AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

 Le noctambule et l'ivrogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyMer 24 Fév - 22:54


____________

Les journées étaient longues, tout autant que la nuit refusait de prendre fin. Les deux l’accablaient, et ne lui laissaient aucun repos. Même le brasier fumant dans lequel il tenait à être aspiré, lui refusait le droit à une anesthésique émotionnelle. Quelle putain de blague. Le territoire onirique, était devenu depuis quelques temps son brasier personnel, des flammes s’extirpait une furieuse succube aux cheveux de feu qu’il ne connaissait que trop bien. Impossible de rester endormi lors de ces nuits infernales. Peut-être qu’un sommeil sans rêve lui viendrait après avoir descendu l’une de ses nombreuses bouteilles, mais à ses yeux ces insomnies étaient méritées. Tu es un monstre.
Conséquence de sa pénitence, son regard peu avenant noirci par ses cernes, aurait agoni quiconque aurait eu le malheur de le croiser. La nuit était douce, si bien que les poils de ses bras dénudés par son débardeur ne se hérissèrent pas au contact d’un vent précocement printanier. Les lèvres d’Owen se crispèrent autour sa cigarette pour une dernière bouffée.
Ellie’s, Ellie, elle lui manquait alors qu’il ne l’avait tenue à peine quelques heures. Sans divaguer plus longuement sur ses regrets, il passa la porte de la boutique en veillant à ce que le petit panneau mette bien en évidence qu’il était fermé. Pour plus de précaution, il ferma à double tour la porte en laissant la clé dans la serrure. S’étant toujours refusé au luxe d’avoir des volets pour que la boutique suscite l’intérêt de jour comme de nuit. Non, pas que ses finances étaient en souffrance, loin de là, mais quitte à jouer Monsieur Toutlemonde pourquoi se contenter du minimum ? Autant faire les choses en grand, la Vosne-Romanée 1er cru en évidence derrière la vitrine, avait déjà attiré nombre de connaisseurs. Et rempli ses caisses, pour être à nouveau vidées au profit d’autres prestigieuses bouteilles. Bien qu’ayant transporté des bouteilles durant presque la moitié de sa vie son inappétence pour les alcools en tout genre faisait de lui un profane dans le milieu. C’était son ami Johnny en Italie qui se chargeait du tri, et il s’en chargerait tant qu’Owen n’aurait pas achevé sa formation, qui consistait surtout à brasser des ouvrages sur la viticulture.

La boutique avait des allures de maisonnette avec ses murs en brique sobrement décorés d’affiches de film, hors sujet, mais il était temps de pour lui de réaffirmer sa culture américaine, et en ce sens quoi de mieux La Horde Sauvage, Spartacus, et The Thing ? Le seul problème des briques : l’inaltérable attention qu’il devait porter à la poussière qui en tombait constamment. Passer le balai, à trois heures du matin, quoi de mieux pour s’occuper l’esprit. Le balai en main, une cigarette apparue presque miraculeusement dans sa bouche, et il était d’autant plus surprenant qu’il n’avait aucun souvenir de l’avoir allumée, et pourtant. Fumant en balayant, il dû s’y reprendre à plusieurs reprises pour effacer les cendres, qui tombaient en même temps que la poussière. Le ménage demanda un peu plus de temps lorsqu’il fallut dépoussiérer les bouteilles qui risquaient de casser ou de se rayer au moindre mouvement imprécis. Mais il ne s’y reprit pas à deux fois pour cette tâche. L’envie de dormir devenant de plus en plus pressante, il se dit qu’il était temps de faire un peu de comptabilité, peut-être qu’ainsi son Némésis serait endormi lorsqu’il irait se coucher à son tour. Il ne put réprimer un bâillement lorsque qu’il tira les quelques tickets de leur tiroir. Des sommes à quatre chiffres pour la plupart, il était aisé de reconstituer le profil type de chacun en fonction de ce qu’ils achetaient. Owen accoudé sur son bureau, ferma à de nombreuses reprises les paupières, chaque fois plus longuement, si bien que le monstre hurla à pleine gorge, le chassant du pauvre havre de paix qu’il croyait avoir trouvé. En soufflant il remarqua pour la première fois depuis des jours l’alliance scellée sur son annulaire, décidément, elle ne le poursuivait pas avec moins d’acharnement ici-bas. Foutue mémoire, foutue esprit, foutu Owen il ne savait plus qui blâmer de son incapacité à l’oublier, à les oublier tous. L’alcool se présenta comme le seul remède valable contre cet acharnement. Il négligemment tira de sa cave une bouteille sans aucune considération de sa valeur.

