AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Exosense SE
87.47 € 124.99 €
Voir le deal

 (lenwar) what's the rush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anwar Zehri
Anwar Zehri
le bébé lion
le bébé lion
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (20/06/82)
SURNOM : annie, il a jamais donné son accord mais ça les gens s'en foutent, visiblement
STATUT : séparé, le divorce sans cesse repoussé à plus tard ~ un aîné qui a quitté le nid, et de nouveau le nez dans les couches depuis la naissance d'alma
MÉTIER : inspecteur de police, brigade des homicides (stups de 2008 à 2016) ~ il balade aussi des touristes sur son voilier pour mettre du beurre dans les épinards
LOGEMENT : #259 beachcrest road (bayside), maze a élu domicile entre le perroquet et le bonzaï, alma y gazouille lorsqu'ils ne sont pas chez lene
(lenwar) what's the rush Bc25462794cec3e3573477d417d7744714b9d766
POSTS : 3145 POINTS : 540

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : un fils de 21 ans, Tarek, et une fille d'un an tout juste, Alma ☆ végétarien ☆ né au Pakistan (Lahore), à Brisbane depuis ses 7 ans ☆ brigade des stups de 2008 à 2016 ☆ un voilier amarré à Bayside, le "Borealis", son refuge ☆ a pris la nationalité australienne à sa majorité ☆ conduit comme "un sauvage" ☆ micro un peu, piano beaucoup, batterie à la folie ☆ il écrivait ses propres textes, mais ça, c'était avant ☆ musulman de culture, athée de religion ☆ collectionne les casquettes ☆ toujours des bonbons dans les poches ☆ remises en question en pagaille, crise de la quarantaine précoce
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : charliejacksonlene #3caelan #3noa #5norah #6maze #4ciaranathanaeltalia #2jill #2maze #3 (12/10)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : jordan (zombies)maze (1976 au)

(lenwar) what's the rush 0de933ae98536c5a5ae4e76c05c89ccfadb9eb1d
LILINWAR › we laid down in the grass, put our feet towards the sky, pretending we could walk on clouds. Where are the days of summer, on top of the world unstoppable ? Where are the days of wonders, when nothing's impossible ?

(lenwar) what's the rush MW59MHp
NORANWAR › let me be the one you call, if you jump I'll break your fall, lift you up and fly away with you into the night. If you need to fall apart, I can mend a broken heart, if you need to crash then crash and burn, you're not alone.

(lenwar) what's the rush CommonBarrenGrouse-size_restricted
ZEHRILEY › once again i'm settling for second best, turn the page and skip to the end, to where i swore that i would try, since the last time i crossed that line in the back of my mind, i know it only hurts when that door gets opened, dreams are lost and hearts are broken.

RPs EN ATTENTE : olivia #2 ☆ naomi ☆ zoey ☆ mitchell #3
RPs TERMINÉS : 2020caelan #2norah #5dylias (incruste)jill #1noa #4norah #4maze #2mitchell #2leenaolivia #1lene #2talia #1 2019norah #3alfie #1tad #3caelan #1lonnie #3norah #2lene #1romy #1norah #1noa #3tad #2mitchell #1 2018dylantess #2lonnie #2maze #1street cats #2noa #2arthurtess #1tad #1noa (arrestation)delilah #1jack #1lonnie #1lou #1noa #1 2017street cats #1

(lenwar) what's the rush 0_a1c10_4377d6c4_M

AVATAR : riz ahmed
CRÉDITS : avatar@kidd & sign@scotchandwhitelies & userbar@loonywaltz
DC : hassan & tommy & vittorio
PSEUDO : yumita (élodie)
INSCRIT LE : 06/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17047-anwar-bad-guys-need-to-be-lucky-everytime-good-guys-only-need-to-be-lucky-once https://www.30yearsstillyoung.com/t17246-anwar-zehri https://www.30yearsstillyoung.com/t22264-anwar-zehri

