AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-56%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Clé USB 3.0 256 Go
28.98 € 65.99 €
Voir le deal

 (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Svet (par ses potes), Krumette (surnom donné à la fac via sa horde de supporters) & Svetouche par ceux qui veulent la faire chier.
STATUT : autrefois fiancée, abandonnée devant l'autel. maintenant elle est comme Emily de Corpse Bride. Esseulée avec un coeur glacée.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Abc2a13ef7b04464cc2a4b414302f3b3
POSTS : 515 POINTS : 640

PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 88310
Tu m'as oublié. Tu m'as oublié en oubliant qui tu étais. Regarde en toi Svetlana. Tu vaux mieux que ce que tu es devenu. Il te faut reprendre ta place dans le cycle de la vie. N'oublie pas qui tu es, tu es mon fils et c'est toi le roi. N'oublie pas qui tu es, n'oublie pas, n'oublie pas.

AdrielCadeChloé ‹ ItziarHoldenNathanNick (FB) ‹ PennySolas ‹ TessaWillWill #2

(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 3u5e
SIMBLANA ≠ Parfois, il faut savoir quitter les gens que tu aimes. Mais ça ne veut pas dire que vous ne devez plus vous aimer… Parfois, il faudra être sûr que tu l’aimes plus que tu ne le penses.


(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
SVETORAH ≠ Et si ce n'était pas les liens du sang qui forgeaient une famille, mais plutôt les personnes qui connaissent nos secrets et nous aiment malgré tout, nous permettant d'être enfin nous-mêmes.
(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 792695b133543b3164dc48a2c2377994
CHLOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.
(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 7a9d355f164f24715ff081839278750e9bdad99b
WILLANA ≠ C’est dur quand les gens te manquent. Mais ça veut dire que tu étais chanceux, que tu avais quelqu’un dans ta vie, quelqu’un d’assez important pour te manquer..

RPs EN ATTENTE : (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 7tay
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

Anastasia ‹ Deborah ‹ Hélène (FB) ‹ Nathan ‹ Phoebe


RPs TERMINÉS : (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Tenor
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : sheepgirl (avatar)
DC : EvE la petite blonde hyperactive & Nea la wonder woman caractérielle
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Empty
Message(#) Sujet: (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée EmptyMer 6 Jan - 20:10



Elle le savait, elle n’aurait jamais dû venir. Svetlana se tenait sur le seuil de la maison où se tenait la fête, une bouteille à la main alors qu’elle se rendit compte que les gens présents, étaient trop jeunes mentalement parlant. La jeune femme était comme vissée au sol, ses grands yeux bleus perdus dans les méandres de cette fiesta qui se déroulait sous ses yeux. La musique était affreuse et forte, les rires lui cassaient les tympans. Mais déterminée à vivre une « belle » soirée pour une fois, la demoiselle se mit en marche. Pour une fois, si ce n’était son habituel fedora sur le dessus de sa tête, elle avait fait simple. Une robe qu’elle avait choisi d’un bordeaux qui faisait ressortir sa peau si blanche, ses cheveux d’un blond vénitien retombait de part et d’autre de son visage alors qu’elle peinait à se remettre de ce changement capillaire. Comme quoi l’abus d’alcool ferait faire n’importe quoi.

