AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé ...
Voir le deal
1 €

 It's been a long time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
It's been a long time Y37q
POSTS : 7222 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
It's been a long time Pekl
Cade#20

It's been a long time 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


It's been a long time 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: It's been a long time It's been a long time EmptyMer 16 Déc - 17:25


Je m'empresse de terminer de trier les derniers éléments du dossier en cours, pour assurer que tout soit bien conforme pour notre rendez-vous du lendemain. Evan est en déplacement depuis la veille, ce qui me pousse à fournir d'autant plus d'effort en son absence. Heureusement pour moi, il doit être un peu plus de dix neuf heures lorsque je m'avance vers mon véhicule. Quelques minutes plus tard, je passe la porte de mon appartement, échangeant quelques instants avec la babysitter qui se charge régulièrement de récupérer Mathis à la sortie de l'école. Et c'est sans plus attendre avec un grand enthousiasme qu'il vient à mon encontre, éprouvant le besoin de me faire parts des différents événements qui ont pu avoir lieu tout au long de sa journée. A sa hauteur, je l'observe avec un sourire des plus amusés. L'écouter parler, c'est un peu comme voir un film en vitesse avancé, les phrases s'enchainent à travers ses petites lèvres,comme dans son esprit, il les vit, et je m'accroche pour ne pas en louper une miette. Si généralement, mon retour chez nous signe la préparation du repas de façon imminente, il n'en est rien pour cette fois. J'avais eu l'occasion d'échanger avec Carlisle quelques messages, et nous avions convenus de nous retrouver pour la soirée. Il faut dire que le temps qui s'était écoulé depuis la dernière fois que nous nous étions croisés était conséquent, mais il résultait peut être aussi de ce rapprochement qui avait eu lieu ce même soir, un moment que nous avions tous les deux considéré comme définitivement innocent, et réconfortant, en rapport aux situations que nous vivions parallèlement dans nos vies à cette époque. Et même si nous nous étions mis d'accord pour que cela n'empiète en rien cette amitié, bien plus importante à nos yeux que ce moment d'égarement, il nous avait peut être fallu prendre un peu de recul pour laisser estomper un effet bien trop étrange. Plus d'un an s'était écoulé, et les choses avaient finalement bien changé, dans sa vie comme dans la mienne. Il était devenu l'heureux papa d'une petite fille, et j'étais parvenue à me lancer dans une nouvelle histoire amoureuse, qui perdurait et prenait une place conséquente malgré les difficultés rencontrées. De façon générale, je pouvais prétendre avoir la vie que j’espérais, à quelques détails près peut-être.

Ma main vient frapper la porte d'entrée, profitant des quelques secondes qu'il me reste pour mettre en garde Mathis et une aise que je ne serais maîtrisée une fois sur place et dans l'engouement du moment. Il hoche de la tête, visiblement habitué à ses paroles répétitives que je lui impose avant qu'on se rende quelque part. La porte s'ouvre alors que mon regard est tourné posé vers Mathis. Et je croise celui de Carlisle, qui m'amène sans plus attendre à esquisser un sourire des plus sincères. "Salut" lançais-je avec douceur, exprimant cet étrange sentiment que de le retrouver après tant de temps. Il ne semblait pourtant pas avoir changé. Si ce n'est qu'il semblait plus heureux d'apparence, un fait probablement en lien avec cet enfant qui était entré dans sa vie. Mathis est le premier à briser ce petit moment de flottement -ou de gêne?- en effectuant quelques pas. "Bonjour" lance t-il timidement, se sentant inviter à pénétrer à l'intérieur de la demeure après s'être fait ébouriffé les cheveux par Carlisle. " Voilà comment ça devient...T'as à peine tourner la tête quelques secondes qu'ils font leur entrée à l'école et décident que finalement ils n'ont plus besoin de toi pour s'habiller" lançais-je non sans un certain amusement, malgré la véracité de mes propos. Je franchis deux pas, une distance nécessaire pour venir étreindre Carlisle et effacer ces nombreux mois d'absence. Je ferme les paupières instinctivement, souriant doucement mais sincèrement avant de me reculer pour croiser son regard. "Ca me fait plaisir de t'revoir" avouais-je posément. C'est un léger bruit proche de nous qui va cependant me pousser à détourner l'attention, découvrant le petit trésor de Carlisle, qui semble apprécier la présence de Mathis à ses côtés alors qu'il s'est emparé de l'un de ses jouets.


take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante et un ans. (01/12)
STATUT : trois nuits par semaine, quand ce n'est pas plus, dans les bras de mina. papa comblé de maya, née le vingt-trois septembre deux mille dix-neuf.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #50 (villa) ≈ pine street, avec maya, sa fille.
It's been a long time Tumblr_inline_pl41iucjBL1rjxgbh_1280
POSTS : 541 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : père, son plus beau rôle dans la vie ; doublement diplômé en physique nucléaire et en management ; ancien pilote de chasse ; se prépare à reprendre l'entreprise familiale, à son grand désespoir ; a toujours souffert de l'absence de sa mère, partie trop tôt ; gentil et intègre ; rêve d'une vie de famille stable
RPs EN COURS : savannah (3) ; sofia ; mina (2)
RPs EN ATTENTE : channing ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina (2) ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ; mina (2) ; mina (3) ; noa (3) ; mina (4) ; mina (5) ; mina (6) ; savannah (2) ; skylar&mina ; nolan ; mina (7) ; elise ; evelyn (3) ; mina (8) ; livia ; evelyn (4) ; noa (4) ; victoria ; lexie ; victoria (2) ; mina ; lexie (2) ; leslie ; victoria (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : obviously ; gif : badassbaker.
DC : camil smith + naomi carlson.
INSCRIT LE : 05/06/2016

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time EmptySam 2 Jan - 11:10


Il allait saluer Savannah, mais une petite tête brune, apparemment timide, attira son attention. Conscient que le fils de Savannah ne devait pas être à l’aise, l’ancien pilote se montra à la fois tendre et affectueux, pour le rassurer sur ses intentions. « Salut Mathis. » Dit simplement Carlisle, alors que ses lèvres s’étiraient en un sourire sincère. Il passa ses doigts dans les cheveux de l’enfant, et se pencha pour embrasser le sommet de son crâne. « Tu as bien changé, depuis la dernière fois que je t’ai vu. » Déclara-t-il, se souvenant avec douceur de ce petit bonhomme, qui jouait avec ses petites voitures dans le salon de sa mère. « Entre, je t’en prie. » Ajouta-t-il en se décalant de l’entrée, afin que le jeune garçon puisse s’échapper des griffes des adultes. Il ne se fit pas prier, à la fois soulagé et curieux de partir à la découverte de ce nouvel environnement. Savannah et Carlisle l’observèrent s’éloigner en silence, avant de reporter leurs regards l’un sur l’autre. L’ancien pilote remercia intérieurement son interlocutrice de détendre l’atmosphère par le biais d’une plaisanterie — qui n’en était pas tout à fait une, il en convenait. « Arrête, ça m’angoisse déjà. » Avoua-t-il à voix basse, la gorge nouée. Il ne mentait pas : il voyait Maya grandir de jour en jour, et devenir une petite fille espiègle et charmante. Savannah entreprit de combler la maigre distance qui les séparait, afin qu’ils puissent se saluer convenablement. « Plaisir partagé. » Murmura-t-il d’une voix douce, avant que ses bras ne se referment sur les frêles épaules de Savannah. La dernière fois qu’ils s’étaient croisés, les deux Australiens avaient franchi une étape dans leur relation. « Comment vas-tu ? » Demanda-t-il, alors qu’ils restaient enlacés. Tous deux avaient une relation singulière, qui avait connu différentes étapes et évolutions. Savannah avait été l’amie d’Amal, pendant de longues années. Et puis elle avait été ce moment de lâcher prise, pour Carlisle. Cette nuit d’oubli. Ils s’étaient promis de rester en contact — ce qu’ils avaient fait — mais leurs vies respectives avaient connu de nombreux chamboulements, au cours des derniers mois, ce qui les avaient empêché de se voir.


