AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch Bleue disponible en précommande sur Fnac à 199,99€
199.99 €
Voir le deal
-30%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les baskets Nike Air Max 90 FlyEase
97.97 € 139.99 €
Voir le deal

 so we meet again ▽ saül

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Atwood
Jean Atwood
l'utopiste au placard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 novembre 1992 juste après Holden
SURNOM : Jeanie ou Jea pour les intimes
STATUT : Mariée à Matthias depuis 3 ans, leur couple bat de l'aile, c'est ce qui arrive quand on épouse son meilleur ami parce qu'il est amoureux de vous
MÉTIER : Journaliste en freelance à la recherche de l'article qui fera décoller sa carrière et lui permettra de changer le monde. Serveuse au Bacchus pour payer les factures
LOGEMENT : 18, sherwood road, Toowong. Dans la jolie maison de son mari, avec jardin, piscine et jaccuzzi (elle n'assume pas trop)
MENTAL STATE
POSTS : 185 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vegan & écolo ▽ Idéaliste, indignée, engagée ▽ Se déplace souvent à vélo ▽ Bienveillante & douce ▽ Dévouée aux autres, s’en oublie elle-même ▽ Hypersensible bloquée qui ne sait plus pleurer ▽ Très empathique ▽ N’aime pas mentir, se ment pourtant à elle-même en permanence ▽ Sportive : boxe, krav maga… ▽ Issue d'une famille catholique ▽ Passionnée par son travail, son but : changer le monde ▽ Charmante, drôle, intelligente : elle fait chavirer les cœurs ▽ Culpabilise de désirer des enfants dans ce monde pourri ▽ Elle a sauvé son chat borgne Grumpy, il déteste tout le monde sauf elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Saül #1Holden #1Cian #1Oakley #1 & Cian #2Madie #1Billyjean #1Rory #1Owen #1Leslie #2Enocean #2Grace #1Mattean #2Grace #1
RPs EN ATTENTE :
:OO::
 

RPs TERMINÉS : Raphael #1Enocean #1Leolie weddingLeslie #1Mattean #1Wendy #1
AVATAR : Erin Moriarty
CRÉDITS : artacide (avatar)
DC : Victoire Laclos & Anastasia Williams
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37008-jean-atwood-tough-girl-whose-soul-aches https://www.30yearsstillyoung.com/t37094-jean-atwood-a-precious-ideal?nid=13#1751366 https://www.30yearsstillyoung.com/t37044-jean-atwood#1748304

so we meet again ▽ saül Empty
Message(#) Sujet: so we meet again ▽ saül so we meet again ▽ saül EmptyVen 19 Fév - 13:10



so we meet again (ft. @Saül Williams :l: )

FLASHBACK . Mars 2020 . Jean a 27 ans et vient de se lancer en tant que journaliste indépendante.

Jean a mis la seule robe de soirée qu’elle possède pour l’occasion, grise, longue avec de simples bretelles fines sur ses frêles épaules. Il faut qu’elle se fonde dans le décor ce soir, non pas qu’elle vienne incognito, elle a sa carte de presse qui pend de son sac à main et son appareil photo en bandoulière, mais elle ne veut pas sortir du lot, se démarquer. Cette robe est élégante mais pas voyante, elle pourrait presque se fondre dans le décor vu les tentures gris clair et les voiles blancs qui donnent du cachet aux murs des locaux habituellement austères où est organisé cette soirée caritative. La soirée est organisée pour récolter des fonds pour l’UNICEF, plus spécifiquement pour la lutte contre l’exploitation des enfants dans le monde. C’est le premier évènement d’envergure où se rend Jean depuis qu’elle a démissionné de ABC Studios, elle se retrouve pour la première fois dans le grand bain sans bouée de sauvetage, elle est seule, c’est bien le principe d’être une journaliste freelance, maintenant il faut qu’elle assume ses choix.

