AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -15%
-200€ sur ce PC Portable Gamer – LENOVO ...
Voir le deal
1099 €

 Bad influence (alfie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halsey Earnshaw
Halsey Earnshaw
l'ange de la discorde
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (03.08.89)
SURNOM : Halsey se suffit à lui-même, même si lui l'appelle Bonnie quand ça lui chante.
STATUT : Elle continue de se voiler la face mais ne parvient plus à s'abandonner dans les bras d'un autre que lui.
MÉTIER : Assistante juridique dans la legal team de la société de Saül Williams et arnaqueuse professionnelle à ses heures perdues.
LOGEMENT : #91 st paul's terrace (spring hill)
Bad influence (alfie) 1615751952-tumblr-inline-o14amrcf6a1rifr4k-500
POSTS : 1751 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Caméléon aussi bien dans son attitude que dans son apparence lorsque cela s'avère nécessaire ༄ Ne pense qu'à elle et à ce qu'elle pourrait retirer des gens qu'elle côtoie ༄ Possède un don inné pour l'improvisation ༄ Extrêmement susceptible sur le sujet de son père et de son abandon ༄ Jamais sans son paquet de cigarettes ༄ A beaucoup d'humour (noir) ༄ Ne s'attache pas à grand chose, sauf peut-être aux biens matériels ༄ Constamment dans le calcul.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 1615992365-939e
Clysey - #14
So baby, pull me closer in the backseat of your Rover
That I know you can't afford
Bite that tattoo on your shoulder
Pull the sheets right off the corner
Of the mattress that you stole
From your roommate back in Boulder
We ain't ever getting older



Bad influence (alfie) 1615992539-negligiblelonelycapybara-small
Arisey - Ariane
What goes up always comes down
What goes around always comes 'round
What's in the dark always comes to light
Two wrongs never make a right



AlfieKieranJoanneLena

UA

Penny HP
RPs TERMINÉS : Amos#1Halsyn#1Auden#1Liliana#1Jessalyn#1Clysey#5Amos#2Clysey#4Halsyn#2Ariane & ClydeHalsyn#3Ariane#1Clysey#2Halsyn#4Clysey#1Olivia#1Clysey#9 (ua)Clysey#8Clysey#10 (ua)Clysey#11#12Pennyle trio infernal#13PennyHalsyn#5Halsyn#6

Abandonnés
Spoiler:
 

AVATAR : Marie Avgeropoulos
DC : Hannah & Erika
INSCRIT LE : 14/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29595-i-got-that-fire-in-my-soul-halsey https://www.30yearsstillyoung.com/t35863-hannah-halsey-just-writing-to-say-something#1639305

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptySam 2 Jan 2021 - 16:15





Bad influence ft @Alfie Maslow
Université de Perth, janvier 2012.

« C’est qui lui ? » Lança Halsey à l’une des filles avec lesquelles elle traînait parfois, à la fois pour avoir accès à ses notes et surtout, pour avoir accès à toutes les informations qui étaient en sa possession. Cette fille était au courant de tout ce qu’il se passait au sein de cette université, à croire qu’elle n’avait strictement rien d’autre à faire de ses journées que de se tenir à la page des dernières rumeurs. En temps normal, ça l’aurait énervée mais cette fois-ci, ça allait une nouvelle fois s’avérer utile. « C’est le professeur Maslow, il vient parfois faire des interventions ici. C’est un anthropologue je crois. » La petite blonde tenait un discours modeste, mais la brunette n’était pas dupe ; elle avait probablement déjà avoir un dossier sur lui qui contenait des détails étranges, style sa couleur préférée ou ce genre de conneries. « Il est marié ? » Lança-t-elle avec nonchalance, gardant ses yeux rivés sur le jeune homme qui, à l’instar de ses confrères, était suffisamment séduisant pour qu’elle n’ait pas à se forcer en sa présence si elle parvenait à l’attraper dans ses filets. « Halsey ! Il est professeur ! » L’incorrigible rabat-joie qu’était cette fille l’observait avec effarement de par ses lunettes de secrétaire – qui lui donnaient un look mystérieux, apparemment, selon ses propres termes – et un sourire amusé étira les lèvres de la brune qui haussa un sourcil, ne se lassant jamais de lui montrer qu’il y avait autre chose dans la vie que ses bouquins. « Justement, où serait l’intérêt sinon ? » Le défi et l’adrénaline, la jeune femme ne vivait que pour ces sensations qui lui donnaient l’impression d’être au-dessus des autres, d’être capable du pire sans jamais se faire attraper. Depuis sa rencontre avec Clyde, les choses avaient pris une ampleur quelque peu différente et la possibilité de se faire encore plus d’argent en attrapant un pigeon était sur la table, même s’ils ignoraient encore dans quelle mesure ils allaient procéder. L’idée de base était qu’elle parvienne à séduire un homme suffisamment naïf pour se faire avoir et suffisamment riche pour que le risque en vaille la peine. Pour l’heure, ils étaient encore au stade de l’observation et Halsey lui proposait des noms ici et là tandis que lui s’occupait de trouver tout ce qu’il pouvait sur eux. Mais la brunette s’ennuyait et un peu d’action n’ayant jamais tué personne, elle décida de prendre le taureau par les cornes et de se trouver ce pigeon toute seule. Après tout, elle avait toujours fonctionné seule et même si Clyde se montrait ponctuellement utile depuis ces deux dernières années, elle n’avait pas encore entièrement confiance en lui. Elle n’aurait même jamais confiance en lui – ce concept était bien trop surfait pour elle – et le laisser prendre la décision finale de leur cible n’était pas pour la rassurer. Elle lui avait donc laissé croire qu’elle s’en remettait entièrement à lui, bien décidée à faire cavalier seul si l’occasion se présentait. L’important, c’était qu’il récolte du fric lui aussi et elle serait heureuse de lui laisser quelques miettes pour sa participation théorique. « Je te laisse, j’ai un truc à faire. » Et sans plus de cérémonie, Halsey abandonna son informatrice par défaut pour se faufiler dans les couloirs alors que le mystérieux Maslow disparaissait après avoir salué d’autres professeurs. Il était à l’aise, ce qui signifiait que ce n’était pas sa première fois dans les parages. Pourquoi ne l’avait-elle jamais vu avant ? Il fallait bien avouer que l’anthropologie était aux antipodes de son cursus et que pour rien au monde elle ne se serait intéressée à une telle spécialité, mais peu importait. S’il était ici, c’était qu’il était respecté et pour obtenir le respect de ces vieux cons, il fallait forcément de l’argent. La brunette sorti quelques livres de son sac et se dirigea droit sur lui en le bousculant – elle ne se lassait jamais de cette technique – laissant tomber tous ses bouquins au sol dans un petit cri surpris. « Mon dieu, je suis vraiment désolée. » S’écria-t-elle en croisant le regard de son interlocuteur – ravie de constater qu’il était encore mieux de près -  avant de s’accroupir pour ramasser ses affaires. Être étudiant en droit signifiait qu’il fallait se trimballer avec pas mal d’ouvrages et la brune ne faisait pas exception, même si elle était proche d’obtenir son diplôme ; il s’agissait de sa dernière année. « Vous êtes le professeur Maslow, c’est bien ça ? » Hors de question qu’il se tire, elle comptait bien conserver son attention et bien plus même, si affinité il y avait.




 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr












Bad influence (alfie) 667269207:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : récemment célibataire, rattrape le temps perdu en ne restant jamais plus de deux soirs dans les mêmes draps.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant pour la justice et dans la santé, lecturer à l'université. détruit sa vie à temps plein, aussi.
LOGEMENT : au revoir la petite amie et la filleule, il dispose de l’apt. #95 à toowong pour lui tout seul, bien qu’il n’y soit que très peu.
Bad influence (alfie) Tumblr_ouy5lcZPVA1r27q3xo4_540
POSTS : 2235 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 32d2b6573f403138155d8d7f37ca8eddda957578
alfiana #7 ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Bad influence (alfie) Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Bad influence (alfie) Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly #3 & alfly #4 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Bad influence (alfie) C0ec8638c2904ff7730ce2be786099de91dbdd11
noralfie #5 ⊹ out of the blue, into the black. they give you this but you pay for that. once you're gone, you can never come back.

(11/06)lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)halsey #1 (2012)nathanael #1tad #4maze #1jacob
RPs EN ATTENTE : jules #8 (fb) › caelan › diana #2 › casey › edward #2
RPs TERMINÉS : lily (1998)harvey #3 (2001)ariane #2 (2010) norah #2 (2015)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4norah #4jules #6edward

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2
AVATAR : brandon cutie pie flowers
CRÉDITS : lannisters (ava), lgbtroybolton (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et les cicatrices de la mémoire (kieran halstead)
PSEUDO : leave
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptyLun 11 Jan 2021 - 20:08




@HALSEY BLACKWELL & ALFIE MASLOW ⊹⊹⊹ and she won't be surprised and she won't be shocked When she's pressed the star after she's pressed unlock, And there's verse and chapter sat in her inbox And all that is said is that you've drank a lot.

