AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anastasia Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (25/08/1995)
SURNOM : Ana. C'est pas un surnom c'est une obligation. Appelez là Anastasia ou princesse seulement si vous voulez déchaîner les enfers. En teuf, on l'appelle Skelt comme squelette
STATUT : Célibataire mais pas abstinente. Elle papillonne de conquêtes d'une nuit en sex friends
MÉTIER : Serveuse à temps partiel au Ras-le-Bol, restaurant de ses frères, et coursière pour les activités peu légales de Garrett Craine au sein de la SunCorp
LOGEMENT : En colocation avec Itziar et Louisa à Spring Hill (appart d'Auden au loyer dérisoire)
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Cc01317d0242d2a1cb54386b719e42d0
POSTS : 1525 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ∆ Ancienne addict qui sort de rehab et essaie de rester clean / Pickpocket / Moulin à parole / Hilarante et insupportablement provocante / Hait son deuxième prénom Rosabella encore plus que le premier / Passionnée de musique (rock & éléctro) / Prodige de la batterie / Rêve de carrière musicale / Ne se déplace jamais sans ses baguettes de batterie / A peur des chiens / A abattu un homme en légitime défense / Désormais traumatisée des armes à feu
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 210129021645793185
> FAMIGLIA <
You didn't have to stoop so lowSaül #5
A sweet escapeGio #1
Trouble on my right, trouble on my leftSaül #6

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel M0jn
Martin #2Wren #2Gabriel #1Iziar #2 & Knox #2Jess #4Garrett C #1Kieran #2 & Raphael #1Wren #3Jacob #1Daryl #1Rudy #2Jade #1Garret O #1

> UA <
Clément #1 & Allan #1
RPs EN ATTENTE : 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Xkgc
RPs TERMINÉS : Birdie#1Birdie#2, Saül #4 & Auden #3Birdie #3Saül #3 & Ariane #1Ash #1Elizabeth #1Dalina #1Zach #1Elizabeth #2Louisa #1Zach #2Eagle #1Ava #1Birdie #4Elwyn #1Ludwig #1Rudy #1Ellie #1 Olivia #1Louisa #2 & Itziar #1Ludwig #2Jess #1Ivy #1Clyde #1Geo #1Wren #1Jess #3Knox #1Cody #1Louisa #3Kieran #1Cody #2Cade #2

> FAMIGLIA <
Auden #4Ginny #1 & Auden #1Famiglia #1 & Cade #1
Saül #1Famiglia #2Auden #6Savannah #2Famiglia #3Damon #2

> UA <
Jor #1Jor #2Jor #3Jor #4Jor #5Jor #6Camil #1Elwyn #2Jor #8

> Halloween 2020 - MOMIE <
Jax #1Kane #1Jor #7Clément #2 & Allan #2Jess #2Charlie #1

AVATAR : Emma Mackey
CRÉDITS : shinya (avatar) harley (gifs profil)
DC : Jean Atwood & Luana Reyes
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32604-anastasia-another-bad-williams-apple https://www.30yearsstillyoung.com/t32739-anastasia-i-m-only-good-at-being-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t32755-anastasia-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t32756-anastasia-williams

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Empty
Message(#) Sujet: 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel EmptyJeu 4 Fév - 19:38