Si nous étions dans une comédie romantique, quelqu’un l’aurait prévenu de ne pas rentrer dans cette maison. Elle percuterait le prince -ou la princesse- charmant(e) et s’en irait avec comme dans une comédie avec Rachel McAdams. Mais nous n’étions pas dans une romcom et personne ne s’arrêtait jamais sur elle de toute manière. De petite taille, avec un air impassible sur le visage, la jeune canadienne se fraya un chemin jusqu’au bar improvisé. « Tiens, tiens, tu es venue la bizarrerie ? » Se figeant sur place, la future trentenaire se retourna pour voir que se tenait en face d’elle la femme la plus superficielle et inintéressante qui lui était donné de rencontrer depuis des années. Choisissant de ne pas répondre, elle se contenta de soupirer alors que son regard jaugea la peste. « On pensait pas que tu viendrais, Frankenstein. On pensait que tu resterais chez toi dans ta solitude avec tes robes macabres. » Quel agacement. Et ce genre de femmes plaisait aux hommes ? C’était vraiment à rien y comprendre. « Frankenstein était médecin. Tu parles sans doute du monstre. » La voix rauque et apathique de la canadienne s’éleva dans les airs pour essayer de répondre à cette joute verbale qui était d’un autre niveau. En effet, rapidement, la reine eut du renfort des abeilles butineuses et l’humiliation fut des plus cuisantes. Déjà parce que les insultes voilées touchèrent le cœur déjà bien entamé de la jeune femme. Et ensuite parce que le verre qu’elle se mangea en pleine figure eut don de l’achever. Dans l’intention de s’en aller, elle se fraya un chemin pour faire un détour vers la salle de bain.

Svetlana ne savait pas chez elle était et elle s’en fichait. Alors que ses larmes nouvelles se mêlèrent au liquide poisseux qui coulait sur son visage, elle avisa sa tenue. « J’aurai dû mettre un tee-shirt. » Faisant couler l’eau et en proie aux affres de la méchanceté et de l’humiliation, elle se mouilla le visage, mettant de l’eau partout pour se redresser avec pénibilité. Les émotions n’étaient décidément pas son fort alors qu’elle pouvait encore entendre les autres rirent à gorge déployée pour une raison qui lui était inconnue. Tournant son poignet avec habilité, elle dévoila son fume-cigarette pour le coller dans son visage avec l’intention de s’en griller une. Son étui étant coincé dans sa jarretière, elle était en train d’y regarder lorsque soudain, la porte s’ouvrit. Le geste de Svetlana se suspendit un instant alors qu’elle leva le regard vers le nouveau venu. Si elle était femme à s’épancher devant le physique d’un homme, elle aurait sans doute freezé encore plus. Immense comparée à elle -mais tout le monde l’est- cheveux noirs, yeux de même couleur et teint hâlé. La jeune femme se surprit à regretter de ne pas avoir gardé son ancienne chevelure similaire au plumage d’un corbeau. Mais ce n’était pas grave en soit. La chose qui importait était le fait qu’elle allait devoir déguerpir de la salle de bain. « Bonsoir. » Même avec du mascara sous le regard et sans doute une mine des plus affreuses, la canadienne restait polie. « Tu viens pour finir le travail ou pour échapper aux autres ? « La question était légitime alors qu’elle s’empara de l’étui en métal pour l’ouvrir et sortir une cigarette qu’elle coinça au bout de sa tige, toujours coincée entre les dents. Encore une fois par politesse et bienveillante, elle tourna son paquet pour en tendre une au nouveau venu. « Si t’en veux une, tu peux te servir. » Puis, elle tenta de faire un petit sourire des plus timides avant de baisser la tête. Non, décidément, rien ne sortirait de bon de cette fête un peu trop endiablée.






@Nathan Atkins (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 873483867 (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 873483867 (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 873483867



UNE LARME NOUVELLE
Si je touche la flamme d'une bougie. Je ne me fais pas mal. On peut même me poignarder. Ça m'est égal. Oui mais savoir que son cœur bat que je suis morte et pas elle. Ne m'empêche pas de souffrir. Ne dites pas que je délire. Car je sens poindre en moi des larmes nouvelles
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Atkins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt cinq ans. 08/11/1995
SURNOM : nate la plupart du temps.
STATUT : célibataire, éternel friendzoné.
MÉTIER : navigateur timonier dans la navy.
(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Tumblr_inline_pt2kxrwd0c1vjg4rh_250
POSTS : 639 POINTS : 340

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : shilohthomassvetlanapeterclément
RPs EN ATTENTE : Oakley - Niamh - Marylou
RPs TERMINÉS : voir fiche de liens.

