AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-33%
Le deal à ne pas rater :
Samsung HW-T420 – Barre de son 2.1 – 150W – Bluetooth (via ODR)
109.99 € 163.51 €
Voir le deal

 Words are like bullets (Cian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enoch Adelson
Enoch Adelson
le père célib-à-terre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans ♣ 26.04.1991 ♣ taurus
SURNOM : Noc pour les proches ou Nocnoc
STATUT : Père célibataire de jumeaux
MÉTIER : Pédiatre au St-Vincent Hospital
LOGEMENT : 250 orchid street (redcliffe) dans un appartement bientôt trop petit pour trois personnes
Words are like bullets (Cian) Bohemian-rhapsody-gif-5d024c7fec0ac
POSTS : 198 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Père dépassé jusqu’à récemment par les évènements ♣ Adepte de l’urban exploration ♣ Ceinture noire de karaté (4ème dan) et pratique occasionnellement la boxe ♣ Grand gourmand et adepte de cuisine et plats étranges ♣ A failli commettre une faute professionnelle en juin rattrapée par un collègue ♣ Patient et posé le plus souvent
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RP : 12/08

Words are like bullets (Cian) Sxq4
Charlie #3 - When we first met, I never thought that I would fall, I never thought that I'd find myself, Lying in your arms, And I wanna pretend that it's not true

Words are like bullets (Cian) Y9by
Enocean 1 - U.C

Words are like bullets (Cian) 94tx
Finnoch 1 & 2 (fb)  - Trying to hold on to all we know, But one day turn around and let it go, Restless, Can't deny the dreams we had are glowing sparks, the fire ain't dead. Walls are falling down on us.

Words are like bullets (Cian) Wkin
Enoy #2 & #3 (fb)  - Each friend represents a world in us, a world possibly not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born.

2020- Eve- Ilaria- Penny- Ariane 2 fb
2021- Jessalyn- Asher- Sianna
RPs EN ATTENTE : Bryn- Eleonor- Nino
RPs TERMINÉS : Words are like bullets (Cian) 7rdl
fiche de liens
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : voviane (avatar) loonywaltz (ub)
DC : Garrett Craine
PSEUDO : Anouille/Ishtar
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 12/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35740-enoch-adelson#1626991 https://www.30yearsstillyoung.com/t35731-try-again-fail-again-fail-better-enoch https://www.30yearsstillyoung.com/t35741-enoch-adelson#1626993

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyDim 27 Déc - 22:39



Ma journée commence le plus banalement possible c’est-à-dire par les cris des deux petites terreurs affamées. Si je n’ai jamais été un grand adepte des grasses matinées, 7h de sommeil me suffit, je regrette l’époque où je pouvais dormir jusqu’à des heures relativement tardives. Depuis que j’ai acquis leur garde exclusive, Siobhan et Aaron rythment ma vie. Je ne sais pas si leur duo forme une horloge, un minuteur ou un réveil (ou tout ça à la fois) mais ils se chargent rapidement de me rappeler à l’ordre si j’oublie quelque chose. Je savoure avec énormément d’attention les matins où le babyphone se met à faire du bruit après 7h30. Non en fait je ne savoure pas grand chose car j’ai toujours la tête dans le coltard la demie-heure après ce lever improvisé mais on se motive comme on peut. Je me lève pitoyablement de mon lit, comprendre que je me roule littéralement au bord pour me laisser tomber aïe. Je me dirige ensuite vers la chambre des deux chérubins qui semblent pleinement éveillés. Je vérifie d’abord les langes pour savoir s’il y a nécessité de les brûler, euh de les changer.

Ce matin ce n’est pas le cas, direction la case cuisine. Je leur prépare leur biberon au bain marie en prenant soin de vérifier que le liquide ne soit pas trop chaud. Je verse leurs, infâmes, céréales pour bébé dedans. Je pose les biberons sur leur plateau de chaise haute respectif. Ils ont appris à boire seul précocement certainement à cause du fait que seul, je ne pouvais en nourrir qu’un à la fois. C’est Aaron le premier qui a appris à boire seul. Siobhan l'a rapidement suivie. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai ressenti à ce moment-là autant un moment de fierté qu’une profonde solitude. J’ai pu mettre à profit cette libération des mains pour faire varier leur régime alimentaire. Je ne vous raconte pas le nombre de sites, blogs consultés ainsi que les nombreux ebooks téléchargés plus ou moins légalement. Depuis un peu plus de deux semaines je leur propose une petite tartine soit de confiture soit de miel. J’observe lentement leur goût alimentaire évoluer. Depuis peu également, je m’amuse à leur couper leurs fruits en différents petits figurés. Ils semblent apprécier vu comment chaque matin les petites loulous m’observent avec leurs yeux globuleux. J’ai même eu l'impression qu'Aaron tentait de m’applaudir pour ma très très moche étoile de pommes. Aujourd’hui ils se contentent de petits carrés pas si carrés.

J’attends ensuite un peu avant de changer leur couche. J’ai appris à mes dépends que le faire juste après manger pouvait entraîner une régurgitation du repas. Je prends garde à utiliser une couche journée et pas nuit et fait une prière silencieuse pour que l’un ou l’autre ne gâche pas dès le départ leur nouveau linge comme cela pouvait arriver parfois. Je me demande même parfois si ce n’est pas leur petit plaisir personnel. Je les place dans le parc à bébé le temps d’essayer de monter la nouvelle poussette deux places nouvellement acquise. Après plusieurs échecs et un doigt coincé dans une fente, l'engin est opérationnel. On va pouvoir le tester de suite.

Après avoir pris le nécessaire et habillé Aaron et Siobhan, je me dirige vers la médiathèque du quartier afin de rendre des ouvrages pour enfants empruntés et en récupérer d’autres. C’est avant tout pour ma santé mentale que je fais cela, lire toujours les mêmes histoires le soir me rend chèvre. Puis cela permet également de récupérer des cds ou bien des livres musicaux. Puis cela permet aux enfants de pouvoir s’ouvrir un peu au monde et de rencontrer leurs congénères.

Le trajet est simple. Il y a une vingtaine de minutes qui me sépare de ma destination. Je préfère faire un léger détour pour passer dans un chemin boisé artificiellement mais qui reste préférable à la trop monotone route de béton et aux bruits de circulation. De plus, aucune chance de se faire rouler dessus par un vélo puisqu’une piste cyclable se trouve juste à côté de la voie piétonne. Il y avait peu de chance que quelque chose de mauvais arrive ici et pourtant. Une silhouette vaguement connue se dessine au loin. Puis au fur et à mesure que l’on se rapproche, elle me semble de plus en plus familière. Impossible de faire marche arrière. Qu’est-ce qu’il peut bien faire là ?

Je force le sourire du mieux que je peux (non, cela doit se voir à plusieurs kilomètres que je veux pas le voir) et lance un “Salut”. Comme si un simple salut suffirait à combler tout ce qui s'est passé ces derniers mois. Comme si un simple salut effacerai l’éponge sur mes ruses -traîtrises- durant le procès. Comme si ce simple salut éviterait que je reçoive un coup de poing -mérité- dans le visage.

@Cían Atwood Words are like bullets (Cian) 893420793
Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : célibataire, en pleine remise en question.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : un loft à spring hill, #51.
Words are like bullets (Cian) F14520a28cf9a70b44dbaa30c1f9ad69
POSTS : 4297 POINTS : 430

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ATWOOD FAMILY - Jean #1 - Holden #1 - Jean & Oakley

Words are like bullets (Cian) Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #13 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

Words are like bullets (Cian) Giphy
OAKLEY #9 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3Thomas #10Oakley #4Tom&AllanAmos #1Louisa #1Oakley #5Amos #3Charlie #8Oakley #6Oakley #7Charlie #9Thomas #11Oakley #8Chloe #1Enoch #1Thomas #12Clément #6
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) cristalline (dessin) joseph
DC : shiloh, bailey, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyMer 30 Déc - 19:56



C’est le silence qui rend chaque jour un peu plus insupportable. Avant, je me délectais d’une journée passer chez moi, à ne rien faire d’autre que traîner sur mon canapé, sans me soucier de quoique ce soit. Aujourd’hui, le silence m’angoisse dès que je passe la porte de l’appartement. Du regard, je cherche sa petite bouille, ses cris de joies et même parfois ses pleurs. L’appartement est vide de son absence et j’en perds le nord. Je ne compte plus les heures supplémentaires passer à la base, qu’importe le congé force que Sullivan a mis en travers de mon chemin. Il faut que je sorte, il faut que je m’occupe l’esprit avant de devenir dingue et probablement faire quelque chose que je regretterais pour le reste de ma vie. Elle est avec sa mère et on ne m’en laisse pas le choix. Petite Ailis qui doit bien se demander où est passer ce gars qui lui demandait constamment de dire papa. Son quotidien a été chamboulé du jour au lendemain et je n’ai pas mon avis à donner. Comme un connard, je subis seul dans mon coin. J’attends des nouvelles, j’attends que les choses bougent, mais il y a bien plus grave qu’un mec qui a perdu la garde de celle qui, sur le papier, n’est même pas sa fille. Fuir l’appartement et les souvenirs, c’est tout ce qu’il me reste pour tenter de garder l’équilibre. C’est rentrer du travail pour troquer l’uniforme contre un jogging. C’est lâcher les Rangers pour enfiler une paire de Nike. Pousser le volume de la musique au maximum et faire claquer la porte. Je ferai le tour de la ville si c’est nécessaire. Tout ce qui me donnera l’excuse de ne pas penser, de ne pas ruminer seul dans mon coin.

