AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
Voir le deal
19.99 €

 (erikassan) a place of my own

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hassan Jaafari
Hassan Jaafari
le barbapapa
le barbapapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : freine des quatre fers dès que cela devient sérieux, paradoxalement terrifié par la solitude
MÉTIER : doyen du pôle de sciences humaines et sociales & professeur de géopolitique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique et Moyen-Orient @ ABC studios
LOGEMENT : #25 latimer road (logan city), avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes
(erikassan) a place of my own Tumblr_pbq66nSqtK1vuv9bpo1_250
POSTS : 16402 POINTS : 980

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cap des 5 ans, la rémission est (enfin) une guérison ☆ bénévole au service pédiatrique du st vincent ☆ iranien d'origine ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle le farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ deux tentatives de suicide en 2016, une dépression (pas toujours) en sommeil ☆ ni porc ni alcool ☆ rugbyman amateur depuis l'enfance, champion universitaire (2005), coach des 8-12 ans @ logan city rugby club ☆ tatoué 5 fois ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman modérément pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens ☆ bricoleur hors pair ☆ ancien fumeur
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fête des voisinschad #2justine #2lawrencejoanne #20sawyercamil #2kelly #6sohan #5 (09/10)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : joanne (2004)erika (2016)jamie (au)kyte (au)
RPs EN ATTENTE : yasmine #18 ☆ leslie ☆ isaac ☆ jules #2
RPs TERMINÉS :
(erikassan) a place of my own VDnnWJA

2020joanne #19kelly #5colleen #1yasmine #17jenna #2sixtine #1khadjaafari #1edge #1joanne #18golden four #1

2019yasmine #16jules #1kelly #4camil #1joanne #17sohan #4owen #2justine #1jenna #1rhett #1yasmine #15joanne #16asher #1alfie #1yasmine #14kelly #3ginny #3

2018sohan #3joanne #15tad #2sohan #2yasmine #13khadjaafavis #1owen #1chad #1carlisle #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blazemariannaleena

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordanleela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1

flashbacks › ariane (2014)

(erikassan) a place of my own Tumblr_n83skt7Bxl1ql1253o2_500

AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@luxaeterna & sign@lonewolf & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
PSEUDO : yumita (élodie)
INSCRIT LE : 20/09/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan https://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari https://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

(erikassan) a place of my own Empty
Message(#) Sujet: (erikassan) a place of my own (erikassan) a place of my own EmptyMer 17 Fév 2021, 20:40



erika & hassan
a place of my own

Belief over misery, I've seen the enemy and I won't go back to how it was. And I got my heart set on what happens next, I got my eyes wide it's not over yet, we are miracles and we're not alone. This is home, now I'm finally where I belong, yeah, this is home, I've been searching for a place of my own and now I've found it so maybe this is home. ☆☆☆