Portant son verre à ses lèvres, il sursauta lorsque des hurlements inaudibles accompagné de ce qu’il interpréta comme des coups contre sa porte. Il espérait qu’il s’agissait d’un illettré, ses doigts n’avaient encore jamais arraché des yeux de leurs orbites. Quittant sa petite chambre de dégustation. Les longues marches à gravir de la cave de la boutique, le motivait à rester en bas et pour feindre d’avoir oublié d’éteindre les lumières. Mais la voix devint plus claire, toujours éloignée le seul mot qu’il distingua fut celui qu’on lui répétait à longueur de journée « bouteille ». Bordel.

La colère faisant prenant le bas sur la fatigue, il serra la mâchoire en ouvrant la porte à un jeune homme agité.

« Ça ne va pas de faire autant de bruit ! Fais demi-tour gamin, ou ta maman va se demander pourquoi tu ne rentres pas, aujourd’hui, comme demain, pas plus que la semaine prochaine ou le mois prochain. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyDim 21 Mar - 21:12




Le noctambule et l'ivrogne
@Owen Crown   & Wim Coster



ϟ T’avais retrouvé un rythme convenable de vie pour alterner les soirées et ton travail pour ne pas arriver trop fatigué ou encore un peu éméché à ce dernier. T’avais perdu ton rythme d’avant à cause de cet accident de septembre fut un temps et là tu sembles t’être repris en main. T’es presque sûr que ça ne va pas durer, un petit rien et tout sera à recommencer. Tu le sais parce que t’as aucune motivation pour que ça tienne sur le long terme. En réalité, tu te calmes juste un peu sur tes sorties en semaine parce que tu te sens comme continuellement… observé par tes responsables ces derniers temps. Faut dire que t’as pas été vraiment exemplaire alors tu récoltes juste ce que tu sèmes. Tu sais qu’ils attendent que tu fasses un petit faux pas pour te montrer la porte. En soit, tu n’aurais aucun mal à trouver un autre travail enfin… normalement. Les ingénieurs ça ne court pas les rues alors t’es presque sûr que retrouver un autre poste ailleurs devrait être facile. Enfin, tu veux pas prendre le risque quand même.
Par contre, dès qu’on est en weekend, tu te prives absolument pas pour abuser. T’étais tranquillement chez toi et là tu reçois un SMS pour une grosse teuf dans ton lieu favori, la boîte de Fortitude ce soir. « C’est tiguidou tout ça ! » tu t’étais exclamé à voix haute en confirmant ta présence. Comme à ton habitude, t’étais arrivé en retard. T’as sorti l’excuse, qui n’en était pas une pour toi, qu’on t’avait prévenu le jour même et que forcément tu pouvais pas être en avance le temps de te préparer mentalement et tout. Enfin, le principal dans tout ça c’est que tu t’amuses bien.
**
T’as trop abusé, tu le sais inconsciemment. T’as perdu toute notion du temps, tu sais même pas quelle heure il est mais sans doute tard, au beau milieu de la nuit vu qu’il fait noir dehors.
Tu sors avec ta conquête de la soirée qui est tout aussi pétée et camée que toi. Une jolie blonde encore qui va compléter ton palmarès. Tu sais pas où vous allez mais sans doute chez elle parce que tu distingues malgré tout que ce n’est pas la direction de ton quartier, Toowong mais celle de Spring Hill. Vous marchez, parfois vous vous arrêtez et tu l’embrasses fougueusement puis vous reprenez votre marche.
Puis à un moment, vous vous arrêtez devant ce magasin où de nombreux vins sont proposés. Ça te tente, ça vous tente de faire un petit hold-up pour en piquer quelques une. Tu frappes encore et encore en riant comme un sot et en t’exclamant « Ouvrez ! » Tu sais pas pourquoi tu fais ça mais tu vois apparaître un homme qui finit par vous ouvrir et auquel tu lui ris au nez à sa remarque. « C’est une menace ? Je trouve que tu fais pas peur du tout. Si tu permets, je voudrais entrer. » et tu commences à le pousser pour qu’il dégage de là.



