AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-15%
Le deal à ne pas rater :
-200€ sur ce PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
1099 € 1299 €
Voir le deal

 sweet creature (bailinny #22)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bailey Fitzgerald
Bailey Fitzgerald
la tempête émotionnelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans - (28.04.1982)
SURNOM : ceux qui le connaisse le plus ont le droit de l'appeler Bai
STATUT : ils ont décider que le reste du monde n'avait plus d'importance, ils se donnent une chance, rien que pour eux.
MÉTIER : papa de Bowie et Tracy. mais aussi, directeur artistique et producteur au sein du label familial, Fitzgerald's Records. songe a créer son propre label pour se défaire de l'emprise familial.
LOGEMENT : #323 Bayside avec sa femme et leurs jumeaux
sweet creature (bailinny #22)  D8257503ed2f0bcccb5e9a97386da931
POSTS : 2338 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Londonien pur souche, est à Brisbane depuis 2015 △ a été marié pendant sept ans à Ginny McGrath, un mariage arrangé par leurs parents △ haut potentiel émotionnel, il ressent tout trop fort △ la musique est toute sa vie et son boulot lui permet de ne pas perdre pied △ a un berger australien, Logan △ à une relation très conflictuelle avec son grand frère △ papa poule depuis le 23 juillet 2020 de deux adorables bébés : Bowie et Tracy
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : sweet creature (bailinny #22)  Ish1
JAILEY #33 (fb) - #45 △ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me? would you rescue me? would you rescue me when i'm by myself? when i need your love, if i need your help. would you rescue me?

sweet creature (bailinny #22)  15281c41de0bf336340765977980
BAILINNY #21 (ua) - #22 △ so, tell me how to be in this world. tell me how to breathe in and feel no hurt. tell me how 'cause i believe in something. i believe in us.


RPs TERMINÉS : cf fiche de liens
AVATAR : joseph morgan.
CRÉDITS : (avatar) endlesslove (ub) loonywaltz (gif jailey) dodo etish
DC : cian, shiloh, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22234-bailey-paint-this-town-with-my-very-own-vision https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t22409-bailey-fitzgerald#912065 https://www.30yearsstillyoung.com/t25949-bailey-fitzgerald

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyDim 27 Déc 2020 - 21:59



Mon passage dans la boutique devait se résumer à l’achat de quelques pyjamas pour les jumeaux. Rien ne m’avait prédestiné à flâner plus que de raison, au point de dériver lentement, mais sûrement, vers l’allée des peluches. Le rayon empli d’animaux en tout genre et de toutes les couleurs sera toujours mon favori dans une boutique de puériculture. La collection qui s’amoncelle dans un coin de la nurserie des jumeaux se rappelle à mon bon souvenir alors que Jill m’a fait jurer de ne plus ramener un énième animal en tissu ouaté. Mon regard se perd malgré tout entre les girafes, les moutons et autres teddy bear au sourire amical figé. La pieuvre blanche qui trône au fond de la devanture gagne toute mon attention. Elle pourrait rejoindre la collection – a jamais grandissante – de mes deux merveilles, mais c’est bien pour un autre bébé qu’elle semble totalement prédestiner.

Par longueur interminable, j’ai hésité. La nouvelle est tombée au travers d’un message bref, mais qui ne savait cacher la joie d’un jeune papa heureux de découvrir sa progéniture. Ginny est à nouveau maman, d’un petit Sloan qui se porte comme un charme et qui a débarqué à quelques jours de la Noël. Les jours se sont étirés sans que je n’ose me rendre à la maternité. Je ne voulais déranger, ni imposer ma présence. C’est ce que je n’ai cessé de dire à Jill quand en réalité, c’est bien tout autre chose qui me retenait dans cette visite. J’ai vu ce que la naissance chamboulée de Noah avait provoquer chez Ginny. J’ai regardé sans savoir quoi faire alors que Jill ne cessait de sombrer après l’arrivée des jumeaux. Ce qui ne devrait être que porteur de joie et d’amour se représente dans un coin de mon esprit que par la noirceur d’une descente aux enfers inexorable. Alors, j’ai eu peur. De passer la porte de ne pas reconnaître le doux sourire de mon amie. De lui rendre visite et d’entrer dans une intimité qu’elle n’était pas prête à partager.

Les jours se sont écoulés et la petite pieuvre est restée sur le siège passager. Jusqu’à ce matin et au SMS presque assassin d’un Noah – devenu grand – qui me demande ce que j’attends encore pour venir voir son petit frère. Il sait s’imposer le gamin et il a gagné, parce que s’il est si heureux d’être devenu un grand frère, je veux voir cela de mes propres yeux. Et lorsque mon poing s’abat sur le battant de bois de la maison des Williams, je sais que j’ai attendu le temps nécessaire avant de payer cette visite. « T’as vraiment mis trop de temps pop’s, t’es genre le dernier ! Ça craint. » Ce jour tant redouté est arrivé, je crains. Il m’accueille avec un sourire, des miettes de cookie tout autour de la bouche et ses doigts collant qui attrape mon poignet. « Tttt garde tes mains bien loin de mon cadeau toi. » De ma main libre, je viens ébouriffer ses cheveux en bataille avant de venir y coller un baiser bruyant. « Mais viiiiiiens il dors pas Sloan, faut que tu vois. » Comment ce bébé pourrait dormir quand son grand frère fait un tel raffut en débarquant dans le salon, annonçant à l’assemblée ma venue comme si j’étais attendu depuis mille ans déjà. Mon regard se pose sur Ginny, confortablement installer dans le canapé, entourer par mille couvertures et ce tout petit bébé lové entre ses bras. « Félicitation mummy. » Un sourire se dessine sur mes lèvres malgré cette peur qui me tiraille encore.

@ginny mcgrath-williams sweet creature (bailinny #22)  2396639051 :l:




if your ghost pulls you apart and it feels like you've lost who you are, my love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired

sweet creature (bailinny #22)  Z32Kvjw
sweet creature (bailinny #22)  Hod8yO6
sweet creature (bailinny #22)  OHoUPYP
sweet creature (bailinny #22)  FhycjZK
sweet creature (bailinny #22)  H87FacK
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : and i can('t) think of a thousand reasons why ; haven’t you heard it’s not enough?
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
sweet creature (bailinny #22)  88c3b161ee80fb896de623ddd8783e88
POSTS : 8780 POINTS : 610

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

sweet creature (bailinny #22)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

sweet creature (bailinny #22)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : emily (fb, 2017)


AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyLun 28 Déc 2020 - 17:38



C’est un art que je maîtrise depuis vingt-neuf ans et des poussières : celui de pouvoir caler mon poids dans autant de couvertures sans jamais n’avoir trop chaud ni même étouffer sous les plaids. Noah est devenu petit champion dans l’art lui aussi, l’élève surpassant le maître. Et maintenant c’est tout mon savoir que je tente de passer à Sloan et ses quelques jours de vie. Il a l’air d’une poupée entre mes bras, entre ceux délicats et avenants de Noah. Auden remporte la palme toutefois, leurs instants cachés à deux lorsqu’il passe des heures à le bercer avant de le mettre au lit dans la pénombre de la chambre de bébé trahissent toutes les légendes urbaines qui sont bel et bien réelles, celles stipulant qu’il est le diable sous forme humaine. Il est un père incroyable et il le sait à peine,  il s’en doute sûrement et je tâcherai de le lui rapeller à tous les jours pour toute la vie juste au cas où.

