AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les articles ...
Voir le deal

 don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacob Copeland
Jacob Copeland
le calme après la tempête
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (13/11)
SURNOM : Jake pour les intimes, monsieur Copeland pour les autres.
STATUT : séparé depuis janvier. il a développé une certaine forme d'amour pour la bouteille, depuis.
MÉTIER : patron de copeland estate (agences immobilières), mis de côté pour le moment. rester à la maison semble être la meilleure chose à faire.
LOGEMENT : #13 parkland boulevard, spring hill. il rêve de nouveaux horizons, de s’en aller de cette maison.
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Bb13759d01a3e7b8462f91d90265e3853edcdbe6
POSTS : 2716 POINTS : 4180

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né à new york, vit à brisbane depuis qu’il est bambin › en couple depuis quinze ans, marié depuis cinq, en perdition depuis – presque – trois › père endeuillé, empli de culpabilité : elle est décédée dans un accident de voiture où il était le conducteur › vivait déjà pour son travail, encore plus depuis ces événements.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Mrc0bcHg_olivake #5 & #7 when the world was ending, we'd hold on to the past 'cause it's all we thought that we would ever see. but then sun came right back and the birds sang as if nothing had happened. and it's alright, it's okay, we will get another day to begin again. i don't know how, i don't know why but i know that i will try to begin again, to begin, to live and love and breathe again

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Ee61282ebb5da8af6ea9548228455dc49fbcef31woodland #1 & #2 & #3 when the water's just too deep, getting chased by the shark. when the pressure's just too much and you feel it in your heart. i'll come for you, you know that i'll save you

byron#4sawyeramos#2adèle#2joachimrosalieJ clublaurelpeteasherjordon#7anaalma#2danikamaysawyer#2adèle#3alfiebyron#5isaac
(FBs) yasmine#2marius#2
(UAs) livakealmamay#2

RPs TERMINÉS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Tumblr_ohid67DlIa1r63q61o8_400junerosa  we have had the time of our lives, and i will not forget the faces left behind. it's hard to walk away from the best of days, but if it has to end, i'm glad you have been my friend in the time of our lives
AVATAR : justin hartley.
CRÉDITS : ran94 (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), olivia (crackship), sntrose (gifs).
DC : rudy gutiérrez & craig silva.
PSEUDO : beaulafolie.
INSCRIT LE : 10/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30309-garde-le-sourire-plus-rien-n-est-grave-jacob https://www.30yearsstillyoung.com/t37410-jacob-nos-desirs-font-desordre https://www.30yearsstillyoung.com/t33208-jacob-copeland#1468072

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Empty
Message(#) Sujet: don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) EmptyMar 2 Mar 2021 - 1:30



don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Tumblr_inline_ppb3vx6ZZx1uedlsc_250
 « don't be afraid, we'll make it out of this mess »  jacob copeland & alma gutiérrez


Copeland, vous serez avec Gutiérrez. Le professeur a parlé et aucune négociation est possible, le jeune homme ne le sait que trop bien : il conteste pourtant à chaque fois que celui-ci cherche à lui coller un partenaire, il préfère faire le travail seul que de devoir compter sur quelqu’un d’autre. Ça a marché la dernière fois, car son camarade a lui aussi voulu se désister, mais l’enseignant a bien précisé au blond que ça ne se reproduirait pas. La Gutiérrez, il va être obligé de la supporter et de coopérer avec elle. Jacob se lève de sa chaise en soufflant, la sonnerie vient de retentir et tous les élèves se bousculent vers la porte pour sortir de la salle en premier. Pas lui, et pas Alma, qui est encore en train de ranger ses affaires. Il attrape la chaise conçue pour la table en face d’elle et s’y assoit, les jambes de chaque côté, le torse contre le dossier de celle-ci. Je n’aime pas partager mes instants de gloire. Apparemment, ça va au-delà de ma volonté. Il lève les yeux au ciel. Son père a beau faire pression sur l’école et sur les enseignants, ce n’est pas suffisant pour qu’on laisse le fiston tranquille, encore moins pour qu’on lui accorde un traitement de faveur. Alma, il la connaît de nom seulement, un nom qui l’effraie suffisamment pour ne pas l’oublier : elle est en tête à ses côtés. Parfois il est au-dessus, souvent elle le dépasse. Il ne sait pas comment elle fait pour avoir toujours la tête dans ses bouquins et pour ne jamais répondre à côté quand on lui pose une question, mais elle le fait. Elle force le respect, malgré ses conditions de vie difficile – il a entendu dire qu’elle a toute une ribambelle de frères et de sœurs, il ne sait pas réellement si c’est vrai, il sait simplement que Rudy, celui qui sème le chaos dans la récréation, est son aîné. C’est suffisant pour la plaindre, pour avoir pitié d’elle aussi. L’exposé qu’ils doivent faire doit parler des différences, ça tombe bien, ils ont tout ce qu’il faut entre eux : ils peuvent se regarder et se comparer, ils auront pour sûr la meilleure note. Mais Jacob n’a pas envie de tomber dans ces travers-là, sinon il va commencer à la juger et à se sentir supérieur – ce qu’il est, évidemment – et ça ne fera que de la vexer. Tu voudrais partir sur quel sujet ? Il demande, il sait qu’il y en a des tas. La couleur de peau ? Les origines ? L’orientation sexuelle ? Il se demande si elle aime les hommes ou les femmes, il ne l’a jamais vue accompagnée par quelqu’un. Lui non plus n’a pas pour habitude de s’afficher avec une jolie fille, mais personne ici ne doute de son hétérosexualité, enfin, il croit. Le seuil de pauvreté ? Là, il s’attaque directement à elle et s’en rend compte, pourtant il ne démord pas. Le professeur les regarde, assis ensemble, sans se douter que Jacob lance déjà les hostilités. Je vous laisse la salle le temps de la pause, si vous voulez. Jacob fait un signe de la main vers l’arrière pour signifier au professeur que oui, il peut s’en aller, son autre main se posant sur le cahier d’Alma pour qu’elle ne le range pas. Ils doivent discuter, là, maintenant, c’est leur note est en jeu, pas la fierté de l’un ou de l’autre – quoique, il se trompe peut-être d’enjeu.


