AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -65%
Geox – Bottes Chukka Garçon
Voir le deal
31 €

 Darkness keeps chasing me (FINNLEY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danika Riley
Danika Riley
la poigne de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (31.10.1991)
SURNOM : Dani
STATUT : Célibataire, pas prête à laisser entrer qui que ce soit dans sa vie et celle de son fils.
MÉTIER : Barmaid au Bowling & Billard 8 depuis octobre 2020.
LOGEMENT : 260 Orchid Street, un petit appartement, bien suffisant pour elle et son fils de trois ans et demi.
POSTS : 1070 POINTS : 260

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Demie sœur de Louisa, Shiloh et Nathan - Ancienne figure médiatique. - Boxeuse et karatéka de haut niveau. - Co-propriétaire avec son oncle d’un dojo familial où sont enseignés divers sports et arts martiaux – Elle a fait des petits boulots dans les bars et la restauration en parallèle de ses compétitions.. - Maman d’un petit garçon de trois ans, Maddox qu'elle a eu avec Lawrence. - Son père est décédé en mars 2020, sa mort l’a beaucoup affectée, aujourd’hui elle paie les dettes qu’il lui a laissées. - Combats illégaux depuis l’été 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Giphy
LAWNIKA #2& #3 (fb) ► You asked a question and I lied. I think about it all the time. I was wrong to think I'm right, playing God with you and I. But the truth always comes out, in the silence, it rings loud.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Giphy
FAMILY Louisa #2 ; Shiloh #1 ► You and I share the same life missing out and so the story goes, that we're left, stuck with a broken house.I know that if the chance appears well I'd have no fears.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  JooR
DANIA #2 ► u.c

Rudy> Lena> Yelahiah> Jessian #3> Lou> Finnley > Aaron> Alma > Dan

RPs EN ATTENTE : andrew
RPs TERMINÉS :
Spoiler:
 



Louisa #1 - Mia #1 - Lawrence #1
AVATAR : Kat Graham
CRÉDITS : (c) cranberry pour le vava ; loonywaltz pour les ub
DC : Alec Strange & Peter Mulligan
INSCRIT LE : 06/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34923-danika-the-midnight-sky-is-the-road-i-m-takin https://www.30yearsstillyoung.com/t32938-danika-riley

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Empty
Message(#) Sujet: Darkness keeps chasing me (FINNLEY) Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EmptyLun 30 Nov 2020 - 21:38



2019

« J’ai pas besoin d’aide. » Qu’elle répète encore et encore, peu importe le destinataire, peu importe l’ami, peu importe la proximité de leur lien. Elle s’accroche à l’espoir qu’elle peut tout gérer seule, qu’elle y arrivera, que c’est plus simple ainsi, bien plus simple.  Les jours passent et se ressemblent. Les entraînements se font moins nombreux, elle essaye tant bien que mal de remplacer son père au dojo, de lui rendre visite à l’hôpital et de s’occuper de son fils qui a à peine un an. Elle a l’impression de constamment faire les choses à moitié, son rêve de reprendre la compétition loin dans ses priorités, elle a l’impression de ne pas être assez présente pour quique ce soit.

Il fut un temps où elle passait son temps à s’entraîner pour sa prochaine compétition, aujourd’hui les souvenirs de la dernière lui semblent un lointain souvenir qui perd de sa texture et de son importance au fil des jours à mesure que la tension se rajoute sur ses épaules et qu’elle tente tant bien que mal de s’accrocher aux choses les plus importantes qui doivent passer avant ses rêves et avant sa carrière. Son père et son fils. Les deux personnes les plus importantes pour elle. Elle est bien décidée à prouver qu’elle peut tout gérer sans avoir besoin d’une aide extérieur, elle est sûrement en réalité bien incapable de se confier à quique ce soit, d’avouer la difficulté et le besoin qu’on la décharge d’un poids sur ses épaules. Elle n’accepte un peu d’aide que de son oncle pour garder son fils comme aujourd’hui, alors qu’elle se rend à l’hôpital pour la énième fois cette semaine.

La maladie de son père lui est tombée dessus sans qu’elle ne s’y attende, peut-être parce que dans son cœur d’enfant, son père était un héro indestructible. Pourtant son cancer ne faisait qu’empirer et le traitement était long et douloureux et elle avait la terrible impression que son père s’affaiblissait chaque mois un peu plus. Pourtant elle ne perdait pas espoir, tout simplement parce que sa mort n’était pas envisageable et elle était bien décidée à lui transmettre sa volonté aujourd’hui comme demain, pour se battre chaque jour un peu plus.

