AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch Bleue disponible en précommande sur Fnac à 199,99€
199.99 €
Voir le deal

 New year. New me. (Hayden Siede n°3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (05/05/83)
SURNOM : Eli ou Liz pour les amis proches, Beth pour la famille
STATUT : Quand le célibat frappe de nouveau à la porte...
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
New year. New me. (Hayden Siede n°3) Giphy
POSTS : 1678 POINTS : 30

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 15/13 :
Marius n°4, Tommy n°2, Scarlett n°3, Hayden n°3, Channing n°4, Jackson n°3, Caelan n°2, Samuel n°2, Clément n°1, Wim n°1, Giovanni n°1, Gregory n°2, Lexie n°1, Noé n°1, Colleen n°1.

RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Justine n°1, Dani n°1, Sofia n°1, Noé&Hayden, Fratrie Warren n°2, Auden n°2, Heather n°3, Alec n°2.

RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
PSEUDO : Pinkie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Empty
Message(#) Sujet: New year. New me. (Hayden Siede n°3) New year. New me. (Hayden Siede n°3) EmptyMer 10 Fév - 16:18



Début janvier 2020

C’était un beau dimanche après-midi, le soleil pointait le bout de son nez. En cette période l’année, il n’était pas vraiment timide dans les rues de Brisbane. Elizabeth avait prévu de rendre visite à la seule et l’unique Hayden, sa meilleure amie de toujours, son roc, son étoile. Elle ne l’avait pas vu depuis un petit moment, évitant volontairement la compagnie de l’actrice car elle savait que celle-ci serait parfaitement capable de sentir la présence masculine qui refaisait surface autour de la femme d'affaires. En effet, Elizabeth avait enfin retrouvé le sourire dans les bras d’un homme, et pas n’importe lequel. Il s’agissait de son ex d’université, le beau et l’unique Caelan Leckie. Hayden avait toujours gardé contact avec celui-ci malgré leur rupture à l’époque. Elizabeth était passée au dessus même si elle ne pouvait nier avoir eu une petite amertume que sa moitié amicale continue de parler à un homme qui l’avait lâchement abandonnée. Mais Hayden, c’était Hayden, elle avait une place unique dans le cœur d’Elizabeth et elle était capable de tout lui pardonner. Elle était, après tout, la seule qui était restée dans sa vie à ses côtés depuis toujours. Même quand elle était partie à Londres, les deux femmes avaient conservé une proximité. Il était impossible de les séparer. Elizabeth tenait à cette relation comme à la prunelle de ses yeux car cela lui donnait espoir dans le fait qu’une personne puisse réellement rester avec elle coûte que coûte car il faut bien rappeler ici que même son frère le plus proche l’avait laissée pour faire sa vie en France quelques années plus tôt. Certes, Hayden avait déserté en Angleterre pour son propre bien psychique et pour s’éloigner du poison que représentait Jamie pour elle mais elle ne l’avait pas fait sans en parler à Elizabeth. De plus, elle avait fourni beaucoup d’efforts pour qu’elles maintiennent le lien. Elle n’avait pas coupé les ponts malgré son mal-être ambiant de l’époque. Si Hayden avait pu rester dans sa vie, une autre personne le pourrait probablement un jour non ?

Cela n’avait en tous cas pas été son discours interne ces derniers mois après le départ inattendu de Connor et la perte déchirante de Channing. Oui, Elizabeth avait encore essuyé des échecs mais Hayden était la seule qui avait traversé avec elle cette période difficile. Elizabeth avait même caché son état à sa famille. Heureusement, son jeune frère Tommy avait été attentif aux signes de désarroi de son ainée et en avait alerté les autres membres du clan Warren. Et grâce à leur amour et au soutien de Hayden qui tenait bon la maison « Elizabeth Warren » en étant le seul pilier fonctionnel, Elizabeth avait réussi à reprendre le dessus…Hayden s’était battue pour elle et elle lui en serait éternellement reconnaissante.

Maintenant, nouvelle année, nouvelle Elizabeth Warren. Elle se dirigea chez Hayden, un bouquet de fleurs à la main. Elle était heureuse de pouvoir offrir de nouveau son sourire à la femme qu’extraordinaire qu’était sa meilleure amie. Certes, cela avait pris quelques mois pour qu'il refasse surface mais il était bien au rendez-vous aujourd’hui. Le chemin avait été éprouvant et ardu mais Elizabeth pouvait enfin dire qu’elle était sortie de sa période de spleen. Son cadeau en main, elle sonna chez l’actrice.

« Coucou mon étoile préférée »

Elle plaça directement le bouquet au centre de l’attention. Elle était fière de son offrande.

