AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -9%
-100€ sur les MacBook Air 13’’ 256Go
Voir le deal
1029 €

 A sweet escape - Gio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anastasia Williams
Anastasia Williams
la poussière d'étoile
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 25 ans (25/08/1995)
SURNOM : Ana. C'est pas un surnom c'est une obligation. Appelez là Anastasia ou princesse seulement si vous voulez déchaîner les enfers. En teuf, on l'appelle Skelt comme squelette
STATUT : Célibataire mais pas abstinente. Elle papillonne de conquêtes d'une nuit en sex friends
MÉTIER : Sans emploi. Pickpocket et cambrioleuse essentiellement chez les amis et la famille
LOGEMENT : SDF, squatteuse et récemment colocataire à Spring Hill (appart d'Auden au loyer dérisoire, chut, il est pas au courant)
Better be dead and interesting, than alive and boring
POSTS : 1491 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ∆ Better be dead and interesting, than alive and boring ∆ Addict - Coke, Kétamine, LSD, Ecsta... / Pickpocket / Moulin à parole / Hilarante et insupportablement provocante / Hait son deuxième prénom Rosabella encore plus que le premier / Passionnée de musique (rock & éléctro) / Prodige de la batterie / Rêve de carrière musicale / Ne se déplace jamais sans ses baguettes de batterie / A peur des chiens / A abattu un homme en légitime défense / Désormais traumatisée des armes à feu
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : A sweet escape - Gio 210129021645793185
> FAMIGLIA <
You didn't have to stoop so lowSaül #5
A sweet escapeGio #1
But now you're stuck inside a world that you hateDamon #2
Trouble on my right, trouble on my leftSaül #6
We told you this was melodramaFamiglia #3

A sweet escape - Gio M0jn
Jet #1Martin #2Wren #2Gabriel #1Iziar #2 & Knox #2Jess #4Cade #2Garrett #1Arthur #1Kieran #2 & Raphael #1Wren #3Jacob #1

> UA <
Clément #1 & Allan #1
RPs EN ATTENTE : A sweet escape - Gio Xkgc
RPs TERMINÉS : Birdie#1Birdie#2, Saül #4 & Auden #3Birdie #3Saül #3 & Ariane #1Ash #1Elizabeth #1Dalina #1Zach #1Elizabeth #2Louisa #1Zach #2Eagle #1Ava #1Birdie #4Elwyn #1Ludwig #1Rudy #1Ellie #1 Olivia #1Louisa #2 & Itziar #1Ludwig #2Jess #1Ivy #1Clyde #1Geo #1Wren #1Jess #3Knox #1Cody #1Louisa #3Kieran #1Cody #2

> FAMIGLIA <
Auden #4Ginny #1 & Auden #1Famiglia #1 & Cade #1
Saül #1Famiglia #2Auden #6Savannah #2

> UA <
Jor #1Jor #2Jor #3Jor #4Jor #5Jor #6Camil #1Elwyn #2Jor #8

> Halloween 2020 - MOMIE <
Jax #1Kane #1Jor #7Clément #2 & Allan #2Jess #2Charlie #1

AVATAR : Emma Mackey
CRÉDITS : shinya (avatar) harley (gifs profil)
DC : Victoire Laclos
PSEUDO : Shinya
INSCRIT LE : 28/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32604-anastasia-another-bad-williams-apple https://www.30yearsstillyoung.com/t32739-anastasia-i-m-only-good-at-being-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t32755-anastasia-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t32756-anastasia-williams

A sweet escape - Gio Empty
Message(#) Sujet: A sweet escape - Gio A sweet escape - Gio EmptyJeu 26 Nov - 20:15



A sweet escape
Octobre 2015, Florence
Ana a 20 ans
Les paroles en italique sont en italien.

Ana a enfin obtenu ce satané diplôme, ses parents ont du l’enfermer dans un pensionnat catholique à la discipline militaire pendant cinq ans pour qu’elle finisse par le décrocher, mais dans la douleur. Au final, elle a fourni le strict minimum d’effort pour l’obtenir de justesse et pouvoir être libérée de cet enfer. Plus qu’un lycée, l’établissement était une prison qui n’a fait qu’amplifier la haine d’Ana envers ses vieux parents. Elle est majeure maintenant, elle a son diplôme, elle est donc sortie de là avec l’intention d’envoyer les vieux se faire foutre sans aucune cordialité. Seulement, il y a juste un détail un peu embêtant, elle n’a pas d’argent, ni même l’embryon d’un plan d’avenir et même sa détestation de ses géniteurs ne suffit pas à la motiver à commencer (et encore moins à garder) un travail. Si elle n’anticipe pas grand-chose, elle est par contre très efficace quand il s’agit de prendre une décision impulsive sur le coup de la colère.

C’est comme ça qu’elle a atterri ici, à Florence, après avoir été prise en stop et déposée par plusieurs véhicules d’inconnus jusqu’à arriver à destination. Ce qui a déclenché son départ de la maison familiale et du village où elle a grandi, c’est une énième dispute avec son père. Pas que les relations soient meilleures avec sa mère, mais elle n’était pas là au moment des faits. Le patriarche n’a pas du tout relâché la pression sur la petite dernière depuis qu’elle a obtenu son diplôme et décidé, sans grande surprise, d’arrêter là sa scolarité. Au contraire, les parents sont devenus plus chiants que jamais et ils lui rabâchent les oreilles avec la recherche d’emploi, la rédaction d’un CV, la prospection. Ils lui ont même trouvé son premier emploi, sans même lui demander son avis. Ses nouveaux collègues et particulièrement ses supérieurs n’ont pas tenu une semaine, même en faisant l’effort au nom de la renommée de la famille Williams renommée. Elle a été virée, de toutes façons Ana n’est pas faîte pour travailler dans un bureau, elle est incapable de tenir en place plus de cinq minutes et elle a insulté absolument tous les gens avec qui elle a interagi, collègues, clients ou grands patrons. Alors, son père est entré dans une colère noire, pour changer, parce qu’elle a fait honte à la famille, selon lui, et qu’elle a décrédibilisé sa parole. Il a essayé de la priver de sortie mais cela fait bien longtemps qu’il n’arrive plus à avoir l’ascendant sur elle, il est vieux et physiquement, ne fait plus le poids que contre une mouche. Alors elle s’est barrée.

Une énième fugue, Ana ne les compte plus, parfois elles ont duré deux nuits, parfois quelques semaines, elle a toujours l’impression que c’est la bonne et qu’elle ne retournera jamais sous leur toit, mais la vie la ramène toujours vers ses geôliers. Cette fois, c’est la dernière. Plus jamais, je vois leurs gueules de connards se convainc-t-elle en avançant avec son sac à dos jeté sur l’épaule dans l’allée de la villa de son cousin. Elle jette un regard ironique au jardin avec les buissons taillés et symétriques et les statues pompeuses en pierre, ce qu’ils peuvent être tape-à-l’œil ces Medici. C’est toujours moins bling bling que le palais des parents avec leurs colonnes en marbres, leur tapisseries en soie et les dorures aux murs jusque dans les chiottes, mais ça reste too much aux yeux d’Ana. Face à l’entrée principale, elle frappe contre la vitre de la porte, à travers la grille en fer forgé. Elle frappe fort, histoire d’annoncer correctement son arrivée et parce qu’on n’entend rien dans ces baraques à la con aux murs épais, elle sait, elle a grandi dans une de ce genre aussi. Elle attend, frappe à nouveau, plus fort encore et finalement, elle voit la silhouette de son cousin s’avancer vers la porte à travers la vitre. Elle lève les mains en l’air et articule : « Surprise ! » Il ne l’entend probablement pas à travers la porte mais il doit lire facilement l’enthousiasme largement exagéré sur son visage. Dès que la porte s’entrouvre, elle s’infiltre à l’intérieur avant qu’on ne l’y invite. Elle laisse tomber son sac à dos dans l’entrée et saute sur le dos de son cousin sans aucun ménagement, le prenant visiblement pour sa nouvelle monture, un fier destrier aristocratique. « Salut cousin ! Content de me voiiiir ?! » Même si elle en fait des tonnes, elle est vraiment contente de le voir, de plus il n’y a pas Auden ou Saül pour lui voler la vedette auprès de Gio et ça l’arrange franchement. Elle l’adore son cousin, il a toujours été patient avec elle, probablement car il ne la voit que très ponctuellement, Ana en est consciente. Elle est aussi consciente qu’il y a des chances qu’il la trouve vite insupportable si sa fugue jusque dans sa chambre d’ami s’éternise trop.