août 2016. Il avait beau y revenir jour après jours, Hassan ne parvenait pas encore totalement à réaliser qu’il était chez lui. Qu’il était à nouveau chez lui. Peut-être parce que cela semblait trop beau pour être vrai, peut-être parce qu’en dehors de son frère et de Yasmine il n’avait encore parlé de cet achat à personne … Il ne devait pourtant de justification qu’à Qasim, cette maison avait été celle de leurs parents durant des années, et devoir la vendre à leur décès avait été un crève-cœur pour l’un autant que pour l’autre – si Qasim s’était opposé à ce qu’il la rachète Hassan n’aurait pas insisté, et simplement gardé un souvenir nostalgique de ce café partagé quelques semaines plus tôt avec le couple y ayant fait sa vie ces vingt dernières années. Erika Woodall, quant à elle, aurait continué de s’arracher les cheveux encore un peu dans l’attente de trouver – enfin – la maison capable de satisfaire les envies brumeuses de son client, et s’il y avait bien une autre personne qui devait se satisfaire de cette vente immobilière c’était elle. Il lui aurait tout fait ou presque : très professionnelle elle n’en avait jamais rien laissé paraitre, n’avait même pas usé de l’excuse de leur amie commune pour justifier de lui mettre sévèrement les points sur les « i », et avait gardé pour elle les pertes de patience et l’agacement que lui avait probablement inspiré ce client qui savait ce qu’il voulait, mais surtout ce qu’il ne voulait pas. Cette recherche de maison pleine de tergiversations et d’impasses, au fond, ce n’était que l’illustration parfaite des incertitudes et des bouleversements qui agitaient Hassan depuis des mois. Brumeuse, la période s’étalant de la fin de l’année précédente à la moitié de celle-ci lui semblait parfois avoir été vécue par quelqu’un d’autre, et sa dernière conversation avec Joanne ou sa tentative infructueuse d’attenter à sa propre vie ne lui revenaient que par bribes sans qu’il ne sache bien s’il devait blâmer son inconscient de vouloir le ménager, ou les nouveaux dosages de ses antidépresseurs de lui embrouiller l’esprit. Est-ce qu’il allait bien ? Il n’avait pas de réponse à fournir à cette question. Est-ce qu’il allait mieux ? Il aimait à croire que oui, il aimait à croire que de retrouver cette maison c’était un peu la première pierre à l’édifice, la lumière au bout du tunnel … Cette maison c’était une preuve qu’il se faisait à lui-même (et peut-être aussi un peu à ses proches) qu’il avait décidé de se reprendre en main, de construire quelque chose de nouveau. Joanne avait construit sa propre famille avec un autre, le voir de ses propres yeux avait été une immense gifle dans la figure mais sans doute était-ce ce dont il avait eu besoin pour se reprendre en main lui aussi … Il ne pouvait pas continuer à vivre pour des souvenirs et à se lamenter sur ce qu’il avait perdu.

Tout cela bien sûr Hassan l’avait gardé pour lui, et de ce cheminement l’agente immobilière ne connaissait que ce qu’il avait bien voulu en dire : cette maison avait appartenu à ses parents il y avait de cela longtemps, et au fond de lui il avait la conviction que se trouvait entre ses murs ce que la jeune femme n’avait pas réussi à lui trouver ailleurs, malgré la montagne de maison qu’elle lui avait fait visiter, et elle toujours très patiente face à ses refus ou son absence flagrante d’enthousiasme. C’était une occasion unique pour lui de pouvoir écrire un nouveau chapitre dans le cadre rassurant d’un environnement où les ondes laissées par ses parents feraient office de protection – c’était le bon augure dont il avait besoin, spirituel (et superstitieux) qu’il était. Et faute de pouvoir rendre à la jeune femme le temps qu’il lui avait parfois fait perdre, Hassan entendait bien s’en excuser platement. Armé de son meilleur sourire, d’une boîte de loukoums qu’il avait préparés lui-même et d’une bouteille de vin dont il avait laissé le choix à un professionnel faute d’y connaître quoi que ce soit, il s’était donc présenté ce matin-là à l’agence immobilière et avait demandé à voir Erika – qu’il n’appelait par son prénom que parce qu’ils avaient suffisamment entendu parlé de l’autre par le biais de Sawyer pour avoir très vite décidé de dépasser le stade des formalités et du vouvoiement. À peine entré dans son bureau, il l’avait salué d’un « Rassure-toi, je ne suis pas là pour te dire que j’ai encore changé d’avis. » badin, puis refermé derrière lui avant de lui faire à nouveau face. C’eut été de toute façon un peu tard pour se rétracter, maintenant qu’il avait signé l’acte de propriété. « Je suis passé t’offrir ça. » Déposant la boite de loukoums et la bouteille de vin ornée d’un ruban doré sur le bureau de la jeune femme, il avait repris aussitôt « C’est pour me faire pardonner d’avoir été un client si … indécis ? Difficile ? Carrément insupportable ? Je te laisse choisir ce que tu préfères. J’me vexerai pas, c’est de bonne guerre. » Mais il avait la maison de ses rêves et elle avait conclu une vente, alors au bout du compte tout était bien qui finissait bien, hm ?



