AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -56%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
24.99 €

 (maxine & edge) new beginnings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 36 ans (12.04.85)
SURNOM : edge est déjà ton surnom, on t'appelle aussi par ton nom de famille et seuls quelques privilégiés ont le droit au prénom complet, Edgerton, sans que tu ne grinces des dents
STATUT : but when I make her laugh, swear it cures my depressin' thoughts...
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), les deux chambres sont occupées désormais, une situation temporaire tandis qu'une certaine brune et toi vous vous êtes lancés à la recherche d'un endroit rien qu'à vous
(maxine & edge) new beginnings  DmCmtFc
POSTS : 771 POINTS : 405

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Déc 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(maxine & edge) new beginnings  SoQMwmI
priadji • You rock hard, I rock steady. And rock right up to the side of my mountain, climb until you reach my peak, baby... And reach right into the bottom of my fountain, I wanna play in your deep, baby... Then dip me under where you can feel my river flow and flow, hold me 'til I scream for air to breathe. And wash me over until my well runs dry, send all your sins all over me...

(2022) priadji#21sohan#5 • finnley#1 •
(2021) jo#4lawrence#1aileen#1priadji#20

RPs EN ATTENTE : jackson#2
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av) malibu; (gifs profil & sign) ssoveia: (ub) loonywaltz
DC : lara pearson & nicholas hurley, les artistes
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  EmptyMer 10 Fév 2021 - 0:00



≈ ≈ ≈
{new beginnings}
crédit/ (thehepburnrph/tumblr) ✰ w/ @Maxine Hamilton

janvier 2021
Les bonnes nouvelles se font de plus en plus rares ces temps-ci. Et si tu as été plutôt content d’apprendre que Camille avait réussi à avoir le stage qu’elle a convoité pendant des mois, même ta cousine a senti que quelque chose n’allait pas, que quelque chose cloche. Tu ne peux pas vraiment féliciter Camille parce que c’est plus qu’évident que quelque chose ne va pas, bien entendu, tout cloche et tout est bancal depuis ta dernière vraie discussion avec Yasmine, et même si vous avez échangé quelques messages depuis... tu n’as vu la brune depuis deux mois à présent et tu sais que tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même. Tu es le seul fautif dans l’histoire et ce n’est pas pour autant que tu as essayé d’arranger les choses entre ta petite-amie et toi, loin de là, tu restes toujours dans une impasse, que tu as toi-même créée mais une impasse quand même. Ce qui n’arrange absolument pas ton humeur, c’est tout le contraire, mais tu as bien reçu cet appel, seulement quelques minutes après avoir croisé Keith dans les rues de Toowong, pour un entretien pour un métier un vrai.
Dans Brisbane, un vrai boulot, pour rejoindre l’équipe du Brisbane Times en tant que photographe pour le journal plus que populaire en ville et tu as tout de suite sauté sur l’occasion. Tu te souviens vaguement avoir envoyé un CV au début du mois de décembre et c’est maintenant que tu as une réponse, et la première impression a été la bonne, voilà qu’on te rappelle pour un autre passage et pour tout finaliser. Car c’est officiel, tu as un boulot. Après six mois de dérive et de remise en question, tu vas pouvoir reprendre tes activités et mettre un peu d’ordre dans ta vie, et c’est une très bonne chose, c’est même avec un poids en moins sur les épaules que tu t’es extirpé de ton lit ce jour-là, échangeant quelques mots avec Ilaria qui est étonnée de te voir debout aussi tôt. Oui, tu as une raison de sortir de tes couvertures un peu plus tôt que d’habitude et tu souhaites une bonne journée à ta colocataire quand elle prend congé de toi, elle qui a des journées beaucoup plus remplies que les tiennes.
Mais cela sera très bientôt ton cas et cela t’enchante vraiment, tu es une personne active avant tout, ne pas travailler, ne rien faire de manière générale n’a pas été une chose facile du tout et ce même si tu sais que dire adieu à ton boulot au sein du poste de police était une très bonne chose à faire. Plus question de trainer sur le canapé toute la journée. Après ton petit déjeuner, tu finis par te préparer, réécoutant le message que l’on t’a laissé avec les détails de la personne à voir au sein de l’équipe journalière. Peut-être que ton premier jour officiel aura lieu le lendemain. Tu en es persuadé et plutôt que de trainer en jogging encore une fois, tu optes pour une chemise propre et un pantalon qui n’est pas un jean, pas de cravate, non, tu veux paraitre professionnel mais tu restes tout de même toi. Le trajet est plus long que prévu, tu talonnes le trafic, mais fort heureusement, tu as prévu suffisamment de temps et c’est assez pour trouver une place de parking et également trouver le bon ascenseur pour te rendre dans les locaux du journal. Tu fais de ton mieux pour mémoriser un chemin que tu vas emprunter tous les jours désormais et face à l’accueil, tu offres un maigre sourire face à la secrétaire qui parait plus qu’occupée, en train de jongler entre trois coups de fil différents.
Tu as à peine le temps d’articuler ton nom qu’elle t’indique un bureau et te donne un prénom. Okay, visiblement tu seras aussi occupé qu’elle, parfait, cela te convient, quand il s’agit de faire passer sa vie professionnelle avant tout le reste, tu es le roi. C’est ce que tu as fait pendant des années au sein de la police et ce malgré les conseils de tes supérieurs, tu es de ceux qui ne comptent pas vraiment leurs heures de boulot, se jetant corps et âme dans leur boulot, sans se soucier du reste. Tu repères enfin le bureau indiqué, la porte est ouverte, tu tapes quand même deux coups secs histoire de t’annoncer et de ne pas passer pour la personne la plus impolie du monde. Ceci étant fait, tu passes la porte du bureau, lâchant un bref : "Maxine Hamilton ? Je suppose que c’est vous, on m’a dit que c’était vous que je devais venir voir pour signer mon contrat." Du moins c’est ce que tu as compris et tu fais en sorte de garder un sourire poli et professionnel sur ton visage, avançant jusqu’à son bureau pour lui tendre la main. "Edge... Price ? Le photographe, j’espère qu’on vous a prévenu auquel cas désolé et je pense qu’il va falloir reparler à votre secrétaire." Tu explicites plus calmement, réalisant avec un temps de retard qu’elle a probablement eu une longue matinée, et qu’il vaut mieux aller à l’essentiel. "Ou à la personne qui a laissé un message sur mon répondeur." Que tu ajoutes enfin, dans un trait d’humour foireux, histoire de.