’cause you know we’ll make it through


Cela fait plus d’une semaine maintenant qu’Ana habite chez Gabriel et Wren, et il a fallu bien plus que les cookies, pourtant délicieux, cuisinés par les colocs pour la retenir. Il y a eu des menaces, du chantage, des débats presque démocratiques, des arguments logiques, du marchandage, des crises de nerf et de larmes et une innombrable quantité de tentatives de rébellion douloureuses pour les côtes de l’italienne. Elle se garde bien de leur dire, ni même de se l’avouer à elle-même d’ailleurs, mais c’est loin d’être désagréable d’avoir deux personnes qui tentent de l’aider, la nourrissent de risottos italiens et de gâteaux au chocolat et s’investissent vraiment dans cette étrange relation. Elle ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec ses deux frères, ceux qui lui ont toujours dit d’arrêter ses conneries sans jamais l’y aider, sans lui donner une vraie raison de vouloir être clean. Les reproches, les engueulades, les ultimatums n’avaient fait que la pousser un peu plus vers ses pires instincts. Elle n’avait jamais rien eu dans sa vie qui vaille vraiment la peine et qui lui donne foi en l’avenir, alors pourquoi faire des efforts si même l’amour de sa famille était plus destructeur que porteur d’espoir ? Il n’y avait jamais eu que la drogue et la musique pour la faire se sentir bien. Non, ce serait mentir, il y a la nourriture aussi, les spécialités italiennes surtout, mais ça ne compte pas vraiment, ce n’est finalement qu’un besoin physiologique à assouvir. Alors, ce trio improbable qu’ils forment, dans cet appartement perché sur la librairie de Gabriel, lui fait un peu de bien même si elle aurait voulu que tout ceci vienne d’Auden, de Saül et de Savannah plutôt que de parfaits inconnus. Elle est loin d’avoir trouvé sa raison de vivre sans drogue encore et elle reste principalement réfractaire à cette situation qu’elle qualifie de kidnapping dès qu’elle en a l’occasion. Elle passe ses journées à faire les cent pas dans l’appartement, supportant mal d’être ainsi privée de sa liberté de mouvement, tentant régulièrement de leur fausser compagnie. Ana est pleine d’une énergie difficile à évacuer dans un appartement et d’autant plus avec des côtes cassées, elle est un véritable lion en cage ici mais dans un coin de son cerveau, elle sait qu’ils la protègent d’elle-même. Que rester ici est probablement la meilleure chose qui pourrait lui arriver.

L’appartement est bien moins rangé depuis qu’elle s’y trouve, ils passent souvent derrière elle mais le temps où, comme dans un catalogue Ikéa, il n’y avait rien qui dépassait est révolu. Elle prend d’ailleurs un malin plaisir à laisser traîner ses affaires par terre ou sur le canapé, à déplacer des objets, rompre l’alignement des livres sur les étagères... Cela peut paraître ridicule pour la petite délinquante qu’elle est, mais elle n’a pas d’autres échappatoires plus badass à sa disposition, alors elle revient aux bases et emmerde son prochain avec simplicité. Elle a bien cassé de la vaisselle dans un de ses accès de colère mais ce fut le point culminant de ses méfaits.

Ce matin, elle est dans la salle de bain enroulée dans une serviette et en train de grogner de douleur en cherchant dans chaque recoin de la pièce le pantalon qu’elle a abandonner sur le carrelage la veille. Elle le cherche partout par terre, jusque derrière les toilettes puis elle s’agace, ils ont encore touché à ses affaires et au même moment où elle s’apprête à râler, elle réalise quelque chose. Son carnet. Son carnet, il était dans la poche de son jean. Son carnet ultra secret que seuls ses propres yeux ont le droit de parcourir. Ce carnet qu’elle n’a jamais montré à personne, pas même à ses amis les plus proches, pas même à Cody cette guimauve ambulante ou à Jess son acolyte musicienne. Ce carnet c’est comme une porte ouverte sur tous ses sentiments, ses faiblesses, ses espoirs, ses déceptions. Ce carnet contient des centaines de textes qu’elle a écrit, probablement bourrés de fautes d’orthographe vu son niveau d’éducation déplorable et son manque d’intérêt flagrant pour le bien écrire. Cela va de punchlines esseulées à de longs poèmes qu’elle s’est toujours imaginées en musique, des paroles de chanson en somme. Des chansons qui n’iront jamais plus loin que les pages de ce carnet, des chansons qui n’existeront pas, des paroles qui ne seront pas chantées et qui n’auront même jamais la moindre note de musique pour les accompagner hormis dans l’imagination d’Ana. Elle sort en trombe de la salle de bain non sans une grimace de douleur provoquée par ses mouvements de bourrine. Elle goutte sur le sol en s’avançant dans l’appartement : « Qui a touché à mes affaires putain !? » Elle cherche du regard son pantalon dans le salon puis hèle le maître des lieux : « Gab putain ! Je suis sûre que c’est toi bordel ! » Elle tient vaguement la serviette pour ne pas finir nue devant son nouveau colocataire mais des deux ce sera lui le plus gêné si la serviette tombe et s’il ne lui rend pas son pantalon tout de suite, elle se fera un plaisir de lui montrer ce que ça donne si on la prive de ses vêtements. « Combien de fois je t’ai dit de pas toucher à MES PUTAINS d’affaires !? Il est où mon froc ? » Et combien de fois il lui a répondu de ne pas les laisser traîner, alors ?  