Un léger bruit les fit sortir de leur bulle, et tous deux regardèrent Mathis qui revenait vers eux avec un jouet de Maya à la main. « Viens. » Dit-il en se détachant de leur étreinte, avant de faire quelques pas dans le couloir qui les séparait de la pièce principale. « Je dois te présenter quelqu’un. » Il n’y avait aucune surprise ; Savannah avait probablement deviné qu’il parlait de Maya, sa fille. S’il n’était jamais rentré dans les détails concernant les circonstances de la conception de sa progéniture avec une héritière au nom bien connu, Carlisle avait néanmoins pris le temps d’informer son amie de la naissance de Maya. Ils avaient échangé quelques messages au cours des mois écoulés, mais n’avaient jamais eu l’occasion d’être réunis — en tout cas avant ce soir. Savannah ne lui avait pas menti : avoir un enfant, ça bousculait votre vie. Ça bousculait l’ordre de vos priorités, vos instants de temps libre, vos priorités. Sa fille jouait gentiment au milieu de son parc, et tendit les bras dans sa direction lorsqu’elle vit apparaître son père dans son champ de vision. Il la souleva de terre avec aisance, et la confronta à Savannah. « Tu dis bonjour ? » Demanda-t-il à voix basse, avant d’embrasser la tempe de sa fille. Elle s’exécuta, avant d’enfouir sa tête dans le cou de son père. Elle qui était toujours rieuse et espiègle se montrait faussement timide, sans doute impressionnée par cette blonde, qu’elle n’avait jamais vu auparavant. Mais Carlisle savait que cela ne durerait pas ; déjà, il la voyait couler un regard vers Mathis. « Il s’appelle Mathis, et c’est le fils de Savannah. Tu veux aller jouer avec lui ? » Demanda l’ancien pilote, alors que sa fille hochait vivement la tête. Carlisle s’accroupit, et déposa sa fille au sol. Les deux gamins, timides mais apparemment contents d’avoir trouvé quelqu’un pour s’amuser, se détournèrent rapidement de leur parent respectif. « Que veux-tu boire ? » Demanda Carlisle en reportant son attention sur Savannah, avant d’esquisser un pas en direction de la cuisine.

@Savannah Williams



Gave love 'bout a hundred tries, Just running from the demons in your mind, Then I took yours and made 'em mine, I didn't notice 'cause my love was blind, Said I'd catch you if you fall, And if they laugh, then fuck 'em all, And then I got you off your knees, Put you right back on your feet, Just so you can take advantage of me » (Eminem, without me)
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
It's been a long time Y37q
POSTS : 7222 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
It's been a long time Pekl
Cade#20

It's been a long time 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


It's been a long time 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time EmptyVen 15 Jan - 21:43


J'étais ravie de pouvoir retrouver Carlisle. Il restait l'une de ces personnes pour lesquelles je gardais un attachement certain et terriblement innocent. Peut-être que nos histoires respectives et nos échecs amoureux nous avaient poussés à trouver un allié de taille en l'autre, une épaule sur laquelle se reposer à des heures quelques peu sombres de nos vies. Je pense surtout que, malgré nos différents caractères , nous avions un profond respect l'un pour l'autre, un attachement qui résultait de souvenirs du passé, mais qui était encore plus fort depuis que nous avions appris à nous connaître au delà de l'élément central de l'époque, alias Amal. Si j'avais été la première à faire capoter mon histoire avec James, Carlisle avait finalement prit le même chemin, se dressant à son tour comme le coupable de l'histoire. Aucun de nous n'avait pourtant blâmer l'autre, bien au contraire, nous étions parvenus à prendre suffisamment de distance avec tout ça pour ne pas émettre de jugement, si ce n'est celui d'un être humain dans toute sa splendeur. Nos erreurs respectives nous avaient alors rapprochées, au point de céder à un moment de faiblesse. C'est pourtant un souvenir particulier que j'en garde, quelque chose de simple, et doux à la fois. A ce moment là, il n'y a avait pas de réflexion, pas de but précis, si ce n'est obtenir l'affection dont nous étions privés l'un et l'autre. Ce soir, le tableau est tout autre. Le saut dans le temps me gênerait presque les premiers instants, parce que je suis incapable de jauger son état d'esprit. Sa vie a changé, il est devenu père, tout le monde sait qu'avoir un enfant change la vision du monde, et nous change nous-même. Etait-il heureux? Avait-il la vie qu'il voulait? « Tu as bien changé, depuis la dernière fois que je t’ai vu. » Je hausse les sourcils, ne pouvant que confirmer ses dires, et cela ne se limitait pas uniquement à son apparence physique. Le bambin laissait place à un petit garçon qui forgeait petit à petit sa personnalité. Mon regard le suit, consciente du temps qui passe et qui me rendrait presque nostalgique. « Arrête, ça m’angoisse déjà. »  Je ne peux retenir un sourire amusé, ayant cette sensation une fois de plus d'être en phase avec lui, ce rôle de parent y aidant. Sans plus attendre, je viens l'étreindre, tâchant de savourer ces retrouvailles comme il se doit, et de lui faire savoir combien j'appréciais de me retrouver avec lui pour la soirée. « Plaisir partagé. » Mes lèvres se retroussent, mes paupières se ferment un bref instant. Je lâche échapper un souffle enthousiaste. "Je vais bien!" soulignais-je sans plus attendre Ma vie était loin d'être parfaite et exactement comme je le voulais, et en tant qu'éternelle insatisfaite, je n'aurais probablement ce sentiment de réussite sur tous les plans,mais je dois admettre que j'y trouvais mon compte. Voir grandir Mathis était une chance inespérée, ma vie affective était comblée, et je m'assurais que la réussite professionnelle soit également au rendez-vous. "Et toi?" Je n'avais pas vraiment eu de détail sur ce qui lui était arrivé, je savais juste que la mère de sa fille n'était pas Amal. Je n'avais pas forcément chercher à avoir plus de détails sur sa situation amoureuse, avoir ce genre d'échange par téléphone n'était pas toujours très facile.