Elle ne compte pas lui annoncer tout de suite qu’elle s’est engueulée avec le vieux Williams et qu’elle a fui ici, pour une durée indéterminée, peut-être infinie. Elle fait de son mieux pour rester perchée sur le dos de Gio, espérant qu’il remplisse sa mission de canasson et la trimballe dans la maison. « J’espère que j’te dérange… T’es en compagnie d’une aristo chaude du cul, hein ? Dis oui, dis oui ! » Si elle peut lui casser son coup, ça la fera beaucoup rire et ce sera la cerise sur le gâteau de son incruste.
Codage par Libella sur Graphiorum


better be dead and interesting

A sweet escape - Gio 1070897682

than alive and boring


A sweet escape - Gio XKfvTO3
A sweet escape - Gio LKqJkYj
A sweet escape - Gio YtxTUla

A sweet escape - Gio 3028674457:
 
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Medici
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans et comme trop peu de monde il n'y prête pas du tout attention. (01/04/1982)
SURNOM : N'aimant pas trop ce prénom, il laisse ses amis l'appeler Gio de préférence qui en même temps est plus court alors ça lui va bien.
STATUT : What's up ?
MÉTIER : Chef étoilé en Italie, il a débarqué en Australie pour y ouvrir un nouveau restaurant gastronomique.
LOGEMENT : #123 Edward Street (loft), SPRING HILL
A sweet escape - Gio 0I15PLc
POSTS : 390 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 7/10 Elizabeth1 Anastasia1 (fb)Ariane1&Saül1Charlie1

A sweet escape - Gio Tumblr_inline_nugls0EliK1qlt39u_250
Gionny1Gionny2Gionny3 Let's go out and be free. Do it while we can. Runnin' free in the world, we got all weekend tear it up.


RPs EN ATTENTE : Williams family • Alex • Ivy
RPs TERMINÉS : Auden1
AVATAR : Chris Pine
CRÉDITS : Avatar: Shiya, UB: Loonywaltz
DC : Liam Taylor
PSEUDO : Pti' Biscuit aka KD
INSCRIT LE : 12/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34856-everybody-wants-a-thrill-giovanni https://www.30yearsstillyoung.com/t35121-we-can-rp-if-we-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t35126-giovani-medici#1581528 https://www.30yearsstillyoung.com/t35130-giovani-medici#1581697

A sweet escape - Gio Empty
Message(#) Sujet: Re: A sweet escape - Gio A sweet escape - Gio EmptyMar 1 Déc - 23:32


A sweet escape
Octobre 2015, Florence
Gio a 33 ans
Les paroles en italique sont en italien.

Ça fait maintenant plusieurs mois que Giovanni Medici, l’un des derniers descendants de la maison Medici, s’installa à Florence le berceau de ses ancêtres. Cette ville qui a connu une influence tout aussi grande que les Etats pontificaux ou bien que Rome à son apogée, la ville fut le berceau de le Renaissance et la maison Medici était toute puissante. Aujourd’hui, tout a bien changé, le nom Medici n’est là qu’à titre honorifique tout comme les rangs qui sont accordés aux derniers vivants comme marquis ou prince. Gio n’a jamais vraiment fait attention à son nom, pour lui être un Medici est plus un poids qu’autre chose parce que malgré tous les avantages que ça lui procure, ça amène également sa dose de contrainte, de bonne figure. C’est ce qui le dérangeait le plus quand il était petit ou ado le Medici, mais avec le temps il apprit que son nom pouvait aussi lui servir à ouvrir des portes qui lui auraient été sûrement refusé s’il n’avait pas eu ce nom à la suite de son prénom et ça il en profite toujours aujourd’hui. On peut donc dire qu’il a fait un rapide demi-tour ou un joli retournement de veste.

C’est également dans une magnifique demeure qu’il a décidé de poser ses valises. Elle est évidemment bien trop grande pour lui et il ne l’a pas acheté de sa poche. De ce qu’il sait, c’est un héritage de sa famille que son père a décidé de lui céder en récompense de ce qu’il a accompli au niveau professionnel, qui refuserait un tel cadeau ? Jardinier, femmes de ménage et même majordome, son père lui avait sorti le grand jeu. Au plus grand étonnement de tous les employés présents dans la maison, Giovanni était très proche d’eux, comme s’ils étaient à son égal d’un point de vue social, il n’a jamais montré qu’il était leur chef ni même qu’ils étaient des petites merdes du bas peuple qu’il autorise à venir fouler le tapis à plusieurs milliers d’euros de son salon. « Alfred ? Alfred ? J’ai un rendez-vous important pour la soirée que j’organise la semaine prochaine, tu es dispo pour m’y conduire ? Je dois aussi passer un coup de fil hyper important. » Gio et sa manie de donner des surnoms à tout le monde… Il ne l’a toujours pas perdu.

