AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Où trouver le coffret Pokémon Dresseur D’Élite EB4.5 – ...
63.35 €
Voir le deal

 stressed out (colleen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ciara Hogan
Ciara Hogan
les crises d'adolescence
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (03.02.82)
SURNOM : hogan par ses collègues, cia par ses amis (vu que personne ne sait prononcer correctement son nom au premier abord, ça a fini par rester)
STATUT : divorcée depuis 2017, trop prise par son boulot pour chercher.
MÉTIER : inspectrice de police, brigade d'investigation criminelle
LOGEMENT : 302 carmody road, toowong avec sa fille et son fils.
stressed out (colleen) Tumblr_o988i21GLR1s206wno10_250
POSTS : 233 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en irlande, vit en australie depuis ses 8 ans › diplômée en anthropologie judiciaire › workaholic › souvent perçue comme psychorigide › maniaque et exigeante › perdue avec ses deux adolescents rancuniers › allergique aux chats › parle le langage des signes › se défoule en faisant du MMA › adepte du café à toute heure
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) H32r
riley › we're breaking down. whispers would deafen me now, you don't make a sound ; heartbreak was never so loud.

louisajillcolleenanwarcalen


RPs EN ATTENTE :
gabriel c.

stressed out (colleen) Y6fp
RPs TERMINÉS :
stressed out (colleen) Fc7afc1681a8a72ef9617a9e52a0d307
AVATAR : bridget regan.
CRÉDITS : harley (avatar) & bridgetreganing (gifs) & loonywaltz (ub)
DC : jess la punk à roulettes & mad le petit chat ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t31662-ciara-all-your-colors-start-to-burn https://www.30yearsstillyoung.com/t31785- https://www.30yearsstillyoung.com/t31783-ciara-hogan#1399575

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyMer 25 Nov - 14:40



stressed out. (ft. @colleen sainsbury :l:)

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Ciara a toujours été une personne exigeante. Elle a toujours donné le meilleur d’elle-même dans tout ce qu’elle a entrepris et, forcément, elle attend souvent la même chose des personnes avec lesquelles elle travaille ou qu’elle côtoie. Cameron et Riley, ses enfants, ne font pas exception à la règle. Même si cette année a été particulièrement éprouvante pour tout le monde, elle a tout de même fait en sorte de ne pas se laisser abattre et de garder bonne figure. Pour eux. Ils ont besoin de quelqu’un de solide. Elle a encaissé bon nombre de remarques et de critiques, principalement de la part de son aînée, mais elle n’a jamais baissé les bras pour autant. Ils sont jeunes, ont besoin d’espace. Alors elle leur laisse avec grand plaisir. Tout ce qu’elle attend en retour, c’est un comportement irréprochable. Cameron, même s’il a ses humeurs, est encore gérable. Il est serviable, poli et aide comme il peut à la maison. Riley en revanche… Un rien peut mettre le feu aux poudres avec elle. Aujourd’hui par exemple, c’est l’arrivée d’un courrier du lycée qui a mis le feu au poudre. Une longue liste d’absences injustifiées de la part de l’adolescente. Bien entendu que ça a agacé Ciara. Comment est-ce qu’elle peut réagir autrement en voyant la longue liste ? Ca l’inquiète, Hogan. De ne pas savoir où elle est pendant ce temps-là. Avec qui. Toutes ces questions qui amènent leur dose d’angoisse. De part son métier, elle a vu bien trop de jeunes bien éduqués mal tourner pour un rien, rapidement. Certains lui reprocheront peut-être (à raison) de se faire des films, mais c’est plus fort qu’elle. Comment ne pas se soucier de ce que fait sa fille réfractaire à toute forme d’autorité au lieu d’aller à l’école ? Ca la rend malade. Ajoutez à ça les nombreuses nuits blanches que ça peut causer à Ciara et ça donne quelque chose de pas très joli à voir.

Alors, elle la confronte. Que peut-elle faire d’autre ? Riley doit comprendre qu’elle ne peut pas faire ce qu’elle veut. Qu’à agir de la sorte, elle est en bonne route pour foutre en l’air son avenir et ses potentielles chances Le ton monte vite. Trop vite. Comme d’habitude dès que mère et fille s’adressent la parole. Cette nouvelle dynamique entre elles est devenue la norme et ça la tue à petit feu. L’incompréhension fait place à la frustration, bien vite transformée en colère et le cycle se répète encore et encore et encore. C’est sans fin, c’est fatiguant et usant pour tout le monde. C’est terrible de voir à quel point Riley tient son caractère de sa mère. Elles se ressemblent trop pour leur propre bien et ça leur porte préjudice. L’enfant en veut à sa génitrice pour une raison qu’elle n’explique pas. Elle pensait savoir et pourtant… Les reproches fusent et Ciara encaisse, son coeur se serrant chaque fois un peu plus. Et finalement, la porte d’entrée se ferme dans un grand fracas qui semble faire trembler les murs. Le silence qui suit est presque assourdissant. Ca finit presque toujours comme ça. Riley part et prend ses distances quelques heures, partant elle seule sait où. Jusqu’à la prochaine explosion qui laissera Ciara de nouveau meurtrie par les paroles de sa fille. Elle essaie de ne pas s’effondrer sur place, encore secouée par la confrontation. C’est alors qu’elle remarque la porte d’entrée entrouverte. A force d’être malmenée au rythme des disputes familiales, elle va finir par ne plus fermer du tout. Hogan traîne alors les pieds pour aller régler le souci, se figeant presque en voyant que quelqu’un se trouve sur le seuil. Elle affiche une légère grimace désolée. Depuis combien de temps est-elle là ? Est-ce qu’elle a croisé Riley sortir comme une furie ? Ciara déglutit, tentant au mieux de faire bonne figure en croisant le regard de la visiteuse. « Oh heu… Colleen, c’est ça ? » sa voix est légèrement rauque, la faute aux cris d’un peu plus tôt et de l’émotion. Elle se racle la gorge, pour le moins embarrassée par la situation. Elles se sont croisées quelques fois, de loin surtout. Elle essaie de penser à une raison pour laquelle elle est ici. « Désolée pour ça... »  Elle grimace, effectuant un vague geste de main. Elle s'excuse alors qu'il est probable qu'elle n'ai rien entendu du tout et qu'elle vienne juste d'arriver. Soudain, ça lui vient comme une évidence. Elle jette un bref coup d’oeil derrière, sur la table où se trouve une pochette qui n’appartient manifestement pas à Riley. « C'est pour les affaires de Marylou, j'imagine. » elle tente un bref sourire, comme si ça allait suffire à cacher et faire oublier ce qui vient d'arriver.



stressed out (colleen) 1336066658:
 


Revenir en haut Aller en bas
Colleen Sainsbury
Colleen Sainsbury
l'émancipation
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, la quarantaine approche à grands pas.
SURNOM : Parfois surnommée Lynn par ses amis australiens.
STATUT : Divorcée, en couple avec un bel Australien.
MÉTIER : Sage-femme au St Vincent's Hospital & bénévole au service pédiatrie.
LOGEMENT : #14, Latimer Road (Logan City) depuis peu.
stressed out (colleen) Tumblr_inline_nre45to2rZ1s4ot0h_400
POSTS : 736 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Irlandaise de naissance, Anglaise d’adoption ≈ Tombe enceinte à 19 ans alors qu’elle est étudiante en médecine. Arrête ses études, épouse son petit-ami et consacre sa vie à l’éducation de son enfant ≈ 2012 – décide de reprendre ses études pour devenir sage-femme, obtient son diplôme trois ans plus tard ≈ Dix-sept ans, soit la durée de son mariage avant qu’elle décide d’y mettre un terme ≈ Août 2019 – Quitte l’Angleterre avec sa fille pour prendre un nouveau départ en Australie ≈ Déterminée à profiter de son indépendance retrouvée ≈ Demi-finaliste de Race of Australia en 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) G78a
you know i want you, it's not a secret i try to hide. i know you want me, so don't keep sayin' our hands are tied. you claim it's not in the cards and fate is pullin' you miles away and out of reach from me, but you're here in my heart, so who can stop me if i decide that you're my destiny?


