AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Nintendo Switch Bleue disponible en précommande ...
Voir le deal
199.99 €

 You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (05/05/83)
SURNOM : Eli ou Liz pour les amis proches, Beth pour la famille
STATUT : Quand le célibat frappe de nouveau à la porte...
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Giphy
POSTS : 1686 POINTS : 180

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 15/12 :
Marius n°4, Tommy n°2, Scarlett n°3, Hayden n°3, Channing n°4, Jackson n°3, Caelan n°2, Samuel n°2, Clément n°1, Wim n°1, Giovanni n°1, Gregory n°2, Lexie n°1, Noé n°1, Colleen n°1.

RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Justine n°1, Dani n°1, Sofia n°1, Noé&Hayden, Fratrie Warren n°2, Auden n°2, Heather n°3, Alec n°2.

RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
PSEUDO : Pinkie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Empty
Message(#) Sujet: You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) EmptyMar 24 Nov - 22:42



Encore une sortie nocturne…Depuis que la belle avait repris du poil de la bête, on ne pouvait plus l’arrêter. Avoir passé plusieurs mois à se morfondre, elle essayait de nouveau de profiter de la vie. Le départ de Connor l’avait profondément blessée, comme si une partie d’elle avait cru devoir renoncer à l’espoir d’un véritable amour. On dit souvent qu’on reconnait le bonheur au bruit qu’il fait en partant, c’était peut-être le cas à ce moment-là…Mais depuis l’intervention surprise de sa fratrie, Elizabeth avait compris qu’elle pouvait construire un nouveau bonheur.

Elle avait découvert par hasard grâce à sa meilleure amie l’association « le Royaume Enchanté » et la rejoindre avait sauté à ses yeux comme une évidence. Elizabeth avait pu apprendre à rouvrir son cœur face à ses enfants malades mais encore remplis d’espoir. Si eux pouvaient y croire, elle aussi. L’amour l’attendait quelque part et en attendant, elle pouvait accessoirement apporter du bien à d’autres. Ces réunions au sein de l’association étaient aussi pour elle l’occasion de montrer, mais de découvrir aussi pour elle, une autre facette de sa personnalité. Les personnes qu'elles côtoyaient étaient tellement habituées à voir le côté froid et rigoureux qu’elle avait présentait. Surtout dans le milieu du travail...C’était certain, Elizabeth était un prédateur, elle n’avait pas peur de passer à l’attaque mais cet aspect était nécessaire quand on avait un poste aussi haut placé.

Depuis quelques temps donc, Elizabeth retrouvait une vie. Ce soir, elle avait été boire un coup (et même plusieurs en réalité) avec un ami avec lequel elle avait repris contact il y a peu. Elle n’avait pas vu le temps passer tant la discussion avait été abondante mais aussi parce que ça lui faisait du bien de ressortir enfin. Maintenant, à ce stade de la soirée, elle n’avait qu’une envie, se glisser dans son lit toute nue et se caler avec ses nombreux coussins qui venaient combler les espaces vides. Elle ne pouvait nier que la solitude la pesait encore beaucoup mais elle apprenait petit à petit à se réconcilier avec. L'objectif était donc d'atteindre sa chambre, même si elle n'avait pas vraiment envie de dormir. Elle avait encore quelques restes de cauchemars qui pointaient le bout de leur nez de temps en temps et elle anticipait un peu certains soirs le coucher. Mais avant d'aller au lit, la première étape était de rejoindre son loft. Elle espérait que ce parcours se fasse sans croiser personne. Elle n'était pas d'humeur à faire du small talk, surtout vu l’heure qu’il était.

Elle arriva devant la porte commune pour accéder aux lofts présents derrière et chercha sa clé mais…impossible…elle ne la trouva pas. Elle garda son calme, rechercha une seconde fois. Mais toujours rien. Elle avait du probablement la perdre. Non, pitié, pas ça. Pas à cette heure-ci. Comment allait-elle faire pour rentrer ? C’était vraiment la malchance qui venait la toucher. Elle ne perdait jamais rien, elle était très minutieuse. Elle se posa quelques secondes pour essayer de réfléchir à un plan, Elizabeth Warren n’était pas du genre à se laisser abattre. Soudain, elle entendit un bruit qui provint de sa droite. Elle écarta les yeux pour voir ce qui s’approchait d’elle. Elle ne fut pas ravie de découvrir Giovanni Medici, M.Arrogant comme elle aimait le surnommer.

