AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -40%
SanDisk Carte Mémoire MicroSDHC Ultra 128 Go + ...
Voir le deal
18.49 €

 Dynamite is loyal to the one who lights the fuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enoch Adelson
Enoch Adelson
le père célib-à-terre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans ♣ 26.04.1991 ♣ taurus
SURNOM : Noc pour les proches ou Nocnoc
STATUT : Père célibataire de jumeaux
MÉTIER : Pédiatre au St-Vincent Hospital
LOGEMENT : 250 orchid street (redcliffe) dans un appartement bientôt trop petit pour trois personnes
Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. Tumblr_pvvoqcwf6G1t0a9vho1_540
POSTS : 80 POINTS : 670

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Père dépassé jusqu’à récemment par les évènements ♣ Adepte de l’urban exploration ♣ Ceinture noire de karaté (4ème dan) et pratique occasionnellement la boxe ♣ Grand gourmand mais pas le plus doué des cuisiniers ♣ A failli commettre une faute professionnelle en juin rattrapée par un collègue ♣ Patient et posé le plus souvent
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : RP : 12

Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. 2d31fcc32b761473ab2b79de5930cdc9
Charlie - When we first met, I never thought that I would fall, I never thought that I'd find myself, Lying in your arms, And I wanna pretend that it's not true

Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. 832k
Ariane 1 & 2 (fb) - You never, never, never let me go, You said You wouldn't leave me, and You won't. You're right by my side. You hide me in the shadow of Your wings, Your presence is my peace, my covering my song in the night

Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. 2idv
Finnoch 1 & 2 (fb) - Trying to hold on to all we know, But one day turn around and let it go, Restless, Can't deny the dreams we had are glowing sparks, the fire ain't dead. Walls are falling down on us.


2020- Eve~ Cian~ Ilaria~ Joy~ Penny ~ Edward (fb)
2021- Peter


RPs EN ATTENTE : Heïana + Léo + Danika
RPs TERMINÉS : Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. 7rdl
fiche de liens
PSEUDO : Anouille
AVATAR : Taron Egerton
CRÉDITS : voviane (avatar) loonywaltz (ub)
DC :
INSCRIT LE : 13/12/2020

Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. Empty
Message(#) Sujet: Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. EmptyVen 15 Jan 2021, 04:14


Juin 2020 :

Je sais pas quel con a dit “Le chaos est rempli d'espoir parce qu'il annonce une renaissance” mais je l’attends ma renaissance et ceci depuis au moins trois horribles longs mois. Je ne sais pas ce que j’ai pu faire de mal plus jeune ou dans une autre vie mais on est pas loin de la culminance là. Non mais sérieusement, à chaque fois que je crois toucher le fond, il faut qu’il y ait un élément qui me contredise et me fasse plonger plus bas. Je sais pas jusqu’où je vais aller comme ça, mais à ce rythme je vais finir de l’autre côté de la terre d’ici quelques mois ou en enfer si cela existe. Mon esprit cartésien est mis en branle par les évènements. Preuve en est, avant-hier je m’en suis remis à Dieu à travers une séance de prière dans l'église. C’était la première fois que je me confessais à une puissance innommable car je n’avais plus de corde à mettre à mon arc. Certes j’ai été baptisé, j’ai fait ma communion et plusieurs cérémonies apostolique et le tutti cependant, jamais je ne me suis considéré comme véritablement pratiquant. A croire que Charlie est un catalyseur pour se rapprocher de la foi, d’abord mes prières pour le Tout-Puissant pour que nos enfants survivent à sa grossesse et maintenant ça. Dans 3 ans, je finis moine bénédictin dans un monastère à réclamer l'aumône. C’est peut-être la meilleure solution qui s’offre à moi puisqu’avec un peu de chance à la fin de ce procès de merde, je ne pourrais plus voir mes enfants. Je n’aurais plus à vivre dans le siècle et je devrais couper tous mes liens. La clôture du monastère se chargera de couper tous mes liens. Et puis j’ai déjà le prénom non ?
Mais qu’est-ce que je raconte moi, je ne la laisserai pas me voler Siobhan et Aaron. Ils ont trop besoin de moi et je n’ose pas imaginer toutes les calomnies qu’elle leur racontera ainsi que les obscénités qu’ils verront.