Auden qui vient tout juste d’abdiquer à la dernière nuit blanche de Sloan en s’affalant sans grâce aucune dans le hamac du jardin. Noah lui a dessiné au pastel sur les joues, lui a mis des fleurs dans les cheveux. Noah qui arrive à la course maintenant qu’il reconnaît le bruit de la voiture de Bailey dans l’allée comme s’il avait mémorisé quel véhicule allait avec quelle personne depuis le berceau. Il a bien énormément de Beauregard en lui, me direz-vous. « Tttt garde tes mains bien loin de mon cadeau toi. »  « Ses mains sont pires que les miennes, promis! »  que je m’entends blaguer, le sourire dans la voix et les mains qui se lovent avec attention et tendresse contre la colonne vertébrale de Sloan. Ses grands yeux fixent partout, les couleurs des murs, les feuilles qui s’agitent par la fenêtre, les fleurs dans le coin de la pièce. Il voit tout et il veut tout voir, petit caractère qui se forme, petit être vivant qui prend vie entre un babillement et un autre.

Quand Bailey apparaît dans l'embrasure de la porte du living, cadeau intact et tornade de dix ans bientôt onze dans les pattes, c’est un « Félicitation mummy. » qui nourrit la scène. Oh qu’il a peur. Oh qu’il a peur d'avoir mal et que j'ai mal aussi, même s’il ne l’avouera jamais d’emblée. Lui, il préfère et de loin garder son attention rivée sur le beau du jour, sur le beau qui vient de laisser aller un bâillement aussi adorable que possible contre ma nuque.  « Sloan, est-ce que tu veux rencontrer un très, très bon ami de maman? » ma voix chuchote à l’oreille du bambin, mes yeux se vissent à ceux voilés de Bailey. Noah a décidé que sa mission du jour serait de faire du café, il grimpe dans la seconde sur l'îlot de travail de la cuisine pour faire comme Matt dans sa plus simple forme.  « Quand t’es prêt Bailey. On a tout notre temps. » pour une fois, on n’a pas besoin de rien presser, de rien forcer. Pour une fois, il peut avancer à son rythme.



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas
Bailey Fitzgerald
Bailey Fitzgerald
la tempête émotionnelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans - (28.04.1982)
SURNOM : ceux qui le connaisse le plus ont le droit de l'appeler Bai
STATUT : ils ont décider que le reste du monde n'avait plus d'importance, ils se donnent une chance, rien que pour eux.
MÉTIER : papa de Bowie et Tracy. mais aussi, directeur artistique et producteur au sein du label familial, Fitzgerald's Records. songe a créer son propre label pour se défaire de l'emprise familial.
LOGEMENT : #323 Bayside avec sa femme et leurs jumeaux
sweet creature (bailinny #22)  D8257503ed2f0bcccb5e9a97386da931
POSTS : 2338 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Londonien pur souche, est à Brisbane depuis 2015 △ a été marié pendant sept ans à Ginny McGrath, un mariage arrangé par leurs parents △ haut potentiel émotionnel, il ressent tout trop fort △ la musique est toute sa vie et son boulot lui permet de ne pas perdre pied △ a un berger australien, Logan △ à une relation très conflictuelle avec son grand frère △ papa poule depuis le 23 juillet 2020 de deux adorables bébés : Bowie et Tracy
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : sweet creature (bailinny #22)  Ish1
JAILEY #33 (fb) - #45 △ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me? would you rescue me? would you rescue me when i'm by myself? when i need your love, if i need your help. would you rescue me?

sweet creature (bailinny #22)  15281c41de0bf336340765977980
BAILINNY #21 (ua) - #22 △ so, tell me how to be in this world. tell me how to breathe in and feel no hurt. tell me how 'cause i believe in something. i believe in us.


RPs TERMINÉS : cf fiche de liens
AVATAR : joseph morgan.
CRÉDITS : (avatar) endlesslove (ub) loonywaltz (gif jailey) dodo etish
DC : cian, shiloh, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22234-bailey-paint-this-town-with-my-very-own-vision https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t22409-bailey-fitzgerald#912065 https://www.30yearsstillyoung.com/t25949-bailey-fitzgerald

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyLun 28 Déc 2020 - 22:56



« Ses mains sont pires que les miennes, promis! »
« Menteuse ! C’est même pas vrai d’abord. »

Il râle comme jamais le gamin, parle de lotion pour bébé qui sentirait pas siiiii bon que ça. Jurant que sa mère sera toujours pire que lui, qu’il n’avait rien fait. Je l’entends à peine mon bonhomme tant je jure avoir entendu un sourire dans cette voix. Sa voix à elle. Pas besoin de la voir pour reconnaître ce ton que j’ai si longtemps cherché à lui arracher. Mes restes timides à l’entrée du salon. D’un regard, je capte le couffin vide, le monticule de cadeau et des fleurs qui traînent sur la table basse et puis dehors, un Auden visiblement exténué endormi dans une position qui me laisse à douter sur le confort. Un rire m’échappe alors que quelque part dans le téléphone de Jill se trouve une bonne dizaine de cliché de ma personne dans la même situation. Les nuits blanches de nos merveilles ne font pas des miracles pour notre âge. Qu’importe, il n’a jamais semblé aussi apaisé le Williams. Il me reste à la découvrir elle, cacher dans ses couvertures, la plus proche de sa poitrine renfermant l’être le plus précieux. Il semble minuscule vu d’ici, le petit Sloan. Il baille comme dix, enfoui son petit visage encore plus loin dans le cou de sa mère, il s’apaise de son odeur. Il est beau comme personne. « Sloan, est-ce que tu veux rencontrer un très, très bon ami de maman? » L’instant semble si solennel que j’en retiens mon souffle. Et là, perdu dans ses couvertures, son fils dans ses bras, je la vois rayonner comme jamais encore. « Quand t’es prêt Bailey. On a tout notre temps. » Elle brille de mille feux la nouvelle maman, son regard est inquiet, mais son sourire est immense et moi, je peux expirer un peu mieux. Elle ne joue pas les apparences, tout est vrai et tout va bien. Je me racle la gorge, laisse mes yeux papillonner un peu partout, prétends m’intéresser à Noah qui maîtrise sa confection de café. « Ça ne s’arrête jamais les allergies. » que je marmonne en riant un peu alors que mon regard, c’est humidifier bien trop rapidement.

Je ne crains plus de m’avancer. La peluche se dépose naturellement à ses côtés, alors mon corps pencher vers l’avant me donne toute l’occasion du monde d’embrasser son front. « Il est magnifique. » Bien sûr qu’elle comprend que ses mots valent autant pour son fils que pour elle. Ginny dans sa bulle de maternité qui semble si apaisée. Ils sont loin les vieux démons, on a tous grandi avec des années de retard, mais pour le plus beau des résultats. Toujours aussi, lentement, mon index vient caresser la petite joue dodue du bambin si confortablement installé contre le sein de sa mère. « S’il te plaît, attends une quinzaine d’années avant de faire de moi l’oncle ringard, ce sera toujours cinq de plus que ton frère. » que je plaisante, un brin étranglé par l’émotion de voir sous mes yeux le fruit d’un amour si longtemps retenu par des chaînes.