Cela faisait pourtant plusieurs années qu’ils partageaient ce regroupement de lofts et elle ne l’appréciait toujours pas. Il avait toujours le don de venir profondément l’agacer et de s’en satisfaire. A croire que le métier de cet homme était d’être provocateur et arrogant…Mais bon sang, elle devait également admettre que sa prétention n’avait d’égal que sa beauté physique. C’était le genre d’homme qui lorsqu’il s’approchait de la quarantaine devenait encore plus attrayant. A chaque fois qu'elle le croisait il semblait plus beau qu'avant...Pas toujours évident d’avoir un désaccord avec quelqu’un dont vous enlèveriez bien les vêtements pour apercevoir ce qu’il y a en dessous. Mais malgré tout, l’énervement qu’il générait en elle était plus fort. Il avait toujours cette capacité à venir déranger sa tranquillité, denrée d’or pour la belle. Et puis franchement, c’était assez amusant pour elle de lui sauter au cou au moindre faux pas, comme une voiture mal garée ou un courrier perdu. A croire que finalement au fur et à mesure des années, ce petit jeu s’était installé entre eux. Alors le croiser à ce moment-là, dans cette situation gênante, c’était lui servir sur un plateau d’or une raison de venir la titiller. Et là, elle n'avait pas la patience de se confronter à ce charmant et pénible énergumène.

Il s’approcha d’elle, le regard interrogateur. Elle fit mine de chercher dans son sac sa clé, qu’elle savait déjà qu’elle n’avait pas. Giovanni se stoppa devant elle. Il ne semblait pas dupe à son jeu d’actrice et la regarda avec un sourire narquois. Ce sourire résumait à lui tout seul ce qu’elle ressentait pour cet homme : de l’agacement pur et de l’attirance brute.


@Giovanni Medici




« What I've learn is that real change is very, very hard. But I've also learned that change is possible - if you fight for it »

Elizabeth Warren (the real one)



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Medici
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-neuf ans et comme trop peu de monde il n'y prête pas du tout attention. (01/04/1982)
SURNOM : N'aimant pas trop ce prénom, il laisse ses amis l'appeler Gio de préférence qui en même temps est plus court alors ça lui va bien.
STATUT : What's up ?
MÉTIER : Chef étoilé en Italie, il a débarqué en Australie pour y ouvrir un nouveau restaurant gastronomique.
LOGEMENT : #123 Edward Street (loft), SPRING HILL
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Tumblr_inline_nq7qmsUn5X1qlt39u_250
POSTS : 451 POINTS : 80

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 6/10 Elizabeth1Anastasia1 (fb)Ariane1&Saül1Charlie1

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Tumblr_inline_nugls0EliK1qlt39u_250
Gionny2Gionny3 Let's go out and be free. Do it while we can. Runnin' free in the world, we got all weekend tear it up.


RPs EN ATTENTE : Williams family • Alex • Ivy
RPs TERMINÉS : Auden1Charlie1Gionny1
AVATAR : Chris Pine
CRÉDITS : Avatar: stairsjumper, UB: Loonywaltz
DC : Liam Taylor
PSEUDO : Pti' Biscuit aka KD
INSCRIT LE : 12/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34856-everybody-wants-a-thrill-giovanni https://www.30yearsstillyoung.com/t35121-we-can-rp-if-we-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t35126-giovani-medici#1581528 https://www.30yearsstillyoung.com/t35130-giovani-medici#1581697

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Empty
Message(#) Sujet: Re: You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) EmptyVen 4 Déc - 18:09


