AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

 (ichabod) sunday bloody sunday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(ichabod) sunday bloody sunday 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9abqac2tU1sqcu1bo1_540
POSTS : 1595 POINTS : 290

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (ichabod) sunday bloody sunday Ee6546671ef68fc2c744a91dcde2d42b65fd93b9
halstay #1 (2015), halstay #3 , halstay #4 (fb) & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(ichabod) sunday bloody sunday Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(ichabod) sunday bloody sunday C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(ichabod) sunday bloody sunday 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(15/06 - ça diminue ON Y CROIT)lena #2eliotmayezraspencercaitrionaotto

(ichabod) sunday bloody sunday Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(ichabod) sunday bloody sunday Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7ichabod #2ally #1eleonor autumn #2

abandonnés
hannah (ua)miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2oliver

(ichabod) sunday bloody sunday Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), skyberia & ghostthatannoysyou (gifs), cham, harley, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyJeu 4 Fév - 16:43




@ICHABOD BATES & KIERAN HALSTEAD ⊹⊹⊹ and the battle's just begun, there's many lost, but tell me who has won? the trenches dug within our hearts and mothers, children, brothers, sisters torn apart.

Je sais que tu t’es souvent rêvé protagoniste d’une série télévisée, Kieran.
Mais Joe Goldberg, sérieusement ?

Parmi les centaines de programmes Netflix qui auraient pu susciter son inspiration, c’est bien sur le vilain le plus actuel du paysage audiovisuel que son choix s’est porté. Assis sur le trottoir face au garage dans lequel travaille Ichabod, casquette sur la tête, Kieran n’a pas bougé d’un pouce depuis bien une heure, scrutant à intervalles réguliers sa montre qui lui indique que, contrairement à ce qu’il pense, le temps avance. Mais son bourreau d’enfance ne semble pas décidé à sortir de sa cachette, ne faisant qu’amplifier le malaise de Kieran à mesure que les minutes défilent. C’est le moment de considérer que ce n’est pas une brillante idée, gamin, ce n’est pas comme si je te l’avais répété des dizaines de fois en chemin. Mais voyez-vous, il est temps que je le laisse faire ses expériences ; et s’il veut se jeter dans la gueule du loup, grand bien lui fasse. Oh, bien sûr, je n’ai pas eu la chance (non) de connaître cet Ichabod du temps où Kieran vivait chez les Bates, mais je considère que l’aîné n’est pas un illustre inconnu pour autant. Il en a entassé des souvenirs, Kieran, au fil des semaines passées en compagnie des Bates – et ils se veulent bien plus désolants que réjouissants. Si les seconds sont réservés à la matriarche, père et fils se partagent l’affiche des premiers ; et bien que les années soient passées, le mal-être de Kieran n’a pas beaucoup évolué, autant que cette rancœur à l’égard des hommes de la famille Bates qui n’a fait que s’accentuer depuis l’annonce du retour d’Ichabod. N’allez pas croire que cette potentielle rencontre sera l’occasion pour Kieran de mettre les choses au point avec celui qui l’a tourmenté plus que de raison, je sais qu’il n’osera jamais s’affirmer face au plus vieux, même si je perçois cette voix qui ne cesse de l’insulter et de lui balancer les vérités qui ne franchiront pourtant jamais ses lèvres.

Et si je parle de potentielle rencontre, c’est aussi parce que je le connais, notre protagoniste et que je sais à quel point il peut faire preuve de lâcheté. Ne t’agaces pas contre moi, Kieran, tu sais aussi bien que moi que je n’apprécie pas ce terme lorsqu’il t’est associé, mais à cet instant, je suis d’avis qu’il serait bon de le concrétiser : qu’est-ce que cette rencontre peut t’apporter de bon, après tout ? Oh, je sais bien que mon résonnement égoïste dénote avec celui de Kieran auquel il songe pour me faire taire : il n’est pas question de lui. Cela fait bien longtemps qu’il a abandonné l’idée d’avoir des explications d’Ichabod quant à la personne qu’il a pu être à son contact (même si je perçois aussi qu’il ne perd pas l’espoir de susciter son intérêt comme il l’a tant rêvé plus jeune), mais il a besoin d’en obtenir quant à ses intentions vis-à-vis de Rhea et Ilaria. Et croyez-moi, que nos avis divergent sur la méthode à suivre. J’aimerais éviter que Kieran se confronte à ceux qui lui ont fait du mal, conscient que cela réactive des blessures qu’il n’a jamais pu soigner – et c’est moi qui écope de ce rôle, sans pourtant y parvenir, merci à tous. J’aimerais aussi qu’il s’affirme, et je crois que cette situation est propice à cela : il n’est pas question de défendre ses intérêts à lui, mais ceux de personnes qui lui sont chères et il y arrive bien mieux que lorsque cela le concerne directement. Néanmoins, il y a cette peur qui lui a donné envie plus d’une fois de faire marche-arrière. Soit ; je l’admets : cette peur émane de moi, alors que je n’ai cessé de faire appel aux images de son enfance, de ce temps partagé avec celui qu’il aurait rêvé devenir un frère. Ne me jugez pas ; si vous étiez à ma place, vous comprendrez l’adage aux grands maux les grands remèdes. Et cette peur, si je l’ai accentuée, je ne l’ai pas créée : elle était présente bien avant que j’appuie dessus, elle ne l’a jamais quitté concernant Ichabod. Il n’a jamais vraiment trouvé d’hypothèses satisfaisantes qui auraient expliqué la manière dont Ichabod s’est comporté avec lui et c’est peut-être ça le problème : pour Kieran qui adapte son comportement et son attitude de manière à toujours satisfaire autrui, il n’est pas en mesure d’anticiper pour s’assurer qu’Ichabod ne prendra pas le dessus sur lui. À vrai dire, il n’a pas vraiment besoin de se triturer les méninges : nous savons tous les deux qu’Ichabod y parviendra, quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse.

Mais pour l’heure, revenons à Joe Goldberg junior, alors que la nervosité de Kieran transparaît de toute son attitude, de ce pied qui tape au sol, de ses doigts qui repoussent machinalement ses lunettes de vue sur son nez, de cette casquette qu’il visse toujours plus à son crâne. Bien sûr, la volonté n’était pas tant discrète que de simplement pouvoir faire le pied de grue sur le bord de ce trottoir sans interloquer les passants – il n’a aucune envie d’ajouter une nouvelle ligne à son casier et aux accusations face auxquelles il fait déjà face. Probablement qu’Ichabod l’a repéré sans pouvoir le reconnaître à cette distance, qu’importe ; lorsque la silhouette de celui qui lui a laissé des dizaines de mauvais souvenirs finit par sortir du garage en début de soirée, Kieran se relève aussitôt.

Enfin, il aurait voulu, s’il avait été un Joe à la hauteur.
C’est la peur qui le tétanise en premier lieu lorsqu’il réalise qu’il n’y a plus d’espoir cette fois-ci d’une quelconque méprise ; Ichabod est bel et bien devant lui et semble l’avoir repéré alors qu’il entreprend de traverser la route pour venir à sa rencontre. Les secondes de paralysie l’ont empêché de prendre l’avantage, alors qu’il se lève à la hâte et que tous les beaux discours qu’il a pu imaginer dans sa tête n’ont plus le temps d’être glissé pour obliger l’homme qui lui fait face à l’écouter. Et lorsque les lèvres de celui-ci finissent par bouger, que Kieran n’arrive pas à entendre quoi que ce soit, poussé par mon impulsion visant à poser cette simple question au lieu de se murer dans le silence, elle sort sans plus aucune hésitation : « Pourquoi t’es revenu ? »

Oh, bien sûr, ce serait utopique que de penser que cette franchise est signe d’une assurance retrouvée ; parce que les hésitations, elles arrivent aussitôt ses lèvres scellées. Est-ce qu’il aurait dû le saluer ? Est-ce qu’il aurait dû être moins direct ? Est-ce qu’il aurait dû s’abstenir de venir sur son lieu de travail ? Est-ce qu’il va réagir comme il le faisait par le passé ? Est-ce que Rhea et Ilaria vont lui en vouloir ?

De mon côté, une seule me préoccupe : combien de temps assumera-t-il cette bribe de courage ?



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
(ichabod) sunday bloody sunday 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1680 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

(ichabod) sunday bloody sunday 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

(ichabod) sunday bloody sunday 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptySam 13 Fév - 19:28


Aux yeux de l’adolescent que j’étais à l’époque, Kieran n’a jamais été doué pour grand chose si ce n’est s’attirer des ennuis sous notre toit. Aujourd’hui, je comprends qu’il a acquis la capacité de s’en attirer même en dehors. Je ne déplore pas les années passées loin de l’autre et il y a fort à parier que lui non plus. Nos chemins étaient faits pour se séparer et je continue de penser qu’ils ne l’ont pas fait assez tôt pour qu’il s’en sorte indemne. Personne ne peut sortir indemne d’un séjour chez les Bates, surtout pas alors qu’il a été aussi prolongé que le sien. Maman s’est toujours bien occupée de lui mais elle était la seule. S’il est face au garage aujourd’hui, pourtant, j’en viens rapidement à la conclusion qu’il n’en a pas eu assez. Halloween est passé mais il recherche peut être des sensations fortes qui n’ont rien à voir avec des enfants sous des draps blancs criant “des bonbons ou un sort” comme des automates. J’espère au moins qu’il a perdu cette habitude là aussi, il n’a plus l’excuse de l’enfance depuis bien longtemps. Ses traits n’ont pas tellement changé et son attitude générale non plus. Il a l’air de jouer à un cache-cache et penser que mettre ses mains devant son visage lui suffira à devenir invisible. Ce n’est pas que j’ai une basse estime de lui ; c’est qu’il ne m’a jamais donné tort.

Je n’ai aucune idée depuis combien de temps il est simplement assis sur le trottoir à guetter l’entrée du garage comme un chien attendant son os mais j’ose au moins espérer qu’il a une bonne raison de s’immiscer ainsi à nouveau dans ma vie. Je pensais que l’accord tacite entre nous n’allait jamais être révoqué. Il consistait en ne plus jamais se revoir, ou quelque chose du genre. Un romantique dirait “loin des yeux loin du coeur”, mais même lorsqu’on se marchait dessus il n’y a jamais réellement eu de preuve d’amour. Par “jamais réellement”, je veux bien sûr dire qu’il n’y en a jamais eu aucune. Un regard à droite, un regard à gauche, et aucun pour le paquet de cigarette que je sors machinalement de ma poche en même temps que j’entreprends de traverser la route. S’il n’a pas le courage de venir me voir directement sur mon lieu de travail, ce n’est pourtant pas difficile pour moi de réduire une bonne fois pour toutes la distance entre nous. Cette fois, promis, je n’ai préparé aucun mauvais coup. C’est surtout parce que je n’en ai pas eu le temps et que sa visite était bien la dernière à laquelle je pouvais m’attendre - quand bien même n’importe quelle visite aurait été une surprise. Déjà, je sais qu’il a eu l’information de mon travail par Rhea ou Ilaria, les deux femmes étant les seules au courant de mon métier. Il ne me reste plus qu’à savoir si je leur en veux ou si je reste indifférent, réponse que seul Kieran pourra m’apporter en répondant à mes questions. “Tu t’es perdu ?” Les mots sont mâchés du fait que la cigarette entre mes lèvres m’empêche d’articuler comme je le voudrais mais je compte sur mon regard et mon attitude en général pour qu’il comprenne ma question. Après tout, elle coule de source, absolument pas comme le fait qu’il semble expulser à son tour des mots ayant tournés trop de fois dans son esprit. « Pourquoi t’es revenu ? » Je le soupçonne d’avoir tourné sa langue 77 fois dans sa bouche au lieu de 7, juste pour être sûr de la prononciation de chaque syllabe. Maintenant à sa hauteur, j’arque un sourcil étonné face à son attitude. Il ressemble au Kieran que j’ai toujours connu et pourtant il n’a plus rien à voir avec ce dernier. Pour peu, j’en serais presque décontenancé. “Qu’est ce que tu fais ici ?” Alors je reformule ma question, cette fois-ci après avoir ramené les vapeurs toxiques jusqu’au fin fond de mes poumons fatigués. Les mots sont clairs et mes yeux qui le sont tout autant ne laissent pas la moindre seconde de répit aux siens. Peu importe où est ce qu’il a puisé tout son courage, je le connais bien assez pour savoir que cette poussée soudaine ne sera qu’éphémère. A l’instant où il comprendra à nouveau ce qu’il en est, il voudra détaler, comme à son habitude. “Ce ne sont pas tes affaires, Kieran. Je ne te dois rien.” Et lui non plus. Ce n’est pas comme si on avait réellement grandis ensemble et si je prends tout de même la peine d’esquisser le début d’une réponse satisfaisante, c’est simplement parce que je garde un minimum d’estime pour le garçon abandonné qu’il représente à mes yeux - mais ma maman elle est pas morte et elle va venir me chercher et je te jure Ichabod, elle me l’a promis et et et ; ouais, bref.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    (ichabod) sunday bloody sunday IcdDGTz
    (ichabod) sunday bloody sunday VuFGq53
    (ichabod) sunday bloody sunday ZsxbA8o
    (ichabod) sunday bloody sunday 1ysriBC
    (ichabod) sunday bloody sunday YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(ichabod) sunday bloody sunday 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9abqac2tU1sqcu1bo1_540
POSTS : 1595 POINTS : 290

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (ichabod) sunday bloody sunday Ee6546671ef68fc2c744a91dcde2d42b65fd93b9
halstay #1 (2015), halstay #3 , halstay #4 (fb) & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(ichabod) sunday bloody sunday Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(ichabod) sunday bloody sunday C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(ichabod) sunday bloody sunday 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(15/06 - ça diminue ON Y CROIT)lena #2eliotmayezraspencercaitrionaotto

(ichabod) sunday bloody sunday Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(ichabod) sunday bloody sunday Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7ichabod #2ally #1eleonor autumn #2

abandonnés
hannah (ua)miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2oliver

(ichabod) sunday bloody sunday Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), skyberia & ghostthatannoysyou (gifs), cham, harley, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyJeu 25 Fév - 21:37



