AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Amazon Music HD offert pendant 3 mois
Voir le deal

 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Lana, Winter (nom d'emprunt au cabaret) ou Morticia
STATUT : 404 not found. bug dans la matrice.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
POSTS : 833 POINTS : 575

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_pck0uuuNxQ1t0xyebo1_1280
Règle numéro 1 du bayou, l’alligator a toujours tort

Boyd #2 ‹ CadeChloé #2DeborahHolden ‹ ‹ ItziarJoachimNathanNick (FB) ‹ Penny

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 5y3c
BOYLANA ≠ J’ai dû avoir foi en mon rêve. Cet avenir, personne ne pouvait me l’offrir. C’était à moi d’essayer d’atteindre ce rêve, de saisir ma chance, de m’y accrocher de toutes mes forces.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
BEAUDY ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence E4eb79a97998f4ed787d617edcf50f60
JOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f745a304137643459305368376b413d3d2d3630383131353637302e313534353762363537656534346461613135323032393333353934342e676966
CHLANA ≠ Tout le monde sait qu’on ne choisit pas sa famille, mais on peut choisir ses amies. Et dans un univers où seul compte votre pedigree et votre compte en banque, mieux vaut avoir une alliée. Nos meilleurs amis peuvent parfois nous faire péter les plombs mais il faut bien reconnaître que sans elles ont serait un peu perdu. Et ces deux là sont les meilleures amies du monde.

RPs EN ATTENTE : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tenor-2
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

‹ Hélène (FB) ‹ Phoebe ‹ Solas #2


RPs TERMINÉS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 764b5be2b100788001ed2ba36a526b53
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !

cf fiche de liens
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : fae (avatar)
DC : Eve, la fleur fanée
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyMar 22 Déc 2020 - 22:07



Un jour d’aout 2017,
Elle ne comprendrait jamais. Alors qu’elle était assise dans les gradins, le visage empli des couleurs qu’elle « supportait », la canadienne regardait le match qui se déroulait sous ses yeux. Pour faire plaisir à son insignifiance, elle en avait lu des livres sur le sujet. Ainsi, elle connaissait les règles du jeu mais elle ne comprenait pas pourquoi elles n’étaient pas respectées. Il fallait reconnaître le côté terre à terre de la demoiselle. Alors que tout le monde s’époumonait, criait dans tous les sens car une équipe avait gagné. Laquelle ? Elle n’en avait aucune idée et s’en fichait pas mal, Svetlana restait silencieuse. Il lui avait demandé de venir la voir dans les vestiaires. Pour montrer sa fiancée sans doute. Puisqu’il avait posé un genou à terre quelques jours auparavant et qu’elle n’avait pas rendu réponse. Hautain comme il était, il avait du prendre ça pour un oui. Après tout, ce n’était pas la première fois que son conjoint interprétait ses silences pour des oui. Il suffisait de regarder leur vie intime. Svetlana n’a éprouvé du désir qu’une seule fois dans sa vie et ce dernier était mort en même temps que la relation qui l’unissait à l’homme. Et la voilà qui envisageait la possibilité de l’épouser. Pour cause qu’elle ne voulait pas rester seule. Qu’elle préférait être accompagnée d’un individu infâme que de rester dans sa solitude. Encore une fois, les griffes de Ludmilla étaient encore visibles sur sa fille, la slovénienne étant pourtant décédée depuis quelques années.

Dans sa poche, son téléphone vibra.
Et elle sut que c’était lui.
Ainsi, avec une lenteur exagérée, Svetlana se mit sur ses deux pieds pour passer la nuée de supporters qui sentaient à la fois alcool et transpiration. Si elle avait été dans la capacité d’avoir des émotions visibles, le dégoût aurait primé. Mais encore une fois, elle était bien silencieuse. La brune passa près des gens enthousiastes, laissant sa lourde robe trainer au sol et s’imbiber des divers liquides qui trainaient par là. Arrivant devant les vestiaires, elle montra son badge de VIP qui lui conférait un laisser-passer. « Je vous préviens mademoiselle, ils n’ont pas fini de se changer. » De nouveau, elle ne put se retenir de lever les yeux au ciel. Puis la jeune femme se força à sourire avant de passer près du vigil. Les joueurs étaient encore une fois emplis de joie. Se posant sur un banc, elle fit un mouvement de poignet pour sortir son fume-cigarette et le coincer entre ses dents. Bien entendu, elle ne comptait pas allumer sa cigarette mais l’odeur de la nicotine la réconfortait légèrement. Tout le monde ne cessait de la regarder comme si elle était une sorte de phénomène de foire. Et elle ne comprenait pas. Certes, son style vestimentaire n’avait rien de comparable avec ses pairs. Une lourde robe noire sur le dos, un fedora posé dans ses cheveux sombres ainsi que des gants faits de dentelle, elle semblait sortie d’une autre époque. Et cela lui convenait. Des cris audibles parvinrent jusqu’à ses oreilles et elle décida donc, femme curieuse, de se lever pour aller vers les éclats de voix. « Et là, franchement, elle est certes minuscule mais elle sait y faire. » une voix reconnaissable entre mille. Svetlana n’était pas stupide. Elle savait ce que son insignifiance pensait d’elle. Cadavre, bonne à baiser -langage grossier, croqueuse de diamants et elle pouvait en citer plus. Mais elle n’en avait cure. « Comme ça, nous sommes deux à être petits. Moi par ma taille et toi par la taille de ton sexe. » La nuée masculine se tourna vers elle. Si la naine en avait été capable, elle aurait eu un sourire en coin. Mais non, son visage si blanc demeurait impassible. Son regarde se posa sur un organe masculin avant de se relever vers l’homme en question. « Eh bien monsieur, toutes mes félicitations. »

Une dispute serait à prévoir. Mais encore une fois, elle n’en voyait pas l’intérêt alors qu’il l’attrapa par le coude pour l’emmener dehors. Et que son insignifiance se mit à l’abreuver de sa colère. Donc son équipe avait perdu. Ennui et égo surdimensionné. Après ce qui lui sembla être une éternité, l’homme se détourna d’elle, lui arguant qu’il irait faire la fête avec on ne sait qui. Elle n’écoutait jamais quand il était énervé. Et la brune le laissa partir. Tant pis, elle irait boire un verre avec l’équipe gagnante. Distraitement, elle se posa sur une rambarde pour se mettre à fredonner la mélodie de la vie en rose de Piaf avant d’allumer sa cigarette. La lenteur des hommes. Et on osait dire des femmes ? « Hé. » Elle apostropha un joueur qui passait par là. sans doute celui de l’engin, elle n’avait pas retenu ses traits. « Ils sortent quand vos collègues ? Je sais que je dois être Perséphone en personne mais j’aurai bien besoin d’un verre. » Ou de dix. Elle tira sur son objet pour recracher la fumée avant de croiser ses jambes si minuscules. Sa vie n’était décidément qu’ennui. Morne et triste.



@Nick Bradford
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867



YOU'RE NOT ALONE
There's no doubt. Your gift. Isn't futile to be. If we'll be united. We're stronger together. We always have the high hope. Not all for one but one for all. Don't worry 'bout a thing. We'll reach out to you. Even if it's a harder way. It's plain to see the reason why. Oh, that's all because of the mighty heart


abs. jusqu'au 3 mai :l:
Revenir en haut Aller en bas
Nick Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans déjà (05.06)
SURNOM : Nick c'est déjà assez court, non ?
STATUT : célibataire
MÉTIER : journaliste sportif au Brisbane Times
LOGEMENT : à South Bank avec Oakley, sa meilleure amie, depuis le 10 novembre 2020
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence C3d0512192f9ebd62838309d9f9f2ccedfaa9ab6
POSTS : 751 POINTS : 350

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Ho0a
BRADFORD

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Clf5
BRADSON

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
OAKLEY

SvetlanaOakleyLawrenceMilesMasonPennyPoppyDylane (2)Joy (5)
RPs EN ATTENTE : Edge.
RPs TERMINÉS : Joy (2) & OakleyJoy (1)DaniMiaJoy (3)DylaneJoy (4)
AVATAR : ryan guzman
CRÉDITS : Mashed Woods (avatar)
DC : Maxence Mayers
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35724-nick-i-don-t-want-to-wait-for-our-lives-to-be-over https://www.30yearsstillyoung.com/t35765-nick-take-me-to-the-moon https://www.30yearsstillyoung.com/t35910-nick-bradford#1644084 https://www.30yearsstillyoung.com/t36334-nick-bradford

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyJeu 24 Déc 2020 - 15:47



(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 70k7
« nice to meet you »  (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867  @Svetlana Beaulieu & Nick Bradford

Un nouveau match de prévu loin de Brisbane. La destination était le Canada. Un endroit que Nick aime particulièrement et où ils se verraient bien vivre. L'ambiance est bien différente de l'Australie et un jour, il aimerait y passer au moins un hiver. Histoire de connaître un Noël sous la neige et non sous la chaleur étouffante de son pays natal. Mais il n'est pas ici pour faire du tourisme alors il se contentera de gagner son match aujourd'hui. Toute son équipe est motivée, tout le monde a la rage de vaincre et est prêt à se battre sur le terrain. Le match défile à une vitesse folle, emportant la victoire haut la main alors que tout le monde crie et se sautent dans les bras comme des sauvages. Nick sait que le reste de la soirée ne pourra être que bonne, tout le monde ayant en tête de fêter cette victoire dignement.

Direction les vestiaires pour une longue douche alors que tout le monde parle et que les discussions fusent. Nick, il ne participe pas tellement à la conversation du jour. Il s'agit de conversations bien trop lourdes à son goût et qui concerne les femmes des uns et des autres. Déjà, lui, il est l'éternel célibataire du groupe mais en plus, il cautionne rarement les paroles employées par ses équipiers et ceux de l'équipe adverse. Sûrement car il est bien trop gentil et romantique comparé à eux. Attrapant sa serviette pour commencer à se sécher, il n'écoute qu'à moitié et ne remarque pas de suite qu'une personne vient de rentrer dans les vestiaires. Une femme qui n'a absolument rien à faire là. « Comme ça, nous sommes deux à être petits. Moi par ma taille et toi par la taille de ton sexe. » Il relève les yeux vers la jeune femme qui a prononcé ces paroles, se retenant de rire. Il doit avouer que c'est plutôt bien envoyé bien que ça ne risque pas de faire plaisir à son ami, qui faisait partie de l'équipe adverse. Rien qu'au visage de celui-ci d'ailleurs, il voit bien qu'il n'apprécie pas. Déjà qu'il a perdu son match et qu'il n'était pas d'une très bonne humeur. Les yeux de la jeune femme se posent sur lui alors qu'il ne remarque même pas qu'il n'est pas encore habillé. « Eh bien monsieur, toutes mes félicitations. » Il l'observe, surpris, ne sachant pas quoi répondre à cela. De toute façon il n'en a pas le temps, son fiancé l'attrapant pour l'emmener à l'extérieur des vestiaires. Il a déjà entendu vaguement parler d'elle, jamais en bien. Seulement en des termes très peu élogieux qui ne donneraient à personne envie de la connaître. Même s'il a toujours préféré se faire son propre avis sur les gens.

Enfin prêt à quitter les vestiaires, il se dirige à l'extérieur pour aller rejoindre ses coéquipiers qui sont déjà sortis pour attendre les autres avant d'aller fêter cette nouvelle victoire. « Hé. » Il s'arrête dans son élan, tournant la tête vers cette voix déjà familière. Elle est seule, son ami étant sûrement parti énervé en la laissant se débrouiller. « Ils sortent quand vos collègues ? Je sais que je dois être Perséphone en personne mais j’aurai bien besoin d’un verre. » Il s'approche d'elle en souriant, non sans remarquer son style vestimentaire bien différent des autres. Ce dont il se moque en réalité. « Svetlana, c'est ça ? » Qu'il demande pour être sûr, espérant qu'il avait réussi à bien retenir son prénom quand son ami lui en avait parlé. « Nick, un ami de ton fiancé. » Il sait qu'il a demandé en mariage et qu'elle a dit oui. Bien qu'elle n'ait pas l'air d'être la plus heureuse des femmes pour une personne qui va se marier avec l'amour de sa vie. C'est bien ça, non ? Quand on accepte une demande en mariage, c'est ce qu'on pense ? « Je ne pense pas qu'il m'en veuille que je te propose de venir boire un verre avec nous, si tu en as envie ? » Qu'il rajoute en montrant ses amis un peu plus loin qui n'attendent que ça d'aller boire un verre. Peut-être même qu'il sera rassuré de savoir qu'elle est avec lui et non un sombre inconnu. Il n'en sait rien en réalité, il lui enverra sûrement un message pour le prévenir au cas où. Histoire d'éviter le moindre conflit ou le moindre malentendu. « Et c'est moi qui paie les verres en plus. » Comme un nouvel argument pour être sûr qu'elle accepte, même s'il ne pense pas avoir de besoin d'argumenter pour ça. Il sait aussi que ses amis l'attendent aussi pour ça. Il est le plus riche de tous, bien qu'il ne le montre pas et il se montre toujours très généreux. Qu'il y ait une victoire ou non à fêter.





just live

- As I open my eyes Hold it, focus, hoping Take me back to the light I know you were way too bright for me I'm hopeless, broken So you wait for me in the sky Browns my skin just right ☽ BASTET
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence PwjukqI
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Xc1pTzg
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 3yMbGgA
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence L2VQoTW
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Lana, Winter (nom d'emprunt au cabaret) ou Morticia
STATUT : 404 not found. bug dans la matrice.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
POSTS : 833 POINTS : 575

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_pck0uuuNxQ1t0xyebo1_1280
Règle numéro 1 du bayou, l’alligator a toujours tort

Boyd #2 ‹ CadeChloé #2DeborahHolden ‹ ‹ ItziarJoachimNathanNick (FB) ‹ Penny

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 5y3c
BOYLANA ≠ J’ai dû avoir foi en mon rêve. Cet avenir, personne ne pouvait me l’offrir. C’était à moi d’essayer d’atteindre ce rêve, de saisir ma chance, de m’y accrocher de toutes mes forces.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
BEAUDY ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence E4eb79a97998f4ed787d617edcf50f60
JOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f745a304137643459305368376b413d3d2d3630383131353637302e313534353762363537656534346461613135323032393333353934342e676966
CHLANA ≠ Tout le monde sait qu’on ne choisit pas sa famille, mais on peut choisir ses amies. Et dans un univers où seul compte votre pedigree et votre compte en banque, mieux vaut avoir une alliée. Nos meilleurs amis peuvent parfois nous faire péter les plombs mais il faut bien reconnaître que sans elles ont serait un peu perdu. Et ces deux là sont les meilleures amies du monde.

