AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-30%
Le deal à ne pas rater :
Promotion sur les maillots de football Nike des équipes qui jouent ...
62.97 € 89.99 €
Voir le deal

 like water, like storm (eznny #19)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : always too much, never enough.
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
like water, like storm (eznny #19)  727790e64caf48eb55a8309d9a6d6aeb
POSTS : 8783 POINTS : 640

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

like water, like storm (eznny #19)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

like water, like storm (eznny #19)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : + Ginny cherche ses mots en #5F9EA0 +
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

like water, like storm (eznny #19)  Empty
Message(#) Sujet: like water, like storm (eznny #19) like water, like storm (eznny #19)  EmptyVen 19 Fév 2021 - 19:06



Je sais pas du tout comment j’ai pu en arriver là. Entre Sloan qui pleure au point où j’ai peur pour l’état de mes tympans et Noah qui a décidé de brûler toute l’énergie qu’il a accumulée dans la dernière heure même si ses courses en diagonale dans la maison me donnent plus l’impression qu’il recharge ses batteries qu’il les décharge au passage.  « Non, pas–  » pas par là. Pas vers le jardin où il a décidé d’aller jouer avec Pizza maintenant que les deux sont sur la même longueur d’ondes, qu’ils filent tantôt côte à côte tantôt un à la suite de l’autre. La jardin d’ailleurs, d’où je me lacère les orteils en marchant sur des vaisseaux intergalactiques incassables en Lego qui n’y ont logiquement pas leur place mais qui semblent faits pour rester au creux de l’herbe verte étrangement fraîchement taillée.

« Ez… EZRA! » et c’est trop tard mais j’y crois encore, quand le ballon file à la hauteur de la tête de Beauregard père, Beauregard fils ayant décidé que c’était aujourd’hui qu’il se mettait au football américain et pas demain. J’ai fermé les yeux en bonne supportrice définitivement persuadée que jamais Noah n’aurait la fibre sportive et qu’il était éternellement bloqué à aussi peu de capacité à viser que moi. Pas de bruit sourd, pas d’écho d’os qui craque, personne qui hurle de douleur et l’impression que tout va bien malgré les pleurs de Sloan qui n’en ont pas fini, et de Noah que j’entends déjà sprinter dans le sens inverse le chien à ses trousses. Dans les faits, Ezra était juste censé venir profiter de quelques heures de repos dans son horaire chaotique du moment pour relaxer à la maison avec son fils et son filleul. Rien de prévu à l’horaire, juste un passage dans le coin pour surveiller les gamins le temps où Auden fait ce qu’il sait faire de mieux à la nouvelle galerie, c’est-à-dire terroriser l’équipe en charge de finir les quelques travaux qui restent. Moi, j’avais égoïstement prévu lire et peindre, croyant naïve comme tout que si Ezra était dans les parages les deux garçons seraient tellement obnubilés par le fait qu’il est juste là pour l’être que je pourrais avancer tranquillement entre les pages de mes livres et de mes carnets à dessins. Erreur de débutante. Non seulement Noah revient en mode tornade avec pour seul et unique but que de grimper le long de la silhouette d’Ezra de ses doigts collés de crème glacée, mais maintenant Sloan le vise de ses petits bras, s’étirant vers le blond au point où j’en perds furtivement l’équilibre entre deux rires de ma part, et deux pleurs de la sienne. « Je te jure qu’ils ont dormi assez, mangé à leur faim, et que je leur ai pas confisqué leur jouet préféré. » même si au final, ça n’aurait rien changé.

La maison est en bordel à l’intérieur et dehors, le jardin est envahi des fameux jouets préférés qui y font leur vie partout où Pizza a décidé de faire la sienne. « À l’aide. » que je pouffe, hilare parce que je ne peux pas être autrement. Entre un pré-adolescent qui vit sa surdose d’énergie en décidant désormais que cet après-midi il cuisinera son poids en cupcakes maison et un bébé aussi adorable que réveillé aux yeux rougis de larmes mais au sourire qui revient, mon appel à la panique n’en a que le nom. S’il pensait venir ici pour trouver un peu de calme et passer un moment avec son gamin par contre, Ezra sera déçû. Mais s’il a envie de contribuer à faire un semblant de déni devant un ménage tout sauf fait et deux enfants prêts à retourner le monde en entier rien que parce que ça leur semble être la chose la plus amusante au programme, pour l’heure il sera gâté.

:l: :l: :l:
@ezra beauregard



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l’idiot du village
l’idiot du village
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : on a rollercoaster ride.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 39981 POINTS : 930

