AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 we always walked a very thin line (damen #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5121 POINTS : 1040

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
we always walked a very thin line (damen #2) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(sept) - present: angus #5charlie #4jomegan #10saül #7 | past: megan #8saül #3

RPs EN ATTENTE : jasper › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : alcaline (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

we always walked a very thin line (damen #2) Empty
Message(#) Sujet: we always walked a very thin line (damen #2) we always walked a very thin line (damen #2) EmptyLun 14 Déc - 13:35




we always walked
a very thin line.
18 décembre 2020

@auden williams

***

Le bruit des pas venant résonner dans le couloir se fit de plus en plus discret, de plus en plus hésitant. Les derniers vinrent même trainer sur le sol, alors que Damon s’arrêta à quelques mètres de la chambre dont Auden lui avait indiqué le numéro quelques heures plus tôt.

Il n’était même pas sur de venir jusqu’ici, au début, Damon. Il avait beaucoup pesé les pour, les contre, et tout remis dans un sens puis dans l’autre pour savoir ce qu’il devait faire. Ce qu’il avait envie de faire. La situation était déjà bien assez complexe dans son ensemble comme cela pour venir s’attarder sur les détails, et pourtant c’étaient ces derniers qui venaient déranger le jeune homme présentement. Ginny venait de mettre au monde un petit garçon en bonne santé - ceci était la présentation simplifiée de la situation. Ce nouveau né était, finalement et contre toutes ses attentes, le petit frère de Cosimo - là se situaient les détails. L’ensemble était simple, l’ensemble était le début même de toute existence. Les détails venaient peser dans la balance.

Depuis le dernier diner de famille, l’italien n’était pas venu de voir Auden. Il n’était pas venu voir Ginny non plus, cette dernière n’étant jamais loin du premier et comme il n’était pas prêt à revoir son onc-père, l’histoire du chien qui se mordait la queue illustrait parfaitement le reste de tout ça. Il n’était pas prêt à venir le regarder dans les yeux pour le faire changer de statut aussi rapidement, il n’était pas prêt à venir l’écouter parler pour qu’il lui apporte des détails qu’il tentait de fuir depuis plusieurs jours. Il n’était pas prêt à venir exposer sa vulnérabilité de la sorte de nouveau, alors que son esprit ne savait trouver un peu de paix - ne serait-ce que l’espace de quelques heures la nuit.

Et puis, finalement, en inspirant une dernière fois et en secouant la tête - toute personne l’observant de l’extérieur l’aurait trouvé parfaitement ridicule présentement -, Damon vint réduire à néant la distance entre lui et la chambre 402 en deux enjambées avant de venir discrètement toquer sur la portée bois. Une seconde, et deux s’en suivirent, pendant lesquelles il n’aurait su faire autrement que retenir sa respiration. Trois secondes où tout son monde semblait se mettre sans dessus-dessous et où il remettait son geste et sa présence en ces lieux en question. Ginny était peut-être trop fatiguée, il paraitrait que donner naissance à un enfant n’était pas de tout repos - il aurait bien demandé à sa mère à quel point ça avait pu être éprouvant le jour de sa naissance, mais désormais il connaissait la suite de cette histoire. Le bébé était peut-être trop fragile pour que d’autres personnes que ses parents soient dans les parages. Mais surtout, au dessus de toutes ces raisons qui pouvaient le faire hésiter et presque le pousser à faire demi-tour, il y avait l’idée qu’Auden ne désire en rien le voir aujourd’hui.

Après tout, un fils, il en avait un dans les bras aujourd’hui.

Alors, semblant entendre un entrez venant depuis l’intérieur de la chambre, ce fut d’une main tremblante que Damon vint pousser la porte, pas assuré pour un sous de la potentielle suite des événements. Il espérait juste que sa présence puisse venir apporter un peu de baume aux coeurs des personnes déjà sur place et du sien également, alors qu’il semblait ne pas réussir à sortir de ce nuage floutant sa réalité.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Mari, père, frère, amant, partenaire, bourreau, artiste, Dieu, maître suprême, oeuvre d'art,... il répond à tout, même les insultes.
STATUT : Qu'est-ce que vous n'avez pas compris dans 'mari' ? Ce n'est qu'un détail si sa femme vit à 750 kilomètres de là et qu'il ne lui a pas échangé le moindre mot depuis six mois.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie, en toute humilité. Nouveau collaborateur de la maison Weatherton, mais surtout de James.
LOGEMENT : #517, Bayside, à nouveau seul et c'est bien mieux ainsi.
we always walked a very thin line (damen #2) 6a09d04364c5e39d3f8a84b0ea0b3738
POSTS : 17973 POINTS : 395

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
RPs EN COURS : (07)riversavannah #8saül #23vivian #1james #5cesar #5sergio

ualovzra #11


we always walked a very thin line (damen #2) Peaky-blinders
famiglia › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

we always walked a very thin line (damen #2) 043bb84fa42bd426b271b83d4dba80196018457b
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

we always walked a very thin line (damen #2) 2dfd9b8d9c59007190ca67ca7bda84c481deb73e
willton › i tried to run and wait it out but i've become a mess of doubts. i know i'm hard to be around when i'm down and now. i'm just using up your trust. too much, it's always too much. i'm addicted to the rush. tell me am, i am on your mind?

