AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -36%
Pack de 3 couteaux Tefal Ingenio Ice force
Voir le deal
29.99 €

 little do you know ▽ madison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Atwood
Jean Atwood
l'utopiste au placard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 novembre 1992 juste après Holden
SURNOM : Jeanie ou Jea pour les intimes
STATUT : Mariée à Matthias depuis 3 ans, leur couple bat de l'aile, c'est ce qui arrive quand on épouse son meilleur ami parce qu'il est amoureux de vous
MÉTIER : Journaliste en freelance à la recherche de l'article qui fera décoller sa carrière et lui permettra de changer le monde. Serveuse au Bacchus pour payer les factures
LOGEMENT : 18, sherwood road, Toowong. Dans la jolie maison de son mari, avec jardin, piscine et jaccuzzi (elle n'assume pas trop)
MENTAL STATE
POSTS : 187 POINTS : 610

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vegan & écolo ▽ Idéaliste, indignée, engagée ▽ Se déplace souvent à vélo ▽ Bienveillante & douce ▽ Dévouée aux autres, s’en oublie elle-même ▽ Hypersensible bloquée qui ne sait plus pleurer ▽ Très empathique ▽ N’aime pas mentir, se ment pourtant à elle-même en permanence ▽ Sportive : boxe, krav maga… ▽ Issue d'une famille catholique ▽ Passionnée par son travail, son but : changer le monde ▽ Charmante, drôle, intelligente : elle fait chavirer les cœurs ▽ Culpabilise de désirer des enfants dans ce monde pourri ▽ Elle a sauvé son chat borgne Grumpy, il déteste tout le monde sauf elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Saül #1Holden #1Cian #1Oakley #1 & Cian #2Madie #1Billyjean #1Rory #1Owen #1Enocean #2Grace #1Mattean #2
RPs EN ATTENTE :
:OO::
 

RPs TERMINÉS : Raphael #1Enocean #1Leolie weddingLeslie #1Mattean #1Wendy #1Leslie #2
AVATAR : Erin Moriarty
CRÉDITS : artacide (avatar)
DC : Victoire Laclos & Anastasia Williams
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37008-jean-atwood-tough-girl-whose-soul-aches https://www.30yearsstillyoung.com/t37094-jean-atwood-a-precious-ideal?nid=13#1751366 https://www.30yearsstillyoung.com/t37044-jean-atwood#1748304

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison EmptyMar 23 Fév - 17:42



little do you know (ft. @Madison Kwanteen :l: )

Ce RP est un flashback ayant lieu en juillet 2018, à Brisbane au stade sportif de Toowong. Jean a 25 ans et travaille chez ABC Studios.

Il fait froid aujourd’hui, c’est l’hiver à Brisbane et le vent de l’océan est particulièrement puissant en cette journée de match. Jean a les mains enfoncées dans les poches et le col de son manteau relevé quand elle pénètre dans le Suncorp Stadium. Quelle idée de venir à vélo en plein hiver ? Elle est vraiment bornée, Jean, son mari lui a pourtant dit de prendre la voiture, surtout avec tout le matériel qu’elle avait à se trimballer en ce début d’après-midi. Mais, ils n’habitent pas très loin du stade, alors elle est rentrée prendre sa pause déjeuner chez eux et s’est rendue directement au match, accréditation autour du cou et sac à dos chargé d’un appareil photo professionnel et ses divers objectifs, de son enregistreur, de son carnet de notes etc.

Elle rejoint le carré réservé à la presse, au pied du terrain, abrité par un petit toit en taule, mais pas protégé des rafales de vent froid pour autant. Il y a du monde, il ne reste presque plus aucune place assise, il faut dire que le match de rugby qui a lieu aujourd’hui est important, le reste des gradins se remplit rapidement de public. Jean cherche des yeux un endroit où s’asseoir et repère une place au premier rang, encombrée seulement d’un sac  qui semble abandonné. Elle le soulève précautionneusement et demande aux personnes autour si ça leur appartient, elle n’obtient que des réponses négatives et décide donc de mettre le sac en sûreté, en hauteur sur une étagère où d’autres sacs sont déjà alignés. Puis elle s’assied et commence à déballer le contenu de son sac, à enclencher l’objectif adéquat sur l’appareil photo, à vérifier que son enregistreur est en état de fonctionner, que son stylo contient encore de l’encre. Elle aime l’ambiance d’un stade avant un match, même si elle prend rarement le temps d’en regarder, Jean aime le rugby, elle apprécie le sport en général, cependant ce n’est pas le genre d’articles qu’elle a envie d’écrire. Et encore, si tout ceci menait à la publication d’un article avec son nom en bas de page, ce serait déjà ça, mais non. Elle va juste faire un compte rendu, fournir quelques photos qui ne seront jamais utilisées car il y aura déjà la vidéo officielle du match bien plus vendeuse et ça donnera lieu à une phrase ou deux dans le journal du soir prononcée par le présentateur du JT. C’est un travail futile, comme tout ce qu’on lui assigne, elle n’a jamais rien d’important à couvrir, pourtant elle ne demande que ça, elle est force de proposition mais on la laisse sur le banc de touche. Littéralement.

Mais Jean est professionnelle et elle espère que son abnégation finira par prouver à ses supérieurs qu’ils peuvent lui faire confiance. Alors, elle attend le coup d’envoi du match, se lève pour prendre quelques photos, elle ne se soucie pas beaucoup des autres journalistes qui l’entourent, répond poliment quand ils lui adressent la parole et note quelques actions importantes du match. En réalité, il n’y a pas grand-chose à faire avant la fin du match quand ils pourront aller interviewer les joueurs, alors son esprit vagabonde et elle fait une liste des sujets d’actualité qu’elle voudrait vraiment traiter et des angles qu’elle prendrait pour les aborder. Elle garde une oreille sur le discours des commentateurs et lève un œil vers le terrain régulièrement, mais clairement, ce qu’il se passe dans sa tête est bien plus stimulant que le match de rugby.



little do you know ▽ madison 1031338396:
 
Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
little do you know ▽ madison D4ev
POSTS : 442 POINTS : 440

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : little do you know ▽ madison 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

little do you know ▽ madison 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
little do you know ▽ madison 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: Re: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison EmptyJeu 25 Fév - 18:44


little do you know (ft. @jean atwood :drama:)
 

Juillet 2018, Madison a 21 ans, vient de commencer un stage au Picture Patch Studio et n'est pas encore diplômée.