On aurait pu croire les années lui auraient insufflé une dose de confiance en lui qui aurait pu lui être bénéfique à cet instant. Oh, devant Ichabod il se décompose bien moins qu’il ne le faisait à l’époque où ils ont vécu sous le même toit ; mais son aîné doit assurément se rendre compte qu’il ne respire toujours pas l’assurance, le Halstead. Ce n’est pas faute d’essayer de développer celle-ci et je suis le premier à me surprendre qu’il n’en soit pas capable. L’avantage avec Kieran, c’est que s’il veut me rendre certains souvenirs accessibles, d’autres le sont totalement : et les jours heureux de sa relation avec son ex me démontrent qu’il était presque parvenu à être à l’aise avec lui-même, le brun. Bien sûr, il n’aurait jamais été un frimeur en puissance, mais il était à l’aise avec ses opinions et ses objectifs, il y a encore cinq ans. Pourtant, il y a cette petite voix dans sa tête (la sienne, cette fois-ci) qui lui murmure qu’Ichabod ne pourra jamais en attester et que celui-ci le retrouve au stade initial ; elle est belle, ton évolution, espèce d’imbécile. Ce n’est pas moi qui raisonne dans sa boîte crânienne, c’est uniquement son œuvre avec laquelle je suis en désaccord. Il a eu ses raisons de régresser ; mais si Ichabod n’a pas vu son évolution – même furtive – je lui murmure que cela ne veut pas dire qu’il peut le prétendre. À cette simple pensée, notre protagoniste s’offusque. Oh, allons, Kieran. Je sais que la perspective de te jouer d’Ichabod te terrifie car il a toujours été le plus doué des deux, mais qu’est-ce que tu risques ? Je sais que ta volonté de te faire aimer de tous prime sur tout le reste, mais est-ce que tu peux réellement imaginer que vous allez tirer un trait sur les rancunes du passé pour devenir des connaissances, à défaut d’être des amis comme tu l’as trop longtemps espéré ? Je t’ai suffisamment aidé pour attester de cette capacité à t’inventer une vie – tu le faisais déjà, enfant, à l’école, auprès des inconnus que tu rencontres, auprès de ceux qui ont commencé à entrer dans ta vie adulte et dont tu ne voyais pas le visage en t’imaginant sur ton lit de mort. Les gens qui viennent et qui sortent de ta vie, les parfaits cobayes de tes mensonges visant à imaginer la parfaite vie, alors qu’est-ce que cela peut changer qu’Ichabod soit au courant des éléments qui ont façonné ton départ dans la vie ? Il n’a aucune idée de ceux qui sont venus s’ajouter au fil du temps, de la même manière qu’il n’a aucune idée du très bon comédien que tu es devenu – et que tu étais déjà à l’époque, dans un sens. “Tu t’es perdu ?” Je te félicite de ne pas répondre à cette provocation, Halstead et d’essayer, à ta manière, de lui montrer que tu n’es plus l’enfant perdu que tu étais. Non, tu es désormais un adulte brisé, mais qui ne l’est pas, à votre époque ? Ça, il n’a pas à le savoir, tout ce qui importe est qu’il prenne conscience que ses piques ne t’atteignent plus et que tu ne supplies plus son affection. Je le murmure à son oreille, pour que de telles hypothèses deviennent des faits concrets ; tu n’es plus à sa solde. Malgré le tressaillement de ton corps qui démontre du contraire, malgré l’incertitude de la manière de l’aborder, malgré cette peur de la manière dont il retournera inévitablement tes paroles contre toi. Tu n’es plus à sa solde. “Qu’est ce que tu fais ici ?” Il vient de le dire, pourtant, est-ce que la vieillesse (ou la connerie, à choix) aurait enfin eu une influence sur Ichabod ? Poussé par mon impulsion, il se relève, Kieran et n’a pas de difficultés à soutenir son regard, affichant même un léger sourire en constatant que les choses ont bien changé et que c’est désormais lui qui peut le jauger de ses quelques centimètres de plus. N’allez pas croire qu’il a soudainement repris confiance en lui ; ce n’est pas le cas. Mais il me cède un peu de contrôle, comprenant que dans des situations ainsi, il doit laisser cette partie de lui qu’il n’assume pas prendre la relève. Il le regrette déjà, au fond, mais je t’assure que ce sentiment n’est que temporaire, Kieran. Tu me remercieras bientôt d’avoir pris ta place et même si tu fais toujours barrière et que jamais je ne pourrai insulter Ichabod comme il le mérite, ce n’est pas pour autant que tu vas t’écraser. Pas aujourd’hui, mon grand, pas sous ma garde. “Ce ne sont pas tes affaires, Kieran. Je ne te dois rien.” Il marque un point et inévitablement, il doute, Kieran. Voyez un peu le travail que j’ai au quotidien, pour que cette simple phrase suffise à le déstabiliser. Mais j’active les signaux de son cœur : il ne le fait pas parce qu’il y a une logique derrière son intervention, mais parce qu’il s’en sent un devoir pour les deux femmes qu’Ichabod a abandonnées. « Peut-être, mais j’étais là, moi, ces dernières années. » Je le fais insister sur ce moi plus qu’il ne l’aurait lui-même voulu, mais eh, Kieran, n’as-tu pas décidé de me laisser une certaine marge de manœuvre ? Et tu ne dois pas tant détester cela puisque tu aurais pu m’interrompre, tu aurais pu dire « oui, d’accord, très bien, bonne journée » comme tu en avais l’idée et tu ne l’as pas fait. J’interprète cela comme un signe et voyez, je les aime bien, moi, ces signes-là. « Et je-je pense que ça rend légitime ma question... pour savoir si tu vas encore agir comme un connard,   enfin, vis-à-vis d’elles. » Je ne peux empêcher le naturel de revenir et cette hésitation d’intervenir, autant que ce piquant de disparaître. Il n’a pas exactement dit ce qu’il pensait, Kieran, mais il est sur la bonne voie alors qu’il soutient maladroitement le regard de son aîné. Il sait très bien ce qu’il veut dire, il sait très bien qui sont ces elles dont il parle et qu’il n’a pas abandonné, lui. Ou du moins, pas aussi longtemps, puisqu’il réalise à cet instant qu’ils l’ont peut-être enfin, leur point commun tant espéré, en une prédisposition à la fuite qui n’a pas les mêmes racines, mais dont la finalité est la même.

@Ichabod Bates :l:



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
(ichabod) sunday bloody sunday 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1680 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

(ichabod) sunday bloody sunday 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

(ichabod) sunday bloody sunday 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptySam 13 Mar - 22:23


C’est ironique quand on y pense. Lui qui me demande pourquoi je suis revenu, moi qui me suis toujours demandé pourquoi est ce qu’il n’est pas parti plus tôt. Ce n’est pas faute d’avoir tout essayé pour accélérer les choses, pourtant. Le frêle petit garçon est un coriace et je lui dois au moins ça, même s’il aurait dû apprendre à mieux choisir ses batailles et opter pour la porte de sortie dès qu’il est arrivé. Il aurait peut-être pu devenir quelqu’un, si tel avait été le cas. Aujourd’hui il est toujours le même, toujours égal à lui-même et à mes yeux cela n’a rien d’un compliment. Je ne suis pas en train de vanter son âme d’enfant qu’il a su protéger des affres du temps, pas du tout. Je lui reproche d’être toujours aussi faible et m’étonne encore qu’il soit toujours en vie. Cela a sans doute à voir avec le fait qu’il vive une vie normale et que personne ne veuille sa mort - ou n’ait justement tenté de le faire la rencontrer plus vite que prévu. Ce n’est pas parce qu’il reste droit et son regard ancré dans le mien que cela prouve quoi que ce soit. Mes yeux doivent se redresser pour l’observer désormais, mais j’y vois toujours le même enfant perdu adepte des causes qui n’en valent pas la peine. Pas pour lui, en tout cas. Rhea et Ilaria sont ma famille bien avant tout le reste et s’il pense pouvoir les aider d’une quelconque manière alors il est encore plus stupide que ce que je pensais. Il ne fait pas le poids. Son sourire me fait pincer les lèvres : voilà au moins une chose à laquelle je n’étais pas préparé. Je n’aurais pas réagi ni tiré aucune conclusion d’un geste aussi simple si j’avais été face à n’importe quelle autre personne sur cette Terre mais pour Kieran, c’est différent. Je sais à quel point de simples lèvres étirées sont une nouveauté chez lui. Bien que je n’ai pas été excellé dans ce rôle et loin de là, je reste son grand frère.

« Peut-être, mais j’étais là, moi, ces dernières années. » A mon tour de sourire sans joie. J’aurais dû me douter que l’argument allait être évoqué mais je ne pensais pas qu’il l’utiliserait en premier, surtout pas en tête d’affiche. C’est un tort que je ne peux pas nier et je ne le ferai pas, mais encore une fois il se pense omniscient alors qu’il n’y connaît rien. Kieran joue à un niveau qui n’est pas le sien, il touche à bien des choses trop dangereuses pour le commun des mortels. Il va se brûler ; et si ça s’arrête là alors il aura été chanceux. Silencieux pendant une seconde et une autre, je le laisse aller au bout de sa réflexion, laquelle j’espère a bien été préparée. Il n’aura pas de seconde chance et c’est à peine si je tolère la première. Ce garçon ne sait que me faire perdre du temps, c’est tout ce qu’il a toujours fait. « Et je-je pense que ça rend légitime ma question... enfin, vis-à-vis d’elles. » J’ai besoin de me concentrer pour repenser à la question que j’avais sans doute trop vite expédiée. La raison de mon retour, oui. J’hésite entre plusieurs niveaux de mensonges pour sa réponse, mais au moins on notera que j’envisage une réponse et non plus seulement un silence accusateur. Rhea n’aurait pas dû le tenir au courant, cela ne l’aide en rien et ne fait que raccrocher un boulet de plus à ma cheville. Je ne savais pas encore que j’allais de nouveau côtoyer le monde des gangs et ce qui n’était pas un secret l’est devenu entre temps. Dans le milieu, on apprend rapidement que le meilleur moyen de garder un secret est de tuer ceux qui sont au courant de ce dernier. Puisque je ne ferai jamais le moindre mal à la femme que j’ai aimé ni à la chair de ma chair, ne me reste plus qu’un seul choix. Les doigts de ma main craquent et comblent le silence. Je n’ai pas envie d’aller jusque là, pas après tout ce que nous avons traversé ensemble. “Tu sais que j’ai déjà pensé à t’enterrer toi au fond du jardin, pas vrai ? T’es pas bien gras et t’étais pas grand non plus, à l’époque, j’aurais pas eu à agrandir le trou du chien de beaucoup.” Ce n’est plus un jeu destiné à l’effrayer mais la simple vérité. Mon père avait pensé à cette éventualité bien avant moi, en réalité, et si je l’ai d’abord jugée affreuse, abominable, inhumaine, [...], j’en suis venu à la considérer avec un peu plus de recul. Mort, il n’aurait plus représenté un élément perturbateur. “Si tu fouilles trop, je prendrais même pas la peine de cacher ton corps aujourd’hui.” Parce que personne ne ferait le lien avec ma famille ou moi-même, tout simplement. Une balle perdue, c’est quasiment impossible dans un pays qui a retiré les armes de la circulation, et pourtant. Sa mort servira de nourriture aux politiciens qui relanceront des débats inutiles et moi, j’aurai la paix. Je n’aurai qu’à consoler Rhea et Ilaria, je tiendrai le bon rôle. Le futur a pris le dessus sur le conditionnel, quel dommage.

La question, donc. J’imagine qu’il n’aura pas le courage de me relancer une seconde fois, je l’en épargne donc. “Je suis revenu pour prendre soin d’elles. Je te conseille de ne pas te mettre en travers de ça, Kieran, peu importe à quel point tu as soudainement envie de jouer au héro.” Ce rôle ne lui conviendrait pas, je peux déjà le lui dire.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    (ichabod) sunday bloody sunday IcdDGTz
    (ichabod) sunday bloody sunday VuFGq53
    (ichabod) sunday bloody sunday ZsxbA8o
    (ichabod) sunday bloody sunday 1ysriBC
    (ichabod) sunday bloody sunday YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(ichabod) sunday bloody sunday 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9abqac2tU1sqcu1bo1_540
POSTS : 1595 POINTS : 290

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (ichabod) sunday bloody sunday Ee6546671ef68fc2c744a91dcde2d42b65fd93b9
halstay #1 (2015), halstay #3 , halstay #4 (fb) & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(ichabod) sunday bloody sunday Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(ichabod) sunday bloody sunday C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(ichabod) sunday bloody sunday 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(15/06 - ça diminue ON Y CROIT)lena #2eliotmayezraspencercaitrionaotto

(ichabod) sunday bloody sunday Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(ichabod) sunday bloody sunday Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7ichabod #2ally #1eleonor autumn #2

abandonnés
hannah (ua)miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2oliver

(ichabod) sunday bloody sunday Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), skyberia & ghostthatannoysyou (gifs), cham, harley, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyDim 28 Mar - 22:30