DESIGN ϟ  VOCIVUS
AVATARS (C) odistole &  Awonaa


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyMer 14 Avr - 18:37


S’il avait eu l’habitude d’avoir à faire à des ivrognes, cela aurait voulu dire que ses pompes étaient derrière un comptoir. Mais non, Ellie’s avait l’ambition d’être une petite boutique tranquille à la clientèle fortunée. Le genre d’établissement d’ordinaire tenu par le plus courtois des hommes. L’anachronisme étant qu’il ne l’était pas, et la main de jeune homme accompagné de sa pouliche lui donnait une furieuse envie de l’aplatir. Monsieur tout le monde ne se dressait pas sur son chemin, à cette heure il ne pouvait faire preuve de bonne volonté, qui le pourrait ? Pointant un doigt impérieux vers la jeune femme qui était à deux pas d’entrer dans la boutique « Rentre chez toi », sans même attendre l’insolence d’un autre ivrogne, Owen referma la porte de la porte de la boutique. À double tour.
Un homme n’en était seulement un qu’en sachant imposer ses lois sur son territoire, règle fondamentale inculquée par son bienfaiteur. Et ce jeune impudent allait apprendre à ses dépens, que l’on n’entre pas sans y être invité. « Je devrais te casser en deux, peut-être que je vais le peut-être le faire ». Les bras croisés, les sourcils froncés, Owen réfléchissait avec un certain paternalisme à la punition qui convenait le mieux un jeune homme que l’alcool rendait goguenard. Il n’allait certainement pas en venir aux mains c’était le meilleur moyen de faire advenir les policiers. Une lueur d’audace brillait dans les yeux d’Owen, lorsqu’il tira un cube en vers immaculé, qu’il posa sur le comptoir. Il tira d’une vitrine une bouteille pleine d’un liquide négligeable à sa caisse, un vulgaire whisky, tout juste reluisant par sa bouteille, le prix était très abordable, voilà de quoi attirer des clients moins fortunés, mais pas moins décidé à boire.
Arrivé derrière le comptoir, Owen versa les prémisses du châtiment de l’ivrogne dans le verre. « On va jouer à un jeu gamin, je ne te casse pas les dents si tu vides ton verre en moins de dix secondes, si tu en bois dix tu auras le droit de choisir la bouteille de ton choix. » Il n’avait maintenant plus qu’à attendre sa chute. Owen penché en avant sur sa caisse, posa sur lui regard pétri d’ennui.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyMer 26 Mai - 15:50




Le noctambule et l'ivrogne
@Owen Crown   & Wim Coster



ϟ C’est moche d’être dans un tel état, vraiment très moche. Entre lui et sa conquête d’un soir, y’en a pas un pour rattraper l’autre. Y’en a pas un pour stopper l’autre dans un élan de vouloir faire une connerie profonde. C’est dans ces moments-là que les problèmes arrivent, ça lui est déjà arrivé à Wim d’être au bord de finir au poste. Mais on l’avait extirpé de là, sauf que de nos jours personne ne viendra. Ses parents ne veulent plus tellement avoir affaire à lui alors voilà. Sauf si c’est pour ne pas entacher leur honneur, pour ne pas compromettre les chances de sa mère de finir à la mairie alors oui peut-être qu’ils viendront mais à contre cœur.
Le Coster n’a jamais fait un hold-up et à la façon dont il s’y prend ce n’est pas pour demain qu’il faudrait qu’il se lance dans une carrière de voleur. C’est tellement pathétique en fait.
L’homme qui ne semble pas de bonne humeur du tout (ce qui est normal en soit), ne lui fait pas peur à vrai dire. Pire à mesure qu’il commence à s’énerver, ça lui donne presque envie de continuer à vouloir absolument rentrer et le provoquer pour le pousser encore plus à bout. Les sensations fortes, l’interdit, c’est toujours ce qui a animé le brun. « On me dit pas ce que j’ai à faire. J’ai plus quatre ans. » Ce n’est plus le petit Wilhem Coster qui obéit au doigt et à l’œil de ses parents et de tout le monde pour espérer briller à leurs yeux.
Il devient de plus en plus menaçant l’homme face à lui. « Ah ouhais, fais ça et je te colle un procès ! Tu sais pas qui je suis et ce dont je suis capable. » Bluff, Wim n’a plus aucun pouvoir de rien du tout.
Sauf qu’ensuite ça prend de bien meilleures proportions lorsqu’il lui propose un défi. « Là on va être potes. » Il adore ça, il est dopé à la compétition depuis toujours. « Marché conclu, c’est trop facile ton truc. » Lui qui a une bonne descente ça devrait le faire les doigts dans le nez.