Emmitouflée dans une grosse écharpe et un manteau bien chaud, t’as presque pas froid. (Emphase sur presque.) En vérité, c’est à peine si tu sens le bout de tes doigts et ce, malgré tes gants. Mais tout ça n’a que peu d’importance au final, t’es véritablement heureuse d’être ici et de pouvoir assister à ce match. Tu as pour mission de prendre les athlètes en pleine action pour un magazine sportif. C’est la première fois que tu couvres un évènement pareil. Les Queensland Reds jouent à domicile contre les Melbourne Rebels et le match bat son plein. L’ambiance est folle, vraiment. Les supporters vivent le match comme si leur vie en dépendait et c’est vraiment quelque chose d’incroyable à vivre. Entre deux photos de joueurs, t’as réussi à glisser quelques clichés sympas de groupes dans le public, capturés sur le moment lors d’une touche de la part de leur équipe. La joie et l’euphorie qu’on peut lire sur leurs visages, c’est vraiment fou et t’en es carrément contente de ces prises là. Pour prendre les photos aux meilleurs angles possibles, t'as eu le droit de faire le tour du terrain, bien évidemment toujours derrière la barrière de sécurité et en étant accompagnée par un vigile (des fois que tu sois une fille dangereuse, sait-on jamais.)

T’es en train de les passer en revue quand ton œil est attiré par l’indicateur de batterie qui clignote en rouge. Ah. Distraitement, tu tatonnes les poches de ton manteau à la recherche des rechanges. T’étais sûre d’en avoir emmenée une avant de laisser ton sac avec Spencer. Visiblement non. Tu plisses le nez en retournant vers le carré presse où tu as laissé tes affaires. Sur le chemin, t’essaies au mieux de te réchauffer les mains tant elles sont frigorifiées. Le vigile te fait rentrer et tu le remercies vaguement avant de retourner à ta place. En t’approchant, tu as la mauvaise surprise de voir que Spencer n’est plus là. Et ton sac non plus d’ailleurs. A la place, il y a une jeune femme blonde, l’air bien peu concentrée sur le match. Autour de son cou, tu vois une carte de presse pour ABC Studio et tout ce que tu peux te dire, c’est que par conséquent, ça doit être une journaliste importante. Enfin ça doit déjà être un sacré niveau pour bosser là-bas.

Seulement voilà, ton problème actuel, c’est que ton sac n’est pas là et que Spencer non plus. Alors, est-ce qu’il est parti en l’embarquant ? Est-ce qu’on te l’a volé ? En soit dedans tu as juste une paire de batteries, mais ça reste du matériel pro et relativement coûteux alors… T’es déjà en train de paniquer. Tu te frayes un passage entre les sièges pour rejoindre la blonde et, un peu gauchement, tu t’arrêtes pas trop loin. « Heu excusez moi… » tu l’interpelles doucement, levant tout de même assez la voix pour te faire entendre dans le vacarme ambiant. « Est-ce que heu… Vous auriez vu un sac ici ? » elle va te prendre pour un guignole à avoir laissé tes affaires là sans surveillance. « Je l’avais laissé là et mon boss était dans les parages mais heu... » bein il n’y a plus rien quoi. Au moins si tes joues rougissent d'embarrassement, tu pourras blâmer le froid ambiant.



little do you know ▽ madison LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Jean Atwood
Jean Atwood
l'utopiste au placard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 novembre 1992 juste après Holden
SURNOM : Jeanie ou Jea pour les intimes
STATUT : Mariée à Matthias depuis 3 ans, leur couple bat de l'aile, c'est ce qui arrive quand on épouse son meilleur ami parce qu'il est amoureux de vous
MÉTIER : Journaliste en freelance à la recherche de l'article qui fera décoller sa carrière et lui permettra de changer le monde. Serveuse au Bacchus pour payer les factures
LOGEMENT : 18, sherwood road, Toowong. Dans la jolie maison de son mari, avec jardin, piscine et jaccuzzi (elle n'assume pas trop)
MENTAL STATE
POSTS : 187 POINTS : 610

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vegan & écolo ▽ Idéaliste, indignée, engagée ▽ Se déplace souvent à vélo ▽ Bienveillante & douce ▽ Dévouée aux autres, s’en oublie elle-même ▽ Hypersensible bloquée qui ne sait plus pleurer ▽ Très empathique ▽ N’aime pas mentir, se ment pourtant à elle-même en permanence ▽ Sportive : boxe, krav maga… ▽ Issue d'une famille catholique ▽ Passionnée par son travail, son but : changer le monde ▽ Charmante, drôle, intelligente : elle fait chavirer les cœurs ▽ Culpabilise de désirer des enfants dans ce monde pourri ▽ Elle a sauvé son chat borgne Grumpy, il déteste tout le monde sauf elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Saül #1Holden #1Cian #1Oakley #1 & Cian #2Madie #1Billyjean #1Rory #1Owen #1Enocean #2Grace #1Mattean #2
RPs EN ATTENTE :
:OO::
 

RPs TERMINÉS : Raphael #1Enocean #1Leolie weddingLeslie #1Mattean #1Wendy #1Leslie #2
AVATAR : Erin Moriarty
CRÉDITS : artacide (avatar)
DC : Victoire Laclos & Anastasia Williams
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37008-jean-atwood-tough-girl-whose-soul-aches https://www.30yearsstillyoung.com/t37094-jean-atwood-a-precious-ideal?nid=13#1751366 https://www.30yearsstillyoung.com/t37044-jean-atwood#1748304

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: Re: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison EmptyVen 26 Fév - 12:27



little do you know (ft. @Madison Kwanteen :l: )

Ce RP est un flashback ayant lieu en juillet 2018, à Brisbane au stade sportif de Toowong. Jean a 25 ans et travaille chez ABC Studios.