(steelblue)
PSEUDO : symphonie.
AVATAR : gavin leatherwood.
CRÉDITS : art acid (avatar) gifhunts4all (gif) loonywaltz (ub)
DC : lena edwards & alma gutiérrez.
INSCRIT LE : 01/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t35914-don-t-think-too-much-it-hurts-nathan https://www.30yearsstillyoung.com/t36035-tired-of-beatin-our-head-against-the-wall https://www.30yearsstillyoung.com/t36201-nathan-atkins#1664860

(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Empty
Message(#) Sujet: Re: (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée EmptySam 16 Jan - 21:39



l'humanité est vraiment condamnée
@Svetlana Beaulieu & Nathan Atkins

Si Nathan avait toujours rêvé de pouvoir faire des études à l'université - des études qu'il aurait réussi, entendons-nous - c'était non seulement pour obtenir son diplôme mais aussi pour se lancer dans ces fêtes étudiantes dont il avait toujours entendu parler. Aujourd'hui, il était bien loin d'idéaliser ces soirées, les redoutant plus qu'autre chose depuis qu'une certaine jeune femme l'y avait humilié. Cet épisode était passé depuis longtemps, et Nate était loin d'y avoir vécu sa dernière humiliation. Il en gardait néanmoins un mauvais souvenir, et préférait éviter toutes les soirées qui pouvaient s'apparenter à celles ci. C'est pourtant dans l'une d'elles qu'il s'était laissé embarquer ce soir, Louisa l'ayant supplié de l'accompagner - et Dieu seul sait qu'il ne pouvait rien lui refuser. L'on aurait même pu croire qu'il s'amusait alors qu'un sourire se dessinait, léger sur son visage, s'enivrant peu à peu de l'ambiance qui régnait : pour une courte durée seulement. Il aperçut un visage, et se sentit faiblir d'un instant à l'autre : son pire cauchemar. On aurait pu croire à un canular, mais elle était bien là, celle qui l'avait fait souffrir, la seule qu'il redoutait de croiser. Alors sans réfléchir, il échappa discrètement au regard de sa demi sœur pour aller reprendre ses esprits un peu plus loin.

Il ouvrit la seule porte proche de là pour tenter de se glisser discrètement dans la salle de bain, à l'abri des regards indiscrets, et se retrouva nez à nez avec une inconnue qui semblait sortir d'un autre monde. Aux allures de fillette, elle avait un style surprenant et sortait de sa jarretière pour en sortir quelque chose. Il s'arrêta un instant, surpris de la vision qu'il avait là - une jarretière ? - et gêné d'avoir visiblement dérangé celle qui avait prit possession des lieux avant lui. Pa-pardon. Qu'il bégayait péniblement, peu enclin à jouer les hommes sûrs de lui malgré ses récentes réussites militaires. Non, Nate était resté le même garçon gentil et gêné, celui qui frémissait face à une frêle jeune femme parce qu'il venait d'interrompre quelque chose - peu importe ce que ça pouvait bien être. Bonsoir. Elle semblait tout aussi surprise de la situation que lui. Ou était-ce ses coulures sur ses joues qui lui donnaient un tel air ? Tu viens pour finir le travail ou pour échapper aux autres ? Elle était à la foi intrigante et intriguée par Nathan lui même, s'inquiétait de savoir pour quelle raison il l'avait suivie ici - lui même s'interrogeait désormais. Finir le travail ? Qu'il lui lançait d'un air idiot, n'ayant pas encore compris que ceux qui l'avaient mise dans cet état était aussi ceux qu'elle fuyait en se cachant là. Mais les sous entendus et lui, c'était une histoire compliquée, et le brun ne comprenait que ce qu'il voulait comprendre. Non merci. J'ai déjà assez honte d'avoir fui dans la salle de bain, j'ai pas envie d'en rajouter une couche en m'étouffant avec une clope. Il s'empêcha de continuer avec un avertissement concernant la cigarette, mais il n'avait pas déjà envie de passer pour un parfait rabat-joie - quoi qu'il l'était sans doute déjà, à venir traîner dans ce coin là de la maison. Ça va ? Il n'y avait probablement pas pire question à poser vu l'état de la jeune femme qu'il venait de trouver là, les joues trempées de ses larmes, de son maquillage qu'elle avait dû passer du temps à faire pour le laisser couler de la sorte. Mais sortir de la pièce à l'instant n'était pas une option, et y rester dans un silence gênant ne l'était pas non plus. Il s'installait alors sur le bord de la baignoire, observant de haut en bas sa compère de soirée.




Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Beaulieu
Svetlana Beaulieu
l'hiver canadien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (née le 21 décembre)
SURNOM : Svet (par ses potes), Krumette (surnom donné à la fac via sa horde de supporters) & Svetouche par ceux qui veulent la faire chier.
STATUT : autrefois fiancée, abandonnée devant l'autel. maintenant elle est comme Emily de Corpse Bride. Esseulée avec un coeur glacée.
MÉTIER : elle est zoologue comportementaliste de métier, en écriture de thèse pour devenir enseignant-chercheur (reprise d'études à partir de janvier 2021), chargée de TD en biologie animale au sein de la School of Biological Sciences et une fois par semaine, elle chante dans un cabaret, le press club burlesque
LOGEMENT : maison 66, sur Agnes Street dans le quartier de Bayside avec son père.
(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Abc2a13ef7b04464cc2a4b414302f3b3
POSTS : 515 POINTS : 640

PETIT PLUS : Pendant les seize premières années de son existence, elle fut traumatisée psychiquement par sa mère désormais décédée ‹ Elle est à moitié canadienne, à moitié slovénienne et parle trois langues: le français, l'anglais et le slovénien. ‹ elle a fait de nombreux voyages avec son père vu que celui-ci est archéologue ‹ elle est végétarienne et milite pour la cause animale ‹ elle parle peu et ne porte aucun jugement sur autrui. ‹ elle possède une chienne, Winter qui est un peu comme son enfant ‹ larguée devant l'autel l'année dernière ‹ déteste les enfants, en a peur et n'en veut pas.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 88310
Tu m'as oublié. Tu m'as oublié en oubliant qui tu étais. Regarde en toi Svetlana. Tu vaux mieux que ce que tu es devenu. Il te faut reprendre ta place dans le cycle de la vie. N'oublie pas qui tu es, tu es mon fils et c'est toi le roi. N'oublie pas qui tu es, n'oublie pas, n'oublie pas.

AdrielCadeChloé ‹ ItziarHoldenNathanNick (FB) ‹ PennySolas ‹ TessaWillWill #2

(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 3u5e
SIMBLANA ≠ Parfois, il faut savoir quitter les gens que tu aimes. Mais ça ne veut pas dire que vous ne devez plus vous aimer… Parfois, il faudra être sûr que tu l’aimes plus que tu ne le penses.


(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Tumblr_oy39tg7jfc1thej0ko1_500
SVETORAH ≠ Et si ce n'était pas les liens du sang qui forgeaient une famille, mais plutôt les personnes qui connaissent nos secrets et nous aiment malgré tout, nous permettant d'être enfin nous-mêmes.
(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 792695b133543b3164dc48a2c2377994
CHLOLANA ≠ Dans l’amitié il n’y a pas de fidélité, pas de légitimité à être jalouse par exemple. Il n’y a pas d’alliance, pas de cérémonie, pas de champagne pour célébrer une amitié. Pourtant de toutes les relations qu’on a dans la vie il y a des chances pour que les amitiés soient celles qui durent le plus longtemps.
(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 7a9d355f164f24715ff081839278750e9bdad99b
WILLANA ≠ C’est dur quand les gens te manquent. Mais ça veut dire que tu étais chanceux, que tu avais quelqu’un dans ta vie, quelqu’un d’assez important pour te manquer..

