AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

 (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le lord manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : En couple avec sa meilleure amie... c'était écrit dans les étoiles ♡
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 8Js7
POSTS : 454 POINTS : 735

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Erin (fb#1)Erin#9Garret#1Inaya#1Link#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire d'Ellie

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_p4dt0iBBJN1tmdy4do1_250
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Ellie#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7Erin#8
Lawrence#1
Lyla#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
Rp anniversaire de Link
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyLun 18 Jan - 3:43



Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Vacances scolaires, janvier 2012. « Ça marche toujours pour ce soir, 19h? » je tape sur mon téléphone avant d’envoyer à Erin. Sauf qu’elle, elle ne sait pas que ça vient de moi. Elle croit que je m’appelle Charles Quill; c’est le premier nom qui m’est venu à l’esprit lorsque j’ai créé mon profil sur le site de rencontres que je sais qu’elle utilise. J’ai cherché de l’inspiration dans ma chambre-même, trouvant des bandes-dessinés de mes super-héros préférés sur ma table de nuit. Peter Quill de Guardians of The Galaxy et Professor X, ou plutôt Charles Francis Xavier de X-Men, ont formé le parfait pseudonyme. Comme photo de profil, j’en ai trouvé une de l’aîné de mes deux frères quand il avait à peu près mon âge. Je croise les doigts maintenant pour que personne sur l’application ne le reconnaisse, mais comme il a presque dix ans de plus que moi et que j’ai ajusté les paramètres d’âge pour que les filles qui me soient proposées ne dépassent pas les vingt ans, ça devrait faire. Puis, j’ai cherché jusqu’à ce que je trouve Erin, en espérant qu’elle n’ait pas mis qu’elle a genre vingt-trois ans. Après tout, ce n’est que pour elle que je me suis inscrit à ce site. Elle m’a plu dès qu’Ava me l’a présentée; elle est jolie, avec ses longs cheveux blonds, son sourire chaleureux, son air enjoué. Elle pétille d’énergie, sait rendre toute conversation agréable. Nous nous sommes bien entendus dès le départ, c’est comme si nous vivons à la même fréquence, à être toujours en train de faire quelque chose. Après un certain moment, je lui ai demandé si elle voulait bien sortir avec moi au centre-ville, pour aller prendre un milkshake ou un truc du genre, peut-être même faire du patin à roulettes. Mes parents sont assez strictes sur mon horaire, malheureusement, et le samedi soir est pas mal la seule soirée que j’ai de libre pour sortir — avec le vendredi, mais j’ai du rugby jusqu’à plutôt tard, et ensuite je rejoins mes potes ou j’accompagne mon frère à une soirée. Le jeudi, c’est ma soirée avec Max, c’est bien un miracle que nos parents me laissent aller chez lui un soir de semaine; puis, tous les autres soirs, je suis contraint d’étudier. Oui, même le dimanche. Ugh. Mes géniteurs sont persuadés que ça m’aidera à remonter mes notes. Alors bref, tout ça pour dire que je ne peux que le samedi. Mais Erin a poliment refusé ma demande, me disant qu’elle avait un truc de prévu. Alors je me suis réessayé la semaine suivante, et quelques autres semaines après, mais même résultat; Erin m’a finalement avoué que le samedi, c’est réservé à ses dates d’Internet. J’ai râlé un peu dans ma barbe naissante, mais je n’ai pas baissé les bras pour autant. Une idée a germé dans ma tête, m’a amusé même. Pourquoi ne pas m’inscrire à ce site-là, aussi? Peut-être que là, j’aurai ma chance, et je pourrais lui prouver que je suis digne de l’avoir. Nous avons parlé en ligne, moi sous l’identité de Charles Quill. Je lui ai finalement proposé de la “rencontrer” et elle a accepté. J’en ai littéralement sauté de joie. À mon texto, elle me confirme pour 19h et me demande ce que je vais porter pour qu’elle me repère facilement; même si on connaît (ou croit connaître) le visage de la personne avec qui on parle sur le web, ce n’est pas facile pour autant en personne. Je suis dans la salle de bain à me brosser les dents, mon ordinateur portable posé sur le comptoir, et j’empoigne le premier objet qui me tombe sous la main. « J’aurai un élastique à cheveux rose au poignet », j’écris à Erin, avant d’ajouter: « c’est à ma soeur, pose pas de questions Razz ». Elle est à la maison pour le weekend et je suis sûr qu’elle ne remarquera même pas que je l’ai pris.

Vers dix-huit heures trente, je cours partout dans la maison pour finir de me préparer. Mon porte-feuille… sous mon lit. Ma ceinture… « M’man, où est ma ceinture? » je demande en passant la tête par la porte de ma chambre. « M’maaaan? » Elle soupire si fort que je l’entends d’ici. « Si tu rangeais tes choses aux bons endroits, Adriel… » Je crois qu’elle est juste en bas des escaliers. « Vite, m’man, j’suis pressé, sais-tu où est ma ceinture, please? » Un nouveau soupir. J’entends ses pas dans les escaliers et, l’instant d’après, elle débarque dans ma chambre, fouille sur mon meuble de vêtements recouvert de vêtements, justement, et trouve la fameuse ceinture, me la tend. « Merci », je dis dans un grand sourire, avant de la passer autour de mon pantalon. Maman me donne un bisou sur le front, tente de dompter mes cheveux en passant sa main dedans. « Tu vas chez Jeremy, ce soir? » « Mmm-mmmm », je fais en me retournant pour trouver ma montre sur ma table de nuit, refusant que ma mère voit mon expression parce qu’elle détecterait tout suite que je lui mens. Je ne sais pas trop comment elle réagirait si je lui disais que j’avais un rendez-vous avec une fille, mais je préfère ne pas le savoir. Je suis sûr que mon père et elle me diraient que je n’ai pas le temps d’avoir une copine avec les notes que j’ai. Je ne sais pas s’ils le réalisent, mais à ce point-là de mon cursus scolaire, les chances que je devienne médecin sont très peu élevées. Par que j’en aie particulièrement envie, non plus. « Ne rentre pas trop tard, mon chéri, d’accord? Tu commences bientôt l’université et il faut que tu retrouves un cycle de sommeil normal. » « Mmm-mmmm. » «Je dois sortir demain matin, je vais te laisser un smoothie dan le frigo. » « Mmmm-mmm, merci », je marmonne, me faisant une note mentale de l’oublier demain. Je me retourne vers elle juste quand elle s’arrête sur le seuil de la porte. « Et Adri? » Elle désigne l’ensemble de ma chambre de son index parfaitement manucuré en rouge. « Demain, tu feras le ménage de ta chambre. C’est ta chambre, mais il y a une limite… » Je hoche la tête, sourire aux lèvres, même si je suis plutôt tenté de rouler des yeux plutôt. Avec ma mère, il n’y a pas de “j’aimerais que…”. Ce sont directement des ordres.

À dix-huit heures quarante-cinq, je suis dans ma voiture en direction de Redcliffe, près d’un petit café où j’ai donné rendez-vous à Erin. Le nouvel an est passé, les décorations de Noël ont toutes été enlevées. Les rues grouillent de monde parce que les étudiants sont en congé, il ne reste que peu de temps aux vacances scolaires. Même à cette heure-là, il fait encore super chaud, et je me félicite d’avoir mis des shorts au lieu d’un jean. J’ai donné rendez-vous à mon amie ici, mais j’ai tout autre chose de prévu pour la soirée. Une main dans mes poches, je frétille d’impatience et regarde l’heure sur mon téléphone à toutes les deux secondes de mon autre main — depuis que j’ai mon nouveau téléphone à écran tactile, je pense rarement à regarder ma montre. J’espère qu’Erin ne le prendra pas mal que je me fasse passer pour un autre, que je me répète dans ma tête. Mais j’en doute, j’essaie de ne pas me stresser pour ça de toute manière. L’élastique à cheveux rose de ma soeur est bel et bien à mon poignet, je le fais claquer contre ma peau légèrement pour faire passer le temps, le tortille sur mon doigt. Je sors une nouvelle fois mon téléphone de ma poche, mais je n’ai pas de nouveau message. Je relève la tête juste au moment où je vois Erin s’approcher, de loin, je souris en grand. Elle est tellement belle.

♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All NCLDdV8
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 335306globetrotter
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la milady manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? Bonnie, Rin, mais il était le seul à l'appeler comme ça ... ღ
STATUT : Persuadée que les contes de fée n'existent que dans les livres. Il se pourrait qu'elle écrive le premier chapitre du sien ♡
MÉTIER : Fraîchement diplômé. Vétérinaire dans sa propre clinique.
LOGEMENT : #53 third avenue à Logan city. Un petit appartement qui se situe au dessus de sa clinique vétérinaire dont elle est l'heureuse propriétaire.
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All F6d6b5864a1940a70d1016c2e07fb805cb77889e
POSTS : 8914 POINTS : 1435

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle porte un médaillon en forme coeur cadenassé ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Elle adore chanter, sous n'importe quel prétexte ∞ Le 29 mars restera une journée noire pour elle. En effet, c'est la date à laquelle elle fait le choix de subir une IVG pour se séparer de cet enfant non désiré par le papa. Un choix qu'elle respecte mais qu'elle vit beaucoup plus mal qu'elle ne le pensait.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ✎ Mars

Erisy #1

✎ Juin

♡ Je t'aime, moi non plus/ Maxence #3 (event)
Sin circus / Sergio #1
Tessa #1
Meet mind Paris / Manders #6

✎ Juillet

Happy Birthday / Groupe
Tell me your fairytail / Lenny #2

✎ Flashback

Adriel #3 (FB)
Grace & Fury / Erilias #2

RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MOELg7w
Manders Âme soeur +++ oxo -> Manders un jour, Manders toujours. 1 +1= ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All JamhPfa
Dad ღ My firt love. My forever Hero ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_pht6xz6o6y1xc1n43o5_400
Best friend დ L'amitié avec un grand A ! Ou l'amour, j'en sais rien. Je t'aimeuuuuhhhh ma chérie. Leah ♫

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 92edecff522424e9c32cb5308f97141abc7fa848
On était beau. Pourtant on accélérait sans freins. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien. On était beau. Souvent, quand on souriait pour rien. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien ... დ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 4z34ZT6
Family Sanders

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor-4
Le Quatuor

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Xe7liN4
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 01d8cc25a35653bae264f0c7452de92c084d05e8
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All KuKpOLl

RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1Eagle #1 Michael #1Ava #1 Erinel#1Erinel#2Adriel #1Soirée projet XErinel #3Erilias #1Rory #1Adriel #2Mia&Jax #1Clément&Sybille #1Kayleigh #1Erinel #4Adriel #3Mia #2Erinel #5Isaac #1 (FB)Adriel&EliasJax#2Wim #1Tessa #1Adriel&GeoMia #2Manders # 4Erinel #6Lya #2Happy Birthday VirgilInauguration de la clinique / tousEllie #1Adriel & Mina #1Dogs walk / Trevor #1Un gâteau pas comme les autres / GroupeManders #5Jordan #1Quatuor #1
AVATAR : Dove Cameron
CRÉDITS : MPitious Mermaid ♡ Jamie Keynes (userbars)
DC : Ambre, Ash & Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t37097-erin-ash-maxine https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyMer 20 Jan - 1:28






Back When I Was Livin' for The Hope of It All


Sanders par si, Sanders par là. La blondinette avait la côte. Que se soit pour son enthousiasme débordant ou son visage de poupée. Elle est jolie et elle le sait. Ce n’est pas pour autant qu’elle en profite. Contrairement à ses copines, Erin préfère butiner ici et là sans jamais se poser définitivement. On ne peut pas vraiment appeler ça des plans cul à proprement  parlé car la demoiselle donne rarement satisfaction à ces messieurs. Les plus frustrés diront que c’est une allumeuse. Elle répondra simplement que ce n’est pas une fille ‘facile’ , le terme est plus adéquat selon elle. Sanders cherchait juste de la compagnie. Plus si affinités. Et elle n’était pas aveugle. Elle avait bien vu le petit Mayers lui rôdait autour. Il est mignon, charmant, adorable et c’était bien ça le souci. Erin ne voulait pas le blesser. Il est clair qu’il voulait plus qu’une aventure avec elle. Mais avec lui c’est différent. Elle a de l’estime pour Adriel. Plus qu’avec les autres garçons qu’elle a l'habitude de fréquenter. Nombre de fois le brun lui avait proposé de sortir un soir avec elle. Subtilement, elle déviait toujours son invitation en prétextant avoir déjà un programme. Jusqu'à présent c’est passé crème même si elle sentait la déception dans son regard. « Tu vas où ? » Elias est déjà planté dans l’embrasure sa porte à la regarder se préparer. C’était le même sketch à chaque fois. Erin se coiffe les cheveux tout en regardant son frère à travers le miroir de sa coiffeuse. « Elias … t’es lourd ! Tu ne vas pas me faire le coup à chaque fois ?! J’ai plus 5 ans tu me saoules » Par chance leur mère passe par là. Elle entre dans la chambre de sa fille pour déposer du linge propre. « Tu as ta petite robe à fleurs si tu veux. »Erin lui sourit affectueusement puis tourne la tête vers son frère pour lui tirer la langue en guise de provocation. Elias lève les yeux en ciel en ruminant. Puis il s’éloigne tout en mettant en garde sa petite sœur sur les éventuelles intentions de son prétendant. Sa mère pose ses deux mains sur ses épaules et se penche pour être à hauteur de sa fille. « C’est le bon cette fois ? » Erin roule des yeux en souriant. « Maman, tu sais bien ce que j’en pense » Voir ses parents se déchirer sous ses yeux. Son père qui l’abandonne au profit de sa carrière professionnelle. Non, Sanders n’avait pas les bonnes bases pour rêver d’amour et d’eau fraîche. « Je ne désespère pas qu’un jour tu me présentes un petit copain » Elle lui fait un bisou sur la joue et quitte la chambre à son tour. Clairement, elle aurait préféré voir sa fille s’amouracher d’un jeune homme plutôt que de la voir flirter sans arrêt avec une tête différente chaque semaine. Ça l’attriste de voir Erin si volage. Elle méritait de tomber amoureuse. Encore fallait-il qu’elle le veuille.

« Ça marche toujours pour ce soir, 19h? » L’écran de son portable s’illumine. Elle sourit en reconnaissant la notification de l’application. C’était forcément lui. Bingo ! Elle lâche sa brosse pour texter le beau brun. « Tu ne crois pas que tu va pouvoir te défiler comme ça ?? Et comment qu’on se voit à 19H ! J'espère que t’as prévu de rester toute la nuit avec moi » Oui parce qu’elle était bavarde et pleine d’idées farfelues la blonde. Elle reprend sa brosse et se coiffe en plaçant ses cheveux vers l’avant. Cheveux okay. Maquillage Okay. Maintenant fallait choisir sa tenue. THE QUESTION à chaque fois. Madame a trente-six mille fringues dans sa penderie. C’est tout juste si elle pouvait fermer les portes. Elle tente un jean et un petit débardeur. Next. Une robe blanche légèrement décolletée avec une fente sur le côté. Trop habiller. Une tunique ? Trop galère si elle à envie de pipi durant la soirée. Et vu qu’elle a une petite vessie, c’est pas envisageable. Ou faudrait qu’elle ne boive pas du tout. Chose impensable pour elle. Finalement elle opte pour une jupe. Un débardeur et un petit gilet bleu marine et ses manches mi-longues. Avec ça, elle intègre des chaussures à talons. Sa taille est un complexe. C’est tout juste si elle peut embrasser un homme sans avoir à se mettre sur la pointe de ses pieds. Elle rame au quotidien ne serait-ce que pour attraper un paquet de coquillettes dans le placard de la cuisine. Toujours obliger de faire de l'escalade sur les meubles ou tirer une chaise. Non franchement c’est pas marrant tous les jours. Son téléphone se met à vibrer une seconde fois. Elle s’avance et regarde le message. Toujours lui. Charles Quill. Ça sonnait un peu comme un super-héros. « J’aurai un élastique à cheveux rose au poignet », Ha ! Tout de suite ça calme. Disons que le rose ça ne fait pas super viril. Elle grimace en ne sachant pas quoi répondre. « c’est à ma soeur, pose pas de questions  Razz  ». Elle se met à rire. Il était franchement drôle ce Charles. « Assume d’aimer le rose ! Elle a bon dos ta sœur  Rolling Eyes  » Son cellulaire termine entre ses deux seins. Système D.

Au volant de sa vieille guimbarde, elle se rend au rendez-vous. Redcliffe. Elle lui avait laissé carte blanche pour le lieu et tout ce qui se passera ensuite. Enfin … Dans la limite du raisonnable. Charles c’était montré plutôt mystérieux sur le programme. Sa Volkswagen prend place sur un parking non loin du café où il lui a donné rendez-vous. Un peu stressée, elle s’avance. Ce n’est pas son premier date mais les premières minutes sont toujours angoissantes. On ne sait jamais sur qui on tombe. Avoir la personne en face c’est pas la même chose que d’envoyer des textos. Elle s’approche. Plusieurs passants croisent sa route mais aucun ne portent d'élastique rose. Elle reconnaît Adriel au loin. Aussitôt elle sourit. Soulagée de voir une tête qu’elle connaît. « Addie ! C’est marrant de te voir là ! T’attends quelqu'un ? » Son sourire est intact jusqu'à ce qu’elle voit l'élastique rose à son poignet. « MAIS ? » Elle le questionne du regard tout en soulevant son bras à hauteur. « Charles ? Sérieux ?? Toi ? » Sanders aurait pu s’énerver. Frapper même. - Oui, c’est une violente parfois - Mais elle n’en fait rien. Un sourire malicieux vient s’étirer sur ses lèvres. Elle admirait son audace et sa ténacité. « T’es un petit malin toiiii » Dit-elle en plissant son nez et en creusant ses faussetés un peu plus. « C’est quoi le programme Charles ? Ou devrais-je Mayers ? Adriel ? Addie ? Didi ? » Elle lui tire la langue ouvertement. Puis elle lui shippe son élastique pour lui faire une couette ridicule. Elle se recule légèrement pour admirer son œuvre. « Magnifique » Le Brun à le droit à une belle trace de rouge à lèvres sur la joue. La soirée ne fait que commencer …


Manders  ▬ Manders un jour, Manders toujours :l:

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Jb1dilb
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OrLErGE
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OBCGg4U
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All IUJCx06
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MTQbMrn


Dernière édition par Erin Sanders le Lun 8 Fév - 15:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le lord manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : En couple avec sa meilleure amie... c'était écrit dans les étoiles ♡
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 8Js7
POSTS : 454 POINTS : 735

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Erin (fb#1)Erin#9Garret#1Inaya#1Link#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire d'Ellie

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_p4dt0iBBJN1tmdy4do1_250
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Ellie#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7Erin#8
Lawrence#1
Lyla#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
Rp anniversaire de Link
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyLun 25 Jan - 18:20



Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Vacances scolaires, janvier 2012. Je pense que je pourrais vraiment prendre goût à utiliser un pseudonyme pour cacher mon identité, je me sens comme un super-héros tout d’un coup. Ce soir, c’est l’élastique rose de ma soeur qui me servira de costume; si j’en crois Clark Kent qui se cache sous de simples lunettes, ce n’est pas si mal comme couverture. Lorsqu’Erin me répond à mon texto pour confirmer qu’on se voit toujours, j’ai un vertige, un bon vertige. Des papillons dansent dans mon ventre, font la fête, et parviennent même à me faire sourire jusqu’aux oreilles. Surtout vu sa deuxième phrase… Toute la nuit? Qu’est-ce qu’elle a en tête, au juste? Si ça se trouve, elle veut peut-être juste signaler qu’on risque de rentrer tard parce qu’on va avoir beaucoup de choses à se dire. On a un peu parlé déjà par sms, moi sous mon super pseudonyme, et comme quand on passe du temps ensemble à l’école, on ne manque pas de choses à se dire. J’ai hâte qu’on passe la soirée ensemble, qu’on parle et qu’on s’amuse, parce que parler par sms, ce n’est pas trop mon truc. Déjà qu’au moins, maintenant, j’ai un téléphone à écran tactile alors qu’avant, je galérais à taper un seul texto parce que fallait que j’écrive avec des numéros. « J’y compte bien », je lui réponds finalement, avant de parler de l’élastique rose de ma soeur que je porterai autour du poignet pour qu’elle me reconnaisse. Elle me répond peu après d’assumer d’aimer le rose et que ma soeur a bon dos, ce qui me fait rire. « C’est pas que je n’assume pas, mais le rose ne va pas bien avec mon teint », je muse en retour. Et oui, ma soeur a bon dos il faut croire; mais n’est-ce pas le rôle d’une aînée?