Elle gare sa voiture sur le parking et entre dans ce lieu qu’elle déteste de plus en plus. Les murs sont trop blancs, trop étouffants et si c’est ce lieu qui permettra peut-être de guérir son père, elle au contraire a l’impression de se vider de son énergie et de sa joie de vivre plus elle passe de temps ici.  Danika salue l’infirmière en passant avec un sourire mécanique et poli, plus par habitude, ne la voyant pas vraiment, ses pensées ailleurs.  Elle s’apprête à frapper à la porte mais celle-ci est ouverte et elle remarque immédiatement le lit vide et le seul homme présent dans la pièce qui a l’air de s’apprêter à partir. Une chevelure rousse qu’elle reconnait immédiatement. « Finn ? » Elle regarde l’homme en fronçant les sourcils. Cela fait longtemps qu’elle ne l’a pas vu. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Le ton est un peu froid mais sans animosité, après tout ils ne s’étaient jamais spécialement appréciés mais ils se connaissaient depuis longtemps.  « Il est où ? » Danika demande d’une voix qui part un peu trop dans les aigus parce qu’elle voit le lit vide. La jeune femme a beau se raisonner et que se dire qu’il est sûrement en train de faire un examen médical il y a une part d’elle qui imagine le pire, qui se dit qu’il est peut-être arrivé quelque chose, qu’on ne l’a pas prévenue et le regard froid et fier laisse entrevoir l’inquiétude et l’angoisse accumulée, comme si ces deux émotions ne la quittaient jamais vraiment.

@Finnley Coverdale  Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  873483867


dani
I was born to run, I don't belong to anyone, oh no. I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue.



Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IcdDGTz
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  GZFHSTH
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  YtxTUla
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  YlMyvG3
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  0q9c4Id
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  WwvEdsJ


Dernière édition par Danika Riley le Dim 20 Déc 2020 - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans, outch (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc).
STATUT : ça ne signifiait rien, finalement.
MÉTIER : en recherche d’emploi. il cherche dans le fond des bouteilles de gin ; il s’étonne de ne rien trouver.
LOGEMENT : il a ramené son chien presque mort et sa mauvaise humeur chez jeremiah, dans le quartier de redcliffe.
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Tumblr_inline_o7le9iXo2b1qi0wyq_400
POSTS : 7160 POINTS : 540

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial, en somme ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de quatorze ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, qui s’intensifie de plus en plus ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f31542d375f486f7a4f78583169513d3d2d362e313533343961613331323934633332393834373437363835373230312e676966?s=fit&w=720&h=720
louney ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  4u46
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Tumblr_inline_od6t98x4h01qlt39u_250
jinn ⊹ friendship is unnecessary, like philosophy, like art.... it has no survival value; rather it is one of those things which give value to survival. (#2, #3, #4)

danika (2019)jamesonenochmolly

(08/06)

RPs EN ATTENTE : adèle › cora #6 › jet #2
RPs TERMINÉS : mattcora #1lydialoucynthialou #2cora #2vittoriobryn #2bryn #3lou #3cora #3jackjill #1lonnielou #4kanecharliecora #4romyjillian #1cora #5jeremiahlou #5raelynlou #6
RÉALITÉ ALTERNATIVE : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)
ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaron

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IXHXbzBc_o
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : olympia (ava), bleeding_light (crackship), loonywaltz (userbar), managarm (icons), mojojojo (dessin)
DC : la pile électrique (alfie maslow) et le paumé de service (kieran halstead)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Empty
Message(#) Sujet: Re: Darkness keeps chasing me (FINNLEY) Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EmptyMar 15 Déc 2020 - 23:57



@DANIKA RILEY & FINNLEY COVERDALE ⊹⊹⊹ Follow me now, there is somewhere I want to go. Upon the stars or down below below below below, You don't know how this came to be, You don't know how this came to be.

Il n’attendait pas particulièrement le jour où il parlerait à nouveau de Danika Riley. Il aurait surtout espéré que cela ne se produise pas dans de telles conditions. Elle n’a pas vraiment marqué sa vie, n’a été que de passage dans celle de son meilleur ami, ne restant pas suffisamment longtemps pour qu’il daigne faire un effort avec elle. Oh, bien sûr, leur respect mutuel pour Aaron les avait obligés à se côtoyer avec toute la politesse requise dans une telle situation, mais jamais ils n’avaient essayé d’établir un véritable lien, l’un comme l’autre n’en ayant pas la volonté et ayant la décence de ne pas l’imposer à l’autre. Lorsqu’elle et Aaron s’étaient séparés, il avait été désolé pour son ami, mais n’avait pas prétendu que la jeune femme lui manquerait. Il n’avait rien contre elle, pourtant, ce n’est qu’une histoire de feeling et c’est bien là le souci : il n’y en avait pas eu entre eux et ils ne s’en portaient pas plus mal, finalement. Mais elle n’était pas méchante, Danika et il n’avait pas de peine à admettre qu’elle avait une bonne influence sur Aaron. Il pouvait pointer du doigt ses qualités, parce qu’il n’avait pas eu besoin de faire la liste de ses défauts. Ce n’était pas une colère ni un agacement qui les unissait, simplement une indifférence qu’il lui renvoyait dès que l’occasion se présentait.