we always walked a very thin line (damen #2) F1e09530e91bab69e01fb535f8531e60a7944bcd
vivian › i'd laugh as your life comes crashing down like the Fall of Troy. you have no right to be surprised, I'm gonna be somebody else. the opposite of me. I will be transmuted from mortal to immortality, immorality, amorality.

we always walked a very thin line (damen #2) 2acd6b119d0f0bbc2a2a34e574b2b25ec68456dd
matthew › (scénario) i let you down, it's what i always do best. i found my way under your skin and somehow crept into your chest. you can fall to your knees and pray 'cause i'm a sinner and i won't be saved. i've been lying to you more each day.

RPs TERMINÉS : we always walked a very thin line (damen #2) 25dxp5w4
we always walked a very thin line (damen #2) OnoekxN

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : unknown (avatar) › harley (willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

we always walked a very thin line (damen #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: we always walked a very thin line (damen #2) we always walked a very thin line (damen #2) EmptyVen 18 Déc - 22:01



Ils m’ont dit de laisser Sloan se reposer un peu et ils ont ajouté que j’aurai toute une vie pour le tenir dans mes bras ensuite. Cela n’étonnera donc personne que l’enfant n’ait presque jamais été reposé contre son minuscule matelas. Je donne l’autorisation à quelques rares personnes de pouvoir s’en approcher et manque presque de leur demander de s’asseoir pour être certain qu’ils ne fassent pas tomber mon fils au milieu de leurs mouvements désarticulés. J’ai perdu confiance en tout le monde, moi y compris, et seule Ginny fait exception à la règle. La personne la plus maladroite que je connaisse est finalement la seule en qui je me permets de laisser mon enfant entre ses bras, et cela a sans doute tout à voir avec le fait qu’il soit son enfant à elle, aussi.

Il est la plus belle chose qu’il ait été donné de voir et si jamais on me demande la raison à cela, je répondrai bien évidemment que c’est parce qu’il est mon fils et que mon sang coule dans ses veines - pour lui, au moins, il n’y a aucun secret à avoir. En réalité, chacun commencera bien vite à comprendre que tout ce que j’aime chez cet enfant est justement tout ce qui ne me ressemble pas. Il a les joues de Ginny et je suis sûr qu’il aura aussi toute sa maladresse. Il aura son rire facile, aussi, et il va m’emmerder à être ami avec tous les autres gamins à l’école - ça veut dire qu’on va devoir faire des fêtes avec toutes ces petites têtes blondes aux doigts crasseux, je le vois venir.

Mes yeux se perdent dans les siens depuis presque vingt quatre longues heures déjà et j’ai fait toutes les recherches du monde pour m’assurer que le bleu bébé de ses yeux se transformera bien en ce même mordoré arboré par sa mère, à peine tranché par mon caramel - et dire que Ginny aurait tout donné pour que la teinte de ses iris porte un nom de sucrerie. Il a autant de cheveux que Saül en aura dans dix ans - une blague que je ne compte pas lui faire puisque je ne lui reparlerai plus. Par dessus tout il est beau et il est parfait et il est déjà la raison pour laquelle je respire et change bien des choses aujourd’hui. Cette fois-ci, il est impensable de commettre la moindre erreur, surtout pas celles que j’ai pu perpétrer il y a vingt ans de ça.

La transition, ah, ah.

Damon lui aussi a longtemps été la plus belle chose qui soit. Il l’est encore, en réalité, parce que sur la première place du podium il y a de la place pour deux, pour trois aussi puisque je vois déjà au loin Ginny retrousser ses lèvres tout en faisant semblant de ne pas être vexée. Si je devais m’enfuir sur une île déserte, ils seraient les seuls que j’emmènerais, parfait égoïste que je suis. Je n’ai jamais rien demandé de plus dans ma vie, je n’ai jamais eu besoin de davantage non plus. Rien ne s’est passé comme prévu, bien sûr, mais il est le seul dont j'espérais secrètement la venue aujourd’hui. L’heure n’est pas encore aux explications et on y viendra, mais je préfère encore le saluer d’un sourire sincère qui, bien que faible, est impossible à cacher ou même retenir.