Le restaurant de Giovanni se portait à merveille. Il l’avait ouvert il y a maintenant de ça trois ans et il a tout de suite connu un gros succès même si l’ouverture n’a pas été à la hauteur de ses espérances et ce surtout à cause d’une première équipe dont il n’était pas vraiment satisfait. Toujours est-il qu’il resta jusqu’à la fermeture pour être certain que tout se déroule bien et ce aujourd’hui encore. C’est également quand tout le monde est parti, qu’il ne reste que le bruit de son souffle, qu’il invente de nouvelles recettes, qu’il essaie de toujours plus réinventer la gastronomie dans son restaurant. Il n’avait pas vraiment vu sa vie comme ça en arrivant sur Brisbane, mais il faisait avec. Il arrive au resto à neuf heures le matin et repart sur les coups d’une heure ou deux heures du matin, voilà comment il animait ses journées. Une serviette sur l’épaule, les mains dans la plonge, le Medici commence déjà à rêver du lit qu’il va bien pouvoir rejoindre après cette journée bien remplie ! Il souffle l’Italien, il monte dans sa voiture et alors qu’il se dirige vers son appartement il manque de peu de rentrer dans un arrêt de bus, la somnolence au volant c’est pas ce qu’il a de plus sécurisé. Il s’arrête sur le côté, les bras encore paralysés et bloqués sur le volant, c’est comme s’il avait vu toute sa vie défilée devant lui et il a encore plus de chance qu’il n’y avait personne dans les alentours. « Ok, il faudrait peut-être que j’arrête de rentrer si tard moi… » Il reprend sa route espérant que ses yeux arrivent à tenir le coup jusqu’à ce qu’il rentre chez lui, il ne lui reste plus que quelques mètres.

Il arrive devant chez lui, relâche ses mains et patiente, il ferme ses yeux le Medici tout en soufflant un bon coup avant de les réouvrir et de voir une personne au loin devant la porte de son immeuble. Quelqu’un essaie vraiment de rentrer sans clés dedans ? Se demande-t-il. Il finit par sortir de son véhicule et de se diriger vers cette personne qui aux premiers abords ne lui rappelle rien dans le noir. Il ne lui faut pas très longtemps pour reconnaître l’une de ses voisines qui adore passer son temps à l’engueuler et à le remettre à sa place alors que de son côté il s’est découvert un nouveau passe-temps en la faisant chier un peu plus tous les jours. « On a perdu ses clés ? » Lui dit-il avec un large sourire. L’italien commence à chercher dans ses poches pour attraper ses clés, mais rien, il ne les trouve pas en dehors de sa clé de voiture. Il fait tout simplement demi-tour pour aller les chercher dans sa porsche. « Putain, mais où elles sont ? » Il fouille un peu partout, mais rien, aucune trace de ces dernières. Il s’imagine déjà les avoir oubliés au restaurant, mais la flemme s’empare de lui et l’accident qu’il a failli avoir tout à l’heure termine de lui enlever toute motivation d’y retourner. Ce qu’il veut encore moins faire c’est de retourner vers Elizabeth sans ses fameuses clés, faire le malin c’est bien, mais quand on est aussi peu doué ça change la donne. Ça va être une grosse humiliation pour le jeune homme et il le sait très bien ça, ce n’est pas pour rien qu’il se met à traîner des pieds tout en espérant qu’un autre voisin arrive pour ouvrir la porte parce que sonner à cette heure-ci ce n’est pas du tout une solution envisageable. « Visiblement ton mauvais karma a déteint sur moi. » Lui avoue-t-il tout en cramant une cigarette qu’il sort de sa poche. Tout ce qu’il veut c’est qu’elle ne commence pas à s’emporter un peu trop vite comme elle en a souvent l’habitude quand elle s’adresse au Medici et c’est bien dommage parce qu’il la trouve bien plus attirante quand elle est calme et qu’elle le laisse tranquille que quand elle l’ouvre un peu trop fort. « Tu n’as pas l’air en grande forme ce soir. Ça fait bien deux minutes que tu ne m’as pas gueulé dessus. » Même si ça lui va totalement à l’italien, il doit quand même se l’avouer qu’il prend plaisir à l’entendre l’engueuler, ça le complaît dans son objectif de toujours faire chier les autres.