À l’inverse, Riley père est coincé entre les murs de cet hôpital depuis quelques temps et ni l’un ni l’autre ne pensaient sympathiser ainsi. Sympathiser est un grand mot, mais évoquer les péripéties de Danika pour détendre le plus âgé autant que pour constituer un dossier pour le plus jeune est finalement devenu l’élément qui les lie. Un accord tacite entre eux où Finn prétend faire son travail de bénévole simplement pour que Riley Senior ne se fasse pas taper sur les doigts face au refus constant de soutien dont il se rendait coupable il y a quelques semaines, tandis que le rouquin s’accorde à passer une heure de temps à autre où il est l’un des rares qui ne le renvoie pas à son état physique. La maladie n’existe pas lorsqu’ils sont tous les deux et cette pause est appréciable pour eux, ce qui fait perdurer dans le temps cette amitié un peu particulière (si tant est que l’on puisse utiliser ce mot). Parfois, ils délaissent les souvenirs d’enfance qui entourent la jeune femme pour simplement juger le programme qui passe à la télé ou râler sur le chef du service qui n’a aucun des deux hommes dans sa poche. Peu importe le sujet, dans le fond, l’essentiel étant qu’ils ont un endroit où se réfugier tous les deux. Loin de la maladie pour Riley, loin des regards pour Finn à deux doigts de perdre son boulot. Faut dire qu’arriver titubant au petit matin n’est pas du plus bel effet, certes.

Dans tous les cas, ils s’étaient mis d’accord la veille sur le fait que Finnley lui apporterait de quoi regarder le combat de cet après-midi d’illustres sportifs dont le rouquin n’a pas retenu le nom. La chaîne n’est évidemment pas proposée dans le bouquet – minime – que propose la télévision de cette chambre et l’ordinateur du rouquin ferait l’affaire pour un streaming de qualité à peu près potable. Mais l’avance qu’est la sienne l’empêche de laisser ses affaires en toute sécurité dans cette chambre, après qu’on l’ait informé que Riley passe quelques examens de dernière minute. Il se contente de laisser un mot avant d’entreprendre de faire demi-tour tandis qu’une voix familière s’élève. « Salut. » Il ne s’attendait pas tomber sur elle, s’assurant jusqu’ici de ne pas avoir à croiser la jeune femme autant pour préserver leurs moments à deux avec son père que par simple fait de ne pas avoir grand-chose à lui dire et s’éviter ainsi une gêne perceptible comme celle de cet instant. Elle pose des questions et sa priorité de réponses est déterminée par cette inquiétude qu’il entend dans sa voix.  « Il passe des examens. » Il annonce d’une voix calme, reprenant rapidement pour diminuer la nervosité perceptible de Danika : « Imprévus, mais rien de grave à ce que m’a dit l’infirmier. » Mais pour ce qu’il en sait, il faut dire qu’il n’est pas médecin (à son plus grand regret). « Je lui déposais mon ordi pour qu’il regarde le combat entre ... bidule et machin. » Un sourire nerveux s’affiche sur ses lèvres, sa main tournant dans l’air en guise de noms qu’il ne peut pas donner, mais il est persuadé que Danika s’y connait mieux et saura faire le lien. « Il y en a encore pour une heure, environ. » Il ajoute, n’ayant guère plus d’informations à lui offrir. « Tu peux m’accompagner à la cafet du personnel, si tu veux. » Il se surprend à proposer, pas forcément à l’aise en sa présence, mais l’étant encore moins avec l’idée de la laisser repartir alors que sa tension irradie autour d’elle. « Le café y est meilleur. » Qu’il ajoute, argument à la clef, fin sourire aux lèvres, tentative de la convaincre que tout va bien. Pour l’instant, du moins.


Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  8XKLS6S

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  MinG18P
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Leo10
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  HM7e7CT
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  ZZBr7e1
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EaMJa4t
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IDlrfYk
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  GhillXf

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  873483867:
 



Dernière édition par Finnley Coverdale le Dim 17 Jan 2021 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danika Riley
Danika Riley
la poigne de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (31.10.1991)
SURNOM : Dani
STATUT : Célibataire, pas prête à laisser entrer qui que ce soit dans sa vie et celle de son fils.
MÉTIER : Barmaid au Bowling & Billard 8 depuis octobre 2020.
LOGEMENT : 260 Orchid Street, un petit appartement, bien suffisant pour elle et son fils de trois ans et demi.
POSTS : 1070 POINTS : 260

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Demie sœur de Louisa, Shiloh et Nathan - Ancienne figure médiatique. - Boxeuse et karatéka de haut niveau. - Co-propriétaire avec son oncle d’un dojo familial où sont enseignés divers sports et arts martiaux – Elle a fait des petits boulots dans les bars et la restauration en parallèle de ses compétitions.. - Maman d’un petit garçon de trois ans, Maddox qu'elle a eu avec Lawrence. - Son père est décédé en mars 2020, sa mort l’a beaucoup affectée, aujourd’hui elle paie les dettes qu’il lui a laissées. - Combats illégaux depuis l’été 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Giphy
LAWNIKA #2& #3 (fb) ► You asked a question and I lied. I think about it all the time. I was wrong to think I'm right, playing God with you and I. But the truth always comes out, in the silence, it rings loud.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Giphy
FAMILY Louisa #2 ; Shiloh #1 ► You and I share the same life missing out and so the story goes, that we're left, stuck with a broken house.I know that if the chance appears well I'd have no fears.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  JooR
DANIA #2 ► u.c