La matinée se déroula comme prévu et pour une fois il n’y avait pas eu de problèmes de dernières minutes à gérer et le Medici put enfin souffler un peu. C’était l’été et la petite séance de bronze au bord de la piscine présageait une après-midi plus qu’agréable pour l’italien, mais le son que faisait la porte après avoir été tambouriné plusieurs fois décala de quelques minutes cette relaxation qu’il attendait tant. « J’y vais Alfred, tu peux rester à bouffer dans la cuisine les restes comme d’habitude. » Giovanni se dirigea vers la porte et avant même de l’ouvrir il pouvait déjà reconnaitre la silhouette qui se trouvait derrière. Il souffla un court instant, non pas qu’il n’est pas contant d’avoir de la visite de sa famille, mais si Ana est seule ce n’est pas pour rien. C’est qu’il était au courant de ses fugues qui étaient devenues presque le quotidien de ses parents et là c’est vers chez lui qu’elle s’était dirigée. Il ouvrit finalement la porte quelques secondes plus tard se préparant déjà à la tornade d’énergie et surtout la bombe qui pouvait exploser à n’importe quel moment. « Mais quelle surprise !!!! Qui t’as donné mon adresse ? » Dit-il avec un grand sourire. Alors qu’il s’apprêtait à faire une embrassade tout ce qu’il y a de plus normale, la jeune femme se mit à lui sauter sur le dos tel un kangourou. Il a la main toujours sur la porte et le visage figé, une boule d’énergie qu’il disait. Je suis sûr que c’est Cate, se dit-il dans sa tête. « Ça fait un bail ouais, c’est cool que tu te déplaces pour voir ton cousin. Par contre il va falloir arrêter de me prendre pour ton poney, ça marchait quand tu avais trois ans ça ! » Il essaya tant bien que mal de la faire descendre, mais impossible d’y arriver sans vraiment forcer. Il abandonna peu de temps après, c’est qu’elle s’accrochait à lui comme elle s’accrochait à sa drogue la petite Williams. « Tu arrives trop tard, il fallait venir la veille ! » Plaisanta-t-il avec sa cousine, même si ce qu’il dit n’est pas totalement faux. Il se dirigea vers l’extérieur de la maison, traversant le grand hall ainsi que quelques autres pièces avant de sortir dans le jardin. « Alors, qu’est-ce qui t’amène à parcourir autant de km ? Tu ne vas pas me faire croire que c’est seulement pour voir ton cher cousin ? » Un sourire s’esquissa sur le visage du Medici alors que son plan pour calmer un petit peu cette pile électrique perchée sur son dos allait bientôt prendre forme. Il se dirigea alors vers la grande piscine et vous devez sûrement deviner ce qui s’est passé par la suite, une jolie petite brune qui atterrit tout droit dans cette fameuse piscine. Liam se retourna, puis enleva sa chemise avant de récupérer le verre d’Aperol Spritz qu’il s’était préparé au préalable, ses lunettes de soleil prirent place sur son nez et il s’installa confortablement sur son transat. « Je t’avais prévenu que ce n’était plus de mon âge tout ça. » Il sirota tranquillement son cocktail tout en se préparant à la tornade d’insultes qui allaient sûrement s’abattre sur lui. Elle devait bien se rappeler que son cousin aimait beaucoup – et aime toujours – faire chier les gens et encore plus quand on l’embête.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Williams
Anastasia Williams
la poussière d'étoile
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 25 ans (25/08/1995)
SURNOM : Ana. C'est pas un surnom c'est une obligation. Appelez là Anastasia ou princesse seulement si vous voulez déchaîner les enfers. En teuf, on l'appelle Skelt comme squelette
STATUT : Célibataire mais pas abstinente. Elle papillonne de conquêtes d'une nuit en sex friends
MÉTIER : Sans emploi. Pickpocket et cambrioleuse essentiellement chez les amis et la famille
LOGEMENT : SDF, squatteuse et récemment colocataire à Spring Hill (appart d'Auden au loyer dérisoire, chut, il est pas au courant)
Better be dead and interesting, than alive and boring
POSTS : 1491 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ∆ Better be dead and interesting, than alive and boring ∆ Addict - Coke, Kétamine, LSD, Ecsta... / Pickpocket / Moulin à parole / Hilarante et insupportablement provocante / Hait son deuxième prénom Rosabella encore plus que le premier / Passionnée de musique (rock & éléctro) / Prodige de la batterie / Rêve de carrière musicale / Ne se déplace jamais sans ses baguettes de batterie / A peur des chiens / A abattu un homme en légitime défense / Désormais traumatisée des armes à feu
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : A sweet escape - Gio 210129021645793185
> FAMIGLIA <
You didn't have to stoop so lowSaül #5
A sweet escapeGio #1
But now you're stuck inside a world that you hateDamon #2
Trouble on my right, trouble on my leftSaül #6
We told you this was melodramaFamiglia #3

A sweet escape - Gio M0jn
Jet #1Martin #2Wren #2Gabriel #1Iziar #2 & Knox #2Jess #4Cade #2Garrett #1Arthur #1Kieran #2 & Raphael #1Wren #3Jacob #1

> UA <
Clément #1 & Allan #1
RPs EN ATTENTE : A sweet escape - Gio Xkgc
RPs TERMINÉS : Birdie#1Birdie#2, Saül #4 & Auden #3Birdie #3Saül #3 & Ariane #1Ash #1Elizabeth #1Dalina #1Zach #1Elizabeth #2Louisa #1Zach #2Eagle #1Ava #1Birdie #4Elwyn #1Ludwig #1Rudy #1Ellie #1 Olivia #1Louisa #2 & Itziar #1Ludwig #2Jess #1Ivy #1Clyde #1Geo #1Wren #1Jess #3Knox #1Cody #1Louisa #3Kieran #1Cody #2

> FAMIGLIA <
Auden #4Ginny #1 & Auden #1Famiglia #1 & Cade #1
Saül #1Famiglia #2Auden #6Savannah #2

> UA <
Jor #1Jor #2Jor #3Jor #4Jor #5Jor #6Camil #1Elwyn #2Jor #8

> Halloween 2020 - MOMIE <
Jax #1Kane #1Jor #7Clément #2 & Allan #2Jess #2Charlie #1

AVATAR : Emma Mackey
CRÉDITS : shinya (avatar) harley (gifs profil)
DC : Victoire Laclos
PSEUDO : Shinya
INSCRIT LE : 28/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32604-anastasia-another-bad-williams-apple https://www.30yearsstillyoung.com/t32739-anastasia-i-m-only-good-at-being-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t32755-anastasia-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t32756-anastasia-williams

A sweet escape - Gio Empty
Message(#) Sujet: Re: A sweet escape - Gio A sweet escape - Gio EmptyJeu 3 Déc - 0:52



A sweet escape
Octobre 2015, Florence
Ana a 20 ans
Les paroles en italique sont en italien.
Son cousin ouvre la porte avec un grand sourire et Ana ne cherche même pas à savoir s’il est feint ou pas. Elle ne veut pas savoir. « Mais quelle surprise !!!! Qui t’as donné mon adresse ? » Elle a appris qu’il avait déménagé du palais familial en écoutant aux portes, puis elle a juste eu à envoyer un message à Caterina pour obtenir l’adresse. De toutes façons, chez les Williams on ne lui dit jamais rien à la petite dernière, comme si tout type d’information pouvait devenir létale entre ses mains. Alors, il faut bien qu’elle aille chercher les informations à la source. Mais avant de lui répondre, elle lui saute sur le dos et s’y accroche tel un koala.  « T’occupe, j’ai mes informateurs. » plaisante-t-elle tout en sécurisant sa prise sur son dos en entourant ses bras autour de son cou. « Ça fait un bail ouais, c’est cool que tu te déplaces pour voir ton cousin. Par contre il va falloir arrêter de me prendre pour ton poney, ça marchait quand tu avais trois ans ça ! » Et il essaye de la faire descendre, il se mettrait presque à cabrer comme un vrai pur sang indomptable, mais sans succès.  « Plus tu résisteras, plus ce sera douloureux... » commente-t-elle en riant, fière de sa connerie.  « Allez fais moi visiter ton château, huuuue canasson ! »

Alors il commence à l’embarquer et elle lui demande si elle l’interrompt dans une soirée « romantique ». « Tu arrives trop tard, il fallait venir la veille ! »  « Bwah… Pas grave, j’la verrais quand elle reviendra... » lâcha-t-elle annonçant ainsi l’air de rien qu’elle comptait rester au moins quelques jours, si ce n’est bien plus. Pour toujours. En attendant de discuter des conditions de son séjour, il commença à la trimballer sur son dos à travers plusieurs pièces qu’elle regarda depuis son perchoir avec assez peu d’intérêt pour le mobilier et les fioritures. Puis, il sortit dans le jardin, il se fait pas chier le cousin avec sa piscine dans l’arrière-cour. « Alors, qu’est-ce qui t’amène à parcourir autant de km ? Tu ne vas pas me faire croire que c’est seulement pour voir ton cher cousin ? »  « J’prend des vacances à durée indéterminée de la bande d’connards de là-bas... » Elle parle des parents bien sûr, mais aussi du village entier, au point oùça en était il ne restait plus qu’à rebaptiser le bled Connard Town.  « J’viens aussi pour tes beaux yeux et ta bouffe... » Surtout ta bouffe, mamma mia! Trop occupée à penser aux tiramisus, risottos et autres cannellonis dont elle allait se baffrer, elle ne comprit pas tout de suite ce qui allait arriver. Elle ne comprit pas qu’il la menait droit à la piscine, pas avant qu’il la rompe l’étreinte et la balance à l’eau. Pendant une seconde, elle lutta pour sa vie :  « Hé, non t’as pas int... » Plouf. La vie parfois fait plouf. Elle vient d’atterrir toute habillée dans la piscine, elle se retrouve avec la tête sous l’eau pendant une seconde et remonte à la surface avec un air indigné sur le visage.  « Putain, Gio, tu fais chier ! Elle est froide ! » se plaint-elle plus pour la forme que pour autre chose, il fait encore doux au sud de l’Italie en ce mois d’octobre. Elle nage jusqu’au rebord et sent l’eau s’infiltrer jusque dans ses DocMartens tandis que son cousin prend place sur un transat avec un cocktail. « Je t’avais prévenu que ce n’était plus de mon âge tout ça. »[/i][/color]  « Ouais, ouais papi ! Par contre, me balancer à la piscine, ça c’est pile poil dans ton niveau de maturité, peut-être ? » râle-elle en se hissant sur le rebord de la piscine pour enfin s’extirper du bassin. A vrai dire, elle est surtout vexée de ne pas l’avoir vu venir, si elle avait anticipé, elle l’aurait entraîné dans la chute et ça, ça aurait été drôle.

