AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
TINEO Matelas bébé climatisé 60 x ...
Voir le deal
36.99 €

 stick on the status quo (birdie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lene Adams
Lene Adams
la merdeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans. mais comme elle préfère les chiffres ronds, on s'en tiendra à trente. (19/05)
SURNOM : elle est certaine que ses "mmh mmh" veulent dire maman #cheesy
STATUT : célibataire, maman d'une petite Alma depuis le 21.04.2020
MÉTIER : elle a rejoint la caserne de pompiers en août 2017. plus besoin de vendre de culotte, elle pèse depuis qu'elle a gagné au loto
LOGEMENT : toowong #15 ( maison ) avec sa fille, ses chiens et Anwar venu prêter main forte pour les premières semaines de la merveille
POSTS : 5343 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a causé un suicide au lycée. elle a mis du temps à mesurer les conséquences de ses actes. quoique, devant n'importe qui, elle va nier tout implication
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Tomene#6 + Lou#3 (2/5) [/b]
RPs TERMINÉS :
PSEUDO : AUSSEANE
AVATAR : phoebe tonkin
CRÉDITS : (a) endlesslove sur broc'art (c) tyrells (UB) loonywaltz
DC : c. coverdale (holland roden)
INSCRIT LE : 19/05/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t10287-eternal-flame-lene https://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune https://www.30yearsstillyoung.com/t10502-lene-adams#387260

stick on the status quo (birdie) Empty
Message(#) Sujet: stick on the status quo (birdie) stick on the status quo (birdie) EmptyDim 13 Déc - 12:19



La journée avait commencé avec au petit déjeuner, une nouvelle aventure de la vie parfaite et rêvée d’Eva Adams. D’entendre autant de niaiserie et de suffisance n’était clairement pas la meilleure façon de commencer sa journée mais elle était parfaitement adéquate pour que Lene rende ses céréales à peine avalés. Eva avait commencé ses études que tout le monde se confondait à décrire comme brillante et avait passé plusieurs entretien pour des stages prestigieux qui servait surtout à Adams père à encenser son aînée et coller la pression de la réussite à ses plus jeunes enfants : Tony et Lene. Si Tony suivait les traces de son illustre grande sœur en s’engageant dans le milieu politique (et remplissant, de facto, les attentes du paternel) Lene était à l’opposé à s’imaginer vivre de sa passion du surf, parcourir le monde en glissant sur les vagues et ne surtout rien devoir à personne. Elle était mal tombée et alors qu’elle se prend à jalouser son petit frère, Simon, qui en raison de son âge reste très loin d’avoir à gérer ces questions là, elle se prépare à recevoir le discours moralisateur de son paternel sur la façon dont elle mène sa vie, à courir à la plage dès qu’elle échappe à la moindre surveillance quand elle ne court pas après les garçons. Ses résultats scolaires sont déplorable. Elle ne parviendra à rien sans lui, sans ses coups de pouce pour lui permettre d’admettre une grande école à laquelle elle n’a jamais réfléchi, tout cela pour finir par la phrase de ponctuation classique, le si tu étais un peu plus comme ta soeur.

Avec les scènes du genre devenant quasi quotidienne, Tony avait repéré dans la conclusion du père que venait le moment de déposer sa sœur au lycée et c’est ainsi que la table du petit déjeuner se vide pour laisser place à la traditionnel cérémonie du léchage de cul où Eva entre en scène pour raconter ses milles projets qui ne sont que ceux que les parents ont placé sur ses épaules et qu’elle se missionne à remplir pour les satisfaire, et pour, de façon détournée, bien faire sentir à Lene qu’elle sera toujours celle qui traîne la patte derrière elle. Dès que la voix nasillarde de l’aînée retentit, l’adolescente s’empresse d’attraper son sac pour filer sur le siège passager de son frère pour démarrer le trajet de vingt minutes jusqu’au lycée, où comme à chaque fois, Tony essaiera de la raisonner en lui disant que, papa ne veut que son bien, qu’elle devrait faire des efforts si elle ne veut plus qu’on lui fasse la morale et que bien sûr : il comprend, que lui aussi a été un ado mais que là, il faut grandir. Cela fait des mois que les matinée sont toutes les mêmes, que les mots ne changent pas au point qu’elle pourrait les réciter à leurs places. Toute cette mascarade ne participe qu’à rendre la jeune fille aigris alors qu’elle n’a pas posé un pied à l’école.