DESIGN ϟ  VOCIVUS
AVATARS (C) odistole &  Awonaa

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
Le noctambule et l'ivrogne Baby-yoda-silently-watching-the-drama-unfold
POSTS : 16838 POINTS : 640

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyMer 26 Mai - 15:50


Le membre 'Wim Coster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
Le noctambule et l'ivrogne LgDAtxA
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyDim 6 Juin - 13:30


________________

La frivolité de la jeunesse était loin d’amadouer Owen, bien au contraire à cette heure ses horribles travers lui montaient rapidement à la tête. Voir le gamin sauter à pied joints dans son piège, le rebutait à tel point qu’il était à deux doigt de vider la bouteille à lui seul. Mais non il n’était rien d’autre qu’un vil reptile répugnant et implacable prêt à mordre à la cheville du premier qui s’approcherait trop près de lui. Fidèle à sa réputation, Owen tira inhumainement les ballons destinés à la dégustation de ses futurs et très fortunés acheteurs. Alignant les verres qui dessinaient une longue échelle qui ne saurait amener qu’en enfer. Versant le whisky dans les verres qui n’étaient guère plus rempli que des minuscules verres à shot, non pas par compassion mais par précaution. Il ne savait pas combien de verre il avait déjà engrangé et lequel lui serait fatal. S’il tombait dans un coma, cette soirée aurait été catastrophique jusqu’au bout puisqu’il serait forcé de le traîner aux urgences. Plus aucun mort, une règle à laquelle le mauvais côté d’Owen ne souhaitait pas déroger.
 
Les verres remplies devant lui tiraient un sourire malsain au vieil américain, qui s'interrogeait sur la capacité du jeune homme à encaisser les quelques verres disposés devant lui. « Ok, garçon tu peux y aller. N'en laisse pas une goutte et je te file une bonne bouteille. » Peut-être serait-il lésé d'une bouteille, et auquel cas ce jeune insolent aurait gagné son respect, quoique le mot était un peu fort Owen s'accordait plus sur admiration. Penche en avant sur son comptoir il avait tout du parfait tenancier véreux »
Le spectacle l'amusait, un sourire s'était inconsciemment logé sur ses lèvres. "Aller mon garçon plus que 3, plus que 2… » et il le vit vaciller, durant un instant il crut qu'il allait se vider ici devant lui, lui donnant une justification supplémentaire à son agacement. Mais il n'en était rien. En revanche, lorsque ses yeux se fermèrent Owen comprit qu'il était le vainqueur de ce petit jeu. Maintenant à lui de déterminer si le gamin méritait sa punition, et surtout s'il n'agissait pas comme le dernier des cons, en voulant l'enfermer dans un tonneau de bois, pour littéralement le faire décuver. Cette réaction était celle de l'homme qu'il ne voulait plus être.

Pestant contre lui-même, face à sa faiblesse d'esprit, face à son aise à reproduire les mêmes schémas qui avaient fait de lui un être misérable. Owen fit le tour du comptoir les mains dans les poches, pour porter le gamin sur son épaule. Il devait être meilleur que ça, et ça commençait par une main tendue même envers le pire scélérat que n'était sans doute pas ce jeune fêtard. « Eh bien mon con tu pèses ton poids. » La réserve était l’endroit parfait, pour qu’il décuve. Quoiqu’il méritait une punition pour s’être invité inopinément dans sa boutique, et sur ça Owen trouverait bien la punition idéale lorsqu’il sera levé.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyDim 4 Juil - 16:30




