AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-25%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
135 € 179 €
Voir le deal

 shake the habit (ilaria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
shake the habit (ilaria) D4ev
POSTS : 439 POINTS : 375

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : shake the habit (ilaria) 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

shake the habit (ilaria) 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
shake the habit (ilaria) 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptyLun 18 Jan 2021 - 18:40



shake the habit (ft. @ilaria mackenzie :l:)
 

Le traitement d’image après quelques séances photos, ça avait le don de te fasciner. Voir tous ces détails que tu n’avais pas anticipé au moment de la capture de l’instant, ça apportait vraiment une autre dimension à ton travail. Quelque chose de complètement différent. Tu y passais des heures entières et pourtant, tu avais l’impression que tout se déroulait en un simple battement de cils.. Ça commençait par le tri, le moment où tu décidais qu’une photo était superflue et qu’il était inutile de la garder. Ensuite tu rangeais tout méticuleusement dans des dossiers nommés par endroit, date et heure. Une organisation minutieuse mais nécessaire. Et après ça, le traitement des images. Quelques corrections de couleur basiques, histoire de rendre le tout plus vibrant. Plus vivant. Rien d’extravagant, après tout, tu n’aimais pas vraiment le too much. La simplicité avait toujours été bien plus attrayante à tes yeux.

Il y avait une petite semaine de ça, pendant une fin d’après-midi, tu t’étais rendue du côté de la plage armée de ton fidèle appareil photo. Réussir à capturer les surfeurs en action, c’était toujours un défi mais tu te plaisais à dire que tu t’en sortais pas trop mal. Tu avais plusieurs bons spots en fonction de l’heure, de la marée, de la lumière du soleil. Tu avais un petit faible pour l’effet que donnait celle du crépuscule. Le ciel orangé, parfois rouge, rendait toujours des résultats incroyables. Le jour où tu avais pris les photos, il n’y avait pas grand monde, seulement quelques surfeurs tardifs qui voulaient sûrement profiter du cadre et de la tranquillité de la fin de journée. Tu les comprenais. Tu avais réussi à donner ta carte à certains d’entre eux, au moins histoire qu’ils soient au courant. Pour les autres, tu espérais que le bouche à oreille se fasse.

C’était d’ailleurs ces dernières photos que tu travaillais actuellement. Certaines avaient déjà été mises en ligne sur ton instagram dans les heures qui avaient suivi la prise des images. Comme d’habitude, tu mettais surtout en avant ceux qui avaient donné leur accord, rien de plus normal. Pour les autres, tu t’arrangeais toujours pour mettre celles où on ne voyait pas le visage des personnes. Pour l’anonymat, pour des questions d’éthique. Ainsi, les silhouettes (souvent de dos) en pleine action étaient exposées aux yeux des quelques personnes qui te suivaient, toi ou le studio. Dans la mesure où les personnes étaient rarement reconnaissables, c’était plutôt rare que tu reçoives des complaintes et quand c’était le cas, tu retirais les publications sans faire d’histoires. Après tout, c’était leur droit le plus fondamental.

La journée au studio avait été plutôt calme, quelques clients tout au plus. Tu profitais donc des entre-deux pour terminer d’ajuster la colorimétrie de certaines photos, balançant la tête au rythme d’une chanson de Bon Jovi qui jouait en fond. Ton collègue avait pris l’habitude de te taquiner sur tes goûts vieillots en musique. Enfin il avait beau dire, mais il était bien pire que toi là-dessus. Il était le premier à chanter à tue-tête dès qu’un titre qu’il aimait se faisait entendre. Même si ça te faisait beaucoup rire, tu avais plutôt tendance à apprécier ça discrètement dans ton coin. Heureusement pour cette fois, tu étais seule au studio, ce qui signifiait pas de collègue pour t’importuner.

Les heures filaient à une vitesse folle et tu étais complètement absorbée par ce que tu faisais. Par moment, tu prenais quelques notes dans un carnet pour référencer quelques clichés que tu voudrais mettre en avant. Seulement il te faudrait l’autorisation des concernés. Si tu étais chanceuse, tu arriverais sûrement à les contacter d’une manière ou d’une autre. Sinon… Les images iraient rejoindre de nombreuses autres dans un dossier oublié dans un coin de ton ordinateur. Assise derrière ton bureau, tu peaufinais un énième cliché lorsqu’un client entra dans le studio. Lorsque tu levas les yeux par dessus ton écran, ton regard se posa sur une grande blonde élancée. (Plus grande que toi en tout cas, ça t’en étais sûre. C'était pas compliqué.) Elle te semblait étrangement familière, mais tu avais quelques difficultés à savoir pourquoi. Si elle était là aujourd’hui, tu devinais que ça devait être grâce à une photo. Ou à cause ? Elle arborait un drôle d’air que tu ne savais pas déchiffrer et ça te faisait un peu peur. Inconsciemment, tu jetais un oeil derrière elle, comme pour vérifier qu’elle n’était pas venue accompagnée ou que ton collègue ne choisirait pas ce moment pour rentrer. Généralement, il gérait les clients bien mieux que toi. Néanmoins, tu offris un léger sourire poli en te redressant sur ta chaise. « Bonjour, bienvenue à Picture Patch. » commença-tu doucement alors qu’elle s’approchait. « Je peux vous aider ? » sûrement, oui. Sinon pourquoi était-elle ici ?



shake the habit (ilaria) LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Ilaria Mackenzie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : dix-neuf ans (23/04/2001).
SURNOM : ila par tes amis, tout un tas de choses embarassantes par ta famille.
STATUT : célibataire, tu n'arrives pas à t'imaginer te donner à une personne qui peut disparaître du jour au lendemain.
MÉTIER : étudiante de troisième année en biologie sous-marine, agent d'accueil dans un refuge animalier quelques heures par semaine et babysitter à tes heures perdues.
LOGEMENT : a emménagé début octobre au n°45 à toowong avec Edge mais tu retournes régulièrement chez ta mère à Bayside.
shake the habit (ilaria) Tumblr_inline_oj4dfws7Bx1tae3h3_250
POSTS : 328 POINTS : 65

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : amoureuse des animaux, notamment de ton chien, Pooka. ● a un QI très élevé mais peu de gens le savent. tu ne t'en vantes pas. ● féministe jusqu'au bout des ongles, tu ne te laisses pas impressionner ● vierge et fière de l'être, tu te fiches de ce que pense la société. tu ne sais même pas si tu préfères les hommes ou les femmes à vrai dire. ● amatrice de sports aquatiques, tu as longtemps pratiqué la natation synchronisée et tu surfer régulièrement.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (2020) yasminekieranedge.2enoch
(2021) eddiefreyaholdenmadisonléolie's weddingjade (fb)wendyrhea

RPs EN ATTENTE : moana ● kieran.2 ● casey ● mila ● damon.2 ● ichabod.3 ●

RPs TERMINÉS : (2021) joseph
(2020) ichabodedgedamonichabod.2

AVATAR : lily-rose depp.
CRÉDITS : hedgekey (avatar), tumblr (gifs), loonywaltz (ub).
DC : marius warren.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34289-i-m-ready-to-forgive-you-but-forgettin-is-a-harder-fight-ilaria https://www.30yearsstillyoung.com/t34374-don-t-go-breaking-my-heart-ilaria https://www.30yearsstillyoung.com/t34373-ilaria-mackenzie

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptySam 23 Jan 2021 - 13:56



shake the habit (ft. @madison kwanteen :l:)
 