Un bruit vient finalement mettre fin à cette étreinte amicale « Viens. » Je hoche de la tête. « Je dois te présenter quelqu’un. » Immédiatement, je cherche ce jolis minois dans la pièce dans laquelle nous nous rendons, et que je découvre dans un même temps. Et elle est là, assise sagement dans son parc, remarquant immédiatement la présence de son père, vers lequel elle lève sans plus attendre les bras. J'ai cet air tendrement surpris sur le visage, témoignant de cette scène, qui de mon rôle de mère, parvient encore à me toucher. Elle est craquante, un visage devant lequel il est difficile de rester insensible « Tu dis bonjour ?  » Mon index vient doucement se glisser dans sa main, cette paume si minuscule, ma voix douce et basse à la fois, témoigne de l'attachement que je lui voue instantanément. "Salut joli coeur". Mon sourire, un brin niais, est à son comble. Mon regard se relève finalement dans les yeux clairs de Carlisle. "Elle a ton regard". Sans même connaître la mère, c'était un point indéniable. J'observe les deux enfants s'apprivoiser, une vision qui aurait pu paraître bien irréel quelques années auparavant. « Que veux-tu boire ? » Je relève les épaules, reposant mon attention sur Carlisle, que je suis presque timidement. "Qu'est ce que tu me proposes?" Je me pince les lèvres, ne pouvant attendre plus longtemps avant d'émettre cette question. "La maman n'est pas dans le coin?" C'était peut-être un peu franc, je voulais juste m'assurer que ma présence ne pose pas de problème, bien que je doutais qu'il puisse avoir évoquer les détails de notre rapprochement.


take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante et un ans. (01/12)
STATUT : trois nuits par semaine, quand ce n'est pas plus, dans les bras de mina. papa comblé de maya, née le vingt-trois septembre deux mille dix-neuf.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #50 (villa) ≈ pine street, avec maya, sa fille.
It's been a long time Tumblr_inline_pl41iucjBL1rjxgbh_1280
POSTS : 541 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : père, son plus beau rôle dans la vie ; doublement diplômé en physique nucléaire et en management ; ancien pilote de chasse ; se prépare à reprendre l'entreprise familiale, à son grand désespoir ; a toujours souffert de l'absence de sa mère, partie trop tôt ; gentil et intègre ; rêve d'une vie de famille stable
RPs EN COURS : savannah (3) ; sofia ; mina (2)
RPs EN ATTENTE : channing ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina (2) ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ; mina (2) ; mina (3) ; noa (3) ; mina (4) ; mina (5) ; mina (6) ; savannah (2) ; skylar&mina ; nolan ; mina (7) ; elise ; evelyn (3) ; mina (8) ; livia ; evelyn (4) ; noa (4) ; victoria ; lexie ; victoria (2) ; mina ; lexie (2) ; leslie ; victoria (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : obviously ; gif : badassbaker.
DC : camil smith + naomi carlson.
INSCRIT LE : 05/06/2016

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time EmptyVen 29 Jan - 22:25


Alors que Carlisle procédait aux présentations en bonne et due forme et que Savannah se penchait légèrement en direction de Maya, il sentit la tête de sa fille se nicher dans le creux de son cou. Il savait que cette timidité n’était qu’une façade : dès l’instant où elle se sentirait moins observée, elle déborderait d’énergie. « Dieu merci, c’est la seule chose dont elle a hérité de moi. » Admit-il en souriant, alors qu’il posait un regard bienveillant sur sa progéniture. Savannah ne s’était pas trompée : Maya avait les yeux aussi clairs et aussi bleus que son père. Pour le reste, elle tenait tout de Carmina : ses cheveux bruns, ses traits fins, et même ses airs espiègles. Carlisle en avait été aussi surpris que fasciné : comment pouvait-elle avoir hérité de telles expressions, alors qu’elle ne voyait que très rarement sa mère ? Il se demandait souvent si, en grandissant, cela changerait. Probablement. Surtout si Mina s’obstinait à pointer aux abonnés absents dans la vie de sa propre fille. « Bière ? Vin ? Champagne ? » Énuméra-t-il, se concentrant sur ce qu’il avait en réserve qui était alcoolisé. Il passa derrière l’ilot central de sa cuisine, et sortit deux verres d’un placard en hauteur. Il eut un sourire sans joie lorsqu’il l’entendit demander si la mère de Maya n’était pas dans les parages, ; non, elle n’était pas là. Elle n’était jamais là, à vrai dire. « Tu ne sais pas qui est sa mère, n’est-ce pas ? » Demanda l’ancien pilote en fronçant légèrement les sourcils. L’Australien avait eu l’impression que tout le pays avait été informé de la grossesse de l’héritière de Cathay Pacific. La presse s’était d’abord questionnée de la voir disparaître des plus grosses fêtes et autres galas importants. Les suppositions justifiant cette étrange absence avaient été nombreuses. Plus les semaines passaient, plus les journalistes et autres photographes se faisaient pressants. Et puis, au bout de cinq mois de grossesse, l’évidence s’était imposée d’elle-même. Le doute n’avait plus été permis. Elle avait provisoirement emménagé ici, en quête d’un soutien et d’une figure rassurante. Les journalistes n’avaient pas mis longtemps à découvrir le nom de l’homme qui était vraisemblablement le père de cet enfant à naître, et à établir son pedigree. Carlisle avait détesté ça — il ne comptait plus le nombre de fois où il avait dû ruser pour éviter d’être pris en photo alors qu’il se rendait sur son lieu de travail.  Ça l’avait rendu parfois dingue, et il s’était souvent demandé comment Carmina pouvait tolérer une telle intrusion dans sa vie privée. Il avait aussi réalisé que sa progéniture serait probablement scrutée par des yeux qu’il trouvait malveillant — une crainte qui s’était progressivement atténuée, puisque les journalistes avaient rapidement compris que leur vie était on ne peut plus banale.  Non, s’ils voulaient du sensationnel, mieux valait suivre à la trace la mère de Maya. « Carmina Farrell. » Dit-il simplement. Ce nom ferait forcément écho à la blonde, si elle suivait un peu les actualités people de sa ville. Mais qui ne le faisait pas ?  Farrell était, à Brisbane, un nom incontournable. « Aucune chance qu’elle ne vienne nous importuner ce soir. » Répondit Carlisle en secouant la tête. Aux dernières nouvelles (ou, plus exactement, si l’on en croyait la dernière notification publiée par un quelconque tabloïd Australien), Carmina Farrell était partie faire la fête à Canberra avec deux copines. Une virée qui s’éterniserait probablement — comme toujours, à vrai dire. L’héritière avait mis sa vie en pause pendant de longs mois, afin de mener à bien sa grossesse. Elle avait disparu des écrans, s’était faite discrète (pour ne pas dire invisible) et n’était sortie que pour des raisons impérieuses. Carlisle lui en avait été reconnaissant : en acceptant de faire ces différents sacrifices, elle avait permis à l’ancien pilote d’accéder à son plus grand rêve. Elle avait fait de lui un père. Un rôle qui, objectivement, lui allait comme un gant. « Je suis seul à élever Maya. » Confia-t-il, alors qu’un sourire timide glissait sur ses lèvres. Comme à chaque fois, il espérait que cette annonce ne suscite pas un sentiment de pitié auprès de son interlocutrice : il n’était pas malheureux, bien au contraire. À vrai dire, il ne s’était jamais senti aussi bien, aussi vivant que depuis la naissance de Maya. D’une certaine façon, c’était comme s’il avait, enfin, trouvé son meilleur rôle ; un rôle qui le comblait, et qui faisait de lui un homme meilleur. « Et elle ne sait rien, si c’est cela qui te taraude. » Déclara l’héritier Bishop, alors qu’un sourire malicieux venait étirer ses lèvres. Après leur rapprochement imprévu et sans lendemain, il avait craint que leur relation amicale ne s’étiole en raison d’une gêne éventuelle. Cette inquiétude n’avait, fort heureusement, pas duré. Aujourd’hui, l’ancien pilote en plaisantait même — tous deux savaient pertinemment qu’ils avaient été dans un état d’esprit particulier, et que tout cela résultait avant tout leur besoin de réconfort et de tendresse qu’ils cherchaient à combler. « Personne ne sait rien, d’ailleurs. » Ajouta-t-il, confirmant qu’il avait gardé le secret sur leur éphémère romance. Il n’y avait, de toute façon, pas grand-chose à en dire.