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(quatorze) – present: almachloe #7ginny #23 › hannah #3 › jillian #9 › katherine › lily #4livia #2 › victorthe christmas miracle | past: ginny #14jillian #8 | alternative: clyde #3 › thomas #5 | the only one:

like water, like storm (eznny #19)  637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs EN ATTENTE : amos › auden #7 › bailey
RPs TERMINÉS :
auden › lovden #2auden #3lovden #4lovden #5auden #6chloechloe #2 (md)chloe #3 (md)chloe #4chloe #6 › clyde › clyde #2 › edge › edge #2evelynginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (au)ginny #5ginny #6 (zd)ginny #7ginny #8ginny #9 (fb)ginny #10ginny #11ginny #12ginny #13ginny #15 (au)ginny #16ginny #17 › ginny #18 (fb)ginny #19 (au)ginny #20 (zd)ginny #21 (zd)ginny #22 (au)hannahhannah #2 › ichabod › ichabod #2 › ivyjamesonjamiejillianjillian #2jillian #3 › jillian #4jillian #5 › jillian #6jillian #7 › joanne › lilylily #2lily #3liviamatt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4matt #5matt #6 › matt #7 › matt #8 › ninothomas #1thomas #2 › thomas #3thomas #4tommyyasminebroregard #1broregard #2broregard #3olivia + thomasfamily reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaisepaintball #hitmewithyourbestshotmischief managed

and now the chapter is closed and done:
 


et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : PRINCESS (avatar) › nobodys (profil gif) › sacreddonkey (signature gif) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium + team kelloan) › harley (crackships ezrauden)
DC : diana rhodes, la chasseuse d'étoiles (ft. ana de armas) et damon williams, le berceau des illusions (ft. rudy pankow).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

like water, like storm (eznny #19)  Empty
Message(#) Sujet: Re: like water, like storm (eznny #19) like water, like storm (eznny #19)  EmptyLun 29 Mar 2021 - 17:21




like water,
like storm.

***

« Ez… EZRA! » L’alerte de Ginny n’était pas mauvaise, mais dans ce domaine les réflexes d’Ezra étaient bien meilleurs. Noah avait à peine lancé le ballon à pleine force comme si sa vie en dépendait que déjà, son père était prêt à le réceptionner. Même s’ils n’avaient pas communiqué sur le sujet avant, même s’il n’était pas préparé à jouer au football lorsqu’il s’était présenté sur le seuil de la maison de Bayside. S’il y avait bien un terrain dans lequel il excellait particulièrement, c’était celui de ce sport là. Alors, avec une facilité toujours autant déconcertante, Ezra vint attraper le ballon au vol avant de le relancer dans une direction tout à fait opposée à là où se trouvait Noah. Ce dernier vint froncer les sourcils un instant, faisant mine de bouder le geste de son père - qui étirait un sourire particulièrement fier de sa technique -, avant de se mettre à courir toujours avec cette énergie déconcertante dans sa direction. « Oh, tu t’en sortiras pas comme ça mon petit. » Alors qu’il allait lui sauter dessus, Ezra vint attraper Noah sous son bras - il était cependant de plus en plus compliqué de venir utiliser cette technique, le gamin n’en était plus totalement un -, et le laissa se débattre quelque peu avant de le reposer à terre.

« Je te jure qu’ils ont dormi assez, mangé à leur faim, et que je leur ai pas confisqué leur jouet préféré. » Un sourire amusé vint faire sa place sur le visage du Beauregard, alors qu’il ébouriffait les cheveux de Noah déjà reparti à la chasse au ballon et au chien et à qui savait quoi d’autre. « Oui oui, bien sur, ça se voit. » Qu’il vint répondre en faisant un clin d’oeil à Ginny. De l’autre côté, Sloan pourtant parfaitement installé dans son siège, continuait de venir pleurer comme si aucune attention ne lui était accordée - on reconnaissait ici parfaitement le fils de Auden, à coup sûr. D’un geste d’une facilité à crever les yeux, Ezra vint extirper l’enfant de son installation pour le prendre dans ses bras. Les pleures continuèrent un instant, avant de se faire de plus en plus rares jusqu’à cesser définitivement. « A l’aide. » Il aurait pu la croire, Ginny, si elle ne venait pas ajouter un rire et un autre par la suite à sa phrase. Il savait cependant que ce n’était que des paroles plus qu’autre chose, lorsqu’elle agissait ainsi. « Tu m’as tendu le pire piège pour cet après-midi, en fait. » Dire qu’elle lui avait promis une journée calme, quelques heures de répit pour se changer les idées du boulot. Il retiendrait son affront, il lui ferait payer au centuple - jamais de la vie, personne ne le croirait.

« On a toujours dit que Noah tenait son côté hyperactif de moi, mais quand je vois ce futur petit bolide… » Il vint réajuster le chapeau posé sur le crâne de Sloan. « … je doute que ce soit vrai et que tout ça ne soit pas ta faute finalement. » Un sourcil amusé qui vint se hausser sur son visage pour compléter le tout, couronné d’un sourire qui faisait effet miroir de son attitude. Pour Noah, il prenait son soucis la responsabilité de son comportement - il n’avait pas été présent durant ses jeunes années, mais David avait mille et une histoires qui pourraient témoigner du fait que Ezra était tout sauf un enfant calme -, mais il ne pouvait être également le responsable pour le petit frère de la tornade blonde. « T’es pas censé faire la sieste à cette heure là, toi ? » Sloan le regardait avec des grands yeux, et il jurerait l’avoir vu sourire en entendant ses mots - un enfant en si bas âge pouvait-il être déjà si ingrat envers les adultes ?