like a cat without a care, roaming freely through the streets. you could find him in amongst the pigeons, in the square. he won't see the sun again for years to come, he's broken out of love

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) XgwB6KT
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) GhXhICm
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) My1woie
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) RjxxPGP
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) FjxxPWC
Revenir en haut Aller en bas
Alma Gutiérrez
Alma Gutiérrez
les ambitions refoulées
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt quatre ans. 23/06/1996
SURNOM : alma c'est assez court.
STATUT : célibataire depuis plusieurs mois, elle à du mal à vivre avec sa solitude.
MÉTIER : elle enchaîne entre son poste de secrétaire chez mecanor en semaine et de serveuse au death before decaf en extra.
LOGEMENT : un appartement dans le quartier de spring hill, avec rudy.
POSTS : 1169 POINTS : 160

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : son plus grand regret est de ne pas avoir pu continuer ses études en sciences politiques, d'avoir vu sa carrière s'essouffler avant même d'avoir commencé. › elle aime sa famille plus que tout, mais la pense responsable de tous ses maux aussi. › grande fan de cuisine, elle aime réunir les gens autour de ses plats.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Ae9750cbfb9cd14e430e1e51db9b327b92c53a75
rudy #1 #2 › feels like i was wrong about you. from idol to demon, brother you're nothing to me now.

eveezradanikamaxence #2martinmatthiascharliestaceyjacob (ua)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.

(palevioletred)
AVATAR : camila mendes.
CRÉDITS : faith (avatar) dropyourdesign (gif) loonywaltz (ub)
DC : lena edwards & nathan atkins.
PSEUDO : symphonie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33860-no-place-like-home-alma https://www.30yearsstillyoung.com/t33955-underwater-lena-alma https://www.30yearsstillyoung.com/t33957-alma-gutierrez#1507092 https://www.30yearsstillyoung.com/t34955-alma-gutierrez#1573423

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Empty
Message(#) Sujet: Re: don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) EmptyMar 2 Mar 2021 - 22:27