You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) 2Gt2RfY
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) DukhMfv
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) PvDC5CK
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) MFbu7yg
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (05/05/83)
SURNOM : Eli ou Liz pour les amis proches, Beth pour la famille
STATUT : Quand le célibat frappe de nouveau à la porte...
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Giphy
POSTS : 1686 POINTS : 180

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 15/12 :
Marius n°4, Tommy n°2, Scarlett n°3, Hayden n°3, Channing n°4, Jackson n°3, Caelan n°2, Samuel n°2, Clément n°1, Wim n°1, Giovanni n°1, Gregory n°2, Lexie n°1, Noé n°1, Colleen n°1.

RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Justine n°1, Dani n°1, Sofia n°1, Noé&Hayden, Fratrie Warren n°2, Auden n°2, Heather n°3, Alec n°2.

RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
PSEUDO : Pinkie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Empty
Message(#) Sujet: Re: You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) EmptyVen 11 Déc - 22:10



« On a perdu ses clés ? »

Son air narquois était absolument irritant. Elle mourrait d’envie de nier la situation pour ne pas lui laisser la satisfaction de la provoquer…mais elle avait aussi très envie de retourner chez elle et de ne pas s’éterniser auprès de cet énergumène.

« Evites moi la morale et prends tes clés qu’on puisse rentrer tous les deux »

Elle attendit qu’il se rende dans sa ridicule extravagante Porsche. Lorsqu’il se pencha pour chercher ses clés, elle en profita pour se rincer l’œil sur le fessier de son voisin. Quitte à être dans cette situation, autant la rendre la moins désagréable possible et la vue avait au moins le mérite de la distraire. Mais la recherche était longue, beaucoup trop longue. Soit il avait conscience des yeux de la belle posée sur son corps et il s’en délectait, soit il ne trouvait pas le précieux. Et même si la première option était tout à fait plausible, elle opta directement pour la seconde. Elle soupira et croisa les doigts pour que le destin les aide un peu, bien qu’elle ne croyait pas vraiment en celui-ci. Giovanni se releva et approcha, trainant clairement des pieds.

« Visiblement ton mauvais karma a déteint sur moi. »

Il avait un sacré culot cet homme. Même dans une situation dans laquelle il était autant en tord qu’elle, il laissait son ego brillamment au premier plan. Il sortit une cigarette, probablement pour calmer ses nerfs. Il devait être tout aussi embêté qu’elle d’être dans cette situation. Un silence s'installa. Chacun devait vaquer à ses pensées et très probablement à la recherche de solutions, même si en soit, il n'y en avait pas des masses. Giovanni rompit le calme.

« Tu n’as pas l’air en grande forme ce soir. Ça fait bien deux minutes que tu ne m’as pas gueulé dessus. »

Il avait raison le bellâtre italien. Elle n’avait rien dit, elle n’avait pas tenté de le remettre à sa place. Elle avait pourtant passé une belle soirée…Mais retrouver une vie normale n’était pas si évident que ça, surtout après avoir passé plusieurs mois enfermée à broyer du noir. Sortir, se coller un sourire, parler, c’était épuisant. Elle en avait perdu l’habitude. Et puis peut-être qu’elle se forçait un peu aussi, qu’elle essayait trop de mettre un masque de bien-être sur son visage. C’était comme si elle ne s’autorisait pas à ne pas forcément être au top de sa forme, probablement par peur de retomber en arrière. Mais qui tentait-elle le plus de convaincre…les autres ou elle-même ? Au fond d'elle, elle savait qu'il lui faudrait encore du temps pour totalement se remettre de ces derniers mois.

« Je suis juste fatiguée »

Elle n’avait pas envie d’exposer son introspection. L’italien aurait été capable de s’en servir contre elle plus tard. Non, à ce moment-là, elle n’avait pas confiance en lui. Mais elle appréciait tout de même qu'il se donne la peine de lui poser la question.

« Et puis on sait jamais pour l’engueulade, la soirée n’est pas finie. »

Rajouta-t-elle avec le sourire, sous forme de taquinerie. La réplique eut l’air d’amuser Giovanni et la belle était fière de détendre un peu l’atmosphère. Ca leur changeait complètement un peu de légèreté entre eux…

« Bon, qu’est-ce qu’on va faire ? On ne va pas rester planter là si ? Toi et moi on n’est pas du genre à être dans l’attente mais plutôt dans l’action »

Elle lui fit un clin d’œil. C’était peu de le dire…l'un comme l’autre était très dynamique, déterminé, n’avait pas peur de prendre les choses en main…Au final, c’était peut-être d’ailleurs parce qu’ils se ressemblaient trop sur certains points que c’était explosif entre eux.