« Je suis ravi d'enfin te rencontré, Sloan. » J'avais eu besoin de temps, j'avais eu peur que cela change quelque chose quand en réalité on a jamais autant été a notre place que maintenant. Et c'est avec un sourire immense coller aux lèvres, que je prends place à ses côtés, observant d'un regard attendri le spectacle qui s'offre à moi.




if your ghost pulls you apart and it feels like you've lost who you are, my love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired

sweet creature (bailinny #22)  Z32Kvjw
sweet creature (bailinny #22)  Hod8yO6
sweet creature (bailinny #22)  OHoUPYP
sweet creature (bailinny #22)  FhycjZK
sweet creature (bailinny #22)  H87FacK
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : and i can('t) think of a thousand reasons why ; haven’t you heard it’s not enough?
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
sweet creature (bailinny #22)  88c3b161ee80fb896de623ddd8783e88
POSTS : 8780 POINTS : 610

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

sweet creature (bailinny #22)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

sweet creature (bailinny #22)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : emily (fb, 2017)


AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyLun 11 Jan 2021 - 2:06



« Ça ne s’arrête jamais les allergies. »
« Y'a toujours plus de pollen dans l'air à Brisbane qu'à Londres. »

S'il a besoin d'excuses et de justifications, je suis prête à lui en donner des dizaines de milliers sur un plateau d'argent. Bailey avance à tâtons et se doit d'être lent, concis, posé. Ce ne sera certainement pas moi qui risque de le secouer, de le brusquer quand il apprend doucement à voir à quoi je peux bien ressembler maintenant que tout ceci est aussi naturel que désiré. « Il est magnifique. » à son regard attendri qui se perd sur ma petite merveille du monde, mes doigts eux dévient vers la peluche aussi adorable que moelleuse qu'il pose sous mes yeux. Bailey s'approche, se penche, s'installe. Mes doigts eux, composent des mélodies inventées au gré des mèches emmêlés du petit bonhomme encore si confortablement endormi.

« S’il te plaît, attends une quinzaine d’années avant de faire de moi l’oncle ringard, ce sera toujours cinq de plus que ton frère. » un murmure d sa part, un rire de la mienne. « T’en demandes vraiment beaucoup, là. » Sloan aura tout le temps de se faire sa propre opinion. Sur Bailey, sur Jill, sur Matt, sur Swann, Ezra. Sur nous tous autant qu'on peut bien être, à errer et à graviter autour de lui. Il aura toutes les libertés du monde et je m'appliquerai à ce qu'il le sache autant aujourd'hui qu'à tous les jours de sa longue et magique vie. « Je suis ravi d'enfin te rencontré, Sloan. » d'une impulsion, j'invite Bailey à s'approcher, prête à lui laisser toute la latitude possible pour prendre le petit héritier contre son coeur, pour se présenter autant qu'il le voudra.

« C’est pas grave, tu sais. » que ma voix murmure, alors que je le sens encore un peu plus calme, un peu plus posé. « C’est qu’une question de jours. Personne était pressé. » sauf Noah, comme toujours. Il le sait bien Bailey, pourtant c'est important pour moi de le lui dire, important pour moi qu'il sache que pour une fois dans notre vie on n'a ni l'un ni l'autre besoin de courir à toute vitesse pour ne rien finir par manquer. D'ailleurs, parlant d'avant, parlant des souvenirs qui s'y greffent. « Tu te souviens, les premières nuits de Noah? » l'enfer sur Terre. Les crises de larmes, de panique. Les séances à bercer le poupon jusqu'à ce qu'il s'endorme, à bout de souffle de sa crise. « Sloan est pire. » et pourtant, rien des nuits blanches qu'il nous impose ne sonne comme un calvaire. C'est bien ce qu'il suggère, le grand sourire qui finit par orner mes lèvres.



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas
Bailey Fitzgerald
Bailey Fitzgerald
la tempête émotionnelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans - (28.04.1982)
SURNOM : ceux qui le connaisse le plus ont le droit de l'appeler Bai
STATUT : ils ont décider que le reste du monde n'avait plus d'importance, ils se donnent une chance, rien que pour eux.
MÉTIER : papa de Bowie et Tracy. mais aussi, directeur artistique et producteur au sein du label familial, Fitzgerald's Records. songe a créer son propre label pour se défaire de l'emprise familial.
LOGEMENT : #323 Bayside avec sa femme et leurs jumeaux
sweet creature (bailinny #22)  D8257503ed2f0bcccb5e9a97386da931
POSTS : 2338 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Londonien pur souche, est à Brisbane depuis 2015 △ a été marié pendant sept ans à Ginny McGrath, un mariage arrangé par leurs parents △ haut potentiel émotionnel, il ressent tout trop fort △ la musique est toute sa vie et son boulot lui permet de ne pas perdre pied △ a un berger australien, Logan △ à une relation très conflictuelle avec son grand frère △ papa poule depuis le 23 juillet 2020 de deux adorables bébés : Bowie et Tracy
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : sweet creature (bailinny #22)  Ish1
JAILEY #33 (fb) - #45 △ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me? would you rescue me? would you rescue me when i'm by myself? when i need your love, if i need your help. would you rescue me?

sweet creature (bailinny #22)  15281c41de0bf336340765977980
BAILINNY #21 (ua) - #22 △ so, tell me how to be in this world. tell me how to breathe in and feel no hurt. tell me how 'cause i believe in something. i believe in us.


RPs TERMINÉS : cf fiche de liens
AVATAR : joseph morgan.
CRÉDITS : (avatar) endlesslove (ub) loonywaltz (gif jailey) dodo etish
DC : cian, shiloh, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22234-bailey-paint-this-town-with-my-very-own-vision https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t22409-bailey-fitzgerald#912065 https://www.30yearsstillyoung.com/t25949-bailey-fitzgerald

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyLun 11 Jan 2021 - 21:30



« C’est pas grave, tu sais. » Je croyais, que cela aurait une importance, un impact quelconque. En réalité, ce n’était que notre rythme, celui que l’on s’autorise sans pression. La re définition même d’une vieille relation, qui se renouvelle, qui grandis à chaque étape que l’on ajoute avec volonté. « C’est qu’une question de jours. Personne était pressé. » Un rire léger vient se fondre entre mes lèvres alors que mes yeux se lèvent dans un élan théâtral a jamais copié sur le gamin qui s’agite dans la cuisine. « C’est le choix de la peluche. On ne prend pas ce genre de chose à la légère. » Elle savait, que j’allais venir. Le reste n’est que superflu. À quoi bon s’imposer des dictats bien pensant, imposant une date limite pour la visite d’un nouveau-né. Elle avait besoin de tout son espace, de savourer cette bulle de nouveauté. Il m’avait juste fallu surmonter l’idée de ce que j’allais bien pouvoir trouver. Et là, dans ce sofa, assis tout contre celle qui a fut ma partenaire dans les pires moments, je redécouvre ce que l’on s’autorise enfin.