RPs EN ATTENTE : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tenor-2
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

‹ Hélène (FB) ‹ Phoebe ‹ Solas #2


RPs TERMINÉS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 764b5be2b100788001ed2ba36a526b53
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !

cf fiche de liens
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : fae (avatar)
DC : Eve, la fleur fanée
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyLun 28 Déc 2020 - 23:13



Elle le savait.
Qu’il ne l’aimait pas.
Mais à vrai dire elle ne l’aimait pas non plus.

Svetlana se demandait pourquoi elle avait accepté cette drôle de demande. La fille qui ne croyait en rien, allait marcher devant l’autel dans une robe blanche aux yeux de tous. Elle savait que Daniel serait fier même s’il n’appréciait pas son insignifiance. Elle savait que le semblant d’amis qu’elle avait se moquerait ou encore serait « heureux » pour elle. Mais dans le fond, l’était-elle ? Bien sûr non. Elle ne croyait pas en ses simagrées. L’amour était à ses yeux une chose chimérique, qui n’existait pas. La brune ne fut donc pas surprise d’entendre son insignifiance parler d’elle en des termes peu élogieux. Et elle n’en avait cure. Elle le capte. Le sourire en coin de l’un des joueurs. Et si la demoiselle en avait été capable elle lui aurait rendu. Mais a la place, la canadienne se veut maladroite en servant un clin d’œil au joueur avant de s’attarder sur sa silhouette... très avantageuse. L’homme est bien bâti, un visage avenant. Donc elle ne peut pas retenir une remarque ce qui n’est pas au coup de l’homme qui partage sa vie. Mais dans le fond encore une fois, cela lui passe au-dessus de la tête.

Après une brimade hautement méritée, la voilà qui se retrouve en hauteur à interpeller l’homme au sourire. Sans doute connaîtrait-elle son nom un peu plus tard ? Si elle avait été femme à s’arrêter sur le physique, elle aurait pu le trouver extrêmement séduisant. Mais malheureusement pour les personnes qui l’entouraient, Svetlana était plus portée sur la matière cérébrale que sur le superficiel. C’était à se demander ce qu’elle faisait avec son insignifiance. « Svetlana, c'est ça ? » Sans répondre elle lève le pouce. A la place la jeune femme est occupée à noircir ses poumons. La nicotine avait cette faculté à réussir à la calmer. « Nick, un ami de ton fiancé. » La voila, la grimace. Elle serre les dents avant de coincer son fume-cigarette pour tendre la main au jeune homme. « C’est pas mon fiancé. Je n’ai pas répondu encore. » il faut dire qu’une décision pareille mérite réflexion. Elle ne sait quoi dire si tant est que sa main est sertie de cette affreuse bague trop lourde. Pour elle, il ne s’agissait que d’une manière de marquer son territoire. Outre les affreuses sessions sexuelles qui ponctuaient certaines soirées. « Je ne pense pas qu'il m'en veuille que je te propose de venir boire un verre avec nous, si tu en as envie ? » La jeune femme suit le regard de Nick qui se porte vers l’équipe victorieuse. « Il s’en fiche je pense. » c’était pour dire la relation extrêmement saine qui unissait Svetlana a l’insignifiance. « Et c'est moi qui paie les verres en plus. » Elle arque un sourcil avant de sauter sur ses pieds pour se retrouver face au jeune homme. « Ok donc t’es un géant. » trente centimètres les séparent. Ce qui est énorme. « je paye la première. C’est le pays qui reçoit qui se doit d’inviter. Par contre je te préviens, je ne sais ni mentir ni faire semblant. Je préviens les gens avant. » elle pourrait lui servir un sourire mais à la place, sa tête se balance de gauche à droite pour appuyer ses dires. « C’est une question de principe. » Et là, Svetlana eut un sourire. Infime, rare et surtout sincère.



@Nick Bradford
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867



YOU'RE NOT ALONE
There's no doubt. Your gift. Isn't futile to be. If we'll be united. We're stronger together. We always have the high hope. Not all for one but one for all. Don't worry 'bout a thing. We'll reach out to you. Even if it's a harder way. It's plain to see the reason why. Oh, that's all because of the mighty heart


abs. jusqu'au 3 mai :l:
Revenir en haut Aller en bas
Nick Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans déjà (05.06)
SURNOM : Nick c'est déjà assez court, non ?
STATUT : célibataire
MÉTIER : journaliste sportif au Brisbane Times
LOGEMENT : à South Bank avec Oakley, sa meilleure amie, depuis le 10 novembre 2020
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence C3d0512192f9ebd62838309d9f9f2ccedfaa9ab6
POSTS : 751 POINTS : 350

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Ho0a
BRADFORD

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Clf5
BRADSON

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
OAKLEY

SvetlanaOakleyLawrenceMilesMasonPennyPoppyDylane (2)Joy (5)
RPs EN ATTENTE : Edge.
RPs TERMINÉS : Joy (2) & OakleyJoy (1)DaniMiaJoy (3)DylaneJoy (4)
AVATAR : ryan guzman
CRÉDITS : Mashed Woods (avatar)
DC : Maxence Mayers
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35724-nick-i-don-t-want-to-wait-for-our-lives-to-be-over https://www.30yearsstillyoung.com/t35765-nick-take-me-to-the-moon https://www.30yearsstillyoung.com/t35910-nick-bradford#1644084 https://www.30yearsstillyoung.com/t36334-nick-bradford

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyDim 3 Jan 2021 - 16:06



(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 70k7
« nice to meet you »  (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867  @Svetlana Beaulieu & Nick Bradford

Une nouvelle victoire pour l'équipe de Nick, prêt à faire la fête toute la nuit. Il a envie de profiter de cette soirée au canada avant de rentrer dans la chaleur australienne. Après un épisode assez mouvementé dans les vestiaires entre un de ses amis et sa fiancée, il termine de se préparer pour rejoindre le reste de son équipe à l'extérieur. Il ne manque plus que lui pour qu'ils puissent partir et il sait très bien qu'ils ne partiront pas sans lui. Mais sur le chemin, il est arrêté par la fameuse jeune femme venue dans les vestiaires. Cette même femme qui lui avait fait un compliment sûrement vu comme déplacé par beaucoup. Il ne voyait pas son ami, se disant qu'ils s'étaient disputés et qu'il l'avait laissé là. Ca ne l'étonnerait pas vraiment. Mais à sa présentation, il observe une grimace sur le visage de Svetlana. « C’est pas mon fiancé. Je n’ai pas répondu encore. » Oh. Son ami a pourtant dit le contraire. Se vantant un long moment qu'elle a accepté sans hésitation. Il observe la bague à son doigt comprenant très bien qu'elle devait valoir une fortune. « Très jolie bague. Mais je comprends, ce n'est pas une décision à prendre à la légère. » Même si normalement, elle devrait savoir la réponse directement. Aux yeux de Nick, quand on est amoureux de quelqu'un alors on se voit terminer sa vie à ses côtés. Se marier, avoir des enfants, les projets. Il ne devrait pas y avoir d'hésitations lors d'une demande en mariage sinon cela veut dire qu'il faut refuser. Peu importe, il se risque à lui proposer de venir avec lui et son équipe. Histoire qu'elle ne passe pas la soirée toute seule. « Il s’en fiche je pense. » Il est surpris qu'elle puisse penser cela. Il se rend bien compte qu'ils ont une relation étrange et il n'arrive pas à comprendre ce qu'ils font encore ensemble. Elle n'a pas l'air d'être très attachée à lui et lui.. Vu la manière dont il parle d'elle, c'est une évidence aussi. « Ok donc t’es un géant. » Il rit légèrement à ses mots alors qu'elle descend du rebord où elle était installée. La différence était flagrante, ça l'amuse beaucoup. « je paye la première. C’est le pays qui reçoit qui se doit d’inviter. Par contre je te préviens, je ne sais ni mentir ni faire semblant. Je préviens les gens avant. » Il l'observe légèrement surpris ne comprenant pas vraiment pourquoi elle lui dit cela. Sûrement car il n'a pas vraiment conscience de ce que ça signifie. « Merci d'avance pour la tournée. Mais tant mieux si tu ne mens pas, c'est une qualité. » Non ? Il le voit comme ça Nick. Il ne voit aucun mal là-dedans. En revanche, il se demande comment va se passer le reste de la soirée. Vu ce qu'on lui a dit sur elle, il a hâte de voir si c'est la réalité ou non. « C’est une question de principe. » Il lui sourit alors qu'ils commencent à marcher en direction d'un bar pas très loin. Son équipe part devant comme pour le laisser discuter tranquillement avec Svetlana. « Je te préviens que le principe de base dans une équipe de rugby, c'est les remarques étranges et souvent déplacées. » Ca paraît cliché mais il connaît son équipe. Il sait très bien comment ils peuvent être après quelques bières enchaînées et la joie de la victoire. « Ils sont pas méchants mais surtout ne prend pas mal ou ne soit pas vexée de ce qui pourrait se dire. » Au moins, il l'aura prévenu. Et de toute façon, il sera là pour calmer ses amis s'ils s'enflamment un peu trop. Il finit toujours par être le papa du groupe qui surveille tout le monde. Arrivé devant le bar, ses amis déjà à l'intérieur, il ouvre la porte à la blonde. « Après toi. » Qu'il lui lance en souriant. Que la soirée commence.





just live

- As I open my eyes Hold it, focus, hoping Take me back to the light I know you were way too bright for me I'm hopeless, broken So you wait for me in the sky Browns my skin just right ☽ BASTET
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence PwjukqI
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Xc1pTzg
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 3yMbGgA
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence L2VQoTW
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Lana, Winter (nom d'emprunt au cabaret) ou Morticia
STATUT : 404 not found. bug dans la matrice.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
POSTS : 833 POINTS : 575

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_pck0uuuNxQ1t0xyebo1_1280
Règle numéro 1 du bayou, l’alligator a toujours tort

Boyd #2 ‹ CadeChloé #2DeborahHolden ‹ ‹ ItziarJoachimNathanNick (FB) ‹ Penny

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 5y3c
BOYLANA ≠ J’ai dû avoir foi en mon rêve. Cet avenir, personne ne pouvait me l’offrir. C’était à moi d’essayer d’atteindre ce rêve, de saisir ma chance, de m’y accrocher de toutes mes forces.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
BEAUDY ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence E4eb79a97998f4ed787d617edcf50f60
JOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f745a304137643459305368376b413d3d2d3630383131353637302e313534353762363537656534346461613135323032393333353934342e676966
CHLANA ≠ Tout le monde sait qu’on ne choisit pas sa famille, mais on peut choisir ses amies. Et dans un univers où seul compte votre pedigree et votre compte en banque, mieux vaut avoir une alliée. Nos meilleurs amis peuvent parfois nous faire péter les plombs mais il faut bien reconnaître que sans elles ont serait un peu perdu. Et ces deux là sont les meilleures amies du monde.