« Toutes les idées sont les bienvenues. Lâches-toi »


@Giovanni Medici




« What I've learn is that real change is very, very hard. But I've also learned that change is possible - if you fight for it »

Elizabeth Warren (the real one)



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Medici
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-neuf ans et comme trop peu de monde il n'y prête pas du tout attention. (01/04/1982)
SURNOM : N'aimant pas trop ce prénom, il laisse ses amis l'appeler Gio de préférence qui en même temps est plus court alors ça lui va bien.
STATUT : What's up ?
MÉTIER : Chef étoilé en Italie, il a débarqué en Australie pour y ouvrir un nouveau restaurant gastronomique.
LOGEMENT : #123 Edward Street (loft), SPRING HILL
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Tumblr_inline_nq7qmsUn5X1qlt39u_250
POSTS : 451 POINTS : 80

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 6/10 Elizabeth1Anastasia1 (fb)Ariane1&Saül1Charlie1

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Tumblr_inline_nugls0EliK1qlt39u_250
Gionny2Gionny3 Let's go out and be free. Do it while we can. Runnin' free in the world, we got all weekend tear it up.


RPs EN ATTENTE : Williams family • Alex • Ivy
RPs TERMINÉS : Auden1Charlie1Gionny1
AVATAR : Chris Pine
CRÉDITS : Avatar: stairsjumper, UB: Loonywaltz
DC : Liam Taylor
PSEUDO : Pti' Biscuit aka KD
INSCRIT LE : 12/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34856-everybody-wants-a-thrill-giovanni https://www.30yearsstillyoung.com/t35121-we-can-rp-if-we-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t35126-giovani-medici#1581528 https://www.30yearsstillyoung.com/t35130-giovani-medici#1581697

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Empty
Message(#) Sujet: Re: You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) EmptyLun 11 Jan - 16:41


Il ne voulait pas vraiment perdre son temps le Medici, il n’avait qu’une seule envie c’était de rentrer chez lui, de se poser sur le canapé avec un bon bourbon et se reposer les yeux. Malheureusement pour lui la fatigue lui a joué de sacrés tours et en dehors de ce presque accident, c’est surtout ses clés qu’il ne retrouve plus. Impossible de remettre la main dessus, ça serait mentir que de dire qu’il ne ressentait pas une certaine frustration surtout après avoir fait le malin avec Elizabeth qui était tout aussi bloquée que lui devant. D’ailleurs ça n’arrive pas que dans les films ce genre de situation ? Il est vite revenu sans ses clés, de toute façon à quoi bon faire croire qu’il n’a rien oublié de son côté si c’est pour rester dans la voiture à rien foutre. Ça faisait déjà plusieurs mois qu’il avait prévenu les propriétaires de l’immeuble que ce putain de digicode déconnait et que certains numéros ne marchaient plus, leur dernière solution s’était envolée seulement parce que vous savez c’est chiant et ça coûte cher de faire déplacer quelqu’un, comme si les prix des appartements ici n’avaient pas assez renfloués ses poches. « Ce n’est pas conte toi, mais j’espère bien qu’elle ne va pas durer toute la nuit non plus. Ce n’est pas comme si demain à six heures je vais déjà devoir être au restaurant. » Le Medici laissa échapper un léger rire par sa présence en soit ne le dérangeait pas, mais il regarda sa montre avec sa clope en bouche et il était déjà bien trop tard, combien de temps allait-il dormir ? Combien de temps avait-il pu dormir ces dernières semaines ? La réponse ferait sûrement peur à la grande majorité et même à lui, il est même jusqu’à désactiver cette application à la con qui calcule ton rythme de sommeil. Le déni ça lui allait très bien aussi au Medici, tout ce qu’il espérait c’est que ça allait pouvoir se calmer au fur et à mesure que le temps passe. En Italie sur les derniers mois, il n’avait même plus besoin de se rendre tous les jours dans ses restaurants. Celui de Naples tournait tout seul et à Florence il commençait à habituer ses chefs de secteurs à prendre le rôle de Chef afin de les préparer à son futur départ pour l’Australie. « Putain, je crois bien que c’est la première fois que tu me fais autant rire. T’as pris du crack ce soir ? » Il n’a pas pu s’empêcher de lui poser la question le Medici. Il ne sait pas vraiment si elle s’est rendu compte à quel point son affirmation pouvait être prise de façon ambiguë – encore plus quand on s’adresse à Giovanni -, il n’avait pas l’habitude de la voir parler comme ça, c’était même plutôt lui qui venait avec ses gros sabots sortir ce genre de phrase. « Moi ça me plaît bien de rester ici en priant le bon Dieu qu’il y ait un ou une couche-tard qui revienne de soirée et nous ouvre la porte, pas toi ? » Il ria de plus belle, ça ne pouvait assurément pas lui plaire comme idée à Elizabeth alors qu’elle lui a ouvertement fait du rentre dedans de son point de vue. Assurément qu’il n’allait pas rester comme un con devant cette porte de merde toute la nuit comme un sans-abris. Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien vouloir faire alors qu’il avait zéro motivation à bouger ? C’était la bonne question qui trottait dans son esprit. Il se frotta le front quelques secondes le temps de réfléchir, après tout peut-être qu’il avait simplement oublié ses clés dans la cuisine ? « Je pense que je vais refaire un tour au restaurant, j’ai peut-être simplement laissé mes clés là-bas, tu peux venir si jamais tu n’as rien d’autre à faire. » une chose était certaine, il n’allait pas prendre sa voiture Giovanni, il avait déjà échappé au pire une fois, il ne voulait pas retenter le diable. Ça allait prendre un peu plus de temps, mais son lieu de travail n’est pas si éloigné que ça de son penthouse.