Le geste est hésitant, mais le sourire est tout ce qu’il y a de plus scintillant, lorsqu’elle vient déposer avec toute la délicatesse du monde, son petit amour au creux de mes bras. Il me paraît minuscule Sloan, alors qu’il s’agite légèrement, à la recherche d’un peu de chaleur contre mon torse. J’aurais presque oublié à quel point, ils sont minuscules les premiers jours. Chaque souffle que j’expire est contrôlé de peur de déranger le petit garçon. « Tu sais… Ta maman, je la connais depuis très longtemps. » Elle a baissé d’une octave ou deux ma voix, dans un murmure empli de légèreté. « Et j’aurais tout un tas de choses à te raconter pour que tu l’embêtes. » que j’ajoute, relevant les yeux vers mon amie dans un clin d’œil amusé.

Il débarque comme une tempête Noah, déposant un café de sa concoction sur la table basse, m’empressant de le boire avant qu’il refroidisse et sans jamais le temps de lui répondre tant il a déjà filé ailleurs. « Tu te souviens, les premières nuits de Noah? » Comme si c’était hier. Ses hoquets de larmes, son petit visage rouge écarlate et nous deux, pauvre âme paumée, catapulter dans une parentalité inexpérimentée. « Il hurlait si fort. » et jamais je n’osais l’approcher lui, encore moins elle. Témoin d’une descente à l’enfer, acteur d’un rien. Je prenais le relais au milieu de la nuit quand rien ne suffisait, quand il fallait faire le tour de l’appartement par cent fois pour qu’il dorme. « Sloan est pire. » L’aveu s’accompagne d’un sourire aux dix mille watts. On en avait fait du chemin, au point que je sois capable de trancher gaiement. « Il s’entendra à merveille avec Tracy. » Nos enfants. Eux qui auront le choix de grandir ensemble, d’apprendre à se connaître. Ils choisiront la destination, toujours.

« Ne lui dis jamais. » que j’avance alors que mon regard ne décolle du petit être lové contre moi. « Mais il a des airs d’Auden. » Si elle lui en touche le moindre mot, je nierai jusqu’à la mort, qu’importe le sourire qui vient étirer la fossette sur mes joues. C’est simple, c’est bien trop plaisant de pouvoir être nous sans artifice, sans millions de barrières et dizaine de carapaces. « Je veux savoir, a quel point il est gaga sur l’échelle du nouveau papa? » que la compétition soit lancée, qui sera le pire ?!




if your ghost pulls you apart and it feels like you've lost who you are, my love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired

sweet creature (bailinny #22)  Z32Kvjw
sweet creature (bailinny #22)  Hod8yO6
sweet creature (bailinny #22)  OHoUPYP
sweet creature (bailinny #22)  FhycjZK
sweet creature (bailinny #22)  H87FacK
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : and i can('t) think of a thousand reasons why ; haven’t you heard it’s not enough?
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
sweet creature (bailinny #22)  88c3b161ee80fb896de623ddd8783e88
POSTS : 8780 POINTS : 610

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

sweet creature (bailinny #22)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

sweet creature (bailinny #22)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : emily (fb, 2017)


AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyJeu 14 Jan 2021 - 1:39



De mes bras, Sloan se creuse une place rien qu’à lui au creux de ceux de Bailey. L’impression de déjà-vu qui remonte est douce, bien plus que les souvenirs auxquels une telle image se rattachait, du temps où il tenait Noah contre son torse. Aujourd’hui le voilà bien plus à l’aise, bien plus en confiance. Bailey a enfin trouvé sa véritable place. « Tu sais… Ta maman, je la connais depuis très longtemps. » et celle-ci vient avec son lot de piques et de vannes. J’aurais pu parier. « Et j’aurais tout un tas de choses à te raconter pour que tu l’embêtes. » « T’oserais jamais. » bien sûr qu’il oserait. Et bien sûr que je le laisserais faire, l’oeil amusé et les éclats de rire qui l’accompagnent.

Noah est ici, Noah n’est nulle part. Il flotte et il danse, mais il ne dit pas un seul mot et crie encore moins lui qui joue les grands frères une nouvelle fois cette année sans que ça semble le déranger pour le moins du monde. Il a toujours été bien plus mature et emphatique que nous tous. « Il hurlait si fort. » sauf lorsqu’il était bambin, lui et son enfance synonyme d’Apocalypse de nuits blanches et de poussées de dents chaotiques. « Il s’entendra à merveille avec Tracy. » et la simple idée m’attendrit autant qu’elle m’effraie. « Tu penses qu’ils vont en faire une alliance? » si c’est le cas, je ne donne pas cher de chacun d’entre nous.

« Ne lui dis jamais. » hm? Ma tête se relève, mes doigts continuent toutefois encore à caresser distraitement les mèches ébouriffées de Sloan qui au fil des jours prennent quelques teintes plus foncées. « Mais il a des airs d’Auden. » ses chevilles enfleraient et sa tête avec, s’ils nous entendaient maintenant que mes lèvres remontent à l’oreille de Bailey et que j’ajoute à l'équation, complice en carton. « Attends de le voir sourire. C’est la copie parfaite. » et je sais déjà à quel point ce sourire-là risque de me faire céder au moindre de ses caprices d’adolescent en pleine rébellion ou même de futur enfant gâté. « Je veux savoir, a quel point il est gaga sur l’échelle du nouveau papa? » « Il l’est encore plus qu’on aurait pu l’imaginer. » je me redresse, simplement pour caler un peu plus mes jambes croisées sur le canapé. Une couverture que je rajoute à la pile déjà saillante sur ma silhouette complète le portrait.

« J’ai fait le bon choix. » que je m’entends finalement conclure, le sourire aux lèvres, de l’assurance pour mille dans la voix. Bailey savait bien à quel point j’avais pu tourner le scénario dans ma tête des dizaines de miliers de fois en me disant que ce choix-là, je ne pourrais jamais le faire. « Ça a toujours été lui. » et aujourd’hui ne le confirme qu’un peu plus, alors qu’à la longue liste des rôles qu’Auden a bien pu avoir dans ma vie, celui de père de mon enfant trône tout en haut de la pile.



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas
Bailey Fitzgerald
Bailey Fitzgerald
la tempête émotionnelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans - (28.04.1982)
SURNOM : ceux qui le connaisse le plus ont le droit de l'appeler Bai
STATUT : ils ont décider que le reste du monde n'avait plus d'importance, ils se donnent une chance, rien que pour eux.
MÉTIER : papa de Bowie et Tracy. mais aussi, directeur artistique et producteur au sein du label familial, Fitzgerald's Records. songe a créer son propre label pour se défaire de l'emprise familial.
LOGEMENT : #323 Bayside avec sa femme et leurs jumeaux
sweet creature (bailinny #22)  D8257503ed2f0bcccb5e9a97386da931
POSTS : 2338 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Londonien pur souche, est à Brisbane depuis 2015 △ a été marié pendant sept ans à Ginny McGrath, un mariage arrangé par leurs parents △ haut potentiel émotionnel, il ressent tout trop fort △ la musique est toute sa vie et son boulot lui permet de ne pas perdre pied △ a un berger australien, Logan △ à une relation très conflictuelle avec son grand frère △ papa poule depuis le 23 juillet 2020 de deux adorables bébés : Bowie et Tracy
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : sweet creature (bailinny #22)  Ish1
JAILEY #33 (fb) - #45 △ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me? would you rescue me? would you rescue me when i'm by myself? when i need your love, if i need your help. would you rescue me?

sweet creature (bailinny #22)  15281c41de0bf336340765977980
BAILINNY #21 (ua) - #22 △ so, tell me how to be in this world. tell me how to breathe in and feel no hurt. tell me how 'cause i believe in something. i believe in us.