Je pars au pas de course. Je démarre trop vite et je m’essouffle comme un débutant. Mes pas ralentissent pour s’imprimer sur un rythme qui ne ressemble ni à la course, ni à la marche. Je fonce tout droit, qu’importe les obstacles. L’essentiel, c’est de ne pas s’arrêter, de ne pas s’autoriser à lâcher prise. J’avance sans but, sans destination. Jusqu’à ce que mon regard se pose sur une silhouette qui me semble bien trop familière. C’est surtout la poussette double qui met mes sens en alerte. Il faudra encore quelques mètres pour être sûr, mais devant moi arrive Enoch et les jumeaux. L’idée même d’adresser la parole au jeune homme me hérisse les poils. Il ne mérite pas mon attention, après tous les coups bas de sa part. Les enfants, eux, n’ont rien demander à personne, et cela, bien trop longtemps – à mon goût, mais tout est subjectif – que je n’avais pas vu leur petit visage enfantin. Un sourire de circonstances se dessine sur mes lèvres alors que mon regard croise celui du père. « Salut. » Il n’aura le droit qu’à un signe de tête en guise de réponse, alors que déjà, je m’abaisse pour être au niveau des petits. « Salut mes terreurs. » Il faudra un instant, une demi-seconde, avant que Siobhan m’offre son plus sourire édenter et que la main d’Aaron vienne tirer sur mes écouteurs. Je ris même si le cœur n’y est pas et viens déposer tout un tas de baisers sur leurs joues potelés. « Alors, vous rendez la vie impossible à votre père ? » J’espère. Qu’ils sont affreux de jours comme de nuit, qu’ils lui font payer le manque de leur mère. Elle explose de rire la fillette qui ressemble tant à Charlie et je lui laisse toute l’occasion du monde d’enrouler sa main autour de mes doigts. « Vous alliez où comme ça ? » On pourrait croire que je m’adresse encore aux enfants quand cette fois, c’est leur géniteur qui est concerner par ma question.



'Cause I smoke when I drink, and I drink when I think
On top tonight, but tomorrow I'll be back at the bottom
It comes and it goes, but nobody knows
'Cause I hide it, yeah, I'm fitting in, but I got problems

Words are like bullets (Cian) 2P7Cr0f
Words are like bullets (Cian) YfUNI2o
Words are like bullets (Cian) L95P7ms
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Adelson
Enoch Adelson
le père célib-à-terre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans ♣ 26.04.1991 ♣ taurus
SURNOM : Noc pour les proches ou Nocnoc
STATUT : Père célibataire de jumeaux
MÉTIER : Pédiatre au St-Vincent Hospital
LOGEMENT : 250 orchid street (redcliffe) dans un appartement bientôt trop petit pour trois personnes
Words are like bullets (Cian) Bohemian-rhapsody-gif-5d024c7fec0ac
POSTS : 198 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Père dépassé jusqu’à récemment par les évènements ♣ Adepte de l’urban exploration ♣ Ceinture noire de karaté (4ème dan) et pratique occasionnellement la boxe ♣ Grand gourmand et adepte de cuisine et plats étranges ♣ A failli commettre une faute professionnelle en juin rattrapée par un collègue ♣ Patient et posé le plus souvent
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RP : 12/08

Words are like bullets (Cian) Sxq4
Charlie #3 - When we first met, I never thought that I would fall, I never thought that I'd find myself, Lying in your arms, And I wanna pretend that it's not true

Words are like bullets (Cian) Y9by
Enocean 1 - U.C

Words are like bullets (Cian) 94tx
Finnoch 1 & 2 (fb)  - Trying to hold on to all we know, But one day turn around and let it go, Restless, Can't deny the dreams we had are glowing sparks, the fire ain't dead. Walls are falling down on us.

Words are like bullets (Cian) Wkin
Enoy #2 & #3 (fb)  - Each friend represents a world in us, a world possibly not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born.

2020- Eve- Ilaria- Penny- Ariane 2 fb
2021- Jessalyn- Asher- Sianna
RPs EN ATTENTE : Bryn- Eleonor- Nino
RPs TERMINÉS : Words are like bullets (Cian) 7rdl
fiche de liens
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : voviane (avatar) loonywaltz (ub)
DC : Garrett Craine
PSEUDO : Anouille/Ishtar
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 12/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35740-enoch-adelson#1626991 https://www.30yearsstillyoung.com/t35731-try-again-fail-again-fail-better-enoch https://www.30yearsstillyoung.com/t35741-enoch-adelson#1626993

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyVen 1 Jan - 18:47



Parfois j’avais le sentiment que les probabilités étaient faites uniquement pour être surcontrées. Dans ma scolarité, j’adorais les exos de proba et stats. Je trouvais cela facile et relativement logique. Je n’avais pas à trop bosser pour comprendre les notions de probabilité conditionnelle ou totale, la manière de construire un arbre pondéré, d’étudier deux évènements indépendants ou non. Je m’amusais presque avec les outils d’espérance, de variation et d’écart type pour dire. Et les matrices alors là, c’était le feu. Cependant les exercices étaient très théoriques et dans mes études de médecines j’ai appris que ce qui semblait être l’exception pouvait très vite devenir la règle. J’ai observé des maladies juvéniles rarissimes, des cas de rémission qui n'auraient selon toute logique jamais dû arriver ou bien des dégradations qui n’auraient normalement pas dû avoir lieu d’être. On pourrait parler de hasard et c’est ce que le commun fait. Je préfère à titre personnel parler de facteurs non connus et défier mon ignorance tout en l’acceptant. Les gens mettent trop de choses sur le dos du destin afin de ne pas se frotter trop durement à la réalité. Maintenant, la question que je me pose, c’est de savoir si la présence de Cian est vraiment liée à des variables aléatoires.

Sa tenue et le fait qu’il courait avant notre rencontre semble faire pencher la balance pour une rencontre hasardeuse. Ce qui n’était pas toujours le cas, n’est-ce-pas Léo ? J’espère que tes oreilles sifflent. On se regarde l’un et l’autre sans qu’aucun ne dégaine le premier mot. Je maintiens simplement un sourire de façade pour l’usage et le malaise se fait très largement ressentir de mon côté. Je n’avais rien contre l’oncle de Charlie à l’époque, et d’ailleurs je n’ai toujours rien contre lui, mais dans le chaotique procès qui m’a opposé à elle, je n’ai finalement pas hésité à utiliser certains arguments que ce personnage m’a offerts sur un plateau d’argent. Je ne voulais pas mais j’ai été obligé de le faire pour être certains de m’attirer un jugement favorable. Je ne sais pas si je le regrette. C’était un calcul de la part d’un homme au pied du mur et il a fonctionné. La seule chose certaine c’est que je n’ai jamais cherché à recontacter Cian et que j’aurai préféré ne jamais retomber sur lui. Finalement il n’a été que le dommage collatéral du conflit m’opposant à Charlie.  

Finalement je suis le premier à parler et je n’obtiens qu’un signe de la tête. Il préfère se concentrer sur Aaron et Siobhan qui semblent le reconnaître vu leur babilles. L’un de vous ne peux pas lui vomir dessus ? c’est réservé à Papa c’est ça ?Alors, vous rendez la vie impossible à votre père ?” Certainement pas autant que tu sembles l’espérer même si tout n’est pas blanc. Je grogne intérieurement mais je ne suis pas assez con pour oublier l'entièreté de ma responsabilité dans le pourquoi du froid de notre relation. Chaque action à une conséquence et il est normal de payer les pots cassés. De la cordialité contre des pics ce n’est finalement pas très cher pour le moment. “Vous alliez où comme ça ?” Je tarde à réagir avant de comprendre qu’il s'adresse à moi. Je sais que je peux me permettre d’ignorer sa demande et de poursuivre mon chemin. Tout comme Léo, il n’a aucun statut par rapport aux jumeaux. Charlie s’est chargée seule de nommer les parrains or il fallait l’autorisation des deux parents. Une preuve de plus de son penchant pour l’illégalité. L’obtention de la garde exclusive a aisément permis de défaire ces liens symboliques. En somme, Cian n’a aucune autorité légale ou morale sur Aaron et Siobhan. Cependant je n’ai pas le cœur pour me montrer plus cruel que ce que j’ai été à ses yeux.

On se dirige vers la médiathèque, histoire de trouver de nouvelles histoires à lire à ses loulous dévoreur de conte.” Car oui, toutes les lectures ne se valent pas et mes enfants semblent s’endormir plus facilement sur certaines narrations. “Et toi tu es visiblement en train de faire du sport. C’est bien de garder la forme.” Oui, je ne sais pas quoi raconter donc je balance une évidence. Je n’ai pas envie de savoir comment il va ou ce qu’il compte faire de sa journée. Je n’ai pas non plus envie de parler du procès, uniquement par orgueil certainement. J’ai simplement envie de poursuivre mon chemin. “C’est sympa de te revoir”. C’est faux et même si c’était vrai cela ne serait absolument pas réciproque. Je suis très mauvaise langue de bois. “Quoi de neuf ?” Faites qu’il décide de repartir vite.

Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : célibataire, en pleine remise en question.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : un loft à spring hill, #51.
Words are like bullets (Cian) F14520a28cf9a70b44dbaa30c1f9ad69
POSTS : 4297 POINTS : 430

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ATWOOD FAMILY - Jean #1 - Holden #1 - Jean & Oakley

Words are like bullets (Cian) Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #13 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

Words are like bullets (Cian) Giphy
OAKLEY #9 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3Thomas #10Oakley #4Tom&AllanAmos #1Louisa #1Oakley #5Amos #3Charlie #8Oakley #6Oakley #7Charlie #9Thomas #11Oakley #8Chloe #1Enoch #1Thomas #12Clément #6
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) cristalline (dessin) joseph
DC : shiloh, bailey, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyDim 3 Jan - 22:26



Ce n’était que le hasard qui m’avait conduit à prendre cette direction. Je déteste emprunter le même chemin en boucle pour courir. Brisbane n’a plus de secrets pour moi depuis des années, mais j’aime me faire la surprise de prendre un tournant au hasard, pour redécouvrir parfois l’ambiance d’un quartier. Ce n’était en rien réfléchi, mais juste le rythme de mes pas sous couverts de la mélodie endiablée de la musique qui m’avais mené dans cette rue. Qui m’avait mené à me retrouver face à face avec un homme que je n’aurais souhaité jamais revoir. Enoch se présente comme le père de l’année, avec son look appliqué et sa conduite maîtrisée de la poussette double. Son sourire de circonstance me donne envie d’envoyer valser mon poing dans l’arête de son nez. Je l’avais approuvé, il m’avait semblé être un homme bien, différent de John, enfin stable pour Charlie. J’avais tenté d’apaiser leur différend, de lui faire comprendre que Charlie ne sera jamais cette girl lambda. Pour une fois, j’avais fait l’effort d’être un oncle compréhensif et aujourd’hui, je m’en mords les doigts comme jamais. Il avait tout utilisé à son avantage, le traître. Acteur de première classe, il avait su faire pleurer dans les chaumières, s’attirant le regard pitoyable des jurés. Il pensait avoir gagné la guerre, il n’avait que remporter le premier round.

Ce n’est pas lui qui gagnera mon attention alors que les deux chérubins m’offrent leur sourire et leurs bras tendus. Plus les mois passent, plus Siobhan devient le portrait craché de Charlie. À chaque nouvelle rencontre, elle me rappelle à quel point ma nièce a grandie. Je viens caresser ses petits doigts alors que son frère semble déterminer à me retirer mes écouteurs. Ils ont l’air en forme, et même si tout mon être me rappelle de détester Enoch, il semble pourtant maîtriser sa paternité. « On se dirige vers la médiathèque, histoire de trouver de nouvelles histoires à lire à ses loulous dévoreurs de conte. » Je ne commenterais pas la pointe de douleur qui s’éveille dans ma poitrine à la simple évocation de l’histoire du soir. Je me demande si Eavan prend le temps d’en lire une à Ailis avant chaque coucher. Le doute qui m’assaille me fait perdre le fil de la conversation, un avantage pour l’adversaire. « Et toi tu es visiblement en train de faire du sport. C’est bien de garder la forme. » Un rire sarcastique m’échappe alors que je relève les yeux vers Enoch. « Tu n’es pas obligé de faire la conversation. » Encore moins si c’est pour pointer du doigt qu’à mon âge, c’est bien de continuer le sport. « Ca te ferait pas de mal de courir un peu. » Lui qui s’empâte et son complet dans son physique plus que moyen. Tous les coups bas sont permis, paraît-il.

« C’est sympa de te revoir » « A d’autre Enoch. » Il n’a pas envie de me voir, il voudrait que je m’en aille. « Quoi de neuf ? » Mais il me tend la perche parfaite. « J’allais à la médiathèque moi aussi. » Mensonge éhonté n’en serait ce que par ma tenue. Tant pis pour lui, je possède la même carte en plastique, indiquant que je fais parti du club des pères qui viennent chercher une nouvelle histoire pour ne pas devenir fou. « Je vais venir avec vous. » Mon ton lui laisse comprendre que le choix est déjà effectué, qu’importe ce qu’il voudra contester. « Et tonton, il vous lira une histoire. » Tout pour passer du temps avec eux, tout pour assurer à Charlie qu’ils vont bien. Les deux petits semblent comprendre que je vais rester dans les parages ou tout du moins, ils semblent bien plus exciter soudainement. « Aller en route, papa. » Qu’il ne tente pas une échappatoire, je l’attends au tournant.



'Cause I smoke when I drink, and I drink when I think
On top tonight, but tomorrow I'll be back at the bottom
It comes and it goes, but nobody knows
'Cause I hide it, yeah, I'm fitting in, but I got problems

Words are like bullets (Cian) 2P7Cr0f
Words are like bullets (Cian) YfUNI2o
Words are like bullets (Cian) L95P7ms
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Adelson
Enoch Adelson
le père célib-à-terre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans ♣ 26.04.1991 ♣ taurus
SURNOM : Noc pour les proches ou Nocnoc
STATUT : Père célibataire de jumeaux
MÉTIER : Pédiatre au St-Vincent Hospital
LOGEMENT : 250 orchid street (redcliffe) dans un appartement bientôt trop petit pour trois personnes
Words are like bullets (Cian) Bohemian-rhapsody-gif-5d024c7fec0ac
POSTS : 198 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Père dépassé jusqu’à récemment par les évènements ♣ Adepte de l’urban exploration ♣ Ceinture noire de karaté (4ème dan) et pratique occasionnellement la boxe ♣ Grand gourmand et adepte de cuisine et plats étranges ♣ A failli commettre une faute professionnelle en juin rattrapée par un collègue ♣ Patient et posé le plus souvent
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RP : 12/08

Words are like bullets (Cian) Sxq4
Charlie #3 - When we first met, I never thought that I would fall, I never thought that I'd find myself, Lying in your arms, And I wanna pretend that it's not true

Words are like bullets (Cian) Y9by
Enocean 1 - U.C

Words are like bullets (Cian) 94tx
Finnoch 1 & 2 (fb)  - Trying to hold on to all we know, But one day turn around and let it go, Restless, Can't deny the dreams we had are glowing sparks, the fire ain't dead. Walls are falling down on us.

Words are like bullets (Cian) Wkin
Enoy #2 & #3 (fb)  - Each friend represents a world in us, a world possibly not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born.

2020- Eve- Ilaria- Penny- Ariane 2 fb
2021- Jessalyn- Asher- Sianna
RPs EN ATTENTE : Bryn- Eleonor- Nino
RPs TERMINÉS : Words are like bullets (Cian) 7rdl
fiche de liens
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : voviane (avatar) loonywaltz (ub)
DC : Garrett Craine
PSEUDO : Anouille/Ishtar
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 12/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35740-enoch-adelson#1626991 https://www.30yearsstillyoung.com/t35731-try-again-fail-again-fail-better-enoch https://www.30yearsstillyoung.com/t35741-enoch-adelson#1626993

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptySam 9 Jan - 14:08


Il se tenait là face à moi presque comme si de rien n'était -à l’exception de quelques petites flèches lancés en ma direction-. Je jette de rapides coups d'œil sur la, pas assez artificiel à mon goût, complicité qui le lie à mes enfants. Je n’aime pas ça du tout. Non pas que je sois jaloux mais cela me fait un haut le cœur de voir mon sang pactiser avec “““l’ennemi”””. J’essaye de convaincre qui là ? Cela me fait surtout chier car cela me rappelle toute ma culpabilité dans cette histoire. Comment Charlie fait pour se débarrasser aussi facilement de sa conscience ? Elle doit avoir un secret c’est pas possible. Cette scène qui se déroule sous mes yeux me rappelle mes propres vicissitudes et doutes sur l’actuelle situation. Avec une pioche je tente de briser la glace non pas tant pour renouer que pour trouver une échappatoire. Je suis tout sauf naturel et je ne fais pas vraiment d’effort pour tenter de cacher la chose. Je lance les premières idées de phrases  qui me viennent à l’esprit. “ Tu n’es pas obligé de faire la conversation.” Je ne me sens pas obligé mais je me garde de le dire. “Ca te ferait pas de mal de courir un peu. ”. “ Ce n’est pas faux, je devrais prendre exemple sur toi.” Il n’y avait aucun sous-entendu, rien de plus qu’une confirmation de son propos qui ne m’égratigne pas beaucoup. Je n’ai pas vraiment la tête à me mettre à son niveau. Qu’il en profite tant qu’il peut.

A d’autre Enoch.” “J’oubliais que tu n’aimes pas les conventions.” C’était un militaire à la base avec une personnalité parfois un peu brute de décoffrage, c’est vrai. Et bon fond aussi, mais c’est plus facile d’ignorer cela pour le moment. Tout ce que je sors est dépourvu d’un quelconque sentiment et mon interlocuteur s’en rend bien compte. Mais je continue dans l’unique espoir qu’il se lasse et qu’il continue son chemin vers d’autres endroits. Et cela se retourne magistralement contre moi, merde ! “ J’allais à la médiathèque moi aussi.” C’est génial, tu es la meilleure compagnie que je puisse rêver. « Je vais venir avec vous. ». “Drôle de tenue pour y aller. C’est très original.” Il me met une bourrasque et préfère parler aux jumeaux. “ Et tonton, il vous lira une histoire.” Hilarant, ahaha. Sans mauvais jeu de mots tu peux toujours courir. Non mais je crois rêver. Il pense vraiment qu’il a un quelconque droit sur les jumeaux ? “ Aller en route, papa.” Et il en est presque à ordonner. C’est incroyable. S’il croit que je vais rester docile, il se fourre le doigt dans l'œil.