@Savannah Williams




Gave love 'bout a hundred tries, Just running from the demons in your mind, Then I took yours and made 'em mine, I didn't notice 'cause my love was blind, Said I'd catch you if you fall, And if they laugh, then fuck 'em all, And then I got you off your knees, Put you right back on your feet, Just so you can take advantage of me » (Eminem, without me)
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
It's been a long time Y37q
POSTS : 7222 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
It's been a long time Pekl
Cade#20

It's been a long time 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


It's been a long time 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time EmptyMer 10 Mar - 14:16


Voir Carlisle enfiler la casquette de père fait naître une sensation étrange en moi. Comme si l'enfant lui était soudainement tombé dans les bras sans crier gare. Nous n'avions pas eu l'occasion de nous revoir depuis, ce qui devait expliquer cette sensation que tout était allé trop vite, alors que notre dernière rencontre remontait à bien trop longtemps. Et puis...Mon regard se perd sur cette scène plus qu'attendrissante, et qui confirme sans plus attendre cette vision que j'avais de lui : Il endosse ce rôle à merveille. Plus qu'un rôle, il est indéniable qu'il détient ce truc au plus profond de lui, cette tendresse et bienveillance qu'il vouera jusqu'à la fin de ses jours à sa propre fille. Tout parait si simple en les regardant, fluide et limpide, je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire attendrissant en leur direction, ravie de voir à quel point sa paternité le rend heureux. « Dieu merci, c’est la seule chose dont elle a hérité de moi. » Je souris, niant cette réplique par ailleurs. "Je t'en prie....A toi tout seul tu ferais l'enfant parfait!" Et je ne parlais pas là uniquement de ce physique bien agréable, mais d'un tempérament que je lui enviais clairement. Il avait la sagesse dont je manquais parfois. Un peu trop souvent même. « Bière ? Vin ? Champagne ? » Je le suis jusqu'à la cuisine, me plaçant face à lui alors que l'ilot se dresse entre nous. "Un verre de vin, ça sera parfait". Mon regard scrupte la pièce, cherchant probablement toute trace féminine qui viendra peut-être perturber cette intimité amicale. Mais à défaut d'en trouver, je viens à poser la question à Carlisle, espérant ne pas me lancer sur une pente glissante avec un sujet peut-être un peu trop personnel. « Tu ne sais pas qui est sa mère, n’est-ce pas ? » Mon regard soutient le sien, dans l'attente d'une réponse. "Non...Je devrais?" Etait-ce une façon de m'avouer que je la connaissais probablement? Je savais que sa relation avec Amal n'était plus, et ce depuis leur derniers déboires, alors qui pouvait-être l'heureuse élue? « Carmina Farrell. » Mes yeux s'arrondissent malgré moi, tentant de dissimuler cet effet de surprise. "Carmina Farrell?" répétais-je machinalement, voulant m'assurer que mon ouïe ne m'avait pas fait défaut. Je ne la connaissais pas personnellement, mais les différents magazines Australien parlaient assez d'elle pour avoir cette impression, bien que je n'étais pas du genre à m’intéresser à la presse people de façon générale. Je recueille le verre que m'a servi le jeune homme entre mes mains, finissant par remonter mon regard dans le sien. "C'est assez...surprenant!" Je n'imaginais pas Carlisle pouvoir s’intéresser  à ce genre de personne, mais s'il le faisait, c'est que ce côté parfois superficiel qu'elle détenait n'était qu'une facette, et qu'elle était donc bien plus intéressante que ce que les journaux pouvaient bien laisser entendre. « Aucune chance qu’elle ne vienne nous importuner ce soir. » Je hoche de la tête, ne parvenant pas à savoir si cette donne faisait naître une déception en lui. « Je suis seul à élever Maya. » Le sourire qui vient étirer ses traits parvient à faire naître le mien. "Les schémas de vie bien tracé, c'est trop surfait de nos jours" lançais-je non sans un certain amusement. Fallait-il rappeler que j'avais donné à mon fils en étant séparé de son père, et qu'il avait fallu presque trois ans pour que je veuille connaître cet être que j'avais mis au monde, acceptant ce rôle de mère célibataire avec une garde partagée? "Si tu es heureux comme ça, et de ce que je vois, ca semble être le cas, c'est le principal." repris-je un peu plus sérieusement en relevant les épaules. "On a pas forcément besoin de plus des fois." C'est ce que je pensais en retrouvant Brisbane il y a maintenant presque 3 ans, et puis....Les choses semblaient changées dernièrement."C'est une décision commune? Ou elle a décidé de lever les voiles?" demandais-je doucement. « Et elle ne sait rien, si c’est cela qui te taraude. » Mon regard retrouve le sien, décelant rapidement le sujet auquel il fait référence et qui suscite instinctivement un sourire mi-amusé, mi-gêné. "C'était pourtant l'occasion de ma vie de faire les gros titres des magazines avec un tel potin." lançais-je de façon ironique. Il n'y avait pourtant là aucune raison que cela soit évoqué malgré tout, j'étais une personne inconnue dans le monde des célébrités, et je m'en accommodais largement.« Personne ne sait rien, d’ailleurs. » Je hoche de la tête, ne doutant pas une seule seconde que je puisse compter sur sa discrétion sur le sujet. "Tu as eu des nouvelles de Amal?" Je n'avais pas cherché à en prendre de mon côté, et au vu de ce que j'avais vécu avec Carlisle, je refusais de renouer le lien, que j'avais écorché par cette trahison dont elle ne connaitrait probablement jamais l'existence.


take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante et un ans. (01/12)
STATUT : trois nuits par semaine, quand ce n'est pas plus, dans les bras de mina. papa comblé de maya, née le vingt-trois septembre deux mille dix-neuf.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #50 (villa) ≈ pine street, avec maya, sa fille.
It's been a long time Tumblr_inline_pl41iucjBL1rjxgbh_1280
POSTS : 541 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : père, son plus beau rôle dans la vie ; doublement diplômé en physique nucléaire et en management ; ancien pilote de chasse ; se prépare à reprendre l'entreprise familiale, à son grand désespoir ; a toujours souffert de l'absence de sa mère, partie trop tôt ; gentil et intègre ; rêve d'une vie de famille stable
RPs EN COURS : savannah (3) ; sofia ; mina (2)
RPs EN ATTENTE : channing ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina (2) ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ; mina (2) ; mina (3) ; noa (3) ; mina (4) ; mina (5) ; mina (6) ; savannah (2) ; skylar&mina ; nolan ; mina (7) ; elise ; evelyn (3) ; mina (8) ; livia ; evelyn (4) ; noa (4) ; victoria ; lexie ; victoria (2) ; mina ; lexie (2) ; leslie ; victoria (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : obviously ; gif : badassbaker.
DC : camil smith + naomi carlson.
INSCRIT LE : 05/06/2016

