AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
19.99 €
Voir le deal

 [Savannah] If you have any problem, please talk to me...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Futur divorcé
MÉTIER : PDG de la société Campbell (filiale à Brisbane)
[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Tumblr_omz3u549Bk1v1y27vo2_250
POSTS : 239 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Savannah-5 / Kaya / Savannah-6

RPs EN ATTENTE : Abandonnés : Kaitlyn / Philomenn / Lennon-2
RPs TERMINÉS : Savannah-1 / Lennon-1 / Savannah-2 / Savannah-3 / Savannah-4 / Helena-1 / Cade / Helena-2
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Empty
Message(#) Sujet: [Savannah] If you have any problem, please talk to me... [Savannah] If you have any problem, please talk to me... EmptySam 20 Fév - 2:55



Depuis quelques mois, Evan avait repris pour habitude de travailler avec Savannah. Malgré le fait qu’ils avaient décidé de prendre certaines distances, à l’initiative de la blonde, quelques petits évènements avaient entaché leur relation. Ce matin-même, en se regardant dans le miroir, le brun réfléchissait à tout ce qu’il avait pu lui faire subir. Pourquoi était-il ainsi ? Pourquoi devait-il absolument se comporter de la sorte ? Elle méritait définitivement mieux que ça et son petit ami lui avait bien fait comprendre, même s’il était plutôt amusé de la situation au final. Après tout, s’il était venu à lui, c’est qu’il y voyait un réel danger. Peut-être était-ce bon signe ? Peut-être que rien n’était encore perdu avec Savannah… Fidèle à lui-même et son éternel optimisme, le brun à la barbe parfaitement taillée ajustait ensuite sa cravate couleur bordeaux, associé à un costume acheté le week-end dernier lors d’une petite escapade à Melbourne.  Il prit un grand verre d’eau, se saisit de son ordinateur portable puis se rendit en voiture au bureau de la société, qui se trouvait non loin de son appartement.

Une fois arrivé sur place, très tôt, il saluait les quelques rares personnes qui arrivaient avant lui, soit la concierge et quelques employés très matinaux. Il se rendit directement à son bureau après avoir rappelé à la secrétaire à l’accueil de rappeler aux personnes concernées qu’il y avait une réunion importante à 11h et qu’il espérait y voir toutes les personnes invitées. Il s’agissait de lancer un nouveau projet, dans la continuité de la construction de villas luxueuses sur le continent australien. La société Campbell répondait à de nouveaux appels d’offres et il y avait de grandes chances pour que la société rafle de nouveaux contrats, et d’énormes bénéfices au passage. Ceci requérait cependant un grand travail d’équipe et la mobilisation de nombreuses ressources. Il avait même fait revenir Gloria temporairement des Etats-Unis pour qu’elle puisse les épauler durant quelques semaines pour ce projet auquel il était fortement attaché. Il restait alors enfermé toute la matinée dans son bureau, préparant la réunion et le discours pour motiver toutes les équipes. Savannah n’était même pas venue l’interrompre pour lui faire part d’appels téléphoniques ou autres. Peut-être était-elle en déplacement ? Dans tous les cas, il comptait sur elle pour la réunion à venir.

Il était 10h59. Peu à peu, tous les salariés conviés se rendaient dans la plus grande salle de réunion des locaux. Étrangement, Savannah ne faisait toujours pas son apparition. L’homme d’affaires était agacé mais se tut, cherchant à faire bonne impression auprès de tous. Il démarrait alors la réunion, présentant les tenants et aboutissants du projets, répondant aux diverses questions et en motivant les troupes pour les prochains mois qui s’avéreraient être très intenses. Une heure et demie plus tard, la réunion prit fin et Evan libéra tout le monde pour déjeuner. De son côté, il repartit dans son bureau et envoyait un message à Savannah pour connaître les raisons de son absence. La réponse qu’il reçut ne fut plus des plus agréables, plombant soudainement l’humeur d’Evan qui ne saisissait pas ce qu’elle voulait dire. Il ne devait plus trop compter sur elle pour la suite ? Mais que se passait-il ? Était-ce son bourrin de petit ami qui cherchait à l’empêcher de travailler ? Pourquoi décidait-elle soudainement de le laisser tomber ? Ce n’était vraiment pas le moment idéal. Il comptait encore plus sur elle que sur les autres. Bien qu’il n’avait pas réussi à renouer de liens personnels avec la blonde, leur collaboration au travail lui avait semblé plutôt bonne jusqu’à présent. Peut-être s’était-il trompé. Il devenait soudainement parano, envisageant multiples explications. Était-ce encore à cause de la dernière soirée ?... Était-elle malade ? Un problème familial peut-être ? Cela le rendait assez fou de ne pas comprendre, d’autant plus qu’elle ne répondait plus à ses messages.