Elle a la tête dans son carnet, l’oreille qui traîne vaguement sur ce qu’il se passe sur le terrain, mais elle sait qu’on l’a envoyée là par défaut, probablement pour l’occuper et lui donner l’impression qu’elle fait quelque chose de vaguement important. Mais elle sait bien que ce n’est pas important, il y a déjà les photographes sportifs qui vont faire de bien meilleurs clichés qu’elle, d’ailleurs, elle a vite délaissé son appareil photo. Il y a des journalistes sportifs qui sont bien plus calés qu’elle et qui auront le droit à un article, eux. Clairement, elle est là pour faire acte de présence pour le compte d’ABC Studios, c’est tout. Alors, elle perd vite sa concentration et son esprit vagabonde sur l’actualité qu’elle aimerait vraiment traiter. Elle prend des notes, absorbée par ses ambitions d’un monde meilleur quand soudain. « Heu excusez moi… » Jean sent la présence postée devant elle et relève les yeux pour vérifier si c’est à elle qu’on s’adresse. Visiblement oui, une petite brune est plantée devant elle avec un appareil photo presque plus gros que sa tête autour du cou. « Oui ? » demande-t-elle avec un sourire poli, elle se demande bien ce qu’elle peut lui vouloir. « Est-ce que heu… Vous auriez vu un sac ici ? » Instinctivement, Jean jette un œil autour d’elle, n’ayant plus vraiment à l’esprit le sac qu’elle a déplacé. « Eeeeuh... » lâche-t-elle en scannant la zone du regard et finalement, c’est quand la petite photographe reprend la parole qu’elle se souvient avoir déplacé un sac à son arrivée. « Je l’avais laissé là et mon boss était dans les parages mais heu... » Elle s’excuse aussitôt : « Oh oui pardon… Une sacoche noire ? C’est moi qui l’ai déplacé pour m’asseoir, excusez-moi ! » Elle ne sait pas où est parti le boss en question mais quand elle a bougé le sac elle s’est assurée de demander autour à qui était ce sac et personne n’a répondu. Jean a les genoux encombrés, de son carnet, son enregistreur, elle a son appareil autour du coup et son sac à dos posé au sol entre ses pieds, alors elle précise simplement à la jeune femme en pointant son stylo dans son dos, là où elle sait se trouver l’étagère. « Je l’ai rangé sur l’étagère, mais j’y ai fait attention, promis. » lui assure-t-elle avec un sourire rassurant. C’est qu’elle a l’air en panique d’avoir perdu son sac, il doit contenir du matériel coûteux de photographie, Jean sait ce que c’est, elle porte plusieurs milliers de dollars autour du cou au bout de la sangle de son appareil. « Pas de panique, votre boss ne va pas vous arracher les yeux. » Elle lâche un petit rire visant à détendre l’atmosphère et ajoute : « C’est qui d’ailleurs ? » Elle essaye de voir son badge mais il est dissimulé derrière l’appareil photo. Elle commence à tous les connaître les journalistes de Brisbane, les rédacteurs en chef, les photographes, ils se retrouvent toujours aux mêmes évènements après tout. Elle est curieuse de savoir quel guignol a laissé les affaires de la photographe sans surveillance, elle a déjà quelques idées de collègues tête en l’air ou je m’en foutiste qui pourraient correspondre.



little do you know ▽ madison 1031338396:
 
Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
little do you know ▽ madison D4ev
POSTS : 442 POINTS : 440

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : little do you know ▽ madison 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

little do you know ▽ madison 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
little do you know ▽ madison 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: Re: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison EmptyLun 1 Mar - 21:45



little do you know (ft. @jean atwood :drama:)
 

Juillet 2018, Madison a 21 ans, vient de commencer un stage au Picture Patch Studio et n'est pas encore diplômée.

Tu espères vraiment que tes affaires n’ont pas juste été embarquées par le premier venu. Autant dire que ça la foutrait un peu mal si jamais c’était le cas. Repayer le tout n’était pas vraiment un soucis en soit, mais c’était plus pour le principe. Toujours soigneuse, ce genre d’erreur d'inattention était plutôt rare. La cause cette fois est plutôt simple, le stress de ta première grosse sortie pour le boulot. A vouloir trop bien faire, tu t’étais un peu trop dispersée. Peut-être que Spencer l’avait fait exprès pour te donner une leçon ? Ou alors il était juste aussi tête en l’air que ce que tout le monde disait. Un gars sérieux et talentueux, juste un peu trop dans la lune. Vous faites bien la paire, tiens. Tu oses demander à la jeune femme qui s’est installée à votre ancienne place. Chargée comme une mule par tout son équipement, ça t’embête un peu de la déranger pour aussi peu. D’ailleurs tu t’attends presque à te faire envoyer paître, tu ne sais jamais trop à quoi t’attendre avec les journalistes et ça te fait toujours un peu peur. Et pourtant, lorsqu’elle te regarde, c’est tout sauf un regard noir ou malveillant qui t’es adressé. Ça te rassure un peu. « Oh oui pardon… Une sacoche noire ? C’est moi qui l’ai déplacé pour m’asseoir, excusez-moi ! » tu hoches frénétiquement la tête, confirmant ainsi que c’était effectivement ça. « Je l’ai rangé sur l’étagère, mais j’y ai fait attention, promis. » tu jettes un oeil dans la direction indiquée et tu lâches un soupir de soulagement visible en apercevant ton sac. Au moins tu ne te feras pas virer pour une faute aussi idiote. « Oh non, il n’y a vraiment pas de mal. J’aurai dû faire plus attention. » c’est à ton tour de t’excuser. Tu te dis que n’importe qui se serait contenté de repartir avec, mais pas elle visiblement. « Pas de panique, votre boss ne va pas vous arracher les yeux. » Tu ne peux retenir le rire nerveux qui t’échappe alors que tu retournes ton attention vers elle. C’est pas spécifiquement ce que tu craignais, mais finalement, c’est probablement ce qui aurait pu arriver si ce sac n’avait jamais été retrouvé. Pour le coup, tu t’estimes particulièrement chanceuse. « C’est qui d’ailleurs ? » vu l’endroit où elle bosse, tu doutes qu’elle connaisse. Encore que, tu sais qu’il arrive parfois que certains clichés du studio se retrouvent rachetés par la presse, c’est possible qu’elle en ai vu certains. La réputation de l’endroit n’est plus à faire dans le milieu de la photo, encore faut-il être renseigné sur le sujet. Non pas que tu doutes que ça soit son cas. « Hmm… Il s’appelle Spencer Greene. Il gère le Picture Patch à Fortitude Valley. J’imagine qu’il est parti faire un tour pour prendre des photos... » Tu regardes autour de toi, cherchant sa silhouette pour confirmer tes dires. A première vue, tu dirais qu’il doit être de l’autre côté du terrain. Ou qu’il a pris de la hauteur. « Vous connaissez ? » tu demandes naturellement, fixant maintenant l’étagère où est positionnée ta sacoche. Tu sais d’avance que tu ne pourras pas aller la chercher, t’as bien essayé d’y poser quelques affaires tout à l’heure. Tu grimaces doucement, l’air gênée. « Au risque de vous embêter je… Heu… Je pense être trop petite pour la récupérer... » tu doutes que la blonde soit beaucoup plus grande que toi, mais si elle a réussi à le placer là, c’est qu’elle doit tout de même l’être.