:bee: :
 


Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : always too much, never enough.
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
like water, like storm (eznny #19)  727790e64caf48eb55a8309d9a6d6aeb
POSTS : 8783 POINTS : 640

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

like water, like storm (eznny #19)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

like water, like storm (eznny #19)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : + Ginny cherche ses mots en #5F9EA0 +
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

like water, like storm (eznny #19)  Empty
Message(#) Sujet: Re: like water, like storm (eznny #19) like water, like storm (eznny #19)  EmptyMer 7 Avr 2021 - 0:30



« Oui oui, bien sur, ça se voit. »
« Tu juges. »

Et moi j’éclate de rire, un argument de plus au compteur pour qu’Ezra soit en mesure de juger tout ce qu’il veut et bien plus encore. La chorégraphie est tellement désarticulée que même si on avait voulu l’inventer, jamais on n’aurait réussi à faire aussi pire niveau bruit, et éléments de chaos. Puis lui, oh lui. Le voilà qui attrape le ballon et qui le relance, il soulève Noah et il semble tellement arriver à éviter chaque morceau de Lego éparse à travers l’herbe fraîchement (pas) coupée que c’est une évidence lorsqu'on peut se douter que la journée va bien se passer. « Tu m’as tendu le pire piège pour cet après-midi, en fait. » d’un geste aussi naturel qu’immature, je redresse les mains en signe de drapeaux blancs, l’air de gamine espiègle que je partage pour l’heure avec Noah suffit à confirmer ses soupçons de la plus légère des façons. « Ça faisait longtemps que j’avais pas testé ta patience. On bosse les réflexes aujourd’hui. » et la prochaine fois? La prochaine fois on verra bien ce que les garçons auront dans leur manche. Je ne planifie rien avec eux de toute façon, ils se font justice à eux-mêmes sans que ça étonne qui que ce soit.

« On a toujours dit que Noah tenait son côté hyperactif de moi, mais quand je vois ce futur petit bolide… » les accusations fusent et j’embrasse le front de nouveau bien protégé de Sloan pour redresser le menton vers Beauregard en chef, du moins lorsqu’on se tient dans mon jardin envahi de rires et de blagues qui ne font pas de mal à qui que ce soit. « … je doute que ce soit vrai et que tout ça ne soit pas ta faute finalement. » « Blablabla, veux-tu un café? » bien sûr, il a fallu que je lui tire la langue pour défendre ma position. Évidemment, Ezra prendra du café, il n'a pas besoin de rien dire pour que j'anticipe. Parce que si quelque chose est connu et ancré entre tous ceux qui passent me voir peu importe l’heure et la journée, c’est qu’il y aura toujours une carafe de prête à être exhibée. Un aller retour à la cuisine et deux tasses en plus, c’est tout ce que ça me prend pour réapparaître sous les rayons qui piquent l’épaule que mon cardigan de laine illogique pour aujourd’hui a quand même décidé de laisser apparaître. « T’es pas censé faire la sieste à cette heure là, toi ? » « Il fait la sieste que quand il en a envie. Tu croyais quoi, que ça serait facile? » et apparemment, Sloan a décidé qu’Ezra suffisait à gober toute son attention pour une bonne poignée de miettes de minutes, encore.

La mienne d’attention, elle dérive d’un de mes fils à l’autre, m’assurant que Noah grimpe le moindrement correctement aux arbres, et que Sloan profite un peu de l’ombre que le parasol tendu et arqué vers nous lui offre. « Faut que je te parle d’un truc aussi, c’est pas dramatique, je commence avec les pires mots mais c’est cool promis. » je pouffe, une gorgée de café brûlant plus tard et une inspiration qui suggère que malgré ce que je peux bien dire et les sourires qui peuvent s’y ajouter, le sujet a laissé quelques marques. Des dommages collatéraux qui rendent les journées un peu plus difficiles, ici. « C’est pas encore fait, mais peut-être que je vais aller à Sydney. » dans quelques semaines, et une possibilité qui vient avec une épée de Damocles au-dessus de ma tête. En parler avec Auden a rendu le sujet sensible, diamétralement ardu à aborder avec qui que ce soit. Comme s’il s’agissait là de la pire erreur de ma vie. C’est le stigmate qu’il laisse, en tout cas. « D’avril à juin. » les dates ne sont pas encore totalement fixes et arrêtées, mais elles joueront dans ces eaux-là et arriveront relativement vite, j’en suis persuadée, lorsque j’aurai la confirmation d’ici quelques jours, de si mon dossier a été accepté ou non. « Pour le boulot. » les miettes du sujet viennent au compte-goutte, pas parce que je souhaite construire une tension plus qu’une autre, mais parce que j’ai simplement peine à ne pas appréhender sa réaction. À lui aussi. Respire Ginny. « Et je me disais que Noah râle tellement de pas manger assez de pizza que tu pourrais te charger de rétablir les compteurs pendant ce temps-là. » j’ai respiré. J’ai aussi bon espoir que ce genre de moment entre eux deux s’ajoute à la longue liste de bons souvenirs que Noah greffe enfin à son quotidien depuis qu’Ezra fait bel et bien partie prenante de sa vie. Un ange passe, sa famille avec. « T’en penses quoi? De Sydney. » c’est si évident que ça, que je lutte de toutes mes forces pour empêcher mes doigts de se triturer autrement que sur l’anse de ma tasse?