« Une petite surprise pour une grande femme »

Elle lui offrit un grand sourire. Hayden accepta le bouquet avec enthousiasme et invita Elizabeth à entrer. Elle déposa ses affaires à l’endroit habituel et se tourna, fin prête à discuter avec sa meilleure amie. Elle savait ce qui lui restait à faire.

« Les fleurs c’est…une façon de te dire merci. »

Elle prit une grande inspiration. Ce n’était jamais évident pour la belle de se livrer et elle savait qu'elle n'avait pas pris le temps de remercier officiellement Hayden de son incroyable soutien ces derniers mois.

« Merci d’avoir été là et d’avoir cru en moi. Maintenant c'est une nouvelle anéne qui commence »

Simple mais efficace. Du Elizabeth Warren tout craché.


@Hayden Siede




« What I've learn is that real change is very, very hard. But I've also learned that change is possible - if you fight for it »

Elizabeth Warren (the real one)



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Siede
Hayden Siede
la star des planches
la star des planches
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans, bien qu'elle préfère compter les années en réussites professionnelles plutôt qu'en temps qui passe.
SURNOM : Les comédiens qu'elle côtoie la surnomme Elphie, en référence au personnage de « Wicked » qu'elle ne désespère pas d'avoir la chance de jouer un jour.
STATUT : Célibataire. Elle vous dira qu'elle n'a pas le temps pour l'amour, et ça ne sera qu'un demi-mensonge.
MÉTIER : Comédienne de musicals. Sa carrière est l'un des piliers centraux de sa vie et rien (ou presque) ne pourrait l'en détourner. Depuis son retour à Brisbane, elle donne des cours de comédie aux recrues de la Northlight Company.
LOGEMENT : Bayside, plus précisément un appartement au numéro 547 de Wellington Street.
New year. New me. (Hayden Siede n°3) 3ig1
POSTS : 1950 POINTS : 770

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : New year. New me. (Hayden Siede n°3) Mrcd
SIEDES and i’m on my way : i still remember these old country lanes, and i've not seen the roaring fields in so long. i know i've grown, but i can't wait to go home.

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Nifz
HAYMIE i've been sick and tired of running, chasing all of the flashing lights. these late nights don't mean nothing, so i just wanna apologize.

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Ys5g
KEYDEN it's been a while since the two of us talked, about a week since the day that you walked knowing things would never be the same, with your empty heart and mine full of pain.

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Tmux
HAYDREA you got a lotta nerve, to say you got a helping hand to lend : you just want to be on the side that's winning.


RPs EN ATTENTE :
clément ☾ jackson ☾ abel

RPs TERMINÉS :
AVATAR : Olivia Wilde
CRÉDITS : honey.moon (avatar) - oliviaxwilde, P., bard-marley-of-laketown, P., hcrlevquinn (tumblr - gifs profil) - SIAL (code signature), prima luce (icon signature), loonywaltz (ubs signature)
DC : /
PSEUDO : Daisy
INSCRIT LE : 23/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29805-hayden-it-s-strange-i-felt-less-lonely-when-i-didn-t-know-you https://www.30yearsstillyoung.com/t29905-hayden-careful-fear-and-dead-devotion https://www.30yearsstillyoung.com/t29909-hayden-siede

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: New year. New me. (Hayden Siede n°3) New year. New me. (Hayden Siede n°3) EmptyDim 21 Fév - 0:50


Hayden ne s’était pas immédiatement inquiétée du manque de nouvelles de la part d’Elizabeth, ces derniers temps. Il s’agissait d’une habitude héritée du temps où la comédienne vivait à Londres, lorsqu’il était rapidement devenu évident que leurs contacts, malgré tous les efforts déployés par chacune des deux femmes, ne leur permettraient pas d’entretenir une régularité d’échange aussi soutenue qu’elles l’auraient souhaité. A l’époque, et sans réellement se concerter car, au fond, elles n’en avaient jamais vraiment eu besoin, les deux amies avaient pris la décision de se téléphoner lorsqu’elles le pouvaient, à n’importe quelle heure du matin ou du soir, ce qui avait parfois donné lieu à des situations amusantes lorsque l’on prenait en compte le décalage horaire entre le Royaume-Uni et l’Australie. Parfois, l’entrevue durait une dizaine de minutes à peine, bien souvent il s’étalait durant des heures. C’était l’ère où Hayden s’était jeté à corps perdu dans son travail, celui où Elizabeth affrontait vents et marées à Brisbane, et ni l’une ni l’autre n’était en mesure d’informer sa meilleure amie de l’avancement de sa vie en temps réel. La comédienne ne regrettait aucun de ces ajustements, consciente des liens qui auraient pu se désagréger mais qui, au contraire, n’avaient fait que se renforcer. Leur mode de fonctionnement s’était transformé, depuis qu’elle avait quitté Londres pour rejoindre sa ville natale quelques mois plus tôt. Elles avaient fini par renouer avec leur manière de faire de jeunesse, et la période où Hayden avait trouvé refuge chez elle le temps de récupérer son appartement avait débloqué un aspect de leur amitié qu’elles n’avaient jamais exploré encore. Réapprendre la proximité après des années à vivre à distance s’était déroulé comme une aventure, mais la comédienne en avait retenu une leçon essentielle : savoir que sa meilleure amie vivait de l’autre côté de la porte n’avait pas de prix, mais la force de leur relation résidait avant tout dans cette certitude que malgré les milliers de kilomètres qui pouvaient les séparer, rien n’était susceptible de basculer.