Alors que je l’attends devant le café de Redcliffe en faisant claquer ledit élastique autour de mon poignet, je guette l’arrivée de mon amie avec grande impatience et, okay, un petit peu de nervosité. Puis, je repère une jolie tête blonde au-travers des passants, je ne la lâche pas des yeux pendant qu’elle, elle regarde un peu partout, probablement en espérant trouver Charles Quill. Puis, ses jolis yeux verts se posent sur moi, un sourire illumine ses traits et elle semble… soulagée. Okay, jusque là, ça va, elle ne semble pas fâchée. Mais je comprends à ses paroles qu’elle n’a pas encore fait le lien entre le gars du site et moi, et j’étouffe un rire contre mes lèvres, je lève un peu le poignet et fais claquer un peu encore le bracelet. « MAIS ? » Je me mordille la lèvre, amusé de sa réaction, guettant dans son regard ou son non verbal des signes qu’elle pourrait m’en vouloir. Mais elle ne semble que surprise, c’est tout. Un frisson me parcoure le bras en entier lorsqu’elle le prend pour observer l’élastique qui le décore. « Charles ? Sérieux ?? Toi ? » « Peut-être, peut-être pas », je fais, les yeux pétillants, un sourire espiègle sur les lèvres. Mais elle a bel et bien compris cette Erin, l’élastique ne trompe pas. Quelles sont les chances d’apercevoir un gars avec un élastique rose fluo au poignet pile à l’endroit où elle devait rencontrer ce Charles Quill? Un suspens marque le temps, durant lequel la surprise est bel et bien présente sur son visage. Je ne sais pas à quoi m’attendre, j’attends sagement qu’elle se prononce; ça passera ou ça cassera. Puis… je vois la malice s’implanter dans son sourire et je me mordille davantage la lèvre inférieure lorsqu’elle plisse le nez — ce qui a pour résultat de creuser ses fossettes — en me traitant de petit malin. Tellement mignonne. Je me contente de lui offrir mon plus beau sourire et je ris carrément lorsqu’elle joue avec tous mes surnoms et pseudonymes pour me demander le programme de la soirée. Je lui tire la langue en retour, la soirée vient de commencer et j’ai déjà du mal à garder mon sérieux. Ça va être génial. « Ah bon? Je pensais que c’était toi qui décidait où on allait? » je plaisante, jouant l’innocent. Mais mentir n’est pas mon fort, et ça ne prends pas de temps que je me rectifie. « Viens, je te montre. Adriel Didi Charles Mayers à ton service.  » Je lui tends la main et l’entraîne un peu plus loin, l’endroit où j’ai prévu l’amener est à quelques pas d’ici — sa main se fait toute chaude dans la mienne, je n’ai pas envie de la lâcher. Mais en plein chemin, elle réussit à me piquer le fameux élastique. « Hey! » je proteste. « Ma soeur va me tuer si je ne lui rapporte pas son bien le plus précieux », je poursuis en riant. On s’est arrêtés, je suis occupé à observer l’élastique se balader sur les doigts d’Erin, puis l’instant d’après elle a empoigné une partie de mon toupet et fait je ne sais pas quoi avec. Ah oui, c’est pour attacher les cheveux, les élastiques. Sérieux Adriel. J’ai soudainement une vague de souvenir de ma grande soeur qui me faisait assoir sur son lit quand j’étais petit et qui me disait de ne pas bouger pendant qu’elle me rendait “tout beau”. Ayant terminé, elle se recule et j’ai même droit à un « magnifique » de sa part. Je reste interdit un moment, réalisant qu’elle vient de me faire une petite couette sur le dessus de la tête; l’instant d’après, elle me fait un bisou sur la joue et j’ai bien remarqué que ses lèvres sont colorées en rouge, hein. Je rougis, plus pour le bisou que pour la nouvelle coiffure que j’ai sur la tête. « Vraiment? Mais je t’ai dit que le rose ne me va pas », je dis, amusé, tapotant la petite couette comme pour mieux l’analyser. Je soupire. « Ma soeur me faisait exactement la même chose quand j’étais petit, je vais prendre ça comme un signe qu’il faudrait peut-être que je réintègre ça dans mon look. » N’importe quoi. Mais je ne suis pas le genre de gars embarrassé facilement, qui aurait envie de se cacher en ce moment-même. Au contraire, je reprends sa main dans la mienne et nous terminons la petite marche jusqu’au bar où j’ai prévu nous amener, un bar dont j’ai entendu le nom via mon frère qui parlait à son ami. Quelques recherches Google plus tard, j’ai décidé que ce serait l’endroit idéal pour passer la soirée, c’est tellement classe il me semble. Tellement adulte ouais. Je lève les yeux sur les lettres néon au-dessus de l’entrée et je les repose sur Erin, me penche sur elle pour lui murmurer dans l’oreille, pour pas que le bouncer nous entende: « Sors tes cartes, c’est ici qu’on entre. » Et je me redresse, regarde fixement la pancarte qui annonce que, ce soir, comme tous les samedis soirs, c’est la soirée karaoké. « Ah tiens, j’avais pas vu que c’était une soirée karaoké ce soir », je m’exclame. Bien entendu, on peut comprendre à mon sourire que je savais, et que c’est exactement pour ça que j’ai choisi de venir ici. Erin chante dès que l’occasion se présente, ou plutôt c’est elle qui créé les occasions. Dès qu’une chanson lui vient en tête dans une telle ou telle situation, il faut qu’elle l’extériorise; ça ne fait pas si longtemps qu’on se connaît, mais ça n’a pas pris de temps que j’ai remarqué avec la voix qu’elle a. On montre nos cartes d’identité au bouncer et il me dévisage un instant, fronçant les sourcils et ses yeux s’attardant sur le dessus de ma tête, puis sur ma joue. J’avais presqu’oublié la petite couette qui y trône. Au final, il nous laisse passer et on entre dans ce bar assez bondé. J’entraîne immédiatement Erin vers la feuille des inscriptions pour le karaoké et griffonne son nom de mon écriture enfantine. « Voilà, pas le choix, t’es cinquième. Tu veux chanter quoi? »

♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All NCLDdV8
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 335306globetrotter
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la milady manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? Bonnie, Rin, mais il était le seul à l'appeler comme ça ... ღ
STATUT : Persuadée que les contes de fée n'existent que dans les livres. Il se pourrait qu'elle écrive le premier chapitre du sien ♡
MÉTIER : Fraîchement diplômé. Vétérinaire dans sa propre clinique.
LOGEMENT : #53 third avenue à Logan city. Un petit appartement qui se situe au dessus de sa clinique vétérinaire dont elle est l'heureuse propriétaire.
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All F6d6b5864a1940a70d1016c2e07fb805cb77889e
POSTS : 8914 POINTS : 1435

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle porte un médaillon en forme coeur cadenassé ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Elle adore chanter, sous n'importe quel prétexte ∞ Le 29 mars restera une journée noire pour elle. En effet, c'est la date à laquelle elle fait le choix de subir une IVG pour se séparer de cet enfant non désiré par le papa. Un choix qu'elle respecte mais qu'elle vit beaucoup plus mal qu'elle ne le pensait.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ✎ Mars

Erisy #1

✎ Juin

♡ Je t'aime, moi non plus/ Maxence #3 (event)
Sin circus / Sergio #1
Tessa #1
Meet mind Paris / Manders #6

✎ Juillet

Happy Birthday / Groupe
Tell me your fairytail / Lenny #2

✎ Flashback

Adriel #3 (FB)
Grace & Fury / Erilias #2

RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MOELg7w
Manders Âme soeur +++ oxo -> Manders un jour, Manders toujours. 1 +1= ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All JamhPfa
Dad ღ My firt love. My forever Hero ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_pht6xz6o6y1xc1n43o5_400
Best friend დ L'amitié avec un grand A ! Ou l'amour, j'en sais rien. Je t'aimeuuuuhhhh ma chérie. Leah ♫

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 92edecff522424e9c32cb5308f97141abc7fa848
On était beau. Pourtant on accélérait sans freins. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien. On était beau. Souvent, quand on souriait pour rien. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien ... დ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 4z34ZT6
Family Sanders

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor-4
Le Quatuor

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Xe7liN4
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 01d8cc25a35653bae264f0c7452de92c084d05e8
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All KuKpOLl

RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1Eagle #1 Michael #1Ava #1 Erinel#1Erinel#2Adriel #1Soirée projet XErinel #3Erilias #1Rory #1Adriel #2Mia&Jax #1Clément&Sybille #1Kayleigh #1Erinel #4Adriel #3Mia #2Erinel #5Isaac #1 (FB)Adriel&EliasJax#2Wim #1Tessa #1Adriel&GeoMia #2Manders # 4Erinel #6Lya #2Happy Birthday VirgilInauguration de la clinique / tousEllie #1Adriel & Mina #1Dogs walk / Trevor #1Un gâteau pas comme les autres / GroupeManders #5Jordan #1Quatuor #1
AVATAR : Dove Cameron
CRÉDITS : MPitious Mermaid ♡ Jamie Keynes (userbars)
DC : Ambre, Ash & Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t37097-erin-ash-maxine https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyLun 1 Fév - 1:20





Back When I Was Livin' for The Hope of It All


En se rendant à ce rendez-vous, Erin est à mille lieues de s’imaginer qui sera son prétendant. Ou plutôt son flirt. Parce que Madame n’a jamais eu pour objectif de se caser. Contrairement à la plupart de ses copines qui rêvent de prince charmant et d’une vie amoureuse parfaite. Sanders elle, elle veut s’amuser. Pas d’attache. Pas de sentiment. Pas de je t’aime. Ce n’est pas pour autant que c’est une Marie couche toi là. Quand il s’agit d’aller plus loin qu’un baiser, la demoiselle met vite les hola. Elle n’a que très peu de partenaire privilégié. Erin se respecte et elle impose qu’on la respecte aussi. Elle n’hésitera pas à élever la voix ou les poings pour les plus tenaces d’entre-eux. Quoi qu’il en soit, elle est bien curieuse de rencontrer son Charles. Après avoir garé sa petite coccinelle sur une place, elle s’avance vers le lieu du rendez-vous. A chacun de ses pas sa queue de cheval balance de gauche à droite. Le nez sur son portable, elle se met à jour côté réseaux sociaux. Facebook, Insta, tout y passe. Elle prend même un selfie tout en marchant pour le poster sur son compte. Plus elle s’approche plus son pas se fait moins rapide. Elle angoisse à l’idée de ne pas lui plaire ou que se soit un gros débile, et qu’elle doive s’en dépêtrer toute seule. Mais en voyant le jeune Mayers au loin, Erin retrouve sa gaité et son assurance. Elle le salue sans aucune timidité. Il s’agit d’Adriel, il n’avait rien de perturbant. C’est son ami. Mais son regard se fige vite sur son poignet. Il portait un élastique rose lui aussi. Combien de chance il y avait pour qu'Adriel soit au même endroit que ce soit disant Charles Quill, avec un élastique rose bonbon au poignet ??? Erin lui soulève le bras en le questionnant. Elle essaye de comprendre même si elle connaît déjà plus ou moins la réponse. « Peut-être, peut-être pas » La blonde prend une mise faussement outrée en ouvrant grand la bouche. « Hann ! Monsieur Mayers ! Regardez-moi droit dans les yeux ! » Son ton est faussement autoritaire. Elle pose son index sur le bout de son nez en souriant malicieusement. « Tu ne sais pas mentir c’est fou » Un rire s’échappe d'entre ses lèvres alors qu’elle le regarde tendrement. Elle trouvait ça mignon de voir le mal qu’il s’était donné pour avoir ce rendez-vous. Ça fait un moment qu’il la tanne pour avoir une soirée avec elle. Mais elle la toujours recaler jusqu’à maintenant. Pas qu'Adriel ne lui plaisait pas. Mais elle avait trop d’estime à son égard pour avoir ce genre de… Rencard avec lui. Mais il avait l’air d'y tenir vraiment. Alors pourquoi pas ^^ Ça ne mange pas de pain. Juste une soirée, un verre, un Macdo. Éventuellement un petit bisou s'il est sage. Bien décidé à passer les prochaines heures avec le brun, Erin lui demande le programme. « Ah bon? Je pensais que c’était toi qui décidais où on allait? » Elle roule des yeux non sans sourire. Il a toujours eu de l’humour et c’est un point qui lui plaisait assez. « Viens, je te montre. Adriel Didi Charles Mayers à ton service.  » Elle rit de nouveau en glissant sa main dans la sienne. « Je te suis Adibou » Encore un surnom. Parce qu’il n’en avait pas encore assez comme ça. Ce soir il portera le surnom d’un personnage de jeu vidéo des années 90. Ça lui va comme un gant. Ses yeux louchent sur le fameux élastique. En même temps … un rose aussi pétant. C’est dur de le rater. Elle lui pique sans crier gare. « Hey! » Elle lui tire la langue. « Quoi ! » Il râle « Ma sœur va me tuer si je ne lui rapporte pas son bien le plus précieux », Pauvre enfant. Elle fait mine d’être triste avant de commencer à lui tripoter les cheveux pour lui faire une couette à la Fifi Brandacier. Elle fait un pas en arrière et admire son œuvre. Plutôt satisfaite, Erin se lance des fleurs en se moquant de lui ouvertement. Elle se hisse vite sur la pointe de ses pieds pour lui voler un bisou sur la joue. C’est furtif, mignon. Adriel a une belle trace de rouge à lèvre sur la joue maintenant ! Mais elle se garde bien de lui dire. Ses petites fossettes se creusent alors qu’elle lui sourit. Ils reprennent leur marche. Erin reprend sa main en le regardant discrètement du coin de l’oeil. Elle avait envie de profiter. Et c’est ce qu’il voulait non ?  « Sors tes cartes, c’est ici qu’on entre. » Son regard se lève sur le néon de l’enseigne. Le Canvas. Elle est déjà venue ici plusieurs fois. Même si légalement parlant, elle n’a rien à y faire. Trop jeune. Tsss… Pacotille. Sanders avait trouvé une combine. Des fausses cartes d’identité. Avec une date de naissance erronée qui lui permet de franchir ses portes et consommer autre chose que du jus d’orange. Discrètement, la blonde sort les précieux sésames. La sienne et celle qu’elle avait faite pour Adriel. Si son frère voyait ça il serait furax. MAIS ! Quand le chat n’est pas là … les souris dansent. Et elles ne vont pas seulement danser ce soir. « Ah tiens, j’avais pas vu que c’était une soirée karaoké ce soir » Erin plisse ses yeux en regardant le brun. Son sourire le trahissait. « Tu mens toujours aussi mal qu’il y a cinq minutes …. » Elle se tord les lèvres avant d’afficher un sourire amusé. Cette soirée karaoké lui convenait parfaitement. La blonde adore chanter depuis qu’elle est haute comme trois pommes. - D’ailleurs elle toujours haute comme trois pommes …- Le vigile dévisage Adriel. Erin comprend vite que c’est sa couette ridicule et la grosse marque de rouge à lèvre sur sa joue qui fait tâche. De suite elle retire l’élastique et le recoiffe vite fait avec sa main. Puis elle humidifie son pouce pour ensuite effacer le maquillage étalé sur son visage. « Voilà ! Il est tout beau ! » L’homme reste sérieux et hoche la tête pour leur faire signe de rentrer. Sanders fait une tape sur les fesses à Mayers pour lui donner l’élan d’entrer. « Gooo ! » Mais elle trouve dommage que sa joue soit effacée … Alors elle fait un petit saut et revient poser ses lèvres sur son autre joue. Le voilà marqué de nouveau pour son plus grand plaisir. Il la tire jusqu’aux feuilles d’inscription en lui laissant guère le choix. « Voilà, pas le choix, t’es cinquième. Tu veux chanter quoi? » Erin regarde la feuille et lui pique le crayon des mains pour ajouter « Adibou » à côté de son prénom. « ON est cinquième très cher. » Le thème imposé c’est Disney. Ça ne pouvait pas mieux tomber. Sanders est une grande fan. Elle connaît toutes les chansons par coeur au grand dame de son frère. Il fallait un duo pour qu’Adriel puisse l’accompagner. Elle réfléchit en posant ses doigts sur ses lèvres. « Ce rêve bleu ! Je suis Jasmine et toi Aladdin. Il nous manquera juste un tapis volant » Elle termine sa phrase en riant. Ils prennent place sur une banquette non loin de la scène. Erin commande un verre d’absinthe. Le serveur la regarde bizarre mais elle soutient son choix. Les premiers participants défilent sur la scène. Certains chantent plutôt bien, d’autres feraient mieux de s’abstenir. « Outch…pauvre Simba » Qu’elle dit en grimaçant. Le gars sur la scène venait de massacrer la fameuse chanson « je voudrais déjà être roi » « Moi je voudrais qu’il arrête de chanter » Elle ricane, moqueuse. « A la notre » Le verre la main, elle trinque avec son date, son Didi. La première gorgée l’a fait tousser. En même temps … Elle pourrait presque cracher des flammes avec un tel degré d’alcool. Sanders repose son verre. Le coude sur la table, elle penche sa tête sur le côté en regardant Adriel. « T’y tenais vraiment à ce rendez-vous » Elle sourit tout en le fixant. « Tu sais que c’est dangereux de sortir avec moi ? » Son sourire s’élargit alors qu’elle se perd d’avantage dans ses yeux. « Erin et … Adi…Adibou ? sont invités à monter sur scène » Elle se redresse aussitôt « C’est à nous ! VIENS » Elle lui attrape la main pour l’amener avec elle sur les devants de la scène. Mais elle fait moins la maligne quand elle se retrouve face à son public. Difficilement elle ravale. Mais le brun se rapproche et ça la rassure. Erin n’a pas l'habitude de chanter devant des gens. Souvent c’est en cachette, dans sa voiture, sous la douche ou dans sa chambre. La musique commence. Erin se concentre sur Adriel. Elle n’a pas besoin de regarder l’écran pour voir les paroles. Cette chanson, elle la fredonner un million de fois. Il commence le premier. Sanders ne le quitte pas des yeux. Elle sourit par moment, en réagissant à ses paroles comme si il les avait écrite pour elle. Puis s’est à son tour de chanter. Le début est timide. Mais Addie la regarde avec assurance. Lui, il n’a jamais douté de ses talents de chanteuse.

Ce rêve bleu
Je n'y crois pas, c'est merveilleux
Pour moi, c'est fabuleux
Quand dans les cieux
Nous partageons ce rêve bleu, à deux


Un sourire naît sur ses lèvres

Nous faisons ce rêve bleu à deux
Sous le ciel de cristal
Je me sens si légère


Elle lève ses bras en l’air comme s’ils étaient perché sur leur tapis volant imaginaire, à voler dans un ciel bleu parsemé de nuage de coton.

Je vire, délire et chavire
Dans un océan d’étoiles


Ce rêve bleuuuuuu Elle ferme les yeux en souriant. Elle connaît le dessin animé dans ces moindres de détails. C’était amusant pour elle de jouer la comédie jusqu’au bout. (ne ferme pas les yeux)

C'est un voyage fabuleux (et contemple ces merveilles)
Je suis montée trop haut
Allée trop loin
Je ne peux plus retourner d'où je viens


Elle prend ses deux mains pour entrelacer ses doigts avec les siens sans jamais quitter ses yeux.

Un rêve bleu
Sur les chevaux du vent
Vers les horizons du bonheur (dans la poussière d'étoiles)
Naviguons dans le temp
Infiniment
Et vivons ce rêve merveilleux
Ce rêve bleu

Ce rêve bleuuuu
Son regard se veut plus intense.
Aux mille nuits
Aux mille nuits
Qui durera
Pour toiiiii et moiii Erin vient enrouler ses bras à son cou en se rapprochant un peu plus de lui.
Toute la viiiiiieeee

Pour terminer cette chanson de la belle des façons, elle vient lui déposer un baiser au coin de ses lèvres. Puis elle recule son visage pour lui sourire avec tendresse. Toute la salle est en admiration devant ce très beau duo. Ils sont acclamé sous un tonnerre d’applaudissement. Le sourire d’Erin est resplendissant. Ses craintes s’étaient envolées. Plus rien ne semblait pouvoir l’atteindre si ce n’est lui.


Manders  ▬ Manders un jour, Manders toujours :l:

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Jb1dilb
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OrLErGE
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OBCGg4U
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All IUJCx06
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MTQbMrn


Dernière édition par Erin Sanders le Lun 8 Fév - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le lord manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : En couple avec sa meilleure amie... c'était écrit dans les étoiles ♡
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 8Js7
POSTS : 454 POINTS : 735

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Erin (fb#1)Erin#9Garret#1Inaya#1Link#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire d'Ellie

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_p4dt0iBBJN1tmdy4do1_250
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Ellie#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7Erin#8
Lawrence#1
Lyla#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
Rp anniversaire de Link
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyDim 7 Fév - 4:07




Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Vacances scolaires, janvier 2012. Je tente de faire prolonger le mystère un peu plus en lui répondant que c’est peut-être moi, Charles Quill, mais quelles sont les chances que, tout comme ce personnage que je me suis créé, que j’aie un élastique rose fluo autour du poignet? Je fais de mon mieux pour ne pas rire devant son air outré, elle me somme de la regarder dans les yeux et je m’y tente, mais cligne des paupières quelques fois et détourne le regard immédiatement, incapable de soutenir le sien. Je finis par éclater de rire, mais fronce les sourcils lorsqu’elle déclare que je ne sais pas mentir. « C’est pas vrai, Sanders! » Mais j’ai beau protester, je sais très bien qu’elle a raison. Son regard est tendre à mon égard, je lui retourne la pareille avant de secouer la tête de gauche à droite comme pour dégager son index du bout de mon nez alors qu’en réalité, j’aime tout contact avec elle. Mais avant qu’elle ne puisse retirer sa main, je l’attrape et lui donne un bisou sur le dessus. « Milady, ravi de faire votre connaissance », j’ajoute en lui offrant des yeux charmeurs, comme si j’étais réellement Charles Quill et que je la rencontrais pour la première fois, avant de pouffer parce que je ne me prends pas au sérieux du tout. À voir son expression sur son visage, c’est bon, elle n’est pas fâchée de ma mise en scène, je dirais même qu’elle a l’air plutôt ravie que ce soit moi. J’en arrive même à oublier qu’elle m’a refusé à de nombreuses reprises un rendez-vous et le nombre de fois que je me suis demandé si c’était parce que je ne lui plaisais pas. Non, ce soir, je lui prouverai que je peux être plus qu’un ami pour elle si elle m’en donne la chance et… qu’elle a envie, bien sûr. Lorsqu’elle me demande ce que j’ai prévu pour notre soirée, je joue un peu l’innocent en lui faisant croire que c’était elle qui devait décider. Un sourire étire ses jolies lèvres que je dois me forcer à ne pas regarder constamment et elle roule des yeux. L’instant d’après, j’attrape sa main de nouveau et je nous fais marcher en direction du Canvas, ce bar dont j’ai entendu parler et qui a l’air franchement cool. Et en plus, ça sera une soirée karaoké, bonus. Je ris en l’entendant m’appeler Adibou. Quoi, comme le jeu des années 90? Je ne l’ai pas encore entendu, ce surnom-là, mais j’aime bien. « C’est vrai que j’ai les oreilles plutôt pointues, il me manquerait juste la casquette rouge », je dis juste avant de nous faire arrêter pas loin du bar.

Erin me surprend en me piquant l’élastique de ma soeur et je proteste, elle me répond en me tirant la langue. Je réplique en admettant que ma soeur va sans doute me tuer si je ne le lui rapporte pas, même si je me doute qu’elle ne s’en rendra même pas compte. Elle se plaint souvent que ses élastiques finissent toujours par disparaître, comme les chaussettes dans la sécheuse. Erin fait mine d’être triste et je roule des yeux, figé par sa proximité. Oh, Erin et moi on se connaît depuis un moment, ce n’est pas la première fois qu’on est aussi proches — c’est ça quand on est deux personnes tactiles ensemble, aussi —, mais ce soir c’est notre première date et cette proximité prend un tout autre sens. Parce que d’ici, son parfum si familier m’emplit la tête, me brouille les sens, son visage est près du mien et je n’aurais qu’à me pencher… Mais comme je doute que ça lui plaise alors que la soirée ne fait que commencer et que je ne sais pas tout à fait si je lui plais de cette manière-là, je ne bouge pas, fléchis même les genoux pour l’aider à me jouer dans les cheveux, mais surtout, j’évite de l’embrasser. Pour le moment s’entend. La couette terminée, elle n’hésite pas à se moquer, mais au moins j’ai droit à un bisou sur la joue pour compenser. Même si, bon, ça ne fait probablement que rajouter à mon super look. On reprend notre marche et Erin ne tarde pas à reprendre ma main, ce qui me plait plutôt bien. J’entremêle mes doigts sur les siens et, une fois arrivés à destination, je me penche vers elle pour lui murmurer à l’oreille qu’elle ferait mieux de sortir ses fausses cartes. Elle s’exécute et je fais mine de remarquer tout juste qu’il y a une soirée karaoké. Elle plisse les yeux, remarquant bien mon jeu, et va même jusqu’à dire que je mens aussi mal qu’il y a cinq minutes. « Pas de sourire pour mentir, c’est noté », je réplique, amusé. Mais je vois à l’expression d’Erin qu’elle est ravie que ce soit une soirée karaoké, comme je l’avais prédit. Parce que veux veux pas, je la connais pas mal bien Erin, et pour ce premier rendez-vous, je voulais faire quelque chose d’épique avec elle, quelque chose qui sorte de l’ordinaire un peu. Parce qu’elle est spéciale pour moi.