(lenwar) what's the rush Empty
Message(#) Sujet: (lenwar) what's the rush (lenwar) what's the rush EmptyVen 5 Fév 2021 - 2:11



lene & anwar
what's the rush

Hold on, what's the rush, what's the rush we're not done are we ? Cause I don't need to change this atmosphere we've made if you can stay one more hour, can you stay one more hour ? You know I'm gonna find a way to let you have your way with me, you know I'm gonna find a time to catch your hand and make you stay. ☆☆☆



Plus encore qu’à l’époque où Tarek était un bébé, il semblait à Anwar que le temps défilait à une allure folle depuis la naissance de sa fille. Alma grandissait à vue d’œil, vite, beaucoup trop vite au goût du brun qui regrettait déjà un peu l’époque où ses petites mains étaient juste assez grandes pour saisir l’un de leurs doigts à Lene ou à lui. Sans doute un peu aidés par les quelques semaines de cohabitation qu’ils avaient partagé lors des premières semaines de vie de leur fille, la jeune femme et lui parvenaient peu à peu à s’apprivoiser, d’une certaine façon. Le spectre du fait qu’ils n’auraient probablement pas tant eu de raisons à continuer de sympathiser sans l’existence de leur progéniture commune – encore que, ils ne le sauraient jamais – planait toujours un peu au-dessus de leur tête, mais ils semblaient malgré tout avoir trouvé une sorte de rythme de croisière dans leur relation l’un envers l’autre, et les crispations et les maladresses se faisaient plus rares à mesure que le temps passait. Lorsqu’Anwar était passé chercher leur bébé la veille, Lene et lui avaient convenu qu’il la ramènerait le lendemain soir après le shift de la jeune femme à la caserne. Dans le courant de la matinée cependant le brun lui avait envoyé un message pour lui proposer de venir avec des pizzas et de passer la soirée tous les trois – depuis que la pompière avait repris du service et que l’un et l’autre devaient jongler avec leurs plannings respectifs la chose arrivait moins régulièrement, et bien qu’il ne l’aurait pas imaginé quelques mois en arrière le policier se surprenait à apprécier ces soirées passées tous les trois. Peut-être parce qu’il n’en avait que trop peu eu l’occasion lorsque Tarek avait l’âge d’Alma … inconsciemment il essayait probablement de rattraper le temps perdu.

La fête foraine de South Banks vivait ses derniers jours, le ciel orageux du début de semaine avait laissé place à une étendue bleue où seuls quelques nuages se bousculaient encore, et père et fille y avaient donc passé l’après-midi en compagnie de Talia, Reese et Maya. Voguant d’une attraction à l’autre aussi vite que ses petites jambes le lui permettaient et son père dans son sillage, la nièce du policier avait dépensé bien plus d’énergie qu’on imaginait en voir émaner d’une aussi petite personne, Talia tentant de calmer les ardeurs de sa fille autant que celles de sa moitié non sans soupirer parfois d’un air amusé à l’idée de n’avoir non pas un mais deux enfants à la maison. Fascinée par les ballons d’hélium et le stand de pêche aux canards, Alma ne savait quant à elle plus où donner de la tête et s’en était sortie avec une sculpture-ballon en forme de chien et un demi-churros qu’elle avait mâchouillé en baillant avant de finalement s’endormir dans les bras d’Anwar sans plus se soucier des bruits environnants. Elle somnolait encore à moitié lorsque son père l’avait installé dans son siège auto à l’arrière de la voiture, et hasard ou non ses sens avaient semblé s’éveiller à nouveau lorsque l’odeur des pizzas récupérées au drive avait envahi l’habitacle.