Ginny dort par le plus grand des hasards, elle qui déjà n’enchaîne jamais plus de quelques heures par nuit la voilà qui essayait de battre des records. Je suis soulagé qu’elle ait perdu cette bataille et, pour cette raison, ma voix est incapable de s’élever au delà de quelques décibels à peine suffisant pour que je puisse chuchoter à mon fils. L’aîné. “Tu veux le tenir dans tes bras ?” J’aimerais pouvoir lui dire que son petit frère lui ressemble mais je ne l’ai pas connu aussitôt dans sa vie. Il avait déjà de nombreux jours d’existence avant que je ne le prenne, lui, dans mes bras, sous l’étroite surveillance d’Elise. Tous deux sont également sages, également parfaits aussi. Face à leurs deux visages je suis sincèrement et pleinement heureux, pour la première fois depuis bien longtemps.


we always walked a very thin line (damen #2) ZWjeJy0
we always walked a very thin line (damen #2) 4t8obn7
we always walked a very thin line (damen #2) Xb7bl1ie
we always walked a very thin line (damen #2) KHoP2yg
we always walked a very thin line (damen #2) 8OlF2I7


we always walked a very thin line (damen #2) 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5121 POINTS : 1040

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
we always walked a very thin line (damen #2) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(sept) - present: angus #5charlie #4jomegan #10saül #7 | past: megan #8saül #3

RPs EN ATTENTE : jasper › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : alcaline (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

we always walked a very thin line (damen #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: we always walked a very thin line (damen #2) we always walked a very thin line (damen #2) EmptySam 19 Déc - 19:56




we always walked
a very thin line.
18 décembre 2020

@auden williams

***

Les yeux hagards du garçon venaient balayer la petite chambre d’hôpital dans laquelle il venait s’entrer. C’était étrange, elle ne portait pas l’odeur de surface beaucoup trop propre et de détergeant venant vous piquer le nez et les yeux par la même occasion. La chambre semblait bien plus normale que tout ce qu’il s’était imaginé - si ce n’était qu’un petit être dont il ne connaissait rien se tenait dans les bras d’Auden, à quelques mètres de lui. Finalement, de cet être là non plus il ne connaissait pas grand chose, Damon. Que ce fusse avant ou depuis la révélation sur la réelle nature qui liait les deux hommes, il ne connaissait que des détails de la vie de ce père qui n’en avait jamais été un ses yeux. Le voilà qu’en l’espace de deux jours, il était officiellement devenu père aux yeux du monde deux fois. Cela devait être un sacré changement.

Dans le lit, Cosco vint finalement poser ses yeux sur une Ginny semblant plongée dans un sommeil profond - ce qui fit stopper ses pas presque net dans son élan. Il n’avait rien à faire ici, il pouvait le sentir au plus profond de ses tripes. Ils étaient en famille et n’avait rien à faire dans ce décor qu’il ne saurait comprendre. Même lorsqu'il avait encore deux parents, jamais aucune de leurs photos de famille avait ressemblé à un portait autant heureux que le sourire dont Auden ne saurait se débarrasser.

« Tu veux le tenir dans tes bras ? » Il était à deux doigts de s’excuser pour le dérangement et de faire rapidement demi-tour lorsqu’il avait entendu les quelques mots prononcés par Auden, Damon. Il se sentait idiot, avec ses fleurs coupées et sa boite de chocolat dans l’embrasure de la porte, à être autant dehors que dedans, à être autant là qu’ailleurs où il se sentirait davantage à sa place. « Je… » Bien sur qu’il désirait prendre le gamin dans ses bras, quand bien même son esprit avait du mal à l’associer à ce qu’il était réellement - son petit frère. Ravalant douloureusement sa salive et ses doutes allant de paire avec, Damon vint finalement déposer le contenu de ses bras sur le fauteuil dans lequel Auden devait passer le plus clair de son temps lorsqu’il était pas en train de faire les cent pas dans la chambre, à surveiller autant l’enfant que la gamine dans le lit. « Oui, je veux bien. » Il avait utilisé un volume sonore similaire à celui que son père - il eut un frisson lui parcourant l’échine rien qu’à y penser - avait emprunté l’instant juste avant.

Avançant d’un pas mal assuré, Cosimo vint se poster aux côtés de son aîné, posant ses yeux bleus sur la peau rose du bambin. Instinctivement, un petit sourire vint étirer le coin de ses lèvres - comme s'il était possible d’avoir une réaction toute autre lorsqu’un regard était posé sur un nouveau-né. « Il est tout petit… » Damon était en rien habitué à voir ce type d’humain, ayant été le plus petit de la famille pendant de nombreuses années - il n’y avait que depuis que Mathis était arrivé dans la vie de sa tante qu’il n’était plus considéré comme le dernier rejeton Williams. Alors, hésitant encore un instant par la suite, il vint finalement porter son regard dans celui d’Auden plutôt que sur le visage du poupon. « Sloan, c’est ça ? » Plutôt poser une question dont il connaissait pertinemment la réponse que de risquer de laisser une interrogation s’échapper d’entre ses lèvres, là où il ne voulait en rien aborder autre sujet que celui de l’enfant né aujourd'hui avec l’homme à ses côtés.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Mari, père, frère, amant, partenaire, bourreau, artiste, Dieu, maître suprême, oeuvre d'art,... il répond à tout, même les insultes.
STATUT : Qu'est-ce que vous n'avez pas compris dans 'mari' ? Ce n'est qu'un détail si sa femme vit à 750 kilomètres de là et qu'il ne lui a pas échangé le moindre mot depuis six mois.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie, en toute humilité. Nouveau collaborateur de la maison Weatherton, mais surtout de James.
LOGEMENT : #517, Bayside, à nouveau seul et c'est bien mieux ainsi.
we always walked a very thin line (damen #2) 6a09d04364c5e39d3f8a84b0ea0b3738
POSTS : 17973 POINTS : 395