Sans vraiment réfléchir, Evan prit les clés de sa voiture et décida de se rendre chez Savannah, prenant soin au passage de prendre un déjeuner à emporter. Vers 13h30, il arrivait alors chez elle, devant sa porte d’entrée. Il frappait à la porte, espérant qu’elle se trouvait bel et bien là. Après quelques instants, la blonde ouvrit, quelque peu surprise, et fit face à Evan. Elle avait un visage assez fatigué, inexpressif et assez inhabituel. Il y avait définitivement un problème mais lequel ?... La blonde marmonnait quelque chose, montrant son désarroi face à la situation. Elle n’avait nulle envie de voir son patron, c’était très clair. Elle le laissait entrer malgré tout. "Je pensais avoir été assez claire dans mon message, je ne reviendrais pas Evan". Avait-elle soudainement oublié qu’elle était sous contrat et qu’elle avait des obligations à respecter en tant que salariée ? Bon, ce n’était sûrement pas la meilleure méthode pour aborder cette situation délicate… Mais d’une manière ou d’une autre, elle lui devait quelques explications.
"Dis-moi ce qu’il se passe Savannah. Tu fais quoi là ? Tu démissionnes ? Tu quittes tout encore une fois ? Que s’est-il passé ? J’avais besoin de toi ce matin et tu le sais. C’est un projet important pour moi et je pensais qu’il t’intéressait aussi." Un brin confus par la situation, Evan débitait ses mots à grande vitesse, comme s’il voulait tout comprendre et vite. Il respirait ensuite, prenant conscience que ce n’était pas ainsi qu’il obtiendrait des réponses. "T’as faim ? Je nous ai pris un japonais pour ce midi." Sans même lui demander, il déposa un sac qu’il avait à la main sur une table. "Bon.. Je t’écoute.. Pourquoi ne reviendrais-tu pas ?" Il prit une voix plus sereine et plus calme cette fois-ci. Il prendrait le temps s’il le fallait mais il comprendrait ce qu’il se passait dans la vie de Savannah avant de retourner au bureau. Dans le même temps, il prenait soin de saisir leur repas, conviant ainsi Savannah à manger un peu. Son état actuel démontrait d’ailleurs sûrement qu’elle n’avait probablement rien avalé de la journée..

@Savannah Williams


[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Tumblr_ot046jLulZ1w3d6g0o1_500
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : How can I stand here with you, and not be moved by you
MÉTIER : Assistante de direction - Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] If you have any problem, please talk to me... 210418063442253371
POSTS : 6411 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
[Savannah] If you have any problem, please talk to me... 210128111608869423
CADE

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Saül#1
Ana
Famiglia

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Tumblr_inline_oz729pZzru1rpoosj_540
Nico#1

Carlisle#3Blake#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Evan#2Cade#11Evan#3IvyCodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14Cade #15Cade #16Cade #17



AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] If you have any problem, please talk to me... [Savannah] If you have any problem, please talk to me... EmptyMer 24 Fév - 19:51


Allongée sur le lit, mon regard semble se figer dans ce qui s'apparente à un trou béant, me faisant perdre toute notion du temps. Je ressasse inlassablement les derniers événements de ma vie, qui m'ont fait plonger à nouveau dans cette atmosphère si particulière, dont j'étais presque parvenue à oublier la force, mais aussi les récents échanges avec ceux qui semblent déceler ce mal-être. Cade. Il a été le premier à s'alarmer, le premier à me voir chuter petit à petit dans mon quotidien, et sa visite dans cet appartement n'aura malheureusement pas suffit à le rassurer. J'ai pourtant essayé. De l'épargner aussi. Mais j'ai finalement perdu toute retenue, je n'ai pas su rester indifférente face à ses méthodes et ses mots, et face à tant de détermination, j'ai été forcé de m'emparer de moyen imparable pour pouvoir atteindre mon but. Si le voir passer la porte à nouveau a sonné comme un soulagement, une sorte de victoire, la culpabilité s'est chargée de se frayer un chemin durant un petit instant, avant que je me rappelle les raisons qui m'ont poussé à agir ainsi. Que je souffre soit une chose, je me refuse cependant d'infliger une fois de plus tout ça à mon entourage. Mais comment peut-il en être autrement? Je tourne le dos à toutes ces personnes que j'ai laissé entrer dans ma vie, les laissant dans l'incompréhension la plus totale, injustement. Et tout ce que j'ai construit ressemble à un stupide château de carte, sur lequel je m'affaire à souffler, espérant que même les fondations les plus solides soient elles aussi abattues. Je me ferme à toute émotion, sachant très bien que ces dernières ne sont pas un point de repère dans mon état actuel. Je sais pourtant que mes agissements présents ne feront que rendre tout ça plus réel, et que bientôt, les conséquences de mes actes se répercuteront sur ma vie tout entière. La plus imminente reste cette relation que je n'ai pas lésiné, mais mais les autres suivront, sans aucun doute. Les quelques coups qui se répercutent sur ma porte d'entrée me font à peine relever le regard. Les possibilités sont nombreuses, mais c'est pourtant une idée bien précise qui se dessine dans mon esprit. Et si Cade avait finalement changé d'avis et qu'il souhaitait revenir à la charge? Si tout ce que j'avais pu lui dire n'aura pas suffit à lui faire entendre raison? Une faible partie de mon esprit refuse à le laisser sans réponse sur le pas de la porte, quand bien-même dois-je affronter à nouveau un échange peu agréable. Avec tout ce que j'ai osé lui balancer, je lui dois au moins ça...Je refuse de le confronter à un silence, même si de mon côté cela voudra dire relever les épaules à nouveau pour subir un nouveau combat. Je ferme les paupières avant d'attraper la poignée, m'emparant d'un air déjà bien las pour l'accueillir, qui devrait parvenir à lui faire savoir que non, je n'ai toujours pas changé d'avis depuis la veille. Mais contre toute attente, c'est un visage bien différent que je découvre derrière cette porte. Campbell. Oh...Je n'étais pas forcément plus prête à ça. Et si je me dois d'avoir un comportement irréprochable face à mon patron, je parais pour le coup un peu désinvolte, comme s'il tombait à un moment inopportun. Un euphémisme pour la situation actuelle. "Et ca continue..." marmonnais-je pour annoncer la couleur à l'homme d'affaires.