Une fois sur la terre ferme, l’eau lui ruisselle dessus de la tête aux pieds, ses cheveux dégoulinent, son maquillage coule, ses vêtements lui collent à la peau et quand elle marche ça fait splortch splortch. Alors, en fusillant Gio du regard, elle ôte ses chaussures, ses chaussettes, son pantalon, sa veste et son t-shirt. Elle finit en culotte et soutien-gorge, une tenue pas si déplacée que ça au bord de la piscine, sa lingerie a pour seul but d’être confortable, aucune dentelle à l’horizon. Elle fonce sur son cousin qui doit bien sentir que les représailles arrivent.  « T’as l’air d’avoir chaud. Tiens je partage. » observe-t-elle avant d’essorer son tee-shirt trempé au dessus de lui histoire de lui partager une bonne dose d’humidité. Puis, elle en profite pour lui subtiliser son cocktail décidant pour lui qu’il doit partager lui aussi et elle le boit d’une traite. Puis elle vient s’asseoir sur l’accoudoir du transat où se trouve Gio, histoire de continuer à goutter sur son cousin :  « Il est pas mauvais ton cocktail, je peux en avoir douze ? »
Codage par Libella sur Graphiorum


better be dead and interesting

A sweet escape - Gio 1070897682

than alive and boring


A sweet escape - Gio XKfvTO3
A sweet escape - Gio LKqJkYj
A sweet escape - Gio YtxTUla

A sweet escape - Gio 3028674457:
 
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Medici
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans et comme trop peu de monde il n'y prête pas du tout attention. (01/04/1982)
SURNOM : N'aimant pas trop ce prénom, il laisse ses amis l'appeler Gio de préférence qui en même temps est plus court alors ça lui va bien.
STATUT : What's up ?
MÉTIER : Chef étoilé en Italie, il a débarqué en Australie pour y ouvrir un nouveau restaurant gastronomique.
LOGEMENT : #123 Edward Street (loft), SPRING HILL
A sweet escape - Gio 0I15PLc
POSTS : 390 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 7/10 Elizabeth1 Anastasia1 (fb)Ariane1&Saül1Charlie1

A sweet escape - Gio Tumblr_inline_nugls0EliK1qlt39u_250
Gionny1Gionny2Gionny3 Let's go out and be free. Do it while we can. Runnin' free in the world, we got all weekend tear it up.


RPs EN ATTENTE : Williams family • Alex • Ivy
RPs TERMINÉS : Auden1
AVATAR : Chris Pine
CRÉDITS : Avatar: Shiya, UB: Loonywaltz
DC : Liam Taylor
PSEUDO : Pti' Biscuit aka KD
INSCRIT LE : 12/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34856-everybody-wants-a-thrill-giovanni https://www.30yearsstillyoung.com/t35121-we-can-rp-if-we-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t35126-giovani-medici#1581528 https://www.30yearsstillyoung.com/t35130-giovani-medici#1581697

A sweet escape - Gio Empty
Message(#) Sujet: Re: A sweet escape - Gio A sweet escape - Gio EmptyMar 8 Déc - 2:23


A sweet escape
Octobre 2015, Florence
Gio a 33 ans
Les paroles en italique sont en italien.

Il ne pouvait tout simplement pas refermer la porte le Medici. Il savait pourtant qu’il devait être l’excuse de sa cousine pour s’échapper de ses parents, mais il la laissa entrer et elle commença déjà à ne pas l’écouter et à lui rendre la vie impossible, ça ne faisait que deux secondes. Elle ne veut pas vendre la mèche la Williams, mais il sait très bien qui ne peut pas retenir sa langue, sa sœur allait recevoir un joli petit appel quand il se retrouverait seul. Il ne pouvait cependant pas renier le fait qu’il était content de la revoir, lui qui donne tout pour sa famille il n’avait personne à Florence. Il a déjà le regard blasé le Medici, non seulement elle ne l’écoutait pas, mais en plus elle cherchait un peu plus la merde. Ne se souvenait-elle donc pas du caractère de son cousin ? il pouvait – et peut toujours – être bien con et encore plus qu’Ana s’il le voulait. « Alors, comment dire. Non et ne m’appelle plus comme ça. » Elle ne voulait pas descendre très bien, elle venait de réveiller le Giovanni maître de la chiantise depuis sa naissance, dommage pour elle tout aurait pu se passer tellement mieux comme retrouvailles. Les mots de sa cousine sifflèrent à son oreille, comment ça quand elle reviendra ? Se demanda-t-il. Il se doutait bien qu’elle n’allait pas repartir du jour au lendemain, mais combien de temps comptait-elle rester ? c’était surtout ça la question qu’il se posait à ce moment-là. « Ne rêve pas trop, tu ne les verras pas. » Sifflota-t-il entre ses lèvres. Si jamais Ana devait les rencontrer il pouvait tirer un trait sur le fait de les retrouver plus tard, elle les ferait fuir une à une avec son vocabulaire de petite fille mal élevé et son sale caractère. De toute façon depuis quand tu présentes des coups d’un soir à des membres de ta famille ? « Je me doute bien que tu n’es pas partie pour la forme. » Gio commençait à trottiner et sautiller alors qu’ils s’approchèrent de plus en plus de l’extérieur et surtout de sa vengeance. Il s’amusa même à tournoyer légèrement sur lui-même avant d’envoyer sa cousine balader dans la piscine sans grande difficulté, oopsi. « Il n’y a pas de putain Gio tu fais chier, je t’avais prévenu. De toute façon après tous ces kilomètres de parcourus tu avais bien besoin d’un rafraichissement non ? »  Le Medici haussa les épaules aux accusations d’Ana qui commençait à sortir de la piscine. La maturité ? Il l’a abandonné quand elle ne l’a pas écouté quand il lui a gentiment demandé de descendre de son dos.

De son côté Gio admirait le spectacle, fier de sa connerie et sirotant son cocktail sur son transat. La jeune femme s’approcha rapidement de lui alors qu’elle retirait un à un ses vêtements pour les essorer, dont son t-shirt qu’elle ne gêna pas de presser au-dessus de son cousin. « Ok, là non, je t’inter… » Ouais bon, ils sont à peu de choses près identiques sur certains points. Il attrapa une serviette pliée qui était posée sur la petite table d’à côté afin de s’essuyer. Finalement, elle ne l’avait pas si mal pris au contraire il pouvait presque distinguer un léger rictus au coin des lèvres d’Ana. Peut-être qu’elle ne voulait pas aller trop loin et prendre le risque de se faire mettre à la porte, décision qu’il ne prendrait jamais, pas à un membre de sa famille. Cependant, elle ne se gêna pas pour lui chourrer son cocktail « Tiens, attrape ça. » Il lui lance une deuxième serviette pour qu’elle puisse au moins se sécher le corps et ses cheveux. « Par contre ça c’était mon verre… Il y a un pichet sur la table, tu n’as qu’à te servir. » Il se leva pour aller chercher un autre verre et il était aussi vite revenu, on ne vole pas la meilleure place en face du soleil au Medici. Sa cousine était toujours en train de sécher alors que quelques questions arrivèrent tout de même à Gio, si jamais il devait recevoir un appel des parents Williams il voulait au moins savoir s’il fallait qu’il cache la planque de leur fille ou non. « Alors qu’est-ce qu’ils ont encore fait à leur vilain petit canard ? » Il reprit place sur le transat et replaça ses lunettes sur son nez alors qu’il fixait sa cousine dans les yeux, impatient de connaître la raison de cette visite qui ressemblait assurément à une fugue. Il est friand de petits potins le Medici et à l’époque c’était déjà le cas, alors il sirotait son Spritz en attendant la suite, comme s’il allait regarder un film. « Attends ! Laisse-moi deviner ! Ils t’ont encore foutu dans les chiottes ta beuh ou je ne sais quoi ? » Cette fois-ci c’était sur ses lèvres qu’elle pouvait voir un rictus. Il devait reconnaître qu’il aimait particulièrement emmerder sa cousine, c’était celle qui réagissait le plus facilement à ses provocations. « Si tu ne fois pas le bordel tu peux rester ici jusqu’à ce que tu le souhaites. »