D’autres signaux avaient néanmoins fini par tracer leurs sillons dans la confiance aveugle d’Hayden. Nombre de ses messages étaient restés sans réponses ces derniers jours, sans compter sur l’aspect plus que concis des rares textos qu’Elizabeth pouvait lui adresser à son tour. Quant au fait de se voir en chair et en os, la comédienne avait rapidement compris qu’elle ne pouvait pas compter sur cette option : la directrice de la programmation était soudainement submergée de travail, et si la comédienne lui accorda le bénéfice du doute dans un premier temps, elle prit rapidement conscience que sa meilleure amie l’évitait sans détours. Hayden était une femme d’instinct qui fonctionnait au gré de ses intuitions, rarement trompée par ses dernières qui s’avéraient justes la plupart du temps. Passé le constat implacable, vint le temps des interrogations. Elizabeth était une personnalité honnête, sans filtres, encore plus lorsque cela concernait sa meilleure amie et les gens dont elle était proche plus globalement. Les deux femmes avaient eu leur dose de désaccords par le passé, partageaient aujourd’hui encore des sujets de discorde qu’elles n’abordaient plus par logique et pudeur. Pourtant, jamais Hayden n’avait eu la sensation que Liz pouvait consciemment lui cacher quelque chose, et c’était plutôt étrange, d’en être aujourd’hui persuadée tout en espérant de tout cœur se tromper. Mais puisqu’elle était incapable de garder ce genre d’intuitions pour elle, et puisque sa franchise n’était pas en mesure de la laisser faire taire cette flamme d’interrogation qui commençait à brûler dans son esprit, elle savait que le moment d’exprimer ses doutes à voix haute en tentant de les dissiper viendrait bientôt.

Comme souvent, Elizabeth la devança d’une courte tête. Elle la surprit un dimanche après-midi, le sourire aux lèvres et un bouquet immense dans les mains. Hayden n’eut aucun mal à ne pas dissimuler sa stupéfaction la plus totale, songeant après réflexion que la directrice de programmation serait certainement heureuse de constater qu’elle avait réussi à la surprendre de la sorte. « Liz ? » La comédienne invita sa meilleure amie à la suivre, se dirigeant vers le salon puis la cuisine, pour placer délicatement le bouquet dans l’eau d’un vase. « Je dois avouer que la surprise est bien plus grande que tu ne le crois. Elles sont magnifiques, merci beaucoup. » Hayden adressa un sourire à Elizabeth, lui proposant de s’asseoir tandis qu’elle préparait deux thés pour fêter ce que l’on pouvait presque appeler des « retrouvailles ». Ses remerciements la touchèrent, tant il était rare que la jeune femme ouvre son cœur à ce point : une fois n’est pas coutume, elles n’étaient pas les spécialistes amicales des mots doux et des gestes tendres. La comédienne pouvait néanmoins sentir la sincérité émaner de ses propos, et Hayden lui en fut d’autant plus reconnaissante qu’elle n’avait pas réellement eu la sensation de déployer des efforts surhumains pour la soutenir. A bien des égards, elle s’était contentée de répondre à ce qu’elle savait que la directrice de programmation pouvait attendre d’elle, c’est-à-dire une proximité certaine sans jamais imposer la discussion. Elizabeth avait accompli son propre travail de guérison, et la comédienne était soulagée de la voir rayonnante de nouveau. « Tu sais très bien que tu n’as pas à me remercier pour ça. D’autant plus que je n’ai pas fait grand-chose. » Elle haussa les épaules distraitement, soulignant son opinion honnête. « Et puis, très sincèrement, te voir sourire est déjà un remerciement en soi. » Cette fois, Hayden laissa échapper un petit rire, consciente que son amie allait certainement lever les yeux au ciel et maudire son côté dramatique. Ce moment de légèreté contribua à la rassurer quelque peu, démontrant que malgré ce qu’elle avait pu penser de prime abord, Elizabeth ne semblait pas lui reprocher quoique ce soit. Ce n’était pas pour autant qu’elle renonça à aborder le sujet, toujours aussi honnête. « Je suis vraiment heureuse de te voir. Tu m’as semblé un peu absente, ces derniers temps. » Aucune once de reproches n’était exprimée, simplement un constat objectif. Si Hayden faisait fausse route, elle aurait au moins la confirmation que ses prémonitions n’étaient pas toujours à prendre pour argent comptant.