(erikassan) a place of my own 763064237  (erikassan) a place of my own 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erika Woodall
Erika Woodall
le dommage collatéral
le dommage collatéral
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (19.04.1981)
SURNOM : Eric (non, je ris.) Eri comme diminutif, mais pas de surnom à sa connaissance.
STATUT : En couple avec Ian, mais c'est Rudy qu'elle a dans la peau.
MÉTIER : Agent immobilier et directrice de l'une des agences Copeland.
LOGEMENT : 232, edward street dans un loft trop souvent vide le soir.
(erikassan) a place of my own 1618778407-tumblr-d4a7190eaa41f326cc827de74efd2cb3-a57866d6-250
POSTS : 148 POINTS : 650

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : caractère incendiaire ❦ iranienne d'origine, américaine d'adoption et australienne dans son coeur ❦ pratique le yoga depuis de longues années ❦ ne vit que pour son métier ❦ cuisinière hors-pair
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (erikassan) a place of my own 67wx
Rudika - #1#3#4
Feeling used, but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by, but I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you.

(erikassan) a place of my own 1610979603-tumblr-f74928ed8f617b70fe0d0d06521dcd17-ab96b129-400
Woodland - #1#2#3
There's always something that makes you guilty.
There's still something that you're dying to tell me.
Make sure no one finds out, tell me all about it. Don't keep it to yourself.


(erikassan) a place of my own 1610980110-tumblr-inline-pt9m52oalm1snxgfy-400
Olivia - #1
For good times and bad times, I'll be on your side forever more. That's what friends are for.

(erikassan) a place of my own 1612516603-r77b
Sawrika - #1 + #2 +
We are always running for the thrill of it, always pushing up the hill, on and on and on we are calling out, never looking down. I'm just in awe of what's in front of me.

(erikassan) a place of my own HwgeKl6
Woodie - #1
Friendship is so weird…you just pick a human you’ve met and you’re like ‘Yep, I like this one’ and you just do stuff with them.

Penny + Hassan
RPs TERMINÉS : Rudika#2
AVATAR : Sarah Shahi
DC : Hannah & Halsey
INSCRIT LE : 14/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36256-wouldn-t-wanna-waste-a-thing-erika https://www.30yearsstillyoung.com/t35863-hannah-halsey-just-writing-to-say-something#1639305

(erikassan) a place of my own Empty
Message(#) Sujet: Re: (erikassan) a place of my own (erikassan) a place of my own EmptyLun 22 Fév 2021, 14:59