RPs EN ATTENTE : (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 7tay
J'ai eu une amoureuse. Mais c'était du camping. Alors que la nouvelle. C'est du grand standing. Comme un K.O sur le ring. Se faire choper par le string. Je peux plus respirer. Mon cœur fait des looping. Ce truc s'appelle le zing.

Anastasia ‹ Deborah ‹ Hélène (FB) ‹ Nathan ‹ Phoebe


RPs TERMINÉS : (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Tenor
Dis toi simplement que ton service va être réduit, que tu vas être victime d’un changement de cap, que ton existence va sortir du cadre de nos activités !
PSEUDO : Padawan (Tiffanie)
AVATAR : Emily Rudd
CRÉDITS : sheepgirl (avatar)
DC : EvE la petite blonde hyperactive & Nea la wonder woman caractérielle
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34807-comme-quoi-coucher-avec-quelqu-un-n-aura-pas-ete-vain-juste-ennuyeux-svetlana https://www.30yearsstillyoung.com/t34959-svetlana-la-mecanique-du-coeur-est-brisee#1573545 https://www.30yearsstillyoung.com/t34988-svetlana-beaulieu#1574930 https://www.30yearsstillyoung.com/t34987-svetlana-beaulieu#1574911

(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Empty
Message(#) Sujet: Re: (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée EmptyDim 17 Jan - 4:03



Svetlana se savait fort peu commune. Si ce n’était à cause d’une couleur de cheveux extrêmement claire qui pouvait passer partout. Son style vestimentaire dénotait carrément. Peu de personnes ont d’ailleurs réussi à tirer le pourquoi du comment de tels habits. L’étrangeté de la demoiselle dépassait parfois les frontières du réel. Avec son visage de porcelaine, ses grands yeux qui semblaient scruter tout le monde avec une certaine curiosité, et des guêtres sorties d’un autre monde : on ne pouvait pas la louper. Et pourtant, ils étaient très rares les homo-sapiens qui se retournaient sur elle. Lorsqu’elle vivait au Canada, elle avait l’habitude de faire peur aux gens. Elle avait l’habitude des regards inquisiteurs, des moqueries, des insultes ou des gestes déplacés. Jamais son insignifiance n’a cru bon de prendre sa défense alors elle a dû le faire toute seule. Souvent, elle agit au cas par cas avec cette canne qu’elle avait faite sur mesure dans un style qu’elle avait appris à aimer. A apprivoiser plutôt serait le terme exact. Car avec cette lourde robe empire au tissu soyeux et très chaud ne passait pas inaperçue. Svetlana s’en fichait, elle n’avait jamais trop chaud. Comme si son corps demeurait comme son cœur : de glace. Jamais un frisson, jamais un échaudement si ce n’était dans ses joues de temps à autre. jamais une tenue inapproprié.

Et il y en avait ce soir des personnes indécentes. Des femmes aguicheuses, des hommes qui croyaient bon de tomber le tee-shirt après un certain nombre de verres d’alcool. Svetlana pouvait les voir et elle reconnaissait les parades sexuelles entre milles. La proie se retrouvait acculée par le prédateur qui la couvait de mille tendresses, de mille compliments avant de l’attraper dans ses serres. L’avantage quand on fait peur -ou le désavantage tout dépend de quel côté on se place- c’est que l’on n’est pas sujet à ce genre de choses. Non, plutôt aux autres. Notamment au cliché de la pouffiasse de bas étage. Grande, blonde et stupide. N’en tienne rigueur à la canadienne de l’avoir repris sur son insulte mais quand on s’en prend à quelqu’un, on ne le fait bien. Seulement voilà, notre petite blonde était déjà en détresse à cause du monde, de sa solitude dû au fait qu’elle ait passé son anniversaire, oubliée de tous et maintenant, alors qu’elle n’avait rien fait, elle se prenait un verre en pleine figure.
La coupe devint vide pleine.