Les réseaux sociaux c’est loin d’être ta tasse de thé. Tu sais les utiliser, tu sais qu’ils existent, tu postes dessus bien entendu mais tu n’y passes pas des heures et des heures. Les réseaux sociaux, cela ne t’apprend rien. A part à quel point certains humains sont cons. Tu préfères te plonger dans un livre de fiction ou un manuel scolaire sur un sujet que tu connais mal parce que là, au moins, tu es sûre de ressortir avec quelque chose de consistant. Vu que tu n’es pas très active sur les réseaux, c’est avec surprise que tu découvris le tag d’une de tes amies sur une photo sur Instagram. Pensant qu’elle te targuait pour un concours débile auquel elle participait, tu ne pris pas le temps de regarder avant la fin de la journée. C’est installée confortablement dans la chaise de jardin sous le soleil couchant que tu allais vérifier ce tag et quelle ne fut pas ta surprise de découvrir une photo de toi en train de surfer la semaine précédente. L’amie qui t’avait taguée, avait été là ce jour-là. C’était la semaine précédente, quand tu étais encore chez ta mère et qu’elle était rentrée plus tôt du travail. Elle t’avait proposé d’aller surfer vu qu’elle pouvait garder Luka. Tu avais retrouvé des amis sur la plage de Bayside, depuis le temps que tu y surfais, tu commençais à connaître les autres personnes qui y venaient régulièrement. Il y avait trop de monde pour que tu remarques si quelqu’un prenait des photos et puis tu t’en fichais un peu. Tu ne te considérais pas être assez intéressante, même aux yeux d’inconnus, pour que quelqu’un pose son objectif sur toi. Mais apparemment tu avais eu tord car quelqu’un l’avait fait. Tu te reconnus immédiatement bien entendu mais il était clair que la personne avait veillé à ce que ton visage ne soit pas sur la photo. Seule ta chevelure blonde volait dans le vent alors que tu prenais une nouvelle vague. La photo était très belle mais tu n’étais pas vraiment ravie de découvrir par ton amie que des photos de toi trainaient sur Instagram. Poussant un soupir, tu fis des recherches sur le compte qui avait mis ces photos en ligne. C’était un studio de photo à Fortitude Valley, rien de très excitant. Il avait de bons commentaires sur Google mais si tu étais passée devant un jour ou même le lendemain, tu n’aurais certainement pas remarqué le studio.

Artiste, tu ne l’étais vraiment pas. Tu n’arrivais pas à chanter juste, tu ne savais pas dessiner, les seules créations qui faisaient sens dans ton esprit étaient les créations mathématiques ou scientifiques. Pour le reste, tu étais totalement perdue. Mais tu ne pouvais t’empêcher de trouver cela ironique de te retrouver face à des artistes constamment. Damon avec sa belle écriture et maintenant cette personne qui n’avait rien eu de mieux à faire sur cette plage la semaine dernière que de te prendre en photo. Un cliché que tu étais certaine que ta mère apprécierait, peut-être ton père aussi d’ailleurs maintenant que tu y pensais. Et peut-être que la personne en question avait pris d’autres photos ? Une fois que ton cerveau était en marche, il était difficile de l’arrêter. Il était tard dans la nuit quand tu décidais de te rendre au studio le lendemain pour avoir des explications. Tu avais appelée ton amie pour savoir comment elle avait trouvé cette photo et apparemment elle était tombée dessus par hasard en cherchant des photos de surfeurs à Brisbane. Pourquoi est-ce qu’elle cherchait ce type de photos sur Instagram alors qu’elle passait son temps avec des surfeurs, cela te dépassait mais chacun son passe-temps.

Le lendemain matin, tu avais pris le temps de petit-déjeuner avec Edge, pour une fois que tu te levais aussi tard que lui. Les vacances avaient du bon même si elles se terminaient fort prochainement. Toutefois, ce serait mentir que de dire qu’il ne te tardait pas de reprendre. Pour toi, les cours et les devoirs c’était presque un jeu, un passe-temps agréable on va dire. Après une douche rapide tu avais enfilé une robe bleue avant de t’occuper de Pooka et de jouer un peu avec lui. Tu hésitais à l’amener avec toi et tu finis par décider de le laisser à la maison, tu reviendras le promener rapidement. Tu ne comptais pas rester des heures de toute manière. Tu poussais la porte avec tes lunettes de soleil sur le bout du nez mais tu les enlevais rapidement alors que ta vue s’adaptait à la lumière des lieux. Le studio était assez modeste mais agréable en même temps. Derrière le comptoir se tenait une jeune femme qui te sourit timidement en te disant : « Bonjour, bienvenue à Picture Patch. Je peux vous aider ? » Alors qu’elle te parle, tu t’approches du comptoir. Etait-ce elle qui a pris la photo ? Tu n’en sais rien, c’est possible après tout. « Vous pouvez essayer de suppose. » Dis-tu en haussant les épaules avant de chercher dans ton sac à main ton téléphone. Tu ne tardais pas à rougir Instagram et montrer à la jeune femme en face de toi la photo qui t’amenait devant elle. « Vous savez qui a pris cette photo ? Parce que c’est moi dessus et j’ai été surprise quand une amie me l’a mise sous le nez. » Tu n’es pas vraiment énervée, pourtant, tu sais que le ton que tu utilises n’est pas complètement chaleureux non plus. Ta mère t’a toujours dit de te méfier des intentions des autres tant qu’ils ne te les ont pas expliqués alors tu espères que les explications que l’on te donnera seront satisfaisantes et que tu t’en fais un peu pour rien.


shake the habit (ilaria) Xua5AuB
shake the habit (ilaria) PtQa10x
shake the habit (ilaria) MGSbLAu
shake the habit (ilaria) Ab76uOW
shake the habit (ilaria) OBCGg4U
shake the habit (ilaria) 2eDseF9


Dernière édition par Ilaria Mackenzie le Dim 31 Jan 2021 - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
shake the habit (ilaria) D4ev
POSTS : 439 POINTS : 375

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : shake the habit (ilaria) 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

shake the habit (ilaria) 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
shake the habit (ilaria) 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptyLun 25 Jan 2021 - 19:40



shake the habit (ft. @ilaria mackenzie :l:)
 