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l’idiot du village
l’idiot du village
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : on a rollercoaster ride.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 39981 POINTS : 930

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(quatorze) – present: almachloe #7ginny #23 › hannah #3 › jillian #9 › katherine › lily #4livia #2 › victorthe christmas miracle | past: ginny #14jillian #8 | alternative: clyde #3 › thomas #5 | the only one:

like water, like storm (eznny #19)  637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs EN ATTENTE : amos › auden #7 › bailey
RPs TERMINÉS :
auden › lovden #2auden #3lovden #4lovden #5auden #6chloechloe #2 (md)chloe #3 (md)chloe #4chloe #6 › clyde › clyde #2 › edge › edge #2evelynginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (au)ginny #5ginny #6 (zd)ginny #7ginny #8ginny #9 (fb)ginny #10ginny #11ginny #12ginny #13ginny #15 (au)ginny #16ginny #17 › ginny #18 (fb)ginny #19 (au)ginny #20 (zd)ginny #21 (zd)ginny #22 (au)hannahhannah #2 › ichabod › ichabod #2 › ivyjamesonjamiejillianjillian #2jillian #3 › jillian #4jillian #5 › jillian #6jillian #7 › joanne › lilylily #2lily #3liviamatt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4matt #5matt #6 › matt #7 › matt #8 › ninothomas #1thomas #2 › thomas #3thomas #4tommyyasminebroregard #1broregard #2broregard #3olivia + thomasfamily reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaisepaintball #hitmewithyourbestshotmischief managed

and now the chapter is closed and done:
 


et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : PRINCESS (avatar) › nobodys (profil gif) › sacreddonkey (signature gif) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium + team kelloan) › harley (crackships ezrauden)
DC : diana rhodes, la chasseuse d'étoiles (ft. ana de armas) et damon williams, le berceau des illusions (ft. rudy pankow).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

like water, like storm (eznny #19)  Empty
Message(#) Sujet: Re: like water, like storm (eznny #19) like water, like storm (eznny #19)  EmptySam 10 Avr 2021 - 14:54




like water,
like storm.

***

« Ça faisait longtemps que j’avais pas testé ta patience. On bosse les réflexes aujourd’hui. » « C’est un piège, c’est bien ce que je dis. » Le sourire tellement grand qu’il vint être en parfait décalage avec les paroles du jeune homme. Ca aurait beau être le pire des pièges, il serait venu tout de même en courant.

« Blablabla, veux-tu un café? » En guise de réponse, il vint simplement laisse son rire se faire entendre jusqu’aux oreilles de la jeune femme. Il savait qu’elle comprendrait, la question étant simplement là pour faire beau plutôt que pour avoir une réelle réponse - le café était leur religion commune depuis bien des années désormais. Le temps que Ginny disparaisse dans la cuisine, Ezra vint de son côté récupérer Sloan de sa chaise, le petit ne cessant de regarder le Beauregard avec de grands yeux depuis qu’il était arrivé sur place. « Il fait la sieste que quand il en a envie. Tu croyais quoi, que ça serait facile? » Un sourire autant amusé qu’attendri se fit un chemin sur les lèvres d’Ezra. « Avec une bouille d’ange comme ça, ça aurait pu être aussi simple qui sait. » Qui sait - surtout pas lui, qui n’avait pu participer à toute cette partie là de la vie de Noah, n’ayant rencontré le petit que lorsqu’il avait déjà soufflé sa sixième bougie. Il rattrapait, en volant quelques moments de ci de là, avec d’autres enfants mais il savait pertinemment que ce ne serait jamais pareil que lorsque cela se passait avec ses propres enfants.

La tasse de café d’Ezra était déjà dans sa main lorsque la jeune femme vint prendre la parole de nouveau. « Faut que je te parle d’un truc aussi, c’est pas dramatique, je commence avec les pires mots mais c’est cool promis. » Oh, oh, qui aimait vraiment lorsque les phrases étaient commencées comme ça ? Avalant sa gorgée de boisson chaude, il vint reposer la tasse et replacer plus confortablement le gamin contre lui. Un sourcil, autant intrigué que quelque peu inquiet - même si elle prétendait que le contraire serait préférable -, vint se hisser sur son visage. « Me dis pas que t’attends un nouveau gamin. » Parce-qu’il lui semblait que la dernière fois qu’elle avait commencé la conversation comme ça, elle lui avait annoncé être enceinte. Il vint laisser se montrer le petit sourire en coin qui allait de paire avec sa phrase - autant pour indiquer à Ginny qu’il plaisantait, mais autant parce-qu’il avait l’impression que Sloan le regardait de travers suite à ce qu’il venait de dire. « C’est pas encore fait, mais peut-être que je vais aller à Sydney. D’avril à juin. Pour le boulot. » Au fur et à mesure qu’elle avançait dans son explication, les quelques traits railleurs tirés le visage du jeune homme venaient à s’estomper. Instinctivement, il se mit à bercer le petit dans ses bras - il ne savait juste pas si c’était pour l’aider à se focaliser sur la conversation ou pour tenter d’apaiser l’enfant qui n’avait rien demandé jusque maintenant, sage comme une image désormais. « Et je me disais que Noah râle tellement de pas manger assez de pizza que tu pourrais te charger de rétablir les compteurs pendant ce temps-là. » A ces derniers mots, le coeur d’Ezra fut en joie. Tout moment qu'il pouvait passer avec Noah était à prendre, et il était toujours ravi de l’avoir avec lui une journée ou une semaine. La possibilité de l’avoir deux mois sous son toit, en revanche, n’était jamais arrivé jusque maintenant et déjà, il savait qu’il allait adorer. Ce serait un changement radical dans son quotidien, mais il n’en serait que plus heureux. « On va devoir tester tous les pizzaiolos de la ville, quel dommage. » Qui venait faire place et sens à un oui, bien sur. Elle saurait lire entre les lignes.