RPs TERMINÉS : marius #1 & yasmine & marius #2 & lara & marius #3 & malleenia & marius #4 & jack #1 (roa) & tommy (roa) & jack #2 (roa) & jack #3 (roa) & jack #4 (roa) & jacob & marius #5 & jack #5 (roa) & marius #6 & ivy (roa) & tommy #2 (roa) & elias (roa) & marius #7 & lou & marius #8 & marius #9 & hassan & scarlett.

abandonnés:
 

AVATAR : Caitriona Balfe
CRÉDITS : @katielexie (avatar) @astra (signa) @loonywaltz (ub).
DC : None.
PSEUDO : Gwen
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30437-colleen-sainsbury-no-rain-no-flowers https://www.30yearsstillyoung.com/t30462-colleen-take-me-back-to-the-start https://www.30yearsstillyoung.com/t31000-colleen-sainsbury

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyMer 16 Déc - 15:59



La ville défilait derrière les vitres du bus, les tableaux empreints de vie se succédant sous le regard songeur et peu attentif de l’Anglaise. Une fois n’est pas coutume, la jeune femme avait glissé la monture épaisse de ses lunettes de soleil sur son nez et revêtu un foulard recouvrant élégamment ses boucles brunes avant de quitter l’hôpital, le tout lui permettant de jouir d’un anonymat réconfortant. D’ici quelques temps, peut-être qu’elle pourrait enfin sortir de chez elle sans avoir recours à ces subterfuges, mais seules trois petites semaines s’étaient écoulées depuis la fin de la diffusion de Race of Australia et Colleen ne s’en sentait pas encore capable. Alors elle se résignait à rester enfermée chez elle en dehors de ses heures de travail à l’hôpital, et à limiter un maximum ses trajets extérieurs, ses allées et venues chez Marius en plein centre-ville constituant presque l’unique entorse à ce confinement qu’elle s’imposait. Ce jour-là, ce n’était pourtant pas la direction de Spring Hill que le bus empruntait, mais celle d’un quartier résidentiel situé non loin de l’hôpital. Colleen n’y avait jamais mis les pieds, mais un message envoyé par Lou un peu plus tôt dans la journée l’en avait convaincue. En effet, l’étudiante à l’université du Queensland avait oublié son sac à main chez l’une de ses jeunes élèves, Riley. Lou savait combien il coûtait à sa mère de prendre les transports en commun ces derniers temps, mais ses cours universitaires l’empêchaient de quitter le campus et elle n’avait eu d’autre choix que de solliciter l’aide de Colleen. Cette dernière ayant toutes les difficultés du monde à refuser quoi que ce soit à sa fille unique, elle avait ponctué la lecture du message d’un soupir las avant de pianoter hâtivement sur l’écran de son téléphone pour lui promettre qu’elle se chargerait de récupérer ses affaires.

Un bip! sonore retentit à l’intérieur de l’autobus et tira soudainement Colleen de ses rêveries. Elle cligna des yeux et se concentra sur le nom indiqué sur l’arrêt de bus devant lequel le véhicule ralentissait, avant de se rendre compte qu’il s’agissait du sien. Elle bondit aussitôt hors de son siège et se précipita vers les portes battantes qu’elle franchit juste à temps. Les joues légèrement rosées, la jeune femme réajusta le foulard autour de son visage avant de sortir son téléphone portable de sa poche pour vérifier l’adresse qu’elle y avait enregistrée. Elle suivit les indications de son GPS et atteignit la bonne maison quelques minutes plus tard. Elle s’engagea dans l’allée menant à la porte d’entrée et parvint devant celle-ci pile au moment où elle s’ouvrait brusquement sur une adolescente aux cheveux roux. Un voile pourpre recouvrait l’ensemble de son visage et ses yeux clairs lançaient des éclairs, laissant Colleen figée et médusée. Elle reconnut la fameuse Riley dont Lou lui avait parlé, mais elle n’eut pas le temps de lui poser la question ni de se présenter à son tour, car déjà la jeune fille se ruait à grandes enjambées vers l’extérieur de la maison, non sans avoir claqué violemment la porte derrière elle. La violence de l’impact fit trembler la façade et força la porte à se rouvrir. Colleen suivit du regard l’adolescente avant de pivoter le visage vers la maison, hésitant à tourner les talons. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qui venait de se passer, mais son instinct lui soufflait que ce n’était probablement pas le bon moment pour venir récupérer les affaires de Lou. Elle fronça les sourcils, confuse. D’un côté, elle pouvait toujours revenir le lendemain après le travail, d’un autre elle avait promis à sa fille de lui rapporter ses affaires le soir-même et elle ne pourrait honorer sa parole si elle se défilait.

Soupirant, elle retira finalement ses lunettes de soleil et son foulard qu’elle glissa dans son sac à main avant de lever la main vers la porte. Elle n’eut pas le temps de frapper cependant, car déjà une nouvelle silhouette féminine apparaissait derrière celle-ci. Il s’agissait de la mère de Riley, Ciara. Colleen l’avait croisée à quelques reprises mais l’avait rarement vue d’aussi près. Elle offrit à la jeune femme un sourire désolé, consciente de ne pas arriver au bon moment. « C’est ça » Acquiesça Colleen avec douceur quand elle se rappela son prénom. Ciara s’excusa alors, le geste de la main qu’elle esquissa faisant probablement référence à la dispute qui venait de se terminer. La brune secoua la tête en signe de dénégation, mais n’eut pas le temps de répliquer, Ciara se détournant d’elle pour récupérer la pochette laissée par Lou. Elle la lui apporta et Colleen tendit les mains pour la récupérer. « Merci. Et c’est moi qui suis désolée, je ne voulais pas vous déranger… ». Elle planta son regard dans le sien et fut frappée par la souffrance qu’elle y découvrit. « Je… Vous allez bien ? ». Question purement rhétorique car il était évident que ce n’était pas le cas. Loin d’elle l’envie de se mêler de ce qui ne la regardait pas, mais Colleen ne pouvait se résigner à repartir tout de suite malgré tout, sensible à la douleur qu’elle lisait dans les yeux de Ciara.




there's always a seed before there's a rose. the more that it rains the more I will grow.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ciara Hogan
Ciara Hogan
les crises d'adolescence
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (03.02.82)
SURNOM : hogan par ses collègues, cia par ses amis (vu que personne ne sait prononcer correctement son nom au premier abord, ça a fini par rester)
STATUT : divorcée depuis 2017, trop prise par son boulot pour chercher.
MÉTIER : inspectrice de police, brigade d'investigation criminelle
LOGEMENT : 302 carmody road, toowong avec sa fille et son fils.
stressed out (colleen) Tumblr_o988i21GLR1s206wno10_250
POSTS : 233 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en irlande, vit en australie depuis ses 8 ans › diplômée en anthropologie judiciaire › workaholic › souvent perçue comme psychorigide › maniaque et exigeante › perdue avec ses deux adolescents rancuniers › allergique aux chats › parle le langage des signes › se défoule en faisant du MMA › adepte du café à toute heure
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) H32r
riley › we're breaking down. whispers would deafen me now, you don't make a sound ; heartbreak was never so loud.

louisajillcolleenanwarcalen


RPs EN ATTENTE :
gabriel c.

stressed out (colleen) Y6fp
RPs TERMINÉS :
stressed out (colleen) Fc7afc1681a8a72ef9617a9e52a0d307
AVATAR : bridget regan.
CRÉDITS : harley (avatar) & bridgetreganing (gifs) & loonywaltz (ub)
DC : jess la punk à roulettes & mad le petit chat ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t31662-ciara-all-your-colors-start-to-burn https://www.30yearsstillyoung.com/t31785- https://www.30yearsstillyoung.com/t31783-ciara-hogan#1399575

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyJeu 31 Déc - 12:30



stressed out. (ft. @colleen sainsbury :l:)

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y avait clairement mieux comme introduction et comme première impression. Pour quelqu’un qui n’aimait pas afficher ses déboires en public, c’était plutôt raté pour cette occasion. Elle essaya brièvement de détourner l’attention en demandant confirmation sur son identité (réponse pourtant évidente quand on savait qu’elle l’avait déjà aperçue de loin.) « C’est ça. » se mordant l’intérieur de la joue, la policière acquiesça en se raclant doucement la gorge. « Ciara. » dit-elle simplement alors que son regard s’attarda un instant sur la crinière rousse de sa fille qui s’éloignait à grandes enjambées avant de se reporter sur Colleen. (Il ne s’agirait pas de paraître impolie, tout de même.) L’introduction était simple et plutôt formelle,  probablement inutile, mais elles n’avaient jamais été présentées officiellement. Et bien que l’irlandaise aurait nettement préféré que ça se passe dans d’autres circonstances, c’était désormais chose faite. Tout ça pour une bête histoire qui aurait dû se régler sans aucune vague. Pourtant ce quotidien houleux, c’était ce avec quoi elle devait vivre. Bien sûr, il y avait des jours pires que les autres, d’autres où ça allait à peu près bien, comme partout en somme. Mais ces altercations fréquentes lui crevaient le coeur chaque fois un peu plus. La seule différence était qu’habituellement, elle pouvait digérer dans son coin et prétendre que tout allait bien. Au moins la présence de Colleen l’incitait un peu à garder son calme. Juste histoire de faire bonne figure. (Ou d’essayer.) Adoptant un sourire contraint, elle s’efforça de rendre les affaires de sa fille à Colleen en ne laissant rien transparaître. « Merci. Et c’est moi qui suis désolée, je ne voulais pas vous déranger… » s’excusa-t-elle poliment. Ciara souffla légèrement du nez. Ce n’était pas comme si elle avait choisi cet instant précis pour arriver et assister à une scène inconfortable pour tout le monde. Il était arrivé à Hogan d’intervenir sur un appel et d’arriver sur un moment similaire. Mais ô grand jamais l’inverse avait été appliquée. « Ce n’est rien, ce n’est pas votre faute si le timing est... » elle pinça de nouveau les lèvres, cherchant une description adéquate à la situation. « Enfin vous voyez. » il était probablement inutile de trop en rajouter, elles avaient toutes les deux compris. « Je… Vous allez bien ? » que devait-elle répondre ? Non, bien sûr que non ça n’allait pas, mais ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait se permettre d’admettre à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Ni même à quelqu’un qu’elle connaissait, en toute honnêteté. Elle pinça les lèvres et détourna le regard quelques secondes avant de hocher la tête. « Ca ira… Merci. » typiquement le genre de réponse attendue. Une semi admission, c’était déjà beaucoup pour quelqu’un comme Ciara. Le genre de personne qui avait tendance à cacher ses émotions derrière un masque et qui réglait ses problèmes dans son coin sans rien attendre de qui que ce soit. En temps normal, elle savait gérer et dissimuler tout ça, c’était facile (un peu trop parfois.) et elle avait l’habitude à force. Et pourtant aujourd’hui elle était là, devant une parfaite inconnue et elle se sentait plus exposée que jamais. « Comment… Vous vous entendez bien avec votre fille ? » la question lui brûlait les lèvres et à l’instant où elle l’avait posée, elle regretta aussitôt. Elle ferma les yeux et se passa une main dans les cheveux en secouant la tête. « Pardon, c’est déplacé. » qui demandait ce genre de chose lors d’une première rencontre ? La dernière chose qu’elle souhaitait, c’était se montrer intrusive ou avoir l’air d’une désespérée. « C'est juste... Parfois compliqué ici. Vous avez pu constater. » elle afficha un léger sourire amer. « Mais ça ira. » répéta-t-elle, plus pour elle-même que pour convaincre son auditrice.