Je n’ai peut-être pas toujours accompagné Kieran, mais je suis désormais le garant de ses souvenirs et en ce sens je peux me permettre d’avoir une opinion tranchée sur cet Ichabod que je n’ai pas côtoyé directement. De toute évidence, personne ne s’y tromperait à le voir ainsi, le dos droit et le regard arrogant, à user de l’avantage qu’il possède depuis des années sur le plus jeune. Il n’attire pas la sympathie et je suis persuadé que ce n’est pas son but. Tant mieux, puisque celui de Kieran n’est plus d’essayer de l’obtenir, de son côté, même s’il gardera toujours le précieux espoir que son aîné puisse, un jour, poser des yeux sur lui qui ne respirent pas la haine ou, pire, le désintérêt. Qu’il comprendra que cette bataille qu’il mène contre lui est gratuite et l’a toujours été, qu’elle n’apporte rien à ses protagonistes à l’exception d’un agacement d’un certain côté et d’un sentiment d’abandon de l’autre. Je sais aussi que Kieran devrait simplement cesser d’accorder de l’attention à ceux qui ne le méritent pas – mais c’est le problème du Halstead, il se meurt pour avoir le droit à un regard. Trop souvent transparent (alors que c’est paradoxalement de sa volonté), il accepte n’importe quel signe d’intérêt et l’agacement d’Ichabod ne suffit donc pas à le faire fuir. Et si une part de lui (je plaide coupable) sait que son rêve d’avoir un aîné ne se réalisera jamais, à défaut il aimerait simplement lui montrer qu’il a changé et qu’il n’a plus grand-chose à voir avec le gamin effrayé qu’il était. Oh, ça, non. Enfin. Il est toujours vite perturbé (perturbé tout court, on pourrait dire), facile à impressionner et toujours le premier à tendre l’autre joue, mais justement ; il ne s’en lasse pas, Kieran. Il n’abdique pas, il n’abandonne pas la partie même si on fait tout pour qu’il cède une victoire qui, de toute évidence, ne sera jamais sienne. Il a changé ; parce qu’une part de lui commence enfin à comprendre qu’il ne peut pas en attendre des autres et qu’il sera toujours seul. Au sens propre comme au sens figuré ; pourtant, Rhea et Ilaria l’ont aidé à gommer ce sentiment. Lui donner l’impression de faire partie d’une famille même s’il n’est qu’une pièce rapportée et qu’il s’accroche à elles bien plus qu’elles ne s’accrochent à lui ; et il ne saurait tolérer de perdre tout cela. Mais il sait que face à Ichabod, le choix est vite fait (et il est évident, cela lui fait du mal de l’admettre, mais il ferait le même si son père revenait dans sa vie). Et même s’il semble rechercher la confrontation, en réalité il veut surtout prouver qu’ils n’ont plus à être des ennemis. Il a sa propre vie de son côté, désormais, le dessinateur et en ce sens, il a changé. Évidemment qu’Ichabod n’aura pas le droit à la même vérité que les deux femmes et qu’à ses yeux il est encore plus épanoui qu’il ne le prétend auprès d’elles ; qu’il est très heureux d’être désormais marié et qu’il espère simplement continuer sa vie banale en accueillant bientôt un enfant. Pas de quoi le voir comme une menace, puisqu’il est désormais extérieur à cette « famille » qu’ils ont été. Peu importe si les trois autres protagonistes communiquent entre eux ; peut-être que cela permettra (enfin) d’impressionner Ichabod et que ses caractéristiques de loser pourraient enfin servir à plus grande échelle. “Tu sais que j’ai déjà pensé à t’enterrer toi au fond du jardin, pas vrai ? T’es pas bien gras et t’étais pas grand non plus, à l’époque, j’aurais pas eu à agrandir le trou du chien de beaucoup.” Celle de prétendre ne pas comprendre en fait partie, alors que Kieran tente de rester impassible, fronçant simplement les sourcils comme dans une volonté de lui dire qu’il ne voit pas vraiment où il veut en venir. « Ça va être un peu plus compliqué aujourd’hui. » Il se contente de rétorquer, pinçant les lèvres. Si je peux l’aider à prétendre une assurance verbale, il n’en va pas de même pour son langage corporel sur lequel je n’ai aucune prise ; les réactions sont instantanées et vont à l’encontre de ma volonté quand la gêne et l’angoisse, ces deux vieilles amies, se réaniment en compagnie d’Ichabod – comme quoi, certaines choses ne changent jamais. “Si tu fouilles trop, je prendrais même pas la peine de cacher ton corps aujourd’hui.” La voilà la fameuse suite ; et l’assurance de Kieran a trop anticipé alors qu’il se retrouve déstabilisé et qu’il se sent stupide. Comme souvent, mais cette fois-ci je fais de mon mieux pour que ça ne dure pas trop longtemps. « Super, ça évitera les frais de recherche. » Qu’il répond rapidement, affichant même un demi-sourire qui se veut partagé entre la gêne et une certaine fierté d’avoir su faire preuve de répondant. Je pourrais m’en réjouir aussi, mais je sais que ce ne sont pas des paroles qui ne visent uniquement à tenter de s’opposer à Ichabod et qu’un fond d’envie dicte ses mots. Il n’a pas peur de la mort, Kieran (malheureusement) et en ce sens, il diffère beaucoup du gamin qu’il était il y a encore peu. Les menaces d’Ichabod ne fonctionnent plus avec le même effet qu’autrefois, comme il le constate quand celui-ci accentue ses propos. “Je suis revenu pour prendre soin d’elles. Je te conseille de ne pas te mettre en travers de ça, Kieran, peu importe à quel point tu as soudainement envie de jouer au héro.” Il ne peut nier que le ton sec d’Ichabod, lui, lui fait le même effet que par le passé alors qu’il lui faut quelques instants pour reprendre contenance. « Tes menaces ne marchent plus, Ichabod. » Il voudrait y croire, mais je suis réaliste : il aura toujours l’avantage sur le plus jeune. S’il ne craint pas la mort, cela ne l’empêche pas de craindre son aîné et ce qu’il pourrait faire. Mais il y a un aspect qu’Ichabod ignore : Kieran n’a plus grand-chose à perdre, ce qui le rend (tristement) bien moins réactif aux provocations de son ancien frère. « C’est pas jouer au héros, c’est m’inquiéter pour elles et que tu leur brises le cœur une nouvelle fois. » Il souligne, modulant sa voix pour paraître doux, quitte à donner l’impression qu’il s’écrase à nouveau ; ça tombe bien, c’est très exactement ce qui se met en place. « Tu comptes vraiment rester ? » La question est provocatrice, peut-être trop, raison pour laquelle il modère les choses très rapidement. « Tu sais aussi bien que moi que je vais pas te dire quoi faire, mais j’ai le droit de te dire qu’elles en ont beaucoup souffert et que j’espère que si tu viens reprendre ta place, tu la garderas. » Cette fois, qu’il manque d’ajouter, mais il a conscience que ce serait la goutte d’eau qui ferait perdre patience à Ichabod. Et alors que je le félicite pour cette manière d’affronter un ancien bourreau, Kieran, lui, s’en veut aussitôt d’avoir été aussi intransigeant, d’avoir fait entendre son avis et d’avoir été sur un chemin qu’il n’aurait jamais dû emprunter, ce qui l’oblige à désigner le garage derrière lui d’un signe de la tête avant de reposer son regard sur le Bates. « Ça doit te changer de l’armée. » Il s’ose, un demi-sourire sur les lèvres ; il ne veut pas paraître trop brusque, trop curieux, ni dans le jugement, ça n’en est pas un, ce n’est d’aucun cas une moquerie dissimulée, juste un intérêt sincère pour celui à qui il offre un intérêt qui n’a jamais été réciproque ; mais on l’a dit, certaines choses ne changent pas.

@Ichabod Bates  (ichabod) sunday bloody sunday 2078041801



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
(ichabod) sunday bloody sunday 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1680 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

(ichabod) sunday bloody sunday 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

(ichabod) sunday bloody sunday 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyMer 7 Avr - 16:58


Kieran a changé, c’est une évidence. Dire qu’il a évolué, par contre, je ne peux pas le clamer aussi rapidement et avec assurance. Il n’est plus aussi apeuré qu’avant mais les indices restent les mêmes. Je sais qu’avec un peu plus de temps passé à ses côtés, je serais sans aucun doute capable de nous ramener quinze ans en arrière. Est-ce que j’en ai envie pour autant? Non, absolument pas. Aujourd’hui mon père ne peut plus rien contre lui et il n’est même pas moindrement intéressant pour les gangs de la ville. Son sort n’importe plus personne puisqu’il n’a aucun pouvoir, j’aurais simplement espéré pour lui qu’il daigne enfin sortir des pattes de Rhea et celles d’Ilaria par la même occasion. Je doute qu’il leur soit d’aucune utilité si ce n’est peut-être un simple soutien moral qu’elles pourraient trouver à chaque coin de rue, à la seule différence que les autres ne se vanteraient pas de m’avoir connu. Kieran a vécu à mes côtés pendant un temps, mais qu’il ne s’imagine pas m’avoir connu et encore moins me connaître. Nos chemins se rejoignaient parfois, voilà tout. Cela ne fait pas de nous des frères pour autant, il n’a aucune envie que mes problèmes deviennent les siens et l’inverse est tout aussi vrai, même si je doute qu’une personne telle que lui ait réellement des problèmes de taille dans la vie. « Super, ça évitera les frais de recherche. » La répartie est loin d’être cinglante mais elle a le mérite d’exister aujourd’hui, au moins. Loin de pouvoir me déstabiliser, je ne daigne même pas hausser un sourcil pour lui accorder de l’importance. Il ne sait que me faire perdre mon temps, cela n’a pas changé. « Tes menaces ne marchent plus, Ichabod. » - “Ne me donne pas de raisons de les mettre en application.” Bien plus que des menaces, c’est une vision prophétique de son avenir s’il continue ainsi à vouloir me tenir tête et, surtout, impliquer les deux femmes de ma vie dans cette histoire. Qu’il s’en prenne à ma personne et me reproche peut-être la façon dont je l’ai traité toute sa vie aurait été une chose mais en cet instant il parle d’un sujet qu’il ne peut pas comprendre dans son entièreté.

Une fois de plus, alors, je lui demande de prendre garde à ce qu’il dit et fait. Les héros ne gagnent les méchants que dans les films américains. Et encore. Il y a toujours des dommages collatéraux. « C’est pas jouer au héros, c’est m’inquiéter pour elles et que tu leur brises le cœur une nouvelle fois. » Kieran a toujours eu un bon fond et un coeur bien trop grand pour ce monde, mais il n’a pas à utiliser toute cette bonne volonté pour tenter de m’éloigner des deux blondes. Nous avons le même objectif, qu’il me croit ou non à ce sujet. C’est un fait et il n’y a pas d’explication supplémentaire à ajouter. Il ne peut pas être mis au courant des raisons qui m’ont poussées à partir, lesquelles ne rejoignent que de trop celles qui m’ont ramené vers elle. La seule chose qu’il doit savoir c’est que je ne leur ferai jamais de mal sans en anticiper les conséquences et la nécessité, chose que je lui ai déjà expliquée sans qu’il ne daigne juger mes mots suffisants. « Tu comptes vraiment rester ? » Il prend cette histoire trop à cœur alors qu’elle n’est même pas sienne. Un jour, cette attitude le tuera - et je n’y serai pour rien. “Je compte vraiment rester.” Je reprends ses mots et lui apporte une clarification et une assurance allant au-delà d’un simple “oui”. Il est irritant à souhait mais s’il n’a besoin que de ça pour enfin me laisser respirer, alors cela ne me coûte rien d’essayer. Après tout, il n’y a rien de plus vrai que ces quelques mots. “Tu n’as pas à me raconter une histoire que j’ai moi même vécu. Je sais ce qu’elles ont ressenti.” Bien sûr qu’elles ont souffert, c’est évident. Je le savais au moment de partir, je le sais encore aujourd’hui - je l’ai vu, aussi. Ce n’est pas une conséquence que j’assume facilement mais je reste encore persuadé que c’était la meilleure chose à faire. Ilaria est devenue une jeune femme formidable et Rhea a continué à être celle qu’elle a toujours été, preuve qu’elles ont su rebondir et continuer à vivre. Elles ont su vivre, là où je ne leur aurais apporté que la mort. “J’ai perdu un bras Kieran, est ce que tu as vraiment envie de savoir ce qu’il serait arrivé à un enfant en bas âge ou à une avocate voulant trop faire le bien?” C’est une véritable question. Si même en ayant été entraîné toute une vie pour un jour entrer dans le monde de l’illégalité j’en suis venu à perdre une part de moi (au sens propre comme au figuré), alors que serait-il advenu des deux femmes que j’ai toujours mis un point d’honneur à garder en dehors de cette histoire ? Personne n’en a parlé clairement à Kieran, mais il a vu lui aussi les allers et retours de mon père, il a entendu ses messes basses, il a vu tous les hommes aller et venir chez nous avec des armes très mal cachées sous leurs habits. Il est naïf, mais je n’espère pas à ce point.

« Ça doit te changer de l’armée. » Machine arrière, on fait semblant de ne pas s’être mutuellement menacés et on redevient les frères que nous n’avons jamais été? C’est bien trop enfantin pour moi mais j’essaye de ne pas trop tuer ses espoirs dans l’oeuf. "Effectivement." C'est un bon début, j'imagine. Je doute que mes histoires et autres anecdotes liées à l'armée puissent l'intéresser. “Tu deviens quoi?” Oh oui, non, il n’en saura pas plus sur ma vie pour le moment. Je veux avant tout savoir dans quoi je m’embarque et si je sais sa question sincère, j’espère qu’il comprendra que la mienne l’est tout autant, même si aucun sourire n’illumine mon visage. Après tout, il mérite d’être heureux.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    (ichabod) sunday bloody sunday IcdDGTz
    (ichabod) sunday bloody sunday VuFGq53
    (ichabod) sunday bloody sunday ZsxbA8o
    (ichabod) sunday bloody sunday 1ysriBC
    (ichabod) sunday bloody sunday YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(ichabod) sunday bloody sunday 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9abqac2tU1sqcu1bo1_540
POSTS : 1595 POINTS : 290

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (ichabod) sunday bloody sunday Ee6546671ef68fc2c744a91dcde2d42b65fd93b9
halstay #1 (2015), halstay #3 , halstay #4 (fb) & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(ichabod) sunday bloody sunday Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(ichabod) sunday bloody sunday C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(ichabod) sunday bloody sunday 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(15/06 - ça diminue ON Y CROIT)lena #2eliotmayezraspencercaitrionaotto

(ichabod) sunday bloody sunday Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(ichabod) sunday bloody sunday Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7ichabod #2ally #1eleonor autumn #2

abandonnés
hannah (ua)miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2oliver

(ichabod) sunday bloody sunday Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), skyberia & ghostthatannoysyou (gifs), cham, harley, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyLun 26 Avr - 3:13



Il respire et ne vit que pour les mondes virtuels, Kieran, qu’ils soient à travers un écran de télévision, un ordinateur ou sur papier, peu importe ; il se plonge dans ceux-ci comme si sa vie en dépendait, alors pourquoi est-ce que le jour où cela semble être le cas (j’exagère à peine) il est incapable de faire usage des leçons qu’il a apprises au fil des divers visionnements ? Au pire, il pourrait reproduire une scène, il est certain qu’Ichabod n’a pas de temps à accorder à la culture et nulle doute qu’il ne saisirait pas la référence et qu’il ne l’humilierait pas pour jouer une scène qu’il n’a pas du tout inventé, mais qui lui permet de conserver un minimum de contenance. Les confrontations sont toujours faciles dans ces mondes-là, mais dans la réalité, c’est une autre histoire et Kieran, malgré l’assurance dont il a voulu se persuader posséder, a vite été rattrapé par sa personnalité effacée qui ne peut rivaliser avec celle, dominante, d’Ichabod. Et s’il essaie de se persuader qu’il n’a plus rien à voir avec le gamin naïf et muet qu’il était par le passé, ses réparties sont loin d’être cassantes (ça tombe bien, ce n’est pas vraiment ce qu’il désire de toute façon et Kieran a tiré un trait sur la possibilité d’être agressif voilà bien longtemps). “Ne me donne pas de raisons de les mettre en application.” Il pince les lèvres, de plus en plus conscient que tout ceci est une mauvaise idée, que si Ichabod n’est pas le premier à l’achever, Rhea ou Ilaria s’en chargeront. Il baisse la tête un instant, silencieux, agacé contre lui-même de donner raison à Ichabod alors qu’il finit par reprendre la parole simplement pour répéter : « ça ne marche plus. » Est-ce que tu imagines que le répéter te permettra d’y croire, Kieran ? C’est mieux que rien, disons. Alors il le répète, bien que sa voix soit étouffée, discrète et que le doute ne soit plus permis quant au fait qu’Ichabod vient de prendre l’avantage. Cela serait forcément arrivé tôt ou tard, Kieran lui a simplement donné l’occasion d’asseoir sa domination au plus vite, s’évitant l’exercice mental de chercher des phrases qui ne lui donneraient pas l’air d’un imbécile, d’un faible, alors qu’il sait là-aussi que ça aurait été perdu d’avance : autant ne pas se fatiguer pour rien.  