Mais fort heureusement, le tempérament docile de notre jeune femme la fit vite redescendre après quelques larmes fugaces à l’abri des regards. Ainsi, elle suspendit son geste alors que la porte s’ouvrit sur un jeune homme. Remettant sa jupe, elle put sentir le regard du nouveau venu sur sa silhouette. Et de nouveau, elle eut honte. « Pa-pardon. » La demoiselle fronça les sourcils avant de pencher la tête sur le côté pour le détailler comme lui l’avait fait auparavant. Un prêté pour un rendu, monsieur. « Il n’y a pas de mal. » Sa voix se fit plus douce, plus tempéré que lorsqu’elle s’était adressée à Bécasse plus tôt dans la soirée. Forcément, les interrogations se firent nombreuses dans un cerveau aussi rapide que le sien. Et de nouveaux les mots franchirent la barrière de ses lèvres sans avoir pris le temps de les analyser. Cette franchise. Peu de personnes pourraient se vanter de rencontrer un étrange phénomène comme elle. « Finir le travail? » De nouveau, elle pencha la tête sur le côté alors que son regard azuré chercha celui ambré du jeune homme. « Il est intéressant le sol ? Non parce que je ne mords pas tu sais. Et à ma hauteur, je doute réussir à attraper quelque chose de savoureux. Ou du moins cela sera très douloureux. » On pourrait presque prendre ça pour une boutade. Et à vrai dire, cela en était une. Elle battit des cils avant de retrousser un coin de ses lèvres pour un sourire qui était peu commun. Et d’une extrême rareté surtout. « Non merci. J'ai déjà assez honte d'avoir fui dans la salle de bain, j'ai pas envie d'en rajouter une couche en m'étouffant avec une clope. » La canadienne fit donc les gros yeux avant de lever sa main vacante en guise d’apaisement pour retirer sa cigarette et la remettre à sa place. Puis, sans pudeur -mais ne disait-on pas qu’elle était laide- elle releva son jupon pour recoincer l’objet dans sa jarretière. « Tu vois, je ne faisais rien de très passionnant. Et puisque tu es non-fumeur, je ne vais pas t’imposer la cigarette. Je risquerai de m’en vouloir si tu attrapes une forme rare de cancer par ma faute. » Ses paroles étaient sincères alors qu’elle prit place au sol pour relever la tête vers le garçon qui s’était mis en face d’elle. « Ça va ? » D’un haussement d’épaules, ce fut à elle d’admirer le sol. « On m’a jeté un verre au visage parce que je suis différente. Et je crois qu’on m’a insulté de créature de Frankenstein. Il s’est avéré qu’on m’a invité que pour ça. Mais je suis habituée. » Elle releva le nez pour essayer d’avoir un sourire de convenance avant de tendre franchement la main vers le jeune homme. « Je m’appelle Svetlana. Et toi ? Comment tu te sens ? Pourquoi t'es venu te joindre à la basse populasse ? » Bien étrange échange dans une salle de bain mais elle l’était tout autant. Et puis qui sait, il avait l’air sympathique comme garçon donc pourquoi ne pas faire la conversation.







@Nathan Atkins (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 873483867 (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 873483867 (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée 873483867



UNE LARME NOUVELLE
Si je touche la flamme d'une bougie. Je ne me fais pas mal. On peut même me poignarder. Ça m'est égal. Oui mais savoir que son cœur bat que je suis morte et pas elle. Ne m'empêche pas de souffrir. Ne dites pas que je délire. Car je sens poindre en moi des larmes nouvelles
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Empty
Message(#) Sujet: Re: (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée (Nathan) l'humanité est vraiment condamnée Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Nathan) l'humanité est vraiment condamnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-