Elle virevolte entre les invités et les serveurs chargés de plateaux de petits-fours et de verres de vin. Jean a beau savoir que ce genre de soirée rapporte des fortunes aux associations, elle déplore qu’il faille gaver les fortunés de ce pays de caviar et de champagne pour qu’ils daignent donner quelques miettes à des associations qui luttent pour créer un monde meilleur. Elle prend des photos, repère les visages de grands chefs d’entreprise et autres notables de la ville, elle en approche quelques uns et leur pose des questions, enregistreur en main. Puis soudain, elle le voit au milieu de la foule, il rit à gorge déployée juste devant une affiche de l’UNICEF présentant un enfant aux yeux larmoyants, suppliants. Le sang de Jean ne fait qu’un tour, tout d’abord car Saül Williams, CEO de Michael Hills, est une des rares personnes qu’elle déteste littéralement, ensuite car son rire paraît plus qu’indécent dans ce contexte. Cela fait plusieurs années qu’elle n’a pas eu affaire à lui directement, bien qu’elle ait gardé un œil sur lui, quelque peu obsédée par l’idée de pouvoir lui rendre la monnaie de sa pièce un jour. Il a été un de ses premiers articles à la sortie de l’école, alors qu’elle avait obtenu le boulot de ses rêves au Brisbane Times. Elle devait faire un portrait de lui suite à son accession au poste de CEO, tout ceci intégré à un article plus large sur l’entreprise de joaillerie dont il était désormais le dirigeant. Il s’était montré infect pendant l’entretien, méprisant, arrogant, sexiste et il répondait de manière sarcastique à toutes les questions de Jean concernant les origines des pierres précieuses utilisées chez Michael Hills. Comme à son habitude, Jean voulait donner un angle engagé à son article, même ça n’avait été qu’un petit paragraphe, c’était déjà plus que ce qu’aurait fait un autre journaliste. Résultat, Williams avait appelé la direction du journal, puisqu’il avait visiblement des connexions dans toutes les hautes sphères, même celles des médias sensés être indépendants. Jean n’a jamais su ce qu’il a vraiment raconté mais elle a été remerciée avant même la fin de sa période d’essai, perdant ainsi le poste de ses rêves.

Elle ne peut pas s’empêcher d’aller le voir, elle prend congé poliment et se dirige vers l’homme sans même savoir ce qu’elle va lui dire. Elle a envie de lui sauter à la gorge, de lui faire un scandale, de l’humilier en public. Mais dès qu’elle se trouve face à lui, tout son courage retombe comme un soufflé, d’autant qu’il n’est pas seul. Elle se sent soudain gênée de s’être ainsi incrustée dans la conversation et elle se rend compte que ce qu’elle s’apprêtait à faire était tout sauf professionnel/ Elle se contente alors de le saluer sans un sourire : « Bonsoir M. Williams, cela fait bien longtemps. » Et je ne peux pas dire que ce soit un plaisir, pense-t-elle sans le verbaliser, mais son expression renfrognée doit parler pour elle. « Alors, comme cela vous vous préoccupez du bien-être des enfants dans le monde ? » Comme de ceux qui travaillent dans l’extraction de minerais qu’achète votre entreprise pour vous faire gagner des millions?, aurait-elle voulu ajouter, mais elle se mord la lèvre et attrape plutôt son enregistreur pour ajouter aussitôt : « Vous permettez que j’enregistre votre réponse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Saül Williams
Saül Williams
l’imposteur
l’imposteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante-cinq ans. S'est arrêté de compter à quarante. (10/08)
SURNOM : 'Coccodrillo' par ses associés, bien que ce surnom ne fasse rire que Marcus. 'Papa' par Abel, dès qu'il aura passé le stade gazouillis et 'je bave partout'.
STATUT : Elle s'appelle 'Parker-Williams', désormais.
MÉTIER : CEO de Michael Hills, une entreprise qui gère plusieurs joailleries un peu partout dans le monde. Des bruits de couloir le disent sur la sellette, mais il n'a pas dit son dernier mot.
LOGEMENT : #04 Redcliffe, un appartement partagé avec Ariane et l'enfant des ténèbres, Abel.
so we meet again ▽ saül A57acf2757ec69a66bea52ca109106f3
POSTS : 1502 POINTS : 545