You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) 2Gt2RfY
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) DukhMfv
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) PvDC5CK
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) MFbu7yg
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (05/05/83)
SURNOM : Eli ou Liz pour les amis proches, Beth pour la famille
STATUT : Quand le célibat frappe de nouveau à la porte...
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Giphy
POSTS : 1686 POINTS : 180

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 15/12 :
Marius n°4, Tommy n°2, Scarlett n°3, Hayden n°3, Channing n°4, Jackson n°3, Caelan n°2, Samuel n°2, Clément n°1, Wim n°1, Giovanni n°1, Gregory n°2, Lexie n°1, Noé n°1, Colleen n°1.

RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Justine n°1, Dani n°1, Sofia n°1, Noé&Hayden, Fratrie Warren n°2, Auden n°2, Heather n°3, Alec n°2.

RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
PSEUDO : Pinkie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Empty
Message(#) Sujet: Re: You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) EmptySam 23 Jan - 0:20



« Putain, je crois bien que c’est la première fois que tu me fais autant rire. T’as pris du crack ce soir ? »

Elizabeth ne put s’empêcher de rire légèrement. Elle, sous drogues ? Il ne faut jamais dire jamais mais disons que l’éducation stricte des Warren avait marqué la belle brune au fer rouge concernant les substances illicites. Il n’y avait que sur l’alcool qu’elle pouvait se lâcher un peu. Et encore, il était rare qu’elle boive un coup de trop. C’était aussi du au fait qu’Elizabeth détestait ne pas avoir le contrôle sur ses actions et ses dires. Le risque de ne pas se rappeler était trop important comparé au plaisir du lâcher prise selon elle. Et puis, sa liqueur préférée, le whisky, c’est pour savourer, pas pour se mettre mal…

« Tant mieux si je te fais rire. Mieux vaut rire que pleurer dans une situation comme celle-là »

Elizabeth sentait le poids de la journée en elle, elle n’avait pas réalisé que ses propos aient pu être mal interprétés jusqu’au moment où elle les avait prononcés. Fatigue 1, Elizabeth 0. Tant pis, c’était fait. Au pire ça dorait l’estime de l’italien. Et puis de toute façon, il n’y avait aucune chance qu’il se produise quelque chose entre elle et cet enquiquineur de Medici, non ?