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time EmptyLun 29 Mar - 23:23


« Mon père ne serait pas du tout d’accord avec toi. » Informa Carlisle en souriant. Savannah serait d’ailleurs probablement surprise de croiser Bartholomew Bishop, et d’entendre ce que ce dernier pensait de son fils. Les qualificatifs étaient nombreux, mais rarement positifs — pour ne pas dire jamais. Ou si, en fait, il y avait bien une chose que le père voulait bien reconnaître au fils : son intelligence. Mais ce compliment à peine énoncé, il s’empresserait de le rabaisser en disant qu’il ne mettait pas à profit ses capacités considérables. Ils firent quelques pas en direction de la cuisine, où Carlisle sortit une bouteille de vin rouge. « Pas forcément. » Dit-il en haussant les épaules. Seulement, il était surpris que cette information ne soit pas parvenue jusqu’à elle, que ce soit via les médias ou par le biais d’une connaissance commune. Il avait eu la désagréable impression que l’Australie toute entière avait été mise au courant de son futur rôle de père, lorsque Carmina Farrell était venue se réfugier chez lui pour terminer sa grossesse plus sereinement. « La seule et l’unique. » Confirma l’ancien pilote d’un signe de tête. Carmina, l’héritière de la compagnie pour laquelle il avait travaillé pendant plus de dix ans, Cathay Pacific. Carmina, qui avait aussi la fâcheuse tendance à faire la une des tabloïds les plus vendus du pays, pour une frasque ou un débordement quelconque. Carlisle se souvenait avec précision du harcèlement qu’elle avait subi, lorsqu’elle s’était retranchée chez lui. Tout le monde s’inquiétait de ne plus la voir en soirée. Tout le monde s’interrogeait sur les raisons de sa soudaine disparition. Tout le monde se demandait si, en fin de compte, elle allait bien. Et lorsqu’elle avait été surprise avec un ventre rond, le doute n’avait plus été permis. Les tabloïds s’étaient déchaînés, et Carlisle avait dû ruser pour être le plus discret et le moins visible possible. « Pourquoi tu dis ça ? » Demanda-t-il, sur un ton un peu plus dur et abrupt qu’il ne l’aurait voulu. Il se fustigea aussitôt, en croisant le regard clair de Savannah. Elle n’était pas une ennemie. Elle n’était pas là pour le juger. Elle n’avait pas de mauvaise intention à son égard, et encore moins envers Maya. Il inspira profondément, et murmura : « Désolé. Je ne voulais pas me montrer désagréable. » Mais le mal était fait ; il s’était senti piqué, et il avait aussitôt riposté. Son manque de recul et de discernement le frappa de plein fouet, et il se promit d’y faire plus attention à l’avenir. Ça pourrait lui jouer des tours. Ça lui jouerait forcément des tours. Il fit la moue, versa du vin rouge dans le verre de Savannah, et se retourna pour le lui apporter. « J’ai tendance à réagir avec virulence quand il s’agit de Maya. » Admit-il. Sa fille, c’était son talon d’Achille. Et s’il était tout à fait honnête avec lui-même, eh bien… Carmina Farrell aussi, le mettait dans tous ses états. Il ne supportait pas que l’on touche de près ou de loin à sa famille, et trouvaient insupportables les gens qui se permettaient des réflexions et autres remarques déplacées, alors qu’ils n’avaient aucunement conscience de ce qui se tramait. « Non. En tout cas moi, je n’ai pas besoin de plus. » Avoua-t-il en haussant les épaules. L’ancien pilote fit tinter leurs verres, et il porta le sien à ses lèvres. « C’est un peu plus compliqué que cela, en fait. » Décision commune, choix unilatéral ? Difficile à dire. « Être mère ne l’intéressait pas beaucoup. » Expliqua-t-il, en voyant le regard perplexe de Savannah. Ce que Carmina voulait, c’était reprendre sa vie d’avant : les soirées, l’alcool, la drogue, l’amusement, les frasques et les scandales, nourrir sa notoriété grandissante. « Mais elle fait des efforts. Elle passe souvent pour passer du temps avec Maya. » Confia-t-il. Il avait pleinement conscience des efforts que l’héritière fournissait, et il n’espérait qu’une chose : qu’elle poursuive sur cette voie. Maya était heureuse de passer du temps avec sa mère, et Carlisle était intimement persuadé qu’un enfant avait besoin de ses deux parents pour être le plus heureux et le plus épanoui possible. « Tu peux toujours aller te crêper le chignon avec elle à la sortie d’un bar ou d’une boîte de nuit, si tu es en quête d’une certaine notoriété. » Plaisanta l’ancien pilote, alors que Savannah faisait référence aux potins et au fait de faire la une. Ils pouffèrent de rire tous les deux, parfaitement conscients que cette scène serait hautement ridicule et n’aurait tout bonnement pas lieu d’être. Il n’avait jamais été question d’une relation sérieuse et suivie entre Savannah et Carlisle ; ils avaient juste eu la chance de se croiser quand ils en avaient eu besoin. Et plutôt que de se prendre la tête avec des sous-entendus ou non-dits, ils avaient préféré parler, et crever l’abcès. Oui, ils s’entendaient bien. Oui, ils avaient passé du bon temps ensemble pendant quelques nuits. Et oui, la tendresse que l’autre leur avait apporté avait eu du bon. Mais ça s’arrêtait là, et ils s’étaient quittés bons amis. Ce qui était loin d’être le cas avec Amal, par exemple. Carlisle fit la moue, et secoua la tête. « Aucune nouvelle. Mais je pense que c’est mieux comme ça. Je l’ai beaucoup blessée ; elle ne méritait pas ça. » Ou peut-être que si ; après tout, Amal n’avait pas été irréprochable, elle non plus. Mais existait-il vraiment pire trahison, dans un couple, que de faire par inadvertance un enfant à sa maîtresse ? « Et toi ? Tu as eu des nouvelles ? » Demanda-t-il. Il espérait juste qu'elle allait bien, qu’elle poursuivait sa carrière, et qu'elle avait retrouvé quelqu'un de bien.
@Savannah Williams



Gave love 'bout a hundred tries, Just running from the demons in your mind, Then I took yours and made 'em mine, I didn't notice 'cause my love was blind, Said I'd catch you if you fall, And if they laugh, then fuck 'em all, And then I got you off your knees, Put you right back on your feet, Just so you can take advantage of me » (Eminem, without me)
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
It's been a long time Y37q
POSTS : 7222 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
It's been a long time Pekl
Cade#20

It's been a long time 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


It's been a long time 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time EmptyLun 31 Mai - 23:33