Alors son assurance disparaît peu à peu et personne ne s’en étonne, moi le premier. Il était évident que son aîné parviendrait à reprendre le dessus, seulement j’espérais que cela ne se ferait pas aussi facilement. Je vais me contenter d’apprécier le fait qu’il ait pu lui tenir tête quelques secondes, un bref sentiment de fierté accompagnant Kieran qui disparaît aussitôt ces quelques mots prononcés : “Je compte vraiment rester.” Il ravale sa salive le temps de considérer l’étendue d’une telle annonce. Pour Rhea et Ilaria, tout d’abord, puisque cela implique qu’il est là pour se refaire une place dans leur vie de manière définitive. Rien n’indique qu’il ne les quittera pas à nouveau, mais pour l’heure, ce n’est pas une possibilité. Et même s’il s’en veut de penser de cette façon, j’autorise Kieran à être égoïste en réalisant que ce retour n’impactera pas que les deux femmes, mais lui-aussi. Parce qu’il a la prétention de croire qu’il fait aussi partie de la vie des deux blondes, même il sait aussi que son empreinte est minime, presque inexistante. Et s’il a parfaitement conscience de n’être personne pour tenter de rivaliser avec Ichabod, à cet instant il comprend surtout qu’il serait mieux pour tout le monde qu’il s’efface à son tour. Cette idée lui pince le cœur et même si je m’y oppose, Kieran est convaincu que c’est la solution ; parce que sa colère envers Ichabod, même s’il ne l’exprime pas, n’est pas inconnue et qu’il n’a pas la volonté d’imposer sa présence et de gêner qui que ce soit. “Tu n’as pas à me raconter une histoire que j’ai moi même vécu. Je sais ce qu’elles ont ressenti.” Ichabod poursuit et lui, il poursuit son silence. Il aurait tant de choses à dire, pourtant, toutes celles qui défilent dans sa boîte crânienne et que j’aimerais le pousser à exprimer, mais il reste désespérément stoïque à l’exception d’un « désolé » qui provoque ma colère alors que Kieran est incapable de rester constant dans ses réactions plus de deux secondes. “J’ai perdu un bras Kieran, est ce que tu as vraiment envie de savoir ce qu’il serait arrivé à un enfant en bas âge ou à une avocate voulant trop faire le bien?” Il marque un point, il appuie là où ça fait mal et encore une fois, il confirme à Kieran qu’il a glissé sur un terrain qu’il n’est pas en mesure de comprendre alors que sa tête se secoue légèrement de gauche à droite pour attester de sa volonté de rester dans l’ignorance et que sa seule imagination est bien suffisante. Et ça s’active là-haut, alors qu’il voit les scénarios qui auraient pu arriver à Ilaria et Rhea et que tous lui font mal, alors que pourtant aucun ne s’est (heureusement) réalisé. « Et toi, alors ? » Son ton se veut plus doux, alors que son regard passe sur le bras en question avant de tenter de s’accrocher (avec difficulté) à celui de son aîné. « Est-ce qu’il pourrait t’arriver d’autres choses ? » Le conditionnel ne vise pas, une nouvelle fois, à s’assurer de la sécurité des deux femmes, mais désormais de la sienne. Est-ce que c’est derrière lui, tout ça, ce qu’il a compris au fil des années sans jamais vraiment comprendre non plus ? Est-ce qu’il mérite vraiment que tu t’inquiètes pour lui, Kieran ? Bien sûr que non, il le sait et il sait qu’Ichabod n’hésitera pas à balayer sa question ou à s’en moquer, s’agaçant qu’il puisse faire dans le sentimental alors qu’il l’a toujours convaincu du contraire. Et si je n’ai jamais compris ce principe, il ne fait qu’illustrer sa volonté de ne pas offrir aux autres le même traitement dont il a pu bénéficier ; et si Ichabod a toujours fait preuve de froideur et d’agressivité, il continue de lui répondre avec intérêt et bienveillance.

"Effectivement." Ça le change de l’armée, alors qu’il fait l’usage du sujet de conversation le plus commun qui soit pour tenter de masquer l’affront dont il a pu faire preuve. Les banalités, Kieran maîtrise bien mieux, pour s’être entrainé de nombreuses années à être le plus inintéressant possible, le plus banal et celui qui ne dira jamais quoi que ce soit susceptible d’être intéressant et donc, retourné contre lui d’une quelconque manière. “Tu deviens quoi?” Il s’en fiche de la réponse, comme il s’en est toujours fichu de lui, alors pourquoi aujourd’hui ferait exception ? Pourtant c’est presque une sensation de fierté qu’Ichabod puisse enfin s’intéresser à lui, même le temps d’une question des plus superficielles et qui n’a probablement rien de sincère. Il a couru de longues années après son approbation et c’est ce qui y ressemble le plus. C’est ridicule qu’il en soit aussi dépendant aujourd’hui, j’en conviens, mais je comprends aussi tout ce qui amène Kieran à penser de cette façon, à vivre ainsi et c’est bien moins pathétique, je vous assure. « Rien de spécial. » Il anticipe avant toute chose, voulant ôter les mots de la bouche d’Ichabod avant que celui-ci puisse lui les adresser. Et même s’il ne viendrait pas à les verbaliser, il ne pourra l’empêcher d’y penser. Il faut dire que sa vie n’a pas grand-chose d’intéressant, il en est le premier à en avoir conscience. Si la question reposait sur la succession d’échecs qu’il connaît, alors là, assurément, il pourrait se vanter de mettre tout le monde hors catégorie. Mais là-aussi, ce serait pathétique et c’est très exactement le sentiment qu’il ne veut plus inspirer à Ichabod. Alors, encore une fois, ce sont de bonnes vieilles habitudes qui se rappellent à lui. « Je veux dire, j’ai une vie banale. Je suis directeur artistique pour une compagnie de théâtre, j’ai rencontré ma fiancée là-bas et on cherche une nouvelle maison. On a déjà le chien. » Il hausse les épaules avant un léger rire, signe que ça n’a pas grand-chose de fascinant, il en convient. Ça n’a pas grand-chose de vrai, surtout, mais c’est un détail parmi d’autres. Le fait qu’Ilaria et Rhea pourront attester du tissu de mensonges que cela représente ? Il est convaincu que 1) il ne sera jamais un sujet de conversation pour la famille Bates-Mackenzie, autant que 2) il sait aussi que ces retrouvailles marquent son éloignement, alors ce n’est pas comme si Ichabod pourrait le confronter (et comme si ça l’intéressait même s’il se présentait comme astronaute). Mais l’espace d’un instant, il a l’impression d’avoir un bref avantage en la preuve que son passage chez eux ne l’a pas atteint et qu’il a su se construire une vie où il n’est plus le gamin qui attend que sa mère tienne sa promesse. C’est toujours le cas, pourtant, Kieran, n’est-ce pas ? « J’ai eu des nouvelles de mes parents. » Il ajoute, avec un fin sourire triste. Parce que ce serait beau, pas vrai ? Alors qu’est-ce qui l’empêche d’y croire dans cette version de lui-même ? « Que deviennent les tiens ? » Il retourne la question, dans une tentative de reprendre un certain contrôle, alors qu'en parlant d'eux, il est obligé de préciser : « Enfin, tout ça pour dire que tout s’est arrangé pour moi. Ça a pris du temps, mais ça... ça a marché. » Son sourire se pince pour ne pas en faire trop, il hésite un instant pour ne pas que son discours soit trop robotique. Il serait tenté d’ajouter des détails pour parfaire l’authenticité du récit, mais il sait aussi qu’Ichabod n’a pas plus de temps à lui consacrer, alors qu’il sache le plus important : ça ne l’a pas atteint. Ces quelques temps chez les Bates n’ont pas laissé de traces. Jamais. C’est peut-être le plus beau mensonge, finalement.

@Ichabod Bates :l:



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
(ichabod) sunday bloody sunday 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1680 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

(ichabod) sunday bloody sunday 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

(ichabod) sunday bloody sunday 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptySam 1 Mai - 16:45


Il tente, je lui concède au moins ça. « ça ne marche plus. » Réitérer mes menaces serait inutile, je nous épargne ces quelques paroles à tous les deux. Au contraire, je préfère tenter d’aller de l’avant et ainsi donner du sens à une conversation qui n’en a finalement que peu. Même animé des meilleures intentions du monde, ce que je ne remets pas en doute, cela ne change rien au fait qu’il ne soit toujours pas en possession de toutes les informations. Elles manquent cruellement à sa culture pour qu’il puisse parfaitement comprendre l’enjeu de toutes choses mais même après avoir fait de sa vie un enfer durant autant d’années, je ne peux pas de nouveau le précipiter dans les mêmes endroits. Qu’il joue au grand frère protecteur et au tonton de cœur si cela lui fait plaisir et suffit à ce qu’il se sente mieux; utile, même, peut-être.

Finalement on en revient toujours aux mêmes paroles, même si le fond est différent. « désolé » Désolé de ça, désolé de tout le reste. J’y vais d’exemples imagés pour lui faire comprendre que le monde est bien plus dure encore que je ne l’ai été à son égard, cela semble fonctionner pour l’instant au moins. Venant de lui, je doute qu’il trouve la force de revenir à l’assaut un jour. Il continuera de vouloir veiller sur Rhea et Ilaria à sa façon, c’est certain, mais au moins ses reproches ne trouveront plus leur cible en ma personne. Je m’en fais la promesse puisque cela signifie que rien de mal ne leur arrivera. « Et toi, alors ? » Mon regard se fige quelques secondes, intrigué. J’attends qu’il me donne plus d’explications et j’attends surtout de savoir ce qu’il attend exactement de moi avec cette question qui veut tout et rien dire à la fois. Moi alors de quoi, Kieran? « Est-ce qu’il pourrait t’arriver d’autres choses ? » J’ai un rire fatigué. On en revient toujours aux mêmes questions et les réponses ne changent pas malgré le temps qui passe. C’est un éternel retour à la case départ, une boucle qui n’en finit jamais. “A moi seul.Oui. Pas à Rhea, pas à Ilaria. Ma sécurité ne l’importe pas et je ne cherche pas à m’attirer aucune clémence de sa part, ce ne sont que les faits que je me contente d’exposer d’une voix qui se veut détachée. Ce qui pourrait arriver à ma personne n’arrivera jamais aux deux femmes, je m’en fais la promesse autant que je la lui fais à lui. Après être resté loin d’elles durant autant d’années, je me rends enfin compte qu’il existe des alternatives bien plus efficaces. Quoique le temps sera le seul juge de l’efficacité ou non de ce nouveau mode de vie.

A défaut d’aimer laisser la conversation tourner autour de ma personne, je préfère lui renvoyer les questions et prendre le temps d’en analyser les réponses une à une. J’ai bien sûr l’impression que quelque chose ne va pas mais pas de là à le soupçonner d’un quelconque mensonge. Je me dis qu’il y a toujours quelque chose qui ne va pas lorsqu’il est question de Kieran et qu’il n’y a donc là rien de nouveau. Les seules nouveautés sont son travail et sa fiancée. J’hausse les sourcils, sincèrement surpris de ces nouvelles. Tant mieux pour lui. Il n’a jamais été fait pour vivre chez les Bates mais cela ne l’empêche pas d’avoir droit à sa part de bonheur, bien au contraire cela signifie qu’il devrait en prendre une large part. “Après toutes ces années, je ne t’imaginais pas avoir un chien.” Certes, l’incident remonte à son premier jour d’arrivée chez nous, il y a de ça de très longues années, mais je pense que lorsqu’on pense découvrir des ossements humains, ce n’est pas une sensation qu’on oublie de sitôt. C’est comme la première fois que vous tuez un homme, vous savez. Enfin, Kieran ne le sait sûrement pas. Pour lui l’exemple serait plutôt ‘c’est comme la première fois où tu annonces à un enfant le jour d’Halloween que tu n’as pas de bonbons’, quelque chose comme ça. Quoique je l’imagine lui donner plusieurs centaines de dollars à la place pour pallier le manque.
Certaines paroles se faisant plus intéressantes que d’autres, je ne prends pas la peine de lui demander le nom de sa fiancée ou comment est-ce qu’ils se sont rencontrés, voire même comment elle l’a demandé en mariage (parce qu’il n’aurait jamais osé faire une telle chose, n’est-ce pas? la peur de déranger, la peur de s’imposer,...). Ce que je prends le temps de faire, cependant, c’est de m’accroche aux mots qu’il ajoute ensuite. « J’ai eu des nouvelles de mes parents. » Petit à petit, il a au moins le mérite de me laisser baisser ma garde. Mes épaules se relâchent, mes yeux arrêtent de fusiller les siens. Je sais qu’il veut faire au mieux - c’est bien ça le problème. “Et?” Ce n’est pas un ‘et’ qui demande l’intérêt de telles paroles, c’est un ‘et’ qui en demande simplement plus. Quel genre de nouvelles? Qu’est ce qu’ils se sont dit? Comment cela s’est passé? Un simple mot résume toutes ces questions et bien plus encore, alors je compte sur lui pour faire un effort et me laisser économiser ma salive. « Que deviennent les tiens ? » Sachez qu’on peut toujours hausser les épaules, même avec un bras en moins. C’est d’ailleurs ce que je fais à la suite de sa question, puisque le sujet des parents est bien moins intéressant pour moi qu’il ne l’est pour lui. Il les a assez connus pour savoir ce qu’il en est, de toute façon. “Ma mère perd la tête. Les médecins ne lui donnent que quelques semaines. Quelques mois tout au plus.” Je ne verse pas de larmes et ne fais pas dans le pathétique. La mort est la continuité logique et voir ses parents mourir fait partie de l’ordre des choses. “Tu peux lui rendre visite si tu veux. Elle est dans un établissement spécialisé.Etablissement spécialisé étant les mots politiquement corrects pour expliquer que je l’ai envoyé à l’hospice parce que je n’avais pas le temps de m’occuper d’elle et que, à son tour, je n’avais encore moins la possibilité de la protéger. L’histoire se répète. “Oh et mon père est mort. Balle dans la tête, ça marche bien apparemment.” Il y verra un mensonge de plus de ma part alors que je ne fais que lui raconter les faits tels qu’ils ont été, presque dix ans plus tôt. C’est mieux comme ça. Il l’aimait sûrement aussi peu que moi, personne ne pleurera sa mort aujourd’hui, tout comme personne ne l’a fait à l’époque.