A mesure que la blonde s’approche, tu es de plus en plus certaine que tu l’as déjà vue et ça te tracasse un peu. L’espace de quelques instants, tu te surprends à détailler son visage et lorsque tu t’en rends compte, tu détournes bien vite le regard. Tu lui fais l’habituel speech d’accueil du studio et elle s’arrête finalement devant ton bureau. « Vous pouvez essayer de suppose. » annonce-t-elle et tu t’empresses de hocher la tête, l’air de dire que tu vas faire au mieux. La blonde fouille dans son sac et en sort son téléphone. Toi, tu observes en silence pendant qu’elle a l’air de chercher quelque chose dans l’appareil. Elle finit par te le tendre, une image mise en avant. Tu te mords l’intérieur de la joue en regardant, reconnaissant bien vite une des photos que tu as prise et éditée quelques jours auparavant. Si la personne dessus n’est pas explicitement identifiable, il te faut bien peu de temps pour faire les comptes et deviner qu’il s’agit de la personne que tu as en face de toi. Par conséquent, si elle te semblait si familière à son entrée ici, c’est parce que tu as dû voir son visage sur d’autres photos lorsque tu as fait le tri. « Vous savez qui a pris cette photo ? Parce que c’est moi dessus et j’ai été surprise quand une amie me l’a mise sous le nez. » elle confirme donc ce que tu as déjà deviné et il y a un moment de blanc pendant lequel tu réfléchis à toutes les possibilités de réponses que tu peux lui donner. Tu clignes des yeux avant de les relever vers elle, hésitante, cherchant à décrypter au mieux l’expression qu’elle arbore. Bon sang, tu espères vraiment qu’elle ne l’a pas mal pris ou qu’elle ne s’est pas mis en tête que la personne responsable de la photo était une sorte de stalker. « Oh heu… Oui, je- » ton regard fait quelques fois l’aller-retour entre l’écran du téléphone et son visage, cherchant les bons mots à employer, priant pour que ta voix ne flanche pas. « C’est moi qui l’ai prise ? » Bien malgré toi, ça sonne comme une question. Pourtant, c’est bien une réponse que tu viens de lui donner. Tu t'éclaircis la gorge en te redressant sur ton siège. Tu affiches un léger sourire incertain, le genre d’expression qu’on peut voir chez les enfants pris la main dans le sac. Il est temps de te ressaisir, Madison. Ce n’est pas la première fois que ce genre de chose arrive, et ça ne sera sûrement pas la dernière. Il n’y a aucune raison de perdre tous tes moyens, vraiment. « Je... vais souvent dans ce coin là pour prendre des photos et hum… » tu commences, pesant bien chaque mot. La dernière chose dont tu aies envie, c’est qu’elle pense que tu n’as pris qu’elle en photo. (Tu sais pas bien pourquoi elle pourrait penser ça, mais l’idée te fait peur.) Ton silence ne dure pas très longtemps, tu enchaines assez rapidement sur la suite de tes explications. « J’essaie au maximum de donner les coordonnées aux surfeurs mais c’est compliqué de voir tout le monde alors je fais au mieux mais c’est pas toujours suffisant et- » et tu parles un peu trop vite. Tu t’en rends compte un peu tard, mais c’est déjà un début. Tu pinces les lèvres en secouant doucement la tête, elle va sûrement te trouver bizarre à force. Un jour il va vraiment falloir que tu travailles sur tes compétences sociales en général, ça va finir par te jouer des tours. « Désolée. » pour la situation, pour tes divagations. C’est pas vraiment ta faute, ça bouillonne dans ta tête et t’as pas vraiment de contrôle là-dessus. Mais tu ne peux décemment pas laisser les choses comme ça. Nerveusement, tu passes une main sur ta nuque. « Je… Si ça pose problème, je peux la retirer et supprimer les autres. » et là tu te rends compte que tu as sûrement fait une erreur en précisant qu’il y en avait plus d’une alors que la situation n’était pas tout à fait clarifiée. Si elle était déjà mécontente de se voir sur Instagram sans son consentement, apprendre qu’il y avait d’autres images potentiellement en ta possession risquait de ne pas arranger les choses. Comme à chaque fois dans ce genre de situation, tu sens le rouge te monter aux joues et tu sais que ça ne va pas tarder à se voir sur ton visage. « Elles n’ont pas été publiées... » Tu t'empresses d’ajouter pour la rassurer sur ce point, maudissant cent fois ton incapacité à avoir une conversation normale avec une fille que tu ne connais pas. Au moins tu n’as pas bégayé ? C'est une bien maigre consolation. « Ou je peux vous les montrer. » finis-tu par proposer, réussissant finalement à avoir des pensées un peu plus cohérentes. (Il est plus que temps.)



shake the habit (ilaria) LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Ilaria Mackenzie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : dix-neuf ans (23/04/2001).
SURNOM : ila par tes amis, tout un tas de choses embarassantes par ta famille.
STATUT : célibataire, tu n'arrives pas à t'imaginer te donner à une personne qui peut disparaître du jour au lendemain.
MÉTIER : étudiante de troisième année en biologie sous-marine, agent d'accueil dans un refuge animalier quelques heures par semaine et babysitter à tes heures perdues.
LOGEMENT : a emménagé début octobre au n°45 à toowong avec Edge mais tu retournes régulièrement chez ta mère à Bayside.
shake the habit (ilaria) Tumblr_inline_oj4dfws7Bx1tae3h3_250
POSTS : 328 POINTS : 65

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : amoureuse des animaux, notamment de ton chien, Pooka. ● a un QI très élevé mais peu de gens le savent. tu ne t'en vantes pas. ● féministe jusqu'au bout des ongles, tu ne te laisses pas impressionner ● vierge et fière de l'être, tu te fiches de ce que pense la société. tu ne sais même pas si tu préfères les hommes ou les femmes à vrai dire. ● amatrice de sports aquatiques, tu as longtemps pratiqué la natation synchronisée et tu surfer régulièrement.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (2020) yasminekieranedge.2enoch
(2021) eddiefreyaholdenmadisonléolie's weddingjade (fb)wendyrhea

RPs EN ATTENTE : moana ● kieran.2 ● casey ● mila ● damon.2 ● ichabod.3 ●

RPs TERMINÉS : (2021) joseph
(2020) ichabodedgedamonichabod.2

AVATAR : lily-rose depp.
CRÉDITS : hedgekey (avatar), tumblr (gifs), loonywaltz (ub).
DC : marius warren.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34289-i-m-ready-to-forgive-you-but-forgettin-is-a-harder-fight-ilaria https://www.30yearsstillyoung.com/t34374-don-t-go-breaking-my-heart-ilaria https://www.30yearsstillyoung.com/t34373-ilaria-mackenzie

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptyDim 31 Jan 2021 - 10:09



shake the habit (ft. @madison kwanteen :l:)
 

Ne pas tirer de conclusions hâtives, voilà ce que tu essaies de faire alors que tu entres dans ce studio photo. La vérité c’est que le droit à l’image, tu n’y crois pas vraiment. Oui, théoriquement il faudrait toujours demander le consentement des gens avant de poster des photos en ligne mais aujourd’hui, tout le monde était la petite tête derrière le selfie de quelqu’un et il était, la plupart du temps, impossible de vérifier que votre tête n’était pas sur les réseaux. Du moment que ton image ne servait pas à des fins publicitaires bien entendu. Toutefois, malgré ce constat, tu ne pouvais t’empêcher de venir demander des explications parce que dans ce cas-là, il serait certainement facile de trouver le ou la coupable. La jeune femme derrière le comptoir te laisse lui présenter ton problème et quand tu lui tends ton téléphone, tu la vois cligner des yeux avant de te jeter de nouveau un regard. Une chose est sûre, elle connaît les photos dont tu parles. Tu ne sais pas si elle est juste là pour faire agent d’accueil ou si elle est elle-même photographe mais elle ne tarde pas à répondre à ta question, ne cherchant pas à dissimuler son hésitation. « Oh heu… Oui, je- ... C’est moi qui l’ai prise ? » Tu ne pus t’empêcher de lever un sourcil à ces paroles parce qu’elle te posait vraiment la question ? Ce n’en était pas une très probablement vu qu’elle avait reconnu la photo, au moins tu savais que tu parlais à une personne qui avait connaissance de ton problème. Sous ton regard inquisiteur, la jeune femme se redresse et avec un sourire hésitant sur les lèvres, elle te dit : « Je... vais souvent dans ce coin là pour prendre des photos et hum… J’essaie au maximum de donner les coordonnées aux surfeurs mais c’est compliqué de voir tout le monde alors je fais au mieux mais c’est pas toujours suffisant et- » Tu as vu bien assez de tes camarades stresser lors de présentations orales à l’université pour savoir reconnaître les signes. La jeune femme a du mal à croiser ton regard et ses mots deviennent de plus en plus nombreux et de plus en plus rapides. C’est étrange parce qu’à cet instant précis, tu as l’impression qu’elle te prend pour quelqu’un qui pourrait l’écraser sous sa chaussure et cela t’amuse car en général, tout le monde pense que tu n’es qu’une petite chose blonde dont on peut s’amuser. Image que tu aimais entretenir pour mieux te venger par la suite il fallait l’avouer … « Désolée. Je… Si ça pose problème, je peux la retirer et supprimer les autres. »  Plus elle parle et plus elle semble s’embrouiller et dire ce qu’elle n’aurait pas dû dire. Ses yeux s’écarquillent quand elle te parlent d’autres photos et tu ne peux t’empêcher de lui demander : « Les autres ? » Parce que maintenant tu es curieuse. Tu étais un peu agacée c’est vrai d’avoir vu ta photo ainsi sur Instagram mais tu n’étais pas assez agacée pour chercher des noises à la jeune femme en face de toi qui semblait déjà bien stressée à l’idée que tu puisses être vexée. Pour se reprendre, elle enchaîne en disant : « Elles n’ont pas été publiées... Ou je peux vous les montrer. » Là, les choses deviennent plus intéressantes … Tu ne lui as pas dit que tu trouvais le cliché magnifique en dehors du problème qui était que tu n’avais pas donné ton autorisation pour que ta photo soit publiée. Si elle avait d’autres clichés, certains avec ton visage dessus, il serait bête de passer à côté d’une telle opportunité. Rangeant ton téléphone dans ton sac, tu redirigeais ton attention vers la jeune femme en lui disant : « Respirez, je ne compte pas vous traîner en justice pour si peu et je ne compte pas non plus essayer de vous faire virer. » Si la jeune femme avait été pétulante et désagréable, tu aurais pu en avoir envie mais pour le coup, la demoiselle que tu avais en face de toi ne semblait pas assez sûre d’elle pour avoir de mauvaises intentions. « Même si j’aurais préféré apprendre autrement que ma photo était sur votre compte, de nos jours, c’est presque impossible d’avoir main mise sur notre image. Et en toute honnêteté, votre photo est magnifique, je n’ai pas à me plaindre. » Vu que les photos que tu postais sur les réseaux étaient des selfies avec tes amis ou des photos de Pooka la plupart du temps, elles étaient loin d’être des oeuvres d’art, c’était le moins que l’on puisse dire. « Si vous en avez d’autres, je veux bien les voir. » Enchaînas-tu en sautant sur son invitation. Tu serais sans doute prête à la payer pour qu’elle te donne ces photos si elles étaient aussi réussies que la première. Tendant la main, tu lui dis : « Moi c’est Ilaria, enchantée. » Tu n’avais jamais été une grande adepte des formalités et la jeune femme ne semblait pas bien plus vieille que toi alors autant se présenter non ?