If I told you that a flower bloomed in a dark room, would you trust it? I mean you need to hear this,  Love is not just a verb, it's you looking in the mirror, Love is not just a verb, it's you looking for a maybe...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: Re: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  EmptyMar 23 Fév 2021 - 15:48


New beginnings

▼▲▼

Assise sur son lit, Maxine se réveille tout juste. Ses deux mains viennent frotter son visage pour ensuite balayer ses cheveux en arrière. Un bref coup d’œil vers son radio réveil pour s'apercevoir qu’il est sept heures du matin. Son gros félin vient sauter sur ses cuisses pour se frotter à elle en ronronnant. Max’ le câline affectueusement avant de se lever et se diriger vers la chambre de son fils. Elle pousse la porte en essayant de ne pas faire trop de bruit. Kaden dort encore à point fermé. Il semble si paisible. C’est presque dommage de devoir rompre son sommeil. Elle s’agenouille prés de lui puis elle lui caresse le visage avec tendresse. « Debout champion, c’est école aujourd’hui » Le petit brun pousse un petit gémissement en s’étirant de tout son long. « Bonjour mamoune » Il se penche vers sa mère en présentant ses lèvres pour un bisou sur la joue. Ils avaient appris à vivre à deux. Sans père, sans mari sur qui compter. Le géniteur de Kaden avait commis une faute irréparable aux yeux d’Hamilton. Et son expérience avec Andrew l’avait beaucoup refroidit. Ils étaient donc très bien comme ça. Mère et fils vivent en harmonie que se soit à Seattle ou à Brisbane maintenant. Et ça leur convient très bien comme ça.

« Kaden ton sac » Encore dans le brouillard, il fait demi-tour pour aller chercher son sac à dos au pied du buffet dans le salon. Pendant ce temps-là, sa mère démarre l’auto. Une belle 911 cabriolet recouverte d’un bleu intense. Les Hamilton ont fait fortune dans la bière depuis bien des années. Aujourd’hui ils sont à la tête de plusieurs franchises. Leurs fortunes n’est plus à prouver. Au grand désespoir de sa mère, Maxine c’est lancé dans le journalisme plutôt que dans l’entreprise familiale. C’est un sujet de discorde. Un sujet qu’elles abordent que rarement car elles s’évitent du mieux que possible. Max est une meneuse, une battante. Elle suit ses convictions envers et contre tous. Peu importe ce que les gens en pensent, ce sont ses choix et elle les assume fièrement. Kaden boucle sa ceinture. Les voilà parti pour l’école. « Sois sage » Son fils s’apprête à sortir de la voiture mais sa mère le retient en posant sa main sur son épaule. « Heyy !! Tu n’oublies pas quelque chose » Kaden soupire en voyant sa mère lui tendre la joue. En temps normal il est très câlin avec elle. Mais devant ses camarades c’est autre chose. Il lui fait quand même un bisou. « Bonne journée à ce soir » Elle lui fait un coucou puis s’en va en direction du siège de sa boite.

Ça ne fait pas longtemps qu’elle a prit ses marques ici. Il y a encore quelques têtes qui lui sont inconnues. Mais elle a une bonne mémoire. Ce n’est qu’une histoire de temps avant qu’elle sache le nom de chacun. Maxine vient saluer la secrétaire. « Du courrier pour moi ? » La jeune femme se penche vers un tiroir où elle en sort deux lettres. « Tenez » Elle jette un coup d’oeil sur l’agenda pendant que sa supérieure regarde les deux enveloppes. « Vous avez également un entretien avec … Monsieur Price, Edge Price à 9H30 » Maxine lui fait un sourire « Merci » Le téléphone sonne déjà malgré l’heure matinale. Hamilton s’éclipse dans son bureau en faisant une halte à la machine à café. Elle referme la porte derrière elle pour retrouver un lieu calme et paisible. Un endroit qu’elle avait prit soin de décorer à son goût. Simple et épuré. Elle pose le courrier sur son bureau avant de se diriger vers la grande baie vitrée pour admirer la vue et savourer son expresso.