À l’entrée, le vigile me dévisage et je tente de garder mon sérieux, me demandant si cette couette va me faire passer pour un mineur avec des fausses cartes alors que je suis majeur depuis quelques mois déjà. Erin semble se demander la même chose parce qu’elle s’empresse de défaire ma coiffure et je grimace alors qu’elle passe son pouce humide sur ma joue. Pas que la salive d’Erin me dérange — hum, loin de là —, mais j’ai l’impression d’être un gamin de cinq ans qui a du chocolat au coin de la bouche. Elle annonce au vigile que je suis tout beau et je souris au gars tout en ébouriffant la queue de cheval d’Erin alors que je sais très bien qu’elle n’aime pas trop. Au final, le vigile, tel un garde comme dans les films, nous laisse entrer avec un hochement de tête et une expression neutre. Pas même un sourire, c’est ennuyeux. « Gooo ! » dit Erin en me donnant une tape sur les fesses, qui ne manque pas de me surprendre et, automatiquement, je porte une main sur ma fesse. « Hey! » je proteste en riant, avant de franchir les deux pas qui nous sépare et de l’emprisonner dans mes bras en la soulevant de terre. « Refais ça et je te porte sur mes épaules comme une poche de patate », je l’avertis avant de plaquer un bisou sur sa joue et de la lâcher. Même si, au fond, c’est loin de m’avoir dérangé. Dommage que je n’aie pas de rouge à lèvres moi non plus. Je l’entraîne tout de suite vers la table des inscriptions au karaoké et je lui annonce qu’elle sera cinquième tout en écrivant son nom. Elle me corrige, ce sera un duo. Je soulève un sourcil. « Mais j’ai jamais chanté en public, Erinou… » Je fais mine d’être inquiet, avant de laisser un sourire espiègle étirer mes lèvres. « MAIS D”ACCORD », je dis plein d’enthousiasme en regardant la scène, me disant que ça pourrait être vraiment fun au fond. Après un ou deux verres d’alcool, peut-être; on aura pas le choix de boire vraiment vite puisque la cinquième chanson arrivera tout aussi vite. Je me retourne vers mon amie alors qu’elle m’annonce la chanson sur laquelle son choix s’est porté. « Super! Mais je crois que j’aurais mieux fait Jasmine », je commente en prenant mon air le plus sérieux. C’est une chance que je connaisse la majorité des chansons de ce film-là, d’ailleurs on l’a déjà regardé au moins deux ou trois fois ensemble, Erin et moi. On va s’installer sur une banquette près de la scène et, peu après, un serveur vient nous voir pour prendre nos commandes. « T’es sérieuse? » je lui demande, intrigué, lorsque je l’entends commander un verre d’absinthe. C’est pas genre, super fort, ce truc? Mes parents en ont une bouteille dans leur cabinet d’alcool fermé à clé (ce n’est pas pour autant qu’elles y sont en sécurité, vous demanderez à Maxence). Même le serveur semble un peu perdu, mais elle soutient son choix et repart avec nos commandes. Pour ma part, je m’en tiens à la bière pour le moment, même si je goûterai sans doute à un cocktail ou deux un peu plus tard. Maxence m’a fait goûter à son Falcon Punch il y a quelques mois aux arcades et c’était vraiment bon, ça goûtait le jus. Penser à Maxence me fait sentir étrange pendant un instant, alors que ce sentiment de ne pas savoir quoi faire pour l’aider me prend. Il consomme de plus en plus et je le reconnais de moins en moins… M’enfin. Ce n’est pas le temps de penser à ça. Sinon, j’ai plus tendance à prendre de la bière, c’est à ça que je me suis habité aux soirées où je suis allé. Pendant que nous attendons nos boissons, on écoute les gens chanter et…. disons que c’est pas tout le monde qui a un talent? Je rigole aux commentaires d’Erin et va même jusqu’à lui plaquer une main sur la bouche lorsqu’elle dit qu’elle voudrait qu’il arrête de chanter en ricanant. Je tente de contenir mon rire, mais c’est bien difficile, j’espère que la personne sur scène ne pensera pas que je ris d’elle. « Shhhhh, t’es vilaine Riri! C’est pas comme ça que je t’ai élevée! » je chuchote, hilare. L’instant d’après, le serveur nous apporte nos verres et Erin et moi trinquons. « À nous et à la meilleure prestation de karaoké qu’il y aura sur la planète », je réponds, sourire sur les lèvres, aimant bien jouer aux peu modestes. Je prends une gorgée de ma bière et l’observe goûter à son truc vert… elle tousse. « Wow, ça a l’air bon », je dis, sarcastique. Je tends le bras avec un sourire malicieux pour attraper son verre, curieux, et j’en prends une gorgée sans me gêner — c’est toujours comme ça avec elle. Je manque de m’étouffer et je finis par avaler avec beaucoup de mal, la gorge en feu. N’empêche qu’Erin a réussi à avoir quelques gouttelettes sur le front. « Je m’excuse! » je fais non sans rire de plus belle en voyant sa tronche. Du revers de la main, je lui essuie lesdites gouttelettes. Sa tête se penche sur le côté et elle commente que j’y tenais vraiment, à ce rendez-vous. « Peut-être », je muse avant de prendre une autre gorgée — de mon verre, pas du sien. « Toute occasion est bonne pour passer du temps avec toi… » Ça fait longtemps qu’elle me plaît, mais je ne lui dirai pas directement comme ça, pas aussi sobre en tout cas. « Tu sais que c’est dangereux de sortir avec moi ? » Son regard se fixe dans le mien, je suis hypnotisé, je me penche un peu plus dans sa direction. « Mmmm? Tu fais partie d’un gang de rue ou je sais pas? » Mes yeux pétillent d’un mélange de malice et d’excitation. Je suis si près d’elle, je n’aurais qu’à me pencher un peu plus pour l’embrasser. Mayers, du calme, la soirée ne fait que commencer. Mais c’est peut-être notre première date, mais ça fait un bon moment que je crush sur elle et ça fait si longtemps qu’on se connaît que cette proximité n’est plus étrangère pour nous deux. « Erin et … Adi…Adibou ? sont invités à monter sur scène » Je me redresse brusquement pour regarder en direction de la scène. « Adibou? » Mon regard se pose sur Erin, intrigué. « T’as réellement écrit Adibou sur la feuille d’inscription? » Je devais regarder ailleurs quand elle a inscrit mon nom. J’éclate de rire. « Meilleur nom de scène ever, juste à cause de ça on va être célèbres, j’suis sûr.  Erinou et Adibou! » Ou au contraire, c’est ce qui fera flopper notre carrière. Au moins on aura du fun. Erin m’attrape la main et nous entraîne vers la scène, je la sens figer en y arrivant et je lui squeeze la main très fort et lui adresse un petit sourire. Mais mon estomac est mois même tout retourné en voyant le nombre de personnes qu’il y a dans la salle. Je ne les connais pas et ils sont probablement saouls, je me répète pour me rassurer. Mais pour être franc, je me fous de toutes ces personnes; de tout le monde sauf d’Erin. C’est elle qui m’intimide sans le savoir, je n’ai jamais chanté devant elle, il nous arrive de faire de la musique ensemble, mais je ne fais que jouer de la guitare. Et si je chante mal, comment me verra-t-elle après? Mais Erin est loin d’être stressante, je le sais bien. C’est juste que… une grosse partie de moi, comme c’est notre première date, veut l’impressionner. La musique commence et je chante les premières paroles sans avoir à regarder l’écran, car ce film a marqué mon enfance; mais je regarde la foule, un peu nerveux de croiser le regard d’Erin. Mais je sens le sien sur moi et, très vite, on se regarde dans les yeux et on en oublie l’audience. La voix d’Erin est belle, elle semble chanter sans effort. Je prends des photographies mentales de ce que je vois, d’elle dont les lèvres bougent au rythme des paroles, qui me regarde en tenant son micro comme si elle l’avait fait un million de fois. Je l’encourage silencieusement, lui souris chaleureusement. Plus elle chante et plus elle prend de l’assurance, je le vois. Sa posture change, son visage s’illumine. Elle finit même par lever les bras dans les airs et je m’y mets aussi avec divers gestes comme pour lui montrer tout ce monde que je veux lui faire découvrir sous notre tapis volant. Et c’est vrai, je rêve de voir le monde, et je la verrais bien m’accompagner, à au moins un voyage en tout cas. Lorsqu’elle agrippe mes doigts, je la tire un peu plus vers moi, porte sa main près de mon coeur. Nos regards sont verrouillés l’un dans l’autre et le monde extérieur n’existe plus. Nos voix s’accorde, je crois ne pas trop fausser et la chanson se termine avec Erin qui se rapproche d’un coup en venant enrouler ses bras derrière ma nuque. Ma voix se perd, la sienne perdure, elle est si proche et de manière si intime comme ça — même si elle m’a collé un bon nombre de fois — que j’en perds mon souffle. Elle vient même déposer un bisou au coin de mes lèvres et je me fige, souris en passant ma langue doucement là où ses lèvres ont touché ma peau. Je lui dépose un baiser sur le bout du nez, même si ce sont directement ses lèvres qui me font envie. Mais la soirée n’est pas terminée.

Nos verres terminés, je me bouge les fesses sur la banquette pour me rapprocher d’elle, attrape une mèche de ses cheveux et l’enroule autour de mon index, puis la déroule et l’enroule de nouveau. « Tu devrais sincèrement considérer une carrière dans la musique, tu le sais ça? » que je lâche en glissant maintenant le revers de ma main dans son cou, puis dans son épaule, doucement, en ne la lâchant pas du regard pour jauger de sa réaction. « J’ai trois options à vous proposer, Mademoiselle Sanders, pour le reste de la soirée », j’annonce près de son oreille, avant de me redresser et de prendre mon verre comme pour m’occuper les mains. Nos cuisses se touchent et ça me déconcentre. « Mais ça ne serait pas fun si je te donnais directement les options. Alors option A, B ou C? »

Spoiler:
 

♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All NCLDdV8
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 335306globetrotter
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 7ce8d8f7c54a92ad6f905c3b09ed791e
POSTS : 15124 POINTS : 1050

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyDim 7 Fév - 4:07


Le membre 'Adriel Mayers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All LgDAtxA
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la milady manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? Bonnie, Rin, mais il était le seul à l'appeler comme ça ... ღ
STATUT : Persuadée que les contes de fée n'existent que dans les livres. Il se pourrait qu'elle écrive le premier chapitre du sien ♡
MÉTIER : Fraîchement diplômé. Vétérinaire dans sa propre clinique.
LOGEMENT : #53 third avenue à Logan city. Un petit appartement qui se situe au dessus de sa clinique vétérinaire dont elle est l'heureuse propriétaire.
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All F6d6b5864a1940a70d1016c2e07fb805cb77889e
POSTS : 8914 POINTS : 1435

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle porte un médaillon en forme coeur cadenassé ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Elle adore chanter, sous n'importe quel prétexte ∞ Le 29 mars restera une journée noire pour elle. En effet, c'est la date à laquelle elle fait le choix de subir une IVG pour se séparer de cet enfant non désiré par le papa. Un choix qu'elle respecte mais qu'elle vit beaucoup plus mal qu'elle ne le pensait.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ✎ Mars

Erisy #1

✎ Juin

♡ Je t'aime, moi non plus/ Maxence #3 (event)
Sin circus / Sergio #1
Tessa #1
Meet mind Paris / Manders #6

✎ Juillet

Happy Birthday / Groupe
Tell me your fairytail / Lenny #2

✎ Flashback

Adriel #3 (FB)
Grace & Fury / Erilias #2

RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MOELg7w
Manders Âme soeur +++ oxo -> Manders un jour, Manders toujours. 1 +1= ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All JamhPfa
Dad ღ My firt love. My forever Hero ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_pht6xz6o6y1xc1n43o5_400
Best friend დ L'amitié avec un grand A ! Ou l'amour, j'en sais rien. Je t'aimeuuuuhhhh ma chérie. Leah ♫

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 92edecff522424e9c32cb5308f97141abc7fa848
On était beau. Pourtant on accélérait sans freins. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien. On était beau. Souvent, quand on souriait pour rien. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien ... დ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 4z34ZT6
Family Sanders

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor-4
Le Quatuor

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Xe7liN4
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 01d8cc25a35653bae264f0c7452de92c084d05e8
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All KuKpOLl

RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1Eagle #1 Michael #1Ava #1 Erinel#1Erinel#2Adriel #1Soirée projet XErinel #3Erilias #1Rory #1Adriel #2Mia&Jax #1Clément&Sybille #1Kayleigh #1Erinel #4Adriel #3Mia #2Erinel #5Isaac #1 (FB)Adriel&EliasJax#2Wim #1Tessa #1Adriel&GeoMia #2Manders # 4Erinel #6Lya #2Happy Birthday VirgilInauguration de la clinique / tousEllie #1Adriel & Mina #1Dogs walk / Trevor #1Un gâteau pas comme les autres / GroupeManders #5Jordan #1Quatuor #1
AVATAR : Dove Cameron
CRÉDITS : MPitious Mermaid ♡ Jamie Keynes (userbars)
DC : Ambre, Ash & Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t37097-erin-ash-maxine https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyLun 8 Fév - 15:22





Back When I Was Livin' for The Hope of It All


Ce rencard, ça devait être un parmi tant d’autres. Un rendez-vous plus ou moins galant auquel elle n’aurait certainement pas donné suite. Parce que la gente masculine l’exaspère, ou simplement que les histoires d’amour n’existe que dans les films Disney. Un prince, une princesse, et beaucoup de magie qui rend l’histoire magique. Oui, ça devait s’arrêter là. Mais quand ses yeux se sont posés sur Adriel, Erin avait effacé d’un coup de balayette tous ces préjugés. Mayers, cet ami de toujours en qui elle a entièrement confiance. Son petit coeur avait cessait de s’inquiéter. Elle ne sait pas vraiment dans quoi elle se lance ce soir. Jusqu’à maintenant, elle avait décliné ses invitations. Mais Adriel avait usé de sa malice pour avoir la soirée qu’il souhaitait avec elle. Erin ne pouvait qu’accepter. Tant pis pour les bons principes. Elle se laisse donc glisser dans cette drôle d’aventure le cœur léger. « Ce n'est pas vrai, Sanders! »Il lui attrape la main pour venir la lui embrasser avec classe. Ses joues se creusent alors qu’elle le regarde faire. « Milady, ravie de faire votre connaissance » Erin fait une courbette pour imiter la haute société. Elle se prend au jeu, c’est marrant. « Tout le plaisir est pour moi, monsieur Mayers » Elle lui offre son plus beau sourire. Ses yeux pétillent. Elle a comme l’impression de vivre un de ces films cruellement romantique, ce n’est pas pour lui déplaire. Entre la fiction et la réalité, il n’y a qu’un pas ! Ils marchent en direction du Canvas main dans la main. Curieuse, elle demande bien ce qui lui prépare. Adriel est pleine surprise. Et elle est d’autant plus ravie en voyant qu’il s’agit d’une soirée karaoké. Sanders adore chanter. Une vraie boite à musique. Il suffit d’ouvrir le couvercle et le rossignol pousse la chansonnette. Elle s’amuse à lui faire une coiffure ridicule. Et même s’il râle au début, le brun finit par se laisser faire. Une bonne excuse pour profiter de cette proximité nouvelle avec lui. Erin s’est toujours montrée très tactile. Mais elle est bien consciente qu’un dérapage pourrait vite arriver ce soir. Peut-être que ça lui déplairait pas … Elle se laisse porter là ou le vent la mènera. « Pas de sourire pour mentir, c’est noté »Elle glousse. Adriel ne savait pas mentir. Même s’il mettait toute sa meilleure volonté, ça restait un désastre. Et si c’était une qualité plutôt qu’un défaut ? Au moins, elle sait qu’avec lui il n’y aura jamais de faux-semblant. Pas de faux sourire, pas de faux espoirs, juste du concret; une sincérité à toute épreuve.

Face au vigile, il fait tout de suite moins le malin. Erin le recoiffe rapidement en lui faisant sa toilette comme si c'était un gamin. Après une inspection de la tête au pied, ils ont l'autorisation d’entrer. Cette fois c’est elle qui mène la danse en venant lui faire une tape sur les fesses. « Hey! » « QUOOIIII » Elle lui tire la langue. « Hannn » Erin pousse un cri, surprise de sentir ses petits pieds décoller du sol. Son rire vient raisonner dans la pièce alors qu’il la porte une demi seconde. « Refais ça et je te porte sur mes épaules comme une poche de patate » Les lèvres du brun se plaque sur sa joue avant qu’elle ne comprenne quoi que se soit. « Essaye pour voir » Dit-elle en le menaçant du regard. S’il voulait ameuter toute la salle avec les cris de Sanders c’était l’occasion ou jamais. Il l’entraîne dans un coin de la pièce. Face à une feuille où elle est censé inscrire son nom pour le karaoké, Erin n’hésite pas à noter Adriel. Pas question qu’il ne monte pas sur scène avec elle. « Mais j’ai jamais chanté en public, Erinou… » Elle lui fait les gros yeux en posant ses deux mains à sa taille. « Parce que tu crois que je l’ai déjà fais ? J’ai autant la trouille que toi. On sera deux beaux trouillards sur scène. Merveilleux ! » Elle glousse car elle trouvait ça plutôt marrant. En fait elle cachait son stress derrière ses boutades. Erin n’a jamais eu confiance en elle. Son père l’avait beaucoup trop critiquer à ce sujet. Fredonner ici et là ça ne la ne dérangerait pas. Mais interpréter sérieusement une chanson devant tout un public, c’est une autre histoire. « MAIS D”ACCORD » Erin fouine dans le catalogue des chansons. Sans relever le nez, elle répond. « Tout façon je te laisse pas le choix » De gré ou de force, Addie devra chanter avec elle. Quitte à monter tout de bout sur la table pour se taper l’affiche. Elle jette son dévolu sur un classique. « Super! Mais je crois que j’aurais mieux fait Jasmine » De suite elle roule des yeux en refermant le classeur. Elle fera Jasmine, c’est pas négociable. Ils vont se choisir une table non loin de la scène. D’ici ils pourront observer leurs adversaires. Même si ce n’est pas vraiment une compétition. Le but premier étant de s’amuser. Le serveur passe prendre leur commande. Sans hésitation elle choisit de l’absinthe. « T’es sérieuse? » Elle hausse les épaules en regardant Adriel. « Bah quoi ? J’ai une tête à me contenter d’un coca ? » L’employé du bar reste subjugué. Il note et s’en va. Erin n’aimait pas faire comme tout le monde. Le Mojito c’était surfait. Ils patientent leurs boissons. En attendant les premiers participants au karaoké défilent sur la scène. C’est plutôt mitigé. Une vrai cata quand l’un d’eux massacre une chanson du roi lion. Erin ne se prive pas pour dire se ce qu’elle en pense. « Shhhhh, t’es vilaine Riri! C’est pas comme ça que je t’ai élevée! » Elle tente de s’empêcher de rire en plaçant sa main devant sa bouche. Le serveur revient déjà avec leurs verres. Ils trinquent. « À nous et à la meilleure prestation de karaoké qu’il y aura sur la planète » Rien que ça ?! Adriel n’est pas avare. Il place la barre bien haute selon elle. Une pression de plus sur ses épaules. Sanders boit une première gorgée de sa boisson. Ça lui enflamme la gorge. Elle tousse. Elle a la sensation d’avoir des flammes qui sortent de tous ses orifices. C’est mortel ! « Wow, ça a l’air bon » Il se moque sans complexe avant de lui piquer son verre. « Hey MAIS ! » Elle tente de le rattraper puis finalement elle se redresse en prenant un air sarcastique. Elle est bien curieuse de le voir goûter sa boisson. Il va vite regretter son geste. 4…3…2…« Je m’excuse! » Ha ha ! Un sourire triomphant vient fendre ses lèvres. Cette fois elle récupère son verre en le fixant bien droit dans les yeux. « Petit joueur » dit-elle d’un air moqueur. Adriel a voulu faire le fanfaron mais il n’en mène pas large. Elle souligne sa ténacité à vouloir ce rendez-nous avec elle. Il faut avouer qu’il a été bien courageux de l’inviter ce soir après tous les vents qu’elle lui mit.  « Peut-être » C’est même certain. Erin le regarde avec tendresse. Ils se connaissaient depuis plusieurs années maintenant. Elle a toujours eu un profond respect pour lui. Et c’est sûrement pour cette raison qu’elle n’a jamais voulu aller plus loin avec lui. Incapable d’aimer, elle ne voulait pas le blesser. « Toute occasion est bonne pour passer du temps avec toi… » La commissure de ses lèvres s’étire un peu plus alors qu’il se penche doucement sur elle. Serait-il assez téméraire pour oser ? « Mmmm? Tu fais partie d’un gang de rue ou je sais pas? » Sanders plisse ses yeux en se penchant à son tour pour diminuer la distance « Je suis en mission secrète agent Quill. Je ne peux rien vous révéler. » dit-elle avec humour. Son regard se perd dans le sien. Elle fixe ses lèvres en pinçant les siennes. Une sensation étrange l’envahie. Comme s’ils avaient passé un cap autre que la l’amitié. Ses émeraudes le fixent. Elle ravale. Sauvé par le gong, ont les appelle au micro. Adriel se redresse brusquement en écoutant l’annonce. « Adibou? » Oui, elle avait osé. « C’est un super nom de scène ! Ça fait très … virile ! » Choqué, il rajoute. « T’as réellement écrit Adibou sur la feuille d’inscription? » Erin lève ses deux mains en l’air en haussant ses épaules d’un air innocent. « Meilleur nom de scène ever, juste à cause de ça on va être célèbres, j’suis sûr.  Erinou et Adibou! »  Elle éclate aussitôt de rire avant de lui prendre la main et l’attirer sur la scène avec elle. « T’es trop mignon, allez bien mon Adibou de chou. On va leur montrer ce que c’est un vrai duo » Le stress s’empare d’elle en voyant tous les regards rivés sur eux. Mais Erin se concentre sur son partenaire. Elle ne le quitte pas des yeux. Adriel entame le premier couplet et elle trouve qu’il chante déjà très bien. A son tour elle fredonne. Au fur et à mesure que les paroles s’enchaînent, Sanders est plus à l’aise. Elle ose une mise en scène avec lui. L’espace d’un instant elle a vraiment l’impression de flotter sur ce tapis magique avec lui. Il vient lui saisir sa main pour la poser directement sur son coeur. Un message ? Un frisson vient la parcourir alors qu’elle déplie complètement ses doigts pour une caresse. La chanson se termine. Ils se rapprochent. Erin en profite pour déposer un baiser au coin de ses lèvres. Parce que la tentation est trop grande mais le courage pas assez grand pour les glisser complètement sur les siennes. Le brun dépose à son tour un bisou sur le bout de son nez. C’est tout à fait adorable. Adorable comme Adriel Mayers.