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
RPs EN COURS : (07)riversavannah #8saül #23vivian #1james #5cesar #5sergio

ualovzra #11


we always walked a very thin line (damen #2) Peaky-blinders
famiglia › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

we always walked a very thin line (damen #2) 043bb84fa42bd426b271b83d4dba80196018457b
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

we always walked a very thin line (damen #2) 2dfd9b8d9c59007190ca67ca7bda84c481deb73e
willton › i tried to run and wait it out but i've become a mess of doubts. i know i'm hard to be around when i'm down and now. i'm just using up your trust. too much, it's always too much. i'm addicted to the rush. tell me am, i am on your mind?

we always walked a very thin line (damen #2) F1e09530e91bab69e01fb535f8531e60a7944bcd
vivian › i'd laugh as your life comes crashing down like the Fall of Troy. you have no right to be surprised, I'm gonna be somebody else. the opposite of me. I will be transmuted from mortal to immortality, immorality, amorality.

we always walked a very thin line (damen #2) 2acd6b119d0f0bbc2a2a34e574b2b25ec68456dd
matthew › (scénario) i let you down, it's what i always do best. i found my way under your skin and somehow crept into your chest. you can fall to your knees and pray 'cause i'm a sinner and i won't be saved. i've been lying to you more each day.

RPs TERMINÉS : we always walked a very thin line (damen #2) 25dxp5w4
we always walked a very thin line (damen #2) OnoekxN

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : unknown (avatar) › harley (willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

we always walked a very thin line (damen #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: we always walked a very thin line (damen #2) we always walked a very thin line (damen #2) EmptySam 19 Déc - 21:36



Damon hésite à tenir l’enfant dans ses bras comme j’ai moi aussi hésité de le faire avec lui, vingt ans plus tôt. Le parallèle est déchirant, même pour moi. Il est venu avec des cadeaux, lui, preuve qu’il est quand même sacrément moins con que je ne le serai jamais. Il a des fleurs dont il a martyrisé la tige à force de les tenir de toutes ses forces dans ses paumes, il a des chocolats pour lesquels je vérifierai que Ginny ne les mange pas tous d’un seul coup. Ce n’est pas parce qu’elle n’est officiellement plus enceinte que je vais arrêter d’être étouffant ; je l’étais de toute façon bien avant qu’elle porte notre enfant. « Je… » J’ai trop pour habitude de répondre à grands coups de “tu quoi !?” énervés dès lors qu’il s’agit de faire face à une personne qui bégaie, hésite et doute mais pour Damon, bien sûr que tout est différent. Le contexte en lui-même implique que tout soit différent.

Par habitude prise en un claquement de doigts, me voilà encore et toujours en train de tenir mon fils entre mes bras, bougeant délicatement pour le bercer sans le brusquer, lui assurant ma présence constante en faisant bouger mon pouce contre les milliers de draps dans lequel il est enroulé. « Oui, je veux bien. » Et cette fois-ci, je souris pour le premier fils Williams du nom, pas le second. Je savais qu’il allait finir par accepter mais l’entendre formuler sa réponse en tous mots est une sensation bien différente, alors je le laisse avancer à son rythme pour qu’il ne soit pas brusqué par la nouveauté de la chose. Et des nouveautés, justement, il en a connu bien plus que de raison ces derniers jours. Je ne compte pas chambouler sa vie un peu plus encore, il a déjà traversé bien assez de choses et je n’ai même jamais voulu aucun mal aux yeux bleus qui sont les siens ; qui étaient ceux de sa mère juste avant. « Il est tout petit… » Je ne cherche pas à cacher mon sourire face à la scène de mon premier fils faisant connaissance de mon second. “J’avais dit la même chose de toi.” C’est un fait qui n’avait rien à voir avec ma paternité ou non à son égard. Il était minuscule, la première fois où je l’ai vu. Il avait déjà quelques jours et la peau moins ridée, mais j’avais peur de le briser au moindre mouvement, lui et ses quelques maigres kilos. Aujourd’hui il est devenu un homme, preuve que le temps passe trop vite. J’ai parlé avec un sourire nostalgique au coin des lèvres. Je sais qu’il ne veut sûrement pas déjà parler de ce qu’il s’est passé au repas de famille et que tout est encore bien trop frais dans la mémoire de chacun, alors je n’insisterai pas, comme promis.