Les yeux rivés sur l’écran de son ordinateur, elle relit le curriculum de son prochain rendez-vous. Un ancien photographe infiltré dans la police de Brisbane. Quelle ironie ! Ce sont les premiers à leur faire barrage quand ils viennent interviewer sur place. Et maintenant il voudrait retourner sa veste ?? Ça la rend très curieuse d’un coup. Justement, quelqu’un frappe à sa porte. « Oui ? » Et voilà l’artiste ! Elle le passe au scanner. À première vue il n’a pas l’air méchant. "Maxine Hamilton ? Je suppose que c’est vous, on m’a dit que c’était vous que je devais venir voir pour signer mon contrat. » Signer ? À oui ? Carrément ! Parce qu’il croit qu’il va juste avoir besoin d’un stylo pour conclure. Elle se lève de sa chaise pour lui serrer la main. Une poignée de main franche qui lui annonce la couleur. « Edge... Price ? Le photographe, j’espère qu’on vous a prévenu auquel cas désolé et je pense qu’il va falloir reparler à votre secrétaire. » Elle retire sa main de la sienne. Elle savait très bien qui il était. Vu à l’heure à laquelle il se pointe et son pas hésitant, elle a tout de suite deviné que c’était la nouvelle recrue. « Oui j’avais deviné qui vous étiez. Je ne m’en fais pas pour ma secrétaire. » Elle s’en fait plus pour lui à vrai dire. Mais elle ne va essayer de ne pas faire le requin tout de suite. "Ou à la personne qui a laissé un message sur mon répondeur. » Elle se rassoit en souriant. « Vous êtes quand même un drôle d'énergumène Monsieur Price. Vous vous pointez dans mon bureau en venant critiquer l’efficacité de ma secrétaire et d'un potentiel futur collègue. C’est qui le prochain sur la liste ? On ne dit jamais deux sans trois alors permettez moi d’être curieuse » Zenn Hamilton. Ne le mange pas tout cru tout de suite. Garde-en un peu sous la dent. « Asseyez-vous vous je vous en prie » Elle appuie sur une touche de son téléphone fixe en se penchant sur celui-ci. « Grace, vous pouvez nous ramener deux cafés s’il vous plaît ? » Elle retire son doigt pour couper la conversation. Les yeux sur Edge, elle le fixe non sans avoir un sourire sarcastique. « Vous pensez qu’elle va réussir à ramener ces cafés jusqu’ici ? » A son tour elle fait de l'humour. Un peu vache mais de l'humour quand même. Elle plisse légèrement ses yeux sans baisser le regard. Reste à voir si monsieur a un culot monstre ou s’il fait le choix de rester tranquille. « Je vous écoute, parlez moi de vous, de vos motivations pour intégrer nos rangs » Edge a les cartes entre ses mains. À lui de se vendre et de persuader Hamilton de le recruter.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 36 ans (12.04.85)
SURNOM : edge est déjà ton surnom, on t'appelle aussi par ton nom de famille et seuls quelques privilégiés ont le droit au prénom complet, Edgerton, sans que tu ne grinces des dents
STATUT : but when I make her laugh, swear it cures my depressin' thoughts...
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), les deux chambres sont occupées désormais, une situation temporaire tandis qu'une certaine brune et toi vous vous êtes lancés à la recherche d'un endroit rien qu'à vous
(maxine & edge) new beginnings  DmCmtFc
POSTS : 771 POINTS : 405

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Déc 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(maxine & edge) new beginnings  SoQMwmI
priadji • You rock hard, I rock steady. And rock right up to the side of my mountain, climb until you reach my peak, baby... And reach right into the bottom of my fountain, I wanna play in your deep, baby... Then dip me under where you can feel my river flow and flow, hold me 'til I scream for air to breathe. And wash me over until my well runs dry, send all your sins all over me...

(2022) priadji#21sohan#5 • finnley#1 •
(2021) jo#4lawrence#1aileen#1priadji#20

RPs EN ATTENTE : jackson#2
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av) malibu; (gifs profil & sign) ssoveia: (ub) loonywaltz
DC : lara pearson & nicholas hurley, les artistes
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: Re: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  EmptyDim 7 Mar 2021 - 14:33



≈ ≈ ≈
{new beginnings}
crédit/ (thehepburnrph/tumblr) ✰ w/ @Maxine Hamilton