Tony termine sa tirade par un “Il sait ce qui est le mieux pour toi” que Lene a appris à ne pas écouter et après avoir fait claquer la portière derrière elle et entendu le moteur repartir, elle jette son sac au sol pour pouvoir retrousser sa jupe afin de la raccourcir et s’empresse de dégager un ou deux boutons de son haut d’uniforme avant d’avancer vers l’endroit où, comme toujours, se regroupent ses amies. L’humeur n’est déjà pas belle. Elle projette déjà un premier regard noird vers un geek qui lui passe devant la coupant dans son élan. Tout le stress et la fatigue de la scène familiale de ce matin viennent d’arriver dans ses nerfs. L’envie est là, elle doit évacuer et malheureusement pour les autres, c’est en les rabaissant au moins autant qu’elle se sent l’être.

La matinée se déroule accompagnée de l’ennui qui caractérise très bien une journée de classe. Quelques notes tombent : rien de glorieux. Toujours la même rengaine sur une intelligence qu’elle devrait utiliser pour l’école et non pas pour se contenter de penser aux garçons, comme s’il n’y avait que ça dans sa tête alors que ses yeux ne font que guetter la pendule pour lui donner le feu vert vers la place. Elles ont déjà prévu avec Lou de prendre le bateau de son père. Même si elle sait qu’elle aura droit à plus de reproche, c’est dans les moments où elle désobéit qu’elle se sent plus légère. Elle a besoin d’emmerder le monde pour résister à l’envie de s’envoyer elle et la voiture de son frère contre un mur. C’est sa façon de tenir, et puis, une fois qu’on a commencé à donner une image de caractère, de personne à ne pas emmerder. Il faut la maintenir et, de facto, grimper dans les tours, toujours plus.

L’incident se déroule à la pause avant la dernière heure de cours où Lene croise le regard de cette weirdo de Birdie Cadburry sous sa montagne de livres qu’elle tient dans les bras. Le harcèlement, c’est tout sauf une science exacte et ce moment précis, ce qui conduit Lene à ne pas passer son chemin, c’est la vue de la touffe de cheveu mal coiffé de la jeune femme, comme si elle tentait de lancer la mode du mauvais goût. C’est plus fort qu’elle et au moment où elles passent l’une à côté de l’autre, elle tend la main pour simplement lui tirer la tignasse, lui faisant tomber ses livres au sol. “Oh désolée, tu avais un truc dans tes cheveux!” lâche-t-elle dans un rire de pimbêche tout en s’arrêtant pour la regarder ramasser ce qui est tombé au sol.


@Birdie Cadburry


I don't want to talk about the things we've gone through. Though it's hurting me. Now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too. Nothing more to say. No more ace to play. The winner takes it all. The loser standing small beside the victory. That's her destiny


stick on the status quo (birdie) Yb82npx2
stick on the status quo (birdie) RFK1Pd3
stick on the status quo (birdie) YlMyvG3
stick on the status quo (birdie) 895480membre

stick on the status quo (birdie) D6wnS8bstick on the status quo (birdie) XSIuSOYi_o
Revenir en haut Aller en bas
Birdie Cadburry
Birdie Cadburry
l'oiseau bariolé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-deux ans, un premier avril, la blague de l'année 88.
SURNOM : bi, bird, little bird, birdinette, blondie, parfois mulinella par son italo et souvent des trucs absurdes par son frère et son vitoo.
STATUT : i want you to know that someone cares. not me but someone.
MÉTIER : miss météo sur abc quand elle n'est pas occupée à mettre des paillettes (ou des bâtons) dans la vie des autres.
LOGEMENT : s'impose au 706 water st à spring hill, chez un basketteur déchu. qui dirait non à une villa?
stick on the status quo (birdie) Tenor
POSTS : 25322 POINTS : 855