Codage par Libella sur Graphiorum




A sweet escape - Gio 2Gt2RfY
A sweet escape - Gio DukhMfv
A sweet escape - Gio PvDC5CK
A sweet escape - Gio MFbu7yg
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Williams
Anastasia Williams
la poussière d'étoile
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 25 ans (25/08/1995)
SURNOM : Ana. C'est pas un surnom c'est une obligation. Appelez là Anastasia ou princesse seulement si vous voulez déchaîner les enfers. En teuf, on l'appelle Skelt comme squelette
STATUT : Célibataire mais pas abstinente. Elle papillonne de conquêtes d'une nuit en sex friends
MÉTIER : Sans emploi. Pickpocket et cambrioleuse essentiellement chez les amis et la famille
LOGEMENT : SDF, squatteuse et récemment colocataire à Spring Hill (appart d'Auden au loyer dérisoire, chut, il est pas au courant)
Better be dead and interesting, than alive and boring
POSTS : 1491 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ∆ Better be dead and interesting, than alive and boring ∆ Addict - Coke, Kétamine, LSD, Ecsta... / Pickpocket / Moulin à parole / Hilarante et insupportablement provocante / Hait son deuxième prénom Rosabella encore plus que le premier / Passionnée de musique (rock & éléctro) / Prodige de la batterie / Rêve de carrière musicale / Ne se déplace jamais sans ses baguettes de batterie / A peur des chiens / A abattu un homme en légitime défense / Désormais traumatisée des armes à feu
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : A sweet escape - Gio 210129021645793185
> FAMIGLIA <
You didn't have to stoop so lowSaül #5
A sweet escapeGio #1
But now you're stuck inside a world that you hateDamon #2
Trouble on my right, trouble on my leftSaül #6
We told you this was melodramaFamiglia #3

A sweet escape - Gio M0jn
Jet #1Martin #2Wren #2Gabriel #1Iziar #2 & Knox #2Jess #4Cade #2Garrett #1Arthur #1Kieran #2 & Raphael #1Wren #3Jacob #1

> UA <
Clément #1 & Allan #1
RPs EN ATTENTE : A sweet escape - Gio Xkgc
RPs TERMINÉS : Birdie#1Birdie#2, Saül #4 & Auden #3Birdie #3Saül #3 & Ariane #1Ash #1Elizabeth #1Dalina #1Zach #1Elizabeth #2Louisa #1Zach #2Eagle #1Ava #1Birdie #4Elwyn #1Ludwig #1Rudy #1Ellie #1 Olivia #1Louisa #2 & Itziar #1Ludwig #2Jess #1Ivy #1Clyde #1Geo #1Wren #1Jess #3Knox #1Cody #1Louisa #3Kieran #1Cody #2

> FAMIGLIA <
Auden #4Ginny #1 & Auden #1Famiglia #1 & Cade #1
Saül #1Famiglia #2Auden #6Savannah #2

> UA <
Jor #1Jor #2Jor #3Jor #4Jor #5Jor #6Camil #1Elwyn #2Jor #8

> Halloween 2020 - MOMIE <
Jax #1Kane #1Jor #7Clément #2 & Allan #2Jess #2Charlie #1

AVATAR : Emma Mackey
CRÉDITS : shinya (avatar) harley (gifs profil)
DC : Victoire Laclos
PSEUDO : Shinya
INSCRIT LE : 28/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32604-anastasia-another-bad-williams-apple https://www.30yearsstillyoung.com/t32739-anastasia-i-m-only-good-at-being-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t32755-anastasia-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t32756-anastasia-williams

A sweet escape - Gio Empty
Message(#) Sujet: Re: A sweet escape - Gio A sweet escape - Gio EmptyJeu 10 Déc - 21:59



A sweet escape
Octobre 2015, Florence
Ana a 20 ans
Les paroles en italique sont en italien.
Alors qu’il la trimballe à travers sa demeure sur son dos malgré lui, ils échangent quelques banalités. Des banalités qui sont les leurs et probablement pas si banales que cela pour n’importe quel observateur extérieur. Elle l’affuble de surnoms ridicules ayant tous un rapport de près ou de loin avec une monture et il râle en refusant qu’elle l’appelle ainsi. Elle maintient cependant, tout en refusant de descendre de son perchoirs. Elle demande à voir ses plans culs, elle insulte ses parents sans même avoir besoin de préciser de qui il s’agit pour que Gio comprenne. Puis il sautille jusqu’à la piscine et avant qu’elle ne réalise ce qui s’apprête à survenir, il la jette à l’eau. Elle râle en émergeant de l’eau. « Il n’y a pas de putain Gio tu fais chier, je t’avais prévenu. De toute façon après tous ces kilomètres de parcourus tu avais bien besoin d’un rafraîchissement non ? »  « Ferme-là. » répond-t-elle simplement avant de se remettre à râler tout en sortant de l’eau. Elle se débarrasse de ses vêtements avec une idée derrière la tête bien entendu. Son cousin n’a rien vu venir non plus, enfin si, mais trop tard. « Ok, là non, je t’inter… » Le tee-shirt est essoré au dessus de Gio qui se retrouve mouillé à son tour, cependant il est loin du niveau d’Ana après son immersion complète dans la piscine. Ça n’est pas grave, la vengeance viendra mais pas sûr qu’Ana réussisse à attendre que ce plat soit froid pour le manger, à la limite elle résistera peut-être jusqu’à ce qu’il tiédisse un peu. Elle profite qu’il soit occupé à se sécher pour lui voler son cocktail et n’en faire qu’une gorgée. « Tiens, attrape ça. »  Le verre désormais vide dans une main, elle utilise l’autre pour réceptionner la serviette que vient de lui envoyer Giovanni. « Par contre ça c’était mon verre… Il y a un pichet sur la table, tu n’as qu’à te servir. »  « Ouais, mais c’était meilleur dans ton verre, ça avait la saveur de l’emmerdement maximal... » réplique-t-elle avec un haussement de sourcil amusé et un sourire en coin. Elle n’est déjà plus énervée, Ana, autant elle peut garder des rancœurs indéfiniment envers certains membres de la famille qui font comme si elle n’existait pas, Auden si tu m’entends… Autant, elle peut très vite passer à autre chose comme maintenant avec le lancer surprise de cousine dans la piscine, finalement c’était presque marrant, elle retrouve son cousin et ses blagues potaches et elle se rend compte que ça lui avait manqué. Tandis qu’il se lève chercher un autre verre, elle se débarrasse de celui qu’elle a en main en l’abandonnant sur la petite table à côté du transat et commence à se frictionner le corps et à essorer et éponger ses cheveux longs et bruns.