RPs EN ATTENTE : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tenor-2
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

‹ Hélène (FB) ‹ Phoebe ‹ Solas #2


RPs TERMINÉS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 764b5be2b100788001ed2ba36a526b53
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !

cf fiche de liens
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : fae (avatar)
DC : Eve, la fleur fanée
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyDim 3 Jan 2021 - 19:42



Svetlana se sait étrange. Et elle ne s’en offusque pas. C’était ce qui faisait sa singularité. Assise sur cette rambarde après une dispute des plus glorieuses avec son insignifiance, elle se complaisait à fumer. Certains sportifs ne cessaient de la rappeler à l’ordre sur sa consommation outrageuse de nicotine mais elle ne cessait de leur répondre la même chose : il fallait bien mourir un jour non ? La mortalité n’était pas une fin selon elle qui avait plus des principes bouddhistes que chrétiens. Avec ses idées étranges, celle qu’on surnommait la sorcière croyait en la réincarnation et non en la finalité d’une âme. Après la brune pensait que tout était propre au karma. Et le sien était résolument pourri. Trop pourri. Quand on voyait ce que Ludmilla lui faisait subir et ce que son insignifiance lui renvoyait. Mais pour la brune qui n’a jamais connu d’autre chaleur que ses bras, la chose lui semblait normale. « Très jolie bague. Mais je comprends, ce n'est pas une décision à prendre à la légère. » Son regard perdu dans celui ambré du jeune homme, elle baissa ses yeux clairs vers la bague. « Je la trouve affreuse personnellement mais je n’aime pas les bijoux. » Dans un haussement d’épaules des plus symboliques, la jeune femme expira la fumée de sa cigarette presque complètement consommée avant de reprendre le fil de ses pensées. « Il a tenu à ce que je la porte comme une sorte de… façon de marquer son territoire, j’imagine. » Des fois, les pensées de la canadienne se heurtaient au monde et elle voyait bien que le jeune homme était sceptique. Elle pourrait tenter de dédramatiser la situation en lui offrant un sourire mais à la place, la naine descendit de son piédestal pour se retrouver à ses côtés. Son regard détailla la silhouette musclée du jeune rugbyman alors qu’elle constatait juste qu’il était immense. Mais à ses côtés tout le monde l’était. Ce n’était ni plus ni moins qu’une affirmation puisqu’elle rasait le plus souvent le sol.

« Merci d'avance pour la tournée. Mais tant mieux si tu ne mens pas, c'est une qualité. » De nouveau, elle haussa les épaules. « ça dépend de la situation. Une femme qui ne ment pas ne peut pas vanter les prouesses de son compagnon si elles sont déplorables. » La flatterie. Elle n’en comprenait pas trop le sens. Mais elle avait assez vu ses amies l’utiliser pour comprendre que cela aidait l’égo démesuré de la gente masculine. Elle se mit en mouvement aux côtés du jeune homme rangeant son fume-cigarette dans sa poche pour se stopper devant la façade. « Je te préviens que le principe de base dans une équipe de rugby, c'est les remarques étranges et souvent déplacées. » Chose extrêmement rare chez une Beaulieu, un bruit semblable à un rire sorti d’entre ses lèvres. « Ne t’inquiète pas, je traine assez avec l’équipe du Canada pour savoir les repousser avec une certaine gentillesse. » La brune n’était pas adepte de la violence et elle ne le serait jamais. Si on devait la comparer à un animal, son comportement se calquait sur celui des loups. Silencieux, attentif et toujours sur le qui-vive. « Ils ne sont pas méchants mais surtout ne prend pas mal ou ne soit pas vexée de ce qui pourrait se dire. » La demoiselle tourna la tête vers Nick. « Je doute faire l’objet de remarques déplacées mais c’est délicat de ta part de prévenir. » Elle rejeta sa lourde masse capillaire en arrière avant de soupirer. « On ne drague que les gens attirants, cita-t-elle. » Et là-dessus, on pourrait remercier son insignifiance pour le manque d’estime de soi. « Après toi. » Elle accrocha son regard au moment de passer le pas de la porte avant de noter sa galanterie. « Merci, c’est rare de trouver des étrangers attentionnés. » Par mimétisme, elle lui rendit son sourire. bien que le sien demeurait plus timide et moins assurée. Suivant les bruits, elle parvint jusqu’à la table des joueurs pour aviser le manque de chaises. Son regard embrasa la pièce pour voir que le lieu était bondé pour un soir de semaine. Des supporters la plupart du temps. « Messieurs bonsoir, commença-t-elle de sa voix rocailleuse, sur quels genoux dois-je prendre place pour réussir à prendre part à cette belle petite sauterie ? » Elle regarda Nick avec un certain amusement dans le regard avant de lui montrer le siège vacant. Attendant sans doute que l’un d’eux ne se désigne bien qu’elle doutait sincèrement que cela arrive.
Mais encore une fois, tout est une question de regard que l’on porte sur soi.




@Nick Bradford
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867



YOU'RE NOT ALONE
There's no doubt. Your gift. Isn't futile to be. If we'll be united. We're stronger together. We always have the high hope. Not all for one but one for all. Don't worry 'bout a thing. We'll reach out to you. Even if it's a harder way. It's plain to see the reason why. Oh, that's all because of the mighty heart


abs. jusqu'au 3 mai :l:
Revenir en haut Aller en bas
Nick Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans déjà (05.06)
SURNOM : Nick c'est déjà assez court, non ?
STATUT : célibataire
MÉTIER : journaliste sportif au Brisbane Times
LOGEMENT : à South Bank avec Oakley, sa meilleure amie, depuis le 10 novembre 2020
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence C3d0512192f9ebd62838309d9f9f2ccedfaa9ab6
POSTS : 751 POINTS : 350

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Ho0a
BRADFORD

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Clf5
BRADSON

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
OAKLEY

SvetlanaOakleyLawrenceMilesMasonPennyPoppyDylane (2)Joy (5)
RPs EN ATTENTE : Edge.
RPs TERMINÉS : Joy (2) & OakleyJoy (1)DaniMiaJoy (3)DylaneJoy (4)
AVATAR : ryan guzman
CRÉDITS : Mashed Woods (avatar)
DC : Maxence Mayers
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35724-nick-i-don-t-want-to-wait-for-our-lives-to-be-over https://www.30yearsstillyoung.com/t35765-nick-take-me-to-the-moon https://www.30yearsstillyoung.com/t35910-nick-bradford#1644084 https://www.30yearsstillyoung.com/t36334-nick-bradford

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyLun 11 Jan 2021 - 18:03



(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 70k7
« nice to meet you »  (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867  @Svetlana Beaulieu & Nick Bradford

Il doit avouer que Svetlana a quelque chose d'intrigant. Il a entendu beaucoup de choses sur elle, rien de bien glorieux. Pourtant maintenant qu'il peut la voir face à lui, il n'a pas l'impression qu'elle soit si horrible que ça. Peut-être du genre très cash, sans réfléchir avant de parler ou sans peser ces mots, certes. C'est ce qui ressort du peu de conversations qu'il y a entre eux jusqu'ici. « Je la trouve affreuse personnellement mais je n’aime pas les bijoux. » C'était direct au moins. Pour le coup, il trouvait que c'était un beau bijou et que son ami avait dû mettre un certain budget pour cette bague. Il reste simplement surpris de savoir qu'elle n'a pas encore donné de réponse alors qu'il déclare à tout le monde qu'elle a dit oui. Sûrement qu'il n'a pas envie de dire à tous que sa chère petite amie à des doutes. « Il a tenu à ce que je la porte comme une sorte de…  façon de marquer son territoire, j’imagine. » Il ne peut pas cacher sa surprise en entendant ces mots. Au fond, Nick sait très bien la façon de pensée de son ami. En revanche, il n'aurait pas cru qu'elle-même le sache. Est-ce qu'il ne fait aucun effort avec elle ? Est-ce qu'il la traite de la même manière qu'il parle d'elle à chaque fois qu'ils se voient ? Cette histoire d'amour a l'air plus chaotique que romantique. Tellement surpris qu'il ne dit rien de plus d'ailleurs le brun, n'arrivant pas à bien analyser la situation et à comprendre la jeune femme. Il y arrivera peut-être mieux autour d'un verre. L'alcool délie les langues en général.

Ils commencent à se mettre en marche, Nick déjà bien conscient qu'elle est du genre très honnête vu le début de la conversation entre eux. Mais il trouve ça assez agréable de savoir qu'elle ne cachera pas ce qu'elle pense. « ça dépend de la situation. Une femme qui ne ment pas ne peut pas vanter les prouesses de son compagnon si elles sont déplorables. » Un nouveau sourire s'affiche sur ses lèvres alors qu'il tourne légèrement la tête vers elle. « Parce qu'on te demande souvent comment se passent vos prouesses ? » La curiosité des gens peut parfois être légèrement malsaine, ça ne l'étonnerait pas plus que ça. Il a beau être curieux de nature il reste bien conscient que certaines choses ne le regardent pas. Et surtout, ça ne l'intéresse pas. Tout en marchant derrière ses coéquipiers qui marchent en direction du bar, il prend le soin de prévenir Svetlana sur la suite des événements. Non pas qu'il a honte de ses amis mais il préfère prendre des précautions. « Ne t’inquiète pas, je traine assez avec l’équipe du Canada pour savoir les repousser avec une certaine gentillesse. » Il aurait dû s'en douter. Même si la relation entre elle et son ami lui semble tellement étrange qu'il en arrivait à se demander s'ils passaient beaucoup de temps ensemble. En compagnie des autres en tout cas. « Parfait dans ce cas. » Puis ses amis se tiendront peut-être convenablement avec elle ce soir. Tout est possible. S'ils comprennent assez rapidement qu'elle n'est pas libre, qu'elle a une bague au doigts et qu'elle est la copine d'un de leurs amis. « Je doute faire l’objet de remarques déplacées mais c’est délicat de ta part de prévenir. » Il se demande pourquoi elle pense cela mais il n'a pas besoin d'y réfléchir longtemps pour avoir sa réponse. « On ne drague que les gens attirants » Les sourcils froncés, il tourne légèrement la tête vers elle. Elle pense réellement ça d'elle-même ? Ca le surprend assez, même s'il sait que tout le monde n'a pas une grande estime de soi. « C'est bien pour cela que je te préviens. » Autant dire qu'il n'a pas l'intention de la draguer et qu'il espère que ses paroles ne passeront pas pour de la drague. L'idée de s'engueuler avec son ami et de créer un conflit n'étant pas dans ses plans. Il est juste honnête, comme toujours. Il attrape la porte du bar, la laissant passer avant comme il le fait habituellement.  « Merci, c’est rare de trouver des étrangers attentionnés. » Les étrangers ont-ils une aussi mauvaise image ? Ce ne serait pas étonnant. Une fois à l'intérieur, Nick se rend compte que le bar est rempli de monde mais que son équipe n'est pas difficile à trouver. Une équipe de rugby victorieuse sait toujours se faire remarquer. Des bières remplissant déjà la table, ça annonçait parfaitement bien la suite de la soirée. « Messieurs bonsoir, sur quels genoux dois-je prendre place pour réussir à prendre part à cette belle petite sauterie ? » Il rit légèrement à ses mots, se rendant compte qu'il ne restait plus qu'une chaise de libre. Ses amis se tournent tous vers elle, prêts à prendre la parole, Nick prenant directement les devants. « Elle n'est pas libre, tout le monde se calme de suite. » Qu'il annonce en souriant avant de s'asseoir sur la chaise et de faire signe à Svetlana. « Tu vas devoir te contenter de moi. » Parce qu'il ne peut pas s'empêcher de se dire que c'est plus prudent de cette manière. Il est le plus proche de son fiancé alors c'est sûrement la meilleure chose à faire. Une fois installés, un de ses amis lui pose une bière devant lui sans même qu'il ait besoin de demander. « Qu'est-ce que tu bois ? » Il n'a aucune idée de ce qu'elle aime. Peut-être que la bière ne fait pas partie de ses boissons favorites et autant dire que ce soir, sur cette table, il n'y aura que ça. Il se rend compte qu'il ne sait pas grand-chose d'elle, son ami passant plus de temps à la dénigrer qu'à donner de vraies informations intéressantes. « Dis-moi, je pense qu'il ne m'a jamais dit ce que tu fais dans la vie ? » Il ne sait pas vraiment s'il a une très mauvaise mémoire ou s'il en a jamais vraiment parlé. Autant poser la question à la principale concernée pour apprendre à mieux la connaître. Et surtout, découvrir si elle est si horrible qu'il le prétend.





just live

- As I open my eyes Hold it, focus, hoping Take me back to the light I know you were way too bright for me I'm hopeless, broken So you wait for me in the sky Browns my skin just right ☽ BASTET
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence PwjukqI
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Xc1pTzg
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 3yMbGgA
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence L2VQoTW
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Lana, Winter (nom d'emprunt au cabaret) ou Morticia
STATUT : 404 not found. bug dans la matrice.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
POSTS : 833 POINTS : 575

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_pck0uuuNxQ1t0xyebo1_1280
Règle numéro 1 du bayou, l’alligator a toujours tort

Boyd #2 ‹ CadeChloé #2DeborahHolden ‹ ‹ ItziarJoachimNathanNick (FB) ‹ Penny

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 5y3c
BOYLANA ≠ J’ai dû avoir foi en mon rêve. Cet avenir, personne ne pouvait me l’offrir. C’était à moi d’essayer d’atteindre ce rêve, de saisir ma chance, de m’y accrocher de toutes mes forces.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
BEAUDY ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence E4eb79a97998f4ed787d617edcf50f60
JOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f745a304137643459305368376b413d3d2d3630383131353637302e313534353762363537656534346461613135323032393333353934342e676966
CHLANA ≠ Tout le monde sait qu’on ne choisit pas sa famille, mais on peut choisir ses amies. Et dans un univers où seul compte votre pedigree et votre compte en banque, mieux vaut avoir une alliée. Nos meilleurs amis peuvent parfois nous faire péter les plombs mais il faut bien reconnaître que sans elles ont serait un peu perdu. Et ces deux là sont les meilleures amies du monde.