« Mon père ne serait pas du tout d’accord avec toi. » Ma bouche vient se glisser en coin, déçue de constater que certaines choses ne changeront jamais. Je connaissais le père de Carlisle à travers du portrait qu'il avait pu m'en faire par le passé, et malheureusement, l'image qu'il avait de son fils était bien différente de la mienne. "Ton père ne te connait pas Carlisle." lui rappelais-je. Obstiné à vouloir en faire l'enfant modèle, il passait à côté de l'être formidable qu'il avait peut-être conçu, mais qui était devenu un homme bienveillant et bien moins égoïste que son géniteur. La discussion se poursuit dans la cuisine, et l'identité de la mère de Maya qui m'était jusqu'à présent inconnu suscite désormais toute mon attention face au regard qu'il me lance. Nos amis communs se limitaient à Amal et James, et aux dernières nouvelles, il n'était pas question de retourner dans les méandres du passé, alors qui pouvait-elle être.« Pas forcément. » Je plisse les yeux, tentant de lire la réponse à travers son regard, mais visiblement, je suis très mauvaise à ce jeu. Et heureusement pour moi, il abrège cette souffrance nommée impatience en me lâchant un prénom. Je reste sceptique, comme si l'équation ne tenait pas. Non pas parce que cette femme ne brillait pas toujours par sa réputation et ses frasques, mais parce qu'elle paraissait si différente du jeune homme que ça suffisait à laisser planer le doute en moi.« La seule et l’unique. » Je hoche doucement la tête, comme si ce simple geste parviendrait à me faire entendre raison et a dissimuler cet effet de surprise qui persiste sur mes traits. Le seul commentaire que je suis capable de laisser échapper, aussi vaste que rempli de sous-entendu suffit à rendre Carlisle distant et méfiant subitement. « Pourquoi tu dis ça ? » Mon regard se balade à travers le sien, découvrant une facette qu'il m'avait jusqu'à présent épargné, mais qui était certainement justifié, surtout si cette fille comptait réellement pour lui. « Désolé. Je ne voulais pas me montrer désagréable. » Je secoue la tête, tâchant d’étouffer ce sentiment de culpabilité qu'il semble éprouver. "Non c'est moi..."soufflais-je en me passant une main dans les cheveux. "J'aurais pas dû..." Je le reconnaissais. J'étais pourtant bien placée pour savoir que deux personnes très différentes pouvaient s'attacher l'une à l'autre, plus que de raison.« J’ai tendance à réagir avec virulence quand il s’agit de Maya. » Je relève mes iris dans les siennes, ne pouvant m'empêcher d'esquisser un doux sourire. "Ils deviennent vite notre faiblesse" affirmais-je, me retenant de lui faire remarquer que Maya n'était pas le sujet principal de cette conversation avant cela, et que sa réaction était bien plus personne qu'il ne voulait le reconnaître. Il élevait donc Maya seul, ce que James avait finalement fait avec Mathis durant les trois premières années de sa vie. Finalement, Mina et moi avions peut être bien plus de point commun que je ne l'imaginais. « Non. En tout cas moi, je n’ai pas besoin de plus. » Mon verre vient claquer contre le sien dans un tintement parfait, avant que je ne vienne m'emparer d'une gorgée de ce délicieux breuvage.« C’est un peu plus compliqué que cela, en fait. Être mère ne l’intéressait pas beaucoup. » Et cette fois-ci ce n'est pas un semblant de jugement qui me vient à l'esprit, cela me rappelle surtout ma propre histoire. Les faits ne sont sûrement pas les mêmes, mais beaucoup de personne ont du me voir ainsi, comme la femme qui avait besoin d'autre chose qu'une vie de famille bien rangée. Une femme incapable d'assumer ses responsabilités « Mais elle fait des efforts. Elle passe souvent pour passer du temps avec Maya. » Mon regard se perd un instant sur son visage, avant de prendre une légère inspiration. "J'suis peut-être pas la mieux placée pour émettre un avis là dessus...mais laisse lui du temps. On avance pas tous au même rythme, ce qui est facile et évident pour certain ne l'est pas forcément pour l'autre" confiais-je en laissant mon regard se perdre quelques secondes sur le plan de travail. "Si James ne m'avait donné ma chance, je ne me trouverais sûrement pas là, à l'heure actuelle, avec Mathis dans les parages." Tout n'avait pas été facile entre nous, mais je lui serais éternellement reconnaissante d'avoir su passer outre nos problèmes pour me permettre de me faire ma place auprès de mon fils. « Tu peux toujours aller te crêper le chignon avec elle à la sortie d’un bar ou d’une boîte de nuit, si tu es en quête d’une certaine notoriété. » Je ne peux retenir un rire face à l'image qui se dessine sans plus attendre dans mon esprit. "Pour ça, il faudrait être sûr que je ressorte grande vainqueur de ce duel" m'amusais-je un instant, sur un faux air perplexe. Une femme qui se ferait probablement une joie de me refaire le portrait? Bien sûr qu'il y en avait. Amal serait sûrement en première tête de liste. Le rapprochement qui avait eu lieu entre Carlisle et moi pourrait suffire à ce qu'elle veuille m'anéantir, à juste titre. Heureusement pour moi, notre amitié n'était plus depuis déjà bien longtemps. « Aucune nouvelle. Mais je pense que c’est mieux comme ça. Je l’ai beaucoup blessée ; elle ne méritait pas ça. » Je hoche doucement de la tête, forcée de constater qu'elle ne l'avait pas non plus lésiner sur certains points.« Et toi ? Tu as eu des nouvelles ? Je relève le regard dans le sien, jouant avec le pied de mon verre entre mes doigts. "Non...Je pense qu'il y a parfois des choses qu'il vaut mieux laisser dans le passé..."


take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas
Carlisle Bishop
Carlisle Bishop
le manque de veine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante et un ans. (01/12)
STATUT : trois nuits par semaine, quand ce n'est pas plus, dans les bras de mina. papa comblé de maya, née le vingt-trois septembre deux mille dix-neuf.
MÉTIER : ancien pilote de ligne. désormais bras droit de son père, dans l'entreprise familiale.
LOGEMENT : #50 (villa) ≈ pine street, avec maya, sa fille.
It's been a long time Tumblr_inline_pl41iucjBL1rjxgbh_1280
POSTS : 541 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : père, son plus beau rôle dans la vie ; doublement diplômé en physique nucléaire et en management ; ancien pilote de chasse ; se prépare à reprendre l'entreprise familiale, à son grand désespoir ; a toujours souffert de l'absence de sa mère, partie trop tôt ; gentil et intègre ; rêve d'une vie de famille stable
RPs EN COURS : savannah (3) ; sofia ; mina (2)
RPs EN ATTENTE : channing ;
RPs TERMINÉS : ren ; nina ; gretel ; theo ; matteo ; noa ; andrina ; noa ; noa (2) ; amal ; angelina ; andrina (2) ; evelyn ; andrina (3) ; angelina (2) ; phoebe ; amal ; evelyn (2) ; amal ; savannah ; amal (2) ; hassan ; mina ; chadna ; amal (3) ; mina (2) ; mina (3) ; noa (3) ; mina (4) ; mina (5) ; mina (6) ; savannah (2) ; skylar&mina ; nolan ; mina (7) ; elise ; evelyn (3) ; mina (8) ; livia ; evelyn (4) ; noa (4) ; victoria ; lexie ; victoria (2) ; mina ; lexie (2) ; leslie ; victoria (3) ;
AVATAR : matthias schoenarts le magnifique.
CRÉDITS : ava : obviously ; gif : badassbaker.
DC : camil smith + naomi carlson.
INSCRIT LE : 05/06/2016

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time EmptyVen 25 Juin - 17:42