don't be afraid, we'll make it out of this mess
@Jacob Copeland & Alma Gutiérrez

Dessinant consciencieusement des arabesques dans le coin de sa feuille, Alma fut sortie de ses pensées lorsque le professeur élevait la voix pour annoncer son partenaire de travail. Copeland, vous serez avec Gutiérrez. Si elle n'était pas du genre à contredire l'autorité de quiconque, Alma, elle aurait beaucoup aimé avoir assez de cran pour se lever et refuser l'ordre du professeur aujourd'hui. Parce que s'il y avait bien une personne dans cette pièce avec qui elle n'avait pas envie de collaborer, c'était bien cet arrogant de Jacob. Toujours en course avec lui pour être à la tête de la classe, elle aurait pu le considérer comme un adversaire à sa hauteur si elle n'était pas certaine qu'il profitait des relations de son père pour réussir. Mais elle savait pertinemment que ça n'aurait servi à rien, et qu'il ne lui restait qu'à lever les yeux au ciel en signe ultime de protestation. Et alors qu'elle pensait avoir le temps de digérer cette information jusqu'à leur prochain cours en commun, le Copeland s'approchait déjà d'elle pour s'asseoir juste en face. Je n’aime pas partager mes instants de gloire. Apparemment, ça va au-delà de ma volonté. Croyait-il que ça lui faisait plaisir, à elle ? La brune ne pouvait s'empêcher de secouer la tête, déjà épuisée de leur collaboration. Pour une fois qu'on t'impose quelque chose, je te comprend, ça doit être dur à vivre. Et elle ne risquait pas de mieux se passer vu leurs premiers échanges. Mais Alma n'était pas du genre à se laisser faire, et si elle était prête à jouer le jeu sans sourciller, elle était tout aussi prête à lui prouver qu'il ne valait pas mieux qu'elle. Tu voudrais partir sur quel sujet ? L'avantage, c'est que des différences, ils en avaient des tas et devraient donc trouver de quoi parler à leurs camarades plutôt facilement. C'est du moins ce qu'elle pensait avant que le jeune homme n'ouvre encore une fois la bouche pour n'en sortir que des idioties. La couleur de peau ? Les origines ? L’orientation sexuelle ? Il semblait faire de pire en pire au fur et à mesure de ses propositions, et elle se contenta pour unique réponse de lui offrir son regard le plus blasé. Non, elle ne répondrait à rien si ce qu'il espérait était d'obtenir de quelconques informations sur elle. Et alors qu'elle pensait qu'il ne pourrait faire pire, le Copeland se surpassait. Le seuil de pauvreté ? Ses sourcils froncés, elle se préparait à répondre. Il était hors de question qu'elle se laisse faire, même si les attaques de Jacob étaient voilées. Oh oui, bonne idée ça. Ou si tu veux parler d'argent, on pourra parler de ces riches hommes blancs qui se croient supérieurs alors qu'ils ne valent rien, c'est bien ça aussi. Son ton était un peu trop acerbe pour que son attaque soit subtile. Je vous laisse la salle le temps de la pause, si vous voulez. Elle aurait préféré qu'il leur demande de quitter la salle sans attendre pour partir en pause, mais elle se retrouvait coincée là, avec lui, et devait se rendre à l'évidence : non seulement elle n'échapperait pas à Jacob, mais elle devrait le subir dès maintenant. Le professeur ayant quitté la salle, elle se retournait vers son partenaire. Les religions ? Les milieux urbains et ruraux ? Qu'elle proposait comme si sa dernière remarque n'avait jamais existé. Oh et puis tu sais quoi, choisis. Plus on fait vite, mieux ce sera. Elle était déjà résignée, et ça n'augurait clairement rien de bon.



don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) RhAmSZr
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) QqLqwzn
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) 1thrvMD
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Copeland
Jacob Copeland
le calme après la tempête
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (13/11)
SURNOM : Jake pour les intimes, monsieur Copeland pour les autres.
STATUT : séparé depuis janvier. il a développé une certaine forme d'amour pour la bouteille, depuis.
MÉTIER : patron de copeland estate (agences immobilières), mis de côté pour le moment. rester à la maison semble être la meilleure chose à faire.
LOGEMENT : #13 parkland boulevard, spring hill. il rêve de nouveaux horizons, de s’en aller de cette maison.
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Bb13759d01a3e7b8462f91d90265e3853edcdbe6
POSTS : 2716 POINTS : 4180

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né à new york, vit à brisbane depuis qu’il est bambin › en couple depuis quinze ans, marié depuis cinq, en perdition depuis – presque – trois › père endeuillé, empli de culpabilité : elle est décédée dans un accident de voiture où il était le conducteur › vivait déjà pour son travail, encore plus depuis ces événements.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Mrc0bcHg_olivake #5 & #7 when the world was ending, we'd hold on to the past 'cause it's all we thought that we would ever see. but then sun came right back and the birds sang as if nothing had happened. and it's alright, it's okay, we will get another day to begin again. i don't know how, i don't know why but i know that i will try to begin again, to begin, to live and love and breathe again

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Ee61282ebb5da8af6ea9548228455dc49fbcef31woodland #1 & #2 & #3 when the water's just too deep, getting chased by the shark. when the pressure's just too much and you feel it in your heart. i'll come for you, you know that i'll save you

byron#4sawyeramos#2adèle#2joachimrosalieJ clublaurelpeteasherjordon#7anaalma#2danikamaysawyer#2adèle#3alfiebyron#5isaac
(FBs) yasmine#2marius#2
(UAs) livakealmamay#2

RPs TERMINÉS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Tumblr_ohid67DlIa1r63q61o8_400junerosa  we have had the time of our lives, and i will not forget the faces left behind. it's hard to walk away from the best of days, but if it has to end, i'm glad you have been my friend in the time of our lives
AVATAR : justin hartley.
CRÉDITS : ran94 (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), olivia (crackship), sntrose (gifs).
DC : rudy gutiérrez & craig silva.
PSEUDO : beaulafolie.
INSCRIT LE : 10/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30309-garde-le-sourire-plus-rien-n-est-grave-jacob https://www.30yearsstillyoung.com/t37410-jacob-nos-desirs-font-desordre https://www.30yearsstillyoung.com/t33208-jacob-copeland#1468072

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Empty
Message(#) Sujet: Re: don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) EmptyJeu 1 Avr 2021 - 0:13



don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Tumblr_inline_ppb3vx6ZZx1uedlsc_250
 « don't be afraid, we'll make it out of this mess »  jacob copeland & alma gutiérrez