RPs EN ATTENTE : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tenor-2
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

‹ Hélène (FB) ‹ Phoebe ‹ Solas #2


RPs TERMINÉS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 764b5be2b100788001ed2ba36a526b53
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !

cf fiche de liens
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : fae (avatar)
DC : Eve, la fleur fanée
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyMar 12 Jan 2021 - 14:38



Bien que souvent, elle entretenait cette image de femme stupide, Svetlana est loin de l’être. Très peu expressive, elle pouvait lire de la surprise sur le visage du jeune homme. La slovénienne savait tout ce que son futur fiancé disait sur elle. et elle n’en avait cure. Car dans le fond, tout lui semblait normal. Ludmilla l’avait aimé de la même manière donc pourquoi son insignifiance serait-il différent ? Elle savait très bien que personne ne serait à même de l’apprécier pour elle. Ou bien de la désirer. Cette chose inconnue qu’elle avait vu sur tant de visage autour de sa si petite personne. Elle les voyait, les hommes, les femmes qui se tournaient autour comme des fauves prêts à sauter sur leurs proies alors qu’elle, la brune demeurait dans la solitude et l’ombre. Pourquoi ce jeune Australien serait-il différent ? Elle pouvait lire dans son regard ambré qu’il avait une idée toute faite sur elle. Et la jeune femme était fatiguée. Fatiguée de se conforter dans cette si confortable routine. Elle se leva donc pour suivre le sportif jusqu’au bar. Leur discussion était des plus plates, sans saveur pour elle alors qu’il tentait de la mettre en garde sur le comportement d’autrui. Mais ce qu’il ignorait, c’est que Svetlana n’attirait personne et personne n’attirait Svetlana. La phrase semble triste, froide.
Elle l’est.

« Parce qu'on te demande souvent comment se passent vos prouesses ? » Presque surprise qu’on lui pose cette question, elle prit le soin de réfléchir à la réponse. « Les femmes sont curieuses entre elles. Donc nous échangeons sur tout. Prouesses, tailles, gestes romantiques. Et comme je veux me fondre dans la masse, je fournis des réponses honnêtes. » La jeune femme passa une main dans ses cheveux pour jouer avec la pointe. « Il arrive aussi que l’homme lui-même demande. Cette fois-là, je choisis le silence. » Pour cause qu’à part une intense douleur au niveau de son bas ventre et une piètre estime d’elle de ne pas savoir le repousser correctement, Svetlana ne savait pas dire non. Elle ne pouvait pas puisqu’il était le seul et le serait sans aucun doute. Plus tard, la demoiselle comprendra que vivre seule n’est pas forcément une si mauvaise chose. « Parfait dans ce cas. » Elle hocha donc la tête de manière imperceptible avant d’essayer de se caler à son rythme. Il avait de grandes jambes, elle non. Tous les opposaient. Grand, brun, peau ambrée. Petite, cheveux noirs, peau si claire. Même leurs regards ne s’accordaient pas. Le sien si sombre, alors que celui de Svetlana était d’un bleu éléctrique. On remerciera Ludmilla de lui avoir au moins transmis ça. « C'est bien pour cela que je te préviens. » La jeune femme se stoppa des quatre fers avant de lever le nez vers Nick. Sans doute pour qu’il y lise un semblant de sincérité. « Je ne le suis pas. Donc l’affaire est réglée. Et cela serait cruel de me le faire croire. » Dans sa voix, il n’y avait pas d’hésitation. On pouvait sentir l’ascendent de son insignifiance derrière ses paroles. Il n’était pas de son fait en tout cas. La jeune femme ne s’est jamais trouvée ni belle, ni séduisante. Et il faudrait sans doute des années avant qu’elle ne commence à flirter -essayer- ou à commencer entrevoir une certaine lumière à l’intérieur de ce corps si froid.

Alors qu’elle venait de pénétrer dans le bar, l’ambiance était clairement à la fête. Debout devant l’équipe qui la salua chaleureusement, la demoiselle eut presque un sourire. presque. Bien que son cerveau cogitait plus sur l’endroit où elle allait s’asseoir. « Elle n'est pas libre, tout le monde se calme de suite. » Elle aurait presque eu un rire amusé mais l’amusement ne put se lire que dans ses traits. Se gardant d’ajouter quoique ce soit, elle attendit qu’on lui propose un siège. « Tu vas devoir te contenter de moi. » Elle jaugea le jeune homme avant de hocher la tête. « Dans d’autres circonstances, j’aurai pu être flattée d’être assise sur des genoux appartenant à une personne séduisante. » Mais Nick l’avait dit, elle était prise. Et l’infidélité n’était pas ancrée dans son code génétique, contrairement à son fiancé. Encore une fois, le jeune homme était loin d’avoir une hygiène de vie irréprochable. Et pire, il ne prenait même plus la peine de masquer ses frasques. « Qu'est-ce que tu bois ? » Après avoir pris place sur les jambes confortables de son nouvel ami, elle en avisa la pinte de bière qui trônait sur la table. « Même chose mais en blonde. Je ne suis pas branchée bière brune, désolée. » Des excuses encore et toujours alors qu’elle balaya la pièce du regard. Puis, la demoiselle se tourna pour regarder Nick, passant un bras autour de sa nuque pour se tenir. Il ne s’agirait pas de glisser, futile brindille qu’elle est. « Dis-moi, je pense qu'il ne m'a jamais dit ce que tu fais dans la vie ? » Cette fois-ci, le sourire passa sur ses lippes. Tu m’étonnes qu’il ne l’ait pas. « Je suis en maîtrise dans le but de devenir zoologue comportementaliste. En gros, j’étudie le comportement des animaux dans divers milieux. La parade nuptiale, la reproduction, la maternité et d’autres choses. Je reviens d’Afrique où je suis allée voir des lions dans une réserve naturelle. » Impossible à arrêter alors qu’elle commençait à discuter de sa passion. « Et j’ai sauvé deux crocodiles nains du massacre. Des connards s’étaient mis en tête de les transformer en sac à main. Pour ma part, je me suis contentée de les transformer en eunuque. » Elle aurait presque pu rougir d’avoir émis l’idée de violence mais à la place, elle accueillit son verre avec plaisir pour sortir sa carte bancaire. « Les mecs, je paye la première tournée. » Histoire de s’intégrer un peu à cette si joyeuse sauterie. Pour confirmer ses dires, elle se tourna de nouveau vers Nick avec un petit sourire timide flottant sur ses lèvres.





@Nick Bradford
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867



YOU'RE NOT ALONE
There's no doubt. Your gift. Isn't futile to be. If we'll be united. We're stronger together. We always have the high hope. Not all for one but one for all. Don't worry 'bout a thing. We'll reach out to you. Even if it's a harder way. It's plain to see the reason why. Oh, that's all because of the mighty heart


abs. jusqu'au 3 mai :l:
Revenir en haut Aller en bas
Nick Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans déjà (05.06)
SURNOM : Nick c'est déjà assez court, non ?
STATUT : célibataire
MÉTIER : journaliste sportif au Brisbane Times
LOGEMENT : à South Bank avec Oakley, sa meilleure amie, depuis le 10 novembre 2020
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence C3d0512192f9ebd62838309d9f9f2ccedfaa9ab6
POSTS : 751 POINTS : 350

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Ho0a
BRADFORD

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Clf5
BRADSON

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
OAKLEY

SvetlanaOakleyLawrenceMilesMasonPennyPoppyDylane (2)Joy (5)
RPs EN ATTENTE : Edge.
RPs TERMINÉS : Joy (2) & OakleyJoy (1)DaniMiaJoy (3)DylaneJoy (4)
AVATAR : ryan guzman
CRÉDITS : Mashed Woods (avatar)
DC : Maxence Mayers
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35724-nick-i-don-t-want-to-wait-for-our-lives-to-be-over https://www.30yearsstillyoung.com/t35765-nick-take-me-to-the-moon https://www.30yearsstillyoung.com/t35910-nick-bradford#1644084 https://www.30yearsstillyoung.com/t36334-nick-bradford

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyMar 19 Jan 2021 - 15:22



(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 70k7
« nice to meet you »  (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867  @Svetlana Beaulieu & Nick Bradford

Il a l'impression que c'est la seule opportunité qu'il aura pour apprendre à connaître Svetlana. C'est une habitude chez lui de ne jamais juger les autres par rapport aux ont dit. S'il écoutait ce qui se disait, il n'aurait sûrement pas eu envie de l'inviter à boire un verre avec lui et ses amis. Son fiancé a beau être son ami, il connaît son caractère et sa façon de pensée. Peut-être qu'il noircit le tableau par peur qu'on approche celle qu'il aime. Même si aux yeux de Nick, ils ressemblent plus à un couple étrange qu'autre chose. Est-ce qu'il y a réellement de l'amour réciproque entre eux ? Ce n'est pas l'impression qu'il a quand il écoute la jeune femme parler. « Les femmes sont curieuses entre elles. Donc nous échangeons sur tout. Prouesses, tailles, gestes romantiques. Et comme je veux me fondre dans la masse, je fournis des réponses honnêtes. » Il n'est pas très étonné. Les hommes aussi sont curieux entre eux et parlent souvent de ce genre de choses. Nick n'a jamais compris l'intérêt de dénigrer son conjoint mais la différence avec Svetlana est qu'elle a juste l'air d'une honnêteté imparable. « Il arrive aussi que l’homme lui-même demande. Cette fois-là, je choisis le silence. » Sûrement à cause du caractère assez complexe de son ami. Il n'y a qu'à voir la réaction qu'il a eue quelques minutes plus tôt dans les vestiaires. « Je comprends. Au moins, on ne peut pas te reprocher de mentir. » C'est sûrement un reproche qu'il est impossible de lui faire. Pourtant, tout le monde ment. Même si c'est un petit mensonge sans grand impact, juste pour protéger quelqu'un ou par peur de blesser. Nick a beau être une personne honnête une grande majorité du temps, il lui arrive de dire des petits mensonges par ci par là. Alors il a du mal à imaginer qu'elle ne ment jamais, ça lui paraît inconcevable. Continuant de marcher en direction du bar, Nick préfère la prévenir du type de personne avec qui elle va se retrouver pour la soirée. Bien qu'elle a l'air habituée, ce qui le rassure inconsciemment. Mais quand elle s'arrête brusquement pour le regarder droit dans les yeux, il ne comprend pas ce qui se passe. « Je ne le suis pas. Donc l’affaire est réglée. Et cela serait cruel de me le faire croire. » Comment peut-elle avoir une aussi mauvaise image d'elle-même ? Nick ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce qu'on avait pu lui dire pour qu'elle ait cette façon de pensée. « Il n'y a rien de cruel dans la vérité. Mais si tu n'as pas envie de me croire, c'est ton choix. » Elle a l'air si sûre d'elle, il comprend bien qu'il ne va pas pouvoir la faire changer d'avis. Il ne s'amuse pas à mentir pour remonter l'égo des autres, il s'en fiche. Bien qu'avec elle, il aurait beaucoup de boulot à faire pour réussir à lui faire comprendre qu'elle était loin d'être repoussante.