stressed out (colleen) 1336066658:
 


Revenir en haut Aller en bas
Colleen Sainsbury
Colleen Sainsbury
l'émancipation
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, la quarantaine approche à grands pas.
SURNOM : Parfois surnommée Lynn par ses amis australiens.
STATUT : Divorcée, en couple avec un bel Australien.
MÉTIER : Sage-femme au St Vincent's Hospital & bénévole au service pédiatrie.
LOGEMENT : #14, Latimer Road (Logan City) depuis peu.
stressed out (colleen) Tumblr_inline_nre45to2rZ1s4ot0h_400
POSTS : 736 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Irlandaise de naissance, Anglaise d’adoption ≈ Tombe enceinte à 19 ans alors qu’elle est étudiante en médecine. Arrête ses études, épouse son petit-ami et consacre sa vie à l’éducation de son enfant ≈ 2012 – décide de reprendre ses études pour devenir sage-femme, obtient son diplôme trois ans plus tard ≈ Dix-sept ans, soit la durée de son mariage avant qu’elle décide d’y mettre un terme ≈ Août 2019 – Quitte l’Angleterre avec sa fille pour prendre un nouveau départ en Australie ≈ Déterminée à profiter de son indépendance retrouvée ≈ Demi-finaliste de Race of Australia en 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) G78a
you know i want you, it's not a secret i try to hide. i know you want me, so don't keep sayin' our hands are tied. you claim it's not in the cards and fate is pullin' you miles away and out of reach from me, but you're here in my heart, so who can stop me if i decide that you're my destiny?


RPs TERMINÉS : marius #1 & yasmine & marius #2 & lara & marius #3 & malleenia & marius #4 & jack #1 (roa) & tommy (roa) & jack #2 (roa) & jack #3 (roa) & jack #4 (roa) & jacob & marius #5 & jack #5 (roa) & marius #6 & ivy (roa) & tommy #2 (roa) & elias (roa) & marius #7 & lou & marius #8 & marius #9 & hassan & scarlett.

abandonnés:
 

AVATAR : Caitriona Balfe
CRÉDITS : @katielexie (avatar) @astra (signa) @loonywaltz (ub).
DC : None.
PSEUDO : Gwen
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30437-colleen-sainsbury-no-rain-no-flowers https://www.30yearsstillyoung.com/t30462-colleen-take-me-back-to-the-start https://www.30yearsstillyoung.com/t31000-colleen-sainsbury

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptySam 9 Jan - 21:56



Colleen n’était pas du genre à s’immiscer dans la vie d’autrui ; elle-même étant de nature réservée, elle considérait que ce qui relevait de la vie privée devait le rester. C’était quelque chose qu’elle valorisait et respectait – en vérité, elle attachait d’autant plus d’importance à la discrétion ces derniers temps, depuis que son intimité était mise à mal par l’insistance des médias à découvrir le moindre détail croustillant de sa vie. Elle faisait de son mieux pour ne pas leur donner du grain à moudre en demeurant sur ses gardes en permanence, mais même en agissant de la sorte elle ne pouvait avoir la certitude d’être protégée. Sa notoriété acquise par le biais de l’émission était encore toute nouvelle pour elle, et l’une des choses les plus difficiles qui lui aient été donné de vivre. Voilà pourquoi elle avait tant hésité à tourner les talons quand elle avait croisé le regard furieux de Riley et compris qu’elle avait choisi le mauvais moment pour venir récupérer les affaires de Lou. Par souci de retenue. Si elle n’avait pas promis à sa fille de lui rapporter son sac en fin de journée, elle l’aurait probablement fait d’ailleurs. Elle en venait presque à regretter sa loyauté, maintenant que son regard se posait sur la mine défaite de Ciara et qu’elle reconnaissait la douleur au fond de ses yeux d’un bleu profond. Parce qu’elle se sentait impuissante et démunie face à la détresse de cette étrangère, et qu’elle ne savait pas quelle attitude adopter. Gênée, elle s’excusa pour son sens du timing désastreux après avoir récupéré le sac de Lou, consciente qu’elle intervenait à un moment délicat. Ciara ne lui en tint pas rigueur et, les lèvres pincées, lui assura qu’elle n’y pouvait rien. Colleen acquiesça d’un signe de la tête, pas moins embarrassée pour autant. Quelque chose dans le regard de son interlocutrice la poussait à rester et à s’enquérir de ce qui n’allait pas, et c’est précisément ce qu’elle fit, lui demandant comment elle allait. Elle ne pouvait tout simplement pas se résoudre à partir dans l’immédiat et à la laisser dans cet état-là. Débordant d’empathie, même à l’égard de ceux qu’elle ne connaissait pas, Colleen n’avait jamais été de ceux qui demeuraient imperméables à la douleur des autres. C’était probablement en grande partie pour cette raison qu’elle avait trouvé sa vocation dans le domaine médical ; son métier lui demandait d’être à l’écoute de ses patientes et de les rassurer quand les incertitudes et les craintes les assaillaient – ce qui était le lot de pratiquement toutes les femmes enceintes qu’elle avait croisées jusqu’à présent. Alors c’est vrai, Ciara n’était pas une patiente et elle ne lui devait rien, mais c’était plus fort qu’elle.

Demeurant évasive, la brune ne lui apporta pas une réponse franche et se contenta de lui souffler que ça irait. Colleen lui offrit un sourire compatissant, tout en interprétant la réponse de Ciara comme une envie de ne pas s’étendre sur le sujet. N’ayant aucune volonté d’interférer dans sa vie privée en lui arrachant des aveux forcés, l’Anglaise fut sur le point de lui répondre qu’elle comprenait et qu’elle lui souhaitait bon courage malgré tout, quand la policière la prit au dépourvu en l’interrogeant sur sa relation avec sa fille. Pour autant, passé l’étonnement elle fut ravie de lui répondre. La question était peut-être indiscrète, mais Ciara avait sans doute besoin de partager son expérience en tant que mère après ce qui venait de se passer, et Colleen était toute disposée à lui apporter son soutien, quand bien même elles ne se connaissaient pas. « Ce n’est rien » Fit-elle quand la brune s’excusa pour sa question déplacée. Ciara admit que les choses étaient parfois compliquées chez elle, comme Colleen venait d’en être témoin. Elle lui répéta que ça irait malgré tout, sans parvenir totalement à la convaincre. « Je comprends. Je pense que c’est un peu partout pareil, si ça peut vous rassurer » Lui répondit-elle, le ton empreint de douceur. « Pour répondre à votre question, Lou et moi, on s’entend bien. On a toujours eu une relation particulière, une complicité naturelle, peut-être parce que je l’ai eue très jeune, je ne sais pas. Après, je ne dis pas que ça a toujours été facile… » Nuança-t-elle. « Elle a un sacré tempérament, et l’adolescence en particulier a été un passage… Délicat ». Colleen ne connaissait pas l’âge de Riley, mais elle lui semblait être à peu près de la même génération que Lou, ce qui signifiait que Ciara devait comprendre de quoi elle parlait. « J’ai cru comprendre que nos filles s’entendent bien – en tout cas, je sais que Lou apprécie Riley. Peut-être qu’elles ont plus de points communs qu’il n’y paraît » Offrit-elle comme hypothèse. Partir de la maison en claquant la porte était complètement le style de Lou, dont le tempérament volcanique voire lunatique pouvait l’amener à s’emporter dans la seconde. Elle n’avait réservé que très rarement cette attitude à sa mère, mais August avait le témoin privilégié de ces colères à plus d’une reprise. « Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais si vous avez envie d’en parler, je suis là alors n’hésitez pas. Je n’ai pas la prétention de penser que j’ai réponse à tout, loin de là, mais je sais que dans ces moments-là il est parfois plus facile de parler à quelqu’un que de rester seul ».