( it started out as a feeling )
which then grew into a hope, which then turned into a quiet thought, which then turned into a quiet word.

New year. New me. (Hayden Siede n°3) PqtYoNG
New year. New me. (Hayden Siede n°3) MPTH1pS
New year. New me. (Hayden Siede n°3) 9p9VwN9
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (05/05/83)
SURNOM : Eli ou Liz pour les amis proches, Beth pour la famille
STATUT : Quand le célibat frappe de nouveau à la porte...
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
New year. New me. (Hayden Siede n°3) Giphy
POSTS : 1678 POINTS : 30

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 15/13 :
Marius n°4, Tommy n°2, Scarlett n°3, Hayden n°3, Channing n°4, Jackson n°3, Caelan n°2, Samuel n°2, Clément n°1, Wim n°1, Giovanni n°1, Gregory n°2, Lexie n°1, Noé n°1, Colleen n°1.

RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Justine n°1, Dani n°1, Sofia n°1, Noé&Hayden, Fratrie Warren n°2, Auden n°2, Heather n°3, Alec n°2.

RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
PSEUDO : Pinkie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: New year. New me. (Hayden Siede n°3) New year. New me. (Hayden Siede n°3) EmptyVen 26 Fév - 12:42


La surprise était clairement lisible sur le visage d’Hayden. Elle s’empara des fleurs et les plaça avec soin dans un vase. Elle prit le réflexe par la suite de préparer du thé, habitude anglaise qu’elle avait conservée et à laquelle Elizabeth s’était accommodée. Avant Hayden, elle ne buvait que du café. Pas qu’elle n’aimait pas ça mais elle avait toujours préféré l’amertume puissante d’un bon expresso plutôt que la douceur d’un thé noir aromatisé. Mais à force de rendre visite à sa meilleure amie à Londres et de boire partout du thé et à toute heure, Elizabeth avait fini par adopter cette pratique et la ramener avec elle à Brisbane.

Elizabeth s’installa non loin d’Hayden, sur le comptoir séparant la cuisine du salon. Elle observa sa meilleure amie préparer l’infuseur à thé qui était accompagné de la théière et de deux belles tasses de porcelaine à côté. Le tout faisait vraiment très british. Aucun doute sur le fait qu’Hayden avait ramené de sa seconde maison avec elle. Le cœur d’Elizabeth se resserra à la vue de sa meilleure amie en train de préparer leurs boissons chaudes. Elle se dit en cet instant qu’elle était reconnaissante envers la vie d’avoir ramené cette merveilleuse personne à ses côtés. La distance entre leurs lieux de vie n’avait pas toujours été évidente à gérer mais elles avaient tenu bon, en deux bonnes têtes de mules qu’elles sont. Elizabeth ne put s’empêcher de penser à la citation d’un célèbre écrivain français que lui avait fait découvrir Marius qui disait que l'absence diminue les médiocres passions, et augmente les grandes, comme le vent éteint les bougies, et allume le feu. Oui, leur lien avait survécu et s’était ravivé de plus bel.

« Tu sais très bien que tu n’as pas à me remercier pour ça. D’autant plus que je n’ai pas fait grand-chose. »

C’était typiquement Hayden ça, cette modestie naturelle. Elle n’avait jamais pris la grosse tête dans son travail alors qu’elle était pourtant renommée et respectée aux yeux de tous. Elizabeth avait d’ailleurs bien plus d’ego qu’elle, elle n’hésitait à s’attribuer les mérites qui lui revenaient, surtout dans son milieu professionnel.

« Et puis, très sincèrement, te voir sourire est déjà un remerciement en soi. »

Elizabeth croyait sur paroles les propos de sa meilleure amie. Si la situation avait été inverse, elle aurait été soulagée de voir un peu de paix et d’apaisement se dessiner sur le visage d’Hayden. Elle avala sa salive et au passage sa culpabilité d’avoir fait subir cette situation à sa moitié amicale. Elle savait pertinemment qu’il fallait qu’elle se pardonne mais elle n’en était pas encore arrivée là. Il y avait toujours des cendres du passé qui trainaient dans son esprit. Elle savait que le temps aiderait à les faire disparaître même si il était fort probable qu’une petite quantité reste toujours dans un coin.

« Je suis vraiment heureuse de te voir. Tu m’as semblé un peu absente, ces derniers temps. »

Evidemment qu’elle avait remarqué. Elizabeth n’avait pas imaginé pouvoir se sortir d’une telle absence sans devoir se justifier un minimum. Et pour qu’Hayden rentre directement dans le vif du sujet, cela voulait bien dire que cela l’avait tracassée.