L'ambiance dans le bar suffit à faire sourire Nick. Il a toujours adoré ces ambiances d'après matchs, toujours festifs au final, qu'ils perdent ou qu'ils gagnent. Ils ne mettent pas longtemps à retrouver l'équipe autour d'une table, prêt à s'installer alors qu'il calme ses collègues directement par rapport à Svetlana. S'installant sur la dernière chaise libre, il fait signe à la brune de s'asseoir sur ses genoux, n'ayant pas tellement d'autres choix à lui proposer. « Dans d’autres circonstances, j’aurai pu être flattée d’être assise sur des genoux appartenant à une personne séduisante. » « Merci quand même du compliment. » Qu'il répond en riant légèrement. Nick n'a jamais vraiment douté de lui, disons qu'il connaît ses atouts. Peut-être aussi que le côté sportif professionnel l'a toujours aidé à avoir une estime assez haute de lui-même. S'il est honnête, il sait qu'il pourrait ne pas toujours être seul chez lui. Mais n'étant pas quelque chose qu'il affectionne, il reste éternellement le petit sage de la troupe. « Même chose mais en blonde. Je ne suis pas branchée bière brune, désolée. » Nick lance un regard à un ami pour être sûr qu'il avait entendu, le laissant passant commande pour eux. Lui, il prend toujours la même chose, alors il n'a même pas besoin de le préciser. « Tu sais que tu n'as pas besoin de t'excuser pour ça ? » Parce qu'elle avait bien le droit d'avoir ses préférences et ses propres goûts. Nick n'aurait même pas vraiment relevé sa phrase s'il n'y avait pas des excuses à la fin. S'il y a bien une chose qu'il peut dire à l'heure actuelle, c'est qu'il est intrigué par sa façon d'être. Entre cette mauvaise estime d'elle-même, ces sourires timides, presque gênés et des excuses qui n'ont pas lieu d'exister, elle semble bien plus fragile qu'il l'aurait imaginé. « Je suis en maîtrise dans le but de devenir zoologue comportementaliste. En gros, j’étudie le comportement des animaux dans divers milieux. La parade nuptiale, la reproduction, la maternité et d’autres choses. Je reviens d’Afrique où je suis allée voir des lions dans une réserve naturelle. » C'est certain, il s'en serait souvenu s'il lui avait dit. Il se dit que ça doit être un métier passionnant à exercer et rien qu'en l'écoutant parler il se rend compte à quel point elle est passionné par ce milieu. « Et j’ai sauvé deux crocodiles nains du massacre. Des connards s’étaient mis en tête de les transformer en sac à main. Pour ma part, je me suis contentée de les transformer en eunuque. » Finalement, le mot fragile qu'il pensait quelques minutes plus tôt ne semblent pas approprié pour parler d'elle. « Comment tu as réussi à les sauver ? » Qu'il demande en lui souriant, intrigué. Parce qu'il n'oublie pas qu'elle est toute petite et toute fine par rapport à lui alors il se doute bien qu'elle n'a pas réussi grâce à la violence. « Tu comptes travailler dans un zoo quand tu auras terminé ? » Il a toujours été de nature curieux Nick, il veut toujours tout connaître des autres. Attrapant sa bière qui arrive, il laisse Svetlana payer. « Les mecs, je paye la première tournée. » Evidemment, toute l'équipe est bien heureuse à cette nouvelle. Ils ne disent jamais non à un verre gratuit, surtout dans une soirée comme celle-ci où l'alcool va couler à flots toute la soirée. « Bien joué, t'as réussi à tous te les mettre dans la poche en l'espace d'une minute. » Qu'il chuchote doucement pour qu'elle seule puisse l'entendre, un léger rire accompagnant ses mots.  






just live

- As I open my eyes Hold it, focus, hoping Take me back to the light I know you were way too bright for me I'm hopeless, broken So you wait for me in the sky Browns my skin just right ☽ BASTET
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence PwjukqI
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Xc1pTzg
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 3yMbGgA
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence L2VQoTW
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Lana, Winter (nom d'emprunt au cabaret) ou Morticia
STATUT : 404 not found. bug dans la matrice.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
POSTS : 833 POINTS : 575

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_pck0uuuNxQ1t0xyebo1_1280
Règle numéro 1 du bayou, l’alligator a toujours tort

Boyd #2 ‹ CadeChloé #2DeborahHolden ‹ ‹ ItziarJoachimNathanNick (FB) ‹ Penny

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 5y3c
BOYLANA ≠ J’ai dû avoir foi en mon rêve. Cet avenir, personne ne pouvait me l’offrir. C’était à moi d’essayer d’atteindre ce rêve, de saisir ma chance, de m’y accrocher de toutes mes forces.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
BEAUDY ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence E4eb79a97998f4ed787d617edcf50f60
JOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f745a304137643459305368376b413d3d2d3630383131353637302e313534353762363537656534346461613135323032393333353934342e676966
CHLANA ≠ Tout le monde sait qu’on ne choisit pas sa famille, mais on peut choisir ses amies. Et dans un univers où seul compte votre pedigree et votre compte en banque, mieux vaut avoir une alliée. Nos meilleurs amis peuvent parfois nous faire péter les plombs mais il faut bien reconnaître que sans elles ont serait un peu perdu. Et ces deux là sont les meilleures amies du monde.

RPs EN ATTENTE : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tenor-2
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

‹ Hélène (FB) ‹ Phoebe ‹ Solas #2


RPs TERMINÉS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 764b5be2b100788001ed2ba36a526b53
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !

cf fiche de liens
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : fae (avatar)
DC : Eve, la fleur fanée
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyMer 20 Jan 2021 - 14:21



Svetlana ne savait pas trop comment se comporter en société, c’était un fait. Mais le pire étant qu’elle ne voulait pas changer quoi que ce soit en elle. Et surtout pas sa franchise. Le mensonge n’a pas fait partie intégrante de sa vie. Car si elle avait vécu dans le monde imaginaire de J. K. Rowling, sa mère aurait pu se rapporter à Dolores Ombrage. Et lorsqu’elle savait que la situation nécessitait un mensonge, elle préférait garder le silence. Pour cause que le silence était selon elle un très bon ami. Ainsi elle avait appris via son insignifiance à ne pas parler de ses tourments, de ce qu’il lui faisait subir physiquement. Que tout ceci était une torture alors que pour tant de femmes la chose était agréable. Elles parlaient entre elles, ce n’était pas étonnant. Et la demoiselle se demandait comment on pouvait ressentir tanr de bons sentiments avec un acte aussi abject. Au début, elle s’est demandée si le tout n’était pas du à l’homme mais force est de constater qu’elle devait encore une fois être le souci. Car lui la désirait, du moins, elle se plaisait à le croire. Mais la chose n’est jamais venue la concernant. Elle n’a désiré qu’une seule personne de toute sa pitoyable existence et il était parti. Elle allait donc devoir accepter la demande en mariage d’un homme qui ne l’aimait pas. pire qui la méprisait car elle savait dans son for intérieur qu’elle n’aurait jamais mieux. Que tout son bonheur lui serait à jamais refusé. Alors que la demoiselle pouvait voir les autres femmes être heureuses en ménage, se marier, avoir des enfants et plusieurs même. Aux côtés de Nick, elle ne verbaliserait pas ça cependant. Après tout, il était ami avec son insignifiance donc autant ne pas le lancer sur le sujet. « Je comprends. Au moins, on ne peut pas te reprocher de mentir. » Elle tourna le visage vers le jeune homme pour se demander si son constat appelait à une certaine réponse. Mais à vrai dire, encore une fois, la jeune femme décida de garder le silence. Pour cause qu’il n’y avait rien de plus à ajouter si ce n’était qu’on lui reprochait ça justement. On lui reprochait de pas savoir mentir, de ne pas savoir déguiser la vérité car la franchise faisait mal. Et que peu de gens étaient aptes à le supporter. « Il n'y a rien de cruel dans la vérité. Mais si tu n'as pas envie de me croire, c'est ton choix. » De nouveau, elle fronça les sourcils avant de réfléchir. Son insignifiance lui avait répété tant de fois qu’elle n’était pas des plus désirables. Sauf pour lui donc cela serait étrange qu’un autre homme le pense. « Excuse-moi, je suis d’un naturel curieux mais en quoi… enfin sous quels critères tu te bases pour… » De nouveau, elle baissa les yeux pour se sentir rougir. Autre fait inconnu chez elle qu’en situation d’embarras, elle pouvait prendre une teinte des plus pivoines. « pour dire que je suis jolie. Parce qu’enfin… on me l’a jamais dit, souffla-t-elle d’une toute petite voix. » Si son père bien entendu mais son regard était biaisé du fait qu’elle était sa progéniture. Donc sur quoi les hommes se basaient-ils pour dire qu’elle était des plus attirantes ?

Le bar la dérida un peu. Bien qu’elle ne s’y rendait que trop peu. Juste après les matchs bien souvent car elle était trop souvent le nez pris dans ses livres. Ou avec les animaux qu’elle se plaisait à étudier. Ainsi la voilà qui prit place sur les genoux de Nick quelques minutes après avoir fait sa connaissance. La situation aurait pu être inconvenante si chacun n’avait pas d’aussi fortes valeurs. Mais elle se plaisait à avoir un peu de chaleur humaine bien que cela soit pour cause de manque de sièges. « Merci quand même du compliment. » Une esquisse de sourire passa sur les fines lèvres de la demoiselle alors qu’elle s’autorisa un regard vers celui du jeune homme. Heureusement pour elle que son anglais fut bon car la discussion dans cette langue pouvait s’avéré un peu compliqué. Alors ils en vinrent à commander des boissons. La canadienne buvait rarement mais elle avait des goûts assez hétérogènes en matière d’alcool. Donc elle décida de suivre les hommes dans leur quête d’houblon et de commander à son tour une bière. « Tu sais que tu n'as pas besoin de t'excuser pour ça ? » Parce qu’il n’aimait pas quand elle ne prenait pas la même chose que lui. Voilà pourquoi. De nouveau elle baissa la tête avant de réfléchir à la réponse à fournir. « Euh non, je savais pas. Les gens préfèrent que je prenne comme eux souvent. » Le manque de considération pour sa personne était des plus palpables tant son regard se faisait fuyant et que sa silhouette demeurait droite sur les genoux de l’Australien. Ainsi, elle entreprit de parler de son métier, ce qui la ravit au plus haut point. Svetlana était de ses femmes passionnées par ce qu’elle faisait. Ne se rendant pas compte du discours qu’elle tenait, elle lui parla de Brutus et de Néron. Se stoppant cependant après ses lourdes explications, elle se mit de nouveau à rougir, consciente qu’elle avait dû l’assommer avec tout ça. « Comment tu as réussi à les sauver ? » Faisant la moue, elle se remémora son dernier voyage. « J’en ai fait appel aux autorités car le braconnage est interdit. Et ensuite, je leur ai cassé la gueule, ajoute-t-elle en baissant la tête. » On ne peut plus gêner de lui parler de ça pour cause qu’elle n’en était pas fière. Ainsi, ses mains remontèrent le long de son bras pour montrer la cicatrice qu’elle portait. « on m’a tiré dessus. Heureusement mon père était avec moi. Et c’est un colosse. Comme je me fais pas mal emmerder à l’école vétérinaire car je suis différente j’ai dû apprendre à me défendre. » Cette fois-ci elle aurait pu rougir jusqu’à la pointe de ses oreilles. « J’ai donc une canne que je prends presque tout le temps avec moi au cas où. Et donc je leur ai mis un coup pour prendre les animaux et courir jusqu’à la réserve la plus proche. Une fois mis dans une réserve, ils étaient protégés et ces têtes de cons ne pouvaient plus les toucher. » On passe maintenant à la vulgarité mais s’il y a bien quelque chose qu’elle ne supporte pas, c’est la violence envers les animaux. Rabattant le lourd tissu sur son bras elle n’osait regarder Nick pour le coup. « Tu comptes travailler dans un zoo quand tu auras terminé ? » Svetlana secoua la tête à la négative. « Non, dans une réserve je pense. ou un parc zoologique. Mais pas dans un zoo, les animaux sont trop maltraités pour que je cautionne ça. Je ne supporte pas la maltraitance animale. Pardon, pardon, je parle mais je t’ai même pas demandé ce que tu faisais. C’est ton métier d’être Rugbyman ? Ou tu fais autre chose à côté ? » Après tout, il s’agissait là d’une discussion entre deux adultes qui apprenaient à faire connaissance. Elle argua lorsqu’on apporta les consommations qu’elle les réglait. Pour cause que déjà son pays avait perdu et qu’en plus ils étaient les invités. « Bien joué, t'as réussi à tous te les mettre dans la poche en l'espace d'une minute. » Elle se figea en l’entendant chuchoter avant de se tourner de nouveau vers lui. « Et toi, je t’ai mis dans ma poche ? » La question était une boutade -certes maladroite- mais elle était d’un naturel curieux. Et elle regarda donc Nick, les yeux brillants alors que cette fois-ci son sourire n’en fut plus à l’ébauche mais s’étira lentement. « Je suis sure que ton sourire doit faire des ravages. Y’a une madame qui t’attend à ton retour ? » Sans doute oui, elle ne se voulait pas intrusive. Mais Svetlana espérait dans son for intérieur qu’il n’avait pas une insignifiance lui alors qu’elle était condamnée à la solitude.