Sa venue n'est pourtant pas si surprenante, il a fini par s'apercevoir de mon absence répétée, à laquelle je n'ai apporté aucune information ou justification. Les messages échangés ont cependant dû le laisser pantois. Je pensais pourtant que sa fierté aurait prit le dessus et qu'il se serait contenté d'accepter ma démission sans chercher à me retenir. Je m'écarte de la porte, sachant pertinemment qu'une fois de plus, cet échange est inévitable. J'ai cependant plus de chance de le voir baisser les bras rapidement pour le coup. Notre relation s'apparentant à route bien sinueuse à laquelle ce genre de sortie n'était pas si imprévisible. "Je pensais avoir été assez claire dans mon message, je ne reviendrais pas Evan". Mon aspect général laisse à désirer, bien loin de l'apparence que j'arbore tous les jours à ses côtés, mais c'est le cadet de mes soucis présentement. Patron ou pas. Ex, ou pas. Je me glisse derrière le comptoir de la cuisine, dressant inévitablement une barrière entre nous pour pouvoir discuter avec lui. Les nombreux cartons qui jonchent dans la pièce à vivre témoignent de ce projet imminent de déménagement, qu'il avait rendu possible en acceptant de me reprendre à nouveau dans sa société quelques mois auparavant. Un projet sur lequel j'étais prête à tirer un trait, définitivement. "Dis-moi ce qu’il se passe Savannah. Tu fais quoi là ? Tu démissionnes ? Tu quittes tout encore une fois ? Que s’est-il passé ? J’avais besoin de toi ce matin et tu le sais. C’est un projet important pour moi et je pensais qu’il t’intéressait aussi." Et voilà. Lui même subissait mes erreurs, mais il était cependant celui qui était le plus apte à s'en remettre. "Evan...ne rend pas les choses plus compliquées qu'elles ne le sont déjà pour moi..." soufflais-je avant de regarder un bref instant à travers la fenêtre. "Ce boulot, c'est la meilleure chose que je pouvais espérer pour ma carrière. Mais j'peux pas. J'ai pas la tête à ça, j'ai pas..." je marque une pause, l'air fermé sur le visage, incapable de savoir les mots qu'il sera le plus apte à comprendre, et à accepter. Et au lieu de prendre conscience de ma demande, il l'ignore, optant pour une attitude presque dérisoire. "T’as faim ? Je nous ai pris un japonais pour ce midi." Je me frotte le haut du visage, vexée qu'il n'entende pas ce que je cherche à lui dire et à me prendre en sérieux. "Non j'ai pas faim, non..." Une légère moue en jetant un coup d'oeil à ce sac, qui parfume sans plus attendre la pièce, me poussant à me demander la dernière fois que j'avais pris le temps d'avaler un truc."Bon.. Je t’écoute.. Pourquoi ne reviendrais-tu pas ?" Je soupire, prenant finalement la peine de planter mon regard dans le sien. "...Parce que c'est fini tout ça." Un semblant de sourire ironique vient un instant illuminer ce visage complètement éteint. "J'te remercie pour m'avoir laissé ma chance...A nouveau... mais tout ce que je veux maintenant, c'est que ça s'arrête. Tu mérites mieux que tout ça, crois moi, et je suis persuadée que tu trouveras une personne bien plus compétente que moi pour ce poste. Il faut juste que ça s'arrête. La raison ne semble pas suffisante, je le devine à travers son regard noisette. Et comment pourrais-je le convaincre sans avoir à évoquer ce tunnel noir, que je traverse depuis déjà un petit moment? Comment le convaincre de laisser tomber sans qu'il ne vienne lui aussi s'inquiéter? " Regardes-nous, on est complètement ridicule" lançais-je avec un faux sourire moqueur. " On joue le duo d'enfer dès qu'on se retrouve ensemble dans un bureau, alors qu'on est incapable de s'entendre en dehors...." J'en rajoutais. Sans aucun doute. Mais si cela permettait de lui affliger un semblant de vérité capable de le faire abandonner, je le ferais. Une fois de plus. "C'est pitoyable..."
@Evan Campbell




I lost myself
When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverser
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Futur divorcé
MÉTIER : PDG de la société Campbell (filiale à Brisbane)
[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Tumblr_omz3u549Bk1v1y27vo2_250
POSTS : 239 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Savannah-5 / Kaya / Savannah-6