'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 3028674457:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Carnahan
Gabriel Carnahan
l'entre-deux chapitres
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (13 oct 79)
SURNOM : Gaby, Gab'. Pretty Little Galway Boy. La Tendresse, il y a longtemps.
STATUT : Le vide au cœur, le vague à l'âme.
MÉTIER : Libraire, gérant de la State Liberty (Toowong). Renoue doucement avec ses anciennes activités artistiques.
LOGEMENT : #152 Bywong Street, Toowong. Appartement au-dessus de la librairie, avec Wren et deux chats (Aodh & Croustibat). Ana y erre depuis peu.
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 3f3d171866b255dc7b57b236640ff41336b67cbe
POSTS : 15135 POINTS : 5

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
RPs EN COURS :
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 2653e0e1ddb43d55faa95c28b07f4bba21e4d895

FLASHBACK
Robin (fb1)Jameson (fb2)Malachi (fb1)

PRESENT
Timothy#1Robin#3Heather#1Primrose#1Wren#4 & Anastasia #1Anastasia#2Odessa#1Wren#5

UNIVERS ALTERNATIFS
Wreniel (ua3)Wren (ua witchwren)

DIMENSION FANTÔME
Robin (df)Clément & Kyte (df)Jameson (df)


'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Wk8d
Wreniel

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Htlz
Malachi

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Tl3d
Gabin

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Wdvb
Ciariel


RPs EN ATTENTE : Robin#2 ≈ Jameson (Irlande) ≈ Maze ≈ Ciara ≈ Cade ≈ Riley ≈ Jordan ≈ Wren#6


'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 698629tortue
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 165911membre2

RPs TERMINÉS : Terminés : Clément#1MaximilienGreta#teamaperoClément#2OwenJameson (fb1)Wren#1Tea Time (ua)MPR-Robin#1ElwynWren#2Jack (fb)Wreniel (ua1)Wreniel (ua2) Wren#3Jack (df)

Archivés : Charlotte L.JunVictoriaLeahRosalynTeliaJoshuaBélialTessEllieSheridynOwen & Marius (df)Cole#teamcitrouilles (df)JosephJadyn (df)LiamCoraMaximilien (fb)CleoChadna (df)Myrddin (df)SavannahViniel 50's (ua)Deviniel (ua)JamesonTerrenceLizzieFreya (ua)Zelda (fb)SachaLudwig (fb1)Ludwig#1Ezechiel (ua)EveJill (fb)RDBCA

AVATAR : Hugh Dancy
CRÉDITS : Ira', Birdie & Harley (crack) ≈ loonywaltz (ub) ≈ Me (avatar)
DC :
PSEUDO : Sleepy Raven
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19426-gabriel-carnahan-open-a-book-and-forget-the-rest https://www.30yearsstillyoung.com/t19695-gabriel-carnahan-il-est-des-rencontres-dont-la-chaleur-suffit-a-emplir-toute-une-vie-et-dont-le-deuil-vous-laisse-estropie-a-jamais https://www.30yearsstillyoung.com/t19770-gabriel-carnahan https://www.30yearsstillyoung.com/t20550-gabriel-carnahan

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Empty
Message(#) Sujet: Re: 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel EmptyLun 15 Mar - 19:04