Parce-que la partie sur laquelle il désirait s’étendre un peu n’était pas les modalités de la présence de Noah chez lui pendant plusieurs semaines, ni ce que le gamin mangerait pendant ce temps là, mais plutôt le fait que la McGrath vienne quitter la vile pendant deux mois. « T’en penses quoi? De Sydney. » Elle l’avait devancé, il était plutôt soulagé. Soupirant un instant, venant attraper de nouveau sa tasse de café, il vint d’avance faire une petite moue - il savait qu’il mettrait forcément les pieds dans les plats qu’il ne fallait pas toucher. « Je suis surpris. » Il vint prendre un instant de réflexion, avant de reprendre la parole. « Enfin non, je suis pas surpris parce-que je sais que tu sautes sur la moindre occasion pour apprendre de nouvelle choses et agrandir tes connaissances dans ton art. » Il vint boire une gorgée de café, reposer la tasse, porter son regard sur les mains de la jeune femme qui étaient en train de transformer sa tasse en passoire, à la triturer de la sorte. « Je suis étonné, en vrai. » Quelle mouche l’avait-elle piquée pour qu’elle ait ce désir là, de s’éloigner de ses proches pendant tant de temps, afin de poursuivre une opportunité professionnelle ? Parce-qu’il l’avait entendu, la nuance, Ezra. Il avait entendu qu’elle avait dit je vais aller et non on va aller à Sydney. Il avait lu les mots inaudibles dans la formulation des pensées de Ginny, même si elle n’avait pas souhaité les former à haute voix. Si elle seule partait à Sydney, cela voulait dire que le reste de la petite famille resterait en arrière - et autant il n’en avait absolument rien à cirer que Auden se retrouve sans sa douce et tendre pendant tout ce temps, autant il s’inquiétait du pourquoi il allait devoir jouer au père célibataire pendant deux mois. « Pourquoi tu pars ? » Le prochaine n’était en aucun cas présent dans ses paroles, il soulignait juste l’évident, l’indéniable.


:bee: :
 


Revenir en haut Aller en bas
Ginny McGrath-Williams
Ginny McGrath-Williams
la boîte de pandore
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 31 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : always too much, never enough.
MÉTIER : peintre et photographe, offre des ateliers mensuels sur le street art à la Brisbane Academy of Art, et est co-propriétaire d'une galerie à Spring Hill.
LOGEMENT : #517 A - Wellington Street à Bayside avec Auden : passe les deux prochains mois (avril & mai) à Sydney pour peindre sur des murs, bosser ses couleurs et jouer à l’adulte.
like water, like storm (eznny #19)  727790e64caf48eb55a8309d9a6d6aeb
POSTS : 8783 POINTS : 640

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : addict au café et au sucre ▲ reine de la maladresse – chaque partie de son corps a déjà eu une ecchymose et/ou une brûlure ▲ maman de noah (04/01/2010) et de sloan (16/12/2020) ▲ artiste de vocation elle peint, photographie, dessine et graf presque plus qu’elle ne respire ▲ en (très) mauvais termes avec ses parents : ses frères, sa sœur & une poignée d’amis sont sa famille ▲ prône la seconde chance, voit le bon dans tout ▲ candidate à la violence autodestructrice, elle ressent trop fort ; et parfois trop mal.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : ginauden #106 ginnett #8 (fb) ginnett #9 arrow #4 winny #5 eznny #19mcsisters luwann & the gang bailinny #22 marius bailinny #21 (ua) eznny #14 (fb)

like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_muxpeq0OhX1rcg4tyo1_500
GINAUDEN - you will save yourself with anyone, you'll find yourself in a shield of iron. whatever you do keeps me waiting, whatever you do keeps me awake. tell me what you're made of, 'cause that's what i'm afraid of.

like water, like storm (eznny #19)  Production%2F1474020432311-8zxv3dvwl8b78u9p-046ba2f981845979ddb8b661be751a67
EZNNY - leave a light on in the wild, i'm coming in a little blind. found you in the backyard, hiding behind all busy lives. dreaming of a light house in the woods to help us get back into the world. shining a little light to bring us back home.


like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_lxhq4wWzHI1r0xydpo1_500
GINNETT - dirty hands washed and washed and washed again. there's a hole in my sock but i can live with it, can't recall the moment i lost all faith. strangers keep staring at my mess, i see their faces. oh, i lied about you and me.

like water, like storm (eznny #19)  Original
MCGRATHS - in your message you said you were going to bed, but i'm not done with the night. i stayed up and read, your words in my head got me mixed up. i don't know how to slow it down ; my mind's racing from chasing pirates.