RPs EN ATTENTE : Abandonnés : Kaitlyn / Philomenn / Lennon-2
RPs TERMINÉS : Savannah-1 / Lennon-1 / Savannah-2 / Savannah-3 / Savannah-4 / Helena-1 / Cade / Helena-2
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] If you have any problem, please talk to me... [Savannah] If you have any problem, please talk to me... EmptyDim 7 Mar - 20:23



Il ignorait ce qu’il pouvait bien se passer dans l’esprit de Savannah. Fuir tout une nouvelle fois, ses responsabilités, ses projets, etc. Mais que s’était-il passé pour qu’elle veuille tout abandonner ? "Je pensais avoir été assez claire dans mon message, je ne reviendrais pas Evan". Il ne pouvait se résoudre à accepter cela une seconde fois. Autant il comprenait désormais pourquoi elle était partie la première fois, autant cette fois-ci, il n’en était pas certain. Certes, il avait un comportement parfois perturbant mais les dernières semaines avaient été plutôt calmes à ce niveau-là. Malgré lui, il essayait de faire des efforts et de contrôler ses pulsions qui le poussaient, très souvent, à manipuler Savannah, même s’il ne le voyait pas ainsi. Il lui demandait alors ce qui ne tournait pas rond et si elle était réellement en train de démissionner, cherchant presque à la faire culpabiliser de l’abandonner.. "Evan...ne rend pas les choses plus compliquées qu'elles ne le sont déjà pour moi..." Dommage pour elle mais le brun ne comptait pas lui faciliter les choses. Elle s’était engagée. Elle a signé un contrat et devait le respecter. Il savait pertinemment qu’il devait éviter, au maximum, d’aborder la situation de cette manière mais il n’hésiterait pas tôt ou tard à le faire, si cela s’avérait être nécessaire. "Ce boulot, c'est la meilleure chose que je pouvais espérer pour ma carrière. Mais j'peux pas. J'ai pas la tête à ça, j'ai pas..." Evan avait parfaitement conscience du caractère instable de la blonde, ce qui était un véritable problème. Il aurait apprécié, pour une fois, qu’elle puisse parvenir à séparer les affaires professionnelles des affaires personnelles mais elle était visiblement bien trop atteinte. Il gardait une attitude neutre, agacé par les propos de cette femme qu’il ne reconnaissait pas en cet instant.