little do you know ▽ madison LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Jean Atwood
Jean Atwood
l'utopiste au placard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 novembre 1992 juste après Holden
SURNOM : Jeanie ou Jea pour les intimes
STATUT : Mariée à Matthias depuis 3 ans, leur couple bat de l'aile, c'est ce qui arrive quand on épouse son meilleur ami parce qu'il est amoureux de vous
MÉTIER : Journaliste en freelance à la recherche de l'article qui fera décoller sa carrière et lui permettra de changer le monde. Serveuse au Bacchus pour payer les factures
LOGEMENT : 18, sherwood road, Toowong. Dans la jolie maison de son mari, avec jardin, piscine et jaccuzzi (elle n'assume pas trop)
MENTAL STATE
POSTS : 187 POINTS : 610

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vegan & écolo ▽ Idéaliste, indignée, engagée ▽ Se déplace souvent à vélo ▽ Bienveillante & douce ▽ Dévouée aux autres, s’en oublie elle-même ▽ Hypersensible bloquée qui ne sait plus pleurer ▽ Très empathique ▽ N’aime pas mentir, se ment pourtant à elle-même en permanence ▽ Sportive : boxe, krav maga… ▽ Issue d'une famille catholique ▽ Passionnée par son travail, son but : changer le monde ▽ Charmante, drôle, intelligente : elle fait chavirer les cœurs ▽ Culpabilise de désirer des enfants dans ce monde pourri ▽ Elle a sauvé son chat borgne Grumpy, il déteste tout le monde sauf elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Saül #1Holden #1Cian #1Oakley #1 & Cian #2Madie #1Billyjean #1Rory #1Owen #1Enocean #2Grace #1Mattean #2
RPs EN ATTENTE :
:OO::
 

RPs TERMINÉS : Raphael #1Enocean #1Leolie weddingLeslie #1Mattean #1Wendy #1Leslie #2
AVATAR : Erin Moriarty
CRÉDITS : artacide (avatar)
DC : Victoire Laclos & Anastasia Williams
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37008-jean-atwood-tough-girl-whose-soul-aches https://www.30yearsstillyoung.com/t37094-jean-atwood-a-precious-ideal?nid=13#1751366 https://www.30yearsstillyoung.com/t37044-jean-atwood#1748304

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: Re: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison EmptyDim 7 Mar - 1:38



little do you know (ft. @Madison Kwanteen :l: )

Ce RP est un flashback ayant lieu en juillet 2018, à Brisbane au stade sportif de Toowong. Jean a 25 ans et travaille chez ABC Studios.