« Sloan, c’est ça ? » - “C’est ça.” Il a fait ses devoirs et il les a bien fait, qui plus est. C’est donc Sloan que je viens poser entre ses bras, lui indiquant la marche à suivre dans des murmures dont j’ai pris l’habitude. Ici je ne crie pas, ici je ne m’énerve pas. Ici, même, je ne fais aucun geste brusque et encore moins colérique. Tout ceci tient beaucoup au fait que Saül ne soit pas dans les parages, il est bien vrai, mais j’essaye de me tenir pour prouver que cette fois-ci je peux bien faire les choses. Cette fois-ci, je vais bien faire les choses, pour tout le monde. “Mets ta main sous sa tête, comme ça.” Il fait la taille de ses avant-bras, Sloan, mais je sais qu’entre les bras de Damon il ne risque rien et qu’au contraire, il saura prendre soin de son petit-frère. “Tu peux t’asseoir si tu veux. On est pas pressés. Et merci pour tes cadeaux, ça nous fait plaisir.” Ce sont autant de mots et de formules de politesse que je n’ai pas pour habitude de prononcer mais comme on l’a dit, donc, absolument tout est différent aujourd’hui. “Il n’a pas de second prénom encore. Tu as des idées ?” J’aurais voulu faire de lui le parrain mais j’ai trop tardé, et aujourd’hui tout aurait un sens différent. A défaut, donc, j’essaye de lui montrer que son avis compte et qu'au-delà de ça, il compte. Énormément.


we always walked a very thin line (damen #2) ZWjeJy0
we always walked a very thin line (damen #2) 4t8obn7
we always walked a very thin line (damen #2) Xb7bl1ie
we always walked a very thin line (damen #2) KHoP2yg
we always walked a very thin line (damen #2) 8OlF2I7


we always walked a very thin line (damen #2) 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5121 POINTS : 1040

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
we always walked a very thin line (damen #2) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(sept) - present: angus #5charlie #4jomegan #10saül #7 | past: megan #8saül #3

RPs EN ATTENTE : jasper › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : alcaline (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

we always walked a very thin line (damen #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: we always walked a very thin line (damen #2) we always walked a very thin line (damen #2) EmptyMar 12 Jan - 21:26




we always walked
a very thin line.
18 décembre 2020

@auden williams

***

« J’avais dit la même chose de toi. » Si les yeux du jeune italien avaient croisé ceux de son ainé l’instant d’avant, désormais ils s’en détournaient. Pas que les paroles d’Auden n’étaient pas adaptées à la situation, simplement elles venaient résonner différemment désormais à l’oreille de Damon. Tout venait résonner différemment, ces derniers jours, et ce n’étaient pas de tels mots qui seraient victime d’un traitement de faveur. Son coeur vint d’ailleurs louper un battement alors que Auden s’adressait à lui, alors qu’il lui parlait de lui. L’avait-il jamais réellement connu lorsqu’il était si petit ? L’avait-il déjà vu alors qu’il découvrait le monde dans les bras de ceux qui n’avaient que la prétention d’être ses parents. Rapidement et silencieusement, Damon vint chasser ces pensées là de son esprit - il n’était pas venu ici, en cet endroit et aujourd’hui, pour discuter de tout ça. Chaque chose avait un temps dédié et aujourd’hui, ce dernier était à rencontrer son petit frère. Une slave de frissons vint lui parcourir l’échine à cette idée. Il préféra venir s’enquérir du prénom du petit bonhomme silencieux au creux des bras d’Auden. Il le connaissait déjà, bien sur, mais cela permettait de revenir sur un sujet de discussion facile à entretenir. « C’est ça. » Auden ne lui en tint pas rigueur. Peut-être qu’Auden comprenait, même, après tout.

Et leur attention finale vint se reporter, par la suite, sur l’idée de faire passer des bras d’Auden à ceux de Damon le petit ange endormi sans que ce dernier ne se rende compte de rien. Comme s’il n’allait pas se rendre compte que ce n’était plus son père auprès de lui - Cosimo s’était-il déjà rendu une seules fois compte que ça n’avait jamais été son père, dans ce rôle ? « Mets ta main sous sa tête, comme ça. » Les gestes des deux hommes étaient doux et précautionneux. Ils n’avaient pas le droit à l’erreur et ce n’était pas le jeune âge de Damon qui l’empêchait de réaliser ça. Une fois le bambin au creux de ses bras à lui, il semblait ne plus oser bouger du moindre millimètre. Sloan avait l’air si paisible, les yeux clos et le bouche un brin ouverte, plongé dans ses songes. « Tu peux t’asseoir si tu veux. On est pas pressés. Et merci pour tes cadeaux, ça nous fait plaisir. » Damon vint hocher la tête doucement, vint sourire par la même occasion. Il ne savait même plus s’il venait répondre à la proposition d’Auden de s’asseoir ou à ses remerciements, tellement son attention était focalisée sur le petit être qu’il portait. Avec attention, il vint cependant faire quelques pas pour venir s’asseoir dans le fauteuil qui se tenait aux côtés du lit de Ginny, cette dernière semblait elle aussi dans des songes bien profonds. Par miracle, Sloan ne semblait pas avoir ressenti le moindre changement d’altitude - avec la taille qu’il avait, passer d’une positon debout à assis pour un adulte devait représenter une montagne à ses yeux.