Ils descendent de l’estrade sous l’admiration du public. Ils viennent de passer la barre de très haute. Erin boit une gorgée de son verre histoire de retrouver ses esprits. Beaucoup trop d’émotions en si peu de temps. « Tu devrais sincèrement considérer une carrière dans la musique, tu le sais ça? » Adriel se glisse prés d’elle en jouant avec une de ses mèches de cheveux. Elle lui sourit tendrement « Je sais pas si ça serait raisonnable. Je ne suis pas la seule à savoir chanter. Et *soupire* … nan, vraiment, je crois que c’est plus sage que je le garde comme une passion » Finit-elle par dire par dépit. Son père l’avait brisé. Erin avait perdu confiance en elle. Addie se montre de plus en plus…proche. Elle sent sa cuisse toucher la sienne. Son cœur s’emballe un peu quand il se penche sur son oreille. « J’ai trois options à vous proposer, Mademoiselle Sanders, pour le reste de la soirée » Erin se mordille la lèvre tout en le fixant. Elle est curieuse, pressée de poursuivre la soirée avec lui. « Mais ça ne serait pas fun si je te donnais directement les options. Alors option A, B ou C? » Elle réfléchit « B ? » Il fallait choisir. B ça lui semblait bien. C’est entre les deux. Patinoire ! « Ho SUPER ! Tu sais patiner ? C’est con, j’aurai su j’aurai pris mes patins. » Sanders adore fendre la glace. Elle avait découvert les joies du patinage à une soirée anniversaire. Depuis elle avait investit dans une paire de patins pour aller se faire plaisir quand l’occasion se présentait. Ils boivent encore quelques verres avant de se rendre à la patinoire.

Erin s’équipe rapidement. Impatiente, elle tire Adriel par la main pour l’attirer sur la piste. Le pauvre manque de se cranter. « Haha tu marche comme un canard » Elle pose un pied puis l’autre sur la glace. Mayers est beaucoup plus timide. « Allezzzzzz » L’envie est trop forte. L’appel de la glisse s’empare d’elle. Une vraie boule de nerfs. Erin ne résiste pas à faire un tour à vide en prenant son élan. De toutes ses forces elle s’élance en riant. Elle vole ! « Yoouuuuuuuuhouuuu » Une vraie flèche. Elle double sans difficulté les autres. Adriel fait son apparition sur la piste, elle lui prend aussitôt la main sans prévenir, elle l’entraîne dans son euphorie. Elle rit, sourit. Elle est heureuse Erin. Avec une facilité déconcertante, la blondinette se place devant lui en patinant en marche arrière. « T’as eu une super idée» Elle lui fait un clin d’oeil est s’éloigne doucement de lui tout en le fixant. « Attrape-moi si tu peux » Un petit jeu s’immisce entre eux. L’air de rien, Erin le provoque. Elle s’amuse à lui tourner autour, en l’effleurant parfois. Mais elle est rapide Sanders. Il a allait devoir ruser pour l’atteindre.


Manders  ▬ Manders un jour, Manders toujours :l:

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Jb1dilb
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OrLErGE
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OBCGg4U
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All IUJCx06
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MTQbMrn
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le lord manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : En couple avec sa meilleure amie... c'était écrit dans les étoiles ♡
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 8Js7
POSTS : 454 POINTS : 735

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Erin (fb#1)Erin#9Garret#1Inaya#1Link#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire d'Ellie

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_p4dt0iBBJN1tmdy4do1_250
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Ellie#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7Erin#8
Lawrence#1
Lyla#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
Rp anniversaire de Link
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptySam 27 Fév - 17:14



Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Vacances scolaires, janvier 2012. J’ai enfin le droit à ma date avec Erin, même si j’ai dû passer par ce site de rencontres pour la décrocher. C’est bien la seule fois que j’irai sur un tel site, juste pour elle. Je prends sa main dans la mienne, lui donne un petit bisou sur le dessus en me prenant pour un Lord des années 1600 ou je sais pas. Erin me répond avec une courbette pour imiter la haute-société et me dit que tout le plaisir est pour elle. Je me racle la gorge. « Lord Mayers, pfff », je fais en roulant des yeux, amusé. À voir son magnifique sourire qu’elle m’adresse, ses yeux remplis de pétillement, ça me confirme qu’elle n’est pas fâchée contre moi. Tant mieux, parce que la soirée ne fait que commencer. Et même si ça ne se termine pas exactement comment je le souhaite, je sais que j’aurai quand même passé une merveilleuse soirée. Car avec elle, avec Erin, il ne peut en être autrement.

Mentir, ce n’est pas mon fort et, pour être franc, je ne fais pas vraiment d’efforts non plus. Erin sait très bien que ce n’est pas par hasard que je l’emmène au Canvas, que je savais d’avance qu’il y a une soirée karaoké ce soir. Arrivés devant le vigile, elle s’empresse de défaire ma coiffure, peut-être que ça me fait paraître un peu trop jeune, je sais pas. J’ai le droit à une petite tape sur les fesses alors qu’on entre dans la place et je proteste, mais elle me tire la langue. Je m’empresse de l’imiter avant de la soulever du sol en refermant mes bras sur elle. Je la menace de la prendre comme une poche de patate si elle me refait ça, même si s’entend, c’est loin de m’avoir dérangé pour vrai. « Essaye pour voir », me met-elle au défi. Je hausse un sourcil, amusé, considérant vraiment de le faire pour vrai. Je balaie l’air de la main. « Meh, faut pas que je sorte tous mes moyens de pression en une soirée, ce serait pas drôle », je rétorque avant de la prendre par la main et de l’entraîner à la table des inscriptions. Elle veut me forcer à chanter avec elle et je proteste au départ juste pour le plaisir de la contredire en affirmant que je n’ai jamais chanté sur scène avant. Erin pose ses deux mains sur ma taille en me faisant les gros yeux et moi, je pose mes deux mains dans le bas de son dos, ravi de cette proximité. « Parce que tu crois que je l’ai déjà fais ? J’ai autant la trouille que toi. On sera deux beaux trouillards sur scène. Merveilleux ! » Je ris. Je sais qu’elle a raison, je sais très bien qu’elle ne l’a jamais fait avant non plus. Alors j’accepte sans plus tarder et plein d’enthousiasme, parce que je ne suis pas super timide de toute manière et que rien que le fait de savoir qu’elle va chanter sur scène, ça vaut la peine que je le fasse aussi, même si je fausse. Elle fouille dans le catalogue à la recherche de la parfaite chanson pour nous et elle me dit que je n’ai pas le choix de toute manière, ce qui m’arrache un sourire plein d’amusement. Mission accomplie. Elle chantera sur scène. Son choix se porte sur la chanson d’Aladdin et j’approuve, mais lui signale, plein de sarcasme, que j’aurais dû faire Jasmine, ce qui la fait rouler des yeux. Elle me connaît depuis si longtemps et si bien qu’il arrive que mon humour ait cet effet-là sur elle, que ça l’exaspère plus qu’autre chose.

Installés à notre table pas si loin de la scène, on passe notre commande et je m’étonne du choix d’Erin pour de l’absinthe, lui demandant si elle est sérieuse. Non seulement elle n’a pas encore l’âge pour boire techniquement, mais elle choisit l’alcool le plus fort ever? Pleine de nonchalance, elle hausse les épaules. « Bah quoi ? J’ai une tête à me contenter d’un coca ? » Je soupire. « Y’a pas juste le coca et l’absinthe, tu sais, une vodka-orange ça aurait été très bien aussi… » Parce que là au moins, le jus apaise l’alcool, il y en a moins, même si quelqu’un pourrait argumenter que ça se boit plus vite justement à cause du jus, comparé à l’absinthe. On écoute les premiers participants sur scène alors que le serveur va nous chercher nos breuvages. Erin ne s’empêche pas du tout de passer le genre de commentaires que j’espère que les participants n’entendront pas. À ma remarque, elle tente de s’empêcher de rire et je fais de même, mais faut dire que c’est plutôt difficile. Les fous rires entre Erin et moi sont pratiquement une habitude. Le serveur revient avec nos verres et on trinque, j’en rajoute un peu en parlant de meilleure prestation de karaoké ever. Je crois déceler dans son regard que ça la décontenance un peu, mais elle s’empresse de prendre une gorgée de son absinthe et tousse presqu’aussitôt. Bien sûr, ça doit être bon. J’en profite pour lui piquer son verre et c’est à son tour de protester, elle tente de me le reprendre, mais je le porte à mes lèvres avant qu’elle n’ait pu le faire. Pourtant, alors que je tente d’avaler, elle m’observe sans broncher, jusqu’à ce que je manque de m’étouffer. Beurk. « Petit joueur » Je souris, passe la langue sur mes lèvres pour récupérer les dernières gouttes d’absinthe. Même en aussi petite quantité, ce n’est pas fameux. « Tu aimes vraiment ça? » je demande, surpris. On dirait bien que ce n’est pas la première fois qu’elle en prend, en plus. Elle passe le commentaire que je voulais vraiment avoir ce rendez-vous avec elle pour organiser cette rencontre via le site. Je n’admets rien directement, me penche un peu plus vers elle en appuyant mon coude sur la table alors qu’elle me jette ce regard que j’aime tant. J’affirme que toute occasion est bonne pour passer du temps avec elle et je me penche un peu plus, elle essaie de me faire croire que c’est dangereux de sortir avec elle. Nos visages sont proches l’un de l’autre, et la proximité en soi n’est pas anormale entre Erin et moi, mais là… là, me suffirait juste de me pencher un peu plus et… Je tente de détourner mon attention de ses lèvres en lui demandant si elle fait partie d’un gang de rue. Erin plisse les yeux, diminue la distance un peu plus encore et j’arrête de respirer. « Je suis en mission secrète agent Quill. Je ne peux rien vous révéler. » J’éclate de rire, un rire quelque peu nerveux. « D’agente à agent, vous pouvez me le dire, Sanders », je chuchote, les yeux joueurs. Je sens ses yeux sur mes lèvres, je fixe les siennes qu’elle mordille. Puis, yeux dans les yeux, je me rapproche un peu plus… et me redresse brusquement lorsque j’entends qu’Erin et Adibou sont invités à monter sur scène. Intrigué, je lui demande des explications et elle clame que ça fait virile. Ouais ouais, bien sûr. N’empêche, ça m’amuse plus qu’autre chose, elle m’offre son air le plus innocent lorsque je lui demande si elle a vraiment écrit ça, comme s’il y avait une possibilité que ça soit quelqu’un d’autre qui l’ait fait. Mais au final, je dis que c’est le nom de scène le plus génial ever, Erinou et Adibou feront fureur, c’est sûr. Surtout Erinou. Celle-ci éclate de rire et elle en profite pour m’attirer sur la scène en m’appelant son Adibou de chou. Ça me fait sourire, rire légèrement, j’aime bien être son quelque chose tout court. La chanson commence et je me rends compte que ce n’est pas l’audience qui me rend nerveux, mais Erin. En elle-même, elle est loin d’être intimidante, on se connaît depuis un bon moment et on a développé une bonne complicité; mais c’est justement ce point, elle me connaît très bien et l’idée de la décevoir avec ma voix me fait peur. Je ne tarde pas à me prêter au jeu lorsqu’elle commence à faire des gestes, je l’imite et je finis même par mettre sa main près de mon coeur. Elle déplie ses doigts pour une caresse et je souris alors que les dernières notes se font entendre. Son baiser tout près de mes lèvres me fait rêver, me donne espoir. Je réplique avec un bisou sur le bout de son nez alors qu’on nous applaudit, et on descend rejoindre notre table. Je me sens tout léger, comme si j’avais des ailes. J’ai l’impression que je suis capable de tout. Et Erin en est la principale responsable.

Une fois installés, on s’hydrate et je lui fais remarquer qu’elle devrait considérer une carrière en musique. Je ne suis pas le seul à le penser dans son entourage certainement, et je pense que beaucoup plus de gens devraient en profiter, de sa belle voix. J’en profite pour me glisser juste à côté d’elle et accrocher une mèche de ses cheveux blonds autour de mon doigt. Le regard tendre qu’elle m’adresse me fait fondre de l’intérieur. « Je sais pas si ça serait raisonnable. Je ne suis pas la seule à savoir chanter. Et — » Elle soupire. « — nan, vraiment, je crois que c’est plus sage que je le garde comme une passion » Je fixe mon regard dans le sien et prend un air bien sérieux. « Depuis quand Erin Sanders est-elle sage? » J’esquisse un sourire en coin, malicieux, m’approchant doucement, toujours mon regard plongé dans le sien. J’aimerais qu’elle ait plus confiance en elle et son talent, j’ai une bonne idée de ce qui — de qui — ne l’aide pas à poursuivre ce rêve artistique. « Peu importe ce que tu choisiras, je suis persuadé que tu excelleras, de toute manière », j’ajoute. Je n’en ai aucun doute. Elle semble pencher vers le métier de vétérinaire, cette amoureuse d’animaux, mais il lui reste une année de lycée et elle peut toujours changer d’idée, ne sait-on jamais. Erin est maintenant tout près de moi, je me penche tout près de son oreille pour lui présenter ses options pour le reste de la soirée. Du coin de l’oeil, je la vois se mordiller la lèvre inférieure et j’ai un vertige dans le bas-ventre. Résiste encore un peu… juste un tout petit peu… Son choix se porte sur l’option B. « Excellent choix! » j’annonce comme si j’étais un animateur à la télé pour un quelconque jeu de hasard. Je me redresse un peu, mais la distance qui nous sépare est encore toute mini. « Option B… on va à Ice World, pour patiner évidemment. » Quoi faire d’autre là-bas, de toute manière? On ne s’assoira certainement pas dans les estrades pour regarder les gens. « Ho SUPER ! Tu sais patiner ? C’est con, j’aurai su j’aurai pris mes patins. » Je suis ravi de son enthousiasme mais, à sa question, j’ouvre la bouche pour dire quelque chose et mets toutefois un petit temps avant de répondre. « Je — plus ou moins, en fait, un peu… euh, juste assez. » La dernière fois que j’ai patiné, je devais avoir douze ans et c’était en sortie scolaire. Je ne sais pas trop pourquoi j’ai proposé ça, mais tant pis. Ça va être fun. « Et t’inquiète, on peut en louer là-bas il me semble, non? Mais avant, on se commande autre chose? » Tant qu’à être mauvais en patinage, autant rendre ça drôle avec un peu d’alcool en plus…

Quelques verres plus tard, donc, on se retrouve à Ice World. On a pu y aller à pied tellement ce n’est pas loin du Canvas et, pour être franc, on devra sûrement prendre un Uber pour rentrer vu l’alcool qu’on a dans le sang. Assis sur le banc, mes patins dans les pieds, je les observe, perplexe. Merde, comme on attache ça déjà? Avec les lacets, je fais des croisés, tentant de me rappeler ce que j’ai fait quand j’avais genre douze ans. Ah oui, le prof avait dû m’aider… Je les serre plutôt fort et termine le tout avec une boucle. Je rejoins Erin à l’entrée de la patinoire et tout de suite, elle me tire par la main. « Wôôôôô Erin, doucement », je la préviens. Je me sens peu stable, ça tourne un peu à cause de l’alcool en plus. Je marche vers la glace, les bras tendus devant moi pour me retenir au cas où je tombe. Et je ne suis même pas encore sur la glace. « Haha tu marche comme un canard » « Ris pas, Erin. » Mais je ris moi-même, je dois être plutôt comique à voir.  Elle embarque sur la patinoire en m’incitant à la suivre. Elle, est est gracieuse sur patins, même avec son absinthe dans le corps. « Faut que tu me donnes ton secret Riri! C’est l’absinthe qui te donne des pouvoirs magiques? » J’hésite avant de mettre les deux pieds sur la glace, l’observant avec beaucoup d’admiration dans les yeux faire un tour de patinoire. Je viens à peine d’embarquer sur la glace, je me tiens toujours sur le bord, qu’Erin arrive en flèche et me prend par la main. J’avance doucement, serrant ses mains toutes chaudes fort dans les miennes. Okay, je me débrouille pas si mal, c’est bien. Le rire d’Erin est une vraie musique à mes oreilles, je suis vraiment content qu’elle ait choisi l’option B. Je la regarde aller, à patiner en marche arrière, avec des yeux ronds. « Mais — tu viens ici te pratiquer pendant les pauses à l’école ou quoi? » Plus je patine, mieux je me débrouille, mais je n’atteindrai jamais le niveau de ma chère amie. Du moins, pas ce soir ahah. « T’as eu une super idée», me dit-elle. « Je sais », je lui réponds avec le même clin d’oeil. Puis, elle lâche soudainement mes mains et continue de patiner vers l’arrière, ce qui agrandit la distance entre nous deux. « Hey! Non — t’es trop loin — » J’ai besoin de toi. Je donne des petits coups de patin sur la glace, j’avance lentement, mais sûrement. Elle me met au défi de la rattraper et un sourire étire mes lèvres, je suis toujours partant pour un défi. Elle me tourne autour, me frôle, mais elle est toujours aussi rapide que je n’ai même pas l’occasion de l’attraper. Il va falloir que j’accélère. Merde, j’aurais pas dû prendre ces verres de plus, j’aurais été plus habile… Elle part dans une direction et je la suis en riant, tendant les bras pour l’attraper mais, à chaque fois, elle me file entre les doigts. Je prends un peu de vitesse, un peu plus, puis un peu trop, jusqu’à ce que je me demande et comment on arrête avec ces trucs, déjà? et… je fonce tout droit sur Erin. Incapable de m’arrêter, je nous prends par surprise et nous fait basculer, je tombe sur l’épaule gauche — je vais avoir de belles ecchymoses demain — et elle sur moi. Sonné, je cligne des yeux quelques fois, les rouvre pour trouver le visage de ma meilleure amie à quelques centimètres à peine du mien. « Je suis désolé… je ne savais plus comment m’arrêter », je souffle. « Ça va? Tu trouves toujours que c’était une bonne idée, le patinage? » Je ris, pose mes mains délicatement dans le bas de son dos. J’ai chaud, j’ai mal partout. Mais sans l’alcool, la douleur serait plus intense et je le sais. Je me remercie mentalement — highfive à mon subconscient — d’être tombé sous elle, j’espère qu’elle ne s’est pas fait mal. Mes doigts trouvent sa peau dans le bas de son dos, à l’endroit pile où son chandail s’est relevé légèrement au-dessus de sa jupe. Inconsciemment, mon pouce se met à la caresser. Je frissonne, je sens son souffle sur mon visage, le monde autour n’existe plus. Je lève la tête dans sa direction, approche mes lèvres des siennes et les scelle ensemble dans un baiser qui me fait perdre toute raison. Qui me fait oublier qu’on est étendus sur la patinoire au milieu de personnes qui en font le tour à coups de patins. Mais là, en ce moment-même, pour moi, il n’y a qu’Erin et le gars qui a enfin pris son courage à deux mains pour goûter aux lèvres de celle qui fait battre son coeur depuis un bon moment déjà.

♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All NCLDdV8
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 335306globetrotter
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la milady manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? Bonnie, Rin, mais il était le seul à l'appeler comme ça ... ღ
STATUT : Persuadée que les contes de fée n'existent que dans les livres. Il se pourrait qu'elle écrive le premier chapitre du sien ♡
MÉTIER : Fraîchement diplômé. Vétérinaire dans sa propre clinique.
LOGEMENT : #53 third avenue à Logan city. Un petit appartement qui se situe au dessus de sa clinique vétérinaire dont elle est l'heureuse propriétaire.
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All F6d6b5864a1940a70d1016c2e07fb805cb77889e
POSTS : 8914 POINTS : 1435

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle porte un médaillon en forme coeur cadenassé ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Elle adore chanter, sous n'importe quel prétexte ∞ Le 29 mars restera une journée noire pour elle. En effet, c'est la date à laquelle elle fait le choix de subir une IVG pour se séparer de cet enfant non désiré par le papa. Un choix qu'elle respecte mais qu'elle vit beaucoup plus mal qu'elle ne le pensait.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ✎ Mars

Erisy #1

✎ Juin

♡ Je t'aime, moi non plus/ Maxence #3 (event)
Sin circus / Sergio #1
Tessa #1
Meet mind Paris / Manders #6

✎ Juillet

Happy Birthday / Groupe
Tell me your fairytail / Lenny #2

✎ Flashback

Adriel #3 (FB)
Grace & Fury / Erilias #2

RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MOELg7w
Manders Âme soeur +++ oxo -> Manders un jour, Manders toujours. 1 +1= ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All JamhPfa
Dad ღ My firt love. My forever Hero ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_pht6xz6o6y1xc1n43o5_400
Best friend დ L'amitié avec un grand A ! Ou l'amour, j'en sais rien. Je t'aimeuuuuhhhh ma chérie. Leah ♫

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 92edecff522424e9c32cb5308f97141abc7fa848
On était beau. Pourtant on accélérait sans freins. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien. On était beau. Souvent, quand on souriait pour rien. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien ... დ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 4z34ZT6
Family Sanders

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor-4
Le Quatuor

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Xe7liN4
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 01d8cc25a35653bae264f0c7452de92c084d05e8
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All KuKpOLl

RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1Eagle #1 Michael #1Ava #1 Erinel#1Erinel#2Adriel #1Soirée projet XErinel #3Erilias #1Rory #1Adriel #2Mia&Jax #1Clément&Sybille #1Kayleigh #1Erinel #4Adriel #3Mia #2Erinel #5Isaac #1 (FB)Adriel&EliasJax#2Wim #1Tessa #1Adriel&GeoMia #2Manders # 4Erinel #6Lya #2Happy Birthday VirgilInauguration de la clinique / tousEllie #1Adriel & Mina #1Dogs walk / Trevor #1Un gâteau pas comme les autres / GroupeManders #5Jordan #1Quatuor #1
AVATAR : Dove Cameron
CRÉDITS : MPitious Mermaid ♡ Jamie Keynes (userbars)
DC : Ambre, Ash & Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t37097-erin-ash-maxine https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyVen 5 Mar - 15:25



Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Vacances scolaires, janvier 2012. Autant Mayers ne sait pas mentir, autant il joue très bien la comédie. Elle n’avait rien vu venir Erin. Mais c’est une belle surprise. Elle apprécie beaucoup Adriel. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle avait refusé toutes ses invitations jusqu’à ce soir. Parce qu’elle sait pertinemment que le courant va passer entre eux. Il a tout pour plaire. La perfection incarnée. Qui ne voudrait pas avoir le privilège d’être admiré comme il la regarde en ce moment ? Mais elle voulait le préserver. Adriel est un romantique. Alors qu'elle… Elle refuse de croire à ces belles histoires … Sanders n’est pas persuadée qu’elles existent hors d’un vieux bouquin. L’incompatibilité est évidente sur ce point. Et pourtant … ils se font des courbettes à l’ancienne en se prenant au jeu. « Milady, ravi de faire votre connaissance » Erin pose sa main dans la sienne en exagérant ses gestes. Son buste se courbe vers l’avant. Elle fléchi ses genoux en jouant la duchesse à merveille. Elle le salue à son tour mais il la reprend aussitôt. « Lord Mayers, pfff » Sanders lève les yeux au ciel en remuant la tête. « Je t’appellerai Lord Mayers quand tu viendras me chercher sur un superbe destrier. » La blonde a toujours eu de l’admiration pour les chevaux. Malheureusement, l’étudiante manque de moyens pour assouvir à ce désir. Elle se contente alors de les observer derrière la clôture en s’imaginant un jour les chevaucher. Cheveux au vent, les bras en l’air, un jour elle le fera. Elle en est persuadée.