there's always a seed before there's a rose. the more that it rains the more I will grow.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ciara Hogan
Ciara Hogan
les crises d'adolescence
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (03.02.82)
SURNOM : hogan par ses collègues, cia par ses amis (vu que personne ne sait prononcer correctement son nom au premier abord, ça a fini par rester)
STATUT : divorcée depuis 2017, trop prise par son boulot pour chercher.
MÉTIER : inspectrice de police, brigade d'investigation criminelle
LOGEMENT : 302 carmody road, toowong avec sa fille et son fils.
stressed out (colleen) Tumblr_o988i21GLR1s206wno10_250
POSTS : 233 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en irlande, vit en australie depuis ses 8 ans › diplômée en anthropologie judiciaire › workaholic › souvent perçue comme psychorigide › maniaque et exigeante › perdue avec ses deux adolescents rancuniers › allergique aux chats › parle le langage des signes › se défoule en faisant du MMA › adepte du café à toute heure
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) H32r
riley › we're breaking down. whispers would deafen me now, you don't make a sound ; heartbreak was never so loud.

louisajillcolleenanwarcalen


RPs EN ATTENTE :
gabriel c.

stressed out (colleen) Y6fp
RPs TERMINÉS :
stressed out (colleen) Fc7afc1681a8a72ef9617a9e52a0d307
AVATAR : bridget regan.
CRÉDITS : harley (avatar) & bridgetreganing (gifs) & loonywaltz (ub)
DC : jess la punk à roulettes & mad le petit chat ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t31662-ciara-all-your-colors-start-to-burn https://www.30yearsstillyoung.com/t31785- https://www.30yearsstillyoung.com/t31783-ciara-hogan#1399575

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyLun 11 Jan - 18:51



stressed out. (ft. @colleen sainsbury :l:)

« Je comprends. Je pense que c’est un peu partout pareil, si ça peut vous rassurer. » Oui. Non. Peut-être ? Elle n’en savait trop rien à vrai dire. Comment elle était supposée faire pour calmer les choses ? Simplement attendre ? Ou au contraire insister jusqu’à percer l’abcès tout en prenant le risque de tenir une grenade dégoupillée jusqu’à ce qu’elle explose ? Elle afficha une brève grimace. « Elle a un sacré tempérament, et l’adolescence en particulier a été un passage… Délicat. » A ça, Hogan ne put s'empêcher de sourire doucement en secouant la tête. Oui, l’adolescence était compliquée à appréhender. Sa fille était en plein dedans, et son fils ne tarderait pas non plus à joindre le mouvement. C’était particulier, cette sensation. De par son métier, Ciara était habituée à faire face à des brutes épaisses, des gars dangereux qui en voulaient parfois à sa vie ou à celle de ses collègues. Et c’était étonnement facile de les gérer en comparaison à deux enfants en colère contre le monde entier (et tout particulièrement contre elle). Elle se sentait terriblement lâche à la simple idée de préférer affronter des criminels plutôt que ses propres gamins. Entendre quelqu’un d’autre parler des éventuels problèmes rencontrés avec leur descendance caractérielle, elle n’était même pas sûre que ça la rassurait vraiment. Le pire dans tout ça, c’est que Riley était une gamine calme en temps normal. Il semblerait que sa mère soit un bon exutoire malgré elle. « J’ai cru comprendre que nos filles s’entendent bien – en tout cas, je sais que Lou apprécie Riley. Peut-être qu’elles ont plus de points communs qu’il n’y paraît. » Sûrement, oui. Elles ne devaient pas avoir beaucoup d’années d’écart et les cours donnés par Lou semblaient bien se passer. Au moins Ciara avait la bonne idée de ne pas s’approcher de sa fille pendant ces périodes là, ça évitait les frictions inutiles. Elle écouta ainsi Colleen parler de sa relation avec sa fille et, bien malgré elle, ne pu s’empêcher de ressentir une légère pointe d’envie. A une époque, avant le divorce, c’était bien. Riley avait toujours été bien plus proche de son père que de Ciara, mais les voir heureux tous les deux lui suffisait amplement. Pas vraiment de complicité entre mère et fille, mais pas de rancune dissimulée. Et puis, trop absorbée par sa carrière et ses ambitions, elle avait laissé le château de cartes s’effondrer et n’avait rien fait avant qu’il ne soit trop tard. Elle avait flingué son mariage, sa famille, elle s’était montrée égoïste et n’avait pas anticipé les conséquences. « Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais si vous avez envie d’en parler, je suis là alors n’hésitez pas. Je n’ai pas la prétention de penser que j’ai réponse à tout, loin de là, mais je sais que dans ces moments-là il est parfois plus facile de parler à quelqu’un que de rester seul. » Une nouvelle fois, Ciara releva les yeux vers son interlocutrice, prenant quelques secondes pour peser le pour et le contre. Cette femme dégageait quelque chose qui lui inspirait confiance. Pour quelqu’un comme elle qui avait plutôt tendance à se méfier des inconnus à cause de son travail et c’était assez déroutant. Il y avait quelque chose dans sa façon de s’exprimer, dans la manière dont elle s’adressait avec bienveillance à la policière qu’elle ne connaissait pourtant pas. Se rendant enfin compte de l’impolitesse dont elle faisait preuve en restant sur le seuil de sa porte, elle s’écarta quelque peu tout en hochant doucement la tête. « Je… J’apprécierai assez, oui. Vous voulez entrer ? » Colleen avait sûrement mieux à faire que régler la vie de famille désastreuse d’une parfaite inconnue, Hogan en avait parfaitement conscience. Et pourtant la voilà en train de prendre sa proposition au mot. « Riley et moi on n’a jamais été très… Fusionnelles ou proches, mais ça n’a jamais été aussi désastreux, je suis complètement larguée. » un léger rire sans joie vint ponctuer la phrase. C’était bien pire depuis qu’elle devait vivre sous le même toit que sa mère. Elle s’éclaircit légèrement la gorge. « Si jamais vous avez une technique miracle pour entrer dans les bonnes grâces d’une adolescente, je suis toute ouïe. » si seulement c’était aussi simple.



stressed out (colleen) 1336066658:
 


Revenir en haut Aller en bas
Colleen Sainsbury
Colleen Sainsbury
l'émancipation
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, la quarantaine approche à grands pas.
SURNOM : Parfois surnommée Lynn par ses amis australiens.
STATUT : Divorcée, en couple avec un bel Australien.
MÉTIER : Sage-femme au St Vincent's Hospital & bénévole au service pédiatrie.
LOGEMENT : #14, Latimer Road (Logan City) depuis peu.
stressed out (colleen) Tumblr_inline_nre45to2rZ1s4ot0h_400
POSTS : 736 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Irlandaise de naissance, Anglaise d’adoption ≈ Tombe enceinte à 19 ans alors qu’elle est étudiante en médecine. Arrête ses études, épouse son petit-ami et consacre sa vie à l’éducation de son enfant ≈ 2012 – décide de reprendre ses études pour devenir sage-femme, obtient son diplôme trois ans plus tard ≈ Dix-sept ans, soit la durée de son mariage avant qu’elle décide d’y mettre un terme ≈ Août 2019 – Quitte l’Angleterre avec sa fille pour prendre un nouveau départ en Australie ≈ Déterminée à profiter de son indépendance retrouvée ≈ Demi-finaliste de Race of Australia en 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) G78a
you know i want you, it's not a secret i try to hide. i know you want me, so don't keep sayin' our hands are tied. you claim it's not in the cards and fate is pullin' you miles away and out of reach from me, but you're here in my heart, so who can stop me if i decide that you're my destiny?


RPs TERMINÉS : marius #1 & yasmine & marius #2 & lara & marius #3 & malleenia & marius #4 & jack #1 (roa) & tommy (roa) & jack #2 (roa) & jack #3 (roa) & jack #4 (roa) & jacob & marius #5 & jack #5 (roa) & marius #6 & ivy (roa) & tommy #2 (roa) & elias (roa) & marius #7 & lou & marius #8 & marius #9 & hassan & scarlett.

abandonnés:
 

AVATAR : Caitriona Balfe
CRÉDITS : @katielexie (avatar) @astra (signa) @loonywaltz (ub).
DC : None.
PSEUDO : Gwen
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30437-colleen-sainsbury-no-rain-no-flowers https://www.30yearsstillyoung.com/t30462-colleen-take-me-back-to-the-start https://www.30yearsstillyoung.com/t31000-colleen-sainsbury

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyDim 17 Jan - 16:08



L’adolescence… Un sujet délicat, qui avait longtemps été source d’anxiété pour Colleen avant que Lou n’arrive à l’âge fatidique. Elever une enfant était une chose, s’occuper d’une ado en était une autre. Guère préparée à l’arrivée d’un bébé à seulement vingt ans, la brune n’avait eu d’autre choix que d’apprendre sur le tas, de prendre progressivement conscience des enjeux de l’éducation et de faire son possible pour être à la hauteur de la tâche qui l’incombait. Elle avait commis des erreurs, comme n’importe quelle autre mère. Son ambition professionnelle avortée par l’arrivée prématurée de Lou, elle avait fait de sa fille sa priorité, le centre de son monde, au point de la couvrir plus que de raison et de négliger des aspects tout aussi importants de sa vie. Pour autant, si la force de caractère dont faisait aujourd’hui preuve Lou était d’une quelconque indication, alors elle ne s’en était pas trop mal sortie. Mature, brillante et d’une volonté sans faille, la jeune femme s’était bâtie une carapace solide et contrairement aux appréhensions nourries par Colleen, son adolescence n’avait pas été une période si pénible à gérer. Il y avait eu des crises, des pleurs et des tentatives de rebellions – dirigées contre son père, principalement – mais elle était toujours parvenue à la ramener à la raison. Colleen était consciente de la chance qu’elle avait. Les relations tendues mère-fille n’étaient pas seulement décriées à travers la littérature et la fiction de manière générale, elles étaient une réalité que bon nombre de ses amies et collègues devaient affronter. Et même si elle avait tendance à penser que sa patience et sa dévotion avaient probablement joué en sa faveur, elle n’était pas assez naïve pour croire que la gestion d’une ado et d’une relation mère-fille, en particulier, se résumait à cela.