Tout en la regardant, sans faire paraître la moindre émotion face à ses derniers mots, Evan lui proposait simplement de partager un repas. Sans surprise, la blonde déclina l’invitation. "Non j'ai pas faim, non..." Peut-être changerait-elle d’avis d’ici quelques minutes, c’est en tout qu’espérait Evan, quelque peu pensif, réfléchissant au meilleur moyen pour obtenir des réponses. Il lui demandait alors, tout simplement, pourquoi elle ne reviendrait pas. "...Parce que c'est fini tout ça." Comme ça ? Soudainement ? Sans prévenir ? Sans véritables raisons ? A cet instant, le sentiment d’agacement montait chez Evan qui se contenait malgré tout. Il savait pertinemment qu’il s’était passé quelque chose et qu’il devrait sûrement faire preuve de patience pour gratter la moindre petite information. "J'te remercie pour m'avoir laissé ma chance...A nouveau... mais tout ce que je veux maintenant, c'est que ça s'arrête. Tu mérites mieux que tout ça, crois moi, et je suis persuadée que tu trouveras une personne bien plus compétente que moi pour ce poste. Il faut juste que ça s'arrête. Comment pouvait-elle tomber aussi bas ? Bien qu’il souhaitait faire preuve de compréhension, ce genre de discours ne lui plaisait guère. Ce n’était que du blabla pour faire comprendre à son patron qu’elle ne voulait rien dire et encore moins s’expliquer sur les raisons de ce départ précipité.
"Tu comptes vraiment me faire ce coup ? Tu mérites mieux ? Garde ce discours ridicule pour ton cher et tendre." Finalement, il ne cachait pas ce brin d’agacement qui bouillonnait depuis le début de leurs échanges. Elle lui parlait comme si elle le quittait en tant que couple. Or, ce n’était pas le cas. Elle ne voulait pas être avec lui et lui avait déjà bien fait comprendre. De plus, il n’avait nullement besoin d’une personne plus compétente. Savannah était parfaite pour ce job et connaissait les habitudes de l’homme d’affaires, ce qui était une véritable plus-value, notamment lorsqu’ils partaient en rendez-vous client ensemble. Hormis les quelques mauvaises surprises, ils avaient plutôt bien réussi à collaborer jusqu’à maintenant. Pourquoi devrait-elle donc partir ? Son discours n’avait ici absolument aucun sens. "Regardes-nous, on est complètement ridicule. On joue le duo d'enfer dès qu'on se retrouve ensemble dans un bureau, alors qu'on est incapable de s'entendre en dehors...." Même si cela était vrai, rien ne les obligeait à s’entendre parfaitement en dehors du bureau. Était-ce si grave après tout ? Au moins, ils parvenaient plus ou moins à garder un semblant de relation. Certes, tout était différent en comparaison avec leur relation passée mais cela ne pouvait-il pas fonctionner ainsi ? A cet instant, Evan ne comprenait toujours pas Savannah qui cherchait simplement à pointer un faux problème, qui n’avait pas lieu d’être et qui n’était sûrement pas la source de son état actuel. "C'est pitoyable..." Evan souriait, comprenant l’état de flagellation dans lequel se trouvait son assistante. Elle était dans un état d’esprit négatif et cela n’allait certainement pas changer dans les minutes à venir. Devait-il lui prouver qu’elle avait tort ou simplement ignorer ses propos ? "Je vais te dire ce qui est pitoyable Savannah." Evan s’installait tranquillement face à la blonde puis commençait à dévorer son repas ; il avait définitivement très faim de son côté. "C’est vraiment bon. T’es certaine de ne pas vouloir manger un peu ?" À ce rythme, il finirait sûrement sa part. Après deux bouchées, il reprit enfin le fil de son discours qu’il avait à peine démarré. "Ce qui est pitoyable, c’est ton état en ce moment même. Regarde-toi. Je ne parle pas seulement de ton état physique mais surtout de ton mental." Il reprit ensuite un sushi qu’il engloutit rapidement avant de reprendre la parole. "Si tu crois que tout quitter va résoudre tes problèmes, je pense que tu te trompes. Tu as fui les Etats-Unis pour une meilleure vie ? Et maintenant, tu te retrouves chez toi, en Australie, à te lamenter sur ton sort. Belle réussite. J’espère que t’es fière de toi Sav'." Il savait que ce n’étaient pas des mots agréables à entendre mais il ne fallait pas compter sur Evan pour jouer la personne compatissante. "C’est pitoyable, n’est-ce pas ? Je crois que c’est ce que dira ton fils à ton sujet quand il comprendra que sa mère n’est définitivement pas une battante." Un fils devrait être une raison de ne jamais se laisser abattre, n’est-ce pas ? Il ignorait encore les maux dont elle souffrait mais Evan estimait qu’elle n’avait aucun droit de se laisser couler et d’adopter une telle attitude irresponsable. Ce n’était sain ni pour elle ni pour son enfant. "Je ne sais pas ce qui se passe dans ta vie Savannah. Si tu veux m’en parler, fais-le. Si tu ne veux pas, efforce-toi de relever la tête et de réagir car j’ai une information exclusive pour toi : la vie n’est pas facile." Il gardait son sérieux malgré l’ironie de cette phrase. Ce n’était pas une stratégie pour lui appliquer une sorte d’électrochoc mais seulement ce qu’il pensait réellement. La vie était injuste, rien n’était facile. Mais il y a les gens qui se battent et se battront toujours et d’autres qui se contentent de subir, comme s’ils avaient perdu tout espoir de vivre des moments heureux. Et il déplorait voir Savannah ainsi dans cet état. Il tenait à elle malgré ses mots durs et espérait sincèrement qu’elle réagirait au plus vite.

@Savannah Williams


[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Tumblr_ot046jLulZ1w3d6g0o1_500
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 32 ans
SURNOM : Sav'
STATUT : How can I stand here with you, and not be moved by you
MÉTIER : Assistante de direction - Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
[Savannah] If you have any problem, please talk to me... 210418063442253371
POSTS : 6411 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 4 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
[Savannah] If you have any problem, please talk to me... 210128111608869423
CADE

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY
Saül#1
Ana
Famiglia

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... 200728121606534329
Evan#5Evan#6

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Tumblr_inline_oz729pZzru1rpoosj_540
Nico#1

Carlisle#3Blake#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Evan#2Cade#11Evan#3IvyCodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14Cade #15Cade #16Cade #17



AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] If you have any problem, please talk to me... [Savannah] If you have any problem, please talk to me... EmptyMer 10 Mar - 21:58