a place of my own ft @Hassan Jaafari  
Le regard fixé sur son écran, Erika lisait le même email depuis dix bonnes minutes sans parvenir à retenir la moindre information. Autant dire que son seuil de concentration frôlait le zéro aujourd’hui et pour cause, son monde venait littéralement de s’écrouler. Le divorce avait été prononcé deux jours plus tôt, rendant ainsi officielle une situation qui durait depuis de longs mois déjà. La séparation avait beau être d’un commun accord, cela ne rendait pas les choses plus faciles à accepter puisqu’il s’agissait d’un échec, ni plus ni moins. Depuis que la brune avait apposé sa signature en bas de l’accord, les questions et les remises en question se bousculaient dans son esprit embrumé par le manque de sommeil. Avaient-ils fait le bon choix, n’y avait-il réellement plus rien à sauver ? Elle connaissait la réponse, dans le fond, mais pourtant le doute subsistait et l’empêchait de fonctionner normalement. Un coup sec frappé sur la porte de son bureau la tira de ses pensées et elle haussa un sourcil, se demandant soudainement si elle avait un rendez-vous qui lui aurait échappé. Ce fût finalement la tête de Hassan qui apparu dans l’encadrement de la porte et un soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres, rassurée de ne pas avoir manqué à son devoir d’une quelconque manière que ce soit. Il était hors de question que sa vie personnelle n’empiète sur sa vie professionnelle, d’autant que cette séparation n’était pas sans rapport avec son travail, justement. Après le soulagement vint l’inquiétude, car il fallait bien avouer que le Jaafari lui avait mené la vie dure dans sa recherche immobilière, passant en quelques semaines de la catégorie « client » à « client extrêmement difficile à contenter ». Récemment, Erika et lui avaient vu la lumière au bout du tunnel en tombant sur la maison d’enfance du brun, ce qui avait amené à la vente une dimension sentimentale à laquelle elle ne s’était pas attendue mais qui avait probablement permis de finaliser celle-ci. Tout était désormais réglé et pourtant, le voilà qui arrivait de façon impromptue dans son bureau ; que se passait-il ? La jeune femme laissa un sourire étirer ses lèvres pour camoufler l’agitation qui venait de s’emparer d’elle à la vue d’Hassan, haussant un sourcil dans sa direction pour formuler silencieusement la question qui ne franchirait pas la barrière de ses lèvres : que viens-tu faire ici ? « Rassure-toi, je ne suis pas là pour te dire que j’ai encore changé d’avis.  » Ah. Les épaules de la brunette tombèrent quasi instantanément et son visage prit un air plus détendu, ravie d’apprendre qu’il n’était pas là pour lui annoncer une mauvaise nouvelle concernant la maison. Il fallait dire que cette recherche avait été loin d’être de tout repos et que si Erika s’était toujours vue comme une personne exigeante, Hassan l’avait poussée à revoir la définition de ce terme. Chaque détail avait eu son importance et si beaucoup de ses clients étaient prêts à faire des concessions et à accepter la réalité du marché, le brun avait plutôt décidé de faire l’inverse en pliant les lois du marché à sa volonté à lui. Et ça aurait probablement pu durer encore longtemps s’ils n’étaient pas tombés sur cette maison dans laquelle il avait vécu dans son enfance – un cadeau envoyé des dieux, très certainement. « Je suis passé t’offrir ça.  » Il déposa une boîte joliment enrubannée ainsi qu’une bouteille de vin, obligeant la brune à adopter une moue attendrie face à la délicate attention qu’il venait de lui faire. « Oh, mais il ne fallait pas ! » Sans attendre, elle tira sur le ruban afin de découvrir ce qui se cachait dans cette boîte mystère, incapable de refréner sa curiosité. Des loukoums. « Tu sais comment me parler toi. » Elle éclata d’un rire cristallin avant de reposer la boîte sur son bureau, décidée à les savourer avec un thé une fois rentrée chez elle. « C’est pour me faire pardonner d’avoir été un client si … indécis ? Difficile ? Carrément insupportable ? Je te laisse choisir ce que tu préfères. J’me vexerai pas, c’est de bonne guerre.  » Mh. Erika pencha la tête sur le côté et roula des yeux comme pour prétendre réfléchir à un qualificatif adéquat, mais la véritable réponse était déjà toute trouvée : « Je n’ai fait que mon travail, tu n’as pas à te faire pardonner de quoi que ce soit. » Un air malicieux remplaça le sérieux qu’elle s’était efforcée d’adopter pour l’occasion. « Disons simplement que ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu une recherche aussi… épique. » Elle haussa un sourcil avant d’indiquer la boîte de loukoums encore ouverte, une lueur interrogatrice dans les yeux. « C’est toi qui les as faits ? Ils ont l’air super bons. » Et si la brune s’écoutait, elle aurait déjà sauté dessus. L’attention était d’autant plus adorable qu’ils avaient eu l’occasion de discuter de leurs origines respectives et qu’il s’agissait probablement d’un clin d’œil discret à ce point qu’ils avaient en commun. « Comment tu vas ? Tu es bien installé ? » Une fois la vente officiellement conclue, Erika n’avait pas pour habitude de suivre le déroulé de l’emménagement. Mais Hassan n’était pas n’importe qui et surtout, ces nombreuses – très nombreuses – visites avaient au moins eu le mérite de lui faire apprendre à le connaître davantage que par le simple biais de Sawyer.