@Nick Bradford
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867



YOU'RE NOT ALONE
There's no doubt. Your gift. Isn't futile to be. If we'll be united. We're stronger together. We always have the high hope. Not all for one but one for all. Don't worry 'bout a thing. We'll reach out to you. Even if it's a harder way. It's plain to see the reason why. Oh, that's all because of the mighty heart


abs. jusqu'au 3 mai :l:
Revenir en haut Aller en bas
Nick Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans déjà (05.06)
SURNOM : Nick c'est déjà assez court, non ?
STATUT : célibataire
MÉTIER : journaliste sportif au Brisbane Times
LOGEMENT : à South Bank avec Oakley, sa meilleure amie, depuis le 10 novembre 2020
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence C3d0512192f9ebd62838309d9f9f2ccedfaa9ab6
POSTS : 751 POINTS : 350

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Ho0a
BRADFORD

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Clf5
BRADSON

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
OAKLEY

SvetlanaOakleyLawrenceMilesMasonPennyPoppyDylane (2)Joy (5)
RPs EN ATTENTE : Edge.
RPs TERMINÉS : Joy (2) & OakleyJoy (1)DaniMiaJoy (3)DylaneJoy (4)
AVATAR : ryan guzman
CRÉDITS : Mashed Woods (avatar)
DC : Maxence Mayers
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35724-nick-i-don-t-want-to-wait-for-our-lives-to-be-over https://www.30yearsstillyoung.com/t35765-nick-take-me-to-the-moon https://www.30yearsstillyoung.com/t35910-nick-bradford#1644084 https://www.30yearsstillyoung.com/t36334-nick-bradford

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyDim 14 Fév 2021 - 10:55



(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 70k7
« nice to meet you »  (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867  @Svetlana Beaulieu & Nick Bradford

Il ne faut pas longtemps à Nick pour comprendre qu'il y a un souci dans ce couple. Il sent bien que quelque chose ne va pas mais surtout, il a bien l'impression que ce n'est pas la faute de Svetlana. Pourtant il a entendu beaucoup de mal d'elle venant de son conjoint mais il est assez mâture pour ne pas mettre tous les torts sur la jeune femme. Au final, il est bien content de pouvoir passer du temps avec elle et obtenir une autre version par lui-même. Cette soirée s'annonce bien plus intéressante qu'il le pensait, pour lui qui avait seulement prévu de boire à outrance pour fêter la victoire de son équipe. « Excuse-moi, je suis d’un naturel curieux mais en quoi… enfin sous quels critères tu te bases pour… » Il fronce légèrement les sourcils en l'observant, ne comprenant pas encore où elle veut en venir. « pour dire que je suis jolie. Parce qu’enfin… on me l’a jamais dit » Encore une fois, il est surpris par ses paroles et il ne peut s'empêcher de répliquer presque dans la seconde. « Il ne te l'a jamais dit ? » Il parle évidemment de son fiancé. Ca lui paraît évident qu'on le dit à celle qu'on aime surtout quand on finit par la demander en mariage. Il doit bien la trouver jolie, non ? « Mais il n'y a pas de critère, c'est totalement subjectif la beauté. Je veux juste te faire comprendre qu'il est impossible que personne te trouve jolie. » On est tous beaux pour quelqu'un. Lui-même il trouve qu'elle est jolie et il est certain que ses amis dans le bar vont aussi la trouver la jolie. Elle est très loin d'être laide et il est persuadé que son fiancé le sait. Peut-être que c'est pour cela qu'il ne dit rien, par jalousie ou par peur de la perdre ? Il n'en sait rien mais dans tous les cas, ce n'est pas une bonne raison à ses yeux. Il a juste l'impression qu'il y a tout à refaire avec Svetlana pour qu'elle prenne confiance en elle et qu'elle comprenne tout son potentiel.

Une fois dans le bar, l'ambiance est tout de suite bon enfant. Tout le monde est heureux, tout le monde discute de tout et de rien alors qu'ils s'installent autour de la table. Svetlana sur ses genoux, il est temps de commander à boire. Il n'a évidemment pas oublié qu'elle veut payer la première tournée et il la laissera faire au moment venue. Mais encore une fois, il se retrouve surpris par ces paroles quand elle s'excuse de ne pas prendre la même boisson qu'eux. Sur le moment, il prend ça à la rigolade, se disant qu'il arrive de s'excuser par réflexe même pour des choses insignifiantes comme celle-là. « Euh non, je savais pas. Les gens préfèrent que je prenne comme eux souvent. » Sauf que ce n'est pas le cas, elle était sincère. Et ça, il l'avait bien compris. Elle dit toujours la vérité sans même y réfléchir, c'est juste normal pour elle. « En général, les gens préfèrent que tout le monde boit ce qu'il a envie. Nous en tout cas, on fonctionne comme ça. » Comme tout le monde, non ? Le plus important dans ce genre de moments, c'est que tout le monde s'amuse et passe un bon moment. Peu importe la boisson qu'on aura entre les mains. Mais il commence doucement à la cerner alors il ne cherchera pas plus loin, préférant se concentrer sur ce qu'elle fait dans la vie. D'autant plus qu'à peine lancé, il comprend de suite qu'elle est passionnée. Elle devient un moulin à paroles tout d'un coup et ça le fait sourire. « J’en ai fait appel aux autorités car le braconnage est interdit. Et ensuite, je leur ai cassé la gueule » Ca le fait légèrement rire de l'imaginer casser la gueule à quelqu'un, tellement elle semble douce et incapable de faire mal à une mouche. Mais il faut toujours se méfier des apparences, il le sait. « on m’a tiré dessus. Heureusement mon père était avec moi. Et c’est un colosse. Comme je me fais pas mal emmerder à l’école vétérinaire car je suis différente j’ai dû apprendre à me défendre. » Il observe la cicatrice qu'elle lui montre, surpris de savoir que ces personnes sont prêtes à faire du mal aux humains pour obtenir ce qu'ils veulent. Même si au fond, il sait très bien qu'il ne vit pas dans un monde de bisounours. « Ils ont été arrêté ? » Le braconnage étant interdit comme elle l'a dit et l'ayant blessé, il serait plus que logique qu'ils aient été jugés pour ça. Mais il est aussi possible qu'ils n'aient pas été retrouvés à temps. « J’ai donc une canne que je prends presque tout le temps avec moi au cas où. Et donc je leur ai mis un coup pour prendre les animaux et courir jusqu’à la réserve la plus proche. Une fois mis dans une réserve, ils étaient protégés et ces têtes de cons ne pouvaient plus les toucher. » Il hoche doucement positivement la tête avant de relever les yeux vers elle. « T'as été super courageuse, je ne sais pas si j'en aurais fait autant. » Il a beau être un amoureux des animaux, il faut quand même réussir à faire quelque chose comme ça. Non pas qu'il soit du genre froussard mais disons plutôt qu'il tient à sa vie et qu'il compte vivre très longtemps. « Non, dans une réserve je pense. ou un parc zoologique. Mais pas dans un zoo, les animaux sont trop maltraités pour que je cautionne ça. Je ne supporte pas la maltraitance animale. Pardon, pardon, je parle mais je t’ai même pas demandé ce que tu faisais. C’est ton métier d’être Rugbyman ? Ou tu fais autre chose à côté ? » Il rit légèrement à ses mots. « Je pensais que certains zoos étaient bons mais il faut croire que je suis mal renseigné. » Il ne supporte pas la maltraitance animale lui non plus mais il doit avouer qu'il ne milite pas pour autant. Il fait des petites choses à son niveau, du mieux qu'il le peut. « Et je suis seule rugbyman. Ca a toujours été ma passion depuis que je suis petit, on a baigné dans le sport depuis enfant dans ma famille. C'était évident de faire carrière là-dedans. » A l'heure actuelle, il ne changerait sa vie pour rien au monde. Il adore ce qu'il fait, il adore voyager. Il est loin d'imaginer ce qu'il attend seulement un an plus tard et comme sa vie va radicalement changer. Les bières finissent par arriver et il la laissait payer comme prévu, attrapant sa bière pour en boire une gorgée. Il compte bien profiter ce soir et certainement boire plus qu'il le devrait. « Et toi, je t’ai mis dans ma poche ? » Il affiche une petite moue, faisant mine de réfléchir très sérieusement à cette question, même s'il a bien compris que c'était une blague. « Je ne sais pas encore, ça reste à voir ! » Il rigole évidemment et il espère bien qu'elle le comprendra. En tout cas, son sourire à lui montre bien le contraire. « Je suis sure que ton sourire doit faire des ravages. Y’a une madame qui t’attend à ton retour ? » Il ne peut pas s'empêcher de rire à ses paroles. Il aimerait bien pouvoir lui dire oui, il est certain qu'il aimerait avoir quelqu'un qui l'attend chez lui comme quasiment tous ses collègues ici ce soir, mais ce n'est pas le cas. « Et non, je suis célibataire ! » Triste réalité pour le brun qui aimerait bien construire sa vie auprès de quelqu'un. Mais il faut croire que ce n'est pas fait pour lui. « Mon sourire ne fait pas tant de ravage que ça. Je dois être trop chiant pour plaire à quelqu'un ! » Il préfère le prendre à la rigolade parce qu'il ne perd pas espoir pour autant. Un jour il trouvera et il sera heureux, il en est certain. Il est encore jeune alors il a encore le temps.






just live

- As I open my eyes Hold it, focus, hoping Take me back to the light I know you were way too bright for me I'm hopeless, broken So you wait for me in the sky Browns my skin just right ☽ BASTET
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence PwjukqI
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Xc1pTzg
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 3yMbGgA
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence L2VQoTW
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Lana, Winter (nom d'emprunt au cabaret) ou Morticia
STATUT : 404 not found. bug dans la matrice.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
POSTS : 833 POINTS : 575

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_pck0uuuNxQ1t0xyebo1_1280
Règle numéro 1 du bayou, l’alligator a toujours tort

Boyd #2 ‹ CadeChloé #2DeborahHolden ‹ ‹ ItziarJoachimNathanNick (FB) ‹ Penny

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 5y3c
BOYLANA ≠ J’ai dû avoir foi en mon rêve. Cet avenir, personne ne pouvait me l’offrir. C’était à moi d’essayer d’atteindre ce rêve, de saisir ma chance, de m’y accrocher de toutes mes forces.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
BEAUDY ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence E4eb79a97998f4ed787d617edcf50f60
JOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f745a304137643459305368376b413d3d2d3630383131353637302e313534353762363537656534346461613135323032393333353934342e676966
CHLANA ≠ Tout le monde sait qu’on ne choisit pas sa famille, mais on peut choisir ses amies. Et dans un univers où seul compte votre pedigree et votre compte en banque, mieux vaut avoir une alliée. Nos meilleurs amis peuvent parfois nous faire péter les plombs mais il faut bien reconnaître que sans elles ont serait un peu perdu. Et ces deux là sont les meilleures amies du monde.

RPs EN ATTENTE : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tenor-2
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

‹ Hélène (FB) ‹ Phoebe ‹ Solas #2


RPs TERMINÉS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 764b5be2b100788001ed2ba36a526b53
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !

cf fiche de liens
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : fae (avatar)
DC : Eve, la fleur fanée
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptyMer 24 Fév 2021 - 0:53



Elle pouvait lire de la surprise sur le visage de l’Australien. Et il y avait de quoi quand on y pensait. Mais Svetlana était trop plongée dans cette rêverie et dans le fait qu’elle était persuadée ne pas être attirante, qu’elle peinait à croire le jeune homme. « Il ne te l'a jamais dit ? » Elle tourna vers lui, un regard des plus timides. Tête inclinée, yeux fuyants, la petite brune secoua la tête de gauche à droite. Bien évidemment que non, il ne lui avait jamais dit. « Il… il me compare à un cadavre parce que je ne suis pas très… » Enjouée lors de leurs étreintes. Mais c’était un fait qu’elle n’avait aucun désir pour lui et n’importe qui pouvait le voir sauf les deux concernés. La rupture semblait inévitable bien qu’elle surviendrait trop tard alors que l’homme l’aurait brisé de bien des manières. Mais pour l’heure la jeune femme avait son psychisme à peu près intact si on excluait les abus répétés de sa mère. Cette dernière étant morte, elle tentait tant bien que mal d’enfouir ses traumatismes sous un tapis et de profiter de sa vie comme elle l’entendait. « Mais il n'y a pas de critère, c'est totalement subjectif la beauté. Je veux juste te faire comprendre qu'il est impossible que personne te trouve jolie. » Elle se contenta d’un haussement d’épaules des plus tristes pour signifier qu’elle en doutait. « Il n’y a que mon père qui me le dit mais je doute qu’il soit objectif. » Après tout Daniel la trouvait belle car elle était de son sang et qu’il était imbu de lui-même. Elle pouvait le voir, son paternel, toujours impeccable malgré le travail qu’il exerçait. Cependant, elle crut bon de rester mutique pour les minutes suivantes.

Et Svetlana eut raison car l’ambiance changea dès l’instant où elle mit les pieds dans le bar. Les rires fusaient, les langues se déliaient. Et pour une fois, elle ne se sentait pas rejetée. Bien qu’elle dut s’asseoir sur les genoux d’un parfait étranger, sa chaleur lui était confortable. « En général, les gens préfèrent que tout le monde boit ce qu'il a envie. Nous en tout cas, on fonctionne comme ça. » Et ils avaient raison cela témoignait d’une tolérance qui la toucha. Se tournant vers lui, sans même s’en rendre compte, elle lui servit un sourire. Sans doute le premier -ou le second- depuis qu’ils s’étaient rencontrés. La jeune femme ne souriait pas énormément car elle n’aimait pas l’allure juvénile qui découlait de ses traits quand elle était heureuse. A croire qu’elle préférait se vieillir alors que chaque femme ne désirait que se rajeunir à coups de crèmes hors de prix et de soins. « Je prendrai donc un cocktail après. Mais la bière, ça me va aussi. Comme t’as pu le voir, je ne suis pas bien grande et je ne tiens pas beaucoup l’alcool. La preuve, regarde, je suis sur tes genoux et mes pieds ne touchent même pas le sol. » Elle se rendit bien compte de son attitude ridicule en soi. Car elle s’infantilisait encore un peu plus aux yeux du brun. Et Svetlana ne devait pas oublier qu’il y avait quelqu’un qui l’attendait à la maison. Certes, son insignifiance sentirait encore le parfum d’autres femmes comme à son habitude mais il demeurait là. Et elle ne pouvait pas se permettre de se trémousser sur les genoux d’un autre homme. Aussi gentil et séduisant soit-il.