Mon état actuel est loin d'être glorieux, mais c'est en étant au bord du précipice que je découvre l'attachement que l'on me voue, et qui résonne comme une torture présentement. Comment parvenir à rester impassible et n’éprouver aucune émotion face à ces personnes qui sont prêtes à affronter la tempête que je suis pour parvenir à me sortir la tête de l'eau? Si l’inquiétude d'Evan est jusqu'à présent prévisible, sa présence sur le pas de ma porte l'est bien moins. Notre relation, aussi irrégulière et fragile soit-elle, n'avait pourtant plus rien à prouver, troubler par des mensonges, des non-dits et de nombreux coup bas. Celle-ci se résume à un feu, bien trop consumé, duquel il ne reste que de faibles braises. Rien qui ne vaille le coup de se brûler, et pourtant, par sa présence, Evan me prouve que ces dernières ne doivent pas être négligé pour autant. Peut-être s'assure t-il simplement de la véracité de ma supposée démission pour lancer la recherche de ma remplaçante, ou peut-être qu'il se montre bien plus bienveillant que ce qu'il n'avait été jusqu'à présent. Étrangement, il faut quand même que je me trouve au fond du trou pour qu'il m'accorde un peu de considération et qu'il ne cherche pas à profiter de la situation pour une fois. Je soupire, non pas parce que cet homme qui s'évertue à ce que je brille et réussisse dans ma carrière s'assure de mon état, mais parce que la possibilité de devoir lui tourner apparait déjà comme insupportable. Si Evan n'a pas toujours eu un comportement exemplaire avec moi, je ne peux nier moi-même mes responsabilités dans ce chaos qui règne entre nous. Ai-je seulement envie de l'abattre à nouveau par un énième abandon? Suis-je seulement prête à foutre en l'air toute perspective professionnelle face à l'opportunité qu'il m'a offert? Le ton que j'emploie est calme, anéanti par toutes ces pensées bien trop sombres que je m'inflige depuis plusieurs jours. Je m'évertue à rendre ça plus facile, optant pour des mots qu'il sera en mesure de saisir, une forme de reconnaissance pour ce qu'il a fait pour moi. Cela devrait suffire à le faire acquiescer et heurter une partie de sa fierté, puis le faire partir. Mais il encaisse, parvenant à dissimuler toute réaction que je cherche à percevoir malgré mon regard principalement fuyant. La discussion est censée se terminer là, mais contre toute attente, il s'installe, adoptant une attitude bien trop légère pour la situation, avant de me relancer sur le sujet comme s'il avait oublié tout ce que j'avais pu lui dire quelques secondes plus tôt."J'te remercie pour m'avoir laissé ma chance...A nouveau... mais tout ce que je veux maintenant, c'est que ça s'arrête. Tu mérites mieux que tout ça, crois moi, et je suis persuadée que tu trouveras une personne bien plus compétente que moi pour ce poste. Il faut juste que ça s'arrête. " soufflais-je à nouveau, m'accommodant d'une attitude particulièrement déterminée, afin de le décourager dans son élan de vouloir me venir en aide et de faire preuve de compréhension. "Tu comptes vraiment me faire ce coup ? Tu mérites mieux ? Garde ce discours ridicule pour ton cher et tendre." Ma mâchoire se resserre instantanément, revivant sans ménagement ce que j'avais infligé à Cade la veille. "Je t'interdis de parler de lui."Mon regard soutient le sien, m'assurant que le message soit concis. Ses mots sonnent presque comme une moquerie, et je ne suis pas en mesure d'entendre ça comme s'il s'agissait d'une querelle d'amoureux qui me poussait à prendre de telles mesures. Cade n'avait rien à voir là dedans, et il devait le comprendre. .Il avait subi de façon injuste mes foudres, et la culpabilité planait désormais au dessus de moi, effacé par mon égoïsme du moment. Evan était visiblement le prochain a subir les conséquences d'une telle provocation. Voilà que je m'affaire à lui rappeler cette relation bancale que nous partageons avec un air presque moqueur, la négligeant presque."Regardes-nous, on est complètement ridicule. On joue le duo d'enfer dès qu'on se retrouve ensemble dans un bureau, alors qu'on est incapable de s'entendre en dehors...." Mes bras viennent se croiser sous ma poitrine, sous le regard désabusé du jeune homme."C'est pitoyable..." L'amusement qui s'empare de ses traits fait monter une certaine pression en moi. "Je vais te dire ce qui est pitoyable Savannah."  Mon regard ne le quitte pas, ne me laissant pas distraire par ses tentatives pour faire diversion en se lançant dans la dégustation de ce mets.  "Ce qui est pitoyable, c’est ton état en ce moment même. Regarde-toi. Je ne parle pas seulement de ton état physique mais surtout de ton mental." Jusqu'ici, rien de bien surprenant. Je savais très bien que mon physique et ce manque d'engouement appuyaient mes faiblesses du moment, mais je ne cherchais désormais plus à m'en cacher, m'emparant d'un air imperturbable. "Si tu crois que tout quitter va résoudre tes problèmes, je pense que tu te trompes. Tu as fui les Etats-Unis pour une meilleure vie ? Et maintenant, tu te retrouves chez toi, en Australie, à te lamenter sur ton sort. Belle réussite. J’espère que t’es fière de toi Sav'." Là, la donne est différente. Il s'approprie le résumé de ma vie, comme s'il en connaissait les moindres détails, les moindres motivations. Offensée, je m'empare de ma meilleure arme pour pouvoir répliquer, ne lui laissant pas l'occasion de déceler une once de regret sur mon visage. "C'est mal venu d'un homme qui a fuit le domicile conjugale parce qu'il n'avait pas les épaules pour réparer son couple et qui se trouve pourtant à l'heure aujourd'hui toujours lié à son passé." Je relève les sourcils. "On peut me reprocher beaucoup de chose, mais moi je ne joue pas Evan." Je n'avais pas joué avec lui aussi. "C’est pitoyable, n’est-ce pas ? Je crois que c’est ce que dira ton fils à ton sujet quand il comprendra que sa mère n’est définitivement pas une battante." Mes lèvres se pincent, me retenant de l'arrêter dans son élan. Mathis était le sujet sensible, il l'avait toujours été, et le serait toujours. Et même si je n'en donnais pas l'impression, tout ce que je faisais c'était pour lui. Il méritait mieux que ce je pouvais lui offrir actuellement, et je refusais d'être un poids dans sa vie, je refusais qu'il sombre avec moi, alors je préférais m'effacer. Cela n'enlevait rien cette souffrance que je ressentais de ne plus pouvoir croiser son regard innocent et entendre ses éclats de rire. Ils résonnent encore dans mon esprit, comme une mélodie à laquelle il est difficile d'échapper. Mon coeur se resserre, et je détourne le regard vers l'extérieur, tâchant de garder le contrôle sur ce nœud qui se noue dans ma gorge, et des larmes qui menacent d’envahir mes yeux d'un moment à l'autre. "Je ne sais pas ce qui se passe dans ta vie Savannah. Si tu veux m’en parler, fais-le. Si tu ne veux pas, efforce-toi de relever la tête et de réagir car j’ai une information exclusive pour toi : la vie n’est pas facile." Je lâche un sourire ironique en parvenant finalement à me sortir de cette atmosphère mélancolique, retrouvant bien assez vite son regard. "Ah ouais, et qu'est ce que t'en sais toi? Derrière ton bureau, avec tes costumes hors de prix, as-tu seulement une idée de ce que les autres peuvent vivre ou traverser?" Je marque une pause, avant de reprendre. "Qu'est ce que t'as vécu de pire dans ta vie? Une déception face à l’échec d'un mariage?" me moquais-je, parvenant à devenir aussi percutante que lui.