RPs TERMINÉS : cf fiche de liens
AVATAR : joseph morgan.
CRÉDITS : (avatar) endlesslove (ub) loonywaltz (gif jailey) dodo etish
DC : cian, shiloh, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22234-bailey-paint-this-town-with-my-very-own-vision https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t22409-bailey-fitzgerald#912065 https://www.30yearsstillyoung.com/t25949-bailey-fitzgerald

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyDim 31 Jan 2021 - 22:03


C’est une autre petite merveille qui prend place au creux de mes bras. Pas le monde du monde déranger par la passation, Sloan s’accorde un petit bâillement et déjà, il semble reparti dans les bras de Morphée. Le sourire de sa maman est communicatif alors que mon regard ne lâche jamais les doux traits de ce minuscule bébé qui me rappelle à quel point les miens ont déjà trop changer. « Tu penses qu’ils vont en faire une alliance? » Je l’espère tout autant que je le redoute. J’aimerais voir nos enfants grandir ensemble, les entendre rire des histoires de leurs parents tout en s’inventant leur propre relation dans ce monde. « Imagine les tous les quatre. » À courir dans les jardins, demander à Ginny et Auden des peintures aux mille couleurs, quémander tout un tas de chansons au piano et enchaîner les bêtises avec Jill. « Noah sera le chef de bande. » Il veillera sur eux, je n’en doute pas un instant. Déjà du haut de ses presque onze ans, il veille sur les jumeaux avec attention et depuis que je suis arrivé, il jette sans cesse des coups d’œil en direction de son petit frère. « Ce sera l’horreur, mais on va adorer. » Je n’en doute plus un seul instant, désormais.

Elle s’épanouit dans son rôle ajouté de maman d’un deuxième né. Petit garçon qui ressemble si fort à son père que je me demande, comment il gère Auden. Il dort, j’en ai bien le temps de m’enquière de ses nouvelles sans qu’il n’en soit jamais au courant. « Attends de le voir sourire. C’est la copie parfaite. » Son rire léger m’apprend qu’elle connaît déjà l’issue de cette ressemblance fort troublante. « Oh, il t’aura à chaque fois. » Tous les deux, ils se ligueront contre elle à la moindre occasion. Le père et le fils contre la douce maman. Pour des broutilles ou une autorisation de sortie, mais ce sera le sourire qui la fera craquer à chaque instant provoquant le sien par la même occasion. C’est tout ce que je peux lui souhaiter, de simplement s’inquiéter du sourire ravageur de son nouveau-né. « Il l’est encore plus qu’on aurait pu l’imaginer. » Auden le papa poule. Dans un sens, je n’en suis guère étonné, lui qui est si protecteur de Noah, si attentionné dans toutes les histoires contées par le gamin. « On devrait se faire un concours, lui et moi. » Qui aurait cru, qu’un jour, on se retrouverait cataloguer comme père guimauve.

Durant des secondes qui semblent durer des heures, je me perds à détailler chaque trait du visage du poupon. Son petit poing serré qu’il a collé tout près de son oreille, son nez en trompette et ses cils qui papillonnent de rêve. « J’ai fait le bon choix. Ça a toujours été lui. » Mon sourire ne cesse de s’agrandir alors que j’observe encore une fois, la merveille qui a découlé de leur histoire. « Il sera là tous les jours pour vous le rappeler. » que c’était le bon choix, malgré les étapes difficiles, malgré l’enfer des années passé. Nos regards se croisent et ma main libre vient chercher la sienne. « Je suis tellement heureux pour toi. » C’est tout ce que j’avais toujours voulu pour elle, malgré nos erreurs, c’est ce bonheur-là que je voulais aller chercher dans ses prunelles parce que maintenant, tout ira bien. « Je crois que je ne l’avais jamais vu, ce sourire-là. » Et en riant quelque peu, je viens taquiner le coin de ses lèvres et cette fossette qui se creuse dans sa joue. « Il te va à ravir. » Qu’il ne disparaisse jamais, ce beau sourire.




if your ghost pulls you apart and it feels like you've lost who you are, my love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired

sweet creature (bailinny #22)  Z32Kvjw
sweet creature (bailinny #22)  Hod8yO6
sweet creature (bailinny #22)  OHoUPYP
sweet creature (bailinny #22)  FhycjZK
sweet creature (bailinny #22)  H87FacK
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : and i can('t) think of a thousand reasons why ; haven’t you heard it’s not enough?
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
sweet creature (bailinny #22)  88c3b161ee80fb896de623ddd8783e88
POSTS : 8780 POINTS : 610

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

sweet creature (bailinny #22)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

sweet creature (bailinny #22)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : emily (fb, 2017)


AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyMar 9 Fév 2021 - 3:51



« Imagine les tous les quatre. » je fais que ça. Je fais que nous voir, gamins, à travers les rires de Noah, les sourires de Sloan, les magouilles des jumeaux. C’est sans grand effort que Bailey verra une lueur d’amusement au creux de mes prunelles, lui qui dresse déjà le portrait auquel j’ai rêvé à la seconde où la petite merveille au creux de ses bras est née. « Noah sera le chef de bande. » évidemment. Onze ans et déjà plus mature et plus fort et plus fier que qui que ce soit, onze ans et déjà mon héros du quotidien comme celui de Bowie et de Tracy, comme celui que Sloan regardera avec de grands yeux émerveillés dès qu’il saura faire autre chose que baver. « Ce sera l’horreur, mais on va adorer. » j’en ris, mais d’ici quelques années, ce sera une toute autre épopée.

D’ailleurs, il réussit déjà Sloan, à tout gagner. « Oh, il t’aura à chaque fois. » « Même après quinze ans à tenter de résister j’ai jamais réussi à pas céder. Ils vont en abuser. » Auden le sait et il n’y va pas de main morte, souriant à tout vent dès qu’il est en droit de le faire - et même sans. C’est lui que je vois, dans chacun des traits de mon fils. C’est lui et sa mine brouillée du matin, c’est lui et ses sourcils froncés, son œil noir dès que Sloan sent une poussée de colère arriver de nulle part. C’est lui dans ses fossettes et c'est lui dans son attention dérivée, c’est lui pour chaque millimètre de petit corps encore en train de grandir au rythme de ses respirations. C’est lui, c’est Auden, ça l’a toujours été. Auden le papa poule, donc. « On devrait se faire un concours, lui et moi. » c’est qu’ils ont pas mal de munitions chacun dans leur camp, faut dire. « J’ai un parti pris, m’en veux pas. Il a acheté mon vote avec toutes les commandes de tiramisu que je lui ai faites depuis toute ma vie. » Bailey ne doutera jamais par ma faute d’être un excellent père, il l’a été pour Noah pendant les années les plus importantes de sa vie et l’est encore aujourd'hui.