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : lit tout mais surtout n'importe quoi ᴥ mots mêlés, croisés, fléchés ᴥ tempérament de petite princesse & emmerdeuse à plein temps ᴥ marche pieds nus partout ᴥ consomme de l'hallucinogène pour ouvrir l’esprit ᴥ un brin geek ᴥ fait ses propres tenues tape-à-l'oeil qu'on ne peut que remarquer ᴥ phobique de l'ennui ᴥ accro aux fraises tagada et langues de chats ᴥ a adopté toutes sortes d'animaux, reptiles, oiseaux, insectes, loups. une véritable arche de noé ᴥ a abandonné des études d'écriture, un frein dans sa créativité (personne ne la comprend) ᴥ a des vidéos porno sur le dark web
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : pinterest

flashbackmalachiwillnovellalenealexasher 2malachi 3danrudy

presentlevimalachi 2oliviaelias 3jacobheather 3will 2heather 4/will 3lexiemasondan 2 (event noël) ᴥ jamesréveillon noëltopazjordan 6

stick on the status quo (birdie) Yxdd
CADBURN ☾ the family - that dear octopus from whose tentacles we never quite escape, nor, in our inmost hearts, ever quite wish to. 1topaz

stick on the status quo (birdie) Fmg8
MADIE ☾ like the wind that cries i can feel you in the night. a distant lullaby underneath the shattered sky. just hold on it won't be long. i will find you here inside the dark. malachi (fb) › malachi 3 (fb) › malachi 2

stick on the status quo (birdie) Fnvm
WILDIE ☾ true friendship is when you walk into their house and your WiFi connects automatically. will (fb) › will 2will 3 (+heather) ☽

stick on the status quo (birdie) Qcil
WEATHERBURRY ☾ what good is the warmth of summer, without the cold of winter to give it sweetness. james

stick on the status quo (birdie) Fro7
HEADIE ☾ pull up skrt on your body it's just us two in this party. that Louis, that Prada looks so much better off ya. turn me up, be my waitress. now we not in love so let's make it. tequila and vodka. girl, you might be a problem. 1heather 2heather 3

stick on the status quo (birdie) 0uat
BRADBURRY ☾ he said to be cool but, i'm already coolest. i said to get real, "don't you know who you're dealin' with?" "um, do you think you'll buy me lots of diamonds?" mason

stick on the status quo (birdie) Cnbs
CADLEY ☾ right now you seem so far away. so much confusion clouds my mind. and i don't know which path to take. dan (fb) › dan 2

RPs EN ATTENTE : ana 5 ᴥ will 4 ᴥ malachi 4 ᴥ caleb 2 (fb) ᴥ rose (fb) ᴥ kieran ᴥ wren ᴥ heather 5/malachi 5 ᴥ will 5 (fb)
RPs TERMINÉS : zeke (fb) ᴥ joseph (fb) ᴥ jordan 1 (fb) ᴥ avalon (fb) ᴥ jax (fb) ᴥ aylinwrenspeed-dating (joseph)zeke 2elwynaylin 3elias/kieran (roa) ᴥ jordan (ua) ᴥ anajordan 2jordan 3ana 2elizabethjordan (ua) ᴥ jordan 4ana 3noadylaneneaheatherzeke 3calebana 4eliaselias 2 (ua) ᴥ asher (fb) ᴥ jordan 5heather (ua)
PSEUDO : cristalline.
AVATAR : imogen poots.
CRÉDITS : (av/gifs) me. (crackship) me, maki, elias & hh. (ub) jamie. (signature) astra.
DC : dobby is a free elf!
INSCRIT LE : 08/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27830-birdie-o-raging-storms-twirl-inside-her https://www.30yearsstillyoung.com/t27896-birdie-o-raging-storms-twirl-inside-her https://www.30yearsstillyoung.com/t27897-birdie-cadburry

stick on the status quo (birdie) Empty
Message(#) Sujet: Re: stick on the status quo (birdie) stick on the status quo (birdie) EmptyMar 29 Déc - 21:55




On lui dit qu'elle porte trop de couleurs. Alors elle en porte deux fois plus. On lui dit qu'elle est trop exubérante. Alors elle se fait encore plus remarquer. On lui rappelle qu'elle n'est pas du monde qu'eux. Alors elle prend la pelle et se fait pour mission de creuser un peu plus la frontière entre son espèce et la leur. Cela peut être protection, ils peuvent flancher dans la tranchée béante et y crever, laisser mourir avec leurs paroles blessantes et leurs railleries qui résonnent dans les couloirs du lycée. Birdie n'est pas un oisillon apeuré. Elle veut se croire au-dessus de la peur, au-dessus de la tyrannie. Tout lui passe dessus, comme un verre d'eau renversé sur une nappe. Les insultes, le harcèlement, les remarques coulent, se perdent et s'écroulent au sol.