Rudy> Lena> Yelahiah> Jessian #3> Lou> Finnley > Aaron> Alma > Dan

RPs EN ATTENTE : andrew
RPs TERMINÉS :
Spoiler:
 



Louisa #1 - Mia #1 - Lawrence #1
AVATAR : Kat Graham
CRÉDITS : (c) cranberry pour le vava ; loonywaltz pour les ub
DC : Alec Strange & Peter Mulligan
INSCRIT LE : 06/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34923-danika-the-midnight-sky-is-the-road-i-m-takin https://www.30yearsstillyoung.com/t32938-danika-riley

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Empty
Message(#) Sujet: Re: Darkness keeps chasing me (FINNLEY) Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EmptyDim 20 Déc 2020 - 20:37


« Salut. »  L’homme la salue et n’importe qui qui se trouverait dans la pièce pourrait sans doute sentir la gêne ambiante, celle de deux personnes qui se connaissaient sans se connaître, qui n’ont aucune affection particulière l’un envers l’autre.

« Il passe des examens. » Sa voix calme, l’absence d’hésitation dans sa voix a au moins le mérite de la rassurer sur une chose, l’absence de son paternel est normale. « Imprévus, mais rien de grave à ce que m’a dit l’infirmier. » Immédiatement les épaules de Danika se relâchent. Elle se prenait à douter de tout, de silence un peu trop long des médecins de son père, d’examens qui duraient un peu trop longtemps. Elle voyait l’état de James Riley se détériorait de semaine en semaine et n’avait qu’une peur, qu’on lui annonce sa mort un matin alors qu’elle lui rendrait visite. Peut-être qu’elle y pensait trop, sans doute même, l’angoisse lui tordait constamment l’estomac, au point où elle avait dû mal à penser à autre chose que ça. Finnley avait au moins réussi à enlever un peu de ce stress en la rassurant immédiatement sur ce lit vide. Ce qui ne lui indiquait en rien les raisons de sa présence ici.

« Je lui déposais mon ordi pour qu’il regarde le combat entre ... bidule et machin. » Elle hausse un sourcil, parce que si elle devine de quel combat il veut sans doute parler elle ne comprend pas pourquoi il devrait être celui qui lui dépose son ordinateur pour lui montrer. « Tu connais mon père ? » Et par connaître elle veut dire forcément plus que les fois où il l’avait croisé lorsqu’ils étaient gamins et qu’elle passait son temps accroché au cou d’Aaron.  Il semble remarquer qu’elle ne peut s’empêcher de regarder de nouveau le lit vide parce qu’il donne un peu plus de détails sur la longueur des examens en question. « Il y en a encore pour une heure, environ. »  A nouveau les calculs reprennent. Est-ce plus long ou moins long que d’habitude ? Les examens sont-ils normaux ? Amèneront-ils une mauvaise nouvelle ou une bonne ?  Sans s’en rendre compte elle a commencé à se serrer les mains de nervosité. Elle déteste ce sentiment de faiblesse, celui qui l’a fait se sentir comme une enfant perdue dans la présence de son père. Elle le déteste encore plus ce sentiment quand il est mis à nu devant Finnley dont elle n’est pas proche, qu’elle ne connait que par sa proximité avec Aaron et qu’elle a toujours côtoyé avec distance après tout ils n’ont jamais rien eu en commun.  « Tu peux m’accompagner à la cafet du personnel, si tu veux.  Le café y est meilleur. »   Danika le regarde avec surprise, ne s’attendant pas à cette proposition, encore moins au fait que son sourire arrive à la rassurer, un peu du moins. « Je comprends pas…Tu bosses ici ? » Elle fronce les sourcils, elle n’a pas le souvenir que Finnley travaille dans le milieu médical. De nouveau elle regarde le lit vide. Une heure. Une heure de plus à ruminer dans ces couloirs trop blancs où tout l’étouffait. Une heure de trop.  Elle se prend à hocher la tête alors, son regard le fuyant. « Je veux bien pour le café… » Elle se doute de l’image qu’il devait avoir d’elle. Celle d’une femme au regard un peu trop vide, aux cernes un peu trop grandes et au cœur un peu trop lourd et elle déteste donner cette image qu’elle considère comme bien trop fragile, pourtant elle se force malgré tout à souffler dans un murmure à peine audible, le regard résolument fixé sur le sol. « Merci.»

@Finnley Coverdale  Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  2523491165


dani
I was born to run, I don't belong to anyone, oh no. I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue.



Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IcdDGTz
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  GZFHSTH
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  YtxTUla
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  YlMyvG3
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  0q9c4Id
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  WwvEdsJ
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans, outch (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc).
STATUT : ça ne signifiait rien, finalement.
MÉTIER : en recherche d’emploi. il cherche dans le fond des bouteilles de gin ; il s’étonne de ne rien trouver.
LOGEMENT : il a ramené son chien presque mort et sa mauvaise humeur chez jeremiah, dans le quartier de redcliffe.
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Tumblr_inline_o7le9iXo2b1qi0wyq_400
POSTS : 7160 POINTS : 540

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial, en somme ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de quatorze ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, qui s’intensifie de plus en plus ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f31542d375f486f7a4f78583169513d3d2d362e313533343961613331323934633332393834373437363835373230312e676966?s=fit&w=720&h=720
louney ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  4u46
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Tumblr_inline_od6t98x4h01qlt39u_250
jinn ⊹ friendship is unnecessary, like philosophy, like art.... it has no survival value; rather it is one of those things which give value to survival. (#2, #3, #4)

danika (2019)jamesonenochmolly

(08/06)

RPs EN ATTENTE : adèle › cora #6 › jet #2
RPs TERMINÉS : mattcora #1lydialoucynthialou #2cora #2vittoriobryn #2bryn #3lou #3cora #3jackjill #1lonnielou #4kanecharliecora #4romyjillian #1cora #5jeremiahlou #5raelynlou #6
RÉALITÉ ALTERNATIVE : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)
ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaron

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IXHXbzBc_o
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : olympia (ava), bleeding_light (crackship), loonywaltz (userbar), managarm (icons), mojojojo (dessin)
DC : la pile électrique (alfie maslow) et le paumé de service (kieran halstead)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Empty
Message(#) Sujet: Re: Darkness keeps chasing me (FINNLEY) Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EmptyMer 30 Déc 2020 - 1:11


« Tu connais mon père ? » Il aurait dû se douter qu’elle commencerait par ce détail, lui-même étant le premier surpris par cette presque affection construite avec James d’abord par la force des choses, puis avec un intérêt partagé à défaut d’une amitié sincère. Pas qu’il ne l’apprécie pas, mais il reste une figure qu’il a toujours perçue comme autoritaire, inaccessible et, il faut le dire, inintéressante de par leur écart d’âge considérable. Malgré leurs discussions qui ne se contentent plus de banales sympathies échangées rapidement comme ce fut le cas lorsqu’il était adolescent, James reste le père de Danika et subsiste alors une gêne qu’il est difficile d’effacer. « Connaître est un grand mot. » Il précise rapidement, afin qu’elle ne se fasse pas de fausse hypothèse. « Je travaille et je suis bénévole ici. On est amené à se croiser et on discute, à l’occasion. » De tout, sauf de la maladie, non pas parce qu’il s’agit d’un sujet tabou, mais parce que tout ici le renvoie suffisamment à son état pour que le rouquin ne s’y mette pas aussi. Le regard de la jeune femme ne cesse de passer de lui au lit, au point où il partage les dernières bribes d’informations qu’il a pu tirer de l’infirmier, à savoir que l’attente sera encore longue. Du moins, si une heure ne représente pas grand-chose à l’échelle d’une vie, dans la situation de Danika cela semble sûrement interminable. Et si les examens ne semblent pas importants, l’heure qu’il lui donne semble même minimisée : n’oublions pas que nous sommes dans un hôpital et que, par conséquent, les imprévus font partie intégrante du processus.

Et si dans d’autres circonstances il ne se serait pas attardé plus longtemps sur la présence de la jeune femme, le contexte est justement ce qu’il est et malgré une certaine indifférence qu’il a toujours ressentie à son égard, à cet instant précis il n’en est rien, lorsqu’il la voit aussi vulnérable. Ce n’est pas de la pitié, seulement une sincère bienveillance et un écho désagréable à sa propre situation : lui aussi a vu son père se battre contre un cancer. Ou plutôt, être dévoré et emporté par celui-ci, lorsqu’il avait seize ans, devant faire le deuil du semblant de stabilité que son père lui offrait encore, tout en devant gérer l’éducation d’une cadette qui n’avait pas demandé à être ignorée par sa mère et abandonnée par son père. Il sait à quel point ce sentiment d’impuissance est insupportable, à quel point la solitude est bénéfique autant que dévastatrice dans ces moments-là. Finnley n’a pas la prétention de lui offrir une épaule sur laquelle pleurer – ce serait gênant pour l’un comme pour l’autre – mais au moins un semblant de soutien pour lui faire comprendre qu’elle n’est pas seule, même si c’est probablement le sentiment qui prédomine dans pareille situation ; et l’impression que le monde entier se retourne contre vous. Alors la proposition, bien que surprenante, n’est pas regrettée ; peu importe s’ils finissent par partager une boisson chaude dans le silence le plus total, c’est aussi une façon de lui tendre la main, de l’accompagner sans forcer les choses, seulement en étant là sans en exiger plus que ce qu’elle peut donner. « Oui. Mais je suis pas médecin, juste un simple coursier. » Il le précise bien que le doute n’aurait pas eu lieu d’exister compte tenu de sa tenue loin d’être celle d’un professionnel de la santé, mais il peut ainsi lui confirmer que déambuler dans cet hôpital fait partie intégrante de son quotidien. Pinçant les lèvres comme une acceptation silencieuse de son merci qui n’a pourtant pas lieu d’être, Finn entreprend de quitter la pièce en glissant un « suis-moi » pour inviter la jeune femme à en faire de même. Ils marchent quelques instants dans un silence qui pourrait être déplaisant, mais qui, ici, se veut plus maladroit qu’autre chose. « Comment tu gères... tout ça ? » Il questionne, prudent, s’abstenant de lui demander comment elle va alors que la réponse semble évidente. Il aurait pu s’excuser d’être aussi confrontant en se permettant une question aussi personnelle, pour autant le ton de sa voix et le silence dans lequel il se plonge à nouveau démontrent de l’intérêt respectueux pour la réponse plus qu’une curiosité malsaine.


Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  8XKLS6S

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  MinG18P
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Leo10
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  HM7e7CT
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  ZZBr7e1
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EaMJa4t
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IDlrfYk
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  GhillXf

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  873483867:
 



Dernière édition par Finnley Coverdale le Dim 17 Jan 2021 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danika Riley
Danika Riley
la poigne de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (31.10.1991)
SURNOM : Dani
STATUT : Célibataire, pas prête à laisser entrer qui que ce soit dans sa vie et celle de son fils.
MÉTIER : Barmaid au Bowling & Billard 8 depuis octobre 2020.
LOGEMENT : 260 Orchid Street, un petit appartement, bien suffisant pour elle et son fils de trois ans et demi.
POSTS : 1070 POINTS : 260

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Demie sœur de Louisa, Shiloh et Nathan - Ancienne figure médiatique. - Boxeuse et karatéka de haut niveau. - Co-propriétaire avec son oncle d’un dojo familial où sont enseignés divers sports et arts martiaux – Elle a fait des petits boulots dans les bars et la restauration en parallèle de ses compétitions.. - Maman d’un petit garçon de trois ans, Maddox qu'elle a eu avec Lawrence. - Son père est décédé en mars 2020, sa mort l’a beaucoup affectée, aujourd’hui elle paie les dettes qu’il lui a laissées. - Combats illégaux depuis l’été 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Giphy
LAWNIKA #2& #3 (fb) ► You asked a question and I lied. I think about it all the time. I was wrong to think I'm right, playing God with you and I. But the truth always comes out, in the silence, it rings loud.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Giphy
FAMILY Louisa #2 ; Shiloh #1 ► You and I share the same life missing out and so the story goes, that we're left, stuck with a broken house.I know that if the chance appears well I'd have no fears.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  JooR
DANIA #2 ► u.c

Rudy> Lena> Yelahiah> Jessian #3> Lou> Finnley > Aaron> Alma > Dan

RPs EN ATTENTE : andrew
RPs TERMINÉS :
Spoiler:
 



Louisa #1 - Mia #1 - Lawrence #1
AVATAR : Kat Graham
CRÉDITS : (c) cranberry pour le vava ; loonywaltz pour les ub
DC : Alec Strange & Peter Mulligan
INSCRIT LE : 06/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34923-danika-the-midnight-sky-is-the-road-i-m-takin https://www.30yearsstillyoung.com/t32938-danika-riley

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Empty
Message(#) Sujet: Re: Darkness keeps chasing me (FINNLEY) Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EmptyMar 5 Jan 2021 - 23:52


Elle n’aurait jamais pensé tomber sur lui. Il est tout au plus un inconnu qu’elle connait. Soit une personne à qui elle a toujours été indifférente et avec qui elle avait été en contact, il fut un temps. Il n’y avait pas d’animosité, pas d’amitié, rien de tout ça.  C’est finalement ce rien qui rend ce moment plus compliqué, plus gênant pour tous les deux car elle est là dans cette pièce, un cœur ouvert, une vulnérabilité affichée, et lui la connait sans la connaître et c’est déjà trop pour elle.  Finnley avait rencontré son père à plusieurs reprises, cela n’expliquait pas pourtant qu’aujourd’hui il se trouvait dans sa chambre d’hopital à vouloir lui montrer des combats sur son ordinateur.  Mais le roux finit par expliquer qu’il est bénévole et qu’il a donc eu l’occasion de discuter avec lui, ce qui a enlève un peu de la tension de ses épaules.

L’angoisse doit être palpable sur son visage car Finnley tente de la rassurer sur l’endroit où se trouve son père et finit même par lui proposer un café le temps que les examens de son père soient faits. Il explique qu’il est coursier et non médecin. Elle n’avait pas envisagé le deuxième métier, tout simplement parce que les échos qu’elle avait eu de la vie de Finnley depuis par les réseaux sociaux ou par les bouches d’amis, elle savait qu’il n’avait pas fait de longues études. Sa tenue aujourd’hui ne laissait d’ailleurs pas place au doute. Elle est reconnaissante pour le simple fait qu’il ne la laisse pas dans ses pensées sombres comme étouffantes et le suit hors de la pièce.