Il va sans dire que ne pas bosser pendant six mois n’a pas été une très bonne chose pour toi, pas du tout maintenant que tu y songes. Quitter la station de police et la technique judiciaire ? C’était ça la bonne idée, pour prendre du recul sur la situation et conclure ce chapitre de ta vie était une étape cruciale pour être un homme un peu différent et passer à autre chose. Car la réalité n’a absolument rien à voir avec une série télévisée ou quelque chose d’aussi ridicule ou scénarisé, malheureusement pas. Et ce n’est pas une décision que tu regrettes, tu ne la regrettes pas du tout à dire vrai, cependant, tu n’avais absolument pas de plan de secours, tu n’avais jamais prévu qu’il y aurait un après ou toi hors de la station de police. Il faut dire que tu as eu le même métier pendant huit ans et qu’une grande partie de ta vie d’adulte a été de bosser pour avoir ce job. Donc oui, sans cela tu t’es senti un peu perdu, c’était comme perdre une partie de toi et de ton identité, mais tu aimes te dire que tu remontes la pente. Après l’inaction, tu as agi justement en envoyant ce CV ici, parce que la photographie est plus qu’une passion pour toi, tu aimes te dire que tu es doué, tu as le CV et le portefolio pour le prouver. Et tu n’as aucune envie d’ouvrir ta propre agence photo, non, être auto-entrepreneur, ce n’est pas pour toi, il te faut une vraie structure et plus que jamais, il te faut une routine.
C’est de cette manière-là que tu vois les choses du moins et pourquoi tu penses que cette place au sein de l'équipe du Brisbane Times est parfaite pour toi. Cela ferait un soucis de moins sur une liste qui commence à devenir un peu trop longue, et oui, c’est tout toi de te jeter corps et âme dans ton boulot, quitte à négliger un peu ta vie sentimentale. Tu cherches à la fois de la stabilité et une distraction, deux choses que tu t’es bien retenu de mentionner lors de ton entretien ici, entretien qui s’est très bien passé et cela explique sûrement ton attitude et le surplein d’attitude et d’ego face à Maxine. Cela ne part pas de quelque chose de négatif, tu en es persuadé, aussi, tu es le premier surpris face aux premiers mots que tu échanges avec Maxine, ou alors c’est Miss Hamilton ? Vu le ton qu’elle emploi et l’effort qu’elle met pour te remettre à ta place, c’est définitivement Miss Hamilton. "... Pardon ?" Que tu lances tout simplement, et tu n’aimes pas l’incertitude que tu peux entendre dans ta propre voix, mais tu finis bien par t’asseoir, parce qu’elle t’y invite et que cela serait encore plus bizarre si tu te tenais dans son bureau debout. Tu le fais, tu t’installes au moment où elle demande de cafés pour vous et tu te retrouves à hausser les épaules la seconde suivante. "Vous avez conscience que c’était une blague pas vrai ? Juste une blague." Tu fais la précision, sentant que vous n’avez pas le même ressenti des dernières minutes qui viennent de s’écouler.
Quelque chose ne colle définitivement pas, et tu en as la confirmation quand elle te laisser parler à ton tour, Maxine plus que catégorique. Si bien que tu te retrouves à froncer les sourcils la seconde suivante, car tu ne t’attendais pas à un entretien de plus, est-ce que tu te serais trompé de locaux ? "Et désolé de le mentionner, mais déjà passé un entretien d’embauche, plusieurs même pour ce poste, j’ai déjà parlé de mes rêves et de mes aspirations et de mes motivations... on a sûrement dû vous en parler." Tu décides de ne plus remettre en doute les compétences de qui que ce soit, désormais persuadé qu’il s’agit tout simplement d’un problèmes de communication, ou alors une manière de voir si tu es prêt pour l’imprévu ? Quoi que, tu en doutes légèrement et tu as toujours détesté qu’on te fasse perdre ton temps et ce même si tu veux ce boulot et que tu en as plus que jamais besoin. Tu décides de clarifier tout simplement la situation et ta confusion, pour ne pas envenimer encore plus la situation avec Maxine. "Je pensais que je venais juste signer mon contrat et juste remplir de la paperasse ou que quelqu’un me dise tout simplement quand est-ce que je commence." Que tu expliques, tu n’essayes pas de trait d’humour foireux cette fois-ci, tentant de t’exprimer avec le plus de diplomatie possible.
"Donc vous ne devez vraiment pas être la personne qui a laissé ce message sur mon répondeur..." Une simple conclusion, plus que claire à présent et tu hausses les épaules la seconde suivante, avant de reprendre rapidement :  "Mais à vous entendre, on va devoir tout reprendre depuis le début... Ce qui n’est pas un problème en soit, c’est juste... pas ce que j’attendais, c’est tout." Car la dernière chose que tu voudrais, c’est qu’elle interprète ton incompréhension comme un manque de motivation, ce n’est pas du tout le cas, maintenant que tu y songes, loin d’être le cas du tout.