La jeune femme qui l’interrompt dans ses réflexion a l’air quelque peu en panique, même si elle essaye de bien le cacher. Jean est un peu prise de court au début, toujours obnubilée par ses mille idées d’articles, mais elle se rappelle bien vite de la sacoche qu’elle a déplacée pour piquer la place assise. En lui indiquant l’étagère, elle s’excuse parce que même si elle n’a rien fait de mal et qu’elle a pris soin de la sacoche, elle s’en veut d’avoir fait une frayeur à sa propriétaire. « Oh non, il n’y a vraiment pas de mal. J’aurai dû faire plus attention. » En réalité, Jean avait surtout pris des libertés, sachant très bien que ce sac réservait une place, mais elle n’avait pas eu envie de rester debout, cela rendait la prise de note bien plus laborieuse. Jean la rassure, son patron ne pourra rien lui reprocher, ses affaires sont en sécurité, elle lui demande d’ailleurs de qui il s’agit, curieuse de savoir s’il s’agit d’un mec sympa ou d’un con qui lui aurait mené la vie dure. « Hmm… Il s’appelle Spencer Greene. Il gère le Picture Patch à Fortitude Valley. J’imagine qu’il est parti faire un tour pour prendre des photos... » Jean avait une telle obsession pour le journalisme qu’elle connaissait déjà le nom de bon nombre de journalistes d’investigation, éditeurs en chef, photographes de presse de Brisbane avant même d’être acceptée dans l’école de Sydney. Alors, oui elle voit très bien de qui il s’agit, un original avec un peu la tête dans les nuages, à tous les coups il aura simplement oublié qu’il devait surveiller un sac, il est assurément parti prendre des clichés. Le Picture Patch est un grand studio renommé, ils ne travaillent pas que pour la presse mais ils sont reconnus pour cela dans le milieu journalistique. « Assurément. » approuve-t-elle. « Vous connaissez ? » Elle acquiesce avec un sourire et répond : « Je ne le connais pas personnellement, mais de vue oui. Ça ne fait pas longtemps que vous y travaillez, non ? Je ne vous ai jamais vue... » En même temps ce n’est pas comme si Jean était envoyée sur le terrain tous les jours, mais elle croise régulièrement toute la clique des médias de Brisbane, même si c’est pour couvrir des évènements bien moins importants que ce match de rugby, qui lui même paraît d’importance insignifiante à Jean qui rêve de grands sujets qui changeront le monde. La journaliste a finalement calé son stylo derrière son oreille, elle ne rechigne jamais à une petite discussion ,Jean est très sociable, elle a besoin du contact humain. Elle a bien quelques connaissances, voir même des amis, parmi les journalistes mais la plupart la prenne pour une gamine incompétente, il faut dire que les gens parlent et quand elle a été virée du Brisbane Times en 2015 à cause de Saül Williams, les suppositions sont allées bon train. Au moins, cette petite nouvelle n’aura peut-être pas de préjugés stupides à son égard. « Au risque de vous embêter je… Heu… Je pense être trop petite pour la récupérer... » Jean regarde la photographe puis se retourne vers l’étagère et s’excuse aussitôt : « Oh oui, pardon, je n’avais pas réalisé ! » La voilà donc qui débarrasse ses genoux de tout ce qui les encombre et dépose tout cela sur le siège dont elle vient de se lever. Jean n’est pas une géante mais dès qu’elle est debout, elle réalise qu’elle dépasse la brunette d’une douzaine de centimètres, effectivement, elle aurait eu du mal à atteindre l’étagère. « Vous ne me dérangez pas, hein… Pour tout vous dire, on m’a envoyée ici « histoire de »… Personne n’attend avec impatience mon compte-rendu de ce match... » dit-elle un peu frustrée en tendant le bras pour attraper la sacoche qu’elle avait perchée là-haut. « C’est bien celle-ci ? » demande-t-elle soudain incertaine face à plusieurs sacoches sombres du même style. Une fois le sac localisé, elle le déloge avec précaution et le remet à la jeune femme. « Désolée encore, vous voulez récupérer votre place, peut-être ?... » demande-t-elle en commençant à récupérer ses affaires. Puis elle ajoute : « De toutes façons, c’est bientôt la mi-temps, il faut quand même que je fasse un minimum mon travail… Aller interroger les joueurs avant qu’ils ne passent au vestiaire... » Pour cela, elle va devoir rejoindre le cameraman de ABC Studios qui est posté le long du terrain, ce gars qui n’a même pas fait d’école de journalisme et dont les images seront bien plus précieuses à la rédaction d’ABC que le compte-rendu de Jean ou même les deux, trois questions qu’elle tentera de placer dans la cohue des autres journalistes. D’ailleurs, tout le monde est en train de se lever, ça prépare les micros et les enregistreurs. « Vous venez aussi ? » demande-t-elle à la jeune fille toute timide qu’elle a envie de prendre sous son aile, elles n’ont probablement pas un grand écart d’âge toutes les deux, mais la brune est toute jeune dans le métier et Jean sait comment ses « collègues » peuvent se montrer hautains avec les nouveaux, surtout les nouvelles, encore s’ils ne sont pas journalistes. « Au fait, je me suis pas présentée. Jean Atwood. » lui dit-elle après avoir rangé précipitamment son bazar dans son sac, un sourire franc sur le visage et lui tendant la main. Puis elle commence à sortir du carré presse, cherchant du regard le cameraman.

Résultats du dé:
 



little do you know ▽ madison 1031338396:
 
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
little do you know ▽ madison FfZbvr9
POSTS : 14061 POINTS : 3160

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: Re: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison EmptyDim 7 Mar - 1:38


Le membre 'Jean Atwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
little do you know ▽ madison PfAvyFy
Revenir en haut Aller en bas
Madison Kwanteen
Madison Kwanteen
la politique de l'autruche
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans (30.12.96)
SURNOM : mad par-ci, maddie par-là.
STATUT : enfermée dans une relation qui ne lui convient malheureusement plus. (qui n'a jamais convenu en vérité)
MÉTIER : photographe sportive (principalement) au picture patch, si vous avez des têtes bizzarres d'athlètes en pleine concentration, c'est probablement sa faute.
LOGEMENT : 304 doggett street, fortitude valley
little do you know ▽ madison D4ev
POSTS : 442 POINTS : 440

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : cela fait un an qu’elle sort avec harry, un garçon rencontré lors d’un tournoi de basketball et avec qui le courant est bien passé. il sert malgré lui de couverture parfaite › toujours cachée au fond du placard, elle a encore du mal à assumer son homosexualité et préfère faire l’autruche. si sa famille venait à l’apprendre ça serait un désastre › elle voit de moins en moins ses parents, préférant se détacher pour vivre sa vie au mieux › souvent le nez en l’air, le regard dans la lune › a quitté le cocon familial en 2015 lorsqu’elle a commencé ses études
RPs EN COURS : little do you know ▽ madison 210218101518288397
archie#3 / james & archie#4 › i think back to when life was good, i was content. but it's been so many years i can't remember how it feels.

little do you know ▽ madison 4mwa
tic&tac sometimes i feel like i'm nobody at all. but you make me feel like i'm someone, you do. 'cause i know i'm someone to you. make me feel like i matter, you do. 'cause i know i matter to you.