Carlisle eut un sourire désabusé, alors que Savannah lui faisait remarquer que son père ne le connaissait pas. À vrai dire, à ce sujet, l’ancien pilote était mitigé. Est-ce que Bartholomew Bishop n’avait pas pris le temps d’apprendre à connaître et à comprendre son fils ? Ou, à l’inverse, l’avait-il parfaitement cerné et avait-il été déçu de ce qu’il était ? Les deux options étaient complètement envisageables, mais avaient néanmoins un point commun : elles n’étaient jamais en faveur de Carlisle. « Je n’en suis pas si sûr. » Confia-t-il en haussant les épaules. « Mais ce n’est plus très grave, maintenant. » Ajouta-t-il, alors qu’il portait son verre à ses lèvres. Il en avait souffert, c’était vrai. Il ne pouvait pas le nier. Mais aujourd’hui, les choses avaient changé. L’emprise que son père avait sur lui ne faisait que décroître et, désormais, satisfaire les ambitions de Bartholomew Bishop n’était plus dans les priorités de l’Australien. « J’ai fait mon deuil. » C’était dur, c’était tranchant et ça pouvait être choquant, puisqu’il parlait de quelqu’un qui était encore bel et bien vivant… Mais c’était la stricte vérité. Il y avait bien longtemps que Carlisle avait enterré l’espoir d’avoir un père, un vrai. Un homme qui l’aurait aidé, accompagné, soutenu. Un homme qui aurait été présent dans sa vie, dans les bons comme dans les mauvais moments, et qui ne l’aurait pas jugé. Un homme qui l’aurait encouragé, et qui, au final, aurait simplement été fier de lui, pour ce qu’il était. Son père n’en était pas un ; son père était un géniteur. « Et au final,  je le remercie. Parce que d’une certaine façon, il m’a appris au moins une chose : il m’a montré quel genre de père je ne voulais surtout pas être pour ma fille. » Admit-il, alors qu’un sourire sincère glissait sur ses lèvres. L’Australien ne serait pas un père absent, qui privilégierait son travail au détriment de sa fille. Il veillerait à transmettre des valeurs morales à Maya, mais tâcherait de ne pas être un homme autoritaire. Il la laisserait suivre le chemin qu’elle choisirait elle-même d’emprunter, sans jamais la juger ou tenter de lui suggérer une autre voie. Il ne lui poserait pas d’ultimatum qui lui donneraient des cas de conscience, ou qui l’obligeraient à faire des choix drastiques, douloureux ou injustes. « Non, je… Je t’assure, c’est moi. » Déclara-t-il en faisant la moue. « J’ai tendance à agir avec beaucoup trop de virulence, quand il est question de Maya. » Répéta-t-il, tentant de se convaincre lui-même de ce qu’il avançait. Et de Carmina, aussi, même s’il ne l’avouerait jamais à voix haute. Son coeur battait la chamade dès que l’on parlait de sa famille, et il se sentait obligé de sortir automatiquement les griffes. Attaquer, avant d’être attaqué. Ça ne lui ressemblait pas, à Carlisle ; mais c’était la seule défense qu’il avait trouvé, et qui s’était montrée efficace. « J’ai tendance à mettre tout le monde dans le même sac, et à faire le tri ensuite. » Avoua-t-il, expliquant les raisons qui expliquaient pourquoi il avait été si sec, si tranchant avec son interlocutrice. Depuis qu’il était devenu père, son sens de la demi-mesure s’était réduit à peau de chagrin. La faute, sans doute, à des média intrusifs et à un entourage qui n’avait pas compris comment il avait pu faire un enfant à une parfaite inconnue — ou presque. « Mais je sais que tu n’es pas là pour grappiller quelques informations, ou pour juger la situation. » Savannah n’était pas une mauvaise personne, bien au contraire. Il se laissa donc aller à quelques rares confidences, au sujet de sa vie privée. Il expliqua élever sa progéniture seul, et confia que Mina n’avait pas été ravie d’endosser un rôle dont elle n’avait jamais réellement voulu. Mais l’aurait-elle fait, s’il ne l’en avait pas convaincu ? Bien sûr que non ; elle aurait choisi d’avorter. D’une certaine façon, et pour une raison encore inconnue, Carmina Farrell s’était sacrifiée pour lui, pour qu’il puisse accomplir son rêve, pour qu’il goûte à la joie d’être père. « Tu as sans doute raison. » Répondit-il après quelques secondes de silence. « Est-ce que… Est-ce que je peux te demander ce qui a fait que tu as changé d’avis ? » Il ne savait pas si, pour Savannah, ce sujet était épineux. Il ne voulait en aucun cas la mettre mal à l’aise, et lui rappeler de mauvais souvenirs. Mais en même temps… Il cherchait des réponses, depuis des mois. Des clés, pour comprendre et déchiffrer le comportement de la mère de sa fille. « Est-ce que tu as eu un déclic, un jour ? Est-ce que c’est James qui t’a convaincue d’essayer ? » Aujourd’hui, la blonde n’avait pas l’air de regretter son rapprochement avec Mathis. La preuve, elle l’emmenait même dîner avec elle, lorsqu’elle était invitée. « Pourquoi ça n’a pas fonctionné entre Mathis et toi, au début ? Tu avais peur ? » Demanda-t-il. Elle ne s’en rendait peut-être pas compte, mais Savannah faisait naître un brin d’espoir en Carlisle. Tout n’était peut-être pas perdu ; il ne gâchait peut-être pas son temps, en s’obstinant à donner régulièrement des nouvelles de Maya à Carmina. « Si tel était le cas, tu serais immédiatement hissée au rang de superstar. » Plaisanta l’ancien pilote. Mais il était convaincu que les média raffoleraient d’une histoire pareille. La conversation dévia ensuite naturellement vers la personne qui les avait présentés : Amal. Aucun d’eux n’avait eu de nouvelle, et à vrai dire, Carlisle ne s’attendait pas à en avoir. « Probablement. » Confirma-t-il en inclinant légèrement la tête. Et il n’avait aucun regret ; pour lui, cette page était tournée. Il n’oubliait rien, ne crachait pas sur leurs dix années de vie commune, et ne niait pas les bons moments qu’ils avaient passé ensemble. Mais sa vie d’aujourd’hui n’avait plus rien à voir avec celle qu’il avait eue, lorsqu’il avait été fiancé à Amal. « Franchement, je pense que même si on se croisait, je n’aurais pas grand-chose à lui dire. » Avoua-t-il en haussant les épaules.