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : n'a absolument aucune patience ✵ manque d'imagination, cartésien obtus, cuisinier hors-pair ✵ aîné exigeant et protecteur ✵ a appris qu'il n'est pas l'enfant biologique de ses parents à l'âge de 45 ans (31.01.21) ✵ plutôt solitaire, s'entoure peu ✵ addict aux jeux d'argent ✵ a un crocodile tatoué sur l'omoplate gauche, vestige laissé par Auden ✵ et voilà, Damon n'est plus officiellement son fils ✵ papa d'Abel (Satan) Williams (17.02.21)
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
evewiller/jelisegio/arimacroco #2sasha #1jet #3jeanswann

& willers #24 / #40 (fb) / #41 / #45 / #46

so we meet again ▽ saül Tumblr_ppkvngn8J61tw2bfwo5_400
WILLER ✵ Nothing's gonna hurt you baby, as long as you're with me you'll be just fine. Nothing's gonna hurt you baby, nothing's gonna take you from my side.

willer : #1 - #2 - #3 - #4 - #5 - #6 - #7 - #8 (ua) - #9 - #10 - #11 - #12 - #13 - #14 - #15 - #16 (ff) - #17 - #18 - #19 (fb) - #20 - #21 - #22 (fb) - #23 - #24 (fb) - #25 - #26 (ua) - #27 (ua) - #28 (ua) - #29 (ua) - #30 (ua) -#31 (ua) - #32 - #33 - #34 - #35 - #36 (ff) - #37 - #38 - #39 (fb) - #40 (fb) - #41 - #42 (fb appel déc) - #43 (nob) - #44 (hadephone) - #45 (naissance de Abel) - #46

so we meet again ▽ saül Marion-cotillard-gif-12
SAÜLISE #11 (ua) & #14 ✵ If thine is the glory, then mine must be the shame. You want it darker - we kill the flame.

so we meet again ▽ saül 200729120509389952
FAMIGLIA anastasia #4 & #5, testament ✵ Thank God for making a Hell, thank God for making a place full of fire and greedy-ass liars where I'm just like everyone else.

so we meet again ▽ saül 9b0840a521339058d55484e6d0c5a764fb3020cb
SAÜLMON ✵ On my way to live the greatest life, or I’ll just stick around and see if it gets better. This decision lasts forever. It seems so far from likely - smiling, he looks nothing like me.

UA's/FF's : versailles, lcdf #2, willer #28 & ff mariage
RPs EN ATTENTE : so we meet again ▽ saül D5ae53b6ad413e63c832c7ac4a40b65193687e7fr1-320-181_00
THE YŌNKOscenarii libres

so we meet again ▽ saül 330cd61c3377c1a6aec04293dedaa18a

Personne :
Saül et son AMANT de jeunesse :
so we meet again ▽ saül 1611869743-profil-saul

Et c'est la pauvreté :
so we meet again ▽ saül Album_10
RPs TERMINÉS : savannah #1solveigsaülden #15saulmon #2jaül #1macroco #1famiglia #2anastasia #2saülden #12soppy #2saülinny #2saulmon #1bro's parkerrepas #1amoshalseysaülise #6saülise #13ivy #1saülden&anastasialcdf #1saülise #9saülden #10saülise #5soppy #1chaos #3yele #2chaos #2chaossebastiankaitlynsaülise #4saülise #2saülinny #1 (fb)yelesaülden #2maprsaülise #1daniel #1sixtinethe rich (skylar, aaron, james)saülden #1

(tous les willer, terminés comme en cours, sont classés plus haut.)

so we meet again ▽ saül PointedFatalCopepod-size_restricted

Abandonnés:
 

AVATAR : Leonardo DiCrabio (from Pinception)
CRÉDITS : jamie (ub).
DC : Léo le lionceau & Victor le renard
PSEUDO : Ocy
INSCRIT LE : 23/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28061-aut-caesar-aut-nihil-saul https://www.30yearsstillyoung.com/t30923-and-remember-that-bad-times-are-just-times-that-are-bad https://www.30yearsstillyoung.com/t28103-saul-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t30372-saul-williams

so we meet again ▽ saül Empty
Message(#) Sujet: Re: so we meet again ▽ saül so we meet again ▽ saül EmptyDim 21 Fév - 19:35