If I told you that a flower bloomed in a dark room, would you trust it? I mean you need to hear this,  Love is not just a verb, it's you looking in the mirror, Love is not just a verb, it's you looking for a maybe...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: Re: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  EmptyLun 22 Mar 2021 - 9:28


New beginnings

▼▲▼

Il lui faut un certain temps avant d’être optimal. Disons que le matin il ne faut pas trop la chatouiller car elle est vite grognon (Plus que d’habitude). Son rituel c’est son café et une bonne dose de calme. Kaden le sait, Andrew le sait, sa secrétaire le sait. Mais lui, il a tout a découvrir. A commencer par ne pas critiquer son équipe. D’autant plus qu’il est là pour l’intégrer. Il se pavane en pensant que c’est acquis. Même si son curriculum est bien garnis et que ça lui donne largement les capacités d’intégrer le Brisbane Times, Maxine a bien l’intention de le faire mariner un peu. "... Pardon ? » Il perd de son aplomb et c’est temps mieux. C’est elle le requin ici. Si quelqu’un doit lancer des piques c’est elle et personne d’autre qu’elle. « Vous m’avez bien entendu » Qu’elle répond d’un ton neutre en s’asseyant sur son fauteuil. Le doigt sur le combiné, elle contacte sa secrétaire pour commander une autre dose de caféine. Elle sent qu’elle va en avoir besoin pour tenir toute cette matinée. "Vous avez conscience que c’était une blague pas vrai ? Juste une blague." Maxine l’observe sans rien dire. Elle se doute que derrière ses brimades grotesques se cache juste un homme qui tente de s’intégrer en faisant un peu d’humour. C’est osé de sa part. D’autant plus qu’il est venu ici dans le but d’intégrer l’équipe. Ça passe ou ça casse. C’est plutôt branlant dans le cas présent. « C’est audacieux » Elle lui demande alors de lui parler de lui, de ses envies. Elle a besoin de cerner ce personnage avant de penser signer son contrat. On ne rentre pas au Brisbane Times comme dans un moulin. Hamilton veut les meilleurs. Même si elle n’est pas contre un peu sarcasme, elle a besoin de savoir s’il tiendra la route. Alors elle le test et tente de le déstabiliser. "Et désolé de le mentionner, mais j’ai déjà passé un entretien d’embauche, plusieurs même pour ce poste, j’ai déjà parlé de mes rêves et de mes aspirations et de mes motivations... On a sûrement dû vous en parler. » Sa secrétaire entre au même moment. Max’ lui fait un hochement de tête pour l’inviter à entrer. La jeune femme pose les deux cafés sur le bureau. Les deux femmes échangent un sourire plein de complicité. Grace a compris le manège de sa supérieure et ça l’amuse. Fut un temps c’était elle qui était assise sur cette chaise pour subir son interrogatoire. Elle est bien contente de céder sa place aux nouveaux. La jeune femme s’éclipse de la pièce aussi vite qu’elle est entrée. Hamilton fait glisser le café de Edge face à lui. Une manière de l’invité à se l’accaparer. « Vous n’avez pas passé cet entretien avec moi. Je m’en souviendrais » Car elle est très physionomiste et qu’elle n’oublie pas un visage. « J’ai besoin de vous connaître. Mes employés ne sont pas seulement des pions. Se sont de véritables partenaires. On est une équipe. C’est ce qui fait notre force. Si je veux un vulgaire photographe je n’ai qu’à prendre l’un de ceux là en laissant mon curseur choisir à ma place » Dit-elle en tournant l’écran de son ordinateur pour lui montrer une liste interminable de CV en attente. « On est amené à passer pas mal de temps ensemble, alors autant que ça soit avec quelqu’un qui tient la route. » Quelqu’un qui ne se contentera pas d’agiter bêtement ses clichés sous son nez. N’importe qui pouvez prendre des photos, même son fils de douze ans. "Je pensais que je venais juste signer mon contrat et juste remplir de la paperasse ou que quelqu’un me dise tout simplement quand est-ce que je commence. » Elle porte son café à ses lèvres. Ils allaient devoir reprendre tout depuis le début. « Ça serait beaucoup trop facile. J’ai besoin de vous connaître. On n'est pas à Macdo ici. Je m’intéresse à vous, et pas à votre curriculum. J’ai besoin de savoir à qui j’ai à faire. » Il devrait s’en sentir honorer. Au moins ça prouve qu’il n’est pas considéré comme un vulgaire pion qu’on place sur un échiquier. "Donc vous ne devez vraiment pas être la personne qui a laissé ce message sur mon répondeur…" Elle remue la tête négativement. C’est évident que non. « Non, c’est Grace qui vous à convoquer. Mais avez mal dû saisir son message. Rien n’est acquis chez nous. Tout est à prouver. Les règles ont changé. C’est moi qui tiens les rênes à présent. Si vous voulez signer ce contrat, vous allez devoir me convaincre de vous embaucher » Il ne tient qu’a lui de se vendre en mettant ses atouts en avant. Ou de se montrer audacieux pour lui prouver qu’il a sa place ici. "Mais à vous entendre, on va devoir tout reprendre depuis le début... Ce qui n’est pas un problème en soit, c’est juste... pas ce que j’attendais, c’est tout. » Edge semble déçu mais pas démotivé pour autant. Elle joint ses deux mains sur la table puis laisse son dos basculer sur sa chaise. Elle est prête à l’écouter, à le passer au scanner pour juger ses motivations. « Je vous écoute. Parlez-moi de vous, de vos envies. Qu’est-ce qui vous a poussé à faire ce métier ? Pourquoi avoir quitté les rangs de la police criminelle pour rejoindre le camp adverse ? » C’est cocasse mais audacieux. Un atout qu’il peut facilement mettre en avant. Il connaît les ficelles du camp adverse, un gros plus pour ses prochaines missions. Dans le fond, Max savait qu’elle lui donnerait l’aval pour intégrer l’équipe. Mais elle avait envie de le triturer un peu pour mieux le cerner.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 36 ans (12.04.85)
SURNOM : edge est déjà ton surnom, on t'appelle aussi par ton nom de famille et seuls quelques privilégiés ont le droit au prénom complet, Edgerton, sans que tu ne grinces des dents
STATUT : but when I make her laugh, swear it cures my depressin' thoughts...
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), les deux chambres sont occupées désormais, une situation temporaire tandis qu'une certaine brune et toi vous vous êtes lancés à la recherche d'un endroit rien qu'à vous
(maxine & edge) new beginnings  DmCmtFc
POSTS : 771 POINTS : 405