« Enfin, tout ça pour dire que tout s’est arrangé pour moi. Ça a pris du temps, mais ça... ça a marché. » Vraiment, Kieran? Le simple fait qu’il ait ces mots en vient à me faire douter de la véracité de son récit mais je ne prends pas la peine de le questionner à ce sujet. Que ce soit un mensonge ou la pure vérité ne change rien à ma propre vie. “Tu es resté en contact avec Rhea pendant tout ce temps?” Oui, ça s’est arrangé pour lui, bla bla bla. Tant mieux, sûrement, mais d’autres sujets m’intéressent davantage. “J’ai toujours trouvé ça bizarre de devenir ami avec les petites copines de mon entourage.” Surtout lorsqu’on devient finalement plus proche de ces dernières. Ce n’est qu’un fait que je lui présente, je n’en pense pas davantage.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    (ichabod) sunday bloody sunday IcdDGTz
    (ichabod) sunday bloody sunday VuFGq53
    (ichabod) sunday bloody sunday ZsxbA8o
    (ichabod) sunday bloody sunday 1ysriBC
    (ichabod) sunday bloody sunday YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(ichabod) sunday bloody sunday 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9abqac2tU1sqcu1bo1_540
POSTS : 1595 POINTS : 290

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (ichabod) sunday bloody sunday Ee6546671ef68fc2c744a91dcde2d42b65fd93b9
halstay #1 (2015), halstay #3 , halstay #4 (fb) & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(ichabod) sunday bloody sunday Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(ichabod) sunday bloody sunday C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(ichabod) sunday bloody sunday 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(15/06 - ça diminue ON Y CROIT)lena #2eliotmayezraspencercaitrionaotto

(ichabod) sunday bloody sunday Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(ichabod) sunday bloody sunday Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7ichabod #2ally #1eleonor autumn #2

abandonnés
hannah (ua)miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2oliver

(ichabod) sunday bloody sunday Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), skyberia & ghostthatannoysyou (gifs), cham, harley, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyMar 11 Mai - 17:03



Le répéter lui permet d’y croire, même si sa voix étouffée démontre de l’influence toujours importante d’Ichabod sur lui. Et j’ignore si je dois réellement croire le dessinateur ou non, pour autant il ne ment qu’à moitié : il n’est toujours pas le plus à l’aise avec le monde qui l’entoure, mais il a réellement la prétention de croire que son aîné ne lui fait plus peur ; il a grandi, il s’est affirmé – bien qu’on puisse penser le contraire – et les menaces d’Ichabod sont désormais examinées plutôt que d’être crues sans les remettre en question. Il est suffisamment grand pour ne plus avoir peur d’être enterré dans le jardin familial, il est suffisamment blasé pour considérer n’avoir rien à perdre ; non, définitivement, les menaces d’Ichabod ne fonctionnent plus lorsqu’elles concernent son intégrité physique. Mais lorsqu’il s’agit de lui donner l’impression d’être un véritable idiot, cela fonctionne parfaitement alors qu’il se confond rapidement en excuses pour s’être permis de faire la leçon à Ichabod sur un ressenti qu’il ne peut pas prétendre comprendre. Il aime croire qu’il n’a pas oublié le lien qui unit Ilaria et Rhea à Ichabod, la vérité c’est que ce dernier a tellement disparu du paysage qu’il tend à ne pas l’avoir considéré à juste titre. Et il s’en veut, Kieran, s’excusant et démontrant qu’Ichabod aura toujours le dessus sur lui ; sa prise de conscience n’a duré que quelques minutes tout au plus et il se sent terriblement ridicule à cet instant, alors qu’il est vrai que je ne suis pas d’une grande aide : il est ridicule, disons-le clairement. J’espérais qu’il serait en mesure de jouer le rôle correctement à défaut d’être né pour celui-ci, mais les vieilles habitudes sont bien ancrées, y compris celle qui vise à s’inquiéter de son aîné alors que lui ne s’est jamais inquiété de son sort, pas vrai ? Il le sait, Kieran, pourtant il fait fi de ma question qui pourrait mettre en évidence une rancœur qu’il s’interdit de ressentir pour quiconque, y compris à l’égard de ceux qui se sont pourtant évertués à l’aider à la développer. Ichabod en fait partie et pourtant, le voilà qui ne lui offre que son intérêt et une certaine inquiétude à l’idée qu’il puisse, lui-aussi, risquer son intégrité quand bien même les soucis semblent derrière lui. “A moi seul.” Ce n’est pas exactement la réponse à laquelle il s’attendait, elle n’est guère satisfaisante et pourtant Kieran s’en contente. Je lui suggère de ne pas tenter de reformuler la question au risque de paraître pathétique à s’inquiéter alors qu’il ne devrait pas, surtout à l’égard d’un individu qui ne lui offrira jamais aucune réponse trop personnelle. Il l’a cerné, un peu, Ichabod, avec les années et il sait pertinemment qu’il ne ferait que gaspiller sa salive sans jamais satisfaire sa curiosité. Alors il reste silencieux, parce que c’est également quelque chose qu’il arrivait à lui provoquer par le passé et qui n’a pas tant changé.

C’est un indice, pourtant. Un indice de la manière dont il serait préférable de cesser courir après l’affection d’un type qui visiblement n’en a aucune pour lui aujourd’hui plus qu’il n’en avait par le passé. Ils ont été « frères » sur le papier, mais jamais dans les faits et même si Kieran tente de s’accrocher à cette idée, tous les éléments indiquent pourtant qu’il y a encore un maigre espoir par le simple fait qu’ils soient en mesure de s’adresser la parole et d’échanger quelques mots. Par le simple fait qu’Ichabod, enfin, s’intéresse à lui, même par le biais de la question la plus banale qui soit, dont la réponse ne l’intéresse probablement pas. C’est sur cet aspect que j’essaie d’insister et pourtant Kieran n’en a que faire, il ne voit qu’un intérêt minime, mais pourtant bien existant. Alors il détaille ce qui aurait pu être sa vie si les choses n’avaient pas pris cette tournure, use de ses habituels mensonges qui deviennent presque naturels pour les répéter tant de fois ; Ichabod n’est pas le premier à avoir le droit à cette version de l’histoire et ne sera probablement pas le dernier. “Après toutes ces années, je ne t’imaginais pas avoir un chien.” Il ignore comment interpréter cette phrase, alors je lui suggère d’aller au plus simple ; se pincer les lèvres entre le sourire et l’étonnement apparaît comme une solution qui évite une parfaite neutralité qui dénoterait avec l’assurance de ses mensonges. « Au contraire, ça a contribué à ma motivation. » Il souligne avec un léger haussement d’épaules ; non, même dans la réalité ça n’aurait pas contribué à son désir d’avoir un canidé, mais il peut envisager que dans cette version-là, la volonté de sauver les chiens maltraités pour éviter qu’ils finissent comme celui des Bates a mené à cette adoption. Et si lui n’a pas eu la chance de l’être, d’ailleurs, ça ne l’empêche d’avoir rétabli le contact avec ses géniteurs – es-tu sûr qu’imaginer ce détail est bénéfique pour toi, Kieran ? “Et?” Se sourcils se froncent alors que ses yeux sondent le visage d’Ichabod à la recherche du moindre indice susceptible d’attester de la moquerie qui va suivre cette interrogation. Mais rien ne vient et Kieran finit par reprendre la parole. « Désolé, ça me surprend que... » Tu t’y intéresses ? Que tu t’intéresses à moi ? Que tu poses une vraie question ? Semble capable d’humanité ? « ... tu le retiennes. » Soit. C’est pas la meilleure réponse à offrir, mais je salue l’effort de ne pas lui donner plus matière de t’enfoncer Kieran en précisant que ça pourrait l’intéresser. « C’est... compliqué, pour être honnête. Il s’est passé trop de choses pour que je passe l’éponge, mais ils essaient de faire au mieux. » Il aurait pu s’épancher, il aurait pu ajouter de nombreux détails sans aucun sens, mais je lui souligne qu’une fin heureuse n’aurait eu aucun sens, autant qu’il ne serait pas pertinent d’agacer Ichabod avec des détails qui, au final, ne l’intéresse pas. Je suggère aussi qu’il est inutile de poursuivre sur le sujet et qu’une inversion des rôles me semble bien pertinente ; à lui de donner des nouvelles de ses géniteurs, une question qui, elle, fait sens par le simple fait qu’il ait pu les côtoyer. “Ma mère perd la tête. Les médecins ne lui donnent que quelques semaines. Quelques mois tout au plus.” Il ravale sa salive un bref instant, tente de garder contenance ; le fait est que l’annonce l’atteint plus qu’il ne l’aurait pensé, même en ayant disparu de la vie des Bates avec le temps. Et je sais que si Kieran n’a jamais caché en vouloir au père de famille, il est beaucoup plus difficile pour lui d’admettre qu’il ne retient pas que du positif à l’égard de la mère de famille. Bien qu’elle ait toujours été gentille avec lui, le fait est qu’elle n’aurait jamais dû être aussi égoïste pour se lancer dans cette croisade visant à sauver les enfants perdus compte tenu de l’environnement qu’elle pouvait leur offrir. L’amour d’une personne ne suffit pas à ignorer la haine des deux autres. “Tu peux lui rendre visite si tu veux. Elle est dans un établissement spécialisé.” La première pensée qui lui vient en tête (pour laquelle il se flagelle alors que j’insiste sur le fait que c’est une pensée tout à fait normale) est le fait qu’elle ne se souvient plus de lui, alors à quoi bon ? « Ça te gênerait ? » Il est presque persuadé de pouvoir répondre à cette question avant que les lèvres de son aîné s’entrouvre, autant qu’il était évident que l’issue du paternel soit celle qu’Ichabod lui présente. “Oh et mon père est mort. Balle dans la tête, ça marche bien apparemment.” Il est néanmoins surpris de la brutalité de l’acte et un désolé tente de se frayer un chemin entre ses lèvres alors que je lui mets les éléments sous le nez : le ton d’Ichabod, les souvenirs d’une relation guère fusionnelle entre père et fils, le choix des mots, il n’a vraisemblablement pas à être désolé de cette perte – et bien que ça lui fasse mal de l’admettre vis-à-vis de ses valeurs, il est loin d’être désolé lui-même de cette perte. Alors il se contente de rester muet, bien qu’un léger sourire nerveux vienne plisser le coin de ses lèvres, qui disparaît très vite lorsqu’il songe au message que cela pourrait renvoyer – autant ne pas donner de nouvelles raisons à Ichabod de s’en prendre à lui. “Tu es resté en contact avec Rhea pendant tout ce temps?” Il hoche la tête, un peu hésitant, verbalisant néanmoins l’évidence : « oui » alors que son ancien frère reprend la parole : “J’ai toujours trouvé ça bizarre de devenir ami avec les petites copines de mon entourage.” Outch, ça pique. Ça fait mal, ça agace, est-ce que tu vas enfin te permettre d’émettre une opinion, Kieran ? Il le mériterait, là, avec son air arrogant et son assurance qu’il a envie de lui faire bouffer depuis la première seconde. Mais il y a aussi toutes ces choses auxquelles il pense, la manière dont il ne veut pas lui donner raison, ne pas rentrer dans son jeu, ne pas piétiner sa façon de penser simplement pas pur esprit de rancœur. Ça ne lui ressemble pas et peut-être que la meilleure façon de faire comprendre à Ichabod que ça ne l’atteint plus et d’éviter toute réaction, qu’elle soit positive ou négative. Pourtant, l’attaque est directe et, surtout, gratuite. Ce qui fait d’elle une attaque bien méritée – lui-même en a fait l’usage quelques minutes plus tôt. Mais Ichabod a suffisamment repris l’avantage pour ne pas avoir à enfoncer le clou et c’est probablement ce qui agace Kieran au point qu’il se permette de répondre : « je n’allais pas refuser son affection pour te faire plaisir. » Oh soit, le répondant n’est pas à la hauteur, mais croyez-moi, c’est suffisant pour s’en satisfaire, lui-compris. C’est un signe d’opposition, même minime et bon sang, ça fait du bien même s’il le regrette rapidement, conscient que son adversaire pourrait le mettre à terre bien plus rapidement que lui ne le pourrait. « J’en avais besoin. Et je ne vais pas m’excuser pour ça. » Il ose finalement, bien que sa voix se montre hésitante ; pourtant, je la perçois, la manière dont il est certain de cela même s’il ne l’exprime pas correctement : il ne va pas s’excuser. À cette époque, Rhea s’est avérée, avec Mira, comme étant les deux seuls repères qu’il avait. Il n’avait pas des parents, aussi détestables soient-ils, il n’avait pas de camarades d’armée ni aucune copine sur qui compter ; Rhea était là quand personne d’autre ne l’était et probablement qu’Ichabod ne peut pas comprendre cela, mais il n’allait pas renoncer à ce après quoi il n’a cessé de courir par considération pour quelqu’un qui n’en a jamais eu pour lui. Ton raisonnement est appréciable, Kieran, il le serait encore plus si tu étais en mesure de l’exprimer au principal concerné. « Ce n’est pas parce que tu l’as laissée que je devais le faire aussi. » Pourtant, il essaie de l’exprimer, bien que le ton ne suive pas la forme – mais une chose à la fois et c’est déjà un grand pas. Il ne doute pas qu’Ichabod saura lui faire regretter cette franchise inhabituelle, autant qu’il regrette déjà lui-même non pas d’en faire l’usage, mais d’en apprécier le ressenti.  

@Ichabod Bates :l:



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
(ichabod) sunday bloody sunday 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1680 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

(ichabod) sunday bloody sunday 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

(ichabod) sunday bloody sunday 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyJeu 13 Mai - 14:49


Ma relance à propos de ses parents le déstabilise bien plus que ce que j’avais pu imaginer. Je me doutais bien qu’il reste proche du gamin instable avec lequel j’ai grandi mais j’avais tout de même espéré que les années et l’expérience avaient pu lui venir en aide, même avec un peu de retard par rapport aux autres personnes de son âge. Kieran a toujours été différent, c’est un fait, et ce n’est pas seulement parce qu’il ne correspondait pas aux idéaux de mon père que je pense la même chose que lui. « Désolé, ça me surprend que... tu le retiennes. » Il ne s’était pas excusé depuis au moins une minute, non? Il fait des efforts, ce qui prouve qu’il a au moins su évoluer sur quelques points. Lentement mais sûrement. Ce que je lui concède c’est mon intérêt nouveau à propos de son histoire. Je n’avais jamais pris la peine de m’y intéresser jusque là, pour de nombreuses raisons qui n’ont pas besoin d’être à nouveau énumérées aujourd’hui - sans doute parce que le temps m’a fait comprendre à mon tour que mes raisons n’étaient pas les meilleures. Comprenez donc qu’elles étaient mauvaises, celles d’un gamin qui voulait faire au mieux sans trop savoir comment s’y prendre et qui finissait inévitablement par empirer les choses. Rapidement, cela n’a de toute façon plus eu aucune importance. Et?, je disais donc. « C’est... compliqué, pour être honnête. Il s’est passé trop de choses pour que je passe l’éponge, mais ils essaient de faire au mieux. » Cette explication est sans doute l’histoire de sa vie toute entière, même si à bien y repenser il a toujours été le premier à passer l’éponge sur tout, même ce qu’il ne devrait pas pardonner. Surtout ce qu’il ne devrait pas pardonner. En réalité, je n’ai jamais connu Kieran rancunier de quoi que ce soit, pas même de mes multiples menaces à son égard ou tout ce que j’ai bien pu lui faire vivre lorsque nous étions des frères. “Je ne te savais pas capable de garder ton pardon pour toi.” Il a toujours été trop bon avec tout le monde, je ne risque pas de le lui apprendre. Il n’y a pas non plus besoin d’avoir vécu plusieurs années avec lui pour comprendre de quel bois, trop souple, il est fait.