Cian, toi et moi on sait très bien que tu ne vas pas à la médiathèque.” Oui j’aime énoncer les évidences. “Tu n’as pas envie de me voir et c’est entièrement réciproque. Autant abréger les choses le plus rapidement possible non ? Je vois bien que les jumeaux sont contents de te voir mais on a un planning chargé et il n’y a pas de place pour que tu leur lises une histoire dedans. Je suis certain cependant que ta fille sera contente de savoir que son père lui lira quelque chose ce soir.” Ce n’était pas totalement un mensonge de dire que notre planning à Siobhan, Aaron et moi est bien rempli. Je ne nie pas mon hostilité, évidente, à l’égard de l’ancien pseudo-parrain de ma famille. Il est hors de question que je me fasse dicter ma conduite par une personne qui a pris partie corps et âme, même si je dis cela uniquement pour me rassurer, pour Charlie dès le départ du procès. "Tu comptes nous suivre longtemps ? "

@Cían Atwood Words are like bullets (Cian) 1001340119


Words are like bullets (Cian) Hod8yO6
Words are like bullets (Cian) 2eDseF9
Words are like bullets (Cian) 577022hopital
Words are like bullets (Cian) F1sCl73


Et une ptite surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : célibataire, en pleine remise en question.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : un loft à spring hill, #51.
Words are like bullets (Cian) F14520a28cf9a70b44dbaa30c1f9ad69
POSTS : 4297 POINTS : 430

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ATWOOD FAMILY - Jean #1 - Holden #1 - Jean & Oakley

Words are like bullets (Cian) Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #13 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

Words are like bullets (Cian) Giphy
OAKLEY #9 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3Thomas #10Oakley #4Tom&AllanAmos #1Louisa #1Oakley #5Amos #3Charlie #8Oakley #6Oakley #7Charlie #9Thomas #11Oakley #8Chloe #1Enoch #1Thomas #12Clément #6
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) cristalline (dessin) joseph
DC : shiloh, bailey, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyDim 10 Jan - 22:50



« J’oubliais que tu n’aimes pas les conventions. »
« Pourquoi s’embarrasser du superflu ? »

Il sait autant que moi que je déteste lorsqu’il prend le chemin le plus long pour énoncer le fond de sa pensée. Il est doué pour cela le gamin. Le fourbe, devrais-je dire tant il a été assez agile pour nous planter un couteau dans le dos à tous. Il était le premier petit-ami, flirt, sex friends – comme vous voudrez l’appeler – de Charlie que je n’avais pas cherché à faire fuir sous le coup de quelques menaces. Il me semblait être quelqu’un de bien le jeune homme, il avait l’air droit dans ses bottes, avec un avenir respectable. Je l’avais accueilli les bras ouverts, lui avait donner des conseils lorsqu’il en avait eu besoin et c’est comme cela qu’il avait décidé de me remercier. Qu’importe ce qu’il pourra dire, ce qu’il avancera comme preuve, il restera le seul responsable de tout ce cauchemar. Il ne faut pas être devin pour comprendre que ma présence l’exaspère, qu’il souhaiterait que je déguerpisse le plus rapidement possible. À dire vrai, je me fiche bien de ses états d’âme tant ce sont les enfants qui passeront toujours en premier. À tel point que je décide de m’incruster dans le plan de leur après-midi. Oh qu’il rage Enoch lorsqu’il comprends sa faute. Je ne le lâcherais pas. Ses enfants sont ma famille et je compte bien passer du temps avec eux qu’importe si cela enchante leur père ou non.

Il bouillonne Enoch alors que je commence à marcher à ses côtés. Il cherche l’échappatoire du regard sans en trouver une qui tiendra la route. Quoiqu’il tente, je serais toujours plus rapide que lui et sa poussette double. « Cian, toi et moi on sait très bien que tu ne vas pas à la médiathèque. » « Ah bon ?! » Il cherche visiblement à jouer au plus con. C’est idiot pour lui, il paraît que je suis le roi des enflures à ce jeu-là. « Tu n’as pas envie de me voir et c’est entièrement réciproque. Autant abréger les choses le plus rapidement possible non ? Je vois bien que les jumeaux sont contents de te voir, mais on a un planning chargé et il n’y a pas de place pour que tu leur lises une histoire dedans. Je suis certain cependant que ta fille sera contente de savoir que son père lui lira quelque chose ce soir. » Le fait qu’il évoque ma fille me fait serrer les poings plus que de raison. Qu’il ne s’amuse pas à descendre sur ce terrain-là, il finirait par le regretter. À croire que chez les Atwood on aime se faire prendre pour des cons, alors que tout le monde cherche à nous enlever nos enfants. Tant pis, c’est décidé. Enoch paiera pour tout le reste du monde. « Effectivement, je suis pas enchanté de croiser ta tronche. » Pas alors que je rêverais de faire valser un ou deux coups de poing sur l’arête de sa mâchoire ciselée. « T’oublies juste quelque chose en cours de route. Qu’importe ce que dit ce stupide papier que tu as si lâchement gagné, tes enfants restent ma famille également. » Il pourra dire ce qu’il veut, me traîner devant toutes les cours de justice du monde, il en restera que les jumeaux sont mes petits neveux et nièces. « Tu comptes nous suivre longtemps ? » « Tu as de la chance, j’ai du temps devant moi aujourd’hui. » Je sais que la limite n’est pas encore atteinte, que j’ai encore un peu d’espace pour jouer, pour lui faire comprendre que de tous, il a le pire des comportements. « Dis moi Enoch, je suis curieux… » que je commence alors que mes doigts glissent vers la petite main tendue de Siobhan. Elle enroule ses doigts autour des miens et m’offre son plus beau sourire édenté. Je souris à la gamine et relève le regard vers son géniteur. « Tu leur diras quoi à tes gamins quand ils seront grands ? Qu’on a jamais voulu d’eux ? Ou que c’est toi qui les as séparés d’une partie de leur famille ? » Et d’ors et déjà, je l’attends au tournant.



'Cause I smoke when I drink, and I drink when I think
On top tonight, but tomorrow I'll be back at the bottom
It comes and it goes, but nobody knows
'Cause I hide it, yeah, I'm fitting in, but I got problems

Words are like bullets (Cian) 2P7Cr0f
Words are like bullets (Cian) YfUNI2o
Words are like bullets (Cian) L95P7ms
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Adelson
Enoch Adelson
le père célib-à-terre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans ♣ 26.04.1991 ♣ taurus
SURNOM : Noc pour les proches ou Nocnoc
STATUT : Père célibataire de jumeaux
MÉTIER : Pédiatre au St-Vincent Hospital
LOGEMENT : 250 orchid street (redcliffe) dans un appartement bientôt trop petit pour trois personnes
Words are like bullets (Cian) Bohemian-rhapsody-gif-5d024c7fec0ac
POSTS : 198 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Père dépassé jusqu’à récemment par les évènements ♣ Adepte de l’urban exploration ♣ Ceinture noire de karaté (4ème dan) et pratique occasionnellement la boxe ♣ Grand gourmand et adepte de cuisine et plats étranges ♣ A failli commettre une faute professionnelle en juin rattrapée par un collègue ♣ Patient et posé le plus souvent
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RP : 12/08

Words are like bullets (Cian) Sxq4
Charlie #3 - When we first met, I never thought that I would fall, I never thought that I'd find myself, Lying in your arms, And I wanna pretend that it's not true

Words are like bullets (Cian) Y9by
Enocean 1 - U.C

Words are like bullets (Cian) 94tx
Finnoch 1 & 2 (fb)  - Trying to hold on to all we know, But one day turn around and let it go, Restless, Can't deny the dreams we had are glowing sparks, the fire ain't dead. Walls are falling down on us.

Words are like bullets (Cian) Wkin
Enoy #2 & #3 (fb)  - Each friend represents a world in us, a world possibly not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born.

2020- Eve- Ilaria- Penny- Ariane 2 fb
2021- Jessalyn- Asher- Sianna
RPs EN ATTENTE : Bryn- Eleonor- Nino
RPs TERMINÉS : Words are like bullets (Cian) 7rdl
fiche de liens
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : voviane (avatar) loonywaltz (ub)
DC : Garrett Craine
PSEUDO : Anouille/Ishtar
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 12/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35740-enoch-adelson#1626991 https://www.30yearsstillyoung.com/t35731-try-again-fail-again-fail-better-enoch https://www.30yearsstillyoung.com/t35741-enoch-adelson#1626993

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptySam 16 Jan - 0:56



« Pourquoi s’embarrasser du superflu ? » Checkmate. Ce n’est pas comme si mes paroles depuis le départ ne m’enfonçaient pas plus dans le marais de mon déni. Je ne suis plus à une près de toute façon il faut croire. C’est pas impossible que mon niveau de gêne est déjà atteint son maximum de toute manière. Une chute de plus ou de moins…Je suis bien incapable d’afficher et surtout de maintenir une passivité lorsque j’ai -trop- parfaitement conscience que c’est moi qui suis en tort à l’origne. Je m’agace de me perdre dans mes propres détours alors que mon interlocuteur voit clair dans mon petit jeu. Je ne lui donne comme réponse qu’un signe de tête mimant l’ébètement. Comme si je ne savais pas. J’opte pour le moment pour la reprise de la marche en espérant trouver une idée de génie -ou une autre connerie à dire-. C’est tour à tour curieux, apaisant et malaisant de voir ce quasi-étranger avoir un tel contact avec les jumeaux. Certes, ils sont d’ordinaire souriants aux étrangers. Je dirais même que Siobhan va très facilement au contact d’autrui. Cependant, c’est autre chose là. Il y a un petit quelque chose en plus. Je n’arrive pas à trouver un terme ou un groupe de mots pour caractériser la situation toutefois, ma paternité m’oblige à déceler cette étincelle d’amicalité.

Ce casse-tête vivant qui se déroule en direct sous mes yeux presque ébahis ne me donnent que plus envie encore de mettre un terme à tout ceci. Je n’ai qu’une seule hâte, faire en sorte d’oublier que j’ai rencontré Cian aujourd’hui et j’en trépigne d’impatience. Le bougre semble néanmoins bien décidé à nous suivre. Pour chaque pas fait à ses côtés, j’ai l’impression de m’enfoncer un peu plus dans ma culpabilité. Il est plus facile d’ignorer ce que l’on ne voit pas et actuellement c’est purement impossible. Je poursuis ma route pas un mouvement plus rapide que l’autre, je ne lui offrirai que trop de satisfaction et encore plus de poids pour me dire qu’il a raison. Sauf s’il attend que je le fasse et ça, ce n’est pas demain la veille. Je ne trouve qu’une autre inopportune banalité à sortir. “ Ah bon ?!” Oui je suis aussi surpris que toi, qu’est-ce qu’on se marre. " Effectivement, je suis pas enchanté de croiser ta tronche. " La délicatesse de l’ours hirsute ne cessera de me surprendre. Il a au moins la politesse de ne pas assaisonner le tout d’une insulte.

