AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -33%
Samsung HW-T420 – Barre de son 2.1 – 150W ...
Voir le deal
109.99 €

 feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ariane Parker-Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (15/04)
SURNOM : aucun n'est approuvé par l'église.
STATUT : and then, they were two. (three)
MÉTIER : auteure doublement éditée, commence à jouer dans la cour des grands maintenant qu'elle a une asSiSTanTe qui gère ses révisions de manuscrits. rédige les mots derrière les mélodies de Jet, aussi.
LOGEMENT : tantôt au #623 water street avec le pire merdeux de l'univers aka son parfait grand frère, mais de plus en plus souvent à la Serre au #04 victoria avenue à faire de la vie de coccodrillo un enfer.
feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40) 3101490851_1_3_a0kXkGN0
POSTS : 4421 POINTS : 380

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : S’attache très rarement, très difficilement. ▲ Préfère de loin passer du temps seule qu’entourée. ▲ A mis au monde un suppôt de Satan, Abel Williams premier du nom (17/02/2021). ▲ Malgré les apparences, elle a vraiment à cœur le peu de personnes qui l'entourent. ▲ Aucun diplôme, elle a quitté l’école sur un coup de tête. ▲ Son premier livre réécrit la fin d'histoires d’amour bousillées, son second romance les lendemains matins et leur walk of shame attitré.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Willer #41Enoch #2 (fb)HalseyWiller #40 (fb)Giowiller (fb)Parkwell #3

feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40) Rs_500x213-141111111656-tumblr_n10q1sZzxC1s4bx7jo1_500
WILLER - gold on your fingertips, fingertips against my cheek. gold leaf across your lips, kiss me until I can't speak. gold chain beneath your shirt, the shirt that you let me wear home. gold's fake and real love hurts ; but nothing hurts when we're alone.

feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40) 6978709f8bf443fef3e14d97fb86e254
PARKERS - all these blessings all these burns, we're godless underneath the covers. search for pleasure search for pain, we unfurl our flag, ruthless. black heart why would you offer more?

feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40) Tumblr_o52s3aOXKt1tm81zho1_500
ARIETOCALYPSE - dead-end girl for a dead-end guy, now your life drains on the floor. don't utter a single word ; should have seen the end a-comin' on, a-comin'. i'll be seeing you again, i'll be seeing you in Hell. die, die, die my darling.

feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40) D4b2574a348dcd541685040d08127fe2
ARYDE - we could get lost like I've never been told. spin me all the way around & don't say it doesn't matter. that doesn't have to make it through the night ; two wrongs don't have to make a right.


RPs TERMINÉS : LysanderJamie Tad (fb) Rose #1DebraNYE#teambastonJamie #2TheaTeam GQAAPtadriane #2NinoKane (fb)Vittorio (fb)ColeCharlieLiamtadriane #3TC #3MariannaParamoreVittorio #1ClaraLiam #2St. PatMickeyJamie #3ChariadEdwardSageTadriane #4Aria #1Vittariane #2Owen #2GaïaJoeyMariusLevriane #1Kariane #3Karvishertadriane #5#teamaperokariane #4levriane #4kane's bdAsher#2Karvi #2Kariane #5 (fb)Kariane #6Kariane #2Levriane #2Arfie #1 (&Jules)Vittariane #3Kariane #8 (fb)Kariane #7 (fb)Levriane #6Hassan (fb)Levriane #7 Karvi(sher) #4Kariane #9Auden (fb)Alex (fb)Levriane #8Owen #3Ariet #1 (fb)Levriane #3Levriane #5 (fb)Caelan #1Ariet #2Kariane #10Kariane #11Levriane #9Levriane #10Arfie #2 (fb)LevrigrathJillJoey #2TimAriet #4FreyaCharlevrianeJulesAriwen #4Tob (fb)ArielJamesonCíanNino (fb)Tim #2Levriane #11Ariet #3 (ua)Hugogogo (fb)Willer #1Ariet #6Ariet #5 & Carter (fb)Willer #2Ariet #8Ariet #9Willer #3Ariet #7 (fb)Ariet #10Ariet #11Willer #6Swann #2AmosChaosAsh & Jet (fb)LéoRobin (df)Lucia #2IvyHugogogo #2HalseyWiller #10Willer #11 Arietocalypse #13Willer #13Clyde (fb)Amos #2Willer #14Willer #17Willer #5Willer #7LouisaBFFsAuden #8Willer #16Willer #21 (fb)RaeWiller #22Mummiller #26 (ua) Mummiller #27 (ua) Mummiller #29 (ua) Mummiller #30 (ua) Mummiller #31 (ua) Swariane #3Cool & the gang #3Wyriane #3Ariam #2Ariam #1 (fb)Team chaos #4Ariet #17Jill #2Willer #37
AVATAR : rose leslie baby
CRÉDITS : avenged in chains ♡ / starfished
DC : gin la gamine, matt le big bro', jack le bohème & chloe l'étincelle
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 10/06/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t15563-ariane-i-think-she-knows https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t15817-ariane-parker https://www.30yearsstillyoung.com/t16257-ariane-parker

feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40) Empty
Message(#) Sujet: feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40) feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40) EmptyMar 5 Jan 2021 - 4:05