Mais comme dans tout, je finis toujours par choisir Auden. C’est ancré si creux dans mon ADN. « Il sera là tous les jours pour vous le rappeler. » mes doigts s’égarent sur les quelques mèches déjà hirsutes de mon fils. Tout ça pour en arriver à maintenant, à là, de suite ; et je ne changerais pas le moindre détail si on me promettait que le résultat en serait le même. « Je suis tellement heureux pour toi. » il a tout vu Bailey. Il a vu les nuits d’insomnie et les cœurs brisés, il a entendu les larmes et il a été confronté à tant de mes silences. « Je crois que je ne l’avais jamais vu, ce sourire-là. » il réchauffe mon cœur, le sien. La confirmation que tout va bien. « Il te va à ravir. » il est à sa place aussi, ce sourire-là. Surtout.

Et la sienne, à Bailey? Sa place. Qu’en-est-elle? « Comment ça va à la maison? » j’y vais à tâtons, j’y vais doucement. Embrassant la tempe de Sloan, c’est toutefois aux yeux de mon ex-mari que mes iris s’accrochent. Il peut me dire ce qu’il veut, sur qui il veut ; n’en reste que c'est sa voix que je veux entendre maintenant. C’est important.



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas
Bailey Fitzgerald
Bailey Fitzgerald
la tempête émotionnelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans - (28.04.1982)
SURNOM : ceux qui le connaisse le plus ont le droit de l'appeler Bai
STATUT : ils ont décider que le reste du monde n'avait plus d'importance, ils se donnent une chance, rien que pour eux.
MÉTIER : papa de Bowie et Tracy. mais aussi, directeur artistique et producteur au sein du label familial, Fitzgerald's Records. songe a créer son propre label pour se défaire de l'emprise familial.
LOGEMENT : #323 Bayside avec sa femme et leurs jumeaux
sweet creature (bailinny #22)  D8257503ed2f0bcccb5e9a97386da931
POSTS : 2338 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Londonien pur souche, est à Brisbane depuis 2015 △ a été marié pendant sept ans à Ginny McGrath, un mariage arrangé par leurs parents △ haut potentiel émotionnel, il ressent tout trop fort △ la musique est toute sa vie et son boulot lui permet de ne pas perdre pied △ a un berger australien, Logan △ à une relation très conflictuelle avec son grand frère △ papa poule depuis le 23 juillet 2020 de deux adorables bébés : Bowie et Tracy
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : sweet creature (bailinny #22)  Ish1
JAILEY #33 (fb) - #45 △ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me? would you rescue me? would you rescue me when i'm by myself? when i need your love, if i need your help. would you rescue me?

sweet creature (bailinny #22)  15281c41de0bf336340765977980
BAILINNY #21 (ua) - #22 △ so, tell me how to be in this world. tell me how to breathe in and feel no hurt. tell me how 'cause i believe in something. i believe in us.


RPs TERMINÉS : cf fiche de liens
AVATAR : joseph morgan.
CRÉDITS : (avatar) endlesslove (ub) loonywaltz (gif jailey) dodo etish
DC : cian, shiloh, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22234-bailey-paint-this-town-with-my-very-own-vision https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t22409-bailey-fitzgerald#912065 https://www.30yearsstillyoung.com/t25949-bailey-fitzgerald

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyMar 2 Mar 2021 - 2:14


« Même après quinze ans à tenter de résister, j’ai jamais réussi à pas céder. Ils vont en abuser. » C'est dans un rire que j'imagine la jeune maman s'efforcer à ne pas céder par cent fois aux sourires charmeurs de ses hommes. Elle a fini par trouver sa place Ginny. Malgré les épreuves, après les pleurs et les cœurs en miettes. Elle a trouvé celui qui répondait à toutes ses attentes. Celui qui, dans le fond, a toujours été là comme une ombre. « J’ai un parti pris, m’en veux pas. Il a acheté mon vote avec toutes les commandes de tiramisu que je lui ai faites depuis toute ma vie. » Il a acheté son vote avec bien plus que cela et depuis des années déjà. C'est tout ce que je réalise quand mon regard ne cesse de vadrouiller entre son sourire à elle, le visage endormi d'Auden au loin et la petite merveille qu'ils avaient mis au monde. « Je ne t'en voudrais jamais pour cela. » Elle le sait - au fond - mais j'avais besoin de l'exprimer ainsi. La période où je doutais constamment des initiatives du Williams semble désormais bien lointaine quand tout ce qu’il me reste à constater est le bonheur qu’elle semble éprouver. Le chemin aura été cabossé, pendant un moment, j’aurais douté, mais aujourd’hui, c’est les yeux fermés que je confie au peinte tout ce qu’il reste de cette famille que j’ai si longtemps voulu protéger. « J’ai plus aucun doute désormais. » que j’avoue dans un murmure alors que mon doigt vient se glisser dans la main minuscule de Sloan. Ils seront heureux tous ensemble, qu’importe les épreuves, ils feront face en famille et je ne serais jamais loin pour leur offrir une épaule salvatrice, mais ça elle le sait depuis toujours mon acolyte.

« Comment ça va à la maison? » Telle une équilibriste, elle vacille lentement par là sans jamais rien imposer. Malgré tout, comme pour rassurer, son corps se rapproche du mien usant de l’excuse de Sloan qui s’éveille un peu. « On a décidé de prendre nos distances. » que je souffle mon regard vriller au sien pour lui assurer par mille fois qu’en réalité tout va bien. Ce n’est pas ce dont j’avais rêvé, c’est douloureux de se remettre en question, mais je crois aussi que c’est nécessaire. En rien, je ne sais quelle direction prendra ma relation avec Jill. Tout ce que je peux m’assurer, c’est que nos enfants n’en souffrent pas. « Elle a pris un appartement avec Matt, on se partage la garde des jumeaux. » On se revoit juste à deux aussi, mais ce n’est qu’un instant fragile, l’espoir peut être vain de se donner une chance à nouveau. On expérimente à notre façon, on garde le secret rien que pour nous. On c’est jurer que c’était important, d’être égoïste un peu. Ce n’est pas ce que j’aurais voulu raconter, mais c’est une situation qui convient pour le moment. Pour la première fois, les deux tempêtes agissent dans un même courant, d’une manière drôlement mature. Peut-être qu’elle le devinera Ginny. Tout ce dont je suis persuadé c’est que jamais elle ne jugera si elle venait à nous prendre la main dans le sac. Elle a trop connu tout ça.