Et ainsi, elle se met donc à babiller et raconter sa vie. Mais Nick semblait captivé par ce qu’elle lui avançait. Ainsi, elle osa montrer la cicatrice de la balle qui n’avait que la traverser alors que Daniel avait failli finir en prison pour passage à tabac. Le souvenir était douloureux même si dans le fond, tout le monde s’en est sorti indemne. « Ils ont été arrêté ? » Elle hocha la tête à l’affirmative. « Oui, tout le monde sous les verrous. Et mes deux protégés sont sains et saufs. » Heureusement. Elle n’aurait pas supporté les voir finir entre de viles mains alors qu’elle s’était attachée à eux. C’était là, sa plus grande qualité ainsi que son plus gros défaut, le fait qu’elle s’attachait beaucoup trop aux animaux. Et que sa seule empathie était pour eux. Les humains ne lui instauraient qu’indifférence bien que le joyeux groupe qui l’accompagnait commençait à lui faire croire que tout n’était pas perdu. Il restait sans doute quelques homosapiens qui valaient la peine dans ce monde ? « T'as été super courageuse, je ne sais pas si j'en aurais fait autant. » La jeune femme passa sa main dans sa nuque, un peu gênée du compliment. « Je n’ai fait que ce qui était juste. » Elle avait bafouillé ceci d’une toute petite voix avant d’éclater légèrement de rire. Après tout, il suffisait juste de la faire parler d’animaux pour que sa langue se délie et ainsi qu’elle puisse se détendre totalement. « Je pensais que certains zoos étaient bons mais il faut croire que je suis mal renseigné. » La brunette dodelina un peu de la tête. « Ils ne sont pas tous mauvais. Mais au Canada, ils sont terribles. C’est sans doute pour ça que je ne terminerai pas ma carrière dans ce pays. » Mais où, elle n’en avait aucune idée ?

« Et je suis seule rugbyman. Ca a toujours été ma passion depuis que je suis petit, on a baigné dans le sport depuis enfant dans ma famille. C'était évident de faire carrière là-dedans. » Si c’était une passion, elle ne pouvait que comprendre. « Je n’ai pas trop vu car vous étiez emmêlés les uns dans les autres mais au prochain match, je regarderai comment tu te débrouilles. » Et elle le supporterait plus que l’odieux personnage qui partageait sa vie. Et qui lui avait glissé une bague beaucoup trop lourde à son doigt. Comme si dans le fond, elle n’était qu’un animal qu’on essayait de domestiquer. « Je ne sais pas encore, ça reste à voir ! » C’était plus fort qu’elle mais Svetlana ne put s’empêcher de minauder un peu. « Et je dois faire quoi ? » Ne se doutant pas que sa voix s’était faite plus enjôleuse et que d’un point de vue extérieure, la situation pourrait être mal interprétée. Mais elle était trop naturelle pour ne pas noter le charme du jeune homme. « Et non, je suis célibataire ! » Chanceux, pensa-t-elle avant de faire les gros yeux. Elle ne tarda pas à tarder son regard azuré sur celui du jeune homme. « Mon sourire ne fait pas tant de ravage que ça. Je dois être trop chiant pour plaire à quelqu'un ! » Elle ne put se retenir de pouffer à sa remarque. « Je dirai plutôt que c’est parce que t’es tout le temps parti. Et une femme aime avoir son homme à ses côtés. Enfin généralement. » Signe que ce n’était pas son cas à elle. « Tu resteras pas célibataire longtemps va. T’es trop séduisant pour ça. Et les femmes aiment les hommes beaux, musclés et assez charmants. » Pour elle, tout n’était question que d’intelligence pour le coup. Mais elle ne douta pas. Alors, la voilà qui ayant mal au dos se tourna pour venir coller son corps contre celui du jeune homme, posant sa tête sur son épaule avec un naturel déconcertant. « J’ai mal au dos à force de me tenir comme une planche de bois. Mais dis-moi si ma proximité te dérange. » Après tout, encore une fois, elle n’était pas du genre à être tactile au premier regard. Mais il y avait quelque chose chez l’étranger qui la poussait à faire confiance.





@Nick Bradford
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867



YOU'RE NOT ALONE
There's no doubt. Your gift. Isn't futile to be. If we'll be united. We're stronger together. We always have the high hope. Not all for one but one for all. Don't worry 'bout a thing. We'll reach out to you. Even if it's a harder way. It's plain to see the reason why. Oh, that's all because of the mighty heart


abs. jusqu'au 3 mai :l:
Revenir en haut Aller en bas
Nick Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans déjà (05.06)
SURNOM : Nick c'est déjà assez court, non ?
STATUT : célibataire
MÉTIER : journaliste sportif au Brisbane Times
LOGEMENT : à South Bank avec Oakley, sa meilleure amie, depuis le 10 novembre 2020
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence C3d0512192f9ebd62838309d9f9f2ccedfaa9ab6
POSTS : 751 POINTS : 350

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Ho0a
BRADFORD

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Clf5
BRADSON

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
OAKLEY

SvetlanaOakleyLawrenceMilesMasonPennyPoppyDylane (2)Joy (5)
RPs EN ATTENTE : Edge.
RPs TERMINÉS : Joy (2) & OakleyJoy (1)DaniMiaJoy (3)DylaneJoy (4)
AVATAR : ryan guzman
CRÉDITS : Mashed Woods (avatar)
DC : Maxence Mayers
PSEUDO : toxic dream
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35724-nick-i-don-t-want-to-wait-for-our-lives-to-be-over https://www.30yearsstillyoung.com/t35765-nick-take-me-to-the-moon https://www.30yearsstillyoung.com/t35910-nick-bradford#1644084 https://www.30yearsstillyoung.com/t36334-nick-bradford

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptySam 6 Mar 2021 - 18:05


(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 70k7
« nice to meet you »  (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867  @Svetlana Beaulieu & Nick Bradford

Comme toujours, le brun essaye de comprendre et d'avoir toutes les cartes en main pour juger. Dans toutes les histoires, il y a toujours deux versions et parfois, il est difficile de savoir qui dit vrai. Sauf peut-être dans la situation actuelle, la jeune femme face à lui faisant preuve d'une honnêteté sans failles. Au fil de la discussion, il se dit que ça ne pourra pas être pire, que ça ne pourra pas être encore plus étrange et pourtant. « Il… il me compare à un cadavre parce que je ne suis pas très… » Il est tellement surpris qu'il reste sans voix à observer Svetlana. Comment est-ce que c'est possible ? Son ami a un caractère parfois étrange mais il n'aurait jamais pu imaginer quelque chose comme ça. Et là, il n'a qu'une seule question en tête. « Je peux savoir pourquoi tu restes encore avec lui ? » Il ne voudrait pas se mêler de ce qui ne le regarde pas mais ça lui paraît incompréhensible. N'importe qui l'aurait sûrement déjà quitté. Le soucis étant qu'elle a l'air de manquer bien trop de confiance en elle pour comprendre qu'il y a un problème à tout ça. Peut-être qu'elle pense que tout ça est normal et qu'une relation de couple se passe comme cela, ce qui est évidemment faux. Malheureusement, il ne pense pas réussir à lui ouvrir les yeux ce soir, avec quelques heures de discussions, ce sera bien trop court. « Il n’y a que mon père qui me le dit mais je doute qu’il soit objectif. » Les parents trouvent toujours leur enfant beau, c'est évident. Même si elle a raison, ils ne sont pas objectifs. Ca n'empêche que bons nombres de personnes, d'hommes en particulier, seraient sans aucun doute attirés par elle. Et des hommes biens, pas comme son fiancé actuel avec qui il se permettrait bien une grosse discussion pour lui faire comprendre qu'on ne traite pas la personne qu'on aime de cette manière. Faudrait-il encore qu'il l'aime réellement.

L'ambiance devient plus détendue et joyeuse quand ils s'installent à la table de ce bar, accompagné de toute son équipe. Ils ont gagné alors forcément, tout le monde est heureux d'être là et surtout, tout le monde a envie de profiter à fond de cette soirée. Mais encore une fois, Svetlana a une réaction étrange quand il s'agit de prendre les boissons. Nick ne peut pas s'empêcher de se demander avec qui elle traîne, qui sont ses amis ou son entourage. Il y a un problème et ce soir, il est sûr que ce n'est pas elle le problème. « Je prendrai donc un cocktail après. Mais la bière, ça me va aussi. Comme t’as pu le voir, je ne suis pas bien grande et je ne tiens pas beaucoup l’alcool. La preuve, regarde, je suis sur tes genoux et mes pieds ne touchent même pas le sol. » Il se met à rire légèrement, il faut dire qu'il est immense lui, il est difficile d'être plus grand surtout quand on est une femme. « Pas de soucis et surtout, ne te force pas à boire si tu n'en as plus envie. » Parce qu'il sait très bien comment va se dérouler la soirée et il sait comme l'alcool va couler à flots toute la nuit autour de cette table. « Nous, on a pas vraiment de limite et on tient très bien l'alcool. » Ils sont sportifs, oui, ils font attention. Mais ils adorent tous faire la fête et ça permet de se rapprocher encore plus pour l'esprit d'équipe. En général, ils font au moins une soirée par semaine minimum alors l'alcool, ils y sont peut-être un peu trop habitués. En l'écoutant parler de son métier, de ses études, il comprend à quel point elle est passionnée. C'est agréable à écouter, d'autant plus que c'est un domaine qu'il ne maîtrise pas plus que ça. Il aime les animaux, comme la grande majorité de la population, mais rien de plus. « Oui, tout le monde sous les verrous. Et mes deux protégés sont sains et saufs. » Il lui sourit à ses mots, content de savoir que cette histoire a eu une jolie fin. D'autant plus que c'est une histoire complexe et qui aurait pu très mal finir pour elle. Il ne peut pas s'empêcher de le souligner, peut-être pour lui faire comprendre qu'elle a énormément de force en elle et qu'elle ne doit pas hésiter à s'en servir. « Je n’ai fait que ce qui était juste. » « Et beaucoup n'auraient rien fait, ne minimise pas ton exploit. » Qu'il lance en lui souriant. Il n'a que quelques heures pour lui faire prendre confiance en elle, pour lui faire comprendre qu'elle n'est pas insignifiante. Il ne sait pas s'il va y arriver mais il va faire son maximum, même si ça l'aide juste à réfléchir un peu, ce sera déjà un début. « Ils ne sont pas tous mauvais. Mais au Canada, ils sont terribles. C’est sans doute pour ça que je ne terminerai pas ma carrière dans ce pays. » Il hoche doucement la tête, comprenant qu'il va plus se renseigner là-dessus dans le doute. Il n'a pas envie de participer à de la maltraitance animale en allant dans des zoos qui ne sont pas bons. Ce n'est qu'un petit geste à son échelle mais c'est mieux que rien. « T'as envie de voyager ? » Puisqu'elle ne veut pas rester au Canada, elle a peut-être déjà prévu un autre endroit où poser ses bagages quand elle le pourra.