RPs EN ATTENTE : chad
RPs TERMINÉS :
little do you know ▽ madison 8204b6efd8504eb94898ee676b2c4203
archie#1asher#1(levisher cameo)archie#2rowan#1

Spoiler:
 

AVATAR : kaitlyn dever
CRÉDITS : harley (avatar, gifs & crackship) & loonywaltz (ub) ♥
DC : jess la zinzoline et ciara la daronne ♥
PSEUDO : harley.
INSCRIT LE : 11/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36178- https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667408 https://www.30yearsstillyoung.com/t36223- https://www.30yearsstillyoung.com/t36241-madison-kwanteen#1668324

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: Re: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison EmptySam 20 Mar - 0:59



little do you know (ft. @jean atwood :drama:)
 

Juillet 2018, Madison a 21 ans, vient de commencer un stage au Picture Patch Studio et n'est pas encore diplômée.

En importunant quelqu’un qui a en sa possession un badge de presse, tu ne sais jamais trop à quoi t’attendre. Même si tu n’as pour le moment pas eu trop de problèmes, ça n’exclut pas que tu puisses en avoir un jour prochain. Tu espères juste que cette entrevue là ne sera pas l’occasion de découvrir ce que ça fait. A première vue, la blonde n’a pas l’air méchante ou même agressive à ton égard. C’est même tout le contraire et ça te rassure un peu. Tu lui parles de ton patron, le fautif de l’histoire (pas vraiment) et du studio dans lequel tu travailles. « Je ne le connais pas personnellement, mais de vue oui. Ça ne fait pas longtemps que vous y travaillez, non ? Je ne vous ai jamais vue... » Qu’elle en ai entendu parler n’est pas tellement une surprise. Spencer et les quelques autres photographes qui bossent là ont plus d’un atout dans leur manche et il n’est pas rare qu’ils couvrent divers évènements tout autour de Brisbane et des alentours. De ce que tu en sais, il existe même des studios sur Sydney et Melbourne. On peut dire que Greene, en plus d’être un photographe talentueux que tu admires depuis longtemps, est un businessman accompli. Et ça force le respect, surtout dans la mesure où le milieu ne fait pas de cadeau. Tu affiches un sourire discret en hochant la tête. « Pas vraiment, ça fait à peine quelques semaines que j’ai commencé. » tu avoues sans savoir si c’est une bonne idée ou pas. En sachant que t’es qu’une rookie dans le milieu, peut-être que son attitude à ton égard s’en verra changée et t’as pas tellement envie que ça soit le cas. C’est bête comme raisonnement dans la mesure où elle te pose la question, elle l’a sûrement remarqué sans aucun soucis. « J’y suis en parallèle de mes études à vrai dire, le temps d’avoir mon bachelor. » tu ajoutes pourtant malgré tes éternelles appréhensions. L’attitude de la blonde n’est pas hostile pour un sous, alors il n’y a aucune raison que ça change du tout au tout. Un peu timidement, tu demandes après ton sac qui n’a heureusement pas été volé et semble être en sûreté. Tu évoques ton problème de taille, prête à essuyer une quelconque moquerie (t’as vraiment un sérieux problème de confiance en toi, c’est assez affligeant.) « Oh oui, pardon, je n’avais pas réalisé ! » qu’elle s’excuse en s’empressant de débarrasser tout son fatras pour aller t’aider à récupérer ton précieux bien. Une fois debout, tu constates qu’effectivement, si elle n’est pas beaucoup plus grande que toi, la différence semble être plus que suffisante. « Vous ne me dérangez pas, hein… Pour tout vous dire, on m’a envoyée ici « histoire de »… Personne n’attend avec impatience mon compte-rendu de ce match... » tu plisses légèrement les yeux, déchiffrant sa phrase au passage. Sûrement doit-elle espérer d’autres sujets plus intéressants qu’un match de rugby. Tu te demandes quel genre d’investigation elle est du genre à traiter. « C’est bien celle-ci ? » demande-t-elle en pointant une sacoche et tu acquiesce vivement pour lui confirmer que c’est effectivement ton sac. Elle le récupère donc puis te le rend. « Merci ! » tu dis en souriant avant de tout de même vérifier que tout est en ordre dedans. Si ça se trouve, quelqu’un est passé prendre ce qui l’intéressait et a juste laissé la sacoche là, vide et sans valeur aucune. Heureusement, tout est à la bonne place et tu ne peux retenir un léger soupir de soulagement. « Désolée encore, vous voulez récupérer votre place, peut-être ?... » elle s’excuse encore, elle est presque pire que toi là-dessus. Tu secoues la tête tout en passant la bandoulière de ton sac par dessus. « Oh non non, ça ira merci. Ne vous en faites pas pour ça, je venais juste chercher mes batteries. Je vais sans doute retourner de l’autre côté dans tous les cas. » pour emphaser tu commences à agiter un peu les mains, l’invitant ainsi à laisser ses affaires là si elle veut. «  De toutes façons, c’est bientôt la mi-temps, il faut quand même que je fasse un minimum mon travail… Aller interroger les joueurs avant qu’ils ne passent au vestiaire... » un coup d’oeil à la grande horloge digitale du tableau des scores et effectivement, c’est bientôt le moment. Ca sera l’occasion de prendre quelques photos des joueurs en train de se chahuter sur le retour au vestiaire. Pas d’actions sportives, mais des moments de complicités entre coéquipiers (et peut-être même entre adversaires.) Rapidement, tu t’empresses de changer ces foutues batteries histoire d’être parée. « Vous venez aussi ? » tu termines de ranger les batteries vide dans ton sac que tu vas cette fois-ci garder avec toi et tu relèves la tête vers elle. « Heu je- Oui ? » tu lui adresses un nouveau sourire, visiblement un peu plus à l’aise que plus tôt. Son attitude bienveillante à ton égard fait que t’as un peu réussi à te détendre un peu. « Au fait, je me suis pas présentée. Jean Atwood. » Décidément tu manques à tous tes devoirs. Tu plisses le nez avant de sourire de nouveau, lui tendant la main pour sceller les présentations. « Madison Kwanteen. Encore merci pour le sac. » tu tapotes le concerné en soufflant doucement, emboîtant le pas à Jean qui semble chercher quelqu’un. Et effectivement, c’est à un gars armé d’une caméra qu’elle fait signe. Celui-ci lève à son tour la main pour lui répondre qu’il l’a vue et il n’a même pas fait un pas qu’un ballon envoyé à pleine puissance vient lui écraser le visage. L’impact le fait tituber de quelques pas en arrière en lui arrachant un cri de douleur et, même si vous êtes à bonne distance, te fait sursauter. Un regard rapide vers Jean et tu te diriges en sa compagnie vers son pauvre collègue qui se tient le nez, le bas du visage complètement en sang. Il râle, à cause de la douleur pendant que du coin de l’oeil tu vois quelques personnes des équipes de sécurité qui se dirigent vers vous au petit trot. Tu réajustes les sangles de ton appareil et tu t’approches un peu plus pour l’aider à se délester de sa caméra pendant que Jean s’occupe sûrement de voir comment il va. (Ca serait idiot de voir un tel appareil tomber et se briser.) Finalement, les médics sont là et s’assurent qu’il va bien. T’oses même pas regarder le nez de ce pauvre gars, la vue d’autant de sang te donne la nausée. Tu gardes précieusement la caméra pendant qu’il est examiné sous tous les angles par l’équipe d’intervention. « Vous pensez que ça ira pour-  » t’as regardé vers lui et tu te tends en voyant l’état de son nez. Tu t’empresses de regarder de nouveau vers Jean avant de tourner de l’oeil. « Pour votre reportage ? » tu termines, la grimace figée sur ton visage.