T’oublies juste quelque chose en cours de route. Qu’importe ce que dit ce stupide papier que tu as si lâchement gagné, tes enfants restent ma famille également. ” Ces paroles me font serrer la mâchoire et déglutir. Certes ce bout de papier je ne l’ai pas gagné par preuve de braverie, quoique, mais aller jusqu’à la lâcheté c’est fort. Perfidie ou machiavélisme sont des adjectifs qui me semblent plus justes et certainement pas plus gratifiants. En fait je pense que je préfère lâche à y réfléchir, la lâcheté peut-être justifiée par l’émotion et la sensibilité. La sournoiserie est intellectuelle et réfléchie. Je me doute que Cian englobe tous ces termes en un seul, mais je me rassure comme je peux. Je ne lève pas la voix plus haute que d’ordinaire en partie à cause de la présence des enfants.  “[color:bd93=#firebrick]Enfants dont ta nièce a perdu la garde. Ensuite au jeu de celui qui veut rafraîchir la mémoire à l’autre, je te rappellerai que ce n’est pas moi qui ai initié ce procès d’une. De deux, si je me souviens bien j’ai défendu pendant plusieurs mois une garde alternée.” Je suis prêt à reconnaître mon erreur -non pas du tout- cependant je n’ai pas eu d’autres choix que de combattre le mal par le mal. Feu contre feu. S’il n’est pas content qu’il aille se plaindre à Charlie.

Je lui demande jusqu’où il compte nous suivre. “ Tu as de la chance, j’ai du temps devant moi aujourd’hui. ” “Merveilleux.” ça c’est sortit tout seul. Je n’aime pas être insolent. “ Dis moi Enoch, je suis curieux…” J’arque un sourcil en me demandant quelle ânerie Cian va me vomir. Oui, fais joujou avec les mains de ma fille tant que tu le peux. “ Tu leur diras quoi à tes gamins quand ils seront grands ? Qu’on a jamais voulu d’eux ? Ou que c’est toi qui les as séparés d’une partie de leur famille ?” “La stricte vérité.” Je jette un regard à mon interlocuteur, presque surpris de sa question et en cherchant je l’avoue le défi. “Sans fioriture et sans mise en avant de ma personne si c’est ce que tu sous-entendais.”Je me demande s’il sait que je laisse Charlie fois les enfants hebdomadairement. “Elle les voit une fois par semaine.” Sous mon étroite surveillance certes mais je me garde bien de lui dire, en croisant les doigts pour qu’il n’en sache pas plus. “Je n’ai pas l’intention de vivre dans la fabulation contrairement à certaines personnes. Désolé de te décevoir sur ce point là aussi. ” Réflexion totalement malvenue et j’aurais peut-être du me la fermer sur ce coup-ci. Mais au lieu de me taire, je finis par renchérir.  “Puis tu aurais simplement pu me demander pour voir les enfants au lieu de me faire ce cirque. On est tout les deux des pères respectables.” C’était omettre que j’ai simplement fait en sorte de couper tout contact avec lui.


@Cían Atwood Words are like bullets (Cian) 873483867


Words are like bullets (Cian) Hod8yO6
Words are like bullets (Cian) 2eDseF9
Words are like bullets (Cian) 577022hopital
Words are like bullets (Cian) F1sCl73


Et une ptite surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : célibataire, en pleine remise en question.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : un loft à spring hill, #51.
Words are like bullets (Cian) F14520a28cf9a70b44dbaa30c1f9ad69
POSTS : 4297 POINTS : 430

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ATWOOD FAMILY - Jean #1 - Holden #1 - Jean & Oakley

Words are like bullets (Cian) Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #13 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

Words are like bullets (Cian) Giphy
OAKLEY #9 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3Thomas #10Oakley #4Tom&AllanAmos #1Louisa #1Oakley #5Amos #3Charlie #8Oakley #6Oakley #7Charlie #9Thomas #11Oakley #8Chloe #1Enoch #1Thomas #12Clément #6
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) cristalline (dessin) joseph
DC : shiloh, bailey, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyLun 18 Jan - 0:21



Sa mâchoire se tend, ses yeux lancent des éclairs. C’est presque satisfaisant de savoir où titiller sans forcer. Le sujet a toujours été sensible, c’est pire depuis qu’il nous prend de haut, depuis qu’il jure être le meilleur père sur cette Terre alors qu’il enchaîne les erreurs, lui aussi. « Enfants dont ta nièce a perdu la garde. Ensuite, au jeu de celui qui veut rafraîchir la mémoire à l’autre, je te rappellerai que ce n’est pas moi qui ai initié ce procès d’une. De deux, si je me souviens bien, j’ai défendu pendant plusieurs mois une garde alternée. » Il cherche le moindre détail en sa faveur, il grappille les miettes comme si cela allait pouvoir le sauver aux yeux de qui que ce soit. Pour moi, il a perdu la bataille depuis longtemps. « Ne soit pas fier d’avoir gagné après avoir retourné ta veste de la pire façon qui soit. » Il avait tout utilisé pour se venger tel le gamin qu’il semble toujours avoir été. Il se pense humble quand il n’est qu’une raclure de plus dans ce bas monde. Alors, je lui rafraîchis la mémoire, lui rappelle en soulignant par tous les accents que ses enfants restent ma famille. Que cela lui plaise ou non, je n’en ai clairement rien à secouer. Ils sont les enfants de ma nièce et je me battrais pour qu’ils soient toujours présent dans nos vies même si c’est moi qui dois lui intenter un procès pour non présentation d’enfants.

D’ailleurs, je me demande bien ce qu’il va pouvoir leur raconter aux jumeaux, lorsqu’ils commenceront à poser des questions sur leur mère. J’imagine déjà les mensonges qui coulent dans ses veines et qui me rende dingue. Il sera capable de les retourner contre elle, je n’en doute plus une seule seconde désormais. « La stricte vérité. Sans fioriture et sans mise en avant de ma personne, si c’est ce que tu sous-entendais. » « Donc tu leur diras que c’est à cause de toi qu’ils ne connaissent pas leur mère ? » C’est lui et uniquement lui qui ne cesse de la repousser lorsqu’elle a appris de ses erreurs et cherche à se rattraper. Charlie n’a peut-être pas eu le meilleur démarrage dans sa vie de maman, mais je sais et j’ai compris à quel point elle aime ses enfants. Personne ne pourra jamais lui nier cela, pas même lui. « Elle les voit une fois par semaine. » « Et tu crois que c’est suffisant pour des enfants et leur mère ? » Une fois par semaine, ce n’est rien, surtout quand il est toujours en train de tout surveiller comme le flipper qu’il est. « Et t’es toujours derrière Enoch. Elle a besoin de créer un lien avec eux, sans toi qui ne cesses de la reprendre. » Elle ne m’a absolument rien dit Charlie, mais j’ose imaginer que c’est exactement comme cela, que tout leur rendez-vous se déroule. « Je n’ai pas l’intention de vivre dans la fabulation contrairement à certaines personnes. Désolé de te décevoir sur ce point-là aussi. » Et voilà qu’il nous traite de menteur. C’est la seule excuse qu’il se trouve pour se rassurer. C’est affligeant. « La fabulation ?! » Il va se prendre une s’il continue. Heureusement, Siobhan attire mon attention en tirant sur ma main. Je m’arrête un instant pour lui sourire et attraper la peluche qu’elle me tend. « Merci ma puce. » Mon regard tendre devient plus noir que jamais lorsque je le relève sur le pseudo père parfait. « Tu es le seul à te mentir dans toute cette histoire. » que je souligne sans jamais desserrer les dents. « Fait attention à ce que tu avances ! »

« Puis tu aurais simplement pu me demander pour voir les enfants au lieu de me faire ce cirque. On est tous les deux des pères respectables. » Je me mords la lèvre pour ne pas éclater dans un rire tout ce qu’il y a de plus sarcastique. Je n’ai plus rien d’un père lorsque une personne de son acabit a décidé de me retirer tout ce que j’avais de plus cher. Mais je le prends au mot, le jeune homme. « Alors, j’aimerais que l’on convienne d’une journée. » Mon ton s'est radouci, je veux au moins gagner cette bataille-là pour commencer. « Sans ta présence. » Je ne lâcherais pas sur ce point en particulier. Je veux les voir sans lui.



'Cause I smoke when I drink, and I drink when I think
On top tonight, but tomorrow I'll be back at the bottom
It comes and it goes, but nobody knows
'Cause I hide it, yeah, I'm fitting in, but I got problems

Words are like bullets (Cian) 2P7Cr0f
Words are like bullets (Cian) YfUNI2o
Words are like bullets (Cian) L95P7ms
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Adelson
Enoch Adelson
le père célib-à-terre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans ♣ 26.04.1991 ♣ taurus
SURNOM : Noc pour les proches ou Nocnoc
STATUT : Père célibataire de jumeaux
MÉTIER : Pédiatre au St-Vincent Hospital
LOGEMENT : 250 orchid street (redcliffe) dans un appartement bientôt trop petit pour trois personnes
Words are like bullets (Cian) Bohemian-rhapsody-gif-5d024c7fec0ac
POSTS : 198 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Père dépassé jusqu’à récemment par les évènements ♣ Adepte de l’urban exploration ♣ Ceinture noire de karaté (4ème dan) et pratique occasionnellement la boxe ♣ Grand gourmand et adepte de cuisine et plats étranges ♣ A failli commettre une faute professionnelle en juin rattrapée par un collègue ♣ Patient et posé le plus souvent
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RP : 12/08

Words are like bullets (Cian) Sxq4
Charlie #3 - When we first met, I never thought that I would fall, I never thought that I'd find myself, Lying in your arms, And I wanna pretend that it's not true

Words are like bullets (Cian) Y9by
Enocean 1 - U.C

Words are like bullets (Cian) 94tx
Finnoch 1 & 2 (fb)  - Trying to hold on to all we know, But one day turn around and let it go, Restless, Can't deny the dreams we had are glowing sparks, the fire ain't dead. Walls are falling down on us.