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Déc 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(maxine & edge) new beginnings  SoQMwmI
priadji • You rock hard, I rock steady. And rock right up to the side of my mountain, climb until you reach my peak, baby... And reach right into the bottom of my fountain, I wanna play in your deep, baby... Then dip me under where you can feel my river flow and flow, hold me 'til I scream for air to breathe. And wash me over until my well runs dry, send all your sins all over me...

(2022) priadji#21sohan#5 • finnley#1 •
(2021) jo#4lawrence#1aileen#1priadji#20

RPs EN ATTENTE : jackson#2
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av) malibu; (gifs profil & sign) ssoveia: (ub) loonywaltz
DC : lara pearson & nicholas hurley, les artistes
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: Re: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  EmptyDim 4 Avr 2021 - 14:35



≈ ≈ ≈
{new beginnings}
crédit/ (thehepburnrph/tumblr) ✰ w/ @Maxine Hamilton

Contrairement à ce que Maxine semble penser, ce n'est pas ton premier entretien d'embauche. Grand dieu que non, à ton âge, c'est normal et le plus important de ta vie était il y a huit ans, bientôt neuf ans en arrière de cela, quand tu t'apprêtais à rejoindre la technique judiciaire de la police de Brisbane. Un métier que tu voulais vraiment, tellement que tous les efforts précédents des dernières années avaient été effectués dans ce but. Tu te rappelles encore de ta nervosité, tu es même arrivé avec une bonne demi-heure d'avance. Histoire de. Mais cela n'a jamais été ton premier boulot, non, ton premier boulot, à seize ans, il a été à Melbourne, à bosser dans le kiosque d'un centre commercial et à vendre des appareils photos aux touristes, tout en flirtant avec ta collègue et toute jeune fille de ton âge, mais pas que. Tout cela remonte à bien loin et tu as obtenu ce boulot-là grâce aux efforts de ta mère à l'époque, ce dernier bien décidé à t'apprendre des responsabilités et le plus tôt possible. "Et okay, je comprends tout à fait l'argument mais..." Dans un sens, Tamara Price a réussi et tous ses efforts ont fait que tu es ici aujourd'hui, face à Maxine, tu ne te sens pas nerveux du tout.
Non vraiment, tu es perdu c'est certain, comprends que tes traits d'humour précédent n'ont pas eu l'effet escompté, mais tu n'es pas nerveux. Tu fronces les sourcils en revanche face à ses réponses et quand elle t'annonce que les règles ont changé, il te faut faire un effort considérable pour ne pas rouler des yeux. Vraiment, que personne ne t'accuse d'être dramatique après. Cependant, avec le peu d'informations que la jeune femme et rédactrice en chef te donne, tu comprends qu'il y a eu un changement de management, et tu as envie de lui faire remarquer qu'elle aurait pu te l'annoncer aussi simplement que cela, mais soit... elle veut sûrement voir comment tu réagis sous la pression, pas vrai ? Quelque chose de cet ordre-là, sinon, elle ne se serait jamais permise cette dernière remarque, à propos de ton métier précédent, jamais. "Mais je ne considère pas être ici comme être dans le camp adverse, c'est différent et ... oui, c'est complètement différent." Que tu concèdes l'instant suivant, tu hausses simplement les épaules, croisant les bras sur ta poitrine, à la recherche des bons mots. Puis, tu réalises que vraiment, tu n'as pas à chercher à l'impressionner, non vraiment, tu préfères être honnête, si elle décide que tu n'es pas ce qu'il faut pour son équipe... c'est qu'elle a raison et que cela ne sera que mieux pour elle et son équipe.
Tu comprends cet argument-là et plus que de le comprendre, tu le respectes et tu te doutes que beaucoup dans ta position se contenterait de voir Maxine comme une femme un peu trop autoritaire, mais pas toi, c'est elle la patronne dans le cas présent, alors autant ne pas faire de vagues. Aussi, tu réponds à sa question, dans un autre haussement d'épaules. "J'ai quitté les rangs de la police pour des raisons complètement personnelles et si cela ne vous convient pas comme explication, tant pis, parce que c'est tout ce que je compte dire à ce sujet et c'est absolument tout." Tu dis cela sur un ton résolu, et parce que cela ne regarde que toi et ta psychiatre dans le fond, rien de ce que tu pourras avouer sur ce sujet-là n'aura son importance ici. Et puis ce nouveau boulot, cela est censé être un nouveau départ pour toi. Vivre dans le passé et dans les souvenirs ? Cela n'est pas une bonne chose, que ce soit pour ta vie professionnelle ou ta vie personnelle. "Ensuite... qu'est-ce que vous voulez entendre ? Que je suis passionné de photographie, que j'ai appris à tenir un appareil avant de marcher ? Ouais, c'est cliché, mais c'est vrai, j'habite à Brisbane depuis mal d'années mais j'aime bien voyager et toujours avec des tonnes d'appareils photo dans ma valise. J'aime explorer, j'aime voir les gens dans leurs éléments et les prendre en photo pour ceux qu'ils sont et pas ce qu'ils pourraient être."
Tu ne pensais pas en dire autant aujourd'hui, mais vu que tu as décidé de jouer la carte de l'honnêteté, tu sembles être incapable de t'arrêter. "Pourquoi le Brisbane Times ? Parce que j'avais besoin d'un boulot, je ne vais pas mentir et vous dire que c'est le boulot de mes rêves, non, j'ai quitté le boulot de mes rêves et maintenant je veux juste intégrer l'équipe et faire mon boulot." Il s'agit de la stricte vérité, tu as envoyé ton CV ainsi qu'un portefolio, sans savoir si quelqu'un te rappellerait, bien entendu, le dit portefolio comportait plus des photos de tes voyages et de tous les pays que tu as explorés plutôt que les scènes de crimes que tu as cataloguées au fil des années mais... tu es devant Maxine, et tout ce qui compte, oui que tu te dis avec un léger tant de retard, tout ce qui compte. "Je serais à l'heure, je ne ferais pas de vague et si j'en crois les dires de certains je suis un photographe plutôt décent alors..." Alors tu auras tout à fait ta place au sein de l'équipe de journalistes.



If I told you that a flower bloomed in a dark room, would you trust it? I mean you need to hear this,  Love is not just a verb, it's you looking in the mirror, Love is not just a verb, it's you looking for a maybe...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: Re: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  EmptySam 8 Mai 2021 - 12:24