Debout, accoudé au comptoir de la cuisine, Gabriel griffonne distraitement sur les pages d’un de ses carnets. Sous l’impulsion d’une main encore peu assurée ce sont quelques notes, de maigres esquisses, des bribes d’idées, qui viennent noircir les pages précédemment immaculées. Un peu là, un peu ailleurs, perdu dans ses songes, il creuse en lui, essaie, cherche. Il tente de renouer doucement avec ce qui l’habitait autrefois, son essence profonde. Avant l’accident. Cette âme d’artiste, curieuse, ayant soif de découvertes, s’émerveillant d’un rien, regorgeant d’idées et d’inspiration, cherchant le beau, partout, tout le temps, le trouvant toujours. Un petit quelque chose en permanente ébullition, qui nourrissait une créativité semblant alors sans limite. Cette délicate magie de l’âme qu’il a égarée, et qu’il lui faut désormais retrouver, pour ne pas continuer à se perdre en chemin. Alors il essaie, cherche, sans vraiment savoir par où commencer, comment faire, ni même si cette quête n’est finalement pas une simple utopie, une vaine espérance, pourtant il s’y raccroche. Il y a des jours plus durs que d’autres. Il se débat avec lui-même. S’y épuise, souvent, trop. Il est parfois si las, fatigué de ce vide intérieur qu’il ne sait comment apaiser. Retrouver ce qui l’animait autrefois, ce qui l’a toujours fait, ce qui est en réalité indissociable de lui, est peut-être la solution. Il tente de le croire en tous cas. En réalité il s’agit seulement là d’une étape parmi tant d’autres encore, d’un fragment de réponse, l’amorce d’un chemin qui s’avèrera assurément bien plus long et complexe qu’il n’y songe. Mais il faut bien commencer quelque part, et c’est en vérité déjà un début pour l’irlandais, qui a si longtemps laissé de coté celui qu’il est au fond de lui, qui continue de trop souvent s’oublier, toujours plus enclin à penser d’abord aux autres qu’à lui-même. Un travers qu’il n’est pas prêt de perdre, moins encore depuis l’arrivée d’Anastasia au sein de son existence. Il ne peut s’empêcher de se faire du souci pour celle, qui semble cacher bien des blessures et cicatrices sous ses airs indomptables et féroces. Comme si quelque chose s’était brisé, quelque part. Peut-être est-ce à cause de ses propres fêlures que Gabriel devine plus aisément celles des autres. Ou bien n’est-ce qu’un autre tour de son empathie naturelle, de sa profonde sensibilité. Il n’en sait rien. Il ne cherche plus à savoir. Il essaie seulement de faire avec, et de ne pas trop s’y abîmer. Ce qu’il ne manque jamais de faire pourtant, véritable éponge qu’il est. Il ne peut s’en empêcher, le phénomène semble toujours plus fort que lui. Alors il se plie en quatre pour les autres, répond présent quoi qu’il arrive, oubliant qu’il devrait aussi prendre soin de lui. Au moins de temps en temps. Il ne s’y attarde toutefois pas, il ne le fera certainement pas tant que les choses tiendront en l’état, tant que quelqu’un ne lui rappellera pas qu’il a, lui aussi, parfois besoin d’une pause, et d’attention. La trêve ne semble cependant pas pour aujourd’hui, pas quand Ana déboule dans la pièce, dégoulinante, furieuse, le regard sombre. Gabriel ne s’en formalise guère, l’habitude s’est déjà installée. Elle est tempétueuse, la blonde, prompte à s’emporter. Elle en donne l’exemple parfait à l’instant même, démarrant au quart de tour quand elle pourrait tout aussi bien demander les choses simplement. Mais non. Elle est plus encline à sortir en trombe de la salle de bain et à feuler tel un jeune fauve courroucé. L’irlandais ne lui en tiendra pas rigueur, pas même pour les putains qu’elle égrène à chaque phrase. A vrai dire il a à peine levé le nez, il en faut plus pour le défriser. Et puis, après tout, lui qui craint le vide et le silence, le voilà désormais servi. Avec une tornade telle qu’Ana, nulle chance qu’ils s’attardent dans les parages. « C’est moi oui. » Gaby reste d’un calme olympien, les reproches glissant sur lui tandis qu’il fait distraitement tourner le crayon entre ses doigts. « J’avoue ne pas avoir compté. Mais je dirais sûrement autant de fois que je t’ai dit de ne pas les semer aux quatre coins de l’appartement si tu ne veux pas qu’on y touche. » Vivre en communauté implique forcément un minimum de règles de vie, même pour l’intraitable demoiselle. « Il profite d’un passage nécessaire et plus que bienvenu à la machine. Après ça promis, retour à sa propriétaire. » C’est qu’elle est visiblement arrivée dans un drôle d’état la petite blonde, le soir où Wren l’a ramené chez eux, il y a de cela quelques jours déjà. « Pourquoi, il y a un problème ? » Toujours calme, le ton posé, Gabriel détache enfin ses prunelles claires de ses notes et esquisses pour mieux venir les poser sur la jeune femme. Il sent bien que quelque chose la contrarie, tout du moins apparemment plus qu’à l’accoutumée, et il s’en inquiète, sincèrement, une fois de plus. Evidemment.


:gayheart: Et je divague, j'ai peur du vide. Je tourne des pages, mais des pages vides. Poussière errante, je n'ai pas su me diriger. Chaque heure demande pour qui, pour quoi, se redresser.