En poussant la porte de l’amphi dans lequel il vient de passer une matinée entière, Alfie n’a qu’une seule pensée : il a besoin de sa dose. De quinoa, bien évidemment, pour se remettre de ces quelques heures d’enfer ; il n’existe pas d’autres mots pour qualifier sa présence sur ce campus. Oh, il est assez malin pour savoir qu’il fait tout ceci pour gonfler son C.V. et propulser sa carrière pour que, d’ici quelques années, il prenne la place de ces vieux cons qui ne daignent l’écouter qu’une fois sur cinq, persuadés d’avoir la science infuse de leur âge avancé (alors qu’il devrait plutôt songer au fait qu’ils ont surtout un pied dans la tombe et qu’il serait temps d’arrêter de prôner les mêmes conneries compte tenu du temps qu’il leur reste). McPherson ne le laisse parler qu’avec parcimonie, comme si le temps de parole qu’il laisse au jeune anthropologue risque d’être déduit de son salaire mirobolant pour venir présenter les résultats de leurs recherches. Recherches dans lesquelles s’est largement impliqué Alfie, bien plus que ces assistés qui ont besoin qu’on leur ouvre les portes et qu’on leur offre (au minimum) un repas quatre étoiles lorsqu’ils font le grand honneur (sic) de se déplacer pour venir parler de leur manière de concevoir le métier alors qu’ils n’ont pas foutu les pieds sur un terrain depuis des années et qu’ils sont devenus l’illustration même du fonctionnaire payé à ne rien foutre. Mais leurs noms s’accompagnent d’une certaine réputation, alors évidemment qu’ils sont en tête sur les articles publiés et, s’il reste de la place, on laisse celui du petit jeune aux dents longues, mais on évite d’insister sur ses apports pour ne pas qu’il prenne encore plus la confiance que ce n’est déjà le cas. Manque de bol pour eux, Alfie, aussi imbuvable qu’il est, est parfaitement conscient des enjeux de sa venue ici et s’abstient de réagir aux piques quant à sa jeunesse, son assurance ou sa propre réputation, bien loin d’égaler celles de ses vieux cons. Il note de ne pas oublier de remercier Weaver (à comprendre, lui en coller une) dès qu’il reviendra à Brisbane pour avoir dressé un si joli portrait de lui, qui, bien sûr, était plus destiné à mettre en avant les qualités et efforts du jeune homme que son mauvais caractère, mais c’est bien ce second aspect qui a été retenu aujourd’hui. Néanmoins, la conférence s’est bien passée et son sourire de connard n’a pas quitté ses lèvres lorsqu’il grappillait une minute, puis deux, puis cinq et finalement un quart d’heure de parole à son supérieur, s’excusant naïvement en prônant la passion, tout en constatant avec satisfaction que les rangées se faisaient silencieuses au moment de ses interventions et qu’elles étaient à nouveau animées lorsque la voix monotone et peu passionnée de McPherson faisait suite à la sienne. Et il n’y a rien de plus facile à brosser que la fierté de types comme lui, en s’excusant publiquement d’avoir pris sa place, affirmant sa supériorité, alors qu’il a pourtant démontré du contraire lorsqu’il refusait de lui rendre la parole en temps voulu. Les regards désapprobateurs n’avaient pas eu raison de lui et son sourire fier ne quittait pas ses lèvres même lorsqu’il se soumettait ; une manière de démontrer au fameux McPherson qu’il commence par quelques minutes et que, d’ici quelques années, ce n’est pas juste une conférence qui sera la sienne, c’est sa place dans ce milieu.

Pour l’heure, ses ambitions sont remises au placard pour atténuer sa frustration : il sait ce qu’il vaut, Alfie et il sait très justement que sa place ici n’est pas celle qu’il mérite et qu’il peut prétendre à mieux. Mais allez l’expliquer à une hiérarchie mise en place depuis des décennies, des centaines d’années même, où la jeunesse est inévitablement signe d’un manque d’expérience alors qu’il semble en avoir bien plus que tous ces doyens réunis. Allez également l’expliquer à Beth (était-ce pour Bethany, Elizabeth ou tout autre nom du prototype de la parfaite working girl qui se rêve secrètement femme au foyer, il ne le sait plus), alors que son nom s’affiche sur son écran pour la troisième fois de la journée pour autant d’ignorance d’Alfie qui ne se donne même pas la peine de faire sonner pour prétendre être occupé alors qu’il lui raccroche tout simplement au nez. Il semblerait que la perspective d’une rupture ne soit pas aussi unanime (précisons qu’il s’agit d’une unanimité avec lui-même) qu’il ne le pensait. Il n’a pas le temps pour être surveillé et ce n’est pas dans le contrat que de jouer l’exclusivité ; le deal en l’occurrence est qu’elle lui permet d’avoir un appartement à squatter en échange de quelques faveurs. Deal dont il est en réalité le seul à avoir connaissance, mais Betty, à défaut d’être dotée de conversation, vit dans un loft payé par papa au luxe appréciable et elle est si persuadée d’avoir trouvé l’homme de sa vie qu’il n’est pas difficile d’obtenir ce qu’il veut d’elle et d’y trouver son compte autant sur le plan des biens matériels que des satisfactions personnelles. Néanmoins, Becca peut désormais être mise en veilleuse alors que la visite de ce studio sur Redcliffe a porté ses fruits comme il l’a appris hier. Il s’occupera du souci Bella en rentrant, pour l’heure, il n’oublie toujours pas son objectif et commence à sérieusement être contrarié quand un nouvel obstacle se met sur son chemin.

Ses yeux s’écarquillent d’amusement ; il ne souligne néanmoins pas que cette maladresse lui semble à peine feinte, la faute à cette réaction à peine trop polie pour être naturelle. N’importe qui aurait lâché un juron ou un large soupir, en aucun cas une réaction aussi cinématographique que celle-ci. « C’est pas grave. » Peu importe, au moment où le regard de la brune capte le sien, il renonce (quel objectif, déjà ?) tandis qu’il se baisse pour l’aider. « C’est ça. » Il confirme, lui tendant le dernier livre alors qu’il se redresse pour lui faire face. « Et on va s’abstenir des politesses en prétextant que la question n’était pas rhétorique et que vous n’avez pas quelque chose en tête. » Pas ses élèves, pas sa nécessité d’être agréable ; bien que le demi-sourire amusé sur ses lèvres traduise de la sympathie dont il fait pourtant preuve, curieux face à ce spectacle. « Alors dites-moi tout, mademoiselle... l’étudiante en droit. » Qu’il souligne alors que son regard se perd un instant sur la pile de livres qu’elle serre contre elle (et sur rien d’autre, évidemment).



Bad influence (alfie) Spg7okK Bad influence (alfie) 8XKLS6S
Bad influence (alfie) 0ZiulDe
Bad influence (alfie) YtxTUla
Bad influence (alfie) FOO2y3e
Bad influence (alfie) 335306globetrotter
Bad influence (alfie) 480954teachers
Bad influence (alfie) 908854lgbt
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Halsey Earnshaw
Halsey Earnshaw
l'ange de la discorde
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (03.08.89)
SURNOM : Halsey se suffit à lui-même, même si lui l'appelle Bonnie quand ça lui chante.
STATUT : Elle continue de se voiler la face mais ne parvient plus à s'abandonner dans les bras d'un autre que lui.
MÉTIER : Assistante juridique dans la legal team de la société de Saül Williams et arnaqueuse professionnelle à ses heures perdues.
LOGEMENT : #91 st paul's terrace (spring hill)
Bad influence (alfie) 1615751952-tumblr-inline-o14amrcf6a1rifr4k-500
POSTS : 1751 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Caméléon aussi bien dans son attitude que dans son apparence lorsque cela s'avère nécessaire ༄ Ne pense qu'à elle et à ce qu'elle pourrait retirer des gens qu'elle côtoie ༄ Possède un don inné pour l'improvisation ༄ Extrêmement susceptible sur le sujet de son père et de son abandon ༄ Jamais sans son paquet de cigarettes ༄ A beaucoup d'humour (noir) ༄ Ne s'attache pas à grand chose, sauf peut-être aux biens matériels ༄ Constamment dans le calcul.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 1615992365-939e
Clysey - #14
So baby, pull me closer in the backseat of your Rover
That I know you can't afford
Bite that tattoo on your shoulder
Pull the sheets right off the corner
Of the mattress that you stole
From your roommate back in Boulder
We ain't ever getting older



Bad influence (alfie) 1615992539-negligiblelonelycapybara-small
Arisey - Ariane
What goes up always comes down
What goes around always comes 'round
What's in the dark always comes to light
Two wrongs never make a right



AlfieKieranJoanneLena

UA

Penny HP
RPs TERMINÉS : Amos#1Halsyn#1Auden#1Liliana#1Jessalyn#1Clysey#5Amos#2Clysey#4Halsyn#2Ariane & ClydeHalsyn#3Ariane#1Clysey#2Halsyn#4Clysey#1Olivia#1Clysey#9 (ua)Clysey#8Clysey#10 (ua)Clysey#11#12Pennyle trio infernal#13PennyHalsyn#5Halsyn#6

Abandonnés
Spoiler:
 

AVATAR : Marie Avgeropoulos
DC : Hannah & Erika
INSCRIT LE : 14/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29595-i-got-that-fire-in-my-soul-halsey https://www.30yearsstillyoung.com/t35863-hannah-halsey-just-writing-to-say-something#1639305

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptyMar 12 Jan 2021 - 19:17




Bad influence ft @Alfie Maslow
Université de Perth, janvier 2012.