New beginnings

▼▲▼

Elle peut avoir l’air chiante comme ça - Elle l’est - Mais une fois qu’on la cerne un minimum, on comprend vite qu’elle n’a pas un mauvais fond. Au fil des années, Hamilton c’est forgé une carapace. Trop de déceptions et de désillusions. C’est sa manière à elle de se protéger. Les gens ont trop profiter d’elle dans le passé. Une vengeance ? Non, elle se montre juste prévenante. Méfiante surtout. Edge a fait fort en misant sur l’humour dés le matin. Pas qu’elle n’en a pas. Mais disons qu’elle a besoin d’émerger avant. Il souligne qu’il a déjà passé un entretien avec son prédécesseur. Max pourrait se contenter de lui faire signer son contrat et le laisser repartir comme il est venu. Mais ça ne lui ressemblerait pas. Elle a besoin de faire plus ample connaissance avec lui. Le cerner un minimum avant de le laisser intégrer l’équipe. "Et okay, je comprends tout à fait l'argument mais…" Mais ça l’emmerde, soyons franc. Maxine argumente en lui expliquant que ce n’est pas contre lui, bien au contraire. Elle s’intéresse à lui et pas seulement cette flopée d’expériences qu’elle a sous les yeux. Edge a largement le profil pour venir gonfler les rangs du Brirsbane Times. Elle a même plus ou moins déjà donner son aval. Son contrat est là, dans ce tiroir. Déjà préalablement signé par ses soins. Il n’a plus qu’à apposer sa signature. Cette entrevue avec lui, c’est juste du plus. Elle s’assure qu’il est aussi bien que sur le papier. Le feeling, ça compte beaucoup pour elle. Ils vont passer des journées entières à se côtoyer, autant que le courant passe bien. « Mais je ne considère pas être ici comme être dans le camp adverse, c'est différent et ... oui, c'est complètement différent. » Elle acquiesce d’un signe de tête pour appuyer ses dires. Elle craignait qu’il fasse la taupe ou quelque chose du genre. Mais Price semble sincère dans ses propos. « J'ai quitté les rangs de la police pour des raisons complètement personnelles et si cela ne vous convient pas comme explication, tant pis, parce que c'est tout ce que je compte dire à ce sujet et c'est absolument tout. » Loin d’elle de vouloir jouer les indiscrètes sur sa vie privée. Si Edge ne souhaite pas donner plus de précisions à ce sujet, elle s’en contentera. Elle apprécie son honnêteté. « Je comprends. Et je respecte votre vie privée » Libre à lui de ne pas en dire d’avantage. Ça ne regarde que lui. Tout ce qu’elle demande c’est qu’il soit assidue dans son travail. "Ensuite... qu'est-ce que vous voulez entendre ? Que je suis passionné de photographie, que j'ai appris à tenir un appareil avant de marcher ? Ouais, c'est cliché, mais c'est vrai, j'habite à Brisbane depuis mal d'années mais j'aime bien voyager et toujours avec des tonnes d'appareils photo dans ma valise. J'aime explorer, j'aime voir les gens dans leurs éléments et les prendre en photo pour ceux qu'ils sont et pas ce qu'ils pourraient être. » Maxine l’écoute avec admiration. La passion du jeune homme se lisait dans ses yeux. Un sourire naît sur ses lèvres. Ce qu’elle entend lui plaît beaucoup. Elle avait prit beaucoup de plaisir à admirer ses clichés. Des paysages pour la plupart. Ou des détails insignifiants qu’il arrivait à rendre intéressant selon l’angle qu’il prenait. « Vous m’avez fait voyager avec vos photos. Vous avez beaucoup de talents » Et elle était profondément sincère en disant cela. Elle est sûre qu’avec lui, elle n’aura pas juste une photo bateau pour combler le vide d’un page blanche. Les lecteurs n’en seront que plus ravit. "Pourquoi le Brisbane Times ? Parce que j'avais besoin d'un boulot, je ne vais pas mentir et vous dire que c'est le boulot de mes rêves, non, j'ai quitté le boulot de mes rêves et maintenant je veux juste intégrer l'équipe et faire mon boulot. » Un petit rire s’échappe de ses lèvres. « Vous avez le mérite d’être honnête, j’apprécie beaucoup » Mais une petite part d’elle trouve dommage qu’il ait cessé le métier qui le faisait tant rêver. Un choix personnel qu’elle respecte. Si c’est ce qu’il veut, alors soit. Elle ne va pas aller à son encontre. "Je serais à l'heure, je ne ferais pas de vague et si j'en crois les dires de certains je suis un photographe plutôt décent alors…" Hamilton le regarde et laisse planer quelques secondes d’attente. Un sourire. Sa main vient ouvrir le tiroir où se trouve le fameux sésame. Elle vient glisser la feuille sous ses yeux, accompagner d’un stylo pour qu’il puisse apposer sa signature. « Alors je vous accueille volontiers dans l’équipe. Vous avez réussi à me convaincre de vous laisser une chance. Vous avez joué la carte de l'honnêteté et votre talent pour la photo est indéniable. J'aurai tort de ne pas vous prendre. » C’est tout à son honneur d’intégrer dans les rangs un si bon élément. « Bienvenue à la maison Edge » Dit-elle en lui tendant la main pour sceller ce contrat de manière plus formelle.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 36 ans (12.04.85)
SURNOM : edge est déjà ton surnom, on t'appelle aussi par ton nom de famille et seuls quelques privilégiés ont le droit au prénom complet, Edgerton, sans que tu ne grinces des dents
STATUT : but when I make her laugh, swear it cures my depressin' thoughts...
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), les deux chambres sont occupées désormais, une situation temporaire tandis qu'une certaine brune et toi vous vous êtes lancés à la recherche d'un endroit rien qu'à vous
(maxine & edge) new beginnings  DmCmtFc
POSTS : 771 POINTS : 405

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Déc 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(maxine & edge) new beginnings  SoQMwmI
priadji • You rock hard, I rock steady. And rock right up to the side of my mountain, climb until you reach my peak, baby... And reach right into the bottom of my fountain, I wanna play in your deep, baby... Then dip me under where you can feel my river flow and flow, hold me 'til I scream for air to breathe. And wash me over until my well runs dry, send all your sins all over me...

(2022) priadji#21sohan#5 • finnley#1 •
(2021) jo#4lawrence#1aileen#1priadji#20

RPs EN ATTENTE : jackson#2
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av) malibu; (gifs profil & sign) ssoveia: (ub) loonywaltz
DC : lara pearson & nicholas hurley, les artistes
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: Re: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  EmptyLun 24 Mai 2021 - 19:00