 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr















(erikassan) a place of my own 667269207:
 

Revenir en haut Aller en bas
Hassan Jaafari
Hassan Jaafari
le barbapapa
le barbapapa
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : freine des quatre fers dès que cela devient sérieux, paradoxalement terrifié par la solitude
MÉTIER : doyen du pôle de sciences humaines et sociales & professeur de géopolitique @ university of Queensland ~ consultant géopolitique et Moyen-Orient @ ABC studios
LOGEMENT : #25 latimer road (logan city), avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes
(erikassan) a place of my own Tumblr_pbq66nSqtK1vuv9bpo1_250
POSTS : 16402 POINTS : 980

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cap des 5 ans, la rémission est (enfin) une guérison ☆ bénévole au service pédiatrique du st vincent ☆ iranien d'origine ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle le farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ deux tentatives de suicide en 2016, une dépression (pas toujours) en sommeil ☆ ni porc ni alcool ☆ rugbyman amateur depuis l'enfance, champion universitaire (2005), coach des 8-12 ans @ logan city rugby club ☆ tatoué 5 fois ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman modérément pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens ☆ bricoleur hors pair ☆ ancien fumeur
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS : fête des voisinschad #2justine #2lawrencejoanne #20sawyercamil #2kelly #6sohan #5 (09/10)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : joanne (2004)erika (2016)jamie (au)kyte (au)
RPs EN ATTENTE : yasmine #18 ☆ leslie ☆ isaac ☆ jules #2
RPs TERMINÉS :
(erikassan) a place of my own VDnnWJA

2020joanne #19kelly #5colleen #1yasmine #17jenna #2sixtine #1khadjaafari #1edge #1joanne #18golden four #1

2019yasmine #16jules #1kelly #4camil #1joanne #17sohan #4owen #2justine #1jenna #1rhett #1yasmine #15joanne #16asher #1alfie #1yasmine #14kelly #3ginny #3

2018sohan #3joanne #15tad #2sohan #2yasmine #13khadjaafavis #1owen #1chad #1carlisle #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blazemariannaleena

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordanleela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1

flashbacks › ariane (2014)

(erikassan) a place of my own Tumblr_n83skt7Bxl1ql1253o2_500

AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@luxaeterna & sign@lonewolf & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
PSEUDO : yumita (élodie)
INSCRIT LE : 20/09/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan https://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari https://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

(erikassan) a place of my own Empty
Message(#) Sujet: Re: (erikassan) a place of my own (erikassan) a place of my own EmptySam 03 Avr 2021, 19:38