Il n’était pas rare que la brune jette son dévolu sur des professeurs de l’université, même si de manière générale, elle se dirigeait davantage vers ceux qui pouvaient lui apporter un coup de pouce dans l’une ou l’autre matière qu’elle n’avait pas eu l’opportunité de réviser correctement. Cela restait occasionnel bien entendu ; la jeune femme appréciait les études qu’elle menait et elle avait bel et bien l’intention d’exercer par après, même si elle ignorait encore dans quelle mesure elle serait amenée à suivre la voie professionnelle qu’elle se construisait depuis quelques années déjà. Après tout, le but ultime était de ne pas travailler et de vivre sur l’argent qu’elle allait amasser au fil de ses arnaques, mais Halsey n’était pas stupide et comptait sur ce diplôme pour s’aménager une porte de sortie si un jour les affaires tournaient mal. Depuis que Clyde était entré dans sa vie, tout ça avait pris une tournure bien différente et beaucoup plus ambitieuse encore, mais la brunette pensait à elle avant tout et surtout sur le long terme, ce qui impliquait que le brun ne fasse pas partie de ses plans. La jeune femme ne pensait qu’à elle et si un jour elle était amenée à l’abandonner en cours de route comme un chiot dont on ne parvient plus à s’occuper, il était évident qu’elle n’hésiterait pas un seul instant. Pour l’heure, le brun se montrait relativement utile et lui apportait une expertise qui était hors de sa portée, mais ça n’était qu’un accessoire à une vie déjà bien rôdée qu’elle menait parfaitement sans lui avant qu’il ne débarque sur sa route. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle continuait ses recherches seule, en parallèle de ce qu’il faisait de son côté, persuadée de pouvoir trouver un pigeon bien plus intéressant à plumer que lui. Avait-elle pris ces recherches comme une énième possibilité de compétition ? Bien entendu, mais de façon tacite, bien évidemment. L’important était de gagner, et surtout, de parvenir à ses fins comme elle en avait toujours eu l’habitude. C’était pour cette raison que la brune gardait toujours l’œil bien ouvert, analysant chaque étudiant et chaque professeur pouvant potentiellement faire l’affaire et tomber dans ses filets. Et lorsque son regard tomba sur l’anthropologue, elle su immédiatement qu’elle avait trouvé sa prochaine cible. Si relation factice il y avait, la brune avait déjà apposé son droit de véto sur l’apparence de la personne choisie ; ses talents d’actrice avaient leur limite, et elle s’arrêtait justement  au physique. Etait-elle superficielle ? Absolument. Est-ce qu’elle s’en cachait ? Pas du tout. Le Maslow dans sa ligne de mire, Halsey pris donc congé de sa chère amie pour lui rentrer dedans, bien décidée à entrer dans sa vie d’une façon ou d’une autre. Elle aurait sans doute pu trouver une manière un peu plus subtile de créer le contact, mais parfois son impulsivité prenait le dessus sur la préparation ; un point sur lequel elle se promettait de travailler, mais Rome ne s’était pas construire en un jour, pas vrai ? La brune s’approcha donc de lui à toute vitesse afin de le heurter, ce qui eût pour effet de faire tomber toutes leurs affaires au sol, ce qui lui permis de se rendre compte qu’il était encore mieux de près. Rassurée sur ce point, elle s’excusa à la hâte avant de lui offrir un petit sourire et de s’abaisser pour commencer à récupérer le carnage qu’elle avait volontairement créé. « C’est pas grave. » Evidemment que ça n’était pas grave, qui pourrait en vouloir à un tel visage angélique ? Halsey plissa légèrement les lèvres d’embarras – toujours feint, bien entendu – en relevant les yeux vers lui avant de lui demander s’il était bien le professeur Maslow et ce même si elle le savait déjà. « C’est ça. » L’anthropologue se redressa en lui tendant le dernier livre et elle en fit de même, passant une main dans ses cheveux afin de dégager son décolleté, mine de rien. « Et on va s’abstenir des politesses en prétextant que la question n’était pas rhétorique et que vous n’avez pas quelque chose en tête. » La brune haussa un sourcil, légèrement déstabilisée, mais elle récupéra bien vite sa contenance en affichant un sourire en coin, agissant comme si elle venait d’être prise sur le fait – ce qui était un peu le cas, finalement. « Si j’avais su, j’aurais évité la collision. » Lança-t-elle de but en blanc, espérant l’ébranler à son tour en dévoilant son jeu avec toute la franchise dont elle était capable – ce qui n’était pas grand chose, certes. « Alors dites-moi tout, mademoiselle... l’étudiante en droit. » « Halsey. » Précisa-t-elle en penchant légèrement la tête sur le côté, amusée de constater qu’il s’intéressait beaucoup à ce qu’il se passait au niveau de ses livres. « J’ai toujours été passionnée par l’anthropologie et je me demandais si je pouvais vous emprunter un livre ou deux sur le sujet ? » Rien que ce mot lui donnait des boutons en vérité, mais une excuse était une excuse et sortit de ce couloir bondé pour trouver l’intimité de son bureau n’était pas pour lui déplaire, au contraire. La brune était joueuse et sa question ne débordait pas de passion, bien au contraire, mais le but était de voir à quel genre d’homme elle faisait face. Allait-il se montrer décevant ou parviendrait-il à la surprendre ? Halsey avait déjà hâte de le découvrir.




 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr












Bad influence (alfie) 667269207:
 


Dernière édition par Halsey Blackwell le Mer 27 Jan 2021 - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : récemment célibataire, rattrape le temps perdu en ne restant jamais plus de deux soirs dans les mêmes draps.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant pour la justice et dans la santé, lecturer à l'université. détruit sa vie à temps plein, aussi.
LOGEMENT : au revoir la petite amie et la filleule, il dispose de l’apt. #95 à toowong pour lui tout seul, bien qu’il n’y soit que très peu.
Bad influence (alfie) Tumblr_ouy5lcZPVA1r27q3xo4_540
POSTS : 2235 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 32d2b6573f403138155d8d7f37ca8eddda957578
alfiana #7 ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Bad influence (alfie) Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Bad influence (alfie) Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly #3 & alfly #4 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Bad influence (alfie) C0ec8638c2904ff7730ce2be786099de91dbdd11
noralfie #5 ⊹ out of the blue, into the black. they give you this but you pay for that. once you're gone, you can never come back.

(11/06)lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)halsey #1 (2012)nathanael #1tad #4maze #1jacob
RPs EN ATTENTE : jules #8 (fb) › caelan › diana #2 › casey › edward #2
RPs TERMINÉS : lily (1998)harvey #3 (2001)ariane #2 (2010) norah #2 (2015)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4norah #4jules #6edward

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2
AVATAR : brandon cutie pie flowers
CRÉDITS : lannisters (ava), lgbtroybolton (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et les cicatrices de la mémoire (kieran halstead)
PSEUDO : leave
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptyVen 22 Jan 2021 - 21:21



On peut reprocher beaucoup de choses à Alfie, dont un désintérêt certain pour les individus qui n’auraient aucune raison d’attirer son attention – la plupart des gens qui composent ce campus appartiennent évidemment à cette catégorie ; et cette étudiante, aussi charmante soit-elle, ne fait pas exception à la règle. Car malgré son désintérêt, il n’oublie pas les visages de ceux face auxquels il peut être amené à partager son expérience : le simple fait qu’ils se déplacent et fassent partie de l’auditoire pour l’écouter (lui, évidemment et non McPherson) est déjà susceptible d’éveiller sa curiosité de par le bon choix de cursus que ces étudiants ont fait. Mais l’anthropologie reste un milieu bien plus restreint que le droit ou la médecine, raison pour laquelle il n’est pas difficile de reconnaître des visages ou, à défaut, de prendre le temps de les étudier. Et cette jeune femme ne faisait pas partie des auditeurs du jour, bien qu’elle connaisse son identité. C’est ce qui l’intrigue ; pour quelle raison lui demander confirmation, alors qu’elle n’a pas assisté à sa présentation ? Il n’est pas dupe, Alfie et il semblerait qu’il se soit trouvé un nouvel objectif pour occuper les prochaines minutes de sa journée : découvrir ce qu’elle a derrière la tête, elle qui semble en droit comme il peut le constater lorsqu’il lui rend le dernier bouquin laissé à terre, accentuant le fait qu’elle n’a décidément aucun intérêt scolaire à lui adresser la parole. Mais il y a un intérêt quelque part, c’est certain, sans quoi elle n’aurait pas pris le temps de s’arrêter ; reste à découvrir lequel. D’autres n’auraient pas faits autant de lien en si peu de temps, mais l’esprit d’Alfie, s’il est fatigant – même pour lui – la plupart du temps, peut être utile à quelques occasions lorsque le flot de ses pensées est si dense qu’il lui permet de songer à de multiples détails auxquels le commun des mortels ne prêterait pas attention. À première vue, il ne s’agit que de maladresse et il n’y aurait aucune raison de lui accorder plus de temps qu’il ne faut pour confirmer son identité ; à seconde vue, il y a ces explications qu’il veut obtenir, curieux et têtu qu’il est. Néanmoins, son désir de comprendre ne va pas forcément de pair avec une délicatesse qui ne lui ressemble pas et c’est donc sans prendre de pincettes qu’il souligne ses doutes quant à l’aspect rhétorique de sa question ; qu’ils s’évitent des politesses d’usage qui n’auraient pour résultat que de leur faire perdre leur temps à l’un comme à l’autre. « Erreur de débutante, ça arrive. » Il commente, un fin sourire amusé sur les lèvres – le genre d’erreur qui peut arriver à tout le monde lorsque la subtilité n’est pas encore bien travaillée. « Halsey. » Qu’il répète, façon dérivée de dire qu’il est enchanté – façon, surtout, de ne pas le dire en réalité, alors qu’il ne l’est pas et ne veut pas faire usage d’hypocrisie. Tant qu’il ignore la raison pour laquelle elle s’est sentie obligée de provoquer une telle collision, il ne le sera pas. Et le peu d’intérêt qu’elle avait réussi à susciter en lui jusqu’ici manque de s’effondrer lorsqu’elle prétend un intérêt pour l’anthropologie. Oh, bien sûr, il est peut-être jugeant, estimant que le simple fait d’être étudiante en droit implique de ne pas avoir d’intérêt pour d’autres matières (ce qui est une idée préconçue dont il a parfaitement conscience). Mais les éléments sont ce qu’ils sont : il ne vient ici qu’à une ou deux reprises par année, afin de participer à une conférence animée en grande partie par des professionnels bien plus équipés que lui pour lui répondre (ce n’est pas son avis personnel, mais c’est probablement celui de tout observateur extérieur) et cette université regorge de professeurs à la réputation bien plus fournie que la sienne dans le domaine ; non, décidément, rien ne justifie que son intérêt pour le domaine soit évoqué explicitement face à lui. Ses sourcils froncés un bref instant et son regard plissé ne laissent pas de place au doute quant à son scepticisme, pour autant il ne le verbalise pas comme l’instant d’avant et préfère s’en amuser lorsqu’il lui demande, un sourire au coin : « et que savez-vous de l’anthropologie ? » Probablement rien, à vrai dire, mais maintenant qu’elle l’a forcé à s’arrêter, autant qu’elle soit une distraction suffisamment amusante pour justifier qu’il perde ainsi son temps. Et on pourrait s’offusquer de sa représentation de l’autorité et de son rapport à son métier, mais Alfie se considère lui-même plus comme un chercheur et homme de terrain qu’un professeur ; raison pour laquelle il peut se permettre d’avoir des lacunes au niveau social – ce sera la justification si elle viendrait à s’en offusquer. Comme s’il avait l’habitude de se justifier, hm. « Comprenez que j’ai besoin de me faire une idée de vos connaissances actuelles dans le domaine pour mieux savoir quels livres vous conseiller. » Il souligne, son sourire qui s’agrandit sur ses lèvres, son regard qui, cette fois-ci, se fixe dans le sien pour mieux espérer y lire la panique qui va de pair avec sa question.