Il est riche et je m’emmerde ; voilà les didascalies accompagnant le synopsis du pourquoi du comment y’a mes affaires étalées dans un avion (son avion?). Very Christian Grey of him, d’envoyer un pilote (son pilote?) avec des directions et des indications. Vraiment crise de la quarantaine de brandir le traditionnel “Je me fais chier tu viens?” qu’on s’envoie par textos un peu moins ces temps-ci. Je lui en tiens pas rigueur, de son silence des derniers jours. Il avait des affaires urgentes à régler, pareil de mon côté. Et même si les miennes se résumaient à bouffer des pâtes instantanées affalée dans une chaise de plastique à l’hôpital à attendre que mon mari se réveille pour me chasser de son chevet parce qu’il a pas besoin de ma pitié ou de ma patience, n’en reste que Saül le saura jamais. Y’a pas de magazines, dans l’avion. Y’a rien à lire alors je dois jouer à l’auteure chiante et pointilleuse qui a apporté ses propres bouquins, qui a l’air de se prendre effrontément pour la plus cultivée du lot quand au moins son scotch goûte pas la merde. Il a acheté la bouteille, celle à 300 balles le verre. Je l’ai vue, là-haut, sur les tablettes inaccessibles sûrement pour toutes ses autres maîtresses mais que même les pires zones de turbulence ne m’empêcheraient pas de chopper.

J’ai les lèvres luisantes d’alcool fumé quand on atterrit. Oh, et si vous demandez oui, j’ai fini par m’y faire au fait qu’on traîne ma valise. Surtout si celle-ci se résume à être remplie de tous les items les plus lourds que j’ai pu trouver à l’appartement pour l’en saturer jusqu’à ce que ce soit humainement impossible de la tenir à une main. Je veux juste tester la force de ses majordomes (lol, qui a des majordomes en 2019 sérieux) et voir combien d’insultes ils peuvent sortir en anglais autant qu’en italien avant d’abandonner et de juste laisser mes affaires sur le bord de la route. Il est riche, je l’ai dit. Et dans ses folies de me faire quitter Brisbane pour arriver ici, il doit bien avoir un fantasme merdique de m’acheter des robes à paillettes et des escarpins aux talons qui n’en finissent plus. J’en profite, parce que c’est juste pour ça que je suis là. Le champagne gratuit, les colliers à pas de prix. Les fringues qui scintillent et la vue sur la côte. J’ai jamais mis le pied à Monaco et j’avais pas prévu le faire de sitôt mais on dira que Noël cette année a été suffisamment l’enfer pour que j’ai besoin de vacances.

Saül est pas à l’aéroport lorsqu’on arrive, il est pas dehors avec un panneau à mon nom. Mon nom d’ailleurs, qui est adjoint à sa réservation à l’hôtel. Et oh, l’hôtel, how cliché. J’ai laissé savoir que j’étais née à Paris une fois, entre une critique de vin d’Italie et d’un vin de France. Il fulminait alors j'ai parlé en français jusqu’à la fin du repas à son resto hors de prix choisi ce soir-là. Le voilà qui a passé le mot à son assistante ou à l'assistante de son assistante, celle qui gère les filles qu’il ramène aux quatre coins du monde quand sa femme lui suffit pas. Les gars comme lui sont tous pareils et c’est pas parce qu’il est foutument beau et qu’il arrive à me faire rager en un claquement de doigt que ça le change de qui que ce soit. Et y’a une note, sur le lit, avec toutes les pétales de rose assorties. Une putain de note prévisible à souhait, un lieu choisi avec et un roulement d’yeux doublé d’un soupir que je lâche à travers. Un rendez-vous dans un rendez-vous et l’heure qui y est associée, l’heure avancée. Ce sera la faute du décalage si je suis en retard à la seconde où j’enclenche la douche pas le moindrement pressée d’être prête. J’ai fait l’effort de venir jusqu’ici - oh Ariane, please - qu’il fasse l’effort d’être patient aussi.

« Les embouteillages étaient l’enfer. » que je râle, ironise, sortant de la chambre dix étages plus haut et pas le moins du monde prompte à avoir vu le moindre embouteillage entre l'ascenseur et ici. J’ai un sourire bien ancré sur les lèvres, lorsque je finis par arriver derrière lui, lui qui est installé au comptoir en bois vernis du piano lounge de l’hôtel. Mes doigts grimpent le long de sa colonne vertébrale pour venir effleurer l’arrière de sa nuque. Sa peau est glacée autant que la mienne est bouillante. Un rappel comme un autre. La note de merdeux disait qu’il allait m’attendre au restaurant pourtant et pas au bar. Restaurant qui semble avoir fermé ses portes pour la soirée alors que je réalise que finalement on est bel et bien la nuit et que la réservation était faite pour y’a plusieurs heures avant, déjà. Oups. « Fais pas cette tête on est à Monaco doit bien y avoir un resto ouvert 24h avec des assiettes incrustées en diamants quelque part? » un resto comme un McDo, le truc le plus improbable du monde où je rêve de l’emmener. Lui dans son costume trois pièces impeccable, et moi dans ma robe qui hurle de parts et d’autres que je suis juste la poupée à exhiber ce soir. Le trophée à son bras jusqu’à ce qu’il soit lassé ou que je le sois, moi. Je sais pas lequel le sera en premier. Là aussi, c’est un autre de nos combats.



    it could have been worst ; love someone & remember most of it. here from hell fate is as clear as you and me. i shouldn't have followed those to reach out here. It's different over on the other side. a year from now, You're so easy to see.











Revenir en haut Aller en bas
 

feeling like there's no one else that brings me higher than high (willer #40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-