Il ne semble pas vouloir s’étendre à propos de ses parents, chose que je peux parfaitement comprendre. C’est aussi la raison pour laquelle je commence de moi-même à lui parler de ma mère, celle qu’il a considérée comme sienne pendant longtemps, malgré tous les regards de travers qu’il a pu recevoir de ma part et celle de mon paternel. « Ça te gênerait ? » Il est le roi de la bienséance et trouve toujours le moyen de me poser des questions auxquelles je n’aurais jamais pensé en temps normal. Bien que ses quelques mots n’aient rien de drôle, ils m’arrachent un rire. Je devrais avoir l’habitude de ses réactions, depuis le temps. “Si je t’en parle, cela signifie que non.” Après avoir grandi au sein des Bates, il devrait pourtant bien savoir qu’on ne parle pas des sujets qui fâchent. Tout ce qui pourrait poser problème est éludé, ne reste que ce qui est acceptable, envisageable. J’aurai pu laisser ma mère mourir et l’en informer qu’après son corps incinéré, ou j’aurais très bien pu ne même jamais lui en parler. Ce n’est pas le manque d’empathie qui aurait pu me déranger et Kieran le sait très bien. Si je le fais, c’est bien plus pour ma mère que pour lui. Je suis certain qu’un peu de compagnie dans ses derniers instants (qui semblent s’éterniser, certes) lui ferait un peu de bien, ou, à défaut, ne lui ferait pas de mal. Kieran ne représente que de bonnes choses pour elle. “Tu pourras y aller seul, je ne te surveillerai pas.” Les petites lignes disent que je lui fais assez confiance pour être à côté de ma mère sans que je n’ai à le chaperonner mais, bien sûr, de telles choses ne se disent pas à voix haute, surtout pas entre nous. Au contraire, je préfère briser tout élan de sympathie ou confidence entre nous pour mieux parler de mon paternel et, surtout, de sa mort. L’annonce reste sans réponse, ce que j’avais cette fois-ci pu anticiper sans trop de mal.
Soufflant le chaud et le froid, je fais de la mère de ma fille le prochain sujet de conversation. Au milieu de quelques mots sans grande importance et de questions pour lesquelles je connais déjà la réponse, je n’ai aucun mal à laisser des reproches s’immiscer entre mes lèvres. « je n’allais pas refuser son affection pour te faire plaisir. » Bien sûr. Kieran, le gentil Kieran qui ne refuse jamais rien à personne. Pourquoi l’aurait-il fait, le pauvre enfant qui ne voulait que rendre service? “Fais attention, ne me laisse pas supposer que vous avez été intimes.” Il a essayé de contrer mes reproches mais il ne sait toujours pas y faire et si je sais par avance qu’ils n’auraient jamais pu être autre chose que des amis, je le préviens de faire attention aux mots qu’il emploie. Rhea n’est plus ma compagne depuis longtemps mais certaines rancœurs pourraient être tenaces, si elles avaient lieu d’exister. Il vaut mieux pour lui que je n’ai pas à l’imaginer en compagnie trop intime de l’Australienne, et je prends au moins le temps de le lui préciser. Il n’y aura pas de second avertissement. « J’en avais besoin. Et je ne vais pas m’excuser pour ça. » - “Donc finalement c’est toi qui a cherché à garder contact?” Il parlait de son affection à elle, et voilà que maintenant c’est lui qui en avait besoin. Kieran est grand aujourd’hui, il a l’air presque fort et il a le plein usage de sa diction mais ce n’est pas pour autant qu’il est capable d’avoir des explications claires et à même de le sortir d'affaires. “Arrête de croire que je cherche tes excuses partout. Ça ne changerait rien.” Des excuses n’ont jamais rien su sauver et ce n’est pas aujourd’hui que cela pourrait changer. Même s’il m’en donnait, mes reproches à son égard ne changeraient pas et je serai incapable de le remercier d’avoir gardé un œil sur Rhea quand moi je ne le pouvais pas. Voir les choses ainsi me serait encore impossible. « Ce n’est pas parce que tu l’as laissée que je devais le faire aussi. » Je me fais bien moins capable du moindre sourire, soudainement. Ses attaques commencent enfin à toucher la cible et on peut dire que je ne m’y attendais pas. Il a longtemps été sous estimé mais je ne changerai pas d’avis à son sujet parce qu’il a touché dans le mille une fois et une seule. “Tu étais mon petit frère trop bavard, trop collant et trop sensible. Tu lui ouvrais la porte quand elle venait à la maison et lui servais des verres d’eau, et tu penses sincèrement que tu as pu avoir un autre rôle dans sa vie? Tu existais simplement parce que je n’avais pas encore trouvé le moyen de te renvoyer de la maison et à ses yeux tu n’as jamais rien été de plus, même une fois que je sois sorti du tableau.” Remettons les choses en place. Une piqûre de rappel me semble nécessaire alors que je le laissais jusque là gagner du terrain en le regardant d’un air amusé. Cela n’a plus rien d’un jeu. “Tu étais dans mon ombre et tu l’es encore aujourd’hui. Tu penses que votre merveilleuse amitié va devenir quoi maintenant que je suis de retour?” Entre moi et toi, tu penses sincèrement qu’elle hésiterait à faire son choix, Kieran?



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    (ichabod) sunday bloody sunday IcdDGTz
    (ichabod) sunday bloody sunday VuFGq53
    (ichabod) sunday bloody sunday ZsxbA8o
    (ichabod) sunday bloody sunday 1ysriBC
    (ichabod) sunday bloody sunday YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(ichabod) sunday bloody sunday 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9abqac2tU1sqcu1bo1_540
POSTS : 1595 POINTS : 290

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (ichabod) sunday bloody sunday Ee6546671ef68fc2c744a91dcde2d42b65fd93b9
halstay #1 (2015), halstay #3 , halstay #4 (fb) & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(ichabod) sunday bloody sunday Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(ichabod) sunday bloody sunday C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(ichabod) sunday bloody sunday 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(15/06 - ça diminue ON Y CROIT)lena #2eliotmayezraspencercaitrionaotto

(ichabod) sunday bloody sunday Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(ichabod) sunday bloody sunday Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7ichabod #2ally #1eleonor autumn #2

abandonnés
hannah (ua)miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2oliver

(ichabod) sunday bloody sunday Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), skyberia & ghostthatannoysyou (gifs), cham, harley, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyLun 24 Mai - 22:18



“Je ne te savais pas capable de garder ton pardon pour toi.” Il hoche les épaules, Kieran, se contentant d’un « moi non plus » qui vise à clôturer une conversation dans laquelle il ne veut pas s’embourber malgré qu’il en soit le principal investigateur. Je lui rappelle que c’est bien lui qui s’est imaginé une telle réalité, que cela lui plaise ou non et je crois qu’il réalise que ce n’était pas une bonne idée ; car passé la satisfaction d’avoir le droit à une fin heureuse vient les regrets qu’elle ne soit pas réelle. Elle ne le sera jamais, qu’il songe, alors qu’il a tiré un trait sur la possibilité de revoir ses géniteurs voilà des années, mais qu’il n’arrive pas pour autant à accepter toutes les questions qui demeureront sans réponses. Elles sont nombreuses, les interrogations qu’il voudrait leur balancer au visage si l’occasion se présentait, mais la plus évidente est pourquoi ? alors qu’il n’est pourtant pas totalement convaincu de réellement vouloir le savoir, se connaissant suffisamment pour savoir qu’il se mettra à rêver d’une histoire différente avec l’apport de nouveaux éléments, alors que les choses ne peuvent pourtant plus être changées et que la seule certitude est qu’il se fera du mal. Comme il s’en fait à cet instant, alors qu’il tente de soutenir le regard d’Ichabod pour ne pas donner l’impression de se décomposer sur place – il est maître de ses émotions et c’est même un fin sourire qui s’affiche sur ses lèvres. Oui, probablement qu’il arriverait à garder son pardon pour lui dans certaines circonstances et c’est très exactement ce sur quoi nous tentons de travailler tous les deux, et je crois qu’un autre qui ne mérite pas qu’il lui soit donné est bien l’homme qui se tient face à lui, même si Kieran a conscience que jamais il ne le demandera.

Il ne s’attendait pas plus à ce qu’il l’invite à visiter sa mère dont il découvre désormais la situation désastreuse. Finalement, ça fait sens, elle est âgée et c’est une éventualité qu’il n’aurait pas dû mettre de côté – mais il l’a fait parce qu’il ne voulait plus songer à elle malgré le semblant de bonheur qu’elle a pu lui apporter durant son séjour chez les Bates. Vous voyez, c’est le problème avec Kieran, toujours à prétendre que tout va bien que l’on peut s’avérer surpris par son vrai ressenti. D’apparence, la perspective de renouer un lien avec la mère Bates semble le ravir, dans le fond, il ne l’est pas du tout alors que les années ont permis le développement d’une certaine rancœur que lui-même ne s’imaginait pas être en mesure de ressentir. Oui, elle l’a aidé à être heureux, mais elle l’a fait durant un moment de sa vie où rien n’allait autour de lui et où il n’était pas difficile de prendre le rôle du héros à ses yeux, en contrepartie des bourreaux que représentaient son mari et son fils. Dans d’autres circonstances, peut-être que son appréciation de cette femme aurait été différente, mais durant le contexte où il l’a connue, elle a été une vraie bouffée d’oxygène. Seulement, avec le recul, il réalise que tout ceci a été biaisé et qu’il n’est pas réellement certain qu’il lui soit aussi redevable qu’il ne le pensait. “Si je t’en parle, cela signifie que non.” Le rire d’Ichabod n’est pas communicatif, tout d’abord parce que je n’ai pas l’impression qu’il puisse l’être en temps normal et ensuite parce que Kieran n’arrive pas à savoir s’il s’agit d’une subtile moquerie ou d’un étonnement sincère. Il penche évidemment pour la première option, bien trop habitué à ce que les choses soient ainsi en compagnie de son aîné. “Tu pourras y aller seul, je ne te surveillerai pas.” Il secoue légèrement la tête, signe qu’il enregistre l’information, marmonnant un « d’accord » à peine convaincu, lui-même ignorant encore ce qu’il compte faire et où il est supposé se situer dans tout ça. À cet instant, il préfère ne pas y penser, tout simplement.