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel WJBxV7Q
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel OrLErGE
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 6kSzRZQ
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Dr4dErc
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel QqLqwzn
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Q3KDf73
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel GzA2Yx9
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 908854lgbt
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (25/08/1995)
SURNOM : Ana. C'est pas un surnom c'est une obligation. Appelez là Anastasia ou princesse seulement si vous voulez déchaîner les enfers. En teuf, on l'appelle Skelt comme squelette
STATUT : Célibataire mais pas abstinente. Elle papillonne de conquêtes d'une nuit en sex friends
MÉTIER : Serveuse à temps partiel au Ras-le-Bol, restaurant de ses frères, et coursière pour les activités peu légales de Garrett Craine au sein de la SunCorp
LOGEMENT : En colocation avec Itziar et Louisa à Spring Hill (appart d'Auden au loyer dérisoire)
'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Cc01317d0242d2a1cb54386b719e42d0
POSTS : 1525 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : ∆ Ancienne addict qui sort de rehab et essaie de rester clean / Pickpocket / Moulin à parole / Hilarante et insupportablement provocante / Hait son deuxième prénom Rosabella encore plus que le premier / Passionnée de musique (rock & éléctro) / Prodige de la batterie / Rêve de carrière musicale / Ne se déplace jamais sans ses baguettes de batterie / A peur des chiens / A abattu un homme en légitime défense / Désormais traumatisée des armes à feu
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 210129021645793185
> FAMIGLIA <
You didn't have to stoop so lowSaül #5
A sweet escapeGio #1
Trouble on my right, trouble on my leftSaül #6

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel M0jn
Martin #2Wren #2Gabriel #1Iziar #2 & Knox #2Jess #4Garrett C #1Kieran #2 & Raphael #1Wren #3Jacob #1Daryl #1Rudy #2Jade #1Garret O #1

> UA <
Clément #1 & Allan #1
RPs EN ATTENTE : 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Xkgc
RPs TERMINÉS : Birdie#1Birdie#2, Saül #4 & Auden #3Birdie #3Saül #3 & Ariane #1Ash #1Elizabeth #1Dalina #1Zach #1Elizabeth #2Louisa #1Zach #2Eagle #1Ava #1Birdie #4Elwyn #1Ludwig #1Rudy #1Ellie #1 Olivia #1Louisa #2 & Itziar #1Ludwig #2Jess #1Ivy #1Clyde #1Geo #1Wren #1Jess #3Knox #1Cody #1Louisa #3Kieran #1Cody #2Cade #2

> FAMIGLIA <
Auden #4Ginny #1 & Auden #1Famiglia #1 & Cade #1
Saül #1Famiglia #2Auden #6Savannah #2Famiglia #3Damon #2

> UA <
Jor #1Jor #2Jor #3Jor #4Jor #5Jor #6Camil #1Elwyn #2Jor #8

> Halloween 2020 - MOMIE <
Jax #1Kane #1Jor #7Clément #2 & Allan #2Jess #2Charlie #1

AVATAR : Emma Mackey
CRÉDITS : shinya (avatar) harley (gifs profil)
DC : Jean Atwood & Luana Reyes
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t32604-anastasia-another-bad-williams-apple https://www.30yearsstillyoung.com/t32739-anastasia-i-m-only-good-at-being-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t32755-anastasia-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t32756-anastasia-williams

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Empty
Message(#) Sujet: Re: 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel EmptyJeu 18 Mar - 21:29



’cause you know we’ll make it through (ft. @Gabriel Carnahan :l: )