Après avoir montré patte blanche au videur, ils entrent tous les deux dans le bar. Mais aussitôt le seuil de la porte franchit, Adriel ne peut s’empêcher de porter Erin comme vulgaire sac à patate. - Le début d’une longue série - La blonde remue dans tous les sens pour qu’il la repose au sol. Chose qu’il finit par faire heureusement. « Meh, faut pas que je sorte tous mes moyens de pression en une soirée, ce serait pas drôle » Elle roule des yeux en croisant ses petits bras. Mais pas le temps de bouder, Mayers l’attire dans le fond de la salle pour aller s’inscrire à un karaoké. Erin accepte mais en l’inscrivant lui aussi. Pas question qu’elle soit la seule se ridiculiser devant tout le monde. Ils rejoignent une table pour partager un verre le temps que leur tour arrive. Erin commande sa boisson fétiche. Adriel tique aussitôt. Elle dédramatise. Et il peut bien faire sa morale ça changera rien. D’ailleurs, elle lui tire la langue. Son visage change d’expression en le voyant lui piquer son verre. Le bougre, il ose tremper ses lèvres dans son Absinthe. En le voyant presque à l’article de la mort, Erin pouffe de rire. Il tousse tellement que son visage est rouge écarlate. Elle jubile la blonde. « Petit joueur » Qu’elle balance fièrement en reprenant possession de son verre. « Tu aimes vraiment ça? » Elle le regarde en plissant légèrement les yeux. Petit sourire aux lèvres. Puis elle boit une gorgée pour plus ou moins répondre à sa question. « J’aime quand c’est costaud » Dit-telle d’une voix charmeuse. Elle glisse doucement sa langue sur sa bouche tout en le fixant. Leurs visages se rapprochent alors qu’il parle de ce rendez-vous si …désiré par monsieur. Une ambiance pleine de charme et de séduction s’installe entre les deux adolescents. Avec humour, Sanders lui souffle qu’elle est en mission secrète et qu’elle ne peut rien lui révéler. Adriel penche un peu plus son buste vers elle. Si bien qu’elle peut sentir les effluves d’alcool s’échapper de sa bouche.  « D’agente à agent, vous pouvez me le dire, Sanders » Le regard de la blonde se met à fixer les lèvres de son interlocuteur. Subitement elle le trouve attirant. Faut dire que Mayers et plutôt bel homme. Erin aurait presque envie qu’il rompt les derniers petits centimètres pour qu’il embrasse comme il se doit. Mais ils sont interrompu par l’annonce du speaker « Shit » Plus tard peut-être … En attendant ils montent sur scène et ils assurent le spectacle. Tellement bien que le public en redemande. La tension est toujours aussi palpable. Erin s’autorise un petit baiser au coin de ses lèvres. Malicieuse, charmeuse, elle tente de le séduire l’air de rien. Mais elle devra se contenter d’un bisou furtif sur le bout du nez. Elle laisse échapper un rire cristallin avant de rejoindre leur table, main dans la main. Adriel lui suggère de se lancer dans le chant. Mais elle dévie bien vite cette idée. Estimant que ça ne serait pas raisonnable de franchir le cap. Surtout après toutes les remarques désobligeantes de son paternel. « Depuis quand Erin Sanders est-elle sage? » Son regard soutient le sien alors qu’elle lui sourie avec tendresse. Ça lui faisait chaud au cœur de voir qu’il croyait en elle. Adriel avait l’air tout à fait sincère dans ses mots. « Tu serais surpris » Elle savait être sérieuse tout comme elle savait lâcher prise pour s’amuser. C’est juste qu’elle a du mal à garder un juste milieu. Quand vient le week-end, son côté sérieux reste au fond du placard pour laisser place à une étudiante un peu fofolle, qui ne demande qu’a se vider la tête et croquer la vie à pleine dent. « Peu importe ce que tu choisiras, je suis persuadé que tu excelleras, de toute manière » Elle hoche la tête avant de reprendre son verre et boire une gorgée. Son avenir était tout tracé. Elle décrochera son diplôme de vétérinaire et elle exercera avec sa blouse trop longue pour sa petite taille. « Docteur Sanders pour vous servir » Dit-elle toute fière en levant légèrement le menton pour prendre un air supérieur. Bien vite effacé dans un rire toujours aussi mignon. A, B ou C. Adriel lui demande choisir entre ces trois lettre. Erin choisit B au hasard. Elle hausse les épaules puis attend sa sentence. « Qu’est-ce qu’il manigance ? » Se demande telle intérieurement, sans le lâcher des yeux. « Option B… on va à Ice World, pour patiner évidemment. » Elle lève les deux mains en l’air en prenant un air innocent. « What else ? » Il manquait plus que la musique de la pub et George Clooney qui débarque pour avoir l’air crédible. De suite, la blondinette s’enthousiasme à cette idée. Elle adore patiner. Depuis qu’elle est gamine elle tanne son frère pour qu’il l’amène à la patinoire. Elias n’a jamais su maîtriser la glisse. Contrairement à elle qui semble voler à chaque fois qu’elle se déplace sur la glace. Adriel, lui par contre … Il semble plus être plus comme son aîné. Ça s’annonce épique !

Les rires, les cris, se mélangent dans l’immense bâtiment qui loge la patinoire. Un fond musicale donne l’ambiance. Erin est excité comme une puce. Elle meurt d’envie d’aller fendre la glace. Mais le brun semble être en galère avec ses lacets. « Ah la la !!! Mais regarde moi ça ! » Elle s’agenouille et prend vite les choses en main pour lui attacher ses patins. « Heyyy c’est Franklin ! Il est là pour jouer avec toi, regarde le grandiirrrr » Erin se met à chanter une chanson enfantine pour se moquer délibérément de son ami. Elle finit de lasser ses chaussures comme s’il s’agissait d’un bambin. Puis elle se relève en lui faisant une tape sur l’épaule. « Allez, debout lord Mayers, je veux te voir à l’oeuvre » La voilà déjà partie en direction la patinoire. Elle le tire avec elle en lui agrippant la main. Mais son entrain est un peu trop vigoureux au goût de son ami. « Wôôôôô Erin, doucement » L’équilibre d’Adriel est branlant. Elle se moque en le traitant de canard. Mais un canard mignon qu’on a envie de serrer dans ses bras. « Ris pas, Erin. » « Oui mon canard » Dit-elle avec un sourire tellement large qu’on peut facilement voir toutes ses dents. Les lames de ses patins viennent au contact de la glace. Elle s’autorise un tour gratuit pour décharger toute cette énergie. Ses gestes sont souples et gracieux malgré l’absinthe qui coule dans ses veines. L’alcool   la rend joyeuse. Erin rejoint Adriel aux portes de l’entrée. Il n’est pas aussi à l’aise qu’elle, ça saute aux yeux. « Faut que tu me donnes ton secret Riri! C’est l’absinthe qui te donne des pouvoirs magiques ? » Elle plisse son petit nez en souriant malicieusement. « A ton avis ? Pourquoi on la surnomme la fée verte ? » Déjà parce que c’est vert. Pour ce qui est de la fée, ça reste encore à prouver. Mais cet alcool à la réputation de rendre fou. Tellement qu’il est resté longtemps interdit à la vente. La blondinette l’attire avec elle sur la piste tout en patinant en marche arrière. Elle ne veut pas le quitter des yeux. D’un moment à l’autre il va certainement finir les deux fesses sur la glace. Elle ne veut surtout pas manquer ça. « Mais — tu viens ici te pratiquer pendant les pauses à l’école ou quoi? » Un petit rire s’échappe de ses lèvres. « Dés que l’occasion se présente je viens. C ‘est à dire pas si souvent que ça … » Ses études lui prennent pas mal de temps. Et patiner c’est juste une lubie pour elle. Le chant reste sa première véritable passion. Ses phalanges s’entrelacent avec celles du brun. Elle lui glisse que son idée est géniale. Tout comme son audace. « Je sais » Lui répond Mayers sans aucune modestie. Pour lui calmer ses ardeurs, Erin lui lâche subitement les mains en reculant volontairement. « Hey! Non — t’es trop loin — » Qu’est ce qu’elle fait ? Elle recule encore plus évidemment ! Puis elle se met à tourner autour de lui comme une abeille autour de sa fleur. S’il veut butiner il devra la saisir. Mais il a beau tendre les bras, elle lui file entre les doigts à chaque fois. Leurs rires se mélangent. Ils s’échangent des regards complices. Elle est joueuse Sanders. Et Mayers aussi apparemment. Il est hors de question qu’il s’avoue vaincue. Le voilà qu’il accélère dangereusement dans sa direction. Erin se dépêche alors pour ne pas qu’il la rattrape. « Je te trouve bien téméraire d’un coup Mayers !! » Dans la précipitation, elle bouscule un autre patineur. Elle s’excuse brièvement avant de repartir. Mais le brun a profité de ce ralentissement pour diminuer la distance. Prise au piège, Sanders se retourne. Il fonce droit sur elle en lui demandant désespérément comment s’arrêter. Mais pas le temps de lui expliquer quoi que se soit. Il la percute de plein fouet. « Hooo » D’instinct, les deux s’agrippent l’un à l’autre pour finalement s’étaler sur le manteau de glace. Erin se retrouve affaler sur lui malgré elle. « Je suis désolé… je ne savais plus comment m’arrêter » Ses cheveux caresses le visage du jeune homme. Elle se met à rire tout en le regardant, le regard pétillant. « Une fausse excuse hein ? » Son regard se veut plus charmeur. L’évidence est là sous ses yeux. Il faudrait être aveugle pour ne pas la voir. « Ça va? Tu trouves toujours que c’était une bonne idée, le patinage? »  Un petit sourire emplit de malice se dessine sur son joli minois alors qu’elle se surprend à caresser son visage du bout de ses doigts. « C’est une excellente idée d’avoir osé » Même si ça l’effraie au plus profond d’elle. La peur de le blesser … de ne pas être à la hauteur de ses espérances. Sanders un vase brisé depuis que le premier homme de sa vie la piétiner. Son visage prend une toute expression quand elle sent les doigts d’Adriel se glisser dans son dos. La chaleur de sa main la fait frissonner. Ses émeraudes se fixent sur  lui. Va t-il oser ? Depuis tout ce temps d’abstinence ? Erin n’arrive pas à détacher ses yeux. Son coeur s’emballe en le voyant se pencher vers elle. Ce n’est pourtant pas la première fois qu’on veut l’embrasser. Mais là … c’est Adriel. C’est …différent. Complètement figée, l’étudiante ne bouge pas d’un millimètre. Plus la distance s’amenuise, plus ses paupières se ferment. Ses lèvres viennent s’appuyer sur les siennes. Une sensation très agréable et douce à la fois. Son coeur manque un battement. Mais elle reprend vite ses esprits en glissant sa main dans ses cheveux tout en répondant à son audace. Ce baiser la transporte bien au delà de cette patinoire. Elle s’installe à califourchon sur lui pour être plus à l’aise. Mais à aucun moment elle ne détache sa bouche. Son baiser se veut doux et sincère. Sa main caresse  sa nuque tendrement. Front contre front, elle laisse leurs lèvres se séparer. Doucement ses paupières s’ouvrent pour admirer l’auteur de ce moment délicieux. Adriel venait de franchir les barrières de l’amitié à ses risques et périls. Erin se l'ait toujours interdit jusqu'à maintenant. Mais là elle ne répondait plus de rien. Il venait de défaire ses chaînes. « A défaut de bien patiner, tu embrasse divinement bien …. »  Elle lui sourit avec beaucoup de tendresse. Rapide comme l’éclair, Erin lui fait un chaste baiser avant de se redresser. Elle est pas sûr de pouvoir lui résister si elle tente de l’embrasser de nouveau. Surtout là … au milieu d’un tas de gens. Elle se redresse sur ses patins puis elle lui tend la main pour l’aider à se relever. Une fois debout, Sanders enroule ses bras à sa nuque puis elle l’amène avec elle vers milieu de la piste pour être plus tranquille. Ils s’inventent un slow rien pour eux. Seuls, dans le bulle magique, Erin se laisse bercer. Elle caresse sa nuque délicatement. La tentation est si forte. Elle se redresse sur la pointe de ses patins pour retrouver la chaleur de ses lèvres. Le baiser se veut plus passionné, plus intense. Son petit coeur papillonne comme jamais. Ça lui faisait du bien de se sentir aimer à sa juste valeur. Et pas juste parce que la nature l’avait gâtée.


♡ code par mpitiousmermaid ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 674657830 (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 206649278


Manders  ▬ Manders un jour, Manders toujours :l:

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Jb1dilb
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OrLErGE
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OBCGg4U
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All IUJCx06
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MTQbMrn
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le lord manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : En couple avec sa meilleure amie... c'était écrit dans les étoiles ♡
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 8Js7
POSTS : 454 POINTS : 735

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Erin (fb#1)Erin#9Garret#1Inaya#1Link#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire d'Ellie

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_p4dt0iBBJN1tmdy4do1_250
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Ellie#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7Erin#8
Lawrence#1
Lyla#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
Rp anniversaire de Link
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyMar 23 Mar - 0:14




Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Vacances scolaires, janvier 2012. La complicité a toujours été présente entre Erin et moi, depuis le premier jour de notre rencontre il y a des années de ça. Parfois, on peut exactement pointer des raisons en particulier, mais le plus souvent, c’est juste que ça clique entre nous deux, on est sur la même longueur d’ondes et on ne s’ennuie pas, ensemble. Je l’ai toujours trouvée de mon goût, bien entendu, mais ça ne fait que quelques mois seulement que l’envie qu’on soit plus que des amis m’a traversé l’esprit. Alors je me suis d’abord tenté ma chance en l’invitant à sortir, à faire quelque chose, n’importe quoi; je lui ai dit clairement que je voulais avoir ma chance comme ces gars qu’elle voit le samedi soir. Dans le fond, c’est juste une chance que je demande, pour lui montrer qu’on pourrait être bien, ensembles, de cette manière-là, en tant que plus qu’amis. Je suis passé par le site de rencontres sur lequel je sais qu’elle est inscrite, croisant les doigts pour qu’elle ne soit pas fâchée contre moi. Heureusement, ça ne semble pas être le cas, on en arrive même à plaisanter un peu de la même manière qu’on le fait d’habitude. Je rétorque que c’est Lord Mayers, mon nom, et Erin me dit qu’elle m’appellera ainsi quand je viendrai la chercher sur un superbe destrier. Je roule des yeux à mon tour, amusé, bien au courant de son amour pour les chevaux, me promettant qu’un jour elle aura cette chance de monter l’un d’entre eux.

En entrant dans le bar, je ne me gêne pas pour réduire la distance entre Erin et moi, la portant dans mes bras le temps de quelques mètres, la menaçant de la prendre en poche de patate si elle repose sa main sur mes fesses. Bien entendu, je ne me plains pas non plus. Elle commence à peine à bouder que je l’entraîne plus loin dans la salle pour inscrire son nom pour le karaoké. Je suis loin de me douter que ça sera notre premier duo d’une longue série qui deviendra notre plus chère tradition entre nous deux. La surprise prend place sur mes traits lorsqu’elle commande un verre d’absinthe, me demandant comment elle peut aimer ça, c’est tellement fort. J’en profite pour y goûter à mon tour, sous les yeux mécontents d’Erin, et elle pouffe lorsque je manque de m’étouffer. Elle me traite de petit joueur et je rétorque en lui demandant directement si elle aime vraiment ça. Je ne comprends vraiment pas pourquoi, honnêtement, la couleur est belle, mais sinon… Ses grands yeux verts se plissent, un léger sourire apparaît au coin de ses lèvres. Ses lèvres… mmmm. Regarde-la dans les yeux, Mayers. Elle porte son verre à ses lèvres en réponse, ne tousse même pas. Je n’ai aucun de mal à croire que ce n’est pas la première fois qu’elle en prend. « J’aime quand c’est costaud », qu’elle répond finalement d’une voix qui me trouble un peu plus que nécessaire, me demandant s’il y a un double sens à sa phrase. Mais ce qui me trouble encore plus qu’un sens caché à ses paroles, c’est le fait qu’elle fait glisser sa langue sur ses lèvres, et j’en oublie un peu de la regarder exclusivement dans les yeux. Son regard m’embrase, nos visages se rapprochent tranquillement, on plaisante, je rêve de poser mes lèvres sur les siennes, tout en n’osant pas encore. On se prend pour des agents, je lui jure qu’elle peut me révéler ses secrets sans aucun problème. Notre petit moment est interrompu par l’animateur de la soirée qui nous appelle; m’enfin, sur le coup je m’esclaffe parce qu’Erin a réellement osé inscrire un nouveau surnom à mon égard sur la feuille. Autant je me retrouve quelque peu stressé de performer devant elle, en public comme ça, autant notre prestation me fait sentir libre, plus que bien. Les gens dans la salle aussi semblent aimer, et Erin… Erin est radieuse. On rejoint notre table sans plus tarder, j’ai même eu le droit à un baiser tout près des lèvres et je n’en reviens pas encore. Je lui fais savoir qu’une carrière en chant serait vraiment envisageable pour elle avec le talent qu’elle a, même si je sais très bien la raison pour laquelle elle ne tente même pas: son père, son père que je n’ai pas connu, mais dont j’ai pu observer les effets dommageables sur Erin. Je lui demande quand même avec humour depuis quand elle est sage comme ça, ce à quoi elle me répond, sourire aux lèvres, que je serais surpris. « Ça reste à prouver », je muse avec le même type de sourire. Avec elle, on ne s’ennuie jamais; mais autant elle déborde d’une énergie propre à elle, autant elle n’hésitera pas à retrouver son sérieux si on a besoin d’elle. Elle est aussi une des personnes les plus sérieuses que je connaisse niveau études; étudier avec elle n’est pas une bonne idée (pour elle), car je ne fais que la déranger avec mes niaiseries, je le sais. Je n’arrive juste pas à me concentrer facilement et mes notes en prennent un coup. Je finis par ajouter que, de toute manière, peu importe ce qu’elle choisira, elle excellera, c’est certain. Elle hoche la tête, prend une gorgée de son verre avant de me répondre. « Docteur Sanders pour vous servir », dit-elle, et je ris doucement, sachant pertinemment qu’elle y arrivera très bien.

Pour la suite de la soirée, je lui propose trois choix sans les nommer, et c’est dans un pur hasard qu’elle tombe sur Ice World, ce qui semble bien la ravir. « What else ? » répond-elle et je m’exclaffe, pensant à la pub de Nespresso. C’est donc avec un peu plus de verres dans le corps et beaucoup d’excitation de sa part qu’on arrive là-bas, qu’on loue des patins avant de se diriger vers les bancs pour les enfiler. Mais je n’ai pas patiné depuis que j’ai environ douze ans et les lacer me semble un véritable casse-tête. « Ah la la !!! Mais regarde moi ça ! » qu’elle s’exclame en s’agenouillant. « Heyyy c’est Franklin ! Il est là pour jouer avec toi, regarde le grandiirrrr » Je croise les bras sur mon torse en la laissant s’occuper de mes lacets, un air boudeur sur le visage. « C’est pas drôle, Sanders », je marmonne, même si au fond je finis par sourire un tout petit peu parce que oui, ça l’est quand même un peu. « Le voici avec ses amis, ils ont des histoires, ils ont tout leur temps… », je poursuis la chanson en marmonnant, néanmoins amusé. J’ai même le droit à une tape sur l’épaule lorsqu’elle se relève et je regarde mes patins. « Merci, la prochaine fois faudra que tu me montres! », je grommèle, mi-amusé et toujours mi-boudeur que j’aie eu besoin qu’elle m’aide comme ça. « Allez, debout lord Mayers, je veux te voir à l’oeuvre » Je me lève, tentant de garder mon équilibre sur les lames. « Pas sûr que vous vouliez me voir à l’oeuvre, Milady », je dis en tentant de la suivre. Je la prie de ralentir et elle rit de moi ouvertement en me traitant de canard. « Oui mon canard », grand sourire radieux sur les lèvres, lorsque je lui demande de ne pas rire de moi. « Si j’étais toi, j’arrêterais tout de suite sinon — » Je me retiens de justesse sur le bord de la patinoire pour ne pas tomber. « Sinon une fois ces patins enlevés, tu le regretteras », je laisse tomber, malicieux, sans préciser les détails de ma menace. Mes lames n’ont même pas encore touché la glace qu’elle a déjà fait un tour de la patinoire, elle. Je sous-entend que c’est peut-être l’absinthe qui lui donne des pouvoirs magiques, cette facilité à glisser sur la glace comme ça. « A ton avis ? Pourquoi on la surnomme la fée verte ? » Je suis trop concentré à ne pas tomber pour répondre, mais sa question me fait sourire. Erin m’attire avec elle sur la patinoire, ses mains dans les miennes me rassurent, son aisance sur la piste me fascine et je lui demande si elle vient durant les pauses à l’école ou quoi. « Dès que l’occasion se présente je viens. C’est à dire pas si souvent que ça … » Elle semble adorer être ici et je me dis qu’elle devrait peut-être y venir plus souvent, même si bon, avec l’habitude ça enlèverait peut-être un peu de la magie de ce genre de journée. N’empêche, elle devrait se permettre de décrocher de ses études un peu plus souvent, ce n’est que mon avis. « Alors t’as carrément un talent », je réponds comme si c’était une évidence même. « On y reviendra, alors », j’ajoute avec certitude. « Comme ça, un jour, on pourra peut-être même faire un duo de patinage artistique, qui sait. »