@Halsey Blackwell  :fuhu:



Bad influence (alfie) Spg7okK Bad influence (alfie) 8XKLS6S
Bad influence (alfie) 0ZiulDe
Bad influence (alfie) YtxTUla
Bad influence (alfie) FOO2y3e
Bad influence (alfie) 335306globetrotter
Bad influence (alfie) 480954teachers
Bad influence (alfie) 908854lgbt
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Halsey Earnshaw
Halsey Earnshaw
l'ange de la discorde
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (03.08.89)
SURNOM : Halsey se suffit à lui-même, même si lui l'appelle Bonnie quand ça lui chante.
STATUT : Elle continue de se voiler la face mais ne parvient plus à s'abandonner dans les bras d'un autre que lui.
MÉTIER : Assistante juridique dans la legal team de la société de Saül Williams et arnaqueuse professionnelle à ses heures perdues.
LOGEMENT : #91 st paul's terrace (spring hill)
Bad influence (alfie) 1615751952-tumblr-inline-o14amrcf6a1rifr4k-500
POSTS : 1751 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Caméléon aussi bien dans son attitude que dans son apparence lorsque cela s'avère nécessaire ༄ Ne pense qu'à elle et à ce qu'elle pourrait retirer des gens qu'elle côtoie ༄ Possède un don inné pour l'improvisation ༄ Extrêmement susceptible sur le sujet de son père et de son abandon ༄ Jamais sans son paquet de cigarettes ༄ A beaucoup d'humour (noir) ༄ Ne s'attache pas à grand chose, sauf peut-être aux biens matériels ༄ Constamment dans le calcul.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 1615992365-939e
Clysey - #14
So baby, pull me closer in the backseat of your Rover
That I know you can't afford
Bite that tattoo on your shoulder
Pull the sheets right off the corner
Of the mattress that you stole
From your roommate back in Boulder
We ain't ever getting older



Bad influence (alfie) 1615992539-negligiblelonelycapybara-small
Arisey - Ariane
What goes up always comes down
What goes around always comes 'round
What's in the dark always comes to light
Two wrongs never make a right



AlfieKieranJoanneLena

UA

Penny HP
RPs TERMINÉS : Amos#1Halsyn#1Auden#1Liliana#1Jessalyn#1Clysey#5Amos#2Clysey#4Halsyn#2Ariane & ClydeHalsyn#3Ariane#1Clysey#2Halsyn#4Clysey#1Olivia#1Clysey#9 (ua)Clysey#8Clysey#10 (ua)Clysey#11#12Pennyle trio infernal#13PennyHalsyn#5Halsyn#6

Abandonnés
Spoiler:
 

AVATAR : Marie Avgeropoulos
DC : Hannah & Erika
INSCRIT LE : 14/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29595-i-got-that-fire-in-my-soul-halsey https://www.30yearsstillyoung.com/t35863-hannah-halsey-just-writing-to-say-something#1639305

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptyMer 27 Jan 2021 - 15:12




Bad influence ft @Alfie Maslow
Université de Perth, janvier 2012.

Se lancer en solo dans la recherche de la cible idéale n’était peut-être pas une si bonne idée finalement. Voilà la pensée qui traversa l’esprit de la brune alors que son regard se posait sur le professeur, prenant note de ses sourcils froncés et du doute qui se lisait sur ses traits. La majorité du corps enseignant n’aurait pas hésité une seconde avant de céder à son air faussement ingénu, mais apparemment, Halsey était tombée sur l’exception. Quelle chance. Le besoin de prouver à Clyde qu’elle était encore parfaitement capable de s’en sortir sans lui était bien présent, et c’était pour cette raison qu’elle décida de ne pas se laisser démonter et de poursuivre sur la ligne de conduite qu’elle s’était fixée en l’interpellant – à sa manière. « Erreur de débutante, ça arrive. » Un sourire amusé étira ses lèvres, mais la remarque fût loin de plaire à la brune qui n’en montra pourtant rien, voyant déjà la situation comme un challenge à relever et non plus une simple tentative d’approche. Elle était comme ça Halsey, déterminée à parvenir à ses fins et d’autant plus motivée lorsque les choses se corsaient. Et à voir la posture du brun et son expression dubitative, le défi allait être de taille. « Je n’ai rien d’une débutante. » Lança-t-elle en haussant un sourcil, convaincue que l’excuse de la bousculade fonctionnait parfaitement pour entrer en contact avec quelqu’un, même si la subtilité n’était pas au rendez-vous. « Halsey. » La jeune femme hocha la tête en s’accrochant un peu plus à ses livres alors que ceux-ci menaçaient de faire une nouvelle rencontre avec le sol. Il fallait dire qu’elle n’avait pas l’habitude de se promener avec en temps normal et encore moins lorsque son emploi de l’après-midi était aussi vide qu’il ne l’était aujourd’hui. La brunette n’avait rien de l’étudiante type et encore moins en anthropologie – oui, elle avait vu de quoi était composé l’auditoire de McPherson – et sans doute était-ce ce qui avait déclenché la méfiance du Maslow, même s’il ne se rendait que rarement dans cette université. D’ailleurs, son prétexte déclencha un léger froncement de sourcil chez lui, signe qu’il n’avalait en rien ses salades. Et si la jeune femme était déstabilisée par son aplomb et sa facilité à lire en elle, ce ne fût rien à côté de la question qu’il lui posa ensuite, armé d’un sourire en coin. « et que savez-vous de l’anthropologie ? » Merde. Ce type devait sans doute faire partie de la catégorie de ceux qui s’amusaient à donner à leurs examens un taux de réussite frisant le ridicule, à privilégier les questions pièges et à corriger les copies avec un air narquois sur le visage. Un obsédé du stylo rouge, comme elle aimait à les appeler. « Comprenez que j’ai besoin de me faire une idée de vos connaissances actuelles dans le domaine pour mieux savoir quels livres vous conseiller. » La brune hésita, ouvrit la bouche une première fois avant de la refermer aussi tôt, plissant les lèvres en réalisant qu’il l’avait coincée. Réfléchis, Halsey. « Je sais qu’il s’agit de votre domaine de prédilection, c’est la raison pour laquelle je m’y intéresse. » A son tour de se fendre d’un sourire, alors que le sous-entendu était désormais plutôt clair et difficile à ignorer. Elle n’avait pas la moindre foutue idée de ce qu’était l’anthropologie et quelque chose lui disait que ça devait être ennuyeux à mourir, mais son intérêt était toutefois bien réel ; envers lui, tout du moins. « Alors, j’ai répondu juste ? » Une lueur de provocation dansa dans ses yeux alors qu’elle venait de lui offrir la pire définition jamais inventée jusqu'ici. Il n’y avait plus qu’à voir s’il allait se complaire dans son rôle de professeur revêche ou se prendre enfin au jeu, comme elle l’espérait depuis qu’elle avait posé son regard sur lui.





 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr












Bad influence (alfie) 667269207:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : récemment célibataire, rattrape le temps perdu en ne restant jamais plus de deux soirs dans les mêmes draps.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant pour la justice et dans la santé, lecturer à l'université. détruit sa vie à temps plein, aussi.
LOGEMENT : au revoir la petite amie et la filleule, il dispose de l’apt. #95 à toowong pour lui tout seul, bien qu’il n’y soit que très peu.
Bad influence (alfie) Tumblr_ouy5lcZPVA1r27q3xo4_540
POSTS : 2235 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 32d2b6573f403138155d8d7f37ca8eddda957578
alfiana #7 ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Bad influence (alfie) Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Bad influence (alfie) Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly #3 & alfly #4 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Bad influence (alfie) C0ec8638c2904ff7730ce2be786099de91dbdd11
noralfie #5 ⊹ out of the blue, into the black. they give you this but you pay for that. once you're gone, you can never come back.

(11/06)lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)halsey #1 (2012)nathanael #1tad #4maze #1jacob
RPs EN ATTENTE : jules #8 (fb) › caelan › diana #2 › casey › edward #2
RPs TERMINÉS : lily (1998)harvey #3 (2001)ariane #2 (2010) norah #2 (2015)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4norah #4jules #6edward

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2
AVATAR : brandon cutie pie flowers
CRÉDITS : lannisters (ava), lgbtroybolton (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et les cicatrices de la mémoire (kieran halstead)
PSEUDO : leave
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptySam 13 Fév 2021 - 22:26



« Je n’ai rien d’une débutante. » « Première erreur : faire remarquer que le constat vous déplaît. » Il souligne en faisant tournoyer son doigt face à son visage pour désigner celui-ci et, plus particulièrement, son sourcil froncé. Le ton de sa voix a légèrement changé aussi ; mais que la jeune femme ne s’étonne guère de la manière dont il lit en elle, c’est aussi une partie du boulot d’anthropologue et elle le saurait, si elle avait réellement un intérêt pour celui-ci. « Ce qui donne encore plus envie d’insister sur le fait que vous en êtes une. » Il ajoute, son sourire de parfait emmerdeur sur les lèvres. Les barrières de la hiérarchie qui lui imposent de garder un semblant de politesse et de subtilité face aux élèves ont été levées à la minute même où elle s’est permis cette réflexion qui en dit plus sur ses réels intérêts et qui suffit à piquer la curiosité du Maslow, toujours à la recherche d’un nouveau divertissement. En ce sens, elle semble en être un parfait – même s’il n’est pas encore convaincu qu’elle suscite suffisamment d’intérêt en lui pour qu’il lui accorde son attention pendant encore quelques minutes. Il ne tient qu’à elle d’y réussir. À vrai dire, elle coche toutes les erreurs de débutante les unes après les autres ; à commencer par le fait de ne pas s’être suffisamment préparée au préalable sans quoi la question qu’il lui pose quant à ses intérêts ne la déstabiliserait pas de cette manière, à en croire le silence qui s’ensuit. Troisième erreur : il est essentiel de préparer son attaque et peut-être que si elle s’était mêlée à la foule de l’auditoire, il aurait été moins sur ses gardes. Enfin, erreur la plus évidente : comme beaucoup de ses camarades, elle a oublié que les professeurs eux-mêmes ont été étudiants un jour et que les stratégies par lesquelles ils passent ont été testées (et approuvées) par leurs aînés. Alfie le premier ; servir ses intérêts a toujours été une priorité et il n’est pas dupe, il sait qu’elle se trouve très exactement dans cette situation. Reste à savoir les intérêts en question et sa réponse ne le déçoit pas. « Je sais qu’il s’agit de votre domaine de prédilection, c’est la raison pour laquelle je m’y intéresse. » Une moue sur le visage signifiant qu’il lui accorde le point, Alfie félicite ses efforts : « Bien rattrapé. » Et ce n’est pas le fait qu’elle le flatte qui lui plaît, mais la franchise dont elle fait preuve et la joute verbale dans laquelle elle s’engage doucement avec lui, loin d’être déstabilisée par sa réflexion et de tenter de se rattraper de façon maladroite qui l’aurait inévitablement convaincu de poursuivre son chemin sans un dernier regard. « Alors, j’ai répondu juste ? » Bien sûr qu’elle a juste, encore une fois par pour les raisons qu’elle pourrait croire, mais la finalité est la même. Est-ce qu’il peut toutefois l’affirmer haut et fort dans les couloirs d’une université où il est censé représenter une certaine autorité malgré sa nonchalance évidente ? « Je ne suis pas habilité à vous répondre, quel dommage. » Il souligne en haussant les épaules. Oh, Alfie n’en a que faire des règles ; mais il met sa carrière avant tout le reste et s’il doit se plier en quatre pour suivre les premières afin de favoriser la seconde, qu’il en soit ainsi. Et un joli minois ainsi qu’une paire de seins agréable à la vue n’y changeront (presque) rien. « J’apprécie l’effort. » Tout de même, Alfie est du genre encourageant quand il s’agit de ses élèves – même les officieux. « Mais l’une de vos erreurs est d’oublier que les professeurs ont eux-aussi été des élèves. » Il fait remarquer avec un haussement d’épaules et un sourire amusé. Oh qu’il est loin d’être innocent, le Alfie peut-être studieux, mais jamais à court de nouveaux défis, le professeur Greer peut en témoigner. Tout comme il peut témoigner de l’amusement qui réside dans le fait d’avoir la carrière de quelqu’un entre ses mains ; raison pour laquelle il ne mettra jamais la sienne entre celles de quelqu’un d’autre. « Et peu importe à quel autre prof je suis supposé parler de vous ou quelle lettre de recommandation vous cherchez à obtenir, il va falloir faire quelques efforts. » Bien sûr, pour un observateur extérieur, ceci relève du chantage. Pour un Alfie, il s’agit surtout d’un défi qu’il lui suggère de relever. « Travaillez un peu sur votre tactique. » Même si madame n’est pas une débutante. « Ou misez sur quelqu’un qui se fiche de sa position. J’ai des noms à vous suggérer, au besoin. » Il s’amuse avec un dernier sourire ; il n’est pas stupide, Alfie, il sait que sa position n’a rien d’équivalent à celle de McPherson, mais encore une fois, il se veut étonnamment sérieux quand il s’agit de ses ambitions. Et même s’il se raisonne en sachant que celles-ci ne seraient pas impactées par un écart avec une étudiante qui n’attend visiblement que ça puisqu’il reste un intervenant sans importance, le jeu n’en vaut pas la chandelle, parce qu’il demeure bien trop classique à son goût. Pour l’instant, du moins.