« Moi ça me plaît bien de rester ici en priant le bon Dieu qu’il y ait un ou une couche-tard qui revienne de soirée et nous ouvre la porte, pas toi ? »

Quel plan génial…Mais Elizabeth eut à peine le temps de râler dans sa tête qu’elle entendit le rire de Giovanni. Evidemment qu’il blaguait...Décidément, elle n’était pas d’humeur à être patiente. Elle l’observa, l’air renfrogné. L’italien ne s’arrêtait pas. Et impossible d’expliquer vraiment pourquoi, peut-être était-ce du à cet épuisement ou à l’aspect cocasse de cette situation, mais Elizabeth se fit entrainer dans la spirale du rire avec lui. Ils se regardèrent puis Giovanni proposa l’idée d’aller à son restaurant dans lequel il avait peut-être laissé ses clés dedans. Il invita la belle brune à se joindre à lui.

« En effet, je pense que je n’ai rien d’autre au programme. Alors même si je pense que ça peut être dangereux de te suivre, je préfère dangereux à ennuyant »

Cette fois-ci, Elizabeth était parfaitement consciente de ses sous-entendus. Au moins, sur ce coup-ci, c'est elle qui avait le dessus sur ses paroles. Fatigue 1, Elizabeth 1.

Giovanni sembla hésiter sur le fait d’utiliser son véhicule puis il se mit à marcher. Elizabeth ne posa pas de questions et le suivit. Elle aurait bien proposé qu’ils utilisent sa voiture à elle mais les clés se trouvaient dans son appartement (décidément, c’était la soirée des clés mal placées…) étant donné qu’elle s’était rendue à son rendez-vous en taxi dans l’éventualité de terminer la soirée ailleurs que chez elle et de ne pas avoir à s’embarrasser de son véhicule.

Ils marchèrent donc côté à côté.

« Tu te rends compte que depuis qu’on se connait, je n’ai jamais foutu les pieds dans ton restau ? »

Elizabeth était toujours à fond, elle avait une vie à un rythme effréné. Lorsqu’elle prenait du temps pour se poser, elle se rendait souvent dans les mêmes endroits. Elle n’était pas souvent d’humeur aventureuse. Et puis comme à chaque fois qu'ils avaient un contact, cela terminait souvent en confrontation entre eux, elle n’avait jamais voulu prendre le risque de croiser Giovanni dans son restaurant en s’y rendant. Le peu de soirées libres qu’elle avait, elle voulait les passer tranquillement. Pas à devoir justifier à son rendez-vous pourquoi elle agressait verbalement le chef qui était aussi le patron de l'établissement...Parce qu'elle n'avait vraiment aucun doute sur la capacité de Giovanni à appuyer là où elle pouvait sortir de ses gonds. Il était d'ailleurs l'un des seuls à y arriver aussi facilement...Sans compter le fait que le restaurant de l'italien était reconnu et que parmi sa population apparaissait des têtes connues. Elizabeth avait une réputation à maintenir, elle ne pouvait se permettre aucun risque de désaccord en public. Parce qu'il suffisait qu'une table à côté les entende se jouter verbalement pour qu'une vilaine rumeur soit lancée...

« Je ne sais même pas si t’es vraiment un bon chef. Si il faut t’es mauvais mais tu sais juste te vendre », faisant référence aux différents restaurants qu’il possédait. Elle sourit, elle ne disait pas cela sur un quelconque ton agressif mais elle transposait juste une réflexion qu’elle se faisait avec, elle devait bien l'admettre, une petite touche taquine. 


@Giovanni Medici




« What I've learn is that real change is very, very hard. But I've also learned that change is possible - if you fight for it »

Elizabeth Warren (the real one)



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Medici
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-neuf ans et comme trop peu de monde il n'y prête pas du tout attention. (01/04/1982)
SURNOM : N'aimant pas trop ce prénom, il laisse ses amis l'appeler Gio de préférence qui en même temps est plus court alors ça lui va bien.
STATUT : What's up ?
MÉTIER : Chef étoilé en Italie, il a débarqué en Australie pour y ouvrir un nouveau restaurant gastronomique.
LOGEMENT : #123 Edward Street (loft), SPRING HILL
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Tumblr_inline_nq7qmsUn5X1qlt39u_250
POSTS : 451 POINTS : 80

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 6/10 Elizabeth1Anastasia1 (fb)Ariane1&Saül1Charlie1

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Tumblr_inline_nugls0EliK1qlt39u_250
Gionny2Gionny3 Let's go out and be free. Do it while we can. Runnin' free in the world, we got all weekend tear it up.