« Il n’a pas de second prénom encore. Tu as des idées ? » Alors, seulement pour la seconde fois depuis qu’il avait mis les pieds dans cette chambre, les yeux de Damon réussirent à venir se plonger un instant dans ceux d’Auden - dans ceux de son père. Oui, l’idée lui donnait toujours autant la chair de poule mais là n’était pas attendue son attention pour aujourd’hui. Le Williams sénior venait de lui poser une question bien plus importante, et qui semblait laisser le jeune homme sans voix pendant un instant - alors que ses lèvres s’étaient légèrement entrouvertes, comme pour donner une réponse. Le silence se fit ressentir encore un moment, avant que la voix de Cosco ne puisse résonner calmement dans la chambre. « Pour de vrai ? » Pour tous les autres en dehors d’ici, il était déjà adulte et un homme sur de lui. Pour tous les autres en dehors, il ne montrait aucune hésitation car ils ne méritaient pas qu’il hésite un seul instant. Auden n’était en rien les gens de dehors, et encore moins depuis les quelques derniers jours écoulés. « Je… » La question tombait un brin comme un cheveux sur la soupe et il n’avait pas de réponse toute faite pour cette dernière. Ce n’était en rien dans les yeux d’Auden qu’il allait la trouver mais en regardant le visage du bambin, peut-être qu’il réussirait à aligner plus de deux mots d’un coup d’un seul. Au moins, ce geste avait l’air de le calmer instantanément - peut-être qu’il garderait Sloan dans ses bras la prochaine fois qu’il reverrait son père, celui qui avait fui. « Il vient de chez nous aussi, lui… » D’ailleurs sauf d’ici, de terres ensoleillées d’une façon différente. « Alors, il faudrait que ça s’entende quelque part. » C’était plutôt ironique en sachant qu’il avait été le premier à venir renier son propre prénom, italien pur souche, pour un passant davantage auprès de ses pairs anglais. Un second prénom, c’était différent - et l’idée qui vint lui traverser l’esprit ne serait pas la pire. « Pourquoi pas… Leonardo ? » Après un léger soupire, à peine entendable, ses yeux réussirent à venir attraper au moins le visage de son oncle - son père - un instant. « J’avais un ami, à l’école, qui s’appelait comme ça. Quand j’étais petit. J’ai toujours trouvé son prénom chouette. » Et bien plus normal que Cosimo, par là-bas.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Mari, père, frère, amant, partenaire, bourreau, artiste, Dieu, maître suprême, oeuvre d'art,... il répond à tout, même les insultes.
STATUT : Qu'est-ce que vous n'avez pas compris dans 'mari' ? Ce n'est qu'un détail si sa femme vit à 750 kilomètres de là et qu'il ne lui a pas échangé le moindre mot depuis six mois.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie, en toute humilité. Nouveau collaborateur de la maison Weatherton, mais surtout de James.
LOGEMENT : #517, Bayside, à nouveau seul et c'est bien mieux ainsi.
we always walked a very thin line (damen #2) 6a09d04364c5e39d3f8a84b0ea0b3738
POSTS : 17973 POINTS : 395

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
RPs EN COURS : (07)riversavannah #8saül #23vivian #1james #5cesar #5sergio

ualovzra #11


we always walked a very thin line (damen #2) Peaky-blinders
famiglia › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

we always walked a very thin line (damen #2) 043bb84fa42bd426b271b83d4dba80196018457b
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

we always walked a very thin line (damen #2) 2dfd9b8d9c59007190ca67ca7bda84c481deb73e
willton › i tried to run and wait it out but i've become a mess of doubts. i know i'm hard to be around when i'm down and now. i'm just using up your trust. too much, it's always too much. i'm addicted to the rush. tell me am, i am on your mind?

we always walked a very thin line (damen #2) F1e09530e91bab69e01fb535f8531e60a7944bcd
vivian › i'd laugh as your life comes crashing down like the Fall of Troy. you have no right to be surprised, I'm gonna be somebody else. the opposite of me. I will be transmuted from mortal to immortality, immorality, amorality.

we always walked a very thin line (damen #2) 2acd6b119d0f0bbc2a2a34e574b2b25ec68456dd
matthew › (scénario) i let you down, it's what i always do best. i found my way under your skin and somehow crept into your chest. you can fall to your knees and pray 'cause i'm a sinner and i won't be saved. i've been lying to you more each day.

RPs TERMINÉS : we always walked a very thin line (damen #2) 25dxp5w4
we always walked a very thin line (damen #2) OnoekxN

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : unknown (avatar) › harley (willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

we always walked a very thin line (damen #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: we always walked a very thin line (damen #2) we always walked a very thin line (damen #2) EmptyLun 1 Fév - 1:36



Je ne confie pas Sloan à beaucoup de monde et si les infirmières disent que c’est parce qu’il n’est encore qu’un bambin et que je saurai l’accepter ensuite, tous ceux qui me connaissent un minimum savent que ce ne sera absolument pas le cas. Saül a toujours fait de son mieux pour garder Damon le plus loin de lui que possible alors que de mon côté, j’aurais tout fait pour toujours pouvoir avoir un œil sur lui, non pas dans le but de surveiller le moindre de ses faits et gestes mais bien pour le voir grandir et ne rien rater. Force est de constater que l’échec a été cuisant pour l'aîné et que je sais alors que tout sera pire pour un Sloan qui n’a jamais rien demandé. S’il est entre les bras de son frère, pourtant, je sais qu’il sera en sécurité et que je n’aurai rien à redire et ce n’est pas toute l’attention que Damon lui porte et la minutie dont il fait preuve qui pourrait me laisser penser le contraire.