« Oui je t’ai un peu évitée ces derniers temps »

Bien sûr, il y avait le sujet Caelan qu’elle comptait bien aborder mais ce n’était pas la seule raison. Elizabeth était fatiguée de se sentir comme un boulet et elle avait voulu laisser de l’espace à sa meilleure amie pour qu'elle puisse s’alléger un peu de l’inquiétude qu’Elizabeth savait qu’elle portait pour elle. Oui, Hayden n'en avait rien dit, rien montré, telle la grande actrice qu’elle était mais elle ne pouvait pas duper Elizabeth. Elle la connaissait trop.

« Tu en as suffisamment fait pour moi ces derniers mois, il fallait que je te laisse te réapproprier ton espace »

Elle suivit Hayden du regard, la vapeur de la chaleur de l’eau se lâchait dans l’air ambiant. Sa meilleure amie attrapa le plateau qu’elle avait rempli de tout le nécessaire et elles se dirigèrent toutes les deux par réflexe sur le canapé. Hayden déposa le tout sur la table basse et servit Elizabeth.

« Et la dernière chose que je souhaitais c’était que tu te fatigues de me porter H. Tu es restée fidèle à toi, mon étoile même dans l’obscurité…Tu m’as aidé à tenir bon jusqu’au chemin de la guérison. Le reste, j’avais ce qu’il fallait en moi pour le faire. Ce n’était qu’une question de temps. »

Elle prit une profonde inspiration, plus déterminée que jamais dans son discours.

« Et maintenant je suis là et je vais bien. Nouvelle année, nouvelle Elizabeth. »

Heureusement qu’Elizabeth n’avait pas aussi perdu Hayden dans tout ce qu’elle avait vécu. Cela l’aurait définitivement achevée…Elle chassa rapidement cette pensée noire de son esprit, elle en avait eu sa dose l’année dernière. Elle se reconcentra sur l’autre raison de sa visite, la première étant de remercier comme il se doit Hayden de son soutien et de lui signifier qu’elle était prête à revenir à ses côtés de façon plus régulière et avec de nouveau le sourire sur son visage.

« Et puis je dois admettre aussi que j’étais pas mal occupée...Mais pas que par le travail »


@Hayden Siede




« What I've learn is that real change is very, very hard. But I've also learned that change is possible - if you fight for it »

Elizabeth Warren (the real one)



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Siede
Hayden Siede
la star des planches
la star des planches
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans, bien qu'elle préfère compter les années en réussites professionnelles plutôt qu'en temps qui passe.
SURNOM : Les comédiens qu'elle côtoie la surnomme Elphie, en référence au personnage de « Wicked » qu'elle ne désespère pas d'avoir la chance de jouer un jour.
STATUT : Célibataire. Elle vous dira qu'elle n'a pas le temps pour l'amour, et ça ne sera qu'un demi-mensonge.
MÉTIER : Comédienne de musicals. Sa carrière est l'un des piliers centraux de sa vie et rien (ou presque) ne pourrait l'en détourner. Depuis son retour à Brisbane, elle donne des cours de comédie aux recrues de la Northlight Company.
LOGEMENT : Bayside, plus précisément un appartement au numéro 547 de Wellington Street.
New year. New me. (Hayden Siede n°3) 3ig1
POSTS : 1950 POINTS : 770

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : New year. New me. (Hayden Siede n°3) Mrcd
SIEDES and i’m on my way : i still remember these old country lanes, and i've not seen the roaring fields in so long. i know i've grown, but i can't wait to go home.

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Nifz
HAYMIE i've been sick and tired of running, chasing all of the flashing lights. these late nights don't mean nothing, so i just wanna apologize.

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Ys5g
KEYDEN it's been a while since the two of us talked, about a week since the day that you walked knowing things would never be the same, with your empty heart and mine full of pain.

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Tmux
HAYDREA you got a lotta nerve, to say you got a helping hand to lend : you just want to be on the side that's winning.


RPs EN ATTENTE :
clément ☾ jackson ☾ abel

RPs TERMINÉS :
AVATAR : Olivia Wilde
CRÉDITS : honey.moon (avatar) - oliviaxwilde, P., bard-marley-of-laketown, P., hcrlevquinn (tumblr - gifs profil) - SIAL (code signature), prima luce (icon signature), loonywaltz (ubs signature)
DC : /
PSEUDO : Daisy
INSCRIT LE : 23/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29805-hayden-it-s-strange-i-felt-less-lonely-when-i-didn-t-know-you https://www.30yearsstillyoung.com/t29905-hayden-careful-fear-and-dead-devotion https://www.30yearsstillyoung.com/t29909-hayden-siede

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: New year. New me. (Hayden Siede n°3) New year. New me. (Hayden Siede n°3) EmptyJeu 11 Mar - 15:27