Une soirée mondaine comme toutes les autres, donc. Les gros poissons de la finance ont tous reçu une invitation, de quoi rendre jaloux les petits PDG en manque de contacts. Bien sûr, Saül y a sa place. Le dîner de famille a été un désastre et Auden a encore disparu, mais les affaires reprennent. L'italien profite d'une soirée sans madame sa femme : pour une fois, elle reste dans son coin et ne monopolise pas l'attention de tous les interlocuteurs de son homme d'affaires de mari. Et comme d'habitude, Saül n'est pas là que pour profiter du bon champagne et des amuses-bouches. Dans son secteur, il n'y a personne de plus intéressant que lui - ou du moins en est-il persuadé, en toute modestie. Du côté des vêtements de luxe, il y a en revanche encore de l'argent à se faire et MHI ferait bien de mettre un peu de diversification dans sa recette. Les incompétents qui étaient à la place de Saül avant lui n'ont pas vu plus loin que le bout de leur nez, non. Le quarantenaire entend rester à sa place et y bien y rester, le vent toujours en poupe. Cela tombe bien, parce qu'il est dans une forme impeccable. Après le dîner, il rejoindra Ariane dans leur chambre favorite, celle avec l'immeuble d'en face. Avant, ils iront peut-être jouer un peu au poker dans les salles sombres de Brisbane, ou peut-être chez Amos - qui sait.

Tout bienheureux qu'il est, Saül, le malheur lui tombe pourtant bien vite sur le coin du nez. La malédiction du soir s'appelle Jean, une gamine au visage insupportable et à la voix pire encore. Une petite conne, comme Saül marmonne souvent en italien. Chance pour elle, l'homme d'affaires a complètement oublié son existence. Il se souvient vaguement d'elle comme d'une anecdote, a oublié jusqu'à son prénom mais pas son petit visage affreux. Lorsqu'il la repère dans la foule, les souvenirs remontent, flous. Cinq ans en arrière, elle n'aurait pas eu sa place ici. Peut-être, alors, qu'elle a remis le pied à l'étrier. Au moment où elle décide d'approcher l'italien, Saül est à nouveau entouré. Les types qui sont avec lui possèdent les portefeuilles de certains des actionnaires de l'homme d'affaires. Rien au monde ne lui ferait quitter le cercle et certainement la démarche confiante de la gamine qui s'approche pour interrompre la conversation. « Bonsoir M. Williams, cela fait bien longtemps. » Les types l'observent, la dévisagent des pieds à la tête. « Alors, comme cela vous vous préoccupez du bien-être des enfants dans le monde ? » Ha, oui, le gala de charité. Elle porte son appareil photo autour du cou et les hommes en costume comprennent alors qu'il faut filer s'ils ne veulent pas être emmerdés comme Saül l'est en ce moment. L'italien écoute toujours la jeune femme en portant sa flûte de champagne à ses lèvres. Oui, il se souvient. La gamine impertinente, le coup de fil au journal le soir même.

« Vous permettez que j’enregistre votre réponse ? » « Vous avez progressé. Vous savez respirer entre deux phrases, maintenant ? » La première fois, elle n'était qu'une débutante. Déjà très talentueuse, certes, mais Saül ne lui reconnaîtra jamais cette qualité. En vérité, il n'aime pas beaucoup les journalistes, excepté ceux qui écrivent pour les journaux économiques. Du reste, Saül ne porte pas beaucoup de crédit à un monde qu'il sait, lui aussi, dominé par des affaires financières. Saül la lâche un instant des yeux pour faire venir auprès d'eux un garçon armé de flûtes de champagne. Une pour lui, une pour elle, qu'il tend à la jeune femme, sourire aux lèvres. « J'accepte de jouer à votre petit jeu, mais pas sans y ajouter mes règles. » Probablement ne la prendra-t-il jamais au sérieux, surtout si elle peut être virée aussi facilement que la dernière fois.


baby, but you
Speak soft, speak slight now, honey. It feels a little empty in the night now, honey. I know that you can feel it, 'cause nobody else can heal it but you.