S’il n’apprécie pas de devoir travailler avec quelqu’un d’autre, c’est parce que son père lui a toujours répété le même discours : il aura beau faire la guerre avec d’autres, à la fin, il faut qu’il s’asseye seul sur le trône. S’il veut bâtir son empire et être le meilleur, il ne peut pas s’accommoder de la présence d’autres personnes, en tout cas, pas aussi tôt durant son parcours. Les collaborateurs et associés arriveront au fil des années, en attendant, il doit démarrer seul et exceller seul. Peut-être qu’il a eu quelques aides internes, grâce à l’influence et à l’argent de son père, mais ses notes n’ont jamais été trafiquées. Il a sa place ici, il a sa place en tête de course. Et dans l’esprit de Jacob, il n’y a qu’une seule certitude ; il n’y a que quand il est premier qu’il reste à sa place. Autrement, il est prêt à tout chambouler pour y retourner. Avec Alma, ça risque d’être compliqué. Leur note commune peut tout changer dans le classement, elle peut le battre, il peut la battre – ils ne le sauront qu’à la fin et, rien que pour ça, ce devoir est déjà on ne peut plus complexe. Quand tous les autres quittent la salle, Jacob, lui, s’approche de sa nouvelle partenaire. S’ils doivent travailler ensemble, mieux vaut qu’ils se mettent d’accord dès le départ. Sa première phrase n’est peut-être pas la meilleure à prononcer pour entrer dans le vif de sujet, c’est quand même celle-ci qu’il choisit. Pour une fois qu’on t’impose quelque chose, je te comprend, ça doit être dur à vivre. Alma ne compte pas se laisser faire, ne compte pas qu’il lui marche dessus : elle le montre dès sa première réplique. Ça le fait sourire – intérieurement seulement. Si elle veut le voir comme un fils à papa à qui on ne demande jamais rien, qu’elle le fasse. Il sait qui il est et ce qu’il vaut, il sait quels ont été ses sacrifices, il sait tout ce qu’elle a fait qu’elle ne fera jamais. Jacob est bien plus qu’un gamin choyé et mis en avant, mais ça, les autres ne semblent pas le voir, pas vouloir le croire. Et si elle veut le résumer qu’à une seule chose, il peut en faire de même : le seuil de pauvreté, c’est quelque chose qu’elle connaît, non ? Oh oui, bonne idée ça. Ou si tu veux parler d’argent, on pourra parler de ces riches hommes blancs qui se croient supérieurs alors qu’ils ne valent rien, c’est bien ça aussi. C’est à son tour de lever les yeux au ciel. Je trouve ça dommage de tout mettre sur ce que je suis. Il hausse ses épaules. Je n’ai pas choisi d’être un homme, ni d’être blanc, ni de naître dans la bonne famille. Si j’ai ce que j’ai aujourd’hui, ce n’est pas qu’à cause de ça. Peut-être que si, en réalité, mais se voiler la face est toujours mieux que d’accepter quelque chose que l’on ne contrôle pas. Le professeur leur dit qu’il leur laisse la salle et Jacob l’ignore, le regard en direction de la brune. Les religions ? Les milieux urbains et ruraux ? Elle propose, à son tour, et Jacob ne semble pas intéressé par ces sujets-là. Oh et puis tu sais quoi, choisis. Plus on fait vite, mieux ce sera. Il secoue son visage. Je ne suis pas emballé à l’idée de travailler avec toi, moi non plus. Il marque une pause pour lui montrer qu’il a bien compris ne pas être désiré dans ce duo, mais que le – non – plaisir est partagé. Mais on ne va pas faire vite, non. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, je préfère que l’on prenne notre temps et que l’on fasse quelque chose qui a du sens. Il regarde autour de lui un instant, puis reporte son attention sur elle. En réalité, ça pourrait réellement être un bon sujet. Il se pince les lèvres. Tu viens d’une famille de… Enfin, les Gutiérrez et les Copeland n’ont rien à voir. On sait de quoi on parle, si on se lance là-dedans. Il a sa vision de l’argent, elle a la sienne : ils peuvent tout mettre en commun et arriver à quelque chose, même si ça veut dire se faire accuser de privilégié ou de pauvre, dans un sens ou dans l’autre.


like a cat without a care, roaming freely through the streets. you could find him in amongst the pigeons, in the square. he won't see the sun again for years to come, he's broken out of love

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) XgwB6KT
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) GhXhICm
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) My1woie
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) RjxxPGP
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) FjxxPWC
Revenir en haut Aller en bas
Alma Gutiérrez
Alma Gutiérrez
les ambitions refoulées
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt quatre ans. 23/06/1996
SURNOM : alma c'est assez court.
STATUT : célibataire depuis plusieurs mois, elle à du mal à vivre avec sa solitude.
MÉTIER : elle enchaîne entre son poste de secrétaire chez mecanor en semaine et de serveuse au death before decaf en extra.
LOGEMENT : un appartement dans le quartier de spring hill, avec rudy.
POSTS : 1169 POINTS : 160

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : son plus grand regret est de ne pas avoir pu continuer ses études en sciences politiques, d'avoir vu sa carrière s'essouffler avant même d'avoir commencé. › elle aime sa famille plus que tout, mais la pense responsable de tous ses maux aussi. › grande fan de cuisine, elle aime réunir les gens autour de ses plats.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Ae9750cbfb9cd14e430e1e51db9b327b92c53a75
rudy #1 #2 › feels like i was wrong about you. from idol to demon, brother you're nothing to me now.

eveezradanikamaxence #2martinmatthiascharliestaceyjacob (ua)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.