@Savannah Williams



Gave love 'bout a hundred tries, Just running from the demons in your mind, Then I took yours and made 'em mine, I didn't notice 'cause my love was blind, Said I'd catch you if you fall, And if they laugh, then fuck 'em all, And then I got you off your knees, Put you right back on your feet, Just so you can take advantage of me » (Eminem, without me)
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : Retrouver le statut de célibataire n'aura jamais été si douloureux
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
It's been a long time Y37q
POSTS : 7222 POINTS : 140

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
It's been a long time Pekl
Cade#20

It's been a long time 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


It's been a long time 200728121606534329
Evan#5Evan#6

Carlisle#3Caelan#1Noah#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade #16Cade #17AudenCade #18Cade #19
AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time EmptyDim 1 Aoû - 18:52


La relation compliquée que pouvait avoir Carlisle avec son père, je ne pouvais malheureusement la comprendre. Mes rapports avec mes parents ont toujours été plutôt fluides et agréables, loin de tout conflit en général.J'avais pourtant fait de nombreuses erreurs, mais ces derniers ont toujours fait preuve de compréhension, et ont veillé à ce que j'apprenne de mes erreurs. J'avais cependant  été témoin de ces liens plutôt compliqués qui unissaient mes géniteurs avec l'ensemble de mes frères et soeurs. Si les torts étaient probablement partagés, et que je pouvais reconnaître la mauvaise foi d'un père parfois autoritaire, avec des principes bien ancrés, il était à mes yeux un homme bon, qui faisait preuve d'enormément de maladresse lorsqu'il s'agissait d'exprimer ses sentiments ou ses valeurs. Il en était peut être de même pour Carlisle, qui voyait depuis toujours  sa vie dictée par cet homme, qui avait une idée bien précise de ce qui pourrait rendre son fils heureux, refusant la possibilité qu'il puisse y avoir bien d'autres opportunités pour l'être.« Je n’en suis pas si sûr.Mais ce n’est plus très grave, maintenant. » Je feigne une legère moue, lui apportant un peu de compassion face à ce sentiment de déception qu'il devait éprouver. J'aimerais pouvoir lui dire que les choses s'arrangeront, parce que je suis dans ces circonstances une eternelle optimiste, mais de par mon expérience, j'ai compris que certains rapports ne pouvaient s'améliorer parfois, et qu'il était plus simple d'abandonner que de dépenser toute son énergie dans un combat déjà perdu d'avance. « J’ai fait mon deuil. » Je hoche brièvement de la tête.  « Et au final,  je le remercie. Parce que d’une certaine façon, il m’a appris au moins une chose : il m’a montré quel genre de père je ne voulais surtout pas être pour ma fille. » Mes lèvres se retroussent en même temps que les siennes, forcée de constater que la situation lui aura permit d'en tirer un certain profit. Et quelle réussite! Inutile de connaître Carlisle pour ressentir tout cet amour qu'il éprouve en regardant la prunelle de ses yeux, cette fille qu'il saura guider et accepter, tel qu'elle est.

Mon authenticité va cependant me jouer des tours, laissant entrevoir un jugement qui n'est fondé que sur des magazines people, et autres rumeurs, et qui n'est clairement pas figé, surtout maintenant que le rapport avec Carlisle est établi. Une maladresse que je tente de rattraper, remarquant que cela avait pu blesser le jeune homme. « Non, je… Je t’assure, c’est moi. J’ai tendance à agir avec beaucoup trop de virulence, quand il est question de Maya. » Un réflexe presque naturel, ma grande faiblesse restait sans aucun doute Mathis, ce besoin de le protéger surpasser la raison, et parfois même l'objectivité nécessaire.« J’ai tendance à mettre tout le monde dans le même sac, et à faire le tri ensuite.  Je laisse échapper un léger rictus, hochant finalement la tête. "Je vois de quoi tu parles" Il était parfois difficile de se défaire de certains jugements, une fois de plus, je comprenais que trop bien cette situation.  « Mais je sais que tu n’es pas là pour grappiller quelques informations, ou pour juger la situation. » Je fronce les sourcils soudainement, lâchant avec un sérieux déconcertant. "Bien sûr que non, j'suis juste là pour profiter de ce somptueux vin". Un sourire vient finalement illuminer mon visage. Après reflexion, je détenais certainement bien plus de points communs avec la jeune héritière que je ne l'avais imaginé, et il n'était pas si compliqué de pouvoir défendre sa position et les difficutés qu'elle avait rencontré et qu'elle rencontrait encore sûrement à l'heure actuelle. « Est-ce que… Est-ce que je peux te demander ce qui a fait que tu as changé d’avis ? » Je relève le regard dans le sien, cherchant à déceler le réel sens de sa question. « Est-ce que tu as eu un déclic, un jour ? Est-ce que c’est James qui t’a convaincue d’essayer ? " Mes yeux bleus ne quittent pas son visage, m'accordant un bref instant pour pouvoir lui apporter une réponse."Pas vraiment non..." Il avait pourtant essayé de le faire en débarquant en Italie alors qu'il prévoyait de repartir sur le continent australien avec notre fils. Mais mon état à ce moment là avait rendu cette opportunité inaccessible. "Il a essayé, mais je pense que n'importe quel discours n'aurait pas suffit à me convaincre. J'étais pas prête..." lâchais-je en relevant les épaules pour accompagner cette triste vérité. "Alors j'ai décidé de repartir à zéro, de recommencer une nouvelle vie, puisque j'étais incapable de reprendre la mienne. Au début, ça semblait suffisant, j'étais libre de faire ce que je voulais. J'ai trouvé un nouveau boulot, j'ai rencontré un homme avec lequel j'ai vécu une relation durant quelques mois, tout paraissait parfait... Et j'ai appris qu'il était marié. Ca a été comme un déclic pour moi. Je me suis retrouvée dans cet appartement, a observer cette vie qui n'était pas la mienne, a assumer toutes ces fois où secrètement j'espèrais pouvoir découvrir le visage de mon fils que je n'avais même pas prit la peine de regarder. Et je me suis rendue compte que c'était finalement tout ce que je voulais, et que peu importe ce que je ferais, ou bien où j'irais, ca continuerait de me hanter toute ma vie...Et c'était le moment. Je savais que j'étais prête à affronter tout ça, à me battre pour retrouver ce que j'avais perdu. Je savais que ca ne serait pas facile, et qu'il me faudrait du temps pour y parvenir, mais je l'ai fait, je suis restée, et je me suis battue. Et c'est de loin la meilleure chose qui me soit arrivée." soulignais-je en observant Mathis qui joue un peu plus loin, avec un regard des plus attendrissant. Un doux soupire s'extirpe de ma bouche, presque un soulagement face à ce que tout ca a pu engendrer. Mon regard retrouve celui de Carlisle. « Pourquoi ça n’a pas fonctionné entre Mathis et toi, au début ? Tu avais peur ? » La véritable raison restait un passage que je ne souhaitais pas partager, et suscitait un sentiment de honte. "Non, disons que je suis passée par une période assez sombre de ma vie à ce moment là, et que j'étais incapable de pouvoir m'en occuper comme il le méritait. C'était mieux pour tout le monde qu'il grandisse auprès de James ces deux premières années." Ca ne pouvait être plus vrai." Les gens peuvent changer parfois Carlisle, mais il n'y a qu'eux qui peuvent faire en sorte que ça arrive." Si cette théorie s'était appliquée à moi, je restais pourtant perplexe qu'elle puisse fonctionner pour tous. Et pour ce que je vivais actuellement, je l'espèrais pourtant réellement. Les choses arrivent cependant parfois pour une raison bien précise, et bien loin de ce qu'on pouvait imaginer, son histoire avec Amal en était bien la preuve, et je me contentais d'hôcher la tête lorsqu'il évoqua l'absence de rapport avec cette dernière.


take me back to the start
Nobody said it was easy. Oh it's such a shame for us to part. No one ever said it would be so hard. Oh take me back to the start 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

It's been a long time Empty
Message(#) Sujet: Re: It's been a long time It's been a long time Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

It's been a long time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-