Kieran se veut plus convaincu quand l’attaque qui suit s’avère plus personnelle que toutes les autres ; sortie de nulle part, bien que justifiée par la manière dont il a été à l’origine de cette confrontation. Bien sûr, ce n’est pas quelque chose qu’il veut réaliser et il préfère fermer les yeux sur sa propre attitude, après tout, il n’est pas une menace et ne l’a jamais été, alors pourquoi Ichabod se sent obligé de le considérer comme tel, alors que tous les deux savent qu’il n’y croit probablement pas un seul instant ? Ses reproches l’atteignent bien que le plus jeune prétende le contraire. Je le sais, parce que je sens son cœur qui se serre et son rythme cardiaque qui cogne dans sa tempe ; autant que l’agacement qui émerge peu à peu – mais évidemment qu’il n’en dira rien. “Fais attention, ne me laisse pas supposer que vous avez été intimes.” Si je décèle l’ironie d’Ichabod, Kieran peine à la voir et il doute de mon assurance, alors qu’il n’a jamais vu la jeune femme ainsi, bien au contraire. Elle n’a toujours été qu’une amie, une sœur et c’est bien pour ça qu’elle est aussi importante. « Ce n’est pas ce que je fais. » Il souligne, neutre, dans le plus grand des sérieux. “Donc finalement c’est toi qui a cherché à garder contact?” Il hoche les épaules, Kiernan, n’arrivant pas vraiment à se souvenir (et je peux témoigner que ce n’est pas de la mauvaise volonté alors que c’est un détail qui est bien absent, tout simplement parce qu’il remonte à trop loin). “Arrête de croire que je cherche tes excuses partout. Ça ne changerait rien.” C’est vrai que tu ne les mérites pas, qu’il s’empêche de dire, alors que je n’attends que ça ; il est temps que la suprématie du roi Bates touche à sa fin. Kieran n’a pas la prétention de renverser leur rôle, seulement de lui faire comprendre qu’il n’est pas d’accord avec sa façon de faire. « Je ne sais plus, Ichabod, ça fait longtemps. » Faisant abstraction de sa dernière remarque, il tente de se montrer neutre pour ne pas induire Ichabod en erreur, ni lui donner l’opportunité de se saisir de ses paroles pour les retourner contre lui. Ne pas avoir l’air suppliant, ne pas avoir l’air moqueur, simplement énoncer des faits. « Tout ce que je veux dire, c’est que peu importe que ce soit venu d’elle ou de moi, ce qui est probablement le cas d’ailleurs, je n’allais pas la repousser ou ignorer son existence pour te faire plaisir. » Parce que tu n’as jamais mérité que je pense à tes sentiments avant les miens et que quand l’occasion s’est présentée, je me suis donné le droit de penser à moi avant les autres, avant toi, pour une fois dans ma vie. Parce qu’à cause de toi, à cause de ton père, j’ai dû redémarrer à zéro et j’en avais assez de n’avoir aucun repère. Rhea en a été un et tu ne peux pas comprendre à quel point c’est essentiel. Il ne s’épanche pas, Kieran, incapable de s’ouvrir à un type qui retournerait chacune de ses faiblesses contre lui ; c’est douloureux sans même avoir à insister, alors à quel point ça fera mal quand Ichabod s’en donnera à cœur joie ? Comme il le fait à cet instant, signe que finalement, celui qui n’a pas changé n’est peut-être pas celui auquel on pense ? “Tu étais mon petit frère trop bavard, trop collant et trop sensible. Tu lui ouvrais la porte quand elle venait à la maison et lui servais des verres d’eau, et tu penses sincèrement que tu as pu avoir un autre rôle dans sa vie? Tu existais simplement parce que je n’avais pas encore trouvé le moyen de te renvoyer de la maison et à ses yeux tu n’as jamais rien été de plus, même une fois que je sois sorti du tableau.” Il se mord l’intérieur de la joue, Kieran, fuit le regard d’un Ichabod qui joue avec sa patience, autant parce qu’il se fait violence pour ne pas réagir comme il en a l’habitude que pour ne pas lui donner satisfaction d’apercevoir ses yeux brillants qui lui donneraient la victoire. Il ne relève même pas l’usage de ces quelques mots qu’il a tant souvent voulu entendre de la bouche d’Ichabod et cette désignation de petit frère qui, des années auparavant, lui aurait réchauffé le cœur. “Tu étais dans mon ombre et tu l’es encore aujourd’hui. Tu penses que votre merveilleuse amitié va devenir quoi maintenant que je suis de retour?” Pourtant, cette fois-ci, son regard ne le fuit pas alors que ses sourcils se froncent et que son visage devient plus dur, il ne le ferait pas ? Oh, Kieran. Tu sais aussi bien que moi qu’il en est capable et que le simple fait qu’il t’en parle signifie que sa décision est déjà actée. « Qu’est-ce que ça t’apporterait ? » Il l’interroge, la voix qui s’élève légèrement dans une tentative de l’affirmer et de ne pas céder à cette hésitation dans sa gorge qui va de pair avec ce qu’il ressent à cet instant ; il déteste Ichabod. Il l’a sûrement toujours détesté sans vouloir l’admettre, mais à cet instant, il est en mesure de se convaincre lui-même. C’est bien, on progresse, Kieran. « Je ne suis pas une menace, Ichabod, tu le sais autant que moi. » Pourquoi est-ce que tu me menaces et tu m’écrases comme quand nous étions jeunes ? Pourquoi est-ce que tu insistes sur mon infériorité, alors que je l’ai acceptée il a bien longtemps et que je t’ai toujours donné raison ? « Tu sais très bien que je me mettrai en retrait tout seul, sans que tu aies à faire quoi que ce soit. » Parce qu’il est ainsi, parce qu’il n’a jamais osé s’imposer et que jamais il ne prendra le risque de mettre à mal son amitié avec Rhea et Ilaria. Il préfère encore qu’elles l’oublient parce qu’il leur a donné l’occasion de le faire plutôt que de prendre le risque que les choses se terminent mal. « Mais je... je pense que tu te trompes sur un point. » Il s’ose un peu hésitant, le regard qui s’ancre un instant dans le sol alors qu’il voudrait déjà reprendre les mots qui se sont échappés d’entre ses lèvres à la dérobée. Vas-y, Kieran. Fais-le. « Comment tu peux expliquer qu’on soit encore en contact après toutes ces années si je n’ai jamais eu un autre rôle que celui du larbin de service ? » Sa voix est douce, de manière à ce qu’ichabod ne l’interprète pas comme une attaque personnelle, ça n’en est pas une. « Elle m’a parlé de ton retour, tu sais. Avant d’en parler à Ilaria ou à qui que ce soit d’autre. » Encore une fois, il ne dit pas cela pour tenter de reprendre l’avantage – Kieran l’a cédé il y a bien longtemps. Il s’agit toujours d’exposer des faits, jamais de mettre en avant sa propre opinion, bien qu’il aurait des choses à dire sur Ichabod. « Ce n’est pas parce que je suis insignifiant à tes yeux que je le suis aux siens. » Sa voix n’est pas remplie d’assurance, mais aucune hésitation n’émane de ses mots, car pour une fois, il y croit, Kieran. Que quelqu’un peut avoir de l’intérêt à son égard, et qu’il n’a pas à se remettre en question, qu’il n’a pas à interroger cette affection. S’il te plaît, Ichabod, laisse-moi au moins ça. Pourtant, au fond, il sait que jamais ce dernier n’accédera à sa requête ; il prend bien trop de plaisir à le piétiner et en voilà une belle occasion d’asseoir définitivement sa supériorité.

@Ichabod Bates :l: (pardon, j'ai glissé  :nono:)



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le banc de touche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans. (17/11/1982)
SURNOM : Son numéro est devenu un véritable surnom : 9. Il risque de demander des droits de copyright à Umbrella Academy.
STATUT : Célibataire, un peu trop habitué à ce qu'on s'intéresse à lui pour sa renommée.
MÉTIER : Entraîneur de rugby pour la Queensland University depuis février 2017. Consultant à ABC et commentateur de match depuis 2020, sa belle gueule rend bien à la télé.
LOGEMENT : #9 Parkland Boulevard, Spring Hill. Il vous entend rigoler à propos du numéro.
(ichabod) sunday bloody sunday 2ead04609404616528a0cf0aa8a040e2f0b41332
POSTS : 1680 POINTS : 295

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Le sport est sa raison de vivre › Ne croyez pas les clichés qui montrent le grand-frère comme celui que la fratrie respecte › Ancien joueur pro de rugby, un accident l'a ramené sur Terre › Depuis, sa vie se résume à une prise quotidienne d'anti-douleurs › Overdose de mécidaments début 2020, c'était une étourderie, promis › Il arrive (presque) à oublier sa petite amie du lycée › Aura tendance à sur-réagir face à ce qu'il considère être une injustice › Les feux des projecteurs lui manquent
RPs EN COURS : (07)joannemabel #2hassan #2may #2chadeleonoraevelyn #3

scenarios
ft. kristen stewart

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9ny95W3GF1s3ulybo3_r1_250
hassan › hello, old friend from the road. i wanted to write a note. all of the troubled times that we have overcome, all of the trials to find somewhere that we belong, all of the tracks we traced we raced to reach the sun. all i know is that with you i'm holding on.

(ichabod) sunday bloody sunday 3b3ee191a56ffec8480cb051f68acdc1f03bc105
joanne > Coraline cries, Coraline is anxious, Coraline wants the sea but she’s afraid of the water. and maybe sea is inside her. i’ll be fire, i’ll be coldness, whatever you breath i’ll understand what’s inside you. every little tear of yours is an ocean on my face and i don’t ask for anything in return. just some time. i’ll be a banner, a shield, or your silver sword.

(ichabod) sunday bloody sunday 22bdcca4724b6558a8f85eb574d815375ffb3ac8
everett > broken, hurtin', sufferin' from a shattered soul. i saw the fire in your eyes. i know temptation is the devil in disguise, you risk it all to feel alive and i could be the one you want just as long as you don't break my heart.

RPs EN ATTENTE : elijah

RPs TERMINÉS : 2021lexie #1evelyn #1mabel #1hassan #1lexie #2evelyn #2

flashbacksmay #1 (2017)

(ab.)alecethel (fb 2020)
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : backwardloop (avatar) › queenbrokedavis (gif) › loonywaltz (userbars)
DC : Charlie, Auden, Lily & Swann
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett https://www.30yearsstillyoung.com/t41170- https://www.30yearsstillyoung.com/t41102-rhett-hartfield https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyJeu 27 Mai - 22:17


« Je ne sais plus, Ichabod, ça fait longtemps. » Ton histoire doit être claire, Kieran. Tu ne peux pas te donner le droit de laisser place au moindre doute dans l’esprit d’autrui ; cela te coûterait bien plus que tu ne peux l’imaginer. Si j’avais été mon père, les sévices seraient déjà visibles sur ton corps certes élancé mais toujours aussi filiforme, blanchâtre. Je me moque bien de l’apparence qu’il peut avoir aujourd’hui, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Son image veut dire bien des choses et la sienne crie encore et toujours qu’on pourrait faire de lui de la chair à pâté. Au moins, il retire toute spéculation pouvant faire de lui un intime de Rhéa et bien que j’étais déjà persuadé de la chose, cela me retire un poids, je l’avoue. « Tout ce que je veux dire, c’est que peu importe que ce soit venu d’elle ou de moi, ce qui est probablement le cas d’ailleurs, je n’allais pas la repousser ou ignorer son existence pour te faire plaisir. » Il a appris à parler, à poser ses idées, à énoncer son avis. C’est bien. Ça l’est moins lorsqu’il s’agit de le faire contre moi. Mon plaisir n’a rien à voir dans tout cela, il devrait voir plus loin et plutôt penser à ce qui pourrait le garder en vie. De mon côté, je devrais me méfier des erreurs du passé ayant tendance à se reproduire et prendre un peu de recul sur mon père pourtant décédé dont je suis en train de reprendre les mimiques et reproches. Kieran n’est pas moi, pour autant je suis incapable de le laisser la petite vie tranquille à laquelle je n’ai jamais eu droit. Ses débuts ont été difficiles mais il a le droit de tout avoir aujourd’hui alors que je suis condamné à encore en rêver, maintenant que ma vie de famille a volé en éclats et qu’il s’occupe de ramasser les morceaux pour faire plaisir à la femme que j’aime. Ce n’est pas juste, ce n’est pas la façon dont les choses auraient dû se passer. « Qu’est-ce que ça t’apporterait ? » Ce n’est pas la bonne question. Ou plutôt si, justement, c’est une trop bonne question parce que je sais ne rien avoir à répondre qui en vaille la peine. “Je n’ai rien à y gagner mais tu as beaucoup à perdre.” Les frères ne se font-ils pas toujours la compétition ? Je le découvre des années plus tard ; il faut croire que je suis lent pour assimiler ce genre de choses. La faute à une éducation qui a donné la priorité à l’entraînement au tir ou la rhétorique. Il est trop tard pour que je récupère la vie que j’ai un temps connue auprès de Rhéa et ma fille, mais je peux au moins l’empêcher de rester proches d’elles trop longtemps. Il serait capable de se prendre pour le père qu’elle n’a que trop peu connu. Là n’est pas sa place.

Il y a au moins une chose sur laquelle nous pouvons tous deux nous accorder sans mal, et il la formule tel le grand garçon qu’il est devenu. « Je ne suis pas une menace, Ichabod, tu le sais autant que moi. » Ne pas être une menace ne signifie pas pour autant que je souhaite le voir tourner autour de ma famille. Je ne peux plus être auprès d’elles mais cela ne m’empêche pas de vouloir le mieux pour elles et d’ainsi contrôle qui entre et sort de leur vie. Kieran a toujours été là, certes, mais jamais sa présence n’avait eu autant d’importance. « Tu sais très bien que je me mettrai en retrait tout seul, sans que tu aies à faire quoi que ce soit. Mais je... je pense que tu te trompes sur un point. » Attendant ce qu’il semble avoir de si important à me dire, je continue de me taire et tente même d’arrêter de le dévisager. La seconde chose est bien plus à réaliser que la première, soyons honnêtes, mais puisque l’instant ne perdure que quelques secondes alors je n’ai pas besoin de plus.

« Comment tu peux expliquer qu’on soit encore en contact après toutes ces années si je n’ai jamais eu un autre rôle que celui du larbin de service ? »
On a grandi ensemble, c’est tout ce qu’il y a à voir et comprendre là dedans.

Nous n’avons jamais partagé de sang commun mais c’était au moins le cas des repas et du toit sous lequel nous dormions. J’étais noté dans la case “frères et sœurs” de ses formulaires à l’école mais lui n’a jamais eu la place sur les miens, à l’armée. Tout a toujours été mal dosé, la balance penchait éternellement d’un côté ou de l’autre selon ce qu’on attendait de nous. Au moins, mon père n’a jamais rien attendu de Kieran si ce n’est qu’il se taise. Aujourd’hui, je marche dans ses pas et lui demande la même chose, convaincu qu’il ne peut rien donner de bon à mon ex-petite amie et ma fille. Il n’est pas le larbin de service, ce n’est pas le terme que j’utiliserais, mais je ne peux pas l’autoriser à avoir un rôle important. « Elle m’a parlé de ton retour, tu sais. Avant d’en parler à Ilaria ou à qui que ce soit d’autre. » Je ne le savais pas et cela me fait reculer d’un pas ; comme si ce simple geste allait pouvoir me laisser le temps de réfléchir à cette information et peut-être aborder le problème d’un angle différent. J’ai toujours pensé qu’elle avait plus d’importance pour lui qu’il n’en avait pour elle, j’ai sans doute eu tort. Comme tout homme de pouvoir (ou qui en a connu l’odeur), je n’aime pas en venir à ce genre de conclusion. « Ce n’est pas parce que je suis insignifiant à tes yeux que je le suis aux siens. » Oh, Kieran, Kieran, Kieran.Ne sois pas stupide.” Les mots les plus durs viennent toujours les premiers mais je ne lui laisse pas le temps de se faire trop d’idées avant de finalement continuer. “Tu n’es pas insignifiant, Kieran, mais ne va pas me dire que tu gagnes quoi que ce soit à être à mes côtés. Tout comme grandir dans notre famille ne t’a rien apporté.” Il est bien plus bon que nous ne l’avons jamais été, même notre mère qui était la moins mauvaise d’entre nous et accueillait les agents des services sociaux avec d’éternels et immenses sourires. Ce sont autant de mots pour dire que je suis désolé et tenter de lui expliquer l’attitude exécrable qu’a longtemps été la mienne. Bien sûr, je ne pourrais pas lui en vouloir de ne pas comprendre où je veux en venir. “Tu ne me feras pas non plus croire que tu as sauté de joie en apprenant que j’étais toujours en vie. C’est donnant-donnant.” Je ne précise pas le fond de ma pensée : Rhea non plus n’a pas dû le lui annoncer avec un grand sourire. Même ma fille n’était pas réellement heureuse. “Tout ce que j’ai fait à l’époque, je l’ai fait pour toi.” La fin justifie les moyens ; c’est ce qu’on m’a toujours appris et aussi ce que j’ai appliqué avec soin. Mes paroles sont prononcées dans un souffle mais je me reprends rapidement pour retrouver l’expression de marbre qui me caractérise bien plus, mes yeux dans les siens. Ils sont ce qu’il y a de plus vivant en moi. “Mais je n’ai jamais eu ce genre d’attitude avec Rhea et je ne l’aurai jamais. Je peux y aller, maintenant, monsieur le juge ?” Ce n’est pas parce que je lui ai fait du mal à lui que je lui en ferai à elle - pas de nouveau, en tout cas.



    i was born in that summer when the sun didn't shine. i was given the name that doesn't feel like it's mine. lived my life as the good boy i was told i should be. prayed every night to a religion that was chosen for me.