Quand sa tête émerge de la serviette, ses cheveux sont emmêlés et son maquillage noir a clairement coulé sous ses yeux, elle s’en doute mais elle s’en fout clairement. Gio a retrouvé sa place sur le transat. « Alors qu’est-ce qu’ils ont encore fait à leur vilain petit canard ? » Elle lui lance la serviette maintenant humide au visage avant de récupérer le verre qui est maintenant le sien :  « Vilain toi-même... » réplique-t-elle avant de contourner le trône du Medici pour remplir son verre et prendre place sur le deuxième transat à côté de lui. « Attends ! Laisse-moi deviner ! Ils t’ont encore foutu dans les chiottes ta beuh ou je ne sais quoi ? » Elle soupire, oui c’est arrivé plus d’une fois et elle a souvent fait des crises à ce sujet mais là il s’agit d’autre chose.  « Nan… Le père a pété un plomb parce que j’me suis faite virer du taf de merde qu’il m’avait obligée à prendre. S’pas d’ma faute si ma charmante personnalité n’a pas été appréciée à sa juste valeur chez ces mal baisés de comptables... » expose-t-elle avec un petit rire. Ah ça oui, elle leur a bien pourri leur groove à ces gratte-papiers, leur a foutu leur bureau sans dessus dessous et sans aucun effort en plus, juste en étant elle-même.  « Je fais honte à la famille, blablabla. Il a dit que j’étais privée de téléphone et de sortie, ahahah… Il y a cru lui... » Comme s’il ne savait pas déjà que tant qu’il n’aurait pas mis de barreaux à la fenêtre de sa chambre, l’assigner à résidence serait toujours vain. Il n’y a personne dans cette famille qui essaye de la comprendre, personne qui ne cherche à la connaître réellement, n’importe qui qui s’était un tant soit peu intéressé à Ana pouvait prédire que l’envoyer faire la secrétaire dans un cabinet de comptable était l’échec assuré. « Si tu ne fous pas le bordel tu peux rester ici jusqu’à ce que tu le souhaites. » Puis il y a Gio, il est chiant mais elle le lui rend bien, il cuisine si bien que rien que d’y penser elle salive, et surtout, il ne la fait pas chier avec les responsabilités, le travail et ce genre de conneries. Elle tente un sourire angélique :  « Moi ? Foutre le bordel ? Jamais de la vie, tu dois confondre... » Elle ne lui dit pas merci, mais elle le pense très fort, elle n’a pas l’habitude de montrer sa reconnaissance mais son offre de rester aussi longtemps qu’elle le souhaite est bien plus que ce qu’elle espérait de lui. Elle comptait bien squatter ici, peut-être pour l’éternité, mais elle ne pensait pas qu’il allait lui proposer directement. Bon après, il ne réalise peut-être pas ce qu’il vient de proposer.  « Jusqu’à ce que je le souhaite, c’est à dire ? » lui demande-t-elle en battant des cils de façon comique.  « Tu m’supporteras jusqu’à la fin des temps ? » Parler autant lui a donné soif, et mine de rien pendant qu’ils déblatèrent, elle a vidé et rempli son verre trois fois. Il est bon ce cocktail mais l’alcool y est beaucoup trop dilué.  « Bon on fait la teuf ce soir, j’espère que t’peux faire la grass mat’ demain ! T’as rien de plus fort à boire ? » demande-t-elle en se levant du transat, elle y est restée immobile pendant de trop longues minutes, elle a déjà besoin de bouger à nouveau, dépenser cette énergie infinie qui la parcoure.  « Allez lève-toi là, t’as une enceinte bluetooth qu’j’mette de la zic ?! »
Codage par Libella sur Graphiorum


better be dead and interesting

A sweet escape - Gio 1070897682

than alive and boring


A sweet escape - Gio XKfvTO3
A sweet escape - Gio LKqJkYj
A sweet escape - Gio YtxTUla

A sweet escape - Gio 3028674457:
 
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Medici
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-huit ans et comme trop peu de monde il n'y prête pas du tout attention. (01/04/1982)
SURNOM : N'aimant pas trop ce prénom, il laisse ses amis l'appeler Gio de préférence qui en même temps est plus court alors ça lui va bien.
STATUT : What's up ?
MÉTIER : Chef étoilé en Italie, il a débarqué en Australie pour y ouvrir un nouveau restaurant gastronomique.
LOGEMENT : #123 Edward Street (loft), SPRING HILL
A sweet escape - Gio 0I15PLc
POSTS : 390 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 7/10 Elizabeth1 Anastasia1 (fb)Ariane1&Saül1Charlie1

A sweet escape - Gio Tumblr_inline_nugls0EliK1qlt39u_250
Gionny1Gionny2Gionny3 Let's go out and be free. Do it while we can. Runnin' free in the world, we got all weekend tear it up.


RPs EN ATTENTE : Williams family • Alex • Ivy
RPs TERMINÉS : Auden1
AVATAR : Chris Pine
CRÉDITS : Avatar: Shiya, UB: Loonywaltz
DC : Liam Taylor
PSEUDO : Pti' Biscuit aka KD
INSCRIT LE : 12/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34856-everybody-wants-a-thrill-giovanni https://www.30yearsstillyoung.com/t35121-we-can-rp-if-we-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t35126-giovani-medici#1581528 https://www.30yearsstillyoung.com/t35130-giovani-medici#1581697

A sweet escape - Gio Empty
Message(#) Sujet: Re: A sweet escape - Gio A sweet escape - Gio EmptySam 2 Jan - 15:12



A sweet escape
Octobre 2015, Florence
Gio a 33 ans
Les paroles en italique sont en italien.