(palevioletred)
AVATAR : camila mendes.
CRÉDITS : faith (avatar) dropyourdesign (gif) loonywaltz (ub)
DC : lena edwards & nathan atkins.
PSEUDO : symphonie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33860-no-place-like-home-alma https://www.30yearsstillyoung.com/t33955-underwater-lena-alma https://www.30yearsstillyoung.com/t33957-alma-gutierrez#1507092 https://www.30yearsstillyoung.com/t34955-alma-gutierrez#1573423

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Empty
Message(#) Sujet: Re: don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) EmptyVen 2 Avr 2021 - 22:01



don't be afraid, we'll make it out of this mess
@Jacob Copeland & Alma Gutiérrez

Il n'y avait pas à dire, sur la trentaine d'élèves qu'ils étaient dans cette classe, Jacob était bien le dernier qu'elle aurait choisi pour ce projet - ou n'importe quel travail en réalité. Même l'excentrique future reine du bal ou le geek aux cheveux constamment gras ne l'horripilaient pas à ce point. C'est pourtant de sa présence à lui qu'elle venait d'être affublée, c'est pourtant avec lui qu'elle devrait produire un exposé qui, de prime abord, lui avait paru plutôt intéressant à traiter. Il était arrivé vers elle d'une façon qu'elle n'avait pas supporté, alors elle n'avait pas pu résister, il fallait qu'elle le pique à son tour. Je trouve ça dommage de tout mettre sur ce que je suis. C'est pourtant ce que lui s'amusait à faire sans s'en rendre compte, se contentant de la considérer comme la pauvre immigrée mexicaine qu'elle était sans réfléchir à ce qu'elle pourrait devenir, à ce qu'elle valait en dehors de cet aspect de sa vie. Alors elle levait les yeux au ciel, exaspérée, sentant venir sa complainte arriver. Je n’ai pas choisi d’être un homme, ni d’être blanc, ni de naître dans la bonne famille. Si j’ai ce que j’ai aujourd’hui, ce n’est pas qu’à cause de ça. Peut-être était-il travailleur, au fond. Peut-être avait-il fait des sacrifices pour réussir dans sa scolarité. Elle voulait bien croire tout ça, Alma, bien consciente que derrière chaque façade se trouvait des problématiques différentes, des douleurs aussi. Bien sûr, l'argent de ta famille n'a aidé en rien. Qu'elle lançait d'un ton sacrastique. Ce qu'elle refusait d'accepter c'était que Jacob semblait ne pas croire que sa situation familiale était un atout, qu'il s'était construit seul. Non, c'était clairement faux. Et que ce soit de la jalousie ou non, elle n'en avait que faire : elle était persuadée qu'avec les moyens que le Copeland avait, elle aurait fait dix fois plus que lui. Elle proposait d'autres sujets à aborder pour leur exposé, mais Jacob ne semblait pas emballé. Je ne suis pas emballé à l’idée de travailler avec toi, moi non plus. Ils perdaient déjà patience l'un face à l'autre, ce qui inquiétait la brune. Elle se demandait comment ils pourraient parvenir à se supporter. Il y a au moins un point sur lequel on est d'accord. C'est bien, on avance ! Qu'elle lançait, un sourire presque dessiné sur son visage. Mais son esquisse s'effaça bien vite alors qu'il reprenait la parole. Mais on ne va pas faire vite, non. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, je préfère que l’on prenne notre temps et que l’on fasse quelque chose qui a du sens. Ce qui semblait au fond rassurer Alma, qui n'avait aucune envie de faire baisser sa moyenne à cause d'un travail bâclé. S'il fallait en passer par là, elle ferait un effort - juste pour une fois. En réalité, ça pourrait réellement être un bon sujet. Il insistait et la brune était sur le point de s'énerver lorsqu'il se mit à argumenter. Tu viens d’une famille de… Enfin, les Gutiérrez et les Copeland n’ont rien à voir. On sait de quoi on parle, si on se lance là-dedans. Et, aussi mal que ça lui faisait de l'admettre, il n'avait pas tout à fait tort. Elle aurait voulu nier en bloc, mais souffla un bon coup. Je l'admet. On pourrait se mettre d'accord et travailler chacun de notre côté pour présenter nos milieux sociaux. Ça leur permettrait d'avoir une note correcte, elle en était sûre. Ça leur éviterait aussi surtout de devoir se côtoyer trop longtemps. Son regard se perdait sur le reste de la salle tandis qu'elle réfléchissait. Mais ça fait un peu cliché et simpliste quand même. Qu'elle faisait remarquer. Ou alors, on inverse les rôles. On essaie de passer au dessus des différences. Et là on passe d'un bon devoir à un exposé vraiment intéressant. Elle n'en revenait pas de faire une telle proposition, mais il avait raison après tout : s'ils étaient tous les deux en tête de classe, il n'y avait aucune raison qu'ils se tirent dans les pieds sur ce coup ci.