« Je m’en sors. » Tête relevée, regard défiant, mots qui sortent trop vite, une gorge qui se serre malgré elle.  Elle voudrait fuir plutôt que d’admettre la vérité bien plus dure. L’impression de se noyer omniprésente.  Elle a beau sentir au ton dans sa voix, à son silence, qu’il n’y a pas de pitié, pas de curiosité malsaine, c’est sa réaction première, comme un animal blessé refusant de se laisser approcher. Elle force pourtant ses épaules à se relâcher, son regard à s’adoucir, se posant sur le sol. « Disons que c’est pas facile tous les jours. » Comme aujourd’hui par exemple. Aujourd’hui qui lui semble être interminable, sa vie réduite à s’inquiéter pour son père et à s’inquiéter pour son fils. Euphémisme surtout. Pas facile aurait été un boulot un peu difficile, pas facile aurait été une énigme difficile à résoudre, un paquet de céréales trop haut dans les étagères du supermarché ou toute autre futilité qui importait peu. Cette épreuve-là était probablement la plus difficile qu’elle ait eu à affronter et elle avait l’impression de perdre un peu plus chaque jours. « Je savais pas que tu étais bénévole… » Non elle ne savait pas parce qu’elle ne savait rien de la vie de Finnley. « Mon père…ça va, il est pas trop… ? » Trop quoi Danika, trop difficile ? Trop fatigué ? Trop dans le déni ? Trop dans la douleur ? Trop dans le mensonge à prétendre que tout allait bien ? Trop joyeux pour son état ? Elle ne sait pas ce qu’elle veut dire, parce que son père ne lui montre rien à elle, souhaitant certainement la protéger et elle ne sait plus réellement ce qui se trame derrière ses yeux sombres. Elle ne finit pas sa phrase, son regard retombant sur le sol trop lisse de cet hôpital, décidant de laisser le choix de la fin de la phrase au roux en face d’elle. Qu’il décide pour elle, qu’il complète ce qu’elle ne dit pas comme il peut, les mots seront restés coincés dans sa gorge sans qu’elle n’arrive à se décider. «  C’est bien d’être là, je veux dire, d’aider les gens comme ça. » Elle, n’avait ni l’empathie ni la patience et aujourd’hui toute personne malade lui rappelait son père. C’est peut-être sa façon à elle de dire merci. « Qu’est ce qui t’a poussé vers ça ? » Elle demande doucement pour meubler le silence, pour échapper à ses pensées, le suivant dans les couleurs de l’hôpital jusqu’au café qu’il a promis.

@Finnley Coverdale  Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  2523491165


dani
I was born to run, I don't belong to anyone, oh no. I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue.



Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IcdDGTz
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  GZFHSTH
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  YtxTUla
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  YlMyvG3
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  0q9c4Id
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  WwvEdsJ
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans, outch (huit août).
SURNOM : finn (« victime » pour les intimes #tmtc).
STATUT : ça ne signifiait rien, finalement.
MÉTIER : en recherche d’emploi. il cherche dans le fond des bouteilles de gin ; il s’étonne de ne rien trouver.
LOGEMENT : il a ramené son chien presque mort et sa mauvaise humeur chez jeremiah, dans le quartier de redcliffe.
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Tumblr_inline_o7le9iXo2b1qi0wyq_400
POSTS : 7160 POINTS : 540

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère toxique, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial, en somme ≈ a été contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de quatorze ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis quelques mois, qui s’intensifie de plus en plus ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f31542d375f486f7a4f78583169513d3d2d362e313533343961613331323934633332393834373437363835373230312e676966?s=fit&w=720&h=720
louney ⊹ so put your lips on my scars and teach me to love, give my slow heart the rhythm of a blood drum. don't you know that i, don't you know that i'm going mad and in the moment i fall for you.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  4u46
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Tumblr_inline_od6t98x4h01qlt39u_250
jinn ⊹ friendship is unnecessary, like philosophy, like art.... it has no survival value; rather it is one of those things which give value to survival. (#2, #3, #4)

danika (2019)jamesonenochmolly

(08/06)

RPs EN ATTENTE : adèle › cora #6 › jet #2
RPs TERMINÉS : mattcora #1lydialoucynthialou #2cora #2vittoriobryn #2bryn #3lou #3cora #3jackjill #1lonnielou #4kanecharliecora #4romyjillian #1cora #5jeremiahlou #5raelynlou #6
RÉALITÉ ALTERNATIVE : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)
ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaron

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IXHXbzBc_o
PSEUDO : leave
AVATAR : caleb landry jones
CRÉDITS : olympia (ava), bleeding_light (crackship), loonywaltz (userbar), managarm (icons), mojojojo (dessin)
DC : la pile électrique (alfie maslow) et le paumé de service (kieran halstead)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Empty
Message(#) Sujet: Re: Darkness keeps chasing me (FINNLEY) Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EmptyDim 17 Jan 2021 - 20:48


L’espace réservé aux employés l’a toujours fait sourire de par le paradoxe qu’il représente avec le reste du bâtiment : chaleureux, coloré et toujours bruyant. Lorsqu’ils se mettent en marche, ils semblent déjà loin, les couloirs immaculés et silencieux de l’hôpital – et c’est tant mieux. Le but est de changer les idées de Danika, de s’y essayer plutôt, car il est conscient qu’il n’y a pas grand-chose qui puisse être efficace pour ignorer, même quelques secondes, une douleur aussi conséquente. Et si Danika n’a jamais fait partie de son cercle intime – très restreint, il est vrai – ce n’est pas pour autant qu’il ne lui offre pas sa bienveillance. Ils ne sont plus des adolescents qui peuvent se permettre de se cacher derrière un jugement purement gratuit, mais des adultes qui doivent évoluer avec les faits : il n’a jamais rien eu contre elle. Elle n’a jamais été détestable avec lui, ne l’a jamais blessé ni insulté ; il n’a pas de raisons de demeurer insensible à sa présence. Mais il a des raisons d’être prudent lorsqu’il s’informe de son état, conscient que les limites entre curiosité, pitié et intérêt sont fines. Il ne voudrait pas qu’elle s’imagine qu’il entre dans l’une des deux premières catégories alors qu’il s’inscrit dans la troisième. À vrai dire, cet intérêt est égoïste : il est passé par là, il sait à quel point ces moments peuvent être difficiles, insupportables mêmes et il sait aussi ce sentiment d’être incompris par quiconque, d’avoir à affronter les regards de pitié et de prétendre que les choses ne font pas aussi mal que c’est réellement le cas.