Elle ne le savait pas bien sûr, mais d’une manière ou d’une autre la mission d’Erika pour trouver à Hassan la maison qui satisferait ses exigences et balayerait ses hésitations aurait sous peu été amenée à d’épiloguer. Le brun était donc d’autant plus satisfait que la chose se termine sur une réussite, quand bien même celle-ci tenait plus à un savant mélange de chance et de hasard plutôt qu’à sa capacité à faire la moindre concession … L’agente immobilière, quant à elle, était restée professionnelle et (officiellement) optimiste d’un bout à l’autre, faisant dès lors prendre conscience à l’enseignant qu’il n’avait pas été un client facile. Pour cette raison mais aussi tout simplement parce qu’il était du genre à avoir ce type d’attentions, Hassan s’était donc amené à l’improviste au bureau de la jeune femme, armé bien sûr d’un sourire mais également de quoi égayer ses papilles, comme on offrait le calumet de la paix à un autre chef indien après de difficiles négociations. « Oh, mais il ne fallait pas ! » lui avait-elle aussitôt assuré avec douceur, acceptant néanmoins l’offrande de bon cœur et tirant sur le ruban du paquet contenant les loukoums. « Tu sais comment me parler toi. » Comment lui parler ou comment se faire pardonner … La vérité se situait un peu plus de ce côté-là, comme il n’avait pas manqué de le faire remarquer aussitôt en s’attribuant seul les qualificatifs peu élogieux dont elle l’avait probablement affublé à un moment ou un autre, à bout de patience. « Je n’ai fait que mon travail, tu n’as pas à te faire pardonner de quoi que ce soit. Disons simplement que ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu une recherche aussi … épique. » Le choix de vocabulaire lui arrachant un léger rire, Hassan avait hoché la tête « Épique, uh ? C’est très diplomate de ta part comme façon de présenter les choses … Mais si ça me confère une place à part dans ton palmarès, je prends. » Il n’était clairement pas du genre à se désoler à l’idée de sortir du lot, quelle qu’en soit la raison. Le regard de la jeune femme le quittant un instant pour retourner s’aventurer sur la boîte de loukoums désormais ouverte, elle avait questionné « C’est toi qui les as faits ? Ils ont l’air super bons. » avec dans la voix un brin de curiosité, et acquiesçant d’un nouveau signe de tête le brun avait confirmé non sans une pointe de fierté « Hmhm. C’est une de mes spécialités, sans vouloir me vanter. » Ou peut-être que si, peut-être était-ce un peu de vantardise, mais ses talents de cuisinier étaient résolument l’un des domaines où il avait conscience de ses compétences – et du temps de son mariage il avait passé bien plus de temps en cuisine que sa moitié. « Comment tu vas ? Tu es bien installé ? » Prenant le temps de s’asseoir dans le fauteuil faisant face à celui d’Erika, Hassan avait volontairement sauté sur la seconde question pour noyer la première « Il me reste encore quelques cartons à débarrasser de mon appartement, je fais ça petit à petit … Mais ça avance, oui. Spike ne sait plus où donner de la tête lui en tout cas, passer d’un appartement à une maison avec jardin, tu penses bien. » Son enthousiasme était presque supérieur à celui de son maître. « Il va juste falloir que je lui enseigne à ne pas lever la patte sur les plates bandes. » Les siennes ou celles de leurs voisins, sans quoi ils risquaient de ne pas se faire que des amis dans le quartier, et Hassan comptait bien y rester un moment désormais. À ceci près que … « Je ne pense pas défaire tous mes cartons tout de suite de toute façon … Je dois d’abord rendre l’appartement, mais après ça je vais être absent un petit moment. » Appelons cela un sens aiguisé du timing … Bien qu’en réalité il s’agisse surtout d’un déclic. Interceptant néanmoins le sourcil arqué d’Erika, il n’avait pas ménagé son suspens plus longtemps « On m’a proposé un échange de six mois pour enseigner à l’université de Téhéran, j’ai décidé d’accepter. » Tout ça pour ça, en somme, des semaines entières de recherches en quête de la maison idéale pour finalement déserter aussi sec celle qu’il venait d’acheter. Pour Hassan néanmoins – et peut-être pour lui uniquement – la chose faisait sens : « Mais grâce à toi et à cette maison, mes proches grinceront moins des dents à l’idée que je décide de ne pas revenir. » Chez son frère Qasim autant que chez les Khadji c’était en effet l’inquiétude qui s’était exprimée la première, suivie presque aussitôt de celle de ne pas l’avoir sous les yeux, de ne pas pouvoir le surveiller lui qui à peine quelques mois en arrière avait vainement tenté de mettre fin à ses jours. Et sans doute était-ce aussi la raison pour laquelle il partait, il avait besoin d’air. Besoin que l’on cesse de le scruter comme s’il était en sucre. « Je me fais déjà une mission de te ramener un souvenir. » avait-il finalement ajouté, le visage de zébrant d’un nouveau sourire à l’intention de l’agente immobilière.