don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) RhAmSZr
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) QqLqwzn
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) 1thrvMD
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Copeland
Jacob Copeland
le calme après la tempête
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans. (13/11)
SURNOM : Jake pour les intimes, monsieur Copeland pour les autres.
STATUT : séparé depuis janvier. il a développé une certaine forme d'amour pour la bouteille, depuis.
MÉTIER : patron de copeland estate (agences immobilières), mis de côté pour le moment. rester à la maison semble être la meilleure chose à faire.
LOGEMENT : #13 parkland boulevard, spring hill. il rêve de nouveaux horizons, de s’en aller de cette maison.
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Bb13759d01a3e7b8462f91d90265e3853edcdbe6
POSTS : 2716 POINTS : 4180

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : né à new york, vit à brisbane depuis qu’il est bambin › en couple depuis quinze ans, marié depuis cinq, en perdition depuis – presque – trois › père endeuillé, empli de culpabilité : elle est décédée dans un accident de voiture où il était le conducteur › vivait déjà pour son travail, encore plus depuis ces événements.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Mrc0bcHg_olivake #5 & #7 when the world was ending, we'd hold on to the past 'cause it's all we thought that we would ever see. but then sun came right back and the birds sang as if nothing had happened. and it's alright, it's okay, we will get another day to begin again. i don't know how, i don't know why but i know that i will try to begin again, to begin, to live and love and breathe again

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Ee61282ebb5da8af6ea9548228455dc49fbcef31woodland #1 & #2 & #3 when the water's just too deep, getting chased by the shark. when the pressure's just too much and you feel it in your heart. i'll come for you, you know that i'll save you

byron#4sawyeramos#2adèle#2joachimrosalieJ clublaurelpeteasherjordon#7anaalma#2danikamaysawyer#2adèle#3alfiebyron#5isaac
(FBs) yasmine#2marius#2
(UAs) livakealmamay#2

RPs TERMINÉS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Tumblr_ohid67DlIa1r63q61o8_400junerosa  we have had the time of our lives, and i will not forget the faces left behind. it's hard to walk away from the best of days, but if it has to end, i'm glad you have been my friend in the time of our lives
AVATAR : justin hartley.
CRÉDITS : ran94 (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), olivia (crackship), sntrose (gifs).
DC : rudy gutiérrez & craig silva.
PSEUDO : beaulafolie.
INSCRIT LE : 10/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30309-garde-le-sourire-plus-rien-n-est-grave-jacob https://www.30yearsstillyoung.com/t37410-jacob-nos-desirs-font-desordre https://www.30yearsstillyoung.com/t33208-jacob-copeland#1468072

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Empty
Message(#) Sujet: Re: don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) EmptyJeu 8 Avr 2021 - 15:52



don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Tumblr_inline_ppb3vx6ZZx1uedlsc_250
 « don't be afraid, we'll make it out of this mess »  jacob copeland & alma gutiérrez