Hayden haussa les sourcils en entendant Elizabeth lui confirmer son éloignement intentionnel. Que la comédienne se doute que quelque chose n’allait pas – ou, dans le cas présent, que tout se déroulait à merveille – était une chose : que la directrice de programmation acquiesce sans détour en était définitivement une autre. Elle avait marqué un silence pour toute réponse, s’attendant un peu naïvement à ce que son amie explicite ses raisons en détail, mais aucune justification supplémentaire n’apparut. C’était surprenant, de la part de Liz : cette dernière n’avait jamais été du genre à laisser quoique ce soit en suspens, encore moins lorsqu’il pouvait s’agir de reproches à formuler. Plutôt que de céder à l’inquiétude, et puisqu’elle pouvait constater de ses propres yeux que tout semblait aller pour le mieux à son égard, Hayden décida de ne pas insister pour le moment, conservant ses réflexions intérieures pour elle. Visiblement, Elizabeth n’était pas simplement ici pour se justifier, et la comédienne n’avait pas le cœur à la couper dans son discours qui lui tenait à cœur d’adresser. Les remerciements continuaient de pleuvoir, et la comédienne ne pouvait que les accepter avec un sourire, touchée. Elle trouvait cela amusant que, sans se concerter, les deux amies en soient venues à la même conclusion l’une à propos de l’autre. Hayden était surtout surprise des affirmations qui sortaient de la bouche de son amie, comme si elle avait pu représenter un quelconque fardeau à un moment de sa vie. La comédienne n’avait bien évidemment jamais ressenti quoique ce soit de la sorte, pas plus qu’elle n’avait eu la sensation de perdre son indépendance ou son intimité suite au besoin de la directrice de programmation d’être entourée. Elle l’avait soutenu sans contraintes, sans se forcer, aussi naturellement qu’à chaque fois que les deux femmes avaient été là l’une pour l’autre. A bien des égards, et si gêne il avait dû y avoir, c’est Hayden qui aurait pu en porter le blâme, elle qui avait passé des semaines entières à vivre chez Elizabeth de manière impromptue, en attendant de retrouver son appartement. C’était l’époque de l'espoir avec Connor, et il lui avait alors plusieurs fois traversé l’esprit qu’il aurait peut-être été plus simple pour la jolie brune de disposer entièrement de son foyer pour profiter pleinement de son amour naissant, bien qu'elle n'ait jamais réellement su s'ils avaient un jour sauté le pas de se rendre régulièrement visite l'un l'autre. Mais cette pensée lui était rapidement passée, consciente que la directrice de programmation était sincèrement heureuse de l’accueillir chez elle et de rattraper le temps perdu depuis son départ à Londres. Que Liz ait pu penser la même chose à son sujet, comme une symétrie parfaite, n’était donc pas singulier : qu’elle continue de le penser des semaines plus tard et qu’elle ressente le besoin de s’en excuser était plus dommageable. « Liz, on en a déjà parlé, non ? » Au détour d’une soirée confessions ou d’une autre, à un instant où la pudeur avait pris le dessus sur tout le reste. Hayden était certaine qu’elles avaient mis au clair l’infaillibilité de leur amitié en précisant qu’aucune notion d’espace personnel n’existait réellement, quand il s’agissait d’elles. « Je ne t’ai pas aidé par obligation mais par envie, et à aucun moment je ne me suis sentie dépossédée de mon propre espace pour autant. » Le ton était doux, mais ferme. La brune tenait à dissiper tout malentendu avant que la directrice de programmation ne puisse commencer à penser qu’elle avait un jour été un trouble.

