bien. » Secouant la tête, il vint attraper au vol la peluche avec laquelle elle avait tenté - en vain - de le toucher au visage. « Peut-être parce-que je suis trop habitué à que tout se casse la gueule, à un moment donné. » Il ne disait pas ça de façon triste, il se contentait de faire une constatation. Il ne savait trop comment cela fonctionnait, si c’était son karma qui lui en voulait pour ses vies passées, mais dès que quelque-chose allait bien dans la vie d’Ezra, elle finissait par disparaitre.

Finalement, après un petit instant de silence, Ezra se risqua à faire quelques pas en avant pour venir déposer un baiser sur la joue de Jillian. Il ne perdit pas de temps à venir faire le chemin dans le sens contraire à la suite. « Merci, Jill. » Et il était on ne pouvait plus sincère. Il vint, par la suite finalement, retrouver le chemin retour jusque la porte d’entrée. « Passe le bonjour à Bailey pour moi. »



:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) EmptyMer 8 Sep - 14:41


Matt n’est pas le plus malin, mais il restera une des personne que Jill aime le plus sur cette planète. « Non, pas vraiment. » Ils sont d’accords sur ce point, certainement parce qu’ils sont ceux qui connaissent le mieux le jeune homme. Jill n’arrive plus vraiment à en vouloir à Ezra malgré tout ce qu’il s’est passé. Il a un don le blond, celui de toujours s’en sortir avec les McGrath. « Non, pas pour aujourd’hui. » Mais elle ne veut pas lui rendre la tâche trop facile. Il s’en veut, elle le sait, elle le voit, et c’est pour ça qu’elle ne va pas l’engueuler plus qu’elle ne l’a déjà fait aujourd’hui.

« J’espère que j’aurais une belle cérémonie avec, quand même. » “T’auras le droit à la pire photo que j’ai de toi collée au dessus du trou.” Elle hoche la tête, il sait qu’elle sera toujours là pour le protéger, au fond, avec les années, il est devenu comme son deuxième grand frère. Et les grands frères de Jill passent leur temps à merder. « Peut-être parce-que je suis trop habitué à que tout se casse la gueule, à un moment donné. » Elle croise son regard, c’est une sensation qu’elle connait bien la brune. C’est son quotidien, attendre que tout son bonheur se casse la gueule, attendre de voir à quel moment son cerveau décide de tout détruire sans que son corps ne fasse rien pour l’en empêcher.

Il se lève et se rapproche d’elle. Elle ne le lâche pas des yeux, tout comme Tracy qui n’a d’yeux que pour lui depuis qu’il lui a ramené son cadeau. Il pose un baiser sur son front et elle le laisse faire, c’est une réconciliation même si en apparence elle reste stoïque. « Merci, Jill. Passe le bonjour à Bailey pour moi. »  Elle hoche la tête et le regarde s’éloigner, le coeur un peu plus léger.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty
Message(#) Sujet: Re: and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

and maybe i don't quite know what to say but i’m here in your doorway (ezrill #9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-