Revenir en haut Aller en bas
Jean Atwood
Jean Atwood
l'utopiste au placard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 novembre 1992 juste après Holden
SURNOM : Jeanie ou Jea pour les intimes
STATUT : Mariée à Matthias depuis 3 ans, leur couple bat de l'aile, c'est ce qui arrive quand on épouse son meilleur ami parce qu'il est amoureux de vous
MÉTIER : Journaliste en freelance à la recherche de l'article qui fera décoller sa carrière et lui permettra de changer le monde. Serveuse au Bacchus pour payer les factures
LOGEMENT : 18, sherwood road, Toowong. Dans la jolie maison de son mari, avec jardin, piscine et jaccuzzi (elle n'assume pas trop)
MENTAL STATE
POSTS : 185 POINTS : 580

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vegan & écolo ▽ Idéaliste, indignée, engagée ▽ Se déplace souvent à vélo ▽ Bienveillante & douce ▽ Dévouée aux autres, s’en oublie elle-même ▽ Hypersensible bloquée qui ne sait plus pleurer ▽ Très empathique ▽ N’aime pas mentir, se ment pourtant à elle-même en permanence ▽ Sportive : boxe, krav maga… ▽ Issue d'une famille catholique ▽ Passionnée par son travail, son but : changer le monde ▽ Charmante, drôle, intelligente : elle fait chavirer les cœurs ▽ Culpabilise de désirer des enfants dans ce monde pourri ▽ Elle a sauvé son chat borgne Grumpy, il déteste tout le monde sauf elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Saül #1Holden #1Cian #1Oakley #1 & Cian #2Madie #1Billyjean #1Rory #1Owen #1Leslie #2Enocean #2Grace #1Mattean #2Grace #1
RPs EN ATTENTE :
:OO::
 

RPs TERMINÉS : Raphael #1Enocean #1Leolie weddingLeslie #1Mattean #1Wendy #1
AVATAR : Erin Moriarty
CRÉDITS : artacide (avatar)
DC : Victoire Laclos & Anastasia Williams
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37008-jean-atwood-tough-girl-whose-soul-aches https://www.30yearsstillyoung.com/t37094-jean-atwood-a-precious-ideal?nid=13#1751366 https://www.30yearsstillyoung.com/t37044-jean-atwood#1748304

so we meet again ▽ saül Empty
Message(#) Sujet: Re: so we meet again ▽ saül so we meet again ▽ saül EmptyMar 23 Fév - 5:19


so we meet again (ft. @Saül Williams :l: )

FLASHBACK . Mars 2020 . Jean a 27 ans et vient de se lancer en tant que journaliste indépendante.

C’est un évènement important et Jean est là pour toutes les bonnes raisons, pour soutenir l’UNICEF, pour trouver un angle engagé à l’article qu’elle écrira, mais également pour laisser traîner ses oreilles dans les discussions des pontes de la finance de Brisbane. Elle a réussi à obtenir l’accréditation pour couvrir l’évènement et elle compte bien être à la hauteur, se montrer professionnelle et en retirer assez de matière pour un premier article qui lui sera acheté par une rédaction, même peut-être plusieurs articles qui sait. Pourtant, il y a un élément perturbateur, il est là et il rit de manière indécente. Dès qu’elle le remarque, dès que son rire agaçant vient lui vriller le tympan, toutes ses bonnes raisons et son sérieux s’envolent. Elle ne peut pas s’en empêcher, elle fonce dans sa direction, déterminée à lui dire ses quatre vérités. Mais plus elle s’approche de lui, plus elle se dégonfle. Soudain, elle se retrouve entourée d’hommes imposants qui la regardent comme si elle venait de déféquer dans leur assiette. Elle se rend bien compte qu’elle ne peut pas lui sauter à la gorge au Williams, ni l’insulter, alors elle le salue avec une mine renfrognée. Et elle lui demande s’il s’intéresse vraiment au bien-être des enfants d’un ton qui ne laisse aucune équivoque sur son avis à elle sur la question. Plus vite qu’il n’en faut pour claquer des doigts, la petite cour du Williams se disperse et fuit la journaliste qu’ils s’amuseront probablement à traiter de folle, d’hystérique ou mal baisée quand ils se seront regroupés plus loin.