little do you know ▽ madison LLynPRd

:OO::
 

Revenir en haut Aller en bas
Jean Atwood
Jean Atwood
l'utopiste au placard
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 novembre 1992 juste après Holden
SURNOM : Jeanie ou Jea pour les intimes
STATUT : Mariée à Matthias depuis 3 ans, leur couple bat de l'aile, c'est ce qui arrive quand on épouse son meilleur ami parce qu'il est amoureux de vous
MÉTIER : Journaliste en freelance à la recherche de l'article qui fera décoller sa carrière et lui permettra de changer le monde. Serveuse au Bacchus pour payer les factures
LOGEMENT : 18, sherwood road, Toowong. Dans la jolie maison de son mari, avec jardin, piscine et jaccuzzi (elle n'assume pas trop)
MENTAL STATE
POSTS : 187 POINTS : 610

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Vegan & écolo ▽ Idéaliste, indignée, engagée ▽ Se déplace souvent à vélo ▽ Bienveillante & douce ▽ Dévouée aux autres, s’en oublie elle-même ▽ Hypersensible bloquée qui ne sait plus pleurer ▽ Très empathique ▽ N’aime pas mentir, se ment pourtant à elle-même en permanence ▽ Sportive : boxe, krav maga… ▽ Issue d'une famille catholique ▽ Passionnée par son travail, son but : changer le monde ▽ Charmante, drôle, intelligente : elle fait chavirer les cœurs ▽ Culpabilise de désirer des enfants dans ce monde pourri ▽ Elle a sauvé son chat borgne Grumpy, il déteste tout le monde sauf elle
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Saül #1Holden #1Cian #1Oakley #1 & Cian #2Madie #1Billyjean #1Rory #1Owen #1Enocean #2Grace #1Mattean #2
RPs EN ATTENTE :
:OO::
 

RPs TERMINÉS : Raphael #1Enocean #1Leolie weddingLeslie #1Mattean #1Wendy #1Leslie #2
AVATAR : Erin Moriarty
CRÉDITS : artacide (avatar)
DC : Victoire Laclos & Anastasia Williams
PSEUDO : Shinya
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/02/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t37008-jean-atwood-tough-girl-whose-soul-aches https://www.30yearsstillyoung.com/t37094-jean-atwood-a-precious-ideal?nid=13#1751366 https://www.30yearsstillyoung.com/t37044-jean-atwood#1748304

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: Re: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison EmptyMar 23 Mar - 20:25



little do you know (ft. @Madison Kwanteen :l: )

Ce RP est un flashback ayant lieu en juillet 2018, à Brisbane au stade sportif de Toowong. Jean a 25 ans et travaille chez ABC Studios.

Jean est en train de discuter avec la jeune photographe, ça lui fait finalement une distraction pendant un moment creux du match où il ne se passe plus rien. Ça lui évite aussi de se focaliser sur les milliers d’idées d’articles qu’elle ne pourra jamais concrétiser parce que sa hiérarchie ne semble pas lui accorder la moindre confiance. Elle préfère s’intéresser à cette nouvelle tête qui vient d’apparaître dans les rangs des journalistes et photographes, du sang frais comme pourraient le voir certains, une innocente et impétueuse jeunesse du point de vue de Jean, que du positif en soit. « Pas vraiment, ça fait à peine quelques semaines que j’ai commencé. » L’Irlandaise acquiesce, elle avait vu juste. « J’y suis en parallèle de mes études à vrai dire, le temps d’avoir mon bachelor. » Elle est carrément toujours étudiante, probablement en stage ou elle a eu la chance d’arriver à se faire embaucher à temps partiel avec un vrai salaire. « C’est une super opportunité, essaye de t’y faire embaucher après ton bachelor. Photographie je suppose… ? » A vrai dire Jean ne connaît pas vraiment les filières particulières par lesquelles passent les photographes de presse, elle n’a jamais envisagé cette voie, bien qu’elle ait appris un minimum la photographie et la vidéo dans son cursus journalistique.