shake the habit (ilaria) Xua5AuB
shake the habit (ilaria) PtQa10x
shake the habit (ilaria) MGSbLAu
shake the habit (ilaria) Ab76uOW
shake the habit (ilaria) OBCGg4U
shake the habit (ilaria) 2eDseF9
Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
shake the habit (ilaria) D4ev
POSTS : 439 POINTS : 375

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : shake the habit (ilaria) 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

shake the habit (ilaria) 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
shake the habit (ilaria) 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptyDim 31 Jan 2021 - 23:45



shake the habit (ft. @ilaria mackenzie :l:)
 

A mesure que tu essaies de t’expliquer, tu moulines un peu plus. Tu sais que tu ferais mieux de te taire, de prendre quelques secondes supplémentaires pour laisser ton cerveau respirer et filtrer toutes les informations que tu veux communiquer, mais tu ne peux pas t’en empêcher. Alors tu parles, encore et encore. Un peu trop. C’est à se demander ce qui cloche chez toi. Tu lâches l’information sur les autres photos, même si de toute évidence c’était plutôt quelque chose de logique à priori. Les photographes ne se déplacent généralement pas pour prendre un seul et unique cliché. Mais ton cerveau étant en flagrant manque d’air, tu n’y penses pas forcément sur l’instant. Pendant un court instant, tu te dis que peut-être, elle ne relèvera pas l’information. Tu as cet espoir fugace qu’elle s’en fiche. Mais finalement si, elle a très bien entendu et pose même la question. Tu t’empresses de la rassurer (est-ce efficace ? Rien n’est moins sûr.) Finalement, tu la vois ranger son téléphone et tu croises brièvement son regard. Si tes joues n’avaient pas encore rosies, c’était désormais chose faite. « Respirez, je ne compte pas vous traîner en justice pour si peu et je ne compte pas non plus essayer de vous faire virer. » et inconsciemment, tu relâches le souffle que tu ne pensais même pas retenir. Il est maintenant clair qu’elle a vu ton moment de panique (bien difficile de le manquer cela-dit) et n’as pas l’air de t’en tenir rigueur. Ca te rassure un peu. Tu lâches un léger rire nerveux, te moquant un peu de l’attitude que tu viens d’avoir. Si on te donnait l’opportunité de disparaître dans un trou, tu le ferais probablement sans hésiter. Encore que… Maintenant que tu as terminé de parler et que ton esprit a eu le temps de mettre un peu toute cette situation à plat, tu vois à quel point tu as un peu surréagis. « Même si j’aurais préféré apprendre autrement que ma photo était sur votre compte, de nos jours, c’est presque impossible d’avoir main mise sur notre image. Et en toute honnêteté, votre photo est magnifique, je n’ai pas à me plaindre. » c’était plus que compréhensible, vraiment. Il suffit de se mettre cinq minutes à sa place et la simple idée qu’une parfaite inconnue vienne te prendre en photo pour ensuite les publier sans que tu le saches, c’était… T’imagines un peu l’effet que ça a dû lui faire en découvrant le cliché et en reconnaissant sa personne dessus. Si ça se trouve, elle s’est imaginé tout un tas de scénarios possibles. Heureusement que tu laisses toujours l’adresse du studio bien visible sur chacune des publications. Tu te mordilles légèrement la lèvre en lui adressant encore une fois un sourire navré. « Encore vraiment désolée pour ça... » tu t’excuses une nouvelle fois, clairement soulagée par le fait que la blonde n’ait pas l’air de t’en vouloir. « Mais vraiment, un mot et je la retire. » le fait qu’elle ne t’en tienne pas rigueur de la photographie ne voulait pas dire qu’elle souhaite la voir affichée à la vue de tous pour autant. Alors tu préfères qu’elle soit bien consciente que c’est toujours possible. « Et merci... » ajoutes-tu derrière un léger sourire timide, pour répondre modestement au compliment. Tu sais très bien que ton style est perfectible, mais qu’on complimente ton travail est toujours une récompense qui vaut largement le coup. Mais une photo, c’est un tout. Et souvent le modèle y est pour beaucoup. Comme c’est actuellement le cas. « Si vous en avez d’autres, je veux bien les voir. » Ah, oui. Les fameuses autres. Tu hoches doucement la tête. Finalement, elle avait l’air intéressée par ton travail et ça aussi, c’était une autre forme de récompense. « Moi c’est Ilaria, enchantée. » elle se présente et te tend la main. Ton regard suit le mouvement et tu te redresses un peu sur ta chaise pour passer ton bras au-dessus des écrans et lui serrer brièvement la main. « Madison... Enchantée aussi. » le contact est bref et tu offres un sourire bien moins crispé que ceux que tu as pu afficher jusqu’à maintenant. Ilaria, c’est joli comme prénom. Comme quoi, quand t’es moins sous pression tu peux fonctionner comme un être humain à peu près normal.  « Pour les photos, il y en a un certain nombre, et je n’ai pas tout à fait terminé de les trier, ça risque de prendre un petit moment de tout voir... » tu préviens en te massant la nuque. Autant qu’elle soit au courant, si ça se trouve elle est attendue ailleurs et elle n’aura pas le temps de tout voir. Tu te lèves et tu fais le tour de ton bureau, t’arrêtant quelques instants à côté d’Ilaria. Et effectivement, tu constates qu’elle est plus grande que toi. A vue de nez, tu dirais une bonne tête. T’es habituée à ce que la plupart des gens soient plus grands que toi, tu ne te formalises donc pas plus que ça. « Par ici. » tu dis en lui faisant signe de te suivre jusqu’à une pièce adjacente. L’endroit est aménagé avec quelques fauteuils ainsi qu’un canapé. Au milieu, sur une table basse, quelques tablettes tactiles disposées là. D’un geste de main, tu l’invites à prendre place où elle veut pendant que tu prends un appareil. Tu pianotes vite fait dessus, entrant quelques informations ainsi que les références du jour où les photos ont été prises, puis, une fois qu’elle est prête, tu lui tends l’objet. L’écran est ouvert sur une galerie d’environ deux-cent-cinquante photos prises ce jour-là. Tu te doutes qu’elle doit savoir parcourir une galerie de photographies, néanmoins tu lui montre quelques raccourcis spécifiques au logiciel utilisé. « En appuyant là, ça permet de mettre les photos de côté pour pouvoir revenir dessus. Ici c’est pour retirer celles qui n’intéressent pas. » tu expliques, il s'agit de la procédure normale lorsque les clients veulent faire le tri eux-même et avoir un droit de regard sur les images. Elle reconnaîtra peut-être certaines personnes qu’elle côtoie régulièrement là-bas. En tout cas, les images qui retiendront sûrement son attention seront celles qui la concernent directement. « Et après, elles seront soit archivées soit supprimées. Au choix du client. » tu ajoutes doucement en la regardant toujours, lui laissant finalement la tablette. Dans le lot, il y aura beaucoup de photos des différentes personnes présentes le jour en question. Parfois de simples promeneurs, d’autres des photos prises de plus ou moins loin montrant certains surfeurs faire des figures diverses et variées. Certains posent volontairement sur le sable, clairement conscients de la présence de la photographe, bref, il y en a pour un moment à tout parcourir. Ilaria pourra constater qu’elle n’était pas la seule visée, même si elle devait déjà s’en douter. « Hm… Tu veux boire quelque chose en regardant ? Ou je peux te laisser regarder tout ça tranquillement. » la plupart des gens aiment leur tranquillité pendant qu’ils regardent tout ça.