RPs EN ATTENTE : Williams family • Alex • Ivy
RPs TERMINÉS : Auden1Charlie1Gionny1
AVATAR : Chris Pine
CRÉDITS : Avatar: stairsjumper, UB: Loonywaltz
DC : Liam Taylor
PSEUDO : Pti' Biscuit aka KD
INSCRIT LE : 12/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34856-everybody-wants-a-thrill-giovanni https://www.30yearsstillyoung.com/t35121-we-can-rp-if-we-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t35126-giovani-medici#1581528 https://www.30yearsstillyoung.com/t35130-giovani-medici#1581697

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Empty
Message(#) Sujet: Re: You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) EmptyDim 18 Avr - 0:24


« Pour sûr la situation est loin d’être très enviable. » Il se sentait plus que con le Medici et si jamais l’un de ses cousins avait eu vent de cette situation il en entendrait parler ainsi que leur rire jusqu’à la fin de sa vie. Une situation des plus ridicules dont il aurait largement aimé ne pas avoir à faire face et encore plus avec sa voisine dans le même cas que lui, quoiqu’elle eût l’air un peu plus enclin à ne pas lui faire la morale – pour une fois-. « Dangereux de me suivre ? C’est plutôt à moi de me méfier après toutes tes menaces sur le soi-disant bordel que je mets dans l’immeuble ! » Il en a roulé des yeux à chaque fois qu’il entendait la main de la jeune femme frapper contre sa porte alors que le son était à peine assez élevé pour qu’on ne puisse pas reconnaître la musique de dehors, mais simplement entendre un léger bruit. Oui, pour lui Elizabeth est une voisine bien chiante même si son physique sauve le reste à ses yeux et c’est bien pour ça qu’il n’avait jusqu’à maintenant jamais vraiment ressenti le besoin de l’inviter à venir à son restaurant, ce que visiblement elle venait de lui reprocher. « En même temps est-ce que tu aurais invité une personne qui vient casser tes délires aussi régulièrement ? » En réalité c’était quand elle voulait pour aller prendre un verre ou partager une assiette si à la fin ce n’était pas parce qu’elle était en colère qu’elle rentrerait chez lui. Mais ça il ne lui dira pas, il préfère largement la faire chier et se prendre la tête avec elle que de lui avouer ce qui peut ressembler à une simple attirance physique. « Il faudra se montrer un peu plus compréhensive avec moi si tu veux qu’une assiette soit disponible dans la cuisine au lieu de directement revenir à l’immeuble après avoir récupéré mes clés. » Du chantage ? Giovanni ? Pfff, ce n’est pas du tout son genre voyons, il ne ferait pas du tout ça pour peut-être avoir la paix chez lui ! Et les mots qui suivirent de la part de la brune n’aideraient sûrement pas le Medici à se faire une autre image de sa voisine. Elle savait tout aussi bien que lui comment il fallait faire pour piquer l’égo surdimensionné de l’Italien. « Et après tu te demandes pourquoi je ne t’ai jamais proposé une table ? Tu ne pourras plus manger nulle part ailleurs après avoir goûté à ma cuisine et je ne fais pas ça pour te faire plaisir, mais parce que je me sens comme humilié ! » Oui, Giovanni est aussi un grand dramaturge et quand on le pique un peu trop à vif il a plutôt tendance à se laisser un peu emporter par les émotions. Il faut dire qu’il exagère juste un petit peu, oui vraiment un peu, pour passer le temps afin d’arriver plus rapidement au restaurant. « On y est, je vais te montrer ce qu’est la vraie gastronomie ! »




You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) 2Gt2RfY
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) DukhMfv
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) PvDC5CK
You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) MFbu7yg
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Empty
Message(#) Sujet: Re: You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

You can’t always be prepared for what life is cooking for you (Giovanni Medici n°1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-