Face à la détresse manifeste de Ciara, Colleen avait envie d’agir. Par solidarité féminine, peut-être. Par sympathie pour elle, sans doute. Mais par pitié, jamais. Elle espérait que la policière ne se méprendrait pas sur les raisons de sa proposition, parce qu’elles étaient on ne peut plus honorables et en aucun cas liées à un désir quelconque de se mêler d’affaires qui ne la regardaient pas. Elle lut l’hésitation se peindre dans le regard clair de son interlocutrice, mais ne s’en vexa pas. Si les rôles étaient inversés, accepterait-elle de laisser entrer une quasi inconnue chez elle pour se livrer sur une relation aussi personnelle que celle qui la liait à Lou ? Parce qu’elle était naïve et de nature un peu trop optimiste la réponse était probablement positive, mais il n’en demeurait pas moins que Ciara avait toutes les raisons de se méfier d’elle. Pourtant, elle finit par acquiescer. S’écartant de la porte d’entrée, la jolie rousse l’invita à entrer. Colleen esquissa un sourire et opina du chef à son tour. « Bien sûr ». S’il y avait peu de chances que les médias l’aient suivie jusqu’à Carmody Road, elle n’était pas contre l’idée d’entrer chez Ciara, ne serait-ce que pour éviter d’être reconnue dans la rue. Mieux valait prévenir que guérir, or ces derniers temps c’était un proverbe que Colleen s’évertuait à se répéter. Elle pénétra à l’intérieur de la maison et reporta son attention sur Ciara, qui lui exprimait son impuissance face à l’attitude de Riley. Le rire qui résonna par la suite était un rire dénué de joie, le sourire de la policière n’atteignant pas tout à fait son regard. « Je n’ai malheureusement pas de technique miracle, non… » Admit-elle à son tour. « Ce n’est pas faute d’avoir lu des dizaines de livres à ce sujet, quand je tentais de me préparer au mieux à cette période ». Pragmatique, elle s’était un temps réfugiée dans ses lectures pour essayer d’appréhender l’adolescence de Lou – cela n’avait pas été une franche réussite, force étant de constater que les avis divergeaient à ce sujet. « Mais j’en suis rapidement venue à la conclusion qu’il n’y avait pas de recette miraculeuse. Chaque situation est différente… Chaque relation est unique » Fit-elle avec philosophie. « J’ai appris à travers mon expérience et celle de mes amies que très souvent, les ados se sentent incompris. Parce qu’ils ont l’impression que la terre entière leur en veut, ils s’en prennent aux personnes qu’ils aiment le plus et leur en font voir de toutes les couleurs ». Elle soupira, le regard toujours posé sur Ciara. Elle réfléchit un instant, puis proposa : « Je pense que je m’en suis plutôt bien sortie parce que la colère de Lou était principalement dirigée vers son père, à l’époque. Et que la patience m’a aidée, aussi. Les rares fois où elle a essayé de me faire sortir de mes gonds, elle a toujours fini par s’épuiser avant moi. Je ne sais pas si ça peut fonctionner pour vous aussi, je ne connais pas bien Riley en dehors de ce que m’a dit Lou. Mais peut-être que ça peut être une piste ? ».




there's always a seed before there's a rose. the more that it rains the more I will grow.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ciara Hogan
Ciara Hogan
les crises d'adolescence
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (03.02.82)
SURNOM : hogan par ses collègues, cia par ses amis (vu que personne ne sait prononcer correctement son nom au premier abord, ça a fini par rester)
STATUT : divorcée depuis 2017, trop prise par son boulot pour chercher.
MÉTIER : inspectrice de police, brigade d'investigation criminelle
LOGEMENT : 302 carmody road, toowong avec sa fille et son fils.
stressed out (colleen) Tumblr_o988i21GLR1s206wno10_250
POSTS : 233 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en irlande, vit en australie depuis ses 8 ans › diplômée en anthropologie judiciaire › workaholic › souvent perçue comme psychorigide › maniaque et exigeante › perdue avec ses deux adolescents rancuniers › allergique aux chats › parle le langage des signes › se défoule en faisant du MMA › adepte du café à toute heure
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) H32r
riley › we're breaking down. whispers would deafen me now, you don't make a sound ; heartbreak was never so loud.

louisajillcolleenanwarcalen


RPs EN ATTENTE :
gabriel c.

stressed out (colleen) Y6fp
RPs TERMINÉS :
stressed out (colleen) Fc7afc1681a8a72ef9617a9e52a0d307
AVATAR : bridget regan.
CRÉDITS : harley (avatar) & bridgetreganing (gifs) & loonywaltz (ub)
DC : jess la punk à roulettes & mad le petit chat ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t31662-ciara-all-your-colors-start-to-burn https://www.30yearsstillyoung.com/t31785- https://www.30yearsstillyoung.com/t31783-ciara-hogan#1399575

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyDim 31 Jan - 17:39



stressed out. (ft. @colleen sainsbury :l:)

Laisser entrer une inconnue n’était clairement pas dans ses habitudes, et pourtant c’est bien ce qu’elle faisait aujourd’hui sans trop se poser de question. Il n’était pas rare qu’elle cherche des conseils auprès de son entourage, tout était bon à prendre. Le seul problème était que la plupart de ses proches étaient des hommes. Ses frères, ses amis de longue date, ses collègues… Et, si certains avaient à charge des adolescents, aucun n’était aussi dépassé que la policière. (Ou en tout cas ils le cachaient bien mieux qu’elle.) Dans tous les cas, Colleen n’avait pas hésité à lui tendre la main et ça, elle ne pouvait qu’apprécier. C’était beau la solidarité féminine, il n’y avait pas à dire. Une fois à l’intérieur, Ciara referma la porte derrière, lançant un dernier regard dans la direction où Riley était partie. Les lèvres légèrement pincées, elle secoua la tête et l’invita à avancer dans la maison. Tant qu’à faire, autant ne pas discuter dans l’entrée et prendre ses aises. « Je n’ai malheureusement pas de technique miracle, non… » bien évidemment que non, ça aurait été bien trop simple. Et ça se saurait si c’était le cas. Ciara réprima une grimace. « Ce n’est pas faute d’avoir lu des dizaines de livres à ce sujet, quand je tentais de me préparer au mieux à cette période » à ça elle ne pu s’empêcher de hocher la tête en souriant légèrement. Elle se souvenait avoir consommé une grande quantité d’ouvrages du genre lorsqu’elle attendait sa fille. Jackson également. La panique des jeunes parents, pas forcément prêts mais volontaires à l’idée de bien faire. Puis elle en avait lu d’autres pendant la période du divorce, mais le mal était déjà fait. « Ah, j’ai connu ça. » le dire à haute voix la fit sourire malgré la situation. Il fallait avouer que c’était risible en vue du résultat. Ciara écouta attentivement la suite, ne pouvant qu’être d’accord avec chacune de ses paroles. Sur le principe, tout ça devrait pouvoir se résoudre en discutant, rien de compliqué en soit. Sauf que dans les faits, c’était toujours bien plus délicat qu’escompté. Ce n’était pas faute de volonté pourtant… Riley avait effectivement déjà exprimé le fait d’être incomprise par sa mère. Cette dernière était toujours trop exigeante et demandeuse.. Elle était consciente de ça, mais c’était plus fort qu’elle. Ce n’était pourtant pas faute d’avoir tenté de faire des efforts, ça semblait juste insuffisant. D’une certaine manière, entendre dire que d’autres parents étaient dans des situations un peu similaires, c’était réconfortant. (Au moins un peu.) « Je pense que je m’en suis plutôt bien sortie parce que la colère de Lou était principalement dirigée vers son père, à l’époque. Et que la patience m’a aidée, aussi. Les rares fois où elle a essayé de me faire sortir de mes gonds, elle a toujours fini par s’épuiser avant moi. Je ne sais pas si ça peut fonctionner pour vous aussi, je ne connais pas bien Riley en dehors de ce que m’a dit Lou. Mais peut-être que ça peut être une piste ? » Ciara se passa une main dans les cheveux, prenant quelques instants pour analyser la phrase dans son intégralité. Le cas de figure était presque inversé, ici. C’était elle l’objet de la colère de Riley. Elle ne connaissait pas le contexte pour Lou, mais chaque ado a ses propres raisons d’en vouloir à l’un ou l’autre de ses parents. Elle s’humecta les lèvres et croisa les bras, haussant doucement les épaules. « En toute honnêteté, je pense que je serai épuisée bien avant elle. » Hogan était quelqu’un de relativement patiente, mais même elle arrivait à la limite de ses capacités. Pour comprendre le tableau dans son entièreté, Colleen avait sûrement besoin d’un peu plus de contexte. L’histoire n’était pas si longue ou complexe que ça, bien au contraire. C’était d’une simplicité effrayante et ça rendait le tout encore plus absurde. Ciara guida son invitée jusqu’au salon où tout était impeccablement rangé. Rien de plus normal pour quelqu’un qui s’attendait à ce que tout soit à sa place en permanence. D’un geste de main, elle l’invita à prendre place sur le canapé. Pendant qu’elle s’installait, Hogan cherchait la meilleure façon de commencer ses explications. « Ca fait quelques années que c’est… Tendu entre nous. » et tant que c’était juste tendu, ça allait encore. Aujourd’hui elles étaient sur le fil du rasoir. « Je ne saurai même pas dire depuis quand exactement, ça a l’air de faire une éternité. Et le divorce, ça n’a clairement rien arrangé. » ça aurait pû être le point de départ, mais même pas. « Après le divorce, elle est allée vivre chez son père et ça se passait à peu près bien. » c’était loin d’être parfait, mais au moins elles ne vivaient pas ensemble pour se bouffer le nez en permanence. « Il a… Eu un accident en début d’année et...  » ça faisait maintenant presque un an que c’était arrivé, mais ça restait toujours compliqué d’en parler. Pourtant, intérioriser et tout garder pour soit n’était clairement pas la solution. « Ils étaient proches. » termina-t-elle. Colleen serait capable d’additionner le tout sans trop de difficulté. Elle s’éclaircit la voix avant de reprendre. « Chaque fois que j’essaie de discuter avec elle, ça se termine comme vous avez pu le constater. » un ricanement amer accompagna la dernière partie de la phrase. De nouveau, elle secoua la tête. « Et je n’arrive pas à savoir pourquoi elle m’en veut autant. » Dur de régler les choses dans ces conditions. Jamais elle n’aurait cru se confier de la sorte à quelqu’un qu’elle connaissait à peine. Et pourtant, ça faisait un bien fou de sortir tout ça. « Désolée de vous importuner avec tout ça. » grimaça-t-elle en croisant le regard de la brune.