shake the habit (ilaria) LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Ilaria Mackenzie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : dix-neuf ans (23/04/2001).
SURNOM : ila par tes amis, tout un tas de choses embarassantes par ta famille.
STATUT : célibataire, tu n'arrives pas à t'imaginer te donner à une personne qui peut disparaître du jour au lendemain.
MÉTIER : étudiante de troisième année en biologie sous-marine, agent d'accueil dans un refuge animalier quelques heures par semaine et babysitter à tes heures perdues.
LOGEMENT : a emménagé début octobre au n°45 à toowong avec Edge mais tu retournes régulièrement chez ta mère à Bayside.
shake the habit (ilaria) Tumblr_inline_oj4dfws7Bx1tae3h3_250
POSTS : 328 POINTS : 65

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : amoureuse des animaux, notamment de ton chien, Pooka. ● a un QI très élevé mais peu de gens le savent. tu ne t'en vantes pas. ● féministe jusqu'au bout des ongles, tu ne te laisses pas impressionner ● vierge et fière de l'être, tu te fiches de ce que pense la société. tu ne sais même pas si tu préfères les hommes ou les femmes à vrai dire. ● amatrice de sports aquatiques, tu as longtemps pratiqué la natation synchronisée et tu surfer régulièrement.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (2020) yasminekieranedge.2enoch
(2021) eddiefreyaholdenmadisonléolie's weddingjade (fb)wendyrhea

RPs EN ATTENTE : moana ● kieran.2 ● casey ● mila ● damon.2 ● ichabod.3 ●

RPs TERMINÉS : (2021) joseph
(2020) ichabodedgedamonichabod.2

AVATAR : lily-rose depp.
CRÉDITS : hedgekey (avatar), tumblr (gifs), loonywaltz (ub).
DC : marius warren.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34289-i-m-ready-to-forgive-you-but-forgettin-is-a-harder-fight-ilaria https://www.30yearsstillyoung.com/t34374-don-t-go-breaking-my-heart-ilaria https://www.30yearsstillyoung.com/t34373-ilaria-mackenzie

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptyVen 19 Fév 2021 - 16:38



shake the habit (ft. @madison kwanteen :l:)
 

La rancune, cela ne te connaissait pas vraiment. Enfin, ça dépend. Dans le cas de ton père, tu allais toujours lui en vouloir d’être parti mais tu n’as pas envie de te priver de sa compagnie pour cela. Il était plus important pour toi de le connaître et de le comprendre que de t’accrocher à une rancune tenace qui te priverait de toute relation. Avec la jeune femme derrière le comptoir, tu étais prête à tout. Soit les photos qu’elle avait prises avaient un but malveillant auquel cas, tu n’allais pas hésiter à lui partager ta vision des choses mais peut-être que tout cela n’était qu’un malentendu ou du moins une affaire qui pouvait vite se régler. La jeune femme qui te faisait face n’avait pas l’air d’une personne qui avait une once de malveillance en elle et ton instinct ne t’avait pas trompé car il s’avéra que toute cette histoire n’était qu’un malentendu. Ou du moins, tu avais en face de toi une photographe qui essayait de bien faire mais qui ne pouvait pas toujours couvrir tous les angles car récupérer un accord explicite de toutes les personnes qu’elle pouvait être amenée à photographier quand l’inspiration lui tombait dessus devait être un cauchemar. Tu pouvais lui reconnaître une chose, ton visage n’était pas sur le cliché et puis tu n’arrivais toujours pas à croire que tu pouvais être assez intéressante pour que l’on te prenne en photo. Tes paroles semblèrent l’apaiser et c’était ce que tu cherchais donc tu espérais qu’elle vivrait le reste de votre échange de manière plus sereine. « Encore vraiment désolée pour ça... Mais vraiment, un mot et je la retire. » Tu secoues la tête car ce n’est vraiment pas la peine de faire cela, mais alors vraiment pas. Ok, tu étais peut-être venue pour ça au début mais après tout, comme tu le lui avais dit, il était bien difficile de contrôler son image et si les gens te reconnaissaient, tu étais loin d’être en mauvaise posture sur cette photo. « Et merci... » Il est évident qu’elle n’est pas habituée aux compliments, cela n’est pas difficile à deviner. Cela t’amuse plus qu’autre chose, tu n’es jamais avare de compliments quand ils sont mérités ce qui est le cas ici pour toi. Décidant de tenter ta chance, tu lui demandes si elle en a fait d’autres et tu en profites pour te présenter. C’est toujours plus agréable de connaître le prénom de son interlocutrice. Après une brève hésitation, elle vient serrer ta main en disant : « Madison... Enchantée aussi. » Un petit sourire se dessine sur ton visage. Madison … Tu ne sais pas quel âge elle a mais elle a l’air jeune. Pas autant que toi peut-être mais tu as toujours fait plus mature que ton âge. « Pour les photos, il y en a un certain nombre, et je n’ai pas tout à fait terminé de les trier, ça risque de prendre un petit moment de tout voir... » Tu n’étais pas certaine d’avoir besoin de tout voir, si tu trouvais quelques clichés qui te plaisaient, tu n’allais pas regarder toutes les photos mais tu n’avais rien de prévu cet après-midi donc tu pouvais bien passer un peu de temps à faire ce que tu ne prenais jamais le temps de faire soit trier des photos. Elles s’entassaient toutes sur ton téléphone puis ton ordinateur au fur et à mesure que tu les prenais. « J’ai le temps ne t’en fait pas. » Lui dis-tu en tentant le tutoiement. Tu n’avais jamais été une grande fan du vouvoiement, tu ne comprenais pas pourquoi certaines personnes insistaient pour dire que c’était une marque de respect, ce n’était pas le cas à tes yeux. Madison compris que tu ne comptais pas lui fausser compagnie et t’indiqua donc de la suivre : « Par ici. » Tu suis la jeune femme dans une petite pièce à côté de la principale qui sert de boutique. C’est un endroit plutôt agréable avec des canapés et des fauteuils. Vu que Madison te fait signe de t’installer où tu le souhaites, tu prends place sur le canapé en posant ton sac à main près de toi. Tu attends ensuite patiemment qu’elle te tende une tablette en t’expliquant le fonctionnement : « En appuyant là, ça permet de mettre les photos de côté pour pouvoir revenir dessus. Ici c’est pour retirer celles qui n’intéressent pas. Et après, elles seront soit archivées soit supprimées. Au choix du client. » Tu hoches la tête, comprenant bien le principe. L’idée que tu allais pouvoir découvrir de nouvelles photos et en choisir te plaisait beaucoup et il te tardait déjà de commencer. Peut-être que tu trouveras aussi des photos de quelques amis à toi que tu pourras leur offrir par la même occasion ! Mais tu étais surtout là pour trouver quelques photos de toi à offrir à ta mère. « Merci beaucoup, c’est très clair. » Lui dis-tu en attrapant la tablette et en commençant à regarder les différents clichés. Tu reconnais bien la plage qui s’offre à tes yeux, c’est celle sur laquelle tu surfes depuis plusieurs années. « Hm… Tu veux boire quelque chose en regardant ? Ou je peux te laisser regarder tout ça tranquillement. » Tu sursautes légèrement car tu commençais déjà à te perdre dans les photos sous tes yeux. Un sourire se dessina sur ton visage et tu lui répondis : « Si tu as un soda ou un jus de fruit je ne dis pas non, merci beaucoup. » Est-ce que tu voulais être seule pour éplucher ce répertoire ? Non, pas vraiment. Surtout que Madison était l’auteur des clichés que tu avais sous les yeux, elle aura certainement des choses à dire sur chacun d’eux pour les rendre plus vivants. « Si tu n’as pas besoin de retourner derrière le comptoir, tu peux venir regarder les photos avec moi ? » Peut-être que tu en faisais un peu trop ? Tu étais surtout curieuse en réalité, très curieuse de comprendre comme un moment plus qu’un autre méritait ce genre d’immortalité. Tu passes d’une photographie à l’autre, t’arrêtant sur certaines plus que d’autres. « Elles sont vraiment très belles. Tu as un don pour photographier les gens en mouvements. » Toi tu ne faisais que des photos floues dans ces cas là mais c’était sans doute pour cela que tu n’étais pas photographe et artiste par la même occasion. « Ça fait longtemps que tu fais de la photo ? » Lui demandas-tu en posant ton regard dans le sien, quittant quelques instants la tablette dans tes mains.