Words are like bullets (Cian) Wkin
Enoy #2 & #3 (fb)  - Each friend represents a world in us, a world possibly not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born.

2020- Eve- Ilaria- Penny- Ariane 2 fb
2021- Jessalyn- Asher- Sianna
RPs EN ATTENTE : Bryn- Eleonor- Nino
RPs TERMINÉS : Words are like bullets (Cian) 7rdl
fiche de liens
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : voviane (avatar) loonywaltz (ub)
DC : Garrett Craine
PSEUDO : Anouille/Ishtar
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 12/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35740-enoch-adelson#1626991 https://www.30yearsstillyoung.com/t35731-try-again-fail-again-fail-better-enoch https://www.30yearsstillyoung.com/t35741-enoch-adelson#1626993

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptySam 6 Fév - 14:08



La situation se complexifie de secondes en secondes et si Cian pense que c’est en jouant sur ma culpabilité qu’il va faire avancer les choses il se trompe lourdement. Cela ne fait qu’au contraire plus m’agacer, oui à tort et alors ? “« Ne sois pas fier d’avoir gagné après avoir retourné ta veste de la pire façon qui soit. ” “Mais tu crois vraiment que j’en tire de la fierté ??” Bon okay mais juste un chouia. Je lui concède ce point et je souffle un bon coup pour reprendre un ton de voix plus calme. “ çà n’a rien eu d’un jeu pour moi toute cette histoire. Ce n’est pas une question de gagner ou de perdre...  ” il n’y a eu que des perdants, soyons honnête. “... alors ne vient pas sur ce terrain glissant. Ce n’est pas moi qui ai considéré ce tribunal comme une vulgaire salle de poker où l’on pouvait parier. ” La seule chose que j’ai joué dedans, c’était je pense ma vie. Je ne sais pas si j’aurais pu me reconstruire sans Siobhan et Aaron et cette pensée m’effraie. Mon comportement a été égal à celui d’un animal jouant tout pour sa survie durant le procès et si c’est à refaire, et bien je mettrais les deux pieds dans le plat sans aucune hésitation. Je ne suis pas sourd à la colère et à la frustration de mon interlocuteur, mais les choses se sont déroulées ainsi, point.

L’on passe désormais au procès de ma personne. Heureusement que les lois ont été inventées sinon je serais pendu sur place si j’en crois les accusations du grand-oncle de mes enfants. Qu’il m’accuse d’être le grand méchant si cela lui chante. Il narre qu’elle ne les voit pas, ce qui est faux et montre que le personnage n’est pas au fait des dernières actualités. « Et tu crois que c’est suffisant pour des enfants et leur mère ? » Pour le moment largement oui. ” C’est une stricte vérité et cela continuera ainsi tant que Charlie ne grandirait pas. « Et t’es toujours derrière Enoch. Elle a besoin de créer un lien avec eux, sans toi qui ne cesses de la reprendre. » Là encore le quadragénaire a raison. “ Je le suis car je le peux. Normalement elle ne devrait pas les voir du tout. Et je ne fais pas ça par clémence ou pitié si tu te poses la question.” S’il n’y avait pas les jumeaux, les liens auraient été coupés depuis bien longtemps. Je ne bougerai pas d’un poil de ma position. Qu’il s’occupe de ses affaires au lieu de venir mettre son nez dans les miennes. J’en rajoute une couche. Apparemment mes dires ne sont pas compris par mon interlocuteur vu sa réaction. “ La fabulation ?! ” Il détourne son attention sur Siobhan, je ne sais pas si elle n’est pas en train de lui éviter de perdre son calme. “ Tu es le seul à te mentir dans toute cette histoire.” Je me mens sur quoi ? Quand on arrive à cours d’argument on utilise la menace et Cian envoie une sommation. “ Parce-que tu penses que j’ai oublié ce que j’ai fais pendant le procès ? Que depuis je cueille le bonheur allègrement comme le ferait une personne dans un bosquet de fleurs ?”Je me montre stricte et je reconnais un semblant de mon erreur.  “J’ai été abominable durant la seconde partie du procès car je n’avais pas d’autres choix. Comme un con j’ai prêché la concorde pendant cinq trop long mois dans le vent. Oui j’ai été un enfoiré de première. Et je ne peux même pas m’en excuser car si c’était à refaire, je le referais.” Les choses sont dites, sans que les, mes, émotions prennent le dessus. Est-ce que j’ai un poids en moins pour autant ? Non. “Ta colère est ton juste droit. Mais ne vient pas rejeter l’entièreté de ce capharnaüm sur moi.” Je n’ai jamais eu l’audace de croire que tout était de la faute de Charlie, même si je l’ai fais croire au monde, j’espère qu’il ne l’auras pas non plus.

Je finis par aborder le sujet de tout son manège pour voir les jumeaux plus longtemps qu’il ne devrait. “ Alors, j’aimerais que l’on convienne d’une journée.” C’est qu’il deviendrait presque diplomate tout d’un coup. “ Sans ta présence. ” “ C’est non. ” C’est la seule réponse que j’ai à apporter. Je ne prends même pas la peine de me justifier plus qu’outre mesure, me jugeant dans mon bon droit. J’aurais pu argumenter que je lui dois rien mais ça ne serait pas totalement véridique. “Assez de mal a été fait, pas la peine d’en rajouter plus.  ” D’une car la situation est inconfortable et de deux car visiblement je suis indécis sur la potentialité d’une reconstruction de pont. Cependant si j’avais une autorité légale, tout relative soit-elle, sur les droits de visites de Charlie cela ne concernait nullement son entourage.“ Puis cites moi des raisons qui me pousseraient à te confier les jumeaux une partie d’une journée sans savoir ce que vous allez faire ? ” Et sur ce point là, je venais de tendre le bâton pour me faire battre. Maudite conscience.

@Cían Atwood Words are like bullets (Cian) 873483867


Words are like bullets (Cian) Hod8yO6
Words are like bullets (Cian) 2eDseF9
Words are like bullets (Cian) 577022hopital
Words are like bullets (Cian) F1sCl73


Et une ptite surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : célibataire, en pleine remise en question.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : un loft à spring hill, #51.
Words are like bullets (Cian) F14520a28cf9a70b44dbaa30c1f9ad69
POSTS : 4297 POINTS : 430

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ATWOOD FAMILY - Jean #1 - Holden #1 - Jean & Oakley

Words are like bullets (Cian) Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #13 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

Words are like bullets (Cian) Giphy
OAKLEY #9 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3Thomas #10Oakley #4Tom&AllanAmos #1Louisa #1Oakley #5Amos #3Charlie #8Oakley #6Oakley #7Charlie #9Thomas #11Oakley #8Chloe #1Enoch #1Thomas #12Clément #6
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) cristalline (dessin) joseph
DC : shiloh, bailey, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyMar 2 Mar - 2:05



« Mais tu crois vraiment que j’en tire de la fierté ?? »
« Honnêtement ? Oui… » je ne vais pas lui mentir.
« A n’a rien eu d’un jeu pour moi toute cette histoire. Ce n’est pas une question de gagner ou de perdre... Alors ne vient pas sur ce terrain glissant. Ce n’est pas moi qui ai considéré ce tribunal comme une vulgaire salle de poker où l’on pouvait parier. »

Il se cherche des excuses le jeune homme, il creuse dans tous les recoins pour se trouver les bonnes raisons. Dans le fond, je pourrais comprendre ce qu’il l'a poussé à agir ainsi. Il ne voulait pas perdre ses enfants. Elle n’a pas eu les meilleures réactions parfois ma nièce, mais son instinct maternel a travaillé contre sa volonté. Tout s’est chamboulé d’une manière que personne n’avait réellement prédite. Pourtant, je ne retiens que les couteaux qu’il a sus nous planter dans le dos sans jamais retirer ce sale sourire de son visage. Il a gagné, les jumeaux vivent avec lui. Il prend tout l’avantage de la situation, jurant qu’il a simplement voulu être un bon père sans même se rendre compte de ce qu’il a provoqué de l’autre côté. Je décide malgré tout, de rester le plus adulte des deux sans trop renchérir. L’envie m’en démange pourtant alors que mon regard ne cesse de se baisser sur les jumeaux qui babillent tranquillement dans leur poussette.