C’est après s’être lancé dans son blabla habituel que Jean réalise que la jeune femme attend son aide car elle lui a placé ses affaires hors de sa portée. Alors Jean s’exécute avec empressement en s’excusant, après tout elle a touché des affaires qui n’étaient pas à elle. Une fois le sac et son précieux contenu restitué à l’apprentie photographe, Jean lui propose de récupérer sa place en glissant de nouvelles excuses, elle est si cordiale, polie et prévenante, pas étonnant que tout le monde la prenne pour une petite poupée sans défense. « Oh non non, ça ira merci. Ne vous en faites pas pour ça, je venais juste chercher mes batteries. Je vais sans doute retourner de l’autre côté dans tous les cas. » Jean acquiesce et se rend compte de toutes façons qu’elle va devoir elle aussi quitter le carré presse pour aller poster des questions stupides aux athlètes avant qu’il ne regagnent les vestiaires. Jean rassemble ses affaires tandis que la photographe change les batteries de son appareil, puis la journaliste lui demande si elle vient. Elle l’aime bien cette nouvelle tête et elle se moque de ce que diront les autres en la voyant traîner avec une stagiaire, elle n’est plus au collège, elle réussit plus ou moins à ne plus laisser ce que pensent les autres dicter ses actes et ses fréquentations. « Heu je- Oui ? » Et il est peut-être tant qu’elles se présentent officiellement. La journaliste annonce son nom avec un sourire amical et une main tendue. « Madison Kwanteen. Encore merci pour le sac. » « Enchantée ! » se contente-t-elle de répondre sans relever le remerciement de Madison, sinon elle risque de lui faire remarquer qu’elle n’aurait pas eu à l’aider si elle n’avait pas touché à ses affaires en premier lieu et elle finirait par s’excuser, encore.

Une fois sur le bord du terrain, Jean fait un signe au cameraman qui a l’air de s’impatienter et lui crie avec mauvaise humeur : « Qu’est-ce que tu fous, Atwood ? Magne-toi ! » Jean lève les yeux au ciel et s’apprête à le rejoindre en trottinant mais elle assiste avec Madison au choc violent et, il faut le dire, inespéré entre le nez de l’emmerdeur de cameraman et le ballon de rugby. Jean ne peut retenir un gloussement de surprise mais aussi de satisfaction. Bien fait! pense-t-elle pendant une seconde et elle le regrette aussitôt et se sent mal d’avoir eu une telle pensée. Il est désagréable et traite Jean avec un manque de respect total, à chaque fois qu’ils doivent travailler ensemble, il passe son temps à lui mansplain ce qu’elle devrait faire ou dire. Il a beau avoir dix ans d’expérience en plus qu’elle dans les médias, il est cameraman, pas journaliste, mais il se croit toujours plus compétent qu’elle en tous points. Ce qui est frustrant et énervant pour Jean, mais qui ne justifie pas qu’elle lui souhaite de se faire exploser le nez par un ballon envoyé à pleine vitesse. Jean et Madison s’élancent vers lui et sont les premières à arriver à ses côtés. Madison récupère la caméra tandis que son porteur arrive à stabiliser un temps soit peu ses titubements. « Ça va ? Houla tu saignes… Fais voir... » Elle a beau n’avoir aucune affinité avec lui, elle ne va pas le laisser dans cet état sans tenter de lui donner un coup de main mais il la repousse de son bras tendu et balance sarcastique : « Putain t’es perspicace, Atwood. Vraiment, qu’on donne un Pulitzer à cette femme ! » Jean se renfrogne, elle ne devrait accorder aucune importance à ce genre de pique, surtout qu’il a clairement mal et est probablement vexé comme un chat surpris par un spectateur en train de se rétamer. Pourtant, elle la prend mal cette moquerie gratuite, un Pulitzer ou tout autre prestigieux prix de journalisme, c’est ce qu’elle espère remporter un jour car cela voudra dire qu’elle aura accompli des choses importantes dans sa carrière, qu’elle aura fait une différence. « Quel con... » grogne-t-elle entre ses dents, le teint cramoisi par la honte et la colère tandis qu’il se laisse allonger sur l’herbe et examiner par l’équipe médicale. Il y a beaucoup de monde qui s’est agglutiné autour d’eux, ils ont probablement tous entendus ce qu’il lui a dit, ils ont probablement ri également même si elle n’a pas vérifié, concentrant son regard sur la jeune photographe. Elle regrette d’avoir culpabilisé maintenant, c’était vraiment bien fait pour lui et elle aurait aimé être celle qui lui avait lancé le ballon en plein visage. « Vous pensez que ça ira pour-  » Jean suit le regard de Madison jusqu’à la compote de fraise qui sert de nez au cameraman à présent. « Pour votre reportage ? » Ah oui, le reportage, les rugbymen à interviewer. Jean regarde le terrain et le chrono qui continue de s’égrainer alors qu’un arrêt de jeu a été sifflé le temps que le blessé soit éloigné du bord du terrain. « Ça va aller… Euh, je crois... » essaye-t-elle de se convaincre tout en sachant qu’elle ne sera pas capable de tenir la caméra, tendre le micro et poses les questions en même temps, elle n’a pas quatre bras, c’est bien pour ça qu’elle doit se fader un cameraman insupportable. Elle considère Madison avec la caméra dans les bras : « Madison... Tu… Vous pourriez me rendre un énorme service et gérer la caméra ? » Parce que si elle revient bredouille ce sera une autre raison de lui reprocher qu’elle n’a pas su se débrouiller, qu’elle n’a pas su improviser et cela justifiera d’autant plus qu’on ne lui donne aucune responsabilité. Ils n’en auront rien à faire qu’il est objectivement impossible pour un gabarit comme elle de gérer simultanément l’énorme caméra, le micro et les questions. « Ils vont trouver un moyen de me reprocher à moi qu’il se soit pris ce satané ballon dans la face... » soupire-t-elle en attendant la réponse de Madison, elle espère qu’elle ne va pas lui attirer des ennuis avec son patron en la débauchant ainsi, mais après tout, il est là lui aussi et il va sûrement faire les photos qu’elle n’aura pas l’occasion de faire dans ce laps de temps, non ?



little do you know ▽ madison 1031338396:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

little do you know ▽ madison Empty
Message(#) Sujet: Re: little do you know ▽ madison little do you know ▽ madison Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

little do you know ▽ madison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-