Gio est quelqu’un qui peut se montrer très énervant quand il le veut, même peut-être un peu trop avec les personnes qu’il ne peut pas voir en portrait, si chez lui cet atout est dû à de longues années à s’entrainer et à le pratiquer, chez sa cousine c’est tout autre chose, c’est inné chez elle. C’est aussi pour ça que ça clash toujours dans la bonne ambiance entre eux, toujours prêt à voir jusqu’où ira le prochain – ce qui n’est pas le cas quand la fratrie Williams se retrouve, c’est un vrai désastre à chaque fois -. Il était parti lui chercher une serviette en signe de paix faisant office de drapeau blanc, mais comme à son habitude Ana a relancé la guerre de plus belle en touchant à l’un des rares trucs qu’il ne faut pas toucher, son verre. Il aurait presque eu l’envie de la rebalancer à la flotte si une immense flemme ne s’était pas mêlée à la situation. « Malheureusement pour toi je suis tombé malade hier, j’espère que tu es prête à passer tes journées à Florence dans les toilettes. Le karma est une belle salope. » Il garda son sourire pour lui le brun et se contenta simplement de récupérer un autre verre afin de se resservir, s’il allait devoir supporter sa cousine autant que ce soit avec un bon verre entre les mains. Même si pour Gio la famille est tout pour lui il ne s’est jamais vraiment occupé des affaires de Williams et surtout quand des mauvaises. Il a toujours été là en cas d’aide si jamais on venait le voir, mais ils ne pouvaient pas compter sur lui pour prendre position ou pour faire le médiateur, ça serait s’attirer lui-même des problèmes et ça c’est un truc qu’il préfère éviter autant que possible. Il attrape cette foutue serviette au vol alors que sa cousine décide enfin de lui expliquer le pourquoi du comment elle est arrivée chez lui la bouche en cœur. Ce n’est pas parce qu’il ne veut pas se mêler de leurs affaires qu’il ne veut pas pour autant ne pas apprendre ce qui s’est encore passé, c’est son petit rituel de la journée d’apprendre les nouvelles merdes venant de chez les Williams. « Pourquoi est-ce que ça ne m’étonne même plus ? D’ailleurs il faudrait éviter de dire mal baisé si tu veux garder ton travail la prochaine fois. » Gio ne pu s’empêcher de laisser s’échapper un rire, il a été habitué aux convenances et à la politesse et ça le faisait toujours marrer de voir la différence de mentalité entre eux deux. Si le Medici s’en fout un peu de ce côté un peu – beaucoup – désinvolte, ce n’est pas le cas de sa famille et il peut très bien les comprendre, aller chercher sa fille tous les quatre matins au commissariat on aura vu mieux comme exemple. Il a même déjà dû y aller lui-même alors que sa cousine ne voulait pas contacter une fois de plus ses parents, c’est dire. « Non je ne confonds pas, je dois te rappeler ce qu’il s’est passé la dernière fois ? » Il n’avait pas besoin de le faire en réalité, il n’avait pas assez de doigts sur sa main pour compter le nombre de fois où il a entendu des lèvres des parents Williams toutes les frasques de leur fille. Pourtant, il lui faisait toujours confiance pour lui avoir proposé de rester chez-lui, c’était seulement parce qu’il n’avait jamais vraiment été victimes des merdes de sa cousine alors il espérait que ça ne change pas. « Ok, je rectifie, tu vas pouvoir rester un mois au maximum, ça reste suffisant ? » La fin des temps c’était peut-être un peu trop long, surtout qu’il y avait de grandes chances qu’il puisse ressentir l’envie de la tuer au bout de seulement un jour, on se souvient du coup du cheval. Une fête, mauvaise, très mauvaise idée, surtout que les fréquentations de Gio n’avaient pas vraiment la même mentalité que sa cousine, a-t-il dit non pour autant ? Non, parce qu’il y avait bien déjà quelque chose de prévu pour ce soir au manoir Giovanni. « Alors, à propos de ça, couvre-feu à 20h pour toi, tu iras directement au dodo comme une grande fille ! » C’était bien évidemment pour la faire chier, il savait bien que dans tous les cas c’était peine perdue de lui empêcher d’être présente. Il chope une petite télécommande qui gère l’immense barre de son dans le salon à l’intérieur et c’était déjà amplement suffisant pour l’écouter de l’extérieur. « Il va y avoir des petites règles si jamais tu veux rester ce soir ! » Il préférait la prévenir, ses connaissances n’étaient pas non plus des coincés du cul, mais on va dire que la personnalité d’Ana faisait qu’il était assez simple d’être dans un malaise éternel juste en échangeant quelques mots avec elle. Il n’en avait cependant pas honte et c’est pour ça qu’il n’avait toujours pas annulé la soirée depuis qu’elle s’était incrustée chez lui. « Premièrement, il faudra que tu gardes ton joli doigt dans ta poche, tu le sors beaucoup trop facilement ! » C’était peut-être une marque d’affection pour la brune, mais ça passe très moyen avec la plupart des gens. « Deuxièmement, il faudra… Ouais, non, tu ne devras pas toucher à la musique, je vais m’en charger hein. » Il connaissait déjà la réponse de sa cousine, il savait qu’elle n’était pas vraiment du genre à suivre des règles qu’on lui impose, mais il espérait cependant qu’elle comprendrait qu’il était important de bien se comporter ne serait-ce que quelques heures avant de pouvoir librement insulter tout le monde quand ils seront partis. Il avait toujours ce regard déconneur devant elle, regard qu’il arrive très rarement à garder sérieux, mais ses mots l’étaient bien. « C’est pas pour te faire chier, c’est que cette soirée est très importante pour moi, tu peux m’aider à la préparer si tu veux ! »


Codage par Libella sur Graphiorum




A sweet escape - Gio 2Gt2RfY
A sweet escape - Gio DukhMfv
A sweet escape - Gio PvDC5CK
A sweet escape - Gio MFbu7yg
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Williams
Anastasia Williams
la poussière d'étoile
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 25 ans (25/08/1995)
SURNOM : Ana. C'est pas un surnom c'est une obligation. Appelez là Anastasia ou princesse seulement si vous voulez déchaîner les enfers. En teuf, on l'appelle Skelt comme squelette
STATUT : Célibataire mais pas abstinente. Elle papillonne de conquêtes d'une nuit en sex friends
MÉTIER : Sans emploi. Pickpocket et cambrioleuse essentiellement chez les amis et la famille
LOGEMENT : SDF, squatteuse et récemment colocataire à Spring Hill (appart d'Auden au loyer dérisoire, chut, il est pas au courant)
Better be dead and interesting, than alive and boring
POSTS : 1491 POINTS : 410

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ∆ Better be dead and interesting, than alive and boring ∆ Addict - Coke, Kétamine, LSD, Ecsta... / Pickpocket / Moulin à parole / Hilarante et insupportablement provocante / Hait son deuxième prénom Rosabella encore plus que le premier / Passionnée de musique (rock & éléctro) / Prodige de la batterie / Rêve de carrière musicale / Ne se déplace jamais sans ses baguettes de batterie / A peur des chiens / A abattu un homme en légitime défense / Désormais traumatisée des armes à feu
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : A sweet escape - Gio 210129021645793185
> FAMIGLIA <
You didn't have to stoop so lowSaül #5
A sweet escapeGio #1
But now you're stuck inside a world that you hateDamon #2
Trouble on my right, trouble on my leftSaül #6
We told you this was melodramaFamiglia #3

A sweet escape - Gio M0jn
Jet #1Martin #2Wren #2Gabriel #1Iziar #2 & Knox #2Jess #4Cade #2Garrett #1Arthur #1Kieran #2 & Raphael #1Wren #3Jacob #1

> UA <
Clément #1 & Allan #1
RPs EN ATTENTE : A sweet escape - Gio Xkgc
RPs TERMINÉS : Birdie#1Birdie#2, Saül #4 & Auden #3Birdie #3Saül #3 & Ariane #1Ash #1Elizabeth #1Dalina #1Zach #1Elizabeth #2Louisa #1Zach #2Eagle #1Ava #1Birdie #4Elwyn #1Ludwig #1Rudy #1Ellie #1 Olivia #1Louisa #2 & Itziar #1Ludwig #2Jess #1Ivy #1Clyde #1Geo #1Wren #1Jess #3Knox #1Cody #1Louisa #3Kieran #1Cody #2

> FAMIGLIA <
Auden #4Ginny #1 & Auden #1Famiglia #1 & Cade #1
Saül #1Famiglia #2Auden #6Savannah #2

> UA <
Jor #1Jor #2Jor #3Jor #4Jor #5Jor #6Camil #1Elwyn #2Jor #8

> Halloween 2020 - MOMIE <
Jax #1Kane #1Jor #7Clément #2 & Allan #2Jess #2Charlie #1

AVATAR : Emma Mackey
CRÉDITS : shinya (avatar) harley (gifs profil)
DC : Victoire Laclos
PSEUDO : Shinya
INSCRIT LE : 28/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32604-anastasia-another-bad-williams-apple https://www.30yearsstillyoung.com/t32739-anastasia-i-m-only-good-at-being-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t32755-anastasia-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t32756-anastasia-williams

A sweet escape - Gio Empty
Message(#) Sujet: Re: A sweet escape - Gio A sweet escape - Gio EmptyLun 4 Jan - 23:49


A sweet escape
Octobre 2015, Florence
Ana a 20 ans
Les paroles en italique sont en italien.
Gio n’a pas apprécié qu’elle subtilise son verre et il cherche à lui faire regretter avec la vieille feinte du karma qui l’aurait rattrapée parce qu’elle choperait sa crève. « Malheureusement pour toi je suis tombé malade hier, j’espère que tu es prête à passer tes journées à Florence dans les toilettes. Le karma est une belle salope. » Elle s’esclaffe tellement il n’est pas crédible. D’autant plus qu’Ana vit dangereusement et ce n’est pas une gastro qui va lui faire peur. Une pénurie d’herbe et de poudre, ça ça serait effrayant. « Ouais, ouais… T’aurais dû dire que t’avais de l’herpès s’tu voulais une chance de m’contrarier. » Oui, ça à la limite ça l’aurait fait chier de se retrouver défigurée par ce truc dégueu.