Mais elle s’en fiche d’eux, elle s’en fiche de l’évènement entier à présent qu’il est là. Et ça la fait rager intérieurement, parce qu’elle ne devrait pas lui accorder autant d’importance et encore moins saboter son travail ainsi. Mais elle ne peut pas s’en empêcher, elle dégaine son enregistreur et lui demande par conscience professionnelle s’il accepte d’être enregistré. « Vous avez progressé. Vous savez respirer entre deux phrases, maintenant ? » Elle ne cille pas et maintient son regard fermement verrouillé au sien, seule sa mâchoire se contracte légèrement, c’en est presque imperceptible. Elle a envie de lui faire bouffer son enregistreur, mais c’est une jeune fille bien élevée et la détestation qu’elle ressent envers lui n’est pas une raison suffisante pour agir comme un animal. « Quand on ne me coupe pas la parole en permanence, je prends le temps de respirer, oui. » rétorque-t-elle avec un sourire faux et mesquin. Il faut dire qu’elle se rappelle de leur entretien de 2015 comme si c’était hier, il faut dire qu’elle a toujours l’enregistrement et elle le réécoute parfois, pour se faire du mal apparemment. Il lui coupait la parole toutes les deux secondes et alors, elle avait dû tirer profit de chaque instant où il la laissait parler.

Pour l’heure, il a l’air de l’ignorer royalement, il hèle un serveur et le voilà qui lui tend une des deux coupes de champagne qu’il vient de récupérer sur le plateau. Jean lui jette un regard glacial sans toucher au verre. « J'accepte de jouer à votre petit jeu, mais pas sans y ajouter mes règles. » Elle prend une inspiration crispée avant de soupirer et de lui prendre finalement la coupe des mains. « Ce n’est pas un jeu, c’est mon travail. Et vous n’imposerez aucune de vos règles cette fois. » Elle essaye d’avoir l’air sûre d’elle, après tout, il n’aura plus personne à appeler pour la faire licencier. Pourtant il peut tout de même lui pourrir la vie, encore. S’il a tant de relations partout, il pourrait appeler toutes les rédactions et leur conseiller de ne jamais publier aucun de ses articles. Il pourrait le faire, Jean marche sur des œufs, mais il la met tellement hors d’elle qu’elle ne peut se résoudre à simplement tourner les talons et l’ignorer pour le reste de la soirée. Elle abandonne cependant la coupe de champagne sur la table qui se trouve à leurs côtés et brandit son enregistreur à nouveau. « Je l’allume. » annonce-t-elle, car selon l’adage : qui ne dit mot, consent. Elle tend l’enregistreur pour ne pas perdre jusqu’au moindre soupir de son interlocuteur : « M. Saül Williams, vous êtes CEO de Michael Hills depuis 2015, c’est bien cela ? » Elle marque une courte pause pour qu’il confirme. « Vous vous trouvez ce soir au gala de l’UNICEF. Quelle est la cause défendue par cette ONG qui vous tient le plus à cœur ? » Elle ne peut pas s’empêcher de lui jeter un regard triomphant, elle est quasiment certaine qu’il ne connaît rien aux missions actuelles de l’UNICEF. Il ne s’est certainement même pas donné la peine de lire le dépliant fourni à l’entrée, à sa décharge c’est le cas de la majorité des gros bonnets qui sont venus ici simplement pour travailler leur image et se retrouver dans cet entre-soi caractéristique de ce genre de soirées caritatives.



so we meet again ▽ saül 1031338396:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

so we meet again ▽ saül Empty
Message(#) Sujet: Re: so we meet again ▽ saül so we meet again ▽ saül Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

so we meet again ▽ saül

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-