stressed out (colleen) 1336066658:
 


Revenir en haut Aller en bas
Colleen Sainsbury
Colleen Sainsbury
l'émancipation
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, la quarantaine approche à grands pas.
SURNOM : Parfois surnommée Lynn par ses amis australiens.
STATUT : Divorcée, en couple avec un bel Australien.
MÉTIER : Sage-femme au St Vincent's Hospital & bénévole au service pédiatrie.
LOGEMENT : #14, Latimer Road (Logan City) depuis peu.
stressed out (colleen) Tumblr_inline_nre45to2rZ1s4ot0h_400
POSTS : 736 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Irlandaise de naissance, Anglaise d’adoption ≈ Tombe enceinte à 19 ans alors qu’elle est étudiante en médecine. Arrête ses études, épouse son petit-ami et consacre sa vie à l’éducation de son enfant ≈ 2012 – décide de reprendre ses études pour devenir sage-femme, obtient son diplôme trois ans plus tard ≈ Dix-sept ans, soit la durée de son mariage avant qu’elle décide d’y mettre un terme ≈ Août 2019 – Quitte l’Angleterre avec sa fille pour prendre un nouveau départ en Australie ≈ Déterminée à profiter de son indépendance retrouvée ≈ Demi-finaliste de Race of Australia en 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) G78a
you know i want you, it's not a secret i try to hide. i know you want me, so don't keep sayin' our hands are tied. you claim it's not in the cards and fate is pullin' you miles away and out of reach from me, but you're here in my heart, so who can stop me if i decide that you're my destiny?


RPs TERMINÉS : marius #1 & yasmine & marius #2 & lara & marius #3 & malleenia & marius #4 & jack #1 (roa) & tommy (roa) & jack #2 (roa) & jack #3 (roa) & jack #4 (roa) & jacob & marius #5 & jack #5 (roa) & marius #6 & ivy (roa) & tommy #2 (roa) & elias (roa) & marius #7 & lou & marius #8 & marius #9 & hassan & scarlett.

abandonnés:
 

AVATAR : Caitriona Balfe
CRÉDITS : @katielexie (avatar) @astra (signa) @loonywaltz (ub).
DC : None.
PSEUDO : Gwen
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30437-colleen-sainsbury-no-rain-no-flowers https://www.30yearsstillyoung.com/t30462-colleen-take-me-back-to-the-start https://www.30yearsstillyoung.com/t31000-colleen-sainsbury

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyJeu 11 Fév - 11:08



Colleen n’avait pas la prétention de penser qu’elle en connaissait un rayon en matière d’éducation, et encore moins qu’elle avait la science infuse. Bien sûr, elle avait tiré les conclusions de ses propres expériences dans ce domaine et lorsque ses proches lui demandaient conseil, elle s’efforçait de les aider du mieux qu’elle le pouvait en piochant dans son vécu. Mais sans orgueil, ni mépris. Car si d’un point de vue extérieur la relation qu’elle partageait avec Lou était parfaite, la réalité n’était pas aussi lisse. Le chemin avait été semé d’embuches, et ce dès le début. Quand elle était tombée enceinte à dix-neuf ans, elle s’était sentie particulièrement vulnérable et démunie. Ses plans n’avaient jamais inclus cette possibilité, elle qui avait été si focalisée sur ses études qu’elle leur avait donné la priorité. Malgré tout elle avait embrassé son rôle de mère, d’abord à contre-cœur puis réalisant à la naissance de sa fille que la vie n’aurait pas pu lui faire de plus beau cadeau. Cela avait exigé des sacrifices de sa part, mais avec du recul, les regrettait-elle vraiment ? La ligne toute tracée qu’elle avait dessiné pour son futur avait emprunté un chemin différent, mais peut-être était-elle plus épanouie aujourd’hui qu’elle ne l’aurait été si elle avait poursuivi ses rêves de jeune fille. Elle approchait désormais la quarantaine et jouissait d’une indépendance bien méritée, propriétaire depuis peu dans son nouveau pays d’adoption ; elle n’était jamais devenue pédiatre mais le métier de sage-femme la satisfaisait pleinement ; Lou vivait à proximité et ne manquait jamais une occasion de quitter le campus pour la retrouver ; et puis, cerise sur le gâteau, elle était même parvenue à l’amour en Australie, ce qu’elle n’avait pas anticipé et encore moins espéré. Alors, certes, les choses étaient loin d’être toujours parfaites, et à l’image de n’importe quelle autre mère elle nourrissait des regrets sur la manière dont elle avait parfois géré la situation avec sa fille, mais dans l’ensemble elle ne pouvait pas se plaindre.

Ciara la guida à l’intérieur de la maison jusqu’à ce qu’elles rejoignent le salon et, suivant ses indications, Colleen prit place dans le canapé. Puisant dans son expérience personnelle, l’Anglaise fit de son mieux pour apporter un regard objectif sur la situation, essayant de donner des pistes sans toutefois connaître la relation particulière qui liait Riley et sa mère. Cette dernière semblait si fatiguée ; Colleen pouvait le voir à la façon dont son regard se voilait à chaque fois qu’elle mentionnait son aînée. Elever une adolescente était loin d’être une promenade de santé et s’apparentait davantage à un chemin de croix, surtout quand les épreuves de la vie s’en mêlaient pour former un tableau tout en nuances de gris. Ses mains croisées derrière son genou, Colleen laissa Ciara s’exprimer sans l’interrompre. La tension entre mère et fille n’était pas nouvelle, et si elles avaient connu une brève période d’accalmie après le divorce de Ciara, les choses s’étaient par la suite envenimées. Quand elle découvrit le drame qui était survenu, elle fronça les sourcils et hocha délicatement la tête, sincèrement navrée d’entendre une chose pareille. Débordante d’empathie et l’imagination vagabonde, elle ne put s’empêcher de songer à cette situation en se mettant à la place de Ciara. Un divorce n’était jamais évident à gérer, de ce point de vue-là elle pouvait largement compatir. Et si pour sa part elle avait été à l’initiative du sien, cela ne signifiait pas pour autant qu’elle resterait insensible dans l’éventualité où son ex-mari viendrait à passer l’arme à gauche ; on ne pouvait tout simplement pas faire disparaître tant d’années de vie commune en un claquement de doigts, quand bien même la rancœur avait succédé à l’amour et à la dévotion. Mais en dépit de ses efforts, Colleen ne pouvait pas imaginer l’ampleur de la peine de Ciara, ni les difficultés que cette disparition avait engendrées vis-à-vis de Riley et de son frère. Gérer sa douleur était une chose, mais composer avec celle de ses propres enfants en était une autre.