(erikassan) a place of my own 763064237  (erikassan) a place of my own 1949770018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erika Woodall
Erika Woodall
le dommage collatéral
le dommage collatéral
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (19.04.1981)
SURNOM : Eric (non, je ris.) Eri comme diminutif, mais pas de surnom à sa connaissance.
STATUT : En couple avec Ian, mais c'est Rudy qu'elle a dans la peau.
MÉTIER : Agent immobilier et directrice de l'une des agences Copeland.
LOGEMENT : 232, edward street dans un loft trop souvent vide le soir.
(erikassan) a place of my own 1618778407-tumblr-d4a7190eaa41f326cc827de74efd2cb3-a57866d6-250
POSTS : 148 POINTS : 650

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : caractère incendiaire ❦ iranienne d'origine, américaine d'adoption et australienne dans son coeur ❦ pratique le yoga depuis de longues années ❦ ne vit que pour son métier ❦ cuisinière hors-pair
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : (erikassan) a place of my own 67wx
Rudika - #1#3#4
Feeling used, but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by, but I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you.

(erikassan) a place of my own 1610979603-tumblr-f74928ed8f617b70fe0d0d06521dcd17-ab96b129-400
Woodland - #1#2#3
There's always something that makes you guilty.
There's still something that you're dying to tell me.
Make sure no one finds out, tell me all about it. Don't keep it to yourself.


(erikassan) a place of my own 1610980110-tumblr-inline-pt9m52oalm1snxgfy-400
Olivia - #1
For good times and bad times, I'll be on your side forever more. That's what friends are for.

(erikassan) a place of my own 1612516603-r77b
Sawrika - #1 + #2 +
We are always running for the thrill of it, always pushing up the hill, on and on and on we are calling out, never looking down. I'm just in awe of what's in front of me.

(erikassan) a place of my own HwgeKl6
Woodie - #1
Friendship is so weird…you just pick a human you’ve met and you’re like ‘Yep, I like this one’ and you just do stuff with them.

Penny + Hassan
RPs TERMINÉS : Rudika#2
AVATAR : Sarah Shahi
DC : Hannah & Halsey
INSCRIT LE : 14/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36256-wouldn-t-wanna-waste-a-thing-erika https://www.30yearsstillyoung.com/t35863-hannah-halsey-just-writing-to-say-something#1639305

(erikassan) a place of my own Empty
Message(#) Sujet: Re: (erikassan) a place of my own (erikassan) a place of my own EmptyMar 20 Avr 2021, 17:46