Ce procès obnubile mes pensées, le jour, la nuit, au travail, dans mes loisirs. Je passe chaque heure à vérifier si je n’ai pas reçu la prochaine convocation du juge craignant à tout moment l’instant fatidique et trop plausible de la perte du droit de voir mes enfants. J’ai plusieurs atouts dans mes manches mais j’hésite à les utiliser ne sachant pas quels effets ils auront à long terme. J’ai le sentiment qu’en les utilisant je sauterai dans un précipice avec un élastique qui pourrait à tout moment craquer. Néanmoins, si j’arrive à bien jouer mon coup, je suis presque certain de m’attirer les grâces d’un jugement -très- favorable. C’est uniquement cette perspective -et le café- qui me permet de tenir dans un quotidien semblable aux ardentes rives du Styx. Oui j’ai une passion pour la mythologie en ce moment, la faute des reportages du soir sur ABC lorsque des insomnies m’empêchent de dormir.

Toutefois, il manquait bien une cerise sur le gâteau à tout ce bazar et je ne sais pas pourquoi mais je me doutais que cela viendrait de Finn. J’ai été heureux d’entendre sa chouette histoire ce matin, arrivée totalement dans le cirage et bourré sur son lieu de travail. Well done boy. Je n’ai que cela de plus à gérer aujourd’hui et je m'ennuyais. J’ai demandé une faveur à Nath, un collègue, pour me remplacer le temps que j’aille régler un souci. Mais bon sang qu’est-ce qui a bien pu lui passer par la tête. C’est incroyable cette manie de s’autodétruire chez le rouquin. Je pars à sa recherche. J’essaye de me convaincre que c’est par héroïsme et altruisme, que je suis un super-héros du quotidien ou un truc du genre mais c’est purement par égoïsme et le tout relève d’une savante fuite en avant. Je suis de moins en moins concentré dans mon boulot et j'enchaîne les erreurs bénignes. Je n’arrive plus à supporter la pression, les bruits des appareils et tout le reste. Finn n’est finalement qu’une excuse qui permet à ma conscience de se satisfaire d’un affreux mensonge bien loin des pieuses apparences que je cherche à montrer.

Je le cherche et j’échoue plusieurs fois. Pas chez lui, pas à attendre impatiemment devant son bar favori qui n’est pas ouvert, le champs des possible se réduit au parc de Kangaroo point. Il est forcément là-bas, c’est impossible qu’il soit ailleurs. Je me répète cela plusieurs fois en boucle avec une pointe d’inquiétude. Peut-être qu’au fond je ne le connais pas aussi bien que je le crois et je me mets déjà à faire des hypothèses, plus foireuses les unes que les autres, alors même que j’ai pas encore eu de résultat. Presque finalement comme si je ne voulais pas le voir. Je ne sais pas ou plutôt, je ne sais plus. Cela fait combien de mois que notre amitié est en ballotage incertain ? Un, deux ou trois mois ? Peut-être plus. C’est quand la dernière fois que l’on a pris vraiment le temps de se parler ? Qu’on a véritablement fait un truc ensemble ?

J’atteins finalement le parc. Je cherche du regard autour de moi et commence à monter la côte. Mes yeux se baladent de banc en banc et s’attarde finalement sur les recoins où l’on avait l’habitude de se poser. Finalement, je finis par le trouver en train de contempler la vue en s’appuyant sur le sommet d’un muret de pierre donnant une vue imprenable sur l’immense fleuve Brisbane où circule divers bateaux. Le soleil derrière l’épaisse couche de nuage a déjà bien entamé son funeste destin journalier et l’obscurité gagnera bientôt du terrain. Je l’interpelle par un simple mot “Mec...”. Déjà je lance les hostilités. Ce simple mot je ne l’utilise que par mésestime pour alpaguer autrui. “... qu’est-ce que tu observes comme ça ?”. Une fois à sa hauteur je me place à droite en posant mes coudes sur le muret. Je ne daigne pas le regarder. “Tu sais si tu veux de l’attention, le lavage d’estomac me semble être une option intéressante mais un chouïa douloureuse.” Référence directe et plus ou moins explicite à son problème d’alcool et à ce traitement archaïque en cas de trop grandes ingestions de spiritueux. Cela me fait un peu rire, lui peut-être moins. Pas ouf comme entrée en la matière je concède. “Tu veux qu’on en parle ? Ou alors d’autres choses.” C’est pas question. Je veux qu’il me parle, qu’il me raconte pourquoi il en est arrivé là. Je suis abrupte et un tantinet en colère. Potentiellement blessant dans mon approche aussi. Je n’ai pas conscience à ce moment que j’allume la mèche d’une dynamite et que ma patience est à bout.

C’était pas jouasse au boulot aujourd’hui tu sais.

@Finnley Coverdale Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. 873483867


Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. Hod8yO6
Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. 2eDseF9
Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. 577022hopital
Dynamite is loyal to the one who lights the fuse. F1sCl73
Revenir en haut Aller en bas
 

Dynamite is loyal to the one who lights the fuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-