Elle s’en sort, il acquiesce en secouant légèrement la tête pour en attester alors même qu’il n’en sait rien – mais il ne va pas lui faire l’insulte d’en douter. Bien sûr qu’elle s’en sort, parce qu’elle n’a pas le choix, mais ça aussi il s’empêche de le souligner, lui qui d’ordinaire n’a guère de peine à dire ce qu’il pense ou à être direct ; la situation lui impose de prendre des pincettes et de faire attention avec ses mots, qui tendent à se montrer parfois trop francs, trop blessants. « Je sais. » Qu’il se contente de souligner par la suite lorsqu’elle affirme que ce n’est pas facile tous les jours. Il n’imagine pas, il n’essaie pas de comprendre, il sait, tout simplement. Et elle sait désormais qu’elle n’a pas à prétendre face à lui, parce que ce masque qu’elle conserve n’a pas d’effet sur lui qui voit au-delà de la surface. « Depuis quatre ans. » Il ignore pourquoi il le précise, peut-être pour lui expliquer qu’elle n’a pas de honte à l’ignorer ; quatre ans ont passé sans qu’ils ne se parlent (et probablement plus d’années, dans les faits), alors elle ne pouvait pas le savoir, c’est une certitude. « ... chiant ? » Il demande, avec un léger sourire sur les lèvres avant de reprendre. « Si, une vraie diva, si on lui sert un jus d’orange avec pulpe alors qu’il l’a demandé sans, tout l’étage en entend parler. » Il hausse les épaules, avec un air las, visant à détendre celui de Danika, avant qu’il ne reprenne son sérieux : il sait aussi que Dani a besoin de vraies réponses. « J’étais persuadé qu’il faisait semblant, mais je crois qu’il accepte la situation. » Il admet, bien que le sujet n’a jamais vraiment été évoqué entre eux. Mais ses rires, ses sourires et ses piques sonnaient faux lorsqu’ils se sont rencontrés, aujourd’hui il y voit une certaine sincérité autant qu’une fatalité, mais il ne soulignera pas ce deuxième aspect. « Enfin, si on peut accepter cette situation, mais tu vois ce que je veux dire. » Il l’espère, du moins, pour ne pas avoir à trouver des mots qui n’existent pas pour atténuer tout ceci. Il s’habitue, mais personne ne devrait s’habituer à ça. Il fait avec, mais là-aussi personne ne devrait avoir à faire avec. Il la subit, mais il n’est pas certain que cela apaise les maux de Danika. « Il tient le coup, en tout cas. Et c’est pas vraiment surprenant, j’ai l’impression que les principaux concernés résistent mieux à tout ça que leur entourage. » Il parle en connaissance de cause, son père avait l’air serein lors des dernières semaines de sa vie, bien plus qu’un Finn qui se contentait de le prétendre. « Mon père. » Qu’il admet d’ailleurs à la question de Danika, un air pincé sur le visage en songeant à toutes ces années sans lui et ce vide qu’il n’évoque jamais. « J’ai eu l’impression de ne pas pouvoir l’aider. » Pourtant, il s’était occupé de Bryn comme son père l’aurait fait, il avait pris le premier job qu’il trouvait pour le soutenir – et ses études en avaient fait les conséquences. « J’ignore si je suis beaucoup plus utile ici et c’est sûrement égoïste, mais ça m’aide. » D’avoir l’impression de servir à quelque chose, même si c’est pour apporter son ordinateur ou lire un bouquin à un enfant.

Finalement arrivés à la petite cafétéria, Finn commande un café avant d’inviter Danika à en faire de même. « Prends ce que tu veux, je t’invite. Il paraît que les pâtisseries font toujours du bien au moral. » Il ajoute, un léger sourire sur les lèvres masquant cette gêne qu’il ressent encore – mais il n’est pas vraiment habitué à de telles conversations avec la jeune femme, autant qu’il s’empêche de faire, cette fois-ci, preuve de curiosité en voulant lui demander ce qu’elle devient, la transition lui semblant peut-être un peu trop brutale pour être envisagée.


Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  8XKLS6S

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  MinG18P
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Leo10
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  HM7e7CT
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  ZZBr7e1
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  EaMJa4t
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  IDlrfYk
Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  GhillXf

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  873483867:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Empty
Message(#) Sujet: Re: Darkness keeps chasing me (FINNLEY) Darkness keeps chasing me (FINNLEY)  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Darkness keeps chasing me (FINNLEY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-