@Evan Campbell




I lost myself
When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverser
Revenir en haut Aller en bas
Evan Campbell
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
STATUT : Futur divorcé
MÉTIER : PDG de la société Campbell (filiale à Brisbane)
[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Tumblr_omz3u549Bk1v1y27vo2_250
POSTS : 239 POINTS : 90

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Savannah-5 / Kaya / Savannah-6

RPs EN ATTENTE : Abandonnés : Kaitlyn / Philomenn / Lennon-2
RPs TERMINÉS : Savannah-1 / Lennon-1 / Savannah-2 / Savannah-3 / Savannah-4 / Helena-1 / Cade / Helena-2
AVATAR : Theo James
CRÉDITS : Tumblr
DC : Pas de DC
INSCRIT LE : 09/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28986-terminee-evan-campbell-let-s-do-some-business-in-australia https://www.30yearsstillyoung.com/t29061-evan-campbell

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] If you have any problem, please talk to me... [Savannah] If you have any problem, please talk to me... EmptyJeu 15 Avr - 1:47


Cette visite au domicile de Savannah était particulièrement incertaine. Que se passait-il réellement et que pouvait faire Evan dans une pareille situation ? À cet instant même, Evan l’ignorait encore alors qu’il cherchait tant bien que mal à discuter avec la blonde, une discussion qui prenait une tournure de plus en plus conflictuelle. Ce qui était inévitable et ce que l’homme d’affaires cherchait définitivement à provoquer. La faire souffrir ne lui plaisait guère, bien qu’elle pensait sûrement le contraire, mais ils semblaient tout deux devoir en passait par là, par le biais de mots durs à la fois injustes mais pourtant réels. En faisant allusion à son petit ami, Evan s’était rapidement attiré les foudre de son assistante qui lui fit part immédiatement de son agacement. "Je t'interdis de parler de lui." Il avait soudainement l’impression d’avoir prononcé le nom de Voldemort et qu’une parole de plus à son sujet le tuerait sur place. Elle était à cran, il n’y avait aucun doute.