Le thé refroidissait doucement dans sa tasse, aidé par le souffle qu’Hayden y apposait sans réellement y penser. Les affirmations d’Elizabeth la touchèrent de nouveau en plein cœur, et la comédienne ne dissimulait plus son sourire attendri. Les dernières semaines avaient été rudes, pour sa meilleure amie, et la brune avait craint de ne pas être en mesure de l’aider autant qu’elle l’aurait voulu à plusieurs reprises. Elle avait vu la directrice de programmation chuter, puis se relever, avant de chuter de nouveau et de prendre la voie de la guérison. Une fois n’est pas coutume, Hayden n’avait pas eu la sensation d’avoir fait le travail à sa place, bien au contraire : elle continuait de penser que Liz avait été la propre architecte de son bien-être, et elle était pleinement soulagée de l’entendre évoquer que tout allait mieux. Elle se souvenait parfaitement de son propre désespoir, peu de temps avant que la déception ne la pousse à tout quitter pour rejoindre Londres, et la comédienne avait pleinement pris conscience de la force qui résidait en sa meilleure amie qui l’avait porté à bout de bras durant l’entièreté de cette période difficile. Hayden ne lui en serait jamais suffisamment reconnaissante et, si elle avait pu lui rendre la pareille ne serait-ce qu’un peu, alors son rôle était parfaitement incarné. « J’ai été très inquiète pour toi, tu le sais. Mais tu as raison sur un point : tu as fait le travail toute seule, je t’assure. Je n’ai fait que garder un œil sur ta guérison, être là quand il le fallait et te soutenir comme je le pouvais. » La comédienne posa brièvement sa main sur le bras de sa meilleure amie, avant d’avaler une gorgée de son thé qui commençait doucement à atteindre une température adéquate. Hayden s’interrogeait toujours sur l’air mystérieux qui ne quittait pas le visage d’Elizabeth, lorsque cette dernière mit fin au suspense en lui expliquant qu’il existait une raison particulière à son absence récurrente de ces derniers jours. La comédienne haussa de nouveau les sourcils, interrogeant silencieusement Liz du regard, comme pour tenter d’en savoir plus sans lui poser directement la question. Si la jolie brune jouait ainsi sur les mots en ménageant son effet de surprise, il était évident que la déclaration qu’elle s’apprêtait à formuler était d’une importance non négligeable. « Pas que par le travail ? » Hayden avait répété mot pour mot la phrase de sa meilleure amie, comme si la réciter à voix haute allait permettre de lui donner un sens plus concret. « C’est-à-dire ? » Elle fixait la brune d’un air interrogatif, curieuse d’en apprendre plus sur ce qui pouvait bien occuper autant de son temps. La comédienne était loin de se douter du retour de Caelan dans sa vie, et encore moins de leur décision de renouer avec leur ancienne relation.



( it started out as a feeling )
which then grew into a hope, which then turned into a quiet thought, which then turned into a quiet word.

New year. New me. (Hayden Siede n°3) PqtYoNG
New year. New me. (Hayden Siede n°3) MPTH1pS
New year. New me. (Hayden Siede n°3) 9p9VwN9
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
la main de fer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (05/05/83)
SURNOM : Eli ou Liz pour les amis proches, Beth pour la famille
STATUT : Quand le célibat frappe de nouveau à la porte...
MÉTIER : Directrice de la programmation pour la chaîne ABC (Queensland)
LOGEMENT : Spring Hill, Edward Street, #127
New year. New me. (Hayden Siede n°3) Giphy
POSTS : 1678 POINTS : 30

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Caractère: franche - très grosse bosseuse - séductrice - têtue - pas très bavarde - féministe - loyale - autoritaire - déterminée - control freak - esprit critique - négociatrice hors-pair - rigoureuse - audacieuse - ambitieuse - impatiente - directe - réfléchie - réaliste - consciencieuse - prudente - à l'écoute - solitaire - méfiante - sportive - féminine - mauvaise perdante - dépensière - ponctuelle - apparence froide - très polie
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : 15/13 :
Marius n°4, Tommy n°2, Scarlett n°3, Hayden n°3, Channing n°4, Jackson n°3, Caelan n°2, Samuel n°2, Clément n°1, Wim n°1, Giovanni n°1, Gregory n°2, Lexie n°1, Noé n°1, Colleen n°1.

RPs EN ATTENTE : Je ne vous oublie pas, promis je reviendrai vers vous dès que je peux <3

Justine n°1, Dani n°1, Sofia n°1, Noé&Hayden, Fratrie Warren n°2, Auden n°2, Heather n°3, Alec n°2.

RPs TERMINÉS : Voir Ma fiche de liens
AVATAR : Anne Hathaway
CRÉDITS : Dessin signature: Joseph Keegan
DC : Pas de dédoublement de la personnalité à mentionner ^^
PSEUDO : Pinkie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 25/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28120-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again https://www.30yearsstillyoung.com/t28188-elizabeth-warren-fight-until-you-re-exhausted-rest-then-fight-again#1219639 https://www.30yearsstillyoung.com/t28190-elizabeth-warren#1219658

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: New year. New me. (Hayden Siede n°3) New year. New me. (Hayden Siede n°3) EmptyDim 21 Mar - 19:33


« Liz, on en a déjà parlé, non ? »

Laquelle des deux était la plus têtue de toute façon ? Elizabeth avait bel et bien des bribes de souvenirs de certaines de ces discussions mais elle n’en avait retenu que ce qu’elle voulait. Et puis, il était plus facile de dire que leur potentiel mal-être ne les gênerait jamais quand il n’était pas de la partie…

« Je ne t’ai pas aidé par obligation mais par envie, et à aucun moment je ne me suis sentie dépossédée de mon propre espace pour autant. »