« Je suis navrée d’apprendre ce qui vous est arrivé » Fit-elle d’une voix douce empreinte de sincérité. « Je n’imagine même ce que vous traversez… ». Elle se sentait presque honteuse d’avoir pensé qu’un peu de patience pourrait résoudre les problèmes rencontrés par Ciara avec sa fille ; à la lumière de ce que cette dernière venait de lui révéler, cela semblait parfaitement ridicule désormais. Bien sûr qu’il y avait de l’incompréhension dans cette situation, et ce probablement de part et d’autre. Seulement, la douleur était aussi omniprésente, et que pouvait-on pour lutter contre celle-ci ? « Mais vous n’avez pas à vous en vouloir. Ça fait beaucoup de choses à gérer pour votre fille, et malheureusement peut-être que la seule façon qu’elle a trouvée pour se défouler est de diriger sa colère contre vous ». C’était cruel, et parfaitement injuste, mais le plus souvent c’étaient précisément les personnes auxquelles on était le plus attachées que l’on blessait dans ce genre de situation. Aux yeux de Colleen, la colère était une forme d’attachement voire d’amour ; c’était l’indifférence qui s’opposait à l’affection. « J’aimerais vous dire que je peux vous aider, que j’ai la réponse à vos questions… Mais je pense que seul le temps pourra faire son œuvre. Riley doit faire son deuil et elle finira par comprendre que vous n’êtes responsable de rien ». Elle esquissa un sourire navré, puis secoua la tête quand Ciara s’excusa de l’ennuyer. « Pas du tout, ce n’est pas le cas ». S’il était vrai qu’elle n’aurait pu imaginer que les choses se passeraient ainsi en venant tout simplement récupérer les affaires laissées par Lou chez Ciara, elle n’était pas désolée pour autant et en aucun cas la policière l’ennuyait avec ses histoires. En vérité, elle était surtout affectée et navrée pour elle. « Vous savez quel est le meilleur remède pour soigner sa peine ? » Demanda-t-elle soudain, un sourire se dessinant progressivement sur ses lèvres. Elle aurait pu être tentée de répondre un verre de vin rouge – et d’une certain façon c’était pour elle un excellent remède – mais elle n’avait pas envie de donner l’impression à Ciara qu’elle s’invitait chez elle pour prendre un verre, aussi choisit-elle la seconde option. « Le chocolat ». Elle vit le regard surpris de Ciara et hocha la tête. « Si si je vous assure, ça ne marche pas que pour les enfants ! Personnellement, je l’aime bien noir, le plus amer possible… Quand je ne me sens pas bien, un carré de chocolat noir m’apporte toujours du réconfort » Conclut-elle, consciente qu’en dépit de ses vertus incontestables le chocolat ne pouvait pas résoudre tous les problèmes ; mais après tout, quoi de mieux qu’un peu de gourmandise pour soigner un cœur accablé ?




there's always a seed before there's a rose. the more that it rains the more I will grow.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ciara Hogan
Ciara Hogan
les crises d'adolescence
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (03.02.82)
SURNOM : hogan par ses collègues, cia par ses amis (vu que personne ne sait prononcer correctement son nom au premier abord, ça a fini par rester)
STATUT : divorcée depuis 2017, trop prise par son boulot pour chercher.
MÉTIER : inspectrice de police, brigade d'investigation criminelle
LOGEMENT : 302 carmody road, toowong avec sa fille et son fils.
stressed out (colleen) Tumblr_o988i21GLR1s206wno10_250
POSTS : 233 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née en irlande, vit en australie depuis ses 8 ans › diplômée en anthropologie judiciaire › workaholic › souvent perçue comme psychorigide › maniaque et exigeante › perdue avec ses deux adolescents rancuniers › allergique aux chats › parle le langage des signes › se défoule en faisant du MMA › adepte du café à toute heure
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) H32r
riley › we're breaking down. whispers would deafen me now, you don't make a sound ; heartbreak was never so loud.

louisajillcolleenanwarcalen


RPs EN ATTENTE :
gabriel c.

stressed out (colleen) Y6fp
RPs TERMINÉS :
stressed out (colleen) Fc7afc1681a8a72ef9617a9e52a0d307
AVATAR : bridget regan.
CRÉDITS : harley (avatar) & bridgetreganing (gifs) & loonywaltz (ub)
DC : jess la punk à roulettes & mad le petit chat ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t31662-ciara-all-your-colors-start-to-burn https://www.30yearsstillyoung.com/t31785- https://www.30yearsstillyoung.com/t31783-ciara-hogan#1399575

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyDim 14 Mar - 0:18



stressed out. (ft. @colleen sainsbury :l:)

Elle a l’impression de beaucoup parler. Peut-être un peu trop. Elle évoque Jackson et sa relation privilégiée avec leur fille. Sa disparition et l’effondrement de ce lien mère-fille qui n’a jamais été aussi fort que ce que la rousse aurait aimé. Avouer qu’elle n’a pas été exemplaire dans son rôle, c’est compliqué pour elle. Ca entacherait cette vision qu’elle souhaite donner. Elle est stricte, Ciara. Elle demande beaucoup et attend tout autant. Si ce n’est pas la principale cause de sa mésentente familiale, ça n’aide sûrement pas à une réconciliation. Alors elle a laissé le temps à Riley de faire son deuil. Elle a encaissé sans broncher les railleries et les colères. Elle a fait en sorte de garder la tête froide et bien vissée sur les épaules. Certains jours c’était suffisant, d’autres non. Dans tous les cas, c’était toujours compliqué au quotidien. Mais là, la mère de famille commence à arriver au point de rupture. Les murs qu’elle a passé tant de temps à ériger pour se protéger s'effritent chaque jour un peu plus. Chaque confrontation, chaque discussion qui s’envenime plus que de raison la laisse meurtrie. Et elle est à peu près certaine que l’inverse est vraie également. « Je suis navrée d’apprendre ce qui vous est arrivé. Je n’imagine même ce que vous traversez… » Hogan acquiesce doucement, lui adressant un remerciement silencieux pour la délicatesse dont elle fait preuve. Il n’y avait pas grand chose à ajouter en vérité. L'événement, bien que déjà vieux de presque un an, est encore relativement frais dans l’esprit de la famille. Et elle en avait déjà beaucoup dit pour une première rencontre. « Et malheureusement peut-être que la seule façon qu’elle a trouvée pour se défouler est de diriger sa colère contre vous. » Elle ne peut que confirmer cette théorie. On ne peut pas dire qu’elle soit ravie d’être un exutoire, loin de là, mais elle a plus ou moins pris le parti d’accepter son sort depuis le temps. Alors elle accepte presque sans broncher. Elle essaye de ne pas le reprocher à sa fille, mais cette dynamique entre les deux, ça va finir par les bouffer à la longue. « J’ai du mal à me rappeler la dernière discussion calme qu’on ai pu avoir. » souffle-t-elle en secouant la tête. C’est systématique, ça tourne toujours mal. Les raisons sont diverses et variées, mais ça ne reste que très rarement cordial. Alors les portes claquent, les esprits s’échauffent et les cœurs sont mal menés par les mots un peu trop brusques et tranchants. Quelle triste réalité dans laquelle mère et fille se retrouvent enfermées. Elle finit par confesser. « Elle a ses raisons d’être aussi hostile envers moi. Je suis… J’ai passé beaucoup de temps au travail quand ils étaient petits, c’est sans doute une des raisons pour laquelle c’est comme ça aujourd’hui. J’espère que ça finira par s’arranger. » avec le temps, avec de la patience. Elle hoche la tête. Elle n’a pas tant d’options que ça en vérité. Ciara aimerait sincèrement être capable de pouvoir mettre les choses à plat une bonne fois pour toute. Crever l’abcès, passer à autre chose et rebâtir une relation saine. Ca fait beaucoup d’espoir placé dans des faits incertains. Si ça se trouve, elles ne réussiront jamais à s’entendre. Ou alors elles seront distantes pendant des années avant de finalement vivre leur vie chacune de leur côté. C’est sans doute ce qui fait le plus peur à Ciara. Perdre sa fille sans avoir été capable de réparer les pots cassés. « Vous savez quel est le meilleur remède pour soigner sa peine ? » la policière redresse la tête, curieuse du genre de révélation miracle qui pourrait potentiellement lui sauver la mise. Elle adresse un regard curieux à Colleen, visiblement incertaine de ce à quoi s’attendre. Son invitée de l’autre côté, affiche un sourire grandissant. « Le chocolat. » Légèrement confuse, Ciara entrouvrit légèrement la bouche (ne sachant pas quoi dire pour autant), et la brune enchaîne en expliquant ses raisons. Et Hogan ne peut s’empêcher de sourire, allant même jusqu’à lâcher un petit rire. L’air amusée, Ciara acquiesce. Elle passe une main dans ses cheveux avant de redresser les épaules. « Je peux toujours étudier l’option. » plaisante-t-elle en souriant doucement. L’idée est tentante en vérité. D’elle-même, Ciara n’en mange pas forcément. Elle sait qu’elle en a dans ses placards (à moins que des mains d’enfants ne soient passées par là entre-temps, ce qui est fort probable. Surtout pour Cameron.) « J’imagine qu’il doit m’en rester un peu. Si mes deux voleurs ne sont pas passés par là. » elle ajoute, un sourire attendri dessiné sur les lèvres. Elle se lève et se dirige vers la cuisine ouverte d’où elle a toujours une vue sur le salon et son invitée. « D’ailleurs, vous voulez un café ou quelque chose à boire ? » elle se rend seulement compte de quelle terrible hôte elle fait en allant jusqu’à oublier ses bonnes manières. « C’est bien la moindre des choses. » quoi qu’elle prenne, Hogan le lui apportera bien volontier. Profitant du changement de sujet, c’est peut-être le moment pour entamer une discussion non centrée autour de sa personne et de ses malheurs avec son adolescente. Quelque chose de plus léger. « J’ai cru comprendre que vous n’étiez pas à Brisbane depuis longtemps ? » demande-t-elle depuis la cuisine. « A votre accent j’assume que vous venez d’Angleterre, je me trompe ? » le genre de chose qui se remarque, surtout dans le coin.