Puis il y a le reste, ce dont je lui avais jamais vaguement parlé, mais que nous n’avions jamais eu le temps d’évoquer de vive voix ensemble. « Mon père est parti. » Ils sont douloureux à sortir les mots, ceux que je me répète parfois pour donner de la réalité à tout cela. Il est parti notre bourreau. Le chef d’orchestre du désastre qu’aura été notre démarrage dans la vie d’adulte. « Je me suis jamais senti aussi libre. » Et ça, je ne l’avais encore jamais dit à personne. Il fallait que ce soit elle, parce qu’elle saura, elle qui a tout vu, tout supporter avec moi.




if your ghost pulls you apart and it feels like you've lost who you are, my love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired

sweet creature (bailinny #22)  Z32Kvjw
sweet creature (bailinny #22)  Hod8yO6
sweet creature (bailinny #22)  OHoUPYP
sweet creature (bailinny #22)  FhycjZK
sweet creature (bailinny #22)  H87FacK
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : and i can('t) think of a thousand reasons why ; haven’t you heard it’s not enough?
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
sweet creature (bailinny #22)  88c3b161ee80fb896de623ddd8783e88
POSTS : 8780 POINTS : 610

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

sweet creature (bailinny #22)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

sweet creature (bailinny #22)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : emily (fb, 2017)


AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyMer 17 Mar 2021 - 23:31



« J’ai plus aucun doute désormais. » plus personne ne semble en avoir. Même pas Matt, ni même Ezra. Tout le monde est enfin de notre côté quand on a passé la plus grande majorité de notre vie à assumer que ce serait toujours férocement l’inverse. Et ça fait du bien. Ça fait du bien de ne plus se battre, de ne plus me battre. De ne pas sentir d’épée de Damocles à chaque fois où je redresse les yeux pour retrouver ceux éternellement noirs d’Auden. Quiconque aurait cru qu’après tout ce temps on en serait là doit être rassuré qu'on s’y soit rendus. J’y ai toujours cru ; et maintenant Bailey me confirme que lui aussi, y croit.

La transition est nulle, mais il y est habitué avec moi. Aucun équilibre ni dans mes mots ni dans mes gestes, je tente et j'essaie. On n’a jamais eu de secrets l’un pour l’autre tant notre vie en a longtemps été faite. Aujourd’hui n’est pas la journée où ce serait logique de commencer. « On a décidé de prendre nos distances. » ils font bien. Ils ont toute la vie pour apprendre à quoi ressemble le quotidien qu’ils veulent se créer. Jamais je n’aurais jugé qu’ils aillent vite ou lentement, n’en reste qu’ils ont cumulé les années à se chercher pour mieux se perdre ; probablement que de pouvoir tout avoir leur a fait peur. C’est là où Auden dirait qu’on est meilleurs, qu’on a mieux su gérer le trop plein qu’eux ; mais c’est pas une guerre et jamais je ne me comparerais à qui que ce soit, surtout pas ainsi. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse : juste celle avec laquelle ils sont à l’aise d’avancer. « Elle a pris un appartement avec Matt, on se partage la garde des jumeaux. » pendant un élan de beuverie Matt m’a même proposé de signer le bail avec eux, au cas où. J’ai payé ma paix en biscuits et en café, en photos de Sloan qui dort aussi. C’est leur truc à eux et c’est tant mieux, ils s’étaient perdus un peu ces derniers temps, mes aînés. « Ils s’adaptent? » les jumeaux. Ils s’adaptent comment, à tout ça? Et toi?

Lui, il a la tête partout et surtout ailleurs, à Londres apparemment. « Mon père est parti. » les formules de politesse qui n’en ont que le nom sont passées, c’est au-delà de ça que je veux gratter. « Je me suis jamais senti aussi libre. » bien sûr, c’était évident. Il le prenait à la gorge, il lui mettait une pression incroyable, il était nocif dans le fond comme dans la forme. Mais il est parti et même s’il étouffait Bailey, même s’il le tirait vers le bas, n’en reste qu’il est tout de même son père. Était. Le mien, en ce moment, il fait quoi? « Ta mère m’a téléphoné. » il doit tourner son scotch au creux de son verre, se dire que ses gamins n’ont rien compris. « Rien de grave, elle voulait juste - elle voulait de tes nouvelles. » c’était il y a un moment déjà, tout juste après que Bailey soit parti pour l’Angleterre. Elle voulait savoir, elle ne s’en est même pas cachée. Comment va-t-il? Je ne sais pas. Dis-moi. Il vous dira ce qu’il veut vous dire. C’était pas à moi de le faire. « J’ai dit tout ce qui était compromettant. » il a confiance en moi Bailey. Il sait que j'ai abrégé la conversation au strict minimum, condoléances et voeux de sympathie avant de raccrocher sans appuyer l’appel du moindre indice, de la moindre miette.

La question est restée tout de même. Et encore deux adorables gémissements ensommeillés de Sloan, je la ramène à ma façon. « T’as pris assez de temps pour encaisser la nouvelle, tu penses? »



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas
Bailey Fitzgerald
Bailey Fitzgerald
la tempête émotionnelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans - (28.04.1982)
SURNOM : ceux qui le connaisse le plus ont le droit de l'appeler Bai
STATUT : ils ont décider que le reste du monde n'avait plus d'importance, ils se donnent une chance, rien que pour eux.
MÉTIER : papa de Bowie et Tracy. mais aussi, directeur artistique et producteur au sein du label familial, Fitzgerald's Records. songe a créer son propre label pour se défaire de l'emprise familial.
LOGEMENT : #323 Bayside avec sa femme et leurs jumeaux
sweet creature (bailinny #22)  D8257503ed2f0bcccb5e9a97386da931
POSTS : 2338 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Londonien pur souche, est à Brisbane depuis 2015 △ a été marié pendant sept ans à Ginny McGrath, un mariage arrangé par leurs parents △ haut potentiel émotionnel, il ressent tout trop fort △ la musique est toute sa vie et son boulot lui permet de ne pas perdre pied △ a un berger australien, Logan △ à une relation très conflictuelle avec son grand frère △ papa poule depuis le 23 juillet 2020 de deux adorables bébés : Bowie et Tracy
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : sweet creature (bailinny #22)  Ish1
JAILEY #33 (fb) - #45 △ would you rescue me? would you get my back? would you take my call when I start to crack? would you rescue me? would you rescue me? would you rescue me when i'm by myself? when i need your love, if i need your help. would you rescue me?

sweet creature (bailinny #22)  15281c41de0bf336340765977980
BAILINNY #21 (ua) - #22 △ so, tell me how to be in this world. tell me how to breathe in and feel no hurt. tell me how 'cause i believe in something. i believe in us.