Je joue la carte de la modestie lorsqu’elle me dit que c’était une bonne idée de venir ici et, soudainement, elle lâche mes mains et s’éloigne de plus en plus. Bien entendu, je proteste, je n’ose pas imaginer ce qui pourrait arriver si je suis laissé à moi-même. Erin tourne autour de moi, je tente de la suivre des yeux en essayant de l’attraper, mais c’est plutôt difficile. Je prends de la vitesse, si bien que je me contrôle de moins en moins, je ne pense pas au fait qu’il faudra un jour que je m’arrête, que virer avec ça dans les pieds ne fait vraiment pas partie de mes talents. « Je te trouve bien téméraire d’un coup Mayers !! » Je ris, elle est forcée de ralentir lorsqu’elle bouscule un autre patineur, je fais de mon mieux pour ne foncer dans personne, moi. De ce côté-là, c’est une victoire, mais je vais de plus en plus vite et j’approche dangereusement d’Erin, je commence à paniquer en lui demandant comme je peux faire pour m’arrêter. Mais ce qui devait arriver arrive, je la percute et nous fait tomber tous les deux sur la patinoire. J’ai tout juste le temps de refermer mes bras sur elle et de m’arranger pour qu’elle tombe sur moi et non l’inverse. Lorsque je rouvre les yeux, je ne vois que son visage qui est tout près du mien, nos nez qui se touchent presque, nos respirations qui s’entremêlent. Ses cheveux blonds chatouillent mon visage, créent une sorte de rideau qui nous coupe du monde autour de nous, qui me fait oublier momentanément que des inconnus patinent autour de nous. Au moins, Erin rit, c’est bon signe. « Une fausse excuse hein ? » Mon rire à moi se fait nerveux alors que son souffle caresse mes joues. « J’aurais aimé », je laisse tomber, malicieux. Un peu inquiet qu’elle se soit fait mal, et par ma faute en plus, je lui demande si elle va bien. Le bout de ses doigts caresse mon visage, mes yeux ont de la misère à rester ouverts, mon coeur s’emballe. Comment est-ce que je suis supposé prendre ça? Suis-je réellement arrivé à la convaincre de me laisser une chance, ce soir? « C’est une excellente idée d’avoir osé. » Je plonge mon regard dans le sien, pose mes doigts dans le bas de son dos, essayant de détecter si l’expression qui prend place sur son visage en est une bonne ou pas. Doucement, pour ne pas la brusquer, le cerveau un peu embrumé par l’alcool — ce qui a au moins le don de m’empêcher de trop réfléchir —, je lève la tête jusqu’à ce que mes lèvres touchent les siennes pour les sceller dans un baiser dont j’ai rêvé pendant longtemps. Elles sont douces contre les miennes, je relâche mon souffle lorsque je sens la main d’Erin dans mes cheveux, je ferme les yeux, ses cheveux à elle me caressent davantage le visage. Ma main vient glisser un peu plus haut sous son chandail alors qu’elle s’installe à califourchon sur moi, mon autre main se glisse sur sa joue alors que la sienne caresse ma nuque. Je pourrais rester ainsi pendant des heures en ne manquant pas d’oublier le monde extérieur. Erin se détache, arrête de m’embrasser, mais elle garde son front contre le mien et j’en profite pour reprendre mon souffle, la respiration saccadée. Nos regards se croisent, restent l’un dans l’autre, et là, maintenant, je peux réellement voir une possibilité entre elle et moi, de cette manière-là. « A défaut de bien patiner, tu embrasse divinement bien …. » Je lui réponds avec le même sourire tendre, enroule une mèche de ses cheveux autour de mon index. « Et toi… » je commence, avant d’avaler ma salive et de recommencer. « Et toi, t’as tous les talents du monde parce que tu embrasses vraiment bien, comme tu patines avec autant d’aisance », je réplique avec une pointe d’humour. Mais ce n’est que la vérité, j’en prendrais encore, de ses baisers. J’ai le droit à un tout petit bisou sur les lèvres alors qu’elle se redresse et je suis forcé de réaliser pour vrai qu’on est sur un lieu public et qu’on commence à attirer les regards. Pas que ça me dérange particulièrement, mais bon, il y a une… certaine limite à ce qu’on peut faire sous les regards des autres aussi. Je cligne des yeux quelques fois pour les habituer à cette luminosité de néons, puis je prends sa main pour me relever. Je manque de tomber, mais je finis sur mes deux jambes et me voilà heureux. Mon coeur bat si vite que j’en suis un peu étourdit alors qu’elle enroule ses bras autour de mon cou, m’entraîne un peu plus au milieu de la piste. Je me laisse entraîner sans protester, mes bras enroulés autour de ses hanches, mes mains posés dans le bas de son dos. On se créé une bulle rien qu’à nous deux, au milieu de la piste, yeux dans les yeux, nos corps l’un contre l’autre. Chaque caresse contre ma nuque déclenche un frisson en moi, j’aimerais pouvoir rester ici, comme ça, longtemps, mais en même temps… Le flot de mes pensées est interrompu lorsqu’Erin dépose un nouveau baiser sur mes lèvres, il se fait de plus en plus intense et je la serre un peu plus fort contre moi. Pris d’une envie de plus, pris dans cette bulle qu’on s’est créé, ma langue se glisse dans sa bouche et danse avec la sienne, je finis par mordre doucement sa lèvre inférieure, avant de me détacher, le souffle haletant, mon poul s’étant accéléré beaucoup trop vite. « Ces patins me font mal aux pieds… » je murmure contre ses lèvres, assumant pleinement cette fois-ci que c’est réellement une excuse. « … on y va? » Où ça, je n’en ai aucune idée, c’est un peu plus compliqué comme on vit encore avec nos familles respectives. Mais peu importe ce qui se passera par la suite, j’ai juste envie qu’on soit tous les deux, dans notre bulle, pas dérangés par les autres patineurs et les lumières néon du plafond. Je glisse ma main dans la sienne et fais tourner Erin comme une ballerine, ou comme si j’étais réellement un lord et elle une lady et qu’on était à un bal. Quelque chose dans le genre. « Tu vois, l’année prochaine, on pourra faire des compétitions de patinage artistique », je plaisante doucement, mon regard toujours dans le sien, conscient évidemment qu’il en faut bien plus que ça pour pratiquer ce sport.

♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All NCLDdV8
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 335306globetrotter
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la milady manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? Bonnie, Rin, mais il était le seul à l'appeler comme ça ... ღ
STATUT : Persuadée que les contes de fée n'existent que dans les livres. Il se pourrait qu'elle écrive le premier chapitre du sien ♡
MÉTIER : Fraîchement diplômé. Vétérinaire dans sa propre clinique.
LOGEMENT : #53 third avenue à Logan city. Un petit appartement qui se situe au dessus de sa clinique vétérinaire dont elle est l'heureuse propriétaire.
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All F6d6b5864a1940a70d1016c2e07fb805cb77889e
POSTS : 8914 POINTS : 1435

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle porte un médaillon en forme coeur cadenassé ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Elle adore chanter, sous n'importe quel prétexte ∞ Le 29 mars restera une journée noire pour elle. En effet, c'est la date à laquelle elle fait le choix de subir une IVG pour se séparer de cet enfant non désiré par le papa. Un choix qu'elle respecte mais qu'elle vit beaucoup plus mal qu'elle ne le pensait.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ✎ Mars

Erisy #1

✎ Juin

♡ Je t'aime, moi non plus/ Maxence #3 (event)
Sin circus / Sergio #1
Tessa #1
Meet mind Paris / Manders #6

✎ Juillet

Happy Birthday / Groupe
Tell me your fairytail / Lenny #2

✎ Flashback

Adriel #3 (FB)
Grace & Fury / Erilias #2

RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MOELg7w
Manders Âme soeur +++ oxo -> Manders un jour, Manders toujours. 1 +1= ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All JamhPfa
Dad ღ My firt love. My forever Hero ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_pht6xz6o6y1xc1n43o5_400
Best friend დ L'amitié avec un grand A ! Ou l'amour, j'en sais rien. Je t'aimeuuuuhhhh ma chérie. Leah ♫

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 92edecff522424e9c32cb5308f97141abc7fa848
On était beau. Pourtant on accélérait sans freins. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien. On était beau. Souvent, quand on souriait pour rien. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien ... დ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 4z34ZT6
Family Sanders

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor-4
Le Quatuor

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Xe7liN4
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 01d8cc25a35653bae264f0c7452de92c084d05e8
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All KuKpOLl

RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1Eagle #1 Michael #1Ava #1 Erinel#1Erinel#2Adriel #1Soirée projet XErinel #3Erilias #1Rory #1Adriel #2Mia&Jax #1Clément&Sybille #1Kayleigh #1Erinel #4Adriel #3Mia #2Erinel #5Isaac #1 (FB)Adriel&EliasJax#2Wim #1Tessa #1Adriel&GeoMia #2Manders # 4Erinel #6Lya #2Happy Birthday VirgilInauguration de la clinique / tousEllie #1Adriel & Mina #1Dogs walk / Trevor #1Un gâteau pas comme les autres / GroupeManders #5Jordan #1Quatuor #1
AVATAR : Dove Cameron
CRÉDITS : MPitious Mermaid ♡ Jamie Keynes (userbars)
DC : Ambre, Ash & Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t37097-erin-ash-maxine https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptySam 27 Mar - 21:51





Back When I Was Livin' for The Hope of It All


Il lui propose de poursuivre la soirée à la patinoire. Un programme qui lui plaît bien. Quand le temps lui permet, Erin vient fendre la glace. Un rituel qu’elle fait d’habitude avec son ainé. Depuis qu’elle est gamine elle réclame de ce rendre là. À défaut de pouvoir lui offrir des cours d’équitation, on lui avait offert une paire de patins. C’est beaucoup moins onéreux et ça plaisait aussi à la petite Sanders. Qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour voir le sourire de sa soeur. Ce soir elle y va avec Mayers. Un ami, peut-être plus si le destin en décide autrement. Ils se rendent là-bas à pied. En riant plus qu’ils ne parlent. L’alcool ou peut-être le bonheur d’être ensemble. Les deux mélangés, on en sait rien. Erin regrette de ne pas avoir ses patins avec elle. Si elle avait su. Mais cette soirée est un enchaînement d’imprévu. C’est ce qui la rend si sympa d’ailleurs. Il ne lui faut pas bien longtemps pour chausser sa paire. Mais c’est une autre histoire pour Adriel. Il galère avec ses lacets. Sanders pose alors un genou à terre et commence à lui attacher comme elle le ferait pour un enfant. D’ailleurs elle se moque ouvertement de lui en chantant une comptine. « C’est pas drôle, Sanders » Pendant que ses mains sont occupé à lui attacher ses patins, Erin lève les yeux sur lui en souriant. « T’es mignon quand tu boudes » Il est là avec ses bras croisés. Ça l’amuse beaucoup. Son visage rayonnant vient faire écran sur celui du brun. A son tour il sourit aussi et commence même à chanter avec elle. « Le voici avec ses amis, ils ont des histoires, ils ont tout leur temps… »« Pour toiiii » Sa voix est douce, le regard tendre. Elle se relève et l’invite à en faire autant. Elle veut le voir à l’œuvre et vite. « Pas sûr que vous vouliez me voir à l’oeuvre, Milady » Son équilibre est déjà douteux alors qu’ils n’ont même pas posé un pied sur la glace, ça promet. Elle lâche un rire cristallin tout en le traitant de canard. C’est mignon un canard. On oublie juste le côté gracieux et artistique de la glisse. « Si j’étais toi, j’arrêterais tout de suite sinon — » Erin le regarde avec des yeux interrogateurs. Des menaces ? Il manque de se cranter sur la glace. Elle pouffe de rire en le voyant s’accrocher sur le bord de justesse. On dirait un chat en plein aquaplaning. « Sinon une fois ces patins enlevés, tu le regretteras » Son rire prend encore plus d’ampleur. Adriel est tellement pas effrayant. Elle ne l’a jamais vu agressif pour dire vrai. C’est même quasi impossible pour elle d’imaginer le jeune Mayers en mode méchant. Erin se rapproche pour lui tirer ouvertement la langue et le ainsi le provoquer encore plus. « Je ne demande qu’a voir ça » Il pensait la remettre à sa place mais ça avait l’effet inverse sur Sanders. La blonde le laisse dans sa galère. Juste le temps d’évacuer son trop-plein d’énergie. Elle s’offre un tour de piste gratuit en mode solo. Elle patine avec une telle facilité qu’elle donne l’impression que c’est facile. Adriel s’insurge devant tant d'aisance. Elle laisse sous-entendre que l’Absinthe à des pouvoirs magique. Une chose est sur c’est qu’elle a le pouvoir de la mettre plus à l’aise en tout cas. « On y reviendra, alors. Comme ça, un jour, on pourra peut-être même faire un duo de patinage artistique, qui sait. » Adriel avait le mérite d’être audacieux. Mais vu son attitude sur la glace, il y avait quelques heures d’entraînement en perspective, voir même des années. « J’espère que t’es prêt à t’entraîner de longues heures alors » Dit-elle tout sourire.

Il se décide enfin à s’engager sur la piste. Erin vient l’aider à tenir l’équilibre les premiers mètres. Mais la tentation de le laisser se débrouiller seul est très tentant. Adriel proteste aussitôt mais elle ne se démonte pas. Bien au contraire. La voilà qu’elle se met à tourner autour de lui en le frôlant à plusieurs reprises. Il tente de l’attraper mais elle est bien plus rapide et à l’aise que lui sur la glace. Le brun commence alors à vouloir la pourchasser. Chose plutôt audacieuse pour un débutant comme lui. Erin le sous-estime un peu. Elle patine en marche arrière pour ne pas le quitter des yeux. Mais elle est tellement occupée de le regarder qu’elle se cogne à un autre patineur sans le vouloir. Confuse elle s’excuse et tente de remettre une distance entre eux. Mais Adriel prend de plus en plus de vitesse, à un point où il ne sait même plus comment faire pour s’arrêter. Le choc est inévitable. Ils se percutent. Erin en perd son équilibre. Inévitablement il l’entraîne dans sa chute. Elle se retrouve affaler sur lui malgré elle. Par chance, elle a bénéficié du confort de monsieur contrairement à lui … Ses fesses vont s’en souvenir demain. Le visage au-dessus du sien, elle sourit d’un air amusé lorsqu’il prétend ne pas avoir eu le choix que de tomber là. Erin sous-entend alors une fausse excuse pour se rapprocher d’elle. Car c’est évident qu’il en pince pour elle. C’est peut-être même réciproque …Sans vraiment s’en rendre compte, Sanders se met à lui caresser la joue avec tendresse sans jamais le quitter des yeux. « J’aurais aimé » Le j’aurais se transforme au présent. Erin continue de laisser ses doigts glisser sur son visage. Elle sent une certaine tension se créer. Encore plus quand Adriel ose laisser sa main passer sous son chandail. La chaleur de ses doigts la fait frissonner. Cette différence de température rend ses gestes encore plus chaud et désirables. La proximité de leur visage se minimise. Leurs lèvres viennent enfin se sceller pour un baiser commun. Doux, tendre. Erin souhaite le prolonger. Elle y prend goût. Audacieuse, elle l’enjambe pour s’installer à califourchon sur lui et lui rendre son baiser fois deux. Le regard des autres patineurs l’importe peu. Sanders s’enferme dans sa bulle avec lui. Une bulle agréable dans laquelle elle se plaît. Et ça semble réciproque. Front contre front, Erin lui avoue sans détour qu’il embrasse divinement bien. « Et toi… Et toi, t’as tous les talents du monde parce que tu embrasses vraiment bien, comme tu patines avec autant d’aisance » Le brun l’inonde de compliment. C’est presque trop. Un large sourire vient fendre ses lèvres. Elle vient lui faire un chaste baiser avant de se redresser et de lui tendre la main pour l’aider à ce relever. Ils s’éloignent tous les deux vers le milieu de la piste pour être plus tranquille. Erin enroule ses bras. Les barrières sont à présent rompues. Elle se permet d’être tactile à son égard. Ses doigts se perdent sur sa nuque tandis que ses émeraudes sont planté dans ses yeux bruns. L’envie de l’embrasser de nouveau est inévitable. Erin se dresse sur la pointe de ses patins pour lui offrir ses lèvres et l’embrasser avec plus de fougue et d’envie. S’il avait été plus agile, elle n’aurait pas hésité à sauter dans ses bras. Mais ils chuteraient dans la seconde. Elle se contente alors de valser sa langue contre la sienne avec sensualité. « Ces patins me font mal aux pieds… » Qu’il murmure entre ses lèvres. « … on y va? » Elle sourit car cette excuse sonne faux. Vraiment. Quel piètre menteur. Ils venaient à peine d’arriver. Elle sentait bien que les patins lui mettaient un frein dans ses gestes. Assurément qu’il voulait quitter la glace pour mieux s’occuper d’elle. « D’accord Pinocchio. On y va » Dit-elle avec humour. Heureusement pour lui, son nez ne s’allonge pas. La main d’Adriel vient se loger dans la sienne. Sans prévenir, il la fait tourner sur elle même comme une danseuse étoile. Un petit rire lui échappe alors qu’elle s’exécute avec élégance. « Tu vois, l’année prochaine, on pourra faire des compétitions de patinage artistique » Il avait le mérite d’y croire. « Je veux d’abord chevaucher avec toi ton beau destrier Lord Mayers. On verra après pour la glace » Elle y tient à sa balade à cheval. Ce n’est pas impossible avec de la bonne volonté. Ils rejoignent la sortie. Bizarrement, il est plus rapide pour retirer ses patins que pour les mettre. Un petit sourire en coin, elle l’observe avec amusement tout en renfilant ses chaussures. Ils récupèrent leurs affaires et quittent l’établissement. Cette fois c’est elle qui entreprend d’enrouler son bras à sa taille. La question maintenant c’était de savoir où ils allaient aller ? Il commence à se faire tard. Il fait nuit noir. Tout commence à fermer. Aller chez lui ? Ou même chez elle ? Pour subir l’interrogatoire de leurs proches ? Sans façon … Instinctivement, Erin se dirige dans la direction du parking où est garer la coccinelle que lui a léguer son grand père. Elle est là, fièrement dresser sur ses quatre roues. Son pare-choc donne l’impression qu’elle leur sourit. En tout cas sa propriétaire a un sourire figé sur ses lèvres depuis tout à l'heure. La clé en main, elle déverrouille les portes et invite Adriel à monter à bord. « Grimpe dans ma citrouille, je t'amène en balade » Ce n’est pas très raisonnable avec ses deux verres d’absinthe dans le sang. Sanders aime braver les interdits. C’est presque une passion chez elle. Surement pour défier son flic de frère. Allez savoir. La Volkswagen démarre au quart de tour. Alléluia !! Ça relève presque du miracle. « Vers l’infini et au delàààààà » Qu’elle chante en passant son bras dehors. Sanders agrippe son volant ivoire, son autre main actionne son autoradio. Une musique rock retenti. Ça ne fait accentuer la folie de la blonde. Sa conduite est un brin sportive mais pas pour autant non maîtriser. Adriel est ballotté de gauche à droite sur son siège. « Ha ha ha » Elle rit aux éclats. Lorsqu’elle arrive au sommet de la colline, la blonde entreprend un dérapage sur le sol terreur du parking. Choupette dérape et créer ainsi un gros nuage de poussière. Face à eux, une vue imprenable sur Brisbane. Erin coupe le moteur. Le voile de poussière retombe au sol. Elle part s’installer sur la banquette et attrape Mayers en l’agrippant par le col. Elle s’allonge contre lui en venant se blottir dans le creux de ses bras. « Regarde comme c’est beau » Les yeux rivés vers le ciel étoilé grâce au découvrable de Choupette qui est grand ouvert. Une musique à la mélodie beaucoup plus romantique s’enclenche. A croire que cette voiture est possédée. Erin entrelace ses doigts aux siens et elle lève ses yeux dans sa direction en lui souriant avec tendresse.



Manders  ▬ Manders un jour, Manders toujours :l:

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Jb1dilb
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OrLErGE
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OBCGg4U
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All IUJCx06
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MTQbMrn
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le lord manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : En couple avec sa meilleure amie... c'était écrit dans les étoiles ♡
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 8Js7
POSTS : 454 POINTS : 735

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Erin (fb#1)Erin#9Garret#1Inaya#1Link#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire d'Ellie

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_p4dt0iBBJN1tmdy4do1_250
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Ellie#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7Erin#8
Lawrence#1
Lyla#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
Rp anniversaire de Link
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyDim 11 Avr - 2:39



Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Vacances scolaires, janvier 2012. Ice World me semblait être une bonne idée, peut-être à cause des films hollywoodiens dans lesquels les centres de patinage sont montrés comme des endroits assez romantiques. Par exemple, à Rockefeller Center à New York, avec le sapin gigantesque, la musique de Noël… ça doit être une super expérience. Bon, ce n’est pas exactement ça à Brisbane, Noël est passé en plus, mais Erin semble heureuse de ma proposition. Sauf que j’ai oublié de prendre un élément en compte, et c’est le fait que je ne suis pas venu ici depuis longtemps et que le prof accompagnateur avait dû m’aider avec mes lacets. Je ne dois pas être le seul, non? C’est tellement compliqué, ces trucs-là. Erin se penche devant moi pour m’aider et je boude quand elle se met à chanter la chanson thème de Franklin. J’suis pas un gamin okay. « T’es mignon quand tu boudes » En réponse, je boude davantage. « Pas juste quand je boude, j’espère, ça fait mal aux sourcils de prendre cet air-là à force », je réplique le plus sérieusement possible, même si un petit sourire en coin finit par se dessiner sur mes lèvres. Savoir rire de soi est un atout, je pense, et je complète la chanson qu’Erin a commencée. Je ne sais pas attacher les lacets de mes patins, okay, mais autant en rire alors, non? « Pour toiiii » Mon sourire s’élargit à la voix de mon amie. L’instant d’après, je tente de la suivre vers la patinoire et elle me traite de canard, ce qui m’amuse plus qu’autre chose même si je ne suis pas certain que ce soit un compliment. Je fais de mon mieux pour la menacer de je-ne-sais-pas-trop-quoi, mais je suis coupé dans ma propre phrase par ma presque-chute. Au moins, ma maladresse la fait rire, et je ne me tannerai jamais de ce son, même s’il pour l’instant elle se moque carrément de moi. Habile sur ses patins, elle se rapproche pour me tirer la langue. « Je ne demande qu’a voir ça. » Je lève un sourcil dans un air de défi, un petit sourire malicieux sur les lèvres. Elle me quitte le temps de faire le tour de la piste. « Tu le regretteras, je te dis, Sanders! », je lance alors qu’elle revient à ma hauteur. Elle me parle de la fée verte pour justifier son aisance sur la glace. Ma foi, elle ne cesse de m’impressionner, cette fille. Je ne savais pas qu’elle venait ici et je sous-entends que j’aimerais bien qu’on y revienne ensemble plus tard, peut-être qu’on pourra faire un duo de patinage un jour. Bien entendu, je ne crois pas être le parfait partenaire pour elle de ce point de vue, mais je veux bien m’essayer pour aujourd’hui. « J’espère que t’es prêt à t’entraîner de longues heures alors » Je roule des yeux. « Je vous prie de ne pas me sous-estimer, Milady », je réponds, amusé.