@Halsey Blackwell  Bad influence (alfie) 3922047296



Bad influence (alfie) Spg7okK Bad influence (alfie) 8XKLS6S
Bad influence (alfie) 0ZiulDe
Bad influence (alfie) YtxTUla
Bad influence (alfie) FOO2y3e
Bad influence (alfie) 335306globetrotter
Bad influence (alfie) 480954teachers
Bad influence (alfie) 908854lgbt
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Halsey Earnshaw
Halsey Earnshaw
l'ange de la discorde
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (03.08.89)
SURNOM : Halsey se suffit à lui-même, même si lui l'appelle Bonnie quand ça lui chante.
STATUT : Elle continue de se voiler la face mais ne parvient plus à s'abandonner dans les bras d'un autre que lui.
MÉTIER : Assistante juridique dans la legal team de la société de Saül Williams et arnaqueuse professionnelle à ses heures perdues.
LOGEMENT : #91 st paul's terrace (spring hill)
Bad influence (alfie) 1615751952-tumblr-inline-o14amrcf6a1rifr4k-500
POSTS : 1751 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Caméléon aussi bien dans son attitude que dans son apparence lorsque cela s'avère nécessaire ༄ Ne pense qu'à elle et à ce qu'elle pourrait retirer des gens qu'elle côtoie ༄ Possède un don inné pour l'improvisation ༄ Extrêmement susceptible sur le sujet de son père et de son abandon ༄ Jamais sans son paquet de cigarettes ༄ A beaucoup d'humour (noir) ༄ Ne s'attache pas à grand chose, sauf peut-être aux biens matériels ༄ Constamment dans le calcul.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 1615992365-939e
Clysey - #14
So baby, pull me closer in the backseat of your Rover
That I know you can't afford
Bite that tattoo on your shoulder
Pull the sheets right off the corner
Of the mattress that you stole
From your roommate back in Boulder
We ain't ever getting older



Bad influence (alfie) 1615992539-negligiblelonelycapybara-small
Arisey - Ariane
What goes up always comes down
What goes around always comes 'round
What's in the dark always comes to light
Two wrongs never make a right



AlfieKieranJoanneLena

UA

Penny HP
RPs TERMINÉS : Amos#1Halsyn#1Auden#1Liliana#1Jessalyn#1Clysey#5Amos#2Clysey#4Halsyn#2Ariane & ClydeHalsyn#3Ariane#1Clysey#2Halsyn#4Clysey#1Olivia#1Clysey#9 (ua)Clysey#8Clysey#10 (ua)Clysey#11#12Pennyle trio infernal#13PennyHalsyn#5Halsyn#6

Abandonnés
Spoiler:
 

AVATAR : Marie Avgeropoulos
DC : Hannah & Erika
INSCRIT LE : 14/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29595-i-got-that-fire-in-my-soul-halsey https://www.30yearsstillyoung.com/t35863-hannah-halsey-just-writing-to-say-something#1639305

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptyMer 17 Fév 2021 - 11:48




Bad influence ft @Alfie Maslow
Université de Perth, janvier 2012.

« Première erreur : faire remarquer que le constat vous déplaît. » Halsey resta de marbre, mais commença à réaliser qu’elle n’avait probablement pas jeté son dévolu sur la bonne personne en se dirigeant vers lui. C’était sa faute après tout, elle n’avait pas pris la peine de se renseigner et n’avait écouté que son impulsivité, persuadée qu’il était comme tous ces autres professeurs qui ne pourraient résister à une œillade enflammée et à son charme naturel. Le Maslow lui prouvait pourtant qu’elle avait fait fausse route et même si elle n’en montrait rien, son esprit carburait désormais pour savoir comment elle allait se sortir de ce mauvais pas. La facilité aurait été de prendre congé et de tourner les talons en espérant ne plus jamais recroiser son chemin, mais la jeune femme n’était pas du genre à abandonner aussi rapidement et surtout, il était parvenu à susciter un intérêt tout autre chez elle. Au-delà d’être une proie potentielle, le professeur lui avait réellement tapé dans l’œil et par conséquent, était devenu un challenge plus qu’un simple test. « Ce qui donne encore plus envie d’insister sur le fait que vous en êtes une. » Un sourire étira les lèvres du brun et Halsey fit de même, interloquée plus qu’amusée par le retournement de situation qu’il lui imposait avec un naturel horripilant. « Vous m’avez l’air bien renseigné sur les subtilités du comportement humain, est-ce que vous devez ces connaissances uniquement à l’anthropologie ? » Si c’était le cas, la brune aurait tout aussi bien pu signer directement pour ces cours, même si son emploi du temps ne lui laissait guère l’opportunité de suivre autre chose que ceux qui faisaient partie de son cursus de droit. Mais quelque chose lui disait que ces réponses aussi bien trouvées cachaient bien plus qu’une simple maîtrise du genre humain, ce qui attisa davantage sa curiosité. Il n’avait ni l’attitude, ni la dégaine des professeurs qu’elle côtoyait habituellement – un fait qui avait probablement déclenché son intérêt pour lui, d’ailleurs – et le fait qu’il la toise avec un air narquois ne faisait qu’ajouter à l’avidité qu’était la sienne d’en apprendre davantage sur lui. Loin de perdre complètement pied, la brunette répliqua la première chose qui lui vint à l’esprit alors qu’elle n’avait pas la moindre foutue idée de ce qu’était l’anthropologie, essayant de tourner la situation en sa faveur en jouant la carte de la flatterie – elle n’avait pas perdu de vue le regard qu’il lui avait jeté lors de leur collision. « Bien rattrapé. » Une moue satisfaite illumina le visage de la jeune femme qui se sentait étrangement plus à l’aise dans la discussion alors qu’il s’amusait clairement d’elle, à croire qu’il n’en était pas à son premier round lui non plus. Poussant encore un peu plus sa chance, Halsey plongea son regard dans le sien en lui demandant si elle avait répondu correctement à sa question, cachant à peine la provocation qu’on pouvait facilement déceler dans sa voix – et dans ses yeux. « Je ne suis pas habilité à vous répondre, quel dommage. » Quel dommage, en effet. La jeune femme jeta un rapide coup d’œil autour d’elle, n’ignorant pas le fait que les élèves allaient et venaient dans le même couloir et pouvaient parfaitement entendre ce qu’ils se disaient, pour peu que leurs oreilles ne traînent et s’intéressent à une discussion aussi futile que celle d’un professeur et d’une étudiante – quand bien même les matières ne correspondaient pas. « J’apprécie l’effort. Mais l’une de vos erreurs est d’oublier que les professeurs ont eux-aussi été des élèves. » Alors quoi ? Insinuait-il qu’il lisait parfaitement dans son jeu parce qu’il avait été un jour élève, lui aussi ? La brune s’amusa à son tour de cette réflexion, persuadée que même à l’époque – pas si lointaine, à son humble avis -il n’avait jamais approché de près ou de loin celle qu’elle était aujourd’hui. Son passé n’avait rien d’anodin et ses activités extra-scolaires ne l’étaient pas non plus. « Et peu importe à quel autre prof je suis supposé parler de vous ou quelle lettre de recommandation vous cherchez à obtenir, il va falloir faire quelques efforts. » Une lueur d’étonnement traversa les prunelles de la jeune femme qui réalisa qu’il était loin d’avoir compris ce qu’elle lui voulait réellement. Une lettre de recommandation, vraiment ? De tous les professeurs de cette université, il pensait vraiment qu’elle aurait jeté son dévolu sur lui pour écrire quoique ce soit sur elle ? Un fin sourire étira ses lèvres alors qu’elle sentait que son discours n’était pas dénué de provocation lui non plus, ce qui ne fit qu’exacerber l’étincelle d’intérêt qu’elle avait pour lui. Elle pouvait faire quelques efforts et elle était prête à lui prouver, dès qu’ils seraient loin de tous ces autres étudiants. « Travaillez un peu sur votre tactique. Ou misez sur quelqu’un qui se fiche de sa position. J’ai des noms à vous suggérer, au besoin. » Cette fois, sa réflexion provoqua toute l’attention de la brune qui releva le nez dans sa direction pour prononcer des paroles qui auraient fait trembler Clyde d’effroi s’il s’était tenu à côté d’elle pour les entendre. « Je ne suis pas intéressée par une quelconque lettre de motivation, et encore moins par quelques mots bien placés à l’un de mes professeurs. Je peux me débrouiller seule pour ça. » Elle l’avait déjà fait, et elle le ferait encore. Quoi de plus simple que de manipuler un vieillard en manque d’action dans sa pathétique vie de sexagénaire ? « Mais cette fameuse liste, ça ça m’intéresse. » Halsey avait recouvré tout son sérieux et observait désormais le Maslow d’un regard qui laissait peu de place à l’interprétation. « Imaginons que j’aie besoin de ces noms pour… obtenir certaines choses. » Pour ne pas dire de l’argent et des faveurs autant qu’elle en voulait. « Vous seriez partant pour aider une élève dans le besoin ? » La jeune femme prenait garde aux termes qu’elle employait, même si elle voulait être certaine que son interlocuteur comprenne bien à quoi elle faisait référence. Que risquait-elle au pire ? Ça serait sa parole contre la sienne et la brunette avait une réputation irréprochable. Le risque existait oui, mais il était calculé.