Elle était ferme et déterminée à remettre Elizabeth à sa place. Et…elle avait raison. Elizabeth savait reconnaître quand elle avait besoin qu’on lui éloigne les limites. Leur amitié n’en avait d'ailleurs que très peu et c’était toute la beauté de leur lien. La belle brune s’en voulut à cet instant précis de ne peut-être pas s’être assez tournée vers Hayden, peut-être le processus de guérison aurait-il avancé plus rapidement ? Quand on voyait Hayden et Elizabeth à côté l’une de l’autre, on pouvait dire aisément que la femme d’affaires était peut-être plus coriace en apparence mais il n’en était rien. Hayden avait les épaules solides et d’ailleurs même plus qu’elle ne le pensait elle-même...mais Elizabeth l’avait toujours sue. Ce n’était pas pour rien que ces deux-là faisaient un duo de choc. Déjà au lycée, personne n’osait venir les contredire. Sans être des filles populaires ou rebelles, elles étaient déjà indépendantes, dans leur bulle à elles. Elles suivaient leur chemin de leur côté, ayant des préoccupations pas toujours ressemblantes à celles des jeunes de leur âge.

Alors qu’Elizabeth rappela à Hayden qu’elle l’avait aidée à tenir bon, un sourire attendri s’esquissa sur le visage de la comédienne.

« J’ai été très inquiète pour toi, tu le sais. Mais tu as raison sur un point : tu as fait le travail toute seule, je t’assure. Je n’ai fait que garder un œil sur ta guérison, être là quand il le fallait et te soutenir comme je le pouvais. »

Elle avait tellement assuré…Elle ne se rendait même pas compte de tout ce qu’elle faisait, comme c’était un peu le cas pour tous les sujets de sa vie en réalité. Elle avait su se faire discrète mais présente et tout en gardant le moindre jugement qui aurait pu émaner loin du regard de sa meilleure amie. Hayden déposa délicatement sa main sur le bras d’Elizabeth, sa pudeur et son affection étaient tellement touchantes. Elle s’empressa ensuite de boire une gorgée de thé, comme pour rapidement tourner la page sur cette démonstration d'affection. Et Elizabeth ne put qu’acquiescer cette décision, agissant elle-même avec réserve lors des contacts physiques avec ses proches. Enfin sauf peut-être lorsqu’il s’agissait de Channing mais elle s’était toujours dit que c’était parce que c’était son seul ami homme et qu’il était évident qu’Elizabeth n’avait par contre aucune difficulté à partir à la rencontre des corps avec les hommes.

Et vint enfin le moment de l’annonce de la raison de son absence des dernières semaines. Hayden interrogea la directrice de la programmation du regard mais Elizabeth fit trainer sa révélation. Elle ne savait pas vraiment comment s’y prendre pour lâcher la bombe.

« Pas que par le travail ? »

C’était peu de le dire parce qu’avec Caelan, elle avait tout fait, sauf du travail…Cela dit, même s’il était une distraction divine, Elizabeth savait toujours conserver sa concentration lorsqu’il s’agissait de sa vie professionnelle donc il ne la retardait pas non plus dans ses dossiers.

« C’est-à-dire ? »

Comment introduire le sujet de façon subtile ?

« Caelan et moi on s’est remis ensemble »

Oui, c’était une façon de voir la définition du mot subtil…Elizabeth observa le visage de sa meilleure amie pour y lire quelconque réaction.

« Je t’avais mentionné qu’on s’était recroisés et suite à cela, on a pas mal échangé, on s’est revus et en fait…notre complicité n’avait pas changé et à force d’accumuler les rendez-vous, de rire ensemble et bien on a fini par passer le cap d’une nuit ensemble. »

Elizabeth ne put retenir un sourire à ce souvenir. Elle réalisa également en cet instant que mine de rien, cela datait. Avec les fêtes de Noël, le temps avait accéléré sans que la belle ne s’en rende compte. Elle avait eu son lot de soucis avec sa famille, qui adorait tant cette période de l’année, et sa tonne de travail à la ABC avec les émissions, les films et séries autour de cette célébration. Et voilà donc qu’il s’était presque passé deux mois depuis qu’elle et Caelan s’était promis de se laisser de nouveau une chance.

« Ca fait presque deux mois...Je suis désolée, je voulais attendre pour t’en parler parce que ça a été si difficile avec Connor…Je ne voulais pas reproduire les mêmes erreurs et en parler trop tôt. »

Mais ses yeux pétillaient, et même si elle avait évoqué Connor, ils brillaient de joie et non de souffrance. Comment Hayden pourrait-elle lui en vouloir ?


@Hayden Siede




« What I've learn is that real change is very, very hard. But I've also learned that change is possible - if you fight for it »

Elizabeth Warren (the real one)



Working Girl:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

New year. New me. (Hayden Siede n°3) Empty
Message(#) Sujet: Re: New year. New me. (Hayden Siede n°3) New year. New me. (Hayden Siede n°3) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

New year. New me. (Hayden Siede n°3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-