Une fois sur la glace, Erin s’amuse à me tourner autour, même si elle sait sans doute très bien que les chances que je l’attrape son très minces. Mon rythme cardiaque accélère, je commence à avoir chaud, mais je ne perds pas espoir de la rejoindre. La chance est toutefois de mon côté parce que sa mini collision avec un autre patineur la fait ralentir juste assez pour que la distance entre nous se réduise considérablement. Sauf que, de mon côté, je prends de plus en plus de vitesse et je n’arrive plus à freiner, du moins je ne suis même pas certain que je le sache tout court (les bords sont bien utiles). Alors je finis par foncer sur Erin et nous faire tomber tous les deux sur le sol. Heureusement, avec l’alcool que j’ai ingéré au Canvas, je ne sens pas grand chose sur le coup, mais je risque d’en ressentir les effets demain. En espérant que je n’aie pas de commotion cérébrale. La caresse d’Erin sur ma joue, toutefois, ne manque pas de m’étourdir et, sans y penser plus, je laisse ma main à moi caresser le bas de son dos, s’infiltrer légèrement sur son chandail. Je colle mes lèvres contre les siennes dans un baiser tout doux, mais passionné, m’attendant au moins un peu à ce qu’elle se retire. Pourtant, le baiser se prolonge et elle passe une jambe de l’autre côté pour se retrouver à califourchon sur moi. Se détachant un tout petit peu, elle me dit que j’embrasse bien et je la complimente en retour, incapable de m’en empêcher. Ce baiser est mille fois mieux que celui que j’ai pu m’imaginer. Dans un sourire, elle se relève pour me tendre la main et m’inviter à la suivre. J’aurais pu rester longtemps avec elle infiniment sur ce plancher de glace. L’envie d’être dans cette bulle de nouveau avec elle se fait sentir, mais il nous faudrait un endroit moins public. On se retrouve au milieu de la patinoire, enlacés l’un contre l’autre, alors que je n’arrive pas encore à réaliser que la soirée prend réellement cette tournure. J’ai le droit à un autre baiser passionné, langoureux, alors qu’elle caresse ma nuque et que je la serre contre moi. Ça ne fait pas longtemps qu’on est arrivés, mais je m’en fou, j’ai envie qu’on ne soit que tous les deux et je prétends — mensonge totalement assumé — que j’ai mal aux pieds pour qu’on s’en aille. C’est beaucoup plus simple de dire n’importe quoi que d’avouer tout haut que j’ai envie qu’on soit en tête à tête. Mon baiser a été accepté, mais je ne voudrais pas qu’elle pense que je n’ai que le… désir d’elle en tête. Il est là, évidemment, mais je ne veux rien presser entre nous deux. Qu’on y aille à un rythme plus lent, ça me va. « D’accord Pinocchio. On y va. » Je ris, heureux qu’elle accepte qu’on s’en aille d’ici. Fait plutôt chaud pour un centre où on est supposés se mettre des mitaines pour ne pas geler comme des glaçons. M’approchant de son oreille, je lui glisse: « Alors espérons que je sois assez sage pour que je puisse devenir un bon petit garçon, alors, madame la fée. » Je frotte le bout de mon nez sur sa tempe et me détache en pouffant de rire. « Oups, un vrai petit garçon, je veux dire », j’ajoute précipitamment. Combien de verres ai-je bu, déjà? On s’en fout, on va s’en aller, c’est ce qui compte. « Ou peut-être que t’es plus Jiminy Cricket, ma bonne conscience… » Mais avant de partir, j’entreprends de lui montrer un de mes talents cachés et je prends sa main dans la mienne pour la faire tourner un peu à l’image d’une ballerine. Toujours gracieuse, Erin se laisse faire dans un petit rire et, lorsque nos regards se croisent de nouveau, je muse qu’on pourra faire des compétitions de patinage artistique l’an prochain si on continue à ce rythme-là. « Je veux d’abord chevaucher avec toi ton beau destrier Lord Mayers. On verra après pour la glace », répond-elle. Elle m’a déjà mentionné par le passé qu’elle rêve de monter à cheval un jour, et je me suis promis de lui en donner l’occasion dès que je le pourrai. Je lui donnerais le monde entier si je le pouvais, la Lune et les étoiles inclues. « Je te le promets… », je murmure en lui donnant un baiser tout délicat sur son front, avant de l’entraîner vers la sortie. Délacer des patins s’avère plus facile que de les lacer et je suis même prêt avant Erin. Hors de l’endroit qui a vu notre premier baiser, je suis en train de réfléchir à comment agir avec elle, ce qui est permis ou pas, lorsqu’elle prend les devants en passant son bras autour de ma taille. J’enroule le mien autour de ses épaules alors qu’on marche dans une direction quelconque dont je ne me préoccupe guère. Où aller? On habite tous les deux dans nos familles; je n’ai pas envie que ni mes parents ni son frère nous surprennent juste à nous tenir la main, alors déjà s’il y a des baisers d’impliqués… On arrive bientôt à sa voiture, sa fameuse coccinelle. « Grimpe dans ma citrouille, je t'amène en balade. » Je ne me fais pas prier deux fois et me glisse du côté passager, tout sourire. Ma voiture est à deux rues d’ici, mais je reviendrai la chercher plus tard, ça m’importe peu pour le moment. « Il faut que tu me ramène avant minuit, c’est ça? » je muse avec un petit sourire en coin en attachant ma ceinture. Les références à Disney sont tellement faciles avec elle. Je relève brusquement la tête vers… mon amie (????) lorsque je réalise ce qu’elle a bu au Canvas. « Erin… », je commence sur un ton d’avertissement. « Je ne pense pas que la fée verte ait son permis de conduire, tu sais, et pour une bonne raison. On peut aller marcher à la place. » Mais elle démarre la Volkswagen et je sais que peu importe ce que je dirai, ça ne la fera pas changer d’avis. Elle peut se montrer têtue parfois, et je dois avouer que c’est quand même un truc qui m’allume chez elle. Sauf quand elle se met en danger comme ça. Il est hors de question que je quitte l’auto et on commence à rouler. Où, je ne sais pas, et je m’en fous parce que tout ce qui compte à mes yeux, c’est qu’on soit ensemble. La fenêtre se baisse et Erin passe son bras dehors en citant Histoire de jouet. Je ne la quitte pas d’un oeil, l’autre regardant brièvement la route. Grand sourire sur les lèvres, je pose ma main dans ses cheveux, caresse sa nuque de mon pouce… avant d’être plaqué contre la portière lors d’un virage un peu fou. « Eriiiin ralentis », je dis en jetant un coup d’oeil au compteur. Mais elle est occupée de rire aux éclats et je ne peux faire autrement que de me joindre à elle, un peu nerveusement quand même. Choupette grimpe la colline et, les yeux écarquillés, accroché contre la portière, j’attends qu’on s’arrête. Puis, la voiture dérape et on est entourés d’un nuage de poussière. « C’est moi qui conduits pour le retour », je décide dans un souffle en tentant de respirer pour faire descendre mon rythme cardiaque lorsqu’elle coupe le moteur. Je me laisse tomber contre le dossier du siège et Erin se détache, avant de passer sur la banquette arrière. Je n’ai pas le temps de reprendre une respiration normale qu’elle m’attrape par le col et je suis forcé de la suivre. Remarquez que ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre. Quelques secondes plus tard, on se retrouve étendus sur la banquette, elle blottie contre moi, mes bras autour d’elle. Mon coeur se remet à battre comme un malade, mais cette fois-ci par faute qu’elle se retrouve aussi près de moi. Son parfum m’enveloppe et je fourre mon nez dans ses cheveux. « Regarde comme c’est beau » Je relève la tête pour admirer ce qu’elle me montre. C’est comme si on avait le ciel pour nous tout seul. Je ne connais pas trop ce coin de la ville, mais j’aime bien. J’ai l’impression qu’on est seuls au monde. Je suis tellement de retour dans notre petite bulle à tous les deux que je fais légèrement le saut lorsqu’une musique s’enclenche. Tell me how to win your heart, for I haven't got a clue. J’ai l’impression que sa voiture lit dans mes pensées, ç’en est limite terrifiant. Erin relève les yeux sur moi et on échange un sourire. Sans la quitter du regard, je retire l’élastique rose de mon poignet pour le passer délicatement sur le sien. Nos doigts s’enlacent, la distance entre nos deux visages s’écourte de nouveau. « C’est toi qui est belle », je réponds, conscient que c’est peut-être un peu cliché. Mais ça ne pourrait être plus sincère. Je l’ai toujours trouvée magnifique, dès le premier jour où je l’ai vue. Du dos de la main, je caresse son bras, avant de remonter dans ses cheveux. C’est avec douceur que je commence à l’embrasser, puis je mordille sa lèvre avec envie et la délicatesse part quelque peu en fumée. Les baisers se poursuivent sur sa joue, son nez, ses paupières fermées. Une main reste dans la sienne alors que l’autre glisse doucement un peu plus bas, repose sur ses fesses un instant, par-dessus son vêtement. Je passe ma langue sur son lobe d’oreille avant de le mordre doucement. Ma main glisse plus bas, sur sa cuisse qui devient bientôt nue, m’arrêtant à l’arrière de son genou avant de remonter. Mais je me stoppe alors que je sens le tissu de son vêtement couvrir ma main, réalisant qu’elle porte une jupe et qu’il suffirait que je monte un peu plus haut pour la caresser à un endroit plus… intime. Mon pantalon se fait un peu plus serré tout d’un coup. « Je peux? » je murmure à son oreille, voulant m’assurer que c’est okay que j’aille plus loin, des fois qu’elle change d’avis, laissant ma main au repos à l’arrière de sa cuisse.

♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All NCLDdV8
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 335306globetrotter
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la milady manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? Bonnie, Rin, mais il était le seul à l'appeler comme ça ... ღ
STATUT : Persuadée que les contes de fée n'existent que dans les livres. Il se pourrait qu'elle écrive le premier chapitre du sien ♡
MÉTIER : Fraîchement diplômé. Vétérinaire dans sa propre clinique.
LOGEMENT : #53 third avenue à Logan city. Un petit appartement qui se situe au dessus de sa clinique vétérinaire dont elle est l'heureuse propriétaire.
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All F6d6b5864a1940a70d1016c2e07fb805cb77889e
POSTS : 8914 POINTS : 1435

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle porte un médaillon en forme coeur cadenassé ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Elle adore chanter, sous n'importe quel prétexte ∞ Le 29 mars restera une journée noire pour elle. En effet, c'est la date à laquelle elle fait le choix de subir une IVG pour se séparer de cet enfant non désiré par le papa. Un choix qu'elle respecte mais qu'elle vit beaucoup plus mal qu'elle ne le pensait.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ✎ Mars

Erisy #1

✎ Juin

♡ Je t'aime, moi non plus/ Maxence #3 (event)
Sin circus / Sergio #1
Tessa #1
Meet mind Paris / Manders #6

✎ Juillet

Happy Birthday / Groupe
Tell me your fairytail / Lenny #2

✎ Flashback

Adriel #3 (FB)
Grace & Fury / Erilias #2

RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MOELg7w
Manders Âme soeur +++ oxo -> Manders un jour, Manders toujours. 1 +1= ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All JamhPfa
Dad ღ My firt love. My forever Hero ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_pht6xz6o6y1xc1n43o5_400
Best friend დ L'amitié avec un grand A ! Ou l'amour, j'en sais rien. Je t'aimeuuuuhhhh ma chérie. Leah ♫

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 92edecff522424e9c32cb5308f97141abc7fa848
On était beau. Pourtant on accélérait sans freins. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien. On était beau. Souvent, quand on souriait pour rien. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien ... დ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 4z34ZT6
Family Sanders

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor-4
Le Quatuor

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Xe7liN4
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 01d8cc25a35653bae264f0c7452de92c084d05e8
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All KuKpOLl

RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1Eagle #1 Michael #1Ava #1 Erinel#1Erinel#2Adriel #1Soirée projet XErinel #3Erilias #1Rory #1Adriel #2Mia&Jax #1Clément&Sybille #1Kayleigh #1Erinel #4Adriel #3Mia #2Erinel #5Isaac #1 (FB)Adriel&EliasJax#2Wim #1Tessa #1Adriel&GeoMia #2Manders # 4Erinel #6Lya #2Happy Birthday VirgilInauguration de la clinique / tousEllie #1Adriel & Mina #1Dogs walk / Trevor #1Un gâteau pas comme les autres / GroupeManders #5Jordan #1Quatuor #1
AVATAR : Dove Cameron
CRÉDITS : MPitious Mermaid ♡ Jamie Keynes (userbars)
DC : Ambre, Ash & Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t37097-erin-ash-maxine https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyDim 11 Avr - 14:52





Back When I Was Livin' for The Hope of It All


Tout semble …Différent. Les chaînes qu’elle s’était infligées se brisent. Leurs langues se délient pour un premier baiser, doux, inattendu. Erin s’autorise à aimer pour la toute première fois même si elle n'en a pas conscience. Même si elle garde ses œillères pour ne pas accepter l'évidence. Trop fragile pour assumer ce qu’elle ressent. La blonde fait le choix de papillonner ce soir. Avec lui. Celui qu’elle scrute depuis un moment en catimini. Des petits regards discrets, des sourires à peine voilés. Toujours sous le ton de la rigolade, elle le taquinait pour un oui pour un non. Avec un peu de lucidité on pouvait facilement deviner que le jeune Mayers lui plaisait. Mais fidèle à elle-même, Sanders c’est toujours refuser de croire que son petit cœur pouvait avoir choisi son autre moitié. Non impossible, les princes charmants n’existent que dans les livres. Pourtant elle ressent presque le poids du diadème sur sa tête. Un étrange frisson la parcourt. Erin se sent légère, invincible, amoureuse ? Elle ne parvient pas à poser des mots sur ce qu'elle ressent. C’est trop tôt, trop … Évident peut-être ? Elle prolonge ce baiser en oubliant qu’ils sont au beau milieu d’une patinoire. Comme si le monde pouvait s’écrouler autour d’eux, Adriel devenait sa muse. Ils se cherchent. Commence alors un jeu de séduction. Pacotille, ils sont déjà sous le charme l’un de l’autre. Il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas voir l’amour qui les anime. Sanders le traîne avec elle vers le centre de la piste pour « s’isoler » un peu avec celui qui fait battre son coeur comme jamais personne ne l’avait fait battre. Adriel prétexte avoir mal aux pieds. Il est si mignon. Erin s’en amuse. Elle voit clair dans son jeu. Il ne fait qu’exhausser ses désirs cachés. Avec humour elle le surnomme Pinocchio. Son nez ne s’allonge pas mais c’est tout comme. « Alors espérons que je sois assez sage pour que je puisse devenir un bon petit garçon, alors, madame la fée. » qu’il lui murmure à l’oreille tendrement. Un rire lui échappe. Le bout de son nez la chatouille. « Oups, un vrai petit garçon, je veux dire » Sanders rit d’avantage à ses bêtises. « Un vrai chevalier sans son destrier ouais » Elle aurait tant aimé le voir débarquer sur sa monture et partir avec lui pour une franche galopade sur la plage. Redescends sur terre petite innocente. Un jour qui sait ? « Ou peut-être que t’es plus Jiminy Cricket, ma bonne conscience… » Bon, là clairement elle se plie en deux. Le jour où Erin sera la voix de la sagesse n’est pas arrivé. « T’es trop mignon de penser ça » Elle lui vole un bisou rapide sur la joue en souriant largement. Il la surprend en la faisant tourner sur elle même. Ses fossettes se creusent. Ils s’échangent un regard empli de complicité. Monsieur faisait des progrès en terme de patinage ! Ambitieux, il envisage même de fendre la glace avec elle pour rafler des médailles. Erin garde les pieds sur terre. Elle préfère de loin cette histoire de canasson. Elle lâche pas l’affaire facilement. Depuis le temps qu’elle le veut son poney … « Je te le promets… » Son regard de petite fille brille d’un million d’étoiles. Il n’a pas idée l’importance que ça a à ses yeux. Alors que d’autres rêvent de fortune et de choses bien plus censé, Erin rêve simplement chevaucher ce somptueux animal. Il lui dépose un baiser sur le front. Elle enroule aussitôt ses bras autour de lui en le serrant très fort. Elle espère seulement qu’il tiendra sa promesse. Son paternel la décevait tellement jour après jour. À lui promettre monts et merveilles alors qu’il n’en est rien. Mayers venait de s’engager dans quelque chose qu’il n’a peut-être pas conscience.

Ils quittent le Ice World bras dessus dessous non sans sourire. Erin sait déjà où se rendre. Pas chez elle en tout cas. Ni chez lui … La mère Mayers ne la voyait pas d’un très bon oeil. Mauvaise influence semblait-il ? Plait-il ! Sanders n’hésitait pas à lui agiter ses bulletins de notes pour prétexter aider son fils à améliorer les siennes. Même si en vrai ils se chamaillaient plus qu’autre chose. Elles avaient bon dos les révisions … Déjà là leurs petite forteresse se construisait pierres après pierres. C’est donc sans surprise qu’ils arrivent sur le parking où se trouve sa petite Volkswagen. Elle semble sourire avec son pare choc arrondi et ses phares globuleux. On pourrait presque croire que cette voiture est vivante. Sanders lui déverrouille la porte, toute fière de sa coccinelle qu’elle nomme citrouille. « Il faut que tu me ramènes avant minuit, c’est ça ? » Erin s’assoit au volant de son auto tout en regardant sa montre. « Bon bah on va mettre la seconde car il nous reste seulement quelques heures Mayers » Dans le fond elle espère que cette nuit ne se termine jamais. La clé dans le neiman, elle démarre la machine et enclenche la première dans le même élan. « Erin… » « ouiiiiii ? » Choupette sort du parking en pétaradant sans aucune discrétion. Elle sent qu’il va faire son rabat-joie. Sixième sens. « Je ne pense pas que la fée verte ait son permis de conduire, tu sais, et pour une bonne raison. On peut aller marcher à la place. » Marcher ? Nan mais quelle idée ! Erin remue la tête et prend de la vitesse sans prendre en compte ses recommandations. La blonde se sent tout à fait apte à conduire. Même s’il est vrai, c’est totalement pas raisonnable. Pas du tout même … « C’est bon. Fait pas ton moralisateur. Ça va bien se passer » Elle prend la direction la grande falaise. Là-haut ils seront tranquilles et la vue est sympa, pourquoi s’en priver ?! Les petites caresses sur sa nuque lui donnent des frissons. A tel point que son pied s’enfonce sur sa pédale d’accélérateur. La coccinelle s’emballe autant que ça conductrice. Ça la déconcentre. Faut qu’ilarrêteeeeee. Un coup de volant au premier virage qui se présente. Le voilà plaqué contre la portière. « Eriiiin ralentit » Elle pouffe de rire dans la seconde. S’il savait. Leurs rires deviennent communicatifs. Une belle cacophonie pleine de gaité. La blonde enchaîne les virages en faisant dandiner sa petite Volkswagen de gauche à droite pour faire en sorte d'échapper à ses petites caresses qui la rendent dingue. En moins de temps qu’il faut pour le dire, ils arrivent au sommet dans un nuage de poussière. « C’est moi qui conduits pour le retour » Erin le toise du regard en haussant un sourcil. « Sérieux ? Ha ha ! Laisse-moi rire » Et elle rit la pétasse. Elle ne le prend pas au sérieux de toute façon. Il a pas conscience que sa voiture à plus cinquante ans d’âge. Et de toute manière il n’est pas question de rentrer maintenant. Elle le tire avec elle sur la banquette arrière en riant. Allonger l’un contre l’autre, elle l’invite à admirer la beauté du ciel en levant les yeux vers celui-ci. Un sourire s’étire sur ses lèvres lorsque leurs regards se croisent. Encore plus quand il glisse l’élastique à son poignet. Une signification ? Quoi qu’il en soit elle apprécie son geste et entrelace ses doigts avec les siens en prenant une inspiration. C’est donc ça l’amour ?  « C’est toi qui est belle » Elle a l’impression que des papillons sont en train de voler dans tous les sens dans sa poitrine. En temps normal, Erin aurait trouvé ça niant niant. Elle aurait même été capable de lui sortir une réplique complètement beauf du genre : Ton père est un voleur : il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux. Pour se foutre de lui ouvertement. Mais Sanders n’en fait rien car elle le sentiment qu’Adriel est profondément sincère. Et bizarrement ça lui fait quelque chose lorsque ça sort d’entre ses lèvres. « C’est toi qui me fait briller autant » Qu’elle répond en lui souriant tendrement. Ses yeux se ferment au fur et à mesure qu’il se penche sur elle pour l’embrasser. Ses lèvres s’étirent alors que leurs langues se mélangent. Une agréable sensation l’enveloppe. Pour la première fois, Erin a l’impression d’être considéré à sa juste valeur. Pas seulement pour son physique mais pour la beauté de son âme. Leur baiser devient plus sulfureux lorsqu’elle sent les mains baladeuses du brun se balader sur ses cuisses. La chaleur de corps monte d’un cran. Son palpitant devient vite incontrôlable. La situation lui échappe. A son tour elle glisse sa main sous son chandail pour entrer en contact avec sa peau brûlante. Sa tête penche sur le côté alors qu’il s’accapare le lobe de son oreille. Il éveille en elle un désir plus intime. Sa respiration devient haletante. Ce n’est pas la première fois qu’on cherche à vouloir être plus intime avec elle. Mais c’est la première fois avec lui« Je peux ? » Qu’il lui murmure à l’oreille pour lui demander son approbation. Erin rouvre ses yeux amande doucement pour le regarder. Elle le dévore d’un simple regard. Adriel venait de délicieusement la teaser, et tout ça avec respect. Peu d’hommes auraient pris la peine de lui demander la permission. Rien que pour ça elle avait envie de lui dire oui. Mais à sa façon. Ses deux mains agrippe son tee-shirt pour le soulever au-dessus de sa tête et lui ôter. Un sourire plein de malice prend place sur ses lèvres en voyant le torse du jeune homme joliment musclé. Dans un geste précipité, elle lui déboutonne son pantalon comme si le temps était compter. Elle est surtout très excitée d’aller plus loin avec lui. Erin fait descendre son jean à mi-cuisse. C’est une vraie galère dans cet endroit étriqué. Bon…ce n’est pas comme si c’était la première fois que Choupette s’invitait à la partie. Les deux galèrent un peu. Ils rient en chœur en relâchant la pression. Sanders se redresse pour lui embrasser généreusement le torse tout en laisser ses mains glisser sur son partenaire. Le caleçon du brun laisse entrevoir une bosse. Elle devine qu’il en a très envie lui aussi. De son côté, Erin n’est pas en reste. Son entre-jambe la chatouille. Elle se tortille sous lui. Son visage remonte à hauteur. Front contre front, sa main caresse sa joue. Sanders est prête à s’offrir à lui en lui faisant entièrement confiance. Elle n’avait pas eu beaucoup de partenaires avant lui. Ce n’est pas une experte de la chose. Elle sait juste ce qui lui fait du bien. La jeune Sanders se découvre encore. Elle ose à peine poser ses mains-là. Hésitante, elle l’effleure à travers son tissu. D’un simple regard elle le supplie de faire doucement en se mordillant la lèvre. Ses paupières se ferment pour mieux apprécier le baiser qu’elle lui offre. Sincère et infiniment doux, Erin se laisse transporter par l’instant. « J’en ai envie » qu’elle lui souffle dans un murmure.