    (ichabod) sunday bloody sunday IcdDGTz
    (ichabod) sunday bloody sunday VuFGq53
    (ichabod) sunday bloody sunday ZsxbA8o
    (ichabod) sunday bloody sunday 1ysriBC
    (ichabod) sunday bloody sunday YI1xEdJ
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
Voir le profil de l'utilisateur
(ichabod) sunday bloody sunday 7vHkInU ÂGE : trente-deux (14.07). on évite le sujet, merci.
SURNOM : « kiki », couché (grrrrhhhh).
STATUT : piégé entre des sentiments du passé qu’il ne veut pas éteindre et de nouveaux qu’il ne s’autorise pas à ressentir.
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels. adieu la caricature, licencié car pas assez piquant (quelle surprise).
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv), avec raphael, dans une colocation 100% malaise.
(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_o9abqac2tU1sqcu1bo1_540
POSTS : 1595 POINTS : 290

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, proche des familles qui l’ont élevé, considère qu’il a une infinité de parents et frères/sœurs ≈ souffre de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ vient de quitter sa fiancée, prend le mauvais rôle de cette rupture, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé.
RPs EN COURS : (ichabod) sunday bloody sunday Ee6546671ef68fc2c744a91dcde2d42b65fd93b9
halstay #1 (2015), halstay #3 , halstay #4 (fb) & halstay ua ⊹ cause i killed someone for you. you have to understand that the one i killed is me. changing what i was for what you wanted me to be, i followed your direction, did everything you asked. i hope that makes you happy, cause there's just no turning back. would you love me more if i killed someone for you?

(ichabod) sunday bloody sunday Nhc1JWP
halloway ⊹ i sat alone, in bed till the morning, i'm crying, "they're coming for me" and i tried to hold these secrets inside me, my mind's like a deadly disease.

(ichabod) sunday bloody sunday C9ln
kieyer #3 ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(ichabod) sunday bloody sunday Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #8 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(ichabod) sunday bloody sunday 629bc353b5f562bc657a76bc213bffd286bc1244
kivy #7 ⊹ stroke my head and i'm fine, it's really simple, i'm feeling good, i feel myself and i'm feeling understood.

(15/06 - ça diminue ON Y CROIT)lena #2eliotmayezraspencercaitrionaotto

(ichabod) sunday bloody sunday Giphy
miran ⊹ if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe.

RPs EN ATTENTE : scarlett › garret › mia

(ichabod) sunday bloody sunday Aqgz
kieve ⊹ she's so magnetic, you know she's so magnetic. she pulled you 'round, you try to push away, you know she'll pull you back again.
RPs TERMINÉS : (2001) ichabod (2015) raphael #2 (2016) archie #1 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7ichabod #2ally #1eleonor autumn #2

abandonnés
hannah (ua)miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2oliver

(ichabod) sunday bloody sunday Kx4f
RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : homemade (ava), skyberia & ghostthatannoysyou (gifs), cham, harley, bleeding_light & mandown (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377- https://www.30yearsstillyoung.com/t29503- https://www.30yearsstillyoung.com/t29523- https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday EmptyMer 16 Juin - 16:07



Ichabod s’intéresse à sa vie et Ichabod le déstabilise aussitôt. En près de vingt ans, jamais il n’a eu l’impression de susciter suffisamment l’intérêt de son aîné pour que celui-ci s’intéresse à lui. Ce n’est pas faute d’avoir essayé de nombreuses fois, quitte à se rendre ridicule ou carrément pathétique (deux termes qui l’ont accompagné une grande partie de sa vie quand il recherchait l’approbation des autres de manière bien plus directe qu’il ne la recherche aujourd’hui). Et je perçois qu’il s’agace, Kieran, je perçois aussi qu’il ne sait plus quoi penser de son ami-ennemi face à lui. Ichabod a toujours été impénétrable autant qu’imperturbable et aujourd’hui ne fait pas exception à la règle. Le combat est déséquilibré et il est évident qu’il ne peut prendre l’avantage face à un adversaire d’un tel acabit. Et s’il a mis tout son cœur pour tenter d’avoir l’assurance nécessaire pour que son mensonge soit crédible, désormais le fait qu’Ichabod puisse le croire ou non est la dernière de ses priorités. Ce qui occupe ses pensées, désormais, c’est cet intérêt, même minime qu’il s’en veut d’apprécier. Il s’en veut parce qu’il sait qu’Ichabod reprend l’avantage, parce qu’il a conscience d’être à nouveau ce gamin de dix ans qui court après un grand frère qui ne veut pas l’être, qui se ridiculise dans la nécessité d’avoir une paire d’yeux sur lui et de ne plus avoir l’impression d’être aussi insignifiant que ses parents l’ont laissé croire. Il a grandi, Kieran, pourtant, et il ne devrait plus réagir ou réfléchir de la sorte. Il devrait enfin acquérir la maturité et l’intelligence qui vont de pair avec son statut de trentenaire et ne pas se ridiculiser toujours plus en faisant l’enfant ; mais il ne fait pas exprès. Il s’est construit ainsi et je peux vous assurer qu’il aurait préféré que les choses soient différentes, autant qu’il aurait préféré ne pas être aussi dépendant de l’affection inexistante d’Ichabod après de laquelle il continue de courir. “Je n’ai rien à y gagner mais tu as beaucoup à perdre.” Son cœur se serre à cette annonce ; et plus de par la déception d’avoir perdu l’intérêt d’Ichabod que la menace à son encontre. Elles ne fonctionnent pas, n’est-ce pas ? Tu l’as souligné quelques minutes auparavant et tu peux encore l’assurer à ton ancien frère, hein, Kieran ? C’est peut-être la seule parole affirmée dans la totalité de l’échange que vous avez. « Tu te trompes. » Sa voix est douce, posée, comme toujours, pour ne pas que sa réflexion soit perçue comme un affront. C’est une simple vérité : bien sûr qu’il est terrorisé à l’idée qu’Ichabod puisse vouloir lui enlever Rhea et Ilaria, bien sûr qu’il a conscience qu’il en est capable et qu’il y parviendrait en un claquement de doigts. Et bien sûr qu’il n’a aucune envie que cela se réalise et qu’il en serait effondré. Mais Ichabod n’a pas compris qu’avec les années, il a pris l’habitude quant au fait que les gens finissent toujours, un jour ou l’autre, par lui être enlevés. Et même si ce n’est pas une perspective à laquelle il désire songer, elle a toujours été là, dans un coin de sa tête. Les idées de Kieran ne sont pas des plus réjouissantes, c’est certain, son esprit malade et torturé qui l’enfonce à la moindre occasion. Mais... je ne peux pas vraiment lui donner tort. De ceux qui l’accompagnaient quand il était jeune, il ne reste plus personne, pas même ses parents. De ceux qu’il a côtoyé en devenant adolescent, quand il a eu le droit à un « nouveau départ », il ne reste que ses sœurs, Ilaria, Rhea et à peine deux-trois personnes qu’il peut considérer comme ses amis. De sa vie d’adulte, dans laquelle il était censé enfin s’épanouir et se construire, il ne reste qu’un mariage annulé et un appartement vide. Le vent finit toujours par tourner en sa défaveur et s’il y a une part de flagellation sans laquelle il ne sait pas vivre, il y a aussi beaucoup d’une douloureuse vérité. Alors non, il n’a pas grand-chose à perdre, Kieran et cette fois, il peut regarder son ancien bourreau dans les yeux : de telles menaces ne peuvent fonctionner si Kieran les a déjà envisagées et a même été le premier à se les adresser.
 
Il n’a plus grand-chose à perdre, donc. Suffisamment pour qu’il se permette de souligner le fait que l’absence d’Ichabod n’a pas été un frein à la construction de son amitié avec Rhea, ni même un facteur, contrairement à ce qu’il pense. Oh, bien sûr, ça a été un sujet, mais ça n’a pas été la base de tout, même si le retour d’Ichabod peut laisser présager le contraire. Kieran ne compte pas lui donner l’autorisation de tout détruire, ou du moins, pas sans s’y opposer au préalable et de tenter de résister à l’ouragan Bates. Ce même ouragan qui, des années après, continue de faire des dégâts simplement parce qu’il maîtrise mieux les mots que le dessinateur. “On a grandi ensemble, c’est tout ce qu’il y a à voir et comprendre là dedans.’’ « J’ai grandi avec elles. » Il s’ose à préciser, le cœur battant d’une telle affirmation, d’une telle assurance que j’encourage. Ce ne sont que des faits. Ils n’ont pas grandi ensemble avec Ichabod car celui-ci était déjà suffisamment grand pour faire sa vie, suffisamment cassant pour maintenir le petit Kieran à distance. Il n’est pas resté longtemps chez les Bates, mais la place qu’il s’est frayé dans la vie de Rhea, elle, s’est maintenue dans la durée, au moment où il se cherchait, où il se construisait, où la jeune femme est parfois devenue une référente plus qu’une amie. Alors, à choisir, que ça plaise ou non à son aîné, c’est avec Rhea, puis Ilaria, qu’il s’est construit. Certainement pas avec lui. Surtout pas avec lui. Il pourra toujours le dévaloriser, Kieran le croira toujours. Les discours des autres sont bien plus ancrés dans sa tête que les siens, que les miens. Mais il y a quelque chose à laquelle il accepte de s’accrocher et ce sont ces faits auxquels il revient toujours : parce que s’ils existent, il peut se permettre d’en faire des croyances. La croyance qu’il compte aux yeux de Rhea, sans quoi elle ne l’aurait jamais mis dans la confidence du retour d’Ichabod avant tout le monde, avant même sa propre fille. Il n’y aurait pas prêté attention sans moi et pourtant, j’accentue ce mouvement de recul du plus vieux, j’en propose des interprétations et même si Kieran refuse de croire qu’il a pu marquer un point, il se satisfait au moins de ne pas perdre sans se battre un minimum dans cette joute verbale à sens unique.  

Pourtant, la victoire par KO est rapidement obtenue, par seulement quelques mots. “Ne sois pas stupide.” Il les a tant entendus ces mots, au point où il devrait en avoir l’habitude. Mais à chaque fois, ils font un peu plus mal, ils concrétisent un peu plus une vision déjà biaisée qu’il a de lui-même. Après tout, il a toujours été stupide, le petit Halstead à qui il manque une case. D’aussi loin qu’on s’adresse à lui le terme a été employé. Pourquoi en vouloir à Ichabod quand, encore une fois, il ne s’agit que d’un fait auquel il peut croire, il doit croire ? “Tu n’es pas insignifiant, Kieran, mais ne va pas me dire que tu gagnes quoi que ce soit à être à mes côtés. Tout comme grandir dans notre famille ne t’a rien apporté.” Les mots d’avant ont fait mal, ceux-ci sont incompréhensibles. Le silence est d’or ; pourtant il en aurait des choses à dire. Il pourrait lui assurer que, même autant d’années après leur vie commune il aime à croire qu’ils peuvent nouer un lien. Il aimerait lui dire que ce n’est pas parce qu’il l’a traité comme il l’a fait qu’il le déteste. Il pourrait lui dire qu’il a besoin d’un modèle à suivre ; ou au moins de quelqu’un avec suffisamment d’expérience pour le guider et reprendre un rôle qui lui manque dans sa vie. Juste quelqu’un auprès duquel venir demander conseils quand d’autres le regardent avec pitié ou se contentent de le brosser dans le sens du poil parce qu’il est leur ami. Il pourrait simplement expliquer qu’il vit dans le passé et qu’il le veuille ou non, il représente une part d’une famille à laquelle il n’a jamais eu le droit. Que c’est sûrement stupide de s’y accrocher autant, mais qu’il est ce qui ressemble le plus à un frère, voire même à un père quitte à ce qu’il prenne le risque qu’Ichabod puisse lui rire au nez. Oui, il aurait des choses à dire quant au fait qu’il pourrait gagner à être à ses côtés si Ichabod l’acceptait ; mais aucun son ne sort d’entre ses lèvres. “Tu ne me feras pas non plus croire que tu as sauté de joie en apprenant que j’étais toujours en vie. C’est donnant-donnant.” C’est là que tu te trompes, Ichabod. Il n’a pas sauté de joie, c’est vrai, il a même été chamboulé de ce retour inattendu. Mais il n’a jamais cessé d’espérer que les choses puissent s’améliorer entre vous, autant qu’il a ressenti un certain espoir que l’âge et la distance y contribuent. Il n’a jamais cessé de croire qu’il pourrait obtenir cette attention espérée pendant tant d’années. Alors non, il n’a pas sauté de joie, mais il a été heureux, même si ce n’était qu’une fraction de secondes et pour les mauvaises raisons. « Je n’étais pas mécontent d’avoir de tes nouvelles. » Si l’on peut parler de nouvelles. Il ne veut pas dire qu’il a été content d’en avoir, ce serait lui donner de nouvelles cartes en mains pour accentuer le désintérêt qu’il perçoit à son égard et ce lien à sens unique. “Tout ce que j’ai fait à l’époque, je l’ai fait pour toi.” Oh, voyons. Il va encore sortir des conneries du genre « pour que tu apprennes à te défendre », « pour que tu grandisses », « pour que quelqu’un te confronte à la vie réelle » ? Si l’incompréhension se lit un instant dans le regard de Kieran, c’est rapidement une certaine colère qui prend possession de ses traits. Alors, le traiter comme il l’a fait, l’humilier et lui donner l’impression de ne rien valoir au point qu’encore aujourd’hui tout ceci lui revient en mémoire, c’était pour lui ? Drôle de conception de la fraternité. « Si tu veux, oui. » Qu’il ne peut s’empêcher de souffler entre ses lèvres, agacé et des barrières se brisent quant à son véritable ressenti qu’il voudrait envoyer à la tête d’Ichabod sans l’oser – et probablement qu’il ne l’osera jamais, à ce rythme. “Mais je n’ai jamais eu ce genre d’attitude avec Rhea et je ne l’aurai jamais. Je peux y aller, maintenant, monsieur le juge ?” C’est ce qu’il voulait savoir, alors pourquoi il ressent ce goût d’inachevé ? Comme si des pièces manquaient encore au puzzle que représente Ichabod pour réussir à le reconstituer ? Finalement, cet échange laisse plus de questions qu’il n’offre de réponses et c’est l’esprit lourd que Kieran finit par glisser un « oui » visant à libérer son aîné, autant qu’il ajoute un « désolé de t’avoir dérangé et de t’avoir fait perdre ton temps » car l’attitude ambiguë d’Ichabod ne l’aide pas plus à statuer quant à la sienne et un goût de rébellion se doit d’être très vite contrebalancé par ce désir d’intérêt, qu’Ichabod n’a pas réussi à enterrer, bien au contraire.  

@Ichabod Bates :l:



:l: :
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(ichabod) sunday bloody sunday Empty
Message(#) Sujet: Re: (ichabod) sunday bloody sunday (ichabod) sunday bloody sunday Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(ichabod) sunday bloody sunday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-