Savannah avait ensuite attaqué leur relation, celle qu’ils partageaient tout deux, anciens amants, amis en apparence, mariés à temps partiels pour les rendez-vous d’affaires.. La nature de leur relation était difficile à définir et à décrire tant elle demeurait floue, et ce, depuis le premier jour de leur rencontre. Peut-être était-ce pour cela qu’elle qualifiait leur duo de pitoyable même si Evan refusait de partager cet avis, contrattaquant alors dans l’immédiat en lui faisant part de son opinion sur ce qui faisait réellement pitié en cet instant même. Une panoplie de mots difficiles à entendre. Evan n’avait aucun doute. Ce qu’il disait était vrai. Et il le pensait réellement en ce moment même. Il ne voulait pas la blesser mais faire en sorte qu’elle se réveille et prenne conscience de la réalité. Une réalité qu’elle devait accepter, réaliser et analyser. Il ignorait la nature de cette dépression mais aller de l’avant était la seule solution. Evan n’avait pas pour but de jouer les électrochocs, il n’était pas vraiment son ami et encore moins son psy. Il ne supportait juste pas de la voir dans cet état. Et il n’avait nullement peur d’employer des mots forts, quitte à la faire exploser. Sa réaction ne se fit pas attendre, c’était à son tour de s’en prendre à son histoire personnelle.  "C'est mal venu d'un homme qui a fuit le domicile conjugale parce qu'il n'avait pas les épaules pour réparer son couple et qui se trouve pourtant à l'heure aujourd'hui toujours lié à son passé." Elle avait raison et l’entendre de la bouche de Savannah était assez blessant même si cela n’était pas vraiment le sujet. Et puis réparer son couple n’avait jamais été une option. C’était juste une fausse illusion tout au mieux. "On peut me reprocher beaucoup de chose, mais moi je ne joue pas Evan." Était-elle en train d’insinuer qu’il l’avait fait avec elle ? Tout au long de sa vie, il avait joué avec beaucoup de femmes, il était vrai. Cependant, ses sentiments pour Savannah avaient été réels et le sont toujours. Il n’avait pas joué avec elle. Certes, il lui avait menti et lui avait caché quelques détails importants de sa vie mais en aucun cas il avait eu l’impression de jouer. Il lui répondit alors de la plus simple des manière, en l’attaquant sur le sujet le plus sensible qui soit : son fils.
"C’est pitoyable, n’est-ce pas ? Je crois que c’est ce que dira ton fils à ton sujet quand il comprendra que sa mère n’est définitivement pas une battante." Y avait-il un meilleur moyen de la faire réagir ? Malgré tout il regrettait presque ses propos, c’était pour cela qu’il essaya par la suite d’atténuer ses paroles même s’il gardait ce ton assez dur et cherchait encore à la confronter à dure réalité de la vie. "Ah ouais, et qu'est ce que t'en sais toi? Derrière ton bureau, avec tes costumes hors de prix, as-tu seulement une idée de ce que les autres peuvent vivre ou traverser? Qu'est ce que t'as vécu de pire dans ta vie? Une déception face à l’échec d'un mariage?" Malgré son air abattu, la blonde n’avait pas perdu de son mordant, ripostant aussi vite et de manière égale face à celui qui était pourtant encore son patron, mais y avait-il seulement déjà eu une notion de hiérarchie entre eux ? Tout en continuant d’avaler ses sushis, Evan n’affichait aucune once d’animosité malgré les attaques incessantes de son assistante. Elle n’était visiblement pas dans son état normal et s’il se vexait pour cela, cette conversation ne mènerait à rien, même s’il tenait malgré tout à lui répondre. "Ce que les autres peuvent vivre ou traverser, je m’en contrefous. En revanche, je tiens à toi. Et puis, j’ai besoin d’une assistante, non ?" Simple mais efficace espérait-il. Et c’était assez sincère même s’il la considérait comme bien plus que son assistante. "Mais tu as raison, je ne sais pas à quel point la vie peut être difficile. Je n’ai connu que le bonheur dans ma vie, c'est une évidence. Mes costumes m’offrent tout ce dont j’ai besoin." Un brin ironique, Evan préférait cela qu’aux éventuelles histoires larmoyantes, comme la mort de sa mère par exemple. Cela dit, c’était inapproprié dans cette conversation et il était exclu d'abattre cette carte. "Tu veux savoir ce que j’ai vécu de pire dans ma vie ? Très bien, je vais tout te raconter." Il se releva légèrement avant de saisir sa bouteille d’eau et d’en boire une gorgée. "Tu vois ces sushis ? Eh bien, quand je suis allé les chercher, le serveur a discuté avec moi. Je lui ai dit qu’il m’en fallait pour moi et pour une femme auprès de qui je devais me faire pardonner. À ce moment-là, je ne savais pas encore vraiment si j’étais responsable de quoique ce soit mais… Soit.. Peu importe." Evan parlait à Savannah comme il l’avait fait à de nombreuses reprises, donnant l’impression de raconter une histoire provenant tout droit d’un roman. "Et tu sais ce qu’il m’a dit après avoir terminé la préparation de ce repas ? Il m’a dit : Monsieur, j’ai fait ces sushis avec amour. Donnez-la à votre dame et tout ira bien." Il ne regardait même plus Savannah, préférant se perdre dans son délire, optant pour ne pas faire face au potentiel désarroi de la blonde. Il continuait alors, ne voulant laisser place à aucune interruption. "Et c’est donc ce que j’ai fait en venant ici. Mais il s’avère que tu n’as pas mangé quoique ce soit. Et le fait que tu ne veuilles pas manger n’est pas mon problème en réalité.." Il levait alors les yeux vers le plafond, faussement dépité par ce qu’il s’apprêtait à dire. ".. Mais le fait de revoir ce serveur la prochaine fois et de lui avouer qu’il a échoué dans la mission qu’il s’était donné. Lui faire part de son échec, et le mien par conséquent, deviendra la pire chose que j’ai vécue dans ma vie." Il fermait ensuite ses yeux quelques instants, ne sachant même pas si Savannah lui prêtait encore une quelconque attention. Il avait complètement digressé, il en avait bien conscience. "J’espère que t’es satisfaite. Tu m’as presque fait lâcher une larme en prenant conscience du drame de ma vie. Maintenant, raconte-moi. Que s’est-il passé Savannah ?" Il avait espéré qu’elle se confie à lui d’elle-même sans qu’il n’ait besoin de demander mais cela ne s’était pas déroulé ainsi. Et était-elle seulement prête à lui révéler quoique ce soit ? D’autant plus que son petit numéro ne lui avait sûrement guère plu et qu’elle pouvait le fuir à tout moment, pour la énième fois.

@Savannah Williams


[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Tumblr_ot046jLulZ1w3d6g0o1_500
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

[Savannah] If you have any problem, please talk to me... Empty
Message(#) Sujet: Re: [Savannah] If you have any problem, please talk to me... [Savannah] If you have any problem, please talk to me... Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

[Savannah] If you have any problem, please talk to me...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-