« Pour le moment largement oui. » Bien sûr que tout cela lui semble suffisant quand il n’a jamais pris plus d’une seconde pour se mettre à la place de Charlie. Elle est leur mère, ils sont la chair de sa chair et tout ce qu’il lui accorde, c’est une visite sous surveillance. Se rend-t-il au moins compte que chacune de ses décisions sont prise pour rabaisser la jeune mère ? « Je le suis car je le peux. Normalement, elle ne devrait pas les voir du tout. Et je ne fais pas ça par clémence ou pitié si tu te poses la question. » Un rire m’échappe alors que je lève les yeux au ciel. « Mets toi à sa place trente secondes Enoch. » C’est pourtant pas cher demander, juste un brin de compassion. « Elle a fait quelques erreurs, elle aussi, je te l’accorde. » que je souffle doucement pas trop fort qu’il ne prenne pas le melon. « Mais qu’est-ce que tu ferais si on te les prenait loin de toi sans t’accorder plus de quelques heures sous surveillance ? » Je n’ai jamais assisté à leur rencontre, mais j’ose imaginer que Charlie ne se sens jamais pleinement elle-même lorsqu’il est toujours en train de veiller à ses moindres faits et gestes. Il doit lui lâcher du lest, juste un peu. Pour qu’elle prenne son rôle a bras le corps, pour qu’elle aille mieux aussi. Il a au moins, l’honnêteté d’avouer que son comportement lors du procès fut le pire. Dire que je pensais pouvoir lui faire confiance et qu’il avait retourné tout cela contre moi. Qu’importe ce qu’il dira, qu’importe s’il pense bien se fait voir, il ne gagnera jamais avec moi. Charlie est ma nièce, celle que je protégerais contre vent et marée qu’importe ce qu’elle fera. Elle est ma famille et jamais je ne lui tournerais le dos. « Ta colère est ton juste droit. Mais ne vient pas rejeter l’entièreté de ce capharnaüm sur moi. » C’est là qu’il a pas réellement compris ce que je voulais souligner le jeune homme, mais il s’entête et je n’ai pas le force de me battre avec lui. Pas en ce moment. « Je protège ma famille Enoch, tu devrais savoir ce que c’est… »

Alors, je tente malgré tout… J’essaye de voir ce qu’il voudrait bien me céder. Je ne demande pas l’impensable, simplement quelques heures en compagnies des enfants sans qu’il ne soit sur mon dos. « C’est non. Assez de mal a été fait, pas la peine d’en rajouter plus. » Bien sûr qu’il ne prend même pas le temps de réfléchir à la situation, qu’il ne veuille pas peser le pour ou le contre. Il s’entête à vouloir les garder auprès de lui comme s’il les avaient fait tout seul les deux merveilles. Il s’entête et c’est lui qui fait perdurer cette ambiance malsaine qui nous entoure, alors que l’on cherche simplement à conserver un contact courtois. Rien de plus. « Puis cites moi des raisons qui me pousseraient à te confier les jumeaux une partie d’une journée sans savoir ce que vous allez faire ? » Je le pensais intelligent et posé, il vient tout juste de me prouver le contraire tant sa question est stupide. « Ils ont un an Enoch, tu veux que je fasse quoi ? » Je ne vais pas les emmener voir un film d’horreur, je ne vais pas faire de saut en parachute ou des conneries dans le genre. J’ai peut-être fait des conneries dans ma vie, mais je sais m’occuper de gamin sans les mettre en danger et il vient de taper dans la corde sensible avec sa question complètement déplacée. « On m’a pris ma gamine. » que je lâche sans même réfléchir. « Je peux pas la voir parce que sa mère a décidé que finalement, elle avait pas besoin du gars qui s’est occupé d’elle pendant six mois. » Celui qui n’est pas le père, celui dont tout le monde s’en fout. « On m’a tout pris Enoch, alors crois moi quand je te dis que jamais je ne te ferais un coup pareil. Je le souhaite à personne même pas a mon pire ennemi. » Et ce n’est clairement pas lui dans cette histoire. « Tout ce que je demande, c’est d’avoir un lien avec eux. Que tu le veuilles ou non ils sont ma famille et je serais jamais loin pour surveiller. » Jamais. Il faut qu’il se le rentre en tête une bonne fois pour toutes. « Alors une après-midi, pour les emmener au parc, leur lire une histoire et jouer avec eux sans que l’atmosphère soit pesante. » Je n’ai pas dit sans lui, j’ai simplement évoqué les tensions. À voir comment il va le prendre désormais quand j’ai tout verser à ses pieds et que je me montre bien trop faible à mon goût.



'Cause I smoke when I drink, and I drink when I think
On top tonight, but tomorrow I'll be back at the bottom
It comes and it goes, but nobody knows
'Cause I hide it, yeah, I'm fitting in, but I got problems

Words are like bullets (Cian) 2P7Cr0f
Words are like bullets (Cian) YfUNI2o
Words are like bullets (Cian) L95P7ms
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Adelson
Enoch Adelson
le père célib-à-terre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans ♣ 26.04.1991 ♣ taurus
SURNOM : Noc pour les proches ou Nocnoc
STATUT : Père célibataire de jumeaux
MÉTIER : Pédiatre au St-Vincent Hospital
LOGEMENT : 250 orchid street (redcliffe) dans un appartement bientôt trop petit pour trois personnes
Words are like bullets (Cian) Bohemian-rhapsody-gif-5d024c7fec0ac
POSTS : 198 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Père dépassé jusqu’à récemment par les évènements ♣ Adepte de l’urban exploration ♣ Ceinture noire de karaté (4ème dan) et pratique occasionnellement la boxe ♣ Grand gourmand et adepte de cuisine et plats étranges ♣ A failli commettre une faute professionnelle en juin rattrapée par un collègue ♣ Patient et posé le plus souvent
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : RP : 12/08

Words are like bullets (Cian) Sxq4
Charlie #3 - When we first met, I never thought that I would fall, I never thought that I'd find myself, Lying in your arms, And I wanna pretend that it's not true

Words are like bullets (Cian) Y9by
Enocean 1 - U.C

Words are like bullets (Cian) 94tx
Finnoch 1 & 2 (fb)  - Trying to hold on to all we know, But one day turn around and let it go, Restless, Can't deny the dreams we had are glowing sparks, the fire ain't dead. Walls are falling down on us.

Words are like bullets (Cian) Wkin
Enoy #2 & #3 (fb)  - Each friend represents a world in us, a world possibly not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born.

2020- Eve- Ilaria- Penny- Ariane 2 fb
2021- Jessalyn- Asher- Sianna
RPs EN ATTENTE : Bryn- Eleonor- Nino
RPs TERMINÉS : Words are like bullets (Cian) 7rdl
fiche de liens
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : voviane (avatar) loonywaltz (ub)
DC : Garrett Craine
PSEUDO : Anouille/Ishtar
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 12/12/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35740-enoch-adelson#1626991 https://www.30yearsstillyoung.com/t35731-try-again-fail-again-fail-better-enoch https://www.30yearsstillyoung.com/t35741-enoch-adelson#1626993

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyDim 7 Mar - 17:49



« Honnêtement ? Oui… » C’est direct et blessant mais est-ce vraiment surprenant de la part d’une personne que j’ai trahie en le regardant dans le blanc des yeux lors du procès ? C’est douloureux à encaisser mais nier que mon interlocuteur pense ceci ne changerait pas grand-chose à la situation. Son ressenti est compréhensible et même si je dois me faire violence pour l’accepter, c’est un choix dont je tente de me convaincre et que je m'impose. Je me mure pendant quelques instants dans le silence avant de reprendre sur ce que je considère être à mon tour le déroulé de la situation de cette année chaotique. Je considère sincèrement que Charlie n’a pas pris au sérieux ce procès, que la blonde se voyait déjà gagnante au bout de la première semaine en refusant catégoriquement toutes négociations et que finalement tout ceci n’a jamais été qu’un jeu ignoble dont elle n’a pas su mesurer assez tôt les conséquences. Elle a payé au prix le plus fort cette leçon et je me fous de passer pour le plus immonde des individus en disant que je me suis réjouie temporairement de cette situation.

Il questionne la manière dont j’autorise Charlie à voir nos enfants, autant dire qu’il n’a clairement pas voix au chapitre mais je fais l’effort de lui expliquer mon schéma de réflexion afin de ne pas laisser de zones d’ombres pouvant laisser place à des interprétations fantasques. “ Mets toi à sa place trente secondes Enoch.” Voilà un exercice que je ne fais plus depuis longtemps, à vrai dire je ne sais pas si nous l’avons fais à un seul moment l’un et l’autre. Peut-être elle plus que moi. “ Elle a fait quelques erreurs, elle aussi, je te l’accorde.” Le quelques me fait grincer des dents, ce ne sont pas des choses pardonnables facilement et encore moins oubliables. “ Mais qu’est-ce que tu ferais si on te les prenait loin de toi sans t’accorder plus de quelques heures sous surveillance ?” “Est-ce que Charlie  m’aurait laissé les voir au moins une fois par semaine  si elle avait gagné le procès ?” Question rhétorique alors que mon regard vient croiser ceux de mes enfants. J’ai eu la réponse il y a quelques jours quand elle a fuit ma question sous le regard de sa fille. Elle ne pouvait se contraindre à lui mentir. C’est une réalité douloureuse mais pleine et entière. Si le procès avait été perdu j’aurais simplement baissé les bras et je ne sais pas ce qu’il serait advenu de moi. J’espère qu’il se rend bien compte de cette réalité.  