 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr












Bad influence (alfie) 667269207:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : récemment célibataire, rattrape le temps perdu en ne restant jamais plus de deux soirs dans les mêmes draps.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant pour la justice et dans la santé, lecturer à l'université. détruit sa vie à temps plein, aussi.
LOGEMENT : au revoir la petite amie et la filleule, il dispose de l’apt. #95 à toowong pour lui tout seul, bien qu’il n’y soit que très peu.
Bad influence (alfie) Tumblr_ouy5lcZPVA1r27q3xo4_540
POSTS : 2235 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 32d2b6573f403138155d8d7f37ca8eddda957578
alfiana #7 ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Bad influence (alfie) Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Bad influence (alfie) Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly #3 & alfly #4 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Bad influence (alfie) C0ec8638c2904ff7730ce2be786099de91dbdd11
noralfie #5 ⊹ out of the blue, into the black. they give you this but you pay for that. once you're gone, you can never come back.

(11/06)lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)halsey #1 (2012)nathanael #1tad #4maze #1jacob
RPs EN ATTENTE : jules #8 (fb) › caelan › diana #2 › casey › edward #2
RPs TERMINÉS : lily (1998)harvey #3 (2001)ariane #2 (2010) norah #2 (2015)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4norah #4jules #6edward

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2
AVATAR : brandon cutie pie flowers
CRÉDITS : lannisters (ava), lgbtroybolton (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et les cicatrices de la mémoire (kieran halstead)
PSEUDO : leave
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptyJeu 11 Mar 2021 - 21:38



Si Alfie ne cache pas ses ambitions et n’a aucune gêne à faire passer sa carrière avant tout le reste, la scène qui se joue avec cette étudiante ne fait qu’accentuer l’un des regrets qui va de pair avec sa professionnalisation ; ce manque de liberté et un certain conformisme à des règles qu’il aurait chamboulées s’il était encore étudiant. Il n’a jamais aimé se soumettre à l’autorité, Alfie, ni à ce que l’on attend de lui ; il a passé sa vie à jouer avec les limites et le fait d’avoir de l’ambition est la seule raison qui l’empêche d’agir comme il le faisait il n’y a encore pas si longtemps, lorsqu’il était à la place de cette jeune femme. La place qu’il peut se faire dans ce monde est bien plus importante que sa volonté de le mettre sans dessous-dessus ; même si les regrets sont évidents. Dans d’autres circonstances, il n’aurait pas hésité un seul instant à répondre aux évidentes avances de cette Halsey, peut-être même qu’il en aurait été à l’origine. Elle n’est pas la première étudiante à se mettre en tête de réaliser ce vieux fantasme qui pourrait l’unir à une figure d’autorité – il est lui-même passé par cette étape (et il a la satisfaction d’avoir réussi). Mais s’il n’y avait rien à perdre de son côté et tout à y gagner avec cette aventure passée, il sait aujourd’hui que les rôles sont inversés : dans cette histoire, il est bien celui qui a le plus à perdre et le jeu n’en vaut pas la chandelle, aussi agréable soit la tentation qui s’offre à lui. « Vous m’avez l’air bien renseigné sur les subtilités du comportement humain, est-ce que vous devez ces connaissances uniquement à l’anthropologie ? » Un éclat de rire amusé franchit ses lèvres ; oh, si seulement elle savait. « Entre autres, oui. » Il se contente de souligner, lui laissant l’opportunité d’en faire l’interprétation qu’elle désire. C’est une erreur d’imaginer que ceux qui représentent une certaine autorité sont nés de la dernière pluie ; parfois ils sont bien pire que leurs nouveaux apprentis comme cela semble très exactement le cas à cet instant. Néanmoins, le fait d’avoir souligné son inexpérience ne semble pas l’offusquer plus que de raison, de quoi susciter la curiosité d’un Alfie qui n’est jamais agacé face à une telle distraction. Et ça n’a rien à avoir avec son physique avantageux ; c’est simplement sa manière d’être, de s’amuser de situations qui, d’apparence, ne s’y prêtent pas. D’autres auraient passé leur chemin en comprenant les intentions de la jeune femme, n’auraient pas vu l’intérêt de poursuivre une conversation qui ne mène nulle part ni de prendre le risque de lui offrir des éléments qu’elle serait susceptible de réutiliser à son avantage ; mais tout ça, Alfie n’en a que faire. Il n’est pas encore assez proche de la limite pour s’interdire de la franchir, pour l’heure il a envie de continuer à s’en approcher et malgré tout l’intérêt qu’il porte à sa carrière et cette fermeté qui ne quitte pas son esprit quant au fait de ne pas la mettre en danger, il doit reconnaître que cette situation est la plus épanouissante qu’il ait pu connaître depuis les derniers jours. N’allez pas croire que sa venue ici relève de la torture, bien au contraire, il aime prendre toujours plus ses aises ; mais on ne le laisse pas faire et ça, c’est frustrant. Même s’il pique la parole à McPherson à la première occasion, même s’il a initié ce jeu quant à savoir celui qui marquera le mieux son territoire, il sait aussi qu’à la première occasion le professeur sera le premier à le dénigrer et à le tenir à l’écart de ce qu’il se passe dans le département d’anthropologie de cette fac. Il sera le premier à souligner une erreur de langage lors des échanges moins formels avec d’autres professionnels, il sera celui qui se réjouira de voir son nom en premier sur leur prochaine collaboration alors qu’il n’est pas celui qui mérite de tirer la couverture à lui ; pour tout ça et bien d’autres raisons encore, non, il n’arrive pas à trouver pleinement satisfaction lors de ses déplacements, parce que sa légitimité n’est pas encore acquise et que c’en est révoltant. Alors oui, s’il doit trouver une satisfaction où il peut, elle semble prendre la forme de cette jeune femme – au moins, le voyage n’aura pas totalement été vain, même s’il aurait pu être encore plus agréable s’il daignait mettre de côté ce foutu statut qui lui impose des règles stupides. Règles qu’il finit par briser malgré lui (bien évidemment) avec une provocation qui a le mérite de ne pas être anodine. « Je ne suis pas intéressée par une quelconque lettre de motivation, et encore moins par quelques mots bien placés à l’un de mes professeurs. Je peux me débrouiller seule pour ça. » Son sourcil se hausse pour souligner de l’amusement que cette réflexion lui provoque ; à croire qu’elle est réellement une débutante pour faire une telle bourde. Et s’il avait envie d’aller mettre en garde ses collègues, juste par bonne conscience ? Le problème, c’est qu’il n’en possède pas, Alfie et qu’évidemment qu’il s’abstiendra d’aller prévenir qui que ce soit ; où serait le plaisir de tenir sa revanche sur ces arrogants qui se vantent d’être à l’origine de la prochaine génération, en théorie, alors qu’ils sont les premiers à ne leur faire aucune place, en pratique ? « Mais cette fameuse liste, ça ça m’intéresse. » Un sourire mesquin s’affiche sur ses lèvres ; bien sûr qu’elle est intéressée, qui ne le serait pas, à part la petite intello de la classe avec laquelle elle n’a a priori pas grand-chose à voir ? « Imaginons que j’aie besoin de ces noms pour… obtenir certaines choses. » Nous y voilà. « Vous seriez partant pour aider une élève dans le besoin ? » La réponse évidente est un non ferme et définitif, ainsi qu’un empressement à avertir plus haute autorité de cette élève aux mœurs bien éloignées de celles que défend l’université. La réponse d’Alfie, elle, n’a rien à voir avec une quelconque logique ou un respect des règles ; si tel était le cas, il n’aurait pas été celui à l’origine de la proposition. « Certaines choses ? » Il interroge en croisant les bras sur son torse et en plissant légèrement les yeux. « Vendez-moi du rêve. » Il devrait avoir un signal à l’intérieur de son esprit qui lui indique de reculer face à cette mauvaise idée, une petite voix qui tenterait de le raisonner et de lui rappeler encore une fois que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Pourtant, c’est désormais le cas, quand il peut préserver sa carrière autant que ses arrières ; qui pourrait imaginer un seul instant qu’il puisse oser passer par un intermédiaire pour obtenir un semblant de revanche sur des aigris qu’il ne peut se permettre de remettre à leur place comme il le ferait en temps normal ? Cette Halsey ne fait pas partie de leur cursus ; le lien serait d’autant plus compliqué à faire. Cette Halsey peut également le vendre à tout moment ; c’est une possibilité, mais nulle ne doute qu’il trouvera une parade en temps voulu. Il l’a dit ; elle est inexpérimentée. Pas de manière générale, oh ça, il commence à comprendre que c’est loin d’être le cas, mais par rapport à lui-même : servir ses propres intérêts a presque toujours été la motivation principale derrière ses actions. Alors, qu’est-ce que ça change qu’il utilise un intermédiaire, d’autant plus consentant ? « Vous savez quoi ? » Question rhétorique pour sûr, mais le sourire amusé a le temps de se frayer un chemin sur ses lèvres. « Si vous êtes aussi maligne que vous le prétendez, c’est à vous de me surprendre et non pas à moi de vous donner les cartes en mains. » Il souligne avec amusement ; est-ce qu’elle pensait réellement qu’il allait céder au facilement ? Oh, non, elle a des preuves à faire avant de lui prouver qu’elle peut valoir le risque. Mais elle a su piquer sa curiosité et il ne demande qu’à être agréablement surpris – de quoi enfin mettre un peu d’action à ses séjours à Perth. Inutile toutefois de se réjouir trop tôt ; il n’a aucune idée de ce dont cette jeune femme est réellement capable, seulement qu’un défi pèse sur ses épaules et que la déception d’Alfie serait grande si elle échoue. Pas qu’il place beaucoup d’espoirs en elle, en réalité, mais le désir de chambouler la vie de ceux qui dénigrent la sienne est désormais acté ; dans le pire des cas, il s’en occupera lui-même, mais où serait le plaisir s’il n’y aucune marionnette à diriger ?  