Ana ne trouve pas son pantalon où elle l’a laissé et elle part au quart de tour comme d’habitude. Pas parce qu’elle trouve intolérable que quelqu’un ait déplacé son pantalon, mais surtout parce qu’il contenait son précieux carnet sur lequel personne d’autre qu’elle n’a jamais eu le droit de poser le regard. Elle l’avait oublié dans sa poche de pantalon, il faut dire qu’elle n’a plus l’habitude que quelqu’un vienne toucher à ses affaires depuis un an qu’elle a enfin fui le domicile familial du sud de l’Italie. Elle vit en colocation mais personne n’entre jamais dans sa chambre et Itziar et Louisa savent bien qu’elles n’ont pas intérêt à fouiller dans les poches d’Ana si elles veulent préserver la paix dans leur foyer. Alors, oui, elle a oublié et elle est aussi furieuse envers elle qu’envers Gabriel car elle est sûre que c’est lui qui y a touché, il est désespéramment maniaque, une incompatibilité majeure avec l’arrivée de la tornade Williams dans son appartement. Alors elle se rue en dehors de la salle de bain, enveloppée dans une serviette et semant des gouttes d’eau sur son passage. Elle gueule, cherchant le responsable qu’elle trouve finalement accoudé au comptoir de la cuisine en train de griffonner sur un carnet. Son cœur rate un battement quand elle pose les yeux sur ce carnet, mais elle remarque bien vite qu’il ne s’agit pas du sien. Gabriel n’a pas cillé, ni même relevé la tête pour considérer son interlocutrice agitée. Il avoue d’une voix calme aux accusations d’Ana : « C’est moi oui. » Son calme olympien ne fait qu’amplifier l’énervement d’Ana et le ton monte alors qu’elle sent ses côtes protester de la voir s’époumoner ainsi. « J’avoue ne pas avoir compté. Mais je dirais sûrement autant de fois que je t’ai dit de ne pas les semer aux quatre coins de l’appartement si tu ne veux pas qu’on y touche. » Ana serre la mâchoire devant cet argument imparable et derrière lequel elle perçoit clairement qu’il se fout de sa gueule. Elle a l’impression d’être redevenue l’ado rebelle qui se fait gronder par ses parents et si Gabriel n’est pas son père, on peut difficilement contredire le fait qu’elle n’a pas beaucoup évolué depuis son adolescence. Le fait qu’elle soit incapable d’être ordonnée ou encore pire, qu’elle mette un point d’honneur à ne pas l’être pour emmerder Gabriel, n’est qu’une infime preuve parmi tant d’autres de son immaturité. « Tu m’emmerdes. Par terre dans la salle de bain c’était sa place. » Il voulait quoi au juste ? Qu’elle le plie et le range dans l’armoire de Wren alors qu’elle allait le remettre le lendemain, peut-être ? Elle n’est pas chez elle ici alors elle colonise les parties communes avec son bordel. Mais elle attend surtout qu’il lui dise où se trouve son pantalon et surtout son carnet par la même occasion.

« Il profite d’un passage nécessaire et plus que bienvenu à la machine. Après ça promis, retour à sa propriétaire. » Ana fronce les sourcils et son regard vrille clairement dans des notes assassines alors qu’elle fusille Gaby sur place. « Quoi ? Non, putain ! T’as pas fait ça, bordel ! » Son carnet, son putain de carnet qui la suit depuis des années. Elle ne dira jamais qu’il a une valeur sentimentale si on lui demandait, mais pourtant il est clairement le seul réceptacle de ses émotions inavouables depuis des années, il y a des paroles de chanson qu’elle espère un jour proposer à Oxtorm tout en sachant qu’elle ne le fera jamais. « Pourquoi, il y a un problème ? » Il daigne enfin poser son regard sur elle, l’air inquiet et ça l’agace d’autant plus. « Y a un putain d’problème oui ! » s’écrie-t-elle en tournant les talons et se ruant vers la pièce où se trouve le lave-linge. Ses côtes protestent à chaque enjambée trop brusque mais elle fonce et s’agenouille devant le hublot derrière lequel elle voit l’eau et la mousse tourbillonner avec des vêtements. Elle se fout de risquer inonder la pièce ou de casser l’ouverture de la machine, elle veut récupérer son pantalon tout de suite, dans l’espoir fou que son carnet soit encore partiellement intact dans la poche, alors elle commence à tirer sur la porte du hublot de toutes ses forces. Mais tout ce qu’elle récolte c’est une douleur qui lui arrache un grognement, lui coupe le souffle et la plie en deux. La sécurité est enclenchée, il n’y a pas moyen d’ouvrir la machine avant de vidanger le tambour, mais Ana n’en sait rien, elle ne s’est jamais intéressée au fonctionnement d’une machine à laver, elle sait à peine utiliser celle qui se trouve dans son appartement. En se tenant les côtes avec une grimace de douleur, elle se concentre pour retrouver une respiration à peu près régulière avant de mentir à l’attention de Gabriel, qu’il l’ait suivi ou qu’il soit encore dans la cuisine : « J’avais des tunes dans la poche putain. Ouvre cette merde, maintenant ! » Elle n’avait aucun argent dans son pantalon ni nul part d’ailleurs, sinon elle avait eu de l’argent ce soir-là, elle n’en serait pas là, elle aurait acheté une dose, même minime, de n’importe quoi, peut-être même qu’elle l’aurait achetée à Wren et leur relation serait tout autre aujourd’hui.






'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 3028674457:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Empty
Message(#) Sujet: Re: 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel 'cause you know we'll make it through ▽ gabriel Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

'cause you know we'll make it through ▽ gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-