Puis une fois installée sur le deuxième transat avec un verre, elle raconte ce qui l’amène. Elle s’est engueulée avec son père car elle s’est fait virer d’un taf de merde dans une boîte de compatibilité et le patriarche a voulu la priver de sortie. Du coup, elle a pris la poudre d’escampette comme souvent, c’est sa solution préférée de s’enfuir, à peu près à égalité avec celle qui consiste à brandir un joli doigt d’honneur. « Pourquoi est-ce que ça ne m’étonne même plus ? D’ailleurs il faudrait éviter de dire mal baisé si tu veux garder ton travail la prochaine fois. » Elle boit une grande gorgée du cocktail et lance un regard sarcastique à son cousin : « Qui a dit que je voulais garder ce job de merde ? » Bien sûr qu’elle les a traités de mal baisés, et pas dans leur dos, directement en face. Alors ils n’ont pas apprécié, elle n’a pas fait grand-chose qu’ils aient apprécié de toutes façons. L’odeur de cannabis émanant des toilettes lui a été attribuée sans aucune forme de procès et elle n’a même pas nié.

Son cousin lui propose de rester autant qu’elle veut tant qu’elle ne fout pas le bordel. Comme s’il croyait qu’elle allait se transformer en jeune femme modèle sur simple injonction. Elle fait l’innocente. « Non je ne confonds pas, je dois te rappeler ce qu’il s’est passé la dernière fois ? » La dernière fois ? Quelle dernière fois ? La fois où elle a renversé intentionnellement toute une table de petits fours à un réception chez les Medici ? La fois où elle est arrivée défoncée et a commencé à draguer un gars random avant qu’on lui rappelle que c’était un cousin éloigné ? Elle voit pas bien de quelle dernière fois il parle, il y en a trop des fois où elle a « foutu le bordel » en réunion familiale, mais c’est ce qui fait son charme, et ça met un peu d’animation dans ces mondanités chiantes à mourir. « J’suis sûre que ça t’a fait marrer, quelque soit la connerie que j’ai bien pu faire cette fois-ci. » Il est un peu comme elle Gio, un emmerdeur qui aime titiller et provoquer tout le monde, mais lui il fait ça avec un minimum de bienséance et de respect de l’étiquette. En gros, il est sortable, Ana pas franchement. Et il regrette déjà de lui avoir proposé un séjour illimité chez lui. « Ok, je rectifie, tu vas pouvoir rester un mois au maximum, ça reste suffisant ? » « Des putains d’vacances de leurs sales tronches, ouais c’est l’paradis. Bon par contre, tu dis à personne que j’suis là… De toutes façons, ils vont pas m’chercher longtemps... » Ils sont trop habitués à ses fugues maintenant, ils vérifient vite fait le commissariat et l’hôpital, puis après ils attendent qu’elle finisse à court de cash et qu’elle revienne d’elle-même. La vérité c’est qu’ils ne veulent pas vraiment savoir ce qu’elle fait quand elle disparaît comme cela pendant plusieurs jours, voir semaines. Ils ne veulent pas savoir si elle est au milieu d’une orgie, d’un repère de junkies ou d’un festival « sataniste » (c’est comme ça qu’ils appellent les concerts de rock ou les teufs électro où elle se rend).

D’ailleurs en parlant de teufs, maintenant qu’elle est libérée du joug parental et qu’elle se trouve dans un palais pareil, elle ne pense qu’à faire la fête. « Alors, à propos de ça, couvre-feu à 20h pour toi, tu iras directement au dodo comme une grande fille ! » Elle répond du tac au tac en pinçant le flanc de Gio par surprise espérant le faire sursauter. Il est chatouilleux ? Elle ne se souvient pas : « Fais pas ton Williams... » De toutes façons, ils savent tout deux que ce n’est qu’une plaisanterie et Gio sait qu’il lui faudra plus qu’un couvre-feu pour arrêter sa cousine. « Il va y avoir des petites règles si jamais tu veux rester ce soir ! » Déjà debout cherchant des yeux un moyen de mettre de la musique, elle abandonne sa quête momentanément pour tourner son regard vers Giovanni : « Attends, y a quoi ce soir ? » Le fait qu’il y ait des règles ne l’inquiète pas plus que ça, des règles il y en a partout, toujours, elles sont là pour être brisées et contournées. « Premièrement, il faudra que tu gardes ton joli doigt dans ta poche, tu le sors beaucoup trop facilement ! » Et comme si quelqu’un d’autre contrôlait son majeur, il se dressa aussitôt et s’agita sous les yeux de son cousin tandis qu’elle faisait mine avec son autre main de le replier et de le dissimuler : « Ah celui-là ? Mais il a sa volonté propre, j’y peux rien... » railla-t-elle en essayant d’avoir l’air innocente (c’est peine perdue). « Deuxièmement, il faudra… Ouais, non, tu ne devras pas toucher à la musique, je vais m’en charger hein. » Elle laisse retomber ses deux bras et affiche un air sincèrement contrarié pendant quelques secondes. « Rrroh… Tu vas foutre de la musique classique, c’est ça ? » De toutes façons, si la soirée est trop chiante, elle a de quoi se démonter le cerveau et sa propre musique sur son téléphone. Elle ira se faire sa contre-soirée dans les rues de Florence, ou même peut-être dans une des chambres du château en solo. « C’est pas pour te faire chier, c’est que cette soirée est très importante pour moi, tu peux m’aider à la préparer si tu veux ! » Elle soupire exagérément comme l’adolescente rebelle qu’elle est encore et toujours malgré ses 20 ans. « Pourquoi c’est important ? On va te couronner roi du tiramisu ou un truc du genre ? » demande-t-elle avec l’insolence qui la caractérise. Ses plans pour la soirée semblent compromis, mais après tout si elle est là pendant un mois, ils auront l’occasion de se bourrer la gueule en tête à tête. Elle n’a jamais vraiment passé de temps avec Gio seul à seul, ils se voient toujours entourés des Williams, des Medici… Et quoi qu’elle puisse dire ou croire, Ana se sent toujours très seule dans cette famille. Abandonnée par ses frères, comparée à sa sœur prodige, critiquée et ostracisée par toute la famille car elle est trop difficile à gérer pour eux. Il est toujours plus facile de la mettre de côté, de l’ignorer, d’oublier de la prévenir ou même de sciemment lui cacher des informations qui concernent la famille. Gio est un peu différent avec elle, d’ailleurs elle a appris plusieurs choses de sa bouche, souvent devant le regard réprobateur d’un Williams qui lui faisait signe trop tard de se taire, de garder Ana dans le noir. Alors, elle veut bien faire un effort pour sa soirée si c’est vraiment important, s’il faut tartiner de la tapenade, elle pourra même essayer de rester en place plus de dix minutes pour filer un coup de main. Après tout, personne dans cette famille ne lui fait jamais confiance pour rien alors, pour une fois qu’on lui confie un truc « important », elle peut bien faire un effort. « Faut préparer quoi ? » demande-t-elle abruptement. « Je persiste à dire qu’je devrais m’occuper de la playlist, c’est mon seul talent... » Parce qu’elle ne sait pas cuisiner, elle ne compte pas faire le ménage non plus et puis s’il lui demande d’enfiler un costard pour faire le service des petits fours, elle risque le jeter dans la piscine avec son transat. Puis si elle doit s’occuper d’un truc important, elle va forcément merder, c’est son mode opératoire, c’est sa vie , elle transforme tout ce qu’elle touche en merde. « Finalement, j’devrais p’t’être aller me biturer dans un bar. C’est moins risqué, t’sais bien qu’je vais forcément la bousiller ta petite sauterie... »
Codage par Libella sur Graphiorum


better be dead and interesting

A sweet escape - Gio 1070897682

than alive and boring


A sweet escape - Gio XKfvTO3
A sweet escape - Gio LKqJkYj
A sweet escape - Gio YtxTUla

A sweet escape - Gio 3028674457:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

A sweet escape - Gio Empty
Message(#) Sujet: Re: A sweet escape - Gio A sweet escape - Gio Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

A sweet escape - Gio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-