« Je protège ma famille Enoch, tu devrais savoir ce que c’est… » Alors il devrait comprendre ce que j’ai fait pourtant ce n’est pas le cas. Ces mots résonnent en moi sans vraiment que je sache comment me positionner par rapport à sa phrase alors que mon interlocuteur me demande de récupérer mes enfants pour une journée. C’est un non catégorique que je sors, sans prendre plus le temps d’analyser la situation qui me paraît de plus en plus inconfortable. Finalement ma conscience me pousse à lui offrir le bâton qui lui servira pour frapper un non-raisonnement. « Ils ont un an Enoch, tu veux que je fasse quoi ? » Je ne sais pas et je me tais une nouvelle fois tant la situation me paraît gênante alors que je sais pertinemment d’avance que ma mauvaise foi ne ferait que m’enfoncer un peu plus dans ce bordel. Puis finalement une bombe est lancée. Pas celle à laquelle je m’attend. « On m’a pris ma gamine. » J’écarquille les yeux, surpris. Une partie de moi essaye de nier la compassion que je pourrais avoir envers lui tandis que l’autre partie m’ordonne d’arrêter de camper sur mes positions. “ Je peux pas la voir parce que sa mère a décidé que finalement, elle avait pas besoin du gars qui s’est occupé d’elle pendant six mois.”“Je suis désolé Cian.” Des pauvres mots qui n’ont pas beaucoup de sens ou d'intérêt pour lui. La seule chose dont je ne doute pas là, c’est le fait qu’il me dise la vérité. Sa situation je la comprends car j’ai vécu la même lorsque le prémice du procès s’est dessiné bien que les contextes soient différents. “ On m’a tout pris Enoch, alors crois moi quand je te dis que jamais je ne te ferais un coup pareil. Je le souhaite à personne même pas a mon pire ennemi.”“ Je te crois.” que je parviens à articuler difficilement sans trouver autre chose à dire. “ Tout ce que je demande, c’est d’avoir un lien avec eux. Que tu le veuilles ou non ils sont ma famille et je serais jamais loin pour surveiller. ” Pour surveiller quoi au juste ? La surprise passe et je parviens à me concentrer de nouveau sur la situation. “ Alors une après-midi, pour les emmener au parc, leur lire une histoire et jouer avec eux sans que l’atmosphère soit pesante.” “Si tu tenais à me faire culpabiliser c’est réussi. ”J’essaye de rester lucide sur le procédé et je ne suis pas né de la dernière pluie. Cependant je m’interdis de montrer la moindre faiblesse à mon interlocuteur ou de faire preuve de plus d’empathie que nécessaire restant cloîtré dans mon égo et ne pouvant m’empêcher d’avoir une certaine méfiance envers l’individu qui se tient face à moi. Et ceci qu’importe ses peines qui me déchirent le cœur bien plus que je ne daigne le montrer.    “C’est d’accord pour une après-midi dans les jours qui viennent sans ma présence...” Je cède du terrain cependant je pose tout de même une condition. “...ni celle de Charlie. Et c’est non négociable.” Certainement pas après ce qui s’est passé au marché de Noël. Les cicatrices du procès sont encore des plaies chaudes non cicatrisées. Il pourra demander ou faire toutes les protestations qu’il veut, pour le moment j’ai encore trop besoin de ce contrôle. C’est à prendre ou à laisser et j’espère qu’il le comprend.  “J’espère sincèrement que les histoires concernant ta fille se résolveront bien. ” Autant par compassion que par désir égoïste de voir comment il traitera la mère de l'enfant si Cian s'en sort.

@Cían Atwood :nono:


Words are like bullets (Cian) Hod8yO6
Words are like bullets (Cian) 2eDseF9
Words are like bullets (Cian) 577022hopital
Words are like bullets (Cian) F1sCl73


Et une ptite surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le vert marine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : quarante ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce, "mon lapin" par son idiot de meilleur ami. Pour les autres ce sera Cían
STATUT : célibataire, en pleine remise en question.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale.
LOGEMENT : un loft à spring hill, #51.
Words are like bullets (Cian) F14520a28cf9a70b44dbaa30c1f9ad69
POSTS : 4297 POINTS : 430

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis ses 15 ans △ a perdu sa petite sœur il y a 24 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis △ végétarien △ fume beaucoup trop et continue à consommer de l’herbe occasionnellement △ parle gaélique et jure constamment dans cette langue △ est bénévole auprès des enfants malades à l’hôpital St-Vincent △ considère sa nièce comme sa fille △ a fait le tour du monde en naviguant avec la navy.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ATWOOD FAMILY - Jean #1 - Holden #1 - Jean & Oakley

Words are like bullets (Cian) Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
THOMAS #13 △ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

Words are like bullets (Cian) Giphy
OAKLEY #9 △ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : Thomas #1 (fb)Thomas #2 (fb)Charlie #1Freya #1Léo #1John #1Charlie #2Clément #1Charlie #3Thomas #3Eavan #1Clément #2eavan & freyajessian #1Thomas #4Clément #3Thomas #6Eavan #3Oakley #1Clément #4Charlie #4Thomas #7Charlie #5Eavan #4Thomas #8Eavan #5Oakley #2Charlie #6Eavan #6Chloe #1Charlie #7Thomas #9Eavan #7Léo #3TimOakley #3Thomas #10Oakley #4Tom&AllanAmos #1Louisa #1Oakley #5Amos #3Charlie #8Oakley #6Oakley #7Charlie #9Thomas #11Oakley #8Chloe #1Enoch #1Thomas #12Clément #6
AVATAR : Aaron Paul.
CRÉDITS : (avatar) cristalline (dessin) joseph
DC : shiloh, bailey, loan & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t33722-i-m-writing-you-a-symphony-of-sound https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) EmptyDim 14 Mar - 23:34



L’endroit n’est pas réellement propice à une telle conversation, comme ça en plein milieu de la rue, alors qu’une grand-mère tente de nous contourner avec son chien. Heureusement, les enfants ne semblent pas s’impatienter et Aaron a décidé que tenir mon petit doigt, ce serait très bien. Par occasion, je leur offre des sourires même si toute mon attention est reporter sur leur géniteur. Il est en train de perdre un peu de son assurance Enoch, alors que je lui fais remarquer que jamais il ne cherche à se mettre à la place de Charlie. Je ne cherche pas – ou tout du moins pas spécialement – le conflit, mais plutôt à lui faire comprendre certaines choses. « Est-ce que Charlie m’aurait laissé les voir au moins une fois par semaine si elle avait gagné le procès ? » Il n’attend pas de réponse, je l’entends simplement au son de sa voix. Il pense forcément avoir raison et c’était très probablement l’état d’esprit de la jeune femme à l’époque, mais est-ce que tout serait resté ainsi gravé dans le marbre, je n’en suis pas si sûre. « Je ne lui en aurais pas vraiment laissé le choix. » que je souligne malgré tout. Je n’ai pas à dicter ses actions à ma nièce, mais je sais que j’aurais tenu le même discours. « Ce n’est pas parce que tu as fait des choses questionnables que j’aurais acceptées que tu sois privé de tes enfants. » Qu’il me croit ou non, je n’en ai plus rien à faire. C’est le point de vue que j’aurais adopté, l’élément que j’aurais défendu. Mais avec des si on pourrait refaire le monde…

Je finis par faire remarquer au jeune homme qu’avec deux enfants d’un an, je ne comptais pas les embarquer dans une folle aventure incluant de l’alcool et autres éléments complètement frappés. Ce n’est pas la lune que je lui demande, mais simplement du temps avec les deux petits. Un temps, sans que cela ne vire à la dispute, au conflit ou au règlement de comptes. Il se trouve bien idiot lorsque j’avance mes arguments dans le calme, lorsque je lui expose les faits sans utiliser la menace ou tout autre exemple d’intimidation. Et je lui parle d’Ailis. Preuve de ma bonne foi, preuve que je comprends ce qui l’effraye, preuve que je ne pourrais jamais faire une chose pareille. « Je suis désolé Cian. » Je lui offre un sourire de circonstance, ne voulant pas non plus m’étaler sur les raisons qui ont poussé Eavan à reprendre sa fille. Ce n’est pas le lieu, pas le moment et ce n’est pas quelque chose qui est susceptible d’intéresser le jeune père. Ce ne sont que des faits que j’avance pour plaider en ma faveur. « Si tu tenais à me faire culpabiliser c’est réussi. » Je soupire quelque peu alors qu’une fois encore, il ne veut voir que ce qui va dans son sens. « Ce n’est pas le cas, tu sais. » que je lui annonce lentement. « Surveiller n’est peut-être pas le terme adéquat, je… Je voulais dire que je serais toujours présent pour eux et que j’aimerais les gâtés. » Laisse-moi être ce grand-père de substitution comme Charlie ne cessait de se moquer à leurs naissances. C’est tout ce que je cherche dans ce processus, je ne compte pas m’interposer, être celui qui brisera l’équilibre fragile.

« C’est d’accord pour une après-midi dans les jours qui viennent sans ma présence ni celle de Charlie. Et c’est non négociable. » A cet instant-là, Aaron serre mon doigt à nouveau, rendant l’annonce encore bien plus réelle. Il me faudra un temps pour enregistrer pleinement les paroles d’Enoch. Un temps en plus pour croiser son regard. « Merci Enoch. » Je tiendrais les engagements, Charlie ne sera pas présente – un appel, c’est rien non ? – et je suivrais ce qu'Enoch me demandera. « Si tu préfères que ce ne soit pas chez moi, je comprends. » J’accepterais vraiment tout, juste pour faire ce pas en avant, pour ouvrir la brèche qui pourrait amener à une relation bien plus apaisante entre tout le monde. « Tout se passera bien. » que j’assure comme pour conclure, comme pour le remercier encore une fois de faire ce pas vers moi. « J’espère sincèrement que les histoires concernant ta fille se résolveront bien. » Une nouvelle fois, je hoche la tête. « Je l’espère. » que j’assure à nouveau. Un sourire pour apaiser la tension et mon attention qui se tourne à nouveau vers les jumeaux. Je me penche sur la poussette pour venir embrasser leurs deux têtes blondes. « Soyez sages avec papa. » que je marmonne alors qu’ils sont en train de babiller les deux merveilles. « A bientôt Enoch. »



'Cause I smoke when I drink, and I drink when I think
On top tonight, but tomorrow I'll be back at the bottom
It comes and it goes, but nobody knows
'Cause I hide it, yeah, I'm fitting in, but I got problems

Words are like bullets (Cian) 2P7Cr0f
Words are like bullets (Cian) YfUNI2o
Words are like bullets (Cian) L95P7ms
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Words are like bullets (Cian) Empty
Message(#) Sujet: Re: Words are like bullets (Cian) Words are like bullets (Cian) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Words are like bullets (Cian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe
-