shake the habit (ilaria) Xua5AuB
shake the habit (ilaria) PtQa10x
shake the habit (ilaria) MGSbLAu
shake the habit (ilaria) Ab76uOW
shake the habit (ilaria) OBCGg4U
shake the habit (ilaria) 2eDseF9
Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
shake the habit (ilaria) D4ev
POSTS : 439 POINTS : 375

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : shake the habit (ilaria) 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

shake the habit (ilaria) 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
shake the habit (ilaria) 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptyLun 22 Fév 2021 - 18:18



shake the habit (ft. @ilaria mackenzie :l:)
 

Les choses semblent s’arranger à mesure de la conversation et c’est un véritable soulagement pour ton petit cœur. T’as enfin l’impression de pouvoir respirer et calmer tes nerfs à vif. Le pire dans tout ça, c’est que tu t’emballes pour rien dans la mesure où elle ne t’a rien dit et semble être juste venue chercher quelques explications. Rien d’extraordinaire en soit. Mais étant égale à toi-même, un rien t’impressionne. Les explications faites, c’est ensuite au tour des présentations. Et tu peux enfin mettre un nom sur le visage de ton interlocutrice. L’espace d’un court instant, tu te demandes comment elle aurait réagit si la réponse apportée n’avait pas été suffisante et ne correspondait pas à ses attentes. Toujours dans l’expectative, tu lui proposes de jeter un œil aux autres photos. Quitte à n'avoir pas su tenir ta langue quant à leur existence, autant qu’elle puisse y avoir accès. « J’ai le temps ne t’en fait pas. » tu hoches brièvement la tête en affichant un petit sourire avant de te lever pour lui montrer la suite. Tu expliques rapidement le fonctionnement et à aucun moment t’as parlé du prix. En toute honnêteté et pour une nouvelle fois t’excuser du malentendu, t’es sérieusement en train de songer de lui faire une réduction intéressante si jamais elle est intéressée par une ou plusieurs photographies. Déjà installée sur le canapé et plongée dans les clichés, ta question semble l’avoir un peu saisie sur le moment. Tu grimaces doucement, t’en voulant déjà de lui avoir fait peur de la sorte. Le sourire qu’elle t’adresse te rassure quelque peu. « Si tu as un soda ou un jus de fruit je ne dis pas non, merci beaucoup. » tu hoches la tête en lui adressant un nouveau sourire, déjà prête à aller mettre la main sur une boisson à lui offrir. « Si tu n’as pas besoin de retourner derrière le comptoir, tu peux venir regarder les photos avec moi ? » tu te figes un instant, un peu prise au dépourvue par la question. Habituellement, les gens préfèrent prendre leur temps pour tout découvrir par eux-mêmes et sont rarement enclins à devoir se coltiner ta présence (ou celle de ton collègue). « Je heu… Oui, bien sûr. Je reviens. » tu souris de nouveau, toujours aussi maladroitement et tu manques de cogner l’épaule dans l’encadrement de la porte. Intérieurement, tu maudis ton caractère un peu trop gauche et tu te dépêches d’aller attraper une canette de Coca-Cola dans le mini-frigo derrière le comptoir. Un bref coup d’oeil à l’entrée de la boutique et tu rejoins ensuite de nouveau Ilaria, prenant soin de laisser la porte ouverte au cas où un quelconque client déciderait de pointer le bout de son nez. Tu poses la canette sur la table avant de prendre place à côté d’elle à une distance suffisamment raisonnable pour pouvoir regarder les photos sans empiéter dans son espace vital. « Elles sont vraiment très belles. Tu as un don pour photographier les gens en mouvements. » elle te félicite encore sur tes photos et tu sais pas pourquoi ça te rend aussi nerveuse. C’est pas rare qu’on te congratule à ce sujet et d’habitude tu sais réagir tout à fait normalement. Sans raison apparente pourtant, ses mots semblent te toucher plus que d’ordinaire. « Ah, merci. » tu dis une nouvelle fois, replaçant une mèche de cheveux derrière ton oreille avant de croiser les mains sur tes jambes. « Ça fait longtemps que tu fais de la photo ? » elle marque une pause et votre regard se croise. Et la revoilà, ta nervosité inexplicable. Tu redresses les épaules, cligne des yeux en réfléchissant. « Hm… J’ai vraiment commencé au lycée. » Avant ça et un peu comme tout le monde, tu t’es amusée avec des appareils numériques premiers prix, ou avec les téléphones de l’époque, mais rien de vraiment intéressant pour être notifié. En revanche, le jour où tu as mis la main sur un appareil de bien meilleure qualité et que tu as commencé à t’y intéresser plus sérieusement, ça a été comme une révélation. T’as lu bouquin sur bouquin pour comprendre toutes les subtilités et puis tu t’es entraînée. « Au début c’était surtout pour les évènements sportifs des équipes de l’établissement et puis... » Tu affiches un léger sourire en agitant vaguement la main. « Finalement c’est sur quoi je suis partie à la fac, j’ai eu mon diplôme il y a un peu plus d’un an. » Tout simplement. « Ma mère aurait préféré que je fasse plutôt des photos de mariage mais heu... » Ca implique de diriger des gens, de donner des directives et surtout d'interagir avec tout ce beau monde pendant les séances. Mais c’est probablement quelque chose que tu devrais dire. Décrire à voix haute ton incapacité à fonctionner correctement en société, ce n’est pas vraiment flatteur pour toi. « Le sport c’est plus vivant. » tu conclues finalement en soufflant un peu du nez d’un air amusé. Tu ne sais pas pourquoi t’as soudainement parlé autant, c’est pas vraiment dans tes habitudes. Il faut croire qu’une fois le malentendu dissipé et ton calme revenu, il est bien plus facile de discuter avec Ilaria. Ton regard s’attarde brièvement sur la photo actuellement affichée, celle d’un groupe de dos en train de se diriger vers l’eau en riant. Tu ne sais pas si Ilaria les connaît, mais c’est fort possible que oui. « Ça fait longtemps que tu fais du surf ? Tu as l’air plutôt à l’aise là-dessus. » Tes yeux croisent à nouveau les siens et assez étonnement, tu arrives sans trop d’effort à maintenir le contact au moins le temps de poser la question.