Bien sûr, l’argent de ta famille n’a aidé en rien. Il soupire bruyamment face à cette remarque. Si, évidemment que si. Il est obligé de l’admettre pour la faire taire, pour qu’elle arrête de pointer du doigt quelque chose qu’il ne contrôle pas. Si tu avais un père comme le mien. Un père tout court, il aurait envie de dire, mais il se retient. Tu comprendrais que ce n’est pas simple tous les jours. J’ai comme un seuil d’excellence à atteindre en permanence et l’interdiction totale de passer en dessous. Mes notes n’ont jamais été arrangées par les professeurs, j’ai toujours tout fait seul. Regarde tous les fils à papa qui n’en foutent pas une mais qui ont quand même leur diplôme à la fin et plains-toi d’eux, pas de moi. Car Copeland a beau avoir certains défauts, il ne triche pas. S’il est là et si on l’écoute particulièrement, c’est grâce à son nom, en effet, mais il a su se démarquer à sa manière, et ça Alma n’est pas en droit de le contredire. C’est un fait, pas une simple idée balancée comme ça. Pour la suite, il lui dit qu’il n’est pas emballé à l’idée de travailler avec elle mais qu’ils doivent réellement faire un effort. Quand on ajoute deux bons éléments ensemble, ils sont supposés rendre quelque chose d’aussi bon voire d’incroyable, pas de se tirer vers le bas et de régresser ensemble. Il y a au moins un point sur lequel on est d’accord. C’est bien, on avance ! Il ne relève pas, il préfère se concentrer sur sa pensée première et lui exposer son plan. Le sujet qu’il a mentionné seulement pour la piquer est finalement le seul qu’il lui reste dans le crâne. S’il le répète, ce n’est pas pour la blesser – cette fois-ci – mais pour qu’ils en découvrent tout le potentiel. Je l’admet. On pourrait se mettre d’accord et travailler chacun de notre côté pour présenter nos milieux sociaux. Mais ça fait un peu cliché et simpliste quand même. Ou alors, on inverse les rôles. On essaie de passer au-dessus des différences. Et là on passe d’un bon devoir à un exposé vraiment intéressant. Jacob n’est pas tout à fait certain d’avoir compris l’idée de la brune, il fronce les sourcils et se lève de sa chaise. Il est de ceux qui réfléchissent mieux quand ils font les cent pas : c’est peut-être pour cela qu’il est autant en forme, il a déjà parcouru plusieurs marathons seulement en restant dans sa chambre. Je dois dépeindre ton style de vie, et toi le mien ? Il demande, avant de s’arrêter pour la regarder. Le devoir est pour dans quelque temps, quand même. On aurait le temps de vraiment le découvrir en allant chez l’un et chez l’autre, si… si ça te dit. Il essaie déjà de trouver des arguments pour dire à son père qu’elle n’est pas que ce qu’elle semble être – même s’il l’a pensé lui aussi – et qu’ils doivent réellement travailler sur leur projet. Il a largement la place de la recevoir chez lui, lui, mais est-ce le cas de son côté ? Il sait qu’elle a plusieurs frères et sœurs, il imagine qu’ils partagent déjà tous une chambre les uns avec les autres, alors bon, il n’aimerait pas dormir dans la cave. On va se donner un goût prononcé pour le journalisme avec cet exposé. Il dit, un léger sourire aux lèvres. Comme ceux qui se glissent dans des sociétés avec des caméras cachées. Tu aimes ce métier ? Il demande. Moi, je suis plutôt intéressé par l’immobilier. Son père n’approuve pas. Mais mes parents préféreraient que je fasse quelque chose de plus utile. Tu trouves que c’est inutile d’avoir un toit au-dessus de sa tête ? Il ne sait pas si elle a déjà vécu dehors ou non – il tire peut-être un peu trop sur les clichés. Enfin bon, peu importe. Il se confie d’une manière inattendue. Mais au moins, il lui montre que lui aussi peut avoir des désaccords avec son père. Et il lui montre lui aussi qu’il fait ses études sans savoir où il peut aller plus tard, en ayant quelqu’un qui le pousse dans ses retranchements constamment.


like a cat without a care, roaming freely through the streets. you could find him in amongst the pigeons, in the square. he won't see the sun again for years to come, he's broken out of love

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) XgwB6KT
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) GhXhICm
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) My1woie
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) RjxxPGP
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) FjxxPWC
Revenir en haut Aller en bas
Alma Gutiérrez
Alma Gutiérrez
les ambitions refoulées
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt quatre ans. 23/06/1996
SURNOM : alma c'est assez court.
STATUT : célibataire depuis plusieurs mois, elle à du mal à vivre avec sa solitude.
MÉTIER : elle enchaîne entre son poste de secrétaire chez mecanor en semaine et de serveuse au death before decaf en extra.
LOGEMENT : un appartement dans le quartier de spring hill, avec rudy.
POSTS : 1169 POINTS : 160

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : son plus grand regret est de ne pas avoir pu continuer ses études en sciences politiques, d'avoir vu sa carrière s'essouffler avant même d'avoir commencé. › elle aime sa famille plus que tout, mais la pense responsable de tous ses maux aussi. › grande fan de cuisine, elle aime réunir les gens autour de ses plats.
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Ae9750cbfb9cd14e430e1e51db9b327b92c53a75
rudy #1 #2 › feels like i was wrong about you. from idol to demon, brother you're nothing to me now.

eveezradanikamaxence #2martinmatthiascharliestaceyjacob (ua)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.

(palevioletred)
AVATAR : camila mendes.
CRÉDITS : faith (avatar) dropyourdesign (gif) loonywaltz (ub)
DC : lena edwards & nathan atkins.
PSEUDO : symphonie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t33860-no-place-like-home-alma https://www.30yearsstillyoung.com/t33955-underwater-lena-alma https://www.30yearsstillyoung.com/t33957-alma-gutierrez#1507092 https://www.30yearsstillyoung.com/t34955-alma-gutierrez#1573423

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Empty
Message(#) Sujet: Re: don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) EmptyJeu 8 Avr 2021 - 22:16