Je n’ai aucune idée de savoir comment montrer à une personne qu’on tient à lui puisque force est de constater que ce n’est pas quelque chose que je vis bien souvent. Peu pourraient me donner des conseils sur la marche à suivre dans le cas précis d’une réunion tardive avec mon fils qui a toujours cru que j’étais son oncle, qui plus est. Quand bien même ce serait le cas, je n’aurais bien sûr écouté personne. J’improvise donc, je fais au mieux. Je fais, en tout cas, et peut être que ce sont des efforts qui seront notés quelque part. Pour une fois, pourtant, ce n’est pas la gloire ni la reconnaissance que je cherche, mais simplement à pouvoir chasser un peu de tristesse au fond des yeux du jeune Williams. « Pour de vrai ? » Je mens toujours, tout le temps et à tout le monde, c’est bien vrai. Il fait office d’exception à ce niveau là aussi, pourtant. A partir de maintenant en tout cas, je jure de ne plus lui mentir. J’hoche de la tête avec un sourire en coin pour l’assurer de mon intention et place mes mains dans mes poches à défaut de savoir quoi en faire désormais. Je passe le plus clair de mon temps à tenir Sloan entre mes bras depuis sa naissance, en réalité, et lorsque mon attention n’est pas portée vers le petit gars, elle trouve toujours le temps de dériver vers sa mère assoupie qui n’osera jamais avouer qu’elle est fatiguée.

« Je… » On a le temps, Damon. On a toute une vie.

Le garçon sait toute l’importance qu’un simple prénom peut avoir et il sait surtout que ce dernier le suivra toute sa vie, raison pour laquelle il prend la question au sérieux et me laisse être fier de lui une fois de plus. « Il vient de chez nous aussi, lui… » Chez nous ne signifie rien à mes yeux mais je garde le commentaire pour moi. Comme quoi, l’auto censure s’apprend avec le temps, même pour les plus récalcitrants du genre humain. « Alors, il faudrait que ça s’entende quelque part. » Et dire qu’on a tous décidé de se faire appeler autrement que par notre prénom italien ne vient ajouter qu’une touche d’ironie à toute cette histoire. Je comprends pourtant toute la façon de pensée et le cheminement, même si entre nous ça s’entendra toujours dans ses paroles - quand il sera capable de parler. J’ai beau avoir à reprocher beaucoup de choses à mon (notre) pays natal, n’en reste pas moins que je mets un point d’honneur à lui en enseigner la langue. A lui d’en faire ce qu’il veut ensuite. « Pourquoi pas… Leonardo ? » Damon soupire et moi je rigole doucement, assez bas pour ne réveiller personne. De tous les noms du monde, il fallait qu’il choisisse celui de Léo. Mon regard amusé dérive en direction de Ginny, elle qui sera sûrement bien moins enjouée à cette idée alors que de mon côté, j’assimile ce prénom à de l’histoire ancienne. « J’avais un ami, à l’école, qui s’appelait comme ça. Quand j’étais petit. J’ai toujours trouvé son prénom chouette. » - “J’ai connu un ami qui s’appelait comme ça aussi, j’aime bien.” Et si mon Léo à moi était tout sauf un ami, je me promets d’être un peu plus proche de la vérité la prochaine fois qu’on parlera de choses sérieuses. Sur ce sujet encore, j’estime que le jeu n’en vaut pas la chandelle et que nous avons à parler de bien d’autres choses avant ça. J’estime même que nous n’aurons sûrement jamais à en parler, en réalité, parce que cela ne regarde personne d’autre que l’étudiant et moi-même ; surtout pas mon fils. “Je le dirai à Ginny quand elle sera réveillé, elle va écumer la biographie de Da Vinci pour l’occasion.” Et elle sera euphorique à l’idée que son fils porte le même nom que cet inventeur de talent, je le sais déjà. “Tu voudras que je te ramène, après ?” Je ne sais pas combien de temps il a prévu de rester et je ne sais pas à quelles activités de son âge il a dérogé pour venir nous rendre visite à l’hôpital mais quoi qu’il en soit, j’espère qu’il comprend que j’apprécie chacun de ses efforts. A force de temps, on aura peut être l’apparence d’une famille normale, au moins aux yeux du reste du monde. “Même si tu peux rester autant de temps que tu veux, tu sais, j’ai commencé à tester tous les livreurs des environs.” Et le séjour ici coûte assez cher pour que j’aille gentiment demander d’aller se faire voir à toute personne me rappelant que l’heure des visites est passée depuis longtemps déjà. Il est mon fils lui aussi et il restera autant de temps qu’il le désire.