RPs EN ATTENTE : + Ginny cherche ses mots en #5F9EA0 +
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : fassylover ♡ / La Confiserie
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente, Jack le sensible & Chloe l'éphémère
PSEUDO : hub
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty https://www.30yearsstillyoung.com/t30268-two-of-us-on-the-run https://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

like water, like storm (eznny #19)  Empty
Message(#) Sujet: Re: like water, like storm (eznny #19) like water, like storm (eznny #19)  EmptyMer 14 Avr 2021 - 0:07



Ce qu’il y avait de bien avec Ezra, c’était tout, absolument tout. Y’a rien de mauvais, y’a rien de compliqué, rien de difficile. J’ai l’impression qu’on pourrait parfois juste rester côte à côte sans ne rien dire, simplement à observer Noah empiler les souvenirs que la vie serait douce. Avec le temps, on a appris à mettre de côté tout ce qui gâchait, tout ce qui rendait les choses ardues. On a palié sur les années d’avant à construire un maintenant où le chemin coulait tellement de source que ce serait impossible de s’imaginer revenir en arrière. « Avec une bouille d’ange comme ça, ça aurait pu être aussi simple qui sait. » en arrière, et les quelques mots qui s’émiettent de ses lèvres suffisent à ce que je glisse mes doigts derrière sa nuque, un papillon de contact avant de filer à la cuisine. « Ou alors c’est aussi simple que ça juste parce qu’il est dans tes bras. » Sloan est émerveillé par ses grands yeux, par sa barbe, par ses cheveux qui partent dans tous les sens. Noah l’aurait été lui aussi à cet âge-là.

« Me dis pas que t’attends un nouveau gamin. » j’éclate de rire, la tasse de café posée devant lui et la mienne qui ne bouge pas d’entre mes paumes. Un rire qui fait du bien, qui soulage, qui cache parfaitement comment on en est bien loin, une fois la porte de la maison passée. Je déteste mentir à Ezra mais je déteste encore plus laisser entrevoir quoi que ce soit allant mal et concernant Auden et moi. « Des triplets. » c’est dit sur le ton de la blague la plus immature qui soit, le sourire qui va avec. La conversation elle, se précise quand c’est de Noah dont il est question, et des quelques semaines qu’il pourra passer avec son père. « On va devoir tester tous les pizzaiolos de la ville, quel dommage. » « C’est là que les triplets regrettent de pas exister. » c’est énormément d’ajustements et je sais que même si Ez est plus qu’heureux de pouvoir ajouter ces moments-là à son horaire, le mieux sera qu’il s’y prépare, qu’il place tout en connaissance de cause. Jamais je ne l’aurais mis devant le fait accompli, le workshop est encore dans plusieurs semaines et mon dossier n’est même pas encore terminé, ni accepté. Pourtant, pourtant t’as parlé au présent Ginny. Je sais. « Je suis surpris. » mes doigts le sont aussi, ceux qui se resserrent sur l’anse de ma tasse en sentant les prunelles d’Ezra se visser à eux, à une preuve de trop. « Enfin non, je suis pas surpris parce-que je sais que tu sautes sur la moindre occasion pour apprendre de nouvelle choses et agrandir tes connaissances dans ton art. » un fin sourire s’entend dans sa voix, je me rappelle que moi aussi faut que je souffle. « Je suis étonné, en vrai. » faut que j’arrête de laisser la pression et les doutes m’affaisser les épaules, faut que j’inspire et que je revienne à la base. « Pourquoi tu pars ? » le pourquoi. Le pourquoi est beau, le pourquoi fait du bien, le pourquoi est égoïste de la plus douce des façons. « Pour moi. »

Y’a une brise, qui se charge de rendre mes mèches encore plus emmêlées qu’à l’habitude. Comme s’il me fallait un peu d’air pour la suite, comme si j’avais besoin de courage avec, une petite poussée vers l’avant. « J’essaie un nouveau truc, ça s’appelle voir à quoi ressemble Ginny quand elle sort de sa zone de confort. » une fossette se creuse dans ma joue, et l’adolescente qui rêvait de parcourir le monde et d’exposer ses toiles dans les galeries aux quatre coins du globe se reconnaît un peu, dans cette décision-là. Je l’ai tellement enfouie pendant des années que de lui laisser la place aujourd’hui me fait bizarre, mais un bon bizarre. Un bizarre avec des étoiles dans les yeux. « Je me souviens pas la dernière fois où j’ai mis ma carrière en priorité. » jamais, c’est ça la réponse. Ezra le sait autant que moi. Entre mes parents qui n’ont jamais approuvé mes études à l'Académie, Noah et sa maladie qui ont suffi à ce que je mette tout en berne, et les dernières années en montagnes russes à enseigner à d'autres et à jongler avec le reste, rien n’était suffisamment stable pour que je pense vraiment à quoi faire de mes dix doigts dans un atelier, pour moi. « Ça fait bizarre. Mais j’ai pas autant peur que je pensais. Je suis étonnée moi aussi. » je reprends ses mots, reprends son regard aussi. Quand ma tête se redresse et que mes prunelles trouvent celles d’Ezra, je ne pourrais pas être plus honnête, plus vulnérable aussi. C’est la Ginny de seize ans qui parle aujourd’hui.