don't be afraid, we'll make it out of this mess
@Jacob Copeland & Alma Gutiérrez

Si, évidemment que si. Il l'admettait et un léger sourire en coin s'affichait sur le visage d'Alma. En plus d'aimer avoir raison, elle appréciait tout particulièrement ce fait face à un rival tel que Jacob. Sa joie fut de courte durée cependant. Si tu avais un père comme le mien. Et le mien alors ? Qu'elle s'empêcha de laisser s'échapper de ses lèvres. Tu comprendrais que ce n’est pas simple tous les jours. J’ai comme un seuil d’excellence à atteindre en permanence et l’interdiction totale de passer en dessous. Mes notes n’ont jamais été arrangées par les professeurs, j’ai toujours tout fait seul. Regarde tous les fils à papa qui n’en foutent pas une mais qui ont quand même leur diplôme à la fin et plains-toi d’eux, pas de moi. S'il y avait bien quelque chose qu'elle voulait lui accorder, c'était sa détermination. Elle ne voyait personne travailler aussi dur que lui dans leur classe - en dehors d'elle, bien entendu. Et, aussi jalouse qu'elle pouvait être de lui en raison de son mode de vie qui facilitait bien des choses, elle le respectait pour sa motivation, pour le fait qu'il ne se reposait jamais sur ses lauriers. Ça lui aurait fait bien trop mal de l'admettre face à lui, aussi elle se contentait d'acquiescer en silence comme une pauvre enfant qu'on venait de mettre sur le fait accompli. Qu'importe, elle venait de perdre cette bataille, mais de toute manière le sujet s'attardait désormais sur leur exposé, sur le travail qu'ils allaient devoir mener ensemble coûte que coûte. Et, si l'idée première que le Copeland avait lancé visiblement pour piquer la mexicaine, celle si se résignait sur le fait qu'elle était intéressante à exploiter en réalité. Elle ajoutait même une proposition pour rendre leur travail plus pertinent - mieux valait ils qu'ils visent l'excellence, vu les attentes que le professeur devait avoir en les ayant mis en duo. Jacob se levait pour y réfléchir, visiblement intrigué. Je dois dépeindre ton style de vie, et toi le mien ? Elle hocha la tête. C'est l'idée. Peut-être était-ce une idiotie qu'elle aurait mieux fait de garder pour elle, peut-être risquait-elle de regretter cette idée. Mais le regard du jeune homme sembla s'illuminer alors qu'il intégrait cette possibilité. Le devoir est pour dans quelque temps, quand même. On aurait le temps de vraiment le découvrir en allant chez l’un et chez l’autre, si… si ça te dit. Elle fronça les sourcils. Moi chez toi.. et toi chez moi ? C'est bien ce qu'il venait de lui proposer, et le fait de le répéter n'aidait pas la brune à y voir plus clair. J'aurais plutôt imaginé qu'on en parle, pas qu'on se lance carrément dans une immersion. Elle réalisait peu à peu l'idiotie de la situation. Maritza l'accueillerait très bien, Alma n'en doutait pas. Mais elle s'imaginait déjà Rudy la charrier des semaines entières parce qu'elle aurait ramené à la maison un garçon tel que Jacob - et lui rendre la vie dure, à lui qui représentait tout ce que le Gutiérrez détestait. Elle pouvait aussi déjà très bien s'imaginer si peu à sa place chez les Copeland. Et même si elle se rendait bien compte que la situation serait compliquée à gérer, elle y voyait tout l'intérêt en se plaçant dans une optique purement scolaire. Mais on peut se lancer, au point où on en est. Ça peut être une bonne idée. On va se donner un goût prononcé pour le journalisme avec cet exposé. Il arborait un sourire qui semblait sincère. Comme ceux qui se glissent dans des sociétés avec des caméras cachées. Tu aimes ce métier ? Elle comprenait pourquoi il essayait de se lancer dans une conversation, sachant pertinemment que travailler dans une ambiance sereine les aiderait à ne pas s'entretuer avant la fin de leur projet. Elle avait pourtant du mal à faire abstraction de tous ses aprioris envers Jacob. Le journalisme ça peut être intéressant, mais je sais pas encore vers quoi je veux me tourner après le lycée. Des domaines qu'elle voulait explorer, il y en avait des tas : la question était plutôt de savoir quelles études elle pourrait réussir à se payer. Moi, je suis plutôt intéressé par l’immobilier. Elle pencha la tête, l'air intéressé. Mais mes parents préféreraient que je fasse quelque chose de plus utile. Tu trouves que c’est inutile d’avoir un toit au-dessus de sa tête ? Sans réfléchir elle acquiesçait, ravie d'avoir toujours eu un lieu où vivre. Si, si, c'est sûr. C'est tout ce qu'elle trouvait à lui répondre, encore ébahie de voir avec quelle facilité il s'était lancé dans une conversation quand ils n'avaient pour habitude que de s'échanger des critiques. Enfin bon, peu importe. Son regard fuyant celui de son partenaire du jour, elle griffonna quelques notes sur son carnet pour garder trace de ce qu'ils venaient de décider. Dis toi qu'au moins tu as un père qui se soucie de toi. Qu'elle lançait presque dans un murmure, sans trop s'en rendre compte. Enfin je.. si on se lance là dedans, on risque de voir des trucs persos l'un sur l'autre. Tout ne sera pas bon à prendre. Elle soupirait. On devrait mettre des règles en place, des sujets à pas aborder. On a qu'à dire que les relations dans la famille, c'est une limite à pas franchir.



don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) RhAmSZr
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) QqLqwzn
don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) 1thrvMD
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Empty
Message(#) Sujet: Re: don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

don't be afraid, we'll make it out of this mess (alma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: univers alternatifs
-