shake the habit (ilaria) LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Ilaria Mackenzie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : dix-neuf ans (23/04/2001).
SURNOM : ila par tes amis, tout un tas de choses embarassantes par ta famille.
STATUT : célibataire, tu n'arrives pas à t'imaginer te donner à une personne qui peut disparaître du jour au lendemain.
MÉTIER : étudiante de troisième année en biologie sous-marine, agent d'accueil dans un refuge animalier quelques heures par semaine et babysitter à tes heures perdues.
LOGEMENT : a emménagé début octobre au n°45 à toowong avec Edge mais tu retournes régulièrement chez ta mère à Bayside.
shake the habit (ilaria) Tumblr_inline_oj4dfws7Bx1tae3h3_250
POSTS : 328 POINTS : 65

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : amoureuse des animaux, notamment de ton chien, Pooka. ● a un QI très élevé mais peu de gens le savent. tu ne t'en vantes pas. ● féministe jusqu'au bout des ongles, tu ne te laisses pas impressionner ● vierge et fière de l'être, tu te fiches de ce que pense la société. tu ne sais même pas si tu préfères les hommes ou les femmes à vrai dire. ● amatrice de sports aquatiques, tu as longtemps pratiqué la natation synchronisée et tu surfer régulièrement.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (2020) yasminekieranedge.2enoch
(2021) eddiefreyaholdenmadisonléolie's weddingjade (fb)wendyrhea

RPs EN ATTENTE : moana ● kieran.2 ● casey ● mila ● damon.2 ● ichabod.3 ●

RPs TERMINÉS : (2021) joseph
(2020) ichabodedgedamonichabod.2

AVATAR : lily-rose depp.
CRÉDITS : hedgekey (avatar), tumblr (gifs), loonywaltz (ub).
DC : marius warren.
PSEUDO : mollywobbles, #emma.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34289-i-m-ready-to-forgive-you-but-forgettin-is-a-harder-fight-ilaria https://www.30yearsstillyoung.com/t34374-don-t-go-breaking-my-heart-ilaria https://www.30yearsstillyoung.com/t34373-ilaria-mackenzie

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptyDim 14 Mar 2021 - 19:14



shake the habit (ft. @madison kwanteen :l:)
 

La timidité c’est quelque chose que tu n’as jamais connu. Il ne te semble pas te souvenir avoir un jour été impressionnée par quelqu’un au point de te mettre à bafouiller ou à paniquer comme était en train de le faire Madison. Au contraire, ta mère avait tendance à te dire que tu aurais pu l’être un peu plus, cela ne t’aurait pas fait de mal. Mais cela ne te manque pas. L’observer chez les autres t’amuse par contre et dans le cas de Madison, t’attendrit. Tu ne sais pas vraiment expliquer pourquoi mais cela te pousse à la rassurer plus que tu ne l’aurais fait avec d’autres personnes. Cela te surprend en réalité parce que les gens passent leur temps à te sous-estimer et te traiter comme cette petite chose blonde dont ils peuvent se servir. C’est une erreur qu’ils font une fois mais pas deux en général. Etre considérée comme une gamine par tes aînés, c’était habituel. Toutefois, avec Madison, c’était l’inverse. Malgré le fait qu’elle était plus âgée que toi, c’était toi qui semblais avoir la main dans cette discussion. Tu ne comptais pas t’en servir contre elle toutefois, tu étais venue pour une bonne raison et tu avais eu tes explications. Désormais, tu voulais voir si tu pouvais récupérer d’autres photos. Bien installée dans le canapé de la petite pièce derrière le magasin, tu surpris Madison en lui proposant de se joindre à toi. L’invitation avait passé tes lèvres presque naturellement. De nature sociable, tu n’aimais pas la solitude quand elle pouvait être évitée. Depuis que Pooka était dans ta vie, cela ne s’arrangeait pas car tu étais donc quasiment toujours entourée, car oui, la présence de ton chien comptait pour toi comme la présence d’un autre humain. « Je heu… Oui, bien sûr. Je reviens. » Un petit sourire se dessina sur ton visage car tu savais que tu allais passer un bien meilleur moment si Madison te tenait compagnie et pouvait commenter ses photos. Il y avait toujours quelque chose de personnel dans les photos prises par d’autres, en particulier quand elles étaient prises sans commande particulière de la part de l’objet photographié. Elle revint quelques minutes plus tard, un Coca à la main et s’installa à côté de toi alors que tu avais déjà commencé à observer les photos. « Ah, merci. » Du coin de l’oeil, tu la vis replacer nerveusement une mèche de cheveux derrière son oreille avant de croiser ses mains sur ses jambes. Amusée, tu ne pus t’empêcher de la taquiner un peu : « Tu n’es pas habituée aux compliments ? Pourtant, on doit t’en faire souvent vu la qualité de ton travail. » Toutefois, tu n’es pas là pour l’embarrasser, au contraire même ! Tu te replonges dans la découverte des photos de cet après-midi dont tu te souviens très bien sur la plage tout en cherchant à en savoir plus sur l’artiste assise à tes côtés : « Hm… J’ai vraiment commencé au lycée. Au début c’était surtout pour les évènements sportifs des équipes de l’établissement et puis... Finalement c’est sur quoi je suis partie à la fac, j’ai eu mon diplôme il y a un peu plus d’un an. Ma mère aurait préféré que je fasse plutôt des photos de mariage mais heu... » Tu l’écoutes, en silence, la laissant prendre le temps de trouver ses mots. C’était une découverte pour toi, de te retrouver devant une personne qui était hésitante et timide. Tu te rendais compte que tu avais autour de toi beaucoup de personnes à fort caractère comme Wendy qui n’hésitait pas à te dire exactement ce qui lui trottait derrière la tête sans prendre de gants. Tu espérais que ton sourire était encourageant et Madison termina : « Le sport c’est plus vivant. » Tu hoches la tête. Cela te semblait évident qu’il était plus intéressant de photographier des personnes faisant du sport que deux personnes en train de se marier (et qui avaient de fortes chances de divorcer plusieurs années plus tard …) donc tu n’avais aucun mal à comprendre la jeune femme. « Ta mère ne doit pas avoir bien regardé tes photos, ton talent serait gâché sur les robes blanches et les regards langoureux. Le sport est un bien meilleur choix. » Sur certaines photos, tu avais presque l’impression de pouvoir sentir les gouttes d’eau qui perlaient sur la peau des surfeurs à l’écran, c’était époustouflant. Tu n’étais pas artiste pour deux sous mais tu savais admirer le travail des autres sans aucun problème. « Ça fait longtemps que tu fais du surf ? Tu as l’air plutôt à l’aise là-dessus. » Perdue dans la photo que tu regardes, tu ne peux t’empêcher de la mettre dans ta sélection. Tu sais déjà qu’elle fera plaisir à une de tes amies présente sur la photo avec son groupe de potes. C’est si étrange de les voir de ce nouveau point de vue … « Une dizaine d’années. Quand ma mère s’est mariée avec mon beau-père, ils ont acheté une maison à quelques centaines de mètre de la plage. Nériah surfe depuis des années et je lui ai demandé de m’apprendre. C’est un peu ce qui nous a permis de nous apprivoiser. » Dis-tu en haussant les épaules. Ces séances de surf étaient vos moments de tête à tête, ces moments où vous n’étiez que tous les deux et tu les avais toujours beaucoup appréciés. « Tu as déjà essayé de surfer ? » Demandas-tu à Madison en passant à une photo suivante. Tu continuais à les faire défiler quand soudain, tu te vis apparaître sur l’écran mais tu avais du mal à te reconnaître : « Wow … Je … C’est moi ? » Ne pus-tu t’empêcher de demander incrédule. Tu aurais pu être une mannequin sur cette photo, personne n’y verrait que du feu. Ton visage s’éclairait d’un éclat de rire alors que tu revenais de l’eau avec ta planche sous le bras. « Tu as déjà fait des expositions ? » Lui demandas-tu curieuse parce que si la réponse était non, il était sans doute temps de changer cela.  


shake the habit (ilaria) Xua5AuB
shake the habit (ilaria) PtQa10x
shake the habit (ilaria) MGSbLAu
shake the habit (ilaria) Ab76uOW
shake the habit (ilaria) OBCGg4U
shake the habit (ilaria) 2eDseF9
Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
shake the habit (ilaria) D4ev
POSTS : 439 POINTS : 375