(je suis désolée pour le délai holala stressed out (colleen) 2340009788)



stressed out (colleen) 1336066658:
 


Revenir en haut Aller en bas
Colleen Sainsbury
Colleen Sainsbury
l'émancipation
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans, la quarantaine approche à grands pas.
SURNOM : Parfois surnommée Lynn par ses amis australiens.
STATUT : Divorcée, en couple avec un bel Australien.
MÉTIER : Sage-femme au St Vincent's Hospital & bénévole au service pédiatrie.
LOGEMENT : #14, Latimer Road (Logan City) depuis peu.
stressed out (colleen) Tumblr_inline_nre45to2rZ1s4ot0h_400
POSTS : 736 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Irlandaise de naissance, Anglaise d’adoption ≈ Tombe enceinte à 19 ans alors qu’elle est étudiante en médecine. Arrête ses études, épouse son petit-ami et consacre sa vie à l’éducation de son enfant ≈ 2012 – décide de reprendre ses études pour devenir sage-femme, obtient son diplôme trois ans plus tard ≈ Dix-sept ans, soit la durée de son mariage avant qu’elle décide d’y mettre un terme ≈ Août 2019 – Quitte l’Angleterre avec sa fille pour prendre un nouveau départ en Australie ≈ Déterminée à profiter de son indépendance retrouvée ≈ Demi-finaliste de Race of Australia en 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : stressed out (colleen) G78a
you know i want you, it's not a secret i try to hide. i know you want me, so don't keep sayin' our hands are tied. you claim it's not in the cards and fate is pullin' you miles away and out of reach from me, but you're here in my heart, so who can stop me if i decide that you're my destiny?


RPs TERMINÉS : marius #1 & yasmine & marius #2 & lara & marius #3 & malleenia & marius #4 & jack #1 (roa) & tommy (roa) & jack #2 (roa) & jack #3 (roa) & jack #4 (roa) & jacob & marius #5 & jack #5 (roa) & marius #6 & ivy (roa) & tommy #2 (roa) & elias (roa) & marius #7 & lou & marius #8 & marius #9 & hassan & scarlett.

abandonnés:
 

AVATAR : Caitriona Balfe
CRÉDITS : @katielexie (avatar) @astra (signa) @loonywaltz (ub).
DC : None.
PSEUDO : Gwen
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30437-colleen-sainsbury-no-rain-no-flowers https://www.30yearsstillyoung.com/t30462-colleen-take-me-back-to-the-start https://www.30yearsstillyoung.com/t31000-colleen-sainsbury

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) EmptyVen 19 Mar - 11:20



Touchée par les confessions de Ciara, Colleen la considérait désormais d’un œil différent. Ce n’était pas de la pitié qu’elle ressentait à son égard, mais plutôt une profonde empathie. Sous le masque d’impassibilité porté par la mère de Riley se dissimulait une souffrance réelle, une douleur qui avait furtivement transpercé son regard au moment de ses révélations. Elles ne se connaissaient pas toutes les deux, c’était même la première fois qu’elles s’adressaient vraiment la parole. Pourtant, l’Anglaise pressentait que ces aveux faisaient entrer leur relation dans une dynamique plus personnelle, et que cette discussion entre elles ne serait sans doute pas la dernière. Elle en venait même pas à se dire qu’elles avaient probablement plus de points en commun qu’elle ne l’avait soupçonné au début. Le même âge, une fille adolescente, un divorce et des failles que l’on ne devinait pas au premier abord mais qui n’en étaient pas moins réelles. Et puis, il y avait la dévotion qu’elles partageaient pour leur travail, que venait d’évoquer Ciara. Pour Colleen, les choses étaient vraisemblablement différentes dans la mesure où elle n’avait pu devenir sage-femme que sur le tard, quand elle avait enfin trouvé le courage d’affronter son mari et de lui imposer son ambition. Elle en avait gâché, des années, dans son quotidien fastidieux de mère au foyer, à étouffer ses convictions et son appétit immuable pour une vie professionnelle active... Jusqu’au jour où elle en avait eu assez et était parvenue à forcer la main de son époux pour reprendre ses études. Depuis, elle n’envisageait plus sa vie sans l’hôpital. Elle avait enfin l’impression d’être utile et se dévouait corps et âme à ses patientes. Et à en croire les paroles de Ciara, elle partageait cet attachement à son travail. Alors c’est vrai, elle ne pouvait probablement pas comprendre dans quelle mesure Riley en voulait à sa mère pour son absence, ne partageant pas le même vécu sur ce point-là, mais elle pouvait néanmoins en imaginer les conséquences. « Ne soyez pas trop dure avec vous-même » Lui répondit-elle sur un ton empreint de douceur. « C’est si difficile pour une femme de jongler entre vie professionnelle et vie de famille… Vous avez sans doute fait de votre mieux ». Quant à savoir si les choses finiraient par s’améliorer entre mère et fille, Colleen ne pouvait évidemment pas en faire la promesse. Toutefois, elle pressentait – et espérait – que le temps ferait son œuvre, et qu’une fois sortie de la période délicate de l’adolescence Riley réaliserait les efforts engagés par sa mère.

Sur un coup de tête et dans un effort pour détendre l’atmosphère, Colleen confia à Ciara que de son avis, le chocolat était le meilleur des remèdes pour apaiser son chagrin. L’inspectrice de police sembla légèrement déconcertée par cet aveu sorti de nulle part, mais encouragée par le sourire de la brune, ses traits se détendirent enfin et Colleen fut ravie de l’entendre rire. « Je ne sais pas si d’un point de vue médical les vertus du chocolat sur le moral sont vraiment reconnues, mais je peux vous assurer que c’est toujours très réconfortant ». Pour sa part, elle était capable d’avaler une tablette complète de chocolat noir quand elle avait le cafard. Elle suivit du regard la silhouette de Ciara qui se dirigeait vers la cuisine ouverte et opina du chef quand elle lui proposa une boisson. Elle n’avait pas l’intention d’imposer sa présence à Ciara, mais puisque cette dernière l’invitait à rester un peu plus longtemps, elle ne pouvait pas refuser. « Je ne suis pas contre un thé, si vous en avez ». Avant d’ajouter : « merci ». Elle pivota légèrement sur le canapé pour s’incliner en direction de Ciara, toujours affairée en cuisine, et sourit quand la conversation prit un nouveau tournant. « A l’accent et à la préférence pour le thé, j’imagine ? » S’amusa-t-elle quand son hôte lui prêta des origines anglaises. « Vous avez raison, je suis née en Irlande mais j’ai presque vécu toute ma vie en Angleterre – à Londres, plus précisément. Je suis arrivée à Brisbane l’année dernière, j’ai suivi Lou qui a commencé ses études à l’université du Queensland ». L’opportunité rêvée de prendre un nouveau départ, de tout recommencer et de découvrir qui elle était véritablement, après des années passées dans l’ombre de son époux. « J’avais besoin de changer d’air, et comme plus rien ne me retenait vraiment en Angleterre, j’en ai profité. Pour le moment, je n’ai pas eu l’occasion de regretter mon choix » Sourit-elle. « C’est une vie différente, mais pleine de nouvelles perspectives ». Il y avait son travail à l’hôpital, bien sûr, mais aussi sa relation avec Marius, ses  connaissances et amitiés, ainsi que son nouvel environnement à Logan City. Et même si son quotidien avait récemment été mis à mal par la diffusion de Race of Australia à la télévision, elle n’en regrettait pas pour autant sa participation à l’émission – du moins, pas encore. « Et vous ? Vous êtes originaire de Brisbane ? ». Un détail lui revint soudain à l’esprit et elle fronça les sourcils, intriguée. « Ciara… Ce n’est pas un prénom Irlandais, ça ? ».

@Ciara Hogan stressed out (colleen) 1949770018
Spoiler:
 



there's always a seed before there's a rose. the more that it rains the more I will grow.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

stressed out (colleen) Empty
Message(#) Sujet: Re: stressed out (colleen) stressed out (colleen) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

stressed out (colleen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-