Et celle de trente ans et des poussières n’est jamais bien loin. « Ce qui me ferait vraiment peur et me sortirait vraiment de ma zone de confort par contre, ça serait de croiser ton père et qu’il me demande des comptes sur tous les chocolats que je lui ai volés. » il est sincère ce rire-là, bien plus que celui qui camouflait ce qui se passe sous mon toit. Une chose à la fois, et pour le moment, mes pas mènent à Sydney sans que les étonnés ne soient surpris.



    she shivers by the light, she's hidden ; she's ablaze in full bloom. first car on the foggy road riding & the last star for my love is pining. child of the moon, rub your rainy eyes, oh give me a wide-awake crescent-shaped smile.









Revenir en haut Aller en bas
Ezra Beauregard
Ezra Beauregard
l’idiot du village
l’idiot du village
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : on a rollercoaster ride.
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de toowong. donne des coups de mains occasionnels à l'association beauregard.
LOGEMENT : ap. 159, oxlade drive - fortitude valley.
like water, like storm (eznny #19)  Tumblr_pt9ise35aG1y5qlb6o3_400
POSTS : 39981 POINTS : 930

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle, et bee scott beauregard › a rencontré son fils (2017); coup de foudre au premier regard, comme on dit › après une longue lutte pour le petit, pour Ginny, et finalement pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie grâce à une greffe de rein (octobre 2017).
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
(quatorze) – present: almachloe #7ginny #23 › hannah #3 › jillian #9 › katherine › lily #4livia #2 › victorthe christmas miracle | past: ginny #14jillian #8 | alternative: clyde #3 › thomas #5 | the only one:

like water, like storm (eznny #19)  637558233460c0824c1ea7e57874f55e9a74058e
EZRAUDEN › My loneliness is killing me, and I must confess I still believe. When I'm not with you I lose my mind. Give me a sign. Hit me, baby, one more time.
surprise:
 

RPs EN ATTENTE : amos › auden #7 › bailey
RPs TERMINÉS :
auden › lovden #2auden #3lovden #4lovden #5auden #6chloechloe #2 (md)chloe #3 (md)chloe #4chloe #6 › clyde › clyde #2 › edge › edge #2evelynginny #1ginny #2ginny #3ginny #4 (au)ginny #5ginny #6 (zd)ginny #7ginny #8ginny #9 (fb)ginny #10ginny #11ginny #12ginny #13ginny #15 (au)ginny #16ginny #17 › ginny #18 (fb)ginny #19 (au)ginny #20 (zd)ginny #21 (zd)ginny #22 (au)hannahhannah #2 › ichabod › ichabod #2 › ivyjamesonjamiejillianjillian #2jillian #3 › jillian #4jillian #5 › jillian #6jillian #7 › joanne › lilylily #2lily #3liviamatt #1 (fb)matt #2matt #3matt #4matt #5matt #6 › matt #7 › matt #8 › ninothomas #1thomas #2 › thomas #3thomas #4tommyyasminebroregard #1broregard #2broregard #3olivia + thomasfamily reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaisepaintball #hitmewithyourbestshotmischief managed

and now the chapter is closed and done:
 


et là, un petit géranium:
 

AVATAR : sam claflin.
CRÉDITS : PRINCESS (avatar) › nobodys (profil gif) › sacreddonkey (signature gif) › loonywaltz (userbars) › stairsjumper (le petit géranium + team kelloan) › harley (crackships ezrauden)
DC : diana rhodes, la chasseuse d'étoiles (ft. ana de armas) et damon williams, le berceau des illusions (ft. rudy pankow).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 07/04/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

like water, like storm (eznny #19)  Empty
Message(#) Sujet: Re: like water, like storm (eznny #19) like water, like storm (eznny #19)  EmptyJeu 15 Avr 2021 - 13:49




like water,
like storm.

***

La première réaction de Ginny fut de venir laisser s’échapper un rire d’entre ses lèvres, alors un sourire vint se dépeindre sur celles d’Ezra. Il avait lancé ça pour la blague, pour le souvenir, mais il n’aurait su en réalité comment réagir si elle lui avait avoué être réellement de nouveau enceinte. Pas qu’il se devait de réagir d’une sorte ou d’une autre, mais - là n’était pas l’importance. « Des triplets. » Qu’elle vint dire pour souligner l’humour, l’absurdité de ses paroles. Bien sur qu’il vint lever les yeux aux ciel à la suite, le Beauregard; si elle ne comptait pas venir ajouter un brin de sérieux à cette discussion, à sa proposition, il n’en mettrait pas non plus - pas pour l’instant, en tous cas. Car il savait que la suite de cette conversation serait bien plus réfléchie et adulte que les brides de paroles qu’ils s’échangeaient présentement.