Le noctambule et l'ivrogne
@Owen Crown   & Wim Coster



ϟ Pourquoi ? Pourquoi n’a-t-il pas réussi ce fichu défi ? C’est la question qu’il se pose à cet instant même le Coster. Il ne se comprend pas, c’était pas sorcier ce qu’il avait à faire pourtant.
C’est quelque chose qu’il fait facilement, très facilement pourtant d’ingurgiter un verre comme ça.
Au bout de la moitié du verre, Wim a ressenti comme une barrière se former dans sa gorge et le liquide ne voulait plus passer. Incroyable, lui-même n’en revient toujours pas qu’il ait calé au bout de la moitié. Jamais, oh non jamais ça ne lui était arrivé de perdre de la pire des façons un défi de cette taille. Son ego surdimensionné en prend un coup là actuellement. Heureusement, personne ne s’en souviendra demain. Enfin lui peut-être un peu mais sa conquête surement pas. Puis quant à l’homme, s’il ne le recroise plus jamais… voilà quoi.
Wim ne comprend pas pourquoi cette erreur est arrivée. Sans doute parce qu’il a déjà bien bu à la soirée juste avant ou bien… son estomac vieilli et ne peut plus ingérer une aussi grosse quantité de boisson alcoolisée à un moment. « Foutue vieillesse » qu’il peste pour lui-même.
Le Coster a même cru rendre le contenu de son estomac pendant quelques instants. Là son honneur aurait été tout sauf sain après ça. « Vas y j’attends ta sentence. Vient qu’on se batte un peu. » qu’il lance de mauvaise foi avant de continuer sur une pointe de moquerie.
Sauf que dans son état actuel, Wim est tout sauf apte pour se battre, déjà qu’il tient plus trop debout. Il n’a même pas la force de se débattre lorsque l’homme l’embarque sur son épaule pour un endroit qui lui est encore inconnu. « Je te permets pas imbécile. » qu’il rétorque avant de rire. Pitoyable Wim. « Et toi, viens m’aider non ? » fit-il à la jeune femme mais qui était plus occupée à se fendre la poire à cause de la situation qu’autre chose.
L’homme le jette lourdement dans un endroit ou seulement une petite fenêtre éclaire la pièce d’une faible lueur. « Si tu crois te débarrasser facilement de moi, tu te fourres le doigt dans l’œil. » hurla Wim. Trouver un moyen de s’échapper d’ici et vite.

DESIGN ϟ  VOCIVUS
AVATARS (C) odistole &  Awonaa

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
Le noctambule et l'ivrogne Baby-yoda-silently-watching-the-drama-unfold
POSTS : 16838 POINTS : 640

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyDim 4 Juil - 16:30


Le membre 'Wim Coster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
Le noctambule et l'ivrogne LgDAtxA
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne EmptyDim 8 Aoû - 13:25


« Si tu crois te débarrasser facilement de moi, tu te fourres le doigt dans l’œil. » L’ingrate adolescence arrivait à la lisière de sa patience. Que ce gamin ? Nullement sensible à ses doléances, Owen se tourna les mains dans les poches. Autant le laisser aller se foutre en l’air, peut-être trouverait-il une boîte aux lettres où se vider la vessie, ou peut-être allait-il faire une mauvaise rencontre. « Espèce d’idiot, tu vas dormir ici.» Peut-être manquait-il une nouvelle fois de ce ton paternaliste qu’il aurait sans doute eu s’il n’avait pas tourné le dos à la vie qui l’attendait. Toujours est-il qu’il ne plierait aux caprices d’un gamin “Allonge toi quelques minutes, ou je te ferais dormir. Seulement ce sera moins agréable. Rends-toi service.”
Sans avoir la moindre idée de la réaction d’un ivrogne à ses menaces qui devaient lui venir aux oreilles comme les pérégrinations de Casimir qui chanterait à tue-tête joyeux noël, Owen monta à l’étage. Maudite bouteille débouchée qui ne pourra être vendue, ce n’était pas dans ses habitudes de boires, sa place était désormais dans une poubelle, geste qui offusquerait tout amateur de liqueur s’il se trouvait dans les parages.

En se retournant, il remarqua la jeune femme qu’il aurait juré avoir enfermé dehors avant de fermer la porte, qui le regardait l’air hagard sans savoir où se mettre, lui-même n’avait aucune idée de ce qu’il allait faire avec les deux jeunes. « Hm, s’il se lève vous partez tous les deux, je ne suis pas une babysitter. Ou je pourrais juste appeler les flics pour deux intrus.» À vrai dire, il n’y avait aucune chance que cela arrive un jour en connaissant son aversion pour les forces de l’ordre, ce dont ils ne pouvaient avoir conscience. La lourde fatigue commençait à peser sur ses paupières, si cette intrusion avait eu un mérite ça avait été de lui rendre le sommeil. Si bien que sa mâchoire reptilienne s’ouvrît aussi grand que possible, non pas pour planter ses crocs dans une personne quelconque mais bien pour laisser échapper un bâillement si long qu’on aurait dit qu’il exprimait toute sa fatigue. « Le spectacle est terminé. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Le noctambule et l'ivrogne Empty
Message(#) Sujet: Re: Le noctambule et l'ivrogne Le noctambule et l'ivrogne Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Le noctambule et l'ivrogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-