@Halsey Blackwell  Bad influence (alfie) 4251317097



Bad influence (alfie) Spg7okK Bad influence (alfie) 8XKLS6S
Bad influence (alfie) 0ZiulDe
Bad influence (alfie) YtxTUla
Bad influence (alfie) FOO2y3e
Bad influence (alfie) 335306globetrotter
Bad influence (alfie) 480954teachers
Bad influence (alfie) 908854lgbt
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Halsey Earnshaw
Halsey Earnshaw
l'ange de la discorde
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (03.08.89)
SURNOM : Halsey se suffit à lui-même, même si lui l'appelle Bonnie quand ça lui chante.
STATUT : Elle continue de se voiler la face mais ne parvient plus à s'abandonner dans les bras d'un autre que lui.
MÉTIER : Assistante juridique dans la legal team de la société de Saül Williams et arnaqueuse professionnelle à ses heures perdues.
LOGEMENT : #91 st paul's terrace (spring hill)
Bad influence (alfie) 1615751952-tumblr-inline-o14amrcf6a1rifr4k-500
POSTS : 1751 POINTS : 255

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Caméléon aussi bien dans son attitude que dans son apparence lorsque cela s'avère nécessaire ༄ Ne pense qu'à elle et à ce qu'elle pourrait retirer des gens qu'elle côtoie ༄ Possède un don inné pour l'improvisation ༄ Extrêmement susceptible sur le sujet de son père et de son abandon ༄ Jamais sans son paquet de cigarettes ༄ A beaucoup d'humour (noir) ༄ Ne s'attache pas à grand chose, sauf peut-être aux biens matériels ༄ Constamment dans le calcul.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 1615992365-939e
Clysey - #14
So baby, pull me closer in the backseat of your Rover
That I know you can't afford
Bite that tattoo on your shoulder
Pull the sheets right off the corner
Of the mattress that you stole
From your roommate back in Boulder
We ain't ever getting older



Bad influence (alfie) 1615992539-negligiblelonelycapybara-small
Arisey - Ariane
What goes up always comes down
What goes around always comes 'round
What's in the dark always comes to light
Two wrongs never make a right



AlfieKieranJoanneLena

UA

Penny HP
RPs TERMINÉS : Amos#1Halsyn#1Auden#1Liliana#1Jessalyn#1Clysey#5Amos#2Clysey#4Halsyn#2Ariane & ClydeHalsyn#3Ariane#1Clysey#2Halsyn#4Clysey#1Olivia#1Clysey#9 (ua)Clysey#8Clysey#10 (ua)Clysey#11#12Pennyle trio infernal#13PennyHalsyn#5Halsyn#6

Abandonnés
Spoiler:
 

AVATAR : Marie Avgeropoulos
DC : Hannah & Erika
INSCRIT LE : 14/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29595-i-got-that-fire-in-my-soul-halsey https://www.30yearsstillyoung.com/t35863-hannah-halsey-just-writing-to-say-something#1639305

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptyJeu 18 Mar 2021 - 19:47




Bad influence ft @Alfie Maslow
Université de Perth, janvier 2012.

La brune n’était pas dupe et savait déjà que son interlocuteur ne se laisserait pas tenter par ses charmes, en dépit du regard lourd de sens qu’il lui avait lancé lorsque leurs chemins s’étaient croisés. En effet, Halsey pouvait se targuer d’avoir assez d’expérience avec les hommes pour interpréter et anticiper la plupart de leurs gestes, de leurs pensées, et quelque chose lui disait qu’elle était tombée sur quelqu’un de coriace. Rien d’étonnant à cela non plus ; le Maslow n’avait rien à voir avec la majorité des professeurs qui évoluaient sur ce campus et c’était d’ailleurs en partie pour ça qu’elle avait jeté son dévolu sur lui. Une envie de se challenger ou un simple goût du risque, elle n’aurait su l’expliquer. Et elle n’en avait pas envie. Ce qui importait, c’était que la jeune femme aimait obtenir ce dont elle avait envie et que cet homme était désormais une cible à ses yeux, un futur trophée dont elle se souviendrait avec un sourire au bord des lèvres lorsqu’elle se souviendrait de ses années de droit à l’université de Perth. Il l’ignorait encore bien entendu, mais il finirait bien par tomber dans ses filets lui aussi ; ça n’était qu’une question de temps. Pour preuve, il n’avait pas encore tourné les talons et semblait s’amuser de leur petite discussion alors qu’ils n’avaient en théorie rien à se dire. Halsey y connaissait autant en anthropologie que lui en droit et si la brunette ne s’était pas décidée à provoquer le hasard, jamais ils ne se seraient adressés la parole. Pourtant, elle n’ignorait pas la lueur d’intérêt qui brillait dans les yeux du Maslow et rien que ça suffisait désormais à lui souffler qu’elle avait une chance d’obtenir gain de cause. « Entre autres, oui. » La brune se contenta de sourire à nouveau face à son rire, cherchant déjà une faille qu’il tardait à lui offrir pour qu’elle puisse s’y engouffrer à la seconde même où elle la verrait. Il était séduisant, charmant et plein d’esprit ; dommage qu’elle ne veuille que l’utiliser, le potentiel était présent. Et puisqu’il ne lui laissait pas la moindre marge de manœuvre, la jeune femme décida de le prendre de court avec la vérité brute : elle ne voulait pas d’une quelconque aide liée à sa vie étudiante, mais plutôt aux activités qu’elle menait sur le côté. Bien entendu, elle évita de le formuler de cette façon, mais le sous-entendu était clair et nul doute que son interlocuteur était suffisamment brillant pour comprendre où elle voulait en venir. D’ailleurs, son regard trahissait de l’amusement ainsi qu’une profonde réflexion, comme s’il était entrain de peser le pour et le contre face à cette situation pour le moins inédite. Le plus étonnant résidait sans doute dans le fait que les paroles de la brune ne déclenchèrent ni surprise, ni moue offusquée, ce qui était également un indicateur de la potentielle réussite de sa petite entreprise. « Certaines choses ? » Une lueur de défi s’alluma dans les yeux de Halsey qui resta volontairement silencieuse, lui laissant ainsi tout le loisir d’interpréter ce qu’elle venait de lui dire. « Vendez-moi du rêve. » Il pouvait la prendre pour une débutante autant qu’il le voulait, il était hors de question qu’elle se trahisse plus que de raison en lui fournissant le moindre détail. « Désolée. » Se contenta-t-elle donc de répondre en secouant brièvement la tête, sans se départir de son sourire en coin et de cet air provocant qu’elle portait si bien. Elle n’était absolument pas désolée pour ce que ça valait, mais il s’en rendrait compte lui même, à n’en pas douter. « Vous savez quoi ? » Halsey haussa un sourcil en guise de réponse, laissant ainsi son regard aviser le sourire amusé qui étirait désormais les lèvres du Maslow. « Si vous êtes aussi maligne que vous le prétendez, c’est à vous de me surprendre et non pas à moi de vous donner les cartes en mains. » Ah. Un défi, donc ? Très bien. La brune n’était pas du genre à reculer devant un peu de difficulté et quelque chose lui disait que le jeu en vaudrait forcément la chandelle. Sans le savoir, elle était tombée sur le seul professeur de cette université qui jouait le même jeu qu’elle, ce qui était plutôt plaisant finalement. Il venait d’ajouter une dynamique nouvelle à ce que la jeune femme avait en tête et pour le coup, c’était loin de lui déplaire. « Si c’est de la surprise que vous voulez, vous allez être servi. » Commenta-t-elle simplement avant de lui adresser un dernier sourire et de tourner les talons, disparaissant aussi vite qu’elle était apparue dans son champ de vision quelques minutes auparavant. Bien peu de choses résistaient à Halsey Blackwell et une chose était certaine, le Maslow n’en ferait pas partie.


***


« Surprise. » La jeune Blackwell referma la porte du bureau du brun derrière elle et s’y adossa quelques secondes, le temps d’apprécier l’air surpris qu’il leva sur elle alors qu’il ne l’attendait certainement pas. Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis leur entrevue et il y avait fort à parier que sans nouvelle de sa part, l’anthropologue avait probablement cru qu’elle avait laissé tomber. Déclaré forfait. Autant dire que ce concept ne faisait pas partie de son vocabulaire et que si la jeune femme avait fait profil bas, c’était pour mieux revenir dans la lumière. En effet, le défi qu’il lui avait lancé l’avait laissée songeuse. Il était hors de question de faire dans la banalité et par conséquent, Halsey avait pris soin d’étudier celui qu’elle cherchait à convaincre. Ainsi, elle s’était retrouvée à sécher son cours de droit civil afin d’assister à celui d’anthropologie qui se tenait dans l’auditoire voisin, assistant ainsi à une relation pleine de dualité entre le Maslow et celui qu’elle connaissait désormais sous le nom de McPherson. Il ne fallait pas être fin psychologue pour voir que le jeune professeur n’appréciait pas du tout celui qui se tenait à ses côtés et ainsi, la brunette décida de faire de lui la cible de ce petit challenge. La suite avait été plutôt simple ; convaincre une étudiante de sa classe de le séduire – contre rémunération, bien entendu ; c’était fou de voir à quel point ces étudiants étaient aux abois financièrement parlant – et être en position pour obtenir quelques photos de lui avec cette jeune femme. Une main sur sa cuisse, des regards qui ne trompaient pas, et même un baiser volé ; voilà ce que contenaient l’enveloppe de clichés que la brunette jeta avec nonchalance sur le bureau du Maslow, un air satisfait sur le visage. « Ne me dis pas merci, c’est vraiment un connard condescendant. » Souffla-t-elle en s’asseyant face à lui, abandonnant par la même occasion les civilités d’usage ; ils avaient dépassé ce stade à présent, non ?  