Elle ne mit pas longtemps avant de revenir vers le sujet qui lui pesait, Ginny - il pouvait le voir dans le moindre nerf à fleur de peau qu’elle portait, à venir triturer l’anse de la tasse et ses ongles au passage. Sydney - deux mois loin de Brisbane - elle partait seule. Là se tenaient les éléments dont Ezra avait besoin pour comprendre la situation dans laquelle on le plongeait, dans laquelle il mettait les pieds. Le jugement était absent de ses paroles, mais l’incompréhension, elle, était bien réelle. Il la pensait heureuse, dans la vie qu’elle menait désormais. Il la pensait épanouie, dans les journées qu’elle avait la change de traverser. Et pourtant, la voilà qui avait besoin de s’éclipser un temps. « Pour moi. » Sa première réponse ne mit pas bien longtemps avant d’être formulée. Les yeux d’Ezra, eux, ne lâchait pas le minois de la jeune femme, afin d’en déceler le moindre changement, la moindre nuance de couleur. Un léger silence vint s’étirer un instant entre eux deux, mais il n’y prêta pas la moindre attention - elle expliciterait l’instant d’après, lorsqu’elle aurait fait le point sur ses explications. Il ne lui en voulait pas, Ezra; il pouvait voir sans forcer que le sujet n’était pas facile à aborder. « J’essaie un nouveau truc, ça s’appelle voir à quoi ressemble Ginny quand elle sort de sa zone de confort. » Il l’avait connu, il y a des années de cela, la Ginny qui sort de sa zone de confort. Le temps avait filé depuis ces moments là. « Je me souviens pas la dernière fois où j’ai mis ma carrière en priorité. » Un soupire s’échappa, presque malgré lui, d’entre les lèvres d’Ezra. Aucun des deux n’avait besoin, en réalité, de venir répondre à haute voix à cette question. « Ça fait bizarre. Mais j’ai pas autant peur que je pensais. Je suis étonnée moi aussi. » Leurs prunelles vinrent s’accrocher en cet instant, et la scène de théâtre dans laquelle ils se trouvaient avait des airs d’un temps désormais révolu. Il aurait voulu lui apporter un sourire apaisant, Ezra. Un quelque-chose qui lui montrait qu’il la comprenait - et c’était le cas; il avait eu la chance de pouvoir faire ce choix à un moment de sa vie où cela avait été facile, il avait eu la possibilité de suivre son instinct et d’en ressortir avec une carrière qui lui plaisait. Il savait cependant que leurs situations n’étaient en rien les mêmes et que les enjeux étaient, surtout, bien différents.

Alors, il se contenta de simplement ne pas lâcher son regard. « Tu sais très bien que je pense que c’est une bonne idée… » Elle serait aussi sincère et vraie que possible envers lui, il en ferait donc de même. « … si tu sais d’avance que c’en est une. » Il la soutiendrait, quoi qu’il puisse se passer. Il serait son oreille attentive si elle en avait besoin, il lui donnerait des conseils quand ils seraient solliciter. Mais il fallait d’abord que les plans de prévus lui semblent justes à elle. Bien des éléments venaient faire penser à Ezra que ce n’était pas la plus sage des décisions, mais là n’était pas son rôle. On ne lui avait pas demander d’être le juge, dans cette histoire.

« Ce qui me ferait vraiment peur et me sortirait vraiment de ma zone de confort par contre, ça serait de croiser ton père et qu’il me demande des comptes sur tous les chocolats que je lui ai volés. » La jeune femme qui en revint au rire à la première occasion; le blond qui ne put s’empêcher d’esquisser un sourire amusé à entendre le cristallin résonner sur toutes les branches des arbres du jardin. Oh, David, le tortionnaire et le pire cauchemar de beaucoup. « Je suis sur qu’il a une liste très précise de tous ceux que tu as volé en douce ET de ceux qu’il t’a offert. » C’était tout à fait le style de son père, ça, que de tenir des listes pour à peu près tout et n’importe quoi, surtout sur des histoires qui l’avaient un jour rendu fou; celle de son fils tombé éperdument amoureux d’une jeunette pour qu’elle le laisse en arrière derrière faisait surement partie de celles ayant le plus remué son petit monde étriqué. Cependant, leur dernière visite à Sydney lors de leur road-trip hibernal marquait un tournant du point de vue de David dans tout ça. Là où Ezra avait imaginé l’homme incapable de pardonner à la jeune femme les actes qu’elle avait engendré - bien que n’en étant pas responsables - des années plus tôt, il lui avait ouvert la porte sans y penser à deux fois. « Pour vrai, il serait heureux de te croiser, j’en suis sur. » Les derniers mois avaient permis à Ezra de reprendre un peu contact avec son père, et lui avait surtout permis d’enclencher des dialogues qui étaient restés sourds jusqu’alors. Le Beauregard vint froncer un brin les sourcils. « Je sais pas si tu as déjà trouvé un logement pour le une fois sur place, mais je suis sur qu’il serait prêt à te libérer une chambre pour que tu puisses t’y installer. Si tu as besoin. » Il n’était pas assuré à cent-pour-cent d’avoir raison, en avançant ces paroles là, mais Ezra était plutôt confiant. Il avait compris que David cherchait à faire mieux dans ses paroles, ses gestes et ses pensées, et accepter Ginny chez lui pendant un laps de temps plus long de la sorte irait tout à fait dans ce sens là. « Et puis quand Noah voudra venir te voir, il pourra en profiter pour voir son grand-père en même temps comme ça. » Une pierre, deux coups.


:bee: :
 


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

like water, like storm (eznny #19)  Empty
Message(#) Sujet: Re: like water, like storm (eznny #19) like water, like storm (eznny #19)  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

like water, like storm (eznny #19)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-