we always walked a very thin line (damen #2) ZWjeJy0
we always walked a very thin line (damen #2) 4t8obn7
we always walked a very thin line (damen #2) Xb7bl1ie
we always walked a very thin line (damen #2) KHoP2yg
we always walked a very thin line (damen #2) 8OlF2I7


we always walked a very thin line (damen #2) 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5121 POINTS : 1040

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
we always walked a very thin line (damen #2) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(sept) - present: angus #5charlie #4jomegan #10saül #7 | past: megan #8saül #3

RPs EN ATTENTE : jasper › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : alcaline (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

we always walked a very thin line (damen #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: we always walked a very thin line (damen #2) we always walked a very thin line (damen #2) EmptyLun 15 Mar - 13:19




we always walked
a very thin line.
18 décembre 2020

@auden williams

***

« J’ai connu un ami qui s’appelait comme ça aussi, j’aime bien. » A défaut de venir faire entendre le soulagement que sa proposition soit acceptée si vite, elle dut se lire dans son regard à Damon. Un fin sourire, également, se fraya un chemin jusqu’aux commissures de ses lèvres. Il ne mentionnera jamais, bien entendu, la fine chaleur qui vint envelopper son coeur dans le même instant. « Je le dirai à Ginny quand elle sera réveillé, elle va écumer la biographie de Da Vinci pour l’occasion. » Il aurait pu être étonné de ce type d’information, Damon, mais il connaissait assez Ginny pour savoir que c’était exactement ce qu’elle allait faire, sans se soucier de son manque d’heures de sommeil ou quoi que ce soit s’y apparentant. « Tu vas en entendre parler pendant des jours. » Sur quelles étaient les inventions merveilleuses qu’il avait apporté dans ce monde, sur ses origines et sur s’il était possible d’aller directement faire un voyage retraçant les endroits où il avait vécu - tout ça d’un coup, peut-être, également. Elle était instable et passionnée, lorsque cela touchait à un domaine qui l’intéressait, Ginny. Il savait également parfaitement que si la santé de sa femme et de son fils - oh, un battement cardiaque loupé - étaient au rendez-vous, Auden les mettrait le plus rapidement possible dans un avion pour pouvoir exaucer les souhaits de la brune.

« Tu voudras que je te ramène, après ? » Il ne savait combien de temps il était resté à observer silencieusement le petit dans ses bras, plongé dans le plus profond des sommeil, ignorant le manque de circulation sanguine dans son avant-bras. Il savait juste que pour la première fois en plusieurs jours, Damon se sentait parfaitement en paix. Pour la première fois en un temps qui lui avait paru bien trop long, il se sentait parfaitement à sa place. - ce qui était plutôt étrange comme concept, étant donné que Sloan venait de se mettre à la sienne auprès de Auden. « Même si tu peux rester autant de temps que tu veux, tu sais, j’ai commencé à tester tous les livreurs des environs. » Un petit sourire un brin amusé étira le coin des lèvres du jeune italien. « Je vais pas tarder à partir, je vais pas vous embêter plus longtemps. » Même s’il comprenait parfaitement que Auden lui proposant de faire livrer un diner dans la chambre d’hôpital de Ginny servait pour lui indiquer qu’il ne gênait en rien et ne serait jamais mis à la porte pour quelconque excuse, Damon savait aussi qu’ils auraient envie de pouvoir se retrouver au calme tous les trois, pour démarrer cette nouvelle vie de famille qu’il leur avait tendu les bras. « Et j’appellerai un taxi, t’embêtes pas. » Ses yeux naviguèrent lentement de Sloan à Ginny, dormant toujours à poings fermés. « Ils ont plus besoin de toi que moi, là. » Même s’il aurait besoin de ce père trouvé - retrouvé ? - pour la suite des aventures qui leur tendaient les bras, en cette fin de journée où le soleil déclinait dangereusement, Damon ne devait pas être le centre d’attention de son aîné.

Déposant délicatement un baiser sur le front du petit, Damon finit par se lever du fauteuil dans lequel il s’était installé ce qui lui semblait une éternité plus tôt, pour venir déposer l’enfant de nouveau dans les bras de Auden. « Félicitations. » Il n’y avait rien d’autre à ajouter à ça, tout se disait en silence dans les échanges de regard. Même si la situation était des plus étranges, Damon se sentait chanceux d’être aux côtés de ce bambin venu au monde et de pouvoir, lorsque le moment lui semblera juste, être fier d’être son grand frère. Cela prendra du temps, surement - le temps qu’il remette toutes ses émotions sans dessus-dessous présentement dans le bon sens -, mais il savait que cela arriverait. Sans faire le moindre bruit supplémentaire et après avoir glissé un nouveau petit sourire en direction de son père et de son frère - cette pensée provoquant une chair de poule qu’il n’avait jamais connu -, Damon vint fermer délicatement la porte de la chambre d’hôpital.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

we always walked a very thin line (damen #2) Empty
Message(#) Sujet: Re: we always walked a very thin line (damen #2) we always walked a very thin line (damen #2) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

we always walked a very thin line (damen #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-