 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr












Bad influence (alfie) 667269207:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : récemment célibataire, rattrape le temps perdu en ne restant jamais plus de deux soirs dans les mêmes draps.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant pour la justice et dans la santé, lecturer à l'université. détruit sa vie à temps plein, aussi.
LOGEMENT : au revoir la petite amie et la filleule, il dispose de l’apt. #95 à toowong pour lui tout seul, bien qu’il n’y soit que très peu.
Bad influence (alfie) Tumblr_ouy5lcZPVA1r27q3xo4_540
POSTS : 2235 POINTS : 190

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Bad influence (alfie) 32d2b6573f403138155d8d7f37ca8eddda957578
alfiana #7 ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Bad influence (alfie) Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Bad influence (alfie) Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly #3 & alfly #4 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Bad influence (alfie) C0ec8638c2904ff7730ce2be786099de91dbdd11
noralfie #5 ⊹ out of the blue, into the black. they give you this but you pay for that. once you're gone, you can never come back.

(11/06)lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)halsey #1 (2012)nathanael #1tad #4maze #1jacob
RPs EN ATTENTE : jules #8 (fb) › caelan › diana #2 › casey › edward #2
RPs TERMINÉS : lily (1998)harvey #3 (2001)ariane #2 (2010) norah #2 (2015)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4norah #4jules #6edward

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2
AVATAR : brandon cutie pie flowers
CRÉDITS : lannisters (ava), lgbtroybolton (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin)
DC : le roux de secours (finnley coverdale) et les cicatrices de la mémoire (kieran halstead)
PSEUDO : leave
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) EmptyMer 14 Avr 2021 - 18:55



Oh, il le sait bien, à cet instant, que si des oreilles captaient leur conversation, il serait assurément renvoyé sur le champ et plus jamais convié à donner la moindre conférence dans cette université. Est-ce que ce serait un problème ? Pas le moins du monde ; pourtant le discours peut sembler surprenant quand on connait personnellement Alfie, qui semble prêt à mettre sa carrière en jeu pour un peu de divertissement. Mais il serait aussi mal le connaître que de penser que chaque risque qu’il prend n’est pas un minimum calculé. Aussi impulsif qu’il puisse être, il ne prend peut-être pas toujours tous les facteurs en compte, mais la grande majorité est considérée – surtout quand cela touche à quelque chose d’aussi important que sa carrière. Il a mis du temps à trouver sa voie et si certains considèrent toujours celle-ci comme étant surprenant – à comprendre : mauvaise – de par le fait qu’elle l’oblige à faire preuve d’une bienveillance qui ne semble pas faire partie de son caractère, les faits sont ce qu’ils sont : il s’épanouit dans ce travail qui l’oblige à repousser sans-cesse des limites, accroissant sa curiosité à la moindre opportunité, lui permettant de prendre le dessus sur d’autres et d’étaler ses connaissances tout en dissimulant ses mauvais côtés sous le prétexte d’un réel intérêt pour l’être humain. Ce n’est pas un mensonge, il s’est toujours intéressé au genre humain, Alfie, mais surtout quand celui-ci servait ses propres intérêts : ce qui n’est pas toujours le cas dans son travail. Mais il a appris à se faire à cette idée, à mettre son égoïsme de côté pour le bien commun et si ce n’est pas toujours naturel, il n’en demeure pas moins qu’il en trouve une satisfaction suffisante pour le convaincre de poursuivre sur ce chemin-là. Et c’est très exactement ce qu’il se passe à cet instant, la jeune femme ayant piqué sa curiosité, mais pas suffisamment pour qu’il y trouve son propre intérêt. Il n’est pas stupide et il serait mentir que de dire qu’il ne voit pas le jeu de séduction qu’elle a lancé à la minute même où elle est apparue dans son champ de vision ; ce sont ces raisons qui le poussent à penser que les intérêts à servir sont ceux de la jeune femme. Et il veut bien l’aider, mais si la compensation qu’elle propose est suffisante pour justifier d’ébranler le château de cartes déjà fragile qu’est sa carrière. Il faut du temps pour réussir à se faire un nom dans ce métier, encore plus pour être enfin respecté et il faudrait bien plus d’années qu’il est disposé à en vivre quand on s’appelle Alfie Maslow pour parvenir à obtenir ces deux aspects. Il sait qu’il a toujours coché les cases qui font de son parcours un que l’on pourrait considérer comme mauvais, autant par la provocation qu’il a toujours montré à l’égard des figures d’autorité qu’à sa personnalité extravertie qu’il n’est pas prêt de changer pour le plaisir d’autrui. Il tient à sa carrière, bien plus que tout au monde ; alors les risques sont bien plus calculés que l’on pourrait croire. Et ce n’est pas parce qu’il apprécie le sexe qu’il est capable de tout envoyer balader simplement pour un joli décolleté – là-aussi, ce serait mal le connaître que d’y croire. Pour autant, malgré tout l’amour qu’il porte à son travail, il ne peut nier qu’il est face à un constat quelque peu amer : il s’ennuie. Il n’a pas signé pour ça, pour être toujours le dernier cité, le dernier invité à parler, le dernier à écouter, celui qu’on renvoie constamment à son immaturité et à son jeune âge. Il sait que s’il veut briller, il a des sacrifices à faire, dont celui de prétendre qu’un tel traitement lui paraît approprié quand, au fond, il cherche divers moyens de retourner la situation à son avantage pour au moins avoir l’impression que de tels sacrifices en valent la peine. Et s’il peut recevoir un peu d’aide... Qu’il en soit ainsi. Elle pourrait bien aller parler au conseil de faculté qu’il ne se fait pas de soucis pour sa place, dans un sens, conscient qu’une opportuniste comme elle ne doit probablement pas être à son coup d’essai et que d’autres ont probablement remarqué son attitude. Peut-être même que certains ont su en profiter ? Et puis, si dans son histoire à lui il est l’inexpérimenté à qui on n’accorde aucun crédit, dans son histoire à elle, elle prend le même rôle et Alfie n’aurait probablement aucun souci à faire asseoir sa propre version en s’appuyant sur son statut et sur l’amour qu’il porte à sa carrière – il a peut-être mauvais caractère, mais c’est bien un aspect que personne ne peut lui enlever. « Si c’est de la surprise que vous voulez, vous allez être servi. » Un fin sourire se glisse sur ses lèvres, la tête légèrement penchée, l’air de la mettre au défi ; qu’il en soit ainsi, donc et qu’il soit surpris. Ça tombe bien, c’est très exactement ce qu’il lui demande.

~~~


Il ne s’attendait pas à ce qu’elle passe à l’action dans la journée où le défi a été verbalisé, pour autant la patience n’a jamais été le fort du Maslow et évidemment que le temps fut long jusqu’à retrouver la petite brune, suffisamment pour qu’il mette en doute sa persévérance. Elle avait piqué sa curiosité, mais elle était désormais en train de la perdre alors que le temps le rapprochait inévitablement de son retour à Brisbane. Il serait tout de même dommage de quitter Perth sans avoir un aperçu de ce dont elle capable. Il n’est pas difficile d’imaginer la jeune femme comme n’étant pas un adversaire à sa hauteur, mais, il ne peut pas lui enlever le fait qu’elle a su représenter un challenge dans un quotidien devenu bien trop banal par nécessité de faire ses preuves. Alors, finalement, il veut bien être patient s’il peut au moins compter sur un divertissement, aussi mince soit-il et c’est bien un sourire qui naît sur ses lèvres lorsque cette voix déjà familière envahit son bureau. « Surprise. » Relevant les yeux vers la jeune femme, il se contente de reculer légèrement sa chaise pour croiser ses bras sur son torse, l’air de la défier d’annoncer ladite surprise en question, lâchant pour l’occasion tout ce qu’il était en train de faire – à cet instant, ça ne parait évidemment pas très important. Non, il n’y a plus qu’elle et une certaine impatience quant à ce qu’elle a pu lui réserver, ce dont elle s’est affairée à faire au cours des derniers jours, de manière à ce qu’il sache définitivement si la jeune femme deviendra une régulière de ses pensées en venant à Perth ; autant que le séjour soit effectivement utile à défaut d’être enrichissant aux côtés de McPherson. Il ne tarde pas à se saisir de l’enveloppe lancée sur son bureau, passant en revue les quelques clichés qui, assurément, ont un prix. Mais il s’occupera de celui-ci plus tard, pour l’heure la priorité étant à détailler les moindres faits et gestes immortalisés, jusqu’au feu d’artifice final d’un baiser volé ; presque innocent, pourtant susceptible de créer des ravages dans un couple déjà fragilisé. « Ne me dis pas merci, c’est vraiment un connard condescendant. » Relevant les yeux avec un sourire amusé, il la prend au mot, elle n’aura aucun remerciement. « Certaines habitudes ne changent pas. » Il commente, plus pour lui-même que la jeune femme. Il est de notoriété publique que McPherson a parfois été trop proches d’étudiantes ; le souci étant que c’est un comportement qu’il n’est pas le seul à avoir – la preuve en est dans ce bureau même si aucune intimité n’est initiée – et que par conséquent, ce n’est pas suffisant pour parvenir à le convaincre de rester en retrait. « C’est bien joué, mais c’est loin d’être suffisant. » Il souligne en reposant les photos sur son bureau. « Il n’est pas le seul à se rapprocher d’étudiantes, la fac a presque un code spécial pour protéger ses employés de ces comportements-là. » Il songe en levant les yeux ; et dire que de son côté il n’arrête pas de penser que ça pourrait lui coûter son poste. À raison, pour être honnête, puisqu’effectivement son inexpérience pèserait grandement dans la décision de le renvoyer. « J’espérais plus créatif, mais c’est pas mal pour une première. » Pour une première avec lui, du moins ; même si assurément il espérait quelque chose de plus original qu’un adultère, bien trop commun, vu et revu, au point d’entrer dans les mœurs (et c’est presque tant mieux pour en être lui-même coupable de manière régulière). « Je vous accorde le point, dites-moi ce que vous attendez de moi, au juste. » Il l’interroge, un sourire provocateur sur les lèvres, ne renonçant pas au vouvoiement par satisfaction d'asseoir une certaine autorité sur elle. Il n’est pas encore totalement convaincu, mais il est désormais évident que cette jeune femme a du potentiel. C’est bien plus que ce que d’autres lui ont offert et, par conséquent, c’est largement suffisant.

@Halsey Blackwell :l:



Bad influence (alfie) Spg7okK Bad influence (alfie) 8XKLS6S
Bad influence (alfie) 0ZiulDe
Bad influence (alfie) YtxTUla
Bad influence (alfie) FOO2y3e
Bad influence (alfie) 335306globetrotter
Bad influence (alfie) 480954teachers
Bad influence (alfie) 908854lgbt
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Bad influence (alfie) Empty
Message(#) Sujet: Re: Bad influence (alfie) Bad influence (alfie) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Bad influence (alfie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-