Une chose était sûre, elle était parfaitement éveillée et surtout parfaitement impatiente à l’idée que quelqu’un daigne l’aider à remplir son estomac lorsque la Ford bleue s’était garée dans la rue devant chez Lene, et bébé dans un bras et pizzas dans l’autre le policier avait dû s’en remettre au bout de son nez pour appuyer sur la sonnette – et déclencher presque aussitôt la cacophonie d’aboiements à laquelle il était désormais habitué. La porte à peine ouverte, les deux chiens de Lene avaient fait la fête aux deux arrivants et Anwar les avait gratifiés d’une vague caresse après s’être fendu d’un « C’est nous ! » léger et avoir laissé la mère récupérer leur fille, qui tendait les bras en babillant. L’australien n’était pas très chiens, mais il avait fini par s’habituer à ceux de Lene et les tolérait désormais assez pour – parfois – partager ses croutes de pizzas avec eux. Et en parlant de pizzas : « Une pepperoni avec supplément viande pour madame, une végé avec supplément piment pour bibi … Parce qu’on ne vit qu’une fois, hm. » Autrement dit cela méritait bien de s’autoriser des suppléments sur leurs pizzas. Déposant les bien-nommées sur le comptoir de la cuisine, il avait fait volte-face pour poser à nouveau le regard sur la mère et son bébé et en avait résulté un sourire. « Ça a été, le boulot ? »










    - I'm watching you breathing for the last time. A song for your heart, but when it is quiet I know what it means and I'll carry you home. I'll carry you home. -

(lenwar) what's the rush 763064237  :burger::
 
Revenir en haut Aller en bas
Lene Adams
Lene Adams
la merdeuse
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans. mais comme elle préfère les chiffres ronds, on s'en tiendra à trente. (19/05)
SURNOM : elle est certaine que ses "mmh mmh" veulent dire maman #cheesy
STATUT : célibataire, maman d'une petite Alma depuis le 21.04.2020
MÉTIER : elle a rejoint la caserne de pompiers en août 2017. plus besoin de vendre de culotte, elle pèse depuis qu'elle a gagné au loto
LOGEMENT : toowong #15 ( maison ) avec sa fille, ses chiens et Anwar venu prêter main forte pour les premières semaines de la merveille
(lenwar) what's the rush 414638c644a59ee3cf227b99603aad1669fba17c
POSTS : 5361 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle a causé un suicide au lycée. elle a mis du temps à mesurer les conséquences de ses actes. quoique, devant n'importe qui, elle va nier tout implication
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : Kene#6 + Birdie (2/5) [/b]
RPs TERMINÉS :
AVATAR : phoebe tonkin
CRÉDITS : (a) all-souls sur tumblr (c) tyrells (UB) loonywaltz
DC : c. coverdale (holland roden)
PSEUDO : AUSSEANE
INSCRIT LE : 19/05/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t10287-eternal-flame-lene https://www.30yearsstillyoung.com/t19116-cora-lene-tad-clara-fiche-commune https://www.30yearsstillyoung.com/t10502-lene-adams#387260

(lenwar) what's the rush Empty
Message(#) Sujet: Re: (lenwar) what's the rush (lenwar) what's the rush EmptySam 20 Mar 2021 - 11:47