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : shake the habit (ilaria) 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

shake the habit (ilaria) 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
shake the habit (ilaria) 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) EmptyJeu 25 Mar 2021 - 1:10


shake the habit (ft. @ilaria mackenzie :l:)
 

Ce qui avait démarré comme une situation potentiellement très gênante et stressante pour toi s’avère finalement bien plus intéressante que prévu. Si l’attitude d’Ilaria reste très bienveillante à ton égard, tu n’es pas encore tout à fait à l’aise pour autant. Si tu la connaissais mieux, tu serais potentiellement plus encline à te poser. Véritable boule de nervosité que tu es, tu bafouilles alors qu’il n’y a vraiment aucune raison valable. Socialement parlant, t’as toujours été un peu à part mais en général, tu sais toujours à peu près te tenir et faire bonne figure. Alors aujourd’hui tu mets ça sur le dos de la fatigue. Nerveusement, tu la remercies sans réussir à dissimuler ton ressenti et elle semble le remarquer sans trop de difficulté. En même temps, il ne faut pas être un génie pour comprendre comment tu fonctionnes. « Tu n’es pas habituée aux compliments ? Pourtant, on doit t’en faire souvent vu la qualité de ton travail. » tu affiches un bref sourire, véritablement flattée par les éloges que la blonde t’offre. D’un léger rire gêné, tu joues avec tes doigts sans même t’en rendre compte. Véritable tic nerveux depuis toujours, c’est quelque chose que tu ne contrôles pas vraiment. Tu relèves le regard vers elle qui a déjà reporté son attention sur la tablette et les photos qui défilent. « Non, enfin... » Mauvaise accroche. « Si. Je veux dire… Ce n’est pas la première fois. » tu corriges en plissant le nez. Elle va vraiment finir par te trouver bizarre si tu continues comme ça. « Disons que d’habitude les gens ont plutôt tendance à les regarder entre eux. » c’est plutôt rare qu’un client te demande de rester lorsqu’ils regardent ds photos. Tu as généralement droit à un vague compliment lorsqu’ils ont fait leur choix et qu’ils viennent payer, mais sans vraiment s’attarder sur la personne derrière les clichés. Non pas que tu attendes qu’ils le fassent, qu’ils apprécient tes clichés est une récompense bien suffisante en soit. Tu lui expliques ton parcours dans les très grandes lignes, tâtonnant un peu pour chercher mots adéquats. Mais finalement avec un peu de bonne volonté, tu y arrives. « Ta mère ne doit pas avoir bien regardé tes photos, ton talent serait gâché sur les robes blanches et les regards langoureux. Le sport est un bien meilleur choix. » un petit rire amusé t’échappe. Au moins, elle semble avoir cerné certaines des raisons pour lesquelles tu préfères ne pas avoir affaire à des couples sur le point de sceller leur union et de s’engager à une vie de promesses. (Et tous les mensonges qui vont avec.) « Ca m’est déjà arrivé d’en faire. Quand on débute on n’a pas toujours le choix. » Même après, d’ailleurs. Quand un gros client vient proposer quelques milliers de dollars au studio pour une cérémonie, c’est difficile de faire la fine bouche. (Et pas très bon pour la réputation.) « Mais ce n’est clairement pas aussi intéressant. » ça semble être une évidence vu la façon dont tu en parles. Et ça se voit dans le produit final. Si les quelques photos de mariage que tu as eu l’occasion de prendre ne sont pas mauvaises et suffisent généralement aux demandeurs, tu n’as jamais été aussi satisfaite de ton travail que lorsque tu prends des scènes en mouvement. Tu la vois mettre de côté quelques images, et tu oses lui poser une question au sujet du surf. Tu ne t’attends pas à grand chose en vérité, une réponse simple te conviendrait parfaitement. « Une dizaine d’années. Quand ma mère s’est mariée avec mon beau-père, ils ont acheté une maison à quelques centaines de mètre de la plage. Nériah surfe depuis des années et je lui ai demandé de m’apprendre. C’est un peu ce qui nous a permis de nous apprivoiser. » un sourire se dessine sur ton visage lorsque tu l’écoutes. Inconsciemment, tu ne peux t’empêcher de l’envier un peu sur cette relation privilégiée qu’elle semble partager avec son beau-père. De ton côté, tout ce que tu as en commun avec tes parents sont ces repas interminablement gênants qui t’angoissent de plus en plus. « Oh c’est génial ça. D’autant plus si ça t’a permis de te rapprocher de lui. » sans connaître les détails, tu te doutes que forger un lien avec ce Nériah est quelque chose qui a dû être important pour elle. « La famille c’est important. » tu ajoutes en hochant la tête. « Tu as déjà essayé de surfer ? » la question était un peu inattendue. Tu ris légèrement en acquiesçant. « Alors… Essayé, oui. Réussir, c’est une autre histoire. » tu te masses la nuque en secouant la tête et en soupirant à ta propre incompétence dans ce domaine. « J’ai fait quelques essais mais rien de concluant. Je passais plus de temps dans l’eau à boire la tasse que debout sur la planche. » Bon, tu exagères un peu (mais pas tant que ça). Tu tiens un peu en équilibre, mais à la moindre vague et c’est la chute assurée. Il n’est pas exclu que tu retentes l’expérience un jour, la dernière fois remonte à plusieurs années. « Wow … Je … C’est moi ? » Pendant que tu es occupée à te remémorer toutes les raisons pour lesquelles tu n’as pas continué le surf, tu l’entends s’étonner. A ton tour, tes yeux s’arrêtent sur une photo que tu connais bien. Parce que t’as passé un peu de temps à éditer les couleurs et tu ne cessais de te répéter à quel point elle était jolie et à regretter de ne pas avoir réussi à lui faire parvenir la carte du studio. Et pourtant aujourd’hui, elle est bel et bien là, et t’as un peu l’impression d’être une sacrée creep. « Ah... oui. » tu reportes ton attention sur elle plutôt que sur la tablette et tu sais pas si c’est vraiment mieux pour tes nerfs. « Si elle te plaît je peux la faire développer si tu veux. » tu proposes sans trop réfléchir, juste parce que tu te dis que c’est le genre de photo qu’il faudrait encadrer plutôt que la voir sur un écran. Encore une fois, tu espères qu’elle ne trouvera pas l’intention trop étrange. « Tu as déjà fait des expositions ? » tu secoues la tête à la négative, te grattant nerveusement la joue. Le milieu de la photographie est particulier. Tes photos sont bonnes, mais sans doute pas au niveau de gens qui en ont fait leur carrière depuis des années. Toi t’es encore nouvelle dans la profession, t’es pas sûre que ton travail soit à la hauteur du genre d’attente que les amateurs d’art veulent. Et tu sais à quel point les critiques peuvent être assassines pour un rien. « Non… Mais certaines de mes photos ont déjà fait des couvertures de magazines de sport. » tu ajoutes tout de même. C’est pas grand chose, des journaux régionaux, mais c’est déjà suffisant pour te rendre fière de ce que tu fais. « Tu autoriserait ce genre de photo à être exposée… ? » c’est probablement pas ce qu’elle avait en tête et tu te rends compte que ça peut probablement être mal interprété. « Je veux dire, tu fais un super modèle et- » Sérieusement, qu’est-ce qui tourne pas rond chez toi ? Tu grimaces, te maudissant intérieurement parce que t’es sûre que t’es en train de rendre les choses encore pire. « Désolée, c’est bizarre dit comme ça. » tu t’excuses en espérant qu’elle ne le prenne pas mal, ou qu’elle ne s’imagine pas que tu es en train de flirter. T’exposes juste un fait, rien de plus.



shake the habit (ilaria) LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

shake the habit (ilaria) Empty
Message(#) Sujet: Re: shake the habit (ilaria) shake the habit (ilaria) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

shake the habit (ilaria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley
-