Il n'a jamais trop aimé parler de lui mais il répond tout de même à sa question. Le sport, la seule chose qui le pousse à se lever le matin et qui le rend heureux. Au fond, il n'a besoin de rien d'autre pour être heureux. « Je n’ai pas trop vu car vous étiez emmêlés les uns dans les autres mais au prochain match, je regarderai comment tu te débrouilles. » Ca le fait rire, alors qu'il tourne légèrement la tête vers elle. « Il paraît que je suis plutôt très doué. » Nick n'est pas narcissique, loin de là. Mais il connaît quand même ses atouts et il sait qu'il est doué dans son domaine. Ce n'est pas pour rien s'il a réussi à intégrer l'équipe national d'Australie. « Et je dois faire quoi ? » Il réfléchit quelques secondes, attrapant sa bière pour en boire une gorgée, la laissant patienter. En réalité, elle n'a pas à se le mettre dans la poche et il n'a pas de vraies demandes à formuler pour qu'elle y arrive. « Croire plus en toi. » Il ne peut pas s'en empêcher, sûrement parce que ça lui torture un peu l'esprit depuis tout à l'heure. Alors dès qu'il pourra placer une phrase de ce genre quelque part, il le fera sans vraiment hésiter. Ca ne va pas lui faire prendre conscience de qui elle est vraiment en quelques minutes mais ça restera peut-être dans un coin de sa tête pour le futur. « Je dirai plutôt que c’est parce que t’es tout le temps parti. Et une femme aime avoir son homme à ses côtés. Enfin généralement. » Il grimace légèrement, sachant très bien qu'elle a raison. Mais il ne peut pas arrêter le rugby, il ne peut pas arrêter de vivre sa passion. Il n'a pas encore conscience que dans un an à peine, il va renoncer à tout ça et à cette vie. A l'heure actuelle, ça paraît juste improbable. « Sûrement, j'ai plus qu'à attendre qu'une femme accepte ce rythme de vie. Ou d'être à la retraite. » Qu'il ajoute en haussant les épaules, un petit sourire aux lèvres. Il ne cherche pas absolument l'amour bien que ce serait un plus. Si ça devait se produire, ça le rendrait évidemment heureux. Mais pour le moment, ça ne l'empêche pas d'avoir une belle vie. « Tu resteras pas célibataire longtemps va. T’es trop séduisant pour ça. Et les femmes aiment les hommes beaux, musclés et assez charmants. » « Autant de compliments d'un coup, je ne sais pas si je vais réussir à passer la porte ce bar pour repartir ! » Il rit en l'observant, préférant toujours l'humour quand on le flatte. Il n'aime pas vraiment ça ou disons plutôt que ça le gêne. Jamais il ne s'est cru laid, il pense simplement qu'il est basique et il a bien compris au fil des années qu'il plaisait. Svetlana changeait d'un coup de position, se collant un peu plus à lui. « J’ai mal au dos à force de me tenir comme une planche de bois. Mais dis-moi si ma proximité te dérange. » Il n'était pas du genre à être gêné facilement, quoique, mais il ne pouvait nier que ça lui faisait bizarre. Sûrement car elle était en couple et qu'il ne voulait pas que ce soit mal perçu. Rien qu'au regard de ses amis, il comprenait qu'ils allaient certainement le chambrer tout le long du vol retour demain. Mais ça, il a l'habitude, ce n'est pas un problème. « T'inquiètes pas, soulage ton dos, j'ai pas envie que tu souffres à cause de moi. » Et de toute façon, il n'y a pas vraiment d'autres situations. Il boit une longue gorgée de sa bière, le finissant quasiment cul sec avant de la reposer sur la table. Cette soirée était bien plus intéressante que prévue, il en savait plus sur elle maintenant et son avis avait changé. Toute cette mauvaise image qu'il avait d'elle c'était envolé. « Je suis content de pouvoir te connaître en tout cas. T'es une personne bien. » Qu'il ajoute l'air de rien, un sourire toujours accroché aux lèvres. Comme quoi, il faut toujours se faire son avis par soi-même, il l'a bien compris ce soir.






just live

- As I open my eyes Hold it, focus, hoping Take me back to the light I know you were way too bright for me I'm hopeless, broken So you wait for me in the sky Browns my skin just right ☽ BASTET
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence PwjukqI
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Xc1pTzg
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 3yMbGgA
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence L2VQoTW
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Lana, Winter (nom d'emprunt au cabaret) ou Morticia
STATUT : 404 not found. bug dans la matrice.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Giphy
POSTS : 833 POINTS : 575

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_pck0uuuNxQ1t0xyebo1_1280
Règle numéro 1 du bayou, l’alligator a toujours tort

Boyd #2 ‹ CadeChloé #2DeborahHolden ‹ ‹ ItziarJoachimNathanNick (FB) ‹ Penny

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 5y3c
BOYLANA ≠ J’ai dû avoir foi en mon rêve. Cet avenir, personne ne pouvait me l’offrir. C’était à moi d’essayer d’atteindre ce rêve, de saisir ma chance, de m’y accrocher de toutes mes forces.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
BEAUDY ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence E4eb79a97998f4ed787d617edcf50f60
JOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f745a304137643459305368376b413d3d2d3630383131353637302e313534353762363537656534346461613135323032393333353934342e676966
CHLANA ≠ Tout le monde sait qu’on ne choisit pas sa famille, mais on peut choisir ses amies. Et dans un univers où seul compte votre pedigree et votre compte en banque, mieux vaut avoir une alliée. Nos meilleurs amis peuvent parfois nous faire péter les plombs mais il faut bien reconnaître que sans elles ont serait un peu perdu. Et ces deux là sont les meilleures amies du monde.

RPs EN ATTENTE : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Tenor-2
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

‹ Hélène (FB) ‹ Phoebe ‹ Solas #2


RPs TERMINÉS : (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 764b5be2b100788001ed2ba36a526b53
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !

cf fiche de liens
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : fae (avatar)
DC : Eve, la fleur fanée
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence EmptySam 17 Avr 2021 - 18:13


« Je peux savoir pourquoi tu restes encore avec lui ? » La question de Nick était légitime. Un peu intrusive mais elle était légitime. Pourquoi est-ce qu’elle restait avec son insignifiance ? Certainement pas pour l’amour puisque la petite brune ne savait même pas si elle était capable d’un tel sentiment envers un mâle. Ou une tierce personne. il faut dire que les personnes en charge de lui inculquer ce sentiment n’ont pas été à la hauteur. Entre une mère abusive qui l’a traumatisé jusqu’aux tréfonds de ses os ainsi qu’un père absent. Certes, Daniel essayait de se racheter mais il n’était pas très doué. Au niveau caractère, il ressemblait tellement à Svetlana que les deux inadaptés ne savaient plus où se donner de la tête. Son paternel ne se privait pas pour montrer à sa fille son désaccord quant à cette relation qui ne l’épanouissait pas. Ainsi la réponse fut évidente. Elle releva la tête pour regarder son interlocuteur. « Parce que personne d’autre ne veut de moi. Et je n’ai plus envie d’être seule. » Elle l’a été toute sa vie. Prisonnière de cette grande maison. Mais elle ignorait encore à quel point elle s’était enfermée dans une cage des plus solides. Une cage qui la hanterait ses nuits alors qu’elle serait seule. Qu’elle ferait corps avec cette dernière et qu’elle laisserait les ténèbres l’engloutir. Mais nous n’en sommes pas encore là. Pour l’heure, la canadienne essaie de se sociabiliser et d’envoyer voler tous les préjugés.

Assise sur les genoux de l’Australien, elle examinait les gens. Elle les voyait s’amuser, rire ensemble. Lana aurait aimé être capable de répondre au rictus. Mais à la place, la joie traversait son regard. Et personne ne savait lire en elle. Du moins, c’était la sensation que donnait ses pairs. Elle tourna le visage vers Nick, laissant une large mèche de cheveux cacher son visage. La demoiselle était troublée par la bienveillance de ce dernier. N’étant pas habituée à ce que quelqu’un fasse preuve de gentillesse et de patience envers elle. « Pas de soucis et surtout, ne te force pas à boire si tu n'en as plus envie. » Elle inclina la tête sur le côté avant de hocher la tête. Signe entendu, elle n’est pas des plus loquaces et ne parle que lorsque la situation l’exige. « Nous, on a pas vraiment de limite et on tient très bien l'alcool. » Son regard se baissa sur les bras de son nouvel ami. Hésitante, intimidée, elle posa ses petits doigts fins sur ce dernier. « En même temps, tu as la carrure pour. A tes côtés, je ressemble à une enfant. » Elle n’en était pas une. Quiconque apprenait à la connaître verrait la complexité de son esprit. Un mental trop vieux coincé dans un corps maigrelet. Elle aurait aimé avoir quelques centimètres de plus mais sa mère n’étant pas très haute, la génétique maternelle l’avait emporté sur le restant. Après tout Daniel était massif. Il avait une carrure semblable à celle de Nick. A croire qu’elle ne s’entourait que de géant à mesure qu’elle commença à lui répondre franchement sur le mystère qu’elle incarnait. Elle pouvait lire dans le regard du brun qu’il était aussi déstabilisé qu’elle. « Et beaucoup n'auraient rien fait, ne minimise pas ton exploit. » Elle haussa les épaules. « Alors c’est que les autres sont cons. Ils étaient sans défense. » On pouvait discerner dans ses tonalités basses, l’affection qu’elle avait envers le règne animal. Droite comme un -i, elle ne cessait de scruter les environs. Comme un faucon qui resterait aux aguets. Bien qu’elle s’identifiât plus au loup. Un animal résolument seul même s’il restât en meute. « T'as envie de voyager ? » De nouveau, elle répondit d’un hochement de tête. « Cela me manque. Mais je dois d’abord finir mes études. » Et puis il y a l’autre aussi. Elle en vint à se pincer les lèvres, détournant le regard un instant. Ainsi son insignifiance incarnait une gêne évidente entre elle et le rugdbyman. Après tout, elle était sa compagne et se devait de le soutenir dans toutes circonstances non. D’être une poupée docile, dans l’attente. Dieu qu’elle aimerait jeter ce bijou affreux pour retrouver sa liberté.

« Il paraît que je suis plutôt très doué. » Cette fois-ci, elle ne put le retenir. Son sourire. Lana le trouvait affreux. Mais la situation l’exigeait alors qu’elle baissa la tête pour le cacher. « Et modeste qui plus est, rétorqua-t-elle avec humour. » Du moins, elle tentait d’en faire. Ce qui était maladroit. Elle fut parcourue d’un frisson de peur d’avoir blessé son interlocuteur ou qu’il ne comprenne pas la plaisanterie. Après tout, elle ne savait pas trop y mettre les formes. « Croire plus en toi. » Surprise, elle sursauta, relevant le nez. Son visage mutin rencontra celui bienveillant de son nouvel ami. Elle pencha la tête sur le côté comme un animal intrigué. Parfois ses réactions n’étaient pas entièrement celles d’un être humain lambda. Ainsi elle hocha sans ciller la tête d’un air imperceptible. Croire en elle. Saurait-elle le faire un jour ? Sans doute pas. Mais après tout, elle pouvait laisser l’étincelle de l’espoir pénétrer un peu ce palpitant si froid. Ce dernier se mit à battre un peu plus alors qu’elle prit une gorgée de bière pour faire passer son manque d’oxygène. « Sûrement, j'ai plus qu'à attendre qu'une femme accepte ce rythme de vie. Ou d'être à la retraite. » De nouveau, elle cligna des yeux. La voix chaude du sportif la ramenant à la réalité alors que sans le savoir son visage était un peu plus rougi que précédemment. « Je le fais bien, moi. Je ne vois pas pourquoi les autres du même sexe que moi en seraient incapables. Ou alors c’est qu’elles sont juste stupides. » Son raisonnement n’avait pas réellement pour but de heurter Nick. Elle fit une grimace désolée pour se rattraper avant d’incliner de nouveau le visage. « Autant de compliments d'un coup, je ne sais pas si je vais réussir à passer la porte ce bar pour repartir ! » Cette fois-ci, il s’échappa de ses lèvres sans qu’elle ne le veuille réellement. Un tout petit rire discret. « Tu te baisseras, écoute. L’avantage quand on est basse, c’est que ce genre de choses ne peut pas nous arriver. » Elle but de nouveau pour sentir ses joues chauffer alors qu’elle allait s’épancher sur une étrange confession. « Je pense que si j’avais été libre, je j’aurai pu flirter avec toi. Donc crois-moi t’as plus de charme que tu ne le penses. » Elle qui était de glace et qui prenait un malin plaisir à éloigner tout le monde. Elle ne se doutait pas que des années plus tard, elle recroiserait le chemin de l’Australien. Ainsi, elle pouvait sortir ce genre de choses sans s’inquiéter du futur.

Sans réfléchir à l’après, elle vint se lover entre ses bras, posant sa tête sur son épaule alors que les autres les regardaient. Étrange. Les hommes sont aussi prompts au jugement que les femmes. « T'inquiètes pas, soulage ton dos, j'ai pas envie que tu souffres à cause de moi. » Elle eut un hoquet ridicule pour stipuler son amusement. « T’inquiètes pas va, t’es trop doux pour me faire souffrir. Et confortable qui plus est. » Malgré la masse musculaire impressionnante. « Je suis content de pouvoir te connaître en tout cas. T'es une personne bien. » Heureusement qu’il était dans l’incapacité de le voir car elle avait désormais une teinte carrément pivoine. Un soupir de lassitude sortit d’entre ses lèvres. « Tu en doutais ? Dis-moi quelle image donne-t-il de moi ? » Elle était curieuse. Rien ne pourrait la blesser de toute façon. Imperméabilisée à tous les comportements abusifs de l’homme qui partageait sa vie.






@Nick Bradford
(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867 (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence 873483867



YOU'RE NOT ALONE
There's no doubt. Your gift. Isn't futile to be. If we'll be united. We're stronger together. We always have the high hope. Not all for one but one for all. Don't worry 'bout a thing. We'll reach out to you. Even if it's a harder way. It's plain to see the reason why. Oh, that's all because of the mighty heart


abs. jusqu'au 3 mai :l:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty
Message(#) Sujet: Re: (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence (Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Svetnick) Je n'ai de repos que dans l'indifférence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-