RPs TERMINÉS : cf fiche de liens
AVATAR : joseph morgan.
CRÉDITS : (avatar) endlesslove (ub) loonywaltz (gif jailey) dodo etish
DC : cian, shiloh, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22234-bailey-paint-this-town-with-my-very-own-vision https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t22409-bailey-fitzgerald#912065 https://www.30yearsstillyoung.com/t25949-bailey-fitzgerald

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyDim 28 Mar 2021 - 21:43



Je me surprends à ressentir un certain apaisement quant à énoncer la situation de mon couple. On prend nos distances, on prend notre temps. Chose que jamais nous n’avions su faire, que jamais nous n’avions pu envisager tant il fallait avancer masquer, tant il fallait se jurer que rien ne pourrait nous séparer. C’est tout le temps du monde qui s’offre à nous désormais, c’est l’opportunité de pouvoir recommencer sur une base bien plus saine. « Ils s’adaptent? » Elle est à double sens la question quand c’est Ginny qui la pose. Ils sont encore jeunes les jumeaux, pas totalement conscients de tout ce qui se trame autour d’eux. Ils ont leurs deux parents et c’est le plus important. Les sourires sont présents lorsque je viens les chercher et inversement lorsqu’ils retrouvent leur maman. « Je crois que tout le monde va bien. » Je crois, que l’on trouve notre sérénité dans ce schéma que personne ne nous a imposé. « Je déteste la maison quand ils ne sont pas là. » Elle saura, que cela veut dire que je travaille pour compenser, que je préfère passer mon temps au studio. J’organise mon temps ainsi, entre mes semaines seul et les semaines où je me consacre pleinement à mes enfants.

Puis il y a tout le reste, tout ce qui a eu lieu sans que je n’aie eu le temps d’en faire le tour auprès d’elle. Jill avait été présente, elle avait eu la première place, le rôle de l’aidant. Pourtant, il me semblait nécessaire d’évoquer le décès de mon père avec celle qui avait partager mon enfer autrement. Il est parti et je ne me suis jamais senti aussi soulagé, aussi libérer. C’était important. « Ta mère m’a téléphoné. » Je marque un temps d’arrêt, avant de trouver son regard. Elle dit vrai. Qu’est-ce qu’elle lui voulait ? « Rien de grave, elle voulait juste - elle voulait de tes nouvelles. » Avant ou après mon passage à Londres ? Avant ou après que j’ai décidé de couper les ponts pour de bons ? « J’ai dit tout ce qui était compromettant. » Elle n’a rien dit si ce ne sont les formules d’usage. Elle n’a rien dit et probablement que ma mère enrage de cette protection que l’on a toujours gardé pour l’autre. « Elle cherche les informations ailleurs. » Je n’avais rien concéder si ce n’est l’existence des jumeaux. « Je lui ai dit pour Jill et les enfants. » Je lui ai dit à quel point elle avait gâcher ma vie en se taisant. La discussion n’avait pas été importante, mais tout avait été posé là, pour se faire entendre. « Il m’a laissé le studio ici. » Et rien d’autre. Je n’étais bon que pour le travail, il l’avait écrit.

« T’as pris assez de temps pour encaisser la nouvelle, tu penses? » Pourquoi après autant d’année, elle vise toujours avec autant de justesse ? « Non… » Non, je n’ai pas pris le temps. J’ai prétendu le faire en partant à Londres pour l’enterrement. Là-bas, je n’ai laissé que des regrets et toute ma haine sans jamais déverser pleinement les marques qu’il avait laissées dans ma vie. « Pas encore, mais j’y travaille. » Parce que j’ai pris tant d’autres décisions entre temps. « Je me fais suivre par un psychologue. » Réellement cette fois et pas seulement un rendez-vous de temps en temps comme je pouvais le faire lorsque nous étions encore ensemble. J’ai trouvé quelqu’un de confiance, quelqu’un qui pourra m’aider, je l’espère. « Et maintenant j’essaye de comprendre, ce que c’est de prendre des décisions sans influence. »




if your ghost pulls you apart and it feels like you've lost who you are, my love, there's no need to hide. just let me love you when your heart is tired

sweet creature (bailinny #22)  Z32Kvjw
sweet creature (bailinny #22)  Hod8yO6
sweet creature (bailinny #22)  OHoUPYP
sweet creature (bailinny #22)  FhycjZK
sweet creature (bailinny #22)  H87FacK
Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : and i can('t) think of a thousand reasons why ; haven’t you heard it’s not enough?
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
sweet creature (bailinny #22)  88c3b161ee80fb896de623ddd8783e88
POSTS : 8780 POINTS : 610

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

sweet creature (bailinny #22)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


sweet creature (bailinny #22)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

sweet creature (bailinny #22)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : emily (fb, 2017)


AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  EmptyVen 9 Avr 2021 - 2:04



Alors c’est pour le mieux et une part de moi se contente de ça. Se contente de l’entendre me le dire, autant que je peux bien le croire de toutes mes forces. Bailey ne ment pas, et au-delà de ça, Bailey ne me ment pas. Il n’en a jamais eu le besoin ni même l’intérêt, et lorsque mes doigts se perdent contre la nuque de Sloan, je sais que peu importe ce qu’il cache, s’il le cache toujours, viendra un jour ou l’autre. Le temps au temps.

« Elle cherche les informations ailleurs. » don’t they all. Ses parents et les miens ont toujours eu la capacité diamétralement dramatique de jouer à la pêche aux miettes partout où ils le pouvaient. Personne de sa famille comme de la mienne ne laisse les choses arriver par hasard. Ils ne croient pas aux coïncidences, ils ont tant d’armes dans leur manche et de jokers dans leurs cartes que le nombre de tours d’avance a lui-même une longueur sur tout le reste. « Pas au bon endroit. » et c’est presque triste, que maman Fitzgerald ait cru qu’après tout ce que j’ai bien pu vivre avec Bailey, que je sois tout de même disposée à déblatérer quoi que ce qui pourrait l’intéresser elle. Ce qui me rassure, c’est qu’il n’ait rien cédé. Qu’elle n’ait pas été capable d’aller gratter sous la surface, de prendre le pouls sur le reste, d’abuser de son trop plein d’émotions qu’il gère enfin comme il en a besoin. « Je lui ai dit pour Jill et les enfants. » parce qu’il s’en est senti la force, parce qu’il sait qu’il avait l’étoffe d’encaisser quoi que ce soit qu’elle ait pu ajouter. « Il m’a laissé le studio ici. »  « Il te revenait. » et une égoïste part de moi est heureuse qu’il n’ait pas eu celui de Londres. Je ne veux pas le voir y retourner pour quoi que ce soit d’autre que parce qu’il en a envie. On est partis in extremis de là-bas, on y retournera que si on en fait le choix.

Et le choix, et le temps? « Non… » évidemment. « Pas encore, mais j’y travaille. » c’est tout ce que j’ai besoin d’entendre pour le moment. « Je me fais suivre par un psychologue. » la mienne s’est envolée depuis longtemps, à peine j’y pense quand les cachets aussi ne servent plus à rien, quand la vie a pris le pouls sur les mirages qu’elle laissait et que je m’y retrouve un peu mieux sans béquille. L’ironie veut que ce soit Bailey qui, en Angleterre, me raccompagnait à chacun de mes rendez-vous. Je suis fière de lui, fière de ce qu’il est, de ce qu’il devient aussi. « Et maintenant j’essaye de comprendre, ce que c’est de prendre des décisions sans influence. » « Y’a des trucs dans la vie que tu peux pas contrôler. » il se moque, je rattrape au vol ce qui doit l’être. « Ça te va bien, de lâcher prise. » précisant au passage ce qu’il doit entendre.



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

sweet creature (bailinny #22)  Empty
Message(#) Sujet: Re: sweet creature (bailinny #22) sweet creature (bailinny #22)  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

sweet creature (bailinny #22)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-