≈ ≈ ≈
{new beginnings}
crédit/ (thehepburnrph/tumblr) ✰ w/ @Maxine Hamilton

Non, ce n’est pas ton premier entretien d’embauche, du tout, mais quand on fait le même métier depuis des années, repartir de zéro... c’est tout une épreuve, voilà ce que tu te dis à la fin de ton discours. C’est seulement maintenant que tu comprends le but de toute la manœuvre et réalises que Maxine ne te connait pas et elle n’a absolument aucune raison de te faire confiance... ou même de t’accorder le bénéfice du doute ou même une chance. Cela ne fonctionne pas comme ça, pas vrai ? Les gens pleins de bonnes intentions n’ont pas tout ce qu’ils veulent d’un simple claquement de doigts et parce qu’ils le méritent, tu le sais très bien. La route est souvent longue et elle n’a jamais été vraiment facile ou sans obstacle pour toi, alors qu’est-ce qu’un entretien de plus pas vrai ? La seule différence, c’est que tu as des années de plus, tu n’es peut-être plus aussi motivé ou débordant d’énergie comme avant, tout simplement parce que tu as grandi et que tu vois le monde pour ce qu’il est vraiment, ni plus ni moins. La photographie pour toi, c’est un peu le souhait éphémère de tout redessiner d’un simple clic, ou même de partager ta vision avec les autres.
Et oui, c’est sûrement prétentieux au possible, mais c’est de cette façon-là que tu vois les choses, que tu as toujours vu les choses, pourquoi tu aimes autant voyager et pourquoi tu aimes autant le métier que tu fais. "Merci ?" Tu te retrouves à froncer les sourcils face aux compliments de Maxine, il s’agit d’un vrai compliment pour le coup, il n’y a pas une seule once de sarcasme dans son ton, ni même quand elle t’a assuré comprendre et respecter ta vie privée. Un très bon point et tu ne peux t’empêcher de te sentir un peu plus léger car non vraiment, tu n’as pas envie de te lancer dans cette conversation-là. Tu pourrais mentir, tu l’as déjà fait par le passé ; de manière surprenante, tu refuses de le faire sur ce sujet-là et décidément pas en commençant un nouveau boulot, cela ne serait pas une très bonne impression. Et tu sais d’expérience qu’un mensonge n’aide jamais, cela n’amène que plus de mensonges et... est-ce qu’elle vient de dire que tu as le boulot... ? Tu bats des cils plusieurs fois et cela se clarifie quand tu vois qu’elle te tend la main.
Tu te redresses légèrement sur ton siège pour lui serrer la main en retour, le tout accompagné d’un : "Okay... et vous avez réussi à me surprendre, cela n’arrive pas si souvent que ça..." Là encore, tu es honnête au possible, aucune raison de ne pas le faire et quand tu finis par te rasseoir sur ton siège, tu ne peux pas vraiment empêcher le léger sourire qui passe sur ton visage. Une expression sincère, parce qu’après près de sept mois de dérive, de doute et d’un grand coup pris sur ta santé mentale et même ta vie de couple, tu as de nouveau un boulot. Quelque chose d’important pour t’aider à établir une routine et un semblant d’équilibre. Que des choses positives en somme. "Et j’ai bien conscience que même si je suis photographe, il s’agit d’un tout nouveau domaine pour moi, je suis là pour bosser, mais aussi pour apprendre donc... aux moindres soucis, il ne faut pas hésiter." Tu ajoutes cela sans aucun détour, te disant que Maxine pourra se retrouver dans ce discours et si elle veut mener son équipe d’une main de fer... ce n’est pas toi qui vas t’y opposer, quand il s’agit de ton métier tu peux devenir perfectionniste au point que cela soit maladif et tu ne comptes pas vraiment la charge de travail ou même les heures supplémentaires dans ce cas précis... que des détails que l’on t’a fait remarquer dans le passé.
"Mais bon, je pense que si vous êtes toujours aussi direct, il n’y aura pas de problèmes de mon côté." Vous allez même plutôt bien vous entendre que tu ne peux t’empêcher de penser, tu aimes le travail bien fait au final et c’est tout ce qui compte à tes yeux.  "Vous avez d’autres questions pour moi ?"



If I told you that a flower bloomed in a dark room, would you trust it? I mean you need to hear this,  Love is not just a verb, it's you looking in the mirror, Love is not just a verb, it's you looking for a maybe...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: Re: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  EmptySam 5 Juin 2021 - 16:36


New beginnings

▼▲▼

L’entretien se passe plutôt bien. Même si Edge a frôlé le faux départ. Ça se termine sur une bonne note. Il a eu bon les arguments pour la convaincre. Rien que pour ça il peut être fier. Parce que ce n’est pas donné à tout le monde de satisfaire Hamilton. Disons qu’elle est dure en affaires. "Okay... et vous avez réussi à me surprendre, cela n’arrive pas si souvent que ça…" Le contrat est là sous ses yeux. Max lui tend la main, accompagnée d’un sourire bienveillant. « J'espère que c’est dans le bon sens. » Au premier abord, elle peut faire « peur ». Mais ce n’est qu’une carapace. La journaliste n’a jamais eu une once de méchanceté. Pas gratuite en tout cas. Les deux se rassoient sur leur chaise sans se quitter des yeux. "Et j’ai bien conscience que même si je suis photographe, il s’agit d’un tout nouveau domaine pour moi, je suis là pour bosser, mais aussi pour apprendre donc... aux moindres soucis, il ne faut pas hésiter. » Un petit rictus se profile sur ses lèvres. Elle n’est pas du genre à mâcher ses mots. Encore moins de tourner autour du pot. Elle n’hésitera pas à venir le voir pour lui parler de son travail et lui dire ce qu’elle en pense. « Je n'hésiterai pas, ne vous inquiétez pas pour ça » Elle apprécie de voir qu’il est ouvert aux critiques. Rien n’est acquis. Tout est à apprendre. Même après ses nombreuses années de journaliste, elle est apte à recevoir toutes remarques objectives. Ce n’est pas son statut de rédactrice qui va la rendre hautaine. Max n’est pas de ce bord-là. À ses yeux, tout le monde est logé à la même enseigne. Du moins, dans ses locaux. Si elle avait voulu se la jouer nombril du monde, Max aurait repris l’entreprise familiale pour dominer Brisbane du haut de son empire. Mais elle n’a rien fait de tout ça au grand dam de sa mère. "Mais bon, je pense que si vous êtes toujours aussi direct, il n’y aura pas de problème de mon côté." Elle ponctue d’un léger sourire. « Je pense que vous m’avez bien cerné sur ce point. Et dans le sens inverse, il ne faudra pas hésiter à venir le voir si besoin. Mon bureau est toujours ouvert » Ils étaient peu nombreux à oser franchir le seuil de sa porte. Seuls les plus téméraires s’aventuraient là. Mia fait partie du lot des courageux. Avec un caractère tel que le sien, le contraire aurait été surprenant. Elle a un bon feeling avec Price. "Vous avez d’autres questions pour moi ? » Sa tête remue négativement. Ils ont tout bien épluché durant leurs échanges. « C’est tout bon pour moi. Vous pouvez vous présenter lundi, votre bureau vous attendra » D’ailleurs, il n’attendait que lui. Libre à lui de le décorer d’une plante ou même d’une photo. L’important c’est qu’il s’y sent bien. Maxine se lève de son fauteuil pour l’accompagner jusqu'à la porte. « Grace va vous donner votre planning et votre badge. A lundi » Ils s’échangent un dernier sourire cordial avant qu’elle ne retourne à ses dossiers. Et Dieu sait qu’ils sont nombreux. Parfois elle aimerait se contenter d’une place de simple journaliste pour avoir l’opportunité de s’évader de ces quatre murs plus souvent.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(maxine & edge) new beginnings  Empty
Message(#) Sujet: Re: (maxine & edge) new beginnings (maxine & edge) new beginnings  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(maxine & edge) new beginnings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-