Lene avait l’habitude de trouver le temps long mais elle avait découvert un autre niveau à l’ennui depuis qu’elle et Anwar avaient commencé à vivre une vraie vie de parent séparés (ou co-parent, en fonction du point de vue qui paraît plus approprié à la situation) depuis qu’Anwar prenait à l’occasion leur fille chez lui afin de s’en occuper comme tout père le ferait. La solitude qui autrefois était tout ce qu’elle réclamait lui pesait et lui faisait ressortir un sentiment de complète inutilité. Tous les jours depuis la naissance, Anwar était là et  avait pris part à l’évolution du bébé mais depuis peu, Lene commençait le processus où elle lâchait du leste et apprenait à laisser son bébé à la garde de son père. Un processus qui ne pouvait qu’enchanter le papa mais encore très difficile à vivre pour elle tant elle aimait - révélation qui pourrait dérouter son ancien elle - s’occuper de sa progéniture et faire simplement partie de son quotidien. Rationnellement, elle savait que c’était normal mais ça ne rendait pas la chose plus facile à vivre si bien que sa journée de travail ne lui avait jamais semblé aussi interminable qu’aujourd’hui et pourtant elle n’avait pas manqué de rebondissement. Depuis plusieurs semaines, les pompiers étaient très sollicités et beaucoup de personnes demandaient des soins. Ils suppléaient énormément aux ambulanciers si bien qu’il devenait difficile de tout faire. Lene tenait le coup. Certainement grâce au congés maternité qui l’avait préservé et au fait que cet surcharge de travail lui amenait moins à mouliner que d’autres sujets mais d’un côté, elle se disait que ce n’était pas une mauvaise chose parce qu’à la seconde où elle ne pensait pas boulot, elle pensait au vide. Ses moments de pause, elle les avait passé à demander des nouvelles ou à admirer les quelques photos prises par Anwar de leur fille - et de lui même et de toute la famille - à la fête foraine de Beachrest. Sa fille semble s’amuser malgré le bruit et l’agitation et ça la conforte. C’était malgré elle, elle devait savoir.

Toutefois, le moment où la relève arrive vient et avec ça l'impatience de rentrer à la maison et prendre une douche en attendant le retour du bébé et de son père afin de connaître les détails de leur journée même si elle a déjà stalké tout ce qu’elle a pu. Elle s’étonnait de trouver ça naturel et habituel que de se retrouver tous les trois, en famille finalement. C’était normal bien qu’à y penser, la situation l’était bien moins par rapport à d’autres. L’heure sonne et très rapidement, Lene disparaît. Elle s’épanche très peu en adieu ou en débrief. Elle badge et file aussi vite que l’éclair pour retrouver sa maison où l'attendent ses deux animaux. Elle profite du temps qu’elle a seule. Moins d’une heure après, elle entend plus loin la voiture d’Anwar qui se gare dans l’allée. Les chiens s’excitent maintenant qu’ils sentaient le retour d’Alma et de son père. « C’est nous ! » l dit-il en rentrant dans la maison. Sans attendre, la maman se précipite pour saisir son bébé tout juste sorti d’une sieste pour la câliner, l’embrasser et lui raconter pendant de longues minutes combien elle lui avait manqué. « Une pepperoni avec supplément viande pour madame, une végé avec supplément piment pour bibi … Parce qu’on ne vit qu’une fois, hm. » annonce Anwar en même temps que Lene se perd en discours bourrés d’amour. Elle acquiesce pour lui répondre tout en dansant avec la petite qui gazouille dans les bras de sa mère avant de se calmer un peu et de converser avec Anwar. « Ça a été, le boulot ? » demande t-il, Lene finit par déposer la petite dans son parc avant de commencer à sortir des assiettes pour passer à table. “Compliqué. En ce moment, c’est intervention sur intervention. Je ne sais pas si Talia t’en a parlé?” Elle ne voulait pas non plus répété une conversation qu’il avait du déjà avoir aujourd’hui. “Mais dans l’ensemble, ça passe et si les journées étaient moins chargés, elles seraient plus pénible. Et vous?” reprend t-elle, bien plus curieuse de savoir tout ce que sa fille a vue que de raconter à Anwar les accidents domestiques et cas graves qu’elle avait rencontrés aujourd’hui. “Tarek est venu avec vous finalement?”


I don't want to talk about the things we've gone through. Though it's hurting me. Now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too. Nothing more to say. No more ace to play. The winner takes it all. The loser standing small beside the victory. That's her destiny


(lenwar) what's the rush Yb82npx2
(lenwar) what's the rush RFK1Pd3
(lenwar) what's the rush YlMyvG3
(lenwar) what's the rush 895480membre

(lenwar) what's the rush D6wnS8b(lenwar) what's the rush XSIuSOYi_o
Revenir en haut Aller en bas
 

(lenwar) what's the rush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: logements
-