Manders  ▬ Manders un jour, Manders toujours :l:

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Jb1dilb
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OrLErGE
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OBCGg4U
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All IUJCx06
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MTQbMrn
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Mayers
Adriel Mayers
le lord manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (11/10/1993).
SURNOM : Addie, Adibou, Didi, Adri, ce que vous voulez.
STATUT : En couple avec sa meilleure amie... c'était écrit dans les étoiles ♡
MÉTIER : Photographe(-journaliste) à son compte.
LOGEMENT : Vient d'emménager avec Link au 501 Maine Road dans Redcliffe
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 8Js7
POSTS : 454 POINTS : 735

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Adriel est un esprit libre, l'idée d'être pris quelque part, que ce soit un lieu, une situation financière, une carrière, lui fait peur. ♡ Il a un tatouage qui dit "smile and the world will smile with you" sur le poignet gauche (d'ailleurs, il est gaucher). Il se l'est fait à son endroit préféré au monde, à Hawaii, alors qu'il était en voyage (2016-2019). ♡ Adri est tombé en amour avec la photographie à sa deuxième année d'université. ♡ Adriel est du genre sociable, il n'est pas timide du tout et n'hésite pas à aller parler aux gens. Il est attentif, généreux, et il écoute mieux qu'il ne parle
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Ambre+LylaCharlie (event)Cleo#1Diego#1Erin (fb#1)Erin#9Garret#1Inaya#1Link#1Lyla+MayersMason (event)Rp anniversaire d'Ellie

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_p4dt0iBBJN1tmdy4do1_250
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Cngk
♡ Manders un jour, Manders toujours ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Mayers1
♡ Les Mayers ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Nicy
♡ Mieux vaut tard que jamais ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor3
♡ Le fameux Quatuor ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Yl1lYN2
♡ Comme une soeur ♡

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Qkf0
Mahina.
RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 3dgo
Peter Quill Manders, aka Chat (un Bengal) et Rocket le hérisson. Les babies. Mais aussi Akela et Burton, bien sûr ♡

Visiter l'appartement de Link et d'Adriel.

RPs TERMINÉS : Ambre
Ava
Dani
Chloe#1
Ellie#1
Cleo+co (Open House)
Erin#1+EliasErin #2#3Erin#4+Geo#5Erin#6+MinaErin#7Erin#8
Lawrence#1
Lyla#1
Maxence #1#2
Stacey
Svetlana
Tessa #1#2 ♡ ✎Tessa#3+Andrew ♡ ✎Tessa #4
Théo#1
Rp anniversaire de Link
AVATAR : Gregg Sulkin
CRÉDITS : MpitiousMermaid // Gif Ellie/Adriel: Eleonor Sanders // Gif Mayers: Théo Mayers
DC : Coming soon?
PSEUDO : MpitiousMermaid
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34814-adriel-life-is-short-and-the-world-is-wide-s-r https://www.30yearsstillyoung.com/t34956-adriel-mayers-we-re-all-mad-here https://www.30yearsstillyoung.com/t35030-adriel-mayers https://www.30yearsstillyoung.com/t35032-adriel-mayers#1576980

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyLun 26 Avr - 7:15




Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Vacances scolaires, janvier 2012. Bien sûr que ce serait mentir si je disais que, ce baiser avec Erin, je ne l’avait pas attendu. Ça fait un bon moment qu’elle me plait plus que bien, que je la vois sous un autre angle peut-être. Je l’ai toujours trouvée jolie, bien entendu, même quand on s’est rencontré il y a des années. Mais ça ne fait que quelques mois que je rêve de plus qu’une amitié avec elle, que je rêve de pouvoir passer mes doigts dans ses longs cheveux blonds, de l’embrasser, de lui tenir la main. Et voilà que, ce soir, j’ai enfin ma chance, et je me sens euphorique à la suite de ce premier baiser. J’ai l’impression de flotter sur un petit nuage, là, sur la patinoire, Erin à califourchon sur moi. On finit par se relever, un peu sonnés, elle nous entraîne au milieu de la piste pour qu’on soit un peu plus tranquilles. Cette fois-ci, c’est elle qui initie le baiser, je ne bronche pas, la soirée ne pourrait pas être plus parfaite. Sauf que bon, j’aimerais qu’on soit juste tous les deux, dans un endroit plus chaud surtout, et je prétexte avoir mal aux pieds, ce qui me vaut le surnom de Pinocchio. Je ris, avant de m’enfoncer encore plus dans mes paroles. Merci l’alcool. Son rire résonne comme la plus belle des musiques à mes oreilles et je me reprends, ce qui la fait davantage rire. « Un vrai chevalier sans son destrier ouais » C’est à mon tour de rire, j’aimerais tellement avoir une Fée Marraine en ce moment-même pour faire apparaître un cheval pour Erin de nulle part. J’ajoute qu’elle est peut-être plus Jiminy Cricket, en fin de compte, et on partage le plus grand des fous rires en plein milieu de la glace. Si on en croit mes parents, la jeune Sanders est une mauvaise influence pour le plus jeune de leurs enfants. N’importe quoi. Erin sait être très sérieuse quand il s’agit de ses études. Plus que moi, même. « T’es trop mignon de penser ça. » Je souris en sentant le bisou qu’elle me dépose sur la joue, et j’entreprends de la faire tourner comme une ballerine. Un peu maladroitement, certes; mais avec un peu d’entraînement, on devrait se rendre aux nationaux d’ici l’an prochain. Quand je lui parle de mes ambitions pour nous deux, elle renchérit avec son histoire de destrier. Tendrement, je lui promets qu’un jour, on galopera sur le dos d’un cheval ensemble. Pour l’instant, c’est un peu plus compliqué puisque je n’ai pas vraiment d’argent à part celui de ma famille, mais je me promets qu’un jour, je lui offrirai ce plaisir. Voire carrément un cheval. Tout ça pour voir ses yeux briller comme maintenant, voire plus. J’accueille son étreinte dans un grand sourire, la serrant fort contre moi, et on rejoint bientôt les bancs pour nous déchausser de ces patins qui, oui, commencent vraiment à me faire mal aux pieds.

Une fois dehors, on se demande où on peut bien aller pour éviter de nous retrouver chez l’un ou chez l’autre, c’est un peu plus compliqué de ce côté-là comme on n’a pas notre propre appartement encore. Erin m’entraîne vers sa coccinelle, ayant un plan en tête on dirait bien, elle me déverrouille la porte et je muse qu’il faut sans doute qu’elle me ramène avant minuit. Ce qui n’est techniquement pas faux, mes parents insistent tout le temps que je ne revienne pas trop tard puisque je vis encore sous leur toit et qu’ils se réveillent au moindre bruit. Mais honnêtement, à ce point-ci de la soirée, je n’y pense même pas. Je ne rentrerai peut-être même pas avant quelques heures. La blonde regarde sa montre une fois installée derrière le volant et je prends place à côté d’elle. « Bon bah on va mettre la seconde car il nous reste seulement quelques heures Mayers. » Je ris. Pour moi, le temps n’existe même plus en ce moment-même. Elle démarre la voiture et, tout de suite, réalisant qu’elle va conduire après avoir bu de l’absinthe, je l’interpelle. « Ouiiiiii ? » Je lui fais remarquer que la fée verte ne devrait pas conduire, et pour une bonne raison en plus, lui proposant de marcher à la place. La soirée est belle, il fait chaud, trop chaud même, pourquoi ne pas en profiter? « C’est bon. Fait pas ton moralisateur. Ça va bien se passer. » Hum. Elle prend déjà de la vitesse et je ne quitte pas la route des yeux, grimaçant lorsqu’elle m’appelle un moralisateur. Je suis raisonnable, c’est différent, non? C’est juste que je tiens à elle. Je finis toutefois par lui jeter un regard, les yeux pétillants, un petit sourire en coin. « Pas trop vite, Sanders », j’en rajoute. J’aime peut-être un peu comment elle s’énerve, surtout contre moi; elle est mignonne quand elle s’énerve. Ma main s’avance toute seule pour aller caresser sa nuque, je la sens même frissonner alors je continue, inconscient que je puisse la déconcentrer. Elle pèse davantage sur l’accélérateur et je la supplie de ralentir un peu, plaqué contre la portière. Idéalement, j’aimerais qu’on arrive à destination en un seul morceau, hein. Mais elle me prend zéro au sérieux et pouffe de rire, je ne peux m’empêcher de faire de même. Son rire est contagieux, c’est plus fort que moi. Je peine à garder ma main sur sa nuque alors qu’elle fait des virages plutôt brusques, c’est à croire qu’elle fait par exprès. Erin arrête finalement au sommet d’une colline, je tousserais presque tellement il y a de poussière autour de Choupette. À bout de souffle, essayant de me remettre de cette balade, je lui dis que c’est moi qui conduirai pour revenir. Bien sûr, elle me rit en pleine figure. « Sérieux ? Ha ha ! Laisse-moi rire », dit-elle en me toisant du regard. Je m’approche à un petit centimètre de son visage. « Je… conduirai… » je dis en ponctuant chacun de mes deux mots d’un petit bisou sur ses lèvres.

L’instant d’après, elle me tire avec elle sur la banquette arrière et on se retrouve allongés l’un contre l’autre. Le toit est ouvert et la blonde me somme de regarder les étoiles dans ce ciel majestueux. Je baisse finalement mon regard dans le sien et on partage un doux sourire, je passe le fameux élastique rose à son poignet, comme conscient inconsciemment de son importance dans cette soirée qui, je ne doute pas, restera gravée dans nos mémoires à jamais. Adriel le romantique allôôôô. Erin enlace ses doigts avec les miens et je caresse sa paume de mon pouce. Je lâche que c’est elle qui est belle, regrettant presque mes paroles sur le coup — pas parce qu’elles sont fausses, loin de là, mais bien parce que c’est tellement quétaine comme réplique, franchement Adriel. « C’est toi qui me fait briller autant » Alors quand j’entends sa réponse, je suis doucement et agréablement surpris. Ma réplique est totalement le genre dont elle aurait pu se moquer ouvertement. Pour seule réponse, le coeur gonflé de bonheur, je me penche sur elle pour un autre baiser passionné, doux au départ, moins par la suite quand nos langues commencent à valser l’une avec l’autre. J’ai du mal à réaliser ce qui est en train de se passer, qu’Erin et moi nous sommes rapprochés de cette manière, mais je dois avouer que je n’y pense pas trop sur le coup. Je me sens… amoureux. Est-ce trop tôt pour dire ça? Et pourtant, j’ai l’impression que c’est bien ce que je ressens… une sensation de bien-être amoureux que je n’ai jamais ressentie avant. L’une de mes mains glisse sur ses fesses, sur ses cuisses, savourant la douceur de sa peau sous mes doigts. Mon coeur s’emballe lorsque la main de la blonde se glisse à son tour sous mon t-shirt, je suis pris d’un frisson très agréable. J’ai envie de toi, Erin. C’est clair dans ma tête. Je passe un peu cette envie en lui mordillant le lobe d’oreille, ma main remontant lentement un peu plus haut sur sa cuisse, jusqu’à l’orée de sa jupe. Sa respiration haletante m’excite davantage, mais je tiens à lui demander avant si je peux. J’ai besoin de son consentement verbal, ce serait notre première fois ensemble et je veux être certain qu’elle en ait réellement envie. Ses yeux verts se plongent dans les miens, son regard m’enflamme, le temps semble s’arrêter une fois de plus — comme si c’était possible. En réponse, elle soulève mon t-shirt pour le passer au-dessus de ma tête et le jeter un peu plus loin. Torse nu devant elle,  sous ce regard-là, comme ça, je me sens assez vulnérable. Ce n’est pas la première fois que j’enlève mon t-shirt devant des gens — c’est assez courant dans les vestiaires au foot, aussi, hein —, et j’ai eu quelques expériences avec des filles, mais… devant Erin, c’est totalement autre chose. C’est peut-être le sourire malicieux qu’elle m’offre, le fait qu’on se connait depuis si longtemps et que c’est la première fois qu’on se retrouve dans une telle position… Elle est tellement importante à mes yeux. J’ai un soudain vertige dans le bas-ventre quand Erin déboutonne mon pantalon précipitamment, avant de le descendre un peu plus bas, découvrant mon membre, dur contre mon caleçon depuis un bon moment déjà. C’est serré sur la banquette arrière de Choupette et, en voulant lui enlever à son tour ses hauts, on galère un peu et on manque de se cogner plusieurs fois contre l’habitacle. Elle se retrouve finalement en brassière et en jupe et je bug un instant, ne pouvant m’empêcher de l’admirer de haut en bas. Qu’est-ce qu’elle est belle… Je balance mon pantalon à l’avant pour me retrouver seulement en caleçon et Erin se tortille sous moi pour remonter à ma hauteur. Elle va me faire perdre la tête à se mordiller la lèvre comme ça. Je pousse un énorme soupir de plaisir en sentant ses bisous me parsemer le torse, c’est tellement bon. Ma main vient caresser sa joue alors qu’Erin scelle nos lèvres dans un nouveau baiser, j’ai l’impression que je n’en aurai jamais assez. Je frissonne de nouveau lorsque son doigt vient effleurer le tissu de mon sous-vêtement, directement à la bonne place. Juste ça, déjà. « J’en ai envie », murmure-t-elle contre mes lèvres, et je hoche doucement la tête. « Moi aussi », je souffle, avant d’attraper sa lèvre inférieure entre mes dents.


♡ code par mpitiousmermaid ♡




(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All NCLDdV8
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 335306globetrotter
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Q3KDf73
Revenir en haut Aller en bas
Erin Sanders
Erin Sanders
la milady manders
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans 16.12.1994
SURNOM : Riri, Elsa pas besoin de vous donner la référence ... si ? Bonnie, Rin, mais il était le seul à l'appeler comme ça ... ღ
STATUT : Persuadée que les contes de fée n'existent que dans les livres. Il se pourrait qu'elle écrive le premier chapitre du sien ♡
MÉTIER : Fraîchement diplômé. Vétérinaire dans sa propre clinique.
LOGEMENT : #53 third avenue à Logan city. Un petit appartement qui se situe au dessus de sa clinique vétérinaire dont elle est l'heureuse propriétaire.
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All F6d6b5864a1940a70d1016c2e07fb805cb77889e
POSTS : 8914 POINTS : 1435

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Pétillante ∞ Rigolote ∞ Elle porte un médaillon en forme coeur cadenassé ∞ Sa voiture est une coccinelle de 1960 pas toujours fiable ∞ Elle possède un Berger Allemand qui répond au nom de Burton depuis peu ∞ Attachiante ∞ Studieuse la semaine, fêtarde dés le vendredi soir ∞ Elle adore chanter, sous n'importe quel prétexte ∞ Le 29 mars restera une journée noire pour elle. En effet, c'est la date à laquelle elle fait le choix de subir une IVG pour se séparer de cet enfant non désiré par le papa. Un choix qu'elle respecte mais qu'elle vit beaucoup plus mal qu'elle ne le pensait.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ✎ Mars

Erisy #1

✎ Juin

♡ Je t'aime, moi non plus/ Maxence #3 (event)
Sin circus / Sergio #1
Tessa #1
Meet mind Paris / Manders #6

✎ Juillet

Happy Birthday / Groupe
Tell me your fairytail / Lenny #2

✎ Flashback

Adriel #3 (FB)
Grace & Fury / Erilias #2

RPs EN ATTENTE : (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MOELg7w
Manders Âme soeur +++ oxo -> Manders un jour, Manders toujours. 1 +1= ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All JamhPfa
Dad ღ My firt love. My forever Hero ღ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Tumblr_pht6xz6o6y1xc1n43o5_400
Best friend დ L'amitié avec un grand A ! Ou l'amour, j'en sais rien. Je t'aimeuuuuhhhh ma chérie. Leah ♫

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 92edecff522424e9c32cb5308f97141abc7fa848
On était beau. Pourtant on accélérait sans freins. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien. On était beau. Souvent, quand on souriait pour rien. On s'aimait trop. Pour s'aimer bien ... დ

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 4z34ZT6
Family Sanders

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Quatuor-4
Le Quatuor

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Xe7liN4
Burton -> Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All 01d8cc25a35653bae264f0c7452de92c084d05e8
Herbie alias Choupette. Sa fidèle petite auto pas toujours fiable. Mais on lui pardonne tout avec sa bouille.

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All KuKpOLl

RPs TERMINÉS : Jax #1Maxence #1Plaie 4 UAMaxence #2Pierre #1Eagle #1 Michael #1Ava #1 Erinel#1Erinel#2Adriel #1Soirée projet XErinel #3Erilias #1Rory #1Adriel #2Mia&Jax #1Clément&Sybille #1Kayleigh #1Erinel #4Adriel #3Mia #2Erinel #5Isaac #1 (FB)Adriel&EliasJax#2Wim #1Tessa #1Adriel&GeoMia #2Manders # 4Erinel #6Lya #2Happy Birthday VirgilInauguration de la clinique / tousEllie #1Adriel & Mina #1Dogs walk / Trevor #1Un gâteau pas comme les autres / GroupeManders #5Jordan #1Quatuor #1
AVATAR : Dove Cameron
CRÉDITS : MPitious Mermaid ♡ Jamie Keynes (userbars)
DC : Ambre, Ash & Maxine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/01/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33913-erin-si-je-sais-ce-qu-est-l-amour-c-est-a-cause-de-toi https://www.30yearsstillyoung.com/t37097-erin-ash-maxine https://www.30yearsstillyoung.com/t33956-erin-sanders#1507088 https://www.30yearsstillyoung.com/t34014-erin-sanders#1541229

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All EmptyMer 28 Avr - 16:01





Back When I Was Livin' for The Hope of It All


Bien calée contre lui, les yeux rivés vers les étoiles, elle a l’impression de pouvoir les toucher. Erin se laisse bercer par le torse du brun qui se gonfle à chacune de ses respirations. Elle est bien là, tout contre lui. Elle n’a jamais osé prendre cette place jusqu’à maintenant. Dans le déni le plus total. Elle ? Avoir le béguin pour lui ? Non, jamais. Que nenni. Elle lève les yeux vers lui pour échanger un sourire. Adriel avait l’air d’apprécier ce moment autant qu’elle. Il fait un transfert de l’élastique à son poignet. Comme s’il voulait sceller cette nouvelle union à sa manière. Sanders aurait pu prendre peur. Mais pas cette fois, non. Elle n’a pas vraiment conscience de ce qui se passe. Elle profite simplement de ce moment avec Adriel. L’élastique en place, elle relève le bras pour admirer son nouveau bracelet. Puis elle entrelace ses doigts avec les siens pour donner son approbation. Les caresses de son pouce son divinement agréable. Erin est perché sur son petit nuage. D’habitude, les garçons ne sont pas aussi intentionnés avec elle. Tout ce qui les intéresse c’est l’acte en lui-même. Elle les fuyait comme la peste. Pas question de coucher avec le premier venu. Et c’est bien pour ça qu’elle avait proposé à Link de faire sa première fois avec lui. Elle a une totale confiance en lui. D’ailleurs, tout c’est bien passé. Là …sur cette banquette. Ce n’était pas aussi agréable qu’elle le pensait. C’était même un peu douloureux au début. Mais étrangement, elle avait envie de recommencer. Son corps le lui réclamait. Après lui avoir souffler de belles paroles, Adriel se penche pour lui offrir un doux baiser. Un baiser qui devient tout de suite plus ardent. Erin se laisse transporter. Sa langue s’enroule autour de la sienne avec volupté tandis que ses mains se faufilent sous son chandail. HooO… ses abdos sont agréable à caresser. La chaleur de son corps émane sous ses paumes. Ça l'a fait frissonner. Son bas-ventre m’émoustille lorsqu’il vient s’amuser avec le lobe de son oreille. Encore plus quand il passe sa main sous ses fesses. Aussitôt elle se soulève légèrement pour être toute à lui. Tout s’enchaîne. Leurs gestes sont parfois un peu brouillon. Trop pressé, le manque d’expérience ou bien les deux. Le souffle d’Erin devient irrégulier. Sa poitrine se gonfle un peu plus à chacune de ses caresses. C’est si agréable. Continue, qu’elle supplie du regard. Elle s’en foutait pas mal qu’ils soient garés en extérieur. À cette heure, à cet endroit, peu de gens s’aventurent. Et puis ils sont invisibles dans Choupette. Adriel a la bonté de lui demander son approbation. Elle fond Erin. La plupart des mecs auraient mis la main au panier sans crier gare. Le simple fait qu’il lui demande, elle a envie d’accepter. En guise de réponse, Sanders lui ôte son tee-shirt. La vue est plus qu’agréable. Ses yeux se perdent sur le torse généreusement musclé de son partenaire. Inconsciemment, elle se mordille la lèvre tout en l’admirant. Est-ce que c’est pour elle tout ça ? Faut croire. Ses joues s’enflamment. Elle le trouve vraiment à son goût. Tellement, que ça lui donne des ailes à Sanders. Ses petites mains s’afférent à déboutonner le pantalon du brun. Elle est curieuse de voir ce qui s’y cache. Elle a surtout envie d’être plus intime avec lui. Elle sent le feu l’envahir. Ça serait cruel de se contenter d’un baiser. Adriel galère un peu à lui retirer son débardeur. Erin lève les bras. Le rebond des vieux ressorts de sa banquettes lui font cogner sa tête dans le plafonnier, c’est comique. Un petit rire lui échappe. La petite coccinelle remue vue de l’extérieur, on pourrait croire qu’elle est vivante. L’endroit est restreint et peu approprier, mais ça fera très bien l’affaire. Hors de question d’y renoncer. Il se retrouve en caleçon sous ses yeux ébahis. Elle n’est pas sans remarquer cette bosse proéminente. Ça l’émoustille un peu plus. Hmmm… il est tout à elle. D’ailleurs, elle le fait comprendre en venant le parsemé de baisers, ici et là sur son torse qu’elle affectionne tant. Doucement elle prend place sur lui, tel un félin sur sa proie. Ses lèvres remontent sur les siennes pour un baiser langoureux. Sa langue s’excite lorsqu’elle le sent passer sa main sur sa jupe. Il commence à délicatement glisser ses doigts sur sa dentelle. Son coeur fait un bon dans sa poitrine, Erin est tout excitée. Elle lui fait savoir en lui disant ouvertement ce qu’elle attend de lui. Il répond vouloir la même chose. Le contraire l’aurait étonnée. Commencent alors les hostilités. Sa tête bascule en arrière lorsqu’il lui dévore l’échine. Elle le sent se rapprocher de sa poitrine. Dévore-moi. Son coeur tambourine dans sa cage thoracique. Avec Link c’était plus mécanique, moins sensuel. Il n’y avait pas cette alchimie qui rend les choses beaucoup plus plaisante. Excitante surtout. « hmm » Soupire t-elle lorsqu’il s’empare de ses deux seins. Adriel se penche d’avantage sur elle pour lui dégrafer sa lingerie. Mais il semble être en galère. Au moins ça lui prouve qu’il est aussi débutant qu’elle. Étrangement ça la rassure. « Tu veux bien m’aider? » Elle rit tout en lui souriant avec tendresse. « Attend » Elle se redresse, les mains dans le dos, elle dégrafe son soutien-gorge sans difficultés.Mais elle perd un peu son assurance lorsqu’elle réalise qu’elle se dévoile un peu plus à lui. Peut-être la crainte de ne pas être à son goût. Erin a vraiment envie de lui plaire dans sa globalité. Surtout à ses yeux à lui.





Manders  ▬ Manders un jour, Manders toujours :l:

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All BvSUEAs
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Jb1dilb
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MGSbLAu
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OrLErGE
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All OBCGg4U
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All IUJCx06
(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All MTQbMrn
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty
Message(#) Sujet: Re: (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All (Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Erin+Adriel) Back When I Was Livin' for The Hope of It All

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-