D'habitude, c'est comme cela que les choses se passent. D'habitude, la gamine blonde ne dit rien, elle ne relève rien d’autre que son menton de gamine intrépide qui se fout de quasiment tout – sa réputation y compris. Egal à zéro, le signe du néant qui ne suffit même pas à représenter la valeur inexistante de la place hiérarchique sociale de Birdie à l’échelle de son établissement. Elle aurait aimé être dans l’école de son quartier. Elle aurait aimé être avec Zeke, avec Malachi. Mais elle n’aurait pas connu Will si cela avait été le cas et rien que ce détail suffit à ce qu’elle ne déteste pas complètement le lycée dans lequel elle fourre ses pieds tous les matins après plus d’une heure de trajet dans le bus scolaire. C’est chiant, d’habiter aussi loin. Elle se réveille plus tôt que les autres, elle a déjà deux heures de vie avalées alors que les autres viennent à peine de se lever et eux seront déjà au souper qu’elle sera à peine arrivée chez elle. Mais elle n’aurait pas connu Will. Combien de fois cette phrase a suffi comme raison ? Bien trop de fois sûrement.

Ce jour–là, pourtant, la jeune Cadburn est fatiguée. Les cours, les devoirs, les professeurs, les élèves, tout l’épuise et tout cherche visiblement à créer un groupe de futurs adultes bien dociles, propres sur eux et bien conformes à la société ; le pire de tous. La petite blonde avec ses grandes lunettes qui lui prennent la moitié de son visage fut lâchement abandonné par Will, qui lui a refourgué tous ses bouquins sur les dinosaures que la bibliothèque peut visiblement en contenir (ses bras s’en rappelleront), qui avait une ‘urgence’. Elle ignore de quelle urgence il peut s’agir en fin de journée au lycée mais elle n’a pas le temps de poser la question que la voilà dans les couloirs, avec une pile de livres dans ses mains, bougonnant entre ses lèvres et planifiant déjà ce qu’elle va pouvoir demander en échange de ce service non proposé mais rendu quand même. Elle a beau râlé un peu plus fort avec des ‘bougez–vous, bras chargés !’ ou autres ‘tu veux que je mette un néon sur mon visage la prochaine fois pour que tu me vois ?’, tentant de naviguer entre les élèves qui bougent à tort et à travers, la bousculant allègrement. Elle en a marre, la Cadburn, elle veut rentrer chez elle, dans sa bulle, dans son univers.

Les livres, qu’elle essayait jusque-là de faire tenir (maladroitement mais tenir quand même) sans les abimer, tombent un à un en même temps que, surprise, Birdie se fait tirer les cheveux. « Oh désolée, tu avais un truc dans tes cheveux ! » Elle a les doigts de pied qui sont écrabouillés un à un par les livres – bordel, Will, pourquoi ils sont aussi lourds, tes bouquins ? – alors qu’elle les regarde avec effroi, tout en reculant d’un pas, une grimace au visage. Les étudiants tournent leur attention sur le boucan que cela provoque en même temps que la petite blonde lève les yeux sur celle qui vient de l’attaquer. Lene Adams, princesse d'une des familles royales de l’école. Autrement dit, elle se place aussi haute dans l’échelle que Birdie n’y est même pas.

Les prunelles bleutées se serrent en même temps que les jonctions des doigts contre ses paumes avant que sa main ne vole contre la joue de la précieuse petite poupée ingrate que représente Lene. « Oh, désolé, t’avais une tâche sur la joue. Sûrement de la merde. » Lene est trop fière, trop pimbêche, trop insolente. Elle les enchaine, elle les continue et pourtant, on la laisse faire. Il faut dire que d’habitude, Birdie ne réplique pas. Certainement pas comme ça, sauf si on touche à une mèche blonde de son meilleur ami. Mais quand c’est elle, elle laisse tomber.

Pas de chance, il y a des jours où le vase est plein et qu’il ne demande qu’à être déversé.



stick on the status quo (birdie) CNcAYPBO_o stick on the status quo (birdie) CQhFK8G stick on the status quo (birdie) 7OaGsrwx_o
glitters :
 
Revenir en haut Aller en bas
 

stick on the status quo (birdie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-