a place of my own ft @Hassan Jaafari  
Voir débarquer Hassan dans son bureau sans prévenir avait au moins eu le mérite de la sortir de ses pensées et d’oublier son divorce, durant quelques secondes – ce qui était un record depuis quarante-huit heures. Parce que la crainte que quelque chose se soit mal passé avec la maison fût la première chose qui lui vint à l’esprit, même s’il s’efforça de la rassurer en voyant probablement son air changer en posant les yeux sur lui. Et bien loin de vouloir en rajouter une couche à un dossier particulièrement douloureux pour la patience de la jeune femme, le brun lui offrit un présent en arguant qu’il espérait ainsi se faire pardonner. Loin d’elle l’idée de le détromper totalement, mais ces nombreuses visites avaient au moins eu le mérite de lui faire apprécier Hassan – en dehors de son caractère exigeant et dur en affaire. Erika accepta la boîte et observa l’intérieur avant de relever un regard ravi dans sa direction : la jeune femme adorait ces pâtisseries et en plus, elles avaient l’air délicieuses. « Épique, uh ? C’est très diplomate de ta part comme façon de présenter les choses … Mais si ça me confère une place à part dans ton palmarès, je prends. » La brune éclata de rire en écoutant sa réaction, amusée qu’il lui confère une diplomatie sur laquelle elle travaillait pourtant encore tous les jours. Nul doute que Jacob se serait étouffé s’il avait été dans les parages d’ailleurs. « Oh, tu es définitivement dans le top trois. » Son nez se fronça alors qu’elle pensait à ces clients qui avaient eu aussi mérité leur place dans le classement ; en autant d’années, Erika avait eu l’occasion d’en voir des vertes et des pas mûres. Ses yeux se posèrent une fois de plus sur les loukoums et elle interrogea Hassan sur leur provenance, étonnée qu’il puisse être derrière tout ça. Ils ne se connaissaient pas encore très bien, mais la jeune femme ne le visualisait pas comme quelqu’un capable et désireux de rester derrière les fourneaux. « Hmhm. C’est une de mes spécialités, sans vouloir me vanter. » Et elle n’en doutait pas ; l’envie de s’emparer du contenu de la boîte la tiraillait, mais elle décida de se montrer raisonnable et referma doucement le dessus, sans cesser d’observe Hassan. « Si t’en as d’autres comme ça en stock, je suis preneuse. » Avoua-t-elle, même si elle-même ne déméritait pas en cuisine. Le temps lui manquait cela dit, et se lancer dans ce genre de mets était une activité chronophage, de celles qu’elle évitait de plus en plus. Et puis maintenant, elle allait se retrouver à cuisiner pour elle seule ; plutôt pathétique, non ? Erika chassa bien vite ses pensées pour se concentrer sur le brun, en profitant pour lui demander s’il était bien installé. Ce dernier s’installa dans le fauteuil face à elle et releva les yeux dans sa direction, sourire aux lèvres. « Il me reste encore quelques cartons à débarrasser de mon appartement, je fais ça petit à petit … Mais ça avance, oui. Spike ne sait plus où donner de la tête lui en tout cas, passer d’un appartement à une maison avec jardin, tu penses bien. Il va juste falloir que je lui enseigne à ne pas lever la patte sur les plates bandes. » La brunette l’observa avec amusement en imaginant sans peine son chien profiter amplement de son nouveau terrain de jeu ; après tout, il s’agissait là d’un critère non-négociable sur lequel Hassan avait beaucoup insisté. « Je suis ravie de savoir qu’il s’adapte à son nouvel environnement. Essaie juste de ne pas te mettre le voisinage à dos. » Ajouta-t-elle dans un petit rire, même si ceux qui vivaient dans les environs n’avaient pas pour réputation d’être des gens difficiles ou désagréables. « Je ne pense pas défaire tous mes cartons tout de suite de toute façon … Je dois d’abord rendre l’appartement, mais après ça je vais être absent un petit moment. » Erika haussa un sourcil étonné, surprise de l’entendre parler d’absence alors qu’il venait tout juste d’emménager ; on avait connu mieux comme timing. « On m’a proposé un échange de six mois pour enseigner à l’université de Téhéran, j’ai décidé d’accepter. » Les paupières de la jeune femme clignèrent à plusieurs reprises lorsqu’il fit mention de Téhéran, cette ville si proche de ses origines. « Mais… C’est génial. Je suis ravie pour toi ! Même si six mois c’est plutôt long, tu es sûr de toi ? » L’Iran n’avait rien à voir avec l’Australie, elle était bien placée pour le savoir – et lui aussi, d’ailleurs. « Mais grâce à toi et à cette maison, mes proches grinceront moins des dents à l’idée que je décide de ne pas revenir. » Cette réflexion arracha un énième sourire à la brune qui estimait avoir trouvé la perle rare à Hassan, même s’il la connaissait déjà cette maison. « Tu serais capable de rester vivre là-bas ? » Elle ne connaissait pas les réelles attaches du Jaafari ici en ville, mais si ses proches craignaient de le voir rester sur place, c’était sans doute pour une bonne raison. « Je me fais déjà une mission de te ramener un souvenir. » « Mais j’espère bien ! » S’exclama-t-elle en portant une main à son cœur, avant de recouvrer quelque peu son sérieux. « J’aimerais beaucoup y retourner moi aussi… Qui sait, peut-être que je viendrais te rendre visite là-bas. » Elle se leva pour se servir un café avant de se tourner vers lui, l’air interrogateur. « Tu en veux un ? » Et peut-être qu’elle craquerait sur les loukoums avant l’heure, finalement. « Ça me changerait les idées en plus. » Ajouta-t-elle sans toutefois entrer dans les détails, attendant patiemment que sa tasse ne termine de se remplir.


 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr















(erikassan) a place of my own 667269207:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(erikassan) a place of my own Empty
Message(#) Sujet: Re: (erikassan) a place of my